Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Premiere rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03. Premiere rencontre   Dim 28 Nov - 22:21

Désirée & Ashton ♥
« Elle est mieux que la fille de mes rêves, elle existe... »



Depuis peu de temps, Le lycée McKinley à un nouveau professeur de biologie, car oui, il faut bien quelqu’un de courageux pour enseigner à des adolescents qui ne pensent pas vraiment à leurs études pour la plupart… La seule chose qui les préoccupent, c’est leur popularité, d’avoir un petit ami ou une petite amie, et pas mal de chose futiles pour des adultes, mais ils ne s’en rendront compte que lorsqu’ils passeront a l’age adulte, et que leur maturité évoluera un petit peu. Mais revenons a ce professeur qui venait de rejoindre les rangs : Attention, roulement de tambours…. Il s’agit de Ashton Kinney.

Et oui, c’est bien lui, ce beau brun de 27 ans qui se trouvait appuyer a une porte à ce moment précis. Celui qui avait le regard rêveur et qui fixait quelque chose a l’intérieur d‘une salle de cours. Ashton était déjà professeur dans un lycée à Manhattan, mais il lui manquait quelque chose pour vraiment s’épanouir et il pensait qu’il trouverai enfin quoi dans un autre lycée, et voila pourquoi il était si enthousiaste a l’idée de travailler dans l’endroit où il avait passé son adolescence. Certaines choses n’avaient pas du tout changer, comme les locaux par exemples, ainsi que certaines salles qui n’avait pas du tout changer.

Il se rappelait de son premier jour : Après avoir été dans le bureau du principal Figgins afin de lui souhaiter la bienvenue, il s’était directement dirigé vers les salles de biologies, l’endroit ou il avait passé le plus clair de son temps durant son enfance. Il se mit même a toucher le bureau qu’il occupait a l’époque du bout des doigts, tout en regardant le bureau du professeur, le bureau qu’il allait occuper dorénavant. Il se sentait bien, et fier d’avoir l’opportunité de faire ce dont il avait envie depuis longtemps, et il allait s’y mettre. Car a peine eu t’il le temps d’aller jusqu’à sa chaise, les premiers élèves arrivaient jusqu’à sa classe.

Premier cours, premiers élèves, premier stress. Il leur parla pour débuter de ce qui concernait la génétique, l’ADN, et tous ce qui se rapportait aux chromosomes, ce qui en soit le passionnait, mais qui avait l’air d’endormir les trois quarts des élèves. Maintenant, il devait se débrouiller pour rendre son cours attractif pour les élèves, et fit alors tout ce qui aurait aimé qu’on lui passe quand il était étudiant. Alors des animations, plus de films explicatifs, et de petites expériences qui en soit n’apportait pas grand-chose, mais qui permettait aux enfants de beaucoup mieux comprendre le fil des choses, et de leur donner confiance en eux.

Le cours était enfin terminé, et il s’était rendu au self, afin de grignoter un petit quelque chose avant de reprendre ses cours de l’après midi. Mais ce dont il ne s’attendais pas, c’était à voir ce qui allait le bouleverser jusqu’au plus profond de lui-même. Il venait de voir une femme. Oui, bon je sais ce que vous allez dire, il y a beaucoup de femmes, et les hommes craquent beaucoup pour rien, mais ce n’était pas le cas d’Ashton, car lui était du genre a tomber très vite sous le charme, mais non pas pour en profiter. Il avait juste les sentiments faciles.

Et cette femme le tua intérieurement, et pas dans le mauvais coté de la chose. Elle était magnifique, et il avait envie de s’approcher d’elle, de la voir de plus près pour se rendre vraiment compte de la beauté de la jeune femme. Mais il n’était pas le genre d’homme à draguer comme ça, et sa timidité était vraiment un handicap. C’est donc après l’avoir vu pour la première fois, qu’il fit demi tour, et qu’il passa son chemin sans même croiser son regard. Il n’y avait vraiment pas de chance pour qu’elle l’ai remarqué de toute façon. Il enchaîna donc tout les cours de la journée, et rentra chez lui, se glissa dans son lit, et ferma les yeux avec l’espoir de voir cette magnifique femme réapparaître dans un rêve.

Nous voila maintenant une semaine dans le futur, et oui, exactement au moment ou Ashton était adossé a une porte, regardant une seule et unique chose : la même jeune et jolie femme que lors de sa première journée. Il avait réussi a avoir quelques informations sur elle grâce a ses élèves, et il savait maintenant qu’elle était professeur de Littérature ici, mais il ne savait rien d’autre. En fait, il ne voulait pas prendre le risque qu’un élève parle de lui a cette jeune femme avant que lui ne lui ai parler. Et aujourd’hui, il avait décidé de faire le premier pas, et d’aller engager la conversation. C’était bête, mais il se sentait comme un gamin de 17ans voulant aborder une fille. Ça avait un coté ridiculement romantique qui le gênait beaucoup, mais tant pis, il commença a marcher dans sa direction alors qu’elle se trouvait dans sa classe. Il se montra alors en plein dans le milieu de la porte, et frappa deux coups avant de rentrer dans la salle.

 « - Bonjour… Je voulais me présenter, je suis nouveau professeur ici… depuis une semaine maintenant, et je n’ai pas encore eu l’opportunité de vraiment me présenter aux collègues… »

Il s’était passé la main sur la nuque, et regarda alors les yeux de la jeune femme, avant de se rendre compte qu’il avait omit de lui donner son nom. Il secoua alors un peu la tête, l’air gêné, et s’empressa de lui tendre la main, tout en se présentant véritablement, et en bonne et due forme.

 « - Je suis Ashton. Ashton Kinney. Je suis professeur de Biologie ici… »

Il lui fit un magnifique sourire, puis profita de son regard tout en attendant une réponse de sa part. Il allait réussir a en savoir plus sur elle, et bien que ça fasse un peu l’homme qui l’espionnait depuis des jours, vous n’y êtes pas du tout…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Mar 30 Nov - 20:31

    Désirée détestait les lundis matins. Autant les mardis, ça allait, les jeudis légèrement mieux que les lundis et les vendredis : elle avait une pêche d'enfer. Mais le lundi ? Elle était autant motivée que n'importe lequel de ses élèves, comprenez une motivation proche du zéro absolu. Elle aurait pu ignorer toutes ses responsabilités et se faire porter malade … Cependant, comme tout être humain normalement constitué, Désirée avait une conscience et c'est sous les menaces de cette dernière qu'elle sortit de son lit en ce lundi.

    La blonde passa une matinée des plus banales enfin … Aussi banale que peut l'être une matinée à McKinley. Quelques cheerios la jaugèrent, riant entre elles : heureusement que Désirée avait toute la confidence du monde à ses côtés sinon … (Eh oui, elle était très narcissique, avec elle c'était JE, soussignée moi-même et ENSUITE les autres.) Elle vit même passer un slushy de très près, d'un peu trop près d'ailleurs, et elle se fit encore et encore bousculer. La pause de midi se passa tout aussi mollement, pour une raison inconnue de l'humanité elle ne trouva pas Emma et mangea ainsi toute seule. Ce n'était pas que Désirée ne s'entendait pas avec les autres professeurs, non, c'était juste qu'ils avaient une fâcheuse tendance à la trouver … bizarre. Il fallait dire que Désirée ne faisait rien pour que cela change : elle passait son temps à persécuter James, sa némésis favorite, ou alors elle était en train de raconter une histoire farfelue à Miss P. ou bien à faire des grimaces à Burberry. En somme rien de très sérieux.

    Trop vite, la cloche retentit, Désirée grimaça : grrrr, elle n'avait pas eu le temps de finir son sandwich. Bon tant pis pensa-t-elle. Elle attrapa l'oeuvre d'art d'une main … euh le sandwich d'une main et courut jusqu'à sa salle de classe où les élèves l'attendaient déjà. Désirée préféra ignorer leurs remarques sur son sandwich et pensa qu'ils rigoleraient un peu moins s'ils voyaient dans quel état elle pouvait se mettre lorsqu'elle avait faim. Mais passons, c'était sa classe de première et aujourd'hui, Désirée allait leur parler d'Alice in Wonderland, son roman favori. Elle fit distribuer des exemplaires à tous, comme quoi la blonde avait tout prévu, et débuta son cours.
    Elle parlait de quelque chose qui la passionnait et il allait être impossible de l'arrêter. La plupart des élèves ne connaissaient que la version Disney d'Alice, c'était bien dommage car la version de Carroll avait bien plus à offrir. Sans compter tous ceux qui pensaient que ce n'était qu'un conte pour enfant : en apparence oui, mais Alice faisait autant roman d'initiation que le Rouge et le Noir selon Désirée. Mais le cours toucha à sa fin et, ayant retrouvé leur bonne humeur, les élèves se précipitèrent vers la sortie.


    "Lisez les trois premiers chapitres pour la semaine prochaine."

    Pourquoi est-ce qu'elle se fatiguait ? Plus aucun élève n'était dans la salle. Tant pis, ils ne savaient pas ce qu'ils rataient. Mais Dieu merci, elle avait fini sa journée. Désirée se leva de son bureau et alla dans le fond de la salle, commençant à ramasser les exemplaires d'Alice. Il fallait qu'elle rentre chez elle ensuite pour … Pour faire quoi au juste ? Corriger des copies ? Hmmm … Trop barbant. Ecrire ? Non, elle ne pouvait pas être inspirée 24heures sur 24. Lire alors ? Oui, peut être relire Dracula pour son cours avec les terminales ou alors The Wuth… Désirée fut interrompue dans ses pensées par la voix de quelqu'un.
    Elle était toujours dans le fond de la salle et elle tourna la tête pour voir un homme, un brun plutôt mignon soit dit en passant, qui se tenait dans l'embrasure de la porte. Pourquoi est-ce que son visage lui disait déjà ? Ah oui, Emma lui avait dit qu'il y avait un petit nouveau et Désirée n'avait pas enregistré l'information, préférant demander à Em' si elle avait vu une certaine publicité.


    Bref, Ashton Kinney se tenait sur le pas de sa salle de classe et visiblement, il attendait la permission pour rentrer. Désirée eut un léger sourire, posa les livres qu'elle tenait avant de se diriger vers Ashton. Enfin, non, elle ne se dirigea pas vers lui, elle glissa jusqu'au jeune homme pour être plus exact, profitant du fait que le sol venait d'être récemment nettoyé. Arrivée devant lui, elle s'empara de la main qu'il lui tendait.

    "Désirée Cravy, professeur de littérature, mais ça je suppose que vous le saviez déjà. "

    Mon Dieu quelles horreurs avait-il entendues sur elle ? Et si … si James lui avait raconté quelque chose ? Pourquoi est-ce qu'elle l'avait laissé en vie lui déjà ? Ah oui, sa conscience. Bien entendu, Désirée se garda bien de dire tout ceci et préféra s'asseoir sur son bureau avec un mince sourire sur les lèvres.

    "Qu'est-ce qui vous amène dans mon humble salle de classe ? Je doute vraiment que je puisse aider un prof de biologie à moins que … vous vouliez une visite du lycée ? "

    Oui, il lui arrivait aussi d'être gentille. Mais bon, quelque chose lui disait qu'Ashton allait lui faire aimer la biologie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Jeu 2 Déc - 14:46


Ça y est, Ashton venait de faire ce dont il n’avait pas eu le courage depuis son arrivée ici. Mais ne vous méprenez pas, ce n’était pas l’envie qui lui manquait, c’était juste l’appréhension… Et puis quoi ? Si il était allez la voir le premier jour, ça ne le faisait pas, c’était moins… classe… Bah oui, ça faisait vraiment le professeur sans amis qui ne souhaite pas rester seul pour déjeuner, ou pendant les pauses. Bref, le plus important, c’est qu’une semaine après, il y était enfin, dans la salle de cette jolie blonde. Maintenant, il fallait qu’il assure, et qu’il ne passe pas pour un demeuré ou un attarder. Quoi ? Qui a dit que ça allait être compliqué ?

En tout cas, il était à la porte, et c’était présenté comme tout le monde l’aurai fait à sa place, et il attendait qu’elle se présente à son tour, car mis a part le fait qu’elle était professeur de littérature dans le même établissement que lui, sa culture sur cette jeune femme était très limitée. Bon, c’est vrai que de toute façon, il aurait pu en apprendre plus par son oncle James Sheffield, qui lui aussi était professeur au lycée McKinley, mais ce n’était pas vraiment cool. Déjà, il lui avait rapidement parler d’elle lorsqu’il avait mangé ensemble lors de son premier jour, et il se rappelle encore de sa réaction. En effet, James avait sourit, puis rit, puis l’avait regardé droit dans les yeux en prenant son plateau maintenant vidé de toute nourriture, et finit par lui dire le plus simplement du monde, et avec un air encourageant :

 « - Et bien Ashton… Bon courage si tu veux la conquérir… »

Il n’avait rien ajouté d’autre, et était parti en direction de la sortie, sûrement pour se préparer pour son prochain cours, et être à l’heure. Pour un prof, c’est mieux non ? Mais une chose ne quittait pas l’esprit d’Ashton : que voulait dire cette fameuse phrase ? Tout traversait l’esprit de Kinney a ce moment la. Était elle déjà en couple ? Peut être qu’elle était attirée par les femmes, et non les hommes, ce qui dans les deux cas, ne lui donnerai une chance. Ah… quoi que, si par miracle elle était en couple, mais qu’elle larguerai son homme pour vivre avec Ashton… Oui, bon d’accord, Ashton devait se calmer, et rapidement…

Il la regarda dans les moindres détails lorsqu’elle s’approcha de lui, glissant sur le sol de sa classe, ce qui lui donnait une impression de lévitation. C’était assez beau à voir, et Ashton en décrocha un sourire lorsqu’elle pris sa main pour la serrer et se présenter a son tour. Il avait donc un contact direct avec sa main, sa main si douce en fait… Il devait quand même rompre le contact, à contre cœur, mais il le devait. C’est donc doucement qu’il fit glisser sa main sur la sienne afin de la retiré, et de la mettre dans son dos, avec sa consoeur qui se rejoignirent pour lui donner un air sérieux.

Il venait d’avoir aussi son nom et son prénom : Désirée Cravy… Désirée… c’était un prénom qui lui allait parfaitement bien en tout cas, et une chose l’interpella, car dans sa réponse, elle avait ajouté le fait qu’il devait déjà être au courant de qui elle était alors qu’en fait, il ne savait presque rien. Il s’avança alors doucement vers elle, et lui dit le plus sereinement possible

 « - Euh… pour dire la vérité, je ne sais pas grand-chose de vous, mis a part le fait que vous enseignez la littérature dans ce lycée. Mais j’ignorai jusqu’à votre prénom il y a quelques minutes. Mais je suis ravi de faire votre connaissance. »

Elle alla par la suite d’asseoir à son bureau, et Ashton fit quelques pas pour s’approcher de la première table d’élève qui rencontrerai, et s’assit dessus. Enfin, il se posa dessus sans vraiment être dessus, juste histoire de s’appuyer sur quelques chose. Il l’écouta ensuite lui demandé ce qu’il faisait dans sa salle de classe, et parla du fait de lui faire visiter le lycée. À vrai dire, il avait commencer a le visiter avec le principal Figgins, mais une seule chose lui venait a l’esprit a ce moment la : partir ! Il n’en pouvait plus de la visite, et prétexta une urgence pour y échapper, et sorti le plus vite possible de l’établissement pour rejoindre son loft. En tout cas, il ne tarda pas pour lui répondre. Est-ce vraiment si étonnant que ça ?

 « - A vrai dire, je ne suis pas contre une visite de ce lycée en votre compagnie… Et puis, pourquoi douter vous du fait que vous ne puissiez pas aidé un professeur de biologie ? Surtout que nos matières ont des points communs, donc vous pourriez m’être d’une grande utilité. »

Bah quoi ? C’était la vérité ! Et puis, comment ne pas accepté une visite guidée avec la plus jolie femme de ce lycée ? Il la regarda alors en la gratifiant d’un sourire, et se releva afin de commencer la visite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Sam 4 Déc - 18:39

    Désirée suivit Ashton du regard lorsque ce dernier vint s'asseoir sur un bureau en face d'elle. Chacun de ses mots la laissaient un peu plus … perplexe ? Il aurait été un professeur de littérature comme elle, elle l'aurait accueilli avec les bras ouverts, lui posant des questions sur ses livres préférés, son sujet de thèse, etc … Mais Ashton n'était pas professeur de littérature, il enseignait la biologie. Quoi que, maintenant qu'elle y repensait, Désirée gardait plutôt un bon souvenir de ses quelques années de biologie. Comme tout le monde, la méiose l'avait terrifiée, la subduction carrément assommée, mais sinon … C'était plutôt cool. Bien entendu, si à l'époque, elle avait eu un professeur tel qu'Ashton, elle se serait un peu plus intéressée à la dite matière. Non mais sérieusement, il suffisait de le regarder pour savoir qu'il ne devait pas avoir de problème avec la gent féminine : ses yeux qui vous fixaient, son petit sourire en coin. Désirée n'avait peut être pas eu d'homme dans sa vie depuis longtemps (très,très,très,très longtemps) mais elle n'était tout de même pas aveugle.
    A vrai dire, elle avait préféré bannir les hommes de sa vie, pour concentrer tout son temps et son énergie dans son roman. Mise à part l'incident James, les choses se déroulaient bien. Désirée en était maintenant à une centaine de pages, elle s'était même autorisée une soirée entre filles avec Emma et avait craqué pour une nouvelle paire de chaussures. Bref, presque pas d'ombre au tableau.

    Et Désirée eut un vraie rire lorsqu'elle entendit Ash lui faire l'apologie de biologie et de la littérature.


    "Oh vraiment … Nos matières ont des points communs … vraiment … lesquels ?"


    Non mais vraiment qu'il l'éclaire, parce que Désirée ne voyait vraiment pas du tout où est-ce qu'il voulait en venir. Elle poussa un soupir avant de se lever et de se mettre à ranger ses affaires dans son sac. Ou peut être qu'elle voyait exactement où est-ce qu'il voulait en venir et elle n'avait pas envie d'ouvrir les yeux. Dans le fond ce n'était pas que Désirée ne voulait pas être avec quelqu'un, c'était juste qu'elle ne pouvait pas pour le moment, c'était juste une question d'intégrité professionnelle…
    Désirée savait exactement ce que tomber amoureuse signifiait, cela lui était déjà arrivée, plusieurs fois même. Oui, elle ne croyait pas en l'amour unique avec un grand A, non ça c'était bon pour les romans de bas étages, pour Désirée, on pouvait tomber plusieurs fois amoureux pour la bonne et simple raison qu'on aimait les personnes de différentes manières. Mais pourquoi est-ce qu'elle était en train de déblatérer sur ce sujet ? Ce n'était pas comme s'il … Non, non. Bon, il fallait qu'elle mette les choses aux claires.


    "Et maintenant que j'y pense, j'ai eu le droit à un tour complet du lycée avec le principal donc … "

    Désirée posa l'agenda qu'elle avait dans les mains et s'avança vers lui, pour enfin poser les mains sur les hanches.

    "Soit ma folie a repris le dessus et je deviens paranoïaque ou alors … il ne s'agit que d'une ruse pour m'approcher, et la question la plus importante devient alors : pourquoi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Ven 10 Déc - 17:40


Ashton se trouvait dans le bureau de Désirée Cravy, chose que jamais il n’aurait espérer il y avait quelques jours. Ce qui est étrange, c’est que si on l’écoutait, le bureau de Désirée était un lieu sacré, où nul ne pouvait y entrer sans raison. Et puis cette salle était gardée par une Déesse, belle comme ce n’était pas possible. Et oui, c’était assez étrange comme les visions d’un homme peuvent changer au fil du temps, et voir à quel point c’est déformé de la réalité. Enfin à quelques détails prêt, car bien sur que Désirée était une très belle femme, et même la plus belle de ce lycée aux yeux d’Ashton.

Et il était vrai aussi qu’elle semblait vraiment dominer la salle ou elle se trouvait, et son charisme la rendait vraiment très imposante. En tout cas tout cela plaisait beaucoup au jeune Kinney, et il venait même de prendre connaissance de tout ce qu’il voulait depuis le début de la semaine : Son nom, prénom, et occupation même si ça, il le savait déjà. Mais ça lui faisait plaisir de lui parler pour la première fois, en face à face.

Elle était professeur de littérature, ce qui en apparence était vraiment très éloignée de la matière que lui enseignait, à savoir la biologie. La littérature pouvait être vue comme l’analyse de différents ouvrages écrit car différents auteurs, mais la vérité était que la biologie était lui aussi de l’analyse, mais de fait réel et scientifique. C’était déjà un point commun qu’ils avaient tout les deux. D’ailleurs, la jeune femme ne mit pas longtemps à lui demander ce qu’il voulait dire quand il disait que les deux matières avait un point commun.

Bah quoi ? Si l’on cherche bien, c’était vrai non ? Et puis pas mal de grand auteur s’inspirent de la biologie pour leur ouvrage, et d’autre écrivent des livres relatant les plus grand fait biologique depuis bien longtemps. Mais trouver un exemple n’était pas chose facile pour Ashton, car il n’avait pas tellement toute sa tête a ce moment précis. Il regarda alors les yeux de Désirée, puis lui sourit tout en lui répondant.

 « - Je parle par exemple de Darwin, que vous devez connaître, je suis sur… Son livre L‘origine des espèces à un rapport direct avec la biologie… Et je suis sur qu’il y en a plein d’autre… donc voila déjà un des points commun entre nos matières.  »

Bon je vous l’accorde, pas top comme réponse, mais au moins, il avait trouvé un point commun. Ashton la regarda ensuite ranger ses affaires dans son sac, et c’est après avoir fait ça qu’elle se releva, et eu une prise de conscience. Voila… le plan d’Ashton qui était de visiter le lycée aux cotés de Désirée tombait à l’eau, car celle-ci se rappela que le proviseur s’occupait de cette tache.

 « - Oui… Je l’ai eu aussi à vrai dire… très rapidement, et ennuyant au possible, mais je l’ai eu… »

Il la fixa dans les yeux, puis afficha une expression embarrassée. Oui, il était grillé, mais il ne voulait pas lui mentir, car pour lui ce n’était pas partir sur de bonne base comme il l’aurai voulu. Et puis à quoi bon mentir dans cette situation ? Ça ne servait strictement à rien… Il vit ensuite Désirée s’avancer vers lui, les mains posés sur ses hanches, et lui demandant pourquoi l’avait t’il approché. Sur le coup, Ashton ne savait pas du tout quoi répondre, et bloqua alors quelques temps, ne faisant que regarder cette femme des plus charismatique.

 « - Vous n’êtes pas paranoïaque, ni folle… »

Il s’approcha d’elle, ne laissant qu’une dizaine de centimètre les séparer et la regarda dans les yeux, croisant ses bras sur son torse.

 « - Et pour répondre à votre question, j’ai voulu prendre contact avec vous pour vous connaître, faire connaissance avec vous pour que vous ne restiez pas juste une simple et banale collègue de travail. Ça fait une semaine que je cherche comment vous approcher, et comment vous dire que vous êtes sûrement la plus belle femme de ce lycée… »

Hum… la dernière partie était vraiment sortie toute seule, et après l’avoir dite, Ashton arqua un sourcil, et regarda sur le coté, se demandant quelle partie de son cerveau avait beuguée pour avoir sorti cela comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Dim 12 Déc - 17:11

    Ashton ne le savait peut être pas, mais il était en train d'éveiller la curiosité de Désirée. Peut être que Désirée n'était pas folle, du moins pas complètement, mais il devait bien avoir une bonne raison, aussi absurde soit-elle qui avait poussé le brun dans sa salle de classe. Seulement pour faire connaissance avec la jeune prof' qu'elle était ? La blonde en doutait sérieusement, comme elle le disait si souvent, elle était blonde mais pas stupide. Aussi, elle s'apprêtait à lui faire subir un interrogatoire digne de Sherlock Holmes en personne. Leur matières avoir des points communs ? Désirée ne voyait pas franchement en quoi, mis à part que leur "science" respective était consignée dans des livres, à part cela elle ne pouvait penser à autre chose. Elle le laissa donc s'empêtrer dans une explication des plus farfelues, évoquant Darwin. Un auteur qu'elle se contentait de connaître de nom, elle connaissait évidemment ses théories mais sans plus … Sa thèse n'avait pas porté sur lui mais sur les auteurs européens et plus précisément les auteurs français. Qu'il lui parle de Baudelaire et de Verlaine, là seulement, elle serait aux anges.

    Il était donc temps de pousser un peu plus loin la paranoïa, euh l'interrogatoire … En se rapprochant du professeur de biologie, pour le coup elle ne fut pas déçue car il décidé de se rapprocher à son tour, son visage à seulement à quelques centimètres de la blonde. Oh, oh, la dernière fois que Désirée s'était retrouvée aussi prêt d'un homme, les choses n'avaient pas très très bien tournées alors … Juste au moment où elle s'apprêtait à reculer, histoire qu'ils soient tout deux en sécurité, Ashton lui fit sa "déclaration." Pour le coup, Désirée recula vraiment, sauf que son bureau se trouvait toujours derrière elle et elle atterit sur ce dernier, et ce, pas de la façon la plus discrète du monde. Elle tourna légèrement la tête pour voir si son postérieur n'avait pas trop fait de dégâts, fort heureusement non, avant de se tourner vers Ashton, un petit sourire nerveux sur les lèvres.


    "Je … je … je ne sais pas trop quoi dire, à part merci, je suppose et … c'est tout."

    Comme tout le monde, elle appréciait les compliments, elle les appréciait même beaucoup et en particulier lorsqu'il venait d'un homme aussi … Bref, Désirée ferma les yeux quelques secondes, essayant de se concentrer. Qu'est-ce qui lui arrivait ? Stupides hormones, va ! Un sourire échangé, un compliment et ça y est, elle se comportait de nouveau comme une adolescente, sauf qu'elle n'en était pas une, okay ? Et il fallait qu'elle se souvienne de cela, mais aussi de toutes les bonnes raisons qui l'avait poussée à bannir les hommes non seulement de son lit, mais aussi de ça vie.

    Rappelle toi Désirée, se dit-elle, rappelle toi. Petit un : trop compliqué, beaucoup trop compliqué. Deuxièmement, aucun homme digne de ce nom n'avait ni la force ni la patience de la supporter et enfin, son livre. Oui, il fallait qu'elle se souvienne de tout ceci. Et surtout pas qu'elle se laisse se déstabiliser par Ashton … Oui, c'est vrai ça, et puis qui était-il ? Elle ne le connaissait que depuis quelques secondes alors il était hors de question qu'il affecte sa vie de quelque manière que ce soit, (d'abord). La blonde reprit quelques peu contenance et finit par se redresser. Comment pouvait-elle le lui faire comprendre ?


    "Ecoutez, je veux bien vous faire visiter le lycée mais ce sera tout ce qu'il faut attendre de moi. Je ne serai que votre collègue de travail, ce n'est pas que je ne vous apprécie pas ou parce que je suis prise ou quelque chose comme ça … C'est juste que … pour l'instant je préfère me concentrer sur mon travail même si … "

    Même si je pourrais volontiers vous arrachez vos vêtements avec les dents, se retint-elle d'ajouter. Heureusement, Désirée réfléchissait avant de parler (HEIN ? Bon, juste cette fois-ci alors), et elle s'interrompit en se mordant la lèvre inférieure. Elle ne serait qu'une simple amie pour Ashton, de toute façon, il trouverait bien vite quelqu'un d'autre et elle se nourrirait artistiquement en finissant d'écrire son roman … Non ?
    Pfff … Et voilà, un simple sourire et elle était complètement perdue et avait l'impression d'avoir de nouveau quinze ans. Maudit soit-il avec sa voix sexy et son air charmant …



Dernière édition par Désirée Cravy le Sam 18 Déc - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Ven 17 Déc - 2:13


Quand il s’agissait de sentiments, Ashton était vraiment hors de propos. Il n’y connaissait rien du tout à vrai dire… En effet, il n’eu jamais eu vraiment de sentiments profond pour quelqu’un, mis a part bien sur les amourettes de lycée, mais qui en définitive de sont pas tellement importante dans la vie de tout les jours. En tout cas, ses maigres conquêtes ne lui permettaient pas aujourd’hui d’être sur de lui, et donc de draguer comme tous les hommes de son age. Non, lui préférait attendre de voir ce qu’il pouvait se passer…

Non, ce n’est pas une histoire de lâcheté, mais plus un manque de courage, et surtout de savoir faire. Oui, étant adolescent, jamais il n’avait dragué une fille, et c’était tout le temps ces dernières qui venaient le voir pour le brancher. Il était un jeune homme adorable, et sa timidité faisait fondre beaucoup de femmes a vrai dire. Ça le rendait encore plus mignon qu’il ne l’était a cette époque, malgré son regard envoûtant et son physique plus qu’agréable à regarder.

Et pour la première fois de sa vie, il regrettait vraiment de ne pas avoir fait comme tout les gamins de son age au lycée, et de ne pas avoir mis au point certaines technique pour avoir ce qu’il voulait. Car le problème, c’est qu’en ce moment même, la seule chose qu’il voulait, c’était la magnifique femme qui se tenait devant lui. Donc il ne la voulait pas juste comme ça, non… Il sentait très bien qu’il était différent quand il la voyait, et cherchait a approfondir ce sentiment si agréable, mais en même temps si mystérieux.

Tout en commençant un petit discours sur ses intentions, et le pourquoi de sa visite dans son humble bureau. Il avait réfléchit en une fraction de seconde sur ce qu’il allait répondre et avait finit par lui dire la vérité, car il refusait de commencer une quelconque relation, amicale ou plus d’ailleurs…, sur un mensonge. Donc oui, il l’a trouvait magnifique, la plus jolie femme de ce lycée. Oui, il savait qui elle était bien avant de la rencontrer, car il avait essayer d’en savoir plus sur cette femme. Et oui, il allait tout mettre en œuvre pour obtenir ne serai-ce qu’on rendez vous avec cette jolie blonde.

Elle le remercia, quand un même peu de gênée, et n’osa rien dire de plus. Son attitude faisait rire Ashton intérieurement, car le fait de la voir reculer au maximum afin d’établir une distance entre eux. Et c’est en justement voulant mettre de la distance qu’elle trouva alors un obstacle de taille, le bureau. À ce moment la, Ashton bénit ce banal bureau de s’être trouvé la, et de n’avoir pas été énormément séparée d’elle. Et le meilleur ? Maintenant, elle ne pouvait pas plus reculer.

« - Mais de rien… C’est sincère… » avait-il ajouté juste après son remerciement, et tout cela accompagné d’un beau sourire en coin.

Désirée pensa bon de préciser que si il devait y avoir une relation entre eux deux, cette relation ne serai que professionnelle, et qu’il n’était pas envisageable de la voir autrement. En gros, elle était d’accord pour lui faire visiter le lycée, mais que si il n’y avait rien entre eux. Il ne faut pas se voiler la face, Ashton était un peu déçu, mais il n’en laissa rien apparaître. Et puis, quelque chose faisait qu’il ne perdait pas espoir. Elle avait fini sa phase par un « même si… » suivi d’un long silence.

Alors quoi ? Même si il lui plaisait ? Même si elle aussi avait envie de mieux le connaître . Même si elle aussi trouvait qu’il avait quelque chose qui lui plaisait énormément ? Peut importe quel était ce « même si », ce qui comptait, c’est qu’il soit la, et qu’il réussisse a mettre le doute dans la tête de Désirée. Puis il vit pour son plus grand plaisir la magnifique blonde se mordre la lèvre inférieure, lèvre qu’Ashton ne cessait de fixer maintenant. Il finit quand même par replonger ses yeux dans ceux de Miss Cravy, et s’avança doucement vers elle.

« - Même si ? » Il continuait a s’approcher d’elle, et cela extrêmement lentement. « - Je refuse de croire que je vous laisse insensible, mais soit.»

Il s’arrêta, puis pencha sa tête vers celle de Désirée, et laissa son visage quelques secondes à quelques centimètre du sien. Un léger mouvement, juste une petite approche, et leur lèvres se seraient touchées. Mais Ashton se redressa, s’écartant brusquement de la demoiselle, et se plaça devant la porte, qui était pour le moment fermée. Il s’y adossa, puis lui sourit, lui lançant un regard charmeur, seule chose qu’il savait faire à la perfection.

« - Si vous ne voulez qu’une relation strictement professionnelle avec moi, je ne dit pas non… Donc… à vous de voir. Visite du lycée ? » Il avait finit par dire ses mots sur un ton légèrement ironique, et avait même finit par un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Sam 18 Déc - 22:28

    Même si, même si … Même si quoi ? Parfois Désirée aurait vraiment aimé ne pas avoir une aussi grande bouche. Histoire de ne pas toujours se retrouver dans des situations soit embarrassantes soit extrêmement gênantes voir même carrément humiliante. Mais Ashton Kinney ne se savait vraiment PAS ce qu'il avait déclenché en venant dans sa salle de classe … C'était comme si, comme si … Comme si l'un de ses pires cauchemars devenait réalité. Elle qui s'était toujours juré de rester fidèle à son travail, à son art … Non, non, il fallait qu'il débarque innocemment dans sa classe juste pour lui rappeler qu'elle ne pouvait pas vivre éternellement seule et blablablabla … Désirée n'était pas du genre à se laisser avoir aussi facilement, elle pouvait avoir une volonté de fer si elle le voulait. Oui, seulement si elle le voulait et vu la façon dont Ashton se rapprochait d'elle, sa volonté allait bientôt être réduit à néant. Et elle sut qu'elle avait raison lorsqu'elle sentit le souffle de l'homme contre son visage. Oh oh … Non mais vraiment, avait-il la moindre idée de ce qu'il lui faisait subir. Okay, okay, elle ne le connaissait pas plus que ça mais son corps avait une furieuse envie de faire d'apprendre à faire de plus en plus connaissance avec lui … Mais genre là tout de suite … Et honnêtement, Désirée n'était pas certaine que sa volonté soit de taille fasse à ce genre d'envie.

    Fort heureusement, il finit par reculer et elle put enfin respirer. Oui, il leur fallait décidément une distance de sécurité, plus pour celle d'Ashton que la sienne d'ailleurs … Et de quoi est-ce qu'il lui parlait la … Hmmm … Ah oui, lui faire visiter le lycée. Désirée lui lança un sourire avant de redresser : plus question de se laisser avoir. Il voulait jouer à "je suis tellement sexy que je ne le fais pas exprès", parfait. Désirée se redressa, un nouveau sourire sur les lèvres.


    "Allons- y. "

    Elle n'attendit pas la réponse d'Ashton et le dépassa pour aller dans le couloir. Qui avait-il donc d'intéressant à visiter à McKinley. Pour la blonde c'était juste un lycée comme les autres : ennuyeux, rempli d'hormones et par les préoccupations d'adolescents qui pensaient qu'ils avaient toute la vie devant eux.

    "Je suppose qu'on vous l'a déjà dit mais bienvenue à McKinley High. Ce lycée est juste un lycée américain comme à la différence près qu'ici, la compétition pour la popularité est un peu plus féroce. Sur votre droite, la salle d'informatique, un conseil : ne pas y entrer si vous ne voulez pas entendre des discours sur World of Warcraft ou un autre jeu en ligne et je suis sérieuse, la dernière fois que j'y ai mis les pieds, ils ont essayé de me "convertir". Et là c'est la salle des répétitions des Awesome Voices, oui car nous sommes un lycée dotée de deux chorales, grande originalité je sais … Et pour une raison inconnue de l'humanité, il n'arrive pas à s'attendre. "

    Désirée avait ajouté la dernière phrase avec un haussement d'épaule avant de poursuivre la "visite." Le pire dans tout ça c'est qu'elle était vraiment douée, elle avait oublié momentanément le sous entendu d'Ashton, s'était même remis à faire ses petites grimaces et ses remarques habituelles, elle s'était remis à faire la Désirée en quelque sorte … Et oui, personne ne pouvait la déstabiliser, même un professeur sexy de biologie. Non, elle était juste trop forte.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Dim 2 Jan - 17:42


Parfois, il suffit de peu de choses pour cerner une personne, que ça soit en se basant sur le physique, sur une phrase, ou peu importe quoi, mais contrairement à ce que tout le monde pense, il faut se fier à la première impression. Car certes, peut être qu’une personne que vous avez détestée la première fois est maintenant devenue une personne proche de vous, mais cela est seulement du au fait que lors de votre première rencontre, ce sont tous les défauts qui sont ressortis en premier. Et oui, ça ne change jamais.

En ce qui concerne les femmes, c’est assez simple de se faire une idée d’habitude. Il suffit d’un bon sens de l’observation. Il est très facile de différencier une femme qui fait attention à son physique, plutôt qu’une personne qui se laisse aller. Pareil pour une femme féministe, par rapport à une femme qui reste plutôt en retrait. Ce sont peut être des clichés, mais ils partent de fait réels. Ashton savait faire la différence entre ses femmes, et il avait beaucoup apprit avec son père en ce qui concerne les femmes, bien qu’il soit totalement différent de celui ci.

En tout cas, en ce qui concernait Désirée, on peux en effet dire que c’était une femme de caractère. Rien que de voir comment elle à réagit depuis qu’il se parle, il savait que ça n’était pas une femme naïve et simple. Remarque, il préférait ça… Franchement, pour Ashton, la femme idéale n’est pas ce qu’on appelle une femme objet, mais plutôt une femme de caractère, comme la belle Désirée. En plus d’être magnifique, elle était intelligente et limite hors de sa portée. Bah oui, une professeur de littérature c’est forcement qu’elle aime l’intelligence, et la culture. Du moins, c’est ce qu’il pensait.

Il était pourtant dans sa salle de cours, à essayer comme il pouvait de développer son héritage paternel, même si jamais il n’avait été comme lui. Son père, dragueur invétéré, donnait l’impression de tomber les femmes sans même rien faire, sans fournir d’effort. Pourquoi était-ce si dur pour lui d’approcher une femme ? Bon, c’est vrai aussi que Désirée n’était pas n’importe quelle femme qu’il aurait pu trouver dans un bar ou autre… Mais il allait devoir se débrouiller. Déjà, elle lui avait proposé une visite du lycée, mais en lui disant que de toute façon, ça n’irai jamais plus loin. Oui, beaucoup de professeur ne souhaitent pas mélanger le travail et la vie personnelle… ça, Ashton pouvait le comprendre, même si il n’était pas tellement d’accord.

Il attendait sagement devant la porte que Désirée le rejoigne pour sa visite du lycée, juste après avoir approcher ses lèvres de très prêt. Ça avait été une vrai tentation pour lui, mais bon, à ce qu’il voyait, elle ne voulait pas de relation, et tout homme bien ne sauterai pas sur une femme ne voulant pas de lui… Mais en tout cas, il n’allait pas dire non à un peu de temps en sa compagnie en revanche. Il l’attendait donc, tout en la regardant avec un sourire au coin des lèvres. Il l’a vit alors le doubler, passer à coté de lui, et se rendre dans les couloirs du lycée. Ashton sourit en baissant la tête, puis la suivi alors, veillant à rester toujours à coté d’elle tout au long de la visite. Elle profita de cette visite pour lui souhaiter la bienvenue, puis lui fit un petit résumé du lycée, comme toute bonne visite. À vrai dire, il était beaucoup plus concentré sur sa voix que sur ses paroles, même si bien sur, il l’écoutait.

« - Et bien… Oui, on me l’a dit, mais ça fait toujours plaisir… Donc merci. Et message reçu, ne pas entrer dans la salle informatique. »

Il rit alors quelques secondes, puis continua la visite du lycée, parlant maintenant des chorales. Oui, Le directeur Figgins l’avait prévenu qu’il y avait deux chorales en concurrence, et que pour la popularité, les pompon girls et les footballeurs étaient en tête. Il lui avait aussi parlé de la rivalité entre les populaires, et les chorales, ce qui l’avait immédiatement ramené à son enfance, et à sa place parmi cette échelle qui au fil du temps, n’avait pas du tout changée… Alors qu’ils marchaient dans les couloirs tous les deux, Ashton continuait à vouloir en savoir plus sur Désirée Cravy, et quoi de mieux que de frapper en plein dans sa passion.

« - Dites moi, je me demande une petite chose… Vous m’avez l’air d’une passionnée de l’écriture non ? En tant que professeur de littérature, c’est assez facile à deviner mais… Je ne sais pas, il doit y avoir plus… Qui sont vos auteurs préférés ? »

Oui, question banale, c’est vrai, mais au moins, il pourrait en savoir un peu plus sur elle, tout en parlant de sa passion. Et puis bien qu’il soit un professeur de biologie, Ashton aussi lisait de tant en temps. Bon, d’accord, il ne lisait pas les grands auteurs, mais plus les inconnus mais qui pourtant, ont énormément de talent. Il a d’ailleurs une assez grande bibliothèque chez lui, des livres récupéré de sa mère lors de son emménagement. Un cadeau de crémaillère en quelques sortes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Lun 3 Jan - 19:19

Une fois avoir prévenu Ashton sur les dangers de la salle informatique, (non mais c'est vrai … plus dangereux qu'un geek tu meurs !) Désirée poursuivit tranquillement sa visite avec le professeur de biologie sur ses talons. Bon elle s'amusait un peu beaucoup … A dire la vérité, elle s'amusait vraiment, dire ce qu'elle pensait du lycée était beaucoup moins barbant que de devoir rentrer chez soi pour pouvoir corriger des copies. Mais plus intéressant que l'écriture ? Non certainement … Okay, Ashton était mignon (très mignon même) mas grâce à son imagination et à sa plume, elle pouvait créer l'homme parfait en un simple claquement de doigt et il serait à ses pieds. Le seul problème, c'est que Désirée ne voulait pas l'homme parfait, quitte à savoir si elle voulait d'un homme tout court … C'était une autre paire de manche … Des amis, oui, des amants, un mari ? Hmmm … Là déjà la blonde se mettait à grimacer, déjà parce qu'elle ne croyait pas au mariage (et oui blonde mais pas crédule) et ensuite parce que la notion d'une relation durable et stable lui échappait totalement … Sa plus longue relation avait duré quoi ? Deux mois ? Un ? Cela avait été tellement insignifiant pour elle qu'elle ne s'en rappelait même pas.

Mais revenons en à Ashton, elle une passionnée d'écriture ? Plutôt deux fois qu'une et encore, passionnée n'était pas un mot assez fort pour décrire à quel point cet art suprême l'obsédait. Désirée avait ça dans le sang, voilà tout. Ses auteurs préférés ? Oula … Il venait vraiment de lui poser cette question-là ? Est-ce qu'il se rendait seulement compte que maintenant il allait devoir entendre Désirée faire l'éloge de Baudelaire, lui dire à quel point elle ne comprenait pas du tout cet engouement pour Tolkien ou d'autres faits divers insignifiants ? Apparemment oui, là preuve, Désirée venait de s'arrêter de marcher.


"Mes auteurs préférés ? Sans y réfléchir je dirai Baudelaire et aussi Poe. Mais en même temps qui peut aimer l'un sans l'autre ? C'est comme aimer le chocolat et ne pas aimer mettre du sucre dedans … Je dirai aussi Albert Camus … Enfin tous les grands auteurs français du 19ème siècle … Et peut être certain du 20ème siècle. C'était l'objet de ma thèse alors c'est normal que ça me passionne un peu. Je dirai même beaucoup."

Quelqu'un aurait dû lui dire de se taire, mais même si elle en avait envie, Désirée n'aurait pas pu. Peut être qu'Ashton posait la question comme lorsqu'on demandait "ça va" à quelqu'un le matin : on ne voulait pas vraiment de vraie réponse. Tant pis pour lui … Elle allait se charger de lui en donnant une vraie.

"Ce qui est tout de même étrange lorsqu'on y réfléchit de plus près … Je veux dire, mon roman préféré c'est Alice au pays des Merveilles, et Lewis Carroll n'a rien de français, ça j'en suis certaine. Je ne sais pas … Ce doit être le côté "roman d'initiation sans vraiment en être un" qui m'attire ou le fait que l'on me compare toujours à Alice."

Hmmm … Cela devait très certainement signifier qu'elle était vraiment folle. Ou le fait de parler beaucoup tout en se parlant à soi-même (hein ?) était un signe de folie. Désirée s'arrêta alors de parler, très certainement en plein milieu d'une phrase d'ailleurs (OUI, en plein milieu d'une phrase, chose que les humains normaux ne faisaient PAS) et colla une de ses mains contre sa bouche. Puis, sans aucune raison apparente, elle éclata de rire. Oui, si Ashton voulait fuir, c'était maintenant ou jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Ven 14 Jan - 20:19

Les éléments qui ont fait qu'Ashton est venu enseigner dans le lycée McKinley à Lima était qu'il ne se plaisait pas du tout dans son ancien lycée. En effet, les professeurs ne parlaient jamais entre eux. Il n'y avait pas de bonne ambiance, et rien ne lui plaisait. Il n'y avait aussi rien qui le retenait la bas, à New York, alors un beau jour, il fit ses affaires, redigea sa lettre de démission, puis la déposa sur le bureau du directeur avant de prendre ses sacs, et de retourner dans la ville de son enfance, Lima.

Son oncle travaillait la bas, et il savait qu'il serait facilement engagé. En meme temps, avec un dossier comme le sien, et ses grands capacités telles que sa mémoire photographique, et le fait qu'il ai obtenu d'incroyables résultats avec les adolescent de sa classe l'année précedente. Sa plus grande réussite était un jeune homme qui avait une connaissance moyenne autour de 4/20 au début de l'année, et qui à finit par avoir plus de la moyenne en quelques mois seulement. Il savait s'y prendre pour faire en sorte de faire aimer sa matière aux moins motivés.

Et puis se changement lui avait aussi apporté une chose : Désirée. Oui, ça fait peut etre beaucoup de dire ça, mais il était plus qu'heureux de l'avoir rencontrer. Une belle blonde, très élégante, absolument ravissante, et professeur de francais. Autrement dit, une femme surement très intelligente, et bien trop belle pour être accessible. Mais bon, notre Ashton est un grand réveur, et malgré ce que tout le monde lui disait sur cette femme, il voulait la connaitre, et avec de la chance, peut etre l'inviter à manger un soir avec lui. Bah quoi ? Je vous dit, un grand reveur.

Mais il avait pourtant pris son courage à deux mains pour approcher la belle, et il ne fut pas décu de la reaction de Désirée Cravy. Bon ok... C'est vrai que de l'entendre dire qu'ils ne seraient que collègue, et qu'il n'y aurait rien entre eux l'avait quand meme pas mal décu. Mais il fallait qu'il fasse avec, et puis tant pis, il voulait quand meme tenter. Il ne baissait pas si vite les bras, et peut etre que la miss Cravy ne serait pas insensible à cet homme si mignon.

Pendant la visite du lycée, il lui avait demandé quel genre de bouquin elle aimait, et ses auteurs préférés, et la, une déferlante d'information tomba sur lui. Bien sur, il ne connaissait pas la plupart des auteurs dont elle lui parlait, mais il hochait quand meme la tete histoire de montrer qu'il écoutait, meme si il n'y comprenait pas grand chose. En meme temps, les livres que lui lisait était les livres de Marc levy, ou encore de d'Harlan Cobain, mais c'était beaucoup plus rare. Il l'écoutait alors parler de Poe, et d'autres auteurs dont il ignorait totalement l'existance.

Mais quand elle se mit à parler du livre "Alice au pays des merveilles", tout de suite, ce fut les images du films récement sorti qui lui vinrent en tete. Il voyait alors Johnny Depp, et Helena B. Carter jouant sous les ordres et la supervisation de Tim Burton, un des réalisateurs les plus admirés d'Ashton. alors qu'elle venait de marquer une pause, elle se mit à rire, n'arrivant pas à s'arreter. Ashton, surprit, arqua un sourcil, et regarda la belle blonde.

" -Euh... Désirée... vous allez bien ?"

Il attendit que son rire se calme, pour ensuite pourquoi parler à son tour. Peut être que de l'entendre parler la fairait se concentrer sur autre chose, et que ça calmerai son fou rire. Il était pret a tout essayer de toute facon.

" -Je n'ai jamais lu le livre d'Alice au pays des merveilles... mais j'ai vu le film, ça compte ? en tout cas, vous m'avez vraiment l'air d'une passionnée, et ça fait vraiment plaisir à voir. Vous avez tellement l'air heureuse quand vous parlez de bouquin. Les seuls livres que je lis sont de l'auteur Marc Levy, je suis un fan de Sept jours pour l'eternité... Je suis encore loin de Poe et compagnie..." lui dit t'il en souriant.

Il continua alors de la regarder, attendant patiemment qu'elle se calme un peu, et finit par rire à son tour, ne sachant pas vraiment pourquoi. A vrai dire, le rire est pire qu'une maladie, car ça se propage comme une trainée de poudre. Ce n'est qu'en voyant Désirée se calmer qu'il fit de meme. Ah quand meme... c'était quelque chose cette journée ! bizarrement, il s'amusait, et aimait particulierement cette visite du lycée en la compagnie de sa chère (et apparament que ^^) collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Dim 23 Jan - 14:46

Désirée avait éclaté de rire et maintenant, elle semblait être totalement incapable de s'arrêter. N'importe quelle personne saine d'esprit aurait fuit depuis longtemps, non sans lui avoir jeté un regard des plus intrigués, mais non, Ashton était encore là, à lui demander si elle allait bien. Drôle de question, oui, non ? Elle ne le savait pas trop elle-même. Elle avait eu peur de trop parler d'elle, oui elle était narcissique, mais elle venait juste de rencontrer Ashton peut être que c'était un peu trop pour une première impression ? Elle ne le savait pas elle-même. La blonde était comme qui dirait un peu perdue. En même temps comment ne pas l'être, Ashton débarquait de nulle part (non pas sur son grand cheval blanc, et déclarait que elle, oui elle, Désirée Cravy, lui plaisait énormément et qu'elle était très jolie, ET, contrairement à ce que l'on aurait pu pousser, ce genre de choses n'arrivait pas tous les jours à la professeur de littérature qu'elle était. A dire la vérité, ce genre de choses ne lui arrivait jamais.

"Oui … Oui je vais très bien ! Enfin, non ! En fait si … Bref, ce n'est pas vraiment important donc … "

Elle finit par s'éclaircir la gorge et arrêta de rigoler. Il n'empêchait pas, qu'il y avait toujours un immense sourire sur ses lèvres, bon, il valait mieux ça plutôt que des larmes non ? Oui, oui, car cela aurait vraiment été humiliant. Désirée reporta donc son attention sur Ashton, le professeur de biologie partageant ses propres expériences littéraires avec elle. Marc Levy ? Ce nom ne lui disait pratiquement rien, en même temps, en dehors de son petit monde d'horreur, de débauches faites avec de l'encre et de conte où les gens se dévoraient les un les autres, la blonde ne lisait pas beaucoup en fait. Oui, cela constituait tout de même un certains nombre de bouquins, beaucoup, beaucoup plus que la moyenne normale mais quoi de plus normal vu son métier. C'était cette passion là qu'elle essayait de transmettre à ses élèves en fait, peut importe qu'il retienne ce qu'était un oxymore ou un hexamètre dactylique, du moment qu'ils avaient le goût de la lecture, elle considérait sa mission accomplie.

"Bien sûr que ça compte d'avoir vu le film, très bonne adaptation si vous voulez mon avis. Et puis vous me battez d'un point, vu que je n'ai jamais lu un seul livre de Marc Levy alors … Ces temps-ci je préfère relire mes Stephen King qu'autre chose donc … "

Et c'était bien vrai, ces temps-ci entre Ça et Misery, n'importe qui aurait fait de vrais cauchemars en voyant quel genre de livres traînaient sur sa table de chevet. Mais c'était aussi ça Désirée, elle était bizarre, et un peu folle .. Et aussi mignonne (très mignonne d'abord.)

"Mais si vous voulez des conseils sur les livres, je suis là ! Vous pouvez me trouver soit dans mon bureau, ou alors à la bibliothèque en train d'embêter Florent ou bien à Starbucks … Parce que oui, en plus de tout ça, je suis accro à café mais hey ! Il vaut mieux ça qu'autre chose. "

La blonde avait ajouté la dernière phrase sans se dire qu'elle pourrait la regretter, c'était elle qui disait à Ashton qu'ils ne devaient êtres qu'amis et qui ensuite faisait de telles propositions. Mais Désirée ne pensait qu'ils pouvaient être amis, juste amis. Elle n'aura qu'à apprendre à se maîtriser, voilà tout !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   Dim 30 Jan - 1:08


Comment réagir quand une femme se fait à exploser de rire en votre présence ? C’était assez délicat, et en l’espace de quelques secondes, Ashton avait perdu le fils de la raison. Voir Désirée exploser de rire était quelque chose qu’il le dépassait. Il n’avait rien dit de drôle en plus, c’était elle seul qui s’était mise a rire, sans qu’il ne comprenne pourquoi. Il l’a regarda alors rire, et à vrai dire, il se délectait de ce son qui sortait de sa bouche. Mais très vite, Désirée s’arrêta, laissant sa main prendre la place sur ses lèvres, comme pour créer une barrière qui stopperai le moindre de ses mots.

Il trouvait ça assez drôle la façon qu’elle avait de se stopper comme ça, et finit quand même par arrêter de la regarder, et parla alors du film d’Alice aux pays des merveilles, et surtout du fait qu’il ne lisait pas le bouquin… Mais autant ne pas laisser paraître ses défauts, et montrer des petits éléments positifs. Il lui avait parlé d’un de ses auteurs préférés, Marc Levy, mais quelque chose le surpris : Désirée ne connaissait pas. Sur ce coup la, et comme elle le disait si bien, il marquait un point.

Au moins, il pourrait lui faire découvrir un auteur, et il se commençait déjà à se demander si elle aimerai, si un jour ils allaient pouvoir regarder une des adaptations filmographiques, et si il pourrait faire tout ça avec elle. Mais non, il ne fallait pas qu’il se fasse de fausses idées, car la seule chose qu’il allait gagner à faire ça, c’est qu’il souffrira. Enfin non, c’est un homme, il restera insensible… Ah… les hommes…

« - Alors à moi de vous faire découvrir quelqu’un. Marc Lévy est un auteur français que j’adore. J’ai commencé par voir l’un de ses films, Just Like Heaven, avec Mark Ruffalo et Reese Witherspoon. C’est un film magnifique, si tu as l’occasion de le regarder un jour… »

***Je peux même t’inviter un soir chez moi, manger un morceau, et qu’on se pose tous les deux sur le canapé pour regarder ce film, que je me colle à toi, et que je finisse par t’embrasser tendrement…*** Bon, Ashton ! Arrête d’imaginer des scénarios comme ça voyons !! En attendant, il avait arrêter de parler, et reprit pour ne pas passer pour un fou qui s’arrête en plein milieu d’une phrase.

« - Enfin bref… J’ai lu tous ses livres, et je suis fan. Je trouve qu’il a du talent. Bon bien sur, ce n’est pas un talent tel que celui de Mr Shakespeare, ou autre, mais moi, j’adore. Et je connais Stephen King, mais que de nom…  »

Ils continuaient à marcher avec Désirée Cravy à ses cotés, en essayant de réaliser. Oui, je sais, il ne devrait pas se prendre autant la tête, mais imaginez un peu ! Ça fait des jours qu’il se demande comment il pourrait l’abordée, et la, ils se retrouvent tous les deux à errer dans les couloirs. Elle se porta ensuite, à la suite de leur discussion, volontaire pour lui donner des renseignements sur les livres, et à la suite de cette phrase, il pensa alors qu’il pourrait lui demander n’importe quoi, juste pour faire durer ce moment avec elle. Il la regarda, et lui sourit, tout en ajoutant.

« - Et bien… si vous n’avez rien de prévu maintenant, j’aimerai vous offrir un café, car j’ai beaucoup de conseil à vous demander… Je viens de finir mon dernier roman, et donc je n’ai plus rien à lire. Alors je serai ravi que vous me donniez quelques avis sur plusieurs ouvrages. Et puis, si vous aimez le café, vous ne pouvez pas refuser…  »

Il finit alors par s’arrêter de marcher, et la regarda en souriant, et en ajoutant une phrase accompagnée d’un petit sourire.

« - En tout bien tout honneur bien sur… »

The End
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. Premiere rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Premiere rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 3
-