Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. What if I told you that I miss you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oxanna Prescott
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? EmptyDim 12 Déc - 18:13



OXANNA PRESCOTT & ZACK WOODWARD
« What if I told you that I miss you ? »


« Papa ! Est-ce que tu veux que je ramène quelque chose pour ce soir ? Je vais au supermarché. » « Mmmh. Quel jour on est ? » demanda John, un air malicieux dans le regard. « Mercredi, pourquoi ? » Puis soudain, ses yeux s’écarquillèrent. « Oh ! Mais oui ! Soirée pizza devant un vieux film ! J’avais complètement oublié ! Je les ramène en passant dans ce cas. A tout à l’heure ! » « Sois prudente, ma chérie. » « Toujours. » Oxanna quitta la maison, son sac à main sur l’épaule, et monta rapidement dans sa voiture. Il faisait froid dehors, surtout lorsque la nuit était tombée. Il n’était pas tard pourtant – seulement dix-huit heures – mais le soleil avait été remplacé par un ciel noir et nuageux. La neige avait cessé de tomber en début d’après-midi, rendant les routes plus praticables. Au moins, il ne gelait pas ! Si Oxy avait une chose en horreur, c’était bien se les cailler tôt le matin pour gratter le pare-brise ; elle mettrait bien sa voiture en chauffe mais son allée n’avait pas de barrière ni de protection quelconque. N’importe quel rôdeur pouvait en profiter pour voler sa New Beetle le temps qu’elle se prépare. Et si elle se retrouvait sans moyen de locomotion personnel, la belle blonde n’aurait plus qu’à se rendre chez le psy le plus proche pour soigner sa déprime.

Le supermarché se profila à l’horizon et la jeune femme tourna à gauche pour entrer sur le parking. Elle trouva une place non loin de l’entrée ; et deux minutes plus tard seulement, elle fouinait dans les rayons. Ayant accepté de tenir un stand lors de la journée de charité, qui était dans trois jours, Oxanna avait besoin d’acheter quelques produits : elle passerait toute l’après-midi du vendredi à faire les cupcakes qu’elle allait vendre le lendemain avec… Alejandro. Ca ne l’arrangeait pas spécialement. En fait, ça la dérangeait même carrément. Son comparse de chorale s’entendait pourtant bien avec certains de ses amis à elle, et notamment Zack. Mais elle ne pouvait supporter cette espèce de haine qu’il ressentait envers Quinn : pourquoi s’en prenait-il à elle sans arrêt ? Oxy détestait ce comportement et avait donc décidé de ne pas l’aimer. On n’ennuyait pas sa meilleure amie sans se prendre des regards assassins. Elle était d’ailleurs en train de réfléchir à une stratégie pour le calmer un peu, quand elle avait appris qu’ils se retrouveraient ensemble à la journée de charité. Finalement… Pourquoi pas ? Elle profiterait de cet instant privilégié pour en apprendre plus sur lui et savoir ce qui l’énervait tellement chez Quinn Fabray. Au cas où il se montrerait un peu trop virulent, il suffirait de le menacer. Oxy était douée pour ça. Ses nombreux ennemis à McKinley le prouvaient largement.

La détective en herbe, plongée dans ses pensées, passait dans les rayons en mode robot. En somme, elle ne remarquait aucun produit sauf ceux qui l’intéressaient vraiment. Voilà pourquoi elle finit par s’arrêter dans le rayon pâtisserie : là, il y avait tout ce dont elle aurait besoin pour faire de délicieux cupcakes. Elle se servit en farine et en sucre, glissant les paquets dans son panier en plastique pris à l’entrée. Tendant une main pour attraper un autre aliment, elle se mit sur la pointe des pieds et se concentra sur sa cible. Ce fut difficile, toutefois elle réussit à choper ce qu’elle voulait et l’ajouta au reste avec un sourire triomphant. Maintenant, direction les pizzas ! Arrivée au bout du rayon, la blondinette vira sur la droite afin d’atteindre les surgelés, et fonça droit sur un autre client. Fort heureusement, aucun des deux ne perdit le contenu de son panier au sol – elle se voyait mal au milieu d’un paquet de farine éparpillé sur le carrelage du supermarché !

« Woooops. Pardon ! »
dit-elle en levant les yeux vers l’inconnu… qui n’en était pas un du tout. « Zack ? Qu’est-ce que… Qu’est-ce que tu fais là ? » Oxanna plaqua sa main contre le front et secoua la tête, dépitée de sa réaction. « Question stupide, je te l’accorde. Il est évident que tu fais des courses, » se rattrapa-t-elle, gênée, en jetant un œil à ce qui pendait au bout de son bras, à savoir son propre panier à moitié rempli. Elle n’ajouta rien, ne sachant réellement quoi dire. Ils ne s’étaient pas vus depuis plusieurs semaines. Enfin… ils s’étaient parlé et ils avaient parfois déjeuné ensemble, mais ils avaient pris leurs distances ; en tout cas, Oxy avait pris les siennes. Elle savait ce que Zack ressentait pour elle, et il savait ce qu’elle ressentait pour lui. Mais ils n’avaient pas pu être ensemble, pas tout de suite. La jeune femme était encore trop bouleversée par ce qu’elle avait appris sur sa mère pour s’engager dans une relation amoureuse qui comptait pour elle. Elle préférait remettre de l’ordre dans son existence avant. Apprendre à vivre avec une génitrice qui l’avait abandonnée pour faire d’autres enfants sans jamais revenir même pour s’excuser. Apprendre à ne rien laisser entrevoir à son père, auquel cas il perdrait toute confiance en elle et cela la tuerait littéralement. Apprendre à digérer l’épisode « Madison » même si selon Zack, elle ne comptait pas. Pas de cette façon.

Et voir Zack dans un cadre si différent, autre que celui du lycée, la déstabilisait. Désormais, elle était forcée de se poser une question cruciale : et maintenant ? Qu’en était-il de leur relation ? Jusqu’où était-elle prête à aller ? Son cœur sembla répondre pour elle lorsqu’il se mit à battre à cent à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: Re: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? EmptyLun 13 Déc - 14:30

Zack n'en revenait toujours pas : Keith avait réussi à le convaincre de sortir pour acheter de la pizza. Au début, le Texan pensait que son demi-frère plaisantait. Pour une fois qu'ils avaient la maison pour eux tout seul un soir dans la semaine, Keith avait décrété qu'ils devaient regarder un film. Jusqu'ici aucune problème, mais mademoiselle Campbell, c'était ainsi que Zack l'appelait pour l'énerver, avait également ajouté qu'il leur fallait des pizzas hors, il n'y en avait plus, c'était à ce moment là que Zack entrait en scène. En bon grand frère, oui car il ne fallait pas oublier qu'il avait un an de plus que Keith, il s'était contenté d'hausser les épaules, de mettre son I-pod sur ses oreilles et de prendre la direction du centre commercial. Il lui achèterait ses maudites pizzas et peut être même qu'il aurait enfin des idées pour d'éventuels cadeaux de Noël.
Il était toujours en manque d'inspiration à ce niveau là, et avait des moyens plus que limités. Il économisait toujours de l'argent pour s'acheter une guitare et … malheureusement les guitares n'étaient pas soudainement moins chères en cette période de l'année, c'était même carrément le contraire. Oh si seulement il existait un quelconque paradis où on pouvait avoir une guitare offerte pour une guitare achetée … Non, il fallait vraiment que Zack revienne à la réalité, cela ne fonctionnait QUE pour les pizzas.

Il enleva sa capuche en rentrant dans le centre commercial et il fut tout de suite accueilli par une bonne odeur de chocolat chaud, des enfants qui courraient dans tous les sens, des parents avec des bonnets de père Noël … Il ôta ses écouteurs, le sourire aux lèvres. Ce Noël allait être le deuxième qu'il passait à Lima et le deuxième avec tous les Campbell. Zack appréciait vraiment beaucoup sa belle famille, s'étonnait même toujours de la vitesse à laquelle il s'était intégré mais il devait avouer que les fêtes de fin d'années entre sa mère et lui, lui manquaient un peu. Bon certes, sa mère n'était pas toujours d'humeur à la fête et il n'avait pas toujours de cadeaux, mais quand même … C'était le bon vieux temps, le Texas, tous ses amis … Et voilà qu'il était nostalgique, pfff, décidément, les chants de Noël avait un effet néfaste sur lui.
Et son sourire ne put que s'agrandir lorsqu'il perçut la nouvelle chanson qui s'échappait des écouteurs de la célèbre enseigne, c'était un grand classique. Et en bon choriste qu'il était, il fallait évidemment qu'il chante et qu'il danse.


Oh the weather outside is frightful, 

But the fire is so delightful,

And since we've no place to go,

Let It Snow! Let It Snow! Let It Snow!

Evidemment, Zack ne passait pas du tout inaperçu, mais de toute façon il s'en moquait. Le but c'était de s'amuser, non ? Et il lança des sourires aux enfants qui couraient autour de lui à présent. Mais le plus grand des enfants, c'était tout de même lui.

It doesn't show signs of stopping,

And I've bought some corn for popping,

The lights are turned way down low,

Let It Snow! Let It Snow! Let It Snow!

When we finally kiss goodnight,

How I'll hate going out in the storm!

But if you'll really hold me tight,

All the way home I'll be warm.

Il connaissait bien évidemment les paroles par coeur, son timbre n'était peut être pas aussi grave que celui de Sinatra, mais l'intention y était quand même. Zack pensait que Keith n'aurait jamais voulu se livrer en spectacle avec lui de cette manière, il serait allé directement au rayon pizzeria tout en jetant un regard à Zack qui ne signifiait qu'une seule chose : "tu n'es TROP pas mon frère."

The fire is slowly dying,

And, my dear, we're still good-bying,

But as long as you love me so,

Let It Snow! Let It Snow! Let It Snow!  

Le Texan acheva la chanson avec une petite révérence et il fut ravi d'entendre les applaudissements des enfants. Son portable vibra juste à ce moment là : Keith avait faim apparemment. Il leva les yeux au ciel, sérieusement, Keith allait s'en manger une belle, en plus de sa pizza ! Mais, oui parce qu'il y a toujours un mais, les choses ne se déroulèrent pas comme prévu et Zack rentra dans quelque chose. Ou plutôt dans quelqu'un … ou plutôt dans Oxanna. … Il la fixa pendant quelques secondes, alors que son rythme cardiaque s'accélérait dans sa poitrine. Elle essaya de détendre l'atmosphère en lui demandant ce qu'il faisait ici, mais il ne dit rien et se contenta de la regarder.


Dit quelque chose idiot. Oui mais quoi ? Qu'est-ce qu'on est censé dire à la fille qu'on aime, même fille avec qui il avait pris ses distances. Bien entendu ils se parlaient, mais les déjeuners à la cafétéria ne comptaient pas : le plus souvent, ils étaient avec Sarah et bien entendu Keith venait toujours le déranger pour lui rappeler de ne pas être en retard en cours. En fait, ils n'étaient jamais vraiment seuls. Pas depuis … Oups, pente très,très glissante, se dit-il. Il finit par s'éclaircir la gorge et par ouvrir la bouche.

"Oui, je suis … Je suis venu faire des courses, acheter de la pizza plus précisément. Pour la manger … euh je veux dire pour Keith et moi. "

Oui, Zack, oui, de la pizza pour la manger … Il se maudit intérieurement. Comme se ridiculiser en dix leçons ? Il avait écrit le livre et même publier, plus personne n'avait de leçons à lui faire. Et maintenant … Et maintenant quoi ? Il ne savait pas trop ce qu'il était censé dire ou faire.

Revenir en haut Aller en bas
Oxanna Prescott
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: Re: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? EmptyMar 4 Jan - 11:08

« Oui, je suis … Je suis venu faire des courses, acheter de la pizza plus précisément. Pour la manger … euh je veux dire pour Keith et moi. »

Oxanna esquissa un petit sourire qui se voulait amusé. Zack ne semblait pas en mener large non plus : il ne devait pas s’attendre à la croiser en dehors de McKinley, et encore moins dans ce supermarché. Etrangement, le sentir aussi mal à l’aise qu’elle lui permit de se sentir un peu mieux. Un peu moins seule dans son embarras. Et puis, si la revoir dans de telles circonstances lui faisait perdre ses moyens – en quelque sorte – elle ne pouvait qu’en être flattée. Cela signifiait qu’il pensait encore à elle et que malgré sa décision de se tenir à l’écart un certain temps, il ne l’avait pas reléguée au rang d’ex-potentielle petite-amie. Oxy savait que ce n’était pas le genre de Zack. Il avait promis de l’attendre, et il savait tenir une promesse. Mais la blondinette ne cessait d’être déçue par les gens qu’elle aimait pourtant. C’était comme si, tout au fond, quelque chose semblait la retenir de croire totalement en Zack. Probablement pour la protéger si leur relation devait mal tourner. Mais un tel comportement ne risquait-il pas de l’éloigner plutôt que de le rapprocher d’elle ? A long terme, probablement. Sauf si elle décidait de ne plus écouter son instinct, si blasé face à l’Humanité. Et pour cela, elle devait être prête à s’abandonner complètement.

Elle baissa la tête, faisant mine d’inspecter son panier, ne sachant quelle réaction avoir. Devait-elle tenter de dissimuler sa surprise, l’émotion que lui inspirait sa rencontre fortuite avec Zack ? Ou au contraire, était-ce important qu’il remarque à quel point le voir la bouleversait ? Une mèche de ses cheveux blonds lui tomba devant les yeux, et elle la replaça aussitôt derrière son oreille, en profitant pour croiser le regard de son ami. Ou plutôt, de celui qu’elle considérait comme bien plus qu’un ami.

« Moi aussi, » finit-elle par dire en montrant le rayon concerné du menton. « C’est soirée pizza à la maison, également. » Le silence s’installa entre les deux adolescents. Puis, Oxanna finit par se dire qu’elle en avait assez de ce petit jeu, et la gorge serrée, annonça de but en blanc. « Tu me manques, Zack. Enfin je veux dire, je… »

Elle eut soudain envie de prendre ses jambes à son cou et de s’enfuir aussi loin et aussi vite que possible. Mais fuir n’était pas une solution, elle l’avait appris à ses dépends. Et bien que ce soit difficile pour elle d’affronter le regard de Zack en cet instant précis, elle ne bougea pas d’un millimètre. Elle devait faire des efforts si elle voulait regagner son cœur. Si elle voulait lui prouver qu’elle était capable d’en être digne.

Oxanna prit une grande inspiration, et se jeta à l’eau. « Je suis désolée, pour tout ce que tu as du subir à cause de moi. Avec le recul, je réalise que je te fais payer l’abandon des autres, et je ne veux pas de ça. Je n’ai pas envie de te perdre parce que je serais incapable de te faire confiance. Je sais qu’on en est pas encore là, mais… j’ai déjà trouvé ma bonne résolution pour l’année à venir : ne plus douter des gens que j’aime. Donc, ne plus douter de toi. Parce que je… » « Hé, les jeunots, vous voulez pas aller discuter ailleurs ? » grogna un vieil homme, agacé.

Oxanna s’excusa rapidement et se poussa ; elle en profita également pour se rapprocher du rayon pizza. En fait, cet inconnu était tombé à pic. Ce n’était pas vraiment le lieu ni le moment pour parler de choses aussi personnelles. Se reprenant, la blondinette fit un sourire à Zack. « Qu’est-ce que tu me conseillerais, comme pizza ? » Elle se sentit mieux à l’idée d’aborder un sujet tout à fait anodin. Elle avait tellement peu l’habitude de s’ouvrir que de l’avoir presque fait dans un supermarché, entourée d’autre gens, l’effrayait maintenant qu’elle y repensait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: Re: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? EmptySam 8 Jan - 15:19

Et maintenant quoi ? C'était la question que se posait Zack en voyant Oxy en face de lui. Il ne s'était pas attendu à la voir au supermarché. Chose plus que stupide vu qu'ils habitaient tous les deux Lima, ils fréquentaient à peu près les mêmes endroits donc il était normal qu'ils se croisent, non ? … Non ? Si c'était si normal et aussi banal que cela, il aurait fallu le dire à son coeur pour qu'il arrête de battre aussi vite et pour qu'il puisse enfin réfléchir. Réfléchir à quelque chose de cohérent à dire pour essayer de chasser ce silence pesant qui venait de s'installer entre eux.
Mais en même temps, Zack ne voyait pas trop ce qu'il pouvait ajouter de plus. Il lui avait déjà tout dit, elle savait parfaitement ce qu'il ressentait pour elle alors … Le Texan n'était pas en train de dire qu'il allait arrêter de faire des efforts et qu'il n'allait plus se battre, loin de là. Mais elle lui avait demandé du temps, il avait été okay et maintenant qu'il la revoyait ici, il ne pouvait pas s'empêcher de se poser de nouvelles questions … C'était ça et en même temps une autre partie de lui en avait carrément marre, voulait prendre Oxanna dans ses bras et tout simplement passer à autre chose. Mais est-ce qu'il allait l'ouvrir pour lui dire tout ceci ? Non, bien sûr que non. Zack se maudit intérieurement tandis que sa gorge restait nouée.

Et il fut plus que ravie lorsqu'elle brisa le silence. Sauf que c'était pour parler de pizza … Pendant un instant, il la fixa en se demandant pourquoi est-ce qu'Oxy lui parlait de pizza, avant de se rappeler où est-ce qu'ils étaient. Il s'apprêtait à répondre juste avant qu'elle ne lui dise qu'il lui manquait. Pour le coup, le jeune préféra ne rien dire et la laisser continuer de parler.

« Je suis désolée, pour tout ce que tu as du subir à cause de moi. Avec le recul, je réalise que je te fais payer l’abandon des autres, et je ne veux pas de ça. Je n’ai pas envie de te perdre parce que je serais incapable de te faire confiance. Je sais qu’on en est pas encore là, mais… j’ai déjà trouvé ma bonne résolution pour l’année à venir : ne plus douter des gens que j’aime. Donc, ne plus douter de toi. Parce que je… »

Parce que … Parce que quoi ? Parce qu'elle aussi elle l'aimait ? Lorsqu'il y réfléchissait cinq secondes, Zack se rendait bien compte que s'il avait été plus que clair avec Oxanna, la réciproque n'était pas complètement vraie. Et elle allait finir sa phrase, elle aurait pu finir sa phrase s'ils n'avaient pas été interrompus. Le jeune homme ne put s'empêcher de jeter un regard noir au client. Bon, peut être que le supermarché n'était pas l'endroit le plus adéquat pour parler de leur … problèmes (il ne savait si c'était le mot qui convenait tout à fait à la situation), mais quand même … Ils finirent pas s'écarter et Zack attendit que la blonde reprenne la parole. Mais lorsqu'elle le fit se fut pour lui parler de pizza … Encore une fois … Zack la fixa pendant quelques instants avant d'éclater de rire, c'était honnêtement tout ce dont il était capable là tout de suite. Il finit par se mettre une main sur la bouche, histoire de ne pas paraître complètement fou.

"Personnellement, je prendrais celle au peperoni, mais franchement, ça dépend de ce que tu aimes … "

Est-ce que c'était une remarque à double tranchant … Sûrement mais Zack ne pouvait pas ignorer le fait qu'elle avait faillit enfin lui dire ce qu'elle ressentait vraiment pour lui …


Revenir en haut Aller en bas
Oxanna Prescott
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: Re: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? EmptyLun 10 Jan - 14:00

Oxanna se tenait devant ce fichu rayon débordant de pizzas en tous genres. Si, pour une personne qui serait en train de l’observer, elle était juste indécise quant au carton qu’elle devait choisir, il se passait des tonnes d’autres choses dans sa petite tête. L’intervention de ce vieil homme avait-elle été une bénédiction pour la blondinette, ou plutôt un terrible inconvénient ? Oxy n’était pas du genre à montrer ses sentiments, même avec les proches auxquels elle tenait pourtant. Par exemple, elle ne disait presque jamais à son père qu’elle l’aimait plus que tout. Elle avait un énorme problème avec ce genre de débordements d’émotion, et en était parfaitement consciente.

Ce fameux soir où Zack et elle avaient fait cette planque devant le restaurant, il lui avait dit tenir à elle. Et au lieu d’en faire autant, Oxanna s’était contentée de lui expliquer qu’un beau jour, parce qu’elle tenait forcément de sa mère, elle l’abandonnerait. Pourquoi Diable avait-elle tant de mal à s’exprimer, à mettre des mots sur ce que lui dictait son cœur ? Elle avait de la chance que Zack, avant toute chose, soit un ami pour elle : s’il ne la connaissait pas aussi bien, il aurait pu penser qu’elle ne partageait pas ce qu’il ressentait à son égard. Mais il savait que pour Oxanna, les « tu comptes pour moi », « je tiens à toi » et autres « j’ai besoin que tu sois à mes côtés » ne sortaient que trop difficilement. Alors, il s’était peut-être dit qu’elle finirait par les prononcer un jour, quand elle s’en sentirait prête…

Sans ce client mécontent, Oxy aurait peut-être pu aller jusqu’au bout de sa phrase. En fait, elle y serait probablement arrivée. Mais maintenant, à cause de lui, le moment était passé et elle ne se sentait plus de reprendre la conversation où elle l’avait laissée avant d’être interrompue. Ainsi, la détective en herbe fit ce pour quoi elle excellait : elle ignora tout, et afin de ne pas laisser un blanc gênant entre Zack et elle, lui demanda son avis sur la pizza qu’elle devrait choisir. Maintenant qu’elle y repensait, les yeux fixés sur le rayon et ses dizaines de boîtes, elle trouvait la situation parfaitement risible. Zack ne s’était d’ailleurs pas caché qu’il pensait la même chose, ayant éclaté de rire avant de se reprendre pour répondre à sa question. L’entendre rire. Encore une chose qui lui manquait, depuis qu’ils ne se voyaient plus. Depuis qu’elle avait dit vouloir couper les ponts, quelques temps au moins, pour réorganiser sa vie. Elle plongea son regard dans le sien.

Mais quelle conne ! Qu’est-ce qui t’a pris ? Tu as le mec parfait devant tes yeux, mec qui en plus de ça te dit être amoureux de toi, et tout ce que tu trouves à faire c’est le rembarrer !?

Remarquant qu’elle le regardait avec insistance, elle détourna les yeux. Elle savait que c’était plus compliqué que ça, que sa conscience n’avait pas tout à fait raison sur ce point. Il ne fallait pas oublier qu’elle venait de découvrir la trahison, l’abandon total de sa propre mère. Oxy était encore blessée par tout ça, et il n’aurait pas été très sain pour elle ou pour Zack de commencer quelque chose avec lui. Avant toute chose, l’adolescente avait eu besoin de guérir ses propres blessures. Et maintenant que c’était fait ? Ou plutôt, maintenant qu’elle avait regagné assez de force pour reprendre sa vie là où elle l’avait laissée ? Qu’était-il sensé se passer ?

Zack éleva la voix, et Oxanna fut à la fois surprise et amusée de saisir un sous-entendu certain dans sa réponse. « Et bien… » commença-t-elle, choisissant d’entrer dans son jeu. « J’aime les pizzas qui ne mettent pas trop longtemps à cuire, tu vois. Parce qu’attendre, c’est nul, et les pizzas qui font attendre les gens qui veulent les manger comme ça, je pense qu’elles devraient se sentir extrêmement coupables. Et puis d’ailleurs, je trouve que les gens qui attendent que leurs pizzas soient prêtes sans aller en chercher une autre entre temps sont vraiment exceptionnels, et méritent que les pizzas en question les remercient, avant… avant d’être mangées. » Pause. Silence lourd. Raclement de gorge de la part d’Oxanna qui commence à se sentir légèrement embarrassée. « Bref, je crois que je vais opter pour la peperoni, et si tu as fini tes courses toi aussi, on pourrait rejoindre les caisses ensemble. »

Oui, elle venait de s’humilier – du moins de son point de vue – avec son histoire de pizza, mais elle n’avait pas envie de dire au revoir à Zack. Pas déjà. En fait, elle n’avait plus envie de lui dire au revoir du tout. Elle voulait rentrer avec lui, dévorer sa pizza peperoni avec lui, s’endormir tout contre lui, se réveiller dans ses bras… Elle ne voulait plus passer une seule seconde sans sa présence, sans pouvoir plonger ses yeux dans les siens ou fondre grâce à son sourire.

Elle en avait besoin. Pour vivre, pour respirer. Elle ne l’avait jamais vu aussi clairement qu’en cet instant précis, dans ce supermarché, entourée d’inconnus qui n’avaient pourtant aucune idée de ce qu’elle pouvait bien ressentir pour Zack Woodward.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: Re: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? EmptyLun 24 Jan - 20:02

Les pizzas. En temps normal, Zack adorait cela, il était même du genre à en manger deux, trois, dix d'un coup, mais là tout de suite, il avait la légère impression qu'ils s'écartaient complètement du sujet. C'est vrai ça, quitte à choisir, le Texan aurait préféré ne pas rencontrer Oxy au centre commercial, et encore moins au rayon pizzeria. Non, il aurait préféré la croiser dans un endroit où il y avait beaucoup moins de monde, non en fait quitte à vraiment choisir, il aurait préféré aller la trouver lui-même, et il se serait un minimum préparé avant et il aurait su quoi dire ou quoi faire. Mais elle lui avait demandé du temps, et il avait respecté ça, préférant investir tout son temps libre dans la chorale. Zack ne regrettait en rien sa décision, il savait juste qu'il ne pourrait pas continuer comme à ce rythme très longtemps.

Et la réponse d'Oxanna le laissa plus que … perplexe ? Certes, il ne pouvait s'empêcher de sourire à présent (non parce qu'elle venait tout de même de se comparer à une pizza) mais il n'était pas plus avancé pour autant. Okay, Oxanna était en train de le remercier et … Hein ? Les courses ? Quelles courses ? Ah oui, c'est vrai que si Zack se trouvait là au départ, c'était à cause de Keith. Il penserait à le remercier au passage … Ou pas. (Non, il le frapperait avec le carton de la pizza pour se défouler et puis voilà.) Il allait suivre Oxanna et se diriger vers les caisses, mais quelque chose l'arrêta. Quand est-ce qu'il allait la revoir ? Du moins, vraiment la revoir et pas juste la croiser au lycée, ou déjeuner avec elle en prétendant que ses frites étaient soudainement la chose la plus intéressantes du monde ... Aussi, il s'éclaircit la gorge et finit par dire :

"Je n'ai pas tout à fait fini mes courses, il faut d'abord que je fasse quelque chose avant."

Sur ce, le jeune homme posa le carton de pizza qu'il avait entre les mains (Keith viendrait la chercher lui-même, il avait beaucoup plus urgent à faire) avant de saisir Oxanna par la taille et de l'embrasser. Oui, comme ça, il était légèrement en train de la pousser dans ses retranchements mais tant pis. De toute façon, cela ne serait jamais le bon, ni le parfait moment. Alors qu'ils soient au rayon pizza d'un supermarché, ou encore même au lycée, il avait décidé que ça n'avait plus vraiment d'importance. Elle était là, celle qui l'aimait, et le baiser était beaucoup passionné qu'il ne l'avait voulu au départ et lorsqu'il finit par quitter les lèvres de la blonde, il était gêné au possible et légèrement à bout de souffle.

"Hmmm … Est-ce que tu as quelque chose de prévu vendredi soir ?"

Certes ce n'était pas très subtile comme approche, mais ils n'allaient jamais vraiment avancer s'ils continuaient de se voiler la face et de parler de pizza. Et Zack ne voulait pas être sans nouvelles d'Oxanna pendant encore des jours. Parce que surtout et avant tout, Oxanna était sa meilleure amie. Okay, il y avait toujours les Awesome, Hallie, Keith ou encore Alex mais ce n'était pas pareil. Pas du tout pareil.
Mais, Zack finit par la lâcher, en réalisant ce qu'il venait de faire et en se disant que la plupart des gens présents dans le rayon devaient être en train de les fixer avec des yeux ronds. Il n'avait pas vraiment voulu attirer leur attention. En fait, il ne cherchait à attirer l'attention que d'une seule personne.
Revenir en haut Aller en bas
Oxanna Prescott
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: Re: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? EmptyMar 1 Fév - 13:28

Oxanna venait tout simplement de se ridiculiser devant celui qu’elle aimait. Se comparer à une pizza ? Sérieusement ? Qu’est-ce qui lui était passé par la tête ? N’aurait-elle pas pu tout simplement dire la même chose à Zack mais sans s’identifier à de la nourriture ? Quelque chose du genre « Tu sais, je te suis vraiment reconnaissante d’avoir accepté de m’attendre. Je ne te remercierais jamais assez de ton attention et de ta patience. » Mais non. Au lieu de ça, la blondinette avait choisi de se cacher derrière un foutu truc au peperoni, et maintenant elle avait l’impression de subir la plus grande honte de toute sa vie. Afin de passer à autre chose – parce qu’elle ne voulait définitivement pas voir la tête de Zack saisissant le sous-entendu – elle proposa de rejoindre les caisses. Ses yeux étaient posés sur un couple un peu plus loin, concentrés sur la maque d’huile qu’ils allaient bien pouvoir choisir. Pour rien au monde elle ne voulait apercevoir l’expression de Zack, qui ne manquerait pas d’être moqueur. Oh ce n’était pas son genre, mais là elle devait bien avouer qu’il y avait de quoi rire, même pour une personne aussi sympathique que lui.

Zack avoua alors qu’il avait autre chose à faire avant. Déçue – elle ne pourrait probablement pas l’attendre, sinon son père risquerait se s’impatienter – Oxanna croisa son regard, prête à lui dire au revoir à contrecœur. Elle vit alors Zack déposer le carton de pizza dans le rayon avant de s’approcher d’elle. L’adolescente sentit ses bras passer autour de sa taille et à son tour, elle fut attirée contre lui. Son cœur s’emballa. Elle savait ce qu’il s’apprêtait à faire ; elle en avait rêvé pendant tout ce temps où ils s’étaient séparés, pour qu’elle puisse guérir de la trahison commise par sa propre mère. De nombreuses fois, elle s’était dit que si Zack avait été à ses côtés, les choses se seraient mieux passées. Aurait-elle moins souffert ? Probablement pas, mais il l’aurait aidée à porter ce fardeau, elle aurait pu s’ouvrir à lui. A quelqu’un tout court, en fait. Car finalement, son père ne savait rien de cette histoire. Elle avait été obligée de s’en sortir seule. A ses yeux, cela avait été sa plus grosse erreur.

Lorsque Zack posa ses lèvres sur les siennes, Oxanna oublia tout. La peur de le perdre alors qu’elle le forçait à se tenir éloigné d’elle. Le manque qu’elle avait ressenti jusqu’à aujourd’hui. Les ratés de son cœur quand elle le croisait dans les couloirs, et n’échangeait rien de plus qu’un « Salut » ou parfois, même, un simple hochement de tête. Les souvenirs de leurs planques qui la faisaient pleurer, parce qu’elle s’imaginait ne plus revivre ça avec lui. Oui, tout. Elle oublia aussi se trouver en plein milieu d’un rayon, dans un supermarché fréquenté. Elle s’en fichait. A cet instant, seul Zack comptait. Le reste de l’univers pouvait bien aller au Diable.

Il se détacha finalement d’elle, et si la réalité ne l’avait pas frappée de plein de fouet, elle aurait pu protester. Seulement là, elle se mit à réaliser que ce n’était pas du tout le lieu approprié pour ce genre de… choses. Gênée, Oxanna fit ce qui ne lui arrivait quasiment jamais : elle rougit. Souriant d’un air embarrassé à une petite mamie à l’expression outrée, elle ne put s’empêcher de rire en posant de nouveau son regard sur Zack. Au moins, on ne pouvait pas dire qu’ils ne savaient pas attirer l’attention. Ce fut lui qui brisa le silence, en lui demandant si elle avait quelque chose de prévu vendredi soir.

« Maintenant oui, » répondit-elle, malicieuse. « Tu vas me trouver gonflée de dire ça, après la patience dont tu as fait preuve pour moi, mais… Je ne veux pas attendre vendredi, Zack. Tu m’as beaucoup trop manqué, » avoua-t-elle, presque dans un murmure. « Allez, appelle Keith et dis-lui que tu vas manger je ne sais où. Moi, je crois pouvoir trouver une bonne excuse pour mon père. Après tout, j’aurais pu apercevoir quelqu’un de l’une de nos affaires en cours, et décidé de le filer pendant que j’en avais l’occasion… Achetons nos pizzas, on les mangera dans la voiture comme on le faisait souvent quand tu m’accompagnais en planque. J’achèterais des muffins, si tu dis oui ! » insista-t-elle, riant de son faux chantage. Mais au final, elle savait que désormais, il était temps de se jeter à l’eau. Oxanna ne pouvait plus se cacher constamment derrière de l’humour ou des comparaisons totalement stupides. Alors, elle prit son air le plus sérieux, et se lança. « Je t’aime Zack, et je ne veux plus passer une seule seconde loin de toi. »

Contre toute attente, elle se sentait bien après avoir prononcé ces mots. En fait, ça n’avait même pas été difficile. Non, ça sonnait juste. Parce qu’à ses yeux, elle avait trouvé la bonne personne, la seule à laquelle elle destinait de telles paroles.
Et les prononcer était la chose la plus naturelle au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: Re: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? EmptyMar 8 Fév - 18:21

Zack n'avait plus rien à perdre. C'était ce qu'il s'était dit en la prenant dans ses bras et en l'embrassant. C'était LE bon moment pour arrêter de réfléchir et se comporter comme un parfait adolescent : c'est-à-dire sans penser aux conséquences. Malheureusement pour lui, un tel monde n'existait pas et il y avait toujours des conséquences. Et il venait de prendre un énorme risque, lui qui avait pour habitude de ne pas la pousser dans ses retranchements et de lui donner du temps, il avait un grand bond en avant. Un énorme bond un avant, même. Et Zack ne put s'empêcher de la trouver absolument ravissante lorsqu'il la vit rougir et connaissait très bien Oxanna, il savait parfaitement que ce n'était pas quelque chose qui arrivait très souvent. C'était pour dire à quel point il l'avait poussée dans ses retranchements, il était sur le point de s'excuser mais lorsqu'il la vit rire, il sut qu'elle ne lui en voulait pas vraiment. En même temps, le jeune homme ne put s'empêcher de rire avec elle en voyant à quel point ils n'étaient pas passés inaperçus.

Zack se maudit intérieurement, une nouvelle fois, tout en se tournant vers Oxanna. Oui, en plus il venait de lui proposer un rendez vous et oui, là il brûlait carrément les étapes, et ce, sans aucune gêne. Et dire qu'il fut surpris par sa réponse était carrément un euphémisme. Il espérait juste un oui et Oxanna était en train de lui dire qu'il n'était pas le seul à avoir souffert de leur éloignement. Et le sourire aux lèvres qu'il avait sur les lèvres s'agrandit lorsqu'elle lui suggéra de laisser tomber Keith et son plan pizza, de tout laisser tomber pour elle. Mais avec plaisir ! s'apprêtait-il à répondre. Cependant ses mots se retrouvèrent coincés dans sa gorge en entendant les mots suivants d'Oxanna.
Ça y était enfin, les trois mots magiques, tout était enfin clair. Et Zack ne put s'en empêcher, il l'embrassa une nouvelle fois.

"Si tu savais à quel point je suis heureux de t'entendre dire ça …" dit Zack contre ses lèvres.

Et encore … Heureux était un mot beaucoup trop faible pour exprimer ce qu'il ressentait. Après avoir attendu aussi longtemps, après tout ce qui c'était passé … Au final, le Texan se disait qu'il avait beaucoup de chance : beaucoup de chance parce qu'Oxanna aurait pu sortir avec n'importe quel autre garçon du lycée, elle aurait pu vouloir ne plus jamais lui reparler après le désastre de leur dernière planque … Il pouvait enfin respirer.

"Keith qui ? Non je plaisante … Je vais lui envoyer un message, je suis certain qu'il comprendra."

Ceci étant dit, il sortit son portable de sa poche, Keith ne sera pas vraiment étonné et il était certain que son frère se moquerait de lui lorsqu'il serait enfin rentré. Et lorsqu'il y pensait … Comment les autres Awesome allaient-il réagir ? Et Mr R. ? Ils appartenaient tout de même à deux chorales différentes, certains pourraient voir cela comme une forme de trahison … Mais honnêtement, là tout de suite, Zack s'en fichait un peu beaucoup. Il s'était investi à fond de la chorale, parfois plus que dans ses études, alors il méritait bien au moins un jour de répit.

"Mais que les choses soient bien claires …" dit-il en lui prenant la main. "Je viens uniquement pour les muffins." acheva Zack en rigolant.

Fin du topic.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
04. What if I told you that I miss you ? Empty
MessageSujet: Re: 04. What if I told you that I miss you ?   04. What if I told you that I miss you ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

04. What if I told you that I miss you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 4
-