Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyMar 14 Déc - 16:45

"ARGH !! Mais c'est l'APOCALYPSE ici !!"

Dimanche 19 décembre, 14h03, Lycée de McKinley....... cherchez l'erreur !

Elle venait de passer les grandes portes à battants du gymnase, stoppant nette son avancée (qui de toute manière aurait été compromise par une boîte de cupcake à moitié vide trainant sur son passage) pour regarder l'ampleur des dégâts. Mais comment une fête de charité pouvait laisser derrière elle un champ de ruines pareil ? On se serait cru dans un vieux film de guerre. Les yeux lui en tombaient, enfin façon de parler bien sur. Elle resta là un moment à considérer la salle, les mains sur les hanches. Mais pourquoi diable fallait-il qu'elle soit toujours tirée au sort pour ce genre de tâche ingrates ? Bonne question ! Probablement que son ange gardien avait encore fait la tournée des bars quand mister Figgins (le principal, pour ceux qui ont oublié) avait tiré son nom de son chapeau magique. Bref ! se frottant la tête sans trop savoir par où commencer elle observa un peu le gymnase dont l'allure générale donnait l'impression qu'une fanfare l'avait traversé de part en part. Entre papiers crépons déchirés parsemant le sol et gâteau écrasés un peu partout trainaient quelques cartons, et surtout, surtout (!) énooooormément de bordel.

Déjà que Célia n'était pas une férue de ménage, chose qu'elle devait néanmoins se coltiner chez elle ainsi qu'au boulot (mais qui résisterait à la joie immense que procure une bonne vaisselle à 3h du matin un samedi ?), si en plus il fallait que le lycée s'y mette plus rien n'allait ! Enfin, elle n'était pas décidée à se plaindre, songeant que l'exercice serait d'autant plus contraignant si elle n'y mettait pas du siens. Et puis elle devait avouer être d'une humeur pas trop massacrante aujourd'hui !

"Bon bon bon... >attrapant un carton au sol, elle y enfourne quelques cadavres de banderoles trainant par ci par là< j'espère que les autres vont pas tarder."

Honnêtement, elle se serait attendu à voir débouler une bonne dizaine d'élèves et quelques profs en prime, mais c'était sans compter la logique assez spéciale de notre très cher principal qui avait réquisitionné.......... accrochez-vous bien : deux élèves. Quatre bras, quatre jambes, un après midi voilà ce qu'il avait prévu; cherchez l'erreur ! A se demander s'il n'avait pas eu son poste de direction dans une pochette surprise ou au tire à la carabine. Bref, ses écouteurs confortablement nichés dans ses oreilles, sur l'air de "Mr Brightside" (des Killers of course !), chantonné tout bas, elle attrapait quelques gobelets à moitiés vides, versant le reste de ce qui semblait être de la citronnade dans un saladier en plastique laissé à l'abandon. Alors qu'un verre à moitié éventré vint répandre une bonne dose de soda sucré sur son jean, elle se fit qu'elle avait bien fait d'enfiler des fripes pour l'occasion, bon réflexe !

Après quelques minutes seulement, le bruit de la porte du Gymnase la fit relever la tête de l'immense sac de poubelle qu'elle tenait d'une main. Elle scuta l'entrée de la salle d'un air curieux, observant de haut en bas celui qui venait d'entrer. C'était un jeune brun qui venait de faire irruption dans la salle (et là vous allez me dire "ouaouh Célia quel sens de l'observation aiguisé !", ce à quoi je ne répondrai pas !). Retirant un de ses écouteurs histoire de se reconnecter avec la réalité, elle fit quelques pas vers lui en abandonnant sa besogne derrière elle. Verdict : garçon inconnu au bataillon, elle ne l'avait jamais vu, ou alors trop vite pour s'en souvenir. Mais McKinley était un de ces lycées assez grand pour que certains élèves ne s'y croisent jamais. Voilà qui la rassurait un peu, au moins elle n'était pas tombé sur un de ces abrutis de l'équipe de Football, ou pire une Cheerios dont la simple vue d'un sac poubelle faisait défaillir. Peut-être même qu'il serait sympa, ce qui rendrait, avouons-le, cet après midi de travaux forcés moins contraignant.

"Hey ! >d'un petit signe de main< alors toi aussi tu as eu la malchance d'être choisi ? J'ai commencé un peu mais bon, >se frottant la tête< à mon avis ça va prendre des heures..... >elle jette un rapide coup d'œil derrière lui, dans l'espoir infime d'y voir débouler le reste de l'équipe< tu sais combien on sera en tout ?"
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Ainsworth
I don't give a damn 'bout my bad reputation
Age : 25 ans
Occupation : Prof de guitare à domicile, travaille dans un foyer de groupe, chanteur du groupe Against The Odds
Humeur : Sérieuse
Statut : Autre moitié fiancée d'Ainston
Etoiles : 4932

Piece of Me
Chanson préférée du moment : This is gospel - Panic! At The Disco
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
I don't give a damn 'bout my bad reputation ♪
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyDim 19 Déc - 14:38

Timothy avait déjà envisagé et même mis en oeuvre tous les scénarios possibles et imaginables pour pénétrer dans le lycée. Il l'avait vu sous tous les angles : tôt le matin alors que la lune déclinait sans grande conviction pour laisser place au soleil, tard le soir, alors que c'était le soleil qui déclinait pour laisser place à la lune, et même durant la nuit lors d'un concert improvisé dans l'amphithéâtre. Lui qui pensait avoir tout vu n'était pas au bout de ses surprises. Lorsque la veille le Principal Figgins avait affirmé tirer au sort deux élèves pour s'occuper de restaurer l'harmonie dans le gymnase, il avait commencé à soupirer avant même que les jeux n'aient été fait. "Comme par hasard" s'était-il écrié lorsque son nom retentit. Il était le fameux élu. Celui qui combattrait le chaos qui régnait dans la salle polyvalente. Sur le coup il n'avait pas osé mesurer l'intensité des dégâts : la nuit aurait été bien trop longue sinon. Il s'était simplement éclipsé, criant au complot et jurant comme jamais.

C'était ainsi qu'il se retrouva un dimanche après midi à nettoyer le bordel monstre qu'avait provoquée cette journée porte ouverte. Au final, il aurait passé sa semaine entière au lycée... il chassa vite cette pensée de son esprit alors qu'il entreprit de garer sa voiture dans le parking étonnement désert de McKinley... et pourtant le choix se révélait d'autant plus ardu lorsqu'aucune autre voiture n'y reposait. Au moins lorsque c'était la guerre pour attraper une place, le choix était vite fait, mais là il avait beaucoup de mal à se décider... finalement il abandonna sa voiture n'importe comment, en plein milieu. Qui ça dérangerait de toute façon ?

14h10, Timothy pouvait enfin constater les dégâts. Qui aurait cru qu'une entreprise caritative puisse laisser derrière elle un tel désastre ? C'était comme si le but de la veille avait été de saccager le plus possible le gymnase pour faire de ce dimanche un enfer pour deux malheureux étudiants. Il jura une nouvelle fois sans même prêter attention à la fille avec qui il allait partager ce bonheur, et maudit M. Figgins de s'en prendre toujours à lui. Comme par hasard c'est tombé sur moi, répétait-il sans cesse. Et pourtant le Principal savait bien que Tim était un médiocre homme d'entretien. La dernière fois il avait plus empiré l'état des salles de cours qu'autre chose. Enfin il se décida à découvrir sa coéquipière. Une blonde assez fébrile : ils faisaient vraiment la paire. Aucun des deux n'avait vraiment la carrure idéale pour prétendre être d'une force incroyable.
"La malchance ? Pff Figgins avait déjà prévu son coup depuis le début. Ce lycée craint vraiment trop, ils sont obligés d'exploiter les élèves pour faire le sale boulot." répondit-il. Il en avait déjà fait l'expérience à plusieurs reprises... "Et il n'y a que nous deux. Il avait annoncé qu'on serait que deux. Parce que évidemment moins on est plus c'est rapide." ajouta-t-il. Il n'avait pas fini d'être ironique aujourd'hui, et ce ne serait pas étonnant que ce soit cette pauvre fille qui en pâtisse.

"Bon c'est parti !" dit-il en enfilant des gants et en empoignant un sac poubelle. Il entreprit de ramasser... il ne savait pas exactement ce que c'était mais il allait le ramasser, quand dans un élan de bonté il informa : "Au fait moi c'est Tim." Et il continuait le sale boulot tout en sachant que la blonde rétorquerait en lui disant son prénom à elle... à moins qu'elle soit extrêmement débile, superficielle et totalement hermétique à la subtilité. Ce que Tim n'avait pas eu de mal à imaginer au premier coup d'oeil et n'aurait sans doute pas de mal à croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyVen 31 Déc - 0:24

"Logique imparable ! D'un autre côté........ Je vois mal certains prof faire ça à notre place ! >observant d'un coup d'œil rapide les alentours, comme pour ne pas se faire prendre, elle continu sur un ton amusé< Imagine si on devait faire ça avec Sylvester... >grimaçant un peu en imaginant le pire< au moins là, on l'a pas sur notre dos !"

L'exercice aurait pu être drôle : combien de temps tiendrez-vous à nettoyer le gymnase sous les ordres (et donc les coups de fouets) frénétiques de miss Sue Sylvester alias Suezilla pour les intimes ? Non non, Célia préférait de loin l'idée de partager cette corvée avec un seule et unique personne qui pour l'instant ne lui avait pas encore parut trop emmerdante. Tim dit-il s'appeler. Tim c'était bizarre comme nom, ça sonnait d'avantage comme un pseudo, ou la contraction d'un nom qui aurait été plus long du genre Timothé, ou Timberlake (d'accord elle est naze). Bref, de toute manière ça n'a pas vraiment d'importance. Continuant son petit ménage sans demander son reste

"Ok Tim, moi c'est Célia ! Je crois t'avoir jamais vu avant, t'es en terminale ?"

Question posée le plus innocemment du monde. Après tout l'occasion était plutôt bonne pour faire la connaissance de quelqu'un qui pour une fois n'aurait aucun lien avec le football américain ou les jupettes rouges à volants. Si ça se trouve c'était même quelqu'un de normal ! Et actuellement, Célia avait énormément besoin de normalité niveau relationnel...

"J'espère qu'on aura terminé de ranger tout ça avant la fin du lycée..."

Pouffant de rire toute seule, elle laissa ses écouteur loin de ses oreilles histoire de ne pas couper net toute possibilité de conversation entre le jeune homme et elle. C'est qu'elle savait se faire sociable des fois !! Récupérant son sac poubelle, elle s'attela à la lourde tâche du nettoyage d'une table dont l'état était tel qu'elle n'aurait pas été étonnée d'apprendre qu'une bombe atomique s'était écrasée dessus la veille. Repoussant quelques gobelets encore pleins, elle les réunit pour les jeter proprement, s'attaquant aux assiettes où trainait encore des restes de gâteaux écrasés. Soulevant une pile, un papier s'échappa d'entre deux ronds de carton gondolé, voletant quelques secondes avant que Célia ne le rattrape d'un coup sec. Prête à le jeter, son œil s'attarda sur un détail qui lui fit renoncer à cette idée.

Elle observa le papier un instant, perplexe. Il était signé du nom d'Emma Pillsbury, la conseillère d'orientation rouquine et maniaque préférée du lycée. La somme était conséquente et le titre vide. Célia constata avec effroi que l'espace d'un instant elle eu la vague idée de garder ce chèque pour elle : elle en avait tellement besoin en ce moment, son job du soir ne lui permettait pas de joindre les deux bouts correctement... Secouant la tête, elle arrêta là ses projets machiavéliques pour se reconnecter avec la réalité : une réalité où elle n'était pas une voleuse. Relevant la tête de son sac poubelle, elle chercha "Tim" du regard quelques secondes, avant de l'appeler.

"Hé, viens voir ! >lui faisant un léger signe de main pour qu'il s'approche, elle lui tend un rectangle de papier fin<, c'est un chèque, bizarre non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Ainsworth
I don't give a damn 'bout my bad reputation
Age : 25 ans
Occupation : Prof de guitare à domicile, travaille dans un foyer de groupe, chanteur du groupe Against The Odds
Humeur : Sérieuse
Statut : Autre moitié fiancée d'Ainston
Etoiles : 4932

Piece of Me
Chanson préférée du moment : This is gospel - Panic! At The Disco
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
I don't give a damn 'bout my bad reputation ♪
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyVen 28 Jan - 14:44

Armé de gants et d'un sac poubelle, Tim avait plus l'impression d'être exploité que de fouler les ruines d'un champ de bataille. Un morceau de papier, de carton, un reste de gâteau, une flaque collante à l'origine non identifiée, tels étaient ses ennemis du jour. Il aurait d'ailleurs pu jurer avoir été l'auteur de ce crime contre la planète... ou plutôt contre le gymnase. Un crime organisé dont il n'était qu'un partisan. Il fallait dire que la veille il ne se serait jamais douté avoir à corriger ses propres erreurs. C'était comme s'il s'était puni lui-même. Et dans un sens c'était la seule chose qui pouvait vraiment le motiver à continuer de nettoyer. Car il n'était pas exactement du genre à réparer les injustices dont il n'était pas mêlé. C'était complètement impensable. D'ailleurs, Tim se demandait bien comment la prétendue Célia pouvait bien se motiver en cet instant.
Elle tentait de détendre l'atmosphère, et c'était le cas de le dire, elle semblait prendre des gants. Tim était-il si transparent que ça par rapport à son asociabilité ? Il souriait par politesse, même s'il n'était pas très familiarisé avec ce terme, mais il devait avouer que la lycéenne paraissait plutôt sympathique. Il s'imagina, comme elle l'avait souligné, comment se serait déroulée la séance de nettoyage avec Sue Sylvester pour les épier. La colère de Tim face aux reproches qu'elle aurait pu lui faire aurait très certainement rendu le gymnase dans un état encore pire qu'il ne l'était actuellement. Sans qu'il ne s'en rende compte, un sourire mesquin se dessina sur ses lèvres. Il s'imaginait toutes ces écervelées de Cheerios se lamenter sous le joug impériale de la coach despotique. Se prendre un Slushy à la figure c'était de la rigolade à côté des paroles qu'elle pouvait bien vociférer. Mais bizarrement Tim ne pouvait pas les plaindre. On récolte ce que l'on sème après tout. Ou alors on sème ce que l'on récolte ? Peu importe, c'était presque jubilatoire rien que d'y penser.

L'heure des formalités avait sonné. Tim n'était pas un fervent adepte de ce type de procédure, même si après tout c'était une étape obligatoire à franchir. La question était plutôt : cela valait-il la peine d'apprendre à connaître cette fille qu'il ne reverrait très certainement jamais ?
"Je suis en deuxième année." corrigea-t-il alors. Il savait qu'il aurait du lui renvoyer la question, mais à vrai dire sa curiosité n'avait jamais été très aiguisé. Elle ne l'était pas avec ses propres amis, alors comment pouvait-elle l'être face à un total inconnu ? Improbable.
"Personnellement je me donne 2 heures." rétorqua-t-il. "Pas question de passer ma vie dans ce gymnase. Surtout que j'ai la désagréable impression de faire une faveur aux Cheerios. J'y vais jamais dans ce gymnase moi j'men fous." ajouta-t-il sans s'imaginer une seconde qu'il lui faisait une faveur à elle.

S'accordant une légère pause bien méritée, Tim soupira. Ce fut après quelques secondes seulement qu'il se remit au travail. Sérieusement, une chaussette, pensa-t-il très fort en s'emparant de l'objet pour le moins inattendu. C'est alors que Célia l'interpella. Plutôt curieux pour le coup, il s'approcha d'elle en constatant, comme elle l'avait si bien remarqué, que c'était bien un chèque qu'elle tenait entre ses mains.
"Fais voir !" dit-il, enthousiaste, en s'emparant du rectangle de papier si précieux. Une somme plutôt importante était inscrite, sans aucun ordre, avec pour signature celle de Miss Pillsbury. Dans tous les cas, ce serait absolument pas raisonnable de s'approprier un tel argent en sachant à quoi il était destiné. Tim n'avait pas la prétention de dire qu'il n'était pas un voleur car il s'était déjà fait réprimandé à de nombreuses reprises, mais il ne volait pas aux pauvres et encore moins à ceux qui faisaient la charité. "Tu comptes le garder ?" demanda-t-il. "Parce que si c'est le cas je dirais rien mais j'en pense pas moins."
Oui, il faisait la morale. Quelle belle blague. Lui-même avait du mal à se prendre au sérieux. Mais il appréciait beaucoup la conseillère d'orientation, malgré ce qu'il lui faisait endurer. Et ce chèque n'était qu'une autre preuve de sa bonté et de sa générosité. Ce qu'il admirait tant chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyLun 31 Jan - 23:36

Ah merde, la boulette... Il était de la même année qu'elle, si ça se trouve dans la même classe aussi; mais n'allez pas croire que Célia n'avait jamais fait attention à lui simplement parce qu'il n'était pas populaire ! La vérité, c'est que Célia s'intéressait tellement peu aux gens d'ici qu'elle aurait été incapable d'en reconnaître trois de sa propre classe. Et oui, Célia, marginale misanthrope : pas plus intéressée par les gens que par la taille de votre slip !

Un gros sac poubelle à la main, elle ramasse quelques débris de boîtes par terre, essuie les miettes sur les tables, empile les chaises, bouge les tables, etc etc. Rien de bien folichon, mais elle devait avouer qu'à deux ça se terminerait probablement plus vite qu'elle ne pensait. A la remarque du jeune homme, elle leva le nez. Et ben il avait pas l'air très jouasse celui-çi, elle devait avouer que faire cette corvée n'avait rien d'un privilège, mais puisqu'on y était mieux valait prendre ça avec le sourire. En tout cas, elle, n'avait pas spécialement envie de ses plaindre cet après midi.

"Un faveur aux Cheerios ? >levant un sourcil< Comment ça ?"

Délaissant l'espace d'une seconde ce qu'elle était en train de faire, elle observa le gymnase d'un coup d'œil rapide. Dieu qu'elle détestait cet endroit... Pas plus tard que vendredi soir par exemple, elles avaient passé la soirée à se crêper le chignon ici même à propos des Nationales. Elle haussa les épaules, bien décidée à chasser cet épisode de sa mémoire, et tout les autres concernant Sue Sylvester et les Cheerios avec.

>Dans un sourire amusé< "Tu n'as pas l'air d'adorer les Cheerios toi... Mais je suis pas certaine qu'on puisse appeler ça "une faveur", la plupart n'aiment pas plus cet endroit que toi, mais tu as raison; quand le Gymnase est libre ça évite qu'on aille s'entrainer dehors par -15..."

Il n'avait pas l'air de porter l'équipe des pom-pom girls dans son cœur, mais à part les footballer qui aimaient baver sur les jupettes rouges trop courtes de leur supportrices, peu de gens pouvaient se vanter de les apprécier. Elle également; elle avait beau faire partie de leur groupe, la plupart (mais pas toutes fort heureusement) lui étaient juste insupportables... Après tout, un Cheerios n'avait pas à être obligatoirement peste et écervelée... Enfin je crois.

Bref, elle avait reprit ses affaires sans trop s'occuper de son camarade de labeurs, fouillant dans les poubelles pour essayer de trier un minimum les papier du reste. Fouillant alors dans une pile d'assiettes, elle en tira le fameux chèque, le présentant à Tim qui s'avança vers elle. Plantant un regard interloqué sur lui quand il lui demanda si elle le voulait, elle haussa un sourcil.

"Hein ? Ca va pas je vais pas piquer un chèque ! à Miss Pillsburry en plus... Je suis pas une voleuse ! >levant les yeux au ciel, ses yeux se reposent sur le rectangle de papier< Comment elle a pu oublier un chèque avec une somme pareille ? ici en plus ! >observant les environ, comme pour trouver une réponse convenable< tu penses qu'elle l'a laissé là pour nous, ou qu'on lui a joué un sale tour ?"
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Ainsworth
I don't give a damn 'bout my bad reputation
Age : 25 ans
Occupation : Prof de guitare à domicile, travaille dans un foyer de groupe, chanteur du groupe Against The Odds
Humeur : Sérieuse
Statut : Autre moitié fiancée d'Ainston
Etoiles : 4932

Piece of Me
Chanson préférée du moment : This is gospel - Panic! At The Disco
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
I don't give a damn 'bout my bad reputation ♪
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyMar 1 Fév - 17:19

Bien malgré lui Tim laissa s'échapper un petit rire étouffé. Lui, ne pas aimer les Cheerios. Ce n'était pas lui qui n'aimait pas les Cheerios, à vrai dire à part les Cheerios elles-mêmes pas grand monde les appréciait. Tout le monde faisait bonne figure devant elles mais n'en pensait pas moins du mal. Hypocrisie quand tu nous tiens. "Ne me tente pas." rétorqua-t-il plein d'enthousiasme. "J'adorerais voir les Cheerios s'entrainer dehors par -15. Ça sentirait presque le vécu ?" demanda-t-il intrigué. Cette Célia, une Cheerio ? Après tout elle l'avait clairement reconnu en utilisant "on" comme pronom. Parfois le monde ne tournait vraiment pas rond. Lui qui se fout de tout faisant partie du groupe le plus méprisé du lycée, bien au dessous des New Directions car ils auraient apparemment le mérite d'avoir été là avant, Célia chez les Cheerios et Katia... pas chez les Cheerios. A première vue, Timothy aurait plutôt rangé Célia dans la catégorie "à déterminer". Oui, tant qu'à ranger tout le monde dans des cases, autant s'amuser à en créer. Elle parait être la fille qui rêve de rejoindre les Cheerios mais qui pour une raison X ou Y en est incapable. Son intelligence peut-être ? Car elle semblait assez futée et honnête. Si lors des sélections pour la chorale on demande aux élèves de montrer leur talent, la méthode de recrutement des Cheerios semblait être bien à part : un test de QI. "Désolée, tu es trop intelligente, ton sens de la critique pourrait être un frein à ma dictature." C'était probablement ce que rétorquait Sue quand une fille obtenait un résultat trop bon. C'est bien connu, anéantissez à jamais un mot du dictionnaire, et son sens s'évanouira dans les esprits. Au moins, la coach n'avait à rayer aucun mot du dictionnaire puisque ses danseuses étaient déjà totalement illettrées. Elle au moins faisait preuve d'intelligence.

Cruel culte de l'apparence. Tim n'y échappait pas. Il continuait de juger le monde entier sans même tenter d'en percer la surface. A quoi bon ? De toute façon tout le monde faisait la même chose au lycée... Auquel cas les Cheerios et les Footballeurs ne seraient pas vénérés puisqu'il faudrait se soucier de chaque individu en tant que tel... ennuyeux. Par conséquent, tous les sportifs étaient merveilleux, et tous les choristes des suicidaires de la vie sociale. Un suicide collectif, c'est tellement plus amusant !

Vous connaissez les retournements de situation ? Ce genre de moment où il se passe quelque chose puis, par un quelconque élément déclencheur, la scène change du tout au tout, comme si entre temps les protagonistes étaient passés à travers un miroir magique dans lequel c'est l'exact opposé. Tout ça pour dire qu'après tout Célia n'avait pas tort. Tim n'était pas un voleur, mais ce n'était pas exactement du vol. Et si tout avait été orchestré ?
"T'as raison, elle a du le laisser pour nous ! Ça expliquerait pourquoi elle n'a pas mis d'ordre, parce qu'elle ignorait encore qui allait se charger du sale boulot. Après tout c'est tout à fait Miss Pillsbury ça. Elle veut nous remercier de rendre cet endroit aussi propre qu'avant. Elle veut nous remercier de combattre la saleté !" C'était totalement ridicule. Tim lui-même s'embrouillait dans ses propos tant ça n'avait aucun sens. En plus il n'avait absolument pas besoin de cet argent. Il n'avait qu'à demander à sa mère qui demanderait à son beau-père, et le tour était joué... quoique ces temps-ci elle était plutôt réticente, et lui-même n'osait pas demander de faveur. En fait, il ne savait même pas quoi faire de cet argent si vraiment il leur était destiné. "Puis tu connais Miss Pillsbury, elle est pas du genre à laisser tomber ses affaires. Ce chèque devait être enfermé dans un coffre fort lustré parfaitement rangé dans son sac. Je suis sûr qu'elle nous en voudra pas." ajouta-t-il pour se justifier. Le seul hic c'était que, si par un quelconque miracle ses affirmations étaient vraies, il fallait sérieusement s'atteler au ménage...

En attendant, Tim déposa le sac poubelle qui commençait à peser, et observait d'un air dubitatif sa partenaire de labeur. Certainement était-elle aussi convaincue que lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyDim 6 Fév - 16:03

"Quoi... tu veux dire que je ressemble pas à une Cheerios ? >une petite moue traverse ses lèvres< je serais presque vexée si ça ne sonnait pas comme un compliment pour moi !"

Levant les yeux aux ciel, un sourire en coins de lèvres. Vous allez me demander : pourquoi Célia faisait-elle partie des Cheerios si elle ne les supportait pas ? Et bien ça n'était pas si facile, je vous signale ! Non, en fait on peut pas dire que Célia détestait TOUTES les Cheerios, la plupart était sympa et pas semblables à l'image qu'on aurait pu se faire d'elles. Au fond, Célia ignorait un peu ce qu'elle faisait là bas, elle n'aimait pas particulièrement mais n'avait jamais songé quitter les Cheerios. Peut-être que les représailles de Sue Sylvester lui faisait peur. Ouais, sans doute, faut dire que Suezilla a des arguments convaincants...

Pour l'instant elle n'avait que vaguement songé quitter les Cheerios. Et pour quoi faire ? Aucune idée, probablement un club qui l'intéresserait mais qui serait, pour le coup, impopulaire. Et Célia ne savait pas si elle pourrait supporter de se prendre des Slushies en pleine tête chacque matin...

Alors Tim, comme beaucoup d'autres élèves de McKinley, n'aimait pas leur Pom-pom girls ? Étonnant, songea t-elle avec une pointe d'ironie. Elle pouvait comprendre qu'on aime pas les Cheerios, en espérant que ce cher Tim ne lui en tienne pas rigueur.

"J'ai bien fait de ne pas venir en petite jupette rouge si je comprends bien ? >un sourire aux lèvres< bref ! je préfère te tenir informé tout de suite : je ne suis pas comme les autres."

Elle ne cherchait pas à se valoriser, mais se savoir différentes de certaines filles dont les pratiques la débectait était important pour elle. Elle n'était ni cruelle, ni pimbêche, ni imbue d'elle même, ni égocentrique, ni... ni voleuse !

"Nous remercier avec un chèque de 500 dollars ? Personne n'est payé ce prix là pour un après midi de ménage, c'est du délire complet !"

Miss Pillsburry avait beau être étrange, elle ne la voyait pas dépenser des milles et des cents sans raisons... Avec un salaire de conseillère d'orientation dans un lycée de l'Ohio, elle n'avait sans doute pas 500$ à dépenser à chaque occasion. Non, vraiment, tout ça ne rimait à rien ! Surtout que la petite rouquine était du genre persécutée, par Sue par exemple !

"C'est une très mauvaise idée... n'importe qui aurait pu lui jouer un sale tour ! Après tout il suffisait qu'elle demande à Figgins qui s'était occupé du ménage et nous convoquer lundi ! On devrait le garder précieusement et aller la voir demain matin pour la tenir au courant, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Ainsworth
I don't give a damn 'bout my bad reputation
Age : 25 ans
Occupation : Prof de guitare à domicile, travaille dans un foyer de groupe, chanteur du groupe Against The Odds
Humeur : Sérieuse
Statut : Autre moitié fiancée d'Ainston
Etoiles : 4932

Piece of Me
Chanson préférée du moment : This is gospel - Panic! At The Disco
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
I don't give a damn 'bout my bad reputation ♪
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyVen 11 Fév - 16:21

Tim hésitait. Rien que le son détaché et flottant de sa voix prouvait que rien de ce qu'il était en train de débiter n'était spontané et convaincant. D'ailleurs ça ne l'était pas assez pour faire changer d'avis à la Cheerio. Elle qui affirmait être différente... elle ne mentait pas. Tim esquissa un sourire gêné avant de lever les yeux au ciel. Ou plutôt au plafond encore intact du gymnase. Dieu merci ils n'avait pas à nettoyer ce qui ne trainait pas au sol. D'ailleurs personne ne voulait savoir ce qui pouvait bien se tramer un dessus de sa tête dans une telle situation.
La question que Tim se posait était en quoi n'était-elle pas comme les autres ? Il opina lorsque la fille lui avoua avoir bien fait de venir sans jupette rouge. Il déplorait le manque de diversité et de personnalité des Cheerios. Rien que cet accoutrement commun était une preuve de leur unité dans le débilté. Après tout, sans leurs jupes, les danseuses de Sue n'étaient rien. C'était ce qui les démarquait tant et les cantonnait à la fois. Car ,avec, elles attiraient les regards, sans, elles étaient aussi invisibles que tout le monde. Rien qu'à en juger la façon dont Tim l'avait regardé au départ, ce n'était qu'un leurre. Sans lui, elles étaient aussi vulnérables et banales que n'importe qui dans le lycée.

Mais après tout, qui voulait être différent ? Pourquoi cette fille se disait-elle différente ? Être différent à McKinley, c'était une tare. C'était être méprisé et pointé du doigts. Être comme tout le monde c'était bien vu. McKinley n'était qu'une usine à pré fabriquer des jeunes personnalités qui, finalement, n'ont aucun avenir propre. Tout était tracé. Mais tant mieux pour elle, pensait Tim. En apparence elle est celle que toutes les filles rêvent d'être, et au fond, elle est unique. Que demander de mieux ?
Sans divaguer davantage, Tim reporta son attention sur le chèque. $500, comme elle disait, ce n'était pas rien, surtout pour une conseillère d'orientation affectée dans un lycée paumé de l'Ohio où les élèves sont déjà orientés dès leur naissance. Tim haussa cependant des épaules et les sourcils lorsque Célia affirma que personne n'était payé ce prix là pour un après midi de ménage. Pourquoi pas ? Ce n'était pas UN après midi quelconque de ménage. C'était UN après midi forcé et surtout... un Dimanche. Non, vraiment ça valait bien un chèque de 500 dollars. Célia souleva pourtant un point important. Si vraiment Miss Pillsbury avait voulu remercier les deux pauvres élèves tirés au sort - ou pas - pour cette tâche ingrate, elle les aurait convoqué dans son bureau. Ou peut-être n'en avait-elle pas le cran après avoir été témoin de ce dont Tim était capable. Tout se valait.

La vérité était que Tim n'en voulait pas de ce chèque. Peu importe qu'il lui soit destiné ou non. Parce que la seule chose dont il avait besoin ne s'achetait pas, et que c'était absolument injuste d'étancher une envie inexistante au dépit du bonheur d'autres personnes.

"De toute façon, si vraiment ce chèque nous est destiné, Miss Pillsbury est la meilleure placée pour nous le dire. J'irai lui rendre en personne." dit-il en jetant un dernier coup d'oeil au bout de papier. "Pour de vrai." ajouta-t-il pour rassurer Célia qui, apparemment, n'en croyait pas un mot. "J'ai des choses à me faire pardonner." confia-t-il.

Après avoir précieusement rangé le chèque dans sa poche de pantalon, Tim se remit au travail. Toujours aussi enthousiaste, mais au moins il n'était pas seul dans sa misère.

"T'as raison." dit-il alors que chacun, dans son coin, s'adonnait à ramasser des débris d'on ne savait quoi. "T'es pas comme les autres." expliqua-t-il enfin. "Mais tu devrais continuer de faire semblant d'être celle que les gens veulent que tu sois. Ça évite certains désagréments. Mais ça je suis sûr que tu le sais déjà."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. EmptyMar 22 Fév - 23:56

Quand il lui dit qu'il allait le rendre lui même, elle haussa un sourcil, d'un air faussement suspicieux. Elle ne le connaissait pas, du moins pas plus que ce qu'il lui avait dit de lui peu avant, mais il avait cette étrange aura qu'on les voyous et qui ne trompait personne. Cela dit, elle n'était pas là pour juger ! Pourtant elle le regarda un instant amusée de voir qu'il devait être au courant de sa réputation, puisqu'il assura la seconde d'après qu'il allait bel et bien le faire. Et bien, peut-être que sans en avoir l'air ces deux là se ressemblaient ! Assez malin pour ne pas être réellement ce que tout le monde pensait d'eux.

Des choses à faire pardonner ? Tiens donc, qu'avait-il à se reprocher vis à vis de miss Pillsbury ? La curiosité de Célia était piquée. Elle se demandait si elle s'entendrait bien avec ce garçon, peut-être ! Ça la changeait d'avoir une conversation avec des mots de plus de deux syllabes, pas comme celles qu'elle pouvait avoir avec la plupart des footballeurs, aussi vifs d'esprit que ma casserole de purée trainant dans mon évier depuis la veille.

Mais nan, lui il était pas pareil ! Tout en rangeant deux trois bidules en les enfournant directement dans sa poubelle, elle l'observa en coin. Il ressemblait un peu à Jackson ou d'autres qu'elle connaissait, un peu marginaux sur les bords, comme elle. Elle aurait mieux fait de chercher à côtoyer des gens dans son genre au lycée, plutôt que d'intégrer les Cheerios, mais ça on en a déjà parlé, alors ne revenons pas dessus.

Ils durent travailler encore un moment, avant que la salle reprenne figure humaine. Entre temps ils n'avaient pas échangé un mot, par soucis de productivité sans doute, le moment n'était pas à taper la causette ou s'adonner à un "action ou vérité", on y passerait probablement la semaine, sinon.

"Et bien finalement on y est arrivé !! C'était pas si terrible tout compte fait, hein ?"

Elle terminait de passer le balais, rangeait les dernière chaises, alors que Tim prit la parole. Alors comme ça il la trouvait bien différente des autres Cheerios ? Bonne nouvelle, elle prit le compliment avec sourire.

"Ah oui ? Je te l'avais bien dis."

A la suite de sa phrase, elle se tût, se demandant s'il avait raison, elle l'aurait voulut, mais au fond elle savait que ce n'était pas le cas. Prétendre être quelqu'un d'autre pour se protéger était la pire idée qu'elle n'avait jamais eu.

"Tu crois ? Mais comment savoir si mon rôle ne finirait pas par prendre le dessus ?"

Elle n'en savait rien et ne préférait pas y penser. Mais comment faire marche arrière maintenant ? Une fois que tout fût à peu près en place, elle soupira, fit mine de s'éponger le front en se calant sur un des nombreux bancs du Gymnase, non loin.

"Voilà, c'est finit ! >dans un sourire en coin, elle récupère son sac un peu plus loin< A la prochaine Tim, si t'es le genre de poissard à chaque fois désigné d'office pour les tâches ingrates, on se reverra sûrement."

FIN DU TOPIC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty
MessageSujet: Re: 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.   04. Une corvée bien récompensée // Timothy A. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 4
-