Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robbie Shane Morgan
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyLun 20 Déc - 1:11


I'm not even on drugs,
I'm just weird..

Alex Gaskarth


Et dire que ce matin en se levant, Robbie pensait qu’il allait vivre une journée bien longue et inintéressante. Comme d’habitude en gros, mais en fait, pas du tout. Cette journée était pire. Il avait complètement oublié qu’aujourd’hui avait lieu la journée de solidarité, et voir tout ce peuple au lycée était quelque peu déconcertant. Certes c’était pour la bonne cause, mais pourquoi obligé les élèves à se rendre au lycée, alors que tout le monde savait pertinemment qu’ils n’auraient pas cours. Entre resté chez lui avec sa mère et venir se tourné les pouces au lycée, son choix avait tout de même été vite fait. Après ce qu’elle lui avait fait, il était hors de question de privilégier du temps avec elle.

Sachant donc qu’il n’aurait pas cours, il s’accorda le droit de louper la première heure. Les élèves devaient tout de même se rendre dans les salles pour que les profs puissent faire l’appel et vérifier que tout le monde participe à cette journée, mais se lever à 7h pour s’assoir sur une chaise et regarder les gens dans les couloirs, c’était tout bonnement impossible. Il était donc arrivé vers 10h au lycée, et était tout de suite tombé sur Katia. Elle n’avait pas bien l’air emballé par la tournure de la journée elle non plus. Il se dirigea pour aller la voir, mais alla d’abord au stand des cupcakes. Il ne lui avait parlé qu’en cours d’Histoire, cela semblerait surement étrange mais avec les patisseries, ça passerait surement mieux. Et puis, il voulait tout de même lui parler. N’ayant aucun autre ami ici, s’il ne voulait pas paraitre pour l’associable assis dans son coin, une fois de plus il fallait qu’il fasse le premier pas pour parler aux gens. Il fit donc un court arrêt au stand de cupcakes, en acheta deux, et se retourna pour aller s’assoir sur les marches avec Katia qui n’avait pas encore bougé.
    Hey salut. Tu te souviens de moi ? Le cours d’histoire…
Il s’assit à coté d’elle, attendant une quelconque réaction de sa part. Il lui tendit une pâtisserie avec un léger sourire qu’il voulait amical. Il n’était pas sûr du résultat obtenu, mais au moins, Katia l’avait pris. Il mordit dans le sien, et au premier abord, ne sentit rien de particulier au gout. Oui bon, il était au chocolat, mais vu la couleur, ça Robbie l’avait deviné tout seul. Celui de sa voisine devait surement être nature ou au citron. C’est seulement à la deuxième bouchée, qu’il sentit un gout qu’il connaissait. Il avait beau cherché dans son esprit, il ne savait pas de quoi il s’agissait, mais était pourtant sur d’en avoir déjà mangé quelque part. Il regarda Katia pour voir si elle appréciait le sien aussi. Apparemment oui, puisqu’elle l’avait presque déjà fini.
    T’es en cours avec moi en bio je crois, demanda-t-il la bouche à moitié pleine. Je crois qu’il va être l’heure d’y aller.
Il attendit que Katia acquisse après avoir jeté un coup d’œil a sa montre et se leva. Ayant à présent tout deux fini leur gâteau, Robbie en acheta encore. Une boite d’assortiment cette fois. Il faut dire qu’ils étaient bons, et tant qu’il n’aurait pas trouvé l’ingrédient mystère, il s’interdisait de renoncer. Ils marchaient tout deux vers l’aile gauche du lycée, croisant quelques personnes inconnues en cours de route. Katia héla une amie, en lui disant qu’elle devait aller en cours de bio et qu’elle reviendrait dans une heure. Et Robbie se souvint qu’effectivement, Mr Kinney avait obligé ses élèves a venir en cours, pour ne pas louper une séance bêtement.

Plus il s’avançait vers la salle, et plus l’atmosphère lui semblait étrange. Il se frotta les yeux comme s’il venait de se réveillé et qu’il était encore endormi. Il failli tomber en s’emmêlant lui-même les pieds, puis sans entendre ce que Katia lui racontait, il commença à rire a pleins poumons. Il espérait tout de même qu’elle ne lui racontait pas la mort de son poisson rouge, son rire aurait pu être mal interprété quoique loin d’être voulu.

Ils arrivèrent presque sans encombre dans la salle de bio firent en sortent que monsieur Kinney les voient Robbie se précipita de lui tourner le dos pour prendre une place au dernier rang. Il tourna tellement vite qu’il fut pris d’un violent vertige qui le poussa à s’assoir à une table plus près. Une fois de plus il regarda Katia et il vit qu’elle aussi n’avait pas l’air dans son état normal, regardant les dalles du plafond, comme s’il y avait quelque chose d’intéressant à y voir. En balayant la salle du regard, il proposa un nouveau gâteau à Katia, qui l’accepta. Il n’était vraiment pas beaucoup aujourd’hui. Ils abusaient tous les autres. Si même lui était là, pourquoi étaient-ils absents ?
    Monsieur on est pas plus nombreux d’habitude? Il savait que la moitié des élèves était absente, mais il voulait que le prof le remarque aussi, et qu’il leur explique la sanction des absents. On aurait mieux fait de pas venir hein copine? Il ne savait pas pourquoi il l’avait appelé copine. C’était un peu sorti tout seul.


Dernière édition par Robbie Shane Morgan le Sam 12 Mar - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyMar 21 Déc - 1:25

    A voir la neige tomber dès 7h du mat, il ne fallait pas être devin pour deviner que Noël approchait à grand pas. Nous étions exactement le 18 décembre, ce qui voulait dire … les portes ouvertes de McKinley ! A cette pensée, Katia s’enfonça plus profondément dans ses couvertures et oreillers. Tout sauf ça ! On sait tous que Katia est la personne la plus égoïste du monde, ce n’est pas une nouvelle et ce n’était pas prêt de changer. Si Calvin Harris était son ami, elle aurait bien voulu lui lancer un slushy au visage pour avoir émit cette idée et avait organisé cette journée. Quand il avait toutes ses idées de bénévolats et de don, elle préférait rester loin de lui, de peur que ce soit contagieux. Mais malheureusement, aujourd’hui, elle ne pouvait y échapper : cette journée était OBLIGATOIRE ! Aller au lycée pour ne rien faire, autant rester chez soi ! Elle se leva difficilement de son lit – quelle cruauté de devoir affronter le froid dès le matin ! – et entreprit de faire sa toilette de se changer, à son rythme, pour une fois qu’elle pouvait arriver en retard au lycée sans se faire taper sur les doigts.

    Une épaisse couche de neige avait empêché sa Range Rover de sortir du garage. Ca commençait bien ! Elle ne se voyait pas du tout aller à l’école à pieds par ce temps et fit tous la liste de contact de son Blackberry à la recherche d’un volontaire pour l’emmener. Mais elle avait prit tellement de temps ce matin que la plupart de ses petits camarades avaient joué le jeu et étaient déjà partis. Dammit. Toutefois, elle trouva une âme charitable qui accepta de l’emmener au lycée. Elle passa le trajet et regarder la neige border les chemins et les adolescents faire une bataille de boule de neige. Qu’est-ce qu’elle aurait aimé faire de même ! Il ne lui manquait plus que des amis pour faire ça. Entre Timothy qui déteste tout le monde et Célia la nouvelle, elle n’avait pas ce qu’on pouvait appeler la super bande d’amis, lié comme les cinq doigts de la main, comme elle l’avait été dans son ancien lycée. Encore une fois, Katia fut nostalgique et avait envie de retourner dans son lit pleurer alors qu’il n’était même pas encore 9h. Belle journée en perspective.

    Lorsqu’elle entra dans le lycée, Katia ne pouvait s’empêcher d’être étonné. On se serait vraiment cru à Noël, l’esprit était là, les décors aussi. On pouvait dire que le lycée s’était surpassé ! Toute cette bonne humeur jouait sur l’humeur massacrante de Katia qui esquissa un sourire en entrant. On ne pouvait pas lutter contre Noël ! Elle passa devant un stand de cupcakes, et se stoppa un instant devant eux. C’est vrai qu’ils étaient beaux. Les cupcakes, c’est bien mignon, mais c’est pas très bon à manger. Sur cette dernière pensée, Katia s’apprêtait à continuer son chemin, quand un soupçon de conscience retentit dans sa tête.
    Allez Katia, tu vas faire ta bonne action de la journée. Ainsi, elle tendit un billet de 10$ et prit trois cupcakes, un rose, un marron et un jaune.
    Les trois pâtisseries à la main, Katia alla s’asseoir sur l’escalier pour les manger. Elle n’avait prit qu’une grande tasse de café noir ce matin, se doutant qu’il y aurait des trucs à bouffer de ce genre pour les portes ouvertes et qu’elles devraient dépenser tout son argent là-bas, faute de pouvoir chanter ou danser. Pourtant, elle savait le faire et très bien. A Akron, Vocal Adrenaline donnait toujours un spectacle pour les fêtes de fin d’année, afin de récolter des fonds également. Ce souvenir lui fit un pincement au cœur, quand elle était maintenant à Lima à regarder les deux chorales faire leur représentation au lieu d’être sur la scène avec son ex-chorale.

    Et en deux temps trois mouvements, Katia avait avalé ses cupcakes tout juste acheté. Elle avait été réticente pour rien, ils étaient très bons en fait ! Un drôle de goût, mais qui s’appréciait au fur et à mesure des bouchés. D’ailleurs, en ne serait pas contre un autre. Katia se leva, avec la ferme intention de s’en acheter quelques autres petits gâteaux quand un blondinet bien connu lui fit face.

    « Robbie ! »

    Katia lui sauta littéralement dans les bras et posa la tête sur son épaule. Et oui, les cupcakes lui étaient déjà montés à la tête. Elle tapa dans ses mains quand il lui en tendit un autre petit gâteau -il lisait dans ses pensées ma parole ! - et lui fit un bisou sur la joue pour le remercier. Elle aurait bien voulu lui arracher l’autre des mains, mais il avait déjà mordu dedans. Tant pis, elle irait avant le jour de biologie, en espérant qu’il en restait. Katia avait l’impression que les cupcakes avaient leur petit succès ! Tout le monde en avait dans la main, ou alors elle commençait à en voir partout ? Katia mordit à son tour dans le petit gâteau, toute euphorique. Elle hocha la tête, sans vraiment écouter Robbie, jusqu’à qu’il se lève et qu’il commence à s’éloigner. Katia le suivit, et constata qu’il s’arrêta au stand encore une fois. Un addict lui aussi ? Katia fit de même et en emporta quelques uns en plus, pour faire la réserve pour le cours de biologie. Si elle devait supporter Mr Kinney, mieux faut qu’elle ait des munitions. La journée porte ouverte était faite pour aller de stand en stand et donner l’argent aux œuvres caritatives, et non rattraper son cours ! Et parla d’ailleurs à Robbie de ça, qu’ils ne devraient pas aller en cours, qu’elle pariait qu’il n’y avait personne, et qu’elle détestait Mr Kinney pour ne pas lui manger dans la main comme les autres professeurs. Elle ne prenait pas tant soin de ses cheveux pour rien quand même. Ils entrèrent dans la salle, manquant tous les deux la marche, avant de s’écrouler au fond de la salle.

    Tiens, vous aviez remarquez que les murs étaient en béton, peint en vert, mais que le plafond était dallés en carrelage ? Marrant hein ? En tout cas, Katia semblait passionné par ce détail qu’elle venait de remarquer. Elle redescendit sur Terre que lorsque Robbie lui dit qu’ils n’auraient pas du venir, ce qu’elle approuva d’un hochement de tête, avant d’ouvrir sa boite de cupcakes.

    « Je vous préférais absent Mr Kinney. Un cupcake ? »

    Katia sourit à son professeur, dévoilant une rangée de dents blanches, et un sourire un peu idiot. Elle lui tendit un cupcake marron, chocolat, ce qu’elle aimait les moins. Même légèrement droguée, elle n’en restait pas moins lucide. Et surtout cet état décuplait ses sentiments, et n’avait encore moins la langue dans sa poche.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyLun 27 Déc - 0:50


Le réveil d’Ashton se mit à sonner ce matin la, et comme tous les autres matins de la semaine, Ashton était seul dans son lit. Quand il entendit la musique résonner dans la chambre, son premier réflexe fut de se retourner, les yeux encore clos, et de poser sa main sur l’autre oreiller, qui bien sur était froid et sans aucune femme dessus. C’est alors en lâchant un énorme soupire qu’il se leva, mais vraiment sans aucune envie. Rester dans son lit, appeler le lycée, et dire qu’il est gravement malade lui semblait être une excellente idée en ce moment même. Mais non, il était professeur de biologie, et il ne pouvait pas se permettre d’être encore absent.

De plus, il venait déjà de s’absenter pendant environ une semaine, alors être absent un jour de plus n’était pas possible. En effet, Ashton avait passé toute la semaine passée en stage, afin d’apprendre comment donner un cours de biologie dans une autre langue, dans le cas où les classes qu’ils auraient seraient spécialisés dans l’apprentissage des autres langues. Ainsi, il a passé une semaine à littéralement s’ennuyer à mourir. Bah quoi, il parlait anglais, français, et aussi un peu italien, alors bon, il s’en fichait un peu de leur « base ».

Mais en tout cas, il devait faire aujourd’hui son grand retour. Il avait demander à la direction de faire passer un mot à ses élèves, indiquant que même pendant la semaine des associations, il allait assurer ces cours contrairement aux autres professeurs. Bah oui, il fallait bien qu’il finisse le programme avant la fin de l’année, sinon, ce sont les élèves qui allaient en souffrir. Mais ça, ils ne s’en rendent pas compte… ils préfèrent rester dans leur lit à dormir, ou alors à traîner dans les couloirs comme si de rien n’était, en se goinfrant de cupcakes.

Il se prépara rapidement, prenant une douche et buvant un café devant la télé, avant de prendre un cookie qu’il avait dans un placard, et pris alors sa chevrolet. Il avait prit de l’avance sur ses horaires, car qui dit une semaine d’absence, dit aussi une semaine sans voir ses collègues, et surtout, sans voir une de ses collègues en particulier. Oui, c’est vrai que la semaine qui avait précédée celle la, Désirée Cravy lui avait affreusement manquée. Avant, il allait lui apporter un café le matin, essayer de la croiser dans les couloirs, et la, rien… Mais il se dépêcha de se rendre au lycée pour justement aller la saluer avant son premier cours.

Une fois au lycée, il vit qu’il y avait plein de stand à cause de cette journée, et il en profita pour aller offrir des cupcakes et un café à la femme qui lui avait tant manqué. Après ça, il se rendit dans la salle des profs faire un rapide coucou à son oncle, et fila ensuite dans sa salle. Bon, il n’avait pas été complètement rassasié avec son cookie, il mourrait d’envie d’un des cupcakes qui étaient mis sur les stand, mais le travail l’attendait. Il se dépêcha, et arriva dans sa salle, voyant bien malheureusement qu’il n’y avait pas tous le monde. Enfin bon, il s’y attendait, bien sur, mais tant pis. Il vit ensuite les élèves arrivés, au fur et à mesure, et surtout deux en particulier.

Il avait l’air étrange, un peu comme stone… Ashton arqua un sourcil en les regardant, et vit que Katia regardait le plafond bizarrement. Non, c’était pas possible ! Ses élèves étaient t’il drogués ?? Ashton décida alors de sortir ses cours, et se mit alors assit sur la table de son bureau. Robbie fut le premier à lui poser une question, sur le nom d’élève en classe, et c’est avec une décompression et un calme monstre qu’il lui répondit.

 « - Tu as un bon sens de l’observation Robbie.. En effet, nous sommes moins que d’habitude. Certains ont cru bon de ne pas venir. Mais tant pis pour eux. »

Il prit alors son téléphone, et y regarda l’heure, avant de le poser en évidence sur la table après avoir lu un texto d’une de ses ex. Bon, message inintéressant au possible, genre « Hey, ça va ? Tu fais quoi ce soir? ». Il ne prit même pas la peine de répondre mais lâcha car contre un autre soupire. Par la suite, Robbie s’adressa à Katia, tout en lui disant qu’ils auraient mieux fait de ne pas venir. Katia, elle, enchaîna avec le fait qu’elle préférait le professeur de biologie quand il était absent, et lui offrait aussi un cupcakes, et en le voyant, il ne pu pas dire non. Il en saisit alors un, et lui sourit, avant de craquer à pleine dents dans la pâtisserie qui avait quand même l’air appétissante. Et elle ne l’était pas qu’un peu.

 « - Merci, j’accepte. Et désolé de vous décevoir, mais oui, je suis bien la. Et d’ailleurs aujourd’hui, on va étudier… Mais… Ils sont excellent ses cupcakes !! »

Ashton alla alors s’asseoir sur une table en face de Katia, et devora la fin de son gâteau.

 « - Vous savez quoi ? J’adore les cupcakes !  »

Tout en disant cette phrase, Ashton s’étonna lui-même. Pourquoi avait t’il dit ça ? Normalement, il devait exposer ce qu’il allait faire aujourd’hui, mais au lieu de ça, il était complètement parti dans un autre sujet : les cupcakes ! Son cerveau à t’il déraillé ?



Dernière édition par Ashton Kinney le Lun 24 Jan - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyLun 27 Déc - 1:50

Si seulement Robbie avait su qu’il ferait autant d’effet à Katia ce matin, il n’aurait pas tant trainé les pieds. Elle semblait heureuse de le voir, même s’il trouva bizarre le fait qu’elle lui saute publiquement dans les bras. Après tout, c’était un peu la bête noire du lycée depuis son retour, pourquoi montré au grand jour qu’elle le côtoyait. Elle avait surement rien a faire de l’avis des autres. Enfin bref, il n’avait pas le temps, et encore moins l’envie, de se prendre la tête avec toutes ses questions. Il passa un bras dans le dos de Katia pour continuer l’étreinte encore un peu alors qu’elle posait sa tête sur son épaule. Puis lorsqu’il la lâcha pour qu’elle puisse se redresser, il lui proposa un cupcake.
    Un accueil comme ça, j’en veux tout les jours ! Tiens j’ai acheté des cupcakes, je sais pas s’ils sont bons par contre.
Vu l’entrain avec lequel elle s’en empara, elle avait l’air de pas mal s’en ficher de savoir si oui ou non ils étaient bons. Elle le remercia en lui déposa un petit bisou sur la joue. Il n’avait pas besoin de se voir dans un miroir pour sentir le rouge colorer son visage. D’ailleurs, il eu un petit coup de chaud, l’espace de quelques secondes. Qu’est-ce qu’elle avait aujourd’hui ? Bon, quoique ce soit, Robbie ne s’en plaignait pas en tout cas.

Le trajet vers la salle de biologie n’avait pas vraiment de sens. Katia disait des paroles sans queue ni tête, et les réponses de Robbie n’arrangeaient rien. Il avait été dans cet état avant, il en était sûr. Mais c’était à l’époque où il vivait chez sa tante. Longue période de réflexion, suivi d’un éclair de génie. Non ! Des space cakes ? Tout commençait à prendre sens, notamment l’attitude de Katia. C’était trop beau, pour qu’elle agisse comme ça de plein gré. Quelqu’un avait du mettre de la drogue dans les gâteaux à la place de la levure ou quelque chose comme ça. En tant normal, il se serait inquiété en pensant aux enfants qui rentreraient à l’hôpital complètement défoncés, mais là il n’avait pas vraiment la tête à y penser. La drogue faisait effet.

Arrivé dans la salle de biologie, le professeur les attendait déjà. Après une semaine à être absent, il aurait pu venir avec dix minutes de retard non ? Bref, il dit à Katia qu’ils n’auraient pas du venir, chose qu’elle acquiesça à l’ instant où il eut fini sa phrase. Ensuite, il changea d’interlocuteur, passant maintenant à son professeur. Il lui fit remarquer qu’ils étaient très peu, comme si Mr Kinney n’avait pas vu lui-même. Katia dit à haute voix ce qu’il pensa, à savoir que tout le monde préfère le professeur lorsqu’il est absent. Puis ne perdant pas le nord, Robbie essaya de le mettre dans sa poche.
    Hey monsieur, on aura le droit à des points en plus sur notre prochain devoir ? Ou ils en auront en moins j’espère.
La fabuleuse quête aux bonnes notes. C’était mieux que la quête du Graal. Même ceux qui faisaient semblant de s’en moquer y prêter un minimum d’attention. Il vola un gâteau de la boite de Katia sans vraiment avoir de raison valable sachant que sa boite était encore à moitié pleine. C’était juste pour être puéril en fin de compte. De toute façon, il mettait ça sous le coup de la drogue. Il vit le professeur retourner à son bureau, sortir son téléphone, y prêter un peu attention puis le laisser sur son bureau. Ce serait un cours relax aujourd’hui ? Bon au moins ils n’auraient pas à prendre de notes, tant qu’ils avaient le droit de manger et de parler avec le professeur.

D’ailleurs Mr Kinney semblait d’humeur à ne pas travailler lui non plus, surtout après avoir croqué dans le cupcakes que lui avait tendu Katia. Robbie savait les conséquences que cela engendrerait mais un petit Robbie habillé en diable lui avait dit de laisser faire. Un prof stone ça peut être marrant après tout. Surtout que Mr Kinney n’était pas du genre à se droguer, ou alors il cachait bien son jeu, et donc, la drogue prendrait effet bien plus vite. Quant à Robbie, la drogue faisait effet mais pas aussi vite que sur les autres. Son corps y avait été habitué à l’époque. Sans transition, le professeur avoua aimer les cupcakes alors qu’il allait expliquer ce qu’ils étudieraient aujourd’hui. Comme sorti de nulle part, Robbie se sentit obligé d’ajouter son petit commentaire sur le sujet.
    Moi j’aime bien les couleurs. Prenez celui là, il montra le cupcakes qu’il avait entre les doigts le faisant tourner pour le voir sous tout les angles, il à du bleu, du rose, du jaune, et là regardez, un peu de vert. Il mordit dedans avant d’ajouter quelque chose, la bouche pleine évidemment.Enfin plus maintenant.
Il sourit à pleine dents, comme s’il venait de sortir la meilleure blague de l’année. Katia rigola elle aussi ce qui redoubla le rire de Robbie. Tiens, c’est vrai que Katia n’avait pas beaucoup parlé depuis qu’ils étaient entrés en cours. A moins que Robbie n’y ai pas particulièrement porté attention en fait. C’était d’ailleurs plus probable que d’imaginer Katia en train d’être témoin à cette scène sans rien dire.
    Katia ton gâteau va bien avec la couleur de tes yeux. Vous trouvez pas monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyDim 9 Jan - 22:01

    « Oh on sera binôme mon Robbie, hein ? »

    Katia sourit, toute contente de pouvoir se retrouver encore une fois avec Robbie. Habituellement, elle choisissait ses binômes de classe selon leur niveau et leur rang dans la classe – quel binoclard intello dirait non à la jolie blonde qui lui demandait si ils pouvaient se mettre ensemble ? – mais cette fois, Katia n’y pensa pas une seconde. Etait-ce la drogue ou alors juste son attirance pour Robbie qui parlait ? Va savoir. En tout cas, en étant stone, elle ne se posait pas de questions et disait tout ce qui lui passait par ta tête. D’ailleurs, sa phrase précédente n’avait l’air en rien d’avoir vexé Mr Kinney.

    « C'est vrai qu'on a fait l'effort de venir, vous offrir les cupcakes qu'on a acheter avec nos pauvres sous d'argents de poches avant que les autres en profites bien dehors. On devrait avoir un bonus ! »

    Certes, ce n'était pas très sympa d'enfoncer ses camarades, mais fallait être là pour prendre leur défense eux-même ! Et Robbie en avait fait de même, elle ne faisait que suivre l'exemple ! Mais d'un côté, elle était contente qu'il n'y a avait personne, face à deux élèves, peut-être que Mr Kinney allait annuler son cours et Katia pourrait passer le reste de l'heure à discuter avec Robbie, même s'il ne semblait pas bien intéressé par ce qu'elle disait.

    A défaut de rougir à ce compliment, Katia sourit bêtement. Quoi que en était-ce vraiment un ? Il venait de comparer la couleur chimique d’un cupcake à la couleur de ses yeux. Est-ce que ça voulait dire que ses yeux faisaient fake ? On aurait dit les lentilles ? En tout cas, vu son état béant, Katia n’avait pas l’air d’avoir autant considéré la question, elle approcha son visage de celui de Mr Kinney pour qu’il acquiesse ce que venait de dire Robbie avant de rire et reprendre son cupcake. Elle aurait bien voulu goûter le goût de ses « yeux », il avait l’air bon. Mais elle le fit tomber par terre et poussa un cri stident. Un cupcake par terre ! Il était mort maintenant ! Et de plus elle n’avait même pas pu y toucher.

    Habituellement, Katia n’était pas le genre de fille à se goinfrer de pâtisseries. Vous comprenez, les filles, et leurs apparences etc. Même si elle n’était pas Cheerio, elle tenait à rester belle et garder sa ligne. Surtout si son ex oubliait soudainement Rachel Berry. Tiens, elle devrait lui offrir un cupcake pour ça. Contente de sa trouvaille, Katia lâcha un petit rire avant de mordre dans son 5e gâteau de la journée.
    Après avoir jeté le cupcake qui avait touché le sol, Katia voulu en prendre un autre, mais vit qu’elle était vide. Et dire qu’elle pensait avoir la provision pour les deux heures ! Ils étaient de sacrés gourmands ceux deux là !

    « Si on continue à se rythme là on en aura bientôt plus ! Je vais voir si je peux aller en checher d’autres. »

    Sans attendre l’autorisation de son professeur, Katia se leva de son tabouret et sortit de la pièce, sans même penser à prendre son porte feuille. Comment elle allait faire pour avoir ses précieux cupcakes ? Seule elle le saurait, mais elle était bien déterminée à en ramener une boîte. Au pire, elle demanderait un dollar à 20 personnes pour pouvoir en ramener une boîte pour le reste du cours de biologie, elle en avait bien besoin.


[ Je suis vraiment vraiment vraiment désolée de ce retard oops D'ailleurs, j'ai fais partir mon perso pour que vous puissez avancer, je reviendrais je sais pas quand x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyLun 24 Jan - 14:56


Après une semaine d’absence, vous penser que c’est facile de reprendre les cours ? Les élèves sont assez drôle sur ce point, ils ne s’imaginent pas que les professeurs aussi auraient préférés ne pas venir, rester au chaud dans leur lit, ou même faire autre chose de leur journée plutôt que de s’occuper à essayer de donner des cours qui bien entendu, ne seront jamais retenu par leur élèves. Bon d’accord, je suis mauvaise langue, car certains élèves ne se fichent pas des cours, mais pour certains, j’ai absolument raison !

Regardez… à peine Ashton Kinney eu mit les pieds dans sa salle de cours après une semaine d’absence, quels mots furent les premiers à sortir de la bouche de ses élèves ? Ils lui demandèrent pourquoi il était revenu, et certains osèrent même lui dire qu’ils préféraient quand il n’était pas la. Bien entendu… Celle qui avait dit ça ne pouvait pas être autre que la jeune Katia Hammersmith… Depuis qu’Ashton avait refusé de lui rédiger une lettre élogieuse pour l’université de son choix, la jeune femme le maudissait.

Mais soit ! Ce n’est pas Mr Kinney qui allait revenir sur ce qu’il pensait, ça n’était vraiment pas le genre. Il fallait qu’elle le reconnaisse ! Katia n’était pas une élève ce que l’on peut appeler modèle. Bon, c’est vrai, niveau note, elle était exemplaire, mais niveau comportement en cours, c’était loin d’être gagné ! Et ça, Ashton l’avait bien précisé dans sa lettre. Normal que la belle blonde n’est pas apprécier et on peux la comprendre. Voila, il savait ce qui lui restait à faire, mais au lieu de s’appliquer à sa tenue en cours, elle préférait haïr Ashton, et tant pis pour la lettre. Bon après, c’était son avenir qui était en jeu, et non celui du jeune professeur. Alors pourquoi s’en faire ?

Bref, pour en revenir à nos moutons, bien sur qu’Ashton aurait préféré rester dans son lit… seul… Enfin non, ce n’était pas tellement vrai, car dans l’idéal, il aurait préféré ne pas être seul dans son lit… ce n’est plus un secret pour personne, il aurait préféré avec une belle blonde à ses cotés, et s’endormir en l’ayant prise dans ses bras… Bah quoi ? Comme si il y avait une seule personne au lycée qui n’était pas au courant de son attirance pour Désirée Cravy, la magnifique professeur de Littérature… Même les élèves le savaient, et allez savoir pourquoi, certains étaient même au courant du fait qu’il s’était prit un vent…

Bon, ce n’était pas tellement vrai, elle lui avait juste dit qu’ils resteraient amis… Mais le jeune qui à entendu ça à bien sur fait colporter la rumeur, qui à la fin, ne ressemblait plus du tout à la réalité. En même temps, c’est le principe même de la rumeur non ? Tout ça pour dire qu’en ce moment, il ne voulait que son lit… ou presque… Il écoutait les élèves quémander quelques points supplémentaires pour être venu à son cours… Mais c’est qu’ils ne perdaient pas le nord ceux la ! Ashton répondit alors tous en douceur et le plus calmement du monde.

 « - Monsieur Morgan, je suis navré de vous décevoir, mais vous n’aurez pas de point en plus, et les absents n’auront pas de point en moins. Par contre, je leur donnerai un exposé à préparer chez eux, et votre assiduité vous permettra de ne pas avoir à le réaliser »

Katia elle, venait tout juste de lui donner un cupcake, et Ashton l’avait dans la main alors qu’il répondait à la jeune fille, car elle aussi commençait à vouloir quelques points en plus. Non mais sérieusement… des points en plus sur un devoir juste pour avoir obéit à leur professeur ? Mais où va le monde ! Je me le demande. Il mordit alors dans le cupcakes une seconde fois. Le goût de se cupcake le faisait littéralement planer. Il en était accro, et en voyant le volume ne faisant que diminuer dans sa main, il désespérait.

 « - Miss Hammersmith, si le cupcake que vous m’avez gentiment donné n’était qu’une ruse pour obtenir des points supplémentaires je suis désolé de vous décevoir, mais c’est raté ! Votre bonus sera que, à la fin de mon cours, vous sortirez moins bête que lorsque vous êtes entrer. Le savoir est le plus grand des biens !  »

Bien sur, il n’en pensait pas un mot… sur le moment, son cerveau était trop occupé à décomposé dans sa tête les ingrédients de ce ravissant cupcake dans sa tête. Il se demandait vraiment quel était l’ingrédient qui lui donnait tout son charme. Il avait beau réfléchir, il ne trouvait pas ! Et ça, ça l’énervait vraiment ! Mais quel était donc cet ingrédient tant rechercher !!!! Il prit une grande inspiration, et ignorait complètement les élèves qui étaient en train d’encore rouspeter…Mais ils ne savaient rien faire d’autre !

Mais c’est vrai qu’il fut par la suite absorber par le discours inspiré de Robbie sur la couleur des cupcakes. Il devait avoué qu’il ne s’en était pas rendu compte, mais au fil du temps, son cerveau captait plus les couleurs qu’il n’y a quelques minutes. Sûrement parce que pour une fois, il prenait le temps de regarder quelques chose, et non de n’y prêter qu’une petite importance. Il s’approcha alors de Robbie, et admira avec lui ce petit gâteau, mais surtout son glaçage si coloré. Ashton avait la bouche ouverte, et il ne voulait qu’une chose, mordre dans ce magnifique gâteau. Mais malheureusement, Robbie fut plus rapide que lui, en profitant pour retirer à ce gâteau une part de sa splendeur.

 « - C’est vrai que ses cupcakes ont vraiment l’air… magnifique ! Et puis… ils sont délicieux… J’en veux d’autre… hum… sauf que je ne peux pas vous laissez seuls dans une pièce pour aller en chercher… argh !  »

Ashton réfléchit deux minutes, faisant les cents pas dans sa salle de cours. Il ne prêta même pas attention à Katia qui se leva, et lui fit juste un signe de main, signe qu’il donnait son accord pour qu’elle quitte la classe. Il ne s’en rendit compte que quelques minutes plus tard, mais elle aurait pu aller lui en chercher pour lui ! Rah, quel idiot ! Il finit quand même par avoir une idée, et se plaça alors prêt de la porte, attendant un signe. Il vit alors un jeune homme, de première année apparemment, et se mit alors à crier.

 « - Hey !!!! Toi !!!!! »

Il venait de faire sursauté le jeune homme en question qui se retourna, regarda autour de lui pour vérifier que c’étai bien lui que l’on appelait. Ashton soupira, puis sortit son porte feuille de sa poche, et en sortit un billet de cinquante dollars. Il le donna au jeune homme, en même temps que quelques instructions qui ne rassurèrent pas du tout le jeune garçon…

 « - Alors, écoute moi bien… Tu va te dépêcher d’aller me chercher le maximum de cupcake que tu pourra avoir avec le billet, et tu me les ramènent illico presto, entendu ? Et puis après m’avoir donné la boite, tu pourra garder le reste…  »

Il vit alors le jeune courir jusqu’au stand de cupcake le plus proche. C’est impressionnant que qu’un jeune pourrai faire pour seulement quelques dollars. Mais ça n’allait pas déplaire à Ashton, qui maintenant, reprit sa place au bureau. Il commença a noter qui était absent, mais se rendit compte qu’il vallait mieux faire le contraire car entre nous, il voulait vite fait expédier cette tache qu’il trouvait vraiment très ennuyeuse. Passer cinq minutes à demander qui était présent ? Très peu pour lui… Il nota alors… sept élèves présent. Ce n’était vraiment pas beaucoup.

Une idée lui vint alors en tête, et il décida de la partager avec les élèves. Le jeune homme du couloir venait d’arriver avec deux grosses boites de gâteaux et c’est en salivant qu’Ashton alla les récupérer. Mais pourquoi était t’il si dépendant à ce petit bonheur qu’était de manger un cupcake ? Il se le demandait encore, car jamais auparavant il n’avait ressenti ça. Il prit alors les boites, les posa sur son bureau, et regarda ses élèves avant d’ajouter en direction de Robbie.

 « - Dites… Je sais que vous n‘étiez pas chaud pour venir en cours ce matin, et franchement, moi non plus. Donc ce que je vous propose, c‘est qu‘au lieu de faire cours comme d’habitude, nous passions plutôt une heure à discuter, de ce que vous voulez, je m’en fiche… J’ai juste… La flemme de vous faire cours la ! Je préfère manger et me détendre. Et puis, les autres n’ont pas cours, alors bon… »

Il fit alors un sourire à la classe, puis ouvrit une boite, et lança des cupcakes à ses élèves. Les moins beau bien sur. Il en saisit un jaune poussin, avec quelques petites décorations sur le dessus, et le lança à Robbie

 « - Tient ! Il va bien avec tes cheveux. »

Lui-même venait de s’en prendre un multicolore, grâce aux paillettes comestibles se trouvant sur le dessus, lui donnant cet aspect de rêve. Il mordit dedans, et demanda alors à la classe, la bouche pleine.

 « - Alors, qui commence ? Quelqu‘un à un sujet ? Bien sur, vous pouvez parler d‘autre chose que de biologie hein… Je suis juste obligé de vous garder une heure, alors autant l‘occuper comme on peut… »


HRP : je suis désolé pour le temps de réponse, en esperant que cet reponse vous convienne ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyVen 28 Jan - 21:51

Mr Kinney, expliqua à Robbie que les absents n’auront aucun malus, à l’image des présents qui n’auront aucun bonus. Leur seul gain serait de repartir moins ignare. Ca leur ferait une belle jambe. Bon au moins, ils éviteraient l’exposé, et ce n’était pas rien pour Robbie. Les devoirs supplémentaires, ce n’était pas vraiment sa tasse de thé. Et dire que tout aurait été plus simple si le professeur n’était pas venu. Mais il n’aurait pas non plus eu de binôme avec Katia. Elle qui d’habitude préférait les intellos du premier rang… Bon il n’allait pas se plaindre, loin de là. D’ailleurs Katia non plus n’aurait pas de point supplémentaire, même avec le cupcake offert à Mr Kinney. Au moins, ils avaient essayés.

La boite de Katia devenant de plus en plus vide, elle décida de partir se racheter une autre fournée. Elle partie faisant un petit signe a Mr Kinney, et sous le regard de Robbie. Le professeur semblait du même avis quant au succès des pâtisseries. D’ailleurs il leur avoua qu’il serait bien parti pour aller en acheter, mais que ses responsabilités le forçaient à rester ici, avec ses élèves. Robbie aurait presque eu envie de le plaindre puis se rappela que sans lui, il serait encore en train de dormir à l’heure actuelle. Robbie se leva plein d’entrain pour répondre à la détresse de son prof.
    Pas de panique, vous pouvez y aller, je gère.
Comme s’il était crédible en tant que personne responsable d’un groupe de lycéen. En tout cas, Mr Kinney ne se fit pas avoir, et décida de héler un élève dans le couloir pour le charger de sa course. Robbie l’observait : il était vraiment drôle à voir, connaissant les circonstances. Il écouta les indications du prof à l’élève, et l’envie qu’il avait que surtout il ne prenne pas de détours inutiles. Puis il vit le billet que le professeur lui tendit, et se remis en équilibre sur les quatre pieds de sa chaise.
    Hey monsieur, pour cinquante dollars vous auriez pu me demander à moi, franchement. C’est pas comme si j’allais cracher sur vos gâteaux.
Il avait eu envie de dire : « c’est pas comme si j’allais mettre quelque chose dedans » mais ça aurais surement éveillé quelque soupçons. Mr Kinney retourna s’assoir a son bureau, et commença a faire la liste des présents, pendant que son coursier revenait avec deux grosses boites. C’est fou comme le prof pouvait aller vite pour ses petits gâteaux. Il allait être déçu a la fin de la journée de voir que les cupcakes n’était prévus que pour aujourd’hui, et que demain il n’y en aurait plus. Puis il reprit en disant qu’il n’avait pas envie de faire cours. Super, il n’aurait pas d’exposé mais qu’il était vraiment venu pour rien. Mais le professeur ajouta quelque chose d’intéressant : « de ce que vous voulez, je m’en fiche. » Il allait surement le regretter.
    Ce qu’on veux ? On a vraiment le droit de parler de ce qu’on veux ?
Evidemment il avait une idée derrière la tête en demandant cela. Rien n’était innocent venant de Robbie. Le prof leur lança des cupcakes, comme s’il n’avait rien entendu ou qu’il voulait les amadouer peut être. Mais comme on dit, « qui ne dit mot consent ». En tout cas, c’est comme ça que Robbie interpréta ce silence. Il attrapa un cupcake jaune poussin, qui, d’après Mr Kinney, allait avec ses cheveux. Sympa. En plus en regardant autour de lui, les élèves, avaient tous eus des cupcakes banales, sans couleurs particulièrement attrayante, alors que lui-même, toujours derrière son bureau en mangeait un multicolore. Sympa bis.
    Oui et vous avez gardé celui là pour vous, pour rappeler le rappel de couleur avec vos vêtements dépareillés c’est ça ?
Cela n’empêcha pas son interlocuteur de mordre dedans comme un affamé. Puis de façon très élégante et la bouche pleine, il demanda qui voulait commencer. C’était juste trop parfait pour être réel. Robbie leva la main, en parlant en même temps.
    Moi. Comme on a le droit de parler de tout… Parler nous alors du râteau que vous a mis la prof de litté.
Il était plutôt fier de lui. Et puis tout le monde était au courant pour lui et Mme Cravy, mieux valait que des vraies rumeurs circulent plutôt que de simple bruits de couloirs. Et aussi, Robbie aimait être au courant de tout ce qu’on dit dans les couloirs. Pour une fois qu’on ne parlerait pas de lui, et de son mystérieux retour, ça lui ferait des vacances.

En temps normal il n’était pas autant provocateur avec ses professeurs, mais la, les cupcakes l’avaient aidé à poser cette question. A vrai dire, son corps connaissait la drogue et y était un peu habituer. Les effets étaient donc moins forts et plus long à venir. Alors que ses camarades devaient actuellement être en train de voir la vie en rose, lui avait juste des pulsions.
    Après si vous voulez, on raconte tous quelque chose d’embarrassant. Il faut bien choisir le sujet, on a le droit qu’a un seul. Et puis c’est donnant-donnant. Si vous racontez, on raconte, sinon rien du tout.
Il savait très ce que les autres voudraient savoir. Il savait aussi très bien ce qu’ils leur demanderaient. Mais le regard que lui lançais Mr Kinney, après avoir pris la plus grande décision de sa vie : quel gâteau manger, lui laissait penser que les autres élèves n’allaient pas être si important, et que s’il répondait, Robbie aurait à répondre aussi. L’élève soutint son regard, comme dans un défit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyDim 27 Fév - 21:02


Les professeurs sont classés entre eux en plusieurs catégories, à savoir ceux qui se fichent de faire cours, et qui se fichent des élèves, tant les dits élèves leur ont fait la misère que ça leur à enlever l’envie d’instruire. La deuxième catégorie est celle des professeurs qui passent toute leur vie à l’enseignement, et qui sont prêt à tous pour que les élèves réussissent dans la vie. Il y a aussi les profs « cool » qui se font manipuler, et ceux qui se contente de faire leur cours, et qui ne se prennent pas trop la tête. Ashton Kinney se plaçait plutôt dans la catégorie des professeurs qui aimaient faire cours, et aussi qui faisait en sorte que leur élèves comprennent et réussissent dans la vie.

Certes, c’était sûrement du temps et de l’énergie qui ne servirait pas à grand-chose en fin de compte, mais il préférait ne pas trop y penser, de peur de déprimer en se rendant compte de sa grande naïveté. Il tachait alors de faire son possible pour ses élèves, en donnant le maximum, sans trop réfléchir. Certain trouvait qu’il était un pro assez cool, d’autre qu’il était très, voir trop sévère, et d’autre ne connaissaient même pas son prénom tant ils ne venaient jamais à ses cours de biologie. Mais en tout cas, ce matin la, ce professeur que tout le monde connaissait commençait doucement à s’effacer face à un homme totalement détendu, grâce aux merveilleux cupcakes.

En parlant de cupcakes… Il venait juste d’en avoir de nouveaux, une belle boite bien pleine et qui donnait envie rien que de voir les différentes couleurs et décorations se trouvant dessus. Bien sur, Ashton était loin d’être bête, alors quand il partagea cette boite avec ses élèves, il prit soin de leur donner les moins appétissant, et de garder les meilleurs. Il commença alors à croquer dans le sien, et entendit alors une réflexion de Robbie, sur ses vêtements et sur la couleur de son gâteau. Comment ça les couleurs rappelaient les couleurs dépareillés de ses vêtements ? Bon d’accord, il n’était pas vraiment le genre d’homme à faire attention à ce genre de chose, mais quand même !

 « Monsieur Morgan, je vois que vous prenez soin de regarder mes habits quand je viens en cours… Vous n’avez pas d’autre occupation ? »

Oui bon ça va ! Tout le monde sait qu’Ashton n’a pas vraiment de répartie… Pas besoin d’en rajouter ! Il préféra alors manger son gâteau et répondre aux questions des élèves.

 « Oui, ce que vous voulez, ça m’est égal. »

Bien sur, en disant ça, il n’avait pas penser au fait que les élèves pourraient le questionner sur sa vie privée. Il se retrouvait alors bloqué, car si il leur disait une phrase du genre : Vous pouvez parler de tout SAUF de ma vie amoureuse…. Ça aurait sûrement mis le sujet sur le tapis quand même… Tant pis, il se devait de répondre. La question était : comment faire en sorte qu’il ne passe pas pour un gros nul en racontant ce qu’il s’est passé ? Bon, de toute façon, rares était les élèves qui pensait qu’il était cool…

 « Ah oui… Désirée Cravy… Et bien c‘est une histoire des plus banale en fait… Et ce n‘est pas vraiment un râteau, soyons clair ! »

Bien sur que si, c’était un râteau… même plus ! Du moins, pour lui, car jamais il n’avait été autant rejeté par une femme. Avec sa belle gueule et son air « je suis sexy sans le faire exprès », pas mal de femme avait immédiatement envie d’en avoir plus ! Mais non, il refusait, n’ayant pas de sentiment. Et ça y est, ce jour était arrivé, Ashton sentait qu’il était amoureux d’une belle blonde. Facile hein ? Oui, sauf quand il a fallu lui avouer ce qu’il ressentait, et qu’elle lui a (gentiment) dit qu’elle n’était pas intéressé par une relation amoureuse…

 « Bon alors… Depuis que je suis arrivé ici, c‘est vrai que j‘ai eu des vues sur votre professeur de littérature… Et quand j‘ai voulu lui en faire part, et la « draguer » comme vous dites, elle m’a juste fait comprendre qu’elle ne cherchait pas de relation amoureuse… »

Il prit alors un autre gâteau et le regarda… Il avait la couleur du haut que portait Désirée ce fameux jour… Oui, il ne l’avait pas oublier, et il n’en avait pas envie, bien que ça le hantait. Il le reposa en grimaçant, et en pris un tout simple, et mordit dedans avant de reprendre.

 « Donc voila, j‘aurai juste du me taire, ça arrive ! En tout cas, maintenant on est amis, et ça me suffit amplement… »

Allez Ashton, on y croit presque ! Après s’être confier, il sourit à Robbie, et reprit la parole.

 « Alors alors… c’est à vous je crois… Dites nous tous mon cher… »

Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptyLun 7 Mar - 15:39

Les élèves ont souvent pour coutume de critiquer les professeurs, les mettre dans des groupes, être désolé pour quelqu’un qui a tel ou tel professeur, ou bien envier quelqu’un d’autre. En temps normal Robbie ne mettait pas beaucoup de personnes dans le ‘groupe’ des profs sympa. Certes ils ne sont pas tous barbant, mais de là à sautiller tout les matins pour aller en cours, non. Il n’avait aucune gêne à faire ce classement, sachant pertinemment que les professeurs en faisaient de même au sujet des élèves. Il se demandait dans quelle catégorie on pouvait bien le mettre. Il n’était pas un élève perturbateur du tout, mais c’était loin d’être un élève modèle à la fois. Et puis d’abord, hors de l’appel fait à chaque cours, est-ce que les profs faisaient attention à lui ? Rien n’était moins sûr. A part son absence de six mois, rien en lui ne pouvait paraitre intéressant, et d’ailleurs aucun professeur ne lui avait demandé la raison de son départ. Heureusement d’un autre coté, il n’avait pas envie d’informer tout le lycée. S’il voulait en parler, il trouverait bien quelqu’un un jour ou l’autre, et si personne ne voudrait l’écouter, il se résoudrait à aller voir la conseillère de l’établissement.

Là, si Robbie devait placer Mr Kinney dans une catégorie, il en créerait une juste pour lui qu’il appellerait : ‘le groupe du prof relou qui fait cours alors qu’il n’y a pas cours, mais qui est cool en étant stone’. Long nom mais qui résumait à peu près tout. Surtout que le nom aurait pu être encore plus long, et les effets de la fameuse farine n’aidait en rien une fois de plus. En fait, monsieur Kinney était quand même un peu cool. Qui d’autre les aurait laissé là à se goinfrer alors qu’ils étaient censé faire cours ? Oui les gâteaux aidaient un peu mais tout de même, il aurait très bien pu entrer dans la salle, sortir ses affaires et dicter la leçon, empêchant les élèves de faire autre chose que prendre des notes. Et puis il avait laissé sortir Katia aussi. Bon point pour lui donc. Malgré tout, il sembla un peu mal prendre la critique faite à ses vêtements. En même temps, c’est lui qui avait commencé non ?
    Ah parce que vous croyez que je vous écoute en cours ? Non détrompez vous, si je regarde vers le tableau c’est uniquement pour mieux me moquer de votre accoutrement quotidien.
Bon il avait un peu menti parce que ça lui arrivait d’écouter et de noter ce que le prof disait, et qu’il n’était pas le genre de personne à aller critiquer le look de telle ou telle autre personne. D’un autre coté, il avait été obligé de mentir, il n’allait tout de même pas lui dire qu’il n’avait trouver que ça a dire en réponse à la critique faite à l’encontre de ses cheveux « jaune poussin ». En mordant une nouvelle fois dans sa pâtisserie, il donna carte blanche à ses élèves pour parler de ce qu’ils voulaient. Erreur presque ultime. Robbie attrapa la perche au vol, et lui demanda donc où en était sa relation avec la prof de littérature.

Mr Kinney semblait s’attendre à tout sauf à ça. Et oui, il aurait peut être du être plus précis, mais lorsque Robbie lui avait demandez s’il pouvait parler de tout, il aurait du se douter de quelque chose. Cependant, il joua le jeu et répondit tout de même. Encore un bon point pour lui, au moins il ne se défilait pas. Tout les professeurs n’aurait pas fait preuve d’autan de franchise. Il raconta donc comment tout s’était passé, précisant que ce n’était pas un réel râteau, et il finit son histoire. Et comme à son habitude, Robbie ne put s’empêcher de répondre.
    Euh excusez-moi, mais ça c’est un râteau. Elle à juste essayé d’être gentille. Mais si le stade de « bons copains » vous suffit…
Puis ce fut à Robbie de devoir dire quelque chose. Là encore, Mr Kinney n’avait vraiment pas fait preuve de jugeote. Il était resté beaucoup trop évasif, il pouvait parler de ce qu’il voulait. Du fait de ne pas avoir d’animal de compagnie, pas de frère ni de sœur, une mère complètement folle à liée, etc, mais il voulu quand même jouer le jeu à son tour. Juste un peu. Après tout, il n’allait pas dévoiler le secret de sa vie, sachant que Mr Kinney avait juste répondu à quelque chose que tout le monde connaissait déjà. Robbie pourrait lui aussi parler de sa vie amoureuse. Mais étant inexistante pour le moment, il n’aurait pas grand-chose à en dire. Il fallait donc qu’il trouve quelque chose, mais sans trop en dire non plus.
    - Laissez-moi réfléchir trente secondes monsieur.
Il s’attrapa le menton comme le font les acteurs dans les films, et regarda le plafond tout en se balançant sur sa chaise. C’est fou ce qu’un plafond peut être inspirant lorsqu’on à pas d’idée sur ce dont on doit parler. Surtout en contrôle soit dit en passant. Bref, il trouva quelque chose à raconter qui devrait les tenir en haleine. Il se leva et s’assit à la table du premier rang juste devant le bureau de Mr Kinney. Certes les autres élèves présents était trop à l’ouest pour ce souvenir de quoi que ce soit, mais il préférait s’assurer qu’ils n’entendraient pas, et de toute façon deux précautions valent mieux qu’une non ?
    Vous pouvez vous sentir honoré, vous êtes le seul à le savoir. Même ma mère l’ignore. Lorsque j’ai déménagé de Lima, j’ai été vivre chez sa sœur. Sauf que ma mère se fout complètement de moi. Si mon avion s’était crashé, elle n’aurait pas pleuré, et ne l’aurait même pas su. Elle n’a même pas appelé ma tante pour lui demander si j’étais bien arrivé.
Il fit une pause. Toute la haine qu’il avait emmagasinée envers sa mère s’entendait dans le ton qu’il employait. Il la détestait tout bonnement. C’était une mère indigne. Elle l’avait chassé de chez elle, et n’avait plus voulu entendre parler de lui. D’ailleurs, c’était devenu impossible de la joindre à partir de la ligne téléphonique de sa tante. Elle reconnaissait le numéro et ne répondait pas. Puis il reprit son histoire.
    Bref, quand je suis arrivé là bas, il n’y avait personne pour moi à l’aéroport. J’ai voulu prendre un taxi, mais je ne connaissais même pas son adresse. J’ai du me débrouiller pour savoir où ma foutue tante habitait. Vous voyez le délire, et la joie que j’ai éprouvé quand j’ai du revenir ici, sous son toit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptySam 12 Mar - 2:32


Bon d’accord c’est vrai, Ashton n’aurait jamais du se lancé dans ce petit jeu avec son élève, Robbie Shane Morgan. Bien que le jeune professeur de biologie soit assez jeune, il n’avait pas du tout le sens de ce que l’on appelle la répartie. Bon, bien sur, il avait quelques choses à dire, mais jamais l’ultime chose qui clouerai le bec de son interlocuteur. En l’occurrence, lui et son élève étaient partis sur une discussion qui portait sur les vêtements d’Ashton, et quoi qu’il puisse en dire, c’est vrai qu’il ne prenait pas le temps le matin de vérifier quelle couleur de chemise irait bien avec le pantalon, ou alors la couleur des chaussures par rapport à la cravate. Plein de petits détails qui faisait qu’une fois au lycée, les regards des élèves lui rappelaient à quel point il était dissipé.

Encore la faute de Désirée tout ça ! Franchement, si elle n’était pas aussi belle, et si elle n’était pas aussi… attirante ! Vous pensez franchement qu’Ashton aurait autant la tête en l’air ? Les sentiments ont pour habitude de rendre aveugle, c’est bien connu, alors pourquoi blâmer Ashton, alors que ses vêtements et leurs associations n’étaient que le résultat de son amour pour elle ! Justement, tous les autres auraient du avoir pitié de sa situation, et non le critiquer ! Il ne voulait pas s’avouer vaincu, mais ne voulait pas non plus raconter en détails ce qu’il faisait chez lui le matin. Alors il prit la facilité, et décida de rendre les armes.

« - C’est vrai que vous êtes le mieux placés pour parler de mes habits… Vous avez votre jeans moulant qui descend de telle sorte que votre caleçon soit visible… On fait mieux de nos jours vous savez… Vous connaissez les ceintures ? »

Je vous avez prévenu… Ashton était vraiment nul en répartie…

« - Et pour ce qui est du cours, si vous n’écoutez pas, ce n’est pas grave. À vrai dire, je ne vous écoute pas non plus quand vous avez des suggestions ou autres. Nous sommes quittes… »

La, par contre, il était sérieux. Les élèves pensaient vraiment que leur idées étaient prise en compte ? Par exemple, le nombre de fois où les élèves demandent à ce qu’un examen soit reporté est égal au nombre de fois où dans leur tête, les professeurs se disent : et puis quoi encore ? Et oui, voila un des secrets de l’éducation révélé. Toujours est il que la discussion avait rapidement viré sur ce qu’Ashton avait vécu il n’y a pas si longtemps, à savoir la bâche qu’il avait reçu par Désirée Cravy, quelques jours plus tôt. Après avoir expliqué la situation en détail, expliquant chaque mots qui étaient sorti de sa bouche ce jour la, Robbie ne pu s’empêcher d’ajouter que ce qu’elle avait fait était bel et bien un râteau… Oui oui, Ashton se sentait vraiment mieux maintenant… De plus, il leur avait dit qu’il était d’accord avec le fait qu’ils ne soient qu’amis, alors que non, au contraire ! Cela le faisait bouillir de rage !

« - Oui… de toute façon, je n’ai pas trop le choix…  »

Par la suite, Ashton rappela à Robbie les termes du contrat, attendant lui aussi la petite anecdote sur sa vie. Il attendait ça vraiment avec beaucoup d’impatience, et serait vraiment attentif. Bah quoi ? Dans l’état où était Ashton dans ce moment, il attendait ne serait-ce qu’une petite perche de la part de Robbie pour pouvoir le mettre à terre en ce moquant légèrement de lui. Alors qu’il était en train de réfléchir, Ashton se demandait comment il pourrait le mettre minable face aux autres élèves de la classe… Bah quoi ? Chacun son tour non ?

Mais alors qu’il avait des idées pas très gentille lui tournant dans la tête, il se mit à écouter l’histoire tant attendue de l’adolescent. À vrai dire, plus il écoutait le récit de Robbie, et moins il avait envie de prendre sa « revanche ». L’effet des cupcake qui l’empêchait d’être lui-même ? Sûrement… Mais une chose est sur, il ne ferait rien de nuisible à Robbie aujourd’hui. Rien qu’en entendant la première partie de son histoire, Ashton se mit à culpabiliser. Sa vie passé, et sûrement encore celle qu’il vivait maintenant était une vie qui semblait être très compliquée. À la fin de son récit, Ashton en savait pas vraiment quoi dire…

« - Wow… Robbie c‘est… oui, j‘imagine… »

À ce moment la, Ashton fit un geste qui, dans son état était encore mieux qu’une véritable preuve de confiance, et limite d’amitié : il lui apporta le plus beau des cupcake de la boite. Ce n’était pas de la pitié, juste une envie de lui donner quelque chose de « bien ». Par la suite, ce fut d’autre élèves qui parlèrent de leur vie, mais beaucoup moins passionnante et sérieuse que les leurs… Le tour de la classe était fait, et Le denier des cupcakes était englouti. Ashton fixa la boite désormais vide, et la jeta à la poubelle…

« - C‘est triste une boite vide… Bon en tout cas, pendant qu‘on est la, je tiens à vous dire merci pour la preuve de confiance, et pour le fait que chacun à confier un morceau de sa vie. Maintenant, chacun se connaît un peu mieux… C‘est pas plus mal… »

Oui… Sauf pour Robbie et Ashton qui eux, seront charriés, et sûrement pris dépité par pas mal d’autre jeune, mais tant pis…
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] EmptySam 12 Mar - 18:28

A part le fait que Mr Kinney n’avait aucune répartie, il était quand même assez intègre en son genre. En ayant été franc au sujet de madame Cravy, Robbie ne le voyait plus comme un de ces profs qui sourissent par devant, et casse du sucre sur le dos de leur élèves. Dommage que ce soit un professeur, parce que sinon, il aurait même pu l’aider à mieux s’habiller. Parce qu’il faut se l’avouer : les femmes préfèrent les hommes qui prennent soin d’eux. Si ces derniers savent s’occuper d’eux, ils sauront s’occuper d’elles. Alors oui, le look négligé était le plus dur à entretenir, ça tout le monde le savait, mais là monsieur Kinney n’avait vraiment pas l’air de quelqu’un de négligé. Plutôt quelqu’un qui n’en a rien à faire que sa cravate soit à pois alors que sa chemise était à rayure. Venant de lui, la remarque sur son pantalon bien trop serré ne lui fit ni chaud ni froid. Et d’ailleurs, il abusait un peu en disant qu’on voyait son caleçon. Quand Robbie était debout, ses t-shirts tombaient toujours dans le bas de son dos, même s’il est vrai qu’une fois assis, ils ne pouvaient pas cacher grand-chose.

Il n’avait pas voulu faire pleurer dans les chaumières en racontant ce qui lui tenait à cœur, mais il avait comme sentit le besoin de se purger, et ça semblait être le moment opportun. Les gamins des glee club pouvaient chanter leurs émotions, Robbie ne pouvait que les raconter. Avec un peu de chance, personne ne pourrait l’entendre, ou s’en souvenir. Il n’attendait rien en retour, juste qu’on l’écoute, ou du moins qu’on fasse semblant. Monsieur Kinney semblait avoir écouté attentivement et semblait même ne pas s’attendre à une telle révélation. Il était sans voix. Robbie n’imaginait pas qu’il s’y intéresserait, donc il préféra taire le fait qu’il essayait de déménager pour couper les ponts avec sa mère une bonne fois pour toute. Puis vu comme ces recherches tournaient en rond, il serait surement sous ce même toit humide pour longtemps.

Comme un cadeau ou un lot de consolation, monsieur Kinney donna à Robbie un cupcake bien plus beau que le premier avec sa couleur jaunâtre. Il se faisait surement des idées, peut être était-ce le dernier de la boite désormais vide, mais ce geste le toucha légèrement. Les autres élèves jouèrent le jeu en racontant chacun leur tour quelque chose, mais aucun ne le fit sérieusement. En même temps, personne n’avait une vie aussi catastrophique que la sienne, ou n’avait le cran de raconter quelque chose comme l’avait fait le professeur. Puis comme par une sainte opération, monsieur Kinney jeta la boite de gâteau en même temps que retentit la sonnerie qui annonçait la fin du cours. Il remercia ses élèves, mais Robbie ne prit pas la peine d’écouter la fin de sa phrase, et il quitta déjà la pièce, comme à son habitude.

TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]   04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 4
-