Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison EmptyMer 22 Déc - 23:24

04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Candice-x-candice-accola-16334752-100-100 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Mikele10
Madison Sullivan & Florent Gaté
    Spoiler:
     

    Flow retourna précipitamment dans sa bibliothèque. On l'en avait fait descendre. Pourquoi, à votre avis ? Une bêtise. une vraie bêtise ! Les élèves avaient organisé une journée portes ouvertes. Non mais vraiment, une journée portes ouvertes. Samedi 18, ils étaient tout content et avaient l'air de s'amuser comme des fous. Oui, bien sûr, bientôt cet endroit ne s'appellerait plus Lycée Mckinley, mais McKinley Land ! Il y avait des journées, comme ça, où tout le monde s'amuserait joyeusement au lieu d'aller travailler. Et Flow était venu, évidemment... évidemment parce que malgré sa mauvaise humeur et sa façon de toujours faire la tronche, il ne voyait pas pourquoi ses collègues profiteraient des spectacles et pas lui. Même s'il aurait pu ne pas se lever ce matin-là puisqu'à coup sûr, personne ne viendrait à la bibliothèque. Et pourtant ! Ces élèves étaient insupportables. Mêmes les plus charmantes et les plus sérieuses - enfin, celles qui passaient leur temps à la bibliothèque, mais il se doutait que si elles avaient envie de s'éclater elles pouvaient aller dans la cours, et avec la musique, c'est plus festif - avaient besoin de son indispensable présence pour une bêtise. Il courait presque dans le couloir, comme à son habitude, sans penser que peut-être on avait du mal à le suivre. Mais non, c'était une sportive ! Et elle avait oublié il ne savait quoi dans SA bibliothèque la veille. Ah lala, mais qu'allait-il faire d'eux ? leur offrir une tête pour Noël ? Oui, voilà, leur donner une tête pour Noël était sans doute la meilleure chose qui pouvait leur arriver. Mais il fallait qu'il en trouve une qui fonctionnerait mieux que celle qu'ils prétendaient avoir.

    - Madison, allez chercher ce qui vous manque et dépêchez-vous !

    En fait, il n'en revenait toujours pas qu'elle ait réussi à oublié des affaires urgentes et nécessaires pour les spectacles ici et qu'elle soit venue le chercher comme une furie à peine était-il arrivé pour le traîner dans cette bibliothèque. Il ouvrit la porte et la laissa entrer. Évidemment, il y entra lui aussi. Il n'allait pas laisser les livres de SA bibliothèque sous la menace d'un élève seul et non surveillé. Elle se dépêchait de trouver son truc et elle ressortait. lui, peut-être en profiterait-il pour prendre un café... Mais oui ! Ils étaient tous à l'autre bout, personne ne verrait qu'il piquait la machine à café pendant au moins la matinée. Il ferait un effort dans l'après-midi pour sortir, mais aussi parce qu'il n'allait pas laisser les collègues s'amuser sans lui après avoir pris la peine de se lever le matin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: Re: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison EmptyMer 12 Jan - 13:27

      Le jour « J »

      Le jour de la porte ouverte était enfin arrivé, Madison et toutes ses coéquipières des Cheerios devaient donner un spectacle dans l’après-midi durant la mi-temps du match de football. La jeune femme se leva de bonne humeur, et comment dire … même plus taquine ! Elle enfila son uniforme de pom-pom girl et pour une fois laissa ses cheveux retomber sur ses épaules. Elle les rattacherait durant l’après-midi pour le spectacle. Elle se maquilla comme si elle avait envie de séduire, après tout nous étions samedi, et la plupart des élèves seront sur le 31 pour se faire remarquer ! La musique à fond dans sa chambre, Mady répéta quelques pas de danse, puis en voyant l’heure défilé, elle se dépêcha de sortir !

      Arrivée sur le parking du lycée, elle gara sa décapotable et lorsqu’elle sortit de celle-ci, elle passa sa main dans ses cheveux. Un regard par-ci par-là pour voir s’il y avait du potentiel dans le coin, mais personne. Elle s’apprêta à monter les marches quand l’une des Cheerios vint l’interpelé. « Mady tu as les feuilles de la choré ? »Et zut, elle avait oublié les feuilles dans son classeur, et son classeur à la bibliothèque ! Madison rassura son amie, et partit en direction de la salle des professeurs pour tenter de retrouver le bibliothécaire ! La jolie blonde avait peur que celui-ci ne soit pas là, après tout cette journée porte-ouverte n’était peut être pas dans ses goûts ! Mady avait passé beaucoup de temps, ses derniers jours, à la bibliothèque… elle avait eu l’occasion d’observé Mr. Gaté. Il avait toujours l’air frustré, agacé, et peu aimable… mais la demoiselle lui trouvait un charme ! Elle ne pouvait s’empêcher de croire qu’en fait il était un grand romantique, et qu’il était don juan au lit ! Après tout Madison avait toujours des idées farfelues !

      Arrivé à la porte de la salle des profs, Mady respira à nouveau ! Il était là. Durant quelques secondes, elle s’arrêta pour l’observé. Il était craquant, elle ne pouvait pas le nier ! Elle frappa puis entra. Elle exposa son problème, et c’est bien sur en ronchonnant qu’il accepta d’ouvrir la bibliothèque le temps qu’elle récupère son classeur. Elle le suivit dans le couloir, il était assez rapide, mais la jolie blonde suivait sans problème. Elle fixait discrètement le postérieur de Mr, qui était très « tentant ». Alors qu’il ouvrit les portes, et la laissa passer, Mady passa devant lui avec un sourire charmeur. Elle récupéra son classeur resté tel quel, et une idée folle lui vint en tête.

      Mr Gaté s’était éloigné pour se servir un café, durant ce temps là, la jolie demoiselle referma les portes de la bibliothèque à clé, et s’avança vers l’homme plus agé qu’elle, en lui montrant les clés qu’elle tenait dans sa main. Elle se rapprocha encore un peu plus de lui et ajouta :

      « Peut être pourrions-nous occupé cette matinée d’une façon différente que les autres jours ? Après tout nous sommes samedi … il n’y a aucune règles ! Nous ne sommes pas sensés être là … »

      Elle ajouta à ses paroles, quelques gestes : elle se mordit légèrement la lèvre, puis passa la main dans ses cheveux et son regard en disait long sur ses attentes !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: Re: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison EmptyJeu 13 Jan - 22:37

    Le café... Ah, le café ! Il n'y avait rien de plus fabuleux que la perfection de ce merveilleux liquide noir qui avait le pouvoir incroyable... de faire passer le temps. Même dans les journées portes ouvertes. Prendre un café, c'était pouvoir rester assis à un bureau en silence pendant que les autres faisaient une activité des plus ennuyeuses, comme essayer de suivre un cours d'anglais en faisant discrètement autre chose à côté. Le café permettait de garder les yeux ouverts le temps qu'il fallait pour faire croire qu'on était toujours présent et en train de surveiller. En fait, dans la vie, on avait deux solutions, ni plus, ni moins: boire un café ou se planquer dans une armoire. Flow avait bien conscience que c'étaient bien les deux seules solutions qu'il avait pour échapper à l'organisation de la journée portes ouvertes. La première - outre le fait de ne pas venir du tout, mais il n'avait pas pu s'en empêcher - était simplement d'aller se cacher dans une armoire et faire passer le temps à trembler qu'on le découvre. Déjà que les élèves n'avaient pas conscience qu'ils avaient une vie, eux les profs, et qu'ils n'étaient pas rangés dans la salle des profs pour la nuit, alors si on le trouvait là ! Mais heureusement, il y avait toujours la deuxième solution, la meilleure: prendre un café. Il pouvait s'éclipser discrètement dans la bibliothèque avec cet excellent prétexte, y rester une demi-heure à vider la cafetière, puis il reviendrait comme une fleur en pestant contre ces élèves qui étaient si tête en l'air. Ainsi, Flow s'installa à son bureau et commença à boire en observant Madison qui cherchait il ne savait trop quoi. Alors, elle trouva ce qu'elle avait oublié et s'approcher avec un regard sournois.

    - Pardon ?

    Madison était toujours là. Elle avait un petit sourire en coin et lui faisait les yeux doux. Et, comme elle venait de le dire, pas de règles le Samedi. Ah... il avait bien compris. Oui, il avait très bien compris ce qu'elle voulait. Mais cela lui coûtait de le lui donner, quand même. Il y perdrait une partie de lui-même, toute sa fierté et son honneur. D'un autre côté, s'il acceptait, il pouvait lui faire assurer son silence. Elle avait toujours cet air narquois. Il soupira.

    - Très bien, puisque ça vous fait plaisir. Prenez une tasse de café.

    Comme quoi, cette demande était bien la preuve que le café gouvernait le monde. Elle était prête à lâcher ses camarades et venir perdre son temps avec son insupportable bibliothécaire préféré. Même si elle était un peu amoureuse de lui. Ou alors tout ce qui l'intéressait était de récupérer du café ? Quel machiavélisme ! Il avouait qu'il n'avait jamais eu la l'audace d'y songer. Flow remplit une deuxième tasse et la mit littéralement entre les mains de son élève.

    - Et bien sûr, vous ne dites rien de tout cela. Sinon on va me la confisquer, ou mettre une caméra à côté pour surveiller combien j'en prends. Je n'ai pas envie de me retrouver à devoir payer le café du lycée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: Re: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison EmptyVen 21 Jan - 22:53

      Un samedi au lycée ? Quelle idée stupide encore ! Mais Madison n’avait pas vraiment le choix, elle devait y être et faire bonne figure face à Sue Sylvester. Elle ne devait rater aucun enchainement sous peine d’être torturé par la coach… mais avant la représentation, il y avait du temps. Celle-ci n’avait lieu que dans l’après midi, alors ce matin la jolie blonde allait trainer dans les couloirs, et peut être s’incruster dans la salle de la chorale … Enfin c’est ce qu’elle avait prévu avant de devoir filer dans la bibliothèque pour récupérer son classer et les feuilles de la chorée pour cette après-midi. Mais quelque chose d’étrange flotte dans l’air du lycée aujourd’hui … un sentiment de liberté ! Comme si aujourd’hui tout était possible… comme draguer le bibliothécaire ?

      Alors que la jeune femme avait récupérer son classeur, et ferme la porte du lieu à clef. Elle revint vers cet homme mure et commença ses avances. Mais ce pauvre mec ne comprenait rien à a vie. Elle était en train de le draguer ouvertement, et lui ? Il lui proposait du café ? Non mais de quelle planète venait-il ? Rester enfermé dans cette bibliothèque ne semblait pas arranger son problème ! Madison était plutôt jolie, et doté d’un corps sublime… et en réponse à ses avances, il lui proposé une tasse de café ? Et pire, il avait volé la machine à café de la salle des profs … à croire que lorsqu’on vieilli, et surtout qu’on reste dans ce lycée, on devient dingue ! Y’a qu’a regarder la guerre que Sue Sylvester mène contre les chorale, puis celle entre Will et Bryan. La jolie pom-pom girl se disait qu’elle devait finir ses études et vite !

      Alors que le bibliothécaire lui versa un café, et lui posa entre les mains, Madison tomba des nues. Soudain, des questions se mirent à jaillir dans son esprit. La première fut « quelle idiote je suis … il est homo ! » Elle reposa la tasse sur la table, et s’apprêta à partir en courant. Elle était tombé bien bas...tomber amoureux d’un homosexuel ! Là, pour sur, il était inaccessible. Mais avant de partir, elle se retourna, elle voulait être sur de ne pas se tromper à son sujet.

      « Quel gâchis, vous êtes vraiment attiré par les hommes ? »

      Puis resta planté là au milieu de la pièce. Si seulement elle avait compris que cet homme était le mec le plus coincé de la terre ! La seule chose à laquelle il pensait, c’était son café ! Enfin, d’un coté, préféré le café aux femmes étaient comme même étrange comme addiction, non ?

      La jeune femme reprit son sac, et attendu une réponse de l’homme qui l’avait accompagné jusqu’ici. Comme celle-ci ne venait pas, elle se rapprocha de lui, et essaya à nouveau de lui faire cracher le morceau, elle posa ses mains sur le col de sa chemise et déboutonna le premier bouton en ajoutant :

      « Vous savez les femmes sont aussi excitante que votre café ! »

      Elle sourit légèrement, allait-il la repousser ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: Re: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison EmptySam 22 Jan - 19:24

Spoiler:
 

    Alors que Flow avait cédé une partie, même infime, de sa force vitale, son très précieux café, piqué avec tact et finesse dans la salle des profs, il sentait quand même qu'il avait fait sa bonne action de la journée. Les élèves devaient être tellement malheureux, toute la journée, à voir leurs professeurs vivre une vie exaltante avec une tasse dans les mains, une tasse bien fumante alors qu'en ce mois de décembre, en pleine période de noël, il faisait si froid dehors. Il se rappelait quand il était élève, lui, son bibliothécaire fumait le cigare pendant qu'il essayait de travailler à la bibliothèque - on pourrait croire que cela ne lui arrivait pas souvent, mais non ! En fait il faisait des efforts, de gros efforts, mais quand il y avait besoin de les faire, par exemple pour rattraper tout ce qu'il n'avait pas fait pendant des semaines où il avait été exclu pour bagarre ou autre. Alors, pour Noël, même s'il s'en fichait du calendrier et des fêtes, c'était quand même l'occasion de faire des cadeaux aux gens que l'on appréciait, alors les laisser boire, surtout quand il n'y avait qu'une seule élève, ce n'était quand même pas ce qu'il y avait de plus dur à faire. Et malgré les apparences, il n'était quand même pas aussi méchant, cruel, sanguinaire, égoïste et monstrueux qu'il voulait le laisser croire. En effet, dès qu'il sentait qu'une charmante demoiselle n'osait même plus l'approcher pour lui poser une question, il s'empressait de lui rappeler qu'il n'était pas un dragon prêt à la dévorer.

    - N'espérez pas que ça va arriver, souvent, c'est vraiment parce que c'est Noël !

    Flow put enfin arrêter de bavarder et essayer d'avaler une gorgée. mais c'était à croire que le café le fuyait continuellement. Il était capable de rester une heure entière sans jamais pouvoir avaler la moindre goutte parce qu'il fallait crier sur un élève qui s'endormait dans SA bibliothèque, ou qui déplaçait une chaise, ou qui avait des talons trop pointu. Et apparemment, même lorsqu'il n'y avait qu'une élève, une seule, une misérable élève avec lui, il recracha brusquement, à moitié étouffé. Pas besoin d'avoir une telle réaction, aussi ! Mais il le savait ! Il le savait que tous les élèves pensaient que les bibliothécaires des lycées étaient gays. Il ne caftait pas assez tout ce que faisait sa belle-fille et sa compagne encore pour qu'ils comprennent que ce n'était pas le cas ? Pourtant il s'appliquait à faire connaître toute sa famille pendant qu'il disait du même temps qu'il n'allait certainement pas leur raconter sa vie. D'ailleurs, il n'était même pas sûr qu'il se rendait compte de tout ce qu'il disait sur lui. Comme Flow restait un moment avec du vent dans la tête, il ne répondit pas, ce qui poussa Madison à venir le coller pour lui faire comprendre qu'il avait tort. C'était encore plus incroyable ces filles qui essayaient de prouver aux homosexuels - mais il ne l'était pas, bien sûr ! - qu'elles étaient bien plus mieux que les hommes.

    - Non mais tout va bien, je le sais, ne vous inquiétez pas pour moi. Je vous remercie de vouloir me remettre sur le droit chemin mais j'y suis déjà.

    Il lui enleva gentiment les mains de sa chemise, et s'installa sur sa chaise, les pieds sur le bureau. Ce qui était sûr, c'est qu'il allait finir son café. mais il serait enchanté de discuter avec elle par la même occasion. Il aimait bien connaître ses élèves... quand ils fumaient ensemble devant le lycée. Alors pourquoi pas pendant qu'ils prenaient un café au CDI ? Il avait beau donner l'impression qu'il s'en fichait complètement, ce n'était manifestement pas le cas.

    - Alors, qu'allez-vous faire de beau pour cette journée portes ouvertes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: Re: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison EmptyMar 1 Fév - 21:27

      Madison se posa une tonne de question à propos du bibliothécaire. Depuis un certain moment la jeune fille passait pas mal de temps là-bas. Et elle l’avait observé, mais pas d’assez près on dirait ! La jeune femme avait remarqué sa beauté et surtout yeux à vous faire craquez ! Elle l’avait « maté » pendant plusieurs heures, et on peut même dire, elle avait fantasmé sur lui ! Mais là, elle restait des nues ! Une seconde, elle se mit à penser que ce bel homme était homosexuel ? Elle se mit à réfléchir, vite ! Mais elle pensait que c’était impossible, quel gâchis !

      Alors elle voulut lui prouver qu’il y avait mieux, surtout qu’il valait mieux ! Elle s’approcha et essaya de l’apprivoiser ! Mais apparemment cet homme était un dur à cuire ! Pourtant Madison n’était pas repoussante, elle était jolie, très jolie même. Et plutôt attirante, non ? Ok, elle était lycéen et n’avait pas le droit de fréquenter les profs, mais celui-là n’en faisait pas réellement partit ! Il n’était que le bibliothécaire ! Elle s’avança vers lui, essayant de le séduire. Elle défit le premier bouton de sa chemise, hélas il l‘arrêta dans sa course. Madison lâcha un soupire de découragement. Mr Gaté alla s’assoir dans une chaise et posa ses pieds sur son bureau, sans oublier sa tasse de café dans les mains. Madison hésita à partir puis finalement posa son postérieur sur le bureau.

      « On vous a jamais dit que vous étiez …pas très coopérant ? Non mais c’est vrai, vous vous retrouvez seule avec une jolie fille qui vous fait des avances et vous lui proposez un café ? »

      Elle se tue, puis celui-ci lui demanda ce qu’elle allait faire de cette journée porte ouverte. Mady pensait s’amuser un peu ce matin … mais à croire que ce mec était coincé, ou alors trop marié pour passer du bon temps ! Mady reprit finalement la tasse de café, après tout discutons ! Puisque c’est ce qu’il voulait.

      « Et bien les Cheerios ont un spectacle cette après-midi, j’en fais partis. Et vous ? Vous comptez restez cloitrer là ? »

      Elle apporta la tasse de thé à ses lèvres et en bu quelques gouttes. Qu’avait-il de si passionnant ce café ? Pour Mady il n’avait pas de goût spécial, il était plutôt même fade ! Madison avait gouté des tonnes de café, et des rares même ! Qui avait dix fois plus de gout que celui-ci.

      « Vous savez que votre café est fadasse ? J’en ai bu des meilleurs, même celui du starbuck est meilleur ! »

      Elle reposa sa tasse, et regarda autour d’elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: Re: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison EmptyMer 2 Fév - 22:52

    Flow n'avait qu'un réaction en stock, adéquate avec ce qu'il venait d'entendre. parce que oui, il avait des réactions dans un stock, toutes dans une petit boite avec des étiquettes et il choisissait celle qui convenait à chaque situation. En fait, avec lui, ce n'était pas bien compliqué, il n'y avait que deux boites dans son stock à réaction : la plus courante, la plus vieille, la plus usée, c'était la réaction "colère". Oui, n'importe quel élève pourrait en témoigner ! Beaucoup penserait même que quelque soit ce qui lui arrivait il se mettrait en colère, parce que c'était tout ce qu'il savait faire. Mais ces élèves étaient les plus glandeurs, ils ne savaient pas que s'il s'énervait, c'était uniquement parce qu'ils ne faisaient rien de la journée et cette insouciance l'agaçait au plus haut point. Mais non, ce n'était pas de l'insouciance une jeune fille qui venait le draguer ! C'était plutôt hilarant. Oui, voilà quelle était sa deuxième petite boite : l'éclat de rire. Et justement, en entendant Madison lui répondre, il éclata de rire. Cela lui rappelait une élève française qui était arrivée une fois et avec qui il avait voulu parler - oui oui, cela lui arrivait aussi parfois. Quelque chose le passionnait en France: ils étudiaient une science occulte et étrange qu'on appelait communément philosophie. Alors il avait voulu lui demander ce qu'ils avaient fait avec leur professeur dans cette discipline. Elle lui avait tout innocemment répondu "Oh, on a fait la liberté, on a fait la morale, on a fait l'amour." Et même s'il avait voulu lui faire comprendre sa phrase en précisant : "Mais vous savez, l'amour, il me semble que ce n'est pas au programme, ni dans le sens où vous l'entendez, ni dans le sens où je l'entends..." Enfin, bref, il espérait bien qu'elle n'avait pas fait l'amour avec son professeur, ou il y aurait eu quelque chose de bizarre.

    - Ne vous inquiétez pas, quand j'étais jeune, personne ne me disait que je n'étais pas coopérant.

    Et si les Cheerios, cette chose étrange comme ces filles aimaient s'appeler, mais bon c'était leur droit, faisaient un spectacle dans l'après-midi, il irait sûrement y faire un tour, ne serait-ce que pour ensuite pouvoir descendre littéralement le travail qu'elles se seraient données. Au lieu d'apprendre leur cours sagement dans la bibliothèque ! Non, il était désolé, ce n'était pas normal, elles avaient du boulot et il fallait bien qu'elles le fassent ! Enfin, cela avait l'air de lui faire plaisir en plus. Mais évidemment, ce ne fut pas ce qu'il répondit. Il n'aurait pas raté cela, quand même, il aimait trop ses élèves, dans le fond. Il n'allait pas non plus faire croire qu'il n'attendait qu'une seule chose : venir les voir. S'il n'attendait bien qu'une seule chose, c'était la fin de la journée.

    - Pfff... C'est quoi ces conneries encore... Mais oui, mais oui, je vais venir...

    Quand au goût abominable de son café, il était au courant, merci ! Lui-même le trouvait affreusement mauvais, mais il fallait bien qu'il ait une occupation agréable dans la journée, et avaler du café était une activité des plus agréable, même la plus sympathique qu'il connaisse, alors il tenait à la garder, même si ce café était destiné à devenir de plus en plus mauvais au fil du temps.

    - Bah ouais, ça c'est du café 100% collègues.

    Il devrait se méfier avec cette expression. La dernière fois qu'il avait dit cela, il avait entendu des jeunes filles marmonner dans les couloir que le bibliothécaire, autrement dit lui-même, avait dit que les vieux bibliothécaires morts étaient réduits en bouillie pour qu'on en fasse du café. C'était terrifiant comme idée... parce qu'il était un bibliothécaire lui aussi ! Il n'avait certainement pas envie d'être bu par ses héritiers quand il serait mort. Si on lui faisait ça... il partait chez les aborigène... et il y restait... Comme ces vieux qui s'appelait papa et maman. Non, cela n'avait aucun rapport, à part le fait que dans les deux cas il partirait chez les aborigènes.

    - Je ne sais pas si vous avez fini, mais je redoute de vous laisser sortir tant que je suis là. Si les collègues vous voient arriver sans moi, ils vont vite comprendre ce que je suis en train de faire. Faites donc semblant de chercher un livre pendant que vous y êtes. Et évitez Platon, je vous en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: Re: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison EmptyJeu 10 Fév - 21:48

      Madison n’aimait pas les mecs ennuyeux, elle s’imaginait que Mr Gaté était en faite un homme qui cachait son jeu derrière son bureau. Hélas, il était bel et bien comme il le laissait voir … ennuyeux et obsédé par son café. Madison y avait cru pourtant… comme un homme si attirant, si sensuel pouvait être aussi rasoir ? Il faut croire qu’être trop instruit n’a pas que du bon, que l’intelligence prend trop de place pour laisser un minimum de folie emparé ce corps superbe. La petite blonde resta quelques instants en compagnie de cet homme, mais elle s’ennuyait ferme… Alors elle saisit le classeur qu’elle était venu chercher, la raison qui l’avait fait arriver ici. Elle regarda une dernière fois le bibliothécaire, et ajouta :

      « Et bien à cette après-midi. J’espère vous voir dans les tribunes… mais le soleil ne va pas trop vous perturber ? »

      Elle ria légèrement, bah elle n’avait pas tord… cet homme ne sortait que pour fumé sa clope. Il restait des heures enfermées parmi ses étagères poussiéreuses à surveiller des élèves qui venaient ici pour avoir la paix ! Puis il lui demanda de faire semblant de chercher quelque chose, le temps qu’il finisse son café pour que les autres profs ne s’aperçoivent de rien ! « Quel idiot » pense t-elle. Elle reprit les clefs qu’elle avait déposées sur le bureau puis se dirigea vers la porte.

      « Vous ne pensez pas que je vais vous servir d’alibi ? Rendez-leur leur machine à café, de toute façon il est degeu ! »

      Elle rentra la clef dans la serrure puis fini par ouvrir la porte. Son classeur en main, elle lança la clef en direction de Mr Gaté. Espérons qu’il sache la rattraper. Avant même de franchir le pas de la porte, elle ajouta en rigolant :

      « Une suggestion, Carpe Diem comme le dirait le poète Horace… et arrêté de juger ! Ce n’est pas parce que je suis une Cheerleader que je ne suis pas intelligente ! »

      Puis la jolie blonde, contente d’elle-même, sortie avec le sourire. Elle n’avait pas vraiment eu ce qu’elle c’était mise en tête, mais elle avait enfin une bonne raison de ne plus convoité cet homme. Et oui, parfois les apparences sont trompeuse … ce n’est pas parce que l’on a un corps appétissant … qu’on est un Don Juan ! Marchant, ou plutôt sautillant dans le couloir, Madison se dirigea vers le gymnase où les filles devaient l’attendre avec la choré. Tout le long du chemin, elle se disait « l’intelligence tue l’intelligence » puis elle rigola toute seule.

      Elle retournerait surement lundi à la bibliothèque, mais du coup elle ne s’attardera plus sur le physique et le regard de ce Mr Gaté où alors juste pour ses rêves érotiques ^^. Mady avait le chic pour imaginer ses profs dans des scènes spéciales. Un soir, elle avait même rêvé de Sue Sylvester et Will Schuster entrain de se marier ! C’était horrible !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty
MessageSujet: Re: 04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison   04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Portes ouvertes, ou comment perdre un week-end - PV Madison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 4
-