Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. French lesson for us!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: 04. French lesson for us!   Mar 28 Déc - 0:59

Ashley & Robbie


Cours de français. Il fallait être franc, Robbie parlait très mal français, et en voyant le contenu de son cours, il ne fallait pas se demander d’où ça venait. C’était plus fort que lui, il n’arrivait pas à se concentrer sur ce que disait le prof, encore moins lorsqu’il parlait en français. Il ne faisait aucun effort, et autant dire que ce qu’il faisait a la place l’intéressait bien plus : il s’adonnait à son passe temps favori, l’écriture de chanson. Rien de professionnel, juste quelques notes avec quelques paroles dessus.

Avant d’entrer en cours, il attendait toujours l’arrivé d’une de ses seules amies, qui était aussi sa voisine de français. La sonnerie avait retentit depuis un petit moment maintenant, et les couloirs commençaient à se faire vides. Il jeta un regard à sa montre, et remarque que si Ashley n’arrivait pas dans les quelque secondes suivantes, ils passeraient le cap des dix minutes de retard. Non pas que ce soit un problème en soi, c’est juste qu’il ne voulait pas pourrir son dossier avec de mauvaises appréciations à propos de ses retards. Il envoya un texto à Ashley, en faisant un effort pour écrire en français comme pour ironiser la situation : « T’es où ? » Il espérait ne pas avoir fait de faute sur ces quelques lettres. Et au moment de ranger son portable dans sa poche, il la vit arrivé comme une fleur, ne faisant pas le moindre effort pour se presser. Il attendit qu’elle soit assez proche pour ouvrir ses bras et lui donner l’habituelle étreinte du matin.
    Comment ça se fait que t’es en retard. C’est toi qui m’attends d’habitude.
Elle haussa les épaules avec un sourire malicieux pendu aux lèvres, avant de se diriger vers la salle de français. Il lui emboita le pas, et entra dans la salle après elle, en s’excusant du retard prétextant un problème de covoiturage. Ils allèrent directement à leurs places attitrées, pensant que finalement ce n’avait pas été une mauvaise idée d’être placés selon la volonté du prof. Au moins, il était avec Ashley, qui était totalement le genre de filles avec qui Robbie aimait discuter. Et puis sans le prof, ils n’auraient jamais découvert leur intérêt commun pour la basse.
Il répondit brièvement à son nom lors de l’appel, et autant dire qu’il s’attendait a ce que ce moment d’attention soit le seul du cours. Il commença ses dessins sur sa feuille en attendant que le prof commence sa leçon. Il se moquait de se faire prendre en train de discuter, mais préférait quand même éviter, toujours pour ne pas entacher son dossier scolaire. Ce ne fut pas long à attendre, et bientôt, il put reprendre sa discussion avec sa voisine.
    Bon alors, t’as regardé ce que je t’ai passé la semaine dernière ? T’en pense quoi ?
L’impatience s’entendait dans sa voix. S’il n’avait pas été en cours, et pas aussi vieux, il aurait surement sautillé sur place comme un gamin qui attend une glace. En effet, la semaine précédente, il lui avait donné une ébauche de partition qu’il lui avait demandé de regarder, et améliorer si quelque chose clochait d’après elle. C’était devenu une habitude entre eux, et lorsqu’ils tombaient sur un accord, ils se retrouvaient chez elle pour la jouer ensemble. Ca ne sortait pas de sa chambre, mais Robbie appréciait les moments passés avec elle. Tout d’abord, parce qu’ensemble ils arrivaient toujours à faire des choses incroyables, et aussi parce qu’il appréciait être avec elle tout simplement.
Sa relation avec Ashley, n’était pas du tout comme celle avec Katia. Avec Ashley, tout allait bien, et il savait qu’aucun sentiment n’avait sa place entre eux. Non pas qu’Ashley ne soit pas charmante, au contraire, c’était tout à fait son style, mais justement, ils étaient trop similaires pour s’entendre en tant que couple. Avec Katia, c’était un double intérêt : au début, il lui parlait pour se rapprocher de Tim, et depuis peu il avait remarqué qu’il y avait surement plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. French lesson for us!   Dim 23 Jan - 13:48









-Oh make me oooveeeeeer, I’m all wannaaaa beeeeee

Ash regardait son reflet dans le miroir, alors qu'elle brossait sa crinière sur un fond musicale. Celebrity Skin, par les Hole. L'album du même nom était également l'un de ses préférés. Dans tout les cas cette chanson avait le don de lui donner la "pêche", lorsqu'elle l'entendait. Quoi de mieux pour commencer la journée. Connaissant les paroles de la chanson par cœur, elle ne se gênait aucunement pour pousser la chansonnette en même temps que la voix érayée de Miss Courtney.

Elle se leva en ondulant au rythme du pont du morceau, toujours la brosse à la main. Instinctivement l'ustensile de coiffure devint un micro de fortune. Elle sauta sur son lit en agitant ses cheveux durant le refrain. Et dire qu'elle venait de les coiffer. Elle passa une main dans sa crinière, continuant de faire sa rockstar anonyme dans sa chambre. Duke, son jeune chien, la rejoignit dans une suite d'aboiement, avant de grimper sur le lit avec sa maîtresse. Public privilégié et fan incontestable, Duke profita des performances de sa blonde.

Une fois son show finit, Ash enfila ses bottes et attrapa son sac en sortant de son "sanctuaire". Direction la cuisine où elle déjeuna tranquillement en compagnie de son sac, Duke et la radio. Un bon début de journée selon elle. Elle avait la forme, les fêtes approchait dangereusement, son frère venait tout juste d'appeler pour confirmer sa présence pour noël, et pour que la journée approche la perfection pas de cours de français avec le professeur Davonshire, mais un simple remplaçant.

Non pas que Ash détestait particulièrement la francophile, juste qu'elle avait l'impression d'être sous haute surveillance avec les yeux perçant de la femme mature. Elle s'était comme mis en tête d'hisser Ashley au top de sa classe, ce qui n'était pas particulièrement l'ambition première de la blonde. Elle prit ses clé et abandonna Duke dans le jardin, il la suivit jusqu'à la palissade puis rejoignit sa niche.

Ash se rendit tranquillement jusqu'à l’arrêt de bus, malheureusement ce fut avec un peu trop d'avance que son bus arriva. Génial le suivant n'était pas là avant au moins 10 minutes. D'habitude sa mère, ou bien son père la déposait la plus part du temps, mais parfois aucun des deux ne se trouvaient disponible pour le faire. Du coup le bus devenait le moyen pratique. Evidemment le mieux serait d'avoir sa propre voiture, mais elle pouvait encore rêver selon ses parents. Ashley soupira ce qui fit voltiger l'une de ses mèches blonde. Tant pis. Les écouteurs dans les oreilles elle continuait d'écouter sa musique entêtante. Rater son bus, et arriver probablement en retard ne la dérangeait pas plus que ça, et surtout ça n'allait pas lui enlever sa bonne humeur!

Elle parvint enfin au lycée sans se presser, une tête familière l’attendait devant la classe, bien anxieux selon elle. Alors qu’il rangeait son portable, elle sortait le sien pour y lire son message, avec un petit rictus. Le jeune-homme la prit dans ses bras pour la saluer. Vu de l’extérieur certaines mauvaises langues auraient pu se faire des idées. Des idées totalement erronées sur sa relation avec Robbie.

-Relax on est trop beau pour que le remplaçant fasse une crise, répondit-elle à Robbie en plaisantant.

Elle entra dans la classe et s’excusa brièvement face au remplaçant qui les envoya au fond de la classe. Le cours n’avait même pas encore commencé. Elle sortit ses affaires pendant que l’appel se finissait. Elle sentait bien que les lèvres de Robbie brulaient de l’interroger, mais elle fit comme si de rien n’était afin d’attiser le jeune-homme qui finalement ne tint plus et posa sa question.

-Bon alors, t’as regardé ce que je t’ai passé la semaine dernière ? T’en pense quoi ?

-Oui j’y ai jeté un coup d’œil

Elle ouvrit son cahier et… ô surprise, la partition réécrit au propre par Ash s’y trouvait. Elle avait apporté quelques modifications et réécris le tout afin de permettre une plus grande lisibilité entre les gribouillis de chacun.

-Pas mal, le morceau, par contre la structure était un peu trop bancale musicalement donc je l’ai arrangé de plusieurs façon, chuchota-elle en passant sa main sur la partition, ce qui laissa entrevoir en éventail d’autres partitions. Avec plusieurs variantes, qui donne à chaque fois une sonorité différente… faudra tester. Si tu fais rien cet aprèm tu peux passer à la maison.

Ash tendit les partitions à Robbie. 3 qu’elle avait sélectionnés la veille sur la vingtaine d’arrangement qu’elle avait bien pu faire. Elle sentit une tape dans son dos. Elle tourna la tête à moitié. John étira ses lèvres avec se sourire qu’il pensait dévastateur.

-Laisse tomber l’autre looser, et sort plutôt avec moi cet aprèm. A moins que tu préfères m’inviter chez toi ?

-Ooooh, j’suis désolé mais je peux pas t’inviter chez moi, j’ai déjà un chien à la maison donc ça risque de devenir une guerre de territoire si je t’amène, dit-elle d’une voix faussement désolée.

C’était pas la première fois que le jeune-homme de l’équipe de foot, lui faisait des avances. Et malheureusement pas la dernière fois. Plus elle le repoussait clairement, plus il semblait déterminé à sortir avec elle.

-J’comprend, tu peux venir chez moi si tu veux, mes parents sont pas là de la semaine, chuchota-t-il avec un regard joueur pas du tout démonter par la rebuffade de Ash.

-Mmmm… non merci, répondit-elle après avoir faussement réfléchit.

-Mr Thompson, au lieu de faire du charme à Mademoiselle Sainclair, peut-être pourriez vous nous réciter un verbe du premier groupe, au présent, passé et futur de l’indicatif. Tiens, pourquoi pas le verbe « aimer », s’exclama le remplaçant dans le dos de John qui sursauta quelque peu sous la voix soudainement forte du prof. Quelques élèves pouffèrent de rire avant, que John tenta vaillamment de répondre au professeur.

Ash lança un regard complice à Robbie, en jouant avec son stylo entre ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 04. French lesson for us!   Lun 24 Jan - 21:26

En s’approchant un peu plus d’elle, il vit qu’elle avait encore quelques boucles folles. Robbie aimait. Au moins, on voyait qu’elle ne passait pas trois heures enfermée dans sa salle de bain chaque matin, laissant rentrer Quasimodo, et en faisant ressortir Esméralda. Après lui avoir fait la bise matinale, elle lui expliqua qu’il n’y avait pas besoin de stresser. Il ne voyait pas vraiment pourquoi elle était aussi calme, elle qui d’habitude courait pour ne pas rater le début du cours. Puis le mot magique retentit dans son esprit : Remplaçant. Et voila qu’il se maudissait d’avoir été en avance, et même d’avoir été en cours. Il laissa son stress d’être en retard, en ouvrant la porte pour rentrer dans la salle en laissant passer Ashley en première. Quel cliché.

Elle s’excusa prétextant avoir raté le bus tout les deux. De toute façon, qui irait vérifier ? Tant que le mensonge n’était pas décelable, pourquoi s’en priver. Ils allèrent s’assoir où le remplaçant les envoya, leur place favorite, le fond de la salle. Alors qu’il sortait ses affaires très rapidement, il voyait qu’Ashley trainait un peu, et il pensait que c’était certainement fait exprès, donc il ne put s’empêcher de la presser un peu en lui demandant son avis sur la partition qu’il lui avait laissé. Elle lui expliqua ce qui n’allait pas, et Robbie essayait de se souvenir de tout. Heureusement elle avait prévu le coup en réécrivant la partition au propre. Elle pensait à tout. Il relu rapidement les modifications avant d’ajouter :
    En plus ici, il pointa la feuille, j’ai failli le mettre le fa. Mais je sais pas, au dernier moment j’ai gommé pour mettre un ré. En le jouant en ré, ça me plaisait pas, mais j’ai pas testé avec le fa. Comme quoi j’aurais peut être du.
Il avait dit la fin de la phrase plus pour lui-même que pour qu’elle entende. En fait il se jouait la mélodie dans la tête pour essayé de savoir comment rendrait le fa. Elle continua de lui parler, mais il ne faisait plus vraiment attention à ses mots. Il fut sorti de ses pensées lorsque John pensa qu’il était nécessaire de faire un détour par leur table. Quel pot de colle celui là ! Qu’il le traite de looser, il se croyait surement supérieur avec ses airs de joueur de foot. Ne nous faisons pas d’idée, on connait tous l’ordre de grandeur de leur niveau intellectuel.

Il laissa Ashley se débrouiller avec cet encombre sans ne rien dire. Après tout, ce n’est pas comme si elle ne savait pas se défendre toute seule. D’ailleurs sa répartie était déconcertante et mettait de bonne humeur. Robbie aurait pu assister à cette scène toute la journée si le remplaçant ne l’avait pas interrompu. C’était très divertissant de voir ce pauvre John louper toutes ses chances au fur et à mesure avec Ashley. Sa « punition » fut donc de conjuguer le verbe aimé à trois temps. Il rendit le sourire complice à sa voisine avant de reprendre.
    Fais gaffe, s’il a juste, ça va peut être lui donner des idées. Il connectera peut être ses deux neurones pour t’écrire un truc bien kitch, comme une lettre par exemple.
Écrire des lettres de leur temps… C’était tellement dépassé. De nos jours si on voulait communiquer, il fallait utiliser les mails, ou un quelconque réseau social. Puis en se souvenant que John avait rebondi sur une réplique d’Ashley pour se proposer d’aller chez elle, il se souvint qu’en effet elle lui avait posé une question un peu plus tôt.
    Je finis à 14h, laisses moi juste le temps de rentrer et d’attraper ma basse à la volée et hop, avant que tu t’en rendes compte je serais déjà en train de sonner devant chez toi. Enfin vers 14h40, 15h en gros. D’ailleurs regarde…
Il lui montra une nouvelle fois la feuille, en lui montrant la mélodie de la fin du premier couplet. Il lui expliqua le problème : elle lui avait proposé quelque chose qui partait dans les tons graves alors qu’il aurait plutôt vu quelque chose d’autre.
    Dis moi ce que tu en penses, mais en fait j’aurais voulu que le couplet se finisse en haut, comme si le refrain rebondissait dessus. Tu vois ce que je veux dire ?
Car oui, quand Robbie parlait musique, si on en avait pas l’habitude, ses paroles pouvait passer pour une langue étrangère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. French lesson for us!   Dim 10 Avr - 17:32

-Oh non parles pas de malheur, s’exclama Ash sous la suggestion de Robbie.

L’idée de recevoir des lettres d’amour de la part de Jones lui donnait de l’urticaire. Une psychose à laquelle elle chercher déjà une réponse grâce à Robbie. Son attention laissa cette hypothèse de coté et revint sur son ami.

La blonde se pencha vers la feuille qu’il lui montrait. Elle ferma les yeux un instant, ses lèvres remuèrent en silence, écoutant les notes dans sa tête, et surtout réfléchissant déjà à leur incorporation avec le reste de la partition.

-Ouais je vois ce que tu veux dire, mais dans ce cas là ça serait plus fort si quand tu reprends le couplet suivant, tu fais plutôt, elle prit son stylo, quelques chose comme…ça, marqua-t-elle sur la partition. Sinon ça risque de s’enchainer mal la reprise du pont suivit du second couplet, et donner finalement un truc plat.

Elle lui avait répondu, sans se poser de question sur la signification de ses paroles. Pour elle le langage de Robbie était limpide, lui répondant dans cette même langue étrange. C’est ce qu’elle aimait avec lui. Elle n’avait pas l’impression d’être un ovni en parlant de musique, surtout bass.

Dans son ancien lycée, elle n’avait pas eut la chance d’avoir une personne à qui vraiment parler ainsi. Il n’y avait que ce bon vieux Dave, propriétaire d’un café de jazz. L’homme s’était occupé d’une bonne partie de son éducation dans le domaine musicale de façon plus pointue. Ainsi elle comprenait le langage de Robbie… et savait faire des cappuccinos à se damner parait-il.

Ashley se tut un instant en sentant le prof la regarder un peu trop. Ce n’était certes qu’un remplaçant, ce n’était pas pour autant qu’elle souhaitait se faire réprimander. Surtout qu’elle souhaitait passer cette dernière année sans heurt, pas l’ombre d’une tache sur son dossier. Un fois que le prof eut le dos tournée, elle s’adressa de nouveau à Robbie.

-Je termine à 15h, donc disons plutôt 15h20 chez moi. Ma mère sera probablement déjà là au pire, donc tu pourras toujours sonner pour qu’elle t’ouvre la porte. Oh faut que je te montre ce que j’ai acheté ce week-end ! Déclara Ash assez fièrement en se mordillant la lèvre inférieure, le regard pétillant accompagné d'un demi sourire.

Un sourire qui s’effaça très rapidement, lorsque Ash vit le remplaçant fondre sur eux. Elle se redressa et passa une main dans ses cheveux. Il attrapa d’un coup les partitions, les levants au ciel pour empêcher d’être reprisent.

-Vous êtes en cours de français ici, et non de...musique, fit-il après avoir jeté un coup d’œil aux partitions. Sans plus de ménagement il déchira les partitions en deux. Sortez une feuille et un stylo, rangez le reste. Interrogation surprise, annonça-t-il en commençant à s’éloigner.

Ash avait légèrement écarquillé les yeux en voyant les papiers se déchirer. Elle resta un instant en état de choc…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 04. French lesson for us!   Mar 26 Avr - 23:23

Imaginer un gros lourdeau façon Roméo et Juliette, était réjouissant au plus haut point. Il ne savait même pas si le fameux Jones était capable d’écrire une phrase sans faire de fautes, a moins qu’il demande à un matheux de lui en rédiger une et de s’attribuer tout le mérite. Un peu comme dans Cyrano de Bergerac. Une chose était pourtant belle et bien sure, mais il aurait donné cher pour pouvoir lire ce dont il était capable. Puis il se dit qu’il n’aurait peut être même pas besoin de payer grâce à Ashley.
    En tout cas, s’il t’en fait vraiment une, j’exige de pouvoir la lire.
Il s’imaginait déjà dans la chambre d’Ashley allongés sur son lit en train de rire au moindre mot qu’il aurait pu écrire, ou à la moindre faute d’orthographe. Peut être qu’au final ça en deviendrait touchant, et qu’elle lui laisserait une chance. A cette idée, il la regarda attentivement alors qu’elle fermait les yeux surement pour ne pas être distraite avec les gens autour pour se « visualiser » la mélodie. Ouais le couple Sainclair/Jones serait tout bonnement à proscrire. Il porta donc désormais attention à la feuille qui était devant eux, alors qu’elle reprenait la parole. Elle griffonna encore quelque chose sur la feuille. A cette allure à la fin de l’heure on ne pourrait plus rien lire. Mais ce qu’elle disait n’était pas bête en effet.
    Bah alors je garde ça pour la fin de la chanson pour enchainer les deux derniers refrains. Pour rendre un rythme doux à la chanson et pour ne pas la finir d’un coup abrupt.
C’était toujours un vrai plaisir de parler musique avec Ashley. Au fil du temps ils s’étaient découvert une sorte de décrypteur l’un pour l’autre. Au moins Robbie n’avait pas à répéter un milliard de fois la même chose. Etant donné qu’il avait appris la guitare tout seul, récupérant celle de son défunt père et les cours étant trop cher, officiellement, pour sa mère, il n’avait pas forcément le vocabulaire adapté. Parlez-lui de riffs de guitare, et là vous le perdez complètement.
Avant le lycée, il ne s’était pas vraiment intéressé aux guitares, ou a la musique en général. En arrivant à McKinley et voyant qu’il y avait certains musicien, il s’était dit pourquoi pas. Puis une chose en entrainant une autre, il avait finalement obtenu le rôle de bassiste dans un groupe. Pendant son séjour forcé de 6 mois chez sa tante, n’ayant pas beaucoup d’amis il passait beaucoup de temps avec sa guitare. Comme sa tante n’en avait rien à faire de lui, parfois il partait plusieurs jours, un peu comme un nomade, mais au moins, il s’était perfectionné. De retour à Lima, retrouver quelqu’un comme Ashley était vraiment le top du top. Elle reprit la parole après avoir fait une petite pause pour tuer au berceau les soupçons du prof.
    Houla, restez tout seul avec ta mère chez toi. Non merci. Je l’adore il est pas là le problème, mais je sais pas ce que je lui dirais. J’essaierai d’arriver après toi alors.
Il avait hâte de voir ce qu’elle avait acheté. Un nouveau capot pour sa basse ? Un nouveau jeu de corde totalement high-tech ? Une nouvelle basse carrément ? Ou totalement rien à voir même… Le prof s’approcha d’eux en furie, attrapa les feuilles, prétendit être en cours de français blablabla. Robbie ne faisait plus vraiment attention à ce qu’il disait, jusqu’aux fameux mots « interrogation surprise ». Et lui qui n’avait rien révisé… Il n’était même pas capable de dire de quoi parlait le cours du jour. Le prof s’éloigna et étant déjà condamné au pire tenta de redire quelque chose à Ashley.
    Quel con ce prof je te jure. En plus c’est même pas un prof, il se prend pour qui. Bon j’ai encore la partition en tête, donc on s’en fou qu’il l’ai déchiré. On se voit tout à l’heure.
Sachant qu’ils allaient passer la fin de l’heure à gratter comme des fous sur leur feuille, il lui sourit et commença à écrire ce que le prof notait au tableau. Au pire s’il ne savait vraiment pas quoi répondre, il retranscrirait la partition maintenant déchirée. Il avait limite envie de rendre copie blanche pour jouer a la tête de mule avec le prof, mais malheureusement c’est l’autre qui aurait toujours le dernier mot. Tant pis il piocherait dans sa mémoire pour essayer de sortir quelques choses de cohérent avec le sujet.


[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 04. French lesson for us!   

Revenir en haut Aller en bas
 

04. French lesson for us!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 4
-