Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Queen's Revenge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyMer 26 Jan - 21:20

Queen's Revenge



Zack Woodward & Summer Davis



Lorsqu'on est une Reine, il est impératif de se faire respecter par ses sujets, qu'ils fassent parti de la cour personnelle de la royauté, ou qu'ils soient de simples larbins. Certains des plus grands Rois ou Reines avaient gouvernés avec justesse et douceur, et avaient obtenu la déférence de leurs sujets sans mal. D'autres avaient optés pour la cruauté, mêlant respect et crainte.
Summer était de ceux-là. Une fois devenue Reine du lycée William McKinley, elle avait tout naturellement imposé son règne en usant et abusant de sa méchanceté. Personne ne pouvait rivaliser avec elle quand il s'agissait de faire du mal, et c'est ainsi qu'elle avait su se faire respecter : par la peur. Les populaires, comme elle, l'admiraient, en sachant que le moindre faux pas de leur part pouvaient les faire redescendre dans l'échelle sociale. Les sportifs se prenaient moins la tête, se contentant de la désirer, prêts à tout pour l'avoir dans leur lit. Et les élèves non populaires craignaient de se faire remarquer et de subir les moqueries et la cruauté de Summer. C'est par la peur que Summer régnait. Bien sur, il y avait toujours des "rebelles", des élèves qui étaient passés dans les mailles du filet et que Summer n'avait jamais eu l'occasion de martyriser, pour une raison ou une autre.

Comme Zack Woodward.

Jamais Summer ne s'était préoccupée de lui. Elle savait de qui il s'agissait, mais à part le trouver potentiellement mignon, elle se fichait de lui comme de son premier tampon. Enfin, ça c'était avant. Avant qu'il ne sorte avec Madison, l'ex-meilleure amie de Summer. Depuis Septembre, beaucoup de choses avaient changées. Pour commencer, en apprenant l'histoire que Madison et Zack avaient eu durant l'été, Summer avait grincé des dents. Sa meilleure amie, l'une de ses favorites, une membre privilégiée de sa cour personnelle, avait commis l'erreur de fréquenter un choriste. Cela avait suffit pour que Summer braque son regard sur Zack. Elle l'avait surveillé, mais n'avait rien tenté, puisque Madison avait mis un terme à leur relation, et ne fréquentait plus le jeune homme. Mais Summer avait des yeux et des oreilles partout, ou plutôt, il y avait beaucoup de monde qui voulait se faire bien voir de la Reine. On lui avait rapporté un fait qui lui avait beaucoup déplu. Et elle avait ainsi décidé de se consacrer exclusivement à Zack pendant un petit moment.

Il n'avait pas été difficile de monter tous les sportifs, avides d'obtenir les grâces de la Reine, contre Zack. Il ne s'agissait plus de simples lancés de slushy. Désormais, Summer voulait faire payer à Zack la traîtrise de Madison. Car depuis que la blonde avait décidé de "changer de vie", en tournant la dos à Summer, celle-ci tenait le jeune homme pour responsable, et elle était bien décider à se venger. Quitte à employer des moyens un peu plus "musclés" que d'ordinaire. Les ordres étaient donnés. Elle n'y pensa bientôt plus.

L'année venait de débuter, et Summer paradait dans le lycée, vêtue de son uniforme de Cheerios, la version hiver avec les manches longues. Ses longs cheveux bruns étaient sagement coiffés en queue de cheval, et avec son maquillage discret, elle était jolie comme tout. Mais ses yeux bleus dérivaient sur les élèves qui s'écartaient sur son chemin, comme de l'eau qui glisserait sur un rocher. Elle ne les voyait pas. Elle s'en fichait.
Devant son casier, elle prit le temps de récupérer des livres pour ses cours de la journée. Aujourd'hui, elle n'avait rien prévu, pas de tortures, pas de moqueries. Elle repensait vaguement à Madison, en se demandant où pouvait bien être la blonde, qu'elle ne voyait plus que pendant les entraînements de Cheerios. Celle-ci devait l'éviter, et plongée dans ses pensées, elle ne remarqua pas tout de suite qu'on s'approchait d'elle..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyJeu 27 Jan - 20:41

La rentrée … Franchement qui aimait ça ? Pourtant en ce lundi-ci, Zack n'eut aucun problème à sortir de son lit. Est-ce que c'était parce qu'Alex et lui avaient eu de superbes idées pour le concours organisé par Mr R ? Parce qu'il avait enfin une vraie chance avec Oxanna ? Certainement, mais le jeune homme n'était pas du genre à se poser autant de question, il se contenta d'aller sous la douche en chantonnant. Sauf que … comme d'habitude il allait être en retard. Zut, bon en même temps sa première heure c'était de l'espagnol alors. Il fit un saut dans la cuisine pour piquer les pancakes de Keith, embêter sa mère, la routine quoi … Quelques minutes plus tard, des CD plein le sac à l'intention d'Alex, le Texan enfourchait son vélo direction le lycée. Il commençait à faire légèrement moins froid et les routes étaient de nouveau praticables, heureusement d'ailleurs, car le jeune homme ne se voyait pas faire le trajet à pied. C'est donc toujours en sifflotant que le jeune homme était en train d'attacher son vélo, sa capuche sur la tête, lorsque quelqu'un lui tapa sur l'épaule. Il se tourna et son sourire disparut : un footballeur … Il lui voulait quoi encore ? Un slushy de bon matin ? Okay, Zack était prêt. Sauf que le jeune homme n'aurait pas du s'avancer aussi vite, il n'y avait pas qu'un seul membre de l'équipe de football devant lui mais …. Okay, se dit le jeune homme lorsqu'il eut fini de compter : il ne savait pas ce qu'il avait fait, mais aujourd'hui, ça allait être sa fête aussi, il lança.

"Bon envoyez moi le slushy qu'on en finisse, les mecs ! Comme ça vous pourrez retourner à votre sport de primates, okay ?"
"Et toi tu vas retourner faire la danseuse peut être ?" lança l'un d'entre eux et les autres se mirent à rire.

Quelle originalité se dit Zack, il n'avait vraiment pas le temps pour ça. Aussi, il mit son sac sur son épaule et commença à les dépasser lorsqu'une main l'arrêta :

"Non mais ça suffit là maintenant lâchez m…"

Le jeune homme ne put cependant pas achever sa phrase car un poing entra en contact avec son estomac, à peine le temps de répliquer qu'une dizaine d'autres survenaient. Comme c'était juste se dit-il, cinq contre un … Bande de lâches. Le jeune homme avait la bouche en sang lorsqu'ils en eurent fini avec lui, il cracha par terre en leur lançant un regard noir … Mais ils ne s'arrêtèrent pas là non, ils s'amusèrent à ouvrir son sac pour piétiner ses CD … Ses albums de Led Zeppelin … Et là, Zack était vraiment énerver. Il les regarda partir d'un mauvais oeil avant de se redresser. D'autres élèves passèrent devant lui, en prétendant ne pas le voir.

"Et OUI ! Un autre jour normal à McKinley."

Marre, se dit-il en ramassant ce qu'il restait de ses disques. Marre. Il était censé les laisser faire, ne rien dire juste parce qu'ils étaient populaires et pas lui ? Mais c'était n'importe quoi ! L'année prochaine, les terminales seraient partis et plus personne n'allaient se souvenir d'eux alors à quoi bon, hein ? C'est sur ses sombres pensées que Zack pénétra dans le lycée, certes, il n'avait pas bonne mine mais il s'en fichait. Et, voir Summer Davis dans le couloir là, fut LA goutte qui fit déborder le vaste. Il se dirigea vers elle d'un pas décidé. Il ferma violemment le casier de la reine, oui il osa, avant de se planter devant elle.

"Je peux savoir c'est quoi ton problème ? Et pas la peine de prendre tes airs innocents, je sais pertinemment que tous les footballeurs sont tes petits toutous. C'est marrant quand on y pense, ils sont incapables de faire la plus petite phrase mais ce sont les premiers à suivre les ordres d'une garce dans ton genre. Alors stop. Je viens te demander en face : c'est quoi ton problème ? Dis le moi Summer, je veux savoir ce que j'ai fait pour perturber ton univers parfait d'enfant pourrie gâtée !"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyVen 28 Jan - 15:00

Qu'aurait fait Summer en apercevant Zack foncer vers elle, le visage abîmé, et le regard de quelqu'un qui est vraiment, vraiment furieux? Elle n'aurait pas tourné les talons, elle ne se serait pas cachée derrière les gros bras d'un footballeur, elle n'aurait pas profité du passage d'un prof pour se mettre à l'abri. Elle l'aurait attendu, fermement plantée sur ses deux jambes, sans trembler. Car Summer n'avait pas du tout peur des retombés que ses actes pourraient avoir. Elle n'était pas stupide, elle savait qu'on la haïssait, elle savait qu'à tout moment, elle pouvait perdre sa place de Reine. Mais elle s'en moquait. Elle ne craignait pas que ce jour arrive. Elle ne se prenait pas la tête. Rien ne la touchait.

Alors qu'elle s'apprêtait à quitter le couloir des casiers pour se rendre en cours, une main vint claquer la porte de son casier avec force, et Summer se félicita de ne pas avoir laissé ses mains dans son casier. Prête à remettre l'importun à sa place, elle reconnut Zack, sous les hématomes qui se formaient sur son visage. Du sang perlait sur ses lèvres, et il avait l'air de quelqu'un qui s'est fait passer à tabac. Sans attendre qu'elle ouvre la bouche, il l'apostropha vertement, apparemment conscient que son "agression" était son oeuvre, et exigeant des explications.
Non, Summer ne chercha pas à paraître innocente. Elle n'afficha pas de regard scandalisé à l'idée qu'on la soupçonne, elle ne détourna pas les yeux, elle ne réfléchit pas au mensonge qu'elle pourrait fournir. Elle s'appuya contre les casiers, ses livres contre sa poitrine, parfaite image de la lycéenne normale, déjà ennuyée par le garçon.

" Bonjour à toi aussi Zack. La politesse n'est apparemment pas ton fort, ou alors tu t'es levé du pied gauche? " railla-t-elle avec un sourire moqueur. " Oh, mais! Que t'est-il arrivé? C'est affreux! " s'exclama-t-elle en portant une main à sa bouche, jouant à perfection la comédie de l'adolescente choquée à la vue du visage contusionné de Zack, mais un sourire amusé remplaça vite son expression horrifiée. " Tu me flattes, si tu penses que je suis capable de contrôler une bande de crétins sans cervelle. " plaisanta-t-elle. "Alors c'est aujourd'hui qu'ils te sont tombés dessus. Tu peux t'estimer heureux. Tel que je les connais, ils auraient pu attendre d'être en dehors de l'enceinte du lycée, et sans la menace qu'un prof représente, ils auraient pu te faire vraiment mal. "

Un doigt sur la bouche, elle sembla songeuse, puis afficha une expression mutine.

" Tu as vu Madison ces derniers jours? J'ai l'impression que pour elle non plus, tout n'est pas rose. Elle a de gros problèmes avec pratiquement tout le lycée. C'est curieux, non? " dit-elle en haussant les sourcils, son sourire coquin toujours affiché sur son visage, et elle se mordit la lèvre. " Et si tu te demandes ce que tu as pu me faire.. et bien, ce n'est pas directement à moi que tu as fait du tort, mais c'est tout comme, puisque il s'agit de Madison. C'est pour ça que je te demande de ses nouvelles. J'ai entendu dire que beaucoup d'élèves l'avaient prises en grippe, et lui faisaient vivre un enfer. Et tout ça, à cause de toi. C'est marrant quand on y pense, les choristes sont incapables de comprendre à quel point leur cause est vouée à l'échec, mais ce sont les premiers à s'étonner de ce qui leur arrive. " ajouta-t-elle en reprenant les mots de Zack, se moquant encore un peu plus de lui.

Distraite par des Cheerios qui passaient par là, elle les salua, ignorant Zack, et après quelques mots échangés avec ses comparses, elle revint vers le jeune homme.

" Bien, je vais te dire ce qui se passe. J'ai demandé aux footballeurs de s'en prendre à toi, pas parce que ça m'amuse, mais parce que je voulais te faire comprendre que tu avais commis deux énormes erreurs, les deux concernant Madison. C'est une sorte de vengeance, si tu veux. En temps normal, je me contente d'un slushy, mais avec toi, j'ai décidé de passer à la vitesse supérieure. Tu as de la chance. "

Plissant les yeux, elle se demanda s'il serait assez stupide pour s'en prendre à elle devant tout le monde. Un garçon qui bouscule une fille.. ce serait sa dernière erreur. Mais ce serait marrant de le faire renvoyer du lycée pour violence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyLun 31 Jan - 18:17

Pas de doute, Zack était énervé. Pourtant, il lui en fallait beaucoup pour lui faire perdre son sang froid et depuis qu'il était à Lima, ce n'était vraiment pas la première fois qu'il était victime de ce genre de moqueries. Slushy, casier vidé, frites jetées sur lui à la cafétéria, le Texan en avait vraiment vu de toutes les couleurs et s'était toujours contenté de répondre avec un grand sourire. Il se disait juste que tous les bon moments passés en compagnie des Awesome Voices valaient bien quelques petits sacrifices … Alors pourquoi aujourd'hui ? Pourquoi maintenant ? Franchement, tout ça n'était que le fruit du hasard, il avait juste fallu que la reine des lieux se trouve en face de lui pour qu'il décide que c'était le bon moment de se faire entendre. Et même si le Texan n'était pas dans la course au titre du plus populaire, il savait tout de même, et comme tout le monde, qui tirait les ficelles ici. Ce n'était pas le principal et encore moins Sue, même si elle aimait bien se dire que c'était le cas, c'était Summer Davis. Brune et un mètre soixante dix de pure méchanceté, de cruauté mais le tout avec beaucoup de classe et de raffinement, comprenez avec le sourire aux lèvres.

Comme celui qu'elle avait sur le visage en répondant à Zack. Et encore heureux qu'il ait certains principes, sinon, il se serait fait un plaisir de lui refermer son casier en pleine figure. Mais non, il était juste trop bien élevé et il dut l'écouter prétendre qu'elle n'y était pour rien … Bien sûr, à croire qu'elle le croyait idiot en plus de cela. La jeune fille lui demanda alors s'il avait vu Madison ces temps-ci et Zack sentit ses mains se crisper autour de son sac. Elle faisait tout ça, pour Madison ? Juste parce que la blonde avait décidé de tenter sa chance chez les Awesome ? Alors quoi … Elle était considérée comme une paria elle aussi ? Non, Zack ne suivait pas vraiment l'actualité du lycée McKinley, mais si Maddie avait un problème, elle viendrait tout simplement lui en parlait, elle savait très bien qu'il était là pour lui … Non ? Une chose était certaine, Madison ne serait plus l'ombre de Summer et c'était ça le vrai problème, en fait ? Et le jeune homme avait un sourire aux lèvres lorsque Summer lui dit qu'il avait de la chance.

"Tu m'en vois ravie, ma chérie". Fit-il avec tout le mépris possible avant d'ajouter "Alors tout ça … C'est à propos de Madison ? J'aurais dû savoir que tu n'allais pas lâcher prise aussi facilement, mais il faut que tu saches un truc Summer …"

Elle n'était pas la seule à avoir un sourire sur le visage à présent. Oui, parce que Zack venait juste de réaliser : sa popularité, son titre … Tout ça c'était du vent. Il suffisait que quelques cheerios se mettent à douter et Summer sortait de ses gonds. Certes, elle ne faisait pas le boulot elle-même, mais la vengeance était toujours là. Etait-elle si peu sûre d'elle pour avoir à constamment rappeler à l'ordre ses troupes ? La brune n'était pas un véritable leader, elle n'avait tout simplement pas l'étoffe, les gens ne faisaient que la craindre et au final … Elle allait se retrouver toute seule. Aussi, il se pencha vers elle, pour lui murmurer le reste de sa phrase.

"Ce n'est pas parce que les crétins qui constituent ta cours s'en prennent à moi que Maddie va revenir. C'est marrant quand on y pense … La façon dont tu exprimes ton amour. La plupart des gens pensent que tu n'as pas de coeur mais en fait tu en as un, il est juste caché sous ton égo surdimensionné mais il est là, et quoi que tu en dises, quoi que tu prétendes, tu souffres."

Et le jeune homme aurait presque pu se sentir désolé pour elle. Presque, presque, si elle ne faisait pas vivre un enfer à autant de personnes. Mais ce n'était pas que Summer, c'était aussi tout ce qu'elle représentait, les cheerios, le fait de devoir être parfait, tout le temps, en permanence. Peut être que dans les chorales, ils étaient une bande de loosers, mais au moins … Ils étaient bien dans leur peau.

"Tu souffres parce que Madison était ta seule véritable amie, pas un jouet, une amie. Et maintenant, à cause de moi, tu l'as perdue ! La seule différence entre toi et moi Summer c'est que moi j'apprécie Maddie, mais je n'ai pas peur de lui dire."

Et maintenant quoi ? Zack ne savait pas, mais il n'y avait rien qu'elle puisse vraiment faire pour l'atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyMer 2 Fév - 23:04

Summer ne comptait plus le nombre de fois où elle avait tellement provoqué quelqu'un que celui ou celle-ci était entré dans une colère noire. Parce qu'il n'y avait pas que des trouillards dans ce lycée, il y avait aussi des adolescents plein de courage, et qui n'hésitait pas pour réagir face aux manipulations et aux actes honteux de Summer. Bien sur, la plupart préféraient se taire et subir. Mais de temps en temps, la routine était bousculé par.. et bien, cela dépendait. Des cris, des larmes de rage. Des insultes, parfois une fille essayait de lever la main sur Summer. Mais celle-ci était en général suffisamment bien entourée pour qu'on la laisse tranquille. Un jour, peut-être, quelqu'un la frapperait. Ou la pousserait dans un escalier pour se débarrasser d'elle, allez savoir.
En attendant, elle avait rarement l'occasion de se divertir en admirant la colère de ses victimes. Alors voir Zack hors de lui, la mâchoire serrée, les sourcils froncés et les yeux flamboyants -même si l'un d'eux commençait à gonfler à cause des coups qu'il avait reçu. Bien qu'elle ne le connaisse pas vraiment, elle ne l'avait jamais vu s'énerver, et pourtant, il avait subi autant que tous ceux qui faisaient partis des chorales. Mais non, il avait su garder son éternel sourire. Un sentiment d'intense satisfaction emplit Summer, car elle avait réussi à atteindre un garçon à la patience légendaire.
Jusqu'où irait cette patience? Garderait-il ses bonnes manières? Summer savait, par expérience, que les garçons, quand on les poussait trop à bout, pouvaient devenir violents, même envers une fille. Pour un ado de 16-17 ans, cela n'allait pas plus loin qu'une simple bousculade, un geste agressif et des hurlements, mais c'était en général suffisant pour effrayer la moindre midinette. Summer ne craignant rien, elle n'avait jamais été impressionnée par les démonstrations de force qu'un garçon pouvait avoir. Mais elle se demandait si Zack finirait par perdre complètement son calme, et par lui en coller une.

Le jeune homme finit par comprendre pourquoi Summer agissait comme elle faisait envers lui. Madison. Mais il se trompait s'il pensait qu'elle voulait récupérer Madison. Elle se fichait de la blonde comme.. enfin bref, elle ne voulait plus d'elle. Elle se passait très bien de son ancienne meilleure amie. Puisque celle-ci avait choisie de devenir une paria, c'était son choix. Après tout, Summer l'avait prévenue, elle lui avait dit ce qu'il se produirait si elle lui tournait le dos, et Madison l'avait quand même fait. Alors Summer avait mis ses menaces à exécution. Elle se souvenait encore de la conversation qu'elles avaient eu, Summer l'avait menacé de la détruire si elle faisait cette bêtise. Elle se contentait de tenir parole.
Non, en réalité, il s'agissait de vengeance. Elle voulait continuer à punir Madison à cause de son envie stupide d'entrer dans une chorale.

En entendant Zack parler d'amour, Summer se figea. De quoi? Qu'avait-il dit? Qu'elle souffrait? Qu'elle avait un coeur et que.. Madison lui manquait.

La brunette se tourna légèrement, pour s'appuyer de dos contre les casier, présentant son profil parfait à Zack. Son regard dériva sur les élèves qui passaient près d'eux, mais à une distance respectable, craignant d'envahir l'espace personnelle de leur reine. Elle laissa un silence s'installer, et ses yeux bleus se glacèrent. Fusillant du regard tout le monde, et en même temps personne en particulier, elle inspira à fond, puis reprit la parole :

" Oui, c'est à cause de toi que Madison m'a laissé. C'est à cause de toi qu'elle est en train, en ce moment même, de se mettre dans la merde. Tu l'entraînes avec toi, alors permets-moi de te dire que ton amour pour elle, c'est une sacrée blague. Si tu l'aimais vraiment, tu la laisserais rester la jolie lycéenne populaire qu'elle était avant de tomber amoureuse de toi. Si tu l'aimais vraiment, tu serais au courant de ce qui se passe pour elle." Elle s'éclaircit la gorge, comme si elle s'apprêtait à expliquer à quelqu'un quelque chose de compliqué. " Ce lycée est composé à moitié d'élèves non populaires, à moitié d'élèves populaires. Alors imagine un peu : la moitié des élèves de ce lycée s'est retournés contre elle et lui pourrit la vie. Et maintenant, parlons de sa mère, qui l'a bat régulièrement. Enfin, qui la battait régulièrement, puisque maintenant, Madison vit chez Gregory Grimson. Tu étais au courant?" demanda-t-elle. " Peu importe. " décréta-t-elle avec un geste vague de la main. " Si tu l'aimes, tu dois savoir tout ça. "

Il était assez impressionnant de voir à quel point elle pouvait rester calme. Sa voix ne trahissait aucune émotion, son visage restait impassible, rien ne laissait penser qu'elle pouvait ressentir quoi que ce soit.

" Tu te trompes, je n'ai pas de coeur. Je ne ressens pas ce que vous appelez l'amour." reprit-elle au bout d'un moment. " Quand j'ai vu Madison, en revenant de vacances.. à l'époque, elle sortait encore avec toi, c'était avant qu'elle ne te laisse tomber. Tu t'es fait larguer en beauté d'ailleurs. " nota-t-elle avec un regard rapide vers le jeune homme, avant de fixer à nouveau ses yeux sur la rangée de casier de l'autre coté du couloir. "J'ai vu ce que c'était que l'amour. Et je n'ai jamais ressenti ça. Je ne connais pas l'amour, je ne l'ai jamais connu, et ne le connaitrais jamais. Et de la même façon, je ne souffres pas. J'ai souvent fait souffrir, je passe tout mon temps à faire du mal aux autres et je sais que je ne souffres pas. C'est impossible de ressentir ce genre de choses, quand on a pas de coeur. Tu oublies à qui tu parles Zack : je suis un monstre. " affirma-t-elle sèchement, le menton relevé.

Elle tourna la tête vers lui, l'interrogeant du regard, comme pour lui dire : tu doutes toujours de ma cruauté?

Mais était-elle vraiment si cruelle..?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyJeu 10 Fév - 14:05

Zack savait très bien qu'en parlant à Summer, il était en train d'enfreindre une dizaine de règles du code social de McKinley High et que, d'ici la fin de la journée, leur conversation aurait fait trois fois le tour du lycée, mais là tout de suite il s'en fichait. Il avait besoin d'explications, besoin de savoir pourquoi, au nom de quoi elle se sentait obligée de faire de la vie des autres un enfer. Madison ou pas Madison, selon le Texan, cela n'expliquait pas les slushy ou encore moins les coups qu'il venait de recevoir de certains footballeurs. Summer devait tout de même avoir des limites … non ? Il se demandait vraiment comment Madison avait fait pour être son amie pendant autant d'années, en même temps, le jeune homme avait vu la blonde dans un tout autre contexte que celui du lycée … Elle avait été vraiment elle-même. Est-ce que Summer avait-elle pu apercevoir ce côté là de la personnalité de Madison ? Certainement pas … Et surtout, est-ce qu'une simple histoire de jalousie allait lui coûter une année de slushy gratuits et d'autres matinées avec d'autres coups ? Non, franchement, le jeu n'en valait pas la chandelle.

Cependant, Summer affichait toujours cette expression impassible et ça, ça avait vraiment le don d'énerver Zack. Cela donnait l'impression qu'elle avait toujours le contrôle de la situation et qu'elle préparait déjà son prochain mouvement. Difficile à croire qu'elle avait seulement dix-sept ans. Et surtout pas avec le discours qu'elle tenait. Il tressaillit à peine lorsqu'elle la renseigna sur Madie, bon certes, ils ne s'étaient pas beaucoup vu ces derniers temps mais il avait toujours de meilleurs rapports avec elle que Summer … Et selon lui, c'était toujours mieux que rien. La dernière partie de sa tirade le laissa perplexe : pas de doute, la jeune fille qui était en face de lui, était bien un monstre, mais l'admettre avec une telle froideur et avec un tel détachement ? C'était vraiment déroutant.
Zack jeta un coup d'oeil autour d'eux, trop d'élèves les regardaient. Il roula des yeux (sérieusement ! Allez vous acheter une vie !) avant de se tourner vers Summer, et lorsqu'il le fit, il avait en partie retrouvé son calme.

"Tu veux que je te dises …Ce qu'il y a entre Madison et moi, ça ne te regarde pas. Ni ce qu'elle fait de sa vie … Tu crois qu'elle veut venir dans ma chorale pourquoi ? Juste pour mes beau yeux ! Tu lui vraiment demandé si elle allait bien un jour ? Est-ce que toi, qui vient juste de me dire que tu ne pouvais aimer personne, tu te soucies vraiment d'elle ? Non … Je ne crois pas. Parce qu'il suffit qu'elle fasse un pas en arrière pour que tu veuilles lui sauter à la gorge. Ce que j'ai à offrir n'est pas parfait, mais Madie n'est pas une idiote, elle connaît parfaitement les conséquences de votre petit jeu stupide … A mon avis, elle a juste décidé qu'il était temps pour elle d'être heureuse !"

Zack se rappelait parfaitement de leur conversation, c'était lui qui avait suggéré de venir chez les Awesome. La blonde s'était plaint d'être devenue une hypocrite sans cervelle et le Texan savait parfaitement que c'était faux. Et puis il n'avait fait qu'émettre une idée, il n'avait jamais forcé la main à qui que ce soit : Madison était une grande fille et elle prenait seule ses décisions et ça, il fallait bien que Summer le comprenne ; elle avait perdu bien plus qu'un jouet.

"Et encore une autre chose Summer, si comme tu le prétends, tu ne ressens absolument rien … Eh bien je suis vraiment désolé pour toi. Parce que je suis peut être un looser ou un paria pour toi, mais moi au moins, quand l'année sera terminée, j'aurais des bons souvenirs et des vrais amis auxquels me raccrocher. Toi ? Avec Madison et Lexa qui ont décidé de te lâcher et les autres cheerios qui n'attendent qu'un signe de faiblesse pour te prendre ton trône … Je ne pense pas. Alors franchement … La popularité, l'admiration des autres … Je m'en fiche complètement, j'ai bien compris où était ma place, j'ai bien compris que je n'étais personne … Et j'aimerais que tu respectes ça … "

Etait-il en train de lui tendre un drapeau blanc ? Il semblerait que oui. Mais Zack était prêt à redevenir invisible … à condition qu'on le laisse tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyDim 13 Fév - 22:17

Avec ce qui venait de se produire pour le pauvre Zack, Summer prouvait encore à quel point elle était méchante. Ce n'était même plus de la simple méchanceté comme les lycéens en font preuve, c'était cruel, c'était noir, c'était horrible. Car se moquer, ridiculiser, c'était une chose. Les jetés de slushy, c'était encore assez innocent. Mais en demandant à l'équipe de foot de s'en prendre physiquement à Zack, c'était une première, même pour Summer. Cela ferait bientôt d'elle la personne la plus odieuse du lycée, car personne avant elle n'avait osé le faire. Il fallait quand même être vraiment mauvaise pour condamner ainsi un garçon innocent à se faire passer à tabac.. et pour quoi? Parce que Summer lui en voulait de lui avoir voler sa meilleure amie, celle qui comptait tant pour elle. Summer n'avait aucune conscience du bien et du mal, pour elle, tout était permis, tant qu'on en avait les moyens, et elle avait les moyens de faire regretter à Zack ne serait-ce que d'avoir approché Madison. Car au début, c'est pour cela qu'elle avait voulu s'en prendre à lui, parce qu'il avait eu l'audace de sortir avec Madison. Par la suite, c'est parce que Madison avait eu le projet fou d'entrer dans une chorale, et d'après Summer, tout était de la faute de Zack. D'où la punition extrême qu'il avait subi.

Et Summer parvenait à rester très calme, en toutes circonstances, même quand elle avait en face d'elle un pauvre garçon au visage contusionné, à cause d'elle. Elle s'en fichait. Rien ne l'atteignait, jamais. Enfin, rien ne lui faisait perdre son calme. Mais Zack marquait un point, lorsqu'il l'accusait de ne jamais avoir pris la peine de savoir si Madison allait bien. Certes, elle lui avait posé la question, mais c'était surtout par automatisme, et pas par intérêt véritable. Elle se demanda pourquoi elle ne s'était jamais soucié de savoir si Madison allait bien. Pourquoi n'avait-elle jamais pris cinq minutes pour vraiment regarder Madison, la voir vraiment? Peut-être parce qu'elle aurait fini par comprendre que son ancienne meilleure amie n'était plus si heureuse de sa vie de fille populaire. Et même si elle l'avait vu, où était le problème? Summer l'aurait quand même renié, de toutes façons.
Mais pourquoi? En vérité, Summer ne l'avait pas supprimé de son cercle d'amis par envie. C'était parce que les règles de McKinley l'exigeaient, de la même façon qu'elles exigeaient que les Cheerios ne fréquentent pas les choristes, et pourtant, des filles comme Quinn, qu'elle avait si longtemps admirée, et désirée, n'avaient pas hésité à dédaigner ces fameuses règles pour être.. heureuses. Summer réfléchit un instant, mais elle sentait monter en elle quelque chose de nouveau, qui lui déplut fortement par la violence avec laquelle cela s'exprimait, et elle finit par s'écarter des casiers contre lesquels elle s'était adossé pour faire à nouveau face à Zack.

" Tu crois que je ne le sais pas? Tu crois que je fais tout ça en espérant qu'une fois mon diplôme en poche, il me restera autre chose que ce fichu bout de papier, et un uniforme de Cheerios en souvenir? Ne m'insulte pas, je ne suis pas si stupide. Tu crois que je ne suis pas au courant des petites manigances des filles comme Kourtney, ou Katie? Elles veulent ma couronne. D'ici la fin de l'année, McKinley aura une autre reine. Je le sais, et je n'attends que ça, qu'une autre fille abandonne son humanité pour devenir celle que je suis. J'ai voulu être reine, parce que j'aime être populaire, j'aime donner des ordres et j'aime qu'on m'obéisse. J'aime me moquer et j'aime être méchante, mais tu crois que je n'aimerais pas être avec Madison, tu crois qu'elle ne me manque pas? " lâcha-t-elle, avant de sursauter, consciente de ce qu'elle venait d'avouer, et ses joues se teintèrent de rose alors que ses sourcils se fronçaient. " Oh, tu m'agaces! Tu me fais dire n'importe quoi. " reprit-elle en détournant le regard, furieuse contre elle-même de s'être laissé aller à avouer que Madison lui manquait.

Car oui, la blondinette lui manquait, elle voulait bien se l'avouer à elle-même, quitte à le reconnaître devant quelqu'un, même si c'était ce qu'elle venait de faire sans le vouloir. Elle avait l'habitude de passer tout son temps avec elle, et même s'il n'y avait en somme pas grand chose qui avait changé dans sa vie depuis que Madison n'en faisait plus partie, et bien.. elle ressentait un manque, maintenant qu'elle y pensait. Mais c'était vraiment énervant de constater que Zack était celui qui l'avait fait se rendre compte d'un tel fait. Que devait-elle faire, maintenant qu'elle avait réalisé que Madison lui manquait? Elle laissa échapper un sifflement de colère, fusillant du regard le jeune homme.

" Je me fiche que tu sois un looser, tu fais ce que tu veux de ta vie. " asséna-t-elle froidement, en reprenant son masque de glace.

Il était hors de question qu'elle poursuive cette conversation avec celui qui lui avait volé sa meilleure amie, car pour elle, c'était toujours ce qu'il était, et cela lui était encore moins envisageable maintenant qu'elle avait laissé échapper ce qu'elle ressentait. Se traitant d'idiote, elle inspira à fond, et son visage redevint impassible. Zack n'avait de toutes façons sûrement rien remarqué. Quand on est un naze, on est trop bête pour remarquer quoi que ce soit.. n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyMer 16 Fév - 11:46

Elle aurait dû lui lancer une énième remarque sarcastique avant de lui demander de s'écarter de son chemin, qu'ils passent tous les deux à autre chose : Zack, se disant que Summer était une garce jusqu'au bout des ongles, et la brune, maudissant intérieurement le choriste et prévoyant une nouvelle attaque de slushy. Cependant, les choses ne se déroulèrent pas du tout ainsi, au grand étonnement du jeune homme. Non, au lieu de cela, elle s'écarta du casier contre lequel elle était appuyée pour lui faire face, et les propos qu'elle lui tint n'avaient absolument rien avoir avec l'attitude méprisante qu'elle abordait il y a de ça quelques secondes. Et franchement, du point de vue de Zack, c'était tout à fait déroutant de la voir perdre le contrôle, certes très légèrement, de cette manière.
Parce qu'elle ne pouvait tout simplement pas être aussi forte qu'elle le prétendait, Summer devait bien avoir réalisé à un moment donné qu'elle était assise sur son trône et que toute sa précieuse cours ne rêvait que de la renverser. Pas besoin d'être un génie pour savoir que c'était l'ambition de plus de la moitié de l'équipe des rouges et blanches, Summer le savait très bien apparemment elle n'était pas stupide, elle savait que bien loin des chorales, des geeks et des boutonneux, c'était SA tête à elle que tous voulaient. Et pourtant, elle continuait de parader dans les couloirs comme si de rien était … C'était vraiment … Triste, se dit-il. Encore plus triste de prétendre qu'elle n'avait aucun coeur et qu'elle venait juste de dire n'importe quoi. Mais Zack pouvait bien voir la colère qui animait à présent son regard, pas de doute, il avait touché un point sensible. Il poussa un soupir avant de grommeler :

"Si je ne venais pas de me faire lyncher, je t'aurais presque pris dans mes bras. Presque."

Presque, mais il ne fallait pas pousser non plus. Il aurait pu peut être le faire s'il était certain d'obtenir un certain changement d'attitude de la part de Summer … Cependant, cela ne risquait pas d'arriver. Pourquoi l'aurait-il ? Parce que derrière cette épaisse couche de mascara et ce teint pâle, lui il ne voyait rien d'autre qu'une adolescente terrifiée. Peut être qu'elle jouait un jeu en permanence, peut être qu'elle s'était perdue en chemin et qu'elle avait oublié qui elle était vraiment. Dans tous les cas … C'était vraiment très triste.

"Ne crois pas que j'éprouve un quelconque plaisir à dire cela mais … J'avais raison. Madison te manque. Et tu peux faire tout ce que tu veux pour refouler tes émotions et te cacher derrière ton immense mur de mépris … Il faut juste que tu l'acceptes. Il faut aussi que tu acceptes le fait qu'il y a des personnes qui vont te voir telle que tu es et qui n'auront pas peur de toi."

Comme moi, mais ça, Zack se garda bien de le dire, Summer devait bien avoir compris qu'il parlait de lui-même. Et puis … Pas la peine de jeter de l'huile sur le feu.

"Et tu veux que je te dise, au final … Je te ne déteste pas vraiment. Je suis désolé pour toi et je crois que je peux commencer à comprendre ce qui peut te motiver. Madison était ta seule amie, la seule chose qui t'aidait à garder un équilibre et je peux comprendre pourquoi tu m'en veux. Mais franchement … du peu d'expérience de ces choses là, tu devrais ravaler ta fierté un peu de temps en temps et peut être même aller présenter tes excuses ? Et oublie les autres cheerios qui t'en veulent personnellement … Dis toi juste que tu les a très bien dressées."

Il avait ajouté la dernière phrase avec un sourire, ne trouvant pas sa remarque particulièrement drôle. Mais peut être quelqu'un comme Summer … si ? Zack ne savait vraiment pas. Parce qu'au final, elle ne le connaissait pas, et l'inverse était vrai. Et pourtant, c'était lui, qui d'une manière pas tout à fait subtile, venait lui demander des conseils. Hmmm … Tous ces coups commençaient-ils à lui monter à la tête ? Certainement.

"Oui un looser, tu ne peux pas savoir à quel point je suis fier de ce titre depuis que je suis ici."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyLun 21 Fév - 1:08

Et la Reine reprit ses droits! Ce fut sans mal que Summer Davis redevint celle qu'elle était d'ordinaire. Elle ne se forçait pas, elle ne s'obligeait pas à arborer cette façade glaciale. Elle était elle-même. Mais jamais elle n'avait perdu le contrôle, pas une seule fois. A seulement 17 ans, elle pouvait se vanter d'avoir une maitrise de soi que beaucoup lui enviait, et que beaucoup devrait imiter. Son cœur battait, elle le sentait dans sa poitrine, mais il ne battait pas par amour, il ne battait pas des mêmes sentiments que les autres. Elle était en vie, mais n'aimait pas, ne ressentait rien. Même la colère était une sensation qu'elle n'avait jamais expérimentée.
Elle maudit Zack d'avoir réussi, pour la première fois, à le déstabiliser. Personne n'y était jamais parvenue, et même si cela n'avait duré que quelques minutes, même si elle avait vite retrouvée son calme, elle était furieuse contre le garçon, contre elle-même, contre chaque élèves qui passaient dans le couloir, contre le lycée entier, contre tout le monde. Mais comme à son habitude, elle resta de marbre. La brûlure de la colère laissa la place à la froideur de Summer Davis, et elle n'aspirait qu'à une chose, s'éloigner, passer ses nerfs sur n'importe qui, et oublier ce léger incident. Ce n'était qu'un petit accroc sans importance, un petit détour dans sa ligne de conduite de garce.

Zack semblait surpris, pour couronner le tout. Summer vit bien qu'il affichait un air interdit, et qu'il avait bien vu son petit éclat, sa perte de contrôle. Il avait compris. Et oui, songea Summer, qu'est ce que tu croyais? Je suis au courant qu'elles veulent ma couronne, je sais qu'elles m'écraseront à la première occasion, je sais que le temps m'est compté.
Elle haussa un sourcil, lorsqu'il évoqua dans un grognement l'hypothèse de la prendre dans ses bras. Ses lèvres se retroussèrent en une grimace écœurée.

" Personne ne m'a jamais fait de.. câlin. " dit-elle en butant sur le dernier mot. " Et puis quoi encore? " murmura-t-elle en plissant les yeux.

Elle ne put se résoudre à afficher son air d'ennui, l'air qu'elle affichait lorsqu'on lui parlait et qu'elle jugeait cela indigne de son royal intérêt, ou lorsqu'elle voulait faire comprendre qu'elle s'en moquait. Mais elle ne s'en moquait pas. Elle ne trouvait même pas de façon de faire taire Zack, alors qu'il soulignait qu'il avait eu raison, et que Madison lui manquait. Oui oui, très bien, elle me manque, pensa Summer avec amertume. Tais toi donc, minable looser.
Mais les mots ne venaient pas. Du moins, pas les bons.

" Tout le monde a peur de moi. J'ai tout fait pour ça. " souffla-t-elle simplement, mais elle savait qu'il y avait au moins deux personnes qui n'avaient pas peur d'elle : Madison, et maintenant Zack. Quelle poisse! Finalement, ils s'étaient bien trouvés tous les deux. Elle ne put retenir une moue de profonde amertume. Elle en voulait à Madison, à Zack, mais elle s'en voulait aussi à elle-même. Elle s'en voulait de n'avoir pas su se retenir, alors que d'habitude, elle prévoyait tout, et elle ne se laissait jamais surprendre. Finalement, elle n'était pas la parfaite garce comme le pensait. Enfin, elle n'était pas parfaite, en tout cas. Ne sachant quoi ajouter, quoi dire, elle le laissa parler, alors qu'il partait dans son délire de psy à deux balles pour lui donner des conseils. Qu'en savait-il? Il n'avait pas été Reine, pour autant qu'elle le sache -allez savoir à quoi il s'amusait, tout seul dans sa chambre. Mais quoi qu'il en soit, elle savait qu'il se trompait. Les choses n'étaient pas, ne pouvaient pas être aussi simple, quand on est une Reine. Quand on est un monstre. A l'évocation d'un quelconque dressage, oui, elle sourit, d'un sourire en coin, amusée. Après tout, il avait raison, elle avait appris à ses disciples comment être cruelle. Elle avait été leur maître. Et par conséquent, elle ne pouvait s'attendre à quoi que ce soit d'autre qu'à une exécution dans les règles de l'art.

" Tu es bien gentil, Zack. Mais tu n'as pas idée, de comment cela fonctionne. Si tu fais du mal à quelqu'un, par exemple, si tu blesses un ami, tu peux lui demander pardon. Tu t'excuses, et il te pardonne, c'est oublié, et tout va bien dans le meilleur des mondes. Dans ton monde. Dans mon monde, mon monde à moi, il ne s'agit pas de blessures, il s'agit de destruction. Et il n'y a pas de pardon. Tu crois que si je vais voir Madison, en lui disant qu'elle me manque, en lui demandant pardon, elle me pardonnera effectivement? Tu serais bien idiot de le penser. Et tu n'es pas idiot. Malheureusement. " dit-elle lentement, avec un air songeur. " Si moi, on me blesse, je rends les coups au centuple. La faiblesse des autres? C'est ma force. Leurs larmes? J'en ris. Et si j'ai bien dressé des filles comme Kourtney, ou Katie.. " Elle s'interrompit, et un sourire se dessina sur ses lèvres, un sourire amusé. Elle savait ce qui allait lui arriver, elle en avait pleinement conscience, mais on aurait dit qu'elle n'attendait que ça. En réalité, elle savait qu'elle récolterait ce qu'elle avait semé. Elle savait qu'elle perdrait tout. Mais elle n'avait pas peur. Elle attendait que cela arrive, sans même esquisser un geste pour se défendre. Inutile. Elle l'avait mérité. Et elle se fichait de ce qui pourrait lui arriver. "Si je les ai bien dressées.. " reprit-elle. " .. essaie d'être dans les parages, ce jour-là. Tu aurais ta vengeance, pour les coups que tu as reçus. "

Et elle se détourna de la masse d'élèves qui se pressaient dans les couloirs. Le visage face aux casiers, elle déglutit.

" Tu es le seul à m'avoir vu comme cela, et si ça venait à se savoir.. je saurais de qui ça vient. " Un nouveau silence. " Je ne voulais pas la perdre. " chuchota-t-elle, le front appuyé contre les casiers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge EmptyMar 22 Fév - 23:44

Non, visiblement non, Zack ne comprenait pas. Il ne comprenait pas dans quel monde Summer, Madison et tous les autres vivaient. Ce monde rempli de règles et où on se devait d'être tous cruels les uns envers les autres. Le lycée … Certains prétendaient que c'était les meilleurs moments de leur vie, qu'ils viennent donc passer quelques années à McKinley pour voir si cela était toujours vrai. Le Texan pensait que pour l'instant, il s'en sortait plutôt bien … Plus que quelques mois et le lycée ne serait plus qu'un souvenir pour lui. Alors non, il ne voyait pas pourquoi autant de gens s'acharnaient à faire en sorte que tout le monde sache que c'était eux et personne d'autre les plus beaux, les mieux habillés, etc …

Est-ce que tout ceci allait leur servir dans le futur ? Zack ne pensait pas vraiment. Et puis la vraie vie ne fonctionnait pas ainsi, ici, on était protégé par quatre murs, des horaires fixes, un repas, certes plus que bizarre mais quand même … Le jeune homme se souvenait très bien de ses années de galères au Texas où sa mère devait enchaîner deux boulots pour pouvoir satisfaire les besoins de son fils, depuis cette période, Zack avait bien le sens des réalités et il préférait s'attacher à des choses importantes. A savoir que cela ne changerait rien si Summer continuait d'être le tyran qu'elle avait toujours été mais que cela ferait une énorme différence si elle commençait à prendre conscience de ses actes, pour ensuite se rendre compte de tout le mal qu'elle faisait. Lui, il s'en fichait un peu, il pouvait très bien endurer tout ça la tête haute, mais pas tout le monde …

Il poussa un soupir tandis que Summer admettait ses faiblesses. Franchement, il ne voyait pas trop quoi dire en plus pour la consoler … En plus qui avait dit qu'elle voulait être réconfortée, hein ? Déjà que personne ne lui avait jamais fait de câlin … Oh mon Dieu, se dit Zack, comment faisait-il pour vivre sans démonstrations d'affection ? Il la regarda en fronçant les sourcils … Oui, il n'aurait vraiment pas dû la juger aussi vite, Summer devait avoir ses problèmes comme tout le monde. Mais ce n'était pas comme si elle allait se confier à lui n'est-ce pas ?

"Tu vis dans un monde bizarre Summer … Je suis certain que si tu dis tout ça à Madison elle réussira à te pardonner … La Madison que je connais en tout cas peut en être capable crois moi … Et si ça peut te consoler, Kourtney et Katie peuvent se battre autant qu'elles veulent, selon moi, il n'y a que toi qui peut être reine ici."

Toutes les autres n'étaient que de pâles copies conformes de Summer, elles voulaient être reine mais Zack ne pensait vraiment pas qu'elles mesuraient l'étendue des conséquences. La preuve, Summer, la plus forte tête qui soit, en perdait la tête … McKinley allait-il rester un lycée sans monarque ? Zack n'en savait rien mais selon lui, rien ne pouvait être pire que la brune qui se tenait en face de lui. Et il commençait à avoir des doutes sur l'impassibilité de cette dernière.

"Tu as raison sur un point : je n'ai pas peur de toi. Mais je ne souhaite pas me venger vraiment. Enfin bref …"

Elle était vraiment le dernier de ses soucis. Non là tout de suite, il aurait voulu que les Awesome se remettent à chanter et à délirer comme avant, que Tim arrête de vouloir tuer tout le monde, voir Oxanna et peut être enfin recevoir son nouveau Led Zeppelin. Des choses qui n'impliquaient pas Summer Davis ...

" Sur ce …Je vais ranger ma psychologie à deux balles et je retourne dans l'anonymat. Et Summer … Si tu deviens soudainement gentille, viens me voir … Peut être que tu l'auras ton câlin au final !"

Zack lui adressa un dernier clin d'oeil avant de partir. Etait-il sérieux à propos du câlin ? Peut être qui sait …


FIN DU TOPIC !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
04. Queen's Revenge Empty
MessageSujet: Re: 04. Queen's Revenge   04. Queen's Revenge Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Queen's Revenge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 4
-