Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. we used to be friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 04. we used to be friends   Sam 29 Jan - 12:37

Roxy V. Austen && Kurt H.


we used to be friends
the dandy warhols

.


En un superbe vendredi après-midi frais, mais ensoleillé, Kurt se dirigeait vers son endroit de prédilection : le centre commercial. C'était là qu'il avait rendez-vous avec son amie Roxy, pour ne pas changer les bonnes habitudes du vendredi. Il adorait y passer des heures et des heures, seul ou accompagné, à admirer toutes les nouvelles collections, et scruter les possibles remises qui pourraient s'offrire à lui. C'était vraiment son univers, et il était tellement bien dans cet élément qui était le sien. D'autant plus que le centre de Lima faisait partit des plus grands de la région, et on y trouvait vraiment de tout, sans exception. C'était l'endroit rêvé pour tous, et surtout pour les jeunes.

Kurt venait de terminer les cours, il était à peine quinze heures trente, et se hâtait de se rendre dans le centre ville. Il n'était pas encore au retard, mais il avait envie de faire un petit tour de la galerie avant de retrouver la jeune fille de deux ans son aînée. Il venait juste de recevoir son argent de poche bi-mensuel, et n'attendait que cette sortie pour tout dépenser allègrement. Il n'avait besoin de rien, mais la fièvre acheteuse la démangeait. C'était un tangible plaisir pour lui que de composer son code confidentiel, lors de ses achats, et d'ensuite porter ses dernières merveilleuses acquisitions. Il aimait le changement, et surtout l'originalité. Mis à part le chant, rien ne le mettait dans une telle bonne humeure.

Lorsqu'il passa la porte coulissante, Kurt sourit de bonheur, admirant l'immensité du bâtiment. Il se délectait de l'ambiance qui régnait. Il inspira profondément, comme si là où il se trouvait était le seul endroit où il restait encore de l'oxygène sur Terre. C'était une sorte de délivrance insaisissable. Il ne venait ici qu'une fois toutes les deux semaines, et c'était un vrai sacrifice pour lui de se retenir de s'y rendre, alors qu'il n'habitait qu'à quelques patés de maisons de là. La mode était un terrible fléau, lorsqu'on s'avisait de s'attacher à elle, ne serait-ce qu'un instant.

Kurt fit tout d'abord un rapide tour d'horizon, repérant les quelques boutiques qui arboraient de nouvelles vitrines. Puis il s'approcha de chacune d'elle, admirant avec attention chaque détail qui pourrait faire la différence sur les achats. Il souhaitait tout le plus beau, le plus décalé, le plus improbable, qui pourrait aller -ou pas- avec ce qu'il possédait déjà. Il passa devant maintes magasins : vêtements, accessoires, lunettes (détail mineur qu'il porte de temps à autres, lorsque les lentilles manquent), chaussures, de sport, et même quelques bijouteries. On ne prend jamais assez soin de son apparence, voici quelle était sa devise...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Ven 4 Fév - 15:05

La vie n'était facile pour personne mais il fallait bien aller de l'avant. C'était ce que Roxy s'efforçait de faire en oubliant Charlie. C'était loin d'être évident, la rupture et la douleur de son coeur lui martelait la poitrine chaque jour, ne s'effaçant pas avec le temps, quoi que les gens puissent en dire. Heureusement, elle avait des amis sur qui compter. Kurt faisait partie de ceux là et pour lui changer les idées, lui avait proposé une virée au centre commercial. Bien évidemment, le premier geste de Roxy avait été de refuser mais il fallait reconnaître que Kurt savait se montrer convaincant quand il voulait et il ne lui avait pas laissé le choix. S'étant finalement laissée convaincre, la jeune femme, vêtue d'un jean et d'un pull lavande, arriva à l'heure prévue du rendez vous pour rejoindre son ami. Le connaissant, il devait déjà être présent en train d'observer les boutiques. Fermant sa voiture, elle vérifia qu'elle n'avait rien oublié, au risque de revenir plus tard. Comme rien ne manquait, elle s'avança vers les portes coulissantes et les franchit en même temps que des adolescentes nettement plus jeunes qu'elles et qui, malgré le froid, s'étaient vêtues de tenues qu'elle même jugeait provocantes. Il suffisait de constater les regards des mecs de tout âge qui se retournaient sur elles pour ne pas en douter.

Détournant le regard de ces "mini bimbos", Roxy se mit à chercher du regard Kurt. Il n'était pas difficile de le trouver, peu d'hommes se trouvaient à observer les vitrines des magasins avec autant de passion que lui. Il ne lui fallut que dix secondes montre en main pour l'apercevoir, comme elle l'avait dit, devant une bijouterie. S'avançant dans sa direction, elle se mit à côté de lui, comme si de rien n'était.

Alors, qu'est ce qui t'intéresses? Une montre, une gourmette, un bracelet? Et si tu cherches un cadeau à faire à une de tes amies qui se trouve justement à côté de toi, je prendrais ce pendentif là car tu es sûre qu'elle adorera. lui demanda t'elle, en souriant malicieusement avant de lui faire la bise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Ven 4 Fév - 22:28

    Kurt se trouvait devant la bijouterie, et observait les merveilleuses pièces brillantes de milles feux. D'or, d'argent, de diamants, tous ces bijoux le narguaient, et lui murmuraient que jamais il n'aurait les moyen de s'offrir l'un d'entre eux. Gourmettes, chaînes, bagues, tout était magnifiques, tout lui faisait terriblement envie, et même s'il s'en avait pas l'utilité, il se serait bien ruiné dans cette petite boutique. Mais même s'il l'avait voulu de tout son cœur, il n'avait même pas les moyens de le faire, s'interdisant presque d'y penser.

    Alors qu'il était plongé au fin fond de ses pensées, une main se posa sur son épaule. Kurt sursauta légèrement, et reconnu un visage bien familié. C'était Roxy qui venait d'arriver, juste à l'heure pour le rendez-vous qu'ils s'étaient fixés. Comme à son habitude, elle ne manquait pas d'humour, et avant même qu'ils ne se soient dit bonjour, elle avait toujours le mot pour faire rire, et même si en ce moment, beaucoup de choses n'allaient pas vraiment comme elle le voulait dans sa vie, elle gardait ce magnifique sourire.

      « Alors, qu'est-ce qui t'intéresses ? Une montre, une gourmette, un bracelet ? Et si tu cherches un cadeau à faire à une de tes amies qui se trouve justement à côté de toi, je prendrais ce pendentif là car tu es sûre qu'elle adorera. »

    Kurt ne se priva pas de sourire joyeusement. S'il en avait eu les moyens, il ne se serait pas gêné pour le faire, mais les choses n'étaient pas ainsi. Il se contenta donc seulement de rire, et de faire la bise à Roxy lorsqu'elle lui tendit la joue. Il posa à son tour sa main sur le bras de son amie, et tout sourire, réagit enfin à ses propos.

      « Jeune insolente ! On t'a jamais dit qu'il ne fallait jamais réclamer de cadeaux ! » rétorqua-t-il avec humour. « Je t'ai à l'oeil, fais attention à toi ! Et si tu joues encore les rebelles, ton cadeau d'anniversaire vas te passer sous le nez. »

    Kurt affichait toujours un radieux sourire, puis passa son bras sur les épaules de la jeune fille et l'entraina dans la galerie. Il commençait à plutôt bien connaitre Roxy, et même si leur amitié n'était plutôt que superficielle, et basée sur la détente et l'amusement, ils s'entendaient vraiment bien, et Kurt autant que Roxanne savaient qu'ils pouvaient parler de tout et de rien l'un avec l'autre. Elle lui avait d'ailleurs parlé de sa relation bien compliquée avec Charlie, son petit-ami, la dernière fois qu'ils sont sortis ensemble pour une après-midi telle que celle-ci. Kurt n'était pas du genre à s'immiscer dans la vie des gens, et savait que si elle souhaitait lui parler de lui et de se situation, elle le ferait sans qu'il ait à en parler. Il préférait lui changer les idées, plutôt que de remuer un couteau déjà bien profondément enfoncé.

      « Que veux-tu faire, en cette belle journée avec Kurty ? »

    Lui n'avait pas de magasin de prédilection, et il ferait ses petites amplettes en fonction des magasins dans lesquels ils se rendraient. La meilleure façon de dépenser son argent, est d'avoir un coup de foudre pour quelque chose, et qu'un vrai lien sentimental se tisse avec cet objet déjà cher à votre cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Sam 12 Fév - 15:56

(Dsl pas terrible :/ , je me rattraperais c'est promis)

Bien résolue à ne pas laisser sa tristesse empiéter et devenir le sentiment principal de son après midi avec Kurt, Roxy songea à tout ce shopping qu'ils avaient faire tous les deux dans la bonne humeur qui convenait à un moment pareil. Ce fut pour cela qu'elle lui fit cette petite farce dès son arrivée, concernant le pendentif qu'elle voyait dans la vitrine et qui lui plaisait beaucoup.

Faisant mine de réfléchir aux propos tenus par son ami, Roxy secoua négativement la tête.

Euh non, on ne me l'a jamais dit. Ou alors, on me l'a dit mais j'étais trop occupée à réclamer et je n'ai pas dû être attentive. répondit elle, plaisantant encore avant d'afficher une moue à mi chemin entre la bouderie et l'indignation, tandis que ses yeux étaient toujours amusés, en l'entendant suggérer qu'elle pourrait ne pas avoir de cadeau d'anniversaire si elle continuait ainsi. Mais cela ne dura pas car elle ne put résister et éclata à nouveau de rire.

Commençant à se balader dans le centre commercial, le regard de la jeune femme était sans cesse attiré par les vitrines, s'efforçant à tout prix de ne pas penser un seul instant à Charlie. La tâche était loin d'être aisée mais il le fallait, elle ne pouvait plus se lamenter ainsi sur elle même bien que cela soit vraiment difficile et qu'elle en souffre encore beaucoup, sans le montrer. Après tout, elle ne pouvait que s'en prendre à elle même d'avoir été aussi crédule en ayant cru les belles paroles de Gregory pour la mettre dans son lit. Lui contrairement à elle était passé rapidement à autre chose en couchant avec Madison et en sortant avec Abby, en blessant également le coeur d'Allyson. Ce mec était une plaie, une vraie pourriture qui ne méritait pas que les filles soient aussi crédules en cédant à l'appel de ses yeux bleus......

Sortant de ses pensées, Roxy adressa un sourire à "Kurty" en l'entendant lui demander ce qu'elle voulait faire. Regardant autour d'elle, elle vit une boutique qui plairait à coups sûrs à son ami.

Que dirais tu d'aller à Carnet de Soie? Je dois renouveler toutes mes nuisettes et d'autres trucs maintenant et il y a beaucoup de choses intéressantes pour les mecs aussi : sous vêtements, vestes, chemises et cravates,..... lui proposa t'elle, lui faisant l'étalage de la boutique. Voyant une lueur s'éclairer dans le regard de Kurt, elle le prit par la main et l'attira vers le magasin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Dim 13 Fév - 14:19

    Roxy avait apparemment de la suite dans les idées. C'était parfait, elle serait leur guide de voyage, pour cet après-midi. Elle voulait se rendre à Carnet de Soie. Kurt n'en avait jamais entendu parler, mais d'après la description de son amie, il trouverait bien quelque chose à son goût. Dans le pire des cas, il se contenterait de critiquer à haute voix les produits qu'ils possédaient. C'était un jeu plutôt amusant, que Kurt pratiquait lorsque les articles étaient vraiment laids, de très mauvaise qualité, ou ne lui plaisait pas, tout simplement. Si Roxanne insistait pour y aller, ça n'était certainement pas le cas, elle avait tout de même beaucoup de goût.

      « C'est d'accord. Je te suis ! »

    Roxy entraina Kurt dans la galerie marchande. Ils arrivèrent devant la petite boutique, très classique, mais non moins charmante. Ils y entrèrent, et comme l'avait exprimé quelques minutes plus tôt, Roxy, c'était un vrai paradis de la soie. Cravate, vêtements, on y trouvait même des bijoux. Comment n'avait-il pas remarqué ce magasin auparavant ? Il était probablement trop occupé à chercher les boutiques à la mode. Il laissa Roxy se balader de son côté dans le commerce, observant pour sa part, les cravates, elles étaient toutes splendides, pensa-t-il. Il n'en portait que très rarement, mais il aimait beaucoup le côté chic qu'elles apportaient à une tenue. Celles qu'il avaient devant les yeux étaient magnifiques, de toutes les couleurs, rangées avec soin. C'était un vrai plaisir pour les yeux. Une jeune fille d'une vingtaine d'années, apparemment nouvelle, s'approcha de lui, lui demandant s'il souhaitait un renseignement. Même le personnel était attentif aux clients, il avait rarement l'habitude de voir ce genre de choses. Il lui fit un signe de la tête, et la remercia. Il n'avait besoin d'aucun conseil, il préférait s'imprégner des articles, dans un premier temps, peut-être trouverait-il son bonheur.

    Kurt aimait tout particulièrement entrer dans un magasin qu'il ne connaissait pas. C'était tout d'abord un peu mystérieux, on s'y perd, on ne cherche rien de précis. Puis on observe, on commence à repérer quelques produits qui nous plaisent. Puis soudain, tout nous semble familier, tout nous attire l'œil. C'est un vrai délice, que d'apprendre à connaitre une boutique. Kurt ne s'en lassera jamais. Il continuait d'observer les rayons, les articles, les touchait, les comparait, regardait les prix. En plus d'être beau, c'était très abordable...

    Soudain, après de longues minutes dans ses pensées, Kurt se souvint qu'il n'était pas venu seul. Il leva la tête, à la recherche de son amie. Lorsqu'il la repéra enfin, il s'approcha d'elle.

      « Tu trouves ton bonheur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Dim 20 Fév - 2:01

Ravie d'avoir attiré l'attention de Kurt sur la boutique Carnet de Soie, Roxy l'emmena aussitôt à l'intérieur pour découvrir les merveilles que le magasin enfermait. Et il ne faisait aucun doute, en voyant la lueur dans les yeux de son ami que cela lui plaisait intensément. Souriant, elle fit un tour rapide du magasin, demandant à l'une des vendeuses de suivre discrètement le jeune homme et de prendre les choses vers lesquelles son regard était attiré et de les mettre de côté car elle avait bien l'intention de les lui offrir. En effet, pendant de longs mois, la jeune femme avait terriblement souffert du fait de ne pas être en mesure de faire le moindre cadeau à son ami car elle n'avait pas suffisamment d'argent pour cela, devant économiser le moindre centime pour survivre. Aujourd'hui, les choses étaient différentes et son statut social était revenu à la hausse. Certes, elle avait perdu Charlie et la blessure était encore bien présente en elle. Cependant, elle avait pu faire la distinction entre les personnes qui s'intéressaient uniquement à elle pour sa fortune ou sa popularité et ses vrais amis dans cette histoire. Kurt n'avait jamais cessé de rester près d'elle, riche ou pauvre, l'assurant de son soutien et lui redonnant le sourire quand parfois, elle se laissait submerger par le désespoir. Et pour cela, elle voulait l'en remercier et par le biais de ce cadeau qu'elle jugeait bien insuffisant, Roxy voulait lui faire part de sa gratitude.

Tu n'as pas idée. , lui lança t'elle, joyeusement quand il la rejoignit et lui demanda si elle trouvait son bonheur. Pour elle, le simple fait de faire plaisir à Kurt était suffisant à la combler de joie. Bien sûr, elle avait également pris des choses pour elle mais la majorité était pour lui, avant tout. Seulement cela, il s'en rendrait compte bien plus tard, quand elle lui tendrait le paquet, une fois qu'ils seraient passés à la caisse pour régler les achats. Ce fut le cas quelques minutes plus tard, lorsqu'ils eurent terminés d'explorer la boutique dans ses moindres recoins. Entre temps, Kurt s'était de nombreuses fois extasié sur d'autres produits qui allaient rejoindre la pile de ceux qu'il avait déjà remarqué.

Se dirigeant vers la caisse, la jeune femme tendit ses achats et sans dire un mot, donna sa carte bancaire à la caissière pour le règlement des achats. Peu inquiète du montant élevé, elle prit les deux sachets à la texture douce, renfermant chacun un carton dans lesquels se trouvait précieusement enveloppés dans un tissu de soie parfumé chaque article qu'elle avait acheté que ce soit pour Kurt ou pour elle même. Ce ne fut que lorsqu'ils furent sortis de la boutique qu'elle lui tendit le sac, un sourire joyeux sur les lèvres.

Pour toi. Et ne dis pas non, ça me fait plaisir de t'offrir toutes ces choses, Kurty. Pour te remercier d'être un si merveilleux ami avec moi, quel que soit ma situation. lui dit elle, sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Dim 27 Fév - 16:30

    Kurt afficha un large sourire, lorsque son amie lui répondit qu'il n'avait pas idée à quel point elle trouvait son bonheur. Il était vraiment content pour elle de la voir si radieuse, alors qu'elle avait une multitudes de problèmes qui avaient tendance à lui faire vivre un enfer. Depuis quelques temps, Roxy lui racontait tout de ce qu'elle vivait dans sa vie amoureuse, et il lui en était très reconnaissant de lui faire confiance à un tel point. C'était un peu la grande sœur qu'il n'avait jamais eu.

    Après quelques minutes de plus passées dans le magasin, Roxy fila à la caisse. Il s'étonna de la pile impressionnante d'articles qu'elle allait faire passer. Il se dit au fond de lui qu'elle y allait peut-être un peu fort, et s'inquiéta intérieurement. Peut-être cherchait-elle à noyer son chagrin dans les achats. Kurt commençait à se faire quelques films dans sa tête, et ne pouvait s'empêchait de les tourner en scénariis catastrophes. Puis, vint l'heure du départ. Kurt vit son amie se diriger vers la sortie, et suivit ses trâces. Il avait bien l'intention de lui parler de ce qu'il pensait. Il refusait de laisser ces idées lui ronger l'esprit, alors que son amie était peut-être en dépression...

    Il se posta alors devant Roxanne, et dans une grande surprise, elle lui tint un paquet : le plus grand. « Pour toi », ajouta-t-elle. Comment avait-elle pu oser ? C'était du grand délire. Jamais il n'aurait pu imaginer qu'elle puisse faire ce genre de choses. Non pas qu'elle ne soit pas généreuse, au contraire, elle avait vraiment le cœur sur la main, mais c'était juste si inaproprié. C'était vraiment un immense cadeau, même s'il n'avait pas encore regardé ce qu'il y avait, il savait bien qu'elle ne s'était pas privée... Roxy déclara qu'il n'avait pas le droit de lui refuser ça, et qu'elle le trouvait être un « merveilleux ami », toujours là quand il fallait. C'était une description qui correspondait bien, c'était certain, mais il ne se voyait pas accepter un tel présent.

    Il resta donc ainsi, presque les larmes aux yeux, et se mordit la lèvre inférieure. Il ne savait pas vraiment comment réagir, c'était une situation si invraisemblable. Il s'approcha alors de son amie, prit les anses du petit sac, et la serra dans ses bras, ne sachant comment la remercier autrement. C'était une vraie déclaration d'amitié, voire d'amour, qui en disait long. Il savait qu'il pourrait toujours compter sur elle. Il lui glissa un doux merci à l'oreille, et une larme roula sur sa joue. Il était rarement ému à ce point là, mais c'était un geste qui lui faisait vraiment chaud au cœur.

    Kurt relâcha son amie, essuya sa joue, et afficha un timide sourire, qui se voulait rayonnant. Il regarda la sac, n'osant pas l'ouvrir. Il avait là une amie très chère, et espérait au plus profond de son âme que jamais il ne la perdrait. Ca n'était pas vraiment ce qu'il avait entre les mains qui était un cadeau, c'était elle-même, cette jeune femme qui l'observait.

      « Jamais je ne pourrai te remercier suffisamment. C'est de la folie... »

    Un petit rire lui échappa, ne pouvant s'empêcher de penser qu'elle était vraiment déraisonnée d'avoir pu lui faire un tel présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Ven 4 Mar - 11:59

N'ayant rien dit jusqu'à présent pour garder la surprise jusqu'à ce qu'ils soient sortis de la boutique, Roxy ne put attendre plus longtemps et à peine avaient ils franchis la porte de Carnet de Soie qu'elle lui tendit le paquet contenant toutes les choses qu'elle avait vues attirer le regard de son ami. Il y avait pas mal de choses : des cravates, des chemises, des vestes, des sous vêtements et même deux kimonos ainsi qu'un pyjama. Elle même s'était achetée diverses nuisettes pour elle et des chemisiers et des hauts pour sa mère pour qui l'anniversaire approchait.

Excitée de voir sa réaction, elle fut elle aussi émue lorsqu'elle vit Kurt les larmes aux yeux devant le paquet qu'elle tenait encore, attendant qu'il le prenne. Ce qu'il fit avant de la serrer contre lui et de lui murmurer un merci à l'oreille.

De rien. Mais interdit de me faire pleurer, tu vas me ruiner tout mon maquillage., répondit elle, en essuyant malgré tout la larme qui coulait sur sa joue et en riant en même temps, avant de remettre une mèche de cheveux derrière son oreille. Avec ses cheveux longs, c'était beaucoup de temps passé le matin à les lisser et à faire en sorte qu'ils soient entretenus en permanence mais elle avait envie de changer de coupe pour en aborder une plus courte désormais qu'elle en avait les moyens.

Tu sais, Kurt, tu ne t'en rends peut être pas bien compte mais c'est en étant resté mon ami que tu me remercies et tu n'as pas besoin de le faire davantage qu'en m'offrant ton amitié. Tu as toujours été là pour moi, que tout aille bien dans ma vie ou que tout se passe mal comme dernièrement et j'ai toujours pu compter sur toi. Alors maintenant que je le peux, je tiens à te remercier en te faisant ce petit plaisir que tu adoreras, j'espère. Et comparé à tout ce que tu as fait pour moi, je t'assure que ce n'est pas grand chose. lui dit elle, sincère et à nouveau émue, avant de désigner le paquet. Tu peux l'ouvrir, j'aimerais savoir si ça te plait. Après, on fera d'autres magasins, d'accord? lui proposa t'elle, en lui faisant un grand sourire et l'invitant à s'asseoir près de la fontaine, où il y avait des bancs installés pour les personnes qui souhaitaient se reposer un peu en faisant une pause. Impatiente de voir sa réaction quand il verrait toutes les choses qui lui avaient plu, elle s'en réjouissait à l'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Sam 5 Mar - 21:27

    Kurt rit de bon cœur lorsque Roxy plaisanta sur son maquillage. Ils avaient vraiment l'air de deux imbéciles, tous les deux, à rire et pleurer devant un petit magasin du Centre Commercial. Mais c'était une scène tellement touchante à voir, du moins pour Kurt, qui n'avait jamais pu s'imaginer qu'un jour il puisse vivre un tel moment d'émotion. Scène émouvante, et d'autant plus lorsque son amie expliqua d'où lui était venue cette idée de lui offrir un tel présent. Bien entendu, il avait toujours été là pour elle, et ne l'avait jamais laisser dans une mauvaise passe. Mais c'était ce que les amis faisaient, après tout, et il avait trouvé ça tout à fait normal de l'aider lorsque les choses n'allaient pas pour elle. Il trouvait ce présent geste de Roxy vraiment exagéré, en observant ce qu'il avait pu faire pour elle auparavant. Mais il ne pouvait rien faire d'autre qu'accepter. Il lui rendrait la pareille, lorsque l'occasion se présenterait à lui, il pouvait en être certain.

      « Tu peux l'ouvrir, j'aimerais savoir si ça te plait. Après, on fera d'autres magasins, d'accord ? » proposa Roxy.

    Kurt ne savait pas vraiment s'il en avait envie, ici, dans ce lieu public, où un monde fou grouillait, à quelques mètres d'eux. Il savait parfaitement qu'il serait ému, et ça pourrait être embarassant pour lui. Mais il ne pouvait cependant pas refuser à Roxy de l'ouvrir avec elle. Après tout, il s'agissait de son cadeau, et elle avait absolument tous les droits de savoir si ce qu'elle avait acheté plaisait à son destinataire. Kurt suivit alors la brune, en direction des bancs installés au milieu du passage, et s'assit à ses côtés. Il n'était pas malheureux de se pauser, après de telles émotions. Il plaça le grand sac entre Roxy et lui, et sourit. Il hésita quelque peu, et décida finalement de se lancer. Au diable les politesses, il venait de recevoir un merveilleux cadeau, autant en profiter un maximum. Il saisit alors le sac à la texture douce, et l'ouvrit, jetant un rapide coup d'oeil à l'intérieur. Il semblait y avoir énormément de choses à l"intérieur. Il ne savait même plus pas où commencer. Il décida de prendre le plus grand, pour commencer, et de terminer par les plus petits.

    Ainsi, un long moment de débalage de cadeau commença. Les présents s'enchainaient, mais ne se ressemblaient pas. Tous étaient merveilleux, dans de merveilleux coloris, avec de voluptueux tissus et de formes originales. Kurt était stupéfait. Roxy avait réussi à rassembler tous les articles sur lesquels il s'était arrêté. Mais même s'il avait admiré chacun de ces produits, aucun n'avait eu la valeur que maintenant. C'était une vraie merveille. Kurt, qui avait réussi à garder ses larmes de joie pour lui, jeta un coup d'œil à Roxy.

      « Tu es géniale. Après ça, tu ne peux plus refuser que je t'offre un cappuccino ou un milkshake, ou quoique ce soit qui te fase plaisir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Dim 13 Mar - 2:09

Faire plaisir à Kurt et voir à quel point il était ému par le présent qu'elle lui avait fait était une chose vraiment importante aux yeux de Roxy qui espérait que le reste de la journée se passe aussi bien qu'en ce moment. Lui demandant de voir si ce qu'elle avait pris pour lui étaient des choses qui lui plaisaient, elle souriait en le voyant s'extasier sur les diverses choses qu'il avait remarqué dans la boutique et que la vendeuse prenait systématiquement, selon la demande de la jeune femme. Quand ce fut terminé, elle eut un nouveau sourire et secoua la tête, amusée par la proposition de son ami.

Tu n'es pas obligé de faire ça, tu sais. Ça me fait vraiment plaisir. Mais j'avoue que je ne dirais pas non à un milkshake ou une glace. lui dit elle. Le laissant remettre en place toutes les choses que contenait le sac, elle l'aida tout de même puis ils se rendirent au glacier où Roxy prit une coupe vanille caramel avec un supplément de chantilly. Peu lui importait le nombre de calories que cela comptait, elle les perdrait rapidement en parcourant le centre commercial ou en faisant du sport ce week end. Alors qu'ils attendaient leurs commandes respectives, elle reprit la parole.

En fait, j'aurais quelque chose à te demander. J'aimerais aller chez le coiffeur mais j'hésite à une teinture et une coupe ou simplement une coupe. lui expliqua t'elle pour qu'il comprenne l'étendue du dilemme qui se présentait à elle. Et là dessus, je sais que tu pourras me conseiller car tu es un expert en relooking. reprit elle, en lui faisant un clin d'oeil complice. Le laissant réfléchir à ce qui lui irait le mieux, elle savoura sa glace pendant ce temps là puis laissa Kurt payer avant qu'ils ne se rendent au salon de coiffure qui faisait aussi massage. La promotion de la journée était un massage gratuit en guise de découverte pour toute personne qui venait pour une coupe de cheveux. Elle le laissa préciser au coiffeur de ce qu'il avait vu être le mieux pour Roxy puis attendit qu'il la rejoigne pour prendre à nouveau la parole.

Tu sais quoi? Tu devrais en profiter pour avoir ce massage. Comme ça tu ne seras pas obligé d'attendre pendant tout le temps que je suis là à me faire couper les cheveux. En plus, c'est gratuit, alors vas-y. lui dit elle, en prenant ses affaires et les mettant près des siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Ven 18 Mar - 21:51

    Kurt rangea chacun des articles soigneusement dans la vaste boite, puis la ferma difficilement. Elle contenait tant de vêtements qu'elle était quasiment trop petite pour être fermée correctement. Puis, il la remit dans le sac bleu-gris du magasin, où était inscrit le nom de la boutique en lettres capitales blanches. Kurt se leva, et proposa son bras gauche à la jolie demoiselle qui l'accompagnait, comme un vrai gentleman le ferait, tout en portant le sac sur son coude. Il était un peu embarassé avec ce sac si inattendu sur les bras. D'autant plus qu'il avait déjà son sac bandoulière sur l'épaule. Ce sac ne le quittait jamais, c'était un véritable besoin pour lui, même si il ne renfermait que très peu de choses, il avait besoin de ce sac près de lui, où il pouvait transporter le nécessaire, voire le vital.

    Kurt et Roxy se dirigèrent vers le glacier du centre commercial, puisque la demoiselle en souhaitait une. Ils en commandèrent deux, et les dégustèrent avec plaisir. Le temps de janvier n'était pas vraiment accordé avec leur gourmandise, mais il fallait savoir se faire un petit plaisir après une semaine difficile, passée à se recevoir des granités dans la figure ou à broyer du noir au sujet d'un ex-petit ami. C'était bon pour le moral de temps en temps. Kurt affichait un large sourire à l'écoute de son amie, lorsqu'elle demanda quelques conseils beauté. A vrai dire, il n'y avait pas grand chose à faire pour rendre Roxane sublime, elle avait absolument tout pour elle. Pourtant il semblait que sa longue chevelure châtain ne lui convienne plus.

      « J'aimerais aller chez le coiffeur mais j'hésite à une teinture et une coupe ou simplement une coupe. Et là dessus, je sais que tu pourras me conseiller car tu es un expert en relooking. »

    Kurt s'esclaffa, et ralentit la cadence jusqu'à s'arrêter face à son amie. Il lui toucha ses cheveux soyeux et gracieusement entretenus. Puis lui répondit après une courte réflexion :

      « J'adore tes cheveux. Ils sont magnifiques, c'est un vrai gâchis ! » commença-t-il par déclarer, plaisantant. « Non... Tu devrais essayer un genre de carré pas trop court, je suis persuadé que ça t'irait bien. » Il imaginait parfaitement Roxy avec un petit carré un peu au dessus les épaules. C'était exactement le style de cette dernière, et elle avait le visage suffisament fin pour se le permettre. C'était bien simple : elle était absolument magnifique, et tout devait pouvoir lui aller. « Quant à la couleur, tu devrais les garder naturels. Tant que tu peux les garder châtains sans les teindre, fais-le. Ils seront bien plus beaux ! »

    Les conseils beautés ! Un plaisir de chaque jour. Kurt en était passionné, et il ne s'en cachait pas. Il était hors-de-question pour lui de ne pas y penser, autant pour lui que pour les autres. C'était un engouement de tous les jours, à quoi il consacrait beaucoup de temps à lire divers magazines, à créer toujours de nouvelles tendances pour être au top de son style, à faire les magasins, etc. Roxy et Kurt se dirigèrent alors vers le salon de coiffure. Ils entrèrent et Kurt s'approcha directement du réceptionniste, très souriant, et charmant comme tout. Il lui expliqua en quelques mots ce qu'il avait précédement exposer à son amie. Il ajouta une pointe de sévérité, implicitant qu'il n'y avait pas intérêt que le résultat ne soit pas à la hauteur de leurs espérances.

    Il se retourna vers son amie, et avant même qu'il ait pu dire quoi que ce soit, elle lui proposa qu'il profite du massage gratuit proposé. Kurt sourit, et ajouta :

      « Non mais t'as pas fini de me gâter comme ça, toi ? J'accepte le massage, seulement si je te paye le coiffeur ! »

    Il fallait savoir faire du business, et Kurt avait décidé que son argent de poche serait destiné au petits plaisirs de Roxy, aujourd'hui. Il lui devait bien ça. Kurt posa alors ses sacs sur le comptoirs à l'accueil, et le jeune homme les déposa dans une salle hors-de-vue des passants, puis suivit ce dernier qui lui indiqua où il pourrait profiter de ce massage offert.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Mar 29 Mar - 13:13

Profiter de cette virée pour déguster une gourmandise n'avait pas été dans les habitudes de Roxy quand elle était encore chez les Cheerios. Mais quand elle en était partie, l'adolescente avait décidé de savourer ce qu'elle n'avait pu se permettre et les glaces en faisaient partie. Bien sûr, cela ne l'empêcherait nullement de faire du sport pour éliminer les calories qu'elle aurait absorbées mais pour le moment, elle n'y pensait pas du tout, préférant profiter du moment présent en compagnie d'un de ses meilleurs amis.

Elle ne perdit pas une seconde en lui indiquant l'envie qu'elle avait, se rendre chez le coiffeur afin de changer de coupe de cheveux. Cela faisait tellement longtemps qu'elle ne s'était pas permise ce genre de chose que ça ne pourrait que lui faire le plus grand bien. Non pas que ses longs cheveux lui déplaisaient mais il était temps de passer à autre chose à tout point de vue. Sa rupture avec Charlie était définitive et en faisant couper ses cheveux, elle avançait et ne voulait plus penser au passé trop douloureux. Comme une amputation. La Roxy nouvelle allait arriver et ce fut pour cela qu'elle demanda conseil à Kurt qui saurait la rendre à son avantage, comme à chaque fois.

Écoutant attentivement ses conseils quand il lui dit qu'il la verrait bien avec un carré pas trop court, elle eut un sourire de l'entendre lui dire que c'était un gâchis de les couper malgré tout avant qu'il ne reprenne au sujet de la couleur qu'il valait mieux éviter car sa couleur et ses cheveux étaient trop beaux pour les gâcher de cette manière.

D'accord, alors simplement une coupe. Et je demanderais de te garder une longue mèche de cheveux en souvenir. répondit elle, en riant. Pourquoi pas après tout? Certaines personnes, fétichistes le faisaient, conserver les cheveux dans un pendentif ou dans un autre endroit.

Après avoir terminé leur glace et payé le vendeur, ils se rendirent dans le salon de coiffure où elle laissa à son ami le soin d'exposer son idée, amusée et touchée par la sévérité avec laquelle il parlait à la coiffeuse. Quand il revint auprès d'elle et qu'elle lui proposa de profiter du massage à sa place, elle se mit à rire face au deal qu'il lui proposait et fut contrainte d'accepter, même si elle ne voulait pas abuser de sa générosité non plus. Faisant cette petite concession, elle se promit malgré tout de le lui rembourser d'une autre manière sans qu'il le sache, même si c'était un autre jour.

Bon d'accord, tu paies. Mais tu profites à fond de ton massage. Allez files. lui dit elle, en riant. Une fois qu'il fut parti, elle suivit la coiffeuse au bac à shampooing et entama une discussion avec elle sur leur vie respective et sur des sujets divers également. Trois quarts d'heure plus tard, Roxy put admirer sa nouvelle coupe. Kurt se trouvait à côté d'elle, scrutant attentivement chaque recoin de sa chevelure sous le regard légèrement agacé de la coiffeuse.

Alors verdict, monsieur le perfectionniste? lui demanda t'elle, en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Mar 12 Avr - 20:11

    Après la petite plaisanterie de Roxy, à laquelle Kurt rit, le jeune homme qui les avait accueillit le mena jusqu'au salon de massage. C'était une pièce voisine, assez vaste et décorée avec beaucoup de goût, dans des tons pastels. Kurt se sentait très à son aise dans cet endroit, où il n'avait jamais mit les pied auparavant. Il y avait un doux parfum d'huile à la lavande, et d'encens. Il était impossible de ne pas se sentir en paix, lorsqu'on entrait ici. Le jeune homme, dont la petite insigne sur sa chemise disait Jamie, demanda à prendre le manteau de Kurt, qu'il donna volontier, avec son écharpe et l'immense sac de vêtements que lui avait offert Roxy précédemment. Il adressa un sourire amical au charmant jeune homme, en guise de remerciement. Il lui donnerait un petit pourboire plus tard, il savait que ça n'était pas toujours des moments faciles que de travailler dans ce genre d'institut, où la paye pouvait être modique et les pourboirs rares.

    Jamie le mena jusqu'à sa collègue, qui s'occuperait de son massage. Eliora qu'elle s'appelait. Joli prénom, pensa-t-il. Elle lui demanda de retirer ses vêtements et de ne garder que son boxer, ce qu'il fit. Puis un long moment de détente et d'apaisement d'offrait à lui. Il avait oublié à quel point c'était agréable de se faire papouiller de la sorte. Il se laissait aller, et ne pensait plus à rien d'autre qu'à se relaxer, se vidant la tête de tout ce qui pouvait le préoccuper, ces derniers temps. Eliora utilisa diverses crèmes et huiles de massage. Autant dire que Kurt était aux anges, il était clair qu'après une telle expérience, il ferait son maximum pour venir passer un moment ici au moins une fois par mois, et se prélasser. Après tout, il pouvait bien se faire plaisir de temps en temps, il faisait bien ce qu'il voulait de son argent de poche.

    Une demie-heure de relaxation intense plus tard, la séance se termina. Il ne s'agissait que d'un massage découverte, d'où le fait qu'il dure si peu de temps, mais c'était bien suffisant, il allait pouvoir rejoindre son amie, et profiter de son après-midi en sa compagnie. La journée n'était pas encore terminée, et ils avaient bien des choses à faire, encore. Kurt se rhabilla, reprit ses affaires, et glissa un billet de dix dollars dans la poche de Jamie, geste apparemment très apprécié. Voilà une bonne action qui faisait plaisir à tout le monde.

    Kurt sortit du salon de massage, pour retrouver Roxy, qui avait tout juste terminé. Elle était sublime. Kurt était fier d'avoir ciblé juste là où il fallait. D'autant plus que Roxy semblait ravie du résultat aussi. Il jeta de rapides coups d'oeil au dégradé léger que la coiffeuse avait réalisé. Il posa enfin son visage sur ladite coiffeuse, d'un regard sévère, puis afficha soudain un radieux sourire.

      « Vous avez fais du très beau boulot ! » il se retourna vers son amie, et ajouta : « Je ne m'imaginais pas à quel point cette coiffure t'irait bien ! C'est magnifique, ça met ton visage très en valeur. »

    Il fallait croire que cette coiffeuse avait du talent, elle n'était pas de ceux qui n'en faisaient qu'à leur tête.

    Kurt tourna les talons, et se dirigea vers le comptoire, où il retrouva Jamie. Il paya la note de la coiffure, et revint vers Roxy.

      « T'es prête, on y va ? »

    Kurt ne savait pas vraiment ce qu'ils allaient bien pouvoir faire maintenant, mais ils avaient toujours de la suite dans les idées, ça ne serait pas trop compliqué de trouver une occupation dans ce centre commercial. Malgré sa petitesse, dûe à la taille de la ville, il y avait toujours quelque chose à y faire. Dans le pire des cas, ils pouvaient sortir dehors, et se balader dans le froid glacial de janvier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   Dim 8 Mai - 14:53

Se séparant pour mieux profiter de leurs différents désirs, Roxy resta avec la personne qui allait lui couper les cheveux tandis que Kurt suivait le jeune homme qui allait le mener vers la pièce où il se ferait masser pendant ce temps. Si Roxy lui avait offert cela, c'était d'une part pour lui faire ce petit plaisir qu'il méritait amplement et d'autre part pour lui éviter d'attendre indéfiniment sur une chaise inconfortable jusqu'à ce qu'elle ait fini.

Passant tout d'abord au bac à shampooing, la jeune femme se laissa aller, profitant et adorant qu'on lui lave les cheveux d'une manière aussi douce. Fermant les yeux, elle écoutait la musique qui était diffusée dans le salon en profitant allègrement de cet excellent moment qui fut trop court à ses yeux. Quittant le siège pour un autre, afin de se faire couper sa chevelure cette fois, Roxy discuta durant tout ce temps avec la coiffeuse qui maniait sa paire de ciseaux et son peigne avec une légèreté et un professionnalisme exemplaires. Des sujets divers tels que le lycée, les histoires d'amour et des tas d'autres choses sur lesquelles elle se révélait vraiment intarissable. Ainsi, le temps passa une fois de plus à une vitesse folle et elle afficha une mine surprise lorsqu'elle entendit que c'était déjà terminé. S'observant dans le miroir en face d'elle, Roxy sourit. Sa coiffure était certes peu changée mais on pouvait tout de même dénoter des modifications notamment sur la longueur qui était considérablement raccourcie. Elle ne resta que peu de temps à s'observer car dans le reflet, elle remarqua que son ami était de retour. Un retour synchronisé à la perfection même si elle aurait pensé que cela aurait duré plus longtemps. Le laissant complimenter la coiffeuse, Roxy lui adressa un sourire.

Oui, vraiment du très bon travail. Je vous promet que nous reviendrons et que je n'hésiterais pas à parler de vous au lycée. lui assura t'elle avant de remercier Kurt.

Toi aussi, tu as l'air satisfait. Non seulement, tu sembles rasséréné mais vraiment content. En plus, tu sens délicieusement bon. Ça me donne vraiment envie de me faire masser moi aussi. lui répondit elle, lui faisant un clin d'oeil complice. Le laissant donc payer la note du coiffeur, ils sortirent du salon et continuèrent à faire des tas d'achats et de choses entre amis, profitant au maximum de leur après midi.

RP CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 04. we used to be friends   

Revenir en haut Aller en bas
 

04. we used to be friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 4
-