Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. a comet appears

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 04. a comet appears   Jeu 3 Fév - 21:38

Summer Davis && Kurt H.


a comet appears
the shins_

.


La classe de Mr. Schuester venait de s'achever. Kurt lui demanda la permission de rester dans la salle une heure de plus, afin de s'entrainer sur quelques morceaux qu'il voulait présenter au Glee Club la semlaine suivante. Il avait envie de rester seul, au moins pour une heure, de telle sorte à méditer sur la situation dans laquelle il se trouvait présentement, dans tous les aspects de sa vie. La musique l'aidait toujours à mettre au clair ce qui ne l'était pas dans son esprit, sans même qu'il ait à y penser.

Lorsque tout le monde quitta la salle, Kurt fit un dernier signe de la main à Mercedes, accompagné d'un sourire, puis sortit quelques feuilles de son sac, qu'il posa sur le piano à queue, au milieu de la pièce. Il les relut toutes, une à une, et choisit celle qui lui tenait le plus à cœur : une chanson du groupe the shins. Ils étaient pas mal connus dans le pays, et Kurt était même allé les voir en concert quelques mois plus tôt. Il les adorait, et la chanson qu'il avait choisit était sa préférée. Elle lui inspirait de bons moments, qu'il avait passé ou même qu'il allait passer. Même si les paroles ne lui parlait pas vraiment c'était un peu un message implicite que lui seul pouvait percevoir.

Kurt commença à la lire à haute voix, sans chanter, dans un premier temps. Il opérait souvent de cette manière, pour s'imprégner du texte. Puis une fois chose faite, il ferma les yeux, inspira longuement, et commença à chanter le premier couplet, avec l'air qu'il connaissait :

one hand on this wily comet,
take a drink just to give me some weight,
some uber-man i'd make,
i'm barely a vapor
Il avait l'impression de l'avoir toujours fait. Le chant était inné pour lui, il n'avait même pas à se forcer. Il devait seulement se concentrer sur ce qu'il avait à prononcer, et le reste suivait. Lorsqu'il chantait, rien ne venait troubler ses pensées, tout devenait simple et soudainement sans importance. Kurt poursuiva sur sa lancée :

they shone a chlorine light on,
a host of individual sins,
let's carve my aging face off,
fetch us a knife,
start with my eyes,
down so the lines,
form a grimacing smile

Il s'arrêta à ce niveau. Il n'était pas vraiment satisfait du rendu de la chanson. Il lui manquait la fameuse mélodie à la guitare, en fond. Ce léger détail le perturbait un peu, et il avait du mal à garder un rythme dans ce qu'il chantait. Il sortit donc son téléphone portable, et glissa ses doigts sur l'écran tactile. Il cherchait une version seulement musicalisée sur internet. Lorsqu'il trouva son bonheur, il lança la piste, et recommença sa prestation au début. Il ferma les yeux, imaginant une salle pleine de monde, et son public, afin de se mettre dans une ambiance qu'il affectionnait tout particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Lun 7 Fév - 19:17

C'est avec une intense satisfaction que Summer défit sa queue de cheval, et passant la main dans ses cheveux châtains, elle laissa ses boucles retomber souplement sur ses épaules. Son cuir chevelu lui faisait un peu mal, à force d'avoir les cheveux tirés en arrière, mais Sue Sylvester ne tolérait aucune autre coiffure pour ses Cheerios, alors Summer s'en accommodait. Elle préférait juste laisser flotter ses cheveux librement. Cela lui allait mieux, c'était plus.. sensuel. Ne disait-on pas que la chevelure d'une femme faisait partie de ses armes de séduction? Et Summer prenait grand soin de toutes ses armes. C'était une battante, dans tous les domaines, et elle avait besoin que ses armes soient aiguisées avec soin, pour gagner chaque batailles.
Et ces derniers temps, le lycée McKinley était devenu un véritable champ de bataille. Summer Davis, Reine de McKinley, n'échappait pas à la règle, mais dans la mesure où elle avait elle-même semé les graines de la discorde, il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'elle se retrouve au coeur de plusieurs tempêtes. Il y avait Madison Sullivan, et cette idiote de Lexa Carpenter. Si Madison manquait à Summer, ce n'était pas le cas de Lexa, dont Summer se passait à merveille. Il y avait Kourtney et Katie, que Summer appréciait, mais soupçonnait grandement de vouloir lui faucher sa place. Il y avait Zack, qui lui avait balancée quelques vérités à la figure, ce qui l'avait plongé dans une intense méditation. Elle jouait sur plusieurs fronts à la fois, et lorsqu'elle avait l'occasion de se distraire, elle en profitait allègrement. Alors elle multipliait les virées à New-York, et dernièrement elle s'était intéressé au cas de Kurt. Il faut dire que depuis qu'il avait rejoint les Cheerios, l'an passé, elle avait du cesser ses moqueries incessantes au sujet de la chorale. En vérité, elle n'éprouvait rien de particulier pour le jeune homme, et si il avait fait l'objet de ses remarques blessantes, c'était surtout parce qu'il chantait au sein des New Directions, et que son statut de Reine faisait d'elle son bourreau attitré. Mais depuis son entrée chez les Cheerios, elle avait cessé ses réflexions désagréables et traitait le garçon différemment. Elle s'en amusait.

Après s'être changée, délaissant son rôle de cheerleader et de Reine du lycée, elle enfilait son costume de jeune fashion victim, et elle referma son casier. Le lycée était pratiquement vide, alors elle s'était changée et portait désormais un slim gris anthracite, avec une tunique blanche, ses low boots à talons et son blouson en cuir noir. A ses oreilles scintillaient des boucles d'oreilles en diamant, et elle avait entouré une légère écharpe autour de son cou. Avec son sac au bras, elle traversa le couloir d'un pas guilleret, mais s'arrêta net en passant devant une salle dans laquelle.. quelqu'un chantait? Un sourcil haussé, elle regarda autour d'elle, mais il n'y avait plus personne. Tant pis, elle se montrerait cruelle toute seule, après tout, elle y arrivait fort bien sans qu'on l'y aide.
Mais en se glissant par la porte ouverte, elle s'aperçut que c'était Kurt qui chantait, et elle ravala son rire moqueur. Le jeune homme lui tournait le dos, appuyé contre le piano, et ne l'avait donc pas remarqué, surtout qu'il chantait, au son d'une chanson que Summer ne connaissait pas, vu qu'elle ne s'intéressait pas du tout à la musique. En croisant les bras, elle s'appuya contre le montant de la porte, choisissant de rester silencieuse le temps qu'il finisse sa chanson. Et lorsque ce fut terminé, elle tapa dans ses mains, applaudissant sa performance.

" Tu es doué! " s'exclama-t-elle avec enthousiasme, avant d'ajouter avec un air ennuyé : " Oh, pardon! Je ne voulais pas t'interrompre, mais je passais devant la salle et je t'ai entendu, et je n'ai pas pu m'en empêcher. Tu ne m'en veux pas j'espère? " , roucoula-t-elle, et sans attendre de réponses à sa question qui, de toutes façons, n'en était pas une, elle fit quelques pas pour le rejoindre près du piano. S'accoudant à celui-ci, elle joua avec les partitions. " C'est donc à ça que ressemble votre salle de répétition. " dit-elle doucement en faisant courir ses yeux sur les murs de la salle. " C'est petit. J'adore ce que tu portes. " clama-t-elle en glissant son regard sur la tenue de Kurt, changeant brusquement de sujet. " Si tout les élèves de ce lycée avait ton sens inné de ce qui doit et ne doit pas être porté, j'aurais sûrement moins envie de faire ma dictatrice de la mode. C'est Kourtney qui nous appelle comme ça. C'est amusant. " Avec un soupir, elle pianota avec ses doigts sur la surface lisse du piano, et ses prunelles d'un bleus de glace se posèrent subitement sur Kurt. Un silence s'installa, et elle le fit prolonger volontairement, plissant ses yeux. " Tu aimes ce que je porte? Qu'en penses-tu? " demanda-t-elle alors, la tête penchée sur le coté.

Une fois de plus, la Reine de McKinley venait de commencer un nouveau jeu. Elle avait lancé les dés, et entraînait Kurt à sa suite. Personne n'était en mesure de savoir ce qu'elle voulait, comme d'habitude..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Mar 8 Fév - 20:52

    Kurt acheva les paroles, la musique s'adoucit, jusqu'à s'arrêter totalement. Puis une voix s'adressa soudainement à lui, il sursauta. Kurt se retourna hâtivement, afin de voir qui l'avait écouté durant sa prestation, et aperçu un visage qu'il connaissait plus ou moins. Il s'agissait de Summer D. La garce de service, reine de Mc Kinley, capitaine des cheerios. En quelques mots : une fille populaire. Kurt n'avait jamais vraiment parlé avec elle, il la voyait toutes les semaines, à l'entrainement de Sue Silvester, mais ça s'arrêtait là. Il savait parfaitement que si jamais elle venait à adresser la parole à quelqu'un, cette personne devrait toujours être à ses pieds, sous peine de voir sa situation sociale s'abaisser au ridicule, et de lui gâcher la vie. Et Kurt savait très bien ce que ridiculement bas signifiait, puisqu'il faisait partit de ce rang. Il préférait rester en retrait de ce genre de filles, même si certaines étaient, il devait l'avouer, très appréciables.

    Summer était au seuil de la porte, lorsqu'elle flatta vivement sa manière de chanter. Non pas que ça le déplaise, au contraire, un compliment était toujours bon à prendre, et lui faisait plaisir, mais venant de cette peste, il préférait se méfier.

      « Oh, pardon! Je ne voulais pas t'interrompre, mais je passais devant la salle et je t'ai entendu, et je n'ai pas pu m'en empêcher. Tu ne m'en veux pas j'espère ? »

    Kurt se préparait à répondre à sa question, avant qu'elle ne poursuive directement sur la suite de ses bavardages. C'était un vrai moulin à parole, et il ne valait mieux pas l'arrêter dans sa lancée, de peur d'avoir quelque réflexion désobligeante. Summer continuait à déblatérer. Kurt avait du mal à comprendre ce qui lui arrivait, elle parlait terriblement vite, ce que Kurt détestait tout particulièrement. C'était un mélange de vagues propos, sans queue ni tête ; il avait seulement compris que son style lui plaisait, et qu'elle était soit disant dictatrice de la mode, ce qu'il ne nia pas. Elle était effectivement, souvent assez bien habillée, lorsqu'elle n'arborait pas le fameux uniforme des cheerios. Son style était en général beaucoup trop fashion victim pour les goûts extravagants et anti-conformistes de Kurt, qui cherchait toujours le côté décalé dans son style, ce que ne faisait pas du tout Summer. Mais elle ne manquait certainement pas de goût.

    Lorsqu'elle eut terminée, et s'arrêta sur deux questions « Tu aimes ce que je porte ? Qu'en penses-tu ? » qui portaient sur sa petite personne égoïste et égocentrique de Summer, Kurt sourit légèrement, tentant de ne pas montrer trop sa crainte de se faire lamentablement lyncher et ridiculiser, ainsi que son hypocrisie massive, face à la cheerio.

      « Mmh. Merci pour les compliments... Je trouve que c'est un peu trop simple, pour ma façon de voir les choses, mais ça veut pas dire que c'est simpliste. Ca te va comme un gant, et ton jean-slim a beaucoup de style. »

    Kurt ne savait pas s'il devait être vraiment honnête avec elle. Après tout, il ne risquait pas grand chose, sa réputation de gleek-homosexuel n'était déjà pas très glorieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Dim 13 Fév - 20:14

En d'autres circonstances, Summer et Kurt auraient tout à fait pu être amis. Par circonstances, il fallait comprendre si Summer n'avait pas été une Reine à la fois crainte et admirée de tous et ne se souciant pas de ce qui était bien et mal. Donc, le problème ne venait pas de Kurt, mais de Summer, qui bien qu'appréciant sincèrement le style vestimentaire du jeune homme, ne pouvait laisser passer le fait qu'il était dans une chorale. Et par conséquent, elle ne pouvait être amie avec lui. Pourtant, elle agissait comme si c'était le cas, en le flattant, ou même simplement en lui adressant la parole. Elle s'aperçut vite qu'il restait sur ses gardes, peu certain de l'attitude à adopter, et il avait bien raison, car Summer aimait trop s'amuser aux dépends des autres. Elle n'avait pas jeté son dévolu sur Kurt sans raison. Ou plutôt si, c'était sans raison particulière. Si certaines de ses actions étaient dictés par ses besoins personnels, il lui arrivait très souvent d'agir de façon totalement illogique.. pour les autres. Car dans son esprit, tout était bien planifié, mais pour la comprendre, il fallait raisonner comme elle, et à sa connaissance, personne n'en était capable.

Comme à son habitude, elle ne lui laissa pas le temps d'en placer une. C'était une des particularités de Summer. Si en général elle ne parlait pas beaucoup, choisissant avec soin ses mots pour bien blesser ceux à qui ils étaient destinés, lorsqu'elle se laissait aller, elle était difficile à suivre, et il était encore plus difficile de réussir à s'exprimer. Surtout que pour ne pas se faire mal voir par Summer, il fallait bien réfléchir avant d'ouvrir la bouche. Et Kurt le savait, il avait du entendre suffisamment d'histoires la concernant pour rester sur ses gardes. Et c'est donc un sourire assez vague qui se dessina sur ses lèvres lorsque Summer lui posa une question somme toute assez simple, sur ce qu'il pensait de sa tenue. Il semblait partagé, mais il lui était impossible de savoir par quoi, alors elle se contenta de plisser les yeux, comme pour le menacer et le prévenir qu'au moindre faux pas, qu'à la moindre parole malheureuse, il s'enterrerait lui même sous l'échelle sociale.

Elle laissa un petit silence s'installer, ne quittant pas des yeux le garçon. Finalement, elle fit claquer sa langue avec désapprobation.

" Non, tu mens. Tu n'aimes pas. " décréta-t-elle en secouant la tête, et elle ôta son écharpe à 250$ pour la jeter au sol d'un air agaçé. " Inutile de prétendre le contraire, je sais quand on me ment. Tu as raison, c'est laid. A New-York ça passe sans problème, mais ici, c'est trop.. trop, tout simplement. Tu comprends ce que je veux dire? " demanda-t-elle, affichant un air ennuyé, comme si ces questions de mode la touchaient vraiment. Dans un sens, c'était quand même un peu le cas, parce qu'elle aimait vraiment les vêtements, mais comme elle savait aussi que sa place n'était pas à Lima, elle se fichait un peu de ce qui pourrait convenir tant qu'elle vivait ici.

Ce qui était plus curieux, en revanche, c'était qu'elle donne raison à quelqu'un. En temps normal, sa parole faisait office de loi pour tous, ce qu'elle disait ne pouvait être contredit, ce qu'elle faisait devait être applaudi, bref, elle était la Reine et elle avait raison sur tout, peu importe le sujet. Kurt allait-il se rendre compte que quelque chose clochait?

" Je suis contente d'être tombée sur toi. En fait, j'ai un problème. D'ordinaire, je fais les magasins avec Brittany, mais en ce moment, elle est occupée. Elle a parlé de Sectionals, de Michael Jackson.. enfin, je n'ai pas tout compris, et en fait, je m'en fiche. Quoi qu'il en soit, ma partenaire shopping est occupée, et Madison.. disons qu'elle est plus occupée à faire la gentille fille. Donc, j'ai besoin que quelqu'un soit là pendant que j'irais dévaliser quelques boutiques. " Son sourire se fit charmeur et ses yeux glissèrent sur Kurt, détaillant sa tenue d'un oeil appréciateur, puis remontant sur son visage avec une étincelle aguicheuse. " Tu as bon goût, je suis sûre que tu sauras me conseiller comme il le faut. Tu es toujours si mignon, en toutes circonstances. " ajouta-t-elle, et en tendant la main, elle ôta une peluche invisible sur l'épaule de Kurt, comme si elle avait en face d'elle un garçon qui aurait pu être sensible à son charme. Mais elle n'oubliait pas que Kurt était gay. Tout le monde le savait, enfin, tout ceux qui avaient les yeux en face des trous, bien sur. Mais ce n'était pas pour séduire le garçon, qu'elle lui souriait de son habituel sourire en coin. Elle jouait, rien de plus. " Qu'en dis-tu? Je pourrais dire un mot aux footballeurs en échange, pour qu'ils te laissent tranquille. Tu dois en avoir assez de prendre des douches au slushy. Et puis ça nous rapprocherait. " conclut-t-elle avec un haussement d'épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Mar 15 Fév - 19:18

    Summer était vraiment une peste. Il n'y avait d'autre mot pour la définir. Elle aimait tellement se mêler de la vie de tout le monde, jouer avec les vies insignifiantes à ses yeux, des personnes qui l'entourait. Pour elle, tout n'était qu'un jeu, et tout le monde lui devait un respect sans faille. Kurt la détestait, c'était plus fort que lui. Pourtant, il se devait de jouer les hypocrites, face à cette garce en puissance, qui pouvait d'un claquement de doigt, lui rendre la vie de lycéen bien plus misérable qu'elle ne l'était déjà. Alors que Kurt tentait une approche plutôt sincère envers elle, cette dernière le qualifia instantannément de menteur : le comble ! Kurt ne laissa transparaitre aucune émotion sur son visage, la laissant déblatérer quelques propos toujours aussi incohérents.

      « Tu comprends ce que je veux dire ? » conclua-t-elle.

    Summer marqua ensuite une pause. Kurt, qui avait bien compris qu'elle décidait de s'il devait ou non parler, jugea que ce léger silence lui ordonnait de répondre. Il se méfiait, étant donné de la manière dont elle coupait les gens lorsqu'ils parlaient. Il ne quitta pas la jeune brune des yeux, et lança un simple 'mmh mmh' en guise d'approbation, non sans un petit sourire, tout de même. Il préférait garder le silence au maximum, de peur de ne dire un seul mot de travers. Mot qui pourrait lui jouer de mauvais tour, et qu'il pourrait surtout regretter jusqu'à la fin de sa scolarité à McKinley. Puis, Summer annonça enfin la véritable raison de sa venue ici, dans une salle où jamais elle n'avait dû mettre les pieds.

      « Je suis contente d'être tombée sur toi. En fait, j'ai un problème. D'ordinaire, je fais les magasins avec Brittany, mais en ce moment, elle est occupée. Elle a parlé de Sectionals, de Michael Jackson.. enfin, je n'ai pas tout compris, et en fait, je m'en fiche. Quoi qu'il en soit, ma partenaire shopping est occupée, et Madison.. disons qu'elle est plus occupée à faire la gentille fille. Donc, j'ai besoin que quelqu'un soit là pendant que j'irais dévaliser quelques boutiques. »

    Kurt se doutait bien qu'elle ne venait pas faire les yeux doux à un moins que rien, à ses yeux, seulement pour le plaisir. Elle cachait forcément quelque chose. Peut-être même que cette excuse de shopping était elle-même une excuse pour un stratagème diabolique de Summer. Ou peut-être venait-elle seulement s'abaisser à la vile populace, pour voir ce que ça faisait de n'être qu'un rien face au reste du monde.

    Kurt, qui n'avait encore rien dit, laissait Summer, qui ne tarissait d'éloge à son sujet. Finalement, elle en vint à ce qu'elle savait parfaitement faire : maître-chanteur. Ha ! Hé bien ce fut bien long, pour qu'elle y arrive enfin ! Kurt commençait presque à se demander si elle n'était pas venue ici sincèrement, avec une vraie intention amicale et fondée. Finalement, il en avait espéré bien de trop de la jeune Cheerios, qui n'aurait certainement jamais pu réagir de la sorte. Kurt continuait d'observer son interlocutrice, qui ne cessait de parler -elle avait un débit vraiment impressionnant. Il était face à un terrible dilemne, un choix cartésien, qui n'aboutirait que sur des ennuis pour lui...

      « C'est pas du tout contre toi, mais entre le Glee Club, les Cheerios, et les cours, j'ai déjà peu de temps pour moi... Je trouve juste assez de temps pour sortir avec Mercedes une fois par semaine, donc ça risque d'être compliqué pour t'accompagner. Mais peut-être plus tard dans l'année, lorsque les Sectionals seront passés... »

    Après tout, il fallait mieux essayer de sauver sa peau en trouvant d'abord quelque excuse arrangée, et éviter de passer une horrible après-midi, en compagnie d'une peste finie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Sam 19 Fév - 17:37

Ne connaissant pas personnellement Kurt, Summer ne pouvait dire s'il était du genre expansif, ou plutôt introverti. Elle ne savait donc pas si son silence obstiné était normal, habituel, ou s'il évitait volontairement d'ouvrir la bouche. Et même si c'était voulu, qu'est ce que cela pouvait bien signifier? Qu'il ne la jugeait pas digne de sa parole? Ou qu'il avait peur de faire un mauvais pas? La réaction de Summer serait différente en fonction de la raison qui poussait Kurt à rester muet, ne daignant émettre qu'un "hm hm" de temps à autre, les lèvres closes et simplement recourbées en un sourire poli. Oui, en vérité, il craignait de ne dire une bêtise, une parole malheureuse qui signerait la fin de sa vie sociale. Bien que Summer et lui ne se soient pas fréquentés, et que cela soit la première fois qu'ils se parlent vraiment, il avait entendu parler de la jeune fille, il savait quelle genre de personne elle était, et il se méfiait d'elle. Quoi de plus normal, en même temps? Summer suscitait souvent ce genre de réactions, et cela ne la gênait pas outre mesure. Il valait mieux avoir peur de ce qu'elle était capable de faire, que la mettre en colère. Heureusement, le personnage de Kurt Hummel lui donnait suffisamment envie de s'y attarder pour ne pas s'offusquer de ce silence obstiné. Pourtant, c'était un peu vexant de faire la conversation toute seule, mais après tout, à part son cercle d'intimes, il y avait peu de monde qui voulait discuter avec elle de la pluie et du beau temps. Le risque était bien trop grand pour cela.

Sa proposition de shopping était certes une tentative de chantage. Tu viens avec moi ou ta vie restera aussi difficile qu'elle ne l'est actuellement, voilà ce que cela voulait dire, et Kurt devait l'avoir compris. Ce n'était pas vraiment une menace, mais elle voulait l'avoir sous son contrôle. Elle voulait pouvoir faire de lui ce qu'elle voulait, elle voulait faire de lui une sorte d'esclave. Oh, les choses ne seraient pas horribles, s'il se laissait faire. En fait, elle améliorerait même sa situation, puisque les sportifs, qui adoraient s'en prendre à Kurt plus qu'à n'importe qui d'autre, le laisseraient un peu tranquille. Mais s'il prenait l'envie à la Reine de l'avoir à ses pieds, pour parader ou simplement parce qu'elle s'ennuyait, et bien il devrait s'exécuter, en guise de remerciement pour ce qu'elle faisait pour lui. Car il n'y avait pas non plus que la libération des sportifs, il y aurait aussi le prestige que cela apporterait au jeune homme. En marchant dans le sillage de la Reine, les gens le verraient autrement que comme "le gay de McKinley". Il serait également connu comme l'un des favoris de Summer, et les gens le respecteraient pour cela. En fait, elle lui proposait la servitude, en échange de la popularité. Mais avait-il compris cela également? C'était fort peu probable. La popularité n'intéressait pas forcément tout le monde. On voulait être tranquille, mais pas forcément être au centre de l'attention.
Et apparemment, il n'avait vu que le chantage. Il n'avait pas vu ce que cela pourrait lui apporter de devenir le nouveau jouet de Summer. Prétextant d'être trop occupé, il refusa poliment, mais fermement, sa proposition.

A ces mots, Summer hésita fortement. Elle hésitait entre prendre la mouche et repousser fermement Kurt de manière définitive, ou accepter son refus avec le sourire, et continuer à jouer. Dans le premier cas, elle pourrait toujours laisser Kurt dans sa misère avec les footballeurs, ou bien en rajouter une couche, pour le punir d'avoir osé la repousser. Mais dans le second cas, elle pourrait trouver d'autres façons de s'amuser aux dépends du garçon.

Alors elle fit la moue, affichant un air profondément déçue.

" Oh, c'est dommage. Faire les magasins avec moi peut devenir agréable. Demande à Brittany, on s'amusait bien, quand on sortait ensemble. Mais c'est toi qui voit. " dit-elle en haussant les épaules. " Je pensais juste que tu voudrais être tranquille. La plupart des sportifs sont trop stupides pour avoir une idée bien à eux, la plupart du temps, ils suivent le mouvement, et font ce qu'on leur dit. Il suffit d'une parole de ma part, et ils te ficheront la paix. Oh, ils ne le feront peut-être pas de gaieté de cœur, mais on s'en fiche. Et dans le même sens.. " poursuivit-elle innocemment. " ..une simple parole de ma part pourrait leur donner envie de faire pire. Je te le dis, ils sont stupides, mais obéissant. "

Était-ce une menace? Et bien oui. Elle lui faisait clairement comprendre que s'il persistait à se refuser à elle, et bien elle le punirait. Et Zack pourrait lui expliquer en quoi consister les punitions de Summer Davis..

Subitement, elle eut un rire taquin.

" Je plaisante, voyons! Je ne suis pas un monstre! Tu fais comme tu veux, si tu préfères passer du temps avec Mercedes qu'avec moi, je comprends tout à fait. Mais ma proposition n'a pas de limite dans le temps. C'est vrai que vous allez chanter du Michael Jackson pour votre compétition? " demanda-t-elle alors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Sam 26 Fév - 18:44

    Kurt sentait bien que ça n'était pas exactement la réponse que Summer attendait. Ca ne l'était même pas du tout. Un léger blanc s'était installé, et son interlocutrice semblait faire son maximum pour trouver un moyen infaillible de le faire succomber à ses charmes naturels. Il le savait. A l'instant même où il avait vu son visage dans cette pièce, il avait de suite deviné ce qui l'attendait... Kurt continuait de fixer la jeune fille, pour une fois, il l'avait cerné, et savait parfaitement ce quelle était venue chercher, en passant le seuil de cette porte. Summer reprit alors son discours, laissant alors apparaitre tout l'enjeu que cela cachait. Kurt l'avait comprit, sa vie pouvait passer d'enfer à supportable, en un simple claquement de doigt de cette garce. C'était tellement tentant, mais il se refusait catégoriquement de devenir le nouveau sbire de la demoiselle. C'était complètement hors-de-question. Jamais on ne l'avait appris à rester un simple sous-fifre, c'était comme rester à l'arrière de la scène, et de n'être qu'un simple choriste, fondu dans la masse : il devait absolument faire son maximum pour être en haut de l'affiche.

    Kurt le savait, et il le regretterait très fortement, mais il ne pouvait pas faire mieux que de refuser cette offre gangrenée au plus profond. Jamais il ne se laisserait corrompre par une peste de ce type, ou du moins, pas de gré. Il ne pouvait pas se laisser faire aussi facilement. Il avait beau être homosexuel, et paraitre faible, il avait tout de même du répondant et du courage pour tenir tête à Summer Davies : reine de McKinley. Il serait peut-être bien le premier, et en serait fier, même au fond des poubelles qu'il allait visiter chaque matin...

      « Je sais parfaitement où tu veux en venir, Summer, et je ne peux pas accepter. Ca serait contre tous mes principes. On n'a jamais été vraiment amis, et même si les Cheerios nous "unient", ça s'arrête là... »

    Kurt signait, en lettres dorées, son arrêt de mort. Sa petite vie tranquille et paisible de lycéen allait s'envoler à tout jamais. Tout n'était pas bien joli, il avait droit à quelques granités de temps à autres, parfois les poubelles lui étaient dédiés, mais il n'avait pas à se plaindre. Il avait fait ce choix de suivre son rêve de chanteur, de rester au sein de la chorale qu'il appréciait tant, et de n'être qu'un rebut de la société, ceci ne changerait pas aujourd'hui. Il ne pouvait pas se laisser corrompre par le confort et la facilité. Ca serait beaucoup trop lâche de sa part, surtout qu'aucun de ses camarades du Glee Club n'ont ce privilège...

    Summer retrouva un sourire, qui d'après Kurt, semblait se vouloir un poil sadique.

      « Je plaisante, voyons ! Je ne suis pas un monstre ! Tu fais comme tu veux, si tu préfères passer du temps avec Mercedes qu'avec moi, je comprends tout à fait. Mais ma proposition n'a pas de limite dans le temps. C'est vrai que vous allez chanter du Michael Jackson pour votre compétition ? »

    Non, c'est bien connu, Summer Davies est un véritable ange venu du ciel ! Kurt afficha alors son plus beau sourire, non sans un peu d'hypocrisie. Après tout, s'ils devaient partir dans ce type de relation, autant aller jusqu'à bout. Kurt posa alors son regard sur les feuilles volantes qui étaient toujours posées sur le piano, et pointa l'une d'elle du doigt :

      « Oui, c'est bien ça. On chante I Want You Back, des Jackson 5. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Mar 8 Mar - 1:09

C'est avec un certain agacement que Summer comprit que Kurt ne se laisserait pas corrompre. Elle lui offrait pourtant la paix au lycée. Elle savait que les footballeurs avaient fait de lui leur cible favorite, et elle-même avait très souvent eu des paroles moqueuses à son égard. Elle avait été témoin de ses plongeons dans la poubelle de très nombreuses fois, et pour quelqu'un d'aussi soigné et propre sur lui, ce devait être une torture. Néanmoins, ce n'était pas par pure bonté d'âme qu'elle lui faisait une telle proposition. Elle n'avait pas été touchée par le sort du jeune homme, par ce qu'il devait subir, elle n'avait pas envie de l'aider. Summer Davis ne venait jamais en aide à personne, elle ne faisait rien pour les autres. Elle ne connaissait pas la pitié, la compassion. Si elle proposait à Kurt de le sortir de sa situation, ce n'était pas par gentillesse. C'était par ennui. Elle s'ennuyait, depuis qu'elle avait repoussé Madison et fait d'elle une paria, elle se cherchait donc des occupations, toutes aussi diverses que variées, et elle avait subitement eu envie que Kurt devienne l'une d'entre elles. Car il faut savoir que les gens, pour Summer, étaient plus des distractions, des divertissements, que des êtres humains à part entière. Elle ne se souciait de leur existence que s'ils l'amusaient suffisamment. Et elle avait eu envie que Kurt devienne un amusement.
Mais Kurt avait.. comment avait-il dit? Des principes! A quoi pouvait-il bien penser, en disant cela? A ce qu'il devrait peut-être faire, pour obtenir la grâce de sa Majesté? Il ne risquait pas grand chose, Summer savait qu'il était gay, et de toutes manières, elle avait déjà ce qu'il fallait en la matière, songea-t-elle vaguement en repensant à Timothy, un autre choriste qui était récemment revenu lui mendier de quoi oublier sa situation merdique, qu'elle lui avait gracieusement permis d'oublier en échange d'une distraction corporelle. Non, elle n'avait pas envie qu'il devienne un de ses larbins, elle avait aussi de quoi faire -quelques pauvres lycéennes ou Cheerios trop stupides pour penser par elles-mêmes, avides de recevoir une miette de popularité, ou trop effrayée pour dire non, qui accomplissaient les moindres exigences de Summer, quelles qu'elles puissent être.
Non, elle avait juste envie de voir Kurt une fois qu'elle aurait ordonné aux footballeurs de cesser leurs petites.. taquineries. Voir le temps qu'il mettra avant de se rendre compte que quelque chose change. Voir la tête qu'il fera, au bout d'une semaine sans bain de poubelle ou slushy. Et puis voir quelle sera sa réaction, lorsqu'il comprendra à qui il doit ce changement.. Cela distrairait Summer pendant un petit moment, avant qu'elle ne se lasse et trouve autre chose, ou quelqu'un d'autre, pour s'amuser.

Le regard fixé sur les partitions et les paroles posées sur le piano, accoudée à celui-ci, Summer afficha un air indifférent face au refus de Kurt. Soit. Elle n'avait pas forcément besoin qu'elle lui dise oui, après tout. Dès demain, les footballeurs seraient sommés de se trouver une autre tête de turc, et Kurt finirait bien par comprendre que Summer était derrière tout cela. Summer allait se délecter de le voir battre des bras et des jambes pour ne pas sombrer dans ce qu'elle lui préparait. Elle se demanda vaguement comment il s'en sortirait, si au final elle demandait aux sportifs de le passer à tabac. Zack s'en était plutôt bien sorti, mais il était de constitution bien plus solide que celle du fragile Kurt. Zack n'avait eu que quelques bleus, un oeil au beurre noir et un peu de sang perdu. Mais Kurt.. et bien Kurt était taillé comme une fille! Avec deux trois coups, il se briserait en deux comme un fétu de paille. Cela serait-il amusant, ou juste navrant? Dangereux, certes, mais bon, il faut bien s'amuser. Et la détresse des autres était un régal pour Summer.
Elle revint subitement à elle. De quoi parlait Kurt? Ah, de chanson. Passionnant. Certes, c'était elle qui avait lancé le sujet, mais elle se moquait royalement de ce que la chorale pouvait chanter. Haussant les sourcils, elle cligna des yeux, comme si elle s'éveillait, et Kurt allait comprendre qu'elle s'était plongé dans une réflexion telle, qu'elle en avait oublié de quoi il lui parlait, et à voir son visage impassible, elle s'en fichait un peu. Beaucoup même.

" Super. " lança-t-elle à mi-voix, absolument pas interessée. " Brittany m'a dit que tes lèvres étaient très douces. Mais pas aussi douces que celle de Quinn. Je n'ai jamais embrassé de garçons homosexuels. Une fois ivres, ils se laissent entrainer dans un lit sans trop de difficultés, mais je n'ai jamais pensé à en embrasser un. Britt' m'a dit que c'était comme d'embrasser une fille. " Mais pourquoi diable mettait-elle ce sujet sur le tapis?! Allez savoir, avec Summer, on ne pouvait jamais être sûrs de rien. " C'est vrai que tu sors avec Alex Donovan? " demanda-t-elle alors, se souciant peu de l'indiscrétion totale de ses questions, se fichant de savoir si elle mettait Kurt mal à l'aise ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Ven 11 Mar - 19:57

    Summer était exaspérante, ce qui finissait par insupporter au plus haut point le jeune Hummel. Mais il ne préférait faire de remarques qui auraient pu se vouloir désobligeantes, il avait déjà suffisamment de problèmes avec elle à ce moment, et n'en souhaitait pas plus pour quelques reproches qu'il aurait proférés. Il resta alors vide, imitant Summer. Jusqu'à ce que celle-ci bredouille un « super », qui semblait vouloir dire tout sauf ce qu'il signifiait en temps normal. A croire qu'elle n'avait même pas écouté ce qu'il venait de dire. Peu importe, puisque Kurt n'avait pas vraiment envie de parler de musique avec Summer Davies, qui n'y trouverait pas le moindre intérêt. Kurt jugea donc inutile de continuer à s'entretenir avec la demoiselle et se retourna vers le piano, afin de reclasser la feuille de I Want You Back, et de relire les paroles du morceau qu'il souhaitait performer devant ses camarades : A Comet Appears, par The Shins.

    Après quelques secondes, Summer repris de plus belle, avec un sujet totalement hors de propos. Kurt en était même presque choqué. Il était vrai qu'il l'était facilement, mais alors là, jamais on ne lui avait parlé de la sorte. Il tourna brutalement la tête, affichant une mine stupéfaite. Il n'arrivait pas à le croire. Pas vraiment par rapport à Britanny, puisqu'il savait parfaitement que la blondeur de ses cheveux se répercutait sur la pertinence de ses propos, mais surtout par Davies ! Cette garce semblait vraiment prendre plaisir à faire tartir la population, et n'en ressentait aucune gêne. Après tout, quoi de plus naturel pour la reine des Cheerios. Elle avait un pouvoir illimité dans les couloirs de McKinley, et elle se fichait bien de ce que pouvait penser ses sujets, tant qu'elle régnait sur son royaume, tout lui était égal. Kurt ne su quoi rétorquer à cette réplique, préférant s'écarter d'un pas de la cheerleader et pincer les lèvres, de peur que cette nympho de Summer ne lui saute dessus pour vérifier les propos de son amie. Après mûre réflexion, Kurt n'était pas vraiment vexé, il pouvait même presque le prendre comme un compliment, il prenait tellement soin de sa peau, de ses lèvres, et de son physique, qu'une telle flatterie était très agréable - qui restait cependant vraiment déplacée.

    Kurt resta quelque peu sidéré de cette dicussion qu'il avait à ce moment. Ca frôlait presque le délire, mais on pouvait s'attendre à tout avec Summer, c'était bien connu. D'autant plus qu'elle trouvait toujours d'autres sujets à aborder, elle était intarrissable sur les potins, elle savait tout, et Kurt était absolument persuadé qu'elle avait un lien cette Gossip Glee qui trainait dans les couloirs, direct ou indirect, telle était la question... Il lui faudrait enquêter là-dessus un de ces quatre. Potin, disiez-vous ? Il n'en manquait plus qu'un à mettre sur la table : Alex.

      « C'est vrai que tu sors avec Alex Donovan ? »

    C'était chose faite. Kurt se retourna de nouveau vers Summer, et d'un ton détaché répondit à cette question.

      « Si tu as vu ça sur le twitter de Gossip Glee, c'est des rumeurs, comme tout le reste. C'est seulement un ami. Et puis je ne vois pas en quoi ce sont des affaires, de toute manière. »

    Kurt commençait à vraiment en avoir par dessus la tête. Il était resté une heure de plus pour s'entrainer à chanter, et se détendre un peu après une journée de cours, mais il avait dû rester coincée avec cette garce, qui lui pourrissait vraiment sa vie, à l'heure qu'il était. Kurt était fatigué de parler avec elle, et sentait qu'il lui répondait de plus en plus sèchement. Il n'avait pas l'intention de s'énerver, autant pour sa dignité que pour son avenir social qu'il tenait à maintenir, même s'il n'était pas bien brillant.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   Ven 11 Mar - 21:09

Enfin, Summer sentit que Kurt perdait patience. Il semblait avoir du plus en plus de mal à conserver son calme, et pourtant, il gardait un silence absolu, les lèvres serrés, à peine recourbées dans un très léger sourire qui pouvait passer pour poli. Il s'obstinait à ne dire que le minimum, signe certain qu'il ne voulait pas prendre le risque de contrarier la jeune fille. Il faut dire que depuis la début de sa scolarité, Summer avait fait en sorte que tout le monde sache qu'à la moindre contrariété, elle pouvait se montrer particulièrement rancunière, et d'une façon si cruelle, que très vite, les personnes les plus proches d'elle firent de leur mieux pour ne pas attirer l'attention sur eux. Elle avait une réputation de garce, mais pas seulement. Santana Lopez était peut-être méchante, et méritait elle aussi le titre de garce, mais Summer était bien pire que ça. Elle était le mal. Elle ne comptait plus les fois où elle avait été secouée par un frisson de plaisir en contemplant une pauvre fille arrosée de slushy et secouée par les larmes. Elle ne savait même plus combien de fois elle avait rabaissé quelqu'un plus bas que terre, au point que ceux qui avaient été ses victimes n'avaient au final que peu de personnes qui acceptaient de leur parler à nouveau. Summer excellait dans la souffrance, c'était quelque chose qu'elle aimait infliger. Le lycée dans son intégralité le savait. Et Kurt aussi l'avait compris.
Il garda donc le silence, et Summer explora mentalement toutes les pistes qui pourraient le faire réagir. Ce n'était pas bien compliqué. Il était si.. fragile. Comment Sue Sylvester l'appelait-elle, déjà? Ah oui, porcelaine. Et elle avait bien raison, sa peau était d'ailleurs semblable à cette pierre blanche si fragile, qui pouvait se briser si facilement.

Se rendant compte qu'il tournait vers elle un regard horrifié, elle se tourna à son tour vers lui, et la jeune fille se transforma en véritable prédatrice sexuelle. Ses yeux se fermèrent à demi, comme si elle jaugeait le garçon, et que ce qu'elle voyait lui plaisait énormément. Son regard dévia lentement vers sa bouche, son cou, revint vers les lèvres du garçon qu'elle fixa quelques secondes. Elle entrouvrit elle-même les lèvres, faisant apparaitre des dents blanches et parfaites, et le regardant par en dessous, elle se replongea à nouveau dans les yeux du même bleu qu'elle du garçon. Même son corps changea légèrement de position, et se fit plus sensuel, plus félin. Ses doigts se mirent à caresser lentement le dessus du piano, comme si ce n'était pas la surface froide d'un objet qu'elle avait sous les mains, mais la peau brûlante d'un amant. Tout en elle respirait le sexe, et elle le savait. Elle savait depuis longtemps comment jouer de son corps pour séduire les garçons et les filles. Cela marchait à tous les coups.
Mais ce n'était pas son but, cette fois-ci. Elle n'était pas stupide, elle n'allait pas se mettre à draguer un garçon dont l'homosexualité n'était plus un secret pour personne. Qui plus est, même s'il avait été hétérosexuel, Kurt ne l'aurait pas intéressé. Il n'était pas du tout son type.

Parfaitement consciente qu'elle abordait des sujets personnels, et que leur conversation prenait donc un tour particulièrement déplacé, elle abandonna finalement sa posture sensuelle, ses yeux redevinrent froid, et son visage reprit son masque de glace.

" Oui, Gossip Glee. J'en ai entendu parler. Ça fait beaucoup jaser les Cheerios, mais il faut dire qu'un rien les amuse. Personnellement, je n'ai jamais lu aucune news de Gossip Glee, mais Kourtney semblait vraiment furieuse après l'un de ses tweets.. " dit-elle d'un ton songeur, le regard fixé sur le mur et ses ongles tapotant la surface lisse du piano. Savait-elle que Gossip Glee avait affiché au grand jour les projets de sa nouvelle meilleure amie visant à la détrôner? Difficile à déterminer.

Finalement, Summer haussa les épaules, ses boucles brunes rebondissant avec ce geste.

" Ce ne sont pas mes affaires. Mais Alex est un choriste. Un choriste particulièrement mignon d'ailleurs. " Ses yeux se rétrécirent, lui donnant un air particulièrement mauvais. " Et en tant que choriste, il devient une cible facile. Le fait qu'il soit homosexuel n'arrange rien. Si en plus il sort avec toi, sa vie est terminée. Sa vie sociale, j'entends. Ses seuls amis seront les autres membres de sa chorale. Ses ennemis seront tous les autres élèves. Que représente une chorale, face à tous les élèves de ce bahut? Un pourcentage si infime.. Un pauvre lapin face à une meute de loups affamés. Et celui ou celle qui aura ordonné son exécution pourra se faire un manteau avec sa fourrure. " sourit-elle cruellement. " Bon, je m'ennuie! "

Elle s'écarta vivement du piano.

" Il faut vraiment que tu me dises ce que tu utilises comme soin pour le visage. Tu as une peau si parfaite! " le complimenta-t-elle avec un sourire délicieux, et faisant voler ses longs cheveux, elle fit volte-face, et fit claquer ses talons vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 04. a comet appears   

Revenir en haut Aller en bas
 

04. a comet appears

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 4
-