Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Why are you hugging the floor?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Why are you hugging the floor?   Jeu 10 Fév - 17:38

    Leah avançait d’une démarche plutôt molle pour rejoindre la salle de répétition des Awesome Voices. Alyson et elle avaient prévu depuis déjà plus d’une semaine ce petit rendez-vous après les cours pour réviser un passage qu’elles devaient réaliser toutes les deux dans la performance de leur chorale aux sectionnals. Mais avec l’annonce nucléaire qu’avait diffusé les hauts-parleurs du lycée pendant la pause de midi, le Glee Club de Bryan Ryan pouvait renoncer au super numéro prévu pour la compétition. Les Awesome Directions ! Quelle idée stupide, ça ne pouvait venir que de Figgins, le directeur présumé de ce lycée. D’abord ce sondage qui avait du être trafiqué pour aboutir à un résultat si parfaitement symétrique et maintenant ça ! Ca lui en avait coupé l’appétit et elle en avait laissé son plateau sur la table de la cafétaria. Ils mettaient en compétition tous les chanteurs d’une même chorale, on aurait dit qu’ils voulaient diviser pour mieux régner… Finalement, c’était peut-être la diabolique Sue qui était allée murmurer cette idée à Figgins pendant son sommeil. L’image de la scène s’imposant à elle la fit sourire malgré sa mauvaise humeur. C’était ce qui l’avait toujours sauvée, elle imaginait tant d’histoires si drôles et grotesques à longueur de journée qu’elle ne pouvait que voir le côté amusant de toute situation même les plus désespérées. Quand sa grand-mère l’avait réveillée cette nuit-même en hurlant après son défunt mari pour qu’il la rejoigne dans le lit, elle ne l’avait pas reconnue comme pour la énième fois depuis le début de l’année. Mais qui êtes vous ? Que faîtes vous dans ma chambre et où donc est Stan ? Il est parti, mamie… Mamie ??! Non mais on se calme jeune fille je n’ai même pas encore d’enfants! Est-ce que j’ai une tête à m’appeler Mamie ? J’ai presque gagné l’élection de Miss Ohio, moi, Mademoiselle. Aussitôt, Leah avait vu dans sa tête le corps frippé de sa grand-mère recouvert d’un simple bikini jaune fluo, avançant le dos courbé à l’aide de son déambulateur et une écharpe passée autour du torse indiquant : « NEARLY MISS OHIO ». Elle avait pouffé puis avait félicité sa grand-mère pour cet exploit, puis elle avait regagné sa chambre. Mais… Mademoiselle ? Où est Stan ?

    Leah sentit un petit vertige alors qu’elle approchait de la salle, elle aurait mieux fait de se forcer à manger à midi. Elle entra dans la salle vide, elle avait un peu d’avance. Les deux jeunes femmes devaient normalement répéter surtout un enchaînement de danse assez complexe. Ainsi, malgré les circonstances, et dans l’attente de sa collègue, Leah posa sa jambe sur le rebord d’un meuble assez élevé pour s’étirer, à défaut de barre de danse disponible au lycée. Elle pencha son buste en avant en expirant au maximum. Son corps souple se laissa maltraiter ainsi quelques minutes, mais la jeune fille en uniforme rouge sentait des tremblements dans ses muscles. Elle n’avait pas l’habitude de se ménager, c’était un bourreau de travail car elle voulait tout réussir à la perfection alors ce n’était pas une petite faiblesse dans les muscles qui allait lui faire peur. Persuadée que ça allait passer, elle tenta la série de dix tours fouettés qu’elle devait effectuer sur un pied à un moment du numéro. Elle n’avait pas mis ses chaussons de danse et se plaça donc sur ses demis pointes, elle se donna de l’élan et tourna. Une fois, coup de pied pour se relancer, deux fois, fouetté encore, un autre tour… La porte s’ouvrit et Leah vit la chevelure blonde de sa partenaire apparaître. Elle fit encore un tour mais fut prise d’une bouffée de chaleur désagréable. Elle s’arrêta quelques peu déséquilibrée. Elle rassura la jeune fille en titubant vers elle :

      « Ca va, ça va ! J’aurai du éviter de vider une bouteille de Vodka avant de venir… Hi Hi… Je plaisante hein… Tu… »


    Houla elle n’y voyait plus très net, et la lumière semblait se tamiser toute seule. Jusqu’à ce qu’elle voit seulement un écran noir obstruant sa vision. Par réflexe, elle tendit les bras qui amortirent sa chûte. Elle ne savait plus vraiment où elle était… Au sol ? Encore debout ? En train de flotter dans les airs. Il faisait vraiment trop chaud. Ce fut sa dernière pensée puisqu’elle eut un blackout qui dura un peu plus d’une minute. Elle rouvrit difficilement les yeux, bouche pâteuse, mal à la tête, un peu groggy… Mais qu’est-ce qu’il lui était arrivé ?


Dernière édition par Leah Woods le Sam 5 Mar - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Lun 21 Fév - 20:51

(Pardon pour le retard :/)

Midi. Une annonce au haut parleur vint bouleverser le plan établi par tous les Awesome Voices pour les répétitions des Selectionnals qui devraient avoir lieu prochainement. Un groupement entre certains New Directions et Awesome Voices, quelle brillante idée!!!! songea t'elle, avec ironie. Dès qu'elle eut entendu cette annonce, Ally sut qu'elle ne passerait pas l'audition. Quel bénéfice pourrait elle en tirer? Absolument aucun car non seulement, elle n'était pas sûre de parvenir à réussir à entrer parmi les Awesome Directions mais en plus, elle devrait supporter Rachel. Déjà qu'il était fort probable qu'elle allait apprendre son appartenance aux Awesome Voices et que dès ce soir, elle aurait droit à une dispute Berryenne comme seule Rachel pouvait le faire.

Ce fut donc l'appétit coupé qu'Allyson se rendit en salle de répétition où elle adorait passé du temps à chaque fois qu'elle en avait la possibilité. Ayant prévu une répétition avec Leah qui serait cependant annulée après l'annonce entendue par tout le monde, l'adolescente avait tout de même décidé de s'y rendre au cas où Leah s'y trouverait à l'attendre. En effet, Ally avait beau être une musicienne accomplie, il n'en restait pas moins que niveau danse, ses lacunes se faisaient cruellement ressentir en comparaison des Awesome Voices qui se trouvaient également dans les Cheerleaders et qui, elles, pouvaient s'enorgueillir de ne pas avoir de soucis de ce côté là.

Faisant un détour pour chercher l'album sur lequel l'entrainement aurait dû avoir lieu, Allyson n'allait pas abandonner pour autant même si Leah ne se présentait pas. Cette dernière lui avait montré les pas la semaine précédente et même s'ils ne lui serviraient pas, ce serait toujours utile pour une autre occasion.

Entrant dans la salle de répétition, Allyson eut un sourire en voyant que Leah était là. Mais son sourire se figea puis disparut totalement en voyant celle ci pâlir brusquement puis tituber en arrivant jusqu'à elle. Elle n'y parvint même pas s'écroulant à mi chemin. Paniquée, Ally tomba à genoux à côté de Leah et fut soulagée de sentir sa respiration. A la vitesse de l'éclair, elle glissa un peu de soda entre les lèvres entrouvertes de la jeune femme et attendit, espérant qu'il s'agisse bien d'un manque de sucre et aussi qu'elle ne soit pas diabétique. Un intense soulagement l'envahit lorsqu'elle la vit ouvrir les yeux.

Doucement, ne te lèves pas trop vite. Apparemment tu as eu une chute brutale de tension. Tiens, bois ça, lui dit elle en lui tendant la canette de soda qu'elle avait ouvert pour elle, Ca te fera du bien. reprit elle sur un ton qui n'admettait aucune réplique. Avec beaucoup de précautions, elle l'aida à s'asseoir, conservant malgré tout une main en haut de ses épaules pour éviter qu'elle ne chute à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Ven 25 Fév - 14:49

    La première chose que sentit Leah fut un goût sucré sur sa langue et une sensation de pétillement dans sa gorge. Elle ouvrit les yeux légèrement et vit un halo blond au dessus d’elle, puis un regard inquiet et une canette métallique rouge. Elle cligna des paupières à plusieurs reprises tandis qu’elle se resituait dans l’espace et dans le temps. Salle de répétition des AV, rendez-vous avec Allyson. Mais bien sur, c’était la voix de sa partenaire qui était en train de lui conseiller de rester tranquille. Dans les vapes, Leah saisit le soda qu’on lui tendait et engloutit une grande gorgée. Le liquide sucré ôta la sensation de bouche pâteuse que ressentait la pom-pom girl depuis son évanouissement. La fraîcheur de la boisson lui fit du bien aussi, elle avait si chaud qu’elle aurait presque apprécié qu’on l’asperge de Slushy à cet instant. Cette idée saugrenue lui fit esquisser un sourire. Elle commençait à reprendre vraiment ses esprits et elle se rendit compte qu’elle se trouvait face à une simple « connaissance » du Glee Club dans une position de faiblesse évidente. Elle allait certainement lui demander pourquoi elle était ainsi tombée et Leah ne confiait pas ses problèmes à tout le monde. Il y avait quelques personnes qui savaient tout d’elle mais même certaines amies proches ne connaissaient pas vraiment sa situation familiale.

    Pour Leah, tout était question d’apparence dans la vie. Pas dans le sens où certaines Cheerios entendaient le terme apparence. Elle ne cachait pas son passé et son présent pour être populaire et enviée des gens. Non, elle pensait simplement qu’il n’y avait aucune raison pour qu’elle brandisse les épreuves de sa vie devant les gens pour se trouver des excuses. Elle était ambitieuse, voulait tout réussir et cela passait d’abord par donner l’image d’une jeune femme que rien n’arrête et qui ne s’appesantit pas sur ses soucis personnels. Aussi, il était urgent pour la chanteuse de se redresser rapidement et d’afficher un sourire pour effacer ce fâcheux événement. Elle poussa sur son bras pour s’asseoir et engloutit le reste de la canette. Elle n’était pas en grande forme mais elle ne pensait pas retomber dans les pommes. Ainsi elle remercia Allyson en désignant la canette vide :

      « Merci pour ça. Je ne sais pas ce qui m’est arrivé, un petit coup de fatigue certainement. »

    Petit ? Mais bien sur, chérie ! Tu es au bord de l’épuisement avec le rythme de vie que tu t’imposes. Elle n’est pas stupide, elle va le voir. Ton fond de teint ne peut plus cacher ta pâleur cadavérique en fin de journée. Leah chassa ces pensées d’un coup de tête et tenta de se redresser. Mais elle n’avait pas tord, il fallait être aveugle pour croire qu’elle était en état de se remettre sur ses pieds. Ses lèvres mêmes étaient blanchâtres et dès qu’elle commença à tendre ses muscles pour se mettre debout, elle fut prise de violentes nausées. Sa respiration s’accéléra alors qu’elle essayait de retrouver ses forces, elle n’osait même pas regarder Allyson dans les yeux comme si elle craignait qu’elle puisse lire en elle comme dans un livre. Elle s’excusa d’une voix rauque :

      « Bon je crois que je t’aiderai pas pour la choré ce soir finalement… »

    Sans y penser, elle posa sa main sur sa cheville gauche et elle se rendit compte qu’elle avait un peu mal. Oh non, il ne manquait plus que ça. Qu’elle se soit fait une entorse ou pire encore ! Elle voulait absolument aller aux sectionnals et ce ne serait pas une cheville défaillante qui l’en empêcherait !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Dim 27 Fév - 21:25

Avec le plus de douceur et de précaution possible, Allyson fit en sorte de faire glisser doucement le liquide sucré entre les lèvres entrouvertes de Leah. Cela eut l'effet escompté car elle reprit doucement connaissance, parvenant même à saisir elle même la canette, certes avec toujours son aide au cas où un second accès de faiblesse arriverait. Mais ce ne fut pas le cas, on aurait même dit que le coca-cola la ramenait à la vie. Si James aurait vu cela, peut être n'aurait il plus jamais critiqué autant la boisson américaine en comparaison à son thé, mais le connaissant, il aurait trouvé le moyen de faire en sorte que la boisson anglaise finisse par avoir le dessus malgré tout.

Laissant Leah reprendre position assise, elle resta tout de même à côté d'elle. Ne croyant pas une seule seconde ce qu'elle lui disait au sujet d'un brusque accès de fatigue, elle fit cependant celle qui y croyait et n'insista pas davantage. Si Leah avait inventé cette minable petite excuse, c'était bien pour ne pas qu'on se pose de questions donc Allyson allait la laisser tranquille. Mais si elle souhaitait se confier, l'adolescente le pourrait seulement Ally ne savait pas vraiment comment s'y prendre. A défaut de le lui dire clairement, elle opina légèrement de la tête et lui adressa un sourire.

Si tu vas bien, c'est le principal alors. Mais tu devrais tout de même te reposer.... Ce n'est pas avec du coca qu'on parvient à retrouver la forme en moins de deux. Même si c'est censé être une boisson énergisante selon certaines personnes..... répondit elle, se rendant compte trop tard qu'elle était désormais atteinte du syndrome Rachel Berry et qu'elle se mettait à parler trop visiblement. Vite que quelqu'un lui apporte un contre-poison de toute urgence, elle ne voulait pas finir assassinée pour avoir trop parler!!!!!

Voyant l'effort considérable que Leah faisait pour se lever et le fait qu'elle toucha sa cheville gauche, Allyson comprit qu'il valait mieux pour elle qu'elle reste assise encore un moment.

T'en fais pas pour ça, le plus important c'est que tu te reposes. Bouges pas, je vais aller te chercher un truc à manger au distributeur. Tu aimerais quoi??? lui demanda t'elle. Une fois que Leah lui eut répondu, Allyson se rendit jusqu'au distributeur qui se trouvait dans le couloir et lui donna le paquet de schoko-bons quand elle fut de retour dans la pièce.

Alors, tu vas participer à l'audition pour faire partie des Awesome Directions ou non? l'interrogea t'elle, se mangeant une part de brownie au chocolat qu'elle avait fait la veille et dont il restait une part qu'elle avait pris au nez et à la barbe de Rachel ce matin même alors qu'elle la voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Mar 1 Mar - 14:06

    Lorsque Hallie s'était levée ce matin, elle n'aurait jamais imaginé qu'en l'espace d'une seule journée tout allait prendre un sens nouveau au sein du lycée. En effet, la rivalité Awesome Voices et New Directions avaient, lui semblait-il, qu'elle s'était stabilisée, bien que les rapports ne restaient pas amicaux. Les Sectionals approchaient à grand pas, et tous savaient que tout allait se jouer sur la scène. Seulement, en plein après-midi, lorsque Hallie était encore en cours d'éducation physique, l'annonce du principal Figgins a fait fureur. Il annonçait la fusion des Awesome Vocies et des New Directions, dans le but de créer une seule et même chorale pour participer aux Sectionals: les Awesome Directions. Inutile de dire qu'en l'espace de dix minutes, le lycée était devenu un véritable lieu de manifestation. Entre les choristes qui scandaient et les footballeurs qui s'apostrophaient que l'on donne autant d'importance aux chorales, le chaos semblait avoir pénétré le lycée McKinley. De son côté, Hallie était restée stoïque, muette, incapable de prononcer un mot. Elle avait eu dans l'espoir de décrocher un solo pour les Sectionals, mais à présent, tout était remis en cause: tout son travail ainsi que toute sa motivation. Et pour cause: seulement douze choristes allaient pouvoir entrer dans les Awesome Directions, ceux-ci seront choisis par le biais d'une audition. Autant dire que c'était impossible pour la pianiste de sortir du lot: Entre une Rachel Berry au sommet de sa forme, une Mercedes Jones à la voix incomparable, une Brittany Pierce ayant le rythme dans la peau, Hallie allait avoir du mal à se sortir de la banalité. S'y ajoutent aussi les Awesome Voices, tous plus talentueux les uns que les autres. Et malgré ce que l'on pourrait penser en la voyant aussi démunie, elle allait prendre part à l'audition. Elle se sentait Awesome Voices plus que jamais.

    Et c'est avec cette idée de tout déchirer qu'elle se dirigea, après les cours, vers la salle des (ex ?) Awesome Voices, où elle avait laissé son classeur contenant ses partitions. Il lui fallait de l'entrainement et plus vite elle rentrerait, plus vite elle pourrait travailler. Elle passa l'entrée de la salle de musique et eut la surprise de croiser Leah et Allyson. Hallie ne connaissait pas vraiment la première, elle savait que c'était un atout majeur de la chorale, mais concernant la seconde, la pianiste ne pouvait la connaître davantage: Allyson Keenan, nouvelle membre des Awesome Voices et rivale incontestée d'Hallie. Pourtant leur rivalité était mise de côté le temps de leur collaboration pour le concours interne, ce qui n'enchantait absolument pas la brune. Décidant de faire bonne figure, elle s'arma d'un sourire scotché à ses lèvres, elle avait l'habitude de se montrer fière devant Allyson et non timide comme elle l'aurait fait pour n'importe qui d'autre. Elle prit conscience qu'il était peut-être temps de prendre la parole, la politesse se devait toujours d'être présente, n'est-ce pas ?

    - Salut les filles, fit Hallie en les saluant d'un léger mouvement de la main.

    Alors qu'elle allait leur demander si elles n'auraient pas aperçu un classeur bleu marine, elle comprit qu'il se passait quelque chose devant elle. Elle resta immobile quelques secondes, le temps d'identifier correctement les deux filles et vit que Leah ne semblait pas au milieu de sa forme. Abandonnant son classeur, elle préféra se concentrer sur sa collègue.

    - Est-ce que tout va bien ? lui lança-t-elle, avec une voix beaucoup moins confiante que précédemment, et ignorant complètement Allyson, bien qu'elle ait vite compris que cette dernière semblait l'aider, chose qu'elle ne pouvait pas nier, car Allyson semblait quand même montrer quelques qualités, alors autant les reconnaître d'emblée mais en silence.

    Sympathiser avec elle était l'idée la plus lointaine qu'elle avait dans l'esprit, déjà qu'elle arrivait à être aimable avec elle durant les heures en dehors pour leur numéro sur Sweet Dreams, il ne fallait pas non plus trop en demander. Mais pour le moment, c'était Leah qui la préoccupait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Mar 1 Mar - 19:11

    Leah fut reconnaissante à Allyson de ne pas lui faire part de ses doutes sur les réelles raisons de ce malaise. Il était évident qu’elle était sceptique quand à un « petit » accès de fatigue, l’expression « Mais c’est ça bien sur, et la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu » était restée quelques secondes sur le visage de sa collègue de chorale. Puis, elle avait conclu que le principal était de Leah aille mieux. Allyson se mit à parler avec un débit impressionnant mais la pom-pom girl ne l’écoutait pas aussi attentivement qu’elle aurait du. Car il y avait quelque chose qui la tracassait plus que tout, elle avait mal à sa cheville gauche. Une douleur qui lui avait paru bénigne au départ alors qu’elle était encore prise des symptômes du malaise. Mais maintenant que le vertige s’estompait, la douleur commençait à irradier et elle sentait bien qu’elle s’était blessée. Elle priait intérieurement pour que ce ne soit pas cassé, que ce soit une simple torsion qui serait remise après deux jours enserrée dans un bandage. Oh zut, Allyson parlait encore, elle lui proposait une friandise. Leah, un peu à côté de la plaque, évoqua son amour inconditionnel pour les Schoko-bons et elle se retrouva avec une poche de ces bonbons chocolatés entre les mains. Elle piocha dedans, défroissa le papier et goba son premier œuf. Elle ferma les yeux pour se laisser envahir par la douceur du délicieux chocolat avec un coeur au lait fondant et de petits éclats de noisettes croquants… On se serait cru dans une pub, un peu plus et la deuxième bouchée aurait soigné l’entorse naissante de la chanteuse.

    Ah non, elle avait toujours mal. Elle enfourna un second chocolat dans sa bouche quand Allyson aborda le sujet brûlant du moment : les Awesome Directions. Bien sur, tout le monde allait se regarder en chien de faïence pour savoir qui trahirait qui, qui était prêt à pactiser avec l’ennemi, qui n’était pas assez passionné pour persévérer… Puis, une fois les sélections annoncées, ce serait un autre jugement. Qui est meilleur que qui ? Un tel a été favorisé ? Une telle ne mérite pas sa place aux sectionnals. Mais malgré tout ça, Leah ne pouvait pas imaginer renoncer à participer à ce concours alors qu’elle avait enfin envoyé balader ses réticences pour faire partie de la chorale. Ainsi, elle répondit sans attendre, la bouche encore pleine :

      « Bien chur ! Che vais pas laicher tomber comme cha… »


    Elle déglutit pour avaler la friandise et passa sa langue sur ses dents pour retirer l’excédent de chocolat qui pouvait s’y être déposé. Elle allait répondre à nouveau mais cette fois sans l’entrave pâteuse et lactée dans sa bouche (Le schoko-bon, petits pervers !). Elle n’en eut pas la temps car la porte entrouverte laissa apparaître Hallie. Elle n’eut pas l’air de remarquer tout de suite que Leah était blanche comme un linge et assise sur le sol. Elle les salua et la cheerleader répondit d’un sourire sincère. Elle ne la connaissait pas plus que ça et elle n’avait aucun a priori. Voyant qu’elle jetait un coup d’œil dans la salle, Leah décida que c’était le moment de se lever. Elle posa le paquet de chocolats au sol, pivota pour se retrouver à genoux sur le sol et prit appui sur Ally qui lui offrait son aide pour se relever. C’est alors que Hallie sembla remarquer le teint cireux de la blonde, elle lui demanda si ça allait. Leah ne répondit pas tout de suite, elle tenta de poser son pied gauche par terre, jusqu’à présent maintenu en l’air. Aïe. Non elle ne pouvait pas, elle se mit alors à sauter sur un pied aidée d’Allyson pour regagner une chaise où s’asseoir. Durant ce court trajet, elle répondit à Hallie :

      « Ca va mieux, j’ai fait un petit malaise alors que j’étais en pleine pirouette. Je me suis tordu la cheville apparemment… »


    Elle se laissa tomber lourdement sur le siège et souleva son mollet gauche pour le caler sur sa cuisse droite et pouvoir examiner plus attentivement sa cheville. Elle lui parut gonflée et ça n’était pas bon signe, en posant ses doigts froids dessus, elle sentait le muscle qui chauffait sous la peau… Ah non, pas ça… Pas un arrêt de danse, surtout pas. Elle se ferait virer des Cheerios et manquerait les Sectionnals ! Elle releva la tête vers les deux jeunes filles et sembla déceler une certaine tension. Elles étaient en froid ? Leah n’avait pas trop suivi les amitiés ou inimitiés du Glee Club ces derniers temps. Elle décida de briser la glace en revenant au sujet de conversation du moment :

      « Ally me demandait si j’allais tenter les auditions pour les Awesome Directions. Pour moi, c’est certain, je n’ai pas tant bossé pour rien. Et puis si M. Ryan n’est plus le seul en charge j’ai peut-être une chance d’obtenir un solo… » ironisa-t-elle. « Et vous les filles, vous comptez faire quoi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Lun 7 Mar - 19:17

Alors qu'elle était encore en train de discuter avec Leah, Allyson lui demanda si elle serait capable de passer l'audition malgré ce qui semblait être plus qu'un accès de fatigue. Comprenant à moitié vu le fait que Leah soit en train de manger des friandises qu'elle lui avait achetées au distributeur, elle se contenta d'hocher simplement la tête, ayant compris l'essentiel malgré tout.


Ce fut à ce moment là qu'Hallie Halloway fit son entrée dans la pièce sans même les regarder en premier lieu, se contentant visiblement de chercher quelque chose dans la salle de répétition. Ce ne fut qu'ensuite qu'elle leur adressa la parole. Il fallait croire que la haine qu'elle avait à son égard n'était pas changée bien loin de là car durant tout le temps qu'elle parla, elle ne la regarda pas une seule fois. Les laissant parler toutes les deux, la jeune femme aida néanmoins Leah à se lever et à faire les quelques pas qui la séparaient d'une chaise où elle s'assit et contempla sa cheville qu'elle avait surélevée. Il n'était pas bien difficile vu le fait que celle semblait avoir une taille anormalement grosse et l'air contrarié de Leah pour deviner que cela n'était pas du tout bon signe. Mais quelques secondes plus tard, la mine résolue, la jeune Cheerios leur annonça qu'il était hors de question pour elle d'abandonner avant de leur demander ce qu'elles comptaient faire.

Je ne passerais pas l'audition pour ma part. Non pas que je ne pense pas avoir aucune chance mais je préfère me cantonner en tant qu'Awesome Voices plutôt qu'en Awesome Directions. Mais je pense que certaines personnes seront ravies de mon abandon, donc ça ne me pose aucun souci là dessus. répondit elle, souriant à Leah. Si là dessus, Hallie ne comprenait pas le message..... Mais se désintéressant de la brunette qui restait plantée là comme si elle voulait prendre racine, Allyson interrogea tout de même Leah. Comment tu vas faire pour ta jambe? Je ne suis pas experte là dedans mais il n'y a pas un risque que ça s'aggrave si tu danses avec une foulure. Mais ça ressemble davantage à une entorse selon moi, tu sais.... dit elle, affichant un air désolé pour elle. Cependant elle sentait que celle ci n'allait pas renoncer aussi facilement. Résolue et déterminée à passer l'audition et la réussir, elle ferait tout pour être prise parmi les Awesome Directions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Jeu 10 Mar - 18:37

    La journée ne semblait visiblement pas être en faveur de Leah. Entre une chorale qui explose littéralement et un accident de danse, il était bien judicieux de dire que la chance ne semblait pas être de son côté. N'ayant jamais fait de véritables figures gymnastiques, ou d'un sport d'un autre domaine d'ailleurs, Hallie ne pouvait pas vraiment se prononcer sur le mal exact dont pouvait souffrir la jeune femme, elle se passa naturellement de commentaires qui auraient pu se faire constructifs concernant la blessure. Néanmoins, la taille de la cheville de Leah semblait bien plus grosse qu'elle se devait d'être habituellement. Un rendez-vous chez un médecin serait certainement plus judicieux, ce dont la jeune Halloway ne manqua pas de le lui faire remarquer:

    - Je n'y connais strictement rien, mais.. si ta cheville te fait affreusement souffrir un rendez-vous chez un médecin serait plus prudent..

    Une seconde passa avant que la jeune pianiste ne fit un lien entre la blessure et les auditions. Il était vrai qu'un rendez-vous chez un spécialiste aurait normalement été d'usage, seulement, si il s'agissait bel et bien d'une entorse, le médecin signerait un arrêt concernant les activités sportives, ce qui concernait la danse également. Et Dieu seul sait à quel point danser est essentiel pour la compétition de chorale. Aussi, Hallie ne trouva d'autres moyens de se punir de cette mauvaise idée qu'en se mordant la langue. Heureusement, la conversation suivit son cours, sans qu'une réflexion ne se soit glissée quant à la suggestion de la choriste brune, et, par le plus grand des hasards, cette discussion amena à un sujet bien épineux: les Sectionals et les auditions la précédent afin de déterminer les douze choristes qui formeront les Awesome Directions. Dans les paroles de sa camarade, il y avait du vrai: si Monsieur Ryan n'était pas le seul juge, la plupart des choristes avaient leur chance de briller. Plus perfectionniste que lui, on mourrait; ce qui pouvait se révéler une qualité, forcément, mais aussi un défaut, car le tact n'est pas l'arme la plus couramment utilisée pour un perfectionniste. Hallie comprit alors qu'elle n'était pas la seule tête de turc de la chorale, et cela eut le don de la soulager quelque peu. A son tour, Allyson prit la parole, et, à son habitude, cette dernière se faisait rebelle. Hallie pouvait comprendre son refus, renoncer à Awesome Voices pour Awesome Directions pourrait être mal vu. Et Allyson ne serait pas égale à elle-même sans un pique lancé en direction d'Hallie, mais, cette dernière ne le prit pas mal, puisqu'il y avait une grande part de vérité: La pianiste se réjouissait intérieurement de son abandon, cela lui laissait une chance de plus.

    - C'est dommage, commenta simplement Hallie dans une intonation naturelle, bien que l'on pouvait bien comprendre qu'elle n'y pensait pas un mot. Me concernant, je vais essayer, et si Monsieur Ryan n'est pas le seul juge, j'ai peut-être également une chance alors..

    Elle commenta sa dernière phrase par un croisement de doigts. Elle connaissait peu Will Schuester, mais elle comptait en quelques sortes sur lui, bien que dans un sens, elle s'attendait à ce que chacun des deux directeurs ne défendent sa chorale, d'où, peut-être l'avantage d'être choisie par Bryan Ryan. Il va falloir attendre. En l'espace de quelques secondes, l'animosité entre Allyson et Hallie redescendit un peu quand l'état de Leah revint dans la conversation. Il était vrai que passer l'audition avec une jambe défectueuse n'allait pas aider Leah. Une certaine pensée plus négative traversa également l'esprit de la pianiste: Si Leah était choisie, ne risquerait-elle pas de rendre la tâche plus difficile aux Awesome Directions ? La honte s'installa dans les pensées de l'adolescente. Elle ne pouvait décemment pas penser de façon égoïste. La jeune fille se faisait presque horreur. C'est pour cela qu'elle décida de se pencher sur la question après Allyson.

    - En fait.. Si tu vas chez le médecin, il va t'arrêter, car je ne pense pas que ta blessure soit superficielle.. D'un autre côté, ça pourrait empirer, fit-elle observer avec une voix qui se montrait mal assurée.

    Consciente de n'avoir prononcer que des paroles plus que négatives, Hallie poursuivit son argumentation, d'abord pour elle-même. Il y avait une certaine marge après tout entre les auditions et les Sectionals, si Leah est choisie et qu'elle se sent bien, c'était le principal, et dans le contraire, si elle ne se sent pas apte à la compétition, elle pourra toujours se désister avant la compétition. Dans tous les cas, Hallie ne doutait pas que Leah était apte à prendre la meilleure décision qui soit. Forgée dans sa tête, la jeune fille se lança enfin formuler des formules plus positives que les premières:

    - En même temps, si l'audition ne se base que sur le chant, tu as toutes tes chances, on n'a jamais vu une cheville pousser la chansonnette..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Mar 15 Mar - 2:15

    Leah acquiesça avec discipline à la remarque d’Hallie sur le fait d’aller voir un médecin comme si elle avait été sa mère et que la blonde essayait de s’en débarrasser en sachant très bien qu’elle ferait le contraire de ce qu’elle lui avait conseillé. Puis, le sujet changea. Leah était contente que pendant quelques secondes les deux AV arrêtent de la regarder comme si elle allait à nouveau s’évanouir. Elles répondirent chacune leur tour à leurs ambitions concernant les auditions organisées pour que douze choristes forment une nouvelle chorale qui se présenterait aux Sectionnals. Allyson ne semblait pas vouloir participer à l’aventure Awesome Directions, elle lança d’ailleurs une pique qui sembla directement destinée à Hallie. Leah les regarda alternativement, oh non, elles n’allaient pas se crêper le chignon devant elle n’est-ce pas ? D’autant qu’elle serait incapable de les séparer avec sa cheville en vrac ! Mais Hallie répondit avec calme en s’émouvant faussement de cet abandon. Leah soupira silencieusement puis elle répondit à Hallie :

      « Oui, je ne supporte plus d’être la tête de turc de M. Ryan… »


    Mais visiblement, il y avait quelque chose qui tracassait davantage les deux filles que le manque de solo qu’elle recevait. A vrai dire, Leah aussi ne pouvait pas penser à autre chose. Premièrement, parce qu’elle avait mal, mais surtout parce qu’elle savait les conséquences que cette blessure pourrait entraîner. Inaptitude en danse, refus de sa candidature pour les Awesome Directions, pas de Sectionnals et elle serait aussi virée des Cheerios au moins temporairement si Sue Sylvester savait qu’elle ne pouvait assurer les chorégraphies. Déjà qu’elle l’avait dans sa ligne de mire pour être trop gourmande, ça n’allait pas s’arranger. Les paroles d’Allyson évoquant entorse et foulure effacèrent toute trace de sourire sur le visage de la jeune fille. Elle répondit peut-être un peu trop froidement :

      « Non, ce n’est ni une entorse, ni une foulure. Juste une petite torsion bénigne. Demain je pourrai danser avec un strap. »


    Le strap était une méthode de sportif pour pouvoir participer à une compétition ou toute autre démonstration malgré une blessure à la cheville. Des danseuses étoiles faisaient des pointes pendant deux heures avec une entorse grace à ce procédé. Bien entendu, ça ne faisait pas disparaître totalement la douleur mais cela aidait. Mais elle ne le dirait pas à ses deux collègues de chant. Pas plus qu’elle ne leur avouerait qu’elle ne croyait pas une seconde avoir échappé à l’entorse. Demain matin, elle enroulerait sa cheville et son mollet d’un bandage savamment serré, et tout irait pour le mieux… A part qu’elle devrait ajouter des guêtres à son accoutrement de Cheerios. Elle dirait qu’elle avait froid et ce serait tout… A moins… A moins que les filles ne la dénoncent. Hallie souleva d’ailleurs l’inconvénient qu’une visite chez le médecin présenterait. Elle lui lança un sourire quelque peu ironique et répondit :

      « Oui, il m’arrêterait parce que les médecins sont idiots et peureux. Ce n'est pas grave ce que j'ai. »


    Hallie, sentant qu’elle avait été quelque peu négative, se reprit en arguant que l’audition ne serait peut-être basée que sur le chant. C’était pour remonter le moral de la Cheerios mais ça n’était pas efficace. Leah ne voulait pas renoncer à la danse, même pour quelques semaines ! La danse était son domaine, sa force et même si elle avait une belle voix, elle n’était pas certaine que sans ses démonstrations de pas elle entrerait dans la chorale recomposée. Elle rajouta donc en mentant un peu pour enjoliver son récit :

      « Non mais ce n’est pas la question, je redanserai dès demain. Ne vous inquiétez pas, ça m’est déjà arrivé une chute comme ça, je n’ai eu aucun problème par la suite. »


    Elle afficha un sourire confiant aux deux jeunes femmes en espérant qu’elles allaient la croire sur parole. Elle n’avait pas besoin de deux compétitrices qui décideraient de jouer sa bonne conscience en lui rappelant sans cesse que cette blessure empirerait, qu’elle risquait de faire perdre McKinley si elle s’effondrait sur la scène… Elle devait leur dire de garder le secret… Mais comment faire pour qu’elles ne décident pas de foncer dans le bureau de Figgins ou auprès de Bryan Ryan pour la balancer ? Après tout, Leah ne connaissait pas Ally plus que ça et Hallie avait l’air motivée pour rejoindre la nouvelle chorale… Peut-être au point d’éliminer une concurrente gênante… Leah savait ce qu’il fallait qu’elle fasse, jouer sur la corde sensible, c’était son seul atout pour le moment. Ainsi, elle laissa son sourire faner sur ses traits, regarda ses genoux comme perdues dans les méandres de ses pensées accablantes. Puis, elle leva un regard humide plus particulièrement adressé à Hallie. Quelle actrice je fais, pensa-t-elle. Mais en même temps, les émotions étaient réelles, sa vie n’était pas rose, elle ne mentirait pas totalement quand elle allait les amadouer. Elle se lança alors :

      « Je… Je peux vous demander de garder cet incident secret, les filles ? Je sais que c’est beaucoup vous demander mais je dois absolument aller aux Sectionnals, ça rendra tellement fière ma grand-mère. Vous savez c’est la seule famille qu’il me reste… »


    Elle n’était pas du genre à raconter sa vie, ainsi elle évita de dire que ses parents étaient décédés dans l’attentat du 11 septembre et que sa grand-mère était atteinte d’Alzheimer. Elle n’avait pas le choix, elle devait s’assurer de participer à la compétition. Car comme dans tout ce qu’elle entreprenait, Leah devait aller au sommet. C’était une drogue pour elle et le résultat d’un attachement particulier au souvenir de ses parents si fiers de ses talents artistiques, qui prédisaient qu’elle serait une grande artiste avant même ses six ans.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Sam 19 Mar - 20:43

Il ne faisait aucun doute en voyant la tête que faisait Leah qu'elle était résolue à participer malgré la douleur, aux Sectionnals, quitte à se retrouver plâtrée ensuite pendant de longs mois. Têtue comme une bourrique mais Ally savait que c'était l'ambition qui la faisait endurer la souffrance à tel point pour faire partie des Awesome Direction. Étant la meilleure amie de celle ci, Ally en était sûr et certaine et ce qu'elle entendit ensuite ne lui fit que confirmer ce qu'elle savait déjà en observant la Cheerleader et son air résolu. Pouvait elle l'en blâmer? Vraisemblablement non parce qu'elle savait que dans une situation similaire, Ally aurait agi absolument de la même manière qu'elle.

Ce fut pour cela que, bien que ne la croyant pas un seul instant, Allyson ne répondit rien, n'étant pas du tout dupe cependant. Cela la renforça dans l'idée de ne pas participer aux Sectionnals, afin de laisser une chance supplémentaire à sa meilleure amie. Celle ci joua ensuite la carte de l'émotion en disant que cela rendrait fière sa grand mère. Une fois de plus, l'adolescente se contenta d'acquiescer puis se tourna vers Hallie.

Tu pourrais aller chercher un slushy ou deux? Ça refroidira déjà sa cheville et on pourra prendre les glaçons pour que la douleur soit moins forte. lui demanda t'elle. La brunette acquiesça et fila chercher des slushys à défaut de vrais glaçons. Une fois qu'elles furent seules toutes les deux, Ally parla sérieusement à sa meilleure amie.

Tu as intérêt, qu'une fois que tu as fini d'aller chez le docteur pour savoir ce que tu as exactement. Et je suis prête à te conduire là bas moi même, Leah. Je sais que tu fais ça pour faire partie des Awesome Directions et je ne répéterais rien à personne mais s'il te plait, fais attention tout de même. Ta cheville est fragile malgré tout et ça risque d'empirer. Si tu sens que tu souffres trop, arrêtes. Tu auras des autres occasions, ok??? Et dans le pire des cas, je passerais la sélection à ta place pour que tu sois acceptée dedans, si c'est véritablement ce que tu veux. lui dit elle, le plus sérieusement du monde. Elle ne put en dire davantage que Leah prit la parole et qu'ensuite Hallie revint avec les slushys, sans s'être fait remarquer par qui que ce soit, par chance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Ven 25 Mar - 17:57

L'entêtement de sa camarade avait le don d'amuser Hallie. Malgré la douleur qu'elle ressentait, Leah était non seulement capable de faire de l'humour mais aussi de montrer totue sa détermination. Intérieurement, la jeune femme regrettait que le directeur de leur chorale ne soit pas présent, car il aurait bien vu qu'en Leah se cachait bien une Awesome Voices pure et dure, prête à se mettre en danger afin de montrer de quoi elle était capable. Cela forçait l'admiration, car peu de personnes persisteraient à auditionner, Hallie en faisait partie. Les mots manquaient à la jeune pianiste à ce moment-ci. Elle n'avait aucune envie d'insister davantage sur la nécessité d'aller voir un médecin et elle ne savait pas vraiment ce qu'elle pourrait dire. Finalement, aucun mot ne sortit de sa bouche et elle resta muette le temps de quelques secondes, balayant néanmoins la salle de répétition à la recherche de son classeur. Ce mutisme persista jusqu'à ce qu'Allyson lui demanda si elle pouvait aller chercher un slushy, "ou deux" comme elle l'avait précisée. Hallie acquiesça en hochant la tête, et, sans dire un mot, elle quitta la salle afin de se rendre à l'autre bout du couloir afin d'aller prendre la boisson désirée. C'était la première fois qu'elle allait au distributeur de slushy, et on pouvait y déceler une certaine ironie du sort dans ce contexte-ci: les membres de la chorale avait l'habitude se prendre le contenu de glace pilée dans la figure, et non d'aller en chercher. En ayant obtenu deux, elle fit demi-tour, et sur son passage, bien qu'elle se faisait aussi petite que possible, l'envie de lancer ses deux gobelets sur des Cheerios lui traversa l'esprit, surtout que Katy était présente sur son chemin. Mais cela n'en resta qu'au stade de l'idée.

Pénétrant une nouvelle fois dans la salle des répétitions, l'adolescente savait ce qu'elle avait à faire cette fois-ci, elle se rendit néanmoins compte qu'elle interrompait une conversation. La curiosité ne faisant pas partie de ses habitudes, elle ne tenta même pas de chercher ce qui a pu être échangé entre les deux choristes en son absence. Arrivée près des deux filles, Hallie posa les deux slushies sur la chaise se situant à côté de Leah, afin qu'elle puisse les manipuler à son envie. Cette dernière prit la parole, et ce qui sortit de sa bouche n'étonna guère la pianiste brune. Elle voulait garder ceci secret. Évidemment, dans ce cas-ci, on était dans le droit de se demander si c'était judicieux, car si Leah était acceptée et que lors des Sectionals un problème survenait, les deux chorales allaient forcément en subir les conséquences. Seulement, elle se sentait mal placée pour faire la morale à Leah, et si cette dernière insistait sur le fait qu'elle allait pouvoir gérer, ne pas lui faire confiance serait la déshonorer.

- Je garderai ceci pour moi, lui promit la choriste en posant sa main sur l'épaule de sa camarade.

Après avoir lancé un dernier regard envers Allyson, la jeune Halloway sentait qu'il était temps pour elle de déguerpir, de laisser les deux jeunes femmes ensemble. Au bon moment, son classeur apparu dans son champ de vision. Elle se déplaça jusqu'à celui-ci, vérifia si sa partition était bien à l'intérieur, ce qui était heureusement le cas, et rejoignit les deux membres de sa chorale.

- Je vais vous laisser, déclara-t-elle aux deux filles, il va falloir que je m'y mette sérieusement aussi..

Elle montra son classeur comme pour prouver qu'elle allait travailler. Elle échangea un dernier sourire et regard avec Leah:

- Attention à toi la prochaine fois ! s'exclama-t-elle envers elle, cette phrase faisant office de salutations. Bonne journée à vous les filles !

Elle patienta quelques secondes avant de détourner et de quitter définitivement la salle des Awesome Voices. Sur le chemin du retour, elle espérait sincèrement que Leah irait mieux, que son état se remettrait. Prochaine destination: les auditions !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Sam 2 Avr - 13:54

Leah avait envie de rentrer chez elle à présent, de soigner sa cheville sans avoir besoin de masquer les grimaces de douleur de son visage pour que personne ne s’inquiète. Sa grand-mère ne remarquerait même pas qu’elle boitait ou alors elle oublierait au bout de quelques minutes l’excuse bidon que sa petite-fille lui servirait. Allyson de son côté semblait avoir pris les choses en main, elle demanda à Hallie d’aller chercher du slushy pour refroidir l’entorse. Leah se serait bien passée de ces attentions. Même si c’était prévenant de sa part, la cheerleader sentait comme une pression descendre au fur et à mesure sur ses épaules. Ces deux filles savaient pour sa blessure et elles n’étaient sûrement pas dupes de son petit cinéma comme quoi ce n’était rien du tout. Et si Allyson s’inquiétait trop pour elle, si elle venait prendre des nouvelles et suivre l’évolution de la blessure de la jeune fille, alors cela risquait de se remarquer, de se savoir ou même peut-être qu’Allyson irait en parler à un adulte en croyant aider. Mais cela n’aiderait pas du tout Leah, du moins c’est ce qu’elle pensait.

Une fois qu’Hallie avait quitté la pièce, Allyson s’était mis à parler très vite sur le ton de la confidence. Ce qu’elle débita fit pâlir Leah. Exactement ce qu’elle redoutait : Ally se sentait concernée maintenant et inquiète. Elle lui enjoignait de voir un médecin, et voulait même l’y conduire elle-même, elle lui disait qu’il fallait qu’elle arrête si jamais elle ressentait une douleur et surtout, elle lui proposait d’auditionner à sa place. Leah ne comprenait pas vraiment, malgré leur couleur de cheveux qui pouvait être ressemblante, comment Allyson comptait se faire passer pour elle. Elle déglutit difficilement et répondit en gardant son calme et sans montrer l’hostilité que la gentillesse d’Allyson lui évoquait :

    « Ecoute Ally, tout va bien se passer, je vais aller voir le médecin. Ma grand-mère m’emmènera si je ne peux pas conduire mais il y a peu de chances que ça arrive. Je vais prendre soin de moi, ne t’en fais pas. Ne te fais surtout pas de soucis pour moi, ça me gêne. Et pour les auditions, même si M. Ryan me considère comme de la tapisserie je ne pense pas qu’il va me confondr… »


Hallie entra dans la pièce, Slushy en main, et Leah s’interrompit dans sa réponse sans savoir vraiment pourquoi. De toutes façons, elle avait dit ce qu’elle avait à dire. Elle accepta sans rechigner de tenir le gobelet glacial contre sa cheville pendant plusieurs secondes. Il fallait avouer que ce n’était pas désagréable, ça la soulageait même carrément mais il ne fallait pas qu’elle laisse voir aux deux chanteuses qu’elle avait si mal que ça. Leah se tourna alternativement vers Ally et Hallie pour leur demander de garder le secret, elle jouait peut-être un peu sur la corde sensible en évoquant sa grand-mère mais elle ne s’en sentit pas coupable d’autant qu’elle aurait pu y aller beaucoup plus fort en matière de violons. Hallie l’assura immédiatement qu’elle ne répèterait rien à personne, Ally lui avait dit la même chose dans sa tirade sur les bienfaits du médecin. Mais étrangement, le fait que Allyson se sente si concerné donnait des doutes à la jeune pompom girl sur sa capacité à garder la chute de sa collègue de chorale pour elle. Leah avait peur que par excès de gentillesse, elle ne trahisse la danseuse. Elle répondit comme si elle s’adressait aux deux jeunes femmes mais regardant plus Hallie qui venait juste de lui donner sa confiance :


    « Merci, les filles, je vous revaudrais ça. »


Puis Hallie retrouva son classeur égaré et annonça qu’il était temps qu’elle s’eclipse. Leah lui fit un sourire sincère quand elle lui demanda de faire attention à elle la prochaine fois. Elle lui lança en guise de salutations : « Bosse bien alors. ». Elle se retrouva alors en tête à tête avec Ally, un gobelet de Slushy en train de goutter sur sa cheville et un autre l’attendant sur le siège à côté. Elle posa le premier à moitié fondu et attrapa le deuxième mais le porta à sa bouche. Elle en avala deux gorgées glacées et eut l’impression que son cerveau se transformait en glace. Elle eut un frisson et reposa le gobelet à moitié vide à côté d’elle. Quelques secondes de silence un peu gêné et elle conclut en mentant en partie :

    « Bon ben je vais rentrer chez moi et aller voir mon médecin. Je suis sûre que c’est rien, ne t’inquiète pas pour moi. »


Elle se remit debout titubant légèrement sous son brusque changement de position. Elle n’avait pas ôté sa chaussure, c’était réfléchi car si elle l’avait enlevée, elle n’aurait pas pu la remettre sous l’effet du gonflement. Elle posa son pied par terre, une violente décharge de douleur remonta dans son pied et son mollet. Ne grimace pas, ne grimace pas… Bon ce n’était pas gagné, il fallait qu’elle prenne vite congé. Elle fit deux pas en boitillant mais se forçant à appuyer un peu sur son pied blessé et se retourna vers Ally avec un regard suppliant :

    « Je vais rejoindre ma voiture, par chance, elle est garée près de la sortie. Dis, tu veux bien t’occuper de virer les gobelets et le paquet de Kinder de la salle pour ne pas que M. Ryan gueule demain ? »


Elle sourit à Ally en priant pour qu’elle tienne sa langue, puis elle partit en boitant, son sac heureusement plutôt léger sur l’épaule. Maintenant qu’elle tournait le dos à Ally elle ne se retint pas d’afficher la douleur que son entorse provoquait. Elle se retrouva dans les couloirs où elle fit tout pour cacher son claudiquement et sortit pour enfin s’asseoir dans sa voiture. Là elle soupira bruyamment. Elle avait vraiment très mal. Eh merde comment allait-elle faire ? Elle se sentait bien incapable de conduire pour ce soir avant de se soigner et de prendre un bon paquet d’antalgiques. Elle pensa immédiatement à une personne et personne d’autre. Elle ouvrit son téléphone, glissa jusqu’en bas du répertoire et appela Ryder, son meilleur ami, toujours là pour elle :

    « Dis, tu peux venir me chercher au lycée ? J’ai comme qui dirait un petit problème… »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   Ven 22 Avr - 15:31

RP CLOS (désolée, je ne voyais pas quoi rajouter de plus :/)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Why are you hugging the floor?   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Why are you hugging the floor?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-