Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Le client est roi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
05. Le client est roi. Empty
MessageSujet: 05. Le client est roi.   05. Le client est roi. EmptyMer 16 Fév - 20:44

    Duncan entra dans le café , un bouquin sous le bras sans vraiment s'imaginer bosser dans un tel endroit , ou même bosser tout court. Ca craignait vraiment actuellement pour lui au niveau de ses notes , Saphira était très distrayante , il n'arrivait pas à se concentrer. En même il n'en avait pas la réelle envie. Ses parents montraient très peu d'interet à ses resultats. De toute façon on pouvait considérer qu'il toucherait un joli petit héritage , et donc qu'il avait moins de questions à se poser que d'autres au sujet de l'avenir. Cependant ses notes menaçaient de le faire virer du football , et ça , il ne pouvait pas l'imaginer.

    Le starbucks grouillait en permanence de jeunes. S'il avait été motivé a travailler , il serait rester chez lui , aurait mit par terre tout ce qui s'entassait sur ce qu'on pouvait definir comme un bureau, meme si il ne lui avait jamais reellement servit. Duncan ne le considerait meme plus comme un lieu de travail , c'était juste trés pratique pour y balancer toutes ses affaires. Il posa les yeux sur l'enorme bouquin sous son bras , et poussa un lourd soupire. Il alla finalement au comptoir , un bon café ne serait sûrement pas de trop.

    Il s'installa contre un mur , laissa tomber son livre sur l'immense plan de travail et chercha des yeux une serveuse a qui s'adresser. Il detestait les fins de journees comme celles ci. Il était completement crever , et il aurait bien aimer balancer ce livre dans la tête de quelqu'un. Apres quelques secondes de reflexion il decida que ce n'était pas le moment de bosser , meme si il ne trouvait jamais de bon moment pour cela. N'ayant rien prit pour ranger ce pavé il decida de le laisser la , le temps de recharger ses batteries.

    Une jeune femme vint finalement vers lui et il la reconnut de suite. Frankie était une de ses amies d'enfance. Leurs parents se connaissaient depuis trés longtemps , et ils avaient donc passer de longs moments enssemble. Deja a l'epoque , Duncan prennait un malin plaisir a l'embeter , mais cela était toujours rester assez gentil. De plus Frankie n'avait jamais était du genre a prendre tout ce qui sort de la bouche de Duncan au sérieux. Leur relation avait toujours fonctionner ainsi et le jeune homme n'avait pas envie que cela change. Un sourire se dessina sur son visage alors qu'elle s'approchait de lui.

    Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05. Le client est roi. Empty
MessageSujet: Re: 05. Le client est roi.   05. Le client est roi. EmptyMer 16 Fév - 22:32

La journée était passée trop vite au goût de la jeune Thompson. Aussi étonnant que cela puisse paraître venant d'elle, elle regrettait presque de devoir quitter la salle d'espagnol après que la sonnerie eut déclaré la fin des cours. Elle devait se faire une raison, la vie à Lima était bien différente de celle qu'elle vivait au camp de redressement. Et elle commençait à peine à voir l'ampleur des avantages que cela lui procurait ; à savoir confort et régularité. Frankie réunit rapidement ses affaires et les rangea dans son sac, avant de se lever pour sortir de la salle. Comme n'importe qu'elle autre fille de riche de son âge, elle aurait sans doute dû rejoindre les cheerios, des amis, s'amuser au lieu de penser à la montagne de devoirs qui l'attendait. Seulement premièrement, elle ne faisait plus partie des filles populaires du lycée et elle n'était pas sûr que cela lui manquait vraiment, et deuxièmement si elle désirait vraiment avoir son appartement pour enfin quitter le nid familial, ce n'était pas en loupant des heures de travail que cela progresserait. C'est pourquoi après être passée déposer quelques affaires à son casier, Frankie sortie du lycée pour rejoindre à pied le centre-ville.

À peine fut-elle arrivée au Starbuck, que Frankie remarqua de nombreux étudiants du lycée de McKinsley. Évidemment, c'était un lieu où tout le monde retrouvait tout le monde. C'était sûrement le meilleur moyen qu'elle eusse trouvé pour retrouver le contact avec le monde, à l'exception du lycée. Elle rejoignit les ' vestiaires ' là où elle pouvait poser ses affaires et passa un tablier autour de ses hanches, vêtement que portait toutes les serveuses, et claqua la porte de son casier avant de rejoindre la salle, s'attachant les cheveux en une queue-de-cheval pour ne pas être gênée. Les mèches les plus courtes encadrèrent son front. Elle avait acquis un certain sens pratique. Avec un sourire - oui car celui qui l'avait engagé lui avait promit que si elle ne souriait pas, elle pouvait toute suite prendre la porte, du moins d'une manière moins civilisé. Frankie avait faillit répondre que s'il ne lui parlait pas sur un autre ton, il se prendrait autre chose qu'une porte, et dans un endroit qu'il n'apprécierait pas forcément. Elle se l'était bien imaginé dans sa tête, mais à la place elle avait acquiescé tout simplement. Ce n'était pas vraiment le moment de s'attirer des ennuis, n'est-ce pas ? Elle n'était plus cette fille qui cherchait à frapper, avant de parler. Du moins l'espérait-elle fortement.

Et voilà, un capuccino pour Monsieur et un chocolat chaud, pour madame. dit-elle avant de sourire pour la énième fois et de se retourner pour prendre des verres abandonnés à une table. À l'inverse des autres adolescents, Frankie aurait été incapable de ne rien faire après les cours. Après deux ans d'entrainements intensifs, on n'en attendait pas moins de sa part et c'est sûrement pour cela qu'à l'inverse des autres serveuses présentes, elle n'avait pas l'air de prendre cela comme une corvée. Cela viendrait avec le temps, mais pour l'instant, cela l'occupait et lui donnait un prétexte pour rentrer plus tard, deux bonus dont elle ne se privait pas. Alors qu'elle revenait vers le comptoir, elle aperçut une silhouette étrangement familière sur sa droite, adossée au mur. Ce fut comme une claque contre sa joue. Duncan était là. Elle avait eu l'occasion de le voir à l'angle des couloirs c'est deux dernières semaines, mais elle n'avait pas encore eu l'occasion d'aller le voir, en bons vieux amis qu'ils étaient. Avec un sourire, sincère cette fois-ci, elle s'approcha et constata qu'une moue identique à la sienne, fleurissait sur le visage du jeune homme.

Salut.
Salut, répondit-elle en posant son plateau sur la surface du comptoir. Que puis-je servir à mon vieil ami Baxter ? demanda-t-elle avec une lueur de malice au fond du regard.

Depuis quand elle appelait ses amis par leur nom de famille ? Jamais, habituellement. Néanmoins, Duncan faisait exception à la règle. Bon pas toujours en effet, mais aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle l'avait toujours appelé ainsi, peut-être pour le provoquer un petit peu ? Même si ça n'avait rien de provoquant en soi. C'était juste, comme ça. Elle patienta, haussant un léger sourcil dans sa direction, alors que son sourire s'étendait davantage.
Revenir en haut Aller en bas
 

05. Le client est roi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-