Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. You roxx my World

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. You roxx my World   Lun 28 Fév - 14:24

Spoiler:
 

Le regard résolu, déterminée, Roxy mit en marche le lecteur CD avec la télécommande. Elle jeta celle ci sur ton pull, n'ayant plus que quelques secondes avant que la musique de Mickaël Jackson ne commence pour se mettre à danser sur You Rock My World. Ayant visualisé les pas à l'aide de la vidéo sur le lecteur DVD portable qu'elle avait apporté, elle les avait mémorisé suffisamment pour s'exercer à les reproduire le plus fidèlement possible et ainsi rester au niveau de son talent en tant que danseuse qu'elle avait acquis au fil des années passées et qu'elle avait considérablement amélioré quand elle était chez les Cheerios. Mais maintenant, c'était fini, les Cheerleaders et elle était devenue une lycéenne au même titre que les autres, si ce n'était qu'elle continuait encore et toujours à danser. Sa passion remontait à son enfance quand elle observait les clips vidéos à la télévision et depuis, elle n'avait jamais cessé, imitant ses modèles, travaillant même durement pour parvenir à un haut niveau, n'écoutant pas ou peu son corps quand il criait grâce après de longues heures de danse et d'exercices car elle savait que c'était à force de travailler qu'on parvenait à atteindre la perfection.

Et la voila aujourd'hui, vêtue d'un débardeur moulant et d'un pantalon noir en train de réaliser une chorégraphie du King Of Pop en personne, seule dans l'amphithéâtre avec la musique comme seule compagnie durant l'heure du midi, profitant du fait que les autres soient en train de manger pour avoir le local pour elle toute seule. Une demi heure plus tard, essoufflée après avoir fait les même pas plusieurs fois de suite, elle s'arrêta quelques instants pour reprendre son souffle et saisit la bouteille d'eau sucrée qu'elle avait apportée. Laissant la musique aller, elle s'allongea sur la scène et commença à chanter les paroles qu'elle connaissait également par coeur pour les avoir entendues une bonne trentaine de fois maintenant.

Ho...oh...

My life will never be the same
‘Cause girl, you came and changed
The way I walk
The way I talk

I cannot explain the things I feel for you
But girl, you know it’s true
Stay with me, fulfill my dreams
And I’ll be all you’ll need

Oh, oh, oh, oh, ooh, it feels so right (Girl)
I’ve searched for the perfect love all my life (All my
life)
Oh, oh, oh, oh, ooh, it feels like I (Like I)
Have finally found her perfect love is mine (See, I
finally found, come on, girl)

You rocked my world, you know you did
And everything I’m gonna give (You rocked my world)
And there ain’t nothing we could find
Someone like you to call mine (You rocked my world)

You rocked my world, you know you did (Girl)
And everything I’m gonna give (I want you, girl)
And there ain’t nothing we could find
Someone like you to call mine

In time I knew that love would bring
This happiness to me
I tried to keep my sanity
I waited patiently

Girl, you know it seems
My life is fully complete
Our love is true because of you
You’re doin’ what you do

Oh, oh, oh, oh, who’d think that I (Oh)
Have finally found the perfect love I searched for all
my life (Searched for all my life)
Oh, oh, oh, oh, who’d think I’d find
(Whoa...oh...oh...)
Such a perfect love that’s so right (Whoa, girl)

You rocked my world, you know you did (Come on, come
on, come on, come on)
And everything I’m gonna give
And there ain’t nothing we could find (Girl)
Someone like you to call mine (You rocked my world)

You rocked my world (You rocked my world), you know
you did
And everything I’m gonna give (Girl, girl, girl)
And there ain’t nothing we could find
Someone like you to call mine (Girl)

You rocked my world, you know you did (Oh)
And everything I’m gonna give (You rocked my world)
And there ain’t nothing we could find
Someone like you to call mine

You rocked my world (Oh...), you know you did
And everything I’m gonna give (To rock my world)
And there ain’t nothing we could find
Someone like you to call mine

Girl, I know that this is love
I felt the magic all in the air
And girl, I’ll never get enough
That’s why I always have to have you here, hoo

You rocked my world (You rocked my world), you know
you did
And everything I’m gonna give (Look what you did to
me, baby, yeah)
And there ain’t nothing (Yeah, yeah) we could find
Someone like you to call mine (You rocked my world)

You rocked my world, you know you did (Know you did,
baby)
And everything I’m gonna give (‘Cause you rocked my
world)
And there ain’t nothing we could find (Hoo, hoo)
Someone like you to call mine

(You rocked my world)
You rocked my world, you know you did
(The way you talk to me, the way you’re lovin’ me)
(The way you give it to me)

You rocked my world, you know you did
(Give it to me)
(Yeah, yeah, yeah...yeah...ooh)
You rocked my world (You rocked my world), you know
you did
(You rocked my world, you rocked my world)

(Come on, girl) You rocked my world (Come on, girl),
you know you did
(Baby, baby, baby)
And everything I’m gonna give
And there ain’t nothing we could find
Someone like you to call mine

You rocked my world, you know you did
And everything I’m gonna give
And there ain’t nothing we could find
Someone like you to call mine

Bon ce n'était pas parfait, loin de là même et on pouvait aisément dire que Roxy était largement plus douée en danse que niveau chant. Peu lui importait, elle n'avait pas du tout l'intention de devenir chanteuse, préférant laisser cela aux membres des Glee Clubs. Certes, elle adorait la danse mais pour elle, il s'agissait plus d'une passion et d'un exutoire que d'une vocation en soi. Non, son rêve à elle était de devenir avocate ni plus ni moins. Certes, beaucoup ne comprenaient pas cela car elle aurait pu facilement entrer dans un milieu où la beauté primait sur le reste, comme le mannequinat ou la danse mais la jeune femme était loin d'être une idiote et même si cela lui plaisait beaucoup, le fait était qu'elle savait bien que la beauté était éphémère et qu'elle ne pourrait donc durer qu'une dizaine d'années tout au plus avant de se faire remplacer par d'autres filles plus jeunes et plus fraîches. Elle préférait se consacrer à ses études et être prise pour son intelligence même si cela signifiait avoir encore de longues études devant elle. Et quand Roxy voulait quelque chose, il était très rare qu'elle n'y parvienne pas. Refusant l'échec jusqu'à ce qu'elle soit à bout de force et d'espoir, elle se relevait toujours pour continuer à espérer au maximum.

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées vis à vis de son avenir, elle entendit la porte de l'amphithéâtre s'ouvrir. Surprise, elle se releva et vit quelqu'un qu'elle n'avait fait que croiser dans les couloirs jusqu'à présent et à qui elle n'avait encore jamais adressé la parole.

Hey salut. lui dit elle en lui souriant, ravie de voir une autre personne dans la pièce. Du moment que ce n'était pas tout le lycée qui débarquait......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Ven 1 Avr - 4:08

Définitivement, l’hiver était devenue la saison la plus fortement détesté par Sakura Kami – et elle l’a bien mérité cette idiote de demoiselle L’HI-VER!, ne pouvait s’empêcher de penser cette jeune nippone. Si pour la jeune immigrante, la première tempête de neige avait été au tout début une véritable exploration – naturellement à Beppu il pleut. Il ne neige JAMAIS heureusement! – il lui avait fallu moins de 72 heures pour déchanter brusquement. Il ne faisait pas froid. Il faisait frette en Ohio. L’air était glacial. Il n’y avait pas moyen de mettre le pied dehors sans que notre nez se gèle. Chaque matin était un véritable supplice pour la jeune enfant unique. Elle ne pouvait s’empêcher de trouver que son pays lui manquait. Elle avait l’impression que seul la température la rendait plus malade qu’en temps normal. Et ce n’était parce qu’elle avait immigré pour des raisons médicales qu’elle devait absolument passer TOUT son temps à l’hôpital. Il y avait plein de choses à observer dans cette ville. Des activités qui se font au chaud! Hum! Dans des après-midis ensoleillés et où la jeune demoiselle avait le droit à un trajet payé par son papa! Ah! Quelle idée inspirante.

Mais la journée dont il est question aujourd’hui est un magnifique jeudi neigeux où la température atteint un formidablement glacial moins vingt degrés celcius sans le facteur vent. PANIQUE DANS LA MAISON DES KAMI – et plus spécifiquement dans la chambre de la jeune femme qui panique devant l’annonce de la radio sous le regard totalement amusé de sa mère qui tente en vain de la rassurer que l’on peut vivre à cette température si l’on s’habille convenablement. Superposition de chandails, de vestes, de combine et de paires de jeans, la jeune Sakura se décline aujourd’hui dans une palette de mauves aux images d’une petite grenouille extraite de ce fameux cartoon japonais : Hello Kitty. Rapidement, la jeune demoiselle fait son sac à dos : enzymes, aérosols, manga, mouchoir, cahier, manga, coffre à crayon, bouquin, calepin à dessin, manga, ordinateur, dictionnaire, manga. Elle observe avec une rigueur mathématique l’ordre de son sac. Assez rapidement l’ensemble de son sac assorti à sa tenue fut rempli à craquer. La jeune demoiselle descendit au rez-de-chaussée pour enfiler un ensemble complet d’hiver. Elle attacha ses converses roses à son sac. Ce fut le tour du rituel des mitaines- gants ou mitaines, rose ou verte, du manteau – noir, blanc ou rose, avec ou sans la fausse fourrure verte sur l’encolure du cou?, foulard – lourd qu’elle enlèverait une fois rendu à sa case ou léger qu’elle porterait toute la journée, et bottes – blanches ou noir. Une fois tous les choix posés dans son sac et Sakura attriqué pour aller escalader l’Everest, la jeune demoiselle se précipita presque en courant pour l’automobile qui chauffait déjà.

La journée de cours filait à une vitesse étonnante. Sakura s’adaptait de plus en plus. Il fallait admettre qu’elle avait fait près d’un mois continuel d’école ce qui n’était pas loin de représenter un record depuis le début de la fréquentation scolaire aux États-Unis pendant cette terrible saison froide. La première moitié de la journée fila à une véritable vitesse de l’éclair. Mais arriva la fameuse heure du lunch. Sa timidité maladive et son haut taux d’absentéisme n’avait pas aidé la jeune petite japonaise à bien s’intégrer. Elle fuyait certaines des personnes parce qu’elle avait l’impression qu’une partie de ses personne ne la voyait simplement comme une jeune femme malade. Alors la jeune petite fille cherchait maintenant une place où s’installer pour manger en attendant. Elle réfléchissait réellement à un endroit. C’est ainsi que la jeune demoiselle se retrouva vers l’amphithéâtre. Elle s’était en fait perdue pour se retrouver dans l’amphithéâtre… mais il y avait au moins eu un effort de fait pour trouver un endroit où manger qui aurait des gens… mais pas trop.
« Hey salut. »

«Konichi’wa! C’était… quoi le chanson? »
Elle applaudit doucement en s’installant sur la seule table qu’il y avait… celle qui était en hauteur et qui avait une petite lampe. Sakura Kami s’assit en indien et ouvrit son sac à la recherche de sa pochette d’enzymes. La jeune nippone fouilla dans son sac à lunch et sortit quatre plats thermos différents tous à l’effigie d’un personnage d’Hello Kitty. Elle ouvrit les quatre. Le premier contenait de l’eau qu’elle versa dans une coupe en regardant la jeune demoiselle qu’elle ne connaissait pas qui était sur la scène.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Ven 22 Avr - 3:01

(Pardon pour le retard immense :/)

Croiser quelqu'un dans l'amphithéâtre à cette heure ci était quelque chose de surprenant et de très inhabituel car d'ordinaire, tous les autres lycéens de McKinley se rejoignaient au réfectoire afin de manger entre eux. Mais n'ayant pas très faim et surtout très envie de répéter, Roxy s'y trouvait afin de profiter du silence des lieux et que personne ne soit présent pour revoir la chorégraphie encore et encore. Elle avait pu ainsi danser pendant tout ce temps là sans crainte d'être jugée par qui que ce soit ni être invitée à rejoindre un des Glee Club en compétition constante, trouvant cela plutôt idiot au lieu de combattre l'adversaire main dans la main. Elle devait reconnaître également que le fait que ceux ci étaient persécutés à coups de slushys quotidiens n'aidaient pas vraiment. Elle avait connu cela et sa plus grande terreur était que ça recommence car elle ne savait pas si elle parviendrait à le supporter.

La jeune femme afficha sa surprise lorsqu'elle entendit son interlocutrice lui demander quelle était la chanson qu'elle venait d'entendre. Descendait elle d'une autre planète ou avait elle vécu dans une cave depuis sa naissance pour poser cette question. Absolument ébahie, elle resta sans rien dire, observant la jeune fille en train de faire un manège culinaire qu'elle devait connaître par coeur vu les gestes précis qu'elle accomplissait. Intriguée et curieuse, Roxy la regarda faire, avant de s'asseoir en face d'elle.

Il s'agissait de "You rock my world" une chanson de Michael Jackson. Je suis sûre que ce chanteur doit être connu aussi dans les pays asiatiques, non? lui dit elle, ne pouvant pas s'empêcher de lui poser la question. C'est génial tes affaires Hello Kitty. Moi quand j'étais petite, j'avais des tas d'affaires avec une sylphide des bois. J'avais vu un dessin animé là dessus, je ne me rappelle plus du nom mais ça m'avait tellement marquée que j'avais tout à l'effigie de celle ci. Donc c'est marrant quand je vois que pour toi c'est Hello Kitty. lui dit elle pour faire un peu la conversation. Bien évidemment, Roxy n'avait pas l'habitude de raconter des détails sur sa vie mais pourquoi ne pas discuter un peu en restant avec la jeune asiatique alors qu'elle mangeait? A moins qu'elle ne soit venue ici dans le but d'être elle aussi tranquille, ce qui était raté. Mais dans ce cas, elle ne lui aurait pas parlé, songea la jeune femme, se rassurant automatiquement.

Bon appétit au fait. Qu'est ce que c'est exactement, ce que tu manges? fut la question qu'elle lui posa ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Jeu 28 Avr - 2:30

Sakura Kami adorait l’école. Tous ceux qui l’entouraient savaient très bien qu’elle aimait l’école. Mais la jeune demoiselle n’avait pas cette réputation dans le domaine scolaire. Parce qu’elle manquait une tonne de cours à cause de sa maladie… surtout ses temps-ci. Parce qu’elle revenait de loin. Parce qu’elle recommençait lentement à s’habituer à la nouvelle température de son nouveau pays. En fait, il y avait beaucoup de choses que Sakura ne connaissait peu ou ne connaissait pas sur ce beau grand pays. Beaucoup de grandes adaptations qu’elle devait faire dans sa vie. En anglais, elle avait lu un livre qui disait qu’en tant qu’étranger, on était comme un enfant. Parce que l’on ne pouvait plus parler. Parce que de se faire comprendre était plutôt difficile. Parce qu’il fallait faire une croix sur la personne que nous étions avant. Il fallait réapprendre à parler pour se faire comprendre… C’était quelque chose que la nippone trouvait particulièrement difficile. Réapprendre à parler… À s’exprimer.
« Il s'agissait de "You rock my world" une chanson de Michael Jackson. Je suis sûre que ce chanteur doit être connu aussi dans les pays asiatiques, non? »

« Je n’ai pas écouté beaucoup la radio. Les chanteurs à moi… personne les connait ici. »
Mais Sakura Kami avait habitude des épreuves. Avoir la mucoviscidose rendait résistant aux épreuves de la vie. Grandir avec une maladie orpheline donnait une grande force de caractère. Elle avait accepté de lâcher sa culture. Elle avait accepté de recommencer tout à zéro… parce qu’elle était sur et certaine que ca en valait la peine. L’adolescente se redressa un peu sur sa chaise en reprenant le sac sur elle. Il y avait un piano sur la scène dans un coin. Sakura mourrait d’envie de laisser passer ses doigts sur les touches blanches et noires. Mais il y avait quelqu’un. Elle détacha ses yeux du piano.
« C'est génial tes affaires Hello Kitty. Moi quand j'étais petite, j'avais des tas d'affaires avec une sylphide des bois. J'avais vu un dessin animé là dessus, je ne me rappelle plus du nom mais ça m'avait tellement marquée que j'avais tout à l'effigie de celle-ci. Donc c'est marrant quand je vois que pour toi c'est Hello Kitty. »

« Je avoir une immense collection. Mes parents m’en offrent toujours quand je sors… de… C’est comme les peluches. J’ai tout plein de peluches.»
Sakura fouilla dans son sac et sortit une boîte rectangle. Comme celles qu’avaient seulement les vieilles personnes ou les gens malades. Un pilulier. Construit pour 14 jours de médicaments à raison de trois fois par jour. Il y aurait des questions. Des questions auxquels Sakura Kami n’avait aucune envie de répondre. Mais des questions qu’elle n’avait pas le choix de répondre. Elle s’était pourtant autocensurée pour ne pas dire que ses parents lui offraient toujours quand elle sortait de l’hôpital des tonnes d’objets. Elle n’était pas une victime. Elle n’était pas handicapée.
« Bon appétit au fait. Qu'est-ce que c'est exactement, ce que tu manges? »

« Gomen… Je ne sais pas le dire en anglais… Mais ce être très bon! Tu veux gouter? M’appelle Sakura… et toi? »
Sakura prit dans ses mains la dizaine de petites capsules. Elle les mit dans sa bouche, les avala à l’aide d’une gorgée d’eau. Elle prit les baguettes de son sac qu’elle déposa sur la table. Elle ouvrit les thermos. Hello Kitty contenait du riz blanc à l’odeur de jasmin et collant, Chocolat était le propriétaire des légumes frais, mélangés à une sauce légère dont l’odeur était définitivement sucré et My Melody contenait des morceaux de viandes effilochés et qui répandait une odeur aigre-douce dans l’amphithéâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Jeu 12 Mai - 0:05

Se reposer avait parfois du bon, songea Roxy qui n'était pas pourtant prête à relâcher ses efforts. Mais discuter avec la jeune femme en face d'elle pouvait être quelque chose de très agréable aussi et elle ne s'en privait donc pas. Ce qui s'avérait surprenant était qu'elle ne connaissait pas Mickaël Jackson. En effet, qui ne connaissait pas le King Of Pop. Peut être pas personnellement mais par l'intermédiaire de ses chansons où même des rumeurs courant à son sujet. Mais bon, Roxy ne pouvait pas s'enorgueillir non plus car elle ne connaissait que très peu, même pas du tout les artistes asiatiques.

Changeant de sujet en voyant une chose qu'elle connaissait, soit Hello Kitty, elle se basa là dessus pour continuer la discussion. Bien que la jeune asiatique ait visiblement des soucis avec la langue américaine vu la manière dont elle tournait ses phrases avec un accent si prononcé que Roxy avait du mal à comprendre ce qu'elle disait, parvenant à comprendre Ce fut alors qu'elle vit celle-ci sortir un objet que n'importe qui aurait pu connaître s'il avait connu les hôpitaux. Un pilulier, objet bien pratique pour transporter ses médicaments partout. Un peu gênée et voyant la jeune asiatique dont elle ignorait toujours le nom mal à l'aise, elle évita de poser la moindre question et se contenta d'attendre qu'elle eut terminé comme si le fait de prendre une tonne de médicaments était un geste tout à fait anodin. Une fois de plus, elle se consacra sur autre chose. Cette fois, ce serait l'alimentation. Au moins là dessus, aucune raison de se sentir mal à l'aise.

Euh quel goût ça a ? C'est marrant Sakura, c'est comme le prénom d'une fille d'un manga. Naruto. Moi c'est Roxy..... Roxane en réalité mais j'ai pris l'habitude qu'on m'appelle Roxy depuis de nombreuses années et donc au final, c'est resté ainsi. lui dit elle, en saisissant le fameux gomen afin de l'analyser d'un peu plus près. Selon ce qu'elle avait su lors de son dernier voyage au Japon, les gomen étaient un terme concernant des samourais de caste spécifique. Elle espérait que ce ne soit pas un morceau d'un guerrier japonais qu'elle avait au bout des deux baguettes que lui avait donné Sakura, avec du riz et laissa la lycéenne asiatique manger la première. L'odeur qui s'en dégageait était délicieuse et Roxy ne mit pas longtemps à avaler ce qu'elle avait entre les deux baguettes.

Hummm..... Tu as raison, c'est délicieux. , lui dit elle, en lui souriant. Mais comment ça se fait que tu ne manges pas au self avec les autres? l'interrogea t'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Mar 31 Mai - 14:55

La jeune demoiselle était venu s’assoir tout près de la petite nippone. Sakura adorait faire des rencontres. Mais dans une grande foule, elle se sentait perdue et désœuvrée. Il y avait trop de gens et elle ne savait pas vers qui aller. Tous les gens parlaient dans cette langue qui n’était pas la sienne et Sakura avait besoin de calme pour être capable de bien comprendre les mots qui s’appliquaient. Elle avait besoin de toute sa concentration pour être en mesure de comprendre le phénomène qui se produisait. Elle avait un désavantage qui la faisait fuir la cafétéria.

Elle détestait avoir l’air d’une idiote parce qu’elle avait de la misère avec la langue. Elle détestait avoir à se battre pour comprendre ne serait-ce que des livres pour enfants. Sakura avait besoin de temps pour apprendre. Elle maîtrisait à la perfection la langue japonaise, les mathématiques, les problèmes plus complexes de science quand ils étaient donnés sous la simple forme d’équation. Mais dès qu’il y avait ne serait-ce qu’une ou deux phrases, la petite japonaise perdait l’ensemble de ses moyens. Elle oubliait quel était le nombre d’Avogadro. L’adolescente qui pourtant n’était pas une fille de science se sentait idiote de ne pas être capable de comprendre les concepts les plus simples. Parce qu’elle avait besoin d’un dictionnaire, parce qu’elle avait besoin de lexiques. Sa moyenne était basse. Et pourtant à l’hôpital elle n’avait jamais besoin d’aide pour comprendre ce que les médecins disaient. Alors Sakura faisait ce qu’elle avait toujours appris à faire. Elle retroussait ses manches, ouvrait ses yeux et écoutait encore plus. Elle redoublait d’effort parce que c’était ce qu’il fallait faire pour que tout aille bien. Pour réussir et réaliser ses rêves.
« Euh quel goût ça a ? C'est marrant Sakura, c'est comme le prénom d'une fille d'un manga. Naruto. Moi c'est Roxy..... Roxane en réalité mais j'ai pris l'habitude qu'on m'appelle Roxy depuis de nombreuses années et donc au final, c'est resté ainsi. »

«C’est bon… je ne pas savoir ce que ça goûte. Naruto c’est un bon manga pour les jeunes. Je le avoir lu quand j’étais plus petite. Il être un de mes préférés. C’est joli Roxy comme nom! »
Tous les noms pour Sakura étaient ravissants. Tous les noms étaient magnifiques. Ils sonnaient à l’oreille de Sakura comme étant des sons étranges et étrangers. Mais elle savait que c’était son nom à elle qui était étrange et étranger dans cette langue qui n’était pas la sienne. Elle savait très bien que ce n’était pas son but. Mais elle ne pouvait s’empêcher de tous les trouver magnifique. Ils étaient légers et n’avaient pas de significations particulières dans la tête de l’adolescente. Et c’était totalement magique pour la jeune demoiselle. Parce qu’elle pouvait juste se concentrer sur la dureté du r, la rondeur du o, la sècheresse du x et la hauteur du y dans sa bouche. C’était fabuleux comme expérience pour elle.
« Hummm..... Tu as raison, c'est délicieux. Mais comment ça se fait que tu ne manges pas au self avec les autres? »

« Les médicaments traumatisent les gens et y’a tout plein de question. Je venir de sortir de l’hôpital. Je pas vouloir répondre devant tout le monde quand j’ai manqué trois semaines. »
Il y avait un détachement certain dans la voix de Sakura. Elle était à des milles et des milles de se douter que ces propos pouvaient choquer ou déranger. Pour elle, c’était une simple constatation. Quand elle sortait son attirail qui lui permettait simplement de manger, les gens avaient tendance à penser qu’elle était à l’agonie. Mais Sakura ne l’était pas et elle détestait avoir à expliquer sa maladie, avoir à raconter que ce n’était pas contagieux et qu’elle ne se mourrait pas encore parce qu’elle était dixième sur la liste d’attente pour une greffe pulmonaire. Sakura souriait doucement en mangeant. Elle aimait ne pas être sous les antibiotiques, ça lui permettait de profiter de chaque petit moment de la vie… Même s’il faisait terriblement froid dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Mar 7 Juin - 5:14

Apprendre ainsi à connaître une autre personne, une autre civilisation et une autre culture que la sienne plaisait infiniment à Roxy, d'autant plus que Sakura paraissait vraiment sympathique bien qu'elle ne parvienne pas toujours à comprendre ce qu'elle disait, juste le principal mais c'était déjà bien suffisant.

Merci beaucoup Sakura. J'ignorais que Naruto existait depuis si longtemps. En fait, mon frère adoptif est fan de mangas et donc, il regarde chaque épisode à la télévision. Depuis, je suis fan moi aussi. Et en fait, je m'appelle Roxane mais j'ai pris l'habitude qu'on m'appelle Roxy depuis que je suis toute petite et depuis c'est resté ainsi. Même mes parents m'appellent ainsi. lui expliqua t'elle, goutant ensuite au plat qu'elle avait en face d'elle. Trouvant cela excellent, elle n'hésita pas à y goûter à nouveau. Entre deux bouchées, elle continua la conversation en demandant à la jeune asiatique la raison de sa non-présence au self avec d'autres personnes. Elle était si adorable qu'elle se ferait rapidement des amis. La jeune femme fut gênée quand elle entendit la raison de cela. Ne sachant que dire, elle préféra éluder cela comme Sakura le faisait, comprenant qu'elle ne souhaitait pas forcément en parler.

Je vois, ce ne doit pas être évident tout ça. Mais si tu veux, tu peux venir manger à ma table. Personne ne te posera de questions. On s'accepte tel qu'on est, sans crainte de se faire juger sur ce qu'on est et on partage des anecdotes très amusantes. D'autant plus qu'en restant avec nous, tu pourras aisément apprendre davantage sur la culture américaine et nous apprendre plus sur ta culture. Qu'est ce que tu en penses? lui proposa t'elle. Elle était certaine que Kurt et Mercy l'accepteraient sans aucune hésitation, bien au contraire et la prendraient même sous leurs ailes pour les domaines dans lesquels ils excellaient, notamment la mode pour Kurt. Elle reprit ensuite. Mais si tu préfères rester seule, je comprendrais aussi, ne t'en fais pas. C'était juste pour ne pas que ce soit le cas, pour que tu puisses avoir le choix de venir à une table et de te lier d'amitié avec d'autres personnes. Ce n'est pas une chose facile, la solitude surtout quand on te juge différente du fait de ta nationalité et des difficultés que tu as à dialoguer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Lun 4 Juil - 22:54

Il paraît que l’on apprend mieux les us et coutumes d’une société en y étant totalement immergé. C’est un des fondements de l’anthropologie – l’étude de la société. Les pères fondateurs de cette science sociale ont commencé à observer les sociétés sauvages à distance en prenant des notes, en voyant leur réaction face à la technologie. Les européens ont fait la même chose avec les indigènes qui vivait dans le sud de l’Amérique. Du moins, c’était si Sakura avait bien retenu ses leçons qu’elle avait lu un peu, en pneumologie quand elle venait de sortir des soins intensifs. Sakura a eu un petit rire quand son interlocutrice dit que Naruto existait depuis si longtemps. Son rire se transforma en une légère toux qu’elle contrôla.
« Merci beaucoup Sakura. J'ignorais que Naruto existait depuis si longtemps. En fait, mon frère adoptif est fan de mangas et donc, il regarde chaque épisode à la télévision. Depuis, je suis fan moi aussi. Et en fait, je m'appelle Roxane mais j'ai pris l'habitude qu'on m'appelle Roxy depuis que je suis toute petite et depuis c'est resté ainsi. Même mes parents m'appellent ainsi. »

«ごめん… rire c’était im… impoli. Mais ce était drôle pour moi. Les premiers Naruto sont paru dans le journal. Je les voler aux clients de l’auberge de mes parents pour les lire. J’avais onze ans. Pour l’animé, je les aimes moins en anglais. je les comprends pas. Fac, je les fais importés par mon papa. Roxane aussi c’est joli comme nom. Mais Roxy est plus tout mimi.
Sakura était elle aussi une mordue des mangas mais il lui fallait ne pas trop s’emballer. Elle pouvait en parler pendant des heures et des heures, sans arrêt. La preuve était que dans son sac d’école elle en avait cinq différent, qu’elle lisait normalement après l’école devant la porte d’entrée principale du lycée en attendant que son père ne vienne la chercher avant le rush du souper du restaurent quand elle était en forme pour qu’elle serve comme elle le faisait depuis qu’elle était toute petite.
« Je vois, ce ne doit pas être évident tout ça. Mais si tu veux, tu peux venir manger à ma table. Personne ne te posera de questions. On s'accepte tel qu'on est, sans crainte de se faire juger sur ce qu'on est et on partage des anecdotes très amusantes. D'autant plus qu'en restant avec nous, tu pourras aisément apprendre davantage sur la culture américaine et nous apprendre plus sur ta culture. Qu'est ce que tu en penses? »

« Ça être très intéressant comme option. Je aimerais bien. Dōmo arigatōgozaimashita Roxy.
Un sourire illumina le visage de la petite japonaise. Visiblement l’option semblait l’interessée grandement. Laisserait-elle tombé un masque pour que les autres voient ce qui se cachait sous les peluches ? L’adolescente s’inclina un peu après ce merci beaucoup en japonais et s’attaqua avec appétit à son riz blanc.
[b]« Mais si tu préfères rester seule, je comprendrais aussi, ne t'en fais pas. C'était juste pour ne pas que ce soit le cas, pour que tu puisses avoir le choix de venir à une table et de te lier d'amitié avec d'autres personnes. Ce n'est pas une chose facile, la solitude surtout quand on te juge différente du fait de ta nationalité et des difficultés que tu as à dialoguer. »

« Je le sais que c’est difficile. Dans mon pays on me juger parce que je étais malade et que personne dans mon village avait ma maladie mais je avais beaucoup d’amis. Même un copain… je l’avoir rencontrer dans l’hôpital. Ici, c’est parce que c’est pas ma langue et que je dois réapprendre plein de choses. [/i]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Ven 19 Aoû - 1:52

Roxy était vraiment très contente d'avoir fait ainsi connaissance avec Sakura. D'une part, cela lui permettait de se reposer suite à la danse intensive qu'elle avait faite dans l'amphithéâtre, et d'autre part, elle avait ainsi l'occasion de parler avec une personne qu'elle n'avait fait que croiser dans les couloirs, sans lui avoir adressé la parole en quelque manière que ce soit, vu qu'elle ne faisait qu'adresser un signer de tête lorsqu'elle disait bonjour à des lycéens qu'elle ne connaissait que de vue. Évidemment, désormais, les choses seraient différentes lorsqu'elle verrait Sakura au lycée ou ailleurs. Un sourire vint s'installer sur son visage lorsqu'elle entendit le compliment que celle ci fit sur son prénom.

Je ne t'en veux pas d'avoir ri, ne t'en fais pas, au contraire. Je trouve ça bien d'entendre les personnes rire, ça met de bonne humeur et ça rallonge l'espérance de vie. En plus, ça fait maigrir, c'est tout bénéf'. Je comprends que ça doit être difficile pour toi de saisir toutes les difficultés de la langue anglaise mais pour moi, ce serait aussi difficile en japonais. Et pour mon prénom, merci beaucoup. Pour beaucoup de monde, Roxy est mon prénom et très rares sont les personnes qui m'appellent encore Roxane. Ton prénom aussi est très joli. Est ce que tu as des surnoms aussi ou alors tout le monde t'appelle Sakura? lui répondit elle, l'interrogeant également sur les éventuels surnoms qu'on pouvait lui avoir donner. Voyant l'adolescente sortir alors son repas, elles en vinrent à discuter sur ce sujet puis Roxy lui proposa alors de manger à sa table afin de ne pas rester toute seule. N'aimant pas le fait de voir des personnes aussi adorables qu'elle, seule dans leur coin parce que personne ne souhaitait faire connaissance avec une lycéenne normale mais pourtant différentes, de par sa culture et par la maladie qu'elle avait, Roxy lui avait alors proposé de venir à la sienne. Ce qui permettrait à Sakura de se lier d'amitié avec d'autres personnes qui l'accepteraient sans la juger sur quoi que ce soit.

Alors, c'est entendu, tu viens déjeuner avec nous, quand tu le souhaites, il y aura toujours une place pour toi . Et de rien, c'est tout naturel. Pour les choses que tu dois apprendre, n'hésites pas à me demander. Je suis toute prête à t'aider dans la mesure du possible. Je ne prétends pas avoir la science infuse, après tout. lui dit elle, lui adressant un sourire sincère. Est ce que ça te plairait que je te montre quelques pas de danse facile? lui proposa t'elle ensuite, une fois que Sakura eut terminé son repas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   Sam 20 Aoû - 4:01

Sakura n’avait réalisé qu’elle était malade que relativement tard dans sa vie. Enfant unique, elle avait été élevée en marge de sa société et elle avait été persuadée que toutes les petites filles de moins de trois ans vivaient avec toutes ses batteries de test qu’elle vivaient. C’était sur que c’était ce qui se passait. Mais un jour, dans l’hôpital de Beppu sous son masque d’oxygène à velcro pour le maintenir en place, elle avait eu assez peur pour demander à sa mère ce qu’elle avait. Elle avait compris qu’elle ne pouvait rien faire. Qu’elle ne pouvait pas lutter. La jeune demoiselle ferma doucement les yeux. Sa mère avait eu des larmes dans les yeux quand elle lui avait demandé si elle était tellement malade qu’elle était pour mourir. Encore aujourd’hui, la petite japonaise se souvenait de ce qu’avait dit sa mère avant de s’excuser pour aller dans les toilettes. Et Sakura s’était excusé quand sa mère était revenue avec les yeux bouffis. S’être excuser d’être malade et de lui avoir fait de la peine.
«Je ne t'en veux pas d'avoir ri, ne t'en fais pas, au contraire. Je trouve ça bien d'entendre les personnes rire, ça met de bonne humeur et ça rallonge l'espérance de vie. En plus, ça fait maigrir, c'est tout bénéf'. Je comprends que ça doit être difficile pour toi de saisir toutes les difficultés de la langue anglaise mais pour moi, ce serait aussi difficile en japonais. Et pour mon prénom, merci beaucoup. Pour beaucoup de monde, Roxy est mon prénom et très rares sont les personnes qui m'appellent encore Roxane. Ton prénom aussi est très joli. Est-ce que tu as des surnoms aussi ou alors tout le monde t'appelle Sakura? »

«Mais moi il faut pas que je maigrisse, sinon… ils me rentrent encore dans le hôpital. Je pas aimer beaucoup les hôpitaux. Le japonais est plus difficile pour les étrangers car il est sonore comme beaucoup des langues asiatiques. On me appeller aussi Saku’… j’avais certains de mes amis qui me appelaient Saké pour rire. Le Saké est un alcool. »
La phrase avait encore une fois été dite sur un ton détaché. Comme si ça ne lui faisait absolument rien de dire qu’elle était malade. Mais en fait, chaque fois qu’elle était hospitalisée que ce soit d’urgence ou de manière planifiée, elle avait l’impression d’arrêter de vivre. Chaque fois qu’elle était malade, elle avait encore un peu plus peur de mourir que la fois qui l’avait précédé. Elle essayait de se distancer de sa mucoviscidose le plus qu’elle le pouvait. Mais on ne pouvait pas fuir la maladie éternellement. Elle savait très bien qu’un jour, bientôt, elle aurait besoin d’une greffe. Elle avait vu des gens dans cet état. L’état qui allait avant la greffe. Celui où on était si au bout du rouleau que de marcher était une épreuve. La jeune demoiselle chassa cette triste idée pour se concentrer sur la langue, sur la difficulté d’adaptation entre chez elle et ici.
« Alors, c'est entendu, tu viens déjeuner avec nous, quand tu le souhaites, il y aura toujours une place pour toi . Et de rien, c'est tout naturel. Pour les choses que tu dois apprendre, n'hésites pas à me demander. Je suis toute prête à t'aider dans la mesure du possible. Je ne prétends pas avoir la science infuse, après tout. »

« Merci beaucoup de me proposer le place Roxy-san. Je n’ai pas trop de problème à l’école si on enlever tout le langage. Je veux pas de prof particulier. Juste que parler je…. Je parle anglais depuis juillet. Tu le parler depuis que tu être toute petite, non? »
Sakura sourit doucement. Trop de personnes ne faisait que la corriger sans cesse ou la considérée comme une imbécile. Mais tout chez Sakura était japonais. Sa culture, sa personnalité et sa langue. Elle avait beau faire des efforts considérables. Elle n’était pas capable à reprendre en aussi peu de temps le niveau d’anglais qu’elle avait en japonais. Sakura mangea rapidement assise en indien presque sans parler. L’habitude dans son ancienne école.
«Est ce que ça te plairait que je te montre quelques pas de danse facile? »

« Ce être très drôle. Je aimerais bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. You roxx my World   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. You roxx my World

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-