Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. I hate slushie, but I like Mercy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Mer 16 Mar - 22:38


Il était huit heure, le lundi matin, et le réveil de Sevan commença à jouer ses douces notes, comme tous les matins de semaines. Enfin, douces notes n’était peut être pas le mot… Les « bip bip » incessant commençait à lui prendre la tête, mais c’était le but recherché ! Alors qu’il se leva pour éteindre ton réveil, il se força à rester debout, et de ne pas retomber dans les bras de Morphée qui, malheureusement pour lui, n’avait pas encore décidé de le laisser tranquille. Il se dirigea tel un zombie dans la cuisine pour prendre un petit déjeuné, qui comme d’habitude, se déroula en présence de son frère et de sa mère. Sevan resta cependant silencieux, adressant juste un petit sourire à son aîné quand celui-ci lui fit une petite blague sur ses cheveux. C’est vrai que les cheveux de Sevan le matin étaient comparable à un champ en pagaille. Des mèches s’entremêlaient, laissant alors à leur propriétaire le soin de les démêler et surtout une excuse pour rester quelques minutes de plus dans la salle de bain.

Il alla d’ailleurs prendre une douche, et se rendit dans sa chambre avec pour simple vêtement une serviette autour de la taille. Il regarda rapidement dans ses commodes, et en retira un simple jean, suivit d’un t-shirt blanc, tout simple, avec un motif imprimé représentant une cravate. Il mit des converses, un gilet gris, et pris son sac en bandoulière pour se rendre au lycée. Comme presque tout les garçons de son age, il avait une voiture très modeste, qu’il avait du remettre à neuf pour qu’il puisse la démarrer. Le principale, c’est que maintenant, elle marchait à merveille. Bref, Sevan se dirigeait vers le lycée, et plus il arrivait vers la porte d’entrée, et plus il avait envie de faire demi-tour. Mais non, aujourd’hui, il serait fort, c’était décider. Il regarda pendant quelques secondes la façade, ce demandant quel genre d’épreuve les footballeurs allaient lui faire subir aujourd’hui. Puis il se décida à entrer, chose qui soit dit en passant n’était pas une bonne idée. Durant quelques secondes, il s’était dit que ça serait une journée à peu prêt normal, mais c’était sans compter sur deux footballeurs arrivant droit sur lui. Fuir ? Trop tard… ils l’avaient repéré…

« - Euh… bonjour… »

Voila les seuls mots qui sont sortis de la bouche de Sevan en voyant les deux footballeurs à la carrure imposante se poster pile devant lui. Il remarqua seulement après que les jeunes joueurs avaient tous les deux des Slushies dans une de leur main… Décidément, ça ne sentait vraiment pas bon pour lui ça. En effet, après s’être laissé insulter par les deux homo sapiens, il vit le gobelet s’approcher dangereusement de sa tête… et sentit la glace pillé ainsi que celle ayant fondu couler sur les cheveux, pour ensuite atterrir dans son cou, et doucement s’étaler sur les vêtements qu’il avait. Les épaules du moins… Et alors que les deux abrutis rigolaient, Sevan lui, baissa la tête, honteux et totalement désorienté. Quand Sevan releva enfin la tête, il reçu un autre verre en pleine face. La, s’en était trop pour lui. Il attendit que les deux footballeurs partent, et ne bougea pas d’un pouce. Il était vraiment tétanisé, comme d’habitude quoi… Il regarda ensuite son état qui, il faut le dire, était plus que pitoyable.



Dernière édition par Sevan Carter le Jeu 21 Avr - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Jeu 17 Mar - 18:31

Une nouvelle semaine commençait pour Mercedes. Lorsque son réveil joua les premières notes de « Put it in a love song », le duo entre Alicia Keys et Beyoncé, un sourire illumina le visage de la jeune fille. Sa journée commençait plutôt bien. Elle s’assit dans son lit et s’attira pendant quelques minutes. Mercedes se leva et machinalement elle se rendit dans la cuisine familiale, où elle trouva sa mère derrière les fourneaux et son grand frère engloutissant un bol de céréales. Elle pose un délicat baiser sur la joue de chacune des personnes présentes dans la pièce. Elle s’assit face à son frère qui la fit rire en attendant que les pancakes que sa mère faisait cuire soient prêt. Une fois calé par son petit déjeuner, elle remonta dans sa chambre prendre les affaires, qu’elle avait déjà préparées la veille, avant de filer sous la douche. Mercedes sortit de la salle de bain une bonne demi-heure plus tard. Elle retourna dans sa chambre pour choisir les chaussures qui iraient parfaitement avec sa tenue ainsi que son sac de cours. Quand elle fut réellement prête et après s’être regardée une dernière fois dans le miroir, elle descendit dans l’entrée, où sa mère l’attendait pour l’amener au lycée. Mercedes aimait quand sa mère commençait un peu plus tard et qu’elle en profitait pour amener sa fille à l’école. Elles pouvaient parler et partager des moments de complicités. Une fois arrivée à destination, Mercedes embrassa sa mère et lui fit un dernier signe de la main en lui souhaitant une bonne journée.

Mercedes marcha d’un pas léger vers l’entrée du lycée William McKinley. Cette journée promettait si elle continuait ainsi, pensa la jeune afro-américaine. Elle profita que la sonnerie n’avait pas encore retentit pour aller s’alléger de quelques affaires. Elle ouvrit son casier après avoir fait la combinaison puis déposa quelques cahiers mais prit en échange un livre d’espagnol. Elle referma doucement la porte de son casier. Mercedes marchait tranquillement vers sa salle d’espagnol, son premier cours de la journée, lorsqu’elle aperçu deux footballers aussi massives qu’idiots. Mais ce qui l’interpella ce sont les gobelets de slushy qu’avaient les deux jeunes hommes dans leurs mains. Le cœur de la jeune fille se sera. Pourvu qu’elle ne soit pas leur cible, pensa-t-elle. Mais son cœur s’allégea lorsqu’elle se rendit compte que les gobelets étaient vides et que les deux footballers étaient morts de rire. Ils devaient déjà avoir trouvé une meilleure cible. Mercedes contourna ses deux ennemis pour voir qui avait reçu des slushys de si bon matin. C’est alors qu’elle aperçu Sevan Carter immobile au milieu du couloir remplit de cette matière rouge et visqueuse qu’était la glace pillée. Le cœur de Mercedes se sera à nouveau. C’était son meilleur ami qui avait était la cible de ces deux idiots. Sevan était comme paralysé, comme si les slushys qu’ils avaient reçu il y’a quelques minutes l’empêchait de bouger. Mercedes s’avança vers son meilleur ami, elle chercha à croiser son regard pour le rassurer mais le brun ne lâchait pas le sol du regard. Elle prit la main du jeune homme et l’entraina vers les toilettes les plus proches. Mercedes ne fit même attention, elle rentra dans les toilettes pour hommes. Elle lâcha la main de son ami, qui commençait peu à peu à retrouver ses esprits. Elle partit cherche du papier toilettes, qu’elle mouilla et entreprit de nettoyer en priorité le visage de son ami.

« - Ca va ? Ca ne brule pas trop ? », Demanda-t-elle inquiète de l’état de son ami.


Dernière édition par Mercedes Jones le Mar 22 Mar - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Lun 21 Mar - 18:04


Sevan était la, regardant le sol comme si une chose vraiment importante allait se produire, alors qu’il savait très bien que la seule chose qui es passait, c’était qu’il vivait une honte. Se faire slusher, ça n’avait rien de glorieux, loin de la. Devant les deux footballeurs, Sevan n’arrivait plus à bouger le moindre muscle. Il savait qu’il était ce qu’on appelle communément une victime, la proie la plus facile pour les footballeurs, et celui qu’on aime ruiner la vie. Et après, on s’étonne qu’il se fasse petit dans les couloirs ! En même temps, comment voulez vous qu’il ai confiance en lui ? Les deux verres remplis de glace pillée lui coulait dans le cou, et l’autre sur les vêtements. Il n’en pouvait plus, tout le monde autour de lui riait, et se moquait ouvertement de lui, ignorant jusqu’à sa présence. Pas un seul ne serait la pour l’aider, mais alors pour rire de ce qui lui arrivait, ils étaient des dizaines. Il ne voulait pas pleurer, ne pas leur donner ce plaisir… Et de toute façon, la rage l’en empêchait. Il ferma les yeux, et attendit. Il ne savait pas trop ce qu’il attendait, un miracle sûrement. Il sentit une présence en face de lui. Du moins, il huma une odeur… Il connaissait ce parfum, et savait qu’il s’agissait de celui de sa meilleure amie Mercedes Jones. Il aurait voulu ouvrir les yeux, et pouvoir la saluer, mais le choc était encore trop récent et dur à avaler. Quelques secondes plus tard, il sentit une main prendre la sienne, et se laissa tirer Dieu seul sait où. Ainsi que le propriétaire de la main, c’est évident… Une fois la main relâchée, il sentit qu’il avait été mit en sécurité, et décida alors d’ouvrir les yeux. Il vit sa meilleure amie, et sourit légèrement. Ça lui faisait vraiment plaisir de voir un visage familier, et commençait doucement à se détendre. Il prit aussi conscience du lieu où il était maintenant, les toilettes des hommes. Des hommes ?!? La présence de Mercy le fit rire de nouveau. Alors qu’il s’avança vers les lavabos, il se regarda dans la glace, et vit alors son gilet gris foutu. Paix à son âme… Il était revenu à lui quand il sentit quelque chose de froid sur son visage. Après avoir vu que c’était Mercedes qui l’aidait à se nettoyer le visage.

« - Non, ça va… c’est juste… désagréable… »

En effet, il sentait le liquide coller dans son cou, et aussi sur son torse. Bon, ce n’était que quelques gouttes qui avaient été se glisser sous ses vêtements, mais sinon, ça allait. Il laissa faire Mercedes pendant quelques temps, et une fois son visage lavé, il retira son t-shirt pour se passer sous le robinet, se lavant ainsi la nuque. Il tourna la tête en direction de Mercy, et sourit de nouveau.

« - Merci de m’aider… J’étais vraiment pas bien après que ses deux footballeurs m’aient envoyé ces Slushies à la fraise. »

Il s’empara alors d’eau en creusant un puit avec ses mains, et commença à se le verser sur les cheveux, histoire d’enlever la matière ultra collante de ses cheveux. L’eau était froide, et il frissonna à chaque fois que l’eau toucha sa peau. Mais pourquoi ils fallaient toujours que ces primates de footballeurs visent la tête ? Ils ne pouvaient pas ne viser qu’un seul endroit, comme par exemple que son gilet ? Non ? C’était vraiment trop demander ? Heureusement, dans son sac, il avait penser à prendre un t-shirt de rechange. Il le passa alors que ses cheveux étaient encore mouillé, mais que ses épaules étaient désormais propres. Le nouveau t-shirt mit, il retourna sur sous les robinets, et laissa ses cheveux sous l’eau.

« - C’est officiel, je hais les Slushies ! Le sirop colle, c’est horrible. Et sinon, comment tu vas toi ? »

Et oui, avoir les cheveux bouclés remplis de sirop, c’était loin d’être facile ! Mais non, jamais de la vie il ne les couperait. Rien que d’y penser, il grimaça.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Mar 22 Mar - 20:34

Mercedes continua de rincer entièrement le visage de son ami un fois qu’elle eut fini. Sevan retira son gilet qui était tout simplement foutu à cause de ces slushys à la fraise. Puis, il retira son t-shirt et la Diva pu constater les dégâts, la glace pillée avait coulé jusque dans son cou et même sur son torse. Le brun entreprit de se laver tout d’abord la nuque alors qu’il faisait de son mieux pour enlever la substance visqueuse il tourna la tête vers sa meilleure amie et la remercia. En retour, Mercedes lui sourit de toutes ses dents. Elle continuait de l’observait, il passait maintenant a ses cheveux. Il joignit ses deux mains pour y mettre de l’eau et arroser ses cheveux. Lorsqu’une goutte d’eau entra en contact avec sa peau, il frissonna. Cela fit sourire son amie. Quand, Sevan eut fini de nettoyer sa peau de la matière collante, il fouilla dans son sac pour enfiler un t-shirt propre. La brun avait prit l’habitude d’avoir désormais toujours un t-shirt de rechange a cause de ses attaques quotidiennes. Puis il remit sa tête sous les robinets, car ses cheveux étaient loin d’être propre. Sevan officialisa sa haine envers les slushies, ce qui fit doucement rire Mercedes. Le garçon se battait toujours pour enlever la glace pillée de ses cheveux, il grimaçait régulièrement. Le brun demanda à sa meilleure amie comment elle allait.

« - Bah mieux que toi, plaisanta-t-elle. Sérieusement, ça va plutôt bien. Dodo, McKinley, slushy, toilettes, tots, cours … La routine tu sais. Et puis tu me connais tu me connais un peu de soul et tout roule. »

Les deux amis rigolèrent de bon cœur. Ca détendait l’atmosphère. Mercedes aimait passait du temps avec son meilleur ami, certes les toilettes pour hommes n’était pas son lieu préféré pour le retrouver mais bon, c’était déjà ça. Elle aimait discutait avec lui, elle pouvait se confier à lui sans problèmes et inversement. La diva éclata de rire en voyant son meilleur ami se débattant avec les nœuds dans ses cheveux. Ces derniers lui causaient pas mal de problèmes pour le dompter mais pour rien au monde il ne les couperait. Mercedes en était ravis parce qu’elle adorait les petites bouclettes brunes de Sevan. Elle trouvait que ce lui allait très bien.

« - Tu veux peut être de l’aide, parce que la … tu m’as l’air vraiment dans le pétrin. » dit-elle en rigolant.

Dans un premier temps, le garçon refusa poliment, il trouvait qu’elle l’avait déjà assez aidé comme ça aujourd’hui. Cependant, il essaya de défaire un nœud et qu’il se cogna violemment contre le robinet. Sevan poussa un petit cri de douleur. Cela fit mourir de rire la jeune afro-américaine. Lorsqu’elle se remit de son fou rire. Elle lui proposa son aide à nouveau :

« - Tu veux toujours pas que je t’aide ? » proposa-t-elle un sourire moqueur aux lèvres.


Dernière édition par Mercedes Jones le Ven 25 Mar - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Ven 25 Mar - 12:48

Depuis qu’il était arrivé au lycée McKinley, Sevan avait pu se rendre compte d’une chose : les Slushies étaient sans aucun doute la substance la plus collante qui est été découverte… Bien sur, je parle par rapport aux cheveux. Remarque, il y a plusieurs personnes qui sont heureux après chaque lancé… Déjà, ceux qui les vendent… Alors ça, ils doivent avoir des tonnes de bénéfices vu le nombre de slushie lancés par jour… Par la suite, les vendeurs de shampoing… Oui, eux aussi doivent se frotter les mains à chaque attaque, et compte sur les petites victimes comme Sevan pour aller acheter leur produit, afin de pouvoir avoir un semblant de vie. Et bien sur, pour finir, ceux qui lançait les Slushies étaient aux anges… Ils passaient leur temps libre à ridiculiser les infériorités, alors forcement, quand ils y arrivaient, ils prenaient leur pied. Sevan avait aujourd’hui été la première victime d’une longue série, mais il en avait l’habitude. Même avant d’entrer dans la chorale, les footballeurs lui en lançait, juste pour qu’il comprenne qu’il était bien inférieur à eux. Il en recevait même plus que Jacob ! Rien que cette comparaison le déprimait… Au fait, pourquoi avait t-il accepter de chanter dans une chorale ?? Sérieusement, il devait aimer être maltraiter, il n’y avait pas d’autre solution. Hein ? L’amour de la scène et de la chanson? Hum… oui, peut être aussi… En tout cas, la tête sous le jet, il écouta Mercedes lui dire comment elle allait, et pour son plus grand plaisir, elle allait bien. Sa dernière remarque sur la soul music l’avait même fait rire, lui changeant les idées pour quelques secondes.

« - Malheureusement, je n’ai pas encore trouvé le groupe pop rock qui me fait aller mieux rien qu’en l’écoutant… »

Il lui sourit, puis replongea sa tête sous l’eau. Malgré tout les efforts qu’il fournissait pour nettoyer ses boucles brunes, il sentait que du sirop commençait à sécher et qu’il avait de plus en plus de mal à l’enlever. Les nœuds formés dans ses cheveux le rendait totalement fou, mais il ne s’avouait pas vaincu. Il y a des jours comme celui la où Sevan est prit d’une subite envie : prendre une tondeuse, et raser ce qui lui servait de cheveux. Mais non, il tenait trop à ses boucles pour se résigner à les couper. Alors lâcha un petit grognement, énervé par la situation, et finit par entendre Mercedes lui proposer son aide. Il ne pouvait pas accepter, la jeune demoiselle était tout le temps en train de voler à son secours. Non pas que ça lui déplaise, mais il ne voulait pas la déranger pour rien, juste un peu de slushie dans les cheveux.

« - Non… c‘est gentil, mais je vais y arriver seul. »

Et ce fut seulement après s’être royalement cogné la tête contre le robinet en voulant se relever que Sevan envisagea la proposition de Mercedes. AIE ! Bon, déjà qu’il était sale, si en plus il avait des bosses plein la tête ! Non, ce n’était pas possible… De plus, il ne voulait pas perdre de neurones. C’est alors en se relevant doucement, une main frottant l’endroit de la bosse, qu’il regarda Mercedes d’un air penaud.

« - Euh… en fait… Je veux bien s’il te plait… »

Il sourit, riant quelque peu, puis regarda Mercedes qui souriait aussi, attendant une quelconque réponse de sa part. Vraiment, ce n’était pas son jour de chance… Il aurait du resté au lit, ça aurait simplifier la journée de pas mal de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Sam 26 Mar - 14:22

Sevan avait finalement accepté l’aide de Mercedes. Ce n’est pas trop tôt pensa, la jeune fille. Ce qu’il pouvait être têtu quand il le voulait. Il riait légèrement ce qui fit sourire la Diva. Elle s’approcha de lui et le pria de ne pas bouger. La jeune fille sortit des toilettes, les couloirs étaient quasiment désert ils n’avaient surement pas fait attention a la sonnerie. Elle parcourut le couloir des yeux et vit une porte grande ouverte, elle s’approcha pour jeter un œil : la salle était vite. Parfait, pensa-t-elle. Elle entra pour récupérait une chaise puis repartit dans les toilettes. Elle posa la chaise dos aux lavabos et dit à Sevan :

« - Si Monsieur veut bien se donner la peine de s’assoir. »

Cette fois si, il ne se fit pas attendre. Il s’exécuta immédiatement de l’eau dégoulina sur ses épaules, il frissonna à nouveau. Mercedes lui dit alors de pencher la tête en arrière pour que ça ne salisse pas son t-shirt propre. Puis, elle se dirigea vers son sac pour y plonger les mains. La jeune fille fouilla dedans pendant quelques minutes puis en ressortie une pochette. Elle posa cette dernière sur le bord des lavabos pour en sortir un petit flacon de shampoing. Lorsqu’elle reporta son regard sur son meilleur ami, elle pu voir qu’il la regardé avec étonnement.

« - J’ai toujours mon nécessaire anti-slushy sur moi. C’est vachement utile surtout quand on se trouve dans ton cas. » Dit-elle en rigolant.

Mercedes s’approcha du garçon, elle augmenta la puissance de l’eau. Puis, la jeune fille prit un peu de shampoing au creux de sa main et commença à frotter doucement les boucles brunes de son meilleur ami. Cependant, elle constata rapidement que ça allait lui prendre des heures alors elle frotta plus énergiquement les cheveux de Sevan et petit à petit le slushy commença à se décoller. L’eau dans le robinet s’était colorée légèrement de rouge à cause de le couleur du slushy. A cause de la masse capillaire que possédait le brun, Mercedes avait vidé pratiquement entièrement son flacon. Pourquoi les slushies étaient si collant pensa la jeune afro-américaine. C’est vrai que l’humiliation publique n’était pas suffisante, il fallait en plus, que toutes les victimes de ces brutes de footballers, se nettoient entièrement. En plus, la glace pillée avait le don de coulait et surtout de coller partout, aussi bien sur la peau que sur les vêtements. Et pour les personnes comme Mercedes, qui faisaient très attention a leur tenue, ça devenait rapidement insupportable.

« - Fini ! » déclara-t-elle fièrement. « Plus une trace de slushy sur toi. Comme neuf. Enfin, reste plus qu’à sécher tes belles boucles. File sous la sèche main. »

Elle s’adossa contre les lavabos et regarda Sevan mettre sa tête sous le sèche main qui s’enclencha dans un grand bruit. Lorsqu’il eut fini de sécher ses cheveux le brun se retourna vers sa meilleure amie qui lui dit.

« - Maintenant qu’on a raté la sonnerie et qu’on est définitivement en retard. Que penses tu de rester ici pour discuter ? Tant qu’a faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Jeu 7 Avr - 18:12


Mercedes était vraiment une amie en or, et Sevan savait parfaitement qu’il pouvait compter sur elle quand il en aurait besoin. Et encore une fois, il en avait la preuve ce matin. Alors qu’il était revenu couvert de Slushies, qui est arrivé à sa rescousse ? Mercedes ! Et alors qu’il avait du mal a se nettoyer les cheveux, qui venait à l’instant de lui proposer son aide ? Encore Mercedes. Oui, Sevan pouvait s’estimer heureux de l’avoir auprès de lui. Alors qu’il n’arrivait pas à retirer le sirop de ses boucles, il déclina l’offre de Mercedes de l’aider. Il savait qu’elle en faisait beaucoup, et pensait que cette fois, il pourrait se débrouiller seul. Mais apparemment, il s’était lamentablement trompé. Après s’être prit le robinet en plein sur le crâne, il n’avait pas beaucoup de solution : demander l’aide de sa meilleure amie. C’est alors tout penaud qu’il lui avait demander, et qu’elle finit par s’occuper de lui. Elle lui demanda de ne pas bouger, et partie. Sevan arqua un sourcil, mais finit par se regarder dans la glace. Il se trouvait vraiment pathétique, et trouvait que sa vie n’était pas ce qu’il aurait voulu. En même temps, qui aurait aimé être une victime ? Personne.

Quelques minutes plus tard, Mercedes était revenue avec une chaise, et tel un vrai salon de coiffure, elle plaça la chaise prêt des robinets, et le somma de venir s’asseoir. Bien sur, il s’exécuta sans faire d’histoire, et laissa les mains experte de Mercedes s’occuper de lui. Mais quand il la vie aller chercher un flacon de shampoing, il fut plus qu’étonner. Ça se voyait qu’elle avait l’habitude de ce genre de situation, et la phrase qu’elle lui dit après ne fit que confirmer ce qu’il pensait. Il rit, puis se laissa de nouveau faire, voyant le flacon de shampoing se vider de plus en plus au fur et a mesure du shampoing. Et oui, le slushie était vraiment une matière des plus collante. Bien sur, le soir même, il irait lui acheter une bouteille pour remplacer celle qu’il venait de finir. Une fois ses cheveux propres, Mercedes lui demanda d’aller sous le sèche-mains pour les lui sécher, ce qu’il fit sans discuter. Après quelques minutes, il était sec, ses cheveux aussi, et se releva pour faire un bisous à son amie.

« - Merci Mercedes… Je ne sais pas ce que je ferais sans toi ! »

Il lui fit un câlin, puis la relâcha. Elle proposa par la suite de passer le reste du temps ensemble, car vu qu’ils avaient déjà loupé le début des cours, y aller en retard n’allait servir à rien. Alors son idée de passer du temps ensemble ne pouvait que le réjouir et il se décida alors à se mettre contre le mur, et se laisser glisser au sol. Il était assez fatigué, bien que ça journée ne faisait que commencer. Il regarda Mercedes, et lui sourit. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas eu une longue discussion avec elle, et sa lui manquait.

« - Oui, je suis d’accord pour parler. Surtout que ça fait longtemps qu’on avait pas eu de vrai discussion tout les deux. »

Il se passa une main dans les cheveux, et continua, afin de lancer un sujet de discussion. Mais il ne savait pas trop quoi dire en fait. Il n’avait pas une vie très passionnante : Pas de petite amie déjà. Du moins, il était amoureux, mais d’une cherrios, alors autant dire que c’était impossible. Mais d’un coté, il n’attendait pas plus de cette relation… Bien qu’il en meurt d’envie. Niveau famille, il n’y avait rien de neuf non plus. Le mieux, c’était de lui demander à elle ce qu’elle avait de beau à raconter.

« - Comment vas-tu ? Quoi de neuf dans ta vie. »

Il mit alors un peu d’ordre dans son sac, et retira les quelques gouttes de slushie séchées. Il sortit ses affaires, et passa quelques gouttes d’eaux dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Ven 8 Avr - 22:02

Malheureusement pour Mercedes et Sevan la discussion souhaitée n'allait pas pouvoir aller bien loin. Un bruit violent se fit entendre sur la porte des toilettes qui resta pourtant fermée. Qu'est-ce que cela pouvait-il être ? L'un des footballeurs farceurs les avait-il suivi ? Etait-ce juste un élève qui avait passé ses nerfs en donnant un coup sur la porte ? Et bien la réalité allait se révéler être toute autre. Difficilement, la porte grinça et s'ouvrit lentement sous les efforts impressionnants d'un élève en chaise roulante : Artie Abrams. Ce dernier, malgré son handicap, faisait tout pour venir à bout de cet obstacle qui le gênait pour pénétrer dans les toilettes. Il avait opté pour une marche à l'avant : Ayant d'abord donné un coup sur la clinche, il s'était ensuite aidé de l'avant de son siège pour poussé délicatement la porte. La tâche était loin d'être aisée et malgré cela notre ami arriva enfin à ses fins. C'est ainsi que les personnes présentes dans la pièce purent apercevoir l'état déplorable dans lequel l'étudiant était.... D'ailleurs peut-être serait-il bon de faire un petit retour en arrière pour mieux comprendre ce qui lui était arrivé !

La journée avait commencé comme toutes les autres. Artie s'était levé aux aurores pour avoir le temps de se préparer car en raison de son handicap il mettait deux fois plus de temps qu'un autre adolescent. Sa mère l'aida pour les tâches qu'il ne pouvait réaliser seul et après un bon petit déjeuner en famille, il avait prit la route avec son père pour rejoindre le lycée. Malgré le temps de chien qu'il faisait à l'extérieur, la voiture des Abrams se gara devant l'établissement avec un bon quart d'heure d'avance. Lorsqu'il fut sorti du véhicule, Artie remercia son père et s'empressa de rejoindre l'intérieur du Lycée. Il y avait déjà pas mal de monde dans les couloirs mais cela n'entrava pas le chemin que notre ami se fraya pour rejoindre la bibliothèque. Oui car avant d'aller en cours, notre professionnel du quatre roue avait promis à la bibliothécaire de passer la voir pour lui rendre des livres qu'il avait emprunté.

Plusieurs minutes s'écoulèrent le temps qu'Artie discute avec la vieille dame et rejoigne enfin son casier pour récolter ses affaires de cours. Il ouvrit son placard et chercha à l'intérieur son livre d'espagnol. Seulement bizarrement il sentit que quelque chose n'allait pas... Quelque chose avait changé autour de lui... Un silence pesant s'était fait... Que... Et bien la réflexion que l'étudiant s'était fait obtenu réponse car lorsqu'il voulut jeter un oeil sur ce qui se passait, il reçut une boisson glacée en pleine face. Saisi par le froid et l'effet de surprise, Arty ne réagit pas illico et tenta de garder son self-contrôle. Seulement il usa de sa main droite pour nettoyer ses verres de lunettes de la substance qui dégoulinait et lança un regard noir au responsable qui n'était autre qu'un membre de l'équipe de football. C'est alors qu'un flash submergea le jeune handicapé qui se perdit dans ses pensées...

Un grésillement se fit entendre dans les haut parleur de l'école et un sourire sadique se dessina sur le visage d'Artie qui étrangement n'avait plus la moindre trace de glace pilée sur lui. Une musique se mit alors en marche et d'un geste énergique Artie claqua la porte de son casier ce qui attira l'attention de son détracteur qui pivota sur lui-même la mine intriguée. L'air encore plus fou figé sur le visage, l'adolescent avança au rythme de la chanson faisant tantôt une marche avant puis un petit arrêt pour reprendre et s'arrêter encore... Après quelques secondes d'introduction Artie se mit alors a chanté de sa voix si particulière :

Bad ¤ Michael Jackson

Your butt is mine Gonna tell you right
Just show your face In broad daylight
I'm telling you On how I feel
Gonna hurt your mind Don't shoot to kill Come on.
Come on. Lay it on me All right...

Sur ces derniers mots du premier couplet, certains élèves arrivèrent autour d'Artie et formèrent un arc parfait pour commencer à danser au moment où le jeune chanteur entama la deuxième partie. Le footballeur quant à lui restait figé sans le moindre mouvement et ricanant nerveusement...

I'm giving you On count of three
To show your stuff Or let it be...
I'm telling you Just watch your mouth
I Know your game what you're about

Well they say the sky's the limit And to me that's really true
But my friend you have seen nothin' Just wait 'til I get through...

A cet instant, le groupe d'élève dans une chorégraphie intéressante courut en direction du footballeur armés chacun d'un gobelet emplit de glace pilée dans la main. Ils allèrent jusqu'à l'entourer et à chaque fois qu'Artie hurla "I'm Bad" dans son refrain, le pauvre individu se faisait saucer par l'un des danseurs...

Because I'm bad, I'm bad, come on
You know i'm bad, I'm bad, You know it
You know i'm bad, I'm bad, Come on. You know
And the whole world has to Answer right now
Just to tell you once again, Who's bad...

Le Who's Bad résonna dans l'esprit d'Artie allant jusqu'à troubler sa vision. Celle-ci se transforma alors progressivement jusqu'à le faire revenir à la dure réalité. Son bourreau s'en allait en pouffant de rire tandis que lui restait noyé sur sa chaise roulante sans la moindre possibilité de réagir. Un peu déconcerté, notre ami baissa alors la tête et c'est alors qu'il vit ce morceau de papier posé sur ses genoux. Bon d'accord vu son état, il avait dû tremper dans la mixture qu'il avait reçu en pleine tête mais en défroissant le papier humide ce qui était écrit dessus était encore tout à fait lisible... Et ce qu'Artie découvrit lui fit encore plus d'effet que ce qui venait de lui arriver. Il semblerait que la journée d'aujourd'hui n'allait pas être de tout repos. Une certaine colère put alors se lire sur le visage du membre du club New Directions et emportant son sac il fila aux toilettes les plus proches afin de se débarbouiller pour ensuite aller voir ses amis du club.

Voilà c'est ainsi qu'Artie fit irruption dans les toilettes face à Mercedes et Sevan qui discutaient. Son état était donc pitoyable mais en les voyant il fut quelque part soulagé et oublia l'espace d'un instant le liquide qui coulait encore le long de ses joues. Levant ses yeux de chiens battus sur eux il prit alors la parole.

Oh vous êtes là ! Et bien restez y car je crois que les Awesome Voices ont décidé de passer à l'attaque en nous affichant comme cible pour la journée du Slushage, les avertit-il en balançant son sac contre un mur et en se dirigeant vers un évier où il commença à faire couler l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Dim 10 Avr - 21:49

Sevan accepta avec plaisir l’invitation que sa meilleure amie venait de lui lancer. Mercedes en fut ravie. Elle s’assit sur la chaise qu’elle avait apportée plus tôt et observa son meilleur ami. Ce dernier se passa une main dans ses boucles brunes se qui fit sourire la Diva. Mercedes avait noté que lorsque Sevan réfléchissait il avait cette manie de passer une main dans ces cheveux. Cela ne dérangeait aucunement la choriste au contraire elle trouvait ça adorable. Le brun lui demanda ce qu’il y’a avait de neuf dans sa vie.

« Je n’ai pas beaucoup vu mon père cette semaine, il a eu des problèmes à l’usine. Je l’ai seulement croisé lors des repas » dit-elle d’un ton triste « Ca me manque nos petits moments complices rien qu’a tous les deux. »

Mercedes baissa le regard et elle repensa a la semaine qu’elle venait de passer. Son père partait très tôt le matin, il lui arrivait même de sauter certains repas en famille à cause des problèmes qu’il avait à l’usine. La Diva comprenait mais cependant son père lui manquait quand même.

« Mais bon heureusement qu’il y’a Jamie pour me faire rire. Qu’est ce que je ne ferrais pas sans lui » dit la Diva avec un petit sourire.

Jamie est le grand frère de Mercedes. Il savait exactement comment faire pour faire sourire sa petite sœur. Alors lorsqu’il la voyait un peu triste il faisait tout pour lui faire retrouver son sourire. Jamie connaissait sur le bout des doigts Mercedes. Cette dernière reporta son regard sur son meilleur ami qui la regardait en souriant. La Diva n’était pas du genre a se plaindre constamment mais elle avait besoin de se confier. Elle était vraiment heureuse que Sevan soit la pour l’écouter et surtout pour la réconforter. Il lui fallait un simple sourire et Mercedes retrouvait le sien presque instantanément.

Alors que Mercedes s’apprêtait à ouvrir la bouche un bruit sourd résonna dans les toilettes, quelqu’un venait de tapais contre la porte des toilettes. La Diva fronça les sourcils et elle pensa que c’était encore Sue qui passait ses nerfs sur un élève en le jetant littéralement contre les murs. Puis, la porte s’ouvrit doucement et difficilement sur leur ami commun : Artie. La choriste se releva immédiatement. Le jeune handicapé était dans un état pitoyable. La matière rouge et collante coulait encore sur ses joues. Artie jeta son sac contre le mur et dit à ces camarades qu’ils feraient mieux de rester là car les Awesome Voices avaient décidés de le slusher toute la journée. La jeune afro-américaine et le brun s’approchèrent du jeune homme et posèrent leur main sur ses épaules.

« - Artie, que c’est-il passait ? Qu’est ce qu’ils t’ont fait ? »

Le jeune homme a lunette s’apprêtait a commencer à se débarbouiller mais Mercedes l’interrompit :

« - Laisse-moi faire ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Jeu 21 Avr - 14:56


Sevan était assit avec Mercedes dans les toilettes des hommes à discuter de choses et d'autres, ce qui à vrai dire, lui faisait très plaisir. C'était bête, mais les petits moments comme ça passés avec sa meilleure amis, c'était une chose qu'ils n'avaient pas fait depuis longtemps. En effet, Sevan avait eu pas mal de choses à gérer, comme par exemple son petit frère qui a été malade durant plusieurs jours. En tant que grand frère aimant, il a été à ses cotés jours et nuits, loupant même quelques cours afin d'être la un maximum pour lui. En parlant avec Mercedes, il se rendit compte qu'elle aussi n'était pas au top de sa forme, et notamment à cause de son père, trop absent à son gout. Mais, tel qu'il connaissait son ami, il en fallait plus pour lui saper le moral ! D'ailleurs, selon ses dires, il y avait son frère qui lui permettait d'avoir la bonne humeur, et Sevan lui en était très reconnaissant pour ça. Il ne le connaissait pas beaucoup, mais avait l'impression de tout savoir de lui rien qu'en écoutant Mercedes en parler. Encore un point commun entre les deux amis, ils avaient un amour fusionnel avec leur frère.

" - J'imagine bien... J'avoue que sans mon petit frère, je n'imagine même pas ma vie"

Il lui rendit son sourire, et passa son bras derrière les épaules de son amie, la ramenant doucement vers lui. Il ferma les yeux, profitant un peu du calme, mais sursauta en entendant un bruit sourd venant de la porte. La, un frisson lui parcourut le corps. Etait-ce un footballeur qui voulait lui faire du mal ? Ou alors un Awesome Voices venu pour l'humilier ? Le pire lui traversa la tête, et ce fut avec un soupire de soulagement qu'il vit son ami Artie arriver en fauteuil. Malheureusement, ce ne fut qu'un soulagement de courte durée, puisqu'il vit qu'Artie était lui aussi couvert de glace. Mon dieu, la chance n'était vraiment pas avec les New Directions aujourd'hui...

" - Salut Artie. Mon Dieu... Toi aussi ils t'ont eu ?"

Il se leva, et alla vers Artie pour l'aider un peu, avant que le sirop ne commence à secher. Bon, bien sur, Sevan et sa maladresse habituelle... Il n'était pas tellement doué, mais au moins, l'attention y était. Il alla ramasser le sac d'Artie, et retira le peu de sirop qui était tombé dessus, car il sentait bien que si il aidait Artie pour son corps, il allait faire encore plus de dégat. Et puis, Mercedes venait de rire qu'elle allait s'en occuper. Après avoir nettoyer le sac, il le posa à coté du sien, et se mit contre le mur.

" - J'en ai vraiment marre ! Pourquoi il s'en prenne toujours à nous. Si ça continu, j'irais prendre des cours d'auto défense !"

Bon d'accord, jamais il ne le ferais, car il n'était vraiment pas doué, et aurait été capable de se faire mal rien qu'en voulant pousser quelqu'un... De plus, il détestait par dessus tout la violence. Il regarda Artie et Mercedes, et leur adressa quand même un petit sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Ven 29 Avr - 20:51

Le robinet grinça à son ouverture et l'eau coula aussitôt pour arroser la main d'Artie qui testa la température avant de se tremper la tête pour se débarrasser au maximum de ce liquide collant loin d'être agréable. Rapidement, ses amis vinrent l'aider à leur manière. Si Sevan lui adressa un message de soutien et s'occupa de son sac, Mercedes quant à elle se proposa avec fermeté pour l'aider à ce nettoyer. Sans rechigner, notre ami en chaise roulante accepta toute l'aide qu'on lui proposait car par expérience il savait que ces boissons sucrés étaient une vraie saleté difficile à nettoyer. Il se contenta de soupirer un « merci » à ses camarades et les écouta réagir.

Sous les mains expertes de sa meilleure amie, Artie observa ses comparses qui lui posèrent des questions et formulèrent des hypothèses sur leur avenir face à cette croissance constante d'animosité envers leur Glee Club. L'espace d'un instant, le chanteur à la voix soul se remémora le mauvais qu'il venait de passer dans le couloir... Pourquoi avait-il fallu qu'il soit une fois de plus la victime d'un abruti sportif ? N'avaient-il rien d'autres à faire au lycée ? C'est alors que le papier qui avait provoqué sa colère lui revint en mémoire. Remuant les doigts, il le sentit dans sa main crispée et sans même répondre de suite aux deux autres, il s'agita pour déplier le document. Une fois l'action entreprise réussite il l'agita en l'air afin que Mercedes et Sevan lui prennent et le lisent à leur tour.

Il se passe qu'en effet ils m'ont eu et qu'on est pas près d'avoir fini de se faire slusher aujourd'hui. J'ai reçu ça tout à l'heure en recevant le gobelet sur la tête, indiqua-t-il en remuant une seconde fois le document. Il semblerait qu'on ait lancé sur le net la journée du slushage pour les News Directions. Et si vous regardez la signature de l'auteur en bas de la feuille, vous verrez qu'il s'agit de AV... Comme Awesome Voices bizarrement !

Tandis qu'il venait de terminer sa phrase, Mercedes venait quant à elle de nettoyer la dernière trace de Slushie présent sur sa tête. Par chance, Artie n'avait reçu qu'un petit gobelet en pleine tête. Le liquide s'était donc limité à dégouliner le long de sa tête mais n'avait pas trop atteint ses vêtements. Voyant qu'il était à nouveau propre, il posa alors ses mains sur les roues de son fauteuil et avec dextérité se déplaça vers le sèche main qui se mit automatiquement en route au passage de sa tête. Le ronronnement bruyant de la machine se mit alors en marche mais cela n'allait pas l'interrompre dans ses plaintes contre le club adverse.

Moi aussi j'en ai vraiment marre !
Lança-t-il en réponse à Sevan avec une voix puissante pour passer au dessus du bruit de l'appareil qui l'assourdissait. Mais à la place de cours d'auto-défense je me dis qu'il serait temps qu'on leur rende la monnaie de leur pièce et qu'ils comprennent qu'on se laissera pas faire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Dim 1 Mai - 18:10

Pendant que Mercedes s’afférait a débarbouillait le jeune homme en chaise roulante, les trois amis parlaient avec animation de ces attaques qui se faisaient de plus en plus constantes. Ils étaient tous d’accord pour dire que c’était vraiment trop, ils étaient a bout de recevoir ces gobelets remplient de glace pillée collante. C’était devenu un rituel banal a McKinley et rare étaient les gens qui se rebellés contre le système de popularité instauré.

A bout d’un moment Artie agita sous les yeux des deux autres un bout de papier chiffonné. Sevan s’en empara et le lu a haute voix, car la Diva nettoyait toujours les cheveux du brun à lunettes. En effet, même si c’était plus simple qu’avec le bouclé, cela n’empêchait pas la glace de s’infiltrer jusqu’au cuir chevelu et donc ça restait une tache compliquée.

Le garçon handicapé commenta ce que contenait la feuille et alors qu’il finissait sa phrase la choriste déclara fièrement qu’elle avait fini. Contrairement a Sevan, Artie n’avait était que très peu touché donc cela avait était plus court. Ce dernier se dirigea jusqu’au séchoir a main afin de sécher ses cheveux. Malgré le fort ronronnement que faisait le séchoir Artie continua de parler et proposa de se venger des Awesome Voices.

Cette alternative était souvent venue à l’esprit de Mercedes et certainement de tous ces camarades de New Directions. Mais aujourd’hui c’était différent, la jeune afro-américaine pensait sérieusement a mettre cette vengeance a exécution. En l’espace de même pas une heure, elle avait vu deux de ses meilleurs amis dans un état pitoyable a cause des ses imbéciles et de leurs idées stupides. Ca mettait la Diva, vraiment en rogne qu’on s’en prenne ainsi à ses proches. Surtout que les Awesome Voices étaient les mieux placés pour savoir ce que c’était de se faire lyncher tous les jours par ces crétins. Mais non eux, ils préféraient en rajouter une couche.

« - J’en ai vraiment marre qu’on soit la cible de ces lynchages quotidien. Et il est hors de question que ces imbéciles en rajoute une couche. J’en ai marre de rester planter la et de subir. »

Mercedes avait lancé ça d’un ton dur, tout en serrant les poings comme si elle avait un Awesome Voices devant elle et qu’elle allait s’occuper de son cas. Après tout pourquoi devaient ils se laissaient faire sans rien dire. Elle regarda à tour de rôle ses deux amis. Et ajouta :

« - Marre de devoir ramener une autre tenue tous les jours. Je veux pouvoir rentrer chez moi comme j’étais habillé le matin même. Il faut que nous fassions quelque chose, ça ne peut plus durer. Il est hors de question qu’un jour de l’année soit dédié a nous humilier encore plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Dim 8 Mai - 20:43

Le bruit du séchoir était interminable mais la chaleur faisait un bien fou à Artie qui sentait que l'humidité de ses cheveux commençait petit à petit à disparaître. Heureusement ils étaient courts, sinon la tâche aurait été très pénible. Son oratoire terminé, il constata que son agacement n'était pas le seul à avoir atteint ses limites. Si Sevan avait déjà formulé son avis sur le sujet, ce fut au tour de Mercedes d'exploser de colère face à l'injustice dont les New Directions étaient victimes. A cause de l'appareil qui l'assourdissait Artie manqua la première partie du discours virulent de la belle mais comme ses cheveux étaient à présent secs, il s'en éloigna pour se rapprocher de ses deux amis.

Les dés étaient jetés ! La colère de Mercedes fut comme l'élément qui motiva les troupes à enfin passer à l'action et à répondre aux attaques incessantes des Awesome Voices. Tous trois étaient d'accord : Il fallait élaboré un plan à leur tour !!! L'esprit sadique d'Artie trop longtemps endormi dans un coin reculé de son cerveau sortit de son hibernation et s'agita comme jamais. Il fallait frapper avec force et intelligemment pour faire comprendre à tous qu'ils sont loin de se laisser faire. Tapotant du bout des doigts sur son siège, notre ami handicapé tenta de trouver la meilleure des idées... Malheureusement il fut interrompu dans ses recherches par la sonnerie de l'établissement qui annonçait le début prochain des cours. Soufflant de mécontentement en regardant le plafond, Artie s'exclama alors.

Ce que je propose c'est qu'on se retrouve dans l'auditorium pendant la pause déjeuner. On pourra alors réfléchir à ce qu'on peut faire pour répondre aux imbécilités des AV !

Faisant un clin d'oeil à ses deux amis, Artie prit le chemin de la sortie et poussa la porte des toilettes avec plus de facilité qu'à son arrivée. Le couloir fourmillait d'étudiants qui s'empressaient de rejoindre leur classe. L'adolescent s'assura que personne ne l'attendait dans les parages avec un slushie dans les mains puis fila en direction de la classe du professeur d'Espagnol.

Fin pour moi
Merci vraiment à tous les 2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Mer 11 Mai - 15:58

Les trois choristes s’étaient mis à la recherche d’un plan qui pourrait leur vengeance. Tout trois étaient plongés dans leurs pensées et le silence était roi dans les toilettes pour hommes, omis le tapotement des doigts d’Artie sur son fauteuil. Mercedes réfléchissait tout un tas d’idées lui venaient a l’esprit mais rien qui ne valait le coup d’être exprimé a haute voix. En effet, ce n’était pas le genre de la Diva de faire des crasses par derrière aux gens, elle, elle préférait affronter en face les personnes qui la chercher. Cependant, la elle ne ferait pas le poids contre ces imbéciles.

Malheureusement, leurs recherches furent interrompues par la sonnerie de la cloche qui marquait la fin d’une heure et donc le début du prochain cours. Les yeux du garçon en fauteuil se levèrent au ciel, accompagné d’un soupir de mécontentement. Puis il proposa de se retrouver pendant la pose déjeuné à l’auditorium pour y réfléchir d’avantage. Artie leur fit un clin d’œil. La jeune fille avait bien remarqué que le garçon en fauteuil aurait souhaité rester mais il n’avait pas le choix, il devait les quitter. Pour réponse à son clin d’œil, la choriste lui fit un immense sourire, qui fit sourire aussi le jeune homme à lunettes.

Par chance, Sevan et Mercedes avait tout deux sociologie mais leur prof était absente parce que, tout le monde le savait, Mademoiselle Lorentz était enceinte. Ce qui fait qu’ils pouvaient rester encore une heure ici. Et puis les toilettes n’étaient pas si désagréables que ça. Une fois qu’on s’habitue à l’odeur c’est plutôt bien. En plus, ici au moins, ils étaient à l’abri des attaques des Awesome Voices. Ici, ils ne craignaient rien et pouvaient rester là à discuter.

« - Bon et bien nous revoilà tous les deux », dit elle pour briser le silence qui régner jusque la.

La Diva se rassit sur la chaise, qu’elle avait apportée plus tôt pour nettoyer les cheveux du brun. Ce dernier se laissa glisser contre le mur afin de se retrouver assis par terre et dos au mur.

« - Et sinon, Sevan, raconte moi tout » commença la Diva un sourire aux lèvres, « avec Brittany, tu es toujours au même point ? »

Même si Mercedes se doutait que la réponse serait surement positive, elle aimait bien parler des amours de son meilleur ami. Ce dernier en pinçait, et encore le mot était faible, pour la jolie blonde : Brittany. Malheureusement, le brun était trop timide pour faire le premier pas et cela attristé la Diva, car elle était certaine que la Cheerio n’était pas indifférente au jeune homme. De plus, la choriste trouvait que son meilleure amie et la blonde formerait un couple parfait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Sam 14 Mai - 17:18


Malgré la maladresse légendaire de Sevan, se dernier avait quand même voulu offrir son aide à son ami Artie. Il se rappelle avoir rencontré ce jeune homme à l’intérieur même d’une poubelle, après avoir subit tous les deux la même agression. Sevan s’empara du sac d’Artie, et décida de le vider avant de le laver, pour ensuite remettre parfaitement toutes ses affaires comme ils les avaient trouvés. Il regarda ensuite Mercedes en souriant, pensant que la pauvre aura eu à faire ça toute la matinée. D’abord avec ses cheveux frisés, et ensuite avec Artie. Non mais franchement, était-ce une vie pour nos choristes ? Je ne crois pas. Alors que Sevan reposa le sac au sol, il vit Artie déplier une feuille, avant de leur la tendre. De ce pas, Sevan s’en empara, et jeta un rapide coup d’œil à ce qu’était cette fameuse feuille, qu’il lit ensuite à voix haute.

‘’ - Quoi de plus drôle que de lancer des Slushies sur les plus insignifiants des élèves ? Alors à travers cette annonce, nous déclarons ouverte la première journée du slushage contre les New Directions ! Alors, profitez en, et amusez vous. ‘’

Sevan regarda la lettre pleine de haine dans les yeux, et finit par la mettre en boule, avant de la mettre dans la poubelle.

‘’ - Ils sont sérieux ? Si ils disent la « première » journée… vous pensez qu’il y en aura d’autre ? ‘’

À cette pensée, un frisson parcourut le dos de Sevan. Non mais… sérieusement ? Jamais il ne pourrait le supporter… Il écouta ensuite Artie et Mercedes partager son opinion, trouvant eux aussi qu’il y en avait assez. Artie avait même en tête de se venger. Mais comment ? De plus, il ne fallait pas compter sur Sevan, car il était vraiment trop gentil pour faire quoi que ce soit, même à ses pires ennemis. Déjà, jamais il n’avait lancé de slushie contre quelqu’un, trouvant cette boisson glacée trop bonne pour être gâchée… Mais aussi parce qu’il n’aimait pas donner de la méchanceté gratuite.

‘’ - J’en ai marre aussi les amis, mais je ne suis pas sur… Je ne pense pas pouvoir me venger même avec toute la volonté du monde… ‘’

Par la suite, Artie leur donna rendez vous dans leur auditorium, afin de mettre au point une réponse pour ses imbéciles d’Awesome Voices. Sevan hocha la tête positivement, puis regarda son ami partir, direction la salle de classe d’espagnol. Sevan et Mercedes, eux, avait cours de sociologie. Mais en sachant que madame Lorentz était enceinte, leur cours avait été exceptionnellement annulé. Sevan retourna alors contre le mur, et se laissa tomber au sol. Bon bien sur, comme d’habitude, il se fit mal en redescendant. Un jour, il faudrait qu’il se rappelle qu’il n’avait pas des fesses en mousse. Un silence de cathédrale s’était installé dans les toilettes, avec entre autre Sevan qui était en plein rêve. Il se demandait si tout les New Directions avait subit comme eux ce matin, ou si certains allaient être épargner. Il se mit alors à prier pour que sa bien aimée puisse passer une journée tranquille… Bon en même temps, c’était une cherrios, alors c’était moins compliqué pour elle…

‘’ - Oui… Et au moins, ici nous sommes tranquilles. ‘’

Par la suite, Mercedes se mit à lui demander de tout lui raconter, ce qui intrigua le jeune brun. Comment ça tout les dire ? Et c’est avec un sourire que la diva qu’était Mercedes précisa, en lui demandant où il en était avec Brittany…Bien sur, Sevan n’avait toujours pas eu le cran d’aller lui parler. En même temps, ça pouvait se comprendre, car quand cette dernière viens lui dire bonjour, ou ne serait-ce que lui demandait comment il allait, Sevan était bouche bée, n’arrivant plus à articuler deux mots…

‘’ - Et bien… Disons que je n’ai pas encore trouvé le courage d’aller lui demander en personne comment elle allait… Alors j’en aurais encore moins pour lui faire part de ce que je ressens pour elle… De toute façon, quand je suis à ses cotés, je perd tout mes moyens… Je l’aime autant que je me déteste. ‘’

En finissant sa phrase, il se leva, et fit une confession à son amie…

‘’ - ça fait plusieurs semaines que je me demande comment je pourrais lui dire mes sentiments, et il y a même une chanson qui correspondrait… Mais malheureusement, elle parle d’un homme qui est prêt à se lancer… ‘’

Il sortit alors son harmonica de son sac, fit une petite intro, et enchaîna avec ce qu’il avait préparé, pour que son amie se fasse une idée.

Well you done done me and you bet I felt it
I tried to be chill but you're so hot that I melted
I fell right through the cracks, now I'm trying to get back
Before the cool done run out, I'll be giving it my bestest
And nothing's going to stop me but divine intervention
I reckon it's again my turn to win some or learn some

But I won't hesitate no more, no more
It cannot wait, I'm yours

Well open up your mind and see like me
Open up your plans and damn you're free
Look into your heart and you'll find love love love
Listen to the music of the moment people dance and sing
we're just one big family
and It's our God-forsaken right to be loved love loved love loved

So I won't hesitate no more, no more
It cannot wait, I'm sure
There's no need to complicate, our time is short
This is our fate, I'm yours
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    Lun 16 Mai - 20:04

Comme l’avait prédis Mercedes, son meilleur ami en était toujours au même point avec la cheerio. Sa timidité l’empêchait de lui parler. Cependant, Sevan surprit sa meilleure amie en sortant un harmonica et commença à jouer puis il chanta. Mercedes reconnu tout de suite la chanson : « I’m yours » de Jason Mraz. Et effectivement la chanson collait parfaitement avec ce que vivant le brun. C’était comme si la chanson était faites pour lui. La Diva se balança de droite à gauche au son de la voix de son meilleur ami. C’était vraiment magnifique.

« - I’m yours ! »

Les applaudissements de la jeune fille remplir le silence des toilettes. Elle avait trouvé l’interprétation de son meilleur ami simplement magnifique.

« - Sevan, c’est juste … sublime. »

Et elle le pensait. Il s’était approprié la chanson et l’harmonica n’avait fait qu’apporter qu’encore plus de charme à son interprétation. En plus la voix du jeune homme était parfaite pour cette chanson.

« - Il n’y a pas d’autres mots. Il faut absolument que tu chantes cette chanson à Brittany. En plus cela pourrait t’aider à briser la glace. Ca vous permettrez de lancer la conversation. »

En effet, quoi de mieux qu’une chanson pour briser la glace. Surtout pour un choriste, ca faciliter quand même les choses. Cependant, Sevan n’était pas avantagé par sa grande timidité qui l’empêchait de parler a celle qu’il aimé. Et cela le tué de l’intérieur et ça la Diva le savait mais elle ne savait pas comment aider son meilleur ami. Mais soudain elle eut une idée, qu’elle ne pensait pas trop mauvaise.

« - Pourquoi tu ne demandes pas à Monsieur Shue de forcer un peu le destin et qu’il te mette avec Brittany afin de travailler un duo. »

La jeune fille interrogea le brun du regard. Mais ce dernier n’avait vraiment pas l’air convaincu.

« - Mais si ! Regarde, comme ça vous allez devoir forcement vous retrouver pour travailler sur ce duo et donc tu vas te retrouver seul avec elle. Et la tu n’auras pas a te soucier du regard des autres. Et tu pourras lui chanter ta chanson » expliqua la Diva un grand sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. I hate slushie, but I like Mercy    

Revenir en haut Aller en bas
 

05. I hate slushie, but I like Mercy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-