Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Can I talk to you?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Can I talk to you?   Sam 19 Mar - 17:12

Furieuse, Rachel traversa le couloir d'un pas déterminé, le dos raide et les bras croisés. Elle sortait tout juste d'un énième entrainement avec les Awesome Directions, et c'est Bryan Ryan qui s'était occupé de l'échauffement des voix, aujourd'hui. Le directeur des Awful Voice semblait prendre un malin plaisir à rabaisser les New Direction qui faisaient partis de la nouvelle chorale, et aujourd'hui, Rachel en avait pris pour son grade. Mr Shuester avait certes fait de son mieux pour calmer le jeu, mais Rachel avait très mal pris les remarques désobligeantes de Mr Ryan, et c'est en claquant la porte qu'elle était partie à la fin de la répétition. Pour couronner le tout, Finn venait de lui annoncer qu'ils ne pourraient pas se voir ce week-end, il serait tombé malade, mais n'avait pu fournir de meilleures explications à sa petite amie, qui, frustrée et vexée, avait fui la salle de musique dès que possible. Les larmes aux yeux, elle dévala les escaliers, et au rez de chaussée, pris la direction de l'aile gauche de McKinley. Elle avait envie de pleurer, mais de colère. Arrivée devant son casier, elle l'ouvrit d'un geste rageur, après deux tentatives ratées pour faire son code, et le reflet que lui renvoya le miroir accroché sur la porte de son casier était celui d'une jeune fille aux lèvres pincées, aux joues rouges, et aux yeux brillants, les sourcils froncés et les cheveux légèrement décoiffés. Elle inspira à fond, retint sa respiration, puis relâcha son souffle. Un peu plus calme, elle attrapa sa brosse à cheveux et remit de l'ordre dans sa coiffure. Une fois son serre-tête remis en place, et ses yeux essuyés, elle inspira à nouveau.

" Hey super-nulle, aujourd'hui c'est un slushy offert pour un slushy acheté. Je serais toi, je ferais gaffe! " lança un footballeur en passant près d'elle, et les deux Cheerios qui le suivaient éclatèrent de rire, la pointant du doigt.

Rachel se figea, et les suivit du regard. Elle allait devoir se montrer prudente, avant la fin de la journée, sinon elle risquait bien de se prendre un énième slushy dans la figure, et avec le froid qu'il faisait dehors, et la neige qui tombait à gros flocon aujourd'hui, elle n'avait pas envie de finir en plus avec le visage et les cheveux recouverts de glace. Surtout que ces derniers jours, elle avait été plutôt épargnée. La porte de son casier se referma brutalement, avec un claquement sec, et elle releva le menton. Rien dans son attitude ne laissait supposer que quelques minutes plus tôt, on venait de la menacer de prendre une douche au slushy. Elle fit volte-face, et assista à un spectacle qui, malheureusement, était monnaie courante à McKinley High. Un mouvement vif du bras, un gobelet qui se vide, et une pauvre tête innocente qui se retrouve couverte de glace pilée. Rachel recula d'un pas, mais ce n'était pas elle qui était visée. Les rires secouèrent les élèves présents, et Rachel secoua la tête, révoltée. Croisant à nouveau les bras, elle s'éloigna du groupe de moqueurs, et fonça vers la salle de sociologie, au bout du couloir. Repliant son doigt, elle tapa deux fois sur la vite de la porte, et d'un coup d'œil, vit que Melle Lorentz était présente dans la salle, assise à son bureau. A cette heure-ci, les élèves se dirigeaient presque tous vers le réfectoire, la salle était donc vide, et Rachel supposa que Chris Lorentz devait être en train de corriger des copies, ou de préparer son prochain cours. La jeune fille tourna la poignée de la porte, sans attendre d'avoir l'autorisation d'entrer, et fit irruption dans la salle de classe.

" Bonjour Miss Lorentz. Vous avez une minute? Si vous êtes occupées, je peux revenir. " fit Rachel en esquissant un geste vers le couloir, signifiant que si sa présence était inopportune, elle pouvait rebrousser chemin, puis finalement, elle referma la porte derrière elle, et s'avança.

Son regard fut attiré vers le ventre de la jeune professeur, qui s'arrondissait de plus en plus. Mais comment donc une professeur de sociologie et une jeune élève pouvaient-elles donc être amies? Car oui, il s'agissait plus d'une relation amicale, que d'une simple relation de prof à élève, surtout que cette année, Rachel n'avait plus cours de sociologie. Mais l'an dernier, oui, et alors que Rachel était perdue, abandonnée une deuxième fois par sa mère biologique, lorsque Shelby l'avait repoussée, alors qu'elle se sentait mal, Chris l'avait bien remarquée, et lui avait tendue la main, offrant de l'écouter si Rachel souhaitait se confier, ce que la jeune fille avait fait. Peu à peu, une relation de confiance s'était installée, et depuis, dès que Rachel en ressentait le besoin, elle se tournait vers Chris, qui l'écoutait toujours d'une oreille bienveillante. Cela rassurait beaucoup la jeune fille, qui avait désespérément besoin d'une mère, ou tout du moins, d'une présence féminine. Enceinte, Chris avait déjà une fibre maternelle prononcée, qu'elle se plaisait à exercer sur Rachel.
Celle-ci prit place sur une chaise, en face du bureau de la jeune femme. Lissant les plis de sa jupe à motifs écossais, elle eut un sourire, un peu crispé certes.

" Vous allez bien? " demanda-t-elle, faisant surtout allusion à la grossesse de Chris. Rachel savait que la professeur était, après un coup du destin, destinée à devenir une mère célibataire. Elle n'avait pas tous les détails, et malgré sa curiosité dévorante, elle avait su que pour une fois, il ne fallait pas poser de questions. C'était déjà assez tragique comme cela.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Dim 20 Mar - 18:36

Dernière semaine de cours avant de se reposer par ordre du médecin. Entrant dans son huitième mois de grossesse, Chris avait hâte de pouvoir rester chez elle afin de profiter des dernières semaines avant la naissance de sa fille. La main sur son ventre arrondi, elle effectuait des mouvements circulaires à chaque fois qu'elle sentait les coups de pieds douloureux que son enfant faisait, de plus en plus souvent désormais. La chambre était prête pour son arrivée, grâce aux bons soins d'Ashton qui avait veillé à ce qu'elle soit terminée avant que la grossesse ne soit arrivée à terme. Quand elle avait vu à quel point la chambre était magnifique, Chris avait fondu en larmes et n'avait cessé de le remercier car jamais, même dans ses rêves les plus fous, elle n'avait osé imaginer une chambre comme celle qu'il avait faite pour sa filleule.

Pendant les quelques semaines qui allaient arriver, les cours de sociologie seraient pris en charge par un autre professeur mais il fallait bien qu'elle lui laisse les instructions ainsi que les cours déjà fait avec ses classes. Ce week end avait été uniquement consacré à ça, en dehors d'une visite pré-natale, la dernière afin que tout soit prévu pour l'accouchement qui devrait avoir lieu aux alentours du dix mars. Plus qu'un mois à attendre environ, songea t'elle, en observant les images de l'échographie, un sourire aux lèvres. Sur celles ci, on pouvait voir de plus en plus distinctement les formes de l'enfant qu'elle attendait. Le médecin avait dit que ce serait un beau bébé, vigoureux et en excellente santé, ce qui avait réellement rassuré Chris qui n'avait qu'une hâte désormais : serrer sa merveille contre elle.

Elle était en train de boire de l'eau quand elle entendit des coups frappés contre la vitre de sa salle de cours. Rangeant sa bouteille, elle vit qu'il s'agissait de Rachel et lui adressa un sourire.

Bien sûr que tu peux entrer, tu ne me déranges absolument pas Rachel, allez viens., l'invita t'elle à entrer, toujours le sourire aux lèvres. Sourire qui perdit un peu de son intensité en constatant les larmes qui perlaient aux coins des yeux de la jeune femme. L'invitant à s'asseoir en face d'elle, elle hocha la tête lorsqu'elle entendit Rachel lui demander si elle allait bien.

A dire vrai, j'ai l'impression qu'elle me tambourine dessus en permanence mais en dehors de ça, on peut dire que ça va. Mais je suppose que ce n'est pas exactement la raison de ta venue alors dis moi ce qui te tracasse pour que tu sois à ce point en colère comme je le devine rien qu'en te regardant. lui répondit elle en lui tendant une part de gâteau au chocolat dont elle n'avait finalement plus envie, se contentant à la place d'une part de gâteau aux pommes, ayant prévu les deux. Ça tombe bien que tu sois là, j'avais quelque chose à te demander et j'espère que ça te rendra de meilleure humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Dim 3 Avr - 19:06

Comme d'habitude depuis que Rachel s'était confiée pour la première fois à Chris, lui avouant tout ce dont elle ne pouvait parler à ses pères, ni à qui que ce soit d'autre, n'ayant aucune figure maternelle, la jeune professeur de sociologie accueillit l'adolescente avec un sourire chaleureux sur le visage, un air bienveillant et sincèrement heureux de la voir. Rachel savait que Chris était toujours disponible pour l'écouter parler de ses petits malheurs, de ses problèmes, elle l'avait déjà vu piquer de petites crises de colère -sans gravité, presque tout le temps sans raison d'ailleurs, sur un sujet que Rachel trouvait révoltant et qui faisait surtout accélérer son débit de paroles. Elle l'avait également vu surexcitée, avant chacun des rendez-vous qu'elle avait avec Finn. Elle l'avait aussi vu soucieuse et inquiète. Ce jour là, c'est une nouvelle fois avec de l’anxiété et de la colère dans le cœur qu'elle s'était naturellement dirigée vers Chris.

Assise au premier rang, Rachel songea avec ironie qu'en temps normal, elle ne pouvait se trouver au premier rang sans se retrouver bombardée de divers projectiles : bout de gomme ou de papier mâché et gluant, capuchon de stylo, et même une fois, une balle de tennis avait rebondie sur le sommet de son crâne, provoquant les rires hystériques de ses camarades. Elle n'avait jamais su qui l'avait prise pour cible, mais depuis ce jour là, elle s'arrangeait pour ne plus se trouver au premier rang, préférant les coins isolés des salles de classe, là où elle pouvait travailler tranquillement, et observer ses condisciples du coin de l’œil pour prévoir tout mouvement suspect. C'était difficile de rester concentrée à la fois sur les cours, et sur ses bourreaux, mais au moins, elle ne finissait pas avec des boulettes de papiers plein de bave dans les cheveux. Il n'y avait pas plus dégoutant.
Avec un soupir plein de suffisance, elle rejeta ses cheveux en arrière, satisfaite qu'ils soient propres, doux au toucher et délicatement parfumé par son shampoing. Chris lui expliqua comment se déroulait sa grossesse, maintenant qu'elle était presque à terme, et elle parlait de sa fille avec beaucoup d'amour dans la voix, et une profonde affection dans les yeux, et cela même si elle se plaignait quelque peu de devoir subir les coups de pieds de son petit bout de chou. Le sourire de Rachel devint plus sincère et doux. Elle n'avait pas d’expérience en la matière, ou très peu, et le peu qu'elle savait sur les mères, elle l'avait malheureusement appris avec Shelby Corcoran, lorsque celle-ci l'avait repoussé, l'an dernier. Une mère qui rejette son enfant, comme cela s'était passé.. ce n'était pas une réaction normale, et même si Rachel n'était pas une experte en la matière, elle le savait au plus profond d'elle même. En voyant la tendresse sur le visage de Chris, en suivant du regard sa main qui caressait son ventre rebondi, Rachel sut qu'elle avait sous les yeux une véritable mère, qui aimerait profondément sa fille, et ne l'abandonnerait sous aucun prétexte, jamais.

Repoussant ses sombres pensées, ne souhaitant pas empirer la situation, elle inspira à fond, et son souffle se bloqua dans sa poitrine, lorsque Chris fit remarquer, rien qu'en la regardant, qu'elle n'était pas au meilleure de sa forme. Relâchant son souffle, qu'elle expulsa dans un sifflement, Rachel se sentit apaisée. La simple attitude maternelle de Chris suffisait à la calmer. Un peu plus sereine, elle s'installa plus confortablement sur la chaise, refusant le gâteau au chocolat que lui tendait Chris d'un mouvement du menton.

" Tout est si.. compliqué, en ce moment. " avoua-t-elle, dépitée. " Les Sectionals approchent à grand pas, et nous avons beaucoup de répétitions avec la chorale. Enfin, avec la nouvelle chorale. " poursuivit-elle, et subitement, elle déballa tout d'un coup : " Cette chorale est une aberration en elle-même, mais je m'y suis faite, et je finis par.. si ce n'est apprécier, au moins reconnaitre que les Awful Voice ont du talent, pour certains. Nous travaillons tous très dur, nous faisons beaucoup d'efforts et Mr Shuester nous encourage de son mieux.. Malheureusement, ce n'est pas le cas de Mr Ryan, qui semble avoir pris comme nouvelle résolution pour la nouvelle année, de nous pourrir l'existence et de nous pousser au suicide. Je ne peux pas travailler dans de telles conditions, vous comprenez? J'ai du talent, mais il ne pense qu'à me rabaisser, il insulte les New Direction de la nouvelle chorale, et il favorise sans cesse ses propres choristes. C'est... parfaitement honteux! Et c'est difficile à supporter. " Elle cessa un instant de parler pour reprendre son souffle et déglutir, puis reprit : " Et s'il y avait que ça.. "

Elle s'affaissa sur le dossier de sa chaise, l'air profondément soucieux à présent.

" Finn n'est pas dans la nouvelle chorale. Je ne le vois que très peu, et.. il y a cette fille. " souffla-t-elle, la gorge serrée. " Cette magnifique fille, cette superbe blonde qui passe tout son temps avec mon Finn. Miss Lorentz, je crois qu'il se passe quelque chose entre Finn et elle. " gémit-elle. " Je ne sais plus quoi faire. C'est beaucoup trop à gérer, même pour moi. Je ne suis pas WonderWoman, je ne peux pas être sur plusieurs fronts à la fois, je ne peux pas supporter l'attitude immonde de Bryan et Ryan, et voir Ecaterina Robertson me piquer mon petit ami, c'est trop pour moi. " Et avec un dernier soupir, elle se tut.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Ven 22 Avr - 16:40

En voyant Rachel se confier à elle avec autant de facilité, Chris se sentait flattée que celle ci ait à ce point confiance en elle pour le faire. Confiance, oui, mais visiblement pas en elle même. Car, en l'écoutant, il ne faisait aucun doute qu'à force d'agir ainsi, elle allait tout perdre. Perdue dans ses réflexions en l'écoutant lui raconter ce qui la tracassait sans l'interrompre, la jeune professeure avait une petite idée de ce qui lui causait des soucis avant toute chose et cela s'imposait de plus en plus clairement au fil de ses confidences. Ce ne fut que lorsqu'elle eut terminé que Chris Lorentz prit la parole.

Tu sais que je crois, Rachel? Je pense que tu n'as pas du tout confiance en toi. Certes, beaucoup de personnes affirmeraient le contraire mais ce n'est qu'une apparence que tu te donnes pour les duper et ainsi, ne pas subir les moqueries ou du moins ne pas montrer à quel point cela te fait souffrir. lui dit elle, scrutant le visage de la jeune femme, pour contempler sa réaction. Comme celle ci paraissait étonnée mais pas sur le point d'infirmer ses propos, la future mère continua sur sa lancée. Il me suffit de t'écouter pour comprendre le vrai noeud du problème. Tout ce que tu as vécu jusqu'ici n'a provoqué que des remises en question chez toi et les seuls moments où tu peux enfin avoir confiance en ton potentiel, c'est dans le Glee Club, là où tu t'épanouis. Or, même là, visiblement, tu te trouves confrontée à des personnes qui possèdent du talent et cela te pousse à te dépasser davantage à chaque instant. Cela est encore plus vrai maintenant que tu constates le talent d'autres personnes qui font partie de la chorale opposée aux New Directions.

Nouvelle pause pour laisser le temps à Rachel d'assimiler ces propos qu'elle pensait tout à fait véridiques et pour boire une longue gorgée d'eau sucrée. Reposant la bouteille sur le bureau, Chris lui sourit.

Tu as toujours été trahie par les personnes en qui tu pensais pouvoir avoir confiance. Cela t'a rendue méfiante et t'a fait très mal. Ta mère biologique et Jesse. Cela t'a fait souffrir et tu penses désormais que c'est le cas de tout le monde. Mais tu te rendras compte que ce n'est pas le cas, si tu as une simple discussion avec eux, en ouvrant ton coeur. Certes, je ne dis pas que ce sera le cas pour tout le monde mais je pense que Finn t'aime et de voir Ecaterina Robertson tourner autour de lui te fait énormèment douter. Mais au final, c'est ta confiance en toi qui se trouve amoindrie et cela entraîne un doute énorme vis à vis de tout le reste. Et pour cela, il suffit de te poser des question simples : que ressens tu lorsque Mr Schuester offre un solo à une autre personne? Ou que Finn discute avec une autre fille que toi? Réfléchis y quelques instants, d'accord? lui dit elle avant de prendre une chaise et de s'installer en face du bureau où se trouvait Rachel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Ven 6 Mai - 0:01

Chris Lorentz était l'une des rares personnes à laquelle Rachel pouvait se confier librement. Son entourage était des plus restreint, et parmi tous ceux qu'elle connaissait, peu acceptait de l'écouter parler plus de quelques minutes. Parmi ce nombre réduit, il y avait Finn, mais dans le cas présent, le garçon était concerné, et elle ne pouvait donc pas se confier à lui, du moins, pas tant qu'elle n'y verrait pas plus clair. Il y avait bien ses pères, mais ils avaient beau être d'excellents pères, et faire de leur mieux, ils n'étaient pas souvent de bons conseils, suivant le problème abordé. Et il y avait Allyson, mais la jeune fille ne vivait plus chez Rachel -ce à quoi la juive s'efforçait de ne pas penser. Heureusement, Chris était toujours là dès que Rachel en avait besoin, et c'était très facile de lui parler. C'est pour cela que Rachel se trouvait là, affalée sur sa chaise. Tout dans son attitude démontrait à quel point elle était fatiguée de ce qui se passait dans sa vie. Si d'ordinaire elle était toujours très droite, le menton relevé, prête à bondir de sa chaise dès qu'elle le jugeait nécessaire, pour l'instant elle avait l'air de porter tout le poids du monde sur ses épaules. L'air misérable, elle gardait les yeux baissés, et se mordillait la lèvre inférieure. Même si cela lui faisait du bien de pouvoir parler de ce qui n'allait pas, ça n'allait pas suffire à résoudre tous ses problèmes et lorsqu'elle eut terminé son petit monologue, Chris prit la parole à son tour, après avoir réfléchi, et elle lui prouva à quel point elle l'avait bien analysée, à quel point elle l'a connaissait. Peu de personnes pouvaient se vanter de réellement connaitre Rachel Berry. Ils ne voyaient que ce qu'elle leur montrait : une fille égocentrique, avec beaucoup d'aplomb, d'assurance, une fierté hors du commun qui lui permettait de se relever de tout, et une confiance aveugle en ses propres talents.
Chris, elle, la voyait différemment. Il faut dire que Rachel s'était ouverte à elle comme elle l'aurait fait avec une mère, ce qui expliquait beaucoup de choses. Et une fois la première surprise passée, Rachel songea qu'il était normal que Chris l'ait aussi bien comprise, mais elle prit tout de même le temps de méditer les paroles de la jeune femme.

" C'est différent. Ce qui se passe avec la chorale. Les chorales. " se corrigea-t-elle automatiquement, le coin de sa lèvre se retroussant en une esquisse de grimace. " Et ce qui se passe avec Finn. Concernant New Direction, j'ai eu toute l'année dernière pour juger du talent des autres. Mercedes est ma plus grande rivale, elle est outrageusement douée, et je m'y suis faite. J'ai envie de donner encore plus de ma personne, quand un solo ne me revient pas. Bon, maintenant qu'il y a de nouveaux choristes, les choses n'ont pas vraiment changées. Ceux qui nous ont rejoints sont doués, certes, mais pas au point de m'inquiéter. Concernant les Awful Voice, en revanche.. " Sa voix se fit plus faible, alors qu'elle repensait à ceux qui avaient été retenus pour former la nouvelle chorale des Awesome Direction. Elle avait effectivement pu se rendre compte que parmi ces élèves, il y avait vraiment du talent. " Mais c'est différent. " reprit-elle. " J'ai juste envie de me dépasser. Quand il s'agit de Finn, c'est moins facile. " Un soupir lui échappa, et elle gigota sur sa chaise, frustrée. " Il faut être réaliste! Finn est sortie avec Quinn, qui est magnifique. Même enceinte, elle était superbe. Il est habitué à être entouré de jolies filles. Alors quand l'une d'entre elles s'approche.. je n'ai aucun moyen de me battre. Pour un solo, c'est facile, je chante, et je gagne. Pour garder Finn, je n'ai pas beaucoup d'armes. Et il a beau dire m'aimer, cela ne m'empêche pas de me mentir. " rajouta-t-elle d'une voix blessée, les larmes venant à nouveau faire briller ses yeux.

Elle s'était effectivement rendue compte que Finn lui mentait. Oh, ce n'était pas grand chose, juste un petit mensonge pour justifier une quelconque activité qui ne nécessitait pas la présence de sa petite amie.. pas de quoi s'alarmer.. Mais si, il y avait justement de quoi s'inquiéter!

" Il serait injuste de ma part de demander à Finn de ne pas avoir d'amie fille, et ce n'est pas ce que je veux. Mais il y a une énorme différence entre l'amitié qu'il a pour Oxanna Prescott, par exemple, et pour celle qu'il a envers cette blondasse d'Ecaterina! " s'enflamma-t-elle subitement. Il était clair qu'elle subissait beaucoup de pression concernant cette amitié douteuse, et elle en avait plus qu'assez. " Elle m'a assuré qu'il n'y avait que de l'amitié entre eux, mais je connais Finn! Je le connais plus que je ne me connais moi-même, et je vois bien l'air qu'il a quand il s'agit d'elle! Il fuit mon regard, il bafouille! Je ne suis pas stupide Miss Lorentz. Et j'aime Finn. L'air qu'il a, quand il parle d'Ecaterina.. il ne l'avait que pour moi, avant. " conclut-elle, amère.

Et elle croisa les bras, en colère.

" Entre Bryan Ryan qui me pourrit la vie pendant les répétitions, et cette saleté d'Ecaterina qui fait les yeux doux à mon Finn, j'ai de quoi devenir folle. " maugréa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Mar 17 Mai - 0:12

Essayer d'aider Rachel était une chose complexe et loin d'être évidente. Entre les conseils qu'elle tenait de lui dire à chaque fois qu'elle en avait la possibilité, la jeune femme se mettait à parler, expliquant tout ce qui faisait que rien n'allait dans sa vie en ce moment, mélangeant tout. Chris devait se débrouiller comme elle le pouvait pour mieux faire en sorte que ces soucis soient résolus une fois pour toutes.

Une fois que Rachel eut terminé sa tirade, Chris se leva et saisissant une craie, elle traça deux tableaux de deux colonnes sur le tableau vert. Dans le premier tableau, elle nota les noms de chaque souci qu'avait la jeune choriste dans chacune des colonnes. Dans la première, elle inscrivit "Glee Clubs", dans la seconde "Finn". Se retournant vers elle, Chris prit alors la parole.

Est ce que tu te rends compte que les deux problèmes que tu as ont un point commun : le manque de confiance. Le premier c'est vis à vis de tes capacités et la seconde envers toi même. Bien sûr, l'image que les autres te renvoient de toi même est la cause principale de tout ceci et ce depuis ta plus tendre enfance. Tu as dû tracer ta route seule, découvrir des choses que les autres ont eu l'opportunité de découvrir avec leur mère. Comme par exemple, les menstruations, les garçons, la séduction et tout le reste..... Et pour ça, tu peux en concevoir de la fierté, Rachel. Je sais que ça doit être difficile pour toi mais il faut que tu arrives à avoir une vraie confiance en toi et de cesser d'avoir ce masque en permanence qui arrive à duper tout le monde mais qui au final ne provoque qu'une seule chose : le fait que tu ne sois pas appréciée comme tu le souhaiterais. lui dit elle, essayant de faire comprendre à Rachel ce qu'elle voulait dire.

Ce fut à ce moment là qu'elle se servit du second tableau. Y rajoutant une colonne supplémentaire, elle y inscrivit trois prénoms : celui de Rachel, d'Ecaterina et celui de Quinn. Puis tendant la craie en direction de Rachel, paume ouverte pour qu'elle puisse la saisir, elle reprit la parole.

En un seul mot, écris moi les choses que Quinn et Ecaterina et toutes les jolies filles peuvent avoir et qui plait à Finn. Ensuite, tu me noteras ce que TOI, tu as qui lui plait. Et on fera la comparaison ensuite. Tu veux bien? Et ensuite on verra les diverses solutions qu'il peut y avoir pour que cela finisse par s'arranger. J'ai même une petite idée qui pourrait te plaire mais avant toute chose, je te laisse écrire pour savoir si l'idée que j'ai est juste ou non.

Laissant Rachel inscrire tout ce qui pouvait être une des choses que Finn préférait chez les autres au lieu d'elle, Chris se but une longue gorgée d'eau pour s'hydrater car la soif était constante et elle en avait doublement besoin vu qu'elle était enceinte. Regardant ensuite les choses inscrites par l'adolescente, Chris essaya de voir ce qui pouvait résoudre cela. Ce ne fut qu'une fois qu'elle eut terminé qu'elle se remit à parler.

Est ce que tu sais te maquiller, Rachel? Pas forcément tout l'attirail fond de teint, rouge à lèvres et tout ça mais des choses qui te mettraient davantage en valeur..... Tu as une silhouette fine mais qui se trouve cachée sous des collants de laine et des jupes écossaises avec des pulls en laine. Je te propose un marché et j'espère que tu accepteras. Chaque mois, je ferais en sorte de me rendre avec toi au centre commercial. Au programme, tenues plus adolescente, relooking et tout ce qui fera en sorte que tu te sentes mieux dans ta peau et crois moi, avec ça, tu auras déjà fait les trois quarts du chemin. Le reste ce sera à toi de le parcourir seule. Il faut que tu trouves une passion que Finn et toi partagiez, rien qu'à deux et que vous vous octroyez des moments pour en profiter et vous retrouver seuls. Ça peut être la chanson, la danse, un sport ou même des sujets de discussion. Tout ce qui fera que tu peux faire la différence, toi et toi seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Ven 27 Mai - 2:00

L'air profondément maussade, Rachel avait croisé les bras et s'était appuyé contre le dossier de sa chaise, comme une enfant boudeuse. Pourtant, cela n'avait rien d'un simple caprice. Elle souffrait réellement, même si son attitude avait tout de la gamine renfrognée. En réalité, elle n'en pouvait vraiment plus, ces derniers temps. Il y avait trop de choses qui la contrariait : Finn, les Sectionnals, Bryan Ryan, les répétitions, les Awesome Voice... Rachel avait l'habitude d'être sur plusieurs fronts à la fois, et elle avait également l'habitude de se faire rabrouer, et plus encore, rabaissée et humiliée par des gens incapables de reconnaître son talent, pourtant immense. Bryan Ryan semblait mettre un point d'honneur à la faire passer pour une incapable chaque fois qu'elle ouvrait la bouche pour chanter, et les Awesome Voice qui composaient la nouvelle chorale prenaient tous un malin plaisir à la voir abaisser plus bas que terre, elle en avait la certitude. Elle ne parvenait pas non plus à imposer ses idées, et elle était désormais certaine qu'elle n'aurait pas de solo, ce qui la mortifiait. Et elle avait peur de perdre Finn. Elle était frustrée, vexée, blessée, effrayée, et elle ne connaissait pas un seul moment de repos depuis que les répétitions avaient débutées. Si au moins c'était parce qu'elle devait répéter un solo... mais non, c'était parce qu'elle devait subir beaucoup, beaucoup trop de pression.

Elle était de trop mauvaise humeur pour prendre la peine d'approuver les paroles de Chris, qui s'évertuait à lui faire comprendre que toutes ses inquiétudes n'avaient pour source qu'une seule chose, un manque de confiance. Intérieurement, Rachel réfuta automatiquement cette théorie, du moins celle qui concernait son talent, et la confiance qu'elle éprouvait à ce sujet. Elle se savait être la meilleure, elle n'avait qu'à s'écouter chanter, et à écouter chanter les autres, pour en avoir la certitude. Elle était une star. Ses camarades étaient tout simplement trop aveugles pour s'en rendre réellement compte. Quoi que, concernant les New Direction, ils en avaient tous conscience, et le reconnaissaient désormais sans mal. Mais les Awesome Voice, par contre, étaient loin d'admettre que Rachel était meilleure qu'eux.

Elle ne répondit donc pas, et se contenta de pousser un soupir, quand Chris lui tendit une craie. Elle se leva, et se posta devant le tableau. Sans hésiter, elle fit une longue liste des qualités physiques de Quinn et d'Ecaterina. Ce n'était pas bien compliqué : de beaux cheveux -bien que Rachel ait conscience d'avoir elle aussi une magnifique chevelure ; de beaux yeux, aussi bien Quinn qu'Ecaterina ; un visage agréable à regarder, ainsi qu'un magnifique sourire ; et pour terminer, un physique affolant. Toutes deux étaient très bien proportionnées, elles étaient, en un mot... parfait.
Alors que Rachel.. et bien, elle était, au mieux, banale. Si on s'attardait sur ses défauts, par contre... Se plantant devant la colonne à son nom, elle réfléchit un instant, cherchant et se creusant la cervelle pour réussir à savoir ce qu'elle avait qui plaisait à Finn. Son ambition? Mouais. Ses rêves de gloire? Aucune chance. Son intelligence? Non, Rachel était certes très intelligente, mais il fallait être honnête, Finn l'était quand même beaucoup moins qu'elle. Il n'était pas stupide, mais bon... Alors quoi? Qu'avait-elle qui plaisait à Finn. Les sourcils froncés, elle attendit, la main levée, la craie à quelques centimètres du tableau. Finalement, elle reposa la craie, et laissa sa colonne complètement vierge, et sut presqu'aussitôt que Chris allait en profiter.

Elle ne se trompait pas, et lorsque Chris lui proposa un petit relooking, elle haussa les épaules.

" Malheureusement, nous n'avons pas grand chose en commun. " avoua-t-elle, le regard baissé. " Lui il aime le sport, et j'aime le regarder jouer. Moi j'aime chanter, et il aime m'écouter. Il aimerait aussi me peloter, mais ça, c'est autre chose. " marmonna-t-elle en rougissant légèrement. " Par moments, j'en viens à me demander ce qui nous a réunis. Bien sûr, il m'a dit qu'il m'aimait. Parfois, c'est suffisant. " poursuivit-elle, les yeux dans le vague, se remémorant cet instant magique, qui avait eu lieu l'an dernier, quelques minutes avant que Finn et elle n'entrent dans la salle pour entamer leur duo sur Faithfully -un duo qui, selon elle, avait été tout bonnement parfait, et pas forcément parce que Finn lui avait avoué son amour. Ils s'étaient approchés l'un de l'autre, elle lui avait simplement demandé de lui souhaiter bonne chance, et spontanément, il lui avait répondu qu'il l'aimait. Depuis, ils étaient en couple, et tout s'était très bien passé, jusqu'à ces dernières semaines. Elle lâcha un nouveau soupir. " Je n'ai pas envie de changer de look. J'ai déjà essayé, l'an passé, mais je ne me sentais pas... moi. Et... je crois que c'est ça qui plait à Finn. Mon coté "hors norme", si je puis dire. Mais ça n'est pas suffisant pour rivaliser avec... avec des filles comme Quinn, ou Ecaterina. " poursuivit-elle en désignant d'un geste de la main le tableau. " Enfin, juste Ecaterina, puisque Quinn sort avec Noah. " rectifia-t-elle avec lassitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Mer 15 Juin - 17:44

Aider Rachel à se dépêtrer de ses problèmes semblait être la mission de la journée de Chris et elle ferait absolument tout ce qu'elle pouvait afin que la jeune femme retrouve un sourire aussi éblouissant et communicatif que d'ordinaire. Au lieu de cela, elle affichait une moue maussade qui montrait bien que quelque chose n'allait pas. Et ce fut bel et bien le cas car elle se mit à exprimer les choses qui la contrariaient à la vitesse d'une mitraillette, tandis qu'elle même écoutait ce qu'elle lui disait avec une grande attention.

Quand ce fut à son tour de prendre la parole, Chris remarqua la moue dubitative de Rachel et pour lui prouver ses dires la laissa noter au tableau les qualités qu'elle avait en comparaison de Quinn et d'Ecaterina. Comme elle s'en doutait, la première case ne fut guère remplie, à l'opposée des deux autres. Mais que pouvait elle faire de plus vu que Rachel avait refusé un relooking en sa compagnie, disant que l'expérience précédente n'avait pas donné le résultat escompté, ou du moins qu'elle ne se sentait pas à l'aise dedans. Pouvant comprendre cela, Chris n'allait pas abandonner pour autant et elle se mit à écouter de nouveau les propos de Rachel.

Je sais que les garçons ont parfois beaucoup de difficultés à dire ce qu'ils pensent mais les faits sont là, pourtant. Finn tient à toi et il t'aime. Je comprends que ce soit difficile pour toi de voir d'autres filles qui lui tournent autour mais ce qu'il faut avant toute chose est que tu en discutes avec lui, en lui expliquant ce que tu ressens ainsi. Dis lui que tu as confiance en lui mais qu'avec les filles, ou en l'occurence la fille, qui lui tournait autour, tu crains que cela ne vienne briser votre couple. lui dit elle, un sourire aux lèvres. Elle songea quelques instants à sa propre histoire. Des tas de filles voulaient sortir avec son Matthew mais au final, il était resté avec elle suite aux efforts de discussion qu'elle avait fait. Bien sûr, le fait qu'elle soit la capitaine des cheerleaders et sa meilleure amie depuis l'enfance devaient être deux choses qui le justifier également mais peu importe au final, car elle avait ainsi connu une magnifique histoire d'amour même si elle s'était terminée de manière tragique. Allant de pensées en pensées, elle songea à quelque chose qui pourrait peut être aider Rachel et un sourire vint illuminer son visage.

Tu sais ce que tu pourrais faire? Demander à W....M. Schuester de t'aider par le biais de la création de chansons. Ce serait un bon moyen d'ainsi faire entendre à Finn ce que tu ressens et tu lui demanderais ce que lui ressens, sans trop le harceler. Dis lui juste que ça te ferait vraiment très plaisir qu'il le fasse et voilà, comme ça tu serais rassurée? lui suggéra t'elle, se levant pour effacer le tableau à l'aide de la brosse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Mar 28 Juin - 13:45

Rachel s'était rassise, dépitée, et s'était allé à s'appuyer contre le dossier de sa chaise, les jambes croisées et les mains posées sur la table. Comme elle était lasse. Elle était pressée que les Sectionals se terminent, et que sa vie reprenne son cours normal -c'est à dire, sans Bryan Ryan et les Awesome Voice qui le suivaient partout et disaient Amen à toutes ses paroles, même les plus méchantes. Elle pourrait alors se concentrer sur son petit ami et veiller à ce qu'il n'approche plus de cette blonde aguicheuse répondant au nom d'Ecaterina. Pour l'instant, ce n'était pas trop possible, puisque son temps libre étaient entièrement consacré aux répétitions pour les Sectionals, mais une fois que le concours serait derrière elle, tout rentrerait dans l'ordre. Enfin, elle l'esperait, parce qu'elle savait pertinemment qu'il ne serait pas aisé de détourner l'attention de Finn, qui, elle en était sûre, ne ressentait pas qu'une simple amitié pour Ecaterina. Et de même, la jeune fille ne devait pas rester insensible au quaterback.

Miss Lorentz fit de son mieux pour la rassurer, arguant que les garçons n'étaient pas à proprement parler très doué pour exprimer leurs sentiments, ce qui était vrai. Certes, Finn lui avait dit qu'il l'aimait, de manière très spontanée, mais quand il s'agissait de parler de sentiments, et bien il n'était pas très à l'aise. Rachel pouvait le comprendre, et ne lui en tenait pas rigueur. Et Chris avait raison, en proposant à Rachel d'aller discuter directement avec Finn, afin de lui expliquer ce qu'elle-même éprouvait à le voir avec d'autres filles. Certes, il lui dirait qu'elle devait avoir confiance en lui, et il aurait raison, mais il devait également comprendre ses craintes, et les accepter. Une sorte de compromis devait être fait entre les deux adolescents, leur relation ne marcherait que s'ils faisaient des concessions. Ecaterina avait été prévenue de ne pas trop traîner autour de Finn, mais ce n'était pas suffisant. Rachel hocha la tête, un air déterminé s'affichant progressivement sur son visage.

Miss Lorentz finit par suggérer d'utiliser la chanson, pour véhiculer son message à Finn, et à cette idée Rachel pencha la tête sur le coté, réfléchissant. Elle savait que Finn et elle avaient des voix qui se mariaient à la perfection, et ils avaient déjà chantés ensemble de nombreuses fois. Effectivement, lui proposer d'écrire une chanson avec elle étaient une excellente idée. Comme cela, ils passeraient du temps ensemble, pour commencer. Et les chansons étaient parfaites pour faire passer un message. Elle pourrait lui faire comprendre à quel point elle l'aimait, mais également que la présence d'Ecaterina la mettait mal à l'aise, et qu'elle l'inquiétait. Elle pourrait lui dire qu'elle avait confiance en lui, mais qu'elle craignait pour leur relation, avec une aussi jolie fille qui lui tournait autour. Comprendrait-il? Et bien si elle y mettait la forme, si elle s'y prenait bien, oui. Elle devrait choisir les bons mots, mais elle avait l'habitude d'écrire des chansons. Finn accepterait-il? Oui, sûrement, il adorait l'écouter chanter, et il lui avait très souvent répéter que quand elle chantait, elle parvenait à faire passer tellement d'émotions qu'il en était tout simplement bouleversé.
Décidée, Rachel se leva d'un bond.

" Vous avez raison! Je vais aller proposer à Finn de passer du temps avec moi pour écrire une chanson. Il comprendra ce que je ressens, et en plus ça me permettra de faire travailler ma voix tout en passant du temps avec lui. C'est parfait! " s'enthousiasma-t-elle.

Elle contourna sa table et s'approcha du tableau et de Chris. Elle lui prit la brosse des mains et entreprit d'essuyer le tableau à la place de la future maman.

" Vous ne devez pas trop vous fatiguer miss Lorentz. " lui dit-elle en baissant les yeux vers le ventre arrondi de la professeur, et avec de petits gestes elle nettoya le tableau, et reposa la brosse. " C'est vraiment gentil à vous de prendre le temps de m'écouter, et surtout d'essayer de me rassurer. Je sais que j'ai trop souvent des réactions excessives, mais vous ne me le reprochez jamais, et vous êtes toujours là quand j'en ai besoin. Merci infiniment. " Elle offrit un sourire à celle qu'elle considérait davantage comme une mère, que comme un membre du corps enseignant. " Vous allez faire une super maman. " ajouta-t-elle doucement, songeant à sa propre mère qui n'était pas, à proprement parler, une bonne mère puisqu'elle n'avait pas voulu de sa propre fille, et en comparant Miss Lorentz à Shelby, il était évident que la première serait une mère vraiment formidable.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   Mer 29 Juin - 3:16

(Je te laisse clore au prochain Very Happy)

Ce n'était pas évident pour tout le monde d'aider une adolescente en plein doute amoureux mais Chris le faisait de bon coeur, se souvenant de sa propre adolescence. Pour aider Rachel à faire en sorte que Finn comprenne à quel point elle tenait à lui et qu'elle craignait de le perdre, mieux valait qu'elle se serve de ses atouts. Et quoi de mieux que la chanson et l'émotion qu'elle dégageait lorsqu'elle chantait pour lui faire réaliser tout l'amour qu'elle éprouvait pour lui? Aux yeux de Chris, ce serait exactement ce qu'elle aurait fait si elle avait eu un quelconque talent aussi important que l'adolescente en face d'elle. Un vrai don du ciel qui ne devait pas, ne pouvait pas ne pas être exploité dans la situation actuelle.

En attendant que Rachel réfléchisse, Chris se leva et entreprit de nettoyer le tableau faisant ainsi table rase de la comparaison qu'elle avait demandé de faire entre Rachel, Quinn et Ecaterina. Mais avant qu'elle n'eut terminé, Rachel s'était levée et ce fut avec un enthousiasme si fort qu'il faisait plaisir à voir à la jeune professeure qu'elle lui répondit que c'était une idée absolument merveilleuse et avant qu'elle n'ait pu finir son nettoyage, Chris se retrouva désœuvrée car Rachel lui prit la brosse des mains pour le finir à sa place. Surprise par la déclaration de gratitude et de remerciement de l'adolescente qu'elle appréciait énormément, bien plus comme une fille que comme une simple élève mais sans toutefois pouvoir faire de traitement de faveur, se l'interdisant même au risque de perdre son travail et, par conséquent, de ne plus être en mesure d'aider qui que ce soit. Touchée par ses propos, elle sentit les larmes lui monter aux yeux en entendant Rachel lui dire qu'elle ferait une super maman.

Je ferais de mon mieux en tout cas. Et toi, accepterais tu de m'aider en faisant une super marraine?J'aimerais vraiment que tu sois l'une de deux femmes à qui j'ai donné suffisamment de confiance pour veiller sur ma fille, la seconde était le coach Beiste. Et je suis persuadée en plus de ça que Mara t'appréciera également beaucoup. Je ne te l'ai encore jamais dit mais quand je suis sur le point de partir et que je t'entend chanter en passant devant la salle où vous répétez, me sens apaisée et Mara cesse aussitôt de donner des coups, comme si elle était vraiment tombée sous le charme elle aussi lui avoua t'elle,en souriant, les yeux brillants, profitant que les soucis de Rachel étaient résolus et que celle ci s'était tue. Chris espérait vraiment qu'elle accepterait sa demande, lui prouvant ainsi à quel point elle l'appréciait et lui faisait confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Can I talk to you?   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Can I talk to you?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-