Choriste du mois


Partagez | 
 

 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptySam 26 Mar - 1:58

DRIIIIIIIIIIIIIIIIINNG !!!!

En entendant le bruit infernal et strident qui s'échappait de son réveil, Glenn McAllistair ouvrit péniblement un œil et étendit le bras avant de l'abattre sur l'appareil de torture, le mettant hors d'état de nuire. Avec un soupir, le garçon ouvrit le deuxième œil et regarda l'heure : 06h00. Il avait oublié ce que c'était que de se lever à l'aube pour aller en cours après près d'un mois sans suivre la moindre éducation. Mais, c'était la rentrée aujourd'hui pour Glenn et devait être absolument parfait pour son premier jour. Il se décida donc à sortir d'hibernation et commença son rituel matinal.

Une heure plus tard, c'est un jeune homme frais et dispo qui dévala les escaliers, retrouvant sa petite famille dans la cuisine entrain de prendre le petit déjeuner. Il sourit à tout le monde puis les embrassa avant de s'assoir à coté de Rowan et Éloïse, en plein duel de tartines. Une fois son repas fini, il nettoya puis saisit son sac, embrassa encore une fois sa famille et alla attendre le nus. En effet, ayant vécu en Europe dernièrement, Glenn n'avait pas de voiture et encore moins de permis. Il s'était néanmoins promis d'y remédier au plus vite, d'abord parce qu'il savait déjà conduire et ensuite pour éviter la torture de devoir aller au lycée en bus.

Il en était là de ses pensées quand l'immonde bus jaune apparut et s'arrêta devant lui. La porte s'ouvrit dans un « Pffftt ! » permettant à Glenn d'y pénétrer. Il salua la conductrice d'un bonjour et d'un sourire poli auquel elle répondit par un reniflement dédaigneux accompagné d'un claquement de chewing-gum. Glenn, tout en prenant place, haussa mentalement les épaules. Il avait été élevé comme un gentleman et se conduisait comme tel malgré le comportement grossier de certaines personnes.

Au bout d'un quart d'heure, le bus s'arrêta sur le parking prévu à cet effet et laissa son flot d'élève se déverser sur le macadam. Lorsqu'il sortit,le jeune homme prit le temps d'examiner la bâtisse qui lui servirait de lycée, de temple du savoir et d'enfer pendant quelques années. C'était assez grand et, il devait l'avouer, assez hideux, sauf pour les amateurs d'art moderne/bloc de béton, mais la neige qui recouvrait tout y ajoutait un étrange beauté.

Il se dépêcha ensuite d'entrée et se rendit au secrétariat où il reçut son emploi du temps et un plan du lycée. En se promenant dans les couloirs, il se sentit bizarrement hors sujet et les regards qu'il sentait sur lui n'arrangeait rien. En effet, alors que la plupart des élèves étaient vêtus d'un tee-shirt et d'un jean, avec parfois un blouson de sportif, ou d'un uniforme de cheerleader, assez dévêtu pour un temps pareil, Glenn, lui, portait une de ses créations : un veston, noir, long jusqu'à mi-cuisse, sur une chemise rose pâle aux manches de dentelle, complété par un slim noir et des bottes hautes. Difficile de se fondre dans la masse !

Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Glenn releva le nez, carra les épaules, et alla vers son cours, exsudant de confiance en soi. La mâtinée se déroula dans un rythme monotone avec le même cérémonial embarrassant dans chaque classe lorsqu'il devait se présenter devant un groupe d'étudiants amorphes.

Il prit le temps d'observer son entourage, apprenant par la même occasion la hiérarchie et les règles tacites du lycée. Les cheerleaders étaient apparemment au top suivies de peu par les sportifs, en commençant par les footballeurs. Ensuite suivaient les lycéens ordinaire pour en arriver aux membres des club tels que le jazz band, le club de théâtre ou celui d'échec. Et en dessous de tout cela se trouvait les membres des chorales, ou les gleek comme on les appelait.

Glenn décida de ne pas se faire remarquer dès le premier jours mais, à l'avenir, il ne regarderait plus les élèves en maltraiter d'autres sans rien faire. Il observa donc tout cela, s'inscrivit pour les auditions du jazz band (que les autres aillent se faire voir !) et commença doucement à se faire une place dans son nouvel environnement.

Bien sur, il laissait trainer une oreille ou un œil dans l'espoir d'apercevoir, ou simplement, d'entendre parler de Joyce. Il n'était pas impossible qu'elle n'habite plus Lima ou qu'elle soit dans un autre district mais il ne pouvait s'empêcher d'espérer.

Lorsque la fin du dernier cours du matin sonna, les élèves se précipitèrent dans les couloirs, dans la hâte d'aller se restaurer. Préférant mourir que de toucher à la nourriture de la cafétéria, Glenn prit le chemin du terrain de sport, espérant trouver un endroit tranquille pour déjeuner. Il grimpa sur les plus hauts gradins, sortit sa lunch box et mangea doucement tout en regardant ce qu'il se passait sur le terrain.

D'un coté, les footballeurs s'échinaient à se rentrer mutuellement dedans tandis que de l'autre, un groupe de filles, et quelques garçons, en uniforme rouge et blanc, et que le garçon devina être les fameuses Cheerios, effectuaient des figures toutes plus compliquées les unes que les autres, au son de la voix fascinante d'un garçon à l'allure délicate. Une femme d'allure sévère s'époumonait dans un porte-voix, vilipendant ceux qui avait le malheur de lui déplaire.

Glenn resta donc assis sur son gradin, regardant avec fascination l'entraînement jusqu'à ce que la femme, vêtue d'un survêtement d'un rouge éclatant, ne hurle à ses élèves d'aller prendre une douche. N'ayant plus rien d'intéressant à faire, il réunit ses affaires et descendit lentement les gradins, prévoyant de finir sa pause à la bibliothèque.

Alors qu'il passait près des vestiaires, une escouade de jeunes filles en sortit et Glenn, en gentleman qu'il était, leur céda le passage. Alors qu'elles passaient près de lui sans le voir, le bruit d'une altercation attira son attention.

Curieux, le jeune homme chercha les protagonistes du regard. Une jeune fille au cheveux bruns et à la peau mâte lui tournait et faisait face à une jeune fille blonde, accompagnée de deux autres demoiselles. Le ton entre les deux monta rapidement jusqu'à ce que la blonde ne hurle sur son interlocutrice et ne prononce un nom qui fit s'arrêter le cœur de Glenn.

-ÉCOUTES-MOI BIEN JOYCE ALLEN, SI JAMAIS TU T'APPROCHE ENCORE DE LUI, JE TE JURE QUE TU VAS LE REGRETTEZ, CAPISCE ?

La dispute continua mais Glenn, estomaqué, n'en entendit rien. Une fois que l'information parvint à son cerveau, le garçon, oubliant toutes bonnes manières, s'approcha et posa délicatement sa main sur l'épaule de la jeune métisse, le cœur battant la chamade, interrompant les belligérants. Il fallait qu'il en ai le cœur net.

Elle se retourna et, malgré que Joyce ait énormément changé depuis le temps, Glenn reconnut la lueur si particulière dans les yeux de son amie, un regard qu'il pouvait reconnaître n'importe où. Il s'adressa alors à elle, la voix tremblante et son accent plus prononcé sous le coup de l'émotion.

-Joyce ? Joyce, c'est bien toi ? Joyce Allen ? C'est moi, Glenn.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyMer 30 Mar - 18:45

"ÉCOUTES-MOI BIEN JOYCE ALLEN, SI JAMAIS TU T'APPROCHE ENCORE DE LUI, JE TE JURE QUE TU VAS LE REGRETTEZ, CAPISCE ?"

"Non c'est toi qui va m'écouter ma chérie. Je ne me suis pas approchée de ton mec, ce n'est pas de ma faute si tu ne sais pas tenir ce crétin en laisse. Et entre nous … S'il est venu me voir, c'est peut être pour une bonne raison."

Ceci étant dit, Joyce ponctua sa phrase par un sourire, repliant les bras sur son uniforme aux couleurs de McKinley high. Oui, la brune était de nouveau de bonne humeur et il n'y avait rien de mieux pour fêter ça que de remettre une petite pimbêche à sa place. Parce que premièrement, Joy n'avait absolument pas touché au petit ami de Grace, cette cheerio plus que débile connue pour sa forte allégeance à Summer Davis et à Kourtney Da Silva, et qu'en plus … La dernière chose dont Joyce avait besoin dans sa vie c'était d'un petit-ami. Elle était parfaitement bien sans, merci. Et non, cela n'avait rien avoir avec le fait qu'elle était encore vierge à 17 ans et qu'elle ne pourrait jamais faire confiance de sa vie à un garçon. Non, cela n'avait absolument rien à voir avec tout ceci ....
Parce que oui, la garce était de retour, trait d'eye-liner bien en place, gloss sur les lèvres et jupe rouge parfaitement lissée, Joyce était plus contente que jamais et le sourire narquois qu'elle avait sur les lèvres ne venait que compléter son attitude parfaite.

Alors maintenant que l'entraînement était fini, la jeune fille aurait bien voulu passer à une activité beaucoup plus intéressante. Plus intéressante que de remettre ses camarades à leur places, ça c'était certain.

"Bon eh bien … ce n'est pas que je n'apprécie pas cette conversation mais …cela aurait été mieux si j'avais été avec quelqu'un du même niveau intellectuel que le mien … Donc je te laisse aller apprendre la deuxième partie de l'alphabet."

Joyce lui envoya un baiser de la main droite avant de tourner sur ses talons. Qu'elles aillent toutes se faire voir … Toutes, Summer, Kourtney, Madison, Savannah et Mercedes aussi par la même occasion ! En plus, bonheur suprême, la brune avait encore perdu 500g ce week end. On ne dira pas comment même si ce n'était pas vraiment très compliqué à deviner. Mais tant pis. Joyce n'avait plus ce dégoût pour elle-même lorsqu'elle se faisait vomir, elle trouvait cela absolument normal. Normal de vouloir rentrer à tout prix dans son uniforme, normal de vouloir faire du 32, normal de se plier aux exigences du coach. A quoi bon se voiler la face en se disant qu'elle était devenue méchante et qu'elle avait dû faire des sacrifices pour se venger ? Parfois la vengeance passait un peu au second plan. Pourquoi ?

Parce que Joyce adorait ce qu'elle était devenue. Elle était littéralement devenue amoureuse de sa propre personne et s'aimait comme jamais on ne devait jamais aimer quelqu'un. Elle avait compris où était ses faiblesses et cela lui suffisait amplement de se rouler dans son lit en portant des vêtements neufs, une de ses chansons favorites à fond dans les oreilles et surtout son miroir en face d'elle. Comme quoi … La jeune fille ne demandait vraiment la lune. Et elle s'apprêtait à aller à son casier lorsqu'elle fut arrêtée.

"Joyce ? Joyce, c'est bien toi ? Joyce Allen ? C'est moi, Glenn."

La réaction normale de Joyce aurait été de jeter un regard dédaigneux au lycéen, non mais franchement, il se prenait pour qui pour s'adresser à elle de cette manière et de lui dire de passer son chemin mais en entendant le nom du jeune homme, ses mots se coincèrent dans sa gorge.

"Écoute moi bien looser, je ne connais qu'un seul Glenn et ça ne peut pas être … "

Ou alors si ? La jeune fille était un peu perdue. On aurait dit qu'elle n'était pas la seule à avoir changé. Où était donc passé le petit blondinet qui lui avait un jour fait une bague avec des bonbons et avait juré de la protéger … Oh mon dieu … Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle reconnut ses grands yeux et son maigre sourire … C'était bien lui ! Oh mon Dieu … Comme il lui avait manqué ! Cela devait bien faire des années qu'ils ne s'étaient pas parlés. Aussi, cédant à ses pulsions, Joyce se jeta dans ses bras, osant froisser la jupe de son uniforme.

"Glenn qu'est-ce que tu fabriques à Lima ? Quand est-ce que tu es revenu ? Tu aurais dû m'appeler avant de faire un truc pareil !"

Joyce s'apprêtait à lui poser d'autres questions lorsqu'elle entendit des rires. Elle se retourna pour voir que des cheerios étaient en train de montrer du doigt Glenn … Bon, certes sa tenue ne passait pas inaperçue … Pas du tout inaperçue même, mais personne n'allait se moquer de lui.

"Vous n'avez pas des footballeurs à aller draguer ?"

Elles déguerpirent sur le champ et Joyce se tourna de nouveau vers Glenn.

"Ne fait pas attention … Les filles en uniforme sont bien connues pour être stupides."

Et pourtant Joyce le portait cet uniforme. Hmmm … Cela allait vraiment être difficile à expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyJeu 31 Mar - 17:16

Glenn était plus que stressé. Joyce allait-elle le reconnaître ? Après sept ans, il y avait de fortes chances pour qu'elle l'est oublié et il espérait de toutes ses forces que ce ne fut pas le cas. La première réaction de la jeune fille lui fit redouter le pire mais rapidement, son expression changea du tout au tout. Son visage dédaigneux se fit surprit avant de s'adoucit considérablement alors qu'elle le reconnaissait. Lorsqu'elle lui tomba dans les bras, le blond crut que son cœur allait exploser tant il était heureux, il avait retrouvé Joy !

La demoiselle se mit à lui poser des questions tandis qu'il la serrait fort contre lui. Elle était maintenant plus petite que lui ce qui le troublait car lorsqu'avant, c'était lui le plus petit. En fait,il avait toujours été petit pour son âge, ce qui expliquait surement pourquoi Joy le protégeait des plus grands. Bein sur, il avait aussi promis de la protégeait et se chargeait de faire vivre un enfer à ce qui osait se moquer d'elle, de son métissage ou de son poids.

Alors qu'il s'apprêtait à lui répondre, ils entendirent des rires derrière eux. Glenn avait conscience qu'ils le visaient mais n'en avait rien à faire. Il était fier de qui il était et n'avait pas besoin de l'approbation des autres pour vivre avec lui même. Joyce, elle, n'avait jamais été du genre à ignorer les moqueries et donc, elle se tourna vers les jeunes fille set leur lança une réplique acerbe qui les fit déguerpir en vitesse. Glenn sourit, elle était toujours aussi protectrice envers lui.

"Ne fait pas attention … Les filles en uniforme sont bien connues pour être stupides."

A cela, le garçon gloussa doucement. Ah, il retrouvait sa Joy, impulsive et attentionnée. Il était vraiment heureux de la retrouver et surtout qu'ils soient toujours aussi proche. On aurait pu croire qu'ils ne s'étaient quitté que la veille tant il se sentait bien avec elle.

-Ah, mais ne portes-tu pas toi-même un uniforme ? Et je sais que tu es loin d'être stupide !

En effet, Joyce état quelqu'un de très intelligent et avant, il n'était pas rare qu'elle aide Glenn à faire ses devoirs lorsqu'il avait des difficultés. Es fait, elle était une véritable grande soeur pour le jeune homme qui l'adorait comme tel. D'ailleurs, ses parents en étaient venus à considérer la fillette comme un membre de leur famille vu qu'elle habitait presque chez eux. Et il en était de même pour les parents de Joyce.

-Je suis tellement heureux de te revoir ! Pour répondre à ta question, je ne suis revenu qu'il y a une semaine. Et je n'ai pas pu te contacter parce que ma vie a été assez mouvementée depuis mon départ. J'ai d'ailleurs énormément de choses à te raconter. Et de cadeaux à te donner ! Tu m'as tellement manquer.

Et c'était vrai ! A chaque nouveau pays que les McAllistair visitaient, Glenn avait acheter un petit souvenir pour Joyce et à chaque 25 octobre, le garçon avait fait ou acheté un cadeau d'anniversaire. Il savait que c'était un peu stupide dans la mesure où il ne savait pas si il allait la revoir un jour mais il ne pouvait s'empêcher de le faire. Elle lui avait tant manquer.

-Mais parlons de toi. Comment tu vas depuis le temps ? Et ta famille ? Dis-moi tout. Au passage, tu es éblouissante. Tu as toujours été belle mais là, tu es magnifique ! Mais tu n'as pas l'air rayonnante comme avant. Qu'est-ce qui s'est passé ?

Lorsqu'il était partit, elle était plus ronde, comme elle l'avait toujours été. Mais, elle avait le visage ouvert, les yeux pétillants et toujours un sourire sur les lèvres. Il n'était pas rare d'entendre son rire fuser dans les airs. Maintenant, elle était très mince, presque la taille mannequin, mais son visage était fermé, un lueur de mépris brillait dans son regard et, bien qu'elle lui souriait avec douceur, il avait la sensation que ce n'était plus une habitude. Il se détacha d'elle et la regarda dans les yeux, inquiet, puis lui sourit doucement, tendrement, comme avant. Il enleva ensuite son manteau et l'en enveloppa. Elle devait être gelée dans cette tenue !

-Tiens, tu as l'air transie ! Comment ça se fait que vous vous entrainiez dehors par un temps pareil ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyLun 4 Avr - 20:22

Glenn McAllistair. Il y avait bien longtemps que Joyce ne lui avait pas parlé, à quand remontait le dernier e-mail ou la dernière carte postale ? La jeune fille ne s'en souvenait pas. Ou alors elle avait préféré Glenn lorsqu'elle avait décidé de changer. C'était ça, oublier c'était le mieux, personne n'était blessé et on en parlait plus. Et, après avoir fait déguerpir ses charmantes "camarades", elle s'était tournée vers Glenn, ce sourire caractéristique parfait qu'exigeait Sue Sylvester lorsqu'elles effectuaient toutes leurs enchaînements.

"Le froid c'est pour les faibles." dit-elle dans une imitation fidèle du coach et en refusant le manteau qu'il lui tendait "Non je plaisante … Et puis regarde ce que j'ai le droit de porter maintenant."

Toute fière d'elle, la cheerio le tira jusqu'au gradin, ouvra son sac de sport avant de mettre sa veste de sport aux couleurs de McKinley High. Joyce fit joyeusement un tour sur elle, sa jupe se soulevant légèrement avant d'éclater de rire.

"Bon okay … Je sais que ce n'est pas du tout ton style mais … Moi ça me plaît. Et puis je le mérite alors."

Et c'est dans un soupir qu'elle finit par s'asseoir dans les gradins, les jambes croisées, un mince sourire sur les lèvres. Elle ne savait pas quoi dire à Glenn. Que devait-elle répondre à la fameuse question. Bien entendu qu'il s'en était passé des choses, bien évidemment qu'elle avait changé. Joyce devait avoir l'air d'une véritable étrangère pour lui, lui qui avait jadis été son meilleur ami. Est-ce que Joy allait le perdre aussi ? La jeune brune avait déjà perdu Savannah et Mercedes, est-ce que c'était au tour de Glenn aussi ? Devait-elle vraiment se retrouver toute seule pour faire ce qu'elle avait à faire ? Devait-elle continuer de prendre ses repas en faisant semblant d'écouter les conversations, passer la plupart de ses soirées toutes seules parce que tout le monde pensait qu'elle était beaucoup trop cool ou trop garce pour venir à leur soirée ? Bref, devait-elle dire la vérité à Glenn ou bien devait-elle mentir ? Optons pour la subtilité.

"Oui j'ai changé … Je sais que j'ai changé … Mais je suis mieux comme ça, non ?"

Demandait-elle son approbation à Glenn ? Oui, oui en quelque sorte. Il pouvait l'accepter ou bien lui tourner le dos … Et il était évident que Joyce n'allait pas lui mâcher le travail. Autant être une garce depuis le début et puis … On verrait bien de quelle façon, il réagirait.

"Et puis si je peux être honnête avec toi, je commençai vraiment à en avoir marre de voir toutes ses crétines en uniforme alors qu'aucune d'elles ne possèdent un talent comme le mien. Donc, comme il faut absolument tout faire soit même ici … Me voilà."

Menteuse. Menteuse, se disait-elle. Les choses avaient été beaucoup plus compliquées que cela, Joyce en avait bavé, on l'avait poussé à bout et Joyce avait été contrainte de fuir … Comme une lâche. Mais ça, Glenn n'avait absolument pas besoin de le savoir.

"Mais assez parlé de moi … Et toi ça va ?"

(Désolée, pas d'inspiration ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyJeu 7 Avr - 0:40

Joyce n'avait pas que changé physiquement. Elle s'était enfermée sur elle même et n'était plus la fille enjouée, passionnée et au sourire facile. La Joyce qu'il connaissait pouvait parler des heures de film en noir et blanc et débattre avec Glenn des bienfaits et des horreurs de la mode de l'époque en question. Cette fille avait visiblement disparu, ou tout du moins, elle était bien caché. Mais, il en fallait plus pour décourager le garçon. Cela faisait sept ans qu'il attendait de la retrouver et ce n'était pas ces changements qui allait y changer quoique ce soit.

Il sourit à sa réflexion si semblable à l'ancienne Joyce, pleine de panache et de bravade. Oui, le jeune fille n'avait pas complètement changé. L'ancienne Joyce était juste caché derrière une armure de fer et de glace.

-C'est vrai que tu es très jolie ainsi Joyce. Mais tu l'étais déjà avant, après si tu te sens mieux dans ce corps alors je suis heureux pour toi. Et je ne sais pas ce que faisait ce groupe avant mais de ce que j'ai vu, c'était plutôt impressionnant et assez effrayant à regarder. N'as-tu pas peur de tomber de si haut ?

Bien sur, il avait senti la légère hésitation dans son ton et il était sûr que la jeune femme ne lui disait pas tout. Malgré qu'elle est changé, Glenn parvenait toujours à lire en elle, bien que de manière moins efficace qu'auparavant. Il ne releva cependant pas, après tout, il venait de revenir et il ne voulait pas aborder dès maintenant les sujet qui fâche. Ils avaient tout le temps qu'ils voulaient pour réapprendre à se connaître.

"Mais assez parlé de moi … Et toi ça va ?"

Lorsqu'elle lu posa cette question, Glenn se retrouva momentanément sans voix tant il avait de choses à raconter. Il avait été dans tellement d'endroit et vu tant de chose ! Tout ce qu'il voulait c'était de partager ces expériences avec sa meilleure amie. Il lui prit la main et l'entraina sur les gradins où ils s'assirent.

-Oh si tu savais ! J'ai tellement de choses à te dire ! D'abord, mes parents vont très bien et t'embrasse. Et, je ne suis plus le seul « héritier » des McAllistair. Ma mère est tombée enceinte et elle a eu des jumeaux. Rowan et Éloïse. Ils sont adorables mais ils ont un sacré caractère ! Il paraît que c'est de famille. Tu veux les voir ?

Se disant, le garçon sortit son portefeuille et en sortit une photo des jumeaux. Rowan et Éloïse étaient tous les deux blonds vénitien et avaient la peau pâle. Ils se ressemblaient énormément sauf pour les yeux et les cheveux. Rowan avait les yeux argent de sa mère et les cheveux raides, comme Glenn, tandis que la petite fille avait de jolis cheveux bouclés aux reflets cuivrés et les yeux verts émeraude paternels. Un grand sourire éclairait le visage de Glenn comme toujours lorsqu'il parlait des jumeaux. Il enchaîna ensuite sur les voyages qu'il avait fait.

-Je les adore, j'étais tellement heureux lorsque j'ai su que j'allais être grand frère ! Je me disais que j'allais avoir une petite poupée à habiller ! Et j'en ai eu deux. Sinon, on a été un peu partout avant leur naissance. Tu te souviens qu'on est partit parce que papa avait acheté un voilier ? Et bien pendant deux ans, on a fait un tour du monde. On se posait dans un pays et on y restait quelques semaines avant de reprendre la mer. C'était époustouflant ! D'ailleurs, je t'ai acheté un cadeau dans chacun des pays qu'on a visité. Après la naissance des petits, on s'est établit en France pendant un an et demi avant d'aller en Irlande. On y est resté deux ans et on est revenu ici ! Mais, et toi ? Comment vont tes parents ? Et les petites princesses ? Y a t'il un nouvel Allen que je ne connaitrais pas ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyDim 10 Avr - 15:27

Une chose était plus qu'évidente : Glenn était absolument ravie de la voir. Il enchaînait les paroles et les gestes, lui montrant des photos de ses nouveaux frères et soeurs et lui racontait tout ce qu'il s'était passé dans sa vie, avec un sourire heureux sur les lèvres. Et Joyce eut l'ombre d'un sourire en le voyant … C'était vraiment très étrange comme sensation. Était-elle contente de le revoir ? Bien sûr que oui, qui n'apprécierait pas de voir son meilleur ami après environ sept ans de grand silence. Et pourtant … Pourtant, Joyce ressentait toujours cette sensation étrange dans la poitrine. Elle était absolument ravie de voir Joyce mais encore une fois, comme lors de ses conversations avec Mercedes ou avec Savannah, cela ne faisait que ressasser des mauvais souvenirs et elle pouvait s'imaginer avec des dizaines de kilos en trop, en train de sourire aux affabulations de Glenn et lui rappelant qu'il fallait encore qu'ils aillent acheter un paquet de gâteau. Et il aurait acquiescer avec un grand sourire aux lèvres. Sale hypocrite, murmura une voix dans la tête de la jeune fille, elle essaya de l'ignorer mais ce fut plus fort. Lui, ses parents et tous les autres l'avaient laissé se détruire en ne disant absolument rien. Tous une belle bande d'hypocrite qui ne méritait même pas que …

Mais la fameuse voix fut réduite au silence lorsque Glenn fit de nouveau dévier la conversion vers la jeune fille. Il voulait prendre des nouvelles de sa famille. Allez ma grande, se dit-elle, tu peux le faire. "Non, pas de nouveau Allen et je crois que mon père deviendrait fou s'il avait encore une autre fille. Il aimerait bien un garçon mais bon … On dirait bien qu'il va devoir se contenter de nous. A mon avis ce n'est pas une perte, un garçon ne pourrait pas survivre à mes deux petites soeurs … Il n'y a que moi qui arrive à peu près à les calmer. Et encore …"

Et encore … Son père avait abandonné tout espoir d'une quelconque autorité dans la demeure des Allen. Surtout envers Joyce qui se réfugiait dans sa chambre, une fois les cours et l'entraînement fini. Elle aurait été incapable de renseigner Glenn sur l'état de ses parents, et puis de toute façon, et comme la plupart des adolescents, elle s'en moquait royalement. Ses parents devaient bien avoir compris que les seules réponses qu'ils pouvaient obtenir de leur fille étaient : oui, non, non je n'ai pas faim ce soir, oui l'entraînement c'est bien déroulé. Ils pensaient que c'était une adolescente entourée d'amies et il voyait son adhésion chez les cheerios comme la meilleure chose du monde : la jeune fille n'était plus seule et ne pourrait plus être persécutée. Si seulement ils savaient … Les choses avaient bien changés depuis le temps où ils allaient au lycée.

"Sinon rien de nouveau sous le soleil pour moi. Comme tu peux le constater, j'ai perdu quelques kilos et … c'est le seul événement majeur à l'horizon. Sans compter que maintenant je suis plutôt bien situé dans l'échelle sociale de ce lycée … Plutôt bien." Elle poussa un soupir avant d'ajouter. "Et toi … tu n'es pas trop fait malmené. Il faut dire que ce que tu portes n'est vraiment pas très discret, et pas besoin d'être un génie pour imaginer les remarques des autres cheerios enfin …" A quoi est-ce que tu pensais Glenn ? Se retint-elle d'ajouter. Si Joyce ne le connaissait pas, ce serait elle qui se serait chargée de la majeure partie des insultes et qui aurait suggéré un lancé de slushy pour lui souhaiter la bienvenue. "Je ne veux pas jouer les rabats-joie mais il faut vraiment que tu fasses attention à toi parce que …" Parce que je ne pourrais pas te protéger, finit-elle dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyLun 25 Avr - 18:11

Joyce avait tellement changé ! Elle était triste et amère, déjà aigrie alors qu'elle n'avait que dix-sept ans. Pourquoi était-elle comme ça, fermée et froide ? Que c'était-il passé pour qu'elle en arrive là ? Bien que ces questions tournoyaient sans cesse dans la tête de Glenn, celui-ci les repoussa et l'écouta parler de sa famille. Un rire lui échappa.

-Ça ne m'étonne pas qu'il n'y ait que toi qui puisse les calmer. Elles sont comme leur grande sœur. Je me souviens des deux petites diablesses qui passaient leurs temps à me tirer les cheveux ! Je dois dire qu'il me tarde de les revoir !

Il n'était pas rare que Glenn et Joyce jouent au papa et à la maman avec les deux fillettes comme enfant. Cela donnait lieu à des scènes plutôt intéressantes et faisait toujours rire leurs parents. C'était tellement différent et facile à l'époque !

"Sinon rien de nouveau sous le soleil pour moi. Comme tu peux le constater, j'ai perdu quelques kilos et … c'est le seul événement majeur à l'horizon. Sans compter que maintenant je suis plutôt bien situé dans l'échelle sociale de ce lycée … Plutôt bien. Et toi … tu n'es pas trop fait malmené. Il faut dire que ce que tu portes n'est vraiment pas très discret, et pas besoin d'être un génie pour imaginer les remarques des autres cheerios enfin …Je ne veux pas jouer les rabats-joie mais il faut vraiment que tu fasses attention à toi parce que …"

A ces mots, Glenn fronça les sourcils. Bien sur, il avait remarqué les regards qui le suivaient et les murmures qu'il suscitaient mais il ne voyait pas ce que cela avait de dérangeant. Depuis qu'il avait décidé de s'assumer complètement, il n'était pas rare qu'on le regarde passer, pour une raison ou une autre, et il arrivait même qu'on lui envoie des insultes dégradantes à la figure mais cela ne l'empêchait certainement pas d'être lui même. Après tout, Karl Lagerfeld avait été moqué dès son plus jeune âge mais n'avait jamais abandonné son style ou son rêve, il était donc hors de question que Glenn le fasse. Et puis, en quoi ce que pensait les autres importaient ?

Évidemment, c'était son premier jour à McKinley High et il n'avait pas encore vu ou vécu un slushie facial ou un dumpster drive. Même si il avait entraperçut quelques actes de violence, il ne savait pas encore ce que c'était que d'être différent dans ce lycée, ou même dans cette ville.

-Non ça va. A part quelques regards, certains même flatteurs, et des messes basses. Rien de plus. Mais même dans le cas contraire, cela ne m'empêcherait pas de m'habiller comme je le veux et d'être moi même. Tu es populaire et tu aimes certainement ça mais je ne désire pas l'être si je dois changer pour cela. Et si je dois faire attention, être insulté ou même battu pour cela ? Et bien, ainsi soit-il. C'est il y a bien quelque chose que j'ai appris au cours de mes voyages c'est bien ça. J'ai mis assez longtemps à m'assumer alors ce n'est pas pour renoncer maintenant. Pourquoi penses-tu que c'est dangereux pour moi, d'être vêtu comme je le suis ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyLun 2 Mai - 15:59

Est-ce que Joyce était jalouse de Glenn ? Une certaine partie d'elle oui, une toute petite partie, la même partie qui avait été confrontée à Mercedes lors de leur récente dispute ou encore celle qui avait dû faire face à Savannah. Mais c'était quoi leur problème à tous ? Il n'en avait aucun … La jeune fille se sentait juste … à part. Car dans un sens, ils avaient réussi là où elle avait échoué : s'assumer complètement et totalement. Aussi, assise sur les gradins les jambes croisées, Joyce avait la légère impression que Glenn venait lui agiter son bonheur à la figure après des années d'absences. Mais qu'il aille se faire foutre, pensa t-elle en se mordant la lèvre inférieure. Ou était-il donc quand elle avait dû affronter Kourtney avec des kilos en trop, qu'elle avait dû faire face aux moqueries incessantes de toutes ces cheerios trop parfaites alors qu'elle, elle était juste trop grosse ? Joyce inspira profondément en cherchant une réponse pour Glenn. Cela ne servait strictement à rien de lui en vouloir de toute façon, ce qui était fait … Elle n'avait plus qu'à tourner la page. Décidément, ce mois de janvier était plus que glacial pour la jeune fille, mais il fallait bien repartir sur des bases solides non ? Oui, il le fallait.

Aussi, elle plaqua un sourire parfait sur son visage avant de répondre à celui qui avait été son ami d'enfance. "Écoute il vaut mieux que ce soit moi qui te le dises que quelqu'un d'autre et puis … Pourquoi est-ce que je me cherche des excuses ? Hein ? Je ne vais pas te dire que je fais ça pour ton bien mais parce que … C'est comme ça que je suis devenue. Une vraie garce. Et les personnes comme moi, nombreuses dans ce lycée, n'hésiteront pas à te marcher sur les pieds tout ça parce que tu ne rentres pas dans le moule." Joyce poussa un soupir, le regard soudain perdu dans le vide avant de poursuivre son petit discours. "C'est juste comme ça que les choses marchent ici, et si tu ne trouves pas quelqu'un pour te protéger, je peux te dire que tu risques de te prendre de nombreux slushys, des bousculades dans les couloirs et … Autres mauvais traitements, ça dépend si les gens sont très créatifs. Et malheureusement pour toi … Je peux être très créative." La brune avait finit sa phrase en levant enfin les yeux vers Glenn pour qu'il comprenne ce qu'elle était devenue. Si ce n'était pas elle qui lui faisait subir tout ça, ce serait quelqu'un comme elle, voir même de pire. Et qui aime châtie bien, n'est-ce pas ? Pour l'instant, la jeune fille ne savait pas, Glenn venait à peine de débarquer et il aurait été logique qu'elle l'accueille à bras ouverts …

Sauf que Joyce était déterminée, elle avait un plan, et jouer les nounous ou même être amie avec quelqu'un ne faisait pas parti de ce plan. Elle ne pouvait pas se le permettre. Elle avait dit ciao à Savannah, bye-bye à Mercedes tout ça pour ne pas avoir de faiblesses … Pas question de se faire prendre à ce jeu-là, il fallait qu'elle assure ses arrières et s'assurent que rien ne pouvait la toucher. Enfin … Pratiquement rien. Joyce finit par se redresser, toujours ce sourire malicieux sur les lèvres. Elle s'approcha de Glenn et posa ses mains sur ses épaules. "Ce que je suis en train te dire, c'est qu'on ne peut pas être amis. Pas ici, pas dans cette vie. Je ne peux pas être vu avec quelqu'un comme toi en fait …"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyMer 4 Mai - 18:59

"Écoute il vaut mieux que ce soit moi qui te le dises que quelqu'un d'autre et puis … Pourquoi est-ce que je me cherche des excuses ? Hein ? Je ne vais pas te dire que je fais ça pour ton bien mais parce que … C'est comme ça que je suis devenue. Une vraie garce. Et les personnes comme moi, nombreuses dans ce lycée, n'hésiteront pas à te marcher sur les pieds tout ça parce que tu ne rentres pas dans le moule. C'est juste comme ça que les choses marchent ici, et si tu ne trouves pas quelqu'un pour te protéger, je peux te dire que tu risques de te prendre de nombreux slushys, des bousculades dans les couloirs et … Autres mauvais traitements, ça dépend si les gens sont très créatifs. Et malheureusement pour toi … Je peux être très créative. Ce que je suis en train te dire, c'est qu'on ne peut pas être amis. Pas ici, pas dans cette vie. Je ne peux pas être vu avec quelqu'un comme toi en fait …"

Glenn écouta le discours de Joyce sans rien dire, abasourdit par ce qu'il venait d'entendre. Il avait été si heureux de la retrouver, et il l'était encore, mais elle avait vraiment changé, bien plus qu'il ne l'imaginait. Il ne savait pas ce qu'il c'était passé durant toutes ces années mais il culpabilisait pour être parti et l'avoir laissé devenir comme cela.

Il ne put cacher la douleur qui traversa son regard en l'entendant dire qu'ils ne pouvaient pas être amis au grand jour et qu'elle n'hésiterait pas à l'humilier. Cependant, il ne voulait pas la perdre encore une fois alors il se recomposa rapidement et lui sourit.

-Et bien, si ça te va, on peut toujours se voir en dehors des cours. Je ne veux pas te perdre Joyce même si cela signifie que l'on doit se cacher. Après tout, « Pour vivre heureux, vivons cacher ».

Il perdit cependant son sourire en songeant à ce qu'il allait lui dire ensuite car il savait que cela pouvait sonné le glas de leur amité. Il ne pouvait tout simplement pas cesser d'être lui. Il avait mit si longtemps à s'accepter et il n'allait pas repartir de zéro sous prétexte qu'ici, il valait mieux se fondre dans la masse et se cantonner à la norme. Il était différent, il le savait et en était fier, parce que c'était cette différence qui le mènerait au sommet, il en était absolument persuadé. Alors, Glenn n'allait pas s'éteindre juste pour Lima. Il avait réussit à s'intégrer partout où il allait et il en serait de même ici, même si ce n'était pas auprès des gens populaires. De toute façon, il ne vivait pas pour être populaire, il le serait lorsqu'il serait un designer reconnu alors il pouvait patienter.

-Cependant, je ne changerais pas. Je ne m'habillerais pas différemment et je n'agirais pas autrement. Je suis tel que je suis, et j'ai mit bien trop de temps à m'accepter pour retourner dans ma chrysalide sous prétexte qu'il faut que j'entre dans le moule, ce n'est pas fait pour moi. J'ai choisi de m'assumer alors je le fait pleinement. Après tout, tu ne cesserais pas d'être une garce, comme tu dis, pour ta sécurité, non ?

Il se tourna vers elle, un sourire triste aux lèvres. Le blond posa ensuite sa main sur une des siennes qui étaient sur ses épaules et la serra doucement, en un geste de réconfort. Mais, réconfortait-il Joyce ou bien lui-même ? Il n'aurait su le dire.

-Et je n'ai pas besoin de protecteur. Je ne suis plus le petit garçon chétif d'avant. Je ne suis peut être pas bien massif, mais je sais me défendre et je peux t'assurer que je ne me laisserais pas humilier sans rien dire. Je me battrais bec et ongles avant de laisser quelqu'un me bousculer dans les couloirs. Je peux être une vraie garce quand je le veux et je n'ai aucun scrupule à atteindre les gens là où ça fait mal. Et je ne fermerais pas les yeux sur le traitement que certains font subir aux autres, même si c'est toi qui est en cause. Tu n'es pas la seule à avoir changé Joyce. J'ai grandi moi aussi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] EmptyDim 8 Mai - 17:12

Est-ce qu'elle était en train de devenir un monstre ou bien est-ce qu'elle en était déjà un ? Les choses recommençaient à être confuse dans la tête de Joyce. Pourquoi est-ce que tout devrait être aussi compliqué ? Les choses étaient pourtant plus que claires dans sa tête, elle avait un plan, parfait, carré, qu'elle allait suivre à la lettre, alors pourquoi ces quelques rebondissements, pourquoi est-ce que les gens ne faisaient jamais ce qu'elle voulait ? A commencer par Glenn. Il ne voulait pas changer, parfait, alors elle n'allait faire aucun effort pour lui. Parce qu'après tout, il était le premier à clamer qu'il se sentait à l'aise dans son corps et qu'il aimait ce qu'il était devenu … Et bien Joyce aussi. Elle allait arrêter d'être désolée, arrêter de s'excuser, redevenir égoïste et se concentrer uniquement pour elle. Les choix et les sacrifices qu'elle avait faits étaient uniquement dans son intérêt en fait, et tant pis si personne ne la comprenait. Cela prouvait bien à quel point il s'était trompé sur Joyce au départ. Âmes soeurs … C'était des conneries un point c'est tout. Il fallait que Joyce range ses rêves de petite fille, tous ses souvenirs et ses belles illusions dans une immense boîte, qu'elle y mette le feu et qu'elle enterre les restes. La brune ne pouvait pas être gentille, elle ne pouvait pas sourire quand elle le désirait. C'était impossible pour elle à présent … Il n'y aurait pas de belle réconciliation entre elle et Glenn, ils n'iraient pas faire les boutiques main dans la main … C'était peut être triste à dire … Peut être qu'elle perdait bien plus qu'un ami même …

Mais Joyce s'en fichait, une fois que sa décision était prise, elle avait choisi de transformer tout ce qu'elle ressentait, les bons comme les mauvais sentiments, en une rage folle qui lui permettrait de tout renverser sur son passage. Peut être qu'elle souriait en ramassant son sac mais en réalité, elle voulait hurler. C'était du dédain et du mépris qu'il y avait dans le regard de le jeune fille alors qu'elle passait la bandoulière sur son épaule, prenant bien soin de ne pas regarder Glenn, mais en fait, une certaine partie d'elle voulait pleurer. Elle n'était pas prête, pas prête du tout à dire au revoir à qui que ce soit, mais elle n'était pas non plus prête à ce que le masque qu'elle porte se brise. Non, Joyce estimait qu'elle se devait au moins ça, après en avoir bavé pendant sept mois, elle avait absolument le droit d'être horrible, elle avait le droit de vouloir devenir une reine au physique parfait mais au coeur de glace. Elle ne avait le droit et même le devoir. Seulement c'était faux de croire qu'elle ne ressentait rien, si elle avait put être une poupée faite uniquement de plastique et être absolument immuable et parfaite … Elle l'aurait fait. Elle avait beau le prétendre mais elle ne l'était pas encore … Joyce n'était pas encore parfaite.

Cependant, la jeune fille allait tout faire pour le devenir, coûte que coûte, et ce, peu importe si elle devait marcher sur des gens au passage. "Tu ne comprends vraiment pas ce que je suis en train de te dire ? On ne peut plus être amis. Pas ici, pas même cachés dans ma chambre ? Tout ce sait ici okay ? Je ne peux pas … ne me demande pas de faire ça … J'ai déjà eu à choisir entre mes amies et cet uniforme. J'ai déjà pris la bonne décision. Et je vais encore le faire." La bonne décision. C'était ça, être intouchable, n'avoir absolument aucune faiblesse et être détestée et crainte de tous. Joyce avait des modèles parfaits dans la matière et elle savait pertinemment bien que la route qu'elle s'apprêtait à emprunter signifiait qu'elle allait être seule pendant encore un bon bout de temps. On allait l'insulter, l'admirer, la craindre, la plaindre … Mais personne n'allait l'aimer. Personne. C'était pour cela qu'il lui fallait toute la confidence du monde pour pouvoir continuer à avancer et faire ce qu'elle avait à faire. Alors tant pis … Tant pis si cela impliquait de faire du mal à Glenn, tant pis si cela impliquait de devoir encore passer des nuits seule devant son miroir, son estomac criant famine, en se contemplant devant son miroir. On ne faisait pas d'omelette sans casser oeufs n'est-ce pas ? Sauf que là, il s'agissait de se casser physiquement et mentalement, mais tant pis. Tant pis … Elle commençait à en avoir assez de devoir se justifier, elle et ses choix.

"Je ferai de mon possible pour ne pas trop t'écraser … Mais c'est vraiment bête … J'aurais pu t'aider à te fondre dans la masse … J'ai compris les règles très récemment, et je suis particulièrement douée pour les appliquer à présent." Les règles … Il y a encore quelques mois elle aurait protesté contre ces dernières mais c'était trop tard. Bien qu'étant une fervente chrétienne, Joyce ne croyait absolument pas au principe du pardon. Personne n'allait lui tendre la main après tout ce qu'elle avait fait, ni avec tout ce qu'elle s'apprêtait à faire. Elle s'en fichait … De lui, de Glenn, du trône de reine du lycée … Elle se moquait de tout. Tout ce qui comptait pour Joyce c'était d'arriver à la perfection un point c'est tout. Aussi, la cheerio commença à descendre les marches avant d'accorder un dernier regard à Glenn. Idiote, idiote, se dit-elle, elle aurait dû le savoir que ça se terminerait ainsi, elle aurait dû le savoir à la minute où les cheerios avaient commencé à se moquer de lui. Elle allait en faire de même. "Au revoir Glenn, c'était bien le temps que ça a duré … Maintenant tu es comme les autres loosers à mes yeux … Tu n'es plus qu'un … un tas de morve. Oui c'est ça, un gros tas de morve, et nous, les populaires, on va tous se charger de t'ignorer pour ne pas trop te marcher dessus. Au revoir."
Joyce ne lui disait pas au revoir à lui, mes adieux à tous ses rêves et toutes ses promesses brisée et bonjour à un monde d'hypocrisie, de mensonges, blackmailing et autre merveilles. Et, même si la séparation était dure … Elle avait hâte.

FIN DU TOPIC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty
MessageSujet: Re: 05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]   05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

05.Find Your Soulmate ... Again [PV Joyce Allen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-