Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. To the boredom dying slowly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
05. To the boredom dying slowly  Empty
MessageSujet: 05. To the boredom dying slowly    05. To the boredom dying slowly  EmptySam 26 Mar - 9:18

Son stylo coincé entre ses lèvres poncées dans une moue méditative, Aaron fixait le morceau de papier devant lui avec défi. Ses paupières s’étaient abaissées, transformant ses grands yeux verts et brillants en deux fentes scrutatrices et sans pitié alors qu’il cherchait la suite de son texte. Pour le moment en réalité, il n’avait qu’un titre griffonné à la va-vite, qu’i lavait rayé puis réécrit, puis décoré et finalement réécrit dans la marge pour être sûr qu’il en jetait autant qu’il l’avait pensé lors de son premier jet.
« To the boredom dying slowly ». Un titre de chanson prometteur, non ? Mouais… S’il n’avait que ça en stock, il n’irait pas loin.

Le plus simple quand on écrivait, c’était de s’appuyer sur son vécu, ou de se glisser corps et âme dans la peau d’un personnage qui aurait pu vivre une situation particulière. Mais il n’avait pas besoin de ça pour parler de l’ennui. Tout ce qu’il avait à faire, c’était coucher sur le papier ce qu’il ressentait présentement en partant de ce thème. Et il était en plein dedans puisqu’il était seul dans le local depuis une quinzaine de minutes, occupé à ne rien faire d’autre que mordiller son crayon et faire des gribouillis. Il aurait été plus inspiré à l’extérieur sans doute, mais il faisait bien trop froid et il n’arrivait pas à se concentrer dans de telles conditions climatiques.
Il lui restait Callie, sa muse, mais avec elle il ne s’ennuyait jamais alors ça n’allait décidemment pas non plus.

Aaron poussa un soupir qui fit gonfler ses joues, avant de réajuster son chapeau sur ses cheveux hirsutes que sa mère réclamait qu’il coupe depuis des mois. Tiens, il pourrait peut-être écrire une chanson sur ses cheveux indomptable… Les comparer à une jeune fille sauvage qui se dissimule derrière un chapeau métaphorique pour attirer l’attention sur autre chose que ses cheveux mal peignés. Une petite rousse très jolie et un peu libidineuse, avec un père absent… Non, c’était une idée pourrie.

Alors qu’il arrivait à cette conclusion, il remarqua du mouvement dans la pièce. Allyson venait de faire son entrée, lui adressant un petit sourire emprunt de timidité en réalisant qu’il était seul ici et qu’elle dérangeait sûrement. Aaron l’aimait bien, elle avait toujours été réglo avec lui.
Otant son stylo de sa bouche, il lui adressa un signe de la main qu’il accompagna d’un large sourire franc.

« Salut » lança-t-il sommairement, avant de la laisser s’installer comme bon lui semblait

Ils n’étaient pas censé répéter aujourd’hui puisque Bryan Ryan s’occupait des élèves qui allaient participer aux sectionales prochainement. Aaron n’avait pas été sélectionné et Allyson non plus mais il n’avait pas été déçu bien longtemps puisque sa petite amie n’avait pas été retenue non plus alors... Ils auraient d’autres occasions de se donner en spectacle de toute manière.

Aaron sifflota un air de Bob Marley quelques secondes avant de relever les yeux vers la petite blonde qui ne semblait toujours pas à son aise, seule dans la salle de musique en sa compagnie.

« Ca va comme tu veux ? Tu m’déranges pas tu sais » crut-il bon de lui préciser dans un sourire avenant


Dernière édition par Aaron Carter le Dim 27 Mar - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05. To the boredom dying slowly  Empty
MessageSujet: Re: 05. To the boredom dying slowly    05. To the boredom dying slowly  EmptyDim 27 Mar - 4:57

Cinq ans. Cela faisait cinq ans qu'il n'était plus là, que Josh était mort, que la vie lui avait pris la seule personne avec qui elle pouvait parler durant des heures sans jamais ressentir d'ennui car elles partageaient les deux même passions : la musique et l'équitation. Si la première était synonyme de vie, la seconde en revanche était, pour la jeune femme, celle qui avait causé sa mort. Indirectement bien sûr ..... C'était pour cela que depuis, elle n'était pas remonté sur un cheval, se contentant de s'occuper d'eux dans le ranch de ses voisins.

Mais cela semblait une autre vie désormais. Elle vivait à Lima et n'avait plus aucun contact avec le Texas si ce n'est quelques personnes qui y avaient vécu mais qu'elle ne connaissait pas de là bas. Personne avec qui parler de Josh et se rappeler des bons souvenirs qu'elle avait eu avec lui. Et pour la plupart des personnes, la vie continuait sans qu'ils se doutent de la souffrance qu'elle vivait depuis ces cinq années. Et pour la première fois, elle ne se rendrait pas sur la tombe de son frère comme à chaque anniversaire de sa mort, le Texas se trouvant bien trop loin pour qu'elle puisse y aller.

Durant la journée, l'apathie avait été la seule chose qui aurait pu définir son caractère, alors qu'habituellement, elle n'hésitait pas à s'affirmer et défendre ses convictions et ses idées. Au lieu de ça, elle regardait sans arrêt par la fenêtre comme si, par un hasard miraculeux, Josh reviendrait et ils pourraient passer la journée rien que tous les deux, comme autrefois. Mais cela ne se produirait jamais plus. Elle devrait faire son deuil et recommencer à vivre. Si seulement ce n'était pas aussi douloureux. Si seulement.... Avec des si, le monde aurait pu être totalement changé et rien de grave ni de triste n'arriverait......

Déambulant dans les couloirs une fois les cours de la matinée finis, elle évita soigneusement de se rendre au réfectoire, la faim n'étant pas vraiment présente. Au lieu de cela, elle prit la décision de se rendre dans l'un des endroits qu'elle préférait au lycée : la salle de répétition des Awesome Voices où elle pourrait peut être chanter la chanson qu'elle avait composée à l'intention de son frère. Une différente tous les ans pour chanter ce qu'elle ressentait, à défaut de pouvoir le dire à voix haute à qui que ce soit. Mais finalement, elle constata que ce ne serait pas vraiment possible car il y avait déjà quelqu'un de présent dans la pièce. Aaron, un gars qu'elle appréciait beaucoup et avec qui elle pourrait éventuellement faire un duo un de ces jours, quand le Glee Club serait redevenu ce qu'il était et surtout qu'il ne serait plus fusionné avec celui des New Directions.

Se mettant sur les gradins, elle caressa doucement les cordes de sa guitare, distraitement, écoutant à peine ce qu'il pouvait lui dire, nostalgique en songeant au passé. Ce ne fut que lorsqu'elle l'entendit lui parler à nouveau qu'elle sursauta, comme si elle se réveillait en sursaut.

Oui, pardon, salut. Excuses moi, c'est pas vraiment le jour pour.....Peu importe..... Les autres ne sont pas encore là? finit elle par demander, semblant avoir oublié que la répétition n'avait pas lieu et que de toute manière, vu l'heure, il était peu probable que quelqu'un d'autre n'arrive.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05. To the boredom dying slowly  Empty
MessageSujet: Re: 05. To the boredom dying slowly    05. To the boredom dying slowly  EmptyDim 27 Mar - 11:32

Aaron ne se dépeignit pas de son sourire qu’il adressait avec courtoisie à la jeune femme. Sa réplique aurait pu paraître un peu cassante, mais elle l’avait dit d’un ton si doux, d’un air si déboussolé qu’il ne lui en tint pas rigueur. Et puis lui aussi parfois, ce n’était pas son jour, et il n’avait pas envie d’être dérangé par un grand type mal peigné avec un chapeau d’travers et une allure un peu négligée.
Elle était certainement venue jusqu’ici pour être seule et il ruinait un petit peu l’ambiance qu’elle avait sans doute voulu créer en venant ici. En tout cas lui, se trouvait là en ce moment pour ces raisons. Mais finalement, il n’était pas mécontent que la petite blonde soit venue interrompre la quiétude de la salle de musique avec sa guitare. Plus on était de fou et plus on riait après tout, et de toute façon, il n’arrivait à rien de productif alors…

« Non, y aura personne aujourd’hui, ils ont répété un peu plus tôt je crois… Ou plus tard, mais ça m’aparait louche comme idée parce que j’crois qu’il est tard… » fit-il mine de méditer un instant avant de renoncer à stimuler sa mémoire défaillante « En tout cas ils sont pas là puisqu’il n’y a que toi et moi et que j’vois pas pourquoi ils se cacheraient. Ce serait ridicule et pas pratique pour chanter, tu ne crois pas ? »

Allyson parut quelques peu indécise face à son raisonnement mais, une fois encore, il n’y accorda pas beaucoup d’intérêt et continua de lui sourire, imperturbable.
C’était la première fois qu’il avait l’occasion d’être seul avec la jeune femme et il espérait qu’elle n’allait pas faire demi-tour en réalisant qu’il n’y avait pas de répétition et qu’il avait l’air bizarre. C’était le genre de choses qu’il entendait souvent sur son compte : qu’il était gentil mais un peu bizarre tout de même. Les gens mettaient ça sur le compte de la mort de son frère, mais sa mère aurait pu les contredire. Sa bizarrerie, c’était un peu sa marque de fabrique. Ou alors s’était sa coupe de cheveux qui n’en était pas vraiment une et ses chapeaux… Hmm…

« J’peux la voir ? » demanda soudain Aaron, désignant la guitare de son interlocutrice « J’ai pas pris la mienne. C’est stupide parce que j’voulais m’en servir, mais j’ai la mémoire comme du gruyère parfois » sourit-il encore, tendant une main pour saisir le manche de l’instrument au cas où Allyson voudrait bien le lui confier une minute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05. To the boredom dying slowly  Empty
MessageSujet: Re: 05. To the boredom dying slowly    05. To the boredom dying slowly  EmptyJeu 7 Avr - 1:28

C'était l'esprit ailleurs qu'Allyson était entrée dans la salle de répétition des Awesome Voices. Comme déconnectée de la réalité, elle s'enquit tout de même de la raison de l'absence des autres membres, ne pensant même pas au fait qu'il était bien trop tôt pour qu'ils aient le désir de venir et ayant apparemment oublié le fait que durant un temps, certains des membres se réunissaient dans la salle des New Directions pour les répétitions. Mais au moins, elle n'était pas seule. Et étrangement, cela lui fit beaucoup de bien alors que quelques minutes plus tôt, elle n'avait qu'un seul désir : la solitude. Se retrouver seule pour ruminer dans son coin en interprétant une chanson vraiment trop personnelle pour qu'une autre personne l'entende. Comme si, enfin, après tout ce temps, elle était enfin prête à se confier à quelqu'un au sujet de son ressentiment et sa colère vis à vis de la mort de Josh.

Entendant la réponse d'Aaron à sa question, la jeune femme lui adressa un sourire, sentant qu'il essayait de lui remonter un peu le moral. Il avait dû, sans difficulté, voir que quelque chose n'allait pas et elle trouvait vraiment adorable de sa part d'agir ainsi sans chercher à savoir ce qui lui faisait tellement mal qu'elle avait l'impression d'avoir des dizaines de lames de couteau plantées en plein coeur.

La demande d'Aaron la surprit et eut le mérite de la faire revenir dans le présent. Secouant la tête pour chasser les réminiscences du passé heureux lui rappelant les bons moments passés en compagnie de son frère qui surgissaient à n'importe quel instant, davantage encore à chaque fois que cette période de l'année arrivait.

Oui, bien sûr. Seulement, fais attention, j'y tiens vraiment à cette guitare, plus qu'à toutes les autres que j'ai. s'empressa t'elle de lui répondre, constatant qu'il attendait encore, la main tendue. En effet, elle avait appartenu à son frère aîné et l'avait récupérée à sa mort, et ce, contre l'avis de sa mère à qui elle avait tenu tête pour la première fois. Bien sûr, toutes les deux avaient leur raison propre de désirer cela mais chacune avait obtenu gain de cause car Ally était parvenue à conserver quelques unes des affaires de son frère avec néanmoins beaucoup de souffrance en voyant les autres empaqueter dans des cartons pour être vendues ou données. Avec beaucoup de soin, elle avait fait en sorte de conserver chacune des affaires appartenant à Josh, y tenant comme à la prunelle de ses yeux.....

Se mordant la lèvre inférieure, elle écouta la mélodie qu'Aaron jouait avec sa guitare et ferma les yeux un court instant, avant de pousser un léger soupir. Quand elle les rouvrit, elle affichait un air déterminé et sortit la chanson qu'elle avait composée pour Josh.

Est ce que ça te dérangerait ... de la chanter, s'il te plait? lui demanda t'elle, marquant une légère hésitation et sentant qu'elle n'en aurait pas la force de le chanter tout de suite. Elle aurait bien voulu entendre de la bouche d'une autre personne ce que cela aurait donné. Et puis qui sait, peut être qu'Aaron lui donnerait son avis dessus?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05. To the boredom dying slowly  Empty
MessageSujet: Re: 05. To the boredom dying slowly    05. To the boredom dying slowly  EmptyLun 11 Avr - 19:38

S’il y avait bien une chose qu’Aaron supportait difficilement, c’était de voir une fille pleurer. Allyson n’en était pas là, ses yeux étaient encore parfaitement secs, mais il sentait qu’elle n’en était pas loin. Il connaissait le genre de regard qu’elle posait sur le décor, ce genre d’attitude. Sa mère était à peu près tout le temps comme ça depuis le décès d’Isaac. Toujours à moitié ailleurs, la lèvre inférieure qui tremblait imperceptiblement pour tout œil non expert (et Aaron était passé maitre dans l’art de la reconnaissance des symptômes de la crise de larmes), et une multitude d’autres petits signaux comme les cernes sous les yeux, la pâleur du teint qui indiquait un état dépressif assez avancé. C’était comme si la blondinette se baladait avec un néon lumineux clignotant qui laissait paraître les lettre : SOS, au milieu de son front. Sauf que peu de gens faisaient attention à ces messages non verbaux.

Allyson serait sa mission du jour ! Il allait lui redonner le sourire et se plierait en quatre pour assouvir le moindre de ses désirs. Il irait jusqu’à jongler ou se laisser asperger de slushy pour elle. Mais pas jusqu’à se blesser ou blesser quelqu’un, ce serait tout simplement ridicule. Il avait ses limites.
L’adolescent arbora donc son sourire le plus rassurant et lâcha un petit « t’inquiète ! » à la jeune femme pour la rassurer sur la façon dont il traiterait son instrument. Jamais il ne ferait le moindre mal à une innocente guitare sans défense. Enfin pas forcément sans défense puisque la sienne c’était un jour vengé en laissant une de ses cordes casser et lui érafler la joue… Il en portait encore la marque.

Oubliant le regard triste de sa partenaire de chorale qui pesait sur ses épaules, Aaron laissa ses doigts gratter habilement les cordes de la guitare qui lui avait été confiée alors que son autre main explorait le manche. Il commença par faire un peu n’importe quoi puis finit par se laisser porter par le courant et exécuter quelques notes d’un morceau de Bob Marley qu’il affectionnait.
Il était plongé dans son interprétation musicale lorsque la voix d’Allyson s’éleva une fois encore près de lui. Il s’interrompit et posa son regard un peu fou sur elle, un sourcil froncé, l’autre haussé dans une expression intriguée.

« Chanter ? » répéta-t-il en calant la guitare pour se saisir des notes de la blonde.

C’était une demande plutôt banale quand on y pensait (surtout qu’i les trouvait dans une salle de musique et appartenait à la même chorale), mais Aaron ne pouvait s’empêcher de trouver cette requête étrange. En réalité, c’était surtout le regard de la jeune femme et sa gêne qui le mettait lui-même mal à l’aise.
Il parcourut rapidement les paroles de la chanson et sentit ses joues s’empourprer légèrement. Il ne l’avait pas vu arrivé. Il avait l’impression d’avoir lu quelque chose qu’il n’était pas censé lire, d’être témoin de quelque chose d’interdit et de trop intime, comme lorsqu’on surprend un inconnu aux toilettes ou quelque chose comme ça.
Le jeune homme ne savait plus ou poser son regard et aurait tout donné pour simplement aller s’assoir ailleurs mais n’osait pas le faire de peur que la petite blonde ne se vexe et ne se mette pleurer. Puis d’un autre côté, une petite partie de lui-même songeait qu’il n’y avait pas de quoi flipper autant. C’était juste une chanson, même si elle lui paraissait assez personnelle et qu’il n’était pas certain que ce soit sa tessiture. Sauf qu’il s’était juré de faire n’importe quoi pour elle.

« Si tu veux mais… Oui, ok ! » lui sourit-il, encore un peu intimidé « Attends, faut que j’m’installe alors… »

Il attrapa un pupitre pour y déposer les notes qu’avaient prises l’adolescente et plaça un tabouret qui trainait là devant pour s’installer plus confortablement. C’était un peu étrange de chanter ce morceau qu’il ne connaissait pas pour une fille qu’il ne connaissait pas tant que ça non plus. Et encore une fois, i lavait cette affreuse impression de ne pas être à sa place. Une fois installé, la composition d’Allyson bien en vue, il se racla nerveusement la gorge, lui jetant un regard incertain. Elle lui adressa un petit sourire pour le mettre en confiance et il prit une grande inspiration avant de se lancer.

Il n’avait jamais fait de solfège, il se contentait de gratter de temps en temps les cordes de l’instrument de son ainé et s’était révélé plutôt doué dans ce domaine. Isaac lui avait cédé sa guitare sans trop rechigné quand il était plus jeune, n’en ayant pas lui-même l’utilité. Depuis son entrée au lycée et son inscription à la chorale Awesome Voices, il avait été obligé de voir les bases cela dit… mais c’n’était pas encore tout à fait ça et les annotations d’Allyson lui paraissaient un peu floues. Tant pis… Il avait juré.

Aaron se lança donc et commença à faire glisser ses doigts sur les cordes en joignant bientôt sa voix basse et suave à la mélodie.

« I've been walking through the ruins
Of my life and times
Seems like everything is sinking
Right infront of my eyes

I've been asking all the questions
And nothing's coming back
And now I'm trying to keep myself
From slipping through the cracks

Where is my faith ?
How did I get this far ?
Who do I blame
When it all falls apart ?
»

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
05. To the boredom dying slowly  Empty
MessageSujet: Re: 05. To the boredom dying slowly    05. To the boredom dying slowly  EmptyDim 8 Mai - 0:58

(Pardon pour le retard :/)

Rester forte malgré tout. Allyson se le devait à elle même et à la mémoire de son frère aîné. Elle le lui avait promis le jour où il avait été mis en terre sous la pluie battante avec uniquement sa mère, quelques amis et elle pour un dernier adieu. Même si elle n'avait jamais pu réellement s'y faire, c'était pour lui qu'elle continuait à composer et à écrire pour que ce qu'il lui avait appris vive à travers elle. C'était pour lui qu'elle s'efforçait chaque année malgré sa peine de composer une chanson et d'en écrire la chanson.

Parler ainsi avec Aaron lui faisait du bien. Elle n'irait pas jusqu'à se confier à lui malgré tout, ignorant la réaction qu'il pourrait avoir vis à vis de ça. Le pire serait de lire de la pitié dans son regard. Non, ça, elle ne pourrait pas le supporter. Ally voulait continuer à ce qu'on l'en pense d'elle qu'elle était forte et que peu de choses pouvaient l'abattre. Si seulement, elle n'était pas déjà abattue d'avance et que tout ce qu'elle montrait n'était qu'une façade en fin de compte. Le temps l'avait tellement endurcie qu'elle n'arrivait plus vraiment se reconnaître parfois mais peu lui importait sur elle même en cette période. Tout ce qui comptait était de savoir si la chanson qu'elle avait écrite était suffisamment bien pour son frère ou non.

Confiant les paroles et sa guitare à Aaron, elle était un peu gênée de lui avoir demandé ça. D'une part, parce qu'elle trouvait cela vraiment personnel et d'autre part parce qu'elle n'aurait pas voulu impliquer Aaron à sa souffrance. D'autant plus qu'à le voir lire, il semblait aussi mal à l'aise qu'elle. La gorge nouée, elle l'écoutait chanter jusqu'au bout.

I've been walking through the ruins
Of my life and times
Seems like everything is sinking
Right infront of my eyes

I've been asking all the questions
And nothing's coming back
And now I'm trying to keep myself
From slipping through the cracks

Where is my faith?
How did I get this far?
Who do I blame
When it all falls apart?

Maybe the moon's just a hole in the sky
One day at a time, my world is shattering
Maybe the answer is to never ask why
As I watch my life unraveling
Unraveling

I don't know who to turn to
And I wonder who's a friend
Out of everyone I trusted
To be there to the end

I'm running out of reasons
For putting up a fight
Trying to drag another lost soul
Back into the light

How could I heal
So many broken hearts
Who's there for me
When it all falls apart?

Maybe the moon's just a hole in the sky
One day at a time, my world is shattering
Maybe the answer is to never ask why
As I watch my life unraveling
Unraveling

We were so strong
When we started out
Something went wrong
All the things that matter
Somehow got in our way
Our way

Maybe the moon's just a hole in the sky
One day at a time, my world is shattering
Maybe the answer is to never ask why
As I watch my life unraveling
As I watch my life unraveling
Unraveling

Gonna watch it unwind
One day at a time
Gonna watch it unwind
One day at a time
Gonna watch it unwind
One day at a time
Gonna watch it unwind
One day at a time

La chanson terminée, Ally resta quelques secondes silencieuse, reprenant contact avec la réalité après avoir visualisé quelques uns de ses plus beaux souvenirs avec son frère aîné.

Merci beaucoup, cette chanson correspond bien à l'idée que je m'en faisais. lui dit elle, en lui adressant un sourire, reconnaissante. Soupirant un bon coup, elle reprit les paroles de la chanson. Sentant qu'elle devait tout de même une explication sur la raison de cette chanson, elle se mordit un court instant la lèvre inférieure avant de se lancer.

En fait, j'ai perdu une personne à laquelle je tenais beaucoup, il y a longtemps maintenant mais je ne parviens pas à oublier et tous les ans, pour l'anniversaire à laquelle il est parti, je compose une chanson pour lui. Habituellement, je vais jusqu'au cimetière où il est enterré mais pour la première fois, je ne pourrais pas car c'est trop loin de Lima. lui avoua t'elle, baissant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
05. To the boredom dying slowly  Empty
MessageSujet: Re: 05. To the boredom dying slowly    05. To the boredom dying slowly  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

05. To the boredom dying slowly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-