Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Ven 8 Avr - 23:30

En ce samedi timidement ensoleillé mais diablement frisquet, Lexie avait réussi à s'extirper de son lit sur les coups de neuf heures trente, ce dont elle était assez fière. Sortir du lit n'était pas l'épreuve que la jeune femme était la plus apte à subir. Crapahuter en haut d'une pyramide, faire du trapèze, marcher sur un fil, mimer l'évanouissement sur scène ou faire un playback sur un escabeau, c'était de la rigolade ! Mais se lever, sortir de la douceur de son lit pour affronter le froid piquant et le lot de cruautés du monde extérieur, voilà qui était proprement insoutenable ! Toutefois, elle osa enfin extirper un orteil de sa montagne de couette et de couvertures et se glissa dans ses pantoufles roses et son épais gilet de laine. Mamie look mais pieds au chaud, c'est là l'essentiel !

Elle s'aventura dans les couloirs -Dieu merci, bien isolés- et tomba sur une porte ouverte, où sa mère était déjà attelée à ses sculptures. Elle travaillait énormément en ce moment, des choses abstraites, parfois très sombres... Lima avait boosté son inspiration, mais l'humeur pesante et les températures un rien abyssales lui insufflaient des oeuvres noires et intenses. La rouquine entra sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur la joue de sa mère et fila aussi vite vers la cuisine. Leur exil avait renforcé les liens de la famille Preston, en particulier des femmes. Lexie avait toujours été proche de son père, mais les liens avec sa mère et sa soeur s'étaient dissolus au fil du temps. Mais dans l'hostilité, une famille se rassemble.

La petite anglaise se servit un café, saluant sa grand-mère dans un grommellement ensommeillé. Elle grignota quelques toasts, écoutant la vieille femme lui reprocher la couleur exubérante de ses ongles et de la longueur de son pyjama... Lexie hochait la tête distraitement, n'écoutant pas les diatribes de cette femme vieux-jeu et pour qui le dernier exemple de jeunesse avait été son père, un homme différent, qui l'avait fuie. Ce dernier eut la bonne idée de faire irruption dans la pièce, permettant à sa fille de filer en douce après une embrassade.

Ayant retrouvée son énergie légendaire grâce à sa dose de caféine matinale, la cadette des Preston regagna sa grande chambre et enfila un short et un débardeur, afin de se faire un petit entraînement. Les Cheerios n'étaient pas une équipe de pompom-girls de seconde zone, des bimbos qui agitaient les bras sur le bord d'un terrain. C'était un véritable investissement physique et Lexie entendait bien rester à niveau. Après tout, la jeune fille possédait un semblant d'esprit d'équipe et ne voulait pas faire perdre les amies qu'elle peinait à se faire.

Mais les choses se passaient finalement mieux que prévu et elle se faisait plutôt bien à cet aspect de la vie américaine. Le très bas niveau des classes et le manque de culture partout où elle regardait gênait beaucoup la londonienne bobo chic qu'elle était. Mais l'heure n'était pas à la désolation, elle comptait bien se redonner la pêche avec un petit entraînement maison made in Sylvester. La jolie rousse mit un CD dans sa chaîne-hifi high-tech et se mit à chantonner gaiement en attaquant ses étirements.

« My baby's always dancin'
And it wouldn't be a bad thing
But I don't get no loving
And that's no lie

We spent the night in Frisco
At every kind of disco
And from that night I kissed
Our love goodbye

Don't blame it on sunshine
Don't blame it on moonlight
Don't blame it on the... »

La porte s'ouvrit alors dans un claquement sec et la silhouette longiligne de sa soeur aînée apparut, visiblement contrariée. Lexie lui adressa un sourire jusqu'aux oreilles, sachant pertinemment qu'elle allait se prendre une remontée de bretelles Anna Preston digne de ce nom. Mais enfin Carpe Diem !


Dernière édition par Lexie A. Preston le Jeu 26 Mai - 20:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Sam 9 Avr - 0:18

10h30. Et le son de Michael Jackson qui envahissait son espace sonore de sommeil... Autant dire que la journée commençait mal pour Anna Preston !
Ce n'était pourtant pas faute de ne pas apprécier le chanteur mythique. Anna, comme tous les jeunes gens de sa génération, avait appris à danser sur "Billie Jean" et répété des milliers de fois le Moonwalk (sans grand succès, il fallait bien se l'avouer). Non, ce que cela voulait surtout dire, c'était que sa petite soeur, Lexie-Je-Me-Fiche-De-Ceux-Qui-Peuvent-Avoir-Envie-De-Dormir Preston, était levée et, comble de l'horreur, avait entamé la répétition de son numéro de Pompom Girl.

En soupirant bruyamment, l'aînée des filles Preston souleva la couette qui la recouvrait et jaillit hors de son lit comme un diable de sa boite. Ne prenant même pas la peine d'enfiler ses pantoufles, elle se retrouva sur le sol glacé du couloir, les cheveux en bataille, l'air maussade et l'oreiller à la main.

Les cheerios... Comme si le déménagement à Lima n'avait pas été assez éprouvant pour tout le monde, sa soeur avait eu la bonne idée de rejoindre ce club d'attardées mentales, tout juste bonnes à agiter les bras en l'air, avec comme prolongement de leur personne des choses immondes de toutes les couleurs. Bon ok, elle était sans doute un peu injuste mais, Lexie, une pompom girl ? Anna aurait encore préféré qu'elle rejoigne une secte !

A l'annonce de la nouvelle lubie de sa petite soeur, les réactions avaient été assez mitigées, sa mère s'était contentée d'afficher un silence poli, tandis que son père s’enthousiasmait avec vigueur. Il avait toujours pour habitude d'être enthousiasmé par les idées de Lexie, mais là, cela touchait en plus à sa passion pour le football, et il devait sans doute s'imaginer que sa fille allait devenir l'une des raisons des victoires de l'équipe de McKinley.
Bien sûr, songeait Anna, surtout s'il s'agissait de finir ivre morte dans les bras d'un des athlètes...

Pourtant la jeune fille était elle aussi une grande fan de sport, son plus grand -et bien son seul- point commun avec son père. Elle ne savait donc pas pourquoi elle réagissait aussi fortement à cet engagement de la part de sa cadette. C'était certainement parce que la culture avec un grand "C" tenait une place prépondérante dans leur famille et qu'il aurait été préférable que la jeune fille poursuive le théâtre ou les claquettes... Ou alors c'était par souci de la protéger, tout simplement, et de souhaiter le meilleur pour elle...

Mais pour l'heure, elle avait franchi la distance qui séparait sa chambre de celle de sa soeur, et sans frapper, avec son t-shirt de l'album "Sgt. Pepper" sur le dos, elle fit irruption dans la pièce.

-Lexiiiiiiiiiiie, hurla-t-elle pour couvrir le bruit de la musique.
Et sans plus de ménagements, elle balança son oreiller à la tête de sa petite soeur, en plein échauffement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Sam 9 Avr - 17:34

« Anna ! Quel plaisir, viens-tu te joindre à moi? Je savais que tu ne résisterai pas longtemps à l'appel du pompom ! » La rouquine accueilli donc son aînée avec un sourire rayonnant et son humour aussi légendaire que douteux. Après tout, ce n'est un secret pour personne, tirer Anna Preston du sommeil un samedi matin était une idée quasiment suicidaire. Mais en plus de ça, le faire au son d'une musique endiablée et d'un échauffement sportif de Cheerio, c'était signer son arrêt de mort ! Cela n'empêchait toutefois pas Lexie de monter sur la potence et faire le noeud elle-même en rajoutant un couche d'ironie et de sarcasme assez mal venu. Pour toute réponse, la plus âgée des deux soeurs hurla le prénom de sa cadette et lui balança son oreiller dessus sans ménagement. Prise de court, l'intéressée ne put éviter l'impact et se pris l'objet en plein visage, dans un éclat de rire.

Impossible pour cette indécrottable gamine de prendre quoique ce soit au sérieux, au grand dam de tous. Elle fit néanmoins quelque pas dansant vers son poste de radio, continuant à fredonner la mélodie du King of Pop, pour finalement baisser le son. Il subsistait donc chez Lexie Preston un reste d'instinct de survie, qui empêcherait sa soeur adorée de s'emporter d'avantage. Néanmoins, elle n'interrompit pas ses étirements et amorça un Y -mais si, la figure où on lève un jambe sur le côté et où on l'on attrape pour faire une sorte de Y- Elle glissa un regard vers Anna, affublée d'un sympathique T-shirt à l'effigie des Beatles en guise de pyjama. Elle la reconnaissait bien là ! « J'aime beaucoup le top Sgt Pepper ! Pourquoi tu me regardes comme ça, j'ai baissé le son non? »

Evidemment, le volume de la musique n'était pas le véritable problème. Lexie le savait pertinemment, mais elle n'avait aucune envie de se lancer dans un interminable débat avec sa soeur, qui se terminera inévitablement en dispute. Anna ne comprenait pas que le club de cheerleading était exactement ce qu'il lui fallait, maintenant que le cirque lui avait été enlevé. Les Cheerios montaient de véritables shows, avec des prestations physiques et des prises de risques importantes. La jeune Preston devait dépenser son énergie spectaculaire. Mais non, Anna ne comprenait rien. Anna la sage, Anna la tranquille, Anna la photographe, Anna l'observatrice Anna la bouddhiste ! Alors Lexie ne s'interrompit pas dans ses acrobaties du week-end. Il n'y avait pas de raisons qu'elle se soumette à l'autorité de sa soeur. « Quoi, tu veux que je coupes le son carrément? Maintenant que t'es debout hein... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Lun 11 Avr - 1:26

Comme il fallait s'y attendre, l'air plus qu'agacé de Anna n'empêcha pas Lexie de continuer à apprécier sa matinée. La voilà qui s'était mise en tête de former un Y avec son corps, enfin, Anna supposa que c'était un Y parce qu'elle avait vu les cheerios répéter cette figure un peu plus tôt dans la semaine et que les cris de Sue Sylvester à propos de leur "Y" bancal ("un comble pour un Y !") lui restaient en mémoire.

A la voir comme ça, elle avait envie de la pousser d'une pichenette sur l'épaule pour tester son équilibre, ou bien carrément de lui arracher la jambe... Mais Anna se contenta de fermer les yeux et d'inspirer profondément. Elle était l'aînée, et comme leurs parents le lui répétaient si souvent, c'était à elle de désamorcer les conflits qui jaillissaient si souvent entre les deux soeurs Preston.

-Ouais, maintenant que je suis debout..., marmonna-t-elle en se rapprochant du lit et de Lexie. Elle se laissa tomber dessus en poussant un soupir et se remit à observer sa soeur.

Depuis qu'elles étaient toutes petites, tout le monde les avait comparées, analysées, étudiées, pour finalement aboutir à la conclusion qu'elles étaient très, voire trop, différentes. Pourtant sur certaines photos, à cause de leur infime écart d'âge, il était impossible de les différencier jusqu'à l'âge de 4 ans et Anna se demandait parfois à quoi ressemblerait leur vie à tous si les deux soeurs avaient continué à se ressembler autant physiquement que moralement...

Et bien elle aurait sans doute été plus simple, songea-t-elle en regardant Lexie se lancer dans une nouvelle position farfelue. Mais également beaucoup moins drôle, nota-t-elle en réprimant un sourire devant les efforts désarmants de sa petite soeur. Cette fille était une boule d'énergie et d'idées, il fallait bien qu'elle les fasse fructifier.

-Oh Lexie J., pourquoi a-t-il fallu que tu te trouves quelque chose d'aussi peu gratifiant que les cheerios à faire ?


Et revoilà notre Anna repartie dans le jugement... C'était un de ses défauts les plus prononcés et elle avait beau essayer d'y mettre un terme, elle ne pouvait s'empêcher de toujours trouver quelque chose à redire dans les actions des autres, en particulier celles de Lexie. C'était plus fort qu'elle et elle se mordit la lèvre de remord, sachant pertinemment que c'était trop tard et qu'elle s'était déjà certainement attiré les foudres de sa soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Mer 13 Avr - 19:48

L'aînée des Preston sembla curieusement abandonner l'idée de lutter, allant dans le sens de sa petite soeur en se laissant tomber sur son lit. Lexie lança un regard un brin suspicieux à sa grande soeur chérie, tandis qu'elle amorçait un Y avec son autre jambe, histoire de l'avoir dans son angle de vision. Après tout, c'était louche ce soudain silence... Certes, Anna était l'exemple même du calme à tout épreuve -hors Superbowl bien entendu- et du détachement stoïque, toutefois sa cadette était généralement de ces quelques choses capable de la mettre hors de ses gongs. Mais l'intéressée n'allait pas bouder son plaisir et elle ne fit aucune remarque, se contentant de suivre le flot.

La musique continuait de défiler en bruit de fond, un best of de Mickael Jackson rythmant donc les échauffements de Lexie et les pas fatigués d'Anna. Cela conférait à cette séance matinale un air de scène de comédie à trois sous... La Cheerio ne s'en préoccupait guère, dépliant son petit tapis de yoga dans le but de faire une petite séance d'étirements relaxants et assouplissants. Elle amorça donc la fameuse position du downward facing dog, qui consistait plus ou moins à se mettre à quatre pattes en pointant son fessier vers le ciel. La petite bobo avait bien entendu pris des cours à Londres, où elle se rendait régulièrement avec une de ses amies... Elles avaient tellement rit ! Et Lexie en avait retiré un enseignement ma foi assez utile.

Mais sa chère soeur l'interrompit alors qu'elle se replaçait en position du thenderbolt -comprenez agenouillée en somme- La flamboyante rouquine fronça des sourcils et, tout en se redressant et levant une jambe afin de faire l'arbre lança un regard aigu et un rien réprobateur à son aînée. Une fois n'est pas coutume, elle pouvait sermonner la pseudo-perfection faite fille. « Anna Lee, tu recommence à juger sans savoir. Il faut que tu arrêtes de faire ça, c'est vil et condescendant. »

Voilà bien le seul domaine où sainte Anne pêchait : le jugement hâtif. Eduquées dans la culture, un style de vie assez aisé, les deux jeunes femmes peinaient parfois à comprendre comment les autres pouvaient ignorer ce qui leur paraissait évident et bien des choses semblaient absurdes à leurs yeux. Evidemment, elle n'était pas des snobs et avaient des loisirs tout à fait populaires voire triviaux. Mais Anna ne pouvait parfois pas s'empêcher de critiquer, avec ses fameux yeux qui voient. Ce que Lexie ne manquait généralement pas de souligner. L'intéressée, amorçant désormais the cow face pose -ne cherchez pas le rapport- entrepris donc de lancer la discussion. « Tu sais Anna, ce n'est pas plus dégradant que le foot ou la danse. Le cheerleading tel qu'il est pratiqué dans l'équipe de Sylvester est un véritable sport, crois-moi ! C'est vivant, dynamique, amusant, hauts en couleur... Je ne vois pas en quoi faire partie des Cheerios est pire que le cirque. »

Inspirant et expirant profondément, elle se focalisa un instant sur son yoga puis continua doucement. « On ne se suffit pas tous à nous-même sweety. » Il était vrai que Anna n'était pas du tout une créature entreprenante et sociable, à l'opposé de sa cadette. Comme des jumelles, elles avaient pris soin de se forger des personnalités radicalement différentes. L'harmonie était difficile à atteindre sous le toit des Preston, en même temps que cette conversation délicate avait lieu, leurs parents s'évitaient, Monsieur jardinant avec sa mère et Madame sculptant sa rage avec application. Lima, Ohio n'était pas si tranquille que ça, du moins pas pour cette famille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Ven 22 Avr - 18:33

Lexie avait continué ses figures matinales sous le regard désapprobateur de sa grande soeur. Elle était maintenant passée aux exercices de yoga et enchaînait des positions plus ridicules les unes que les autres, et, si Anna avait bonne mémoire, aux noms absolument contradictoires. Impossible de comprendre ce que les vaches avaient à voir avec cette torture musculaire qu'était "the cow face pose".

La concentration de la cadette des soeurs Preston ne l'empêcha cependant pas de répondre vertement à la dernière pique envoyée par Anna. La jeune fille la reçut sans broncher, ne sachant que trop bien qu'elle méritait de se faire remonter les bretelles. C'était ce qu'elle appréciait secrètement chez Lexie : elle était un des seuls membres de la famille qui osait l'affronter et la rappeler à l'ordre. Sa mère l'admirait trop pour faire de même (et elle partageait pour la plupart les mêmes défauts) et son père ne savait plus comment lui faire des reproches depuis qu'elle avait eu 13 ans et qu'elle l'avait publiquement remis à sa place lors d'un dîner familial. Un autre dossier dans la famille haute en couleurs que formaient les Preston...
Pourtant, Anna aurait préféré s'arracher un bras plutôt que d'avouer cela à sa jeune soeur, aussi sa revanche verbale ne se fit pas attendre.

-Lexie J., est-ce que tu as conscience que vous n'êtes que de jolies poupées, tout juste bonnes à remuer vos fesses devant des adolescents immatures et pour la plupart puceaux, qui pensent ensuite à vous en prenant leur douche et en faisant Dieu sait quoi ? Alors Ok, peut-être que le coach Sylvester n'est pas si médiocre, et qu'elle arrive à tirer quelques petites choses de vous, mais est-ce que c'est véritablement l'image de toi que tu veux donner à la société ? Est-ce que tu veux vraiment que le seul souvenir marquant de ton adolescence pour tes enfants soit "Oh oui, Maman a été un peu nympho au lycée, tu sais, elle faisait partie de ces groupies écervelées, les cheerleaders..." ?

Les paroles d'Anna avaient à peine dépassé sa pensée. La jeune fille aurait pourtant du apprécier le cheerleading. Après tout, c'était un des à-côtés de son sport favori, un plus qui faisait partie du folklore des matchs. A vrai dire, à chaque fois qu'elle avait assisté à un évènement sportif de la sorte, elle n'avait pas aussi sévèrement condamné les cheerios que depuis qu'elle les côtoyait au quotidien à McKinley. Il fallait bien se rendre à l'évidence : elle ne les détestait cordialement que depuis que Lexie avait rejoint leur équipe...

Elle ne regretta pourtant pas d'être allée aussi loin quand sa soeur lâcha sa dernière bombe.
Bien sûr qu'on ne se suffisait pas tous à nous même... Elle croyait peut-être que c'était par choix absolu qu'elle avait autant de mal à se lier avec d'autres personnes que les membres de sa famille ? Qu'elle était satisfaite d'être fondamentalement incapable d'adresser trois mots à un garçon sans rougir ? Elle savait pourtant se battre et monter au créneau pour défendre ses convictions et ses valeurs, mais quand il s'agissait de se dévoiler... Une vraie catastrophe ! Pas comme sa soeur, cet animal social...

-Et bien pourtant, tout le monde devrait... Cela éviterait bien des guerres et des massacres !

Elle se serait intérieurement donné des gifles. Elle était capable d'aller jusque là pour ne pas perdre la face devant cette petite soeur aussi adorée que détestée... Autant dire que la matinée ne faisait que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Mar 3 Mai - 21:19

Evidemment, les choses n'en restèrent pas là. Lexie savait très bien qu'elle avait déterrer la hache de guerre et elle en assumerait parfaitement les conséquences. La cadette des Preston était en règle générale un modèle de tolérance et de joie de vivre simple, elle était encline à se montrer amicale plutôt qu'agressive et partait volontiers du gai principe que tout le monde il était beau et gentil. Toutefois il y avait des choses qui lui étaient intolérables et l'un d'elle était le jugement hâtif, surtout, surtout quand il émanait de sa sainte soeur. Des fois, elle lui collerait des baffes. Enfin elle l'avait déjà fait, comme dans toute sororité mouvementée qui se respecte, mais là n'était pas la question ! Le fait était que, comme toujours, Anna et Lexie se poussaient dans leurs derniers retranchements, la première en cinglant avec des mots durs tout ce qu'elle désapprouvait chez sa petite soeur et la seconde en attaquant sur des domaines très personnels quand elle était à bout de nerfs.

Personne d'autre n'aurait pu commettre de tels affronts sans que les deux Preston ne se liguent pour réduire l'individu qui oserait s'en prendre à l'une d'elles. Mais entre elles, la donne était différente et elles étaient au fond les seules à savoir se faire mal. Vraiment mal. Car bien que Lexie interrompit calmement son yoga et servit un sourire cinglant à son aînée, elle était blessée par l'image qu'elle choisissait d'avoir d'elle, l'étiquette qu'elle voulait lui coller. Pourtant, la jolie rousse riposta avec son humour et son ton décalé, les mots d'Anna Lee semblant lui passer loin au dessus de la tête « Oh tu sais, avec internet ils auraient fini par tomber sur du porno. C'est plus sain de fantasmer sur de véritables personnes non? Et puis j'aurais plein de trucs à raconter à mes enfants au moins, cela fera une expérience parmi une foule d'autres ! Oh et je pourrais aussi leur raconter la fabuleuse histoire de leur hypocrite Tata Anna. Toute pétrie de culture et d'art, passionnée de football américain... Mais qui pense que le club de cheerleading de sa soeur n'est qu'un ramassis de traînées ! C'est bizarre non, ça n'avait jamais posé problème à sa condition de féministe mal épilée avant? »

Oui c'était méchant, oui c'était très très petit. Oui son attaque visait directement toutes les faiblesses et les contradictions qui faisaient la personnalité fascinante et magnifique de sa grande soeur. Mais elle l'avait cherchée et pour une raison inexplicable, Lexie s'emportait toujours loin quand il s'agissait d'un conflit familial. Ne dit-on pas que plus on aime, plus on se dispute avec âpreté? Et il ne faisait aucun doute qu'Anna et Lexie s'adoraient comme elles n'aimaient personne d'autre... D'ailleurs, au vu de la riposte faiblarde et manquant totalement d'argumentation raisonnable -ce qui était contraire à la répartie de la si intelligente Anna- la cadette ne pu s'empêcher de regretter.

Dans un bond aussi rapide qu'imprévu, elle serra sa soeur dans ses bras avec un débordement d'affection tel qu'elles tombèrent toutes deux sur le lit défait. « Anna Lee je suis désolée, je n'aurais jamais dû dire ça ! Mais tu m'agaces tellement, tu es tellement tout le temps parfaite et toujours en train de critiquer tout, de mes choix de manucure à mes loisirs ! Alors arrête, s'il te plaît, s'il te plaît arrête et dis-moi que tu m'aime et que tu seras toujours là pour moi. » La grande enfant se blottit contre sa grande soeur chérie, ayant véritablement besoin de la sentir proche d'elle. Malgré sa façade souriante et expansive, Lexie détestait cette ville autant que le reste de sa famille et crevait d'envie de revoir Londres, son ami JJ, Camden... Bloody America !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Mar 10 Mai - 0:47

Et les balles continuaient de siffler à travers la pièce...
Seigneur, c'était jour de ménage chez les Preston ce matin-là ! Et aussi étonnant que cela puisse paraître, ni James ni Emilia n'avaient encore fait irruption dans la chambre pour demander à leurs filles de la mettre en veilleuse... L'effet Michael Jackson sans doute !
Les dernières paroles d'Anna avaient au moins eu un effet positif sur sa petite soeur : elles l'avaient forcée à arrêter ses stupides exercices de yoga, pour se consacrer entièrement à son activité favorite, envoyer son aînée paître, de la façon la plus subtile (ou pas) qui soit.

Lexie savait mieux que quiconque appuyer où ça faisait mal, c'était sans doute pour cela que ses paroles laissaient toujours un goût amer à Anna. Elle savait que sa petite soeur pensait tout ce qu'elle disait, même si elle extrapolait souvent sous l'effet de la colère, et pire que ça, qu'elle avait très souvent raison. Elle connaissait ses défauts les plus insupportables, ses pensées les plus inavouables, et elle ne se gênait pas pour les lui envoyer en pleine face chaque fois que l'occasion se présentait. C'était cependant de bonne guerre, même si l'aînée des Preston ne pouvait s'empêcher de penser que ce qu'elle disait, ELLE, était utile pour le bien de sa cadette. Mouais, à prouver Anna Lee...

La jeune fille encaissa donc la remarque de Lexie d'un air stoïque, l'accueillant d'un simple haussement de sourcil. Sa soeur l'avait percée à jour, mais elle s'en contrefichait, cela n'allait pas l'empêcher de répliquer.
Sauf que, sauterelle lunatique qu'elle était, certainement prise d'un remords de petite soeur attendrie, ce ne fut pas la prochaine salve qu'Anna dut esquiver, mais bien Lexie J. qui venait littéralement de lui foncer dessus.

Les deux soeurs étaient maintenant allongées sur le lit, empêtrées l'une sur l'autre, la petite pompom girl nympho présentant des excuses fusionnelles et passionnées à sa grande soeur féministe mal épilée.
D'abord surprise par ce soudain débordement d'affection, Anna avait refermé ses bras autour du buste de Lexie. Cela lui rappelait leurs disputes de petites filles gâtées qui s'envoyaient leurs poupées neuves à la figure avant de se serrer dans les bras l'une de l'autre avec effusion et émotion. La dernière fois qu'elles s'étaient trouvées enlacées de la sorte, c'était juste après que leur père leur ait annoncé qu'elle allaient déménager, non pas à l'autre bout du pays - Newcastle aurait été une bénédiction- mais à l'autre bout du monde. Elle étaient restées longuement allongées sur le même lit qui les supportait aujourd'hui, mais dans leur chère capitale britannique, et elles avaient même fini par s'endormir, épuisées par tant de bouleversements.

Anna s'était mise à caresser les cheveux de sa terrible soeur et répondit en soupirant, mi-amusée, mi-sérieuse, à sa dernière question...

-Lexie J., bien sûr que je t'aime et que je serai toujours là pour toi, même quand tu auras dépassé la soixantaine et que tu voudras toujours porter ton uniforme de cheerio pour sortir. Je suis même prête à assister au prochain match sans porter de lunettes de soleil, histoire de te prouver ma bonne foi et mon soutien...

Et c'était vrai, elle serait prête à aller au bout du monde pour ce petit brin de gamine. Lexie le savait pertinemment, du moins Anna l'espérait, mais elle avait parfois besoin de se l'entendre dire. C'était normal quand on avait pour soeur une handicapée des sentiments et de la communication. Leur mère Emilia aurait dit "une digne représentative du flegme britannique".

En gémissant, Anna rebondit mollement sur le lit.

-Oh, Lexie J. Que va-t-il advenir de nous dans ce trou pourri ? Tu vas finir par épouser un footballeur après le lycée et travailler comme serveuse dans un Dinner's de seconde zone... Et moi ? Aigrie et seule avec un chien et une carabine en guise d'appareil photo parce que personne n'aura voulu de moi ? Non, le pire serait de finir comme grand-mère...

Cela pouvait ressembler à une tentative d'humour de l'aînée des Preston, mais la question était sérieuse et l'inquiétude bien réelle. Qu'allait-il advenir des soeurs Preston dans cette ville de fous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Dim 15 Mai - 0:15

Anna répondit avec douceur et humour au soudain besoin d'affection de sa cadette, la rassurant et lui promettant monts et merveilles. Il lui promis de venir la voir, de la soutenir, de l'encourager. La pétillante rouquine en avait véritablement besoin, elle ne pouvait littéralement pas avancer sans sa soeur au bout d'un moment. Il lui aurait été insupportable de devoir supporter la désapprobation encore toute une année. « J'espère bien. Tu pourras prendre de belles photos de foule et dire que tu as une soeur hyper cool. Je t'aime Anna, j'ai besoin de toi. Sans rire. » Sa soeur la serra un peu plus contre elle et lui déposa un baiser sur le front, tendrement. Lexie se blottit un peu plus contre elle, rassurée de sentir sa présence chaleureuse, malgré ses dehors distants et froids. Anna était la personne qu'elle aimait le plus au monde, cela ne faisait quasiment aucun doute.

Bien sûr qu'elles se disputaient souvent, en étaient venues aux mains à l'occasion et se faisaient des crasses que seules des soeurs savent imaginer. Enfants, cela se résumait à arracher la tête d'une poupée, puis ça devient tâcher le T-shirt collector des Beatles de l'autre et enfin, on en vient aux mots, qui font tellement plus mal, d'autant qu'ils visent juste. Comme ces couples qui ne peuvent survivre sans se disputer et se rabibocher, les soeurs Preston se détestent un instant et s'adorent le suivant.

Son aînée lui peignit ensuite un avenir sombre, mais dans lequel elles restaient liées à jamais et très proches l'une de l'autre. Lexie aurait presque accepté la situation, tant que cela voulait dire qu'elles étaient toutes les deux pour toujours. Mais elle ne pouvait concevoir leur vie ici. Lima était une ville relativement sympathique, mais elle représentait l'arrachement à leur vie, le dépaysement radical et une fracture familiale brutale. Rien de bon n'était associé à la petite ville de l'Ohio dans l'esprit de Lexie J, qui se redressa comme un ressort et resta assise sur son lit, protestant véhément « On ne vivra pas ici voyons ! Nous voguerons à travers le monde, on rentrera à Londres. Et quand on sera vieilles, on s'installera dans un petit cottage tout cosy, on aura pleins de chats et on boira des litres de thé » Elle prit la main de sa soeur et la regarda dans les yeux avant d'affirmer « On ne sera jamais comme grand-mère. Tu es beaucoup trop intelligente pour t'enterrer dans des principes sans âges et refuser tout ce qui est différent de toi. Tu as tes défauts, tu juge trop vite mais tu es une fille bien Anna Lee. »

Lexie tira la main de sa soeur et elles se levèrent et une fois face à face, elle servit un sourire lumineux et espiègle à son aînée puis affirma sans appel « On va retourner à Londres, bientôt. Quand on y sera, on ira acheter des robes vintage à Camden, on achètera de vieux livres à Notting Hill et on ira faire la sieste à Hyde Park avec JJ. On le laissera même nous traîner à HMV et y passer l'après-midi. Mais avant, on va assurer ici. On va s'éclater et on va se marrer, en commençant par aller boire un café en ville. » Reparler de JJ lui faisait plutôt mal au coeur, il était son meilleur ami, elle aurait dit son frère de coeur si la famille n'avait pas été une affaire si compliquée. Quoiqu'il en soit, elle aurait payé cher pour le revoir « Il me manque tu sais. »

Mais la Cheerio préféra ne pas s'épancher sur le sujet, sinon elle aurait convaincu sa soeur de leur payer un aller simple pour Londre. Elle décida de sautiller jusqu'à sa penderie puis émit un petit rire avant de faire une proposition à Anna « Han si on échangeait nos vêtements, comme quand on était petites? On échange vraiment hein, je viens pas piquer dans ton placard » La demoiselle commença à balancer ses affaires de la penderie au lit, commentant essayant de voir lesquelles iraient le mieux à sa ravissante soeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You cannot find peace by avoiding life.
Age : 27 ans
Occupation : Entrepreneuse, photographe, assistante marketing, soeur dévouée, choriste ratée, fiancée consentante
Humeur : Progressivement maritale
Statut : Moitié d'Ainston
Etoiles : 799

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Running - No Doubt
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   Mar 24 Mai - 23:40

Allongées ainsi sur le lit, main dans la main, joue contre joue, les soeurs Preston auraient pu refaire le monde... Et programmer leur vie future. Une vie qui, elles en avaient conscience l'une comme l'autre, ne devait pas se poursuivre trop longtemps à Lima, mais qui sans aucun doute, se construirait à deux, à elles deux.
Anna plaignait le garçon qui, le premier, aurait à rompre l'équilibre et la relation passionnelle des deux soeurs. Chacune d'entre elle avait déjà eu des petits copains mais jamais rien de sérieux au point que cela mette en péril leur fusion. Le seul qui véritablement avait réussi à pénétrer dans la forteresse Preston c'était JJ, le meilleur ami de Lexie -et son ex petit ami accessoirement- qui ressemblait également à ce qu'Anna avait de plus approchant d'un meilleur ami. Il leur manquait cruellement à toutes les deux mais la jeune fille savait que sa petite soeur souffrait encore plus de la distance qui les séparait. Elle resserra son étreinte tandis que Lexie divaguait sur leur futur. Elle se redressa brusquement et se mit à lui raconter les aventures qui les attendaient, tentant de la rassurer sur une possible ressemblance avec leur grand-mère.

La jeune fille appréciait les efforts de sa cadette pour dédramatiser la situation. Comme à chaque fois, elle lui faisait une déclaration d'amour sororale, et ça marchait...
Les larmes presque aux yeux, Anna tenta de conserver sa dignité d'aînée. Forcée de se mettre debout - Lexie avait toujours eu beaucoup de goût pour les mises en scène- elle suivit l'enthousiasme de la petite pompom girl, qui inévitablement se mit à parler de leur ami commun, avant de radicalement changer de sujet, pour leur plus grand soulagement à toutes les deux. Elle avait évoqué Londres mais aussi la possibilité qu'elles arriveraient, d'une façon ou d'une autre à s'adapter à Lima. Cela restait à prouver...

-Hors de question que tu me piques mes T-shirts de concert pour que je récupère ton uniforme de cheerio... Tu as voulu cette horreur, tu te la gardes ma grande... répondit-elle à sa proposition. Par contre... J'aime assez ce petit haut, commenta-t-elle en attrapant un top vert qui dépassait de l'armoire. Très bon choix de couleur Mlle Preston, il semblerait que cela sied à merveille à notre couleur de cheveux commune....


L'air amusé, Anna était finalement bien décidée à se prêter au jeu. Elle sauta à son tour près de la penderie et commença à farfouiller parmi les affaires de Lexie J.
Le soleil continuait de briller et les soeurs Preston avaient trouvé de quoi s'occuper et calmer leur griefs... Pour la fin de la matinée !



TOPIC TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. [Preston] Blame it on the Boogie sis' !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-