Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   Mer 13 Avr - 15:08

Country Roads, Take Me Home...
Matthew Daniels featuring Désirée Cravy

Le voilà. C'était un vendredi après-midi, les derniers cours allaient bientôt finir, et le soleil allait bientôt commencer à se coucher lentement. Il était de nouveau de retour dans ce lycée si familier, bien que très différent, parmi ces odeurs dont il se souvenait et ces visages inconnus. Aucun de ses anciens professeurs se trouvaient ici à présent et l'équipe de Basketball dont il avait été le champion à nombreuses reprises s'était séparée pour donner place à une équipe de football. Pour compléter celà, une toute nouvelle escouade de pompoms girls avait été crée: les Cheerios.

Matthew Daniels venait tout juste de sortir du bureau du proviseur, un énorme sourire aux lèvres. Sa candidature avait finalement été acceptée Matthew était officiellement devenu le nouveau professeur d'Économie du lycée William McKinley! Il cherchait depuis longtemps un poste de ce genre, et après plusieurs semaines de recherches, était finalement parvenu à trouver un poste peu éxigeant qui lui permettrait cependant d'assurer la prospérité financière du couple Daniels.

Il avait vraiment besoin de reprendre sa vie en main: suite à la perte du bébé, quelque chose s'était cassé entre lui et Lana, quelque chose qui était tellement brisé que celà leur prendrait des mois à rafistoler! Et si celà ne marcherait pas? Qu'adviendrait-il? Leurs coeurs se rempliraient-ils de haine envers l'autre par le procédé d'un hargneux et mesquin divorce où chacun se battrait pour garder le plus d'atouts où resteraient-ils de bons amis? Ce qui était sûr, c'était que pour l'instant, ils faisaient chacun d'immenses efforts pour réparer ce qui avait autrefois été une des aventures romantiques les plus remarquables du siècle...

Cependant, ce n'était pas le moment approprié pour penser à ça: un nouveau jour commençait, une nouvelle vie également, et Matthew sentait que tout marcherait pour le mieux cette fois-ci. Tandis que le professeur d'Économie plein d'assurance marchait le long des couloirs, un footballeur tourna à l'intersection des deux couloirs; footballer que Matthew ne vut pas. En effet, celui-ci cherchait à asperger un élève d'un slushee, mais Matthew gacha rapidement ses plans en lui rentrant dedans, se retrouvant ainsi avec des morceaux de glace (glaçons ^^) au parfum de cassis tout le long de sa magnifique chemise blanche Dolce, offerte par sa femme... L'élève sembla confus et inquiet de la réaction du professeur, qui en réponse à celà ne lui fit qu'un simple sourire sympathique accompagné d'un:

- Ce n'est rien, c'est de ma faute, j'aurais dû regarder où j'allais. Bonne journée, jeune homme!

En disant ces mots, Matthew se dirigea vers les toilettes de l'aile afin de minimiser les dégâts possibles: sa femme le tuerait littéralement s'il rentrait dans cet état; on ne rigole pas avec la mode étant sa phrase fétiche. Suite à celà, Matthew se décida à rencontrer d'autres professeurs avant de débuter ses cours, après tout, il fallait s'intégrer parmi les autres: avoir des amis était un besoin pour tout individu.

Il frappa ainsi poliment à la porte de la salle des professeurs et rentra timidement, déçu de voir la salle vide, où presque. Un ou deux professeurs étaient devant un ordinateur en train de travailler afin de préparer un contrôle où leur prochain cours mais Matthew n'osa pas les déranger, de peur de recevoir une réaction défavorable de leur part. Il s'assit alors sur des "divans" posés autour d'une table basse dans un coin de la salle; sans doute là où de nombreux professeurs avant lui s'étaient assis pour profiter d'une bonne thasse de café.C'est alors qu'une magnifique blonde au corps assez svelte se mit à marcher en sa direction, à sa plus grande surprise... Elle avait l'air plus où moins sympathique, c'était déjà ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   Jeu 14 Avr - 20:57

Multi-tasking : a situation in which a computer or person does more than one thing at the same time.

Multitasking, Désirée était en train de le faire à l'instant même, ses deux écouteurs sur les oreilles. Assise près de la fenêtre dans la salle des professeurs de Mc Kinley high, la blonde terminait tranquillement son mois de janvier. Heureusement qu'elle avait un ordinateur d'une certaine marque dont nous tairons le nom, elle pouvait ainsi naviguer entre sa playlist, le cours qu'elle était en train de préparer, la conversation qu'elle avait avec quelqu'un sur un forum littéraire et bien entendu, le plus important. Son roman. Car oui, la blonde avait enfin retrouvé l'inspiration et elle s'était réveillée à trois heure du matin, avait intégralement supprimer les trois cent pages qu'elle avait déjà écrites et en avait écrites quatre cent pendant la nuit et allègrement pendant son cours. Folle Désirée ? Complètement, elle en était à son sixième café de … de la journée, non … de l'heure ! Et elle avait complètement la pêche. Oui, la pêche, elle tapait plus vite que jamais sur son clavier et elle avait les idées claires bref … Un moral parfait pour écrire. Raison pour laquelle elle était venue se réfugier dans la salle des professeurs, personne ne risquait de venir la dérangeait. Et par personne, Désirée sous entendait un certain brun d'un mètre quatre vingt et un tout petit trop sexy pour sa santé mentale … Oui, Ashton Kinney. Ce n'est pas qu'elle n'appréciait pas son petit ami … Loin de là, c'est juste que c'était vraiment très difficile de se concentrer quand il était dans les parages, et surtout lorsqu'il s'agissait de son roman.

Désirée ne plaisantait vraiment pas avec ce genre de chose ET, oui majuscules car c'était de la plus haute importance, comme la plupart des écrivains qu'elle connaissait, la blonde avait une sainte horreur qu'on soit derrière son épaule à l'épier lorsqu'elle écrivait. Chose qu'Ashton s'amusait à faire par exemple … voilà pourquoi elle le fuyait toujours dans cette période là. Bref, écrivons, répondons sur le forum, bougeons la tête en rythme, ouvrons un nouvel onglet pour aller sur Youtube et … Qu'est-ce que c'était que ça ? Une nouvelle chanson, Friday de Rebecca machin chose… Quelle coïncidence on était vendredi après tout … Et pourquoi ne pas écouter la chanson, histoire de se porter chance, non ? Désirée s'apprêtait à cliquer sur le lien de la vidéo lorsque la porte de la salle s'ouvrit une nouvelle fois. Pas Ashton se dit-elle, sérieusement, elle ne pourrait même pas lui résister plus de … trois nano-secondes ? Oui, c'était pathétique et la blonde le savait. Mais franchement … est-ce que vous aviez vu les pantalons qu'il mettait ? Non ? Non … Alors reportons la discussion à plus tard, et la blonde s'apprêtait à retourner écrire mais elle finit par remarquer le nouveau venu.

Ce n'était peut être pas Mr Kinney mais il était mignon, wow, très mignon se dit-elle lorsqu'il se retourna finalement, semblant un peu perdu. Il était certainement nouveau, Désirée ne se rappelait pas de l'avoir vu dans les parages, et les professeurs mignons eh bien … ça ne courrait tout simplement pas les couloirs de McKinley High ! Voilà tout. Il était également brun et portait une chemise blanche avec … ouch, la blonde retint un rire. Le slushy de bienvenue ? Oui, il était nouveau pas de doute et il semblait même que ses élèves n'avaient pas été très cléments avec lui … Mais de toute façon de quoi elle se mêlait, elle devait plutôt retourner à son … En même temps elle avait plutôt bien avancé et Désirée était certaine qu'elle pouvait finir en une ou deux semaines si elle se mettait mentalement un coup de pied aux fesses et puis le pauvre il avait l'air tellement perdu et …

Oui, elle se cherchait des excuses, mais cela ne l'empêcha pas du tout de refermer son ordinateur portable et de se diriger vers lui avec un léger sourire aux lèvres, paraissant légèrement plus grande à cause de ses talons aiguilles. Définitivement plus que mignon, se Désirée en se rapprochant de lui. "Hmmm … Laissez moi deviner slushy au cassis en sortant de votre salle de classe histoire de vous souhaiter la bienvenue ? Ou alors un footballeur vraiment maladroit ? Moi j'ai réussi à l'éviter lors de ma première semaine, même si ça donne un léger aperçu de l'ambiance du lycée." Les slushys, les footballeurs, les chorales et tout le reste … Désirée espérait vraiment qu'il avait le coeur bien accroché parce qu'il était tombé dans un lycée comme les autres … Mais alors vraiment pas. "Oh et j'ai complètement oublié de me présenter, je suis Désirée Cravy, professeur de ce littérature." Et également cinglée, accro aux cafés, incapable d'avoir une véritable conversation sans au moins parler trois fois de ma poitrine … C'était toutes les autres choses qu'elle avait envie d'ajouter mais vraiment … C'était des détails, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   Jeu 21 Avr - 0:04

À peine entré dans son nouveau Quartier Général, Matthew apperçut une jolie blonde se lever de sa chaise après avoir refermé son ordinateur portable où, affiché en grand, était le titre de la vidéo YouTube qu'elle regardait: "Friday - Rebecca Black". Oui, le professeur Daniels avait bonne vue. Intérieurement, il riait, ayant lui même vu la même vidéo il y avait à peine trois jours grâce à Lana: ayant peu de choses, elle passait souvent sur YouTube où encore sur Facebook, et les deux se sont conciliés lorsque sa meilleure amie et collègue lui avait écrit sur son mur Facebook "Pire Chanson de l'Histoire de l'Univers; Hilarant" avec le lien mis en dessous. À peine avait-elle cliqué sur le lien que Lana s'était tordue de rire devant l'absurdité de la chose, Matthew arrivant au même moment dans la salle et l'interrogeant quand à la raison de son souddain fou-rire. Elle lui demanda alors de se mettre à côté d'elle et recommença la "vidéo", si on pouvait la qualifier ainsi depuis le début. Matthew s'esclaffa tout le long, nottament à cause du "Gotta Make My Mind Up: Which Seat Can I Take?" prononcé par la jeune chanteuse de treize ans deux fois, l'une alors qu'une seule place était disponible dans la voiture et l'autre lorsqu'elle était déjà assise à l'arrière de la voiture. Autrement, les larmes lui venaient aux yeux lorsqu'il entendit le fameux "Fun Fun Fun Fun", étant donné qu'il aimait vivre et adorait tout ce qui était drôle, riant à la moindre opportunité. Mais le clou de la vidéo? C'était sans contester le "Yesterday was Thursaday, Today it is Friday, We We We So Excited" suivi du "Tommorrow is Saturday and Sunday comes afterwards... I Don't Want this Week End to End!". Tout d'abord, Matthew était catégorique là dessus: le Vendredi ne faisait absolument pas partie du Week End, d'ailleurs c'était le jour le plus occupé lors de son poste à la banque de Lima! "Friday" était complètement absurde! S'attendait-elle au succès imminent? Tout au mieux, elle pourrait enseigner les jours de la semaine aux maternelles... Et encore. C'était incensé, de la pure folie. Mais au moins, ça avait permis à Matthew un bon fou rire et un moment d'intimité avec Lana, ce qui était rare ces moments-ci. Peut être qu'ils parviendraient à réparer leur couple après tout. Il dit alors à Désirée:

- Si tu cherches un bon fou rire, je te conseille vivement de regarder la vidéo, elle est excellente.

Un sourire complice se forma alors sur son visage et il répondit ensuite à Désirée par:

- Je dirais un élève maladroit. D'une main, ma femme va me tuer: elle a eu du mal à me trouver la chemise parfaite; de l'autre, le véritable destinataire de cette boisson doit me vénérer et j'aime beaucoup le cassis.

Il rit alors le coeur léger et parvint alors à assimiler un nom à ce joli visage. Un sourire rayonnant aux lèvres, Matthew lui répondit ainsi:


- Enchanté! Je suis Matthew Daniels, le nouveau professeur d'Économie. C'est drôle: la littérature est l'une des matières que je préférais lors de mes années lycée, bien que mon destin décida que j'étudierais dans l'Économie, que j'aime beaucoup aussi, comprenez-moi!


Son sourire n'avait toujours pas quitté ses lèvres, c'était décidemment quelqu'un de très chaleureux et sympathique; du moins, envers ses amis et ses collègues.

- C'est une drôle de coincidence que d'écouter Friday justement un Vendredi, même si la chanson correspond plutôt au matin. D'ailleurs, si ce n'est pas trop indiscret, que faites-vous ici un Vendredi soir?


Il observa autour de lui et se mit rapidement à l'évidence: il n'y avait absolument personne d'autre de présent dans la Salle des Professeurs, et le Crépuscule visible des fenètres approchait à sa fin... * Bientôt le "Week End Week End" * pensa alors Matthew en riant intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   Dim 24 Avr - 19:30

Lorsque Matthew ria, Désirée eut un léger sourire. Non, très honnêtement, elle n'avait pas la moindre intention de regarder cette vidéo. Rien que le titre ne lui paraissait pas du tout original et cela serait vraiment … horrible, tout simplement horrible, surtout vu comment le professeur d'économie la décrivait. Économie hum ? La blonde ne se souvenait pas d'avoir eu une matière pareille étant elle-même au lycée, mais en même temps, cela ne voulait absolument rien dire, elle était absorbée par ses bouquins la plupart du temps alors … Une adolescente atypique cette Désirée, mais que voulez vous, c'était ainsi qu'elle était faite. Et c'est avec un sourire aux lèvres qu'elle écouta Matthew parler de sa femme, pas de doute, il était amoureux, plus qu'amoureux même. Quoi de plus normal lorsque l'on était mariés ? Cela restait tout de même un engagement un tout petit trop important aux yeux de la professeur de littérature qu'elle était, elle avait juste d'autre objectif en tête. Et puis elle aurait été incapable de porter une bague une journée entière sans la perdre, non vraiment, cela lui aurait demandé beaucoup trop d'effort. Bref, Désirée divaguait encore et la question de Matthew la ramena plus ou moins à la réalité, que faisait-elle ici le vendredi soir alors qu'elle aurait pu être chez elle ou chez un autre professeur de biologie ? Hmmm … Comment lui expliquer en quelques mots qu'elle était obsédée par l'écriture de son roman au point d'en fuir son propre petit ami ? Hmmm … Très difficile à dire. Mais bon passons et changeons discrètement de sujet.

"Oh franchement … je ne pense pas vraiment que je vais regarder cette vidéo. Je suis tombée dessus complètement par hasard, en me baladant entre deux onglets alors …" Désirée haussa les épaules, son regard se reportant sur son ordinateur. Jongler entre deux onglets, c'était son truc à elle et c'était sur ça que reposait toute la base du multitasking. Longue vie à son ordinateur d'abord ! Mais ne nous égarons pas, elle reporta son attention sur la tâche qui était toujours encore bien visible sur sa chemise. Pas de doute, sa femme n'allait pas être contente, c'était le moins qu'on puisse dire; chose là encore que Désirée aurait été incapable de faire. Le rôle de femme au foyer ? Très peu pour elle. "Entre nous vous devriez dire à votre femme que ce genre d'incident risque d'arriver très fréquemment. Dans un endroit comme ce lycée il vaut mieux éviter de porter du blanc … En fait, évitez de mettre des vêtements auquel vous tenez … À la réflexion faite, je crois que ce serait mieux si personne ne portait de vêtements dans ce lycée, ce serait beaucoup plus simple." Elle se tut enfin en réalisant ce qu'elle était en train de proposer. Génial, il ne se connaissait pas que Désirée était déjà en train de faire mauvaise impression. Oui, oui, elle était en train de suggérer qu'ils laissent tomber les habits et viennent enseigner en tenue d'Adam et Ève. En somme et pour faire simple, une grosse fausse bonne idée.

Elle croisa donc les bras sur sa poitrine avant de reprendre la parole."Je … " La blonde poussa un soupir avant d'ajouter. "C'est un peu triste à dire mais j'évite mon … petit-ami." Voilà, c'était officiel, c'était dit, Désirée allait passer pour la copine chiante et éternellement insatisfaite. Ce qui était totalement faux … Enfin en parti … bref ! "Il a une fâcheuse à me distraire de mon travail. Enfin, c'est le rôle de tous les petits amis je suppose …" Désirée finit sa phrase dans un rire, ne s'attendant pas à ce que Matthew soit d'accord avec elle sur le dernier point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   Ven 29 Avr - 15:51

Il fixa du regard la dame blonde en face de lui, se permettant d'observer ses expressions et sa gestuelle: on pouvait en apprendre bien plus sur les gens que par le son de leur voix, c'était son père qui le lui avait appris... Ce père... Il lui avait appris tellement de choses. Un sourire passa sur les lèvres de Matthew lorsqu'il repensa à tous les bons moments qu'il avait partagés avec son vieil homme; c'était après tout grâce à lui qu'il était ce qu'il était aujourd'hui! Il allait d'ailleurs devoir prendre de ses nouvelles bientôt! Oui, Matthew n'avait pas à se plaindre quand à sa vie, ni à son éducation: il avait toujours été gâté de ces côtés là, ayant eu une vie relativement vide de drame, contrairement à celles d'autres individus: combien de fois avait-il vu à la une des journaux des scandals d'affaires entre élèves et professeurs? Combien de fois avait-il vu sur la une des meurtres de jalousie ou des viols sans scrupules? De nombreux drames se produisaient dans leur monde, mais Matthew n'avait jamais "bénéficié" de véritables drames... Heureusement pour lui, se dit-il. Certes, sa chérie d'adolescent l'avait trompé avec son meilleur ami, mais ce n'était pas grand chose, si on comparait ce minuscule traumatisme à tous ceux éventuels: sa mère aurait pu mourir, ou son père d'ailleurs, mais ça n'avait pas été le cas. Au contraire, ils étaient tous deux en excellente santé! Il revint cependant à la réalité lorsque Désirée lui parla de ses deux onglets avant de lui répondre, un sourire sympathique aux lèvres:

- Je comprends. C'est assez commun, de tomber sur des choses innatendues en se balandant entre deux onglets! Le multi-tasking, ça me connaît moi aussi, l'air de rien.

Il fit alors un clin d'oeil sympathique à Désirée: lui aussi pratiquait le multi-tasking; c'était une chose qu'il avait dû apprendre en épousant Lana: elle l'emmenait faire les courses tandis qu'il recevait d'importants appels de la part de clients de la banque. Décidémment, sa femme avait été une très bonne expérience pour lui; vivre avec elle, c'était apprendre des choses nouvelles, apprendre à faire des choses nouvelles. Elle l'avait cultivé et lui avait appris des choses dont il ignorait totalement l'existence, et dont il n'avait jamais imaginé, même en rêve. Il rigola alors chaleureusement lorsque Désirée lui fit la proposition de bonne intention, mais très absurde, et Matthew se disait que si elle connaissait Lana, elle aussi trouverait que son idée était des plus impossibles, et des plus saugrenues! Mais enfin! C'était IMPENSABLE que Lana Daniels, qui gérait probablement LA boutique de mode LA plus prestigieuse de la ville autoriserait son mari à aller au travail habillé dans quelque chose qui coûtait moins que les 100 dollars US! Elle le ligoterais à une chaise jusqu'à ce qu'il s'habille bien, où irait jusqu'au lycée pour incendier de Slushee la prochaine personne qui abimerait les vêtements qu'elle lui choisissait! Elle ne contrôlait pas Matthew ni son style de vie, loin de là, cependant, lorsqu'il s'agissait de vêtements ou de décoration, elle prenait les rennes et l'accord final lui revenait. Quelque part, c'était une assez bonne chose: elle le rendait présentable, même depuis qu'ils se sont un peu éloignés... Il se contenta cependant de rire avant de répondre à Désirée:

- Tu sais, je doutes que ma femme acceptes de me laisser aller au travail si mes vêtements n'étaient pas d'une certaine marque... Elle est assez éxigeante de ce point de vue là, mais c'est compréhensible, vu le milieu dans lequel elle travaille! Ce serait certes plus facile de venir dénudés au lycée, mais... N'aurions-nous pas un peu froid?

Il cherchait à détendre l'atmosphère en ajoutant de l'humour à l'idée, peut être essayait-il aussi de rassurer Désirée? Il la regarda alors d'un air compassioné lorsqu'elle lui avoua fuir son amant... Certes, ce n'était pas chose facile de trouver du calme et de l'endroit où l'on peut se concentrer de nos jours... Il se décida alors à tenter de la rassurer grâce à ces quelques mots:

- Je te comprends, tu sais, trouver de la concentration, ce n'est pas toujours facile autour des gens qu'on aime... J'ai cessé de compter le nombre de soirées où j'ai choisi ma femme avant les dossiers et la paperasse!

Un petit sourire provocateur passa sur ses lèvres lorsqu'il se rappella pourquoi il avait choisi sa femme; elle avait certes beaucoup d'imagination dans ce domaine là! Non-accoutumé encore aux habitudes du Lycée, et nottament de la Salle des Professeurs, il se dirigea vers la machine à café et s'en fit couler un avant de se gouter, et... De le recracher immédiatement dans le gobelet, une expression dégoutée affichée sur le visage:

- Eurk! Mais... C'est infect! Mais... Je rêve où il y a du tabasco dans ce café?! s'exclama t-il alors, indigné et choqué au plus profond de lui même!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   Sam 7 Mai - 22:06

Venir travailler nus à McKinley … Hmmm pourquoi pas ? Franchement, avec tout ce que Désirée avait vu depuis qu'elle était venue habiter dans cette ville et plus particulièrement enseigner dans ce lycée … Rien ne pouvait l'étonner. C'était comme … Pour faire une affreuse métaphore et ramener ça à quelque chose qu'elle connaissait parfaitement : c'était comme ces livres de séries B à cinq dollars où le personnage principal pénétrait dans l'envoûtante et effrayante quatrième dimension. Sauf qu'ici il n'y avait pas de yéti qui faisait des barbecues le dimanche dans son tablier "Kiss the chef" ou encore l'abominable spectre de la mort qui vendait des bijoux dans une camionnette orange. Et oui, la blonde avait des lectures plus que bizarres, mais que voulez vous, on était curieux où on ne l'était pas. La femme de Matthew travaillait dans la mode et Désirée comprit aussitôt, oui, si elle aussi elle travaillait dans ce domaine et qu'elle avait un mari aussi craquant elle s'en servirait comme … un panneau publicitaire en fait ! Quoi de mieux pour se faire des clients si facilement ? Matthew devait faire tourner des têtes sur son passage et éveiller la curiosité de certains personnes … Et non … celle de Désirée n'en faisait pas parti, elle ne voyait pas du tout de quoi vous étiez en train de parler.

Bref, elle offrit un sourire à Matthew avant de répondre. "Froid ? Non … Avoir froid c'est un état d'esprit … Il suffit juste de penser à autre chose. Je plaisante évidemment ! Quoi que … Moi je serai capable de le faire, mais tout le monde n'est pas aussi à l'aise dans sa peau … Et dans un lycée en plus … On sait tous comment sont les adolescents …" Franchement, en prononçant cette phrase, Désirée ne s'était pas attendue à ce que cela sonne aussi … vieux ? Oui vieux, il n'y avait pas d'autres mots. Cependant, il fallait bien que Désirée se rende à l'évidence, elle n'avait plus dix sept ans … Oh que non, tous ses beaux rêves s'étaient envolés et elle avait été contrainte d'ouvrir les yeux. Chose qu'elle ne souhaitait absolument à personne. Mais vraiment personne … Pourquoi est-ce qu'elle en était en train de penser à ça maintenant ? Bonne question. Désirée poussa un soupir avant de croiser les bras sur sa poitrine, un sourire passant sur ses lèvres en pensant à son petit ami. "Ce n'est pas qu'il me déconcentre en fait … C'est …" Elle poussa un soupir, rangeant une de ses mèches derrière son oreille. "Si, si, en fait il me déconcentre un peu beaucoup … Et carrément impossible de lui dire non … Et pourtant j'aimerais bien finir ce travail là. C'est assez important." finit Désirée, en se mordant la lèvre inférieure. Le problème c'était surtout qu'elle ne savait pas comment l'expliquer à Ashton … Et la voilà qui faisait des montagnes de pas grand chose … C'était typiquement elle ça, commencer à hyperventiler en s'imaginant le pire, sans se dire qu'il pouvait arriver quelque chose de bien … Mais que voulez vous, on était pas Désirée Cravy pour rien !

Et elle était encore en train de se parler toute seule, si bien qu'elle ne remarqua pas le geste malheureux de Matthew. "Oh mon … non. J'aurais dû te prévenir, le café ici est absolument infect. Enfin ça ne m'étonne pas vraiment avec un principal aussi radin que celui-ci. Attends …" Désirée lui servit un verre d'eau et le lui tendit, jetant l'affreux gobelet rempli de mauvais café à la poubelle. "En tant que très grande accro du café, et quand je dis très je n'exagère pas, je peux te dire que tu vas être obligé de faire des détours par Starbucks avant d'aller en cours … Ou alors." La blonde s'empara de son sac et révéla fièrement son arme secrète. "Ou alors tu peux venir me voir et demander une dosette mais … chut, ne le dis à personne. " Parce qu'on ne plaisante pas avec le café d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   Sam 21 Mai - 18:54

(HRP: Désolé de la réponse tardive :/ J'adore la tienne, cependant! n_n Je suis navré de devoir clore ce rp, mais j'ai genre... 19 rp's en cours sur 5 forums, donc je vais devoir couper court. ^^"
Quand au café, je pensais plutôt à une blague de Sue Wink)


Il rit. Non, ce n'était pas ce rire bruyant et qui nous brisait les oreilles, ni ce rire forcé, qui signifiait que l'on ne trouvait pas ce que notre interlocuteur venait de dire était drôle; non, ce n'était qu'un rire honnête et chaleureux, qui était d'autant plus beau car il n'était pas forcé. Elle avait décidemment de l'humour, c'était bien, très bien même, car Matthew trouvait qu'il n'y avait pas assez d'humour dans le monde. Il se mit alors à lui répondre:


- Certes, ce serait plus pratique en effet; on aura plus peur de déchirer ses vêtements, et puis, ça fera des économies, et il y aura moins de jugements rendus à propos des gens vis à vis de leur habillement. Mais je pense également que certains risquent d'être choqués de se retrouver dans une rue avec leurs voisins dénudés.

Il se mit alors à penser: si Lana l'habillait ainsi, c'était non seulement pour le mettre en valeur, mais également pour ne pas avoir honte: certes, c'était légèrement absurde, mais, que le mari d'une femme de mode ne soit pas habillé de manière élégante et de marque était innaceptable aux yeux de certains, dont Lana. Mais bon, il l'aimait, pour ses qualités et ses défauts, et jamais ne voudrait-il pour rien au monde se séparer d'elle. Il se demandait si Désirée et son petit-ami avaient autant d'amour l'un pour l'autre? En tous les cas, il leur souhaitait le meilleur. Il lui répondit alors:

- Je comprends tout à fait, tu as du travail et lui il ne cherche qu'à s'amuser. Je te souhaite bon courage!

Pendant qu'il se remettait du goût infect du café en question, il accepta avec plaisir le verre d'eau de Désirée et le but lentement. C'est alors qu'elle lui proposait de partager leur café ensemble. Ils allaient s'entendre, c'était sur: elle aimait autant le café que lui, voire plus. Il lui répondit alors par:

- Merci, je n'aurais pas tenu une seconde de plus avec ce goût infect dans la bouche... Et merci du tuyau! Oh, c'est très gentil de ta part, ça! Tu sais quoi? Et si on s'échangeait régulièrement le café? Dès fois je te l'emmenerai, et d'autres, on prendra ta dosette!

Il avait toujours aimé ça, les moments de complicité et d'amitié entre deux personnes. Il soupira d'un sentiment positif indescriptible, mais qui serait plutôt proche de la joie, ou du soulagement, avant de contempler sa montre. C'est à ce moment qu'il s'exclama assez honteusement:

- Oh! Il est déjà si tard?! Je suis navré, Désirée, mais je dois rentrer maintenant... Je n'étais que venu pour visiter les locaux un peu... En tout cas, j'ai beaucoup apprécié ta compagnie, et j'ai hâte de te revoir! Sur ce, bonne soirée, et surtout, bonne rédaction!

Matthew lui fit un clin d'oeil amical avant de ramasser son cartable en cuir et de sortir de la salle des professeurs... Quelle bonne journée en effet!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   Dim 29 Mai - 14:34

"De rien très cher. Et surtout … Ne touche plus jamais à la machine à café de cette salle … Vraiment, sauf si tu veux mourir d'intoxication. Oh et puis aussi parfois Sue s'amuse à mettre des trucs louches dedans … "fit Désirée face à la proposition de Matthew. Il fallait bien qu'ils se serrent les coudes entre collègues et la blonde savait à quel point les choses pouvaient être perturbantes lorsque l'on arrivait dans un nouvel établissement. Alors, cela ne la dérangeait pas du tout de prêter une de ses dosettes à Matthew. Entre boire son café toute seule ou bien boire son café en sa compagnie, le choix était très vite fait. Car oui, Ashton était dû genre à directement se ruer dans sa salle de classe et était tout de suite prêt à commencer les cours. Pas Désirée, il lui fallait au moins 50 mL de caféine dans le sang et ensuite, elle était prête à fonctionner normalement … Elle avait été un peu déboussolée en arrivant à Lima, personne ne partageait ce genre d'habitude et en plus, elle avait grandit à San Francisco où c'était normal de boire trois tasses de café le matin. Surprise des surprises pour la blonde lors de son premier jour ici, où elle s'était ruée sur la machine à café … Pour recracher le tout sur sa paire de chaussures toute neuve. Un cadeau de bienvenue de cette chère Sue Sylvester, qui s'était ensuite empressée de venir la saluer à sa manière en la gratifiant du surnom de Boucle d'Or. Bref, une entrée à la matière tout à fait normale à Lima City.

Et si Désirée pouvait aider quelqu'un à mieux s'adapter au lycée, elle le fera avec plaisir. "Je crois qu'il me faudrait des heures pour t'expliquer comment marche ce lycée … C'est juste … une autre dimension. Et encore plus étrange que la quatrième dimension." Peut être que Désirée aurait dû consacrer une thèse sur le sujet … Peut être pas, car cela aurait pu être le genre de thèse qui découragerait les gens à venir enseigner dans ce genre de lycée. Car la blonde en était certaine, on avait beau se plaindre tout le temps des chorales et de la rivalité entre élèves … Les professeurs de ce lycée étaient pas mal dans leur genre non plus … Et en disant cela, Désirée ne pensait pas du tout à Emma, Bryan, Will ou même encore à Sue … Ou même James. Non, absolument pas … Ils étaient tous des adultes parfaitement normaux et sains d'esprit qui donnaient des cours à des adolescents tout aussi normaux … (Mais oui bien sûr.) Désirée avait un sourire aux lèvres lorsque Matthew la tira de ses pensées … C'est vrai qu'il commençait à se faire tard. "Mais je vois que tu es pressé, juste, à l'avenir évite les chemises blanches et si tu vois une grande blonde dans un jogging Adidas … Évite de la regarder dans les yeux et tout ira bien pour toi. Oh et évite aussi de manger à la cafétéria avec les élèves, ça peut très vite dégénérer … A part ça, bienvenue à McKinley High."

Simple précis et surtout facile à retenir, c'était tout ce que Désirée pouvait lui dire en trente secondes, histoire qu'elle le revoit en un seul morceau le lendemain. "Bonne soirée à toi aussi …" Elle le regarda partir avec un soupir et retourna s'asseoir à son bureau. Elle ouvrit sa page de texte et la contempla le sourire aux lèvres. Juste mille mots et elle pensait avoir fini. Oh et puis zut… Désirée ferma son ordinateur et sortit son portable de sa poche, cherchant le numéro d'Ashton. Elle finirait son roman plus tard, là tout de suite, elle avait mieux à faire.

SUJET CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 5
-