Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptySam 30 Avr - 18:20

    La soirée battait déjà de son plein lorsque Brooklyn revenait chez les Harpers. En effet, elle s'était proposée pour aider Saphira dans l'organisation de cette fête colossale. Cependant, la rancune étant un bien grand défaut chez notre Brooklyn nationale, elle en veut encore à celle-ci et désire se venger d'une façon ou d'une autre. La fête semblait être le lieu parfait pour cela et Brooklyn n'attendit pas une seule seconde. Vêtue légèrement, elle s'intégra rapidement à la fête.

    Arrivée sur le seuil de la maison, la porte ouverte laissa place à une horde d'étudiants qui dansaient, rigolaient, buvaient surtout, flirtaient et s'embrassaient. Certains étaient déjà dans un état d'ébriété en faire pâlir plus d'un.

    - Génial.. fit Brooklyn, surtout pour elle.

    Et comme si la fête n'était pas déjà assez animé, un scandale se déroula juste sous ses yeux, quelques minutes après son arrivée. L'histoire était assez confuse, mais on put clairement comprendre ce qui se passait. Elle reconnut évidemment Joyce Allen, qui était l'auteur de tout ce remue-ménage. Pour faire simple, Joyce avait embrassé le mauvais garçon, puisque celui-ci était déjà avec une autre cheerio, prénommée Abby. Cependant, à sa plus grande surprise, Abby lança son verre dans la figure de Joyce, avant de s'en aller en pleurant. Verre d'alcool à la main, Brooklyn les observa pendant que chacun s'en alla de leur côté. Elle pencha la tête d'un côté, et soupira. Cependant, un sourire se dessina progressivement sur ses lèvres. Un sourire amusée.

    - Je sens que je vais bien m'amuser !

    Et sans plus de préambule, elle avala cul-sec son verre tout en se dirigeant dans la cuisine puisqu'elle avait entendu, juste avant qu'il se déroulait un cocktail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyDim 1 Mai - 13:20

"Dépêche toi Joseph ! Tu va être en retard pour tes cours !"

Les yeux de Joey s'ouvrirent d'un coup après l'annonce de sa mère à travers sa porte de chambre. Il se redressa alors et jeta un coup d'œil à son réveil. Il était 7h45. Joey n'avait donc que quinze minutes pour être à l'heure en cour, ce qui paraissait pratiquement infaisable. Il passa une main dans ses cheveux puis se leva de son lit et se dirigea vers sa salle de bain. Joey ouvrit le robinet puis prit sa brosse à dent. Après quelques minutes de brossages, il se passa un coup d'eau sur le visage, puis, après un rapide séchage avec sa serviette, il retourna dans sa chambre. Il enfila un jean, une paire de chaussettes puis un tee-shirt qui trainait par là, un sweat à capuche pour terminé par sa veste en cuir. Et oui, il ne faisait pas très chaud dehors. Joey déposa un baiser sur la joue de sa mère avant de sortir dehors et de rentrer dans sa voiture. Il ajusta son rétroviseur de sorte à pouvoir se coiffer en rapidité. Il le réajusta finalement puis se mit en route pour les cours.

8h10 à sa montre lorsque Joey franchit les portes du lycée. Il passa à côté de sa salle de cours et remarqua que le prof s'occupait d'un élève. Il en profita pour rentrer discrètement, longer le mur puis s'assoir à une table libre au fond de la classe. Le professeur se retourna et souria en voyant Joey en train de sortir ses affaires.
"Je vous ai déjà noté absent Mr Cooper" lui dit-il.
"Ah bon ? Mais je suis là comme vous pouvez le voir" répondit Joey avec un énorme sourire aux lèvres.
"Bon, ça ira pour cette fois mais la prochaine fois, arrivez à l'heure".
Le professeur retourna à son bureau afin de rayer Joey de la liste des absents. Celui-ci souria puis il sortit son portable et commença à jouer à un jeu, plutôt que d'écouter le cours.

Plusieurs heures après le repas de midi se déroulait l'entraînement des footballeurs. Ils n'avaient pas totalement digérés la purée infecte du self qu'ils devaient déjà courir dans tous les sens. Joey se mit en tenu comme tous les autres puis se dirigea vers le terrain. Comme à son habitude, il évita le groupe de persécuteurs des membres du Glee Club, avec qui il ne s'entendait pas beaucoup. En tant que wide receiver, ce n'était pas forcément une bonne idée de les avoir à dos car c'étaient eux qui étaient aux postes censés le protéger. Mais ils étaient tellement à fond dans le football qu'ils feraient n'importe quoi pour gagner un match, et protéger Joey des plaquages était l'une de leur seule possibilité de victoire. A la fin de l'entraînement, alors qu'il se changeait dans les vestiaires, Joey surpris la conversation de plusieurs footballeurs. Apparemment se déroulait ce soir une fête chez une dénommée Saphira Harper, une cherrios. Sam Evans, l'un des seuls amis de Joey dans l'équipe avait apparemment l'intention d'y aller. Il se dirigea vers Joey.
"Tu viens ce soir ?" lui demanda t-il.
"Je ne pense pas, je ne connais personne, j'ai pas envie de passer pour le squatteur" répondit Joey.
"Dis pas n'importe quoi le but de cette soirée est justement de rencontrer plus de gens et puis on sera peu de footballeurs à venir. La moitié ne voudront pas car l'organisatrice fait parti d'un Glee Club et l'autre moitié est trop bête pour trouver l'adresse".
Joey se mit à rire puis il hocha la tête. "J'y ferais peut-être un tour alors". Il se leva et sorti du vestiaire. Avant cela, Sam lui donna un papier contenant l'adresse de la soirée.

Joey rentra chez lui puis alla prendre directement une douche. Il en sortit plusieurs minutes après et enroula une serviette autour de sa taille. Il alla ensuite choisir ses vêtements pour la soirée. Il s'habillerait simplement ce soir. Il prit une chemise grise et un jean noire et les posa sur son lit. Il alla se sécher les cheveux et se coiffer puis il revint dans sa chambre pour enfiler ses vêtements. Il mit par la suite des chaussettes noires et des chaussures assez classes. Joey prit finalement la route de la soirée en entrant l'adresse dans son GPS. Une fois arrivé devant l'adresse indiqué, Joey ne pouvait pas se tromper de maison. Il sortit de sa voiture après s'être garée et enfila sa veste en cuir, le froid étant toujours présent. Il se dirigea vers la maison, contempla le jardin où certains lycéens étaient apparemment présents. Il sonna alors à la porte et attendit que quelqu'un daigne lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyDim 1 Mai - 20:47

      Plus tôt dans la journée ;

    Il était tout juste six heures lorsque le réveil matin de Kurt retentit sur le bureau de sa chambre. C'était un horaire très matinal certes, mais il avait bien des choses à faire, et surtout pour entreprendre un long processus de préparation avant d'être prêt pour se rendre au lycée. La mélodie s'intensifiait de seconde en seconde, faisant résonner Nine in the Afternoon, par Panic at the Disco dans toute la demeure. Kurt se décida alors à se lever rapidement avant que tout le monde ne soit réveillé, et éteindre l'engin. Il avait commencé à entretenir cette méthode de mettre le réveil loin de son lit, afin de ne pas frapper violemment celui-ci et de se rendormir quelques secondes plus tard. Il était un véritable amateur du procédé, et ses retards au lycée commençaient à insupporter ses professeurs ainsi que son cher paternel. Finalement, il était assez fier de ne plus se rendormir le matin, pour se réveiller vers 10h30 en trombe...

    Et inutile de préciser que s'il s'éveillait à une heure si matinale, c'était parce qu'il était hors de question qu'il sorte avec les cheveux coiffés par son oreiller, et des vêtements choisis sans goût ni concordance des matières et des couleurs. Il lui fallait aussi prendre une douche, mettre ses lentilles et éventuellement quelques échauffements de voix. C'était un véritable rituel qui prenait un long moment avant d'être optimal. Kurt finit par sortir de la salle de bain, propre et opérationnel pour une journée forte en émotions. Il était alors quasiment sept heures et demi, et il allait être en retard. Finn était déjà parti, de son côté. Il prit donc rapidement son sac, sa veste, ses clés, son iPod et son smartphone, et quitta la demeure familiale, non sans laisser une bise à son père et à Carole. Kurt marcha d'un pas soutenu en direction de McKinley, où il arriva une dizaine de minutes en avance. Il se dirigea alors vers son casier, pour y déposer ses affaires. Soudain, une vague de sonnerie se fit entendre dans les couloirs. Un nouveau message de Gossip Glee venait-il d'être posté ? Elle n'avait rien de mieux à faire un vendredi matin, veille du weekend ? Kurt sentit son portable vibrer aussi.

    Saphira Harper a écrit:
    Soirée masquée des Cheerios chez les Harper
    Ce soir 20H
    Faites passer le message
    Vous connaissez la suite...
    Kurt avait été apparemment vite en besogne, un peu plus et il accusait la reine des garces. Même si elle le méritait, il fallait admettre ses tords... Bref, là n'était pas la question. Kurt était enchanté d'être invité à une telle soirée. C'était bien la première fois qu'on l'intégrait à un évènement que l'on pouvait qualifier de populaire. C'était peut-être parce que Saphira faisait elle-même partie des Awesome Voices qu'elle ne s'était pas posé la question d'inviter, oui ou non Kurt Hummel. C'était aussi ça le bon côté des Cheerios, même s'il y en avait de nombreux mauvais aussi, y compris subir les caprices incessants de Sue Sylvester. Autant dire que Kurt ne louperait pour rien au monde une soirée comme celle-ci. Qui sait, peut-être n'y aurait-il pas seulement de gros tas de morve de footballers, et des garces entrainées militairement à devenir des Sue en puissance...

      Vers dix-neuf heures ;

    Kurt était rentré chez lui depuis seulement dix minutes, et déjà il était face à sa garde-robe, en quête d'une tenue exceptionnelle pour l'évènement de la soirée. Il mit ses placards sens dessus dessous, essaya treize tenues différentes, puis opta alors finalement pour un costume beige à carreaux, accompagné d'un chapeau blanc, et d'un masque, comme indiqué sur l'invitation. Il ne faudrait pas bien longtemps pour le repérer, mais il s'en fichait bien, c'était bien le but d'une soirée, n'est-ce pas ? Sinon, quel intérêt...

    Kurt termina de se préparer. Il avait déjà près d'une demie-heure de retard, mais il faut savoir sa faire attendre, lorsqu'on est une diva. Il monta alors les escaliers en direction de la cuisine, où son Burt et Carole se trouvaient. Ils discutèrent quelques minutes, puis il prit la route. Il n'habitait qu'à quelques rues de chez les Harper, et savait parfaitement comment s'y rendre, ce qui facilitait finalement les choses. Lorsqu'il atteint son objectif, il vit la grande demeure, largement éclairée, d'où la musique émanait. De nombreuses voitures étaient garées devant, et il apercevait même une personne à la porte. Il s'approcha alors de l'entrée, et reconnut Joey Cooper, un footballer qui avait tendance à lui être bien utile lorsqu'il y avait une altercation avec ses congénères footballers. Il s'approcha alors de lui pour le saluer :

      « Salut Jo ! J'ignorais que les footballers étaient invités. Tu connais Saphira ? »


Dernière édition par Kurt Hummel le Lun 2 Mai - 1:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyDim 1 Mai - 23:03

    « Tu es sûre que tu ne veux pas venir Anna Lee? Je suis sûre que Saphira sera d'accord, une soirée entre filles restent rarement entre filles... » Evidemment, l'intéressée rejeta en bloc la proposition, commençant à se lancer dans un speech comme quoi la condition de Cheerio était indigne et dégradante, que ce genre de soirée entraînait le vice et la débauche -et pas dans le sens londonien hippie chic- Lexie tira la langue à son aînée, se bouchant les oreilles en chantonnant avant même qu'elle n'ai fini son discours moralisateur et quitta la chambre d'Anna sans demander son reste.

    Elle sautilla jusqu'à la sienne, faisant grincer les vieux plancher et provoquant des remarques de sa grand-mère, comme quoi elle allait attraper une pneumonie à se promener ainsi pieds nus. Fidèle à elle même, la pimpante rouquine n'écouta pas un traître mot et préféra courir à sa penderie et en vider la moitié sur son lit.

    Soirée masquée stipuler le sms reçu plus tôt dans la journée. Bon, Lexie n'avait pas de masque, alors il lui faudrait réfléchir à une parade. Mais avant tout, la priorité absolue était de trouver la bonne robe. Rien de trop chic, c'était supposé être une simple soirée entre filles. La jolie anglaise doutait qu'elle le demeure longtemps. Mais que porter à une soirée en petit comité, qui peut dégénérer en grosse fête. Elle était sûre d'avoir entendu des footballers discutait de l'absurdité du masque, alors cela finirait par une grosse fiesta. Un truc simple, qui supporte les incidents et peut être enlever facilement. En cas de tâche ou de baignade impromptue bien entendu !

    Du rouge? Non, trop rousse incendiaires à la Tex Avery. Noir? C'est d'un banal ! Le bleu peut-être... Robe ou jupe et petit haut d'abord? Le dilemme d'une fille et de son armoire est d'une complexité telle que Lexie doutait que les plus grands stratèges militaires puissent y trouver leur chemin. Car il faut associer les couleurs entre elles et avec sa couleur de cheveux, ce qui quand on est une flamboyante rousse s'avère bien plus difficile que quand on est une poupée blonde. Un instant, la demoiselle se surprit à divaguer en imaginant à quel point il devait être simple pour Quinn Fabray de choisir ses vêtements.

    Mais pas le temps de tergiverser, il était déjà 20h -soit l'heure où elle aurait dû arriver- et elle était toujours en sous-vêtements dans sa chambre avec les cheveux humides. Hum... Elle les sécha rapidement, en farfouillant dans une pile de fringues, elle trouva un top blanc, orné de dentelles et ceint d'une aura toute virginale. L'ironie de la chose et la beauté du vêtement la séduisit et, posant son sèche cheveux, elle finit par agrémenter la dentelle d'un short en denim brut. Simple, efficace et lavable en machine. Chaussures ! La tête sous le lit, elle sortit des spartiates. Mouais un peu trop casual quand même. Elle continua à fouiner et dans sa quête de chaussures, elle fit main basse sur un fond de tequila. Juste assez pour quelques shoots, qu'elle ne manqua de se faire d'ailleurs.

    Lexie dégota finalement des escarpins oranges, assortis à sa manucure et prit un petit sac à main de la même teinte dans un tiroir. Téléphone, argent, poudre... Le maquillage ! Indispensable pour pallier à l'absence de masque. La jeune fille prit quelques minutes pour se dessiner un papillon autour des yeux, avec un crayon noir et un crayon brun-orangé, lui donnant un air un peu décalé. Finalement, elle courut dans les escaliers, provoquant un cri de sa mère qui lui sommait de faire attention. « Promis, je vomirai dans la cuvette ! Bisous Maman, Anna, Gran, bonne soirée ! Papaaaaaaaaaa !»

    Mr Preston répondit à l'appel et ouvrit la porte du côté passager à sa cadette chérie. Ils rirent dans la voiture, au son d'un vieux tube de rock & roll qui fit rire la demoiselle aux éclats. Peut-être était-ce la téquila qui entrait doucement dans son organisme. Lexie Preston n'était pas de ces fillettes qui roulent sous la table et dansent sur les tables après deux verres. Non, elle n'en avait même pas besoin. Mais l'alcool, particulièrement les cocktails étaient parfaitement à son goût.

    Finalement, elle arriva chez les Harper, après s'être perdu à quelques kilomètres de là. Son père lui souhaita une bonne soirée et lui donna de l'argent pour appeler un taxi quand elle voudrait rentrer. Lexie fit irruption dans la maison, où la fête battait déjà son plein. Wahouuu, elle avait vu juste, il y avait du peuple. Et pas que des footeux et des cheerleaders en plus « Kuuuuuuuuuuuurt !!!!! » Le cri résonna dans toute la maisonnée, faisant tourner quelques regards. Mais les trois-quart était déjà ivre, alors qu'importe. Lexie prit son ami dans ses bras avec enthousiasme « Comment tu vas mon bichon? » Puis avisant son interlocuteur elle sourit et dit « Tu ne me présente pas? Je plaisante, Lexie enchantée ! Un cocktail mes lapins? » La pile électrique était en marche et la dite boisson ne ferait que la stimuler encore plus... Bon courage les enfants !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 0:33

Joey ne connaissait pas grand Monde apparemment à cette soirée. Il savait que Sam était présent quelque part mais il ne savait pas du tout où. Peut-être même qu'il n'était pas encore arrivé. pourtant Joey avait fait en sorte de ne pas arriver trop tôt afin qu'il y est plus de chances pour qu'ils connaisse du Monde. Mais le fait d'arriver en retard l'avait aussi empêcher d'assister à une scène de ménage entre un des membres de son équipe et une cheerios. Apparemment, une autre des chearleader avait embrassé le jeune homme et celui-ci n'avait rien fait pour l'en empêcher. Ce genre d'erreur c'est à ne pas faire, surtout quand sa petite-amie est présente à la soirée. Mais Joey, comme beaucoup, savait que la plupart des footballeurs n'avaient pas grand chose dans la tête et qu'ils réfléchissaient bien plus souvent avec leur braguette qu'avec leur peu de bon sens. Joey savait aussi que Ruby allait sûrement venir. Il ne l'a connaissait pas beaucoup mais c'était tout de même celle qu'il connaissait le mieux. Cependant Joey avait complètement oublié que Kurt faisait également parti des cheerios et qu'il allait don être invité ce soir.

Joey attendit quelques minutes devant la porte. C'était tellement le boucan à l'intérieur qu'il ne s'étonna pas que personne ne l'entende. De plus, ils devaient être pratiquement tous bien trop bourrés pour avoir le courage d'aller lui ouvrir s'ils avaient entendu la sonnette. Joey se décida donc d'entrer par lui-même. Il mit sa main sur la poignée de la porte puis il entendit une voix derrière lui. Joey se retourna et souria en voyant qu'il s'agissait de Kurt.
"Disons qu'au départ nous ne le sommes pas. Mais le bruit a vite circulé dans l'équipe. Il a fallu qu'une des cheerios le dise à l'un des footballeurs et tout le Monde a été mis au courant. Mais ne t'en fait pas, je ne pense pas que beaucoup viendront. La plupart vont croire qu'il s'agit d'une réunion entre filles qui vont parler couture et cuisine. Je ne t'apprendrais rien en te disant que la plupart sont plus bêtes que leurs pieds".
Joey fit bien sûr allusion à tous les footballeurs qui persécutaient Kurt sans aucune raison si ce n'est le besoin de toujours montrer sa supériorité en écrasant les autres et en s'attaquant aux plus faibles. Mais Joey avait commencé à apprendre Kurt et il savait qu'il n'était pas du genre à se laisser se marcher sur les pieds. seulement lorsque celui qui est en face fait deux fois votre poids, c'est beaucoup plus dur de riposter. Joey s'était très vite attacher à Kurt et à présent, si les footballeurs s'en prenaient à lui devant son nez, ils n'allaient pas s'en tirer comme ça.

Quelques secondes après l'arrivée de Kurt, Joey entendit le cri hystérique d'une fille. Il n'eut même pas le temps de se retourner que celle-ci avait bondit dans les bras de Kurt, ce qui fit sourire Joey. Il attendit que leurs retrouvailles soient finis en restant silencieux. La jeune rousse s'adressa alors directement à lui. Elle se présenta puis lui proposa un verre, Joey ne pu empêcher un sourire de se dessiner sur ses lèvres.
"Moi c'est Joey. Je suis enchanté également. Et bien écoute je ne refuse jamais un petit verre"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 1:51

Vendredi matin, Lycée de McKinley. Camelia Figgins passe nonchalamment dans les couloirs de l’édifice entre deux cours, faisant tourner quelques têtes. Une chicane de couple à sa gauche, deux Cheerios hystériques à sa droite. Tout semble aller pour le mieux. Mais ce n’est qu’en apparence, l’atmosphère à McKinley est comment dire, exaltante et la raison à cela n’est pas seulement liée au fait qu’à 16h, la fin de semaine commence. Quelque chose se trame, une fête peut-être ? Mais une grosse, et sur invitation qui plus est ! Oui, les deux Cheerios hystériques d’il y a quelques pas regardait leur portable en trépignant de joie. Elles avaient reçue un texto, une invitation. Cam aussi l’avait reçue, bien entendue. C’est pourquoi ça la mettait de si bonne humeur. C’était bien courrant pour la brunette de fêter les vendredi soir, mais ce soir, ça allait être épique. Toutes les Cheerios, chez Saphira Harper. Il allait y avoir de l’action à souhait ! Crêpage de chignons, réconciliations, amusement … Tout allait y être. Mais Camelia trouvais qu’il manquait un élément clef à la fiesta : Les garçons !


Il ne suffisait que d’en prévenir un ou deux pour que toute l’équipe débarque et que la fête puisse enfin commencer. Et en tant que référence en matière d’hommes, qui était mieux placé que Camelia Figgins ? Probablement personne. La Cheerio farfouilla donc dans son sac à main et en sortit son petit bébé, alias sont téléphone cellulaire. Elle décida de texte ce beau blondinet de Sam Evans. Tellement mignon avec sa petit coupe de cheveux, toujours entrain de rougir sous les commentaires flatteurs que l’adolescente s’amusait bien à lui glisser. Elle le sélectionna dans sa liste de contacts et lui envoya ceci :


« Salut beau bonhomme, ce soir 20h, chez Saphira Harper, sois y. Apporte ton masque. xx Cam»

Cependant, seulement inviter Sam n’était pas suffisant pour faire lever le party. Elle se doutait bien qu’il inviterait Morgan donc elle ne pris pas la peine de le contacter. Pendant qu’elle songeait à qui elle allait inviter à cette petite soirée, Mitch Hewelt passa tout près de Camelia. Miam. Qui de mieux pour mettre un peu d’action ce soir… la dernière fois que la jeune femme avait fêté avec ce garçon il lui avait tout bonnement fait un streap tease. Et il fallait souligner que ses abdos étaient magnifiques! Pas juste ses abdos en fait, son corps en générale. La brunette s’afficha donc un petit sourire coquin, se retourna et attrapa l’adonis par le coude, lui susurrant à l’oreille :

« Ce soir 20h, chez Saphira Harper, apporte ton masque… ça te fera une chose de plus à enlever…»

C’est avec un rire remplis de sous-entendus que Camelia tourna les talons et continua son chemin… C’était bien suffisant, le message allait faire boule de neige, bien vite la soirée entre femmes de Saphira allait s’envenimer pour le mieux!

***

Le soir venu Camelia s’affairait dans sa chambre, elle allait être sublime, elle le devait. Avec l’échec de l’attaque du trône et le bal de la saint-valentin qui avançait à grand pas, elle devait redoubler d’efforts pour éviter de perdre sa place. Non pas qu’elle se sentait moins en confiance depuis l’histoire royale, mais elle savait maintenant qu’elle avait sous-estimé Summer et que celle-ci ne lui laisserais pas de chances. Parfait, car Camelia n’avait aucunement l’intention de lui en laisser plus. Elle enfila donc une petite robe noire assez courte, mais dans laquelle elle arrivait à bouger sans tourner au ridicule, elle abordait aussi un décolter aguichant. L’adolescente accompagna le tout de ses escarpins noirs favoris. Cheveux lousses et ondulé, léger maquillage. Un seul regard dans la glace suffit à approuver ce qu’elle savait déjà, elle était splendide. Ses longues jambes paraissaient encore plus interminables juchées sur cette paire de talon haut et sa silhouette était encore plus avantagée qu’à l’ordinaire. Satisfaite, la brunette ramassa le masque argenté qu’elle était allée acheté en vitesse après les cours et l’installa sur son visage.

Camelia attrapa les clefs sur la table de la cuisine et essaya de se faufiler sans attirer l’attention de son oncle. Raté.


«Camelia! Où và tu accoutrée ainsi?»

« Hum… il y a une soirée pyjama chez Saphira! Seulement que des filles! »

« Les pyjamas ont bien changées de nos jours… et je ne veux pas que tu boives de l’alcool… tu es beaucoup trop jeune. Quel fléau que cette boisson qui goûte mauvait!»

Comme son oncle était arriéré! Elle buvait de l’alcool depuis… depuis la nuit des temps! Mais bon, il était inutile de commencer à lui expliquer la vie… justement, une vie ne serais surement pas assez longue pour qu’il saisisse l’art d’être jeune.

« C’est une expression mon Oncle! Et puis tu sais bien que je ne bois pas… ne m’attends pas, je risque d’y passer la nuit… Salut!»

Cette petite réunion entre oncle et nièce la mis en retard, elle qui n’était déjà pas d’avance. Elle stationna la voiture, lançant les clefs dans le coffre histoire qu’elle soit moins tentée de reprendre le volant, puis s’élança vers la porte à travers laquelle elle entendait déjà la musique. Elle entra au même moment où Joyce Allen se prenait un verre par la tête. Tant mieux ! Il était temps que cette Cheerio à grande gueule s’en prenne un peu! Camelia remarqua Saphira non loin et s’avança vers elle.

« Eh Saphira! Il semble y avoir déjà pas mal d’action! »

Sans attendre la réponse Camelia pris un verre de punch, humm c’était succulant, mais peu alcoolisé… Cependant, l’effet se faisait drôlement ressentir. En reculant du bar à punch la brunette accrocha Brooklynn Jennings, son ancienne meilleure amie. Oui, elle devait avouer que de la rencontrer lui rappelait de mauvais et bons souvenirs, ça lui faisait de la peine, à proprement dire. Mais ce n’était surment pas Camelia Figgins qui allait lui avouer, elle s’était excuser un million de fois et ne croyait pas pouvoir faire mieux…donc elle allait agir comme celle-ci agissait avec elle.


« Tiens, salut Brook, ça faisait longtemps qu’on avait pas fêté ensemble…»

Camelia essaya d’utiliser son ton le plus cinglant, mais s’était difficile de parler ainsi à celle qui fut sa meilleure amie pendant … pendant trop longtemps… surtout lorsqu’on espérait seulement que tout reprenne sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 15:17

Il fallait qu’elle prenne des notes, si si si c’était absolument nécessaire elle devait en prendre, car à force elle se perdait dans des conjonctures qu’elle ne comprenait pas. Cette petite fête qui s’était transformée en rendez-vous pour l’élite du lycée devenait peu à peu un vrai chaos. Elle courrait d’une pièce à l’autre, souriait, échangeait deux ou trois mots, tentait d’apaiser les diverses situations sans toutefois parvenir à comprendre la moitié de ce qu’il se passait, de ce qu’on lui disait. Si bien qu’elle espérait seulement que les quelques mots qu’elle avait échangé avec Greg aient suffis à le booster suffisamment pour qu’il tente de réparer les pots cassés avec Abby. Que son frigo ne serait plus en mesure de produire de la glace pilé et surtout de retrouver Joyce pour tenter de canaliser –ouais on y croit – la démone. Dans le doute elle ouvrit la porte pour se retrouver face à Quinn. Un instant elle resta muette, elle ne savait trop que lui dire. Comme tout le monde elle était au courant pour elle et Puck mais elle était probablement l’une des plus mal placée pour dire quoique ce soit à ce sujet… Noah était son meilleur ami, elle avait foi en lui aimait son caractère dans ce qu’il était. Elle connaissait l’homme bon qui se cachait derrière la façade mais elle reconnaissait également qu’il avait merdé.
    -Quinn ! Je suis contente que tu sois venue, entre !

Lui proposa-t-elle en s’esquivant dans un petit sourire pour la laisser passer…
    -Je… Il n’est pas là ! Il ne viendra pas…

Elle ne savait trop si elle aurait du le lui dire ou non, mais à sa place elle aurait été rassurée de savoir que ce n’était pas le cas.
    -Quinn je sais que ca ne me regarde pas, mais si j’ai voulu cette soirée c’est pour une remise à zéro. J’espérais qu’on pourrait tous repartir sur de bonnes bases. Après l’année que tu as vécu tu as plus ta place ici que quiconque. Alors fais comme chez toi… Amuses-toi…


Mal à l’aise malgré tout, elle lui sourit brièvement avant de l’accompagner jusqu’au salon où elle lui proposa un verre. Son regard mobile, toujours à la recherche de Joyce…
    -Santé ! Lui dit-elle en levant son verre, à un renouveau !

**

Quelques instants plus tard, toujours à la recherche de la tortueuse cherrios, elle rentra littéralement dans un corps dans un gémissement, renversant par là-même une partie de son coktail sur sa fragile robe noire.
    -Nonnnn !

Grogna-t-elle avant de relever la tête sur le rock contre lequel elle venait de se fracasser.
    -Morgan ? Et bien, bienvenue à toi …

    -Il fait chaud cherrios ? Il est peut-être temps de se mettre un peu plus à l’aise !

Petit sourire, avant qu’elle ne tende son verre au sportif plus qu’éméché qui venait de l’aborder avec la finesse d’un éléphant dans un magasin de porcelaine.
    -Tu as raison, rien de mieux qu’un verre pour se débarrasser d’un lourdeau ! Voilà maintenant je me sens beaucoup plus à l’aise, tu sais que tu es doué toi ?!

Les sportifs bourrés, une vraie plaie, enfin c’était sans compter les cherrios bourrées. Et à tout bien y réfléchir, entre les derniers évènements de la soirée, les ruptures, les règlements de compte, les explications and co, s’étaient les 10 plaies d’Egypte qui venaient de s’abattre sur la maison des Harper.
    -Désolée c’est un peu la galère, la soirée a vite dégénéré. Enfin je te laisse découvrir les péripéties en cours. Prend un verre et profite on se recroisera surement plus tard.

Lui dit-elle avant de s’éloigner à nouveau, cette fois en direction de la salle de bain pour essuyer son forfait…

**

C’est d’ailleurs sur la route qu’elle croisa le regard de sa demi-sœur dans un coin de la pièce, elle s’en voulu immédiatement de n’avoir pas fait plus attention à son arrivée à cette petite sauterie. Tout était encore à créer entre elles. Tout était à travailler, à développer. Après tout on ne se fait pas à l’idée, du jour au lendemain, que l’on a une sœur, une sœur aussi différente de vous que possible. Une sœur que vous aviez envie d’apprendre à connaître certes, mais une inconnue malgré tout… Pourtant Saphira était déterminée à ce qu’elle se sente bien dans la famille, qu’elles apprennent à s’apprécier l’une l’autre. Mais elle doutait que ce soit la soirée idéale pour cela. Vu comme elle venait de tourner il était fort probable que ca se termine en lynchage générale. Elle s’avança malgré tout pour la serrer brièvement dans ses bras et lui dire…
    -Ever ! Je suis contente que tu sois venue ! Je m’attendais à une soirée un peu plus calme – ou pas – mais disons qu’il y a … de l’ambiance…

Certains tenaient déjà à peine debout, des sportifs se tenaient torse-nu au milieu de la pièce ayant laissé des vêtements sur les lampes pour montrer leurs tablettes de chocolat – technique primitive de drague qui, il fallait bien l’avouer, faisait encore son effet. D’autres tentaient de battre le record d’apnée par baiser enfiévré… Bref en soit c’était plutôt une fête réussie si on prenait en compte les critères de la jeunesse.
    -Je vais tenter d’accéder à la salle de bain, j’ai réussi à vider la moitié de mon verre sur ma robe. Prend un verre, profite de la fête et on se retrouve dans un moment ? Ca ne t’ennuis pas ?

Une main posée délicatement sur son bras et après un sourire elle s’éloigna à nouveau…

**

… pour tomber sur Brook.
    -Brook, Dieu merci ! Tu veux bien surveiller ce qu’il se passe en cuisine ? Je ne sais pas ce qu’il y a dans ses verres mais je suis pas certaine qu’il n’y ait que les ingrédients qu’on avait prévu !

Non, non ne vous y trompez pas entre elles se n’était pas tout rose, elles s’entendaient pour les besoins de l’organisation mais elles n’en étaient pas moins rivale l’une envers l’autre. Laissez deux cherrios désirant le même homme dans une pièce. L’une ayant l’expérience et la qualification nécessaire pour lui plaire, l’autre beaucoup moins mais qui tentaient de se cacher à elle-même qu’elle LE voulait vraiment. Et voici un cocktail explosif d’hormones en effervescence… La soirée se terminerait-elle en accolade ? Ou bien en bain de sang entre ces deux-là…
    -Je reviens !

Poursuivit-elle en soupirant face à ce que se déroulait sous ses yeux.

**

D’abord demandé aux deux adolescentes (et oui…) de se rhabiller gentiment et de quitter la baignoire. Et non, les chambres n’étaient pas disponibles. Ensuite tenter de nettoyer la robe le plus vite possible histoire de ne pas laisser trop longtemps les invités divaguer tout seul. Non pas qu’elle ait la prétention de pouvoir gérer tout le monde, mais être présent l’aidait à se détendre, enfin, autant que possible bien sûr. Aussi ne prit-elle-même pas le temps de sécher sa robe, en partie imbibée d’eau à l’endroit où se trouvait la tâche, pour rejoindre la cuisine. Un verre, c’était pas franchement son truc l’alcool, d’ailleurs elle ne le tenait pas mais… A la guerre comme à la guerre comme on dit. C’est alors qu’elle croisa trois personnes qu’elle n’avait pas encore vu.
    -Hey Lexis, j’adore ton masque, au moins tu ne risque pas de le perdre celui-là.

Lui dit-elle dans un petit rire amical…
    -Kurt ! Je ne savais pas si tu viendrais, je suis contente que tu l’ais fais.

Non seulement elle était cherrios, proche de certains des joueurs les plus casse-pieds pour lui. Mais elle faisait partie de la chorale rivale de la sienne. Aussi n’y avaient-ils rien pour les pousser à sympathiser tous les deux. Mais Saphira le respectait pour sa manière d’afficher qui il était. Kurt avait vraiment quelque chose d’attachant. De tendre…
    -Joey !

Lui dit-elle en appuyant son épaule contre la sienne.
    -Tu es probablement l’un des seuls sportifs qui tiennent encore debout de la soirée. Tu participerais au match de foot cherrios/sportifs que je compte organiser tout à l’heure ?


C’était une idée qu’elle venait d’avoir et avait également une idée bien précise de ce qu’elle devait faire pour la pimenter un peu …

**

*Greg !*

Songea-t-elle en constatant l’état de son ami, qui visiblement n’était pas dans les bras d’Abby. Les choses n’avaient pas du s’arranger entre eux, ce qui rappelait à la cherrios qu’elle ne savait toujours pas où se trouvait Joyce.
    -Excusez-moi !

Dit-elle aux trois protagonistes avant de se retourner pour se retrouver face à Cam qui semblait visiblement amusée par ce qu’il se passait dans le salon des Harper.
    -Et j’ai comme l’impression que c’est en parti à toi que je le dois ?!


Un petit sourire en coin venait de la gagner. Cam, Summer et Joyce était décidemment un trio infernal lorsqu’il s’agissait de fête ! Après les cavaliers de l’apocalypse voici les cavalières de la fête… Même réputation de fléau légendaire…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 20:42


Tout les mots que je pouvais prononcer, tandis que je parlais à Abby, ne semblait guère la toucher. Je ne savais plus quoi faire, j'étais totalement perdus. Je ne me sentais même plus à ma place ce soir et je n'avais qu'une envie : partir. Rentrer chez moi, m'enfermer dans ma chambre et ne plus penser à rien. Abby était retournée vers Roxy et les autres. Je tentais de trouver quelqu'un à qui j'aurais pu discuter, parler .. Mais tout le monde semblait bien occupés ce soir. Je me frayais un chemin afin d'atteindre l'extérieur de la maison des Harper. Une fois dehors, je trouvais un transat et m'asseyais dedans. Un verre de whisky à la main, une cigarette dans l'autre. Je ne pensais à rien. Je n'entendais même plus la musique qui résonnait pourtant fortement. Mon regard était porté sur un type un peu louche, au fond du jardin. Je me levais doucement et me dirigeais vers lui. Je remarquais qu'il vendait de la drogue. J'en avais déjà consommé et je dois dire que ce soir, j'en avais plus que besoin. Bien sur, personne ne pouvait nous voir et j'avais toujours un peu de liquide sur moi. Je m'approchais du type et lui tendit un billet de vingt dollars.

"Une dose s'il te plait. Quelque chose qui me fera cette pitoyable soirée .."

Le type me donna donc ma dose et je partit aussitôt. J'allais me planquer dans les toilettes des Harper et commença à "avaler" la coke. Pour le moment, je ne ressentais aucun effet mais cela n'allait pas tarder à arriver. Je ressortais des toilettes et tout les invités de Saphira me regardaient comme si j'étais un monstre de foire. Je marchais au ralentis/ La musique commençait à résonner dans ma tête jusqu'à masquer totalement les vois de tout les invités. Je monta les escaliers qui conduisait à l'étage supérieur. Je rentrais dans la première pièce dont j'ouvrais la porte et m'allongea sur le lit. Je laissais la drogue s'emparait de moi. De mon esprit, de mon corps, de mes pensées .. Je ne voulais plus me torturer l'esprit. Je voulais tout simplement oublier cette pitoyable soirée qui avait, pourtant, si bien commencé .. Je ne voulais pas non plus être dérangé. Que l'on me fiche la paix. C'est tout ce que je souhaitais. Mais j'avais également besoin de réconfort et d'aide aussi. Je laissais mes "amis" faire la fête. Je n'allais pas gâcher leur soirée. Il y avait suffisamment la mienne de gâcher. Et mieux valait que je ne voie pas les autres mecs présents draguer Abby autrement cela se termineraient en bagarre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyLun 2 Mai - 23:45

    Isaac avait reçu un SMS de la part de Camelia deux jours auparavant. La jeune femme avait envoyé un message très bref, mais très clair. Une soirée était prévue chez Saphira ! Une fête prévue entre cheerios à ce qu’il en avait compris…. Mais avec ce texto, ça allait être une soirée entre cheerios et les membres de l’équipe de football !
    Ce n’était pas le genre de Camelia d’envoyer un message uniquement à Isaac ; du moins pas en ce qui concernait une fête aussi importante que celle de Saphira… Si ça avait été une invitation pour aller boire un coup au bar d’à côté, peut-être bien qu’il aurait été le seul convive. Mais dans le cas présent, le but était de faire une fête légendaire ! Réunir toutes les cheerios ensemble pouvait tourner soit en pyjama-party soit en beuverie. Si le deuxième cas arrivait cette nuit, c’était vraiment trop aimable de la part d’une de ces filles d’inviter les membres de l’équipe de football ! Ainsi les mecs pouvaient profiter de cette faiblesse temporaire… De nouveaux couples allaient certainement se former cette nuit, et d’autres allaient se briser ! C’était le moment ou jamais de forcer le destin...

    Cette nuit, Isaac comptait passer de bons moments sans aucune embrouille ! Il allait faire tout ce qu’il aimait : être entouré de personnes qu’il appréciait, boire, draguer et peut-être même danser, emballer une nana ou encore apprendre à connaître des personnes bien mieux qu’auparavant ! Aucune prise de tête à l’horizon, et peut-être même de bonnes blagues à faire…

    Tout d’abord, il fallait au jeune homme une tenue convenable ainsi qu’un… masque ? C’était une demande réellement étrange, tout à fait à l’image de toutes les filles du lycée ! Parfois, elles avaient des exigences peu habituelles… Comme si elles étaient enceintes alors qu’elles ne l’étaient pas ! Les mecs, eux, étaient plutôt simples en comparaison… Ou du moins Isaac l’était ! C’est pourquoi porter un masque était inconcevable pour le jeune homme. C’était sans compter que sa coiffure allait être massacrée si un masque défigurait sa bouille d’ange… Uniquement de peur d’être recalé à cette soirée (à laquelle il était vraiment impossible qu’il le soit !), Isaac fit l’effort d’acheter un masque. Un accessoire très sobre, sans paillette, sans plume, sans aucun artifice. Il le mit dans le coffre de sa voiture « au cas où ».

    En allant acheter ce masque qui allait être totalement inutile, il remarqua la dernière paire de lunettes de soleil sortie ! Des Ray Ban à 200 dollars… La classe ! Plutôt que de porter un masque comme tout le monde, pourquoi de pas porter une paire de lunettes de soleil ? Surtout que cette paire déployait un charme fou ! Il était certainement un million de fois plus sexy que quelques secondes plus tôt, et cela grâce à sa nouvelle acquisition !
    De retour chez lui, il fila prendre une douche, mangea un morceau… Au moment où Isaac se dirigeait vers la porte, il croisa son image dans le miroir et s’arrêta net. Jean, chemise, veste et lunettes de soleil : sa tenue était parfaite. Ses cheveux étaient coiffés décoiffés : parfait. Mais ses mains étaient bien trop vides pour aller dans une soirée !
    Ni une, ni deux, Isaac fila voir dans son bar quelles bouteilles restaient… Il prit deux bouteilles de vodka. Dans le frigo, il s’empara de deux bouteilles d’eau, vida l’eau et rempli les bouteilles en plastique de vodka. Bien sûr, c’était une chose qu’une personne extérieure aurait pu penser idiote… Mais Isaac souhaitait que les personnes là-bas soient vraiment détendues... Et deux bouteilles de vodka déguisées en bouteilles d’eau ne pouvaient qu’aider !

    C’est ainsi qu’Isaac se retrouva au 648, Suburbia, Lima OH, 45807… en retard ! C’était si bon de ne pas arriver en avance : c’est comme ça qu’on se trouvait en plein milieu de l’action. Il frappa à la porte et avant que Saphira ne dise un mot, s’écria de sa gaieté habituelle :

    « Surpriiise ! »

    Isaac, ses lunettes de soleil toujours sur le nez, brandit les deux bouteilles d’eau remplies de vodka vers Saphira et se justifia :

    « J’avais peur qu’avec tous ces beaux mecs non prévus, nos belles cheerios manqueraient de rafraîchissements ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyMer 4 Mai - 0:42

« Moi c'est Joey. Je suis enchanté également. Et bien écoute je ne refuse jamais un petit verre » Lexie sourit de toutes ses dents éclatantes au jeune footballeur, heureuse de rencontrer un animal sociable et sympathique, qui n'émanait littéralement aucune fibre agressive. Car il fallait avouer que malgré sa bonne humeur entêtée, la rouquine ne s'était pas fait que des amis auprès de la population locale. Pourtant ce n'était pas faute d'avoir essayé de nouer des liens, mais tout le monde n'était pas près à accueillir à bras ouverts l'extravagante londonienne... Mais soit ce soir c'était la fête, l'apogée de l'amour et de la joie de vivre ! « Haha voilà ce j'aime entendre, allons-y, sus aux cocktails ! » Elle prit Kurt sous un bras et le joli blond sous l'autre et ils formèrent un front décidé pour découvrir ce que leur hôte leur avait préparé... D'ailleurs quand on parle du loup, la petite troupe tomba nez à nez avec la dite Cheerio, qui ne manqua pas de remplir ses devoirs et les salua avec chaleur, complimenta la petite anglaise sur son masque original, qui ne manqua pas de répondre avec un sourire « Haan merci Saphira et oui, j'ai doublement réussi mon coup alors ! Mais merci beaucoup pour cette soirée ma belle, c'est super réussi, même si ça n'est pas forcément ce que tu avais prévu. Tu verras, ça va déchirer quand même ! » La pétillante rousse lui glissa un clin d'oeil et lui serra doucement le bras en signe d'amitié.

L'hôtesse se devait de continuer sa tournée des invités et visiblement de faire quelque chose avec sa robe, comme la changer par exemple, vu la tâche humide qui s'étendait inexorablement sur le tissu noir. Mais Lexie ne se préoccupait guère du sort de la toilette de Saphira et préféra entraîner ses camarades sur le chemin de l'alcool. C'est alors qu'il apparut, littéralement sur un plateau. Un footeux éméché avait eu la bonne idée de circuler dans les rangs avec des plateaux plein de verres. Merveilleux ! L'adolescente s'empara de l'un d'eux et en prit quelques gorgées, c'était frais et apparemment pas trop fort, de quoi finir sous la table sans s'en rendre compte ! En plus, ces coktails avait un plus non négligeable « Haaaan des gobelets rouges, comme dans les films ! C'est trop bien, j'ai toujours voulu boire dans des gobelets comme ça, je me sens comme une vraie étudiante américaine, ça y est ! » Elle éclata d'un rire franc, puis aperçut un peu plus loin une adorable silhouette blonde toute de rouge vêtue. Même d'ici et de dos, elle était reconnaissable entre mille et absolument superbe. Vraiment, si ça avait été son genre, Lexie aurait été jalouse.

Mais elle préféra planter une bise sur la joue de son ami en costume griffé et une sur celle de son nouveau camarade, s'excusant plus ou moins de son éclipse soudaine « Oh je dois voir une copine, je vous rattrape tout à l'heure les gars. Sois sage mon petit Kurt ! » Encore une fois, la rouquine rit, puis fila vers sa blonde compagne, devant laquelle elle se planta avant de lui faire un gros câlin. Le tout sans renverser son verre évidemment, c'est ça la classe britannique. « Quinnie ! Je suis tellement contente de te voir, tellement, tellement. Tu me connais, que de la fête avec moi. » C'était sa façon de dire qu'elle se proposait pour la distraire et la soutenir. Mais évidemment, Lexie Preston n'avait quasiment jamais de conversation aussi sérieuse, à part sa soeur, rares étaient ceux qui pouvaient l'aventurer dans ces eaux troubles. Elle vida son verre puis prit la main de la jolie chanteuse/cheerleader et proposa gaiement « J'adore cette chanson, on danse? » Comment dire non à un condensé adorable de vitalité ? En vérité, ça ne doit pas être si dur, mais partageons les certitudes de la belle enfant venue de la lointaine Angleterre sur les terres hostiles de l'Ohio...


Dernière édition par Lexie A. Preston le Dim 15 Mai - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyMer 4 Mai - 21:48

    06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 9b21fcb8cc80e71216cd41c2b832_grande
    Elissa avait reçu un message mais elle ne savait pas de qui provenait ce texto, il faut dire que pour le moment son répertoire était vide, à part le numéro de papa et maman et les numéros vers l'Inde elle n'avait personne... Le message disait tous simplement "Soirée Cheerios chez les Harper. Ce soir 20H. Faites passer le message. Vous connaissez la suite..." Elissa avait récemment intégrer l'équipe des Cheerios, les filles de son équipe on surement du avoir son numéro et donc l'inviter. Elle était contente que ses camarades avaient pensé à elle, même si c'est seulement une chaine sms. Enfin bref, elle ne comptait pas cracher sur cette invitation et de plus cela faisait des semaines qu'elle n'était pas partis à une soirée. Chez elle, elle fit la total: douche, masque, soin etc... Elle commença à se maquiller et ses vetements, un pantalon noir taille haute, avec un t-shirt avec des imprimés, un gilet gris avec des pois blanc et un chapeau noir, elle voulait pas faire trop, elle ne savait pas à quoi elle avait à faire, elle pris la décision de s'habiller classe et chic, sans trop en faire, c'était pas son genre. Elle se lâcha les cheveux et prit un fer à boucler et se fit quelques wavy... C'était bon, il lui manquait l'adresse, c'était bien jolie d'être invité, elle renvoya un message à la personne qui lui avait envoyé le message en lui disant: " Okay cool! J'y serais, j'ai zappé l'adresse tu pourrais me l'envoyer bisous" la personne lui renvoya de suite l'adresse " 648, Suburbia, Lima OH, 45807"... Elle prit un taxi et lorsque la voiture s'arrêta devant la maison, une jolie villa comme toute celle de ce quartier, mais il y avait ces plantes, qui entourait magnifiquement la maison... Elle sonna à la porte, quelqu'un qu'elle ne connaissait pas lui ouvrit sans poser de question. Elle s'avança en face d'elle se trouvait un escalier, et sur le côté un salon où tous le monde se trouvait, Elissa bizarrement se sentis gênée, elle ne savait pas trop où se mettre ou à qui parler, mais elle ne dut faire rien, quelqu'un s'avança vers elle pour la saluer...
    -" Salut, heu je suis Elissa..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyVen 6 Mai - 11:02

Joyce avait toujours un sourire aux lèvres en sortant de la chambre de Saphira. Elle portait désormais une robe bustier bleu nuit et elle avait laissé tombé son masque. Il ne servait plus à rien de toute façon, vu que son entrée n'avait pas été discrète. Et okay, la robe n'était pas à elle mais bon … Saphira devait bien savoir ce qu'il pouvait se passer lors d'une fête telle que celle ci, surtout avec un fille comme Joyce dans les parages. Mais ce n'était pas le plus important, la brune se passa distraitement une main dans les cheveux avant de commencer à descendre les escaliers, pensant à sa conversation avec Katherina. Franchement, entre Katherina, Abby, Roxy et toutes les autres qu'elle avait dû oublier, elle allait commencer à vendre des tickets pour qu'il vienne tous se plaindre à tour de rôle. Et puis, cela commençait vraiment à devenir lassant à force. C'était un tout petit trop simple de les mettre en rogne et leur réactions étaient tout ce qu'il a de plus prévisibles. Et Joyce commençait sérieusement à en avoir assez et de jouer dans le bac à sable avec les autres gamines, plus quelques mois à être patiente et elle pourrait frapper fort et entrer directement dans la cours des grands.

Mais assez divagué, se dit la jeune cheerio en réapparaissant dans le salon, il fallait bien qu'elle continue de s'amuser non ? Et si vous aviez trouver le baiser avec ce cher Gregory distrayant, attendez de voir ce qu'elle avait en magasin. Joyce fronça les sourcils en voyant qu'il y avait beaucoup plus de garçons qu'avant et surtout que tout le monde s'était mis à boire … Okay, mauvaise idée, mais alors une très mauvaise idée, parce que s'il y avait bien une chose que Joyce ne voulait absolument pas faire, c'était perdre le contrôle et oublier cette soirée. Non, elle ne voulait pas oublier, au contraire, elle voulait être celle qui rappelle aux autres toutes les choses qu'ils avaient osées faire. Elle se dirigea néanmoins vers le bar et se fit servir un gobelet. Elle n'allait pas le boire, elle se contenta juste de sentir l'alcool avant de reposer son verre. Non, pas d'alcool pour elle, ce n'était pas comme si elle en avait besoin pour … être une garce. Non, ça commençait presque à devenir naturel.

Son regard se promena dans la pièce et elle tomba sur un Greg plutôt dépité, Joyce retint un sourire, et Saphira qui s'évertuait à vouloir calmer le jeu. C'était trop tard, la soirée avait déjà dégénéré. Et puis de toute façon, à quoi est-ce qu'elle s'attendait ? Elle s'attendait à ce que toutes les cheerios se vernissent les ongles, le sourire aux lèvres, en se racontant des histoires et en parlant de leur robe pour le bal de la St Valentin. Et puis quoi encore ? Il était temps de se réveiller, dans un lycée comme le leur, les règles étaient plus que simple : bouffer ou se faire bouffer. Et Joyce avait choisi son camp depuis longtemps déjà. Elle tourna la tête et aperçut enfin une tête connue et amicale : Brooklyn. Et la brune se dirigeait vers elle avec un sourire, sourire qui se transforma aussitôt en expression de surprise lorsque Joyce réalisa à qui Brook' était en train de parler : Camelia Figgins ? Vraiment. Comme la Camelia Figgins qui avait décidé de se rebeller contre Summer avec Kourtney et une autre fille dont Joyce ignorait totalement le nom. Mais peut importe … Hors de question que cette … bref, qu'elle s'approche de Brook, pas quand Joyce et elle réussissait à être à peu près sur la même longueur d'onde. Aussi, Joyce s'immisça "poliment" dans leur conversation.

"Bonsoir Brook … Je ne m'attendais pas à te voir ici … Et je ne m'attendais encore moi à voir ça dans les parages."
Ceci étant dit, le regard de Joyce se porta sur Camélia. "Si j'étais toi Brook, j'éviterais de lui adresser la parole, on sait tous ce qui arrivent à ceux qui osent s'en prendre à Summer … Et puis, je n'aimerais pas qu'il t'arrive quelque chose tout ça parce que quelqu'un aurait pu croire que tu étais amie avec … elle. D'ailleurs … je suis plutôt étonnée que tu es réussie à entrer … Pas si classe que ça la soirée." finit Joyce avec un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyLun 9 Mai - 22:49

Minuit passé. Tranquillement affalé sur son canapé, les jambes croisées sur sa table basse, Lewis zappait énergiquement, à la poursuite d’une chaîne potable, faisant innocemment des ronds de fumée avec sa cigarette. Par désespoir de cause, il stoppa ses recherches infructueuses et entreprit de regarder Les Kardashians, s’enfonçant un peu plus dans les cousins de son sofa. Qu’est-ce que Khloé pouvait être laide… et Kim d’une bêtise affligeante. Les deux sœurs semblaient être face à un sérieux dilemme : des escarpins nacrés ou dorées pour aller avec la robe de Kourtney ? Bon dieu. Lewis compatissait, c’était tout bonnement atroce… Désespéré pour ces pauvres filles, il préféra éteindre sa télévision, comme si leurs frasques allaient gentiment s’arrêter parce qu’il l’avait décidé. Etait-ce l’argent qui leur était monté à la tête ? Probablement. Il avait presque pitié pour leur famille. Les Marshall eux n’étaient pas si ridicules, et ce malgré leur immense fortune ; à cette pensée, notre homme ne put s’empêcher de bomber fièrement le torse… pour le dégonfler très vite en se rappelant que lui, il était prof dans un lycée miteux du fin fond de l’Ohio. Ce qui d’ailleurs faisait un peu tâche au milieu des gloires de ses parents et de ses frères et sœurs. Un peu. D’accord, beaucoup.

Inconsciemment, il tourna la tête et fixa longuement une photo de son grand frère préféré et lui - sur laquelle il avait l'air immensément con, même qui lui plaisait tout de même -, accrochée et encadrée sur un mur à quelques mètres de là. Ce qui lui rappela bêtement de bons souvenirs. Tirant sur sa clope, en proie à une idée subite, il tâta le cuir du canapé en espérant mettre la main sur son téléphone sans même le chercher des yeux. Agacé de ne pas le trouver et déjà à bout de nerf pour une raison que lui seul connaissait, Lewis balança en l’air tous les coussins de son sofa grand luxe, mais ce sans succès. Pour au final retrouver son cellulaire bien aimé posé modestement sur la table basse. Il ne put s’empêcher un juron tout ce qu’il y a de plus sonore. Il se saisit de l’appareil et, après quelques secondes de combat acharné contre le clavier tactile qu’il ne réussissait toujours pas à dompter, parvint à envoyer un message à son frère. J’avais envie de venir te voir, je prends l’avion demain matin vers neuf heures. Demmerde-toi pour avoir du temps libre. Clair, net, précis, il ne pouvait pas mieux faire. Dans la foulée, Lewis passa un coup de fil rapide à sa compagnie aérienne fétiche, qui lui réserva une place en classe affaire sur le vol 345. Un aller-retour Cleveland – New York ne valait plus que quelques centaines de dollars de nos jours…

Balançant son mobile à travers la pièce – en prenant tout de même soin de viser un fauteuil –, il alluma alors la radio et commença à se trémousser comme un gigolo sur le parquet de son salon qui s’improvisait piste de danse le temps d’un morceau… Mais se figea bien vite en s’imaginant que des caméras pouvaient très bien être installées dans son studio, et que quelqu’un se foutait franchement de sa gueule en le voyant danser de la sorte. Sous le joug d’une honte sans nom et plutôt infondée, Marshall préféra éteindre la musique et se gratter l’arrière de la tête, dubitatif. Il ne se fit alors pas prier pour se jeter sur son téléphone lorsque celui-ci se mit soudainement à sonner.

Saphira. Saphira avait des problèmes. Enfin, pas de problèmes majeurs ou mortels, mais des problèmes tout de même. A vrai dire, il n’avait pas compris grand-chose à ce qu’elle lui avait dit, sa voix se dérobant sous le volume d’une musique si forte qu’elle en aurait fait pleurer ses voisins. Il avait vaguement pu saisir une histoire de fête qui avait tourné au vinaigre, et la plainte désespérée de son amie qui le priait d’amener de l’alcool et des préservatifs. Elle le connaissait vraiment trop bien… S’armant du premier sac qu’il eut sous la main, notre homme le remplit du contenu de son propre bar ; soit quelques bouteilles de vodka, get 27, tequila, manzana et autres. Oui, Lewis Marshall était réputé pour faire des soirées où l’alcool coulait à flots. Abandonnant ses précieux breuvages au beau milieu de sa cuisine, il piqua un sprint jusqu’à sa chambre – non sans s’emmêler les pieds et faire le saut de l’ange à travers son couloir – afin d’aller y chercher un stock colossal de condoms. On était jamais trop prudents. Rangeant le tout avec ses litres d’alcools, Lewis entreprit de traîner le sac à trésor absolument importable jusqu’à son ascenseur personnel. Ascenseur dans lequel il se rendit compte qu’il n’avait pas fermé sa porte à clés et qu’il portait toujours ses vêtements de tous les jours. En bref, aucun souci à se faire. L’immeuble était gardé par une armoire à glace, et puis, ses élèves ne mourraient probablement pas sur le coup en voyant leur prof d’art déguisé en personne normale. Il n’allait tout de même pas aller à une fête en costard, si?

Arrivé au rez-de-chaussée, Lewis prit une grande inspiration et tira péniblement son sac devant peser au moins une tonne et demi, faisant exprès de se plaindre très distinctement afin que ledit vigile précédemment cité, planté à longueurs de journées dans le hall de leur immeuble, daigne venir l’aider. Et le gorille ne se fit pas prier, accourant vers son précieux Mr Marshall, alias l’homme qui lui donnait des pourboires mensuels presque plus gros que son salaire. Sans broncher, il amena le sac jusqu’à la Mercedes de son soi-disant patron qui, quant à lui, écarquillait les yeux en observant l’homme soulevait le poids sans aucun effort. Lui se serait probablement briser le dos en deux s’il avait essayé ne serait-ce que de le porter à bout de bras. Note à lui-même : penser à se mettre à la musculation. Soit.

Sans demander son reste, Lewis démarra en trombe en direction de chez Saphira. Connaissant parfaitement bien le chemin, il se battit plusieurs minutes durant avec son GPS qui lui forçait la main pour lui indiquer la route à suivre. Un quart d’heure plus tard, il se garait devant chez sa douce, ne manquant pas une occasion de se faire mousser en stationnant sa voiture hors de prix – un cadeau de son adorable frère – juste devant l’entrée. Prenant son courage à deux mains – trois auraient été d’une grande aide –, il parvint à déplacer le sac qui ferait sa gloire jusqu’à la porte principale, non sans bousculer quelques fumeurs polis qui s’évertuaient à ne vouloir fumer qu’à l’extérieur. Ridicules. Il ne prit pas la peine de sonner, de toute manière personne ne l’aurait entendu, et s’engouffra dans la foule de jeunes gens présents. Il siffla du coin des lèvres, témoignant à qui avait bien voulu l’entendre son étonnement : il y avait du beau monde ! Faisant ou rendant quelques clins d’œil aguicheurs, Lewis s’avança jusqu’à la table du salon sur laquelle il posa difficilement le sac contenant les Saintes-Bouteilles et les Saintes-Capotes. S’extirpant des adolescents qui se jetaient déjà sur l’alcool tels des animaux enragés, il entreprit de mettre la main sur Saphira qu'il trouva bien rapidement : il ne se fit pas prier pour lui sauter dessus, la prendre dans ses bras et l’embrasser sur la joue. "Alors ma belle, la fête se passe si mal que ça ? J’ai ramené ce que tu m’as demandé, tout est posé sur la table, là-bas." Il se sépara lentement d’elle, lui désignant de la main la horde de sauvages qui continuaient à piller le Saint-Sac. "J’vais pas t’embêter plus longtemps, t’as surement plein de trucs à gérer, mais hésite surtout pas à m’appeler si y’a un quelconque problème. J’ai mon téléphone de toute façon, au cas où tu ne me trouves pas !" Et déposant un dernier baiser sur sa joue, il s’éloigna d’un pas déterminé, conquérant. La soirée promettait d’être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyVen 13 Mai - 17:37

Une journée comme une autre, des cours et un entraînement, voilà ce qui avait fait la journée d’Antoine. Il ne savait pas ce qu’il allait faire de sa soirée mais il allait devoir trouver parce que l’ennui faisait partit de ses pires ennemis et ce n’était pas bon du tout pour lui, il détestait cela. A la fin de l’entraînement, il n’avait pas pu rester avec les gars comme il le faisait d’habitude, il avait du rentrer vite fait chez lui car une fête du voisinage avait été organisé par sa mère et bien entendu, s’il n’était pas là, cela finirait assez mal pour lui. Une fois rentré, il se changea d’affaires mais garda des habits décontractés même s’il savait très bien que tout le monde allait se ramener en robe de soirée. Il n’avait jamais compris pourquoi une simple fête entre voisins pouvait devenir une véritable soirée de gens guindés mais bon, les gens devaient se sentir bien entourés chez les Lockwood. Enfin bref, aidant vite fait en cuisine, Antoine profitait de chaque instant de libre pour envoyer des textos à ses amis. Finalement, des voisins arrivèrent et la soirée était lancée. Plus les gens arrivaient, plus sa mère et son père étaient occupés ce qui était parfait pour lui. En effet, il avait reçu un sms d’un pote à lui disant ceci : « Eh mec mais tu fous quoi ! Y a une énorme soirée chez Harper ramène tes fesses un peu ! » Il était évident qu’Antoine allait y aller, il ne manquait jamais une occasion de faire la fête et encore moins si c’était un rassemblement de cheerleaders et de footballeurs comme cela avait l’air d’être le cas. Il était certain que s’il était resté après l’entraînement il y serait déjà depuis longtemps chez Saphira mais ce n’était pas un problème, il allait s’y rendre le plus rapidement possible en faisant attention bien entendu. Se faufilant rapidement dans la cuisine, il attrapa un truc à manger rapidement avant de prendre les clés de la voiture et d’ouvrir la porte d’entrée. Au moment où il allait la refermer, il entendit la voix de son père : « Tu comptes aller où jeune homme ? » Antoine poussa un soupir, il n’était pas encore partis à ce rythme là … « Y a une fête chez une fille et c’est plus intéressant que les conversations barbantes des voisins … » Son père sourit et lui dit : « Tu as de la chance que ta mère ne t’es pas vu. Je te couvre mais fais gaffe en rentrant. » Antoine sourit. Son père qui était footballeur comme lui depuis tout petit savait exactement ce que c’était que d’être présent à une fête et c’était bien pratique. Sa mère l’aurait enfermé dans sa chambre et même s’il aurait fini par sortir par la fenêtre, cela lui aurait fait perdre du temps. Profitant de la présence de sa mère dans le jardin, il fila en douce dans le garage prendre la voiture et démarra en direction de la villa des Harper. Il connaissait Saphira mais n’avait jamais été chez elle donc il prit son portable pour regarder l’adresse qu’on lui avait envoyé. C’était à l’autre bout de la ville … Génial !

Au bout d’une vingtaine de minutes, Antoine réussit à arriver devant la maison et à trouver un endroit pour garer sa voiture. Vu le nombre de véhicules, la fête devait déjà battre son plein. Avec un peu de chance, il allait croiser Madison et c’était tout ce dont il rêvait, enfin, si cela se passait bien. Fermant sa voiture, il suivit le trottoir jusqu’à la porte d’entrée. Vu le son de la musique à l’intérieur, il ne prit même pas la peine de frapper et entra de lui-même. La maison était simple mais jolie ce qui faisait son charme. Toute l’équipe de foot et des cheerios était là, normal, c’était toujours les premiers à faire la fête. Il y avait aussi quelques autres personnes bien entendu comme quelques personnes des chorales mais Antoine se demandait sincèrement ce qu’il faisait là. Alors qu’il avançait tranquillement entre les gens en attrapant un verre, un pote à lui vint lui parler. Il semblait avoir un peu bu mais rien de très grave néanmoins. « Antoine ! T’es venu ! Pourquoi t’es tout seul ? » « Je viens d’arriver mon cher et je n’ai pas vu grand monde encore. » Antoine lui sourit en se servant un verre puis son ami qui semblait réfléchir lui dit : « Ah, oui, à propos de notre conversation dans les vestiaires, si tu cherches Madison, elle est dans le bureau. D’après ce que j’ai compris, ils font un action/vérité entre amis. » A peine le nom de Maddy avait-il été prononcé, Antoine s’était jeté sur les informations. Buvant son verre, il laissa partir son ami vers d’autres gens et se mit à chercher activement le bureau. Il ne monta pas à l’étage de peur d’ouvrir les portes des chambres mais finit par trouver la fameuse pièce suite à l’indication d’une amie de Saphira qui connaissait la maison. Finissant son verre, il le posa sur une table près de l’entrée et mit sa main sur la poignée … La soirée pouvait commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyMar 17 Mai - 0:40

Une autre gorgée de ce punch délicieux. Hummm, miammm, aromatisé au citron ? Non, aux canneberges ! Ou peut-être était-ce aux pommes ?! Les saveurs explosaient dans la bouche de Camelia et elle n’en était même pas à la fin de son premier verre. Il y avait peut-être 15 minutes qu’elle était arrivée chez Saphira et déjà, le monde semblait tourner dans l’autre sens. Bon d’accord, elle était encore capable de garder contenance, voyons Camelia Figgins était plus résistante à l’alcool que cela, mais elle sentait déjà de la soirée était bien entamée. Elle avait envie de prendre Brooklynn par le bras et de l’emmener danser avec elle, de lui raconter ses passions, ses colères, ses tristesses, comme elles savaient si bien la faire autrefois. Pourquoi cela avait-il changé ? C’était vague tout d’un coup. Surement à cause de l’atmosphère étrange qui régnait à Lima. Ah non, elle se rappelait, c’était à cause qu’elle n’aimait pas le fromage bleu. Et il y avait une autre cause non ? Camelia fronça subtilement les sourcils, signe qu’elle se creusait les méninges et fini par se souvenir plus clairement de cette fameuse soirée où tout avait basculée.

Il y avait ce mec, ce beau mec blond et musclé qui l’avait rembarrée, Piers… non Patirck ? Bref, peu importait, il l’avait repoussée et peu habituée à se faire rejeter ainsi, mais surtout à cause de la quantité phénoménale d’alcool qu’elle avait ingurgitée au paravent, elle s’était mise à pleurer. Cam ne comprenait pas pourquoi Pascal ne voulait pas de ses avances ! Peut-être y était elle allé un peu trop brusquement en le séparant de sa copine pour essayer de l’embrasser, mais quand même ! Comment refuser devant un si joli corps ? Et-et …et la fin de l’histoire, eh bien même si Camelia fronçait tellement les sourcils qu’ils formaient à présente une ligne parfaitement droite, elle n’arrivait plus à se rappeler l’histoire qu’elle avait cachée bien loin dans un coin de sa tête, comme si ça pouvait faire en sorte que cette soirée disparaisse à tout jamais. Bref, cela c’était terminé par la fin d’une longue amitié et complicité, aoutch, c’était assez douleureux.

Woah, toutes ces pensées en ce moment ? Pourquoi… HA ! HA ! Camelia avait trouvée le coupable ! Elle dévisagea son verre comme si c’était un petit enfant que l’on grondait. Cam ne savais pas ce qu’il contenait, mais c’était fort ! Oufff ! Et dans une éclaire de génie elle calla le reste de son breuvage. D’une voix très enthousiasmée elle hurla à Saphira, histoire d’essayer de parler plus fort que la musique :


« Pxtain Saph, qu’est-ce que t’as mis dans le punch ?» Elle se mit à rigoler un peu et continua « En tout cas, avec tous les mecs qu’il y a ça risque de devenir chaud ! »

Cam envoya un clin d’œil à sa coéquipière, puis se retourna en riant du côté de Brooklynn, se retrouvant presque nez à nez avec Joyce Allen, youpi ! Voici son autre meilleure amie. Allen et elle, bien qu’elle n’échangeait pas grand mots, vivait une histoire d’amour passionnée et horriblement profonde. Cette fille la détestait, en vrai elle semblait plus ou moins détester tout le monde, dommage. Camelia lui rendait la adroitement la pareil. L’adolescente avait peut-être une besoin flagrant de popularité, mais les commentaires gratuits à la Joyce Allen, elle détestait. Cette fille semblait vouloir mettre son nez un peu partout et faire régner le chaos derrière elle, de plus elle en semblait fière! Waouuhh, Bravo! Aimerais-tu une médaille Allen? Cam roula très peu subtilement les yeux, et répondit bien franchement à son ''amie''.


« Joyyyceeee! Moi aussi je suis contente de te voir!» Un peu plus et la Figgins lui sautait faussement au coup! Il y avait des limites à tout non? Bref, Camelia repris un ton faussement amical et répondit un peu lassement à cette fouteuse de trouble. «Tu sais Joyce» Elle s’accota sur l’épaule de l’adolescente comme le ferait une bonne amie qui souhaite lui expliquer la vie. « On a peut-être conservée un Quiche comme reine, mais ce n’est surtout pas ce qui me fait peur! Qu’elle règne en paix sur ceux qui se laisserons marcher sur les pieds, mais moi je ne m’y plierais pas.» Cam baissa les yeux vers les pieds de Joyce et déclara : « Bien sur, je n’ai pas les pieds aussi grand que toi, j’avoue que les tiens sont assez difficile à éviter!»

Camelia éclata de rire et colla un beau gros smack sur la joue basanée de sa comparse. Sérieusement, quelqu’un aurait-il la gentillesse de me dire ce qu’il pouvais bien y avoir dans ce punch!?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 EmptyMar 17 Mai - 9:46

    « Surpriiise ! J’avais peur qu’avec tous ces beaux mecs non prévus, nos belles cheerios manqueraient de rafraîchissements ! »

Un petit éclat de rire accueillit son entrée, une chose était sûre, Isaac ne manquait pas d’entrain et de panache. Il allait être servi ce soir. La fête battait son plein et elle n’était pas certaine d’avoir encore croisé la moitié des invités. Mais chacun à sa manière et dans son coin semblait s’amuser et c’était tout ce qu’il lui importait.
    -Allez entre ! Juste par curiosité, c’est Cam qui t’en a parlé ?

Et puis, parce qu’elle avait bu un verre de trop et parce qu’elle avait fini par accepter la présence de la moitié du lycée dans la maison familiale des Harper, elle s’était décidée à le charrier…
    -Par contre elle ne t’a pas dit ? Ce soir c’est soirée Cherrios, tous les sportifs doivent porter une tenue de cherrios ! Histoire pour nous de nous venger un peu de ce que vous nous faites subir à longueur d’année !

Le coin de ses lèvres s’étaient fait tremblotant alors qu’elle essayait de contenir l’éclat de rire qui risquait à tout instant de la secouer. Mais il fallait voir sa tête, lui laisser à penser que c’était peut-être vrai était finalement bien plus drôle que si ca l’avait vraiment été.
    -Bha ! T’inquiète pas, j’ai toujours plusieurs tenues de rechange de toute façon ! Viens… je vais te prêter la mienne…

Un petit coup de tête en direction de la maison pour l’inviter à la suivre et elle poussait la porte pour qu’il puisse entrer. Elle le laissa contempler la scène qui se déroulait sous ses yeux avant de lui dire…
    -Désolée s’était trop tentant ! Et tu aurais du voir ta tête !

Elle éclata pour de bon de rire cette fois en le poussant de l’épaule pour lui faire partager la plaisanterie. La moquerie n’était pas méchante et il aurait largement de quoi se venger durant la soirée car évidemment à part le masque conseillé, personne n’avait eu à se déguiser…
    -Eclates-toi ! On se retrouve plus tard, des jeux ont été annoncés ! Je crois que je n’y manquerai pas et tu n’as pas intérêt à y couper…

Lui dit-elle avant de s’esquiver…

**

    -Elissa ! Je suis contente que tu sois venue c’est un peu la folie ce soir… Désolée pour l’adresse j’avoue que j’avais complètement zappé !

Saphira venait de passer en mode mitraillette. Elle avait appelé Lewis qui ne devrait plus tarder et il fallait avouer qu’elle avait hâte de le voir arriver. Certains étaient déjà bien éméchés mais l’alcool commençait sérieusement à manquer et au vu des invités elle avait peur que ca tourne en baston générale s’il ne finissait pas à arriver avec de nouvelles munitions pour apaiser les tensions et surtout les humeurs...
    -Je m’étais imaginée quelque chose de plus tranquille, mais fais comme chez toi. Tu trouveras des cheerios un peu partout, et des sportifs… probablement au bar, c’est-à-dire à la cuisine !

Lui dit-elle avec un clin d’œil. C’était de l’ironie. Le cliché pur et simple. Même si ce soir, il fallait l’avouer, les sportifs avaient l’air de bien mieux gérer l’alcool et les tensions que leurs compagnes féminines.
    -Je te laisse, je vais tenter de voir où en est le ravitaillement ! Amuse-toi !

Lui dit-elle avec un sourire avant de se diriger à nouveau vers la porte…

**

[HRP : Lewis ! Egoiste même pas tu le présentes aux (c'est-à-dire moi) copines ton ainés *snif* pfffff]

La soirée était déjà bien entamée et elle avait déjà bien abusée de l’alcool. Chose qui ne lui était pas du tout coutumier, pour ne pas dire que s’était quelque chose de totalement singulier. Mais il fallait dire qu’elle s’amusait, qu’elle était bien plus d’étendue qu’elle ne le devrait et que, ça avait eu aussi ses bons côtés… Aussi lorsqu’elle croisa le regard de l’être tant attendu, se précipita-t-elle simplement dans ses bras en groopie qu’elle était.
    -Ho bon sang ! Tu es… tu es génialissime ! Fantasmagorique ! Tu es… mon preux chevalier ! Tu es mon d’Artagnan à moi ! Te manques plus que le chapeau à plume, la cape et l’épée…

Lui dit-elle avec humour sans parvenir tout à fait à le lâcher, alors qu’il lui montrait ce qu’il avait apporté. Ca lui faisait un bien fou de le voir et elle savait, une fois de plus lui en devoir une. Ce type était décidemment un cœur sur patte.
    -… et apparemment tu n’as pas lésiné sur les préservatifs ! Tu as trouvé une pharmacie de garde ?

Lui demanda-t-elle en haussant un sourcil fasse à ce que sortait les invités visiblement assoiffé du sac qu’il avait apporté. Saphira était pourtant sûre à 99,8% que ce n’était pas le cas et que donc le lot qu’il venait d’apporter ne faisait parti que de son stock personnel…
    -Je ne veux même pas savoir ce que tu comptais faire de tout ça ! Pervers va !

Lui dit-elle avec humour, avec un petit regard coquin. Elle connaissait l’addiction au sexe de son ami qu’elle trouvait plutôt amusante pour le coup. L’homme aux mille femmes, l’artiste déluré, légèrement en marge du lycée et pourtant encore si imprégné…
    -J’aurais peut-être du te céder finalement !

Poursuivit-elle avec ironie alors qu’il savait très bien qu’elle n’avait jamais encore goûté au pêché de la luxure. Tout comme il s’avait qu’elle l’adorait, tel qu’il était, son ami privilégié. Son professeur préféré. Celui qui avait réalisé un de ses rêves et sur qui, comme il venait une nouvelle fois de le prouver, elle pouvait compter… Tout deux savait que si elle avait accepté ses avances comme il l’avait escompté, elle n’aurait jamais obtenu son respect.
    -Rassure-moi ? Ce n’sont pas des King Size ! Sinon tu risques de devoir également faire un cours d’acceptation de soi ce soir…

S’était de la pure provocation, évidemment, avant qu’elle ne le laisse s’amuser. Mais elle avait encore une, non deux choses à lui demander. Ce qu’elle fit alors qu’il s’éloignait.
    -Lewis ! N’oublie pas de me dire combien je te dois et… un jeu du je bois/je ne bois pas est organisée j’y suis conviée tu m’accompagnerais ? A moins que tu ne préfères un match de foot ! J’ai quelque explication a donné et recevoir de Joyce, à propos de l’ambiance qu’elle a mise en début de soirée et sur la robe qu’elle semble m’avoir… empruntée ! J’ai besoin d’arrières si le cœur t’en dit à moins que tu ne préfères m’affronter et faire parti de son équipe auquel cas je me ferais un plaisir de t’écrabouiller ?

Finit-elle le sourire aux lèvres pour lui faire comprendre que malgré l’alcool qu’elle avait ingurgité et qui lui tournait sérieusement la tête, elle plaisantait…
    -Lewis !

Le rappela-t-elle une nouvelle fois lorsqu’il commença à s’éloigner…
    -Merci !

Lui dit-elle dans un nouveau sourire après quelques secondes de silence et un regard tendre…

**

    « Pxtain Saph, qu’est-ce que t’as mis dans le punch ?»[/b] Elle se mit à rigoler un peu et continua [b]« En tout cas, avec tous les mecs qu’il y a ça risque de devenir chaud ! »

    -Ha bha justement je comptais te poser la question ! C’est pas toi qui l’a fait ?

Car du cocktail qu’elle avait préparé pour ses collègues il y avait bel lurette qu’il ne restait plus rien ! Elle ne savait même pas où on avait trouvé autant de saladier. Quant au mélange, elle n’était pas certaine de vouloir savoir ce qu’il contenait… Mais elle avait au moins raison sur un point, avec autant de mec et l’alcool qui coulait à flot, elle n’osait même pas imaginer ce qu’elle retrouverait de sa maison au petit matin…
C’est alors que la belle s’éloigna pour retrouver une autre cherrios une cherrios qui lui devait une sacré explication et à laquelle elle lança !
    -Joyce ! Match de foot ! Toi contre moi ! Tu montes ton équipe je monte la mienne ? 4 membres en tout ca te va ?

Un petit sourire aux lèvres et finalement elle reprenait un verre.

*A la guerre comme à la guerre !*

Songea-t-elle…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN   06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. [Harper]Soirée entre Cherrios?: SUJET COMMUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-