Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn  Empty
MessageSujet: 06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn    06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn  EmptyDim 24 Avr - 19:38


Parfois, on se demande ce qui à pu amener le jeune Sevan Carter à se lever de son lit ce matin la. Tout le monde le savait, il était le genre de garçon qui, malgré le fait qu'il soit très gentil et tout ce qu'il y a de plus honnête, n'était pas très apprécié. Bon d'accord, il avait quand même des amis, et plus particulièrement les membres de la même chorale que lui, à savoir les New Directions. Mais avec les autres adolescents, ses relations ne sont pas très fraternelles. De plus, il était l'une des victimes préférées des footballeurs et des cheerleaders, ce qui ne l'aidait pas à s'intégrer parmi les autres. Alors dès qu'il se levait pour aller au lycée, il savait très bien ce qui l'attendait : une journée horrible, et donc il est sur de ne pas ressortir indemne. Au cas où vous vous le demandiez, non, Sevan n'est pas forcement quelqu'un de pessimiste. Mais c'est vrai qu'après ce qu'il vit tous les jours, il ne cherche même plus à se demander si oui ou non, sa journée serait bien et tranquille. Alors quand il se leva se matin la, il se dirigea directement vers la table de la cuisine, histoire de prendre son petit déjeuner en compagnie de son petit frère. D'ailleurs, cette petite demie heure était surement la plus intéressante et la plus appréciée du jeune homme dans sa journée. Voir son frère était quelque chose qui l'apaisait, une sorte de pause dans sa vie de jeune choriste persécuté. Enfin bref, après s'être préparé, il se dépêcha de prendre une douche, s'habiller, prendre son sac, et rejoindre le lycée. En regardant son téléphone, il se rendit compte qu'il était en retard, mais bien qu'il n'aime pas le lycée, il ne voulait pas se faire réprimander. Il n'était qu'a quelques mètres du lycée, et se rendit compte qu'a l'entrée de l'établissement, se trouvait le groupe de cherrios, parlant entre elle. Ne voulant pas être la victime de leur pic de bon matin, il décida de faire marche arrière. Mais bien sur, c'était sans compter sur les footballeurs. Sevan venait de se retourner pour effectivement se heurter à un membre de l'équipe des Titans.

'' - Oh, mon loser préféré... ça faisait longtemps ! ''

Sevan n'osa même pas relever la tête, car il avait très bien reconnu la voix de son interlocuteur... C'était le même que d'habitude, un brun aux grands yeux verts, et qui bien sur avait une masse musculaire comparable à celui d'un gorille. Mais Sevan eu quand même un réflexe, histoire de savoir ce qu'allait être sa sentence. Quand il ne vit aucun slushie dans la main de son bourreau, il savait. Bientôt, il se retrouverais dans la poubelle. Il releva enfin la tête, et vit que le footballeur en question n'était pas seul, mais qu'il y avait cinq membres de l'équipe qui était la pour deux raisons : L'aider, et profiter de l'humiliation qu'il allait subir.

'' - si on considère que vendredi dernier, c'était il y a longtemps... ''

'' - Oh oui, c'était une éternité pour moi ! ''

les footballeurs se mirent à rire en cœur, et encerclèrent Sevan. Celui ci posa alors son sac à terre, et attendit que l'on ne le prennent pour le jeter.

'' - Allez les mecs, c'est parti ! Carter doit retourner chez lui ! ''

C'est alors que l'un des footballeurs lui attrapa les jambes, le faisant basculer en arrière, attrapé par un autre footballeur qui le fit décoller du sol. Il ferma alors les yeux, en attendant de sentir son corps heurter les détritus. Il lança alors un compte à rebours dans sa tête, pour ne pas trop penser aux élèves qui regardaient surement la scène sans réagir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn  Empty
MessageSujet: Re: 06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn    06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn  EmptyVen 29 Avr - 0:24

A 6h00 du matin pétantes, le réveil de Glenn retentit, réveillant le jeune homme en sursaut tant son sommeil était profond. Il resta quelques instants sans bouger à fixer le plafond avant de se décider à se lever. Avant d'entrer dans sa salle de bain, le blond regarda par la fenêtre, histoire de s'enquérir du temps. Voyant le ciel couvert, le garçon se décida pour une tenue glamour et confortable (enfin, confortable dans le monde de Glenn ne voulait pas dire la même chose dans le monde réel).

Il pénétra dans la salle de bain où il prit son temps pour se détendre avant de commencer sa journée de fou. Une heure plus tard, c'est un Glenn entouré de vapeurs qui sortit de la salle d'eau. Il était vêtu d'une longue tunique bleu marine, serré à la taille par une large ceinture blanche, avec un slim noir et des bottes en caoutchouc Vivienne Westwood blanche à nœud noir. Il alla ensuite à sa coiffeuse où il passa une quarantaine minutes à se coiffer et se pouponner. Une fois satisfait de son apparence, il sourit à la psyché avant de s'apercevoir qu'il était en retard !

Dégringolant les marches à tout vitesse, il passa dans la cuisine en un éclair, saisit une pomme, embrassa très vite sa famille puis enfila son trench Chanel blanc et saisit son Burburry au vol avant de se précipiter vers l'arrêt de bus en se jurant de s'acheter une voiture. Il arriva juste à temps et s'empressa de grimper dedans, salua la conductrice au passage. Glenn s'installa sur une banquette du milieu, près de la fenêtre, puis il sortit un livre et son Ipod et s'enferma dans sa bulle.

Lorsque le bus s'arrêta sur le parking, il attendit que tout le monde descende avant de les suivre en faisant attention au potentiels catapulteurs ou autres. Son Ipod toujours sur les oreilles, le garçon enfila ses Ray Ban mouche puis s'avança d'un pas rapide vers l'antichambre de l'Enfer, la tête haute et le regard déterminé, sans faire attention à son entourage. Alors qu'il arrivait près des poubelles, un footballeur le bouscula. Au lieu de s'énerver contre le jeune fashionista, comme on aurait pu s'y attendre, il se contenta de lui jeter un regard noir avant de se précipiter en riant vers une poubelle où un certain nombre de ses acolytes se trouvaient.

Intrigué par cet amoncellement de footballeurs, Glenn s'approcha et leva les yeux au ciel en voyant ce qui retenait l'attention de cet bande d'huître. Un jeune homme à l'air timide, bien que plus grand que le blond et plus musclé, se tenait au milieu d'eux et un grand gaillard brun lui parlait, pour la plus grande joie de ces coéquipiers. S'approchant encore, le garçon entendit le chef de meute dire à sa victime qu'elle lui avait manqué pendant le weekend. Il déclara ensuite le début des réjouissantes et, aidé de ses camarades, commença à soulever le brun dans le but évident de le mettre dans la poubelle.

Glenn avait déjà entendu parler de cette pratique mais n'en avait jusqu'à présent jamais été témoin et ne l'avait jamais expérimenté (à croire que les gens avait peur de lui après avoir vu sa réaction lorsqu'il avait été slusher pour la première fois. Ou peut-être était-ce à cause de la dispute mémorable qui l'avait opposé à certaines cheerios et au cours de laquelle il avait rendu coup pour coup). Quoiqu'il en soit, c'était la première fois qu'il voyait cela et il sentit la colère monter en lui, exacerbée par le manque de réaction des gens qui passaient et qui faisaient semblant de ne rien voir quand ils ne riaient pas ouvertement. Puisqu'il était évident que personne ne se déciderait à agir, Glenn passa à l'action.

Avec calme, il rangea son Ipod puis entra dans le cercle que formait les sportifs en se faufilant un passage entre les corps massifs. Avec grâce, il s'approcha du garçon brun qui avait fermé ses yeux, saisit doucement les bras qui lui retenaient les jambes, comme pour chasser un insecte agaçant. Sous la surprise, le footballeur (suivit par ses clones) lâcha le jeune homme et regarda l'étrange blondinet qui osait interrompre son divertissement. Le blondinet en question retira ses lunettes, dévoilant son regard d'argent glacial puis il saisit le bras de la victime et le plaça derrière lui avant de sourire froidement au poulpe devant lui.

-Pardonnez cette intrusion quelque peu cavalière mais, et bien que cela me chagrine de devoir interrompre de si belles retrouvailles, je dois absolument m'entretenir avec le jeune homme que vous portiez avec tant de déférence. Sachez que j'en suis absolument navré, nous sommes attendus autre part. Sur ce, je vous souhaite une bien bonne journée gentlemen.

Profitant de la confusion des sportifs -confusion causée à la fois par l'intervention inhabituelle et par le petit speech du blond, qu'ils essayait certainement de déchiffrer au vu de l'expression de leur visage- Glenn prit la main du brun, qui avait ouvert les yeux et le regardait, visiblement aussi estomaqué que ses bourreaux, et l'entraîna hors de vue de ceux-ci au moment même où la cloche se mit à sonner, signifiant aux deux jeunes hommes qu'il était trop tard pour aller en cours. Glenn lâcha ensuite la main du brun se tourna ensuite vers lui en souriant chaleureusement.

-Tu vas bien ? Ils ne t'ont pas trop malmené ? As-tu reçu des coups ? Souhaites-tu que je t'emmène à l'infirmerie ? Oh, j'ai oublié de me présenter, je suis Glenn. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn  Empty
MessageSujet: Re: 06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn    06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn  EmptySam 14 Mai - 20:33


Cinq… Quatre… Trois… Deux… Un… Zéro… euh… Zéro ? Pourquoi Sevan n’avait-il pas encore heurter les détritus de la benne à ordures ? Sevan fit alors preuve de beaucoup de courage, à savoir : ouvrir les yeux. Et c’est avec stupéfaction qu’il se rendit compte qu’il avait les pieds au sol. Mais comment ça se faisait ? D’habitude, il n’avait même pas le temps de fermer les yeux qu’il se retrouvait déjà en contact avec les ordures en vrac. Entre les sacs qui fuient, et les choses très dégouttantes que mettent les adolescents sans faire attention, la poubelle était vraiment un cocktail d’horreur. Surtout que, et ça seul les victimes pouvaient en témoigner, l’odeur qui restait sur les vêtements était quasiment impossible à retirer. Du moins, sans passer par la case machine à laver, et ça, seule sa maman savait s’en servir… En admettant qu’il ai une tenue de rechange… Que fait il des habits sales et puant ? Soit il les gardaient avec lui jusqu’à la fin de la journée dans son sac, mais traînant avec lui une odeur, soit il les jetait, mais c’était de l’argent perdu… N’aimant pas gâcher, il gardait ses vêtements dans son sac en bandoulières, ayant alors la honte et les moqueries toute la journée.

Bref, les jets dans la poubelles n’était pas une chose que Sevan appréciait, et préférait même recevoir un slushie en pleine face plutôt que de retourner dans cet endroit. Par contre, après avoir vu que l’un des footballeurs avait lâché ses pieds, l’autre n’hésita pas à faire pareil, lâchant alors ses bras. Dans un mouvement de surprise et de recul, il tomba à terre. C’est donc les fesses au col qu’il suivit le reste de la scène. Une jeune homme blond était venu à son secours apparemment. Il ne le connaissait pas, et ça, il en était sur. Si il l’avait déjà croiser, il s’en serait sûrement rappelé. Non mais franchement, un homme blond, avec des lunettes mouches, et des fringues aussi voyantes, ce n’était pas tous les jours ! En tout cas, il fixait ce jeune homme, tel un envoyé de dieu. Un ange tombé du ciel ? Il ne savait pas, mais en tout cas il lui en devait une. Son discourt était quelque peu… étrange… à la limite du chevaleresque. Et à en croire les visages des footballeurs qui étaient présents autour de lui, il n’y avait pas que lui étant choqué par la tournure de ses phrases.

Mais d’un coté, c’était un avantage pour Sevan, qui bien sur s’était relevé depuis tout a l’heure. Le jeune blond leur dit qu’il devait s’entretenir avec Sevan, ce qui lui laissait une échappatoire. Le jeune frisé était totalement décontenancé, et lorsque son sauveur lui prit la main pour l’emmener plus loin, il se laissa faire, toujours sous le choc. Une fois hors du champ de vision des gorilles qu’était les Titans, la cloche venait de retentir. Ça y est, en plus d’avoir eu un début de journée difficile, il avait en plus un cours en moins dans sa journée. Mais d’un autre coté, ça lui permettrait de se remettre de ses émotions, et de retourner aux cotés de ses camarades comme si de rien était. L’homme en question lui fit un grand sourire, lui demandant si Sevan allait bien, si il n’avait pas été maltraiter, ou même si il avait besoin d’aller à l’infirmerie. Après avoir touché l’ensemble de son corps en recherche de bleus, il finit par répondre doucement.

‘’ - Je… Oui, ça va… Enfin… Ils… Ils ne m’ont rien fait… Hum… Du moins, pas encore… ‘’

Son sauveur se présenta sous le nom de Glenn. Sevan finit alors par lui tendre la main, et se présenter lui-même.

‘’ - Enchanté… moi c’est Sevan… Je… Merci… Sans toi, je serais déjà dans la poubelle à l’heure qu’il est… Mais… Pourquoi as-tu fais ça… Maintenant ils vont t’avoir comme cible… Non pas que je ne sois pas heureux de ton geste, loin de la… ‘’

D’un naturel complètement timide et introverti, Sevan se mit alors à rougir, se demandant si son interlocuteur n’avait pas mal prit ses paroles.

‘’ - En tout cas, je t’en dois une… ‘’
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn  Empty
MessageSujet: Re: 06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn    06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. L'arrivée d'un saint . PV Glenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-