Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. les damoiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptySam 30 Avr - 12:48

Alex Donovan && Kurt H.


everything i do
bryan adams_

.


Ces derniers jours furent terriblement éprouvants pour le jeune Kurt. Oui, il s'agissait bien là du mariage de James Sheffield et de Logan Quincy, mais avec tout ce qui reposait sur ses frêles épaules, il aurait presque pensé qu'il s'agissait ici de son propre mariage. En effet, on lui avait confié le rôle de damoiseau d'honneur, ce qui, en soit, n'était pas extrèmement compliqué. Pourtant, James avait insisté pour qu'il s'occupe en personne, de tout ce qui touchait à la décoration. Autrement dit : des couleurs, de l'organisation de la salle qu'ils avaient choisis, de l'endroit où l'échange des alliances se ferait... Autant dire que ça n'était pas une mince affaire. Si quelque chose n'était pas parfait, et placé au centimètre près, Kurt s'en serait voulu jusqu'à la fin de ses jours, persuadé qu'il aurait détruit le mariage -et par conséquent la vie- du couple phare du moment. C'est pourquoi depuis une semaine, le jeune homme n'avait dormi que deux heures par nuit, vérifiant encore et encore chaque détail qui pourrait pêcher lors du mariage.

En acceptant ce projet, il avait alors repensé à celui de ses parents, qu'il avait organisé de long, en large et en travers, l'année passée. Et étrangement, il n'avait pas gardé cet horrible souvenir d'un stresse sans pareil... Peut-être n'en avait-il pas eu, et pour cause, il ne s'agissait pas d'un pompeux mariage entre son professeur de mathématiques et Mr. Logan Quincy, gigantesque star du rock. C'était plutôt un petit mariage, rassemblant famille et amis des mariés, où Kurt connaissait quasiment chacun des invités. D'autant plus que cette fois-ci, il y avait un regard qui l'importait plus que tous les autres. Il ne se l'avouait pas, mais il voulait à tous prix impressionner une personne, celui qu'il portait dans son coeur plus que personne au monde en ce moment : Mr. Alex Donovan, qui depuis peu était devenu plus qu'un ami... Kurt et Alex avaient été désignés damoiseaux d'honneur pour l'union des deux hommes. Rien ne les liaient, lorsque l'annonce fut faite, ils ne se connaissaient même pas. Et pourtant, en l'espace de cinq semaines, les deux jeunes hommes étaient un couple déjà uni et amoureux...

La cérémonie venait de se terminer, et les invités avaient été conviés à rejoindre la salle où le vin d'honneur serait offert. Mais Kurt voulait s'assurer, une toute dernière fois, que sa décoration serait parfaite. Il avait été féliciter les nouveaux époux, et glissé un « je reviens » à l'oreille d'Alex, avant de se rendre dans la grande salle où le repas se déroulerait. Kurt était alors seul, dans cette immense salle, décorée comme il l'avait exigé, à la brindille près. Il déambulait, dans son costume en satin gris anthracite, entre chacune des tables, vérifiant que rien de manquait. Il replaçait de temps à autres une serviette de travers ou un verre, trop à l'écart à son goût. Si l'on cherchait la perfection, il fallait la suivre jusqu'au bout... Kurt était alors sur le point de quitter la salle, au moment où le disc jokey entra. Ils se saluèrent poliment, et le jeune homme commença à passer quelques morceaux, visiblement afin de faire des réglages. C'est lorsque ce dernier passa une fameuse chanson de Bryan Adams. Un sourire aux lèvres, Kurt suivit les paroles avec le chanteur.

Look into my eyes - you will see
What you mean to me
Search your heart - search your soul
And when you find me there you'll search no more
Don't tell me it's not worth tryin' for
You can't tell me it's not worth dyin' for
You know it's true
Everything I do - I do it for you
Look into your heart - you will find
There's nothin' there to hide
Take me as I am - take my life
I would give it all - I would sacrifice
Don't tell me it's not worth fightin' for
I can't help it - there's nothin' I want more
You know it's true
Everything I do - I do it for you
There's no love - like your love
And no other - could give more love
There's nowhere - unless you're there
All the time - all the way
Oh you can't tell me it's not worth tryin' for
I can't help it - there's nothin' I want more
I would fight for you - I'd lie for you
Walk the wire for you - ya I'd die for you
You know it's true
Everything I do - I do it for you


Dernière édition par Kurt Hummel le Sam 21 Mai - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptyMar 3 Mai - 16:14

    Alex suivit du regard Kurt qui se dirigea vers la grande salle, après lui avoir fait part du fait qu'il s'éclipsait. Il devina de suite qu'il voulait encore vérifier tous les détails avant que tout le monde ne rentre. Il savait qu'il avait pris son rôle de damoiseau très a cœur, même si lui également, Kurt avait un souci du détail presque maladif et il se doutais qu'il le prendrait très mal si quelque chose ne se passait pas comme prévu. Il pris donc la décision de suivre son copain (Oui maintenant que c'était officiel il aimait l'appeler comme ça) dans la pièce principale.

    Il tomba en plein pendant son interprétation de Every thing I do, et sourit rien qu'en entendant sa voix mélodieuse qui envahissait toute la salle. Alex se dit qu'il avait sans doute besoin de relâcher la pression avant que tout le monde n'entre et admire leur œuvre. Enfin plutôt l'œuvre de Kurt vu qu'il avait passé beaucoup plus d'heures que tout le monde sur les préparatifs. Quand la chanson se termina, Alex applaudit gentiment la prestation de Kurt, révélant sa présence par la même occasion. Il saisit une rose qui composait une décoration florale dans un grand vase orné et s'approcha de Kurt, l'enlaçant par derrière avant de déposer la rose -dont il avait préalablement coupé la tige- dans une poche de la veste de Kurt, et un baiser sur sa joue.

    - C'est parfait. Tout est parfait. Les invités vont être ravis tu verras.

    Et il n'en doutais pas une seconde. Rien n'aurait pu venir troubler la liesse générale après la magnifique cérémonie qui s'était déroulée. Tout le monde détait aux anges, lui y compris. Etre sur l'autel avec les mariés, et avec Kurt aussi, il s'y était presque vu lui même dans plusieurs années mais ne pressons rien. Ils avaient encore le temps tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptyMer 4 Mai - 20:04

    Kurt s'était laissé emporter dans la musique, élevant petit à petit la voix, comme s'il était face à un public, dans le grand auditorium, la pièce plongée dans l'obscurité... Il se revoyait devant son public des Sectionnals, et la foule en délire lorsqu'ils terminèrent leur performance. Cette chanson, qui n'avait alors rien à voir avec celle qu'il avait chanté lors de la compétition, l'avait replongé dans cet univers qu'il aimait tant. Il savait que c'était là où se trouvait sa voie, c'était exactement ce qu'il souhaitait faire, tout au long de sa vie... Broadway, les projecteurs, les costumes, les paillettes. Une vie de star, haute en couleurs, pleine de rebondissements, accompagnée de hurlements, d'acclamations... Les dernières notes de la mélodie résonnèrent dans la grande salle de réception, et des applaudissements se firent entendre. Plongé dans ses pensées, Kurt fermait les yeux, et s'imaginait dans cet univers qu'il s'appropriait déjà. Ca ne fut qu'au bout de quelques secondes qu'il réalisa qu'il ne s'agissait pas de son imagination. Il y avait réellement quelqu'un qui l'applaudissait, derrière lui. Kurt tourna alors simplement la tête vers la droite. Il ne voulait se retourner complètement ; il savait parfaitement qui était venu l'écouter et lui parler, alors que derrière la porte, la fête commençait déjà à battre son plein. Il l'avait pourtant bien prévenu qu'il revenait, mais il fallait croire qu'ils avaient du mal à se séparer plus de quelques minutes, depuis que leur relation amicale s'était transformée en une relation sentimentale.

    Kurt sentit qu'il se rapprochait. Un sourire se dessina sur son visage. Alex était alors juste derrière lui, et l'enlaça tendrement. Kurt posa ses mains sur celles de son petit ami. Les lèvres suaves d'Alex se déposèrent doucement sur sa joue. C'était fou à quel point il était bien avec lui. Tout devenait facile, et évident. Heureusement qu'il avait été là pour lui et pour le soutenir durant cette dernière semaine de préparation pour le mariage, il n'aurait jamais pu survivre sans son sourire et les petits mots réconfortants qu'il savait toujours trouvé avec brio. Et encore une fois, Alex glissa quelques phrases à l'oreille de Kurt. Il avait un don pour calmer les nerfs de ce dernier, qui étaient relativement tendus ces derniers temps.

      « C'est parfait. Tout est parfait. Les invités vont être ravis tu verras. » lui souffla-t-il dans le creux de l'oeille.

    Il avait l'air si calme et certain de ses propos, que Kurt ne pouvait que lui faire confiance. Il avait réellement envie que cette journée soit parfaite, autant aux yeux de James et Logan, qu'à ceux de tout le monde présent ici aujourd'hui. C'était tellement important pour lui, si ce qu'il avait créé pour ce grand jour était aimé, il serait fier de lui, il verrait ça comme une réussite. Il avait déjà conquit les mariés avec cette décoration, mais il attendait encore la réaction des nombreux invités.

    Kurt laissa échapper un long soupire d'angoisse. Un parmi tant d'autres. Il serra intensément les mains d'Alex, comme s'il ne souhaitait pas le lâcher. Il aurait voulu rester ainsi de longues heures durant. Mais pourtant, il relâcha l'étreinte doucement, tout en gardant sa main droite captive, il fit un pas en avant, puis se retourna, et se positionna enfin en face de lui. Il baissa la tête pour remarquer la rose rouge qu'il lui avait laissé dans la poche de sa veste. Il ne put s'empêcher de retrouver le sourire en admirant la beauté de cette fleur, signe de l'amour ardent qu'ils partageaient. Il leva les yeux de nouveau, et admira son bien-aimé.

      « T'étais où pendant tout ce temps ? » l'interrogea-t-il en plaisantant. « Je ne pourrais jamais te remercier suffisamment. T'as été génial avec moi cette semaine. Je pense que... j'aurais pas tenu le coup sans toi. »

    Kurt gardait son humour, mais pensait chacun des mots qu'il venait de prononcer. Il se rendait compte à quel point il était chanceux d'être à présent avec Alex. C'était la plus belle chose qui pouvait lui arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptyVen 13 Mai - 15:17

Alex passa le revers de la main sur la joue de Kurt, doucement, délicatement, comme un caresse une chose fragile et précieuse. Ses yeux bruns pétillaient de bonheur et il avaichait toujours un petit sourire du coin des lèvres. Il ne voulait pas lâcher Kurt non plus, pas maintenant en tout cas. Il voulait savourer leur petit moment d'intimité avant la reprise des festivités, seuls au beau milieu de la salle de réception. Il aurait pu rester ainsi des heures durant, a admirer la flamme dans le regard de son être aimé, mais hélas ça ne pouvait être possible.

« Je suis là pour ça tu sais. Là pour toi, aussi. »

Instinctivement, il pointa son doigt sur la poitrine de Kurt, à l'emplacement du cœur. D'un même geste il replaça correctement le col, et la veste de son bien-aimé de manière a ce qu'il soit parfait. Il était assez pointilleux sur ce genre de choses, c'était devenu une habitude, bien s'habiller, bien se coiffer, pour lui c'était élémentaire. Et surtout, il voulait que Kurt soit le plus a son avantage possible, pour que personne ne puisse le critiquer de quelque manière que ce soit. Alex trouva le costume de Kurtounet très élégant d'ailleurs, et loin des tenues assez excentriques qu'il met parfois.

Le Disc Jockey mit ensuite en route une des musiques qui accompagnerait la réception pour voir si tout allait bien avec les pistes et le raccord avec les enceintes disposés dans la pièce. La Valse des Fleurs de Tchaikovski résonna alors dans la salle. C'était à la fois romantique et délicat, puissant et émouvant... comme eux deux en somme.

Alex adorait cette chanson, ça lui faisait penser au dessin animé Fantasia, qu'il adorait quand il était petit, et aussi parce que la musique classique le touchait en général. Tous les instruments qui jouent ensemble, sans autre artifice, c'est ça être un artiste. Entrainé par la mélodie, il prit la main de Kurt et le fit tourner sur lui même, puis s'inclina élégamment. Il se mit en position et interrogea son aimé du regard d'un air espiègle.

« Tu m'accordes cette danse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptyDim 15 Mai - 19:35

    Tout, à cet instant, était parfait aux yeux de Kurt. Il semblait que la main d'Alex, lui caressant délicatement la joue, faisait s'évanouir tout le stress et le trouble de Kurt, qui s'était entassé depuis plusieurs jours. Sa présence était comme magique, elle était apaisante et rassurante. Jamais il n'aurait pu penser être aussi heureux grâce à une seule et unique personne. Alors c'était donc ça l'amour ? La simplicité à l'état pur, mêlée à de la joie intense... Kurt laissa échapper un léger soupire de soulagement, réalisant qu'enfin, lui aussi avait trouvé la personne parfaite pour lui. Leur relation était peut-être très récente, mais il savait qu'elle durerait. C'était son souhait le plus cher.

      « Je suis là pour ça tu sais. Là pour toi, aussi. » répondit Alex, un charmant sourire au coin des lèvres.

    Comment ne pouvait-on pas se sentir en sécurité, lorsqu'un homme beau comme un dieu, pourvu d'un charme fou vous assurait qu'il était là pour vous ? C'était impossible. Alors Kurt dévoila un large sourire, jugeant inutile de le remercier ; il comprendrait par lui-même à quel point il était indispensable. Alex était comme un présent, probablement le plus beau qu'on pouvait lui faire... Ce dernier désigna le cœur de Kurt. Puis il s'approcha de quelques centimètres, afin de remettre son col de sa chemise blanche et sa veste correctement. L'un comme l'autre cherchaient la perfection dans tout ce qu'ils faisaient, et encore une fois, ils se complétaient.

    Subitement, Kurt se souvint qu'ils n'étaient pas seuls. Le disc jockey maniait toujours ses platines, vérifiant que tout se déroulerait à merveille. Il fallait avouer que James et Logan s'étaient vraiment entourés des personnes de confiance et de qualité pour leur mariage, entre ce garçon déjà derrière sa table de mixage, et Kurt, obsédé par le regard des autres sur le décor qu'il avait mis en place, tout devrait se dérouler dans la plus grande réussite. La Valse des Fleurs venait de démarrer, faisant résonner les premières notes si envoutante du morceau. Kurt appréciait la musique classique, il admirait ces orchestres qui faisaient preuve de tant de virtuosité et de talent, et avait souvent peine à ne pas être ému. Il estimait aussi énormément la danse classique, de par sa perfection et sa précision. C'était quelque chose qu'il gardait pour lui, il se refusait de s'exalter devant cet art en public, il avait suffisamment affaire au lynchage comme ça. Alex le fit alors tourner sur lui-même, et Kurt rit. Alex s'inclina alors devant lui, comme un aristocrate le ferait, pour lui demander de danser.

      « Tu m'accordes cette danse ? »

      « Avec plaisir. » répondit Kurt, en s'approchant de lui.

    Le jeune homme arborait toujours un charmant sourire. Cette musique lui rappelait les nombreuses vidéos de Casse-Noisette qu'il avait pu voir. Il s'imaginait, lui-même monter sur les pointes, comme les danseuses étoiles. C'était un véritable rêve que de danser avec Alex sur du Tchaïkovski.

    Ils se mirent alors à valser, tous les deux, au rythme de la musique. Kurt avait appris à danser par lui-même, dans le dos de son père, ce qui avait finit par lui servir aussi, lors de son mariage. Alex quant à lui, était très bon danseur. Il avait certainement dû prendre des cours de danse, durant son enfance bourgeoise, mais jamais Kurt n'aurait pu imaginer qu'il possédait aussi la danse dans ses talents.

      « Je suis impressionné. »


Dernière édition par Kurt Hummel le Dim 22 Mai - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptyMer 18 Mai - 14:18

    Avec cette musique, cette ambiance calme, et Kurt dans ses bras, Alex s’imaginait vraiment sur scène l’espace d’un instant, virevoltant au rythme des violons. Il était déjà allé à l’Opéra avec sa famille pour voir Casse-noisettes en Angleterre, et tous ces souvenirs rejaillissaient tel un geyser d’émotions. Ce n’était pas de la mélancolie ou du regret, mais juste de la joie. La joie de redécouvrir ces petits bonheurs qui rendent la vie agréable, et de sentir la magie de l’instant, c’était leur moment a eux.

    Alex dansait admirablement bien parce qu’il avait pris des cours de danse de salon plus jeune. C’était les seules danses dans lesquelles il se sentait à l’aise. Le reste… c’est une tout autre histoire, et il espérait que Kurt ne le vois jamais danser du Hip-Hop. Il faisait glisser ses chaussures cirées sur le parquet en bois flottant, entrainant son cavalier dans le rythme entêtant de la valse avec une élégance certaine. Il était également ravi que Kurt sache danser, et même si tous les deux ne pouvaient pas prétendre valser sur une scène a l’opéra, pour Alex s’était déjà parfait comme ça. Ils dansaient l’un pour l’autre et s’était suffisant. Alex serrait tendrement la main gauche de Kurt, en étreignant fermement sa taille de l’autre. Tout était parfait.

    « J’ai pris des cours, c’est tout à fait normal. Et puis, mon image de dandy serait faussée si je ne savais pas valser, non ? Ce serait plutôt à moi d’être impressionné. »

    Et voila c’était reparti. Alex n’acceptait jamais les compliments de Kurt, le pensant bien mieux que lui-même, mais de son côté a lui s’était la même chose, alors ils se renvoyaient la balle a chaque fois. C’était leur truc a eux, l’autre était toujours le plus méritant des deux, mais cela ne le dérangeai pas au final puisqu’ils se comprenaient et c’était l’essentiel. D’ailleurs personne ne semblait mieux comprendre Alex que Kurt, jamais il ne s’était senti à ce point proche de quelqu’un, même de sa propre famille. Il en était arrivé a un point ou Kurt était comme une partie de lui-même, et il ne pouvait rien faire d’autre que d’être avec lui.

    « Je t’aime, Kurt. »

    Il s’était arrêté soudainement, au même moment que la musique et le regardait maintenant intensément. Il pensait chaque mot qu’il prononçait, et ne pouvait pas lui mentir de toute façon, pas a ce sujet. C'était quelque chose qu'il ne disait que trop peu, il ne l'avais jamais dit a ses parents ou sa famille, et peu de ses ex-copains, mais Kurt avait comme débloquer quelque chose en lui qui lui permettait de partager ses sentiments a présent. Il s’approcha doucement et déposa délicatement un baiser sur ses lèvres, fines et rosées. Il y avait toujours cette alchimie entre eux qui faisait que chaque fois lui paraissait être comme le premier baiser. Ce frisson qui le traversait a chaque fois que leurs deux bouches entraient en contact, qui mettait tous ses sens en éveil… le gout fruité mêlé a l’odeur raffinée de Kurt, la vue de son petit minois souriant, puis entendre sa voix aiguë tellement craquante, suffisait a faire le bonheur d’Alex.

    Ils étaient là au milieu de la salle, se regardant tels deux statues grecques éperdument amoureuses, sans un seul mouvement superflu, seulement quelques battements de cils et de regards tendres. Et c’est à ce moment magique que les invités se décidèrent finalement à pousser les portes pour entrer. Le silence laissa sa place aux rumeurs de la foule, et c’est comme si le charme était rompu. Les deux garçons se séparèrent, mais il restait sur leur visage un sourire béat, le genre de sourire qui ne vous quitte pas et qui est tellement significatif.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptyDim 22 Mai - 22:44

    Kurt osait à peine quitter Alex du regard, préférant se délecter de ses yeux profondément marron. Un sourire aux lèvres, les doigts entrelacés dans ceux d'Alex, une folle envie de poser ses lèvres sur celles de son bien-aimé, rien n'aurait pu être plus parfait. Même la salle dans laquelle ils se trouvaient était magnifique, sans parler de la musique, qui les bercait au gré de ses violons... Le temps leur manquait, malheureusement, et bientôt le reste des convives rejoindrait cette grande salle des fêtes, les plongeant alors dans une masse humaine. Ils pouvaient même entendre les rires et les bavardages des invités, dans la salle adjacente, et les membres du personnels qui avaient été engagés pour la journée, pour faire le service, commençaient à batifoller dans les couloirs.

      « J’ai pris des cours, c’est tout à fait normal. Et puis, mon image de dandy serait faussée si je ne savais pas valser, non ? Ce serait plutôt à moi d’être impressionné. »

    Kurt rit timidement, face à ce compliment quelque peu masqué par les soin de son cher et tendre. Il fit pression sur la main du garçon, qui signifiait tout et rien à la fois. Alex le prendrait bien comme il le souhaiterait. Puis, il se mit à rire plus franchement, et lui répondit :

      « J'oublie souvent que ton côté "dandy" te fait user de la fausse modestie. Et je dois dire que ça ne te va pas très bien au teint. »

    Kurt préférait répondre par la plaisanterie, plutôt que de répondre que la valse était innée chez lui, comme il l'aurait fait en temps normal. Il était rarement complimenté ou félicité pour ce qu'il entrepenait, et ça lui faisait plaisir de temps à autres, de sentir qu'il ne faisait pas ces choses pour rien. Le fait qu'Alex remarque qu'il dansait assez bien la valse lui tenait à coeur, pour une raison que lui-même ignorait. Il n'y excellait pas, mais il s'était tellement entrainé, dans sa chambre, en secret, qu'il finissait par en tirer compensation. Quoiqu'Alex aurait pu dire, Kurt aurait été heureux, alors le fait qu'il soit impressionné, et peut-être fier, le mettait dans un véritable accès de bonheur.

      « Je t’aime, Kurt. » déclara subitement Alex.

    Quatre mots, quatre tous petits mots, tous plus importants les uns que les autres. Ils ne sont rien s'ils sont seuls, et pourtant ensemble, ils forment le plus beau des messages. Kurt eut comme une sensation que son coeur s'était soudainement arrêté, pour battre comme jamais il n'avait battu auparavant. Il frappait violemment contre sa poitrine, au point qu'il l'entendait. Il fit une nouvelle fois pression sur la main d'Alex, sans le vouloir, cette fois. Et son souffle devint court et haletant. Vous l'aurez compris, Kurt était déstabiliser d'entendre ces mots. Pour plusieurs raisons. C'était la première fois qu'Alex lui dévoilait une telle face de ses sentiments. Kurt savait qu'il aimait Alex, et il sentait que leur relation semblait réciproque, mais jamais ils ne s'étaient déclarer leurs flammes.
    La seconde raison était qu'on ne lui avait encore, tout simplement, jamais dit. Biensûr, son père le lui disait de temps en temps, quoiqu'à des occasions quelques peu inhabituelles et relativement rares, quant à sa mère, il n'en avait que quelques vagues souvenirs... Ces quatre mots, qui pouvaient paraitre si annodins étaient finalement comme un trésor aux yeux de Kurt.

    Alex s'approcha de son visage, pour l'embrasser. Kurt n'avait encore rien répondu, prit d'un mutisme qu'il avait du mal à gérer. Il ferma les yeux lorsque leurs lèvres se touchèrent. Puis, au moment où il prit ses distances, Kurt posa sa main sur la joue d'Alex, et l'embrassa de nouveau.

    Tant d'émotions qui l'atteignaient soudainement. Kurt avait un peu de mal à réaliser que tout ceci était réel, mais savait qu'il voulait à tout prix que cela continue, que cette scène ne s'arrête jamais. Pourtant, les invités débarquèrent dans la salle à cet instant, les tirant hors de leur univers. Alex et Kurt durent se séparer rapidement, gardant leurs mains significativement proches l'une de l'autre. Elles se frôlaient, prêtes à s'entrelacer lorsque personne ne les observerait. Non, ils n'avaient pas honte de leur couple, ni même de leur homosexualité, mais il préférait garder une certaine intimité, tout ce qu'il y avait de plus légimite, après tout.

    Kurt arborait l'un de ces sourires presque ridicules de béatitude. Puis, après quelques instants, lorsqu'il eu salué une bonne dizaine de personnes qu'il n'avait pas eu l'occasion de voir avant la cérémonie, et que la population s'était étalée dans la salle, il se tourna, cherchant des yeux son amour. Ils s'étaient un peu éloignés l'un de l'autre, mais il n'eu pas de mal à le repérer, dans son splendide costume trois pièce blanc. Il s'approcha alors de lui, posa une main sur son épaule, pour qu'il se retourne.

      « Vous m'excuserez, je vous l'emprunte. » déclara-t-il en s'adressant aux personnes avec lesquelles Alex parlaient.

    Il lui prit alors la main une nouvelle fois, l'attirant à l'écart de la foule, à l'extérieur. Le ciel était grisâtre, il ne pleuvait pas, mais il y avait un froid glacial et saisissant.

      « La foule me rend fou. » prétexta-t-il. « Tu... Tu m'aimes ? Enfin, vraiment ? »

    Kurt avait du mal à y croire, c'était la chose la plus significative qu'on ait pu lui dire depuis toujours, et il voulait être certain que les choses étaient réellement ce qu'elles avaient l'air d'être. Il ne voulait pas prendre les choses à la légère, avant de déclarer à son tour ce qu'il avait sur le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptyVen 27 Mai - 1:21

    Les discussions allaient encore bon train avec les invités, et Alex en avait profité pour saisir une coupe de champagne dans l'état de jovialité dans lequel il était a présent. Seul détail qui le turlupinait, c'était que Kurt n'avait pas eu le temps de lui répondre. Il lui jetait régulièrement des coups d'œils pour essayer de déceler une gêne ou quoi que ce soit, mais tout ce qu'il voyait c'était son sourire angélique.

    Enfin au bout que quelques minutes, il s'avança vers lui pour le prendre a part, s'excusant au passage auprès des personnes avec qui discutait Alex. Ils partirent juste au dehors de la grande salle, sur le perron de pierre couvert. Le vent glacial fit frisonner le britannique un instant, alors qu'il s'aperçut que le temps allait peut-être tourner a l'orage. Mais ne dit-on pas "Mariage pluvieux, mariage heureux ?".

    « Tu... Tu m'aimes ? Enfin, vraiment ? »

    Cette phrase était un peu arrivée de nulle part, ce n'est pas vraiment ce qu'attendait Alex. Est-ce qu'il doutait de ses paroles ? Est-ce qu'Alex ne lui avait pas paru assez sincère ? Les interrogations fusèrent dans sa tête. Il avait toujours eu du mal a parler d'amour, mais cette fois c'était sorti sans même qu'il n'ai eu a y réfléchir. C'était ce qu'il pensait, ni plus ni moins, alors il se dit qu'il devrait lui dire ce qu'il avait exactement sur le cœur pour le rassurer. Il se sentait assez fleur bleue, sans doute était-ce a cause de l'ambiance romantique du mariage, alors il prit les mains de Kurt dans les siennes, et tout sortit naturellement.

    « Kurt, je suis fou de toi. Dès notre première rencontre tu m’as ému, tu m’as touché au plus profond de moi. Je n’aurais jamais pensé trouver pareil bonheur alors que toute ma vie allait de travers, tu m’as fait remonter à la surface alors que j’étais en train de couler. Je ne peux pas imaginer ne serais-ce qu’un seconde ce que je serais devenu sans toi à mes côtés pour m’encourager et me pousser à avancer. Je sais que nous deux c’est allé plutôt rapidement, mais je te promets que ce ne sont pas des paroles en l’air. Parce que je t’ai connu, je sens que j’ai changé en bien, et je ne te pourrais jamais assez te remercier assez pour ça. J’ai juste envie de te rendre aussi heureux que tu me rends heureux. Tu es comme une partie de moi, quelqu’un qui me comprend mieux que personne et qui m’accepte tel que je suis… Je ne sais pas quoi ajouter, simplement que je t’aime. Je t’aime de tout mon cœur, je t’aime de tout mon être, je… »


    Il ne trouvait plus les mots pour exprimer ce qu’il ressentait pour Kurt, et sa gorge était nouée par l’émotion qui le submergeait. A mesure qu’il parlait les larmes lui montaient aux yeux ; Des larmes de tristesse pour tout ce qu’il avait enduré cette année, mais aussi de joie, parce qu’il avait enfin trouvé l’âme sœur. Oui, s’était son tour et il pensait qu’il l’avait mérité, après toutes les déceptions amoureuses qu’il avait eu, après tous les mauvais tours que lui avait joué la vie, il méritait d’être heureux a présent, et il voulait rendre Kurt heureux avant tout.

    Il posa son regard plein d’émotion sur Kurt, voyant sa légère hésitation après ces aveux. Il eu a ce moment là peur d’être rejeté, ou peur que ses sentiments ne soient pas réciproques. C’était quelque chose qu’il ne pouvait pas prévoir, ni concevoir d’ailleurs. Que se passerait t-il s’il ne l’aimait pas en retour ? Sans doute que son monde s’écroulerait, alors qu’il était déjà reparti a zéro il y a quelque mois a peine. Les mains d’Alex serraient celles de Kurt plus que jamais, attendant sa réponse avec une légère appréhension, mais également pleins d’espoir de voir leur relation se concrétiser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  EmptySam 28 Mai - 0:43

    Kurt sentit les mains douces d'Alex prendre les siennes. Elles étaient comme protectrices, comme si rien ne pouvait plus lui arriver ; leur chaleur le rassurait. Non pas qu'il soit inquiet, mais cet aveu si soudain qu'il lui avait déclaré l'avait prit tellement par surprise, qu'il avait en quelque sorte besoin de ce petit réconfort, qui lui en apportait finalement énormement. Il n'osait sourire, gardant une certaine appréhension face à ce qu'Alex lui répondrait. Le visage de ce dernier était légèrement crispé, comme s'il était tout aussi troublé par ce dialogue, que l'était Kurt. Pourquoi étaient-ils aussi émus, alors que leur couple allait aussi bien, et qu'ils s'aimaient ? De radieux sourires devraient plutôt apparaitre sur leurs visages. Mais cette relation semblait leur tenir tellement à coeur, autant à l'un que à l'autre, qu'il était finalement compréhensible qu'ils s'inquiètent autant. Quoi de plus naturel ? Alex serra plus fortement les mains de Kurt, et commença à déclarer son amour, se confiant à coeur ouvert.

      « Kurt, je suis fou de toi. Dès notre première rencontre tu m’as ému, tu m’as touché au plus profond de moi. »

    Si Kurt avait eu à déclarer son amour pour Alex, il aurait probablement utilisé les mêmes termes. Tout, absolument tout, les liait. Avec simplement ces deux phrases, Kurt comprenait déjà à quel point il avait besoin d'Alex. Ils étaient en phase tous les deux, et c'était finalement ce qui importait le plus. Kurt n'en demandait pas énormément, mais ce qu'il venait de lui avouer à l'instant était suffisant aux yeux du garçon. Mais il ne le coupa pas, préférant entendre ce qu'Alex lui déclarerait. Il fit seulement pression sur les mains de son bien-aimé, et entrelaça ses doigts aux siens. Un signe d'encouragement, en quelque sorte.

      « Je n’aurais jamais pensé trouver pareil bonheur alors que toute ma vie allait de travers, tu m’as fait remonter à la surface alors que j’étais en train de couler. Je ne peux pas imaginer ne serait-ce qu’un seconde ce que je serais devenu sans toi à mes côtés pour m’encourager et me pousser à avancer. »

    Qui avait-il de plus à dire ? Kurt était un besoin pour Alex, mais Alex en était également un pour Kurt. Le hasard les avait poussé l'un vers l'autre, mais comme on l'entend dire souvent : le hasard fait bien les choses. La vie d'adolescent est souvent difficile, c'est une étape importante à passer, où tout change. On commence à devenir mature, et conscient de ce que la vie nous réserve, les esprits évoluent, et on réalise que l'enfance est terminée, pour passer à l'âge adulte. On a cette impression d'être seul au monde, et surtout seul dans cette horrible prise de conscience. Mais en y prenant garde, rien qu'un instant, on aperçoit toute cette foule, toute aussi perdue que soit... La vie d'un adolescent homosexuel est évidemment d'autant plus compliquée à assumer, qu'on est réellement seul face à soi-même... Alex le savait mieux que quiconque, et pour cause, même son père ne l'accepta pas. Kurt remarqua les yeux de ce dernier s'humidifier petit à petit, formant quelques larmes aux coin de ses yeux. Il voulait le réconforter, l'empêcher de pleurer, mais il préférait ne pas l'interrompre dans son discours, qui devait être déjà suffisamment difficile pour lui, comme ça.

      « Je sais que nous deux c’est allé plutôt rapidement, mais je te promets que ce ne sont pas des paroles en l’air. Parce que je t’ai connu, je sens que j’ai changé en bien, et je ne pourrais jamais assez te remercier pour ça. J’ai juste envie de te rendre aussi heureux que tu me rends heureux. Tu es comme une partie de moi, quelqu’un qui me comprend mieux que personne et qui m’accepte tel que je suis… Je ne sais pas quoi ajouter, simplement que je t’aime. Je t’aime de tout mon cœur, je t’aime de tout mon être, je… »

    Les yeux d'Alex, tout comme ceux de Kurt brillaient, à cause de l'émotion que ces mots entrainaient. Kurt attendit quelques instants, avant de faire quoi que ce soit, afin qu'Alex reprenne ses esprits. Puis, il lâcha l'une de ses mains, la posant sur la joue de son affectionné. Il s'approcha de lui, ferma les yeux, et l'embrassa de nouveau, passionnément, langoureusement. Il laissa échapper l'autre main qu'il tenait toujours, et posa la sienne sur la hanche d'Alex, avant de l'attirer vers lui de quelques centimètres.

    Après ce long baiser, Kurt détacha ses lèvres de celles d'Alex, éloignant son visage tout doucement. Il ouvrit les yeux, plongeant son regard azur dans les yeux de celui qui l'aimait et... qu'il aimait. Il se mordit légèrement la lèvre inférieure, puis prit la parole à son tour :

      « Je t'aime. Je t'aime depuis le premier instant où je t'ai vu. Et le simple fait d'être avec toi me rend infiniment heureux, tu sais. » ajouta-t-il, un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. les damoiseaux  Empty
MessageSujet: Re: 06. les damoiseaux    06. les damoiseaux  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. les damoiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-