Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyDim 1 Mai - 23:22

06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. 790569BanMAdySuma

Enfin l’heure de vérité !
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



La soirée avait bien commencé, Madison avait bu, un peu, beaucoup. Bizarrement, la jeune femme se sentait encore triste ce soir, pourtant sa vie avait bien changé depuis quelques mois. Mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se poser des questions, sur sa vie, ses choix. Depuis la fameuse rébellion des Cheerios dans le couloir, Madison ne pouvait pas oublier le regard que Summer lui avait lancé lorsqu’elle l’avait aidé à sortir de là. Elle savait qu’elle devait la détester pour ce qu’elle lui avait fait, mais chaque fois elle revoyait les bons moments qu’elle avait passé en sa compagnie. Mais Summer ne changera jamais, c’est ce que ce disait la jolie blonde.

Un verre à la main, Madison jeta un œil dans le salon où plusieurs Cheerios fricotaient avec quelques footballeurs… elle qui pensait que cette soirée sera purement féminine ; c’était raté ! Elle qui était censé sortir avec l’un deux, se retrouvait encore une fois seule ce soir ! Il y a quelques mois de cela, elle n’avait qu’a claquer des doigts pour avoir trois ou quatre footballeurs à ses pieds … mais ça, c’était avant qu’elle devienne trop « sentimental ». Elle se disait que parfois, elle aimerait redevenir cette peste qui se moquait bien d’être célibataire et qui n’avait qu’à se servir lorsqu’elle avait besoin… mais c’était su passé !

Madison sortit à l’extérieur, elle commençait un peu à étouffer dans ce salon. Mady traversa la baie vitrée, il y avait autant de personne à l’intérieur qu’a l’extérieur, elle en vient même à se demander combien il pouvait y avoir de personne ce soir ! Voulant s’isoler un peu, la jolie blonde repéra un transat en retrait. Bien sur, ce n’était pas l’été, et la chaleur n’était pas très présente… cette chaise longue devait rester dehors tout l’hiver ! Madison s’approcha et s’allonger sur celle-ci. Un verre à la main, et une cigarette dans l’autre, habituellement Madison ne fumait mais elle avait accepté lorsque quelqu’un lui en avait tendu une. Allongé, elle regardait les étoiles, puis tira une à deux fois sur sa cigarette. La musique résonnait dans tout le quartier, les Harper allaient surement entendre parler de cette fête par leur voisinage.

Poser là, tranquillement, Madison ne s’attendait pas à être déranger. Tout le monde était si occupé à s’amuser. Elle avait la tête qui lui tournait, un peu trop même puisqu’elle avait l’impression de voir des étoiles filantes partout ! Madison et l’alcool se n’avait jamais fait bon ménage… elle aurait pourtant dut avoir retenue la leçon lorsqu’elle avait failli se noyer là dernière fois. Mais il est parfois difficile de résister à la tentation…

Les yeux rivés sur le ciel, Madison redescendu sur terre lorsqu’elle entendu une voix féminine derrière elle. Une voix qu’elle connaissait par cœur, une voix qu’elle reconnaitrait entre mille : Summer. Madison ne savait même pas qu’elle était ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyLun 2 Mai - 1:19

Cette soirée se déroulait plutôt bien, pour l'instant. Après avoir préparé ses "cocktails", Summer avait pu en admirer l'effet sur les invités de Saphira, et d'ailleurs celle-ci était venue la voir, pour lui demander ce qui se passait, ayant bien remarqué que les choses dérapaient un peu. Mais le mal était fait, et les cocktails étant peu chargés en alcool, la plupart des gens présents s'étaient jetés dessus, persuadés qu'ils étaient inoffensifs. Mais le petit ingrédient que Summer y avait ajoutée, bien que laissant un arrière gout que tout le monde avait remarqué, avait également mis du piment. Les langues se déliaient -ou se rencontraient, au choix-, et peu à peu, les saladiers que Summer avaient préparés s'étaient vidés. Maintenant, elle pouvait se délecter de cet acte, disons-le, malveillant. Parce qu'elle savait que les lycéens présents, non contents d'être alcoolisés, étaient maintenant légèrement drogués. Un petit imprévu que Saphira était loin, très loin d'avoir pu prévoir, et Summer se régalait.
Amusée, et surtout, complètement sobre, la Cheerios déambulait dans la maison, observant ce qui se passait autour d'elle. Certains jeux venaient d'être mis en place, mais Summer les dédaigna, se contentant de chercher sa cible, celle qu'elle cherchait depuis le début, celle qui l'avait principalement poussée à répondre positivement à l'invitation : Madison. Elle l'avait brièvement aperçue, de loin, avec son masque, sa chevelure blonde aisément reconnaissable. Il faut dire que Summer et elle se connaissaient par cœur, après toutes ces années, et jamais Summer ne se serait trompée en la voyant, masque ou pas. Mais Madison avait à nouveau disparue, et Summer ne la trouvait nulle part. Finalement, elle déposa son gobelet de soda sur un buffet, prit le temps de récupérer son manteau, et franchit une des portes menant vers l'extérieur.

Sur la terrasse, il y avait beaucoup moins de monde, ce que Summer apprécia. Inspirant une grande bouffée d'air froid, la jeune fille se blottit dans son grand manteau pour se protéger du froid glacial. On n'était qu'en Février, et même si les chutes de neige se faisaient plus rares, il faisait encore très froid. Mais son manteau était épais, et chaudement doublé. Levant les yeux vers le ciel constellé d'étoiles, elle réajusta son masque. C'est à ce moment qu'elle aperçut un petit nuage de fumée qui s'élevait vers le ciel, et baissant le regard, elle vit que Madison se tenait quelques mètres plus loin, étendue sur une chaise longue, un verre dans un main et une cigarette dans l'autre.
C'était justement ce qu'elle avait attendue depuis le début de la soirée. L'opportunité de se retrouver avec son ancienne meilleure amie, pour peut-être, elle l’espérait, se réconcilier avec elle.

" Parce que tu fumes, maintenant? " lança-t-elle en direction de Madison, et lorsque celle-ci se retourna, Summer lui renvoya son regard. S'approchant d'une démarche assurée, perchée sur ses talons aiguilles, elle se planta près d'elle, les yeux baissés vers la blondinette. " Tu as décidément beaucoup changé. " ajouta-t-elle doucement, et elle désigna le bout de la chaise longue. " Tu permets? " demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyMar 3 Mai - 0:56

    Madison était là, allongée sur une chaise longue alors que dehors il faisait à peine 2 degrés. Elle n’avait même pas prit de manteau, puisqu’elle avait chaud avec l’alcool ! Si demain elle était malade, elle n’ira pas chercher bien loin ! Le regard rivé sur les étoiles, elle ne s’attendait pas à avoir de la visite ! Elle faillit même s’étouffer avec la fumée de sa cigarette lorsqu’elle entendu la voix de Summer. Elle se redressa, et fixa Mlle Davis… Avait-elle trop abusé de la boisson qu’elle avait des visions ? Cela n’allait pas jusque là tout de même. Mady finit par réagir, et fit signe à Summer de s’assoir sur la chaise longue. Elle remonta ses jambes afin de lui laisser une place ! Elle ne réalisait pas vraiment ce qu’elle était entrain de faire, mais elle avait au fond d’elle comme une envie de « passé ». Elle répondu à son ancienne meilleure amie :

    « Changé ? C’est surement à cause de toi … après tout c’est bien ce que tu voulais, non ? »

    Madison tira à nouveau sur sa cigarette, elle n’avait pas vraiment l’habitude, elle n’avait fumé que deux ou trois fois dans sa vie… ce soir était une exception. Madison regarda Summer et se demandait ce que la brunette lui voulait ! Si c’était pour se moquer d’elle encore une fois, Mady ne se laissera pas faire … à moins que celle-ci ne vienne la remercier pour le geste qu’elle avait fait la dernière fois. Madison l’avait sortie de cette « embuscade » créé par des Cheerios complètement folle. La jolie blonde l’avait aidé à se nettoyer de la farine et œuf qui lui collait au visage et sur ses cheveux ; tout cela dans le silence, sans un mot. D’ailleurs en repensant, Madison engagea le sujet sur leur dernière retrouvaille.

    « As-tu réussi à ravoir ton uniforme ? Car le mélange farine/œuf, j’avoue que c’est pire que le Slushie ! »

    Madison posa son verre sur le rebord de la chaise longue, et regarda Summer. Elle la connaissait par cœur, mais ce soir quelque chose était différent, comme si elle avait quelque chose à dire, une chose qu’elle gardait pour elle ! Alors que Summer avait prit place sur le bout du transat, Mady essayait de ne pas trop bouger, car elle avait la tête qui tournait. Demain, elle aurait surement très mal de tête, et ne se souviendrait peut être pas de cette discussion… mais elle présentait une longue nuit !

    Madison tendit la main, et proposa à Summer une taffe.

    « T’en veux ? »

    Puis elle patienta, espérant que la fameuse Reine du lycée allait enfin parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyVen 6 Mai - 15:21

Voyant que Madison ne poussait pas les hauts cris en fuyant à toutes jambes, Summer y vit un bon signe, et songea que c'était tout à fait le genre de son ancienne meilleure amie, de ne pas attaquer à la moindre occasion. Madison était gentille, comme elle avait pu s'en rendre compte depuis plusieurs mois maintenant. Summer, elle, n'aurait pas hésité. Dès qu'une de ses victimes approchait, et à moins qu'elle ne soit occupée à autre chose, elle en profitait pour en rajouter une couche, peu importe le motif, souvent sans raison, juste pour le plaisir d'humilier de faire souffrir. Aussi, si les rôles avaient été inversés, Summer n'aurait même pas attendu que Madison ouvre la bouche pour la rabrouer, à sa façon, et elle lui aurait fait comprendre qu'elle pouvait plutôt aller se jeter sous les roues d'une voiture, plutôt que de s'approcher de sa royale personne, et que de toutes façons ce n'était pas une grande perte. Mais si les rôles avaient été inversées, ce n'est certainement pas Madison qui se serait tenue là, debout, à la place de Summer. Bien que foncièrement gentille, Madison avait sa fierté, et puisque c'était Summer qui l'avait rejeté, celle-ci savait que la blonde n'aurait pas été du genre à ramper devant elle. Donc la question ne se posait pas.
C'est pourtant en se disant que Madison était peut-être trop gentille, que Summer prit place, et elle resserra les pans de son manteau autour d'elle, se félicitant de l'avoir pris, parce qu'elle pouvait sentir le froid piquant contre ses joues et ses jambes nues. Madison, elle, ne semblait pas gênée par le froid, mais c'était peut-être à cause de l'alcool. Summer savait que son ancienne amie aimait s'amuser, et boire lorsque l'occasion se présentait. Si en plus elle avait mis la main sur un des cocktails que Summer avait préparé, et cela expliquait pourquoi elle restait dans le froid sans même trembler. Silencieuse, Summer lui jeta un regard, distingua ses yeux brillants dans la semi obscurité, et sut que le lendemain serait difficile pour la blonde. Elle-même n'avait pas bu une goutte d'alcool, se contentant de soda et de thé glacé, car elle n'était pas venue pour faire la fête. Elle était là pour Madison, et lorsque celle-ci prit la parole, Summer eut un sourire, mais ne dit rien. Avant de commencer, elle voulait laisser le temps à Madison de bien prendre conscience qu'elle n'était pas venue juste pour le plaisir de la chahuter, loin de là, et que quelque chose de plus important se jouait là. Cela fait, elle tourna à nouveau son regard vers la blonde, et son sourire devint mauvais.

" J'ai dépensé une fortune en pressing, mais oui, mon uniforme est comme neuf. Et c'est tant mieux. Je n'avais pas envie de subir les foudres du coach Sylvester. J'ai trois Cheerios à détruire, cela va m'occuper suffisamment longtemps sans que je sois obligée de nettoyer le gymnase tous les soirs à cause de ces pétasses. Heureusement, il n'y a plus aucune trace. " répondit-elle, se fichant que Madison puisse être amie avec les trois Cheerios en question, car de toutes manières, le sort de ces pauvres filles était déjà scellés. Elles devaient payer.

Mais pas tout de suite, et Summer se passa la main dans les cheveux, enroulant ses boucles autour de son doigt, savourant leur contact sur sa peau. Elle était fière de sa chevelure, et se retrouver couverte d'oeuf, de lait et de farine l'avait mise hors d'elle. Mais après trois bon shampoing, et un après midi chez son coiffeur, et tout avait disparu. Le lendemain de cet évènement "facheux", ses boucles étaient aussi souples et brillantes que d'ordinaire, comme s'il ne s'était rien passé. Et Summer avait fait comme si, effectivement, il ne s'était rien passé.. mais tout le monde savait qu'elle préparait une dure vengeance, et que les larmes, voir le sang, coulerait.

Mais revenons-en au présent! D'un mouvement du menton, Summer refusa la cigarette que lui tendait Madison.

" Je ne fumes pas, et tu ne devrais pas non plus. La cigarette est l'un des pires ennemis d'une fille, il va abîmer ta jolie peau, ternir tes cheveux et tacher tes dents. " récita-t-elle, parce que même si Summer aimait boire et se saouler, même si elle avait déjà goûté un bon nombre de drogues, la cigarette, elle détestait ça. " Mais je ne suis pas venue pour ça. " ajouta-t-elle en haussant les épaules. " Au sujet de l'autre jour, quand je suis devenue ce que tout le monde appelle une "quiche royale".. merci, de m'avoir aidé. " fit-elle.

Elle ôta son masque, dévoilant son visage parfait, et plongea son regard dans celui de son ancienne meilleure amie. Elle était sincère. Elle était reconnaissant à Madison de l'avoir aidé à se nettoyer, ce qui lui avait permis de quitter le lycée avec seulement les cheveux humides, ce qui avait considérablement limité les dégâts.

" Tu n'étais pas obligée de le faire, surtout avec ce que je t'ai fait subir ces derniers mois. C'est d'autant plus louable de ta part, de venir en aide à quelqu'un qui t'a tant fait souffrir. " poursuivit-elle. " Et c'est aussi pour cela que je voulais te voir. Je n'ai pas l'intention de m'excuser. Ce serait insultant envers toi, tu me connais trop pour savoir que je n'ai jamais rien fait sans le vouloir, alors te demander pardon, ce serait comme si je n'avais jamais voulu te blesser. Or, ce n'est pas le cas. Je voulais que tu souffres. " Sa voix devint plus dure, à mesure qu'elle se remémorait tout ce qu'elle avait infligé à Madison. Elle avait détourné la majorité de ses amis d'elle. Elle avait répandue beaucoup de rumeurs à son sujet. Elle lui avait fait goûté aux joies d'un slushy. Elle s'en était même pris aux quelques amis restants de la jeune fille, pour lui faire passer un message des plus désagréables. Zack en avait d'ailleurs fait les frais. Elle lui avait mené la vie dure. " De la même façon, tu me connais assez pour savoir que je ne regrette pas de t'avoir martyriser pendant aussi longtemps. Par contre, il fallait que je te dise quelque chose. Et.. je n'arrive pas à croire que je vais dire ça! Mais, c'est grâce à Zack que j'ai finis par le comprendre. Il m'a fait réalisé quelque chose qui m'a surpris moi-même, et qui surtout m'a permis de vraiment comprendre pourquoi je m'en suis prise à toi de la sorte. Est-ce que tu veux bien que je t'en parle, Madison? "

Ce faisant, elle essayait de faire comprendre à son ancienne meilleure amie que ce dont elles allaient parler, ou plutôt, ce que Summer allait dire, risquait de considérablement changer les choses entre elles. Ce n'était pas grave à proprement parler, mais c'était suffisamment important pour que Summer veuille se confier à Madison, et elle espérait que celle-ci comprendrait à quel point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyMar 10 Mai - 23:25

Madison était là, dehors par un froid de canard sans manteau, allongé sur une chaise longue. Pourquoi ne bougeait-elle pas ? Pourquoi ne s’était-elle pas enfuit en voyant Summer débarquer ? Parce qu’elle avait la tête qui tournait, et surtout qu’elle ne tenait plus vraiment sur ses jambes. Mais il y avait autre chose. Madison avait envie de respirer, de faire le point sur ce début de soirée pitoyable mais pas seulement … la jolie Cheerio se rendait compte peu à peu que les derniers choix qu’elle avait fait n’était peut être pas les bons. Celui de ne plus faire confiance à Summer ? De ne plus faire partie de son cercle d’ami ? Non, cela elle ne le regrettait… car elle se souvenait encore de la douleur qu’elle avait subit en comprenait que celle-ci se moquait d’elle ! Qu’elle se fichait de savoir si elle allait bien ou non… Mady se remémorait tous les jours cette fameuse scène dans le vestiaire, comme si ce jour là, elle s’était reçu une gifle en plein visage. Alors pourquoi laissait-elle Summer rester ici ? Et surtout pourquoi lui adressait-elle la parole ?

La jolie blonde fumait une cigarette, bien sur ce n’était pas un geste habituelle, loin de là ! D’ailleurs habituellement, elle détestait l’odeur et le goût de la cigarette. Alors lorsque Summer lui fit la remarque que c’était mal pour elle, Madison eut comme une envie de rire. Voulait-elle prendre soin d’elle à présent ? Devait-elle dire quelque chose… Madison réfléchit un instant puis ajouta à celle qui venait de s’assoir à ses cotés.

« Summer, ce n’est pas parce que je ne suis plus sous ta croupe, que je ne prend pas soin de moi. Ce soir j’ai juste envie de ne penser à rien … demain je reprendrais ma vie, celle que tu as prit plaisir à gâcher. Mais je savais les conséquences, je les assume. Enfin, j’essaye. »

Madison saisit son verre à nouveau, le cocktail était bon mais son arrière goût à la fin laissait comprendre qu’il y avait quelque chose d’illicite à l’intérieur. Peut importe, Mady continuait de le boire. Mais elle ne tarda pas à reposer son verre, elle pensait qu’elle avait des visions… non pire, qu’elle entendait des voix. Summer était là entrain de la remercier ? Elle se moquait d’elle, encore une fois. La cheerio avait bien envie de partir pour éviter de souffrir à nouveau, mais une autre partie d’elle-même insistait pour savoir ce que Summer voulait vraiment lui dire…

« Même si j’ai un bon fond Summer, même si je n’ai pas le cœur de pierre que tu as, j’ai et j’aurais toujours du mal à te croire après ce que tu m’as fait. Tu as brisé ma vie, passe encore… mais pourquoi Zack ? »


Bizarrement, Madison retrouvait les idées claires. Comme si le fait de parler avec Summer… chose qu’elle n’avait pas fait depuis pas mal de mois ! Si bien sur on oublie les phrases lancées dans le vide qui n’ont jamais eu de réponse. Mady en avait gros sur le cœur, et il fallait qu’elle dise à Summer ce qu’il l’empêchait de s’endormir chaque soir… ce qu’elle avait envie de lui dire, de lui avouer, ce qu’elle avait sur la conscience.

« Vas-y je t’écoute … après, moi aussi j’ai des choses à te dire ! Profitons de ses confidences pour mettre nos cartes sur table ! Mais une seule chose Summer ! Ne me mens pas ! Si tu joue encore une fois avec moi, je n’hésiterais pas à te poignarder mais pas en publique comme on essayer de le faire Leah et Camilla, non. Je sais où te blesser … »

Madison écrasa la cigarette sur le bord de la chaise longue, puis la jeta dans l’herbe. Elle poussa ses cheveux en arrières, et se redressa, elle était prête à écouter Summer… mais elle ne savait pas du tout où cette discussion allait mener !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyVen 13 Mai - 0:09

Comme il fallait s'y attendre, Madison n'avait pas la langue dans sa poche, et c'est presque naturellement qu'elle plaça quelques allusions sur ce que Summer lui avait fait subir. L'amertume, la colère et la douleur perçaient nettement dans sa voix, et elle ne craignait pas de rabrouer son ancienne meilleure amie, ce que Summer trouvait presque normale, mais qui ne la troubla pas outre mesure. En fait, les paroles de Madison l'effleuraient sans vraiment la toucher, et elle dut se faire violence pour vraiment y prêter attention. Elle se moquait sans cesse de ce que pouvait penser, dire ou ressentir ceux qui l'entouraient, peu importe de qui il s'agissait, et c'était devenu un réflexe qui avait du mal à disparaître. Ce n'était pas sa faute, c'était naturel pour elle de mépriser les autres, mais ce soir, elle devait éviter d'être trop elle-même. Sinon, Madison se braquerait, ce qui serait justifié. Avec un hochement de tête qui ne voulait pas dire grand chose, Summer garda le silence, se contentant de croiser les jambes. Son regard resta un instant fixé sur ses escarpins à bout ouvert, mais du coin de l'oeil, elle vit que Madison avalait de grandes gorgées de son gobelet, et à l'odeur, Summer comprit qu'il s'agissait d'alcool. Elle se demanda vaguement s'il s'agissait du cocktail qu'elle avait elle-même préparé. Si oui, Madison devait sûrement en ressentir les effets. Tête qui tourne légèrement, sensation de flotter, comme quand on se laisse porter par l'eau dans une piscine, jambes en coton. A haute dose, on perdait toute inhibition, mais Summer en avait mis une quantité infime, si bien qu'il aurait fallu en boire beaucoup pour que cela devienne amusant. Elle ignorait si Madison en était à son premier gobelet. Néanmoins, elle attrapa le gobelet que la blonde avait reposé par terre, et agita le contenu en secouant doucement le gobelet. Une odeur de fruits, de vodka, mais il fallait y goûter pour sentir la drogue que Summer y avait mis. Un petit rire lui échappa, alors que Madison lui demandait pourquoi elle s'en était prise à Zack, affirmant également que, peu importe ce qu'elle lui dirait, elle aurait beaucoup de mal à la croire.

" Si tu étais prête à me croire sur parole, tu ne mériterais pas que je sois là, à te parler, Madison. Je n'aime pas les idiotes. " lâcha-t-elle sèchement. " Et même si je t'ai souvent dit que tu en étais une, tu m'as prouvé que ce n'était pas le cas. "

Les menaces -ou plutôt, pseudo menaces- de Madison accentuèrent son sourire. Elle ne craignait pas la blonde. Madison avait certes été en première ligne pour assister à la cruauté de Summer, elle avait certes vu à l'oeuvre une experte en la matière.. mais même en prenant exemple sur la Reine, jamais elle ne parviendrait à son niveau. Elle était trop gentille pour cela. Elle avait un coeur, après tout, ce dont Summer était dépourvue. Mais peu importe que Madison ait confiance en ses capacités de méchante fifille, si cela lui faisait plaisir d'y croire, ce n'est pas Summer qui allait la contredire, et elle resta donc silencieuse, ne réagissant pas à cette mise en garde, pas plus qu'à l'idée que Madison allait lui balancer ce qu'elle avait sur le coeur. Un mélange de haine, de ressentiment, très certainement. Quelques insultes, peut-être, mais rien que Summer ne sache déjà, en tout cas.
Finalement la brune détourna son regard du gobelet qu'elle tenait toujours, et son regard froid s'attacha sur Madison.

" Pourquoi Zack? Parce qu'il voulait te faire rentrer dans une chorale. Parce qu'à l'instant où tu es sortie avec lui, tu es redevenue humaine. Mais j'ai aussi envie de dire : pourquoi pas lui? Il me fallait un moyen de faire passer le message. Ca aurait pu être n'importe qui, mais je savais l'attachement que tu as pour lui. Il n'était qu'un moyen de t'atteindre, et c'est plutôt réussi. " répondit-elle, sans une once de fierté dans la voix. Elle ne ressentait pas forcément de fierté lorsqu'elle blessait quelqu'un, et avoir fait tabasser Zack ne lui avait rien fait éprouver de particulier. " Mais j'ai déjà discuté avec lui. C'est quelqu'un de bien. Je n'oublierais pas qu'il a pris ma défense, l'autre jour. " ajouta-t-elle, s'étant déjà promis de ne plus ennuyer le garçon. Il rejoindrait les rangs de ceux qui bénéficiaient de sa clémence. Ils étaient très peu nombreux, se comptaient sur les doigts d'une main, mais jamais, d'aucune manière, Summer ne leur avait nui. Zack pourrait poursuivre sa scolarité sans craindre le courroux de la Reine, et si jamais il se recevait encore un slushy, ou des coups, ce ne serait pas de l'oeuvre de Summer. Par contre, elle n'empêcherait pas qu'on l'ennuie. Elle ne donnerait plus d'ordre le concernant, voilà tout. Encore un complexe concernant miss Davis, le paradoxe vivant.

" Madison, il faut que tu comprennes une chose. Je ne suis pas comme toi, ni comme personne d'autre. Je sais que tu tenais à Zack, à Ezrael, bref, que tu fais partie de ces filles qui tombent amoureuses. Qui ont des sentiments. " dit-elle d'un ton dédaigneux, et sa bouche esquissa une moue méprisante, qui disparut quelques secondes après. " Je ne suis pas comme ça. Je n'ai pas un coeur de pierre. Je n'en ai pas du tout. Je suis comme ça. Je ne ressens pas grand chose, mais je ne m'en porte pas plus mal. Je t'ai vu amoureuse, Madison. " poursuivit-elle en vrillant son regard dans celui de Madison, mais elle ne la méprisait pas pour cela, et cela se voyait. Elle le constatait simplement. " Rien n'a d'importance pour moi, Madison. Rien du tout. " martela-t-elle durement. " Mais ton cher Zack m'a permis de comprendre que je me fourvoyais, en pensant cela. Il m'a mise hors de moi. C'était la première fois. " s'amusa-t-elle. " Et j'ai compris pourquoi j'étais aussi en colère. Tu me manques, Madison. J'ai fait une erreur, en te repoussant. Tu es la seule personne qui me fait éprouver cela, c'est la première fois que quelqu'un me manque à ce point. Toute cette cruauté, à ton égard.. ce n'était pas simplement pour te faire payer d'être devenue si gentille, d'avoir voulue chanter, d'être sortie avec une looser.. c'était uniquement parce que tu me manques. J'ai besoin de toi Madison. Tu peux me croire, ou non. Mais connaissant mon faible évident pour les jolies blondes, cela ne devrait pas trop te surprendre. " sourit-elle finalement.

Pour une fois... elle était sincère. Madison s'en rendrait-elle compte?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyLun 16 Mai - 12:57

Cette soirée était vraiment trop étrange, Madison avait l’impression de rêver, non plutôt de cauchemarder ! Elle qui pensait passer une agréable soirée, et surtout se détendre et oublier tout les problèmes du lycée. Mais apparemment cela n’allait pas se passer comme elle le désirait ! L’arrivée de Summer présageait de mauvaise chose. Allait-elle encore la descendre plus bas que terre ? Allait-elle encore se moquer d’elle comme elle aimait tant le faire auparavant ? Mady avait vraiment des doutes sur la sincérité de la jeune femme. Mais la jolie blonde voulait écouter ce qu’elle avait à lui dire, après tout elle lui donnait une chance, pas deux ! Celle-ci avait intérêt à être franche et honnête… et franchement Madison avait toujours autant de mal avec les répliques de son ancienne meilleure amie ! Le coup de l’idiote, elle l’appréciait moyennement… la jolie blonde n’était pas idiote, bien loin de la plupart des Cheerios sans cervelle ! Elle ravala sa salive, mais se tue. Elle laissa Summer parler, mais plus elle débitait des paroles, plus la jolie blonde se renfermait sur elle-même. Reparler à Summer lui rappeler tellement de mauvais souvenir qu’elle n’arrivait pas à passer au dessus. Il était difficile de revenir en arrière, de croire qu’elle pouvait changer.

Ses paroles au sujet de Zack, compressèrent le cœur de Madison. Comment pouvait-elle se servir d’humain comme des objets ? Pour la faire souffrir en plus, mais que cherchait-elle à faire ? Que Mady la déteste pour le restant de ses jours ? Si ce n’était pas le cas, en tout cas elle n’utilisait pas la bonne manière. La jolie blonde ne put s’empêcher d’ajouter :

« Tu es écœurante Summer… mais vas-y continue ! »

Madison se tue à nouveau pour laisser la parole à celle qui venait se confesser, mais elle devait avouer que pour le moment, elle ne voyait pas du tout ce qu’elle venait faire ici ! Après remuer le couteau dans la plaie c’est tout ce qu’elle faisait. Madison ne ressentait plus du tout les effets de l’alcool, d’ailleurs elle commençait même à avoir froid. Summer entreprit un long discours, Madison entendait des mots qu’elle n’avait jamais entendu de la bouche de son ancienne meilleure amie « Je me fourvoyais… Tu me manques, Madison… J'ai fait une erreur ... J'ai besoin de toi Madison…» La jolie blonde avait les yeux grands ouverts, et la bouche entrouverte. Elle ne savait plus vraiment quoi penser de la scène qui venait de se dérouler sous ses yeux. Elle bredouilla quelques mots, mais cela était incompréhensible. Toujours sous le choc de ses paroles, elle finit par dire la seule chose qui lui venait à l’esprit :

« Tu te moque de moi Summer ? Si tu trouve ça drôle, et bien pour moi ce n’est pas le cas ! »

Madison avait l’impression soudaine de revivre cette scène dans les vestiaires, où Summer avait si bien joué son rôle ! Celle de la confidente, celle de la copine présente et surtout qui prend soin de vous … pour au final vous détruire au plus profond. La jolie blonde avait durcie son regard, elle avait du mal à croire Summer, ce qui était tout à fait normal. Elle plongea son regard bleu dans celui de la « reine » comme elle se faisait appeler puis ajouta :

« Je sais que Zack est très fort à ce petit jeu… redonner une âme humaine à celle qui l’ont perdu. Mais franchement Summer … Tu crois qu’en venant me voir pour me dire cela, que je vais ramper à tes pieds pour revenir dans ton « cercle d’ami » ? Tu n’as pas une impression de déjà vu là ? Moi oui, qui ? Qui peut me prouver que d’ici une heure tu ne sois pas entrain de me descendre comme tu l’as fait la dernière fois ? Hein ? »

Elle se stoppa lorsqu’elle aperçu deux, trois personnes s’approcher… apparemment les retrouvailles des deux jeunes avaient le tour de la maison des Harper ! Madison se leva de sa chaise longue, un peu trop vite d’ailleurs, ce qui lui donna le vertige. Elle se tint au dossier de celle-ci, et finir par prévenir les voyeurs :

« Dégager ! ça ne vous regarde pas ! »

Les quelques paparazzi filèrent sans un mot, c’est là que la jolie blonde se retourna vers Summer.

« Si tu me veux, il va falloir le mériter Summer. Car j’ai un grand cœur, certes. Je tombe trop facilement amoureuse … mais je sais aussi les personnes qui ont brisé ce fameux cœur ! Et celles-ci devront faire un peu plus qu’une simple déclaration pour me prouver qu’elle tienne à moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyJeu 26 Mai - 1:22

Passant et repassant doucement ses doigts dans ses boucles brunes en un geste automatique, Summer fixait son regard azur sur Madison, attendant de voir quelle serait sa réaction après ce qu'elle venait de dire. Et encore, elle n'avait pas terminé, elle avait encore deux trois petites choses à lui avouer, mais elle espérait ne pas avoir à en arriver là pour le moment.
De toutes manières, pour l'instant il s'agissait seulement de lui faire comprendre qu'elle était sincère, ce qui n'était pas gagné, et d'une certaine façon, c'était normal. Au tout début de leur relation, Madison et Summer étaient de vraies amies. Tout les rapprochait : belles, riches, populaires, attirant les garçons comme du miel attire les abeilles, et très vite, elles avaient prouver à quel point elles pouvaient être malveillantes. Oui, elles étaient faites pour s'entendre, et le courant était tout de suite passé entre les deux jeunes filles. Mais Madison, au fond d'elle, était bien trop gentille. Elle était comme beaucoup d'adolescentes, un peu méchante, mais avec un coeur d'or. Se moquer avait été, d'une certaine façon, comme un moyen de passer le temps. Pour Summer, les choses étaient nettement différentes. Faire du mal, c'était ce qu'elle était, et Madison avait toutes les raisons du monde de se méfier. Elle n'avait pas seulement été la principale témoin de ce dont Summer était capable -et rien qu'avec ça, il y avait déjà de quoi s'alarmer-, elle avait également été la victime de son ancienne meilleure amie. Summer s'était ouvertement moquée d'elle, l'avait humiliée, et l'avait finalement repoussé d'une main ferme, alors que Madison venait de s'ouvrir à elle. Summer l'avait même menacé de la détruire, de détruire sa vie. Au fil des jours qui avaient suivis, Madison était devenue une paria. La plupart des Cheerios avaient refusées de lui parler, sur le simple ordre de Summer. Les footballeurs l'avaient prise pour cible, dabord par de simples bousculades, peu à peu avec des slushy, la spécialité du lycée de McKinley High. Des rumeurs avaient courues dans les couloirs, puis sur Internet, et Madison en avait fait les frais. Elle avait beaucoup souffert, Summer en était bien consciente, puisqu'elle se savait excellente quand il s'agissait de blesser les autres. Alors elle ne s'étonnait pas du tout de la suspicion de Madison à son égard, tout comme son ressentiment, son écoeurement face à ce dont elle était capable. Impassible lorsqu'enfin Madison lui demanda si tout son discours était, en fait, une mauvaise plaisanterie, la brune repoussa enfin ses boucles en arrière, et s'installa un peu plus confortablement. Elle sentait que cela prendrait du temps, qu'il allait lui falloir un peu plus de temps pour a) convaincre Madison de sa sincérité, b) se faire pardonner , c) retrouver l'amitié de la blonde. Mais elle le voulait, alors elle prendrait autant de temps que nécessaire.

Madison ayant fait fuir les quelques curieux qui, sûrement attirés par l'idée d'un bain de sang , avaient rappliqués sitôt que la rumeur que les deux ex-meilleures amies s'étaient retrouvées, Summer se décida à réagir. Décroisant ses jambes, elle se leva à son tour, et se campa devant la blonde.

" Très bien. Que veux-tu que je fasse? Quand tu parles de ramper, tu veux dire au propre ou au figuré? " fit-elle avec une pointe d'ironie dans la voix, mais elle ferma les yeux, et leva un doigt, comme pour enjoindre Madison à patienter une minute. Ses lèvres se pincèrent, puis elle rouvrit les yeux en soupirant. " Tu as raison. " admit-elle.

Se rapprochant de Madison, elle se planta à quelques centimètres de son ancienne meilleure amie, pour que celle-ci puisse bien la voir, et puisse juger si, oui ou non, elle était sincère.

" Je suis désolée. " lâcha-t-elle alors.

Tout le monde aux abris! Summer Davis venait de prononcer trois mots qui n'avaient jamais ô grand jamais franchis ses lèvres! Jamais elle ne s'excusait, et pour cause, elle ne s'estimait jamais fautive, et surtout, elle ne se sentait jamais coupable de quoi que ce soit. Ce qu'elle faisait, elle le faisait toujours en sachant pertinemment ce qui se produirait, et il ne lui était jamais arrivé de regretter les conséquences de ses actes.
Enfin, sauf quand il s'agissait de Madison. Elle l'avait regretté, même si cela lui avait pris du temps pour s'en rendre compte, mais maintenant, oui, elle regrettait d'avoir repoussé la blonde, et c'est pour ça qu'elle se trouvait là. C'est pour ça que, pour la toute première fois, elle demandait pardon. Pour la connaitre depuis des années, Madison saurait que c'était inhabituel, voir rare.

" Je te demande pardon Madison. Je suis vraiment, vraiment désolée, si tu savais comme je regrette. Je sais que tu as du mal à y croire, et c'est normal. Et je n'attends pas de toi que tu acceptes mes excuses, ni que tu me refasses confiance. Mais je te demande de me croire, juste de me croire, quand je te dis... que je suis désolée. J'ai mis du temps à m'en rendre compte, et pendant tout ce temps, je t'ai fait beaucoup de mal. J'ai été une véritable garce avec toi, je m'en suis même pris à tes amis.. mais si tu réfléchis un peu, cela ne te parait pas bizarre, cet acharnement contre toi? Jamais je n'ai passé autant de temps à martyriser quelqu'un. Et Zack m'a permis de comprendre qu'en vérité, je ne t'en voulais pas. Au contraire. J'ai passé mes nerfs sur la seule personne... au monde... qui m'ait jamais fait éprouvé ce que je ressens. Peut-être que c'était pour me convaincre que ce n'était pas le cas. Parce que, Madison, si j'ai mis autant de... zèle, dirons-nous... à rendre ta vie difficile, voir horrible... c'est parce que je t'aime. "

Voilà, c'était dit! Et en à peine dix minutes, Summer venait de s'excuser -ce qu'elle ne faisait jamais- et de dire qu'elle aimait Madison. La frontière entre de l'amour amicale et amoureux était très mince, mais elle n'allait pas non plus rentrer dans les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyMar 31 Mai - 0:06

L’atmosphère de la soirée était pesante, Madison tanguait d’un avis à l’autre. Après tout, Maddy avait bien espérer que Summer change, qu’elle ouvre enfin les yeux sur sa vie. Elle n’était pas adulée par la moitié du lycée comme elle le prétendait … elle était crainte ! Les personnes ne voulaient pas être amie avec elle, ils étaient juste « concilient » pour ne pas devoir subir ses reproches ! Madison s’était aperçut de tout cela, une fois mise à l’écart de son cercle royale. Elles n’avaient jamais été « adulées », c’était même le contraire. Si aujourd’hui Maddy avait ouvert les yeux, Summer se pavanait toujours dans son « monde idéal » ! La jeune femme regardait son ancienne amie, elle n’était pas comme d’habitude. Celle-ci semblait avoir quelque chose à lui dire, une chose importante pour que celle-ci ce déplace seule. Oui, la situation était étrange. La jolie blonde n’avait qu’une envie, croise en la sincérité de Summer… mais elle ne pouvait pas tirer un trait comme ça sur ce qu’elle lui a fait subir.

La jolie blonde fit fuir les quelques lycéens qui avaient approchés. Si Summer avait réellement quelque chose à lui dire, elle voulait l’entendre… et non écourter cette discussion à cause de gamin avide de nouvelle croustillante. Alors que Maddy se retourna pour faire face à Summer, elle remarqua que celle-ci c’était lever de la chaise longue. C’est alors que celle-ci lui répondu « Très bien. Que veux-tu que je fasse? Quand tu parles de ramper, tu veux dire au propre ou au figuré? » Madison leva la main, comme pour dire « stop ».

« Arrête, va droit au but ! »

Et c’est ce qu’elle fit. Et Madison faillit perdre connaissance lorsqu’elle entendu de la bouche de Summer « Je suis désolée ». Elle pensait rêver, ou alors être dans une autre dimension. Elle connaissait Summer depuis maintenant presque 2 ans, et jamais, oh grand jamais, elle n’avait entendu celle-ci s’excusez envers quelqu’un ! Ce n’était jamais de sa faute, même quand elle faisait pleurer une fille pour lui avoir dit qu’elle était trop grosse ! Madison écarquilla les yeux, et ne pu dire un mot. Elle était bouche bée. Bien sur qu’elle l’a croyait, elle n’était pas si « blonde » qu’elle ne le laissait voir. Elle connaissait Summer, enfin depuis qu’elle s’est éloigné d’elle, elle l’a connaissait encore plus ! Elle l’a laissa donc continuer. Ne voulant pas la couper dans son élan de sincérité, cela serait vraiment dommage.

Mais Madison ne s’attendait pas à tant de confession, loin de là. La jeune femme manquait même de s’évanouir. Elle reprit place sur la transat ; et se posa sa tête entre ses deux mains. Elle n’avait qu’un mot à la bouche « pourquoi ? » … Oui, elle se demandait pourquoi Summer venait lui dire tout cela ? Pourquoi avait-elle mit temps de temps à le comprendre ? Pourquoi elle n’avait pas comprit cela lorsque que Madison avait réellement besoin d’elle ? Elle n’osait pas regarder la brunette, la vérité est difficile à dire … mais parfois aussi difficile à entendre. La jolie blonde était perdue… prendre Summer dans ses bras ? Lui dire qu’elle lui pardonne ? Non … elle ne se sentait pas capable. Mais quoi faire ? Elle fini par levé la tête, et plongea son regard dans celui de Summer.

« Pourquoi ? »

Les yeux pratiquement remplient de larmes, Madison finit par dire ce qu’elle avait gardé pour elle durant cette « rébellion ».

« Summer, ce n’est pas ce que tu m’as fait endurer que je n’arrive pas à te pardonner … Peut importe la colère que tu as mis dans tes gestes, le jour où j’ai décidé de ne plus de côtoyer. Je le conçois… mais Summer, j’avais besoin de toi. Tu étais ma meilleure amie… et tu n’as même pas vu mon corps remplit de bleu, mes multiples fractures au poignet … Pensais-tu réellement que je me faisais cela toute seule lors d’entraînement après les cours ? »

Elle se tue un instant, voilà ce qu’elle avait voulu avouer à sa meilleure amie ce fameux jour. C’était finalement cela que Madison n’arrivait pas à pardonner à Summer… de l’avoir laissé seule face à sa mère brutale ; de n’avoir rien vu.

« Tu étais importante à mes yeux Summer… et oui, à cette époque … je t’aimais. »


Cela Madison ne l’avait jamais dit à personne. La jeune femme était hétérosexuel, mais pourtant elle était jalouse de voir Summer avec d’autres filles, d’autres garçons … Si aujourd’hui tout avait changé pour elle, elle pouvait avouer à Summer qu’elle avait été réellement amoureuse d’elle.

« Tu étais bien plus qu’une simple amie pour moi … mais … tu te moquais bien de se que je ressentais. »

Madison essuya les larmes qui roulaient le long de ses joues, et finir par dire, après avoir reniflé… geste peu féminin :

« Que ressens-tu là ? Ton cœur est-il toujours de pierre comme tu le prétends ? N’as-tu vraiment pas de sentiments qui te traversent de part et d’autre ? »

Elle resta là, ses centaines de question en suspend.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyJeu 2 Juin - 21:37

Le choc qui se lut sur le visage de Madison démontrait clairement ce qu'elle ressentait face aux paroles de Summer. Quoi de plus normal, après tout? Pour la première fois depuis le tout début de leur amitié, Summer venait de s'excuser, et le pardon, non seulement elle ne l'accordait pas, mais elle ne le demandait pas davantage! Et pour cause, elle s'était toujours estimée dans son droit, lorsqu'elle faisait le mal dans les couloirs de McKinley. Pourquoi demander pardon, de toutes façons, puisqu'elle ne regrettait jamais ce qu'elle faisait? Cela aurait de la pure hypocrisie, de son point de vue. C'est quand on est sincère, et qu'on éprouve de vrais remords, que l'on peut se permettre de demander pardon. Or, jamais Summer n'avait éprouvé de regrets, alors elle n'avait jamais jugé utile de s'excuser.
Mais là.. elle s'en voulait vraiment, pour la première fois, et elle le savait déjà, pour la seule et unique fois. Concernant Madison, tout avait toujours été différent, mais il lui avait fallu du temps pour s'en rendre compte. Maintenant que les choses étaient claires pour elle, et bien elle était prête à demander pardon. Mais il y avait fort à parier que cela ne se reproduirait plus jamais.

Madison avait tout l'air de la fille qui n'en revient pas de ce qu'elle entend, mais il était pour l'instant difficile de savoir si elle croyait Summer, ou si elle était juste trop choquée pour lui dire qu'elle ne la prenait pas au sérieux. Elle aurait été en droit de traiter Summer de menteuse, vu la façon dont celle-ci l'avait traité, jouant la comédie de la meilleure copine la dernière fois qu'elles s'étaient retrouvées face à face. Pour l'instant, il fallait attendre que la première surprise soit passée. L'hésitation était également très présente sur le visage, et dans l'attitude, de la blonde, mais Summer avait fait ce qu'elle avait à faire, elle ne pouvait dire quoi que ce soit de plus, il lui fallait patienter maintenant. Il n'y avait que Madison pour désamorcer cette situation. Si elle refusait de croire Summer, et bien celle-ci n'insisterait pas. Elle avait sa fierté, et n'irait pas jusqu'à se traîner aux pieds de son ancienne meilleure amie. Si au contraire elle demandait des preuves, et bien Summer aurait du mal à lui en fournir; il faudrait que Madison se contente de la croire sur parole.
Finalement, Madison se décida à réagir, en reprochant à Summer, non pas ce qu'elle lui avait fait subir en guise de punition pour l'avoir quitté -ce qui aurait été légitime, vu le traitement honteux que Summer lui avait infligé- mais plutôt l'absence de la brune quand Madison en avait eu réellement besoin.

Et c'est là que l'ambiance devint beaucoup plus... dramatique.

Summer n'avait jamais su que la mère de Madison la frappait, parce que tout dabord, jamais la blonde ne lui en avait parlé -ce qui était compréhensible, ce ne devait pas être facile du tout d'aborder un tel sujet. Mais elle se moquait tellement de ce qui l'entourait! Ce n'était pas un aveuglement, c'était du pur dédain. Elle se fichait des autres, et de ce qui pouvait leur arriver. Comme toutes les fois où elle demandait à Madison si elle allait bien, par pure automatisme que par réel intérêt pour la réponse. Elle n'avait jamais eu envie d'en savoir plus sur Madison, du moment que celle-ci était à ses cotés, cela lui convenait. Elle avait bien vu que Madison arborait un peu plus d'hématomes que les autres Cheerios. L'entraînement de Sue Sylvester était très dur, et Summer était déjà rentrée chez elle avec des courbatures, bien sûr, mais surtout des bleus aux genoux, aux coudes, sur le dos et les cotés, selon les figures réalisées, et selon s'il y avait des chutes ou non. Être cheerleader n'avait rien d'une partie de plaisir. Mais Madison avait toujours eu des marques, que l'entraînement se passe bien, ou non. Et surtout, les marques que l'on pouvait apercevoir sur son corps ne laissaient aucun doute. Ce n'est pas en faisant la pyramide qu'on finit avec des marques de doigts violacées sur les poignets. Ce n'est pas en faisant la roulade qu'on finit avec une lèvre ouverte, que seul une bonne couche de maquillage parvient à dissimuler. Summer avait vu ces marques..
..et elle n'en avait rien eu à faire. Elle s'était simplement dit que les parents de Madison était un peu trop virulent, dans leur façon d'éduquer leurs enfants. Et même si Madison était simplement une fille battue, elle s'en foutait complètement, il ne fallait pas se leurrer! Alors oui, Madison avait raison d'en vouloir à Summer pour le dédain et l'indifférence totale qu'elle lui avait témoigné, concernant cette partie de sa vie.

Les bras croisés sur sa poitrine, Summer ne dit rien. Le visage fermé et impassible, elle se contenta de fixer Madison, de contempler les larmes dans les magnifiques yeux bleus de son ancienne amie. Madison avait elle aussi des choses à avouer, et c'était à la fois beau et terriblement triste. Droite et apparemment imperturbable, la brune ne dit rien. Une légère brise se leva, faisant voler doucement ses boucles brunes, et elle resserra automatiquement les pans de son manteau autour d'elle.

" Bien sur que mon coeur est de pierre. " dit-elle avec indifférence. " Rien ne me touche, tu le sais mieux que quiconque. "

Sa voix était aussi froide que d'ordinaire, mais elle se rapprocha de Madison et s'assit à nouveau à coté d'elle, mais plus près cette fois. Puis sans mot dire, elle ouvrit son manteau, l'ôta, et se déplaçant à nouveau pour être collée à Madison, épaules contre épaules, elle se recouvrit elle et la blonde avec son épais manteau, pour les protéger du froid.

" Je savais bien que quelque chose clochait chez toi, et j'ai commis l'erreur de m'en moquer. Et maintenant, j'éprouve énormément de regrets. Je m'en veux Madison, parce que je t'ai fait du mal, alors que tu souffrais déjà tellement. J'aurais du être là pour toi, parce que tu es ma seule amie. Parce que je t'aimais et parce que tu m'aimais aussi. Je suis vraiment, vraiment désolée. " chuchota-t-elle, et elle déposa ses lèvres sur les cheveux de Madison. Puis elle posa sa tête contre celle de son ancienne meilleure amie. " Pardon. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptyJeu 16 Juin - 11:23

Il y a des choses que vous espérez au plus profond de vous, des choses que vous aimeriez voir changer. Hélas, vous patientez, et vous voyez que cela ne change pas, que rien ne bouge… c’est alors que vous décidez de faire le premier pas ! Et même avec cela rien ne bouge. Madison comptait les mois qui s’étaient écoulé entre le jour où elle a tourné le dos à Summer, et cette fameuse soirée. La jolie brune avait-elle mit autant de temps à comprendre qu’elle tenait à Maddy ? Cela semblait suspect ! Mais en même temps compréhensible … une fille comme Summer ne pouvait avoir des sentiments, alors découvrir qu’elle en éprouvait pour Madison avait dut être un choc terrible.

En ce qui concerne Madison, elle avait toujours des sentiments pour la brune… elle n’avait jamais pu tirer un trait sur son amitié avec elle ; et pourtant Summer ne le méritait pas ! Après ce qu’elle lui avait fait vivre, et surtout son ignorance totale envers elle ! Mais Summer devait le savoir que Maddy avait toujours une place pour elle dans son cœur ; la preuve elle l’avait eu lorsque Kourtney et ses acolytes avaient tenté de la descendre de son trône. Maddy n’avait pas eu peur de s’interposer entre les filles et Summer afin de mettre fin a cette mascarade… elle avait même aidé la brunette à se nettoyer après avoir reçu du lait, des œufs et autre condiments.

Il y avait tellement de chose que Summer ne savait pas au sujet de Madison… et c’était sûrement cela qui blessait le plus Maddy. Alors que la « Reine » vint se poser au coté de la jolie blonde qui avait retrouvé place sur la chaise longue…Maddy ne savait plus quoi penser de la situation. Elle se laissa faire, le manteau de Summer lui recouvra les épaules ; et à vrai dire cela lui faisait le plus grand bien. Les effets de l’alcool s’étaient dissipés, et Maddy mourrait de froid. Les paroles de Summer résonnaient dans la tête de la jeune femme… elle s’excusait de ne pas avoir été présente, de ne pas avoir cherché à comprendre. C’est alors que Madison releva son visage, où les larmes avaient roulé quelques instants plutôt et ajouta :

    « Tu as de la chance Summer. Oui tu as de la chance que j’avais de vrais amis lorsque j’étais dans cette passe… sinon je ne serais pas là à te parler ! »


Oui, Madison avait faillit se noyer il y a quelques jours de là. Elle était saoule, encore une fois pour oublier sa vie, son malheur… et elle a fini au fond d’une piscine. A ce moment là, la jolie blonde pensait que c’était la meilleure des solutions… resté au fond de cette piscine. Mais Taylor l’avait sortit de là.

    « Tu ne te rends pas compte du malheur que tu inflige aux gens Summer. J’avais déjà assez mal à vivre avec ce que ma mère me faisait subir…le lycée était mon seul échappatoire, et tu en as fait un lieu de tourmente… Je sais que pour toi c’est un jeu ! Mais qu’aurais-tu fais si tu avais dut venir à mon enterrement ? »


Madison n’avait jamais parlé de chose aussi dure. Elle avait connu la popularité, et pendant cette période elle ne savait que les moqueries, et autres crasses pouvaient faire sur des personnes sensibles. Aujourd’hui elle le comprenait… mais Summer, non. Elle ne changerait jamais.

    « Et maintenant … après ses aveux ; que comptes-tu faire ? »


Madison voulait savoir ce que Summer attendait-elle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. EmptySam 25 Juin - 0:59

Summer avait été consciente, depuis le début, que Madison avait un problème, quelque chose qui n'allait pas, mais elle ne s'y jamais intéressé. Maintenant, elle en était non seulement consciente, mais elle était prête à y prêter attention. Elle était prête à vraiment écouter Madison, et même si son visage gardait la même expression impassible, ce masque froid et imperturbable, que rien ne semblait pouvoir briser ou même fissurer, même si ses yeux restaient de glace, elle était très attentive. Elle n'allait pas répéter la même erreur deux fois. Summer apprenait de ses erreurs, aussi rares soient-elles, et elle voulait récupérer Madison, alors elle était prête, pour la toute première fois, à faire des concessions. A demander pardon, et à s'intéresser à autre chose qu'à sa petite personne.

Madison lui fit savoir qu'il y aurait pu y avoir un véritable drame, depuis que Summer l'avait rayé de sa liste d'amies, et la brune plissa légèrement les yeux. Elle avait une idée bien précise au sujet du suicide : ceux qui choisissaient cette voie n'étaient que des lâches, des résidus d'humains sans courage qui, à l'évidence, ne méritaient pas de vivre et qui donc, méritaient de disparaître. Quand il lui arrivait de jeter un coup d'oeil aux infos, à la télé, ou quand elle entendait une rumeur concernant quelqu'un qui avait choisi de se suicider, elle avait la même pensée terriblement méprisante et dure : bien fait. Les suicidaires n'étaient que des minables, selon elle, et elle était un peu surprise que Madison ait ne serait-ce que songer à se laisser aller à partir de cette façon. Elle pencha légèrement la tête de coté, et prit la peine de réfléchir à ce que cela impliquait. Madison avait énormément souffert, et pas seulement à cause de sa mère. Certes, ce devait être suffisant pour avoir de vilaines pensées, mais Summer n'était pas du genre à se mentir, et elle savait que la douleur et les épreuves que Madison avait traversée était en grande partie de son oeuvre. Elle l'avait poussé dans ses pires retranchements, l'avait peu à peu isolée, et avait lancé une véritable campagne de torture morale contre la blonde. C'était le mode de fonctionnement de Summer, et cela avait fait ses preuves. Elle était d'ailleurs en train de mettre en place la même tactique contre cette idiote de Leah Woods. Leah déciderait-elle de mourir, une fois que Summer en aurait terminé? Et surtout, y'avait-il eu d'autres lycéens qui y avaient songés, parmi les victimes de la Reine? Peut-être. Certainement, même.

Pour la première fois, Summer se dit que oui, elle allait peut-être trop loin, beaucoup trop loin, quand elle décidait de s'en prendre à quelqu'un. Un jour, cela finirait mal. Elle le comprenait, mais... elle ne parvenait pas à s'en émouvoir, et elle finit par ranger cette pensée dans un coin de sa tête. Elle prit le temps de réfléchir avant de répondre, choisissant avec soin ses mots.

" Et bien... je ne compte pas renoncer à ma place à McKinley. C'est moi qui dirige ce lycée désormais, et même si j'ai bien conscience qu'il y a beaucoup d'élèves qui souhaiteraient que je disparaisse, ou que je laisse ma place à une autre, je n'en ai pas l'intention. Personne n'a les épaules pour porter le poids d'une telle couronne. Je suis la seule à pouvoir vivre avec les conséquences d'actes comme les miens. " Elle s'interrompit un instant, se passant la langue ses les lèvres. " Je sais qu'un jour, ma façon d'agir provoquera un drame. Je n'y peux rien. Madison, les choses ne changeront pas. C'est comme cela que ça doit être. "

Summer prit une inspiration et regarda son souffle se transformer en un petit nuage de buée dans le froid glacial de la nuit.

" Je sais que tu vas désapprouver cette conduite, et je le comprendrais. Nous sommes différentes, et je ne te demanderais pas de redevenir celle que tu étais, mais je n'ai pas l'intention de changer, et tu dois le comprendre. La seule chose que je peux te promettre, c'est que je ne serais plus la même avec toi. Tu es ma meilleure amie Madison, et je ne pourrais plus jamais te faire du mal. Maintenant que je sais à quel point tu comptes pour moi, je ferais tout pour toi. Mais ne me demande pas de renoncer à ce que je suis. "

Elle baissa la tête vers Madison.

" Je veux que tu sois près de moi. Je veux que tu sois heureuse. Je veux te protéger, je veux être avec toi, quoi qu'il arrive. C'est tout. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.   06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. [Harper]Soirée entre Cherrios; Enfin l'heure de vérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-