Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. "Il y a très longtemps que je sais que la France est une terre d'asile"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. "Il y a très longtemps que je sais que la France est une terre d'asile" Empty
MessageSujet: 06. "Il y a très longtemps que je sais que la France est une terre d'asile"   06. "Il y a très longtemps que je sais que la France est une terre d'asile" EmptyLun 2 Mai - 13:49

Heather Swan & Clélie Horion



Heather copiait la dernière phrase de son exercice quand la cloche la ramena à la réalité de la salle de cours. La plupart des étudiants quittèrent la salle rapidement, n'ayant aucune envie de voir leur pause raccourcie. Le moment que tous les élèves attendaient avec impatience, celui de flâner dans les couloirs, de respirer un peu avant de reprendre les cours. C'était bien simple dès qu'on entrait dans une salle, chacun ne pensait qu'à une chose : l'heure de la pause ! Mais le cours de Miss Horion avait plongé Heather dans la confusion la plus totale. C'était une élève bosseuse certes, mais elle était comme tout le monde, dès que la sonnerie retentissait elle se vidait la tête et rangeait la leçon dans un petit coin de son esprit qu'elle ressortirait quand elle y penserait. Mais cette fois-ci c'était différent, elle avait beaucoup de mal à saisir l'essentiel de la leçon et ça l'embêtait énormément. Le français était loin d'être une langue facile, c'était bourré de formes étranges et de temps compliqués et parfois inutiles, mais le subjonctif était à ses yeux le plus complexe de tous ! Aucune forme ne ressemblait à une autre et la conjugaison était plus qu'affreuse, Heather était complètement perdue et pendant tout l'exercice n'avait pas quitté sa leçon des yeux. Elle avait écrit comme un automate, recopiant simplement ce qu'elle pensait être juste sans réussir à le retenir.

Elle plongea donc la tête dans son sac à dos, rangeant avec une lenteur incroyable ses affaires qui s'étaient éparpillées sur sa table. Elle prenait son temps, espérant que personne ne décide de traîner aussi. A son grand soulagement ce n'était pas le cas ! Elle était persuadée que la majorité des élèves n'avaient rien saisi de la leçon, mais la pause étaient quasi-religieuse à leurs yeux et était donc bien plus importante. Ils faisaient ce qu'ils voulaient après tout, c'était leur problème et certainement pas celui d'Heather. De toutes façons ça l'arrangeait, inutile de passer pour la surdouée un brin lèche-botte qui allait voir le prof à chaque fin de cours pour se faire mousser. Ce n'était absolument pas son cas, mais elle savait comment les réputations se forgeaient rapidement au lycée. D'autant plus qu'elle se faisait suffisamment remarquer dans le cours de français de Clélie Horion. C'était relativement rare pour être noté, mais Heather se plaisait tellement dans ce cours qu'il ne se passait pas une heure sans qu'elle ne participe. Elle avait entendu quelques chuchotements les premiers temps qui l'avaient énormément gênée mais étrangement elle avait fini par les oublier. Et pour une fois qu'elle se sentait suffisamment à l'aise pour ouvrir la bouche, elle n'allait pas se priver !

Heather ferma son sac, se leva, et finit par se diriger vers le bureau de son professeur de français. C'était une femme d'à peine une trentaine d'années, jolie et souriante qui avait tendance à mettre à l'aise les gens auxquels elle s'adressait. En tout cas, la jeune lycéenne se sentait très à l'aise avec elle. Dès le premier cours Miss Horion avait demandé à la voir à la fin du cours et lui s'était alors renseigné sur son intégration au lycée. Intriguée par ses facilités visibles dans sa matière, elle avait posé énormément de questions à la jeune fille qui, comme à son habitude, avait répondu très brièvement. Tout ce qu'elle avait voulu avouer c'était qu'elle venait d'un des meilleurs lycées de Charlotte et qu'elle avait toujours beaucoup aimé les langues, particulièrement le français. Elle en avait aussi profité pour mentir sur son état d'esprit vis-à-vis de McKinley High School, assurant qu'elle se plaisait énormément en Ohio. Mais Heather sentait qu'elle pourrait peut-être plus se confier à cette prof plus qu'à n'importe quel autre. Elle avait l'air assez ouverte d'esprit et elle devait partager quelques centres d'intérêt. Et elle ignorait pourquoi mais elle se sentait proche de Miss Horion.

La lycéenne finit par atteindre le bureau devant lequel était installée Clélie Horion. Concentrée sur des copies dont Heather ignorait la nature, elle ne semblait pas avoir vu sa nouvelle élève. La jeune fille s'approcha donc avec timidité et prit la parole.

    - Miss Horion ? Excusez-moi de vous déranger, j'aimerais juste savoir si je peux vous parler quelques instants.


Heather adressa un sourire franc à son enseignante et se demanda soudainement si son problème de subjonctif n'était justement pas une excuse pour entamer la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
 

06. "Il y a très longtemps que je sais que la France est une terre d'asile"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-