Choriste du mois


Partagez | 
 

 06.You may be good but you're completely bad at it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptyLun 2 Mai - 19:21

L'horloge de la salle des Awesome Voices affichait vingt et une heure exactement.
Niché dans la pénombre, Bryan Ryan attendait patiemment à son bureau en jouant machinalement avec son stylo qu'il tapait contre le rebord de la table. Autour de lui, tout avait été redécoré : si d'ordinaire, l'espace de répétition de sa chorale était un lieu plutôt sobre qui laissait peu de place à la fantaisie, les choses avaient été bouleversées ce soir là.

Quelques pans de murs avaient été recouverts d'épais rideaux noirs qui donnaient l'impression de se trouver dans une salle de spectacle. La petite scène où les élèves se produisaient d'habitude avait subi le même sort, drapée par de longs lambeaux de tissus sur ses bords. Un peu partout, des paillettes rouges avaient été dispersées sur le sol. Mais le détail le plus intriguant résidait dans les accessoires choisis pour alimenter le décor. Soigneusement disposés sur une petite table, des chaînes, un fouet ainsi que de menottes cassaient l'ambiance cabaret du reste de la pièce, de telle sorte qu'au final, n'importe quel visiteur aurait eu l'impression de se retrouver dans une maison close à Las Vegas.

Bien entendu, tout cela avait une signification, et elle n'était pas liée à de quelconques mauvaises pensées de la part de Bryan. Ce dernier avait en réalité préparé tout cela à l'attention de Morgan Moore, un des élèves de sa chorale. C'était d'ailleurs lui qu'il attendait, confortablement installé à son bureau.
Plus tôt dans la journée, il lui avait envoyé un sms en le sommant de se rendre dans la salle des Awesome Voices à 21h pour un cours particulier, l'heure tardive étant due à la nécessité de pouvoir répéter sans être dérangés, c'est à dire dans un lycée complètement vide.

Un sourire s'afficha sur les lèvres du jeune professeur. Il était satisfait du plan qu'il préparait pour son protégé et avait hâte que ce dernier arrive afin de lui dévoiler la surprise.
Il n'eut à ce propos pas à attendre longtemps, puisque quelques minutes seulement après l'horaire convenu, le jeune homme entra dans la salle à l'aide de son pass magnétique.
La pauvre était certainement à mille lieu de comprendre ce qui allait se passer pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptyLun 2 Mai - 20:10

Encore une journée où le monde tournait sans que Morgan ne suive le sens de rotation. Tout d'abords il avait eu les pires cours de sa vie. Un professeur qui lui hurla dessus parce qu'il avait lâché un bécher de permanganate de potassium et qu'il avait repeint le sol de la salle en violet. Très sensible aux excès de colère, il avait serré son estomac et son cœur un peu petit plus que d'habitude. Après une heure de retenue à nettoyer son dérapage artistique sous les sarcasmes de l'enseignant, il en sortit découragé. Puis était venue l'heure de la cantine. Se dirigeant au self le ventre criant famine, il fut choqué d'apprendre que c'était la journée de solidarité alimentaire et que pour la peine il n'y aurait qu'un bol de riz de servi. Outrage! Non seulement heurté mais affamé, Moore commençait à se dire que cette journée serait pourrie. Mais le comble vint frapper à sa porte. Enfin plutôt vibrer dans sa poche. Il venait de recevoir un SMS. Mister R, premier du nom, lui ordonnait de venir au lycée à une heure bizarre.

"Ce mec est taré! Il a du vouloir écrire 12h…"

Constatant que l'heure du midi était de loin dépassée, il relut plusieurs fois le message pour s'assurer de bien comprendre. Il se gratta la tête puis rangea son BlackBerry et poursuivit sa journée minable. Encore heureux qu'il y avait Histoire cette après-midi, sinon Morgan se serait ouvert les veines avec une de ses copies blanches. Mais comme toujours, quand c'était bien ça allait vite. Pourquoi fallait-il que les cours chiants soient interminables… Perdu dans sa question existentielle, il finit sa journée à la bibliothèque à lire un livre que lui avait recommandé son "mentor". De la grande littérature, il adorait cela et pouvait être tranquillement installé sans qu'on le dérange.

Soudain une autre vibration le tira de sa torpeur littéraire. Son père lui avait envoyé un SMS. Morgan qui se rappela alors du rendez-vous avec Mister R pour trouver une excuse à son père, jeta un regard sur l'heure. Encore trois heures. Qu'allait-il pouvoir faire pendant tout ce temps. La bibliothèque était en cours de fermeture. Hésitant que peu de temps, il prit son livre en cours de lecture et sortit de la salle pour se planquer dans les sous-sols de McKinley et finir son bouquin tranquillement.

Quand il en eut terminé avec son pavé, il le rangea dans son sac et porta attention à l'heure. Mince, plus que dix minutes. Il fit un bond et fila en direction de la salle de répétition. Tout en avançant, il se demandait pourquoi son chef de chœur lui avait donné rendez-vous aussi tard. Etait-ce à cause de Saphira qui avait parlé sur lui après leur duo ou encore une lubie de Mister R. Soupçonneux, il ralentit le pas aux abords de la porte de la salle. Après une dernière dose de courage et une inspiration forcée, il entra.

Il ne vit même pas Mister R dans la pièce, il fut saisit par les modifications de la salle. Du noir partout, c'était sombre, lugubre… Tout semblait préparé mais à quelles fins. Lorsque son regard se porta enfin sur les ustensiles savamment posés certainement par Mister R, Morgan prit peur. Il dévia son regard pour enfin croiser celui de l'enseignant. Noyé dans la pénombre, Morgan flippa sérieusement. Comme il avait juste fini de revoir les saisons de Dexter et que le sérial killer opérait de la même manière, le jeune homme fit la relation. Amener ses victimes sur le lieu de leur faute, les faire avouer et les tuer. L'adolescent commença à reculer vers la porte par laquelle il venait de rentrer. Tout collait : il refusait de chanter devant les autres, il avait pris la place d'un autre peut être, Mister R en avait eu assez et voulait lui faire payer.

"J'suis trop jeune pour ça… prenez un prof ou un autre!"

Certain que son professeur allait le refroidir ici même, il prit la tangente et amorça une course une fois dans le couloir. Ballottant son sac rempli de livres, fatigué de sa journée et stressé de la vision qu'il venait d'avoir, Morgan courait mal et il se fit trébucher seul. Comme dans tout film du même genre, la victime n'arrivait jamais à s'enfuir. Frappant le sol, furieux de s'être vautré comme une vulgaire blonde de série Z, il eut le réflexe de tourner la tête en arrière pour voir si le tueur le poursuivait. En même temps il fouillait dans son sac pour trouver son portable mais impossible de mettre la main dessus…

Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptyJeu 5 Mai - 20:57

La porte de la pièce s'ouvra lentement et la silhouette de Morgan apparut à travers l'ombre portée sur le mur; il donnait un peu l'impression d'une petite fille qui s'aventurait à ses risques et périls dans la vieille cave de sa grand mère.
Bryan, toujours assis derrière son bureau attendit que son élève rejoigne complètement la salle, avant d'allumer la lumière afin de le surprendre. Vu le temps qu'il avait passé à tout redécorer, il espérait bien que la mise en scène ferait son effet.

"Bonsoir Morgan."

Il n'y avait dans sa voix rien de bien rassurant, mais cela faisait partie du spectacle. Après tout, la surprise n'était que plus soutenue avec une petite touche de terreur en prime, et il fallait l'avouer, il prenait un malin plaisir à jouer les hommes inquiétants. En réalité, il s'était inspiré de Sue Sylvester pour préparer tout cela, ayant eu vent de ses dernières frasques concernant notamment la séquestration qu'elle avait fait subir à Emma Pillsbury dans les sous-sols du lycée. Même s'il n'approuvait généralement pas les méthodes de la Coach, il ne pouvait s'empêcher d'être un peu admiratif face à la prestance qu'elle pouvait parfois dégager.

Bien entendu, Bryan n'avait pas l'intention de séquestrer Morgan et n'attendait pas plus de lui qu'une simple répétition musicale. Il avait préparé la mise en scène uniquement pour rire et se détendre, car après la fatigue due aux Sectionnals, ce n'était pas exagérer que de dire qu'il en avait besoin.
Malheureusement pour lui , Morgan sembla prendre la plaisanterie un peu trop au sérieux, et saisit de panique, prit soudainement les jambes à son cou.

"Mais... reviens ici!" lança le jeune professeur.

Il se releva alors aussitôt de son siège, frappé de stupeur, puis commença à poursuivre son élève qui s'engageait à présent dans les couloirs vides de McKinley à toute vitesse. Qu'est-ce qui avait bien pu passer par la tête de ce dernier? Avait-il cru, en voyant les menottes et le fouet que son professeur allait tenter quoi que ce soit de déplacé envers lui? C'était ignoble et surtout insensé.
Fort heureusement, il semblait avoir, en cette heure tardive, perdu ses réflexes de bon footballer, et au détour des casiers alloués aux Seniors, trébucha en pleine course en tombant lourdement sur le sol.
Bryan ralentit alors le pas jusqu'à ce qu'il fut suffisamment près du fuyard. Croisant les bras, les sourcils froncés, il était bien déterminé à monter qui était en mesure de décider.

"Tu ne penses certainement pas y échapper cette fois-ci encore? Ça fait des semaines que j'essaye, et maintenant il est grand temps que tu prennes ton courage à deux mains. S'il faut que je te botte les fesses pour que tu montes sur scène, crois moi je n'hésiterai pas une seule seconde. Alors reviens immédiatement dans la salle de répétition, il y a du travail qui t'attends."

Une expression réprobatrice sur le visage, le directeur des Awesome Voices rebroussa le chemin. Il n'allait certainement pas se laisser faire dicter des lois par un adolescent de 17 ans, bien au contraire : il avait un plan en tête et était bien déterminé à en venir à bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptyVen 6 Mai - 19:07

Son bourreau marchait d'un pas calme vers lui. Son palpitant à vif, Morgan craignait le pire. Crispant son visage, il ouvrit tout penaud les deux yeux pour entrevoir Mister R. Ce dernier immobile, le fixait et lui tint un discours pour le moins surprenant. Il n'était pas question de meurtre ou de torture, juste de chant. Morgan réalisa alors toute l'ampleur du spectacle que voulait monter Mister R et surtout à quel point il avait été stupide. Très gêné de son attitude, due à la confusion, il se leva en conservant la tête baissée. Marchant au pas derrière son supérieur, l'adolescent remettait un à un les bouts que son cerveau avait analysé.

Du noir, il y avait du noir partout. Peut être était-ce voulu pour créer un contraste ou un effet de style. Cela lui rappela les idées lancées par certains membres du glee club de faire un show plus porté sur le métal ou le gothique trans genre. Bref, loin des goûts musicaux de Morgan qui aimait plus quand cela bougeait et envoyé le bon son dans les chaumières. Mais pourquoi tout ce noir? Voulait-il faire de Morgan le point blanc de l'histoire? Il allait le découvrir…

Puis lors des pas suivant, il se focalisa sur les objets vus sur la table. Fouet, menottes et autres. Il les revoyait un à un… Qu'est-ce que cela pouvait bien faire ou du moins apporter à la performance. Tous ses instruments de violence et de soumission, quel intérêt il y avait à exposer cela. Avait-il des envie religieuse, faire la Passion du Christ en comédie musicale ou endiablée… Il avait vu un film à l'affiche : Le Diable s'habille en Prada. Il n'était pas allé le voir mais vu le titre ça devait parler de Satan sans nul doute. Et Prada, le nom de la peau de l'homme?

Enfin, il réalisa qu'il était seul ce soir et les mots émis par Mister R, tout à l'heure, lui revinrent comme un boomerang. L'enseignant faisait tout cela pour que Morgan soit la star! Qu'il se produise devant tout le monde. Comprenant alors que son avenir serait lourdement modifié, il arrêta de marcher. Il fixa le dos de son enseignant un instant avant de prendre la parole. Il parla d'une voix calme mais quelque peu tremblante :

"Mister R, vous vous voulez absolument me voir briller sur scène? Pourquoi? Pourquoi moi? Les autres son meilleurs, ils chantent mieux, tenez Saphira est très douée, elle m'a épaté lors de nos répétition pour Memory."

Au fond de lui, tout se bousculait. Ce qu'il ressentait vraiment, ce qu'il voulait avouer et le fait de vouloir sauver les apparences. Malgré tout ce chaos interne, il s'exprimait avec un ton serein. Las ou stoïque de sa situation en pleine évolution, il poursuivit son discours.

"Je… je sais qu'avec vous j'ai jamais été très sympa, Mister R. Mais euh… j'sais pas comment dire ça… vous pulsez le bois!"

Certes, Morgan n'avait jamais su exprimer avec de vrais mots ses sentiments. Au fond de lui, il voudrait prendre son enseignant dans les bras et le remercier infiniment. C'était le seul adulte à se battre pour permettre à Morgan de vivre sa vie. A se soucier de qui il est vraiment au lieu de vouloir en faire un autre. Il avait une très grande estime de son chef de chœur mais il ne lui dirait peut être jamais. Ainsi était la vie, rien n'était facile surtout quand on s'appelait Morgan Moore. Jongler avec entre réalité et mensonges, ça n'aidait pas à être bien dans ses chaussures, appréhender la vie sereinement et à voir dans l'autre un ami potentiel. Franc dans ses paroles, il en serait peut être moins dans les actes. Car il réfléchissait déjà à un mensonge possible à sortir à Mister R pour ne pas avoir à faire le show devant le lycée. Sa peur était trop grande, il craignait les reproches, les attitudes perfides des lycéens, les regards changeants et les jets de slushies en pleine tête. Enfin, il avait encore le temps pour inventer une histoire et échapper au fait de monter sur scène. En attendant, il avait hâte de savoir ce qui lui était réservé.

Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptyDim 8 Mai - 18:35

La surprise avait pris une drôle de tournure, mais certainement pas celle que Bryan avait imaginé.
Alors qu'il pénétrait à nouveau dans la salle de répétition, il jeta un coup d'oeil derrière lui pour s'assurer que son élève le suivait bien et ne s'était pas entiché de l'idée de reprendre la fuite.
Par un regard circulaire, il observa à nouveau les aménagements qu'il avait apporté : il était vrai que le rendu était assez lugubre, ces drapés noirs sur les murs laissant effectivement penser à une scène de meurtre, tandis que les objets fantaisistes déposés sur la petite table donnaient eux la mauvaise impression que quelque chose de malsain se préparait. Il le reconnaissait, la blague avait été à certains égard de mauvais goût. Cependant, il ne lui semblait pas en avoir trop fait, car si une chose était certaine, c'est que Morgan aurait bel et bien à se servir des instruments que son professeur était allé acheter la veille dans une magasin pour adulte du vieux Lima.

En réalité, tout ce petit plan avait été un travail de plusieurs semaines, germant dans l'esprit de Bryan juste après que les Awesome Directions furent formés et qu'il eut ainsi l'occasion de se focaliser davantage sur les autres choristes que ceux qui étaient d'ordinaire mis en avant.
Le cas Morgan Moore faisait débat depuis le début de l'année déjà. En effet, si le jeune homme se montrait plutôt volontaire et investi lors des cours de musique, il avait toujours semblé avoir un souci avec les représentations en public, et s'arrangeait toujours pour ne pas en être, à l'aide d'excuses aussi farfelues que bien montées.

Bryan, qui avait au départ gobé tous les mensonges de son discret élève avait fini par soulever quelques suspicions et après s'être renseigné auprès des autres Awesome Voices, il était parvenu à sortir les vers du nez du principal concerné qui s'avérait avoir de grosses difficultés à assumer son appartenance à la chorale. Manifestement, ce dernier avait caché à ses amis footballers et Cheerio tout comme ses parents que quatre fois par semaine après la classe, il se rendait en 128 B pour chanter.

"Ce n'est pas une question de talent Morgan. Il est temps que tu acceptes enfin que la musique fait partie de ta vie."

Le jeune footballer était un bon musicien. Guitariste dans l'âme, il accompagnait très souvent Zack Woodward lors des chansons de groupe. Bien qu'aucun solo ne lui avait jamais été attribué, sa voix était tout sauf désagréable et elle allait avec à peu près n'importe quelle chanson. En somme, Morgan était un vrai potentiel de talent qui pouvait s'il le voulait bien rivaliser avec les meilleurs comme Tim ou Sarah.
Mais voilà, il ne semblait pas le vouloir, et au delà de sa timidité naturelle, ses complexes anéantissaient toute opportunité de faire germer la graine qui logeait en lui, inerte.
Et ça, Bryan était bien déterminé à le changer.

"Je suis un peu fatigué de devoir toujours te courir après, d'essayer de te faire progresser, et de faire face en retour à un mur. Comme tu le sais, les Awesome Voices donneront une représentation dans dix jours à l'occasion des vacances de février. Elle aura lieu devant les autres élèves du lycée, à la veille du bal de la St Valentin et aura pour thème l'amour.Sauf que j'ai pris une décision. Ce ne seront pas les Awesome Voices qui feront le show, mais toi."

Le jeune professeur s'approcha de la table sur laquelle étaient disposés les fameux objets. Il saisit la paire de menottes qui s'avéraient d'ailleurs être de véritables menottes, et fit tourner une des boucles autour de son index.

"A cet effet, j'ai choisi la chanson que tu chanteras : S&M de Rihanna. Premièrement parce que j'ai besoin de redorer le blason de ma chorale, et qu'associer un de mes élèves les plus populaires avec une chanson en vogue est un excellent moyen de le faire. Mais aussi parce que je veux que tu comprennes qu'on ne fait partie des Awesome Voices que si on le mérite. Ce morceau sera un challenge pour toi, et c'est à l'issue de ta performance que je déciderai si j'accepte de te garder au sein de ma chorale ou non."

Le but de Bryan n'était aucunement de faire du sadisme pour son bon plaisir. Il aimait beaucoup Morgan, mais cette situation ne pouvait plus durer, il lui était impossible de garder auprès de lui un choriste qui refuse de s'engager et de prendre part aux répétitions.

Mais au fond, il était surtout vexé que Morgan considère comme une honte d'être membre des Awesome Voices alors que tous ses autres camarades en avaient fait une fierté, qu'ils soient bons élèves, cancres ou cheerleaders.
Aussi, ces menaces constituaient également pour lui un moyen de lui montrer qu'il avait pu être blessé par cette attitude qui, bien que compréhensible, n'était plus tolérable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptyMer 11 Mai - 8:19

Mister R était génial, Morgan l'appréciait beaucoup, certes quand avait voulu parler à ses parents Moore l'avait détesté pendant un petit moment. Avait-il des envies d'homicide involontaire? Non… enfin. Morgan trouvait Mister R admirable, plongé corps et âme dans son travail, poussant son équipe toujours plus loin, plus fort, plus haut. Oui plus hauuut que tous les soleils qu'ils manquaient à leurs rêves. Bref un type bien aux yeux du garçon qui été très souvent étonné de ces frasques. Un peu comme celle de ce soir. Attentif, pensif et silencieux, il écouta son professeur lui expliquer la raison de toute cette mise en scène des plus douteuses. Dans les premiers mots de celui-ci, Morgan comprit.

"Eh merde, pas encore, une intervention… tout va bien, j'vous mens pas, mais j'ai des entrainements très souvent."

C'était un mensonge, si sa mère le savait, elle en pleurerait. Mais qu'importe. Moore ne voulait pas voir sa vie terminée parce que Mister R l'avait décidé. Le reste de ses paroles devinrent de plus en plus obscures. Morgan devrait faire un show devant le lycée… SEUL! A cet instant, le garçon crut que son cœur allait le lâcher. Sa respiration s'accélérait, il se sentait pris au piège, mal dans sa peau. Il ne voulait plus être là…

A cet instant, Mister R fit tourner autour de son index une paire de menotte. Ce geste très esthétique rappela à Morgan un film téléchargé illégalement : ArmaGodmichet… Peut être que son professeur et lui avaient les mêmes goûts cinématographiques. Mais le souci n'était pas là, Morgan focalisa son attention sur une seule chose : la fuite. La porte était ouverte, il avait son sac bien cramponné, il était près à tenter une nouvelle course pour échapper à l'homme en costume. Hop, demi tour rotatif gauche, petite foulée au début, il s'avançait vers la porte tout en entendant les dernières paroles de Mister R. Il parlait de challenge et surtout de la potentielle éviction de Morgan. Il arrêta net son repli stratégique pour réfléchir cinq minutes. Tout se chamboulait dans sa tête, les mots de Mister R, des flashs de son père et les rêves d'Allan.

Depuis la disparition de son ami, Morgan était retombé sous le joug paternel, autoritaire et directif. Résonnaient dans sa tête les phrases de son paternel :

*Fais ce que je te dis | Je sais ce qui ai bon pour toi | Obéis! | Si je fais tout ça c'est pour toi et voilà comment tu me remercies, en perdant, je suis déçu… |Si tu continues ainsi tu n'es plus digne d'être mon fils | La musique c'est pour les tapettes!*

Les larmes lui montèrent aux yeux. Humidifiant ces derniers, Morgan ne voulait pourtant pas pleurer, pas devant Mister R. Il se refusait de se montrer faible ou pleurnichard devant quiconque n'avait pas sa confiance absolue. Mais à défaut d'être son confident, Mister R avait donné à Morgan l'occasion d'être acteur de sa vie. De choisir. Ce qui était le credo d'Allan. Stoïque devant la porte, l'adolescent ferma les yeux et prit une profonde inspiration. Après un court moment de silence, il fit volte-face, balança son sac au sol et avança vers Mister R.

"Je marche! Mais si ma vie devient un enfer après cela je vous ferai vivre toutes les moqueries que j'aurais à supporter au quotidien!"

Il porta les yeux sur les habits de l'adulte et poursuivit.

"J'espère que c'est lavable en machine…"

Morgan était décidé et il savait que les slushies allaient voler! Mais qu'importe. Cela ne semblait plus lui faire peur. Comme si pour la première fois depuis des mois, il marchait sans poids. Libéré de ses chaînes. Affichant une mine volontaire et envieuse, il attendait les directives de Mister R.




Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptyMer 18 Mai - 19:16

Aux attitudes excessives les méthodes radicales. Pourtant, ça ne faisait pas plaisir à Bryan d'obliger son élève à se ridiculiser sur scène, pas plus que de se séparer de lui, vu tout le bien qu'il en pensait.
Car au fond, il l'aimait beaucoup Morgan. Le simple fait qu'il avait franchi les portes de l’amphithéâtre pour passer le casting faisait de lui un footballer différent, qui cherche simplement à se respecter tel qu'il est réellement plutôt que de s'embourber dans un mauvais jeu de rôle que beaucoup de ses coéquipiers avaient décidé d'adopter. Même s'il se cachait pour venir répéter, même s'il chantait en douce, même s'il avait honte d'appartenir aux Awesome Voices, sa simple présence lors des cours forçait le respect, car elle reflétait un certain courage qu'énormément de personnes de son âge n'avaient pas.

Il lui fallait désormais aller plus loin, et franchir le pas, qui certes demandait le plus d'effort, mais qui était fort heureusement le dernier. Aussi, Bryan avait réellement l'impression de l'aider en le poussant à se dévoiler. Ce n'était pas uniquement pour son bon plaisir qu'il avait monté tout ce plan, et au regard du temps qu'il avait passé à échafauder ce dernier, il espérait que les choses se passeraient bien pour qu'enfin tout rentre dans l'ordre.

"Tu n'es pas en mesure d'imposer tes conditions, ce sera comme je le veux, et pas autrement" répondit-il d'un ton sec.

Ce n'était pas gagné. Morgan exprimait ses craintes avec vigueur, et le pire, c'est qu'il n'avait pas tout à fait tort.
Les Awesome Voices étaient considérés avec un tout petit peu moins de mépris que leurs adversaires, car aux yeux de tous, ils représentaient les fauteurs de trouble qui venaient bouleverser la donne. Pour autant, ils restaient des choristes, autrement dit des losers, et avaient par conséquent eux aussi droit à leur lot d'insultes, de slushies et d'humiliation publiques par les footballers et les Cheerios du lycée. A McKinley, faire partie d'un Glee club constituait presque une honte, et même si Bryan avait réussi à rendre la plupart de ses élèves fiers, cela demeurait un challenge de tous les jours que de traverser les couloirs sans encombre.

"Maintenant, j'aimerais que tu grimpes sur la scène et que tu me montres ce que tu sais faire."

Saisissant le poignet de Morgan, le jeune professeur y verrouilla une boucle de sa paire de menottes, laissant la seconde boucle pendre dans le vide. Puis il s'éloigna de quelques pas afin d'aller chercher le fouet placé sur la petite table, et le tendit avec un sourire fourbe.

"Mais vu comme tu as l'air coincé et vu le style particulier de la chanson, j'ai pensé qu'il serait plus simple de te mettre en immersion. Ne t'inquiète pas, je ne vais pas te demander d'utiliser ces objets sur toi ou pire encore sur moi, mais j'aimerais qu'ils fassent partie intégrante de ta performance. En revanche, n'essaye pas à nouveau de me duper, je sais que tu connais la chanson. De ce que j'ai cru comprendre, elle a eu son petit succès à la petite fête de Saphira samedi dernier..."

Bien sûr, toute cette mise en scène n'était peut-être pas utile, et étant donné la nature légèrement suspecte des objets, le show risquait lui aussi d'être assez spécial.
Mais après tout, les choses sont bien plus excitantes lorsqu'elles sont difficiles à réaliser. Or, c'était bel et bien de challenge dont Morgan avait besoin, il lui fallait absolument comprendre que ce n'était pas toujours à lui de décider et d'imposer les règles.
La télécommande de la chaîne stéréo en main, Bryan pressa le fameux bouton "Play", laissant la voix polissonne de Rihanna envahir la salle de répétitions des Awesome Voices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptyDim 22 Mai - 21:35

Les règles venaient de tomber… Mister R ne semblait pas vouloir rigoler. Scénario confirmé, il ne restait plus qu'à tourner. Stop, caméra, moteur et action! Tel un metteur en scène méticuleux, il expliqua ce qu'il voulait : de la luxure. En gros que Morgan se lâche. L'adolescent écouta en silence son supérieur, à cet instant, il hésitait encore à partir en douce malgré le fait qu'il soit menotté. Tout en fixant Mister R, Morgan pensait, doutait en son sein de la décision qu'il venait de prendre. Avait-il bien fait? Dans une inspiration, il repensa à sa discussion avec Sam. Beaucoup de pleurs certes mais la vision que pour Allan il devait aller de l'avant! Malgré les doutes, il devrait agir, au lieu de plier. Focalisant alors son attention sur les mots de Mister R dont il avait zappé la moitié, il confirma de la tête qu'il était prêt. C'était à présent à son tour.

Il pivota pour se diriger vers sa place, sur scène. Il devrait faire briller de son aura cet endroit qu'il redoutait tant. Droit comme un i, regardant ses pieds, Morgan entendit la musique avant qu'il n'ait eu le temps de dire ouf. Dans la précipitation, il oublia de compter les na na come on de Rihanna. Essayant de se concentrer au possible, il avait mal au cœur. Confus, presque rougissant, il bougeait comme un roseau poussé par le vent. Gêné devant Mister R de se montrer tel qu'il était, il en oublia de chanter au moment où c'était à son tour. Les yeux fermés, ses lèvres bougèrent enfin mais sans qu'aucun son ne sortit. Il ondulait de la tête exécutant une danse digne d'un poulpe asthmatique. A la fin du premier couplet, il osa bouger sa main pour que le fouet gigote à son tour. Résultat il en perdit son instrument, ce qui le força à la récupérer. Au sol, alors que la chanteuse enchaînait sur les sentiments pervers qu'elle appréciait tant, Morgan réalisa qu'il n'avait toujours pas parlé. Tapant le sol avec son poing, il descendit de scène malgré la musique et les avertissements de Mister R. Les yeux rivés vers l'issue de secours à son corps en détresse, il crut un instant y voir Allan. Heurté au plus profond de lui-même, il bloqua quelques instants. Muet, amorphe, il exprima posément quelques mots à Mister R :

"Vous pouvez la remettre s'il vous plaît."

Il fit alors demi-tour et attendit que la chanson recommence. Conscient que sa gaminerie et ses mensonges lui empoissonnaient la vie, il allait changer. Il patienta donc jusqu'aux premières notes de musique en respirant fortement. Il fila derrière une tenture noire se cacher et réfléchit à quelques pas mais dans la hâte il se dit qu'il improviserait plus qu'autre chose. La chanteuse débutait sa chanson tandis que l'on pouvait voir le visage de Morgan voilé par l'anneau de la menotte restante. Il s'en servait comme d'un mégaphone :

"Na na na Come on / Na na na Come on / Na na na na na Come on / Na na na Come on, come on, come on / Na na na na Come on / Na na na Come on / Na na na na na Come on / Na na na Come on, come on, come on / Na na na…"

Sa bouche encerclée par l'anneau de fer par lequel il chantait, articulait les paroles les paroles de sa voix claire. Puis au couplet, il sortit lentement dévoilant son corps portion par portion. Hésitant même parfois à se dévoiler. D'abords le bras, il caressa les tissus l'entourant comme quand il frôlait de ses doigts la chair de Camelia. Puis le second rejoignit le premier

" Feels so good being bad (Oh oh oh oh oh) / There's no way I'm turning back (Oh oh oh oh oh) /
Now the pain is my pleasure 'cause nothing could measure (Oh oh oh oh oh) …"


Serrant ses mains sur les tentures, dos à Mister R, les bras croisés, il fit un demi-tour pour se retrouver propulsé vers le centre de la scène. Les tissus flottèrent suite à son passage. Ondulant du bassin comme un acteur porno confirmé, Morgan simulait assez bien une position connue dans le Kama Sutra.

" Love is great, love is fine (Oh oh oh oh oh) / Out the box, outta line (Oh oh oh oh oh) / The affliction of the feeling leaves me wanting more (Oh oh oh oh oh)…"

Tapant sa poitrine sans retenue, son soufflé fut pour la durée de quelques secondes coupées; mais il poursuivit. Il massa son corps, palpant de ses mains ses habits avec une certaine volupté.

" Cause I may be bad, but I'm perfectly good at it / Sex in the air, I don't care, I love the smell of it / Sticks and stones may break my bones / But chains and whips excite me / Cause I may be bad, but I'm perfectly good at it / Sex in the air, I don't care, I love the smell of it / Sticks and stones may break my bones / But chains and whips excite me …"

Il saisit le fouet qui était resté sur scène et d'un grand geste le fit claquer au come on :

" Na na na Come on, come on, come on / I like it-like it / Come on, come on, come on / I like it-like it / Come on, come on, come on / I like it-like it (Na na na) / Come on, come on, come on / I like it-like it …"

Jouant avec son nouvel ustensile hostile, il le passait sur son front, entre ses jambes avec un souci du détail alliant ébriété et savoir-faire. Puis il descendit au sol pour dessiner avec la lanière du fouet un cœur, faisant courir ses doigts sur la corde.

" Love is great, love is fine (Oh oh oh oh oh) / Out the box, outta line (Oh oh oh oh oh) / The affliction of the feeling leaves me wanting more (Oh oh oh oh oh)…"

Jetant avec énergie le fouet derrière lui, il resta sur le sol à effleurer son corps en chaleur contre ce qu'il trouvait.

" Cause I may be bad, but I'm perfectly good at it / Sex in the air, I don't care, I love the smell of it / Sticks and stones may break my bones / But chains and whips excite me…"

Il se mit à genou et utilisa à nouveau la menotte volante comme pseudo mégaphone.

" Na na na Come on, come on, come on / I like it-like it / Come on, come on, come on / I like it-like it / Come on, come on, come on / I like it-like it / Come on, come on, come on / I like it-like it …"

Amenant ses mains contre son visage à la manière d'un robot, il enchaîna toujours en bougeant comme C3PO de fausses gifles.

" S-S-S & M-M-M / S-S-S & M-M-M…"

Retombant sur les genoux comme un saint martyr dans l'arène au lion, les bras tendu à la Jésus, il ne bougeait plus.

" Oh, I love the feeling you bring to me, oh, you turn me on / It's exactly what I've been yearning for, give it to me strong / And meet me in my boudoir, make my body say ah ah ah / I like it-like it …"

D'un geste vif mais précis, il craqua la boutonnière de sa chemise faisant voler tous les boutons et se retrouvant torse nu. Les muscles fins à l'air, il balança loin devant son vêtement. Il continua à effleurer sa chair visible à présent de plus en plus sensuellement.

" Cause I may be bad, but I'm perfectly good at it / Sex in the air, I don't care, I love the smell of it / Sticks and stones may break my bones / But chains and whips excite me / Cause I may be bad, but I'm perfectly good at it / Sex in the air, I don't care, I love the smell of it / Sticks and stones may break my bones / But chains and whips excite me …"

Il attrapa le fouet pour le faire claquer à intervalles régulières.

" Na na na Come on, come on, come on / I like it-like it / Come on, come on, come on / I like it-like it / Come on, come on, come on / I like it-like it (Na na na) / Come on, come on, come on / I like it-like it …"

Puis lentement il s'enroula l'objet du vice autour de lui pour finir saucissonné à la Bridou. Lorsqu'il en eut fini, il mordit le manche du fouet.

" S-S-S & M-M-M / S-S-S & M-M-M / S-S-S & M-M-M / S-S-S & M-M-M"

Baissant la tête et les yeux, il souffla un bon coup en poussant un petit Ooh de soulagement. Il l'avait fait. Encore sous l'effet dynamisant du : On Live Effect, il quémanda :

" Alors Allan t'en penses quoi?"




Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it EmptySam 28 Mai - 17:47

Bryan reposa la télécommande, et les bras croisés, il attendit que le spectacle commence, non sans impatience. Alors que l'instrumentale de S&M résonnait bruyamment dans la salle, il tapait du pied, comme pour marquer le rythme. Il avait toujours détesté cette chanson qu'il trouvait à la fois vulgaire et complètement déplacée. La paroles aguicheuses de Rihanna donnaient quelque chose de véritablement malsain à ce morceau, et ce même s'il faisait le succès des boîtes de nuit et des soirées de jeunes en ce moment. De toute façon, il n'avait jamais aimé cette chanteuse, et s'était d'ailleurs déjà permis une fois d'arrêter Saphira lors d'un solo, parce qu'elle avait eu le malheur d'avoir choisi d'interpréter un de ses titres.

Alors pourquoi avoir choisi d'attribuer cette chanson à Morgan?
Justement parce qu'il trouvait la chanson indigeste. En conséquence, elle constituait un défi de taille de pour son élève qui ne semblait pas vraiment avoir le sex appeal dans le sang.A cet effet, Bryan scruta ses moindres mouvements sur scène : il était visiblement très gêné par la situation et ne savait que faire de ses deux mains, tenant fébrilement le fouet qui finit par misérablement tomber au sol.

Tendu comme un fil de guitare, droit comme un i, il oublia de chanter au moment où il devait commencer le morceau, se laissant complètement avaler par le rythme de l'instrumentale. Et malgré quelques essais infructueux de démarrage, le show sexy et mordant se transforma vite en pitoyable catastrophe.
Exprimant un long soupir, le jeune professeur laissa sa paume couvrir ses yeux d'un geste d'exaspération. Lorsqu'on lui demanda de remettre le morceau depuis le début, il s'exécuta tout en laissant échapper du bout du lèvre qu'il valait mieux car " ça ne pourra pas être pire".

Et si après tout il avait fait une erreur? Et si Morgan n'était pas prêt à se dévoiler aux autres, qui plus est sous la forme d'un spectacle qui ne le mettait pas à son avantage?
Malgré tout, il constituait un membre fidèle des Awesome Voices, car en dépit de ses complexes, il s'était toujours montré sérieux, impliqué et soucieux du bien être du groupe. Sa perte constituerait un petit coup dur. En proie aux doutes, Bryan sentit les remords l’envahir : il avait investi trop de confiance dans un adolescent encore trop fragile.

Mais il fut subitement extirpé de ses songes.
Sur scène, Morgan avait commencé à chanter. La voix beaucoup plus sûre, la mine presque conquérante, le geste associé à la parole, il s’était transformé, substituant à la figure du timide footballer, celle du chanteur désireux d’enflammer la scène.

Déroulant la chanson avec facilité, il se laissa alors entrainer dans un show endiablé qui correspondait exactement à ce que son mentor attendait.
Certes il était un peu ridicule ainsi, et surtout pas très sexy. Mais le but de la manœuvre n’était pas de faire de lui un sex symbol : elle consistait à aider un jeune homme frustré à se lâcher.

Lorsque la prestation fut terminée, Bryan laissa apparaître un sourire sur ses lèvres, preuve qu’il était satisfait de ce qu’il venait de voir. Il saisit un petit trousseau de clé qui se trouvait dans ses poches, et s’approchant de son élève, le libéra de la boucle de menottes scellée à son poignet.

« On est dans la bonne direction Morgan, c’est comme ça que je veux te voir dans deux semaines. Je suis persuadé que tu vas y arriver et que tu vas tous les impressionner » assura t-il avec engouement.

Il reposa les menottes sur la table, et fit de même avec le fouet. Puis d’une main, il saisit le pass d’entrée et de sortie de la salle, située dans la poche de la chemise de Morgan.

« Mais il y a encore beaucoup de travail à fournir. Tu ne parviendras à faire quelque chose de bien que si tu t’entraînes dur. Et l’entraînement commence ce soir.»

Tournant les talons, Bryan se dirigea avec hâte en direction de la sortie, et referma la porte derrière lui, qui ne pouvait s’ouvrir qu’avec la carte confisquée à Morgan.
A travers le carreau vitré, il adressa un sourire à la fois cruel et compatissant à ce dernier, désormais enfermé dans la salle des Awesome Voices.

« Je reviens demain matin pour t’ouvrir. En attendant entraine toi bien » dit-il sans être sûr d'avoir été entendu.

D’un geste de la main, il prit congé de son élève, satisfait de ne pas avoir été déçu par sa soirée, et même un peu réjoui d’avoir été si diabolique.

Sujet clos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
06.You may be good but you're completely bad at it Empty
MessageSujet: Re: 06.You may be good but you're completely bad at it   06.You may be good but you're completely bad at it Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06.You may be good but you're completely bad at it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-