Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » EmptyLun 2 Mai - 21:22


Le bal de la St Valentin commençait à se montrer un peu partout dans le lycée McKinley. C'était un évènement que beaucoup de jeunes gens attendaient avec impatience. C'était l'occasion pour plusieurs de demander à l'élu ou l'élue de leur cœur de les accompagner et d'ainsi démontrer leur intérêt en vue de conclure et de s'en faire un nouveau petit ami ou une nouvelle petite amie. La tension était palpable dans les couloirs, les filles se faisaient belles, riaient à tout va et et se chuchotaient toujours des choses lorsqu'elles croisaient un garçon. Les garçons, eux, roulaient des mécaniques quand ils pouvaient se le permettre, ou lançaient des regards sans équivoque aux filles qui les intéressaient.

Pour Noah, cependant, l'ambiance n'était pas à la fête ni aux flirts et autres réjouissances. En temps normal, il n'aurait pas eu à se poser de questions et aurait emmené Quinn à ce bal. Mais les deux tourtereaux pratiquement les plus célèbres du lycée avaient rompu il y a peu. En cause, la petite coucherie de Puckerman avec la reine du sabotage. Les derniers temps avaient été difficiles pour les deux jeunes gens qu'étaient Puck et Quinn. Ils avaient eu un bébé ensemble et la faire adopter avait été une décision très dure. Quinn comme Noah en souffraient car Beth leur manquait. De plus, Puck n'était pas un habitué des relations traditionnelles exclusives et Quinn avait mis un certain temps à lui faire entièrement confiance. Noah ne s'était jamais senti à la hauteur de la jeune femme dont il était, en vérité, totalement fou amoureux. Il ne se sentait pas capable de la rendre heureuse et de lui être fidèle comme elle le méritait. Il avait bien entendu essayé de toutes ses forces et ne s'était pas trop mal débrouillé jusque là. Sauf que tous ses efforts l'avaient bouffé, spécialement parce qu'il sentait qu'un jour il ferait du mal à Quinn, et, épuisé moralement, il s'était plongé dans l'alcool, et ce qui arrive souvent dans ces cas-là arriva : il avait couché avec une fille et Quinn l'avait découvert. Elle avait immédiatement rompu avec lui, évidemment. Il ne méritait pas mieux.

La réaction de Noah avait alors été tout à fait puckerienne. Il était désormais déterminé à tout faire pour que Quinn le déteste définitivement. De cette façon, pensait-il, elle souffrirait moins de sa stupide erreur. Le Puck d'antan était de retour, décidé à faire le plus de conneries possible. Il devait être détestable et détesté. Il n'aurait pas grand mal, il avait l'habitude et sans Quinn comme motivation à se comporter correctement, ce serait encore plus facile.
Pour commencer, il avait laissé repousser sa crête qu'il avait abandonné depuis cinq mois. C'était le signe déterminant de son retour à sa badassitude. Il avait aussi déjà malmené quelques élèves sur le parking de l'école et dans les couloirs, qui avaient été si surpris de voir Noah revenir à l'attaque qu'ils n'avaient même pas essayé de réagir.

Appuyé contre un casier, il regardait les élèves marcher et arpenter les couloirs. Il ne savait pas encore s'il allait aller à ce bal. Cela ne l'intéressait pas vraiment, mais d'un autre côté, quelle meilleure occasion que de mettre le bazar à une fête officielle de l'école ? Tout en réfléchissant, il inspectait les filles qui passaient devant lui, laissant ses yeux les parcourir de la tête aux pieds.
Il se voyait très bien détruire quelques décorations, balancer quelques ringards dans une poubelle – ou même le vomi d'un autre tiens ! - et encore mettre une raclée à cet imbécile de Sam Evans qui avait des vues sur Quinn ! Le salopard avait le champ libre, maintenant, pourquoi se priverait-il d'aller consoler la jolie blonde ? C'était l'occasion et cela mettait Noah en rage. Il ne s'était jamais senti assez bien pour Quinn, cela ne voulait pas dire qu'il était d'accord pour qu'un autre aille la draguer, ou pire : la tripoter. Cette idée et la vision qui en découlait inévitablement lui donnaient la nausée. Grimaçant, il détourna le regard et tomba sur Summer Davis, celle-là même qui avait couché avec lui, ce qui avait provoqué sa rupture. Une idée brillante lui vint à l'esprit. Ravi, il se redressa et se dirigea vers la jeune femme, un air presque maléfique sur le visage. Souriant, il se mit face à elle pour l'obliger à s'arrêter.


« Hey Summer ! Ça va ? »
En fait, il se fichait un peu de la réponse, elle était rhétorique, même s'il appréciait Summer. Toutefois aujourd'hui, il avait besoin d'elle. Quelle fille mieux qu'elle pourrait l'accompagner au bal ? Elle était la mieux placée pour rendre Puck le pire salopard du lycée. Il avait trompé Quinn avec elle et l'emmenait maintenant avec lui au bal sous les yeux de Quinn, probablement... alors que tout le monde savait qu'il n'éprouvait rien pour Summer. Un acte délibérément méchant envers Quinn. Elle aurait une autre bonne raison de le détester !
« Je t'invite au bal. Inutile de me dire que tu y vas déjà avec quelqu'un. Si c'est le cas, il aura un empêchement... » sous-entendit-il, laissant entendre qu'il l'empêcherait personnellement d'y aller. « Ce bal, tu y vas avec moi et personne d'autre ! Personne ne te mérite autant que moi et vice-versa... ! »

Après tout, c'était vrai. Tous deux étaient des mauvaises têtes dans le lycée. Ils étaient les premiers à martyriser les plus faibles ou ceux qui ne rentraient pas dans le moule. Ils étaient tous les deux méchants et sans cœur – du moins en apparence. Ils aimaient tous les deux entretenir cette réputation – enfin, disons que Puck l'aimait à nouveau.
Ils feraient des dégâts au bal... et c'était là tout l'intérêt d'y aller ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: Re: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » EmptyVen 6 Mai - 14:48

Des coeurs en papier rose par ici, des affiches aux couleurs criardes par là. Où qu'on soit dans le lycée, on ne pouvait que tomber sur ce qui faisait l'essence même de la St Valentin, et il ne s'agissait pas que de couples amoureux en train de se bécoter, malheureusement. Quoi que, c'était déjà suffisant pour vous mettre en rogne, selon l'humeur, mais cette année encore, c'était le traditionnel bal de la St Valentin qui en agaçait plus d'un. Par là il fallait comprendre les célibataires endurcis, que cela soit par choix, ou non. Mais également ceux qui boycottaient l'amour sous toutes ses formes, pour des raisons aussi diverses que variées. Une déception amoureuse, par exemple. Ou dans le cas de Summer Davis, une dégoût profond pour le sentiment d'amour, et une absence quasi totale de ce coté là. Pour avoir de très nombreuses fois assistée aux dégâts que pouvait causer l'amour, elle ne pouvait que mépriser ceux qui tombaient dans le panneau, et qui roucoulaient pour mieux se déchirer deux jours après. Et pour avoir compris qu'elle aussi, elle pouvait tenir à quelqu'un, même si ce n'était qu'une seule personne en ce bas monde, elle détestait encore plus tout ce qui se rapportait à l'amour. Et pour finir, et au risque de paraître futile, le rose, elle n'aimait pas ça du tout.
C'est dans cet état d'esprit qu'elle envisageait ce stupide bal. Certes, elle irait, parce qu'au terme de la soirée, il y avait le couronnement. En tant que Reine de McKinley, elle portait déjà la couronne, et pas n'importe laquelle. C'est elle qui régnait sur ce lycée de nazes, mais elle n'allait pas cracher sur un autre titre, aussi niaiseux soit-il. Elle était donc bien déterminée à obtenir cet ersatz de titre, consciente que ce n'est pas cela qui allait changer sa position déjà bien affirmée, mais désireuse de voir la déception sur le visage des autres prétendantes. Et d'après ce qu'elle savait, il y en avait pas mal.

C'est avec un froncement de sourcil que son regard se posa sur une affiche collée juste en face de la salle d'histoire, dont le cours venait de se terminer, et elle s'en détourna, le menton levé, faisant voler ses cheveux noués en queue de cheval. Aujourd'hui, elle passait une bonne journée, alors elle n'allait rien laisser la contrarier. Alors qu'elle tournait dans un couloir, les élèves s'écartèrent prudemment sur son passage, lui ménageant un couloir. Ravie, Summer l'était, mais voir tout le monde éviter de se trouver sur son chemin, c'était presque naturel pour elle. D'ordinaire, les lycéens s'arrangeaient pour s'écarter afin de ne pas avoir à subir ses foudres, douée qu'elle était pour martyriser et ruiner la vie des gens. Mais là, ils s'écartaient aussi pour une autre raison : elle avait, consciemment ou non, briser un des couples les plus en vues, le fameux Puckerman-Fabray. Persuadés qu'elle était vraiment monstrueuse, et que se retrouver sur sa route était une grave erreur à ne surtout pas commettre, les élèves avaient peur d'elle. Elle avait une fois de plus fait un carnage, et en réalité, c'était sans même le vouloir, parce que si elle n'avait pas été ivre, jamais elle n'aurait sauté sur Noah comme elle l'avait fait. Mais même en sachant cela, tout le monde la considérait comme dangereuse, et les larmes qu'elle faisait verser suffisait pour qu'on la craigne.

Satisfaite de l'effet qu'elle produisait, elle traversa la marée humaine qui s'écartait d'un pas royal, mais une ombre vint s'ajouter au tableau. S'arrêtant net, elle se retint d'apostropher celui qui osait lui barrer la route, en reconnaissant Noah Puckerman. Tenant ses livres contre sa poitrine, Summer lui rendit son regard et son salut, mais s'abstint de répondre à sa question. Pour le faire tout le temps, elle savait que, quand on demandait si "ça allait", on n'attendait pas de réponses, et c'était plus par automatisme que par réel envie de savoir si effectivement, ça allait ou non. Ce qui suivit, en revanche, elle ne s'y attendait pas, et elle haussa un sourcil. C'est le timbre de voix du jeune homme qui l'empêcha de lui répondre tout de suite. Cette intonation, elle la reconnut presque aussitôt, pour l'avoir déjà entendue dans la voix du garçon, et c'est ce qui l'avait séduite au premier abord. Sa posture, son air machiavélique, sa façon de s'exprimer.. il semblerait que Noah ait cédé la place à Puckerman, ce qui n'était pas sans déplaire à Summer, qui sentit un sourire en coin se dessiner sur ses lèvres.

" Voyez-vous ça. " s'amusa-t-elle en penchant la tête de coté. " Arrête ton baratin Puckerman, ça ne marche pas avec moi. " Personne ne te mérite autant que moi"? Heureusement que tu es canon, ça t'évite d'avoir à trop parler, n'est ce pas? " se moqua-t-elle. " Et si tu me disais plutôt pourquoi tu m'invites à ce stupide bal? Parce qu'autant te prévenir : je n'avais pas l'intention d'y aller pour fêter l'amour. "

A son tour de faire des sous-entendus. Comprendrait-il qu'elle avait, elle aussi, prévu de fêter la St Valentin façon Summer Davis? Peut-être même avait-il les mêmes projets, mais quitte à s'y rendre ensemble, autant que les choses soient claires dès le départ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: Re: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » EmptyDim 15 Mai - 23:14

La jeune femme avait semblé surprise de trouver Noah sur son chemin. Ou plutôt d'y trouver quelqu'un, car Puck l'avait remarqué, tout le monde craignait la briseuse de ménage, et personne n'osait se mettre en travers de son chemin, sous peine de représailles dont ils se souviendraient malheureusement. Quand elle vit de qui il s'agissait, elle s'adoucit cependant. Noah était un de ses amis après tout, et l'on pouvait aisément dire qu'ils étaient des amis proches, au sens physique du terme, en tous les cas. Ils avaient couché ensemble deux fois et si la première fois n'était pas une erreur mais juste une coucherie dont ils avaient apprécié l'ambiance tous les deux, la seconde ne laissait pas d'aussi bons souvenirs, en tout cas en ce qui concernait le jeune homme. Mais désormais, cela ne le perturbait plus, du moins en apparence. Il jouait maintenant à celui qui assumait parfaitement et se foutait royalement d'avoir fait du mal à une personne qui lui faisait confiance. Il était fort à ce petit jeu, même s'il est des personnes qu'il ne tromperait jamais. Summer, pensait-il, en faisait partie. Elle devait savoir qu'il souffrait, mais elle n'en dirait probablement jamais rien, car elle aimait bien trop le côté bad ass de Puck, et le voyant revenir au galop, elle n'allait certainement pas gâcher une si belle opportunité.

Elle leva un sourcil et finit par sourire en l'écoutant, laissant le suspense agir un peu. C'était là un signe qu'elle appréciait ce qu'elle voyait. Il ne fallait pas lui faire un dessin pour démontrer que Puck était de retour. Une œillade, une oreille attentive, et elle avait décelé le machiavélisme ressortir en lui. Satisfaite, elle finit par prendre la parole. Elle lui intima d'arrêter son baratin, pas dupe, et lui signala qu'il avait de la chance d'être canon, comme elle disait, lui évitant de devoir trop parler. Il ne releva pas, se contentant de sourire en coin, comme il savait si bien le faire.
Après ses petites moqueries qui n'atteignaient guère le jeune homme, elle lui demanda pourquoi il voulait aller à ce bal avec elle. Elle mit les choses au clair : elle n'avait aucune intention de fêter l'amour. Puck éclata de rire, la regarda un instant en essayant de reprendre son sérieux, et se remit à pouffer.

Quand enfin il parvint à se reprendre, il la regarda avant de répondre, un sourcil en l'air, à son tour.


« Sérieusement, Davis ? Ne me dis pas que tu as pensé une seconde que j'y allais pour fêter l'amour ! Je crois que tu es bien placée pour savoir que l'amour et moi, on ne fait pas bon ménage, pas vrai ? »

Et vlan Noah, prends-toi ça dans la figure. L'auto-flagellation était sa nouvelle passion. Il aimait enfoncer le couteau, le retourner dans la plaie pour se faire mal. Si Summer ne le voyait pas, il n'en savait rien, lui savait qu'il crevait de mal rien qu'à prononcer ce mot. Amour. Oui, il avait cédé à ce sentiment, et il en avait ressenti des émotions qu'il n'avait jamais connues. Il s'était donné entièrement, s'ouvrant à cette jeune femme qu'il aimait, lui laissant entrevoir le jeune homme qu'il était réellement, ou qu'il pouvait être. Malheureusement, cela n'avait pas été suffisant. Et aujourd'hui, il préférait se meurtrir à petit feu plutôt que d'avouer sa faiblesse. Il se rendait détestable, et se faisait mal volontairement, et se moquer de l'amour était l'une des pires choses qu'il pouvait s'infliger, parce qu'il en crevait intérieurement.

Il n'était pas au bout de ses surprises et de ses mal-êtres. Il ignorait si Quinn allait se rendre au bal, et il ignorait également qu'elle s'y rendrait effectivement avec quelqu'un qu'il allait détester comme jamais il ne l'avait fait. Lorsqu'il apprendrait et verrait le rendez-vous que Quinn s'était choisi, lorsqu'il découvrirait qu'elle l'avait déjà remplacé, il paierait le prix fort de son erreur. Sa petite blondinette allait se venger de la meilleure façon qui soit : en sortant avec celui qu'il avait appris à détester ces derniers jours pour lui connaitre des penchants envers la blonde. Oui, Noah n'était pas au bout de ses peines. L'auto-flagellation ne faisait que commencer...


« Est-ce que j'ai l'air de vouloir fêter quoi que ce soit, d'abord ? Si j'y vais, c'est parce que j'ai l'intention de m'amuser. Mais pas de la façon traditionnelle, si tu vois ce que je veux dire. La petite fleur au poignet, le smoking et la belle robe à ne pas froisser, les photos cul cul et les sourires forcés, très peu pour moi. Par contre, de l'alcool dans le punch, les poubelles pour les ringards, les couples brisés par un baiser inopportun, et un bon coup de poing dans la tronche de quelqu'un, ça j'achète ! J'ai une place en plus... alors... je compte sur toi ? »

Il posa sa main contre le casier qui les bordait tous les deux, afficha ses yeux de biche, son sourire colgate et leva deux fois de suite ses sourcils en guise de plan qui allait amuser la jolie brune à coup sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: Re: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » EmptyDim 22 Mai - 0:44

Il aurait été vraiment idiot de supposer que Summer regrettait sa dernière "sexpérience" avec Noah. Certes, cela avait eu des conséquences assez graves, puisque le fameux couple que formaient Noah Puckerman et Quinn Fabray n'avait pas résisté, et le soir même où Quinn les avais surpris dans le même lit, tous les invités de Summer avaient été au courant. Comment, personne ne le savait, mais il y avait fort à parier que la vision d'une certaine blonde en larmes, puis d'un Puckerman saoul et d'une Summer Davis plus que satisfaite avait suffi à alimenter les rumeurs. Ce n'était pas certainement Summer qui allait les faire taire, ces rumeurs. Certes, elle avait toujours mis un point d'honneur à ne rien faire pour blesser Quinn, qu'elle avait si longtemps admirée, et désirée. Même lorsque Quinn avait été virée des Cheerios à cause de sa grossesse, même quand il avait été clair qu'elle préférait les New Direction, même quand il était plus que certain qu'elle n'éprouvait pas le même genre d'inclinations que Summer pour les filles, la Reine ne lui avait jamais nui, d'aucune façon. Et voilà qu'elle faisait exactement ce qu'elle s'était toujours efforcée de ne pas faire. Pour sa décharge, disons qu'elle était plus qu'ivre lorsqu'elle s'était retrouvée sur Puckerman. Ou en dessous. Peu importe, elle avait brisé l'un des couples les plus en vues du lycée, et elle n'éprouvait aucun remord.

Bien au contraire. Elle savait pertinemment qu'en ayant détruit un couple, elle avait surtout détruit la belle petite conscience que Noah s'était construit. Ce qui les avait auparavant rapprochés, c'était l'aptitude pratiquement inégalée du garçon pour l'humiliation, les sévices, la méchanceté, et un appétit sexuel non dissimulé. Ils avaient beaucoup en commun, mais sa petite histoire d'amour avec Quinn Fabray l'avait considérablement adoucie, et en somme, il s'était ramolli. Summer continuait à l'apprécier, mais il était devenu un peu ennuyeux, avec sa nouvelle conscience morale. Ne plus tyranniser les plus faibles, rester tranquille en cours.. Summer ne l'avait jamais dit, mais elle l'avait souvent trouvé un peu pathétique. Mais comme il lui arrivait de retomber dans ses mauvaises habitudes, elle n'y voyait aucun inconvénient. Maintenant, tout allait changer.

Suite à la nouvelle de la rupture Fabray-Puckerman, une autre rumeur avait fait trembler les loosers de McKinley, et avait réjoui une certaine personne. Désormais libéré de l'influence bénéfique de Quinn-je suis une fausse sainte qui se fait engrosser par une autre que mon mec-Fabray, Noah ne pouvait que redevenir l'ancien lui, le vrai lui, l'équivalent masculin de Summer Davis, qui s'était par ailleurs brièvement extasiée sur son propre talent à provoquer les évènements les plus inattendus.

Plus qu'heureuse de voir ce petit air de "je vais te bouffer si tu t'approches trop", version sexy puisqu'il s'adressait à elle et pas un looser, Summer ne chercha même pas à dissimuler son contentement. Il la connaissait bien, il saurait qu'elle était ravie de le voir redevenir celui qui faisait peur à tout le monde dans les couloirs. Reconnaissant qu'il avait raison, lorsqu'il évoqua ses légères "lacunes" en matière d'amour, elle inclina la tête pour approuver ses paroles, mais en relevant la tête, elle songea vaguement qu'il était tout de même bien étrange que le jeune homme subisse un revirement aussi brusque. Sa rupture était assez récente, en fin de compte, et pourtant il avait vite repris ses vieilles habitudes. Elle avait l'impression de revoir ce bon vieux Puckerman devant elle, mais elle avait pu assister à sa navrante transformation en gentil Noah. Cela n'avait donc été qu'une comédie visant à adoucir Quinn? Dans quel but? Avait-il cherché à la remettre dans son lit? Il y avait d'autres moyens plus rapides et qui avaient tous fait leur preuves. Pour n'en citer qu'un : l'alcool. S'il avait fait profil bas pendant si longtemps juste pour le sexe, c'est qu'il était bien bête. Avec un physique comme le sien, et sa réputation, il n'avait qu'à se baisser pour ramasser les filles qui se pâmaient pour lui. Non, ce devait être pour une autre raison. Et si..
... et s'il avait été vraiment amoureux de Quinn? Alors que cette idée prenait forme dans son esprit, Summer sentit une terrible envie la tenailler. Si Puckerman avait lui aussi cédé à ce sentiment infect qui infestait et polluait l'air précieux de la reine en ce moment, avec la St Valentin qui approchait, elle ne pouvait rester sans rien faire. Elle se disait que, outre le fait que Puckerman ait un peu baissé dans son estime -mais elle pouvait faire avec-, il devait être en plein dans la phase de déni, à se mentir à soi-même en prétendant que tout allait bien. Pour avoir vu un nombre incalculable de coeurs brisés chez les filles, Summer savait bien comment cela se passait. Est ce que cela allait durer, difficile à déterminer. Mais elle pouvait faire d'une pierre deux coups, à savoir s'amuser à gâcher le bal, et jouir du spectacle d'un coeur qui saigne. Elle avait beau apprécier grandement Noah, son penchant naturel pour la cruauté ne pouvait laisser passer une occasion pareille.

Elle laissa un petit instant de silence, comme si elle prenait le temps de la décision, puis laissa échapper un rire.

" Evidemment que tu peux compter sur moi. J'ai moi-même quelques comptes à régler, tu feras le cavalier parfait pour ça. " Elle se rapprocha de lui, au point que leurs deux visages se touchaient presque, et ajouta plus bas : " Et n'oublie pas, j'aime quand c'est.. brutal... " Sa voix n'était plus qu'un murmure et elle se pencha, comme pour embrasser le jeune homme, avant de le contourner en le frôlant, consciente du sous-entendus plus qu'évident qu'elle venait de glisser, et certaine que tout le monde était témoin de leur petite scène, et que la rumeur allait faire le tour du lycée en un rien de temps. Satisfaite, elle s'éloigna, réfléchissant déjà à la robe outrageusement sexy qu'elle pourrait porter, et impatiente d'être au soir du bal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: Re: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » EmptyMer 25 Mai - 10:53

Noah regardait Summer avec insistance tout en parlant, et la jeune femme semblait approuver le peu d'intérêt que le jeune homme avait à présent pour l'amour. Elle semblait ravie, également, de le voir redevenir lui-même, le Puck que tout le monde avait toujours connu jusque là, jusqu'à ce qu'il croise la route de Quinn et en tombe amoureux. Car oui, Noah Puckerman était réellement amoureux de Quinn Fabray. Il éprouvait ce sentiment nouveau, jamais ressenti auparavant, qui lui avait donné des ailes, mais l'avait également conduit à sombrer plus encore que d'ordinaire. Car si l'amour peut vous faire vous sentir plus fort, plus séduisant, plus... un peu tout, il peut tout aussi bien tout reprendre, et vous emmener dans des profondeurs ombragées dont il est plus que difficile de revenir. Noah avait sombré. L'amour l'avait porté un temps, jusqu'à ce qu'il réalise qu'il n'était sans doute pas assez bien pour la demoiselle qu'il convoitait. Du moins c'est ce qu'il s'imaginait, et inconsciemment, il avait alors tout fait pour se prouver qu'il avait raison. Il l'avait trompée. C'était impardonnable. Il le savait, et ne cherchait d'ailleurs pas le pardon. Il ne voulait pas récupérer Quinn. Il ne la méritait pas.

Il savait au fond de lui qu'elle méritait quelqu'un comme Sam. Ce garçon avait l'air assez fleur bleue pour apporter à la jolie blonde ce qu'elle attendait d'un petit ami. Il était probablement doux, attentionné, amoureux et... parfait en tous points. C'est ce que désirait Quinn, même si Noah imaginait qu'il devait être bien ennuyeux.
Oui Puck savait au fond de lui qu'un garçon comme Sam convenait bien mieux à la jolie demoiselle. Pourtant... pourtant il ne pouvait se résoudre à cette éventualité. Il aurait accepté de la voir sortir avec Finn, ou même Chase. Ils n'étaient pas parfaits, mais ils la méritaient. Mais Sam... certes, il la méritait tout autant, si ce n'est plus. Mais la ferait-il vibrer ? La rendrait-il vraiment heureuse ? Ou son existence allait-elle devenir morne et monotone ? Si parfaite qu'elle finirait, elle aussi, par commettre des erreurs pour apporter un peu de piment dans sa vie ?
Noah ne supportait pas cette idée. Il voulait quelqu'un qui l'emmènerait avec lui dans une vie à rebondissement, pour Quinn. Ou, plus simplement, il était horriblement jaloux de constater qu'elle avait trouvé ce qu'elle cherchait auprès de quelqu'un d'autre.

Pour l'instant, quoi qu'il en soit, Puck ignorait encore que sa dulcinée s'était déjà réellement recasée. Il imaginait naïvement qu'elle vivrait une période de deuil comme le respect pour une relation passée l'imposait. Seulement, Noah avait perdu tout droit au respect en trompant la jeune femme. Malgré tout, il n'était pas prêt à la voir au bras d'un autre et il était sans doute préférable qu'il l'ignore donc.

Pour en revenir à Summer Davis, qui laissait planer le suspense comme si elle allait oser lui répondre non, elle finit tout de même par laisser échapper un petit rire.
Elle lui répondit qu'elle viendrait avec lui, qu'elle avait des comptes à régler et qu'il serait donc parfait à ses côtés. Il se demanda bien de qui elle voulait parler, mais s'en fichait finalement pas mal.
Puis, elle s'approcha au plus près de lui, dans un geste volontaire de provocation à l'égard des yeux curieux et indiscrets, c'est-à-dire tous les yeux qui les entouraient, et lui murmura quelques mots à l'oreille. Elle aimait la brutalité, disait-elle. Elle le frôla, l'embrassant presque, ce qui n'aurait pas gêné Puck, puis s'esquiva rapidement, laissant les curieux sur leur soif.
Noah, amusé, émit un petit sourire en coin, satisfait, avant de reprendre son chemin, bousculant une loseuse qui ne cessait de le fixer depuis tout à l'heure au passage.


******

Le soir du bal était arrivé. C'était le jour J. Tous les coeurs devaient être échauffés ce soir, à l'exception de celui de Noah, en berne. Certes, il se réjouissait à l'idée de mettre la pagaille ce soir et de redevenir lui-même sans aucune retenue. Mais il allait également devoir affronter Quinn et son cavalier. La rumeur n'avait pas mis beaucoup de temps avant d'arriver à ses oreilles. Quinn emmenait Sam au bal. Car en plus, c'est elle qui l'avait invité... et plus encore, il semblait qu'ils y allaient en tant que couple. Dans le sens où ils sortaient ensemble. Cette pensée le rendait malade. Il s'en était douté, il ne pouvait pas le nier. Mais il enrageait et n'avait qu'une envie : lui casser la figure. D'ailleurs, il allait plus que certainement y passer. Depuis le temps que Sam tournait autour de Quinn, si Noah voulait préserver sa réputation, il se devait de remettre les poins sur le i à ce blondinet de pacotille !

Puckerman n'avait pas misé sur le smoking ce soir. Trop traditionnel. Pas assez Puck. Il avait opté pour un jean foncé, rehaussé d'une ceinture, d'une chemise blanche accompagnée d'une cravate noire, et d'une veste en cuir noir. Si ce n'était pas très réglementaire, on ne pourrait toutefois pas l'empêcher d'entrer : il portait la cravate. S'il avait réellement voulu provoquer son monde, il serait venu vêtu
uniquement d'une cravate. Alors ils n'allaient tout de même pas se plaindre.
Au contraire, Noah était terriblement sexy, vêtu comme ça, plutôt que d'avoir l'air d'un pingouin armé d'un bâton qui n'était sûrement pas dans sa main. Il arriva devant la demeure des Davis, énorme, voyante, et alla sonner à la porte.

Il attendit patiemment qu'on vienne lui ouvrir la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: Re: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » EmptyJeu 26 Mai - 20:16

Assise devant sa coiffeuse, Summer vérifiait une dernière fois que tout était parfait. Elle avait passé l'après midi chez le coiffeur, et le résultat était plutôt satisfaisant. Ses cheveux naturellement bouclés étaient artistiquement remontés sur sa nuque, et ses boucles retombaient souplement dans son dos en une cascade brillante. Pour le maquillage, elle avait opté pour la simplicité, et un simple trait d'eyeliner venait approfondir son regard glacé, alors qu'elle étalait une couche de gloss sur ses lèvres. Quand à la robe.. elle avait eu du mal à la choisir.
Au départ, elle devait porter une robe que Glenn avait choisie pour elle, une merveille hors de portée -même pour elle- financièrement, et qu'elle comptait louer pour la soirée. Finalement, elle avait dédaignée la robe, et s'était tournée vers quelque chose qui correspondait davantage à sa personnalité, et à ses envies pour la soirée. Pour la couleur, elle avait longtemps tergiversé, avant d'opter pour un bleu profond, et sa robe longue était agrémentée de quelques cristaux savamment brodés sur le coté pour former un motif qui partait de son sein gauche, s'enroulait autour de sa taille pour descendre se perdre dans les plis de la robe. Consciente de ses atouts, elle avait choisie de mettre en avant ce que la nature lui avait donnée, et le bustier de sa robe, qui en dévoilait juste assez pour donner faim, s'évasait dans le dos jusqu'en bas, révélant pour quiconque se trouverait derrière la demoiselle, une chute de rein à faire se damner un saint.
Lorsque la sonnette retentit, Summer venait tout juste d'enfiler ses pendants d'oreilles en diamant, et elle patienta le temps que la domestique vienne lui annoncer qui venait de sonner. Congédiant l'employée d'un vague signe de la main, Summer attrapa sa pochette dans laquelle elle glissa son Blackberry, son tube de gloss, un miroir de poche, deux trois petites choses dont elle risquait d'avoir besoin, et un petit sachet contenant quelques euphorisants -ce qui lui restait de la soirée de Saphira, et elle avait eu la preuve que cela avait un effet dévastateur. Puis après une ultime vérification dans le miroir, elle put enfin aller à la rencontre de son cavalier, Noah Puckerman.

Celui-ci avait été introduit dans l'entrée des Davis, mais comme les parents de Summer n'étaient pas là -une fois de plus!- il n'avait pas à subir l'habituel interrogatoire que tous les géniteurs réservent au cavalier de leur fille. Alors qu'elle descendait les marches de l'escalier en prenant garde de ne pas marcher sur sa robe avec ses talons, elle détailla d'un coup d'oeil rapide la tenue de Noah. Comme il fallait s'y attendre, il avait dédaigné la tenue traditionnel que les garçons sortent pour les bals. Pas de costume, pas de pantalons à pince, de veste soigneusement repassée, juste une cravate, condition sine qua non pour être autorisé à assister au bal. A travers sa chemise blanche se dessinaient ses pectoraux, ce que beaucoup de filles allaient apprécier, à n'en pas douter, et son jean rendait justice à ses attributs. A cette pensée, Summer sentit un frisson lui remonter le long de la colonne, mais elle se contenta d'adresser un sourire séducteur au jeune homme.

" Sexy. " commenta-t-elle une fois arrivée près de lui, et pour le saluer, elle se pencha vers lui, posa sa main sur son torse pour en savourer le contact musclé, et déposa un baiser aussi léger qu'une plume sur la joue du garçon. " Je suis prête, nous pouvons y aller. " ajouta-t-elle en se drapant dans une lourde cape pour se protéger du froid.

Et pour préserver les apparences, et permettre à tous d'avoir la confirmation que oui, Noah Puckerman et Summer Davis étaient venus ensemble, une fois devant les portes de la grande salle, la jeune fille glissa son bras sous celui de son cavalier. La musique retentissait déjà, et elle pouvait apercevoir quelques couples qui dansaient. Dans un coin, le buffet était soigneusement surveillée par Sue Sylvester, et à l'opposé, quelques tables étaient occupés par des groupes d'adolescents qui bavardaient gaiement. L'orchestre se démenait pour faire bouger les lycéens, et quelques professeurs, les chaperons de la soirée, discutaient dans un coin. Le sourire de Summer s'élargit largement, et elle se pressa contre Noah.

" Que la fête commence. " lança-t-elle avec une perfidie non dissimulée, alors que ses yeux repéraient déjà ceux qui seraient sa victime pour la soirée.

Et le couple put enfin entrer dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: Re: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » EmptyVen 27 Mai - 13:37

Il avait attendu patiemment, quand enfin une domestique - c'était digne des Davis tout ça - vint lui ouvrir. Elle le fit entrer, et lui demande de patienter dans le hall tandis qu'elle allait chercher Summer. Le jeune homme resta debout, espérant que la jolie brune qu'il emmenait au bal ce soir n'était pas en retard du genre à ne pas encore être vêtue de sa robe.
Heureuement, il n'attendit pas longtemps. Quelque minutes après que la domestique l'ait abandonné, il entendit des pas dans l'escalier. De fines chaussures à talons apparurent, surplombées d'un tissu d'un bleu intense qui cachait sans doute de très jolies jambes. Noah leva les yeux et vit apparaitre sa cavalière, vêtue d'une robe qui n'avait rien à envier à celle qui la portait. La jeune femme était superbe, sa robe dessinait délicatement ses courbes et en laissait voir d'autres, tandis que ses cheveux et son maquillage léger sublimaient son visage. Il dut l'admettre, il resta bouche bée l'espace d'une seconde.
Pas peu fier que ça soit SA cavalière pour la soirée, il s'avança enfin pour venir quérir sa main à la fin des marches, en parfait gentleman.

Elle le commenta d'un petit « sexy » avant de poser une main sur lui et de lui embrasser tendrement la joue. Il le savait, elle aimait jouer et il semblait qu'en ce moment, son jeu préféré était de prendre Noah pour SON objet. Peu importe, il s'en fichait après tout. Il avait eu de l'entrainement avec Santana.
Elle enfila une cape avec l'aide de Puck avant de dire qu'ils pouvaient y aller.


« Une petite seconde » dit-il en fouillant sa poche. « Tu es vraiment ravissante, ce soir, c'est plutôt cool que ça soit moi qui t'emmène à ce bal de ringards. »

Les compliments n'étaient pas vraiment la spécialité de Puck.

« J'ai tout de même un petit quelque chose qui devrait t'aider à briller encore plus parmi les autres laiderons. »

Il sortit un écrin, l'ouvrit et y prit le bracelet qui s'y trouvait. Il était fin, mais très brillant, puisqu'il était surmonté de plusieurs petits diamants. Il prit le bras de Summer et le lui mit.
Romantique ? Amoureux ? Du tout ! Puck s'était amusé, ce soir-là, avant de venir, et il était allé piquer ce bijou dans une bijouterie de la ville... il s'était donc dit qu'il pourrait le donner à Summer pour la rendre encore plus jolie, voilà tout.
Bien que s'il n'avait pas été volé, il aurait été capable d'offrir une telle splendeur à Quinn pour l'occasion, si c'était elle qu'il avait emmenée au bal. Mais cela, il ne l'avouerait jamais. Et ce n'était pas Quinn qu'il avait en face de lui.


« Maintenant on peut y aller ! »

Arrivés devant la salle, tandis que la musique les enveloppait déjà, Summer se rapprocha de Noah et passa son bras sous le sien. Il savait pertinemment à quoi elle jouait, mais ce n'était pas plus mal. Il voulait se rendre détestable et avec Summer à son bras, cela ne pouvait que renforcer sa position et ses envies. Summer était crainte et peu appréciée, il en serait de même pour le jeune homme en s'affichant ouvertement avec elle.
Elle était enthousiaste et Noah partagea ce sentiment. Un petit sourire maléfique au visage, il sortit discrètement une petite réserve d'alcool de sa poche.


« Que dirais-tu d'une débauche partagée ? Si on est les seuls saouls de la fête, ce sera moins marrant... et si tu allais jacter avec la vieille déssechée mal baisée, pendant que je m'occupe de nos boissons ? » lança-t-il. Un coup d'oeil vers la brune, et ils se séparèrent rapidement, l'une se rendant auprès de la coach Sylvester, l'autre se dirigeant tout droit vers les fontaines de boissons. Discrètement, il versa le contenu de sa réserve, et une fois son méfait accompli, il retrouva Summer près de la piste de danse.

« On va peut-être réellement s'amuser, à cette soirée... »

A peine eut-il terminé ces mots qu'il aperçut une jolie blonde faisant son entrée au bras d'un blondinet détestable. Ses sourcils se froncèrent, et sa main le démengeait, ni l'un ni l'autre ne passant inaperçu aux yeux de sa cavalière...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: Re: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » EmptyMer 1 Juin - 17:57

La soirée s'annonçait exaltante, à bien des égards. En temps normal, Summer aurait choisi le plus beau garçon du lycée -excluant Noah, car si elle n'avait pas été là, le jeune homme aurait toujours été en couple avec Quinn. Et elle aurait fait campagne pour être élue Reine du bal, comme il se doit, éliminant une à une ses potentielles rivales, probablement en brisant les couples qui auraient menacer son ascension au trône de Reine de la St Valentin. En vérité, ce titre, elle s'en moquait éperdument, elle n'en avait pas besoin, après tout. Elle était déjà Reine de McKinley, et être couronnée Reine du bal ne lui apporterait rien de plus. Au contraire, les gens trouveraient certainement cela assez ironique, que celle qui s'amuse à détruire des couples parvienne à décrocher le titre du plus joli couple, avec en plus un cavalier dont elle se fichait royalement, et dont elle ne connaissait peut-être même pas le prénom. Mais bon, c'était dans l'ordre des choses, après tout.
Mais ce soir, elle savait que cela ne se passerait pas exactement comme cela aurait du. Déjà, le couple qui aurait pu être élu Roi et Reine du bal s'était séparé, assez brutalement, et par sa faute. Ensuite, et même si elle avait effectivement le garçon le plus sexy de l'école pour lui tenir le bras, elle n'avait plus du tout envie d'avoir ce stupide titre. Évidemment, elle n'allait pas se priver pour arracher cette misérable couronne de la tête de celle qui l'avait obtenu l'an dernier, mais c'était clair et net, dans son esprit : elle n'allait pas au bal pour célébrer et louer l'amour. Bien au contraire. Déjà, elle n'aimait pas Puck. Du moins, pas plus qu'un simple compagnon de jeu. A la rigueur, elle pouvait le considérer comme un ami, mais pas davantage. Ce n'est pas comme cela que Summer Davis envisageait ses liens avec les autres. Noah le savait, ils se connaissaient bien. Et de toutes façons, n'avait-il pas lui-même assuré qu'il n'avait pas envie de fêter la St Valentin?

Alors qu'ils entraient enfin dans la salle, Summer remua doucement son poignet, faisant jouer le bracelet que Puck lui avait offert. Ce serait mentir de dire qu'elle n'avait pas été surprise par le cadeau du jeune homme, et elle était restée interdite un petit instant. Un cadeau? Pour elle? Voilà qui était étonnant. Non pas que Noah ne soit pas du genre à faire des cadeaux, cela, elle n'en savait rien, mais en sachant qu'ils n'allaient pas au bal en tant que couple, il aurait pu simplement se contenter de jouer le cavalier attentionné. Puis elle avait baissé les yeux sur le bracelet, et d'un simple regard, avait repéré les véritables diamants qui y étaient sertis. Elle avait alors compris qu'en fait de cadeau, c'était surtout l'offrande que Pucksaurus faisait à sa compagne de méfait pour la soirée. Il avait du le voler quelque part, à n'en pas douter, puisque Summer savait pertinemment que le jeune homme, sans être pauvre, vivait modestement -c'est d'ailleurs pour cela que Santana l'avait plaqué l'an dernier. Elle arborait donc ce bracelet comme une preuve que Noah avait soigneusement rangé sa panoplie de bon garçon, au profit du masque de délinquant juvénile.
Et pour le lui prouver, il lui glissa discrètement qu'il avait prévu de débuter la soirée par un petit méfait, en somme assez innocent, mais qui pouvait être fort amusant, et qui n'était pas sans rappeler ce que Summer avait elle-même fait à la fête de Saphira, sauf qu'au lieu d'alcool, elle avait glissé quelques petites pilules dans un saladier à cocktail. Accomplir sa part de la mission ne fut pas sans mal, car Sue Sylvester avait un oeil de lynx et un radar pour détecter les mauvaises actions, mais finalement, les deux adolescents purent se rejoindre sur la piste de danse.

Hochant la tête, faisant ainsi rebondir ses boucles brunes, Summer eut un sourire qui démontrait une certaine satisfaction, mais elle veilla à ne surtout pas regarder en direction des boissons. Si quelqu'un devait en boire, elle verrait très vite les conséquences, pas besoin de se trahir en louchant de ce coté. Elle s'apprêtait à enlacer Puck pour danser, mais la tension du garçon fut si perceptible qu'elle interrompit son geste et chercha du regard ce qui avait pu le perturber. Ah, Quinn et son cavalier venaient à leur tour de faire leur entrée. Difficile de les louper, ils étaient très mignons, et surtout, ils avaient tout du vrai couple. Un sourire partagé, un regard attendri, des doigts enlacés... oui, Quinn et Sam étaient ensemble. C'était peut-être tout récent, mais c'était indéniable, et à voir la réaction de Puckerman, il supportait difficilement cette vision.

" Ce n'est pas en le frappant que tu te vengeras. " souffla-t-elle en se rapprochant de lui, comme le ferait une petite copine normal. Ses mains se posèrent sur les bras du garçon, et elle se posta volontairement de telle sorte qu'elle bouche la vue du jeune homme, afin qu'il ne puisse plus contempler le désastre de sa vie amoureuse. " Si tu le frappes, tu te feras virer de la soirée. Et en plus, il y a d'autres moyens de gâcher la soirée de quelqu'un. " ajouta-t-elle pour lui faire comprendre que donner des coups, c'était peut-être efficace pour se soulager, mais cela pouvait apporter plus d'ennuis que nécessaire, pour commencer, et surtout, ce n'était pas forcément la chose la plus intelligente à faire quand on veut vraiment blesser quelqu'un. Summer le savait, elle n'utilisait jamais la force, toujours la ruse, la sournoiserie, et elle s'en tirait toujours sans craindre de se faire attraper. Si Puck voulait vraiment faire des dégâts ce soir, il allait devoir suivre son exemple.

Affichant un sourire séducteur, mais ne cachant pas un regard calculateur, elle s'écarta légèrement.

" Fais comme moi, je suis sûre que tu vas vite comprendre comment ça marche. "

Et sans plus attendre, elle noua ses bras autour de son cou, et posa ses lèvres sur celle du jeune homme en un baiser passionné. Elle savait que tout le monde les verrait... Quinn compris.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty
MessageSujet: Re: 06. « Would you come ? Let's get the party started ! »   06. « Would you come ? Let's get the party started ! » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. « Would you come ? Let's get the party started ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-