Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  Empty
MessageSujet: 06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.    06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  EmptyMer 4 Mai - 20:27

      « Katia, tu as encore la table 10 à nettoyer. »


    Lâchant un soupire, Katia attrapa le torchon qui dépassait du comptoir pour se rendre à la table 10. Qui avait cru que travailler au bar karaoké de la ville lui taperait tant sur le système ? Katia pensait que ça serait tout le contraire : écouter de la musique toute la journée, chanter entre deux services et cocktails à volonté. Mais en réalité, elle n’avait pas le temps de s’amuser, ne pouvait profiter de la carte et surtout, devait supporter des gens brailler et massacrer des chansons durant des heures. Tous ses avantages s’envolaient en fumée !

    Fort heureusement, quelque chose lui permettait de tenir ce soir : la visite de Jesse. Elle lui avait envoyé un texto lui demandant de la rejoindre au bar karaoké de la ville. Katia avait besoin de discuter avec lui, parler plus librement dans le bibliothèque où la bibliothécaire lui lançait des regards assassins dès qu’elle élevait la voix. Il lui avait répondu qu’il passerait dans la soirée, ce qui avait mit Katia de bonne humeur. La jeune fille leva les yeux vers l’horloge, il était bientôt 21h, mais lorsqu’on regardait la salle, on aurait cru qu’il était plus tard dans la soirée. Comme chaque samedi soir, le bar karaoké état bondé, victime de son succès. En même temps, dans une petite ville comme Lima, il n’y avait pas beaucoup d’endroit où les jeunes pouvaient traîner, en gros c’était soit Breadstix soit ici.

    Katia ne savait pas à quelle heure il passerait, elle ne lui avait pas demandé, ne voulant pas que la conversation dérape comme de multiple fois. Elle prendrait son mal en patience, même si elle guettait d’un air aiguisé toutes les entrées des clients, en espérant à chaque fois qu’un garçon passe la porte, que ce soit l’ex Vocal Adrenaline. Katia entreprit de débarrasser la table 10 rapidement pour que tous les clients puissent trouver une table. Elle préférait qu’ils soient assis à attendre leurs consommations plutôt qu’au bar, où elle avait les regards braqués sur elle, et un harcèlement continu pour avoir leurs verres. Elle n’avait que deux mains ! Et même si elle avait deux autres collègues, les soirs où il y avait du monde, elle s’en sortait difficilement. Mais bon, il y avait les pourboires en compensation. La jeune femme posa les trois verres vides sur un plateau rond, passa un coup de chiffon sur la table et retourna au bar, où elle mit les verres dans le panier en route pour le lave-vaisselle. Sur scène, un ado de son lycée massacrait par sa performance « Clocks » de Coldplay. Katia ferma les yeux, était-ce possible de rester de marbre lorsqu’on massacrait une de ses chansons préférées ? Et elle devait subir ça trois soirs par semaines. Car à son grand étonnement, le bar karaoké possédait une large gamme de chansons, et de très bonnes même. Dans un petit karaoké de ce genre, Katia aurait pensé qu’il y avait des chansons dépassées, comme la ville. Comme on avait pu le remarquer, Katia n’aimait pas Lima et elle le faisait comprendre. Passer d’une des villes les plus dynamique de l’Ohio à un bled pommé comme Lima, ça changeait. Katia était parfois nostalgique d’Akron, de Carmel, mais quand elle y pensait, elle avait besoin de changer de vie, d’où son départ. Et elle était encore trop affectée par son ex-chorale pour rester un an de plus. A Akron, il y avait un karaoké au centre ville qu’elle adorait, elle y allait tout le temps, avec Vocal Adrenaline principalement, car ils étaient son entourage, ses amis proches. Vu le temps qu’elle passait en répét’, elle n’avait vraiment eu le temps de se faire des amis autre que celle du Glee Club. Et elle avait retrouvé dans ce bar karaoké un petit quelque chose de celui d’Akron. Jamais elle n’aurait pu penser se plaire dans un endroit de Lima.

    Les clients continuaient à entrer et à sortir. A peine débarrassée, la table 10 était de nouveau occupée. La jolie blonde se demanda si Jesse était arrivé mais elle n’a pas eu le temps de le chercher des yeux que la table 10 lui faisait déjà signe pour passer commande. Katia prit son carnet de commande électronique et alla à leur rencontre. Souriante, comme toujours dans ce métier, elle les accueillit et leur demanda leur commande, en tapotant sur son carnet électrique que leur citaient les ados de la table. Elle discuta un peu avec eux, quand elle reconnu les élèves de son lycée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  Empty
MessageSujet: Re: 06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.    06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  EmptyJeu 5 Mai - 12:14

    Quelques heures auparavant, Jesse avait reçu un texto de la part d’une amie de longue date : Katia. Ces deux là s’étaient connus grâce à Vocal Adrenaline et avaient entretenu une relation assez ambigüe il fallait bien l’avouer. Qui avait été le chat, qui avait été la souris ? On aurait pu même se demander si l’un d’eux pouvait le déterminer. Malgré ce petit jeu, cette complicité, Jesse avait quitté la chorale et son école sans regret ce qui n’avait pas été du goût de tout le monde chez les Vocal Adrenaline : chose qu’il comprenait tout à fait mais qu’il se contentait d’ignorer. Ce n’était pas une raison pour faire des mélodrames, n’est-ce pas ? Aussi, alors qu’il recevait ce message lui proposant de passer au bar karaoké pour rejoindre Katia, il lui avait répondu qu’il passerait dans la soirée, se disant qu’il aurait été désagréable de l’ignorer, mais il n’avait pas précisé à quelle heure exactement.

    Aussi, ce fut vers 21h qu’il quitta son chez-soi après avoir tout de même pris soin de bien s’habiller – visiblement, le jeune homme n’avait pas perdu ses petites habitudes consistant à être toujours séduisant quoi qu’il arrive, surtout s’il devait aller voir une amie – et qu’il monta dans sa voiture pour rejoindre le bar karaoké. Vêtu d’un t-shirt noir, d’une veste de même couleur et d’un jean bien taillé, il était de ceux qui pouvaient paraître chic même en portant des habits de tous les jours. Tout était une histoire d’attitude et d’accessoires : ici une simple chaîne en argent et une montre au poignet avaient fait l’affaire. Loin de son travail d’assistant à la bibliothèque, il était désormais détendu comme jamais, et semblait prêt à passer une bonne soirée entre amis. C’était à croire qu’il n’avait pas compris que la jeune femme en pinçait toujours pour lui.

    Quand il arriva, le lieu était bondé et des « chanteurs » étaient déjà en train de montrer le peu de talent qu’ils possédaient en détruisant de grands classiques. Et bien, il y en avait qui n’avait pas peur du ridicule ! Il échappa un petit rire, dissimulé par les fausses notes que tout le monde pouvait entendre, et se dirigea vers le comptoir, s’asseyant sur un de ces fameux tabourets de bar. Avant de commander quoi que ce soit, il demanda au barman si il savait où était Katia. Suivant le regard de son interlocuteur, il se retourna et aperçut la silhouette parfaite de la belle blonde qui discutait avec des personnes du lycée. Généralement, c’était dans ce genre de situation que l’on devait patienter en sirotant une boisson jusqu’à ce que la personne concernée termine sa discussion... mais il était bon de rappeler qu’ici nous avions à faire à un St James!

    Jesse se leva de son tabouret de bar et se dirigea vers la demoiselle. Arrivant derrière elle, il posa une main sur sa taille afin de la surprendre et lui dit sur un ton espiègle :

    Jesse « Alors comme ça on bosse un Samedi soir ? »

    Avant même qu’elle puisse répondre, il lui fit la bise, laissant ainsi aux autres le plaisir de comprendre qu’ils étaient désormais de trop et que la conversation était devenue privée. Il n’y avait rien de mieux pour exclure des gens d’une conversation. Il n’était pas venu pour supporter les discussions d’étudiants qui n’avaient rien en commun avec lui et qui ne comprendraient sûrement jamais ce que c’était que d’exceller dans un domaine. Oui, Jesse avait tendance à ne pas porter les élèves de McKinley dans son cœur, c’était un peu une chose ancrée dans son ADN. Et puis, il lui suffisait de faire un tour sur Twitter pour être au courant de tous ces ragots stupides qui planaient au-dessus de McKinley et de ses chers élèves et professeurs. Et puis, mine de rien, Katia et Jesse étaient un peu comme des outsiders ici, des personnes qui avaient vécu, qui avait vu des choses et qui étaient loin de cette bulle qu’était Lima.

    Jesse « Tu termines bientôt ton service ? » Il marqua une pause et, après avoir esquissé un sourire malicieux, il ajouta « J’ai les oreilles qui vont se mettre à saigner si ces gars continuent de détruire ces chansons... »

    Le jeune homme se doutait bien que si elle lui avait demandé de passer, ce n’était pas pour empiéter sur ses heures de travail. Peut-être allait-elle bientôt être remplacée par une collègue (vu le monde présent dans la salle cela n’aurait pas été de trop en effet). Jesse et Katia avaient visiblement un bon karma – chance, hasard, tout dépendait du point de vue après tout –, puisque deux jeunes femmes sortirent des vestiaires réservés au personnel et allèrent prendre les commandes des clients qui patientaient. Apercevant cette scène, Jesse ne put s’empêcher de commenter :

    Jesse « Je crois que je viens d’avoir ma réponse. »

    Il lui adressa un sourire complice et l’invita à le rejoindre au comptoir. Ils seraient bien mieux assis pour papoter, surtout quand on savait que cela faisait un petit moment qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de vraiment parler tous les deux depuis le grand départ de Jesse. Ils devaient avoir des tas de choses à se raconter finalement... le tout étant bien sûr de savoir par quoi commencer.

    Les massacreurs de chanson quittèrent finalement la scène pour aller se resservir un verre tout en discutant avec des amis à une table. Ils laissèrent ainsi au reste des personnes présentes le plaisir de profiter de la chanson qui passait dans les baffles. Finalement, personne n’allait finir sourd ce soir ! Le calme était quelque peu revenu et l’ambiance du lieu était par conséquent devenue plus tranquille, plus pratique pour parler sans avoir à hurler afin de se faire comprendre. C’était déjà assez difficile de discuter quand l’on ne savait pas quoi se dire l’un à l’autre, mais alors si l’on devait en plus faire des efforts pour s’entendre parler c’était le comble!

    Sous la lumière des néons, les visages paraissaient plus expressifs que jamais. Chaque trait, chaque couleur étaient comme transformés au point de donner une ambiance presque psychédélique à ce bar karaoké dont l’air était ampli d’effluves de parfums, d’alcool et de tabac froid. Oui, c’était bien Lima dans toute sa grandeur... c’était à se demander comme ces deux là étaient tombés si bas et avaient fini par se retrouver accoudés au comptoir comme deux étrangers ne sachant finalement rien l’un de l’autre. C’était dans ces moments là que l’on se demandait finalement qui étaient les gens que l’on connaissait vraiment et qui savaient tout de vous : Étaient-ce les amis de longues dates mais perdus de vue ou étaient-ce les personnes rencontrées il y avait peu de temps ? Finalement, les personnes concernées se comptaient sur les doigts de la main... car il n’était pas forcément aisé de se confier à quelqu’un, peu importe le nombre d’années s’étant écoulées depuis la première rencontre. Tout dépendait de ce que certains appelaient « l’alchimie ». Oui, cette alchimie qui faisait que deux personnes pouvaient passer des heures à discuter ensemble sans même chercher à couper court à la conversation, à regarder leur montre ou tout simplement à se mentir l’un à l’autre. Le problème étant que parfois les personnes concernées ne se rendaient pas compte de ce petit détail et considéraient leur complicité comme une chose tout à fait ordinaire... ou avaient trop d'orgueil pour avouer ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  Empty
MessageSujet: Re: 06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.    06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  EmptyDim 22 Mai - 11:14

    C’était clair que ce boulot n’était pas toujours de tout repos ! Mais les pourboires étaient bons et ça lui faisait un salaire dans lequel elle pouvait continuer à alimenter sa garde robe déjà bien remplie. Surtout que c’était bientôt le bal de promo. Et puis c’était mieux que d’être serveuse à Bredstix. Au moins, elle n’avait pas tous les couples du lycée qui fixaient leur rendez-vous là-bas. D’ailleurs en y pensait, au bar karaoké, Katia ne croisait pas tellement de lycéens d McKinley. Il y avait les Gleeks, qu’elle prenait soin d’éviter, quelques autres lycéens mais globalement, ils allaient plus au fast food du coin plutôt qu’un endroit où les apprentis chanteurs s’amusaient. En plus, le lancé de slushy n’était pas autorisé au sein de l’établissement, donc ça ne servait à rien que les lycéens viennent ! D’un côté, ça arrangeait Katia, car elle était toujours très mal à l’aise de devoir servir une personne qu’elle connaissait. Quand c’était un ami, ce n’était rien, mais quand c’était une Cheerio ou un lycéen lambda, ça l’embarrassait beaucoup plus. D’autant plus que dans les couloirs de McKinley, elle est hautaine avec 90% des élèves et que là, elle devait être leur larbin. Humiliant.

    Pourtant, ça n’avait pas déranger Katia de donner rendez-vous là à Jesse, loin de là. Le karaoké était un de ses lieux préférés. Et puis ici, ils pourront montrer tous leur talents de performeurs. Katia ne l’avouera jamais, mais ça lui manquait de ne plus faire partie d’un Glee Club. Elle pouvait toujours chanter seule, pour elle, mais elle aimait avoir une équipe derrière elle alors qu’elle était sur le devant de la scène. Oui, la gloire et les paillettes l’attiraient beaucoup, et il n’y avait pas ça dans les glee club de McKinley, c’était plutôt travail d’équipe et slushies.

    « Bonsoir ! Alors, vous avez choisis ce que vous prenez ? »

    En baissant les yeux vers les garçons de la table, elle reconnut quelques lycéens à qui elle disait vaguement bonjour dans les couloirs. Un était en anglais avec elle, un autre en maths et les deux autres elle ne les connaissait pas. Elle prit leurs commandes mais son esprit était ailleurs. Jesse, encore et toujours.

    D’ailleurs, Katia n’avait pas vu Jesse entrer. Elle surveillait régulièrement la porte d’entrée, au cas où il viendrait et ne lui poserait pas de lapin cette fois-ci, mais ça ne l’étonnerait pas s’il était déjà entrer et à une table. Elle était bien trop occupée à débarrasser les tables, installer ses clients et prendre leur commande avant de les envoyer au bar. Heureusement qu’un barman était là en extra les week ends, sinon Katia n’aurait jamais le temps de tout faire ! Le fait qu’il y ait tant de monde ce soir ne l’arrangeait pas. Jesse devait passer, et elle ne savait pas si elle aurait suffisamment de temps pour lui parler et lui assez de patience pour attendre que l’ambiance se calme. C’est alors qu’elle allait donner la commande de la table, qu’elle se retourna et tomber nez à nez devant son ancien prétendant, qui posait déjà une main sur sa taille.

    « Jesse ! »


    Elle aurait voulu ajouter « Je pensais que tu n’arriverais jamais », mais ça sonnait trop comme un reproche et Katia ne voulait pas que ça commence mal alors qu’il venait d’arriver. Un sourire – un vrai cette fois – vint envahir le visage de la belle blonde qui sauta littéralement dans les bras de Jesse lorsque celui-ci se leva pour le saluer.
    La blondinette serra son étreinte, Jesse dans ses bras, ravie de le voir. Elle espérait qu'il ne prendrait pas ça comme une tentative pour lui sauter dessus, mais comme une retrouvailles entre amis. C'était vrai qu'ils ne s'étaient pas vraiment revu depuis l'année dernière. Il était occupé à la bibliothèque, elle l'était également avec les cours et n'avaient le temps de n'échanger que quelques mots à chaque fois. Tout en gardant son sourire éclatant, elle lui murmura à l'oreille :

    « Je suis contente que tu aies pu te libérer. »

    Katia lui sourit et regarda la salle. Elle avait bien prendre une pause oui. Jesse l'invita alors à le rejoindre au bar, mais Katia fit non de la tête. Le bar était si impersonnel, elle détestait le fait que l barman et les serveuses puissent épier sa conversation avec le jeune homme, même si ils avaient surement mieux à faire. Katia était toujours été un peu parano, mais ça faisait partie de son charme, non ? Elle désigna une table à son ami et commençait déjà à s’éloigner, détachant le nœud du tablier qu’elle avait tour de la taille.

    « Installe toi plutôt à cette table, on sera plus tranquille. J’arrive tout de suite. »


    Elle courut vers le bar, demanda à une de ses collègues de la remplacer au passage. Elle lui fit remarquer que ce n'était pas le meilleur moment pour prendre sa pause, mais Katia s'en fichait, trop heureuse de voir Jesse. Katia posa son tablier dans son casier, ouvrit un bouton supplémentare de son chemiser pour accentuer son décolté et se refit une beauté. Elle était consciente que Jesse l'attendait de l'autre côté de la salle mais elle voulait être resplendissante lorsqu'elle revint et qu'il oublie sa petite Berry pour l'espace d'une soirée.

    Katia ressortit du vestiaire, les cheveux détachés et un sourire radieux sur les lèvres. Même avec son uniforme, on ne l'aurait pas pris pour une serveuse, et c'était le but, elle ne voulait pas être importunée durant ce rendez-vous. Elle passa quand même au bar prendre deux cocktails avant de rejoindre Jesse. Elle déposa un verre face à lui et savait qu'elle ne faisait pas de bourde. Jesse et elle avait les même gout, ils se ressemblaient beaucoup, et c'était ça qu'elle aimait.


    « Voilà ! Alors, comment vas-tu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  Empty
MessageSujet: Re: 06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.    06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  EmptyJeu 26 Mai - 12:17

    Alors que Jesse surprenait Katia en posant la main sur sa taille, il n’eut pas vraiment le temps de comprendre ce qu’il se passait. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, il s’était retrouvé avec la jeune blonde qui lui sautait dans les bras, un large sourire sur le visage. Et bien en voilà une qui était visiblement bien contente de le voir. Au lieu de quitter les bras du chanteur amateur, elle avait au contraire resserré son étreinte. Cependant, le jeune homme ne le prit pas mal et lui rendit ce geste d’affection afin de lui montrer qu’elle lui avait également grandement manqué. Cela faisait bien longtemps que ces deux ex-membres des Vocal Adrenaline ne s’étaient pas vus en tête-à-tête et avaient pu discuter, ce qui rendait par conséquent ces retrouvailles d’autant plus importantes. Sous le regard de certains élèves de McKinley, ils se tenaient donc là, l’un dans les bras de l’autre sans dire un mot, un sourire sur leur visage qui en disait long.

    La demoiselle lui murmura alors quelques mots à l’oreille et il lui répondit tout en défaisant doucement son étreinte, laissant ses mains croisées dans le dos de la belle serveuse :

    Jesse« J’allais quand même pas refuser une telle invitation. »

    Alors qu’il songeait s’asseoir au comptoir, Katia lui indiqua une table en lui expliquant qu’ils y seraient bien plus tranquille. Il haussa les épaules, après tout elle devait savoir mieux que lui où était les meilleurs places étant donné qu’elle travaillait dans ce lieu. Cependant, Jesse ne pensa pas une seule seconde qu’elle avait fait ce choix pour éviter qu’ils soient épiés par ses collègues du bar, par le barman ou par les autres serveuses. L’idée ne lui avait même pas effleurée l’esprit à vrai dire. Quoi qu’il en soit, il s’installa donc à cette table et observa la jeune femme s’éloigner vers les vestiaires pour se changer rapidement.

    Il n’attendit pas bien longtemps avant de la voir revenir vers lui, un joli décolleté en prime et un visage encore plus radieux que précédemment. Ses longs cheveux blonds tombaient gracieusement sur ses épaules telles de délicates vagues d’un océan calme. Décidemment, cette fille avait vraiment l’art et la manière de le faire frissonner. Il en oublia même Rachel durant quelques instants, trop captivée par Katia. L’homme était décidemment un être bien faible qui était facile à dompter... et la belle Hammersmith excellait dans le dressage dans ce cas. Une métaphore bien étrange mais pourtant parfaite pour cette situation quand on les connaissait bien.

    Katia arriva avec deux verres à la main, ce qui ne surprit qu’un tout petit peu son ami. Elle le connaissait bien – même si cela faisait bien longtemps qu’ils n’avaient pas partagé un tel instant – et savait par conséquent ce qu’il buvait. Il lui adressa un sourire pour la remercier et une fois qu’elle fut assise, il lui répondit tout en faisant tourner sa paille dans son verre.

    Jesse« Et bien ça va plutôt pas mal. » Il marqua une légère pause, porta la boisson à ses lèvres et continua, « J’essaie de me familiariser un peu avec le travail à McKinley. Les premiers jours ne sont pas faciles, c’est bien connu. Mais maintenant que j’ai pris mes marques, tout se passe parfaitement bien. »

    Il posa ses bras sur la table, les doigts de sa main droite jouant avec son verre tandis qu’il parlait à Katia et demanda à son tour :

    Jesse« Et toi ? Pas trop dur de cumuler études et travail ? »

    Effectivement, travailler permettait de gagner un peu d’argent mais cela avait également le gros désavantage de vous prendre tout votre temps libre ou presque. Il n’était donc parfois pas évident de cumuler révisions et boulot. Surtout lorsque l’on exerçait un travail qui pouvait vous épuiser physiquement au point de vous donner des envies de siestes mémorables. Du moins, c’était ce que Jesse se disait car on ne pouvait pas vraiment dire qu’il était le mieux placé pour parler de travail et du fait de se tuer à la tâche. Il avait fini les études, et désormais il travaillait en tant qu’assistant dans une bibliothèque... ce n’était pas vraiment le travail le plus exténuant au monde. Ces heures à ne rien faire dans les allées de la bibliothèque en étaient la preuve. Bien sûr, il y avait des moments où il ne pouvait même pas souffler, écrasé sous des tonnes de tâches à accomplir dans la semaine, mais ce n’était que passager et sa condition physique lui permettait d’aisément venir à bout de tout ceci (décidemment, avoir été chez les Vocal Adrenaline avait vraiment des impacts sur sa vie actuelle : les répétitions tard dans la nuit, l’endurance qu’il avait développé, le fait d’ignorer la fatigue... ce n’était sûrement pas les chorales de McKinley qui allaient donné de telles capacités aux élèves.)

    La chanson qui passait à travers les baffles changeant alors. Entendant les premières notes de Rehab d’Amy Whinehouse – qu’ils avaient tout deux interprétée lorsqu’ils étaient chez les Vocal Adrenaline –, Jesse ne put retenir ce sourire qui s’étira sur son visage. Il commença à doucement prendre le rythme en tapotant la table du bout de ses doigts et dit à Katia :

    Jesse« Ah bah tiens, cette chanson... tu te rappelles le nombre d’heures qu’on avait passé à répéter la chorégraphie ? On a du battre le record de consommation de Red Bull et de café durant cette période je crois. »

    Il se mit alors à rire en repensant à ce souvenir qu’il venait d’évoquer à l’instant. Etre chez les Vocal Adrenaline impliquait de se donner à fond sans se plaindre, mais lorsque l’on voyait ce que cela donnait comme résultat on pouvait bien comprendre que tout ce travail était bien nécessaire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  Empty
MessageSujet: Re: 06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.    06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Parfois, j'aimerais qu'on soit de nouveau ensemble.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-