Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. What kind of bachelor party is that ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? EmptyJeu 5 Mai - 1:57

What kind of bachelor party is that ?



"Rappelle moi pourquoi est-ce que je ne peux pas venir déjà ?" En entendant la douce et tendre voix de son petit ami, (ironie ? non … vous entendez des choses), Désirée posa son tube de rouge à lèvres et se tourna vers lui. Vraiment Kinney ? Tu veux vraiment m'embêter alors que j'ai ma trousse à maquillage juste à proximité ? Est-ce que tu sais tout ce qu'on peut faire avec un tube de mascara ? Non … Et je crois que tu n'as pas besoin de le savoir. Mais la blonde se garda bien de lui dire tout ceci, parce que premièrement, il n'avait vraiment PAS envie de savoir TOUT ce que l'on pouvait faire un tube de mascara, et ensuite, elle allait finir par être en retard. Chose dont Désirée avait particulièrement horreur soit dit en passant. Donc, elle se contenta d'un simple sourire à l'adresse d'Ashton avant de lui répondre. "Pour la … cinquante septième fois, si si,cinquante sept je t'assure, c'est un enterrement de vie de garçons. Et tu fais parti de la famille de James … Est-ce que tu crois qu'il va vouloir se laisser aller si son neveu est dans les parages ? Non monsieur je ne crois pas." Ils en avaient déjà parlé des milliers de fois en plus. Oui, elle allait être demoiselle d'honneur au mariage, oui, elle allait offrir un superbe cadeau à James et non, elle n'allait pas se ruiner pour ça. Désirée avait donc trouvé un compromis parfait : se charger de la soirée juste avant le mariage. Oui, dévergonder James, et Logan aussi à l'occasion, serait sa seule et unique bonne action de l'année. Promis, après, elle recommencerait à s'occuper uniquement de mettre sa poitrine en valeur et de faire en sorte que ses cheveux brillent en permanence … Mais non bien sûr … Désirée ne faisait pas QUE ça …

Bref, alcool, musique, fête, c'était parfaitement dans les cordes de Désirée. Elle avait donc tout organisé dans le dos du futur couple avec l'aide d'Ashton et de Tyler. Mais de là à ce qu'Ashton vienne à la soirée ? Hmmm … No me gusta amigo, no me gusta. "Je ne vois pas pourquoi est-ce que tu dois y aller dans cette tenue…" … Comment osait-il ? A ces mots, Désirée fut brusquement volte-face, se scrutant dans le miroir … Quoi … Qu'est-ce qu'il y avait de mal dans ce qu'elle portait hein ? Bon certes, le jaune n'était peut être pas sa couleur mais tout de même … La blonde était carrément (oui carrément, on ignorera l'utilisation de cet adverbe plus que douteux) fan de ses bottes noires qui lui arrivaient à mis cuisses. Et avec la hauteur de ses talons là … Cachez vos pieds, elle était d'humeur maladroite. Tout ça pour dire que Désirée se trouvait plutôt bien et ce peut importe ce que pensait Ashton. (Qu'il essaye donc de trouver une tenue qui mette sa poitrine ET ses jambes en valeur … Il pensait que quoi ? Qu'elle claquait des doigts en entrant dans les magasins … hein ? Désolé pour cette brève aparté, recalculons dans le monde triste et cruelle de la réalité. Bah oui … Sans licornes c'est triste !) "C'est pour le thème de la soirée … le spectre soyeux ? Watchmen ? … le comic … non ?" N'obtenant aucune réaction de sa part, Désirée préféra laisser tomber. Non franchement elle n'était pas d'humeur à se disputer … et puis, pas le temps pour un plan réconciliation. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre, non, non, vraiment pas le temps … Dommage.

Désirée poussa un soupir avant de s'emparer de son trench coat. "Laisse tomber, laisse moi juste te piquer ton téléphone." Désirée n'attendit même pas la réponse d'Ashton et s'empara de son portable qui, comme de par hasard traînait sur la table de chevet… Comme de par hasard. "Bonne soirée !" Et après un dernier baiser sur la joue, Désirée était partie. Elle avait toujours le sourire aux lèvres en se dirigeant vers sa voiture, Désirée avait l'impression d'être un agent secret en mission … Ne faites pas cette tête là, avec un peu d'imagination, tout était possible, hors il se trouvait qu'elle en avait beaucoup et en plus un trench coat, de superbes bottes et quelqu'un à enlever … Bon pas vraiment "enlever" au sens "d'enlever", bon peut être qu'elle avait un peu trop regardé Chapeau melon et bottes de cuir la nuit dernière … Mais vraiment, là n'était pas la question. Désirée démarra sa voiture, et chose plutôt imprudente, je vous l'accorde, elle prit le téléphone d'Ashton pour d'abord envoyer un sms à James, histoire qu'il se tienne prêt pour son neveu. Au feu rouge, elle changea de portable et appela Tyler avec son propre téléphone. "Papa ours ici boucle d'or …Oh Tyler tais toi … Je t'ai laissé choisir mon nom de code, alors tu me laisses choisir le tient. Bref … Je vais récupérer le colis numéro un … occupe toi du numéro deux et on se retrouve au bar … Oui, tout le monde y est déjà … On va essayer de ne pas trop les faire attendre."

Ceci étant dit, Désirée raccrocha le téléphone et se gara face un James plus qu'étonné. Surprise, se retint-elle d'ajouter. Et oui à la place d'Ashton, il avait une Désirée. Mais c'était mieux, non ? (Non ?) Passons, pas le temps de se poser des questions, la blonde avait une mission bien précise à remplir. "Hello Sheffield … Oui je sais … tu attendais Ashton mais il a eut un petit imprévu, donc il m'a demandé de venir te chercher … Je t'en prie grimpe …" Désirée avait dit cela en lui ouvrant la porte côté passager … On aurait vraiment dit qu'elle était en train de kidnapper. Sauf qu'elle n'avait pas de bonbons sur la banquette arrière …. mais juste un costume pour James.
Oui parce ce que ce soir … Ils devenaient tous des super héros.

NEXT - James
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: Re: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? EmptyMer 11 Mai - 14:12

James sentait monter en lui l’excitation. C’était presque le grand jour. Certes il était déjà marié à son futur époux (cherchez l’erreur), mais la plus grosse cérémonie, c’était demain. Le couple Quincy-Sheffield officialiserait son union sur le territoire américain faisant fi de la loi. Certes ils rempliront toujours leurs déclarations d’impôts séparément, auront chacun la carte grise de leur voiture à leur propre nom, prendront un emprunt avec l’une ou l’autre de leur identité… Mais tout ceci n’était que purement administratif. Dans les esprits de tout le mondes ils seront unis pour le meilleur et pour le pire jusqu’à ce que la mort les sépare. Ou qu’ils divorcent. Mais ne parlons pas de malheur, le mot d’ordre pour les prochains jours était FIESTA. Ah, pardon, Logan me dit de ne pas faire de la pub pour les concurrents… Pour vous faire comprendre l’idée de l’ambiance, je vous dirais donc… Ibiza !! Ah zut, ça aussi c’est une voiture… Enfin bref, le Focus sera mis sur … et mince. Puisque c’est ainsi, qu’on me censure, je ne vous parlerais pas de la lune de miel.
Les dernières heures de célibat de James étaient sur le point de se terminer. Enfin, ses dernières heures officieuses, parce que niveau officiel c’était déjà fait. Mais la cérémonie américaine avait tellement d’importance que l’on était en droit de se demander lequel des deux mariages était, au fond, le vrai. La réponse étant bien entendu LES DEUX !! Deux cérémonies espacées d’à peine une semaine, une très bonne excuse pour James et Logan de partir en vacances en amoureux tous les ans à cette période de l’année. Anxieux, l’anglais observait Pythagore qui essayait d’attraper une mouche. Le caméléon était vif et il ne mit pas longtemps à se saisir de sa proie. James admira la vitesse et la dextérité de l’animal qu’il avait acheté avec Logan. Leur premier enfant, si on pouvait dire. Soudain il reçut un SMS d’Ashton. Son cœur s’accéléra. Le stress. Il ne savait pas du tout quelle surprise on lui réservait pour la soirée. Après s’être recoiffé et avoir mis un brin de parfum –Platinium Egoïste, de Chanel- notre homme descendit sur le palier pour attendre son neveu. Timing parfait, la voiture qui venait le chercher arriva. Sauf que ce n’était pas celle de Mr Kinney mais une Mini Cooper arborant fièrement un Union Jack sur la carrosserie. Cette voiture il la connaissait, il l’avait déjà vu au supermarché… et sur le parking des profs. C’était celle de Désirée Cravy, la copine d’Ashton. Qu’est-ce que la voiture de Désirée Cravy faisait là ? Et… OH MY GOD !! QU’EST-CE QUE DESIREE CRAVY ELLE-MÊME FAISAIT LA ? Tout ceci intriguait James qui croisa les bras, particulièrement méfiant. Il en plissa même les yeux lorsque la demoiselle lui parla.

« Hello, miss Cravy. C’est une blague, j’espère ? »

Mais il ne posa pas plus de question et monta dans la voiture. On ne refusait pas de se promener en montrant à tout le monde le plus beau drapeau jamais créé par l’homme. Il vit alors la tenue de super-héros qui l’attendait. Un masque sobre, vert si foncé qu’on aurait presque dit noir. Un costard d’excellente facture de la même couleur que le masque, un trench et… un chapeau. Un joli chapeau croisé entre Colombo et un mafioso assorti à l’ensemble. Ce soir, James était the green horny hornet. Le frelon vert.

Il commença à ôter sa veste avant de se tourner vers le rétroviseur pour regarder Désirée dans les yeux, sourcils froncés.

« N’en profite pas pour mater, toi ! »

Heureusement, il n’avait pas trop de choses à changer. Il conserva sa chemise et sa cravate qui correspondaient tout à fait à sa tenue. Lorsqu’il se redressa, costume, masque et chapeau mis en place, il s’avança vers le fauteuil du conducteur pour parler à Désirée. Sauf que du coup il vit le téléphone d’Ashton qui trainait. Il s’en saisit d’une main, l’autre tirant sur la ceinture de sécurité pour qu’elle n’exerce pas trop de pression.

« Un imprévu, hein ? Qu’as-tu fait de mon neveu, assassine ? » lui lança-t-il en arquant un sourcil, l’air mi-suspicieux mi-enjoué.

Où diable l’emmenait-elle ?


NEXT ... euh ... Ty ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: Re: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? EmptyMar 17 Mai - 17:06

Tyler aurait adoré revêtir l'allure d'un grand méchant du comics américain le temps d'une soirée. Le joker, par exemple, il aurait été parfait dans ce rôle ! Ou même Wolverine, il était presque sur que le look anti héros psychotique lui allait comme un gant. Malheureusement il aurait été difficile d'attirer dans ses filets Logan Quincy, alias le musicien rock célèbrissime et accessoirement son meilleur pote, avec la tronche peinturlurées en blanc vert et rouge. Surtout qu'il aurait de grandes chances de se faire arrêté et embarquer par les flic avant même d'avoir posé un doigt de pieds dehors. Déjà que les Glee Club étaient mal vus, ici, à Lima; Tyler était presque totalement certain que le cosplay n'était pas le passe temps favori de nos chers compatriotes d'Ohio. Il fallait qu'il passe inaperçu, par chance le climat se prêtait encore aux grands manteaux couvrants, il pouvait sortir sans passer pour un clown pervers.

"Bon… reste plus qu'à trouver une excuse bidon…."

Avec les évènements récents : les retrouvailles avec Désirée, l'altercation avec son copain jaloux Ashton, les retrouvailles avec Logan, les retrouvailles avec James (à croire que décidément Lima semblait être "the place to be"), et le mariage de ces deux derniers… Tyler ne savait plus bien où donner de la tête. Il n'était pas très à l'aise avec cette histoire de mariage entre son meilleur ami et l'un de ses collègues au lycée, mais les quelques semaines qu'il avait eu pour s'y faire l'avait adoucit dans ses jugements. Vous auriez dû voir sa tête quand, un soir de semaine lambda pas plus extraordinaire qu'une autre, Logan lui avait apprit la nouvelle. "Je vais me marier", "Super !" lui avait-il dit, "elle s'appelle comment la veinarde ?". Quand Logan avait répondu "James" le visage de Tyler s'était décomposé. Les quelques jours suivants Tyler n'avait pas réussit à outrepasser la profonde gêne qu'il éprouvait vis à vis de son meilleur pote. Un mirage gay lui semblait bizarre, précipité aussi; et cette histoire lui rappelait surtout qu'au fond, lui, n'avait personne.

"Je suis en chemin. On arrive dans un petit quart d'heure… Plus si il oppose de la résistance et que je dois l'assommer." un sourire mesquin aux lèvres, il songea l'espace d'une fraction de seconde que ce serait encore la solution la plus simple… surtout si les prétextes pour l'attirer au bar venaient à manquer. "Et… Fais gaffe toi, tu sais comment elle a finit, boucle d'or, à la fin de l'histoire !"

La vérité c'est qu'il ne s'en souvenait plus, juste une histoire de soupe trop chaude et de lit trop mou qu'il n'arrivait pas, malgré bien des efforts, à replacer dans le contexte actuel. Bref ! Habillé d'un superbe costume de Rorschach. Enfin disons que pour l'instant il se contentait d'avoir un grand manteau moitié marrons, moitié beige, moitié vert (oui ça fait beaucoup de moitiés…), d'un pantalon gris foncé et d'une paire de pompe. Mais un chapeau et un masque en tissu étaient habilement dissimulés dans le coffre de sa bagnole; ainsi que le magnifique costume qu'il avait pris pour Logan. A coup sur il allait être mortel là dedans… dans tous les sens du termes !

Observant l'écran de son portable, il chercha le nom Quincy dans son répertoire, oubliant presque qu'il l'avait rangé sous le nom de "Bro". Après quelques sonneries, une voix se fit entendre. "Logan ? C'est moi, je passe chez toi là. A de suite !"

Quelques minutes à peine plus tard il était sur le pas de sa porte, garé un peu plus loin sans trop d'encombres (les rues de Lima ne s'apparentaient pas vraiment aux grandes avenues New-Yorkaises), il sonna. "Logan… il faut qu'on parle (mon corps est en pleine croissance !). C'est à propos de James.
...
Mais pas là ! on va au bar."


Malheureusement il n'avait pas trouver de meilleure excuse, et puis au fond il s'en fichait totalement. Logan le suivait de gré ou de force ! De toute façon ils étaient déjà dans la voiture...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: Re: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? EmptyLun 23 Mai - 17:39


Depuis maintenant quelques jours, les internautes ainsi que la famille de Logan avait enfin su la merveilleuse nouvelle : Logan était maintenant marié, pour le meilleur et pour le pire. Depuis qu’il avait posté ses fiançailles sur son Twitter, tous ses fans et quelques journalistes s’étaient empressés de faire courir des folles rumeurs sur son mariage imminent. Alors non, le marié n’allait pas atterir en hélicoptère devant l’église. Non, ils ne se marieraient pas sur le toit de l’empire state building. Bon, il est vrai que Logan riait bien de ce qu’il arrivait à lire dans les journaux, mais il savait que du coup, certains seraient déçus. Et oui mesdames et messieurs, le mariage Quincy-Sheffield serait simple, et sans grandes extravagances.

En tout cas, James et Logan étaient déjà marié en Angleterre, ce qui donnait alors à notre chère rock star le statut de mari. Ça y est, à partir de maintenant, il se devait de veiller sur son mari, de lui être fidèle, et de l’accompagner dans toutes les aventures de la vie. Ils étaient donc rentrés aux États-Unis après avoir passé quelques jour en Angleterre, et la première chose qu’avait fait Logan était de se diriger vers son frigo, de prendre une bouteille de coca, et de se la boire en quelques secondes. Mon dieu, ça lui avait manqué. Depuis son retour, il carburait à ce liquide qu’il aimait tant. Ce soir la, Logan venait se mettre devant la télévision, regardant un film de Darren Aronofsky : Requiem for a dream.

Ce film était sans doute celui qui l’avait le plus servi dans sa vie. En ayant vu ce film la première fois, il avait prit conscience de ce que la drogue provoquait sur le corps humain. Certes, il s’avait que c’était une œuvre de fiction, mais quand on est un drogué, on ne se rend pas forcement compte de l’image que l’on renvoie. Au moins, en regardant ses acteurs se droguer, et le payer à la fin, ça le motivait plus que tout à ne pas replonger. Déjà dix ans qu’il avait ce film dans sa DVDthèque, et qu’il ne s’en lassait pas. Le saladier de pop-corn sur les genoux, et sa bouteille de coca sur la table basse, il jetait quelques cou d’œil à son mari qui se préparait pour sortir. Apparemment, lui et son neveu allaient se faire une soirée ensemble.

Il finit par mettre pause, embrassa James, et alla prendre une douche. Quand il en sorti après une grosse dizaine de minutes, il était déjà parti. Bon, et bien voila… Depuis son mariage, il allait passé sa première soirée tout seul. Il mit juste un boxer, et retourna sur son bon vieux canapé pour regarder la fin de son film. Vingt minutes plus tard, il entendit son portable vibrer sur la table basse. En voyant le nom de son meilleur ami s’afficher, il décrocha sans la moindre hésitation.

« - Hey Ty ! […] Euh… ok à tout de suite. »

Il raccrocha en regardant son écran, puis éteint la télévision. Il se dépêcha d’aller dans la chambre, histoire de passer de vrais vêtements. Certes c’était son meilleur ami, et le voir en boxer ne le choquerait sûrement pas, mais quand même. Alors qu’il finissait d’enfiler son t-shirt, il entendit la porte. Wow, rapide… En ouvrant, il n’eu même pas le temps de l’inviter à entrer que Tyler lui dit qu’ils devaient parler de James. La, Logan commença à s’inquiéter… pourquoi parler de James ? Que se passait il ? Et pourquoi au bar ? De suite, Logan ferma la porte derrière lui, et suivait son meilleur ami jusqu’à sa voiture.

« - Bon tu veux pas me dire de quoi il s’agit ? Il lui ai arrivé quelque chose ? »

Ils roulaient en direction du bar, quand Logan se posait énormément de question. Pourquoi parler de James ? Et surtout, pourquoi au bar ? Ils auraient très bien pu faire ça chez lui… Et surtout, pourquoi y avait t’il un sac dans le coffre avec son nom ? Étant arrivé devant le bar, et en regardant de plus prêt dans le coffre, il vit un costume. Hein ? Bon ok, on rembobine. C’était quoi cette histoire ? Il regarda ensuite son meilleur ami, qui lui adressa un sourire. Non, c’était pour lui ? Il finit par voir Tyler s’emparer d’un chapeau et d’un masque lui montrant que oui, c’était bel et bien pour lui.

Ils entrèrent ensuite d’en l’établissement par une porte menant directement au bureau de Logan, histoire que ce dernier se change. Il vit dans le sac un costume en cuir vert et noir, composé d’un pantalon moulant, d’un débardeur à capuche, ainsi que des gants et bottes noires. Il ne lui manquait plus que des lunettes noires et un arc pour avoir l’air du vrai green arrow. Bah quoi ? Bien sur qu’il existe… Une fois habillé, il sourit à son meilleur ami, puis le suivit dans la salle en bas. Apparemment, son costume était clairement celui de Green Arrow, l’archer vert. Une fois dans la salle principale, il n’en revenait pas du tout. Non mais qu’est-ce que c’était que ça ? Une réunion de super héros ? Étrange…

NEXT ▬ Euh... Bah invité 1 XD
Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: Re: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? EmptyLun 30 Mai - 18:51

Debout sur la scène sur karaoké vide, Bryan attendait. Au fond de lui, il se demandait ce qui l'avait poussé à venir.

Il y a une semaine, alors qu'il sirotait un café au calme dans la salle des professeurs, Désirée Cravy était venue s'asseoir face à lui. Si le geste semblait quelque peu étrange, au vu des seuls "bonjour" et "au revoir" que les deux adultes avaient pour habitude d'échanger, c'est qu'il n'était pas tout à fait désintéressé. L'enseignante de français avait besoin d'un chanteur, pour une petite fête organisée à l'occasion du mariage de Logan Quincy, le gérant du bar karaoké. Manifestement, elle avait vu les annonces de Bryan dans les journaux, qui proposait ses services d'artistes moyennant une somme assez avantageuse d'argent (après tout une star ne se fait pas payer en pièces pour une représentation).

Il s'était montré assez méfiant au départ, flairant le coup monté venant de la part d'une demoiselle à qui il adressait à peine la parole. Mais cette dernière avait eu les arguments pour faire mouche : elle lui avait d'abord déclaré avoir pensé à Will Schuester en premier lieu, mais que ce dernier lui était rapidement sorti de l'esprit lorsqu'elle s'était souvenue qu'il fallait qu'au delà des prestations musicales, il assure aussi l'ambiance de la fête. Mais surtout, elle lui avait demandé des nouvelles de l'autobiographie qu'il souhaitait rédiger depuis déjà un moment et dont elle avait eu vent du projet, sans oublier de mentionner qu'elle le lirait certainement s'il sortait en librairie.

Ainsi, certainement dupe, mais terriblement flatté, Bryan avait accepté.
Il connaissait Logan Quincy de vue pour être un bon client du bar karaoké, et outre mesure, cela ne le dérangeait donc pas de chanter pour lui et pour sa future femme. Si cela lui permettait par ailleurs de se faire remarquer par un éventuel producteur invité ce soir là, alors il était prêt à sauter sur l'occasion.
Tout ce qu'il avait à faire, selon Désirée, c'était de chanter, et de faire en sorte que l'ambiance ce soir là soit électrique.

Arrivé à dix neuf heures sur les lieux, il avait pris soin de se vêtir avec élégance, dans le but d'impressionner l'ex rockstar qu'était monsieur Quincy et l'assemblée présente. Toute l'après midi, il l'avait passée à exercer sa voix sur les plus beaux morceaux d'amour, mais également sur des musiques avec un peu plus de rythme, puisque c'était à lui qu'incombait la tâche de rendre cette soirée mémorable. Une certaine pression reposait donc sur ses épaules, et assez paradoxalement, elle lui faisait se sentir bien, car l'angoisse qui le prenait légèrement à l'estomac ne portait pas d'autre nom que le stress des artistes. Ce soir, il allait être de nouveau un artiste.

Désirée lui avait confié un double des clés afin qu'il puisse passer par la porte arrière, et donc se faufiler en douce dans les lieux déserts, en attendant que les futurs mariés et leurs amis n'arrivent.
Voir le bar karaoké complètement vide était assez impressionnant en fait : d'ordinaire, les lieux étaient remplis d'amateurs de bonne musique ou de chants, et il y avait tellement de monde que l'espace semblait petit. Mais sans les jeux de lumière, la fumée, les cris, la foule, Bryan se sentait petit. Mais il n'avait pas eu le temps de se laisser baigner dans cette sensation très longtemps. En effet, dès son arrivée, il distingua sur scène un carton sur lequel une note lui était adressée.

Citation :
"Parce qu'une fête est toujours plus drôle lorsqu'on ne se prend pas au sérieux. Désirée Cravy"

En ouvrant le carton, le jeune professeur avait découvert avec stupeur, ce qui semblait être un déguisement. Hébété, il avait du sortir ce dernier en entier afin de reconnaître une panoplie pour adulte de
Captain America. Croyant en premier lieu à une blague, il avait alors hésité pendant une demie heure afin de savoir s'il devait oui ou non vraiment porter cet accoutrement ridicule : et s'il était le seul à être habillé de cette façon?
Mais finalement, en proie aux doutes, il s'était résigné. Après tout, la fête était organisée par Désirée, et tout le monde savait au lycée à quel point cette demoiselle était excentrique.

En conséquence, Bryan n'avait pas répété, et alors que l'horloge affichait 20 heures, il se trouvait désormais au milieu de la scène, planté comme un bâton sans charisme sous les traits d'un super héros nationaliste. Le masque lui collait au visage en lui tirant la peau , et la chaleur sous la tonne d'artifices et accessoires lui donnait extrêmement chaud. Par ailleurs, l'énorme bouclier de la taille d'un cerceau de hula-hoop était si lourd qu'il finit par le poser au sol.
Il attendait comme un imbécile l'arrivée des invités, craignant le pire pour la suite, et se préparant psychologiquement à une humiliation publique. Et tandis que dans sa tête, se profilaient les images de Logan Quincy et de sa future femme en train de rire à s'en tenir les côtes, la porte d'entrée s'ouvrit.

Plus le temps de penser, Bryan saisit la télécommande de la chaîne stéréo, et enclencha la musique. Lorsque le marié pénétra dans ses locaux, l'instrumentale de "Unchained Melody" siffla dans les airs, suivie de prêt par la voix exagérément doucereuse du directeur des Awesome Voices qui, désireux de faire dans l'émotion, adopta l'expression mièvre d'un homme touché par le coup de foudre,oubliant au passage de se souvenir qu'il ne portait pas le classieux smoking avec lequel il était initialement venu.

♫ Oooooooooh my looooove
My darliing
I've hungered for yoooour tou...♫


"Oh my fuck*ng God!"

Les mots étaient sortis d'eux mêmes. Au moment même où il avait commencé à chanter, les lumière s'étaient allumées. Et alors qu'il était porté par sa musique, adressant des mimiques exagérées pour correspondre au ton de la chanson, il avait levé les yeux vers le mur d'en face, avant de découvrir avec horreur l'immense banderole qui était jusque là cachée par l'obscurité : "James Sheffield & Logan Quincy : almost married".


Next - Invité 2!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: Re: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? EmptyJeu 2 Juin - 17:06

Presque tous les habitants de Lima connaissaient Jaelynn : une sous-shérif ne passait pas inaperçue dans une ville aussi restreinte, surtout si elle faisait correctement son travail au lieu de rester des heures derrière un bureau à manger des donuts. Ainsi, on la croisait régulièrement sans sa voiture de fonction, un sourire aux lèvres et s’assurant que tout un chacun soit en sécurité. Ce métier était plus que cela pour elle, et représentait une véritable vocation. A un tel point que bien souvent, elle refusait des jours de repos pour rester avec ses collègues quand une affaire délicate surgissait de nulle part. On la voyait partout, tout le temps, tel un ange bienveillant dont l’unique but serait de prendre soin des autres. Ce qui était, d’un certain point de vue, le cas.

Mais ce soir, Jaelynn ne bossait pas. Elle se trouvait dans son véhicule personnel, et ne portait pas l’uniforme de police réglementaire. Toutefois, elle avait revêtu un autre costume pour la soirée, qu’elle dissimulait pour le moment un maximum sous un long manteau noir. Les passants auraient presque pu croire qu’elle se rendait à un enterrement. Cette réflexion la fit sourire quand elle réalisa qu’en fait, c’était exactement ça… mais un autre genre d’enterrement. Le genre beaucoup plus gai, qui consistait à fêter les derniers jours de célibats de ceux qui se marieraient bientôt. Bien évidemment, le thème de la soirée en question étant les supers-héros, il avait bien fallu qu’elle trouve quelque chose de spécial à se mettre.

Mais, et là était toute la difficulté, elle avait une image d’autorité à renvoyer même lorsqu’elle n’était pas en service : et c’était précisément pour cette raison que le manteau entrait en scène. Jay avait l’intention de le retirer une fois à l’intérieur, pas avant, et priait pour ne croiser personne d’ici là – personne qui prendrait idée de faire la causette quelques minutes sur le trottoir. Cela augmenterait les risques d’être découverte, sans compter que sa montre lui indiquait une heure bien trop juste à son goût. Si elle trainait, elle serait forcément en retard.

La jeune femme se gara sur une place de parking libre un peu plus loin que le bar karaoké – ça ne lui ferait sans doute pas de mal de marcher un peu en rentrant, bien qu’elle n’ait pas l’intention de trop boire. Ce serait vraiment le comble pour une flic de profiter des boissons alcoolisées et de revenir à la maison en voiture. Jay savait mettre son job de côté et profiter de la vie, toutefois elle restait une personne responsable qui n’hésitait pas à montrer l’exemple sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Quittant l’habitacle, Jaelynn récupéra son sac à main ainsi que la pochette contenant son appareil photo. Il lui avait couté une fortune, et elle ne regrettait pas de l’avoir acheté car il produisait des clichés absolument magnifiques. C’était aussi pour ça, que Désirée était venue la voir pour l’inviter à la soirée. Jay était contente d’en faire partie, car étant aussi enseignante à McKinley à l’occasion, elle avait eu le temps de connaître James et de l’apprécier. Elle ne lui souhaitait que du bonheur et espérait profiter des prochaines heures pour apprendre à mieux cerner son compagnon – et futur époux.

Mais également, Jaelynn avait un passe-temps des plus sympathiques : la photographie. Et elle était douée. Peut-être pas au point de devenir professionnelle ou d’exposer dans des galeries, mais au moins elle pouvait se vanter de faire de belles images quand elle partait en vacances. Désirée avait donc voulu savoir si, pendant la soirée, Jay pouvait être la photographe en chef du petit groupe, afin que James et Logan aient de magnifiques souvenirs de leur enterrement de vie de garçon. Bien évidemment, la sous-shérif avait tout de suite accepté, et la voilà donc devant l’entrée du bar munie de tout son matériel. D’autres invités étaient déjà là, qu’elle retrouva avec joie. Après quelques salutations cordiales, Jay se rendit près des vestiaires : il était temps pour elle de ne plus se cacher, et de révéler son identité de super-héroïne d’un soir : Supergirl.

Histoire de ne pas trop en dévoiler non plus, elle avait simplement rallongé le top ainsi que la jupe, mais restait très fidèle à l’originale. Jay s’assura que son manteau était bien rangé puis retourna dans la salle plongée dans la pénombre – James et Logan n’allaient sûrement pas tarder. Elle rejoignit les autres, dans l’attente des deux futurs mariés, et espéra que tous deux passent une soirée inoubliable en compagnie de leurs amis. On n’enterrait pas sa vie de garçon cinquante fois dans une vie !

NEXT - Invité 3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: Re: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? EmptyMar 7 Juin - 20:05

« S’il te plait, s’il te plait, s’il te plait Emma ! » Implorait Désirée, avec ses yeux de merlan frit qui ne laissaient jamais personne indifférent. La conseillère d’orientation, installée à une table de la salle des professeurs, arqua un sourcil, hésitante. Cela faisait désormais deux jours que sa meilleure amie usait de tous les stratagèmes possibles et imaginables pour qu’elle accepte de se rendre à la soirée d'enterrement de vie de garçon de James et Logan. Elle avait d’abord usé de ses charmes, ce qui avait été un échec cuisant : Emma ne se laissait pas vraiment berner par un décolleté plongeant laissant apparaitre une poitrine volumineuse. Puis, elle l’avait harcelée, la suivant dans les couloirs jusque dans son bureau en lui présentant les bienfaits de la soirée, ce qui n’avait pas fonctionné non plus, lassant peu à peu la jeune femme. Désormais, elle tirait sur la corde sensible, lui envoyant ce regard qui signifiait « oh non tu ne peux pas m’abandonner, tu es ma meilleure amie, il faut que tu viennes ». Cette nouvelle astuce semblait mieux fonctionner, et Emma ne savait plus vraiment quelle décision prendre. La veille au soir, elle avait également reçu un mail de Jaelynn lui disant qu’elle allait également à cette fameuse soirée, et qu’elle adorerait que la conseillère l’y accompagne.

La jeune femme soupira, indécise. Elle fuit le regard suppliant, limite larmoyant, de sa collègue et amie afin de se remettre les idées en place. Attrapant un raisin d’un air distrait, elle réfléchissait à la décision qu’elle devait prendre. D’un coté, elle adorerait faire plaisir à James et à son fiancé : le professeur de mathématiques lui avait rendu service à maintes reprises et cela aurait été une bonne façon de lui rendre la pareille. De plus, elle ne serait pas seule, puisque Désirée et Jaelynn seraient là aussi. Seulement, la perspective de se retrouver au bar karaoké auprès de personnes qui finiraient certainement la soirée pompettes – et encore, ce mot était un euphémisme aux yeux d’Emma lorsqu’elle repensait à Désirée, titubant dans les couloirs de son immeuble après la dernière soirée entre filles qu’elles avaient faite – ne l’enchantait guère. Elle avait peur de ne pas s’y sentir à sa place, d’être mise de coté à cause de sa timidité et de ses manies peu séduisantes. La conseillère leva les yeux au ciel, agacée de s’être laissée embobiner par Désirée en y réfléchissant encore alors qu’elle s’était pourtant juré de refuser. Elle tourna de nouveau le visage vers la jeune femme qui se trouvait à ses cotés et croisa son regard. « S’il te plait… » Répéta Désirée, sachant pertinemment que son amie se laissait progressivement attendrir. Après quelques secondes et soupirs, Emma finit par acquiescer doucement d’un signe de la tête : « C’est d’accord, je viens mais… ». Aussitôt, un sourire éclaira le visage de son amie qui lui coupa la parole, excitée comme une puce. « Génial, merci merci merci, Emma ! Je t’en serai éternellement reconnaissante, je ferai n’importe quoi pour te remercier : te lécher les orteils, être à tes petits soins, et… ». Tandis qu’Emma fronçait le nez d’un air dégouté, Désirée continuait à s’esclaffer en proposant des façons toutes plus folles les unes que les autres de la remercier.
Mais dans quoi s’était-elle encore une fois fourrée ?

*

Un costume de super héros. Oh, bien sûr, Désirée n’avait pas jugé nécessaire de lui parler de ce “détail” lorsqu’elle lui avait proposé de se joindre à la soirée qu’elle avait organisée. Excédée, Emma jeta un nouveau coup d’œil au reflet que lui renvoyait son miroir, l’air dépité. Elle n’avait pas eu le temps d’aller louer un costume original pour la soirée, et avait donc choisi de reprendre son costume de Catwoman, celui qu’elle avait déjà utilisé pour Halloween. Certes, elle ne se sentait pas particulièrement à l’aise dans ce cuir étouffant qui la faisait suffoquer. Mais avait-elle vraiment le choix ? Non, bien sûr que non. Fronçant les sourcils, la jeune femme ajusta son masque noir tout en passant une main sur l’une des petites oreilles. Elle ne savait pas qui d’autre était invité à cette petite soirée, en dehors de Désirée, Jaelynn et bien entendu James et Logan, mais elle espérait qu’il n’y aurait pas énormément de monde. Elle n’avait pas spécialement envie de se faire remarquer dans cet accoutrement qui n’avait rien à voir avec ses petites jupes innocentes qu’elle mettait d’habitude. L’air abattue, elle retira son masque et remit ses quelques mèches rousses en place avant de se diriger, tout de cuir vêtue, vers son lit. Elle coinça le masque dans son sac, au milieu des flacons de désinfectant pour les mains, et des petites brosses à dent alignées correctement.

Le visage déconfit, elle récupéra ses affaires et quitta son appartement. Elle avait imaginé plusieurs excuses qui lui auraient permis de faire marche arrière, mais elle savait qu’elle se sentirait coupable si elle en venait à les utiliser. Désormais assise derrière le volant de sa voiture, elle haussa les épaules, penaude. Ce ne serait qu’une petite soirée à passer, il fallait qu’elle arrête de s’inquiéter : elle n’allait tout de même pas se faire manger par le grand méchant loup – ou tout du moins était-ce ce qu’elle imaginait, ne sachant pas que Bryan Ryan avait été lui aussi convié aux réjouissances. Réunissant le peu de courage qu’il lui restait, elle s’engagea enfin sur la route, non sans un dernier soupir. Le bar karaoké ne se trouvant qu’à quelques pâtés de maison, elle ne mit pas plus de dix minutes à en atteindre le parking. Tout en garant sa voiture, la jeune femme sentait le courage la quitter et elle eut toute la difficulté du Monde à lutter contre l’envie de faire demi-tour. Elle jeta un nouveau coup d’œil à son reflet via le rétroviseur de la voiture, puis ouvrit son sac et prit entre ses doigts agiles le masque de Catwoman. Elle l’enfila et grimaça devant son reflet avant de quitter son véhicule.

Se composant d’un sourire, la jeune femme entra enfin dans le bar karaoké. Ce lieu n’était pas sans lui rappeler les confessions que Désirée lui avait faites plusieurs semaines auparavant, ni leur petite chanson improvisée à l’occasion d’un karaoké. En retrouvant ces lieux qui lui étaient pourtant peu familiers, elle eut même l’impression de retrouver le goût de la tequila sur sa langue. Esquissant une nouvelle grimace derrière son masque, elle se dirigea vers Jaelynn qui était arrivée et qui attendait certainement le reste de la troupe. Son regard se posa alors sur la scène, et elle se figea au beau milieu de la pièce. Son regard croisa furtivement celui de Bryan Ryan et si elle n’était pas aussi civilisée et bien élevée, elle aurait certainement lancé un juron. Désirée s’était bien gardée de lui dire qu’il serait là lui aussi, et elle se sentait désormais ridicule dans sa tenue. Emma appréciait son collègue mais elle avait comme l’impression qu’elle entendrait encore longtemps parler de « Catwoman ». Secouant la tête tout en se promettant qu’elle en toucherait deux mots à son amie, elle rejoignit enfin Jaelynn qu’elle salua tout en la gratifiant d’un sourire. Il n’y avait plus qu’à attendre l’arrivée des futurs époux et de leurs chaperons respectifs...

NEXT: Désirée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: Re: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? EmptyDim 12 Juin - 1:47

Désirée regrettait de ne pas avoir d'appareil photo sous la main. Pourquoi ? Parce que la tête que faisait James était absolument fabuleuse. Dire qu'il ne s'était pas attendu à la voir était un pur euphémisme … On aurait dit … que son pire cauchemar venait de prendre forme sous ses yeux. Non mais oh … Déjà la blonde n'était pas si terrible que ça, (notez l'importance du si, s'il vous plaît) et ensuite il y avait tout de même des choses plus cauchemardesques qu'une jolie blonde qui vous demandait de monter dans sa voiture. Oui, il y avait pire et oui Désirée était parfaitement consciente de la tournure plus que perverse de la situation. Et si James disait non ? Elle n'allait tout de même pas se jeter sur lui et le forcer à la suivre … si ? Mince ! Où était donc les menottes lorsqu'on en avait besoin ? (Mais dans l'appartement d'Ashton bien sûr !) Cependant, la blonde n'eut pas à se servir de son imagination bien longtemps, encore heureux sinon elle aurait trouvé un moyen de kidnapper James en se servant de son tube de rouge à lèvres et d'un morceau de scotch. (Si … si MacGyver pouvait stopper un train avec un trombone, tout était possible.) Et c'est donc, sans poser de questions que James monta dans sa mini Cooper. Hmm … Était-ce son jour de chance ? Désirée se reposerait la question dans quelques heures et avec un peu plus d'alcool dans le sang.

Elle monta à son tour dans sa voiture, un léger sourire sur les lèvres. Comme quoi … Elle l'aurait fait un superbe agent secret, elle l'aurait mené à bien ses missions à travers le globe et aurait étouffé entre ses deux seins ses ennemis les plus coriaces. Plus de Ian Fleming avant d'aller au lit, se dit Désirée en démarrant la voiture, cela avait vraiment un effet bizarre sur elle. Et, le sentiment de satisfaction de Désirée s'agrandit lorsqu'elle entendit que James commençait à se changer. Toujours pas de protestations ? Il faisait vraiment de gros progrès … Ou alors c'était le pouvoir de l'amour ?« N’en profite pas pour mater, toi ! » La remarque de James n'eut que l'effet inverse et Désirée lui jeta un regard noir par le biais du rétroviseur. Sérieusement Sheffield ? "Pfff … You wish … Plus sérieusement, tu peux être tranquille James … Je ne suis plus aussi désespérée." Et lorsque la blonde disait cela, elle faisait référence à une époque ou James et elle étaient encore jeunes, insouciants et innocents … Donc il y a quelques mois de cela lorsqu'une de leur nombreuses disputes s'était transformée en … Wow stop. Pourquoi est-ce qu'elle y repensait ? Elle était en couple et James allait se marier. Leur lèvres n'allaient plus jamais se rencontrer pas vrai ? Et non, pas la peine de mettre Ashton au courant ! C'était déjà suffisamment glauque que lui et James partagent le même ADN alors pas la peine d'en rajouter.

Désirée fut tirée de ses pensées lorsque James mentionna Ashton … Elle roula des yeux en s'arrêtant à un feu rouge. "Hey ne me regarde pas comme ça … Je n'ai rien fait à Ashton, je te rappelle que c'est lui le cerveau dans notre couple … Pas moi. Moi j'ai juste de gros … Enfin bref ! C'est une surprise tu verras … Tiens toi tranquille et tout ira bien. " Ceci étant dit, Désirée lui tira la langue, signe évident d'une conversation mature entre deux adultes, avant d'appuyer sur l'accélérateur. Mais la blonde sentait toujours le regard de James sur elle. Elle poussa un soupir avant d'ajouter ."Sérieusement, on ne va rien faire d'illégal alors détends toi." Non mais vraiment … Tous coincés ces anglais ! Où donc pensait-il qu'elle le conduisait ? Désirée savait bien qu'elle passait pour une excentrique et une folle dans l'enceinte du lycée mais même elle possédait des limites. Lesquelles ? Ça c'était une question pour un autre jour car la blonde venait de se garer devant le bar karaoké. Elle lança un clin d'oeil à James avant d'enlever son manteau. Il était temps de passer en mode super hero à plein temps et ce, peut importe les personnes qui pouvaient encore se trouver dans la rue à cette heure-ci. Le ridicule était juste un truc que les Désirée Cravy ne connaissaient pas. Et puis il fallait dire que son costume de ne laissait pas beaucoup de place à l'imagination … Mais ignorons ces quelques petits détails et poursuivons tranquillement la soirée.

Désirée sortit de la voiture avec la tête haute, déjà accro au bruit que faisait ses nouvelles chaussures contre le pavé. Elle tourna la tête vers James et faillit éclater de rire. Le spectre soyeux et frelon vert … Dans Lima. Ils devaient vraiment avoir l'air malin comme ça. "Bon je te dirai bien de fermer les yeux et tout ça mais … On a pas encore atteint ce degré d'intimité et … je vais vraiment arrêter de dire n'importe quoi … Suis moi !" Désirée avait dit cela en montrant le bar de ses deux mains, déjà prête à ce que la fête commence. Et aussi pour voir quelle tête James allait faire cette fois-ci en voyant ce qui l'attendait … Non parce qu'en fait c'était ça le but principal de la surprise, embêter James. Et aussi une excuse en béton pour danser avec le moins de vêtements que possible et embrasser Emma … Deux choses à ne surtout pas négliger. Désirée ouvrit la porte à James, et prit bien soin de la refermer avec un sourire quasi machiavélique sur les lèvres."Surprise ! "finit par lancer la blonde, accompagnée des autres invités présents.

Elle jeta un coup d'oeil à travers la salle et retint un autre rire. Franchement, Désirée méritait une récompense : Bryan qui affichait en permanence une mine exaspérée ou sérieuse (ou un air hébété quand il avait les yeux dans son décolleté) était dans un costume Captain America ET il portait un pantalon moulant. Et Emma était dans une combinaison aussi serrée que le pantalon de Bryan. Non mais sérieusement … Où était son prix nobel ? Pas de prix, mais quelques explications pour James. "Alors … Tu pensais vraiment que tu allais te marier sans que j'ai l'occasion d'abuser une dernière fois de toi ? Je plaisante, mais les choses risquent de devenir très intéressante sparte qu'on a de l'alcool, un Bryan qui chante et qui danse, des filles superbement sexy et … ton futur mari qui arrive dans quelques minutes …" Qui était la meilleure ?Définitivement Désirée, mais cela aurait été tellement mieux que James le dise de lui-même. Et qu'elle puisse aussi l'enregistrer et le lui repasser en boucle dès qu'il voudrait lui adresser la parole. (Sorry Sir your argument is invalid … You said that I was amazing so …Shut up !) Tout ça pour dire que Désirée avait eu LA bonne idée du siècle et que cette soirée serait définitivement mieux que les boutons de manchettes qu'Ashton avait suggéré qu'elle offre à James. Non mais vraiment … Où était le fun dans des boutons de manchettes ?
NEXT- James
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. What kind of bachelor party is that ? Empty
MessageSujet: Re: 06. What kind of bachelor party is that ?   06. What kind of bachelor party is that ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. What kind of bachelor party is that ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-