Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Parce que la popularité passe avant tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. Parce que la popularité passe avant tout. Empty
MessageSujet: 06. Parce que la popularité passe avant tout.   06. Parce que la popularité passe avant tout. EmptyJeu 5 Mai - 12:06

    Erwan avait pris une mauvaise habitude. S'endormir en cours. Pour lui, le lycée était un endroit où il pouvait se faire des amis, faire du sport ou encore sortir avec des filles. Ce n'était pas un lieu d'apprentissage. Sa moyenne catastrophique risquait d'entraîner un redoublement, mais cela n'avait pas l'air de le faire réagir puisque aucune amélioration n'était visible. Peut-être ne connaissait-il pas le sens du mot redoublement ... Il fallait bien dire qu'il ne faisait aucun effort pour arranger tout ça et son niveau d'intelligence paraissait très bas lorsqu'il racontait que Rosa Parks était une marque de caleçon. Ce qui l'intéressait c'était s'amuser, s'amuser et encore s'amuser. Il était persuadé que son avenir était dans le Football et ne voyait donc pas l'intérêt d'aller en cours. Le Terrain lui suffisait amplement. Il lui paraissait donc tout à fait normal de s'endormir en plein cours de Mathématiques, un soda posé sur le bord de la table et dédié au prochain loser qui pourrait se trouver sur son chemin. Le Professeur, qui avait bien trop l'habitude du comportement de Erwan, se contentait de le regarder d'un œil qu'il voulait méchant. Bien sûr, cela ne servait à rien puisque le jeune homme ne le voyait pas. Il dormait ! Il se réveilla en sursaut lorsque la sonnerie retentit et renversa son soda sur le sol. Il attrapa son sac et sortit discrètement alors que le Professeur n'avait pas encore remarqué son geste maladroit et les dégâts qu'il avait causé. Alors qu'il venait tout juste de sortir de la salle, il entendit une conversation de deux jeunes filles très jolies. Le bal, bien sûr. Il s'engagea vers la grande porte du lycée où tout les élèves se ruaient en leur faisant un clin d'œil.

    Au lycée McKinley, l'excitation était palpable à l'approche du bal de la Saint Valentin. Trouver une cavalière, ou un cavalier ou encore une tenue. Erwan, lui, était bien loin de tout cela. Il n'avait pas de cavalière et aucun tenue adéquate dans son armoire, mais cela ne le préoccupait pas le moins du monde. Comme à son habitude, il avait prévu de régler tout cela à la dernière minute. Il était très détendu, contrairement à certains élèves complètement paniqués à l'idée de se faire jeter par les filles à chaque demande. Le brun était très sûr de lui, et aucune fille ne pourrait lui dire non. De toute façon, il avait déjà une petite idée de qui inviter. Il l'avait beaucoup observé et pour l'instant, aucun mec ne lui tournait autour.

    La journée était terminée mais Erwan avait bien l'intention de traîner un peu aux alentours du lycée avant de rentrer chez lui. Il discutait Football - bien sûr - avec deux membres de son équipe. Il était appuyé sur sa voiture noir qui d'ailleurs était brûlante à cause du soleil. Ils étaient en plein débat sur le résultat du match d'hier soir. Pour eux, l'arbitre avait été malhonnête et ils auraient du gagner. Bref, il était en train de traiter de tous les noms l'arbitre du match en question lorsque son attention se porta sur une jeune femme marchant tranquillement vers une voiture qui devait être la sienne. Elle ne l'avait pas vu, c'était la parfaite occasion pour aller discrètement la voir, afin qu'elle ne puisse pas passer son chemin en le regardant comme si il avait commis un crime. C'était à moitié vrai, en quelque sorte. Roxy, la jeune femme en question, était très populaire. Elle était la fille que tous les mecs voulaient avoir, et toutes les filles voulaient lui ressembler. Erwan avait bien sûr cherché à se rapprocher d'elle. Mais ils étaient vraiment devenus de très bons amis. Jusqu'à ce que sa cote de popularité descende au plus bas et qu'elle devienne une vraie loser. Là, Erwan l'avait laissé tombé sans scrupules et lui et ses amis avaient fait de sa vie un enfer. Slushies, moqueries ou encore insultes. Mais elle avait réussi à redevenir populaire comme elle l'était avant et ne voulait plus lui parler. Il comprenait bien sûr pourquoi, il avait été odieux avec elle. Discrètement, il marcha derrière elle et l'attrapa par le bras avec douceur mais l'obligea à se retourner pour lui faire face. « Roxy, écoute moi ! J'ai fait le con, je sais. C'est normal que tu ne veuilles plus me parler. Mais je m'excuse, vraiment ! Qu'est-ce qu'il faut que je fasse pour que tu me pardonnes ? » Il la regardait d'un air suppliant. Il savait très bien que son petit discours n'allait pas suffir après tout ce qu'il lui avait fait subir. Il espérait juste qu'elle lui pardonne et qu'ils redeviennent amis comme avant. Mais il savait que ce n'était pas gagné.


Dernière édition par Erwan A. Merry le Mar 21 Juin - 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Parce que la popularité passe avant tout. Empty
MessageSujet: Re: 06. Parce que la popularité passe avant tout.   06. Parce que la popularité passe avant tout. EmptyDim 15 Mai - 20:02

Le bal de la St Valentin. Un sujet de discussion qui revenait souvent pour tous les lycéens et quelques professeurs du lycée de McKinley en ce moment. Même si elle aimait bien en parler, Roxy trouvait cela agaçant au final et aurait bien voulu avoir un autre thème que celui là. Pour elle, de ce côté là, tout allait bien. Elle avait le cavalier en la présence de son petit ami, Jensen et la robe qu'elle avait achetée en compagnie de Santana la semaine précédente, qui attendait sagement dans l'une des housses de son dressing. Tout était parfait et elle avait désormais repris ses cours sans plus se préoccuper de ce qui avait pu lui causer beaucoup de soucis jusqu'à présent.

Réveillée ce matin là par un sms de son petit ami quelques secondes avant que son réveil ne sonne, un sourire vint s'installer sur son visage alors qu'elle filait à la cuisine pour se faire un petit déjeuner digne de ce nom : un verre de jus de pommes fraichement pressé et un croissant ainsi qu'un bol de chocolat chaud. Il n'y avait rien de tel pour qu'elle se sente bien et puisse passer une bonne journée. Après une longue douche chaude, elle finit de se préparer en enfilant un simple jean et un haut de couleur verte qui accentuerait son regard. Laissant ses cheveux tomber en cascade le long de son dos, elle fut fin prête une fois avoir mis ses bottes à talons et s'être maquillée légèrement.

Arrivant un quart d'heure plus tard, elle gara sa voiture sur le parking à sa place habituelle. Comme si celle ci lui était réservée et qu'aucun autre élève n'avait le droit de la prendre. Comme si son nom était inscrit dessus alors que ce n'était pas le cas. Seuls les élèves populaires y avaient droit, à savoir les footballeurs et les Cheerios. Cela semblait totalement incongrus mais pourtant bel et bien réel. Elle entra dans le lycée et se dirigea vers son casier pour prendre ses affaires de cours.

La journée se passa ainsi. Après un repas jugé trop rapide en compagnie de ses amis et de son petit ami, Roxy suivit les cours de l'après midi : littérature avant de terminer par le sport. Durant cette période, il s'agissait du badminton. Face à son adversaire plutôt mollassone, Roxy remporta facilement chaque set face au professeur qui notait scrupuleusement leurs jeux. Elle aurait une bonne note cette période et cela lui fit plaisir. Franchement cette journée était parfaite.

Mais Roxy aurait dû s'en douter. Aucune journée ne peut l'être vraiment. En quittant le lycée ce soir là, elle fut interpellée par Erwan. Celui ci revenait à la charge autant de fois qu'il fallait pour essayer de se faire pardonner mais il n'y avait rien à faire, Roxy lui en voulait trop de ce qu'il lui avait fait lorsqu'elle avait perdu sa popularité. Visiblement, pour Mister Merry, l'amitié n'était valable que lorsqu'on était populaires. Et ça, elle ne pouvait pas le tolérer. Croisant les bras sur sa poitrine avant de pousser un soupir qui en disait long sur ce qu'elle pensait, Roxy le regarda s'aplatir devant elle.

Je sais de source sûre que tu n'as personne pour le bal. Alors si tu veux vraiment te faire pardonner, tu invites au bal une fille qui fait partie des Awesome Voices ou des New Directions et tu passes la soirée avec elle à danser et faire la fête. Cela inclue lui acheter une fleur à mettre au poignet et lui faire une demande comme il se doit. C'est la seule condition pour que je te pardonne, Erwan. lui répondit elle, se demandant s'il allait laisser ses plans de côté pour que leur amitié redevienne ce qu'elle était autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Parce que la popularité passe avant tout. Empty
MessageSujet: Re: 06. Parce que la popularité passe avant tout.   06. Parce que la popularité passe avant tout. EmptyMar 17 Mai - 18:38

    Le soleil, ayant visiblement décidé de faire une petit apparition ce jour là, dégageait une chaleur devenue inhabituelle à Lima. Malgré une légère brise, Erwan avait sorti les vêtements d'été. Pantalon en toile ressemblant très fortement à un short de bain et un t-shirt mettant en valeur les muscles de ses bras. Bref, il était bien réchauffé pour un mois de Février et paraissait à l'aise. Ce qui n'était pas le cas de Roxy qui s'était crispée lorsqu'elle qu'elle l'avait vu arrivé. Qu'est-ce que cela fait plaisir de se sentir aimé ... Au fond, la situation l'amusait beaucoup. Il aimait qu'on lui résiste et aimait, en quelque sorte, lui courir après. Bon, il aimait cela parce que ici, cela concernait Roxy. Si il était dans ce cas là avec une autre fille, il ne réagirait pas comme ça. Il la laisserait tombé, tout simplement. Comme il l'avait fait avec Roxy lorsque cette dernière n'était pas au plus haut niveau popularité. Il ne put donc pas empêcher un petit sourire en coin de s'installer sur ses lèvres. Il savait que cela l'agaçait, et c'était bien pour cela qu'il le faisait. Il l'écouta parler sans la couper, même si cela le démangeait. Lorsqu'elle se tut, il la regarda avec de grands yeux écarquillés. Et éclata d'un rire franc.

    Lorsqu'il remarqua enfin que Roxy n'avait pas du tout l'air de rire, il redevint sérieux, mais avec un petit air de provocation flottant sur son visage. « Oh, tu ne rigoles pas ... Il est difficile de savoir avec toi, tu as un humour ... disons spécial. » Ce n'était pas la meilleure attitude à avoir pour qu'elle le pardonne mais elle l'importunait. Le faire tourner en rond, d'accord, mais lui donner des ordres, non. Il avait le même regard que lorsqu'il s'adressait aux losers pour les rabaisser plus bas que terre. Il était assez surpris. Tout mais pas cela. Elle pensait peut-être que Erwan était prêt à faire n'importe quoi pour qu'elle le pardonne. Car allez au bal avec un membre d'une chorale, donc un loser, c'est n'importe quoi. Il était certain qu'elle même ne le ferait pas.

    D'une vulgaire et dégoûtante façon, il cracha par terre, à quelques millimètres de la roue d'une très belle voiture bleu marine à côté des deux lycéens. Ne pas faire aux autres ce que l'on n'aimerait pas que l'on nous fasse. Cette règle, bien connue de la plupart des gens, n'atteignait pas Erwan. Sa mère l'avait répété pendant toute son enfance, remarquant bien l'attitude provocatrice du jeune brun. Il faut bien dire qu'il n'aimerait pas se recevoir un slushy en pleine tête. Mais pour lui, cela était inconcevable. Tout le monde le respectait, mais lui ne respectait personne.

    Il regarda Roxy de haut en bas, en la détaillant. C'était sa manière de faire afin que son interlocuteur se sente le plus mal possible. « Je crois que tu ne te rends pas compte. Ok, je voudrais que tu me pardonnes, mais je ne suis pas prêt à faire n'importe quoi pour toi ! Je crois que tu es devenue folle. Moi, aller au bal avec ... ça ? Et puis, tu es mal renseignée, je sais déjà avec qui je vais au bal. » Ce qu'il disait était faux. Il n'était pas du tout certain d'aller au bal avec celle qu'il aimait et était pour l'instant seul. Mais il ne voulait pas que Roxy pense qu'il peinait pour trouver une cavalière. Ce qui n'était pas le cas. Il ne voulais pas y aller avec n'importe qui, tout simplement, et n'avait pas envie de sauter sur la première fille qui acceptait sa demande. C'était d'habitude bien son genre. Il faut croire que les gens changent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. Parce que la popularité passe avant tout. Empty
MessageSujet: Re: 06. Parce que la popularité passe avant tout.   06. Parce que la popularité passe avant tout. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Parce que la popularité passe avant tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-