Choriste du mois


Partagez | 
 

 06.Time to talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06.Time to talk Empty
MessageSujet: 06.Time to talk   06.Time to talk EmptyJeu 5 Mai - 19:07

On a tous déjà vécu un de ces jours particulièrement horrible où rien ne nous sourit , où on se dit que finalement nous aurions dû rester sous une tonne de couvertures et dormir toute la journée .C'était un de ces jours là pour Andréa .Dès le matin en se levant elle avait été envahie par une sensation très désagréable qui présageait que cette journée serait longue et embêtante .
Le début de ses mésaventures avait commencé alors qu'elle venait de finir de s'habiller pour le lycée avec sa robe préférée .Elle descendit les marches de l'escalier lentement puis s'arrêta dans la cuisine afin de prendre son petit déjeuner avec sa mère qui était déjà assise. La jeune fille attrapa une tranche de pain tout en discutant, y étala une grosse cuillère de nutella puis la prit dans ses mains pour la manger .C'est alors que la tartine lui échappa tombant , bien évidemment , du mauvais côté sur la robe d'Andréa .
Par la suite de nombreuses histoires comme celle ci se déroulèrent au fil de la journée comme par exemple les livres qui tombent du casier , l'oubli de son exercice d'histoire et de sa trousse sans oublier de son argent .En fin de compte plus le temps passait et plus elle regrettait de ne pas avoir décidé de rester chez elle. Sans prendre garde à l'heure la jeune fille décida de sortir un peu se balader en ville pour se changer les idées et se remonter le moral par la même occasion. Elle traina pendant plus d'une heure dans le centre ville de Lima , perdue entre les magasins de vêtements et les vendeurs de gâteaux mais les horaires de cours la rattrapèrent vite l'obligeant à retourner au lycée. Elle y arriva avec un retard d'une dizaine de minutes , rien de bien grave en soit , en fait ça aurait même pu passer inaperçu mais malheureusement pour elle un professeur passa dans les couloirs à ce moment là et la colla pour son retard qu'il jugeait «intolérable».

Voilà donc pourquoi le lendemain après les cours , à l'heure où les élèves rentrent chez eux la plupart du temps , Andréa arpentait les couloirs de McKinley .Après un ''au revoir'' à ses amis elle se dirigea le plus lentement possible vers la salle d'heure de colle où elle devait rester pendant une heure , trainant des pieds et faisant une moue très prononcée. Au bout de quelques secondes elle arriva devant la porte. Elle repoussa ses cheveux en arrière puis après un profond soupir et un moment d'hésitation se décida enfin à entrer . Il n'y avait qu'un garçon à l'intérieur de la pièce à qui Andréa ne prêta pas beaucoup d'attention , en fait son regard c'était à peine posé sur lui. Elle était tellement énervée d'être collée que ceux qui l'entourait lui importaient peu. Elle s'assit au fond de la salle et posa sa tête sur sa main avant de regarder celui qui était aussi collé. La jeune fille ne tarda pas à le reconnaître : cette allure de bad boy et ces cheveux ,elle les connaissait bien , peut être même trop bien. C'était Erwan , un joueur de football , un tombeur invétéré , un vrai gamin et accessoirement son ex petit ami à qui elle n'avait pas parlé depuis leur rupture. Pourquoi fallait il qu'ils soient les deux seuls en retenue et pourquoi le professeur / surveillant n'était pas là ? C'était vraiment pas de chance. Elle leva les yeux au ciel avant de déclarer un

-Il manquait plus que ça ...

Quel manque de chance ! Elle allait devoir le supporter pendant une longue heure et comme il n'y avait personne autour ni même un surveillant , il y allait peut être y avoir une discussion entre les deux jeunes gens. Ce moment qu'elle avait tant redouté depuis leur rupture était finalement arrivé et entre nous elle n'avait qu'une idée en tête : partir en courant sans même lui parler , néanmoins elle attendrait quelque minutes pour ne pas le laisser croire que sa présence la dérangeait. Elle soupira , posa son sac sur la table avant de finalement croiser les bras et regarder par la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06.Time to talk Empty
MessageSujet: Re: 06.Time to talk   06.Time to talk EmptyJeu 5 Mai - 21:17

    Les couloirs étaient déserts et silencieux. Tout les élèves étaient en cours et surement très concentrés sur le travail donné. Sauf Erwan, bien sûr ! Il était en cours de littérature et avait prétexté une envie atroce de vomir pour pouvoir sortir. Le Professeur le croyait à l'infirmerie. Le jeune homme déambulait en vérité dans les couloirs, cherchant quelque chose à faire. La littérature, ce n'était vraiment pas pour lui et il avait préféré sortir de cours plutôt que de continuer à le perturber inutilement. Alors qu'il passait devant la salle de musique des Awesome Voices, il constata que la porte était à moitié ouverte. Il s'en approcha et ne put s'empêcher de passer sa tête dans l'entrebâillement. Il n'y avait personne. Il entra sur la pointe des pieds, au cas où quelqu'un était là sans qu'il ne l'ai vu. Lorsqu'il fut certain qu'il était bel et bien seul, il attrapa une guitare et s'installa sur un siège. Personne ne devait le voir ici. Les gens pourraient penser que rejoindre la chorale lui faisait envie. Ce qui n'était pas du tout le cas. Il souhaitait juste se détendre en jouant un peu de guitare. Les timides premières notes se firent entendre. Puis, le garçon pris plus d'assurance et joua sa chanson, jusqu'à ce que tous ses gestes soient instinctives. Il commença alors à chanter. « People always say ; Tom, this has gone too fare. But I'm not afraid to chase my dreams just me and my guitar » Il avait réussi à contrôler sa voix et son chant avait été mélodieux et juste. Lorsqu'il releva la tête, il n'était plus seul. Un des surveillants le regardait assez bizarrement. Entre l'étonnement et la colère. Il lui ordonna de retourner en cours et l'informa qu'il serait en retenue le soir même. Mais il ne dit rien par rapport à l'intrusion de Erwan dans la salle normalement dédiée aux Awesome Voices.

    Le brun retourna donc, à regrets, en cours. La demi-heure qui lui restait lui parut durer des heures. Lorsque la sonnerie retentit enfin, il sortit le premier de la salle. Il alla souhaiter une bonne soirée à ses amis et partit en retenue. Lorsqu'il entra dans la salle, elle était déserte. Aucune trace d'un quelconque surveillant. Il alla s'installer à la dernière table au fond, sur la rangée du milieu. Il n'était pas question qu'il fasse ses devoirs. Jamais de sa vie il ne les avait fait, et ce n'était pas ce jour là que cela allait commencé. Il sortit alors son téléphone portable de la poche de son jean et commença à envoyer des messages à ses amis. Alors qu'il était concentré sur le texto qu'il était en train d'écrire, une jeune femme entra dans la salle. Il la connaissait plutôt bien, disons, et cela l'étonnait de la voir en retenue. Il entendit sa remarque. Alors elle n'avait toujours pas digéré leur dispute, et leur rupture. Il rangea son téléphone portable avant de porter son attention sur elle. Elle était toujours aussi belle. Bien sûr, ils se croisaient souvent mais ne se parlaient jamais. « Tu as l'air si contente de me voir ... Ça fait plaisir à voir. » Il soupira en regardant ses chaussures qui devenaient d'un coup vraiment intéressantes. Il se leva pour venir s'asseoir sur la chaise à côté d'elle. « Il faut que l'on parle. Que l'on s'explique une bonne fois pour toutes. Je trouve dommage que l'on s'évite de cette manière. » Il avait parlé de façon sincère et espérait qu'elle allait le sentir. Il souffrait du fait qu'ils ne se parlaient plus à cause d'une dispute qui de plus était si puérile !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06.Time to talk Empty
MessageSujet: Re: 06.Time to talk   06.Time to talk EmptySam 7 Mai - 20:54

Après avoir passé du temps avec quelqu'un on apprend forcement à le connaître , à détecter lorsqu'il dit vrai ou lorsqu'il ment mais c'était différent avec Erwan .A cause du passé qu'Andréa avait eu avec lui elle était tenté de ne pas croire une seule de ses paroles même s'il semblait sincère. Au fil des jours qu'elle avait passé à ses côtés elle avait finie par savoir qu'il ne fallait jamais prendre ce qu'il disait au pied de la lettre.

Elle le fixa un instant dans les yeux en espérant qu'il se mette soudain à rire en lui disant qu'il plaisantait mais il ne le fit pas. Plus les secondes passaient et plus il semblait sérieux. La jeune fille détourna le regard avant de lui lancer d'un ton très monotone

-Vas y parle , je t'écoute .

Alors qu'elle prononçait cette phrase , Andréa ne pu s'empêcher de se remémorer tout les souvenirs qu'elle avait avec Erwan et qu'elle avait tenté tant bien que mal d'oublier. Elle se rappela de la première fois que leurs regards c'étaient croisés le jour de la rentrée près de son casier , comment ils s'étaient parlés pour la première fois alors qu'elle venait de faire tomber ses livres , l'exposé en histoire sur les Romains qu'ils avaient du faire ensemble et bien d'autres encore .Cependant il y en avait un qui l'avait tellement marqué qu'elle pouvait se souvenir de chaque mots , chaque gestes et chaque regards .Cette fois là alors qu'elle parlait avec Dakota dans les couloirs de McKinley elle avait aperçu Erwan assit très près d'une autre fille et riant avec elle .Bien qu'elle avait déjà assisté à cette scène plusieurs fois auparavant , ce jour là pour une raison qui lui échappait totalement , elle avait été très contrariée et lui avait même demandé des explications .Celui ci avait répliqué en lui disant qu'elle était folle et paranoïaque ce qui l'avait blessé au plus haut point .C'est donc à la suite de ça qu'ils se sont séparés , depuis ils ne c'étaient plus adressé la parole et avaient fait mine de ne pas se connaître.

Le temps avait passé depuis mais pourtant Andréa restait extrêmement vexée , tellement qu'elle aurait voulu partir en courant sans même écouter les justifications d'Erwan malheureusement ses jambes semblaient cloués au sol et il lui était impossible de bouger .La jeune fille avala sa salive puis se décida finalement à déclarer tout ce qu'elle avait sur le cœur après ça elle pourrait partir mais il fallait qu'elle lui parle une dernière fois .Respirant profondément et serrant le poing elle cria presque à son interlocuteur

-En fait non je vais commencer .Tu veux qu'on parle , bien écoute très attentivement ce que je vais te dire : je t'ai fait confiance et peut être que tu le méritait ou peut être pas mais je te l'ai accordé .Je t'ai aimé , beaucoup en vérité et c'était une erreur
– Elle le regarda bien dans les yeux avant de continuer son petit monologue – Tu sais ce que c'est le pire ? C'est que t'as pas changé du tout , t'es toujours le même et peut être que je continu à t'........- Soudain Andréa s'arrêta net de parler , elle détourna les yeux d'Erwan et se pinça les lèvres .Était elle vraiment devenue folle ?En tout cas elle avait failli dire qu'elle l'aimait toujours , ça aurait été la cerise sur le gâteau même si dans le fond c'était peut être vrai . Elle reprit en bégayant – Euh....t-tu sais quoi , je vais euh.....a-aller faire un tour – Elle espérait qu'Erwan n'ai rien comprit mais vu comment elle était devenue rouge tomate , ça allait être un peu dur. Andréa commença alors à se lever de sa chaise pour fuir loin , très loin .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06.Time to talk Empty
MessageSujet: Re: 06.Time to talk   06.Time to talk EmptyDim 8 Mai - 19:29

    Erwan avait beaucoup souffert lorsqu'ils s'étaient disputés et qu'ils avaient du s'ignorer. Nous aurions dit de parfaits inconnus. Non, pas tout à fait. Les deux lycéens se lançaient des regards. Des regards où les mots étaient inutiles. Vous voyez de quoi je veux parler ? Le genre de regard où tout s'arrête autour de vous. Vous auriez envie qu'il dure des heures. Et bien c'est ceux là qu'échangeaient Andréa et Erwan. Mais jamais, jamais ils n'ont eu le courage de se parler. Ni l'un, ni l'autre. De son côté, le beau brun craignait de ne pas trouver les mots et d'une nouvelle fois, la blesser. Il s'était donc contenté de la regarder et de sortir avec d'autres filles pour qui il n'avait absolument aucun sentiment simplement pour que les autres pensent qu'il allait bien. Les apparences sont bien trompeuses. Bref. Les deux jeunes se retrouvaient donc seuls dans la salle de retenue. Il ne put s'empêcher de la dévorer des yeux alors qu'elle assimilait ses paroles. Il se reprit, en espérant qu'elle ne l'avait pas remarqué. Elle avait de toute façon détourné le regard en déclarant qu'elle l'écoutait parler. Comment dire cela sans paraître trop ridicule ? Son téléphone se mit à vibrer dans sa poche. C'était un appel. Qui que ce soit, il attendra. Le jeune homme avait quelque chose de bien plus important à faire. Il prit une profonde inspiration.

    Alors qu'il allait prendre la parole, peu confiant pour une fois, Andréa le coupa. Erwan fut soulagé. Avouer ce qu'il voulait lui avouer, il n'avait vraiment pas l'habitude de le faire et avait peur de paraître ... ridicule. Ou de se raviser alors qu'il était si près du but. Il l'écouta. Jusqu'au bout sans la couper. Sauf lorsqu'elle se leva pour partir. Non, elle ne devait pas s'en aller. Pas maintenant. Il se leva d'un bond et l'attrapa par le bras avant qu'elle ne lui échappe. Avec douceur, mais fermement tout de même. Sans lâcher son bras, comme si elle allait s'envoler, il alla se placer devant elle. Il plongea ses yeux dans les siens. « Non, ne pars pas. Je regrette. Je regrette tout ce que j'ai dit. Que tu puisses croire que j'étais assez stupide pour te tromper, ou te manquer de respect. Ça m'a rendu fou. Et pourtant, je l'ai fait. Je t'ai manqué de respect, je veux dire. Je m'excuse, je m'excuse. Alors, peut-être que tu n'en as rien à faire, et que tu m'as oublié. Mais ... ce ... ce n'est pas mon cas. » Erwan s'était senti si niais. Il avait vraiment peur qu'elle ne ressente plus rien pour lui. Enfin bon, d'après ce qu'il avait compris, elle aussi avait bien faillit lui avouer qu'elle l'aimait toujours. Peut-être était-il complètement à côté de la plaque ? Le doute flottait autour d'eux et Erwan détestait cela. Malgré le fait qu'il était vraiment hésitant, il parvint à faire descendre ses mains jusqu'à trouver celles de la jeune fille. Il baissa les yeux, comme vaincu, ne pouvant supporter le poids de son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06.Time to talk Empty
MessageSujet: Re: 06.Time to talk   06.Time to talk EmptyMar 10 Mai - 19:13

Plus les minutes passaient , plus Erwan parlait et plus Andréa faisait des grands yeux .Ils ne c'étaient pas parlés depuis longtemps mais il n'y avait pas que ça , il venait de s'excuser directement sans tourner autour du pot deux fois de suite ! Autant dire qu'à présent elle ne doutait presque plus des intentions du jeune homme .Ce qu'il disait était tellement sincère que ça arrivait même à l'en effrayer .Ils se regardèrent les yeux dans les yeux puis leurs mains finirent par se rejoindre laissant Andréa très perturbée .Devait elle rester comme ça et lui pardonner ? Était ce vraiment si facile ? Si elle restait comme ça tout pourrait vraiment redevenir comme avant entre eux deux ? Cette histoire lui avait fait beaucoup de mal et bien que les sentiments d'Erwan semblaient sincère elle ne pouvait s'empêcher de garder une certaines forme de rancœur à son égard .De plus ça ne lui avait pas causé du tord qu'à elle ainsi elle hésitait vraiment à recommencer encore une fois cette expérience. Elle aurait voulu réfléchir mais elle avait peur de peut être laisser passer un bonheur potentiel .La jeune fille était perdue , ne sachant que faire pourtant elle allait vite devoir prendre une décision au risque de faire de la peine à son interlocuteur ce qu'elle ne voulait absolument pas. En fin de compte elle se décida à lui expliquer exactement ce qu'elle pensait avec le plus de sincérité possible

-Je sais que tu es désolé mais j'ai aussi mes tords dans cette histoire .Je ne sais pas pourquoi je ne t'ai pas cru , sans doute que j'étais fatiguée , énervée et te voir avec cette fille n'a pas amélioré les choses .Je sais bien que tu es comme ça, tu aimes jouer , être insouciant mais je ne suis pas sure de pouvoir continuer une histoire où j'ai tout le temps peur que tu parte un jour pour je ne sais quelle blonde décolorée .-Elle soupira .Oui , elle faisait référence à la cause de leur dispute -J'ai besoin d'une preuve que tu tiennes à moi , pas une promesse ou quelques chose comme ça .Je veux quelque chose qui vient de là – Elle pointa alors son doigt sur le cœur du jeune homme avant de rajouter – quelque chose que tu n'as pas dis aux autres filles avec qui tu es sortis .

Elle se recula alors de quelques pas lâchant les mains d'Erwan en le regardant fixement .Elle voulait qu'il réagisse , qu'il se creuse la tête pour trouver une bonne idée .Andréa avait besoin de voir qu'il tenait suffisamment à elle pour ne pas lui déclarer une phrase apprise par cœur et déjà récitée des dizaines de fois. C'était la garantie à ses yeux que leur histoire avait une chance et que ce n'était pas juste du temps gâché en paroles inutiles .Ça pouvait être n'importe quoi : un geste , une phrase , une demande en fait ça lui était égal du moment qu'il montrait un peu de volonté. Andréa sourit puis lui déclara d'un ton très joyeux

-Si tu tiens assez à moi alors fais ce que tu penses être bien et tout redeviendra comme avant .

Elle se rassit à sa place laissant ainsi plus d'espace au jeune homme pour qu'il décide quoi faire .Cette heure d'étude n'avait commencé que depuis peu et pourtant il c'était passé bien plus de choses qu'en plusieurs semaines .Elle baissa la tête vers sa table espérant réellement qu'il trouverait les mots juste qui parviendraient à tout faire oublier même les incertitudes du passé .Pour le moment comme elle avait déjà fait le point sur ses sentiments et qu'elle savait qu'il y avait une chance qu'elle l'aime encore , elle attendait de voir ce qu'il en était d'Erwan .Espérons qu'il ne choisisse pas de partir en courant pour s'éloigner le plus possible d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06.Time to talk Empty
MessageSujet: Re: 06.Time to talk   06.Time to talk EmptyDim 15 Mai - 19:03

    Une blonde décolorée. A cette idée, Erwan ne put s'empêcher de sourire, même si la situation n'était pas propice à cela. La laisser, elle, pour une blonde décolorée. Quelle idée. Ce n'est pas vraiment la couleur de cheveux qui l'embêtait, car il était déjà sorti avec de nombreuses blondes. Et non, pas forcément à forte poitrine. Ce qui le chiffonnait était le fait qu'elle puisse encore croire cela de lui. En quelque sorte, cela le désolait, et le rendait triste. Cela voulait dire qu'il n'avait pas été à la hauteur lorsque les deux lycéens étaient ensemble. Pas assez pour qu'elle lui accorde sa confiance. Et oui, Erwan ne fait pas que jeter les losers dans les poubelles, il peut aimer aussi. Alors, cela vous étonne ? Bref. Le jeune homme perdit bien vite son sourire. Oui, son visage se décomposa. Comme si on venait de lui annoncer que ses cheveux tombaient tous demain. L'horreur quoi, la fin du monde. Lui, qui n'avait aucune imagination, aucun romantisme (ou presque), et un énorme manque de tact, trouver une manière de lui montrer qu'il était sincère était ... mission impossible. Il la regarda quelques secondes, mais cela n'avait pas l'air d'être une blague. Que voulait-elle ? Qu'il fasse une triple roulade arrière ? Qu'il saute par la fenêtre et retombe sur ses pieds après avoir fait une loupette avant ? Sportif, mais pas à ce point. Non, elle n'attendait pas cela. Il le savait très bien mais feignait l'incompréhension d'une médiocre manière. Les traits tirés, le coin de la lèvre supérieure légèrement relevée. Comme si elle venait de parler en chinois. Mais elle ne daigna pas relever la tête et son petit numéro fut inutile. Il soupira de manière presque inaudible. Son mobile vibra une seconde fois. Il le sortit de sa poche. Summer Davis, quatre nouveaux messages. « Et merde ... » Sans réfléchir il ouvrit la fenêtre et le balança. Un bruit d'objet se cassant en mille morceaux se fit entendre, ce qui n'était pas très bon signe. Erwan était énervé et n'en avait absolument rien à faire de son téléphone portable. Il ne savait pas quoi lui dire pour qu'elle le croit et était déjà certain qu'il allait la perdre. Il était conscient qu'il allait devoir prendre sur lui, encaisser et se la fermer si la jeune fille sortait avec d'autres garçons. Andréa avait apparemment et en quelque sorte tourné la page. C'était en tout cas ce qu'Erwan ressentait lorsqu'il l'écoutait parler. C'était une catastrophe.

    Le jeune homme, tête baissée, s'approchait lentement de la porte. Cela, oui, le plus lentement possible. Ses chaussures émettait un couinement qui l'énervait encore plus. Il n'avait pas été capable de trouver un foutu moyen pour qu'elle lui fasse enfin confiance. La fille pour qui il avait réellement craqué lui passait sous le nez. Et cela le mettait hors de lui. Il avait honte de passer pour un lâche, un loser, un nul aux yeux d'Andréa. Comment lui faire comprendre, comment, comment ... Alors qu'il venait de mettre sa main sur la poignée de la porte, une idée venait de se frayer un chemin jusqu'à son cerveau. Il enleva sa main, et se mit soudain à espérer qu'aucun professeur, ou surveillant n'entre dans la pièce. Ce n'était pas le moment de tout gâcher. Il se retourna et traversa une nouvelle fois la pièce, en sens inverse cette fois ci. Et beaucoup plus rapidement. Le couinement de ses chaussures était devenu un son cristallin et étrangement agréable. Le doute continuait à planer au-dessus de lui. Tout allait-il vraiment redevenir comme avant ? Peut-être même que son idée était d'une nullité sans nom, et qu'elle allait se moquer de lui. Il n'était pas confiant, mais qui ne tente rien n'a rien. Il prit donc son courage à deux mains (et pour s'en donner, du courage, passa une main dans ses cheveux). Il se planta devant elle en se raclant la gorge, l'obligeant à lever la tête. « Ecoute, euh ... Je me demandais si, euh ... Ben, ça te dis de venir au bal ... avec moi ? » Si cela ne lui prouvait rien, il fallait vraiment qu'elle lui explique ce qu'elle voulait vraiment. Erwan n'avait invité personne dans l'espoir qu'ils se réconcilient avant le bal de la Saint Valentin. Il espérait qu'elle allait comprendre le message. Si le jeune homme ne l'attendait pas elle, alors pourquoi n'aurait-il toujours pas de cavalière ? Non, si Andréa ne comptait pas pour lui, cela ferait longtemps qu'il saurait avec qui il allait se déhancher sur la piste du Bal de la Saint Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06.Time to talk Empty
MessageSujet: Re: 06.Time to talk   06.Time to talk EmptyMar 17 Mai - 19:13

Andréa n'en croyait pas ses oreilles en fait elle n'était même pas sur d'avoir bien entendue ce qu'il venait de dire tellement ça lui semblait improbable .Elle resta bouche bée le fixant droit dans les yeux , ne sachant que dire .Si elle avait mal entendu il risquait de se moquer d'elle mais pourtant lui aussi paraissait très sérieux par rapport à ce qu'il venait de dire .Il était vrai que ces derniers temps , elle avait été obnubilé par le bal de la saint Valentin mais là elle n'y avait même pas pensé de toute la journée .Elle avait doucement commencé à se faire à l'idée de sortir trainer avec des amis en ville ce soir là car elle ne c'était pas trouvé un cavalier digne de ce nom du moins pas un avec lequel elle voulait y aller .Malgré tout elle se souvenait parfaitement des rêves qu'elle avait fait sur cette fameuse nuit durant toute son enfance .Elle avait pensé à la robe , aux décors , aux bijoux , à la coiffure elle avait même tenu un petit livre qui regroupait tout ce qu'elle voulait avoir pour le bal. Pouvait elle vraiment abandonner ce rêve de petite fille auquel elle tenait tant ? D'autant plus qu'en vérité Erwan était le prince charmant (ou pas) qu'elle recherchait .Finalement la décision fut assez facile à prendre : le bal et le cotillon l'emportèrent rapidement sur la soirée plein air . Elle s'approcha d'avantage de lui puis réprima un grand sourire avant de lui dire

-Pourquoi pas .C'est d'accord

Andréa ne pu finalement s'empêcher de lui adresser un grand sourire à la fin de cette phrase .Il venait de lui proposer d'aller au bal ! Elle n'en pouvait plus et mourrait d'impatience que l'heure de colle se termine afin de pouvoir partir en courant de la salle et envoyer des messages à toutes ses amies pour leur raconter cette histoire dans ses moindres détails ! En tout cas sur ce coup là Erwan c'était vraiment surpassé , la jeune fille n'en attendait pas tant .Elle aurait plutôt penser qu'il lui dirait qu'il tenait à elle ou quelque chose comme ça mais l'inviter au bal ne l'avait pas effleuré ne serait ce qu'une minute. Levant la tête pour regarder la pendule elle constata que l'heure était bientôt écoulée donc elle attrapa son sac , prête à partir dès que la sonnerie retentirait .Andréa posa son regard sur lui avant de lui tapotait gentiment l'épaule en déclarant toute souriante

-Tu sais être vraiment romantique quand tu veux !


Au même moment la fin de l'heure sonna et la jeune fille se dirigea vers la sortie à vitesse grand V , elle n'avait jamais été aussi rapide pour sortir de cours ! Elle s'avança mais à hauteur de la porte marqua un temps de pause avant de se retourner pour regarder Erwan. Il avait vraiment fait un gros effort pour donner une nouvelle chance à leur histoire et Andréa voulait y croire de tout son cœur. Elle savait qu'il ne fallait pas précipiter les choses , que ce n'était jamais bon donc elle attendrait de voir comment se passerait le bal de la saint Valentin avant de déclarer officiellement qu'elle était de nouveau avec lui. Pour autant elle ne voulait pas partir comme ça après ce qu'il venait de lui dire. Elle fit alors marche arrière et s'approcha de lui tenant son sac d'une main et son portable de l'autre. Arrivée près de lui elle se mit sur la pointe des pieds avant de l'embrasser sur la joue et de déclarer un – A demain !-

Elle s'éloigna de nouveau et lui fit un petit signe de la main en partant. La jeune fille attendit calmement d'être sortit de la salle de retenue avant de laisser éclater sa joie et de crier -Wououh !- Elle attrapa alors son portable afin de déclarer à ses amies ,qu'elle aussi ,devait allé acheter une nouvelle robe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06.Time to talk Empty
MessageSujet: Re: 06.Time to talk   06.Time to talk EmptyDim 22 Mai - 16:14

    Erwan, le visage crispé et les poings serrés, scrutait les yeux de la jeune Cheerios afin d'y déceler un indice. Que pensait-elle ? Il put lire dans son regard de la surprise, mais aucune émotion négative en apparence. Ses mains devinrent moites et, machinalement, il les frotta sur son jean d'une manière, disons pas très élégante. Il n'était pas certain que Andréa l'ai vu puisque qu'elle le fixait d'une dérangeante façon. Erwan risqua un léger sourire afin de détendre l'atmosphère. Un sourire à peine visible en vérité. Si il se faisait jeter, il savait que cela allait être la honte pour lui. Surtout si Andréa jouait la garce et le répétait à tout le monde. Là, le jeune homme serait contraint de se rendre seul au bal, ce qui n'est pas très bien vu en général. Ou alors, il devra se trouver une cavalière de dernière minute. Et il n'avait pas du tout envie de cela. Aller à cette soirée qui, même si il prétendait le contraire, avait une grande signification pour lui avec une fille qu'il n'aimait pas vraiment, ce n'était même pas envisageable. Voilà pourquoi il voulait absolument s'y rendre accompagné de Andréa, qui de plus avait au lycée une réputation plutôt enviable.

    Erwan fut très, très soulagé lorsqu'il vit un sourire se dessiner sur les lèvres de sa potentielle cavalière. Et lorsqu'elle accepta, il faillit bien pousser un cri en signe de victoire. Il allait pouvoir raconter cela à ses amis. Bien sûr, il n'avait pas l'intention de leur parler du moment où il avait bien failli prendre les jambes à son cou ... Non, il ne souhaitait pas passer pour un mec qui baisse le bras au moindre obstacle se dressant sur son chemin. Il se rappela qu'il avait jeté son téléphone portable par la fenêtre et se sentit d'un coup vraiment stupide. Lorsqu'il était en colère, il n'arrivait pas à se contrôler, et voilà un très bon exemple. Il allait se faire tuer par sa mère qui avait payé une fortune pour obtenir le dernier mobile à la mode. Il était déjà en train d'inventer, dans sa tête, une histoire afin qu'elle ne lui en veuille pas trop. Lorsque Andréa eut quitté la pièce, il s'assit sur son siège, profondément soulagé. Ce fut la pire retenue de tout sa vie. Et pourtant, il en a vu passé. La pire, mais en même temps la meilleure. Il se leva et se mit à danser de façon très ridicule en chantonnant « Tu es le meilleur, tu es le meilleur ! Tu es un beau goss, un beau goss ! » Que dit-ont déjà ? Après l'effort le réconfort !

    Si quelqu'un l'avait vu danser de cette manière , on l'aurait vanné toute sa vie. Il se stoppa net lorsqu'il entendit des bruits de pas dans le couloir. Cela faisait déjà dix bonnes minutes que la sonnerie avait retenti. Un surveillant entra et le regarda d'une étrange manière. Il avait l'air bien surpris de trouver Erwan encore ici. Celui-ci esquissa un sourire en sa direction et attrapa son sac qu'il mit sur ses épaules après s'être revêtit de son manteau rouge de footballeur. « J'étais à fond sur mes d'voirs. J'ai pas vu le temps passer. » Le surveillant n'en croyait pas un mot, cela se lisait sur son visage. Et puis le sourire du jeune homme en disait long sur ce qu'il ressentait. Il sortit en frôlant le surveillant, et courut presque vers la sortie du lycée. Il avait maintenant hâte d'aller au bal de la Saint Valentin.

    RP TERMINE !

    Merci Andréa (:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06.Time to talk Empty
MessageSujet: Re: 06.Time to talk   06.Time to talk Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06.Time to talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-