Choriste du mois


Partagez | 
 

 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast EmptySam 7 Mai - 15:20

Cela faisait déjà 20 minutes que Ryder se demandait qu’elle chemise mettre pour le bal de Saint-Valentin qui avait lieu le soir même au lycée. C’était le double que cela lui prenait pour se préparer en temps normal mais il voulait bien paraître pour celle qui allait l’accompagner. La chanceuse (ou malheureuse, c’est selon)? Célia Stenford, une meneuse de claques française et marginale qu’il avait gagnée lors des enchères. Bien que Célia ne se formaliserait sans doutes pas de son apparence, il voulait tout de même faire bonne figure. La jeune fille n’était peut-être pas une cheerio ordinaire mais les têtes se retournaient tout de même sur son passage et elle était très jolie. Les deux adolescents avaient à peine discuté du déroulement de la soirée. Elle lui avait seulement donné rapidement l’adresse de son appartement ainsi que son numéro de téléphone sur un vieux bout de papier après les enchères. Avant de se séparer, Ryder lui avait dit qu’il serait chez elle vers 19 heures ne sachant pas si elle avait bien compris. Le musicien n’avait donc aucune idée de la couleur de la robe ou des goûts de sa compagne. Cette soirée allait certainement faire place à l’improvisation.

Il aurait voulu que Leah soit présente pour l’aider à se préparer et lui prodiguer des conseils. C’était toujours elle qui lui disait quoi mettre lors de ce type de soirée et il regrettait son absence. En effet, les deux amis s’étaient disputés lors des enchères. Sans doute la plus grosse qu’ils aient jamais eue. Pour s’amuser, Ryder avait aussi misé sur Leah. Il avait monté les enchères relativement hautes puisqu’il pensait qu’elle méritait de partir à un montant qui lui était digne mais celui avec qui il se battait n’avait pas augmenté la dernière mise. Ryder se trouva donc avec deux lots. La logique aurait été qu’il y aille avec sa meilleure amie mais aussi celle qui faisait battre son cœur mais cette dernière ne semblait pas autant emballée que lui. Souriant, il avait été la retrouver afin de rire de la situation mais Leah ne souriait pas. Elle semblait même énervée. Puis, s’en était suivie d’une dispute et d’une révélation qui avait anéanti le jeune homme. Depuis, ils ne s’étaient pas reparlés et s’évitaient à l’école. Il avait donc invité officiellement Célia, celle qu’il avait eu dans sa mire depuis le début. Elle n’était donc pas un lot de consolation. Il opta finalement pour la chemise blanche pour aller avec son habit noir. Simple et classique mais tout de même chic et s’agençant avec toutes les couleurs et les styles. Il passa sa cravate par-dessus sa tête et la serra légèrement à son cou. Il appliqua ensuite une pommade dans ses cheveux pour lui donner un petit look faussement arrangé comme lui avait appris Leah. Il se mit un peu de parfum et enfila ses espadrilles pour garder un peu son style originel. Il mit le bout de papier avec les informations de Célia dans sa poche de pantalon et prit les clés de la Mustang de son père.

Oui, la fameuse Mustang de son paternel. D'alleurs, il avait presque recraché le bout de pain qu’il était entrain de mâcher lorsque son père lui avait annoncé qu’il lui prêterait sa précieuse voiture pour le bal. La Mustang bleue était l’objet auquel son père tenait le plus au monde avec le trophée de championnat de football qu’il avait gagné lors de ses années de lycée. Ce n’était pas compliqué, il adorait plus cette auto que ses propres fils, mis à part peut-être Connor, l’ainé prodigue de football à l’université du Michigan. Jamais Ryder n’aurait pensé que son père lui prêterait son bijou, à lui, le mouton noir de la famille. Son père lui avait dit qu’une cheerleader devait être vue et admirée. C’était à peine surprenant de la part du paternel qui attachait plus d’importance au bien paraître et à la popularité qu'à toute autre chose. Ce que représentaient les meneuses de claques. Ryder l’avait remercié en omettant de lui dire que Célia n’avait rien d’une vraie Cheerio à part le physique et qu’il avait dû l’acheter pour qu’elle l’accompagne. Robert aurait aussitôt annulé son offre et qualifié son fils de pathétique.

Il embrassa sa mère qui lissa son habit et replaça sa cravate et lui fit promettre de prendre des photos de sa cavalière. Il remercia une nouvelle fois son père et sortie de la maison. Ce dernier avait sorti le véhicule du garage et l’avait nettoyée. Le garçon s’assit à l’intérieur, souhaitant ne pas faire de gaffe idiote. Il ajusta son siège et les rétroviseurs, mis les clés dans le contact, passa en première et sortie de l’entrée, direction le 204 City Center au centre-ville de Lima.

Le jeune homme se gara devant l’adresse indiquée sur le papier et se dirigea vers la porte. Il chercha le nom de la blonde sur le panneau et appuya sur le bouton. Au bout de quelques secondes, une voix à l’accent cassé lui dit d’entrer et un bruit sonore lui signala que la porte était déverrouillée. Il ouvrit cette dernière et monta les escaliers jusqu’au septième étage. Arrivé devant la porte, il toqua trois coups francs.


Dernière édition par Ryder Crawford le Dim 22 Mai - 5:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: Re: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast EmptySam 7 Mai - 16:53


the butterfly ball
&the grasshopper's feast
RYDER & CÉLIA

"Ca dégouliiiiiiiine d'amouuuuur,
C'est beau mais c'est insupportable !
C'est un pudding bien lourd,
De mots doux à chaque phrases" ♪

Vous n'avez jamais passé de St Valentin seul, sans amis ni famille, sans message d'amour sur votre répondeur, sans carte en forme de cœur; à vous imaginer dévoré(e) par des bergers allemands à la Bridget Jones sans que personne Ô grand PERSONNE n'en ait rien à carrer ? MENTEURS !! Mais sachez, lecteurs, qu'il n'y a pas de honte à avoir… car vous n'êtes pas seuls ! Ne désespérez pas, car en cette soirée de solitude extrême, plusieurs options s'offrent à vous. Vous pouvez : vous lamenter sur votre triste sort en vous empiffrant de glace devant un film à l'eau de rose, regardant votre téléphone comme si votre vie dépendant d'un appel quelconque (mais seul votre opérateur semble vouloir vous envoyer un sms ce soir, vous rappelant à quel point vous êtes seulabre tel le nuage). Vous pouvez aussi faire comme si vous n'en aviez rien à faire, et tenir la chandelle à vos super potesses qui EVIDEMMENT sont accompagnées de super beaux mecs, ELLES ! (Mais alors bonjour la soirée déprime). Et puis vous pouvez faire comme Célia et mettre de côté votre sort de future vieille fille (ou de vieux bedonnant au crâne chevelu déserté pour nos amis les hommes) pour un soir. Dansez en petite culotte sur des chansons anti-amour, chantez à vous en décrocher les amygdales et faites une tête au carré à tout cette mièvrerie dégoulinante de bon sentiments et furieusement indigeste ! Si en plus vous pouvez ajouter à cette addition gagnante un bol de pop-corn, trois DVD de bons vieux films gores et une Pizza Chorizo, vous aurez tout bon !

"Elle est bonne ta quiche, amour,
Mon cœur, passe moi la salade"
Et ça se fait des mamooours,
Se donne la becquée à taaable." ♪

204, City center, Lima, 19h03 (à quelques secondes près), 7ème étage. Coup de hanche à gauche, coup de fesse à droite, déhanché de la mort qui tue, moonwalk à la Jackson; Célia attrape son saladier de pop-corn (son meilleur ami pour la soirée), range son uniforme de Cheerleader qu'elle vient de nettoyer au lavomatic le plus proche, et se prépare à passer une super soirée en compagnie d'elle même, de sa télé, et de "Massacre à la Tronçonneuse" édition de 1974. Le pied intégral, en somme !

"Ce mélange de sentiments
Aromatisé aux fines herbes,
Me fait sourire gentiment
Et finalement me donne la gerbe !" ♪

Sautant sur son canapé, vêtue d'un super pyjama-mini-short-tue-l'amour et Tshirt (pas assortit évidemment, il faut faire les choses bien !), elle se saisit de sa télécommande et presse le bouton "play". A l'écran, un crochet de boucher ensanglanté, des hurlements stridents de femmes paniquées, une musique hypra kitchouille digne des années hippies. Saisissant une poignée de pop-corn plus grosse que sa main, elle n'en fit qu'une bouchée, levant les bras au ciel (enfin plutôt au plafond), sa télécommande toujours à la main.

"JE HAAAAAAAAAAAAIS LES COUPLES, QUI ME RAPPELLENT QUE JE SUIS SEULE !
JE DÉTESTE LES COUPLES, JE LES HAIS TOUT C…" ♪

Une sonnerie criarde venait d'interrompre son super solo mélodique. Elle jeta un coup d'œil vers son interphone, ne sachant pas bien pour quelle raison inexplicable il s'était mis à sonner, vu qu'elle avait déjà sa pizza, et que c'était probablement pas le livreur qui voulait se re-farcir les 7 étages à pattes pour lui en filer une gratis. Le coup de sonnette insista, mais WHAT THE F*CK !! QUI voulait lui pourrir sa soirée ?? Dans un long soupire plaintif, elle trouva le courage de se lever et d'affronter l'inconnu, s'imaginant déjà coincée pendant 3 ans avec un trio de cinglés venu prêcher la bonne parole de Jésus (si si, elle en a déjà eu !). Décrochant le combiné, elle demanda qui c'était. Une voix d'homme à peine audible lui répondit. Machinalement elle appuya sur le bouton, même si elle était quasi sure qu'elle regretterait son acte dans approximativement 30 secondes. C'est le temps qu'il fallut pour que trois coups retentissent à l'entrée. Ouvrant donc sa porte à l'inconnu, elle se trouva nez à nez avec un costard impeccable. Les cris stridents et paniqués du menu DVD servaient d'ambiance de fond glamour. Après un centième de seconde à se demander si la cravate était bien assortit au reste (ce dont elle n'avait, au fond, fichtrement rien à carrer); elle leva les yeux.

"Ah ?? c'est toi !

Mais qu'est-ce que tu fais là ?"
Question stupide, elle savait pertinemment quel soir nous étions : celui du BAL. L'évènement faisait un tel boucan dans tout le lycée qu'il aurait fallut être aveugle, sourd, manchot et je ne sais quoi encore pour échapper à l'effervescence que cette stupide fête avait créée. Elle tombait un peu des nues, habillée comme une gosse de 12 ans à une pyjama party, elle semblait en total contraste avec le look impeccable du jeune homme. Mais pour sa défense, jamais elle n'aurait imaginé le voir se pointer ce soir. Pourquoi ? Disons qu'elle avait ses raisons... Que Ryder ait l'air complètement dingue d'une de ses camarades Cheerios, par exemple ! Il ne trompait personne, le pauvre !

"Pardon je savais pas que c'était du sérieux ces enchères… Je pensais que tu voulais juste rendre Leah jalouse… Hm… Vas y, entre !" Refermant la porte derrière lui, elle se félicita intérieurement d'avoir eu l'intelligence de ranger son bordel monstre l'après midi. Son appartement, bien que minuscule, était maintenant relativement décent ! Dieu seul sait ce qui serait advenu si Ryder avait vu l'état initial de la pièce; ce qui était certain c’est que Célia aurait été vue différemment au lycée, après ça ! "Comme tu peux voir..... je suis pas du tout prête ! Tu veux une part de pizza ?"
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: Re: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast EmptyJeu 12 Mai - 21:57

Ryder ne savait pas trop à quoi s’attendre de cette soirée. Il ne connaissait pas beaucoup celle qui l’accompagnait. La première fois qu’il lui avait parlé, c’était lors de la soirée improvisée au parc, où ils s’étaient rendus avec six autres personnes sans savoir qui avait été l’instigateur de la soirée. En fait, il s’en fichait. Il avait passé un bon moment avec des gens avec qui il n’avait presque pas de points communs et là avait été le succès de la fête, selon lui. Aucun préjugé, que de l’amusement. Mais revenons à Célia. Ryder avait échangé quelques phrases avec elle et ils avaient parlé de tout et de rien et ce qu’il avait vu de la Cheerio, lui avait plu. Il l’avait trouvé marrante avec son accent et son extravagance. Lors des enchères, il avait décidé de miser sur elle pour mieux la connaître et il était certain qu’avec Célia, il n’allait pas passer une soirée ennuyante. Même si ce n’était pas un vrai rendez-vous, il avait peur qu’elle le trouve fade et ennuyant puisqu’il n’était pas le plus bavard et surtout pas le plus excentrique. Il s’imagina la robe de la jeune fille. Il s’attendait à quelque chose de très coloré et sortant de l’ordinaire. Peut-être une robe en cygne à la Bjork. Hum non. Sans doute pas. Peut-être quelque chose de brillant et orné de paillettes. Il n’eut pas le temps de pousser ses réflexions plus loin, puisque la porte s’ouvrit brusquement.

Dans l’embrasure de la porte, la tornade française était vêtue non pas d’une robe mais d’un pyjama beaucoup trop sexy qui exposait ses jambes fines et athlétiques. La seule réaction du garçon fût un relèvement des sourcils, l’ouverture grande des yeux et il répondit à sa question par un bégaiement ressemblant un peu à " Sss…sa….sal..lut."S’il s’était attendu à cela! Soit elle avait décidé de se faire remarquer ou soit qu’elle avait oublié. À sa réaction, il s’agissait de la deuxième option. Il regarda subtilement sa montre pour vérifier si c’était la bonne date et la bonne heure. En la voyant en petite tenue, en entendant les cris de mort, le bruit d’une tronçonneuse et en sentant le pop-corn, il avait douté pendant quelques secondes. La blonde n’avait sans doute pas entendu l’heure lorsqu’il lui avait crié parmi la foule des enchères mais elle aurait quand même dû se douter qu’il serait chez elle vers cette heure-là. Il n’y avait qu’une raison à cela. Célia n’avait pas envie d’aller à ce bal avec lui ou même d’aller à ce bal, tout court. Il cessa de la fixer comme si c’était la première fois qu’il voyait une fille si peu vêtue et entra dans le petit appartement, les mains dans les poches.

"Je ne vois pas pourquoi j’aurais voulu rendre Leah jalouse…on n’est qu’amis…."

répondit-il en roulant légèrement des yeux et en passant une main maladroite dans ses cheveux. Le pauvre. Il ne se rendait pas compte que ses sentiments pour Leah étaient si visibles. En fait, elle devait sans doute être la seule à ne pas être au courant. Mais ça, c’était une autre histoire. La pensée de rendre Leah jalouse ne lui avait jamais traversé l’esprit. Célia avait été son premier choix depuis l’annonce des enchères mais maintenant que les deux amis étaient fâchés, peut-être que cette intention germait inconsciemment en lui. Il refusa d’un geste de la main, la pizza que lui offrait la jeune fille. Il sentait que cette soirée allait se terminer chez lui, une manette de X-BOX360 dans les mains.

"Écoute, je vais comprendre si tu ne veux pas aller au bal…Massacre à la tronçonneuse est beaucoup plus …amusant."

Il avait sourit timidement à la jeune fille afin de détendre un peu l’atmosphère.Vu la soirée qu’elle s’était préparée, Célia ne devait pas trop apprécier la fête des amoureux et Ryder ne voulait pas la forcer à aller à un endroit qui puait l’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: Re: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast EmptyLun 16 Mai - 16:56

Les mimiques de Ryder avait un petit quelque chose d'extrêmement drôle. Cependant elle se retint d'éclater de rire devant lui puisqu'il semblait déjà à deux doigts de faire une syncope, et qu'il ne valait donc mieux ne pas en rajouter. D'ailleurs, la situation était assez gênante, que ce soit pour lui ou pour elle... Je vous arrête tout de suite, Célia n'était pas le genre de fille à se suicider dès que quelqu'un la voyait sans maquillage (surtout qu'elle n'étais pas du genre à se peinturlurer la tronche), mais là elle avait quand même une tenue vestimentaire qui frisait le néant absolu question bon goût. Espérons qu'il n'aille pas raconter ces détails croustillants à qui voudrait bien les entendre (c'est à dire à presque toute la population de Mc Kinley), mais ça ne semblait pas être vraiment le genre de Ryder. Quand il avoua ne rien y avoir d'autre que de l'amitié entre Leah et lui, Célia lui lança un regard amusé signifiant clairement un "mais oui mon vieux mais oui.". Et pour cause, presque tout le monde les fréquentant un minimum avait compris qu'il y avait anguille sous roche dans l'histoire. Leah n'y voyait que du feu, aussi tout le monde tenait sa langue. Et malheureusement pour Ryder la situation semblait stagner.

"Mais je veux aller au bal !" dit-elle en refermant la porte derrière lui, surprise. Il arborait un air penaud, comme ont ceux qui se sentent mal à l'aise ou pire : pas à leur place. Elle n'avait pas envie que Ryder se croit de trop ni qu'il pense qu'elle crachait sur l'idée de passer la soirée en sa compagnie. "Enfin 'je veux'…. c'est un bien grand mot. Mais je ne me priverai pas du plaisir de me pavaner à ton bras !"

Les Cheerios affublées de leur crétins de footballeurs allaient sans doute en pâlir de jalousie ! Car même si mister Ryder Crawford n'était pas parmi les plus populaires du lycée il n'en était pas moins très mignon ! Dire le contraire aurait probablement été de mauvaise foi. Elle avait eu de la chance que ce soit lui qui se "sacrifie" lors des enchère, car certains enchérisseurs faisaient presque peur à voir. Finalement elle n'avait pas trop compris son geste cet après midi là : ils ne s'étaient jamais vraiment parlé et s'était vu que quelques rares fois. Et l'idée même qu'elle puisse paraitre sympathique au point qu'on veuille passer du temps avec elle lui semblait saugrenue.

"Il est un peu tôt de toute façon, non ? Tu as envie d'attendre planté en plein milieu de la salle avec tous ceux qui ne savent pas encore que c'est plus classe d'arriver en retard ?" un rire s'échappa de ses lèvres. Et pour cause, les élèves les plus populaires connaissaient tous cette règle primordiale : arriver en avance montrait simplement qu'on attendait impatiemment l'évènement et pire, qu'on avait rien d'autre de prévu. "Il n'est que 19h10… Ca nous laisse une petite heure devant nous, au minimum ! Tu en penses quoi ?"

"Attends une seconde je vais enfiler quelque chose.... enfin... une vraie tenue je veux dire..."

Elle le laissa s'installer sur le canapé pour l'abandonner quelques minutes : cinq exactement, le temps qu'il lui fallait pour trouver une robe potable, (la petite noire simple mais coquette irait parfaitement) l'enfiler, mettre des escarpins assortis, prendre un sac, et terminer par une touche de rouge à lèvres bienvenue et d'un poil de mascara. Et voilà, elle était prête ! C'était pas si compliqué d'être belle tout compte fait ! Relevant ses cheveux blond dans une chignon fou, elle retrouva Ryder. A présent elle pouvait se trouver à ses côté sans rougir ou mourir de honte.

"Tada !! … Ca te plait ? " demandait-elle en faisant mine de prendre la pose. Pas de doutes, elle ne serait sans doute pas la plus apprêtée de la soirée, mais au moins elle s'épargnait le ridicule d'une robe rose style meringue. "Maintenant on peut profiter de notre pré-soirée ! ça nous mettra un peu en condition, pour quand il faudra affronter la meute. Tu l'as déjà vu ? Tu préfères voir autre chose ? Ou bien ça te va..."


Dernière édition par Célia Stenford le Mar 14 Juin - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: Re: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast EmptyDim 22 Mai - 3:41

Bon, au moins Célia voulait bien aller au bal avec lui. Il n’avait pas envie de passer la soirée seul, puisque cela allait lui permettre de réfléchir à Leah….et il n’avait pas besoin de cela. Il fallait qu’il se change les idées. Le bal n’était peut-être pas la meilleure solution puisque ladite personne y serait sans doute, entourée de garçons qui s’excuseraient de l’avoir ignorée lors des enchères. Mais bon, avec la pétillante Célia à son bras, ça allait être amusant. Ses joues prirent rapidement une teinte rosée lorsque la Cheerio lui affirma qu’elle voulait se « pavaner » avec lui. Ryder aurait plutôt dit cela concernant la jeune fille. C’était lui qui se pavanerait avec elle. Célia était différente mais cela n’empêchait pas qu’elle était populaire et qu’elle possédait ce petit quelque chose qui intriguait tous les garçons du lycée. Il fallait entendre les commentaires de ces derniers dans les couloirs de l’école lorsqu’elle passait devant eux. Il n’y en avait pas beaucoup qui osait l’aborder mais tous étaient unanimes pour dire qu’elle dégageait une telle confiance que s’en était envoutant. C’était donc Ryder qui devait être fier de l’avoir comme cavalière et non le contraire! Mais cela faisait toujours plaisir à entendre. Il lui offrit donc un petit sourire timide en guise de réponse tout en s’avançant légèrement dans l’entrée pour permettre à la jolie blonde de fermer la porte.

"C’est comme tu veux. Je ne connais pas vraiment les règles de la popularité, en fait. "

C’était vrai! Ryd’ était rarement invité aux fêtes de gens populaires. Si parfois, on le voyait à l’une de ces soirées, c’est parce qu’il était invité par Leah (encore elle!) ou son ancienne fréquentation, Saphira Harper. Ryder était plutôt de type casanier et préférait les petites soirées avec ses potes à jouer de la guitare ou à la console avec une petite bière ou deux.

Il acquiesça d’un signe de tête accompagné d’un"D’accord. Je t’attends! "Il la regarda filer vers sa chambre et s’installa sur le canapé. Il fixa l’écran de la télévision devant lui. Il s’agissait de la scène où Pam fait le tour de la maison après le massacre de Kirk. C’était presque le début. Le plaisir s’en venait. Puis, il observa le petit appartement de Célia en tambourinant le thème de The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast du groupe Deep Purple sur ses cuisses. C’était plutôt bizarre de se retrouver chez une fille qu’il connaissait à peine. Surtout que celle-ci se trouvait tout juste dans une pièce à côté de lui, probablement sans vêtement maintenant. Hum…Fallait se changer les idées! Il promena son regard dans la pièce. Ses yeux s’arrêtèrent sur un livre qu’il prit dans ses mains. Le titre était en français et l’auteur Boris Vian. Il reposa le roman en haussant les épaules et en se callant un peu plus dans le divan. Ses yeux continuèrent leur inspection. C’était un chic endroit quand même! Ce devait être génial de vivre seul, être toujours dans ses affaires et ne rien devoir à personne! En entendant la porte s’ouvrir, il se leva d’un bond comme pris en flagrant délit de trop d’aise. Décidément, Célia était rapide. Il s’était attendu à attendre des heures!

"Wow! Très jolie! " La compliment-t-elle en l’apercevant. Finalement, sa robe était tout ce qu’il y avait de plus classique, c’est-à-dire noire mais elle lui allait très bien. Sa coiffure et son maquillage léger lui donnaient un petit air désinvoltément sexy. Ryder allait en faire des jaloux (et une jalouse), c’était certain! Il se rassit sur le fauteuil pour commencer leur pré-soirée comme l’avait nommé Célia. La pré-soirée commençait avec le visionnage d’un film qui était totalement hors contexte et c’est ce qui était amusant.

"Non non c’est correct! C’est un classique après tout! Mais pourquoi massacre à la tronçonneuse? Habituellement, les filles regardent des comédies romantiques à la St-Valentin. "

Lui demanda-t-il, amusé et un peu plus décontracté. Ils avaient une heure pour bavarder, aussi bien commencer par quelque chose!


Dernière édition par Ryder Crawford le Jeu 16 Juin - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: Re: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast EmptyMer 8 Juin - 23:41

"Il n'y en a pas vraiment, en fait...
Enfin je ne suis pas vraiment une référence en matière de popularité moi non plus."


Un sourire mutin parcouru ses lèvres. Célia n'était pas le genre de fille à courir derrière la popularité. Elle aimait ne ressembler à personne d'autre, et il semblait que cette marginalité revendiquée ne collait pas vraiment avec les critères de sélection lycéens d'Ohio. Malgré tout elle n'avait pas à envier la popularité des autres; d'une parce qu'elle n'était pas mise à l'écart pour autant, de deux parce qu'elle n'avait pas envie qu'on l'assimile à ses comparses Cheerios. Elle avait mis du temps à se trouver ses points communs avec ses camarades en jupettes. Finalement en cherchant bien elle avait trouvé quelques alliées parmi elles. Leah par exemple s'était révélée être une jeune fille très sympathique, Lauren également, bien que plus réservée. Elle avait commencé à leur parler qu'après la soirée qu'ils avaient passé en commun, Ryder compris. Il ne lui avait fallut qu'une heure pour remarquer les regards incessants que ce dernier lançait à sa soit-disante "meilleure amie". L'épisode des enchères l'avait confortée dans son jugement : il était raide dingue d'elle.

Elle la revoyait, seule sur la scène, aucun élève n'avait bronché à son passage; car personne ne semblait vouloir aller au bal avec Leah Woods, fraichement estropiée. L'humiliation avait dû être terrible, la française eu un léger pincement au cœur rien qu'à y penser. Au final seul Ryder avait témoigné son intérêt pour elle. Le problème, c'est que Leah avait très mal pris cet acte pourtant insignifiant. Sans doute parce qu'il révélait au grand jour ce qui était évident : l'amour unilatéral et stérile de son meilleur ami, pour elle. Peut-être qu'ils s'étaient fâchés, depuis, peut-être était-ce même la raison de sa venu chez elle ce soir.

Relevant ses cheveux à l'aide de quelques barrettes, elle décida d'arrêter de penser à tout ça. Ça gâcherait probablement leur soirée qui s'annonçait prometteuse. Et elle était presque quasi sûre qu'il fallait que Ryder se change les idées.

"Tu trouves ?" demanda-t-elle, observant sa tenue l'espace d'une micro seconde. Pourtant elle trouvait celle ci d'une banalité sans nom. Mais au moins elle n'irait pas se ridiculiser avec une robe guimauve, elle ! "J'ai failli opter pour une robe rose dragée… mais j'avais peur qu'on ressemble un peu trop à Ken et Barbie..."

Elle venait se s'affaler à ses côtés sur le canapé, attrapant une petite poignée de pop-corn face à elle. "Aucune idée ! On me l'a prêté et j'ai eu envie de le voir. Et j'aime pas les comédie romantiques ! Sauf quand tous les personnages meurent dans d'atroces souffrances....."

"Bon allez chut maintenant... Faudrait pas qu'on rate le film quand même !"


Dit-elle dans un sourire, alors que son index vint se poser devant ses lèvres, signe qu'il fallait faire silence. En face d'eux, une Hippy brune se faisait accrocher à un crochet de boucher par les cervicales. C'était très gore, et pourtant ce n'était que le début, mais Célia ne sembla pas prendre la chose avec effroi, elle avait vu pire. Enfin elle flipperait certainement plus ce soir dans sa chambre noire, toute seule, surtout si l'orage s'y mettait !

Tout devenait alors bien plus sanglant, Célia commençait à avoir la frousse, d'ailleurs elle ne pu s'empêcher de se cacher les yeux à certains moment, quand c'était trop. Une main devant les mirettes elle devait être vraiment ridicule, alors que sa deuxième tirait légèrement la veste de son voisin. Allez voir un film d'horreur pour en rater les passages les plus terrifiants... c'est idiot non ? Elle avait d'ailleurs la vague impression d'être une véritable caricature de film à l'eau de rose... La pauvre petite fille effrayée et sans défenses regardant un film d'horreur à côté d'un mec (un vrai !) et à la fin ils se marient et ont beaucoup d'enfants et tout et tout...

- Ah non alors ! Je veux pas être une héroïne niaise moi ! - pensait-elle (dans sa tête fort heureusement), tapant du poing à côté d'elle (ce qui devait paraître assez louche du point de vue du jeune homme à côté). Histoire d'éviter de passer pour une cinglée (chose difficile quand on s'appelle Célia Stenford), elle lui tendit une bière, lui proposant de trinquer.

Au final, les minutes filèrent assez vite, si bien que l'heure du bal approcha (on se croirait dans Cendrillon.......).

"Va falloir qu'on y aille bientôt.... on y va comment... en voiture, à pieds... en bus ?"

Riant intérieurement à cette dernière possibilité, elle se dit qu'ils auraient vraiment une touche d'enfer si ils débarquaient au bal en autobus.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: Re: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast EmptyJeu 16 Juin - 21:32

Peut-être Célia trouvait-elle sa robe commune et banale mais elle lui allait parfaitement. Ryder s’était tellement attendu à une tenue sortant de l’ordinaire, bon peut-être pas la robe rose flash à paillettes que la jeune fille avait décrit, mais quelque chose de moins conventionnel. C’est ce qui avait surpris le jeune homme, qu’elle opte pour une robe noire toute simple mais elle réussissait tout de même à se mettre en valeur. On ne devait jamais savoir à quoi s’attendre avec elle. La côtoyer régulièrement devait sans doute être rempli de surprise et ne jamais être monotone. Ouais. La soirée promettait! Il se garda bien de faire un commentaire sur son qualificatif de Ken. Il en était bien loin!

Plus détendu, Ryder se permis lui aussi une petite poignée de maïs soufflé. Il pouffa légèrement de rire à la réponse de Célia. Il doutait que les films dans lesquels tous les personnages mourraient dans d’atroces souffrances soient qualifiés de comédies romantiques. À moins que les personnages soient des zombies gentils. Hum, il devait vraiment arrêter avec cette fixation sur les zombies! Maudit soit Resident Evil…Bref, Ryder reporta son attention sur l’image de la télévision. Une brune venait de se faire empaler sur un crochet. Il ne pu s’empêcher de sourire en voyant la fille les yeux exorbités, la bouche ouverte et la broche lui sortant du corps dans un éclat de sang. Il avait vu ce film à plusieurs reprises mais il adorait voir les morts atroces de ces pauvres jeunes adultes. À quelques reprises, il se risqua à regarder Célia du coin de l’œil. La Cheerio avait la réaction typique de la plupart des filles, elle se cachait les yeux avec ses mains pour ne pas voir les scènes les plus gores mais celles qui méritaient le plus d’être vues.

" Hééé! Enlève tes mains de tes yeux! Tu manques les meilleurs bouts!"

Lui dit-il en riant mais déjà elle les avait enlevé, même si elle semblait faire un effort considérable pour ne pas se cacher à nouveau lors de l’attaque suivante de la tronçonneuse. Ryder accepta volontiers la bière que lui offrit son hôte. Il la décapsula et avant d’en boire une gorgée, il la frappa avec celle de sa cavalière et ils trinquèrent…à leur soirée, tiens! Il prit une longue et grande gorgée du liquide brun. Bien qu’il fût accompagné d’une superbe fille, il appréhendait un peu la présence de Leah. Les deux « anciens » amis s’étaient ignorés depuis l’incident des enchères. Leah n’avait pas cherché à le contacter et il avait fait pareil. Le bal de la Saint-Valentin était peut-être un bon endroit pour se réconcilier avec tous ces petits cœurs en cartons, ces ballons roses, rouges et blancs installés un peu partout. Les couples amoureux, les couples mal assortis sortants tout droit des enchères ainsi que les couples d’amis dansants et rigolants dans la salle. Les petits sandwichs pas de croûte, le punch supposément sans alcool, la musique rock ou douce. Tout serait mis en place pour une belle réconciliation entre les deux amis inséparables. Leah ne pouvait pas lui en vouloir si longtemps pour si peu. C’était ridicule. Lui, même s’il digérait toujours mal son aventure avec Logan, il pouvait passer par-dessus cela. Des erreurs, tout le monde en faisait. Quoi qu’il en soit, si tout ne se déroulait pas comme il se l’imaginait, valait mieux avoir un peu d’alcool dans le corps pour mieux encaisser le coup. Même si une bière ne risquait pas de faire beaucoup d’effet. La voix de la jeune fille le fit sursauter et il regarda sa montre.

" D’accord!" Répondit-il avec un peu trop d’enthousiasme en se levant d’un bond. Il prit un air faussement outré lorsqu’elle le questionna sur leur moyen de transport.

" Pour qui tu me prends? J’ai plus de classe qu’un bus quand même!"Quoique sans la générosité surprenante de son père, le bus aurait sans doute été leur carrosse. " Non madame! Je vous sors en Mustang ce soir!" Il fit une sorte de révérence et fit cliqueter les clés devant elle. " Allons-y!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: Re: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast EmptyLun 11 Juil - 17:26

La suite ici ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty
MessageSujet: Re: 06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast   06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06.[Stenford]The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-