Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Join me and enjoy your coffee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. Join me and enjoy your coffee Empty
MessageSujet: 06. Join me and enjoy your coffee   06. Join me and enjoy your coffee EmptyDim 15 Mai - 10:28

Episode 06
Join me and enjoy your coffee


06. Join me and enjoy your coffee Larajase11 06. Join me and enjoy your coffee Iconjessicastroup2
Bethany J. Konstantinov & Tara K. O'Dwyer


    Neuf heures tapantes, le réveil venait tout juste de sonner. Encore à moitié dans les bras de Morphée, je me battais avec le monde des songes pour retrouver la réalité. Je n’avais jamais été une lève-tôt, et il valait mieux ne pas me voir dans l’état dans lequel j’étais à ce moment précis. Si quelqu’un avait eu le culot de me parler ou, pire encore, de me faire une remarque désobligeante sur mon allure de dégénérée, je crois qu’il se serait pris une bonne tarte dans la figure – restons polis et n’allons pas chercher de propos plus vulgaires.. Je m’étirai donc bruyamment et avec assez peu de classe, avant de venir lentement, très lentement m’assoir sur le lit. Je me frottai machinalement les yeux, jusqu’à y voir un peu plus clair. Après avoir passé plusieurs minutes sans bouger, le temps de recouvrer mes esprits, je me levai et allai ouvrir les volets. Je constatai alors avec plaisir que le soleil illuminait la pièce, sans rendre l’atmosphère lourde pour autant. C’était le genre de temps qui me mettait de bonne humeur dès le matin. Une belle journée de février s’annonçait.
    Une fois un peu mieux réveillée, je farfouillai dans mon armoire, et en tirai un jean simple, et un chemisier à carreaux rouges et blancs. Suite à quoi je me dirigeai vers la salle de bain, et pris une douche, avant de me diriger vers mon agenda. Bien sûr ! J’avais presque oublié mon rendez-vous avec Bethany. La jeune femme avait quelque chose à me dire, d’après mes souvenirs – probablement assez peu fiables, soit dit en passant. Je n’allais toutefois pas tarder à le savoir, puisque nous étions censées nous retrouver à la cafétéria dans un peu moins d’une heure. Je n’étais pas particulièrement pressée, donc, mais n’avais toutefois pas intérêt à trainer. Avant de partir, et puisque j’avais quelques minutes devant moi, j’entrepris de ranger un tant soit peu le bazar qui s’était insinué dans ma chambre. Ce n’était pas une chose aisée, et je commençais vraiment à désespérer lorsque je décidai de partir, quitte à arriver en avance. Le meilleur moyen de ne pas abandonner quelque chose est de le repousser à plus tard, pas vrai ? Non ? Bah, tant pis. On verra ça plus tard.

    Et effectivement, je ne devais pas être en retard, puisque le self était quasiment vide. A vrai dire, j’étais peut-être totalement à la bourre, je n’avais pas regardé l’heure avant de venir, mais peu importe. Les seules personnes présentes étaient deux ou trois élèves studieux qui se levaient tôt pour réviser, une dizaine de populaires, ainsi que les dames de cantine, contraintes à être sur place pour parer à toute éventualité. Et oui, les batailles de bouffe n’ont pas encore été abolies. Personne ne peut freiner les pulsions anarchistes des adolescents qui veulent à tout prix se faire remarquer, en bien ou en mal.. Aucune trace de la jolie brune avec qui j’avais à parler, en tout cas. Je m’assis donc à l’une des tables libres, et profitai de ma solitude pour penser et.. Ecouter les conversations des autres. Et oui, je sais, écouter aux portes, c’est mal. Mais je m’en fiche pas mal. La plupart des discussions ne volaient pas bien haut. Toutes concernaient la Saint-Valentin, évidemment. Désespérant. Je me demandais bien s’ils finiraient par ouvrir les yeux un jour, ou s’ils continueraient tous à se laisser bercer par leurs illusions sans jamais se rendre compte de l’absurdité de la chose.
    J’en étais à ce genre de réflexion hautement existentielle lorsque j’entendis des bruits de pas, de plus en plus rapprochés. Aucun doute : qui que ce soit, l’inconnu se dirigeait vers moi. Je me retournai donc, et aperçus mon amie. Je ne savais pas vraiment depuis combien de temps j’étais là, mais le temps ne m’avait pas paru très long. Je lui adressai donc un sourire des plus radieux, et l’invitai à s’assoir près de moi.


    « Hi ! Contente de te revoir, Beth’. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Join me and enjoy your coffee Empty
MessageSujet: Re: 06. Join me and enjoy your coffee   06. Join me and enjoy your coffee EmptyDim 15 Mai - 11:41


Bethany Joy
& Tara Katelyn

I’ve gotta tell you something…
...


06. Join me and enjoy your coffee Jsa3210 06. Join me and enjoy your coffee ValkyrieICON
Le réveil de Beth n’avait pas été particulièrement plus glamoureux que celui de Tara ! Elle avait même fait pire en réalité. Enroulée telle un joint – ou comme une crêpe, cela dépend de vos éléments de comparaison – dans sa couverture, elle ronronnait à côté de son lit. Oui, j’ai bien dit : à côté ! Son sommeil mouvementé avait au cours de la nuit projeté la jeune fille à bas de son lit. La tête engloutie par la masse de couvertures et le pied posé sur l’oreiller qui l’avait accompagné dans sa chute, il est facile d’imaginer le désordre qui s’en suivit lorsque le réveil se décida à sonner.

Maladroite et encombrée, elle dut faire tomber d’abord la lampe de chevet, ensuite les Fleurs du Mal, ensuite enfin le réveil qui fut victime de quelques coups et blessures avant de finalement bien vouloir garder le silence. Elle se traina ensuite jusqu’à son armoire tout en se débattant pour sortir de son filtre.. euh… de sa couverture. Encore aveuglée par le sommeil, elle attrapa un pantalon et un t-shirt avant de se diriger vers la salle de bain. Se cassant royalement la figure dans la dure entreprise d’enlever le bas du pyjama tout en allumant la douche, elle se retrouva bientôt allongée sur le marbre pendant que l’eau de la douche se réchauffait. Elle détestait le matin. Une fois déshabillée, elle se traina dans l’eau chaude. Ouf… Voilà qui faisait du bien. Elle lava ses cheveux et enleva les restes du maquillage de la veille. On dit toujours qu’il faut bien s’occuper de sa peau mais le problème est qu’en s’en occupant, on l’habitude à un traitement de faveur. Alors que si on ne s’en occupe que très peu et même qu’on la met face à aux méandres d’une nuit non démaquillée – terreur de toutes les petites blondasses du lycée – elle se trouve endurcie. Résultat : Bethany n’avait jamais eu un seul bouton et aucune malade cutanée ne pouvait plus l’atteindre !

Une fois sortie de la douche, elle sécha un minimum ses cheveux – mais seulement avec la serviette – et entreprit l’œuvre d’art quotidienne qui était son maquillage. Elle enfila son débardeur noir dont les manches étaient en résille et son jeans larges noir destroy. Elle fit un grand chignon désordonné avant de finalement se traîner jusqu’à la salle à manger. Tout le monde était déjà au boulot bien évidemment, il n’y avait donc plus qu’elle et la femme de ménage qui posa devant elle une assiette bien remplie que la jeune femme engloutit. Cette femme de ménage était sa seule confidente. Un peu comme une nounou. Elle lui fit un bisou avant d’enfiler sa longue veste noire et de filer, son sac et ses bottes en cuir également mises en place.

Elle arriva bientôt au lycée, elle n’en habitait pas très loin et regarda l’heure. Pile à l’heure, comme très souvent ! Il ne faut jamais dire jamais, ni toujours. Elle se dirigea vers la cafèt’ tout en passant dans les couloirs pour le moment encore vide. Il faisait calme et c’était terriblement reposant… Pas de slushieur, pas d’insultes,… Elle inspira un instant l’air « frais » matinal. Elle n’aimait pas beaucoup le soleil mais le voir éclairer jusqu’à l’intérieur du lycée ne pouvait que mettre de bonne humeur ! Elle reprit sa marche – pas être en retard quand même – et entra bientôt le self. Elle chercha quelques instants son amie du regard. Quelle nouvelle avait-elle à lui annoncer ! L’impatience qu’elle ressentait à l’idée de cette annonce la rendait nerveuse, elle se croyait presque comme les autres filles qui arrivent près de leurs copines en hurlant : « Iiiiiiiiiiiiiiiii ! J’ai un truc à te diiiiiiiiiiiiire ! » mais elle n’était pas comme ça et ne le serait jamais. Et pourtant…

Lorsque Tara se retourna, elle sourit légèrement et vint lui faire la bise.

« Aussi contente de te voir ! Comment vas-tu ? »

Elle vint s’assoir près d’elle. Le sourire ne se départit plus de son visage. La chose qu’elle devait lui dire la rendait tellement heureuse ! Son cœur battait à tout rompre… Et pourtant il y avait 200% de chances qu’elle lui dise que ce n’était pas une bonne idée. Tant pis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Join me and enjoy your coffee Empty
MessageSujet: Re: 06. Join me and enjoy your coffee   06. Join me and enjoy your coffee EmptyDim 15 Mai - 14:09

    Visiblement, la jeune femme était elle aussi ravie de me voir. Ou en tout cas, peu importe la raison, elle était extrêmement enjouée. C’était assez rare de voir Bethany dans un tel état d’euphorie et complètement hystérique. En la voyant, on ne pouvait être qu’heureuse pour elle, même en n’ayant strictement aucune idée de ce qui la rendait si guillerette. Elle resplendissait, vraiment. Son enthousiasme en était contagieux et mon sourire ne pus que s’amplifier au fur et à mesure que je sentais son bien-être s’emparer de moi. A peine la jolie brune m’eût-elle reconnue qu’elle pressa le pas et me rejoignis. Elle vint me faire la bise, puis s’assis près de moi, en profitant pour prendre de mes nouvelles.

    « Je vais très bien, merci. Je ne te retourne pas la question, je crois que la réponse est évidente.. »
    Je marquai une petite pause, le temps de reprendre mon souffle, et d’observer un peu plus minutieusement la jeune femme qui me faisait face. Elle avait les cheveux humides, signe qu’elle avait dû se les laver le matin-même – et oui, parce que je doute fort que ce soit son genre de sortir les cheveux gras. Elle les avait attachés en un chignon plutôt désordonné, qui faisait tout son charme. Habillée toute en noir, comme à son habitude, Bethany portait un adorable débardeur noir dont les manches étaient en résille, ainsi qu’un jean noir destroy assez large. Contrairement à beaucoup d’autres, qui se permettaient d’émettre des jugements péjoratifs sur le look des autres, dès lors qu’il s’éloignait un peu de la ‘norme’, je ne ferais jamais aucune critique sur le style vestimentaire de la brune, qui le savait pertinemment. D’ailleurs, c’est cette petite particularité chez elle -ainsi que ses compétences musicales, évidemment- qui la rendaient si intéressante à mon goût. Elle n’avait pas froid aux yeux, et n’avait pas peur d’affirmer sa différence. Le regard que l’on pouvait porter sur elle l’indifférait, et c’est cette force de caractère qui m’avait toujours plu chez mes amis.

    « Alors, raconte-moi tout ! Qu’est-ce qui t’amène, ma belle ? »
    A la voir aussi débordante d’énergie, je n’avais qu’une envie : connaître cette fameuse nouvelle qu’elle voulait m’annoncer. Je plongeai donc mon regard bleu azur dans le sien, impatiente d’avoir les réponses à mes questions.

    [Désolée, c’est vraiment pas long, mais tu ne me laissais pas une très grande marge de manœuvre.. Faire un topic réponse à trois lignes qui concernent réellement le scénario du RP, c’pas des plus aisé. x) J’me rattraperai, promis ! xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Join me and enjoy your coffee Empty
MessageSujet: Re: 06. Join me and enjoy your coffee   06. Join me and enjoy your coffee EmptyDim 15 Mai - 14:49


Bethany Joy
& Tara Katelyn

I’ve gotta tell you something…
...


06. Join me and enjoy your coffee Jsa3210 06. Join me and enjoy your coffee ValkyrieICON
Rayonnante ? Tant que ça ? On allait finir par croire qu’elle était enceinte à ce rythme-là… Une fois assise, elle sourit en entendant la réponse. Bah oui, c’est toujours cool de savoir que ses amis vont bien ! Sa réponse la fit même un peu rougir… Oui, elle était heureuse mais elle rougissait que ça se voit tant. Et pourtant il n’y avait pas de honte à être heureuse si ?

« Ça se voit tant que ça ? »

Elle remit une mèche humide qui tombait de son chignon derrière son oreille et se mordit la lèvre. Elle avait vraiment l’air d’une adolescente tout à fait normal qui avait du mal à raconter un secret. Personne ne pourrait croire que dans quelques minutes, elle serait probablement à nouveau totalement renfermée et accablée de slushies et d’insultes… Seuls les vêtements et les cheveux pouvaient laisser paraître cette impression et encore, son sourire indélébile semblait faire disparaître d’un coup tout ce noir.

Lorsqu’elle lui demanda de quoi il en retournait, elle se mordilla la lèvre une nouvelle fois et se mit à ses triturer les mains, se demandant comment aborder le sujet. Commençons simplement, se dit-elle :

« Donc voilà… En fait, depuis un moment, je traîne un tout petit peu avec Gregory Grimson. Je sais ça va t’étonner après tout c’est un sportif mais bon… Il est plutôt sportif et vient de temps en temps s’assoir près de moi en cours. Au début je croyais que c’était que pour les contrôles mais finalement on dirait qu’il aime bien ma compagnie… »

Elle laissa un effet de suspense. Voilà qu’elle avait déjà planté le décor, maintenant il s’agissait de raconter l’anecdote en question. Elle baissa un peu les yeux, essayant de se remémorer et de savourer à nouveau chaque mot, chaque sensation, chaque sentiment.

« Attends, je vais d’abord chercher un café puis je reviens ! »

D’accord, c’était un peu méchant de faire ça mais elle était un peu sadique… Elle trottina vers le self et demanda un double expresso bien noir. Elle revint ensuite avec sa tasse, prenant bien son temps. Hihihi…

« Où en étais-je ? Ah oui ! Donc, l’autre jour, j’avais pas cours et lui avait sport. Donc je suis allée sur le bord du terrain, histoire de dessiner un peu. Je griffonnais tranquillement quand il est venu s’assoir près de moi. On a discuté de choses et d’autres – je ne t’ennuierai pas avec les détails de la conversation – mais d’une chose est venue une autre et je ne sais pas comment on en est arrivés là mais… je vais au bal de la St Valentin avec lui ! »

Et voilà : c’était dit ! Son cœur en battait encore à tout rompre mais elle était tellement heureuse. Aux derniers mots elle avait serré ses mains et la regardait, les yeux tout brillants...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Join me and enjoy your coffee Empty
MessageSujet: Re: 06. Join me and enjoy your coffee   06. Join me and enjoy your coffee EmptyDim 15 Mai - 16:03

    Je fus assez étonnée de voir la petite Bethany rougir comme une enfant timide. En guise de réponse à sa question, je me contentai d’acquiescer d’un petit hochement de tête. J’y ajoutai un léger sourire amusé. Au moins, elle venait de me confirmer que ce quelque chose qu’elle devait m’annoncer était une excellente nouvelle, pour elle du moins. La jeune femme rattacha machinalement l’une de ses mèches rebelles à l’intérieur de son chignon, et se mordit la lèvre. Ohoh, intéressant. Ces petits signes, insignifiants pour la plupart des gens, ne trompaient pourtant pas. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien avoir à la fois tant envie et tant de mal à me révéler ? Lorsque je le lui demandai, ses tics reprirent de plus belle, et elle se mit à triturer mécaniquement ses mains.. Puis elle finit par me répondre. Ou du moins, par entamer une réponse, qui allait être entrecoupée plusieurs fois de pauses, probablement destinées à maintenant le suspens. Et il faut avouer que la brunette était très douée dans ce domaine. Je l’écoutai attentivement, m’imprégnant de chaque mot qui sortait de sa bouche, de chacune de ses hésitations..

    Je ne connaissais pas ce dénommé Gregory Grimson. Enfin, peut-être de nom, et je ne tardai pas à comprendre pourquoi. Un sportif, uh ? Je dois avouer que je ne m’intéressais pas des masses à tous ces clichés sur les lycées américains. J’avais écouté assez de séries pour m’imaginer -avec le réalisme relatif aux médias- l’équipe de football au centre du monde, entouré par toute une horde de cheerleaders sexys, et le reste du lycée considéré comme des moins que rien.. C’était à peu près ce qui se passait à McKinley, je suppose, mais je n’avais pour l’instant eu ni invitation au bal, ni slush en pleine face. Faut croire que je n’étais catégorisée ni chez les populaires, ni chez les loosers à proprement parlé, ou alors que personne ne m’avait encore remarquée. Ce n’était pas plus mal.
    Je sortis de mes pensées, et en revins à mon interlocutrice. Pour les contrôles, comment ça ? Est-ce qu’elle s’était imaginé qu’il ne s’asseyait près d’elle que pour s’assurer des notes respectables aux examens, mais qu’elle l’avait tout de même laissé faire parce qu’il lui plaisait, pour finalement découvrir qu’il n’y avait pas que ça ? Je saurais la suite dans quelques minutes, apparemment. Sans même me laisser le temps de répondre, ni même me demander si je souhaitais quelque chose aussi, Bethany était partie se chercher un café. Décidément, elle ne cesserait jamais de m’étonner. Elle avait planté le décor, et maintenant, c’était moi qu’elle plantait là. Je l’attendis donc patiemment, seule, sans bouger de ma chaise. J’esquissai une mine renfrognée, puis me résignai à ne pas tenter de la retenir. Je n’avais pas trop le choix, de toute façon. J’avais une vague idée de ce qui l’amenait, maintenant. Et j’étais loin d’être certaine que la suite me plairait autant qu’à elle.

    Bethany revint quelques minutes plus tard, sa tasse de café bien chaude dans les mains. Elle reprit alors son monologue là où elle l’avait arrêté, terminant son histoire. Mes pires craintes venaient tout juste de se révéler vraies. Il l’avait invitée au bal de la Saint-Valentin. J’étais à la fois heureuse et inquiète pour elle. Comme toutes les autres filles du bahut, elle voulait un cavalier pour l’accompagner, rien de plus naturel.. Mais la proposition du jeune homme m’avait l’air quelque peu hâtive, et je craignais qu’il ne se serve de la petite brune pour parvenir à ses fins et devenir encore plus populaire.. Voire toute autre chose. Bah quoi ? Faut pas se leurrer, à cet âge-là, on sait tous ce que les mecs ont dans le crane. Je ne laissai toutefois rien paraître de mes doutes, et affichai toujours un magnifique sourire à ma camarade, dont les yeux scintillaient. Bon sang, elle avait déjà l’air bien accro, quand même.. Je posai ma main sur les siennes. Elles étaient toutes chaudes. La confiance qu’elle plaçait en ce garçon me rassura quelque peu, et m’apaisa.


    « Je suis contente pour toi Bethany ! Tu vas bien t’amuser. »
    Je me levai alors dans un élan d’empathie, et la serrai dans mes bras, avant de reprendre ma place initiale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Join me and enjoy your coffee Empty
MessageSujet: Re: 06. Join me and enjoy your coffee   06. Join me and enjoy your coffee EmptyLun 16 Mai - 17:33


Bethany Joy
& Tara Katelyn

I’ve gotta tell you something…
...


06. Join me and enjoy your coffee Jsa3210 06. Join me and enjoy your coffee ValkyrieICON
La jeune fille ne pouvait pas penser à autre chose qu’au bal… Il ne lui était pas venu un seul instant à l’esprit qu’il pouvait annuler ou essayer de la ridiculiser ou vouloir simplement quelque chose que tous les garçons voulaient de leur copine… Non, à ses yeux, Gregory était tout simplement parfait et le fait qu’il puisse faire quelque chose de mal lui semblait tout bonnement impossible. Revenant un peu à la réalité, elle se rendit compte qu’elle avait été terriblement impolie avec son amie. Elle avait supposé qu’elle avait pris quelque chose en l’attendant mais se rendit compte qu’il n’y avait aucune tasse vide sur la table. Elle ouvrit de grands yeux et trottina à nouveau vers le Self pour commander le café préféré de son amie. Pour se faire pardonner, elle le paya de sa poche. Pendant ce temps, elle pouvait laisser son amie digérer la nouvelle. Elle avait l’air de le prendre plutôt bien !

Une fois revenue, elle posa le café devant son amie.

« Désolée, je suis terriblement impolie ! Tiens : pour me faire pardonner. »

Ensuite, Tara lui dit qu’elle était heureuse pour elle et le sourire de Beth s’élargit. Elle était tellement contente qu’elle lui donne son ’’consentement’’ et se sentait terriblement soulagée. Bientôt, elle fut enfermée dans ses bras et rigola en la serrant à son tour.

« Je suis tellement heureuse que tu le prennes bien. Et toi dis-moi, tu y vas avec qui ? »

Elle gardait toujours les mains de Tara dans les siennes. Son amie était tellement jolie qu’il ne lui était même pas venu à l’esprit qu’elle pourrait ne pas avoir été demandée pour le bal. Et puis de toute façon, il n’avait pas lieu demain ! Même si elle n’avait personne, elle avait encore tout le temps. Quant à Beth, elle rêvassait – tout en écoutant son amie – à la robe qu’elle porterait. Une robe en couleur cette fois. Et elle se coifferait pour une fois… Et elle serait sublime au bras de Gregory.

Si seulement elle pouvait revenir assez sur terre pour se rendre compte qu’il venait seulement de rompre avec sa copine et qu’il y avait 99% de chances qu’il se remette avec elle avant même que le bal ait lieu. Et dans ce cas là, il n’y aurait aucune chance qu’il y aille avec une fille comme Beth. Il fallait vraiment que quelqu’un le lui dise. Sinon… elle serait tout simplement brisée ! Mais était-il possible de tomber amoureuse si vite ? Cela semble impossible. Et pourtant… Heureusement, ce n’était pas à cela qu’elle pensait. Les mains serrées dans celles de son amie, elle souriait comme elle n’avait plus souri depuis longtemps.


hj : là c'est toi qui me mène la vie dure ! une ligne de dialogue et tu laisses rien paraître de ta réaction ! ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Join me and enjoy your coffee Empty
MessageSujet: Re: 06. Join me and enjoy your coffee   06. Join me and enjoy your coffee EmptyLun 16 Mai - 20:01

    Bethany ne tenait pas en place. Après avoir fini son récit, elle se rendit subitement compte que, contrairement à elle, je n’avais pas de boisson. Elle bondit alors de sa chaise en direction du self. Je ne lui en voulais pas le moins du monde de ne rien m’avoir pris, je comprenais tout à fait. Elle était tellement chamboulée par son invitation, et l’arrivée de Gregory dans sa vie… J’étais heureuse pour elle, sincèrement. Mais j’espérais aussi très fort qu’il n’était pas malintentionné. De toute façon, s’il s’avisait de lui faire du mal, je m’occuperais personnellement de lui régler son compte. Je me fiche que l’on joue avec mes propres sentiments, puisque je n’en ai encore jamais réellement éprouvés, et que j’étais par conséquent assez manipulatrice moi aussi. Cependant, il était absolument hors de question que l’on profite de ceux de mes amis. D’autant plus que ma petite chanteuse préférée avait l’air bien éprise de son beau sportif, malgré le caractère récent de l’événement. Quelques minutes plus tard, la jeune femme était de retour, avec un capuccino saupoudré de poudre de cacao. Bethany me connaissait bien, c’était mon café préféré.

    « Merci beaucoup ! Tu n’étais pas obligée.. »
    La brunette me rendit mon étreinte, et rigola. Elle avait vraiment l’air aux anges, ça faisait plaisir à voir. Quelques soient les motivations de son cavalier, Beth’ les estimait honorables, et lui accordait visiblement toute sa confiance.. Je ne pouvais pas lui faire part de mes doutes maintenant. Les mauvaises nouvelles attendraient plus tard, que ses sentiments soient un peu moins à vif. Après tout, avec un peu de chance, il n’était pas si mauvais que ça. Je ne connaissais pas ce dénommé Gregory Grimson, mais j’envisageais bien y remédier.

    « Tu me présenteras ton cher et tendre, hein ? »
    Evidemment.. Je ne pouvais pas échapper à la question fatidique. Tenant toujours fermement mes mains, ma camarade s’enquit de mes propres relations amoureuses, par le biais détourné du bal de la Saint-Valentin.. Il ne valait peut-être mieux pas que je lui confie mon avis personnel sur la question. Je n’arrivais toujours pas à comprendre toute cette frénésie, cette excitation liée à une fête sans grande signification puisque l’on ne s’en souviendra probablement plus dans quelques années. Pas plus que de la tête de notre partenaire, qui aura tôt fait de sortir de notre vie dès lors que le lycée sera fini.. Le bal de promo resterait gravé dans les esprits, cela ne faisait aucun doute, mais à mon humble avis, ce bal de la Saint-Valentin aurait tôt fait de passer à la trappe.

    « Je ne suis pas sûre d’y aller. Je n’ai personne. » lui répondis-je faiblement, un léger sourire esquissant mes lèvres.

    [Oui, je m’en suis rendue compte une fois arrivée en cours.. Si tu n’avais pas répondu, j’aurais édité en rentrant. Tu t'en es quand même très bien sortie. =) Désolée, je vais essayer de faciliter un peu plus la tâche à l’avenir.. xD
    Appelle-moi Katelyn, by the way, ce sont les personnes qui ne sont pas très proches de moi qui m’appellent Tara. Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. Join me and enjoy your coffee Empty
MessageSujet: Re: 06. Join me and enjoy your coffee   06. Join me and enjoy your coffee Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Join me and enjoy your coffee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-