Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Break my bones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. Break my bones Empty
MessageSujet: 06. Break my bones   06. Break my bones EmptyDim 15 Mai - 19:57

Leah se tenait debout devant tous les membres d’Awesome Voices, ça faisait du bien ce retour à la normal. Même si elle avait toujours des soucis avec M. Ryan, elle aimait vraiment ses camarades de chorale et il y avait un véritable challenge à se surpasser pour que le directeur de leur chorale ne puisse rien redire à sa prestation. Pour aujourd’hui, elle avait prévu une prestation sur I’m yours de Jason Mraz. Sa cheville droite était empaquetée dans un bandage serré à l’extrème mais elle la faisait tout de même souffrir. Cependant, Leah n’avait pas encore trouvé de moment pour reposer sa cheville. Maintenant que les Sectionnals étaient passées, les Regionales pour les Cheerios étaient au centre de tous les entrainements et elle ne pouvait relâcher la pression face à Bryan Ryan qui la traitait comme le mouton noir de la chorale. Zack était à la guitare pour l’accompagner, les première notes résonnèrent et elle commença à chanter.

Well you done done me and you bet I felt it
I tried to be chill but you're so hot that I melted
I fell right through the cracks, now I'm trying to get back
Before the cool done run out, I'll be giving it my bestest
And nothing's going to stop me but divine intervention
I reckon it's again my turn to win some or learn some

But I won't hesitate no more, no more
It cannot wait, I'm yours


Quand la batterie se mit à résonner pour gonfler l’accompagnement musical, Leah se mit à exécuter la chorégraphie qu’elle avait prévue. Quelques pas gracieux mais pas très compliqués. Cette chanson était plutôt douce, elle donnait envie de danser les yeux fermés. C’était ce que la chorégraphie voulait montrer, elle ferma les yeux sans cesser de chanter et déambula sur des pas de danse classique. Quelques sauts puis elle se mit à tourner sur elle-même de plus en plus vite en égrainant les paroles suivantes.

well Open up your mind and see like me
(I won't hesitate)
Open up your plans and damn you're free
(No more, no more)
Look into your heart and you'll find the sky is yours
(It cannot wait, I'm sure)

So please don't, please don't, please don't
(There's no need to complicate)
There's no need to complicate
(Our time is short)
'Cause our time is short
(This is our fate)
This is, this is, this is our fate
I'm yours


Sur le refrain, elle avait prévu de faire trois tours sur demi-pointe. Elle savait que ça allait lui faire mal mais c’était le final parfait pour cette musique. Elle devait faire trois tours puis se laisser tomber au sol gracieusement et se recroqueviller comme si elle s’enlaçait elle-même de ses bras. Mais cela se passa tout autrement. Alors qu’elle effectuait le deuxième tour, elle sentit sa cheville lâcha. Peut-être un ligament se déchirer, le muscle abandonner au même moment et elle s’effondra par terre bien plus tôt que prévu. Elle étouffa un cri de douleur qui sortit tout de même sous la forme d’un rugissement. Sa cheville s’était tordue et elle était tombée de tout son poids dessus. En quelques secondes tout le monde fut à ses côtés, on essaya de la relever mais à peine son pied bougeait d’un millimètre, qu’elle ressentait une vive douleur. Ce fut finalement Bryan Ryan qui amena Leah jusqu’à sa voiture et la conduit à l’hôpital.

Elle passa un certain temps à attendre pour qu’on lui fasse plusieurs examens. Elle avait toujours très mal mais ils refusaient de lui donner quoique ce soit avant de savoir ce qu’elle avait. Après trois heures de salles d’attentes, examens, re-salles d’attentes, on finit par lui dire qu’elle avait au moins deux fractures de la cheville et probablement un ligament endommagé par l’os et qu’il fallait l’opérer en urgence. Ainsi, Leah fut transportée dans une chambre, puis dans une salle d’opération. L’anesthésie générale fait lieu d’ellipse dans l’esprit de Leah qui n’émergea que trois heures plus tard. C’était étrange la sensation de se réveiller complètement shootée et d’entendre des infirmières parler de leur dernier meuble acheté chez Ikea. Encore plus étrange quand elles firent rouler son lit jusqu’à sa chambre, Leah se croyait dans un vaisseau spatial. Ils lui dirent de dormir, il faisait nuit dehors, elle ne résista et s’effondra sans même avoir demandé si l’opération avait réussi.

Ce ne fut que le lendemain matin qu’elle se réveilla, quelque peu groggy et qu’elle se trouva en présence de deux personnes qui semblaient attendre son réveil. Elle écarquilla les yeux comme pour s’assurer qu’elle n’imaginait pas leur présence et ne trouva rien d’autre à dire que :

    « Euh … Bonjour… ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Break my bones Empty
MessageSujet: Re: 06. Break my bones   06. Break my bones EmptyMar 17 Mai - 18:31

La vie est un challenge de chaque minutes où les accidents ne sont pas rares .Chaque jour on est exposé aux imprévus mais il faut continuer de marcher et trouver la force de passer au dessus de tout ça .Les problèmes de la vie sont fréquents : se tordre la cheville sur un trottoir , se faire renverser par une voiture , trébucher , s'étouffer , se cogner et on ne peut reconnaître ses vrais amis que dans des moments comme ceux ci .Ils ne se contentent pas seulement de se moquer de la personne , ils l'aide et s'inquiètent pour elle quand les autre ne font que la pointer du doigt .Ce soir là , juste avant de se coucher Andréa reçu un message sur son portable l'informant que Leah Woods avait fait une mauvaise chute dans la journée et avait dû être emmener à l'hôpital .Il n'en fallut pas plus pour l'inquiéter au plus haut point ! Elle aurait tellement voulu aller la voir en courant mais l'heure des visites était dépassé depuis très longtemps donc elle devrait patienter jusqu'au lendemain .En attendant elle commença à marcher dans sa chambre de la fenêtre à son lit puis de son lit à son bureau et ce pendant des minutes qui lui semblaient durer des heures .Finalement épuisée par sa journée ainsi que par sa promenade nocturne , elle s'écroula peu après dans son lit songeant que le jour suivant elle se rendrait le plus tôt possible au chevet de son amie. Aussitôt dit aussitôt fait , dès son réveil Andréa enfila ses habits le plus rapidement possible et se dirigea en courant vers l'hôpital où elles espérait trouver Leah facilement.

Elle réalisa cependant bien vite que rentrer dedans était une chose facile mais que retrouver quelqu'un dedans était comme rechercher une aiguille dans une botte de foin ! Comme elle ne vit pas l'accueil ou une quelconque personne pour l'informer du chemin qu'elle devait emprunter , elle se décida à faire chaque étage un par un et regarder les noms notés sur les portes de chaque chambres .Au bout de 40 minutes elle arriva devant une grande porte sur laquelle était noté le nom de son amie .Sans trop y réfléchir elle poussa la porte s'attendant à la voir réveiller mais en vérité elle était en train de dormir bien tranquillement .Andréa soupira , elle aurait tant voulu savoir comment elle allait , ce qui lui était arrivé exactement , si elle allait bientôt pouvoir sortir de l'hôpital mais elle allait devoir attendre encore et encore. Elle attrapa alors une chaise posée un peu plus loin qu'elle posa devant la fenêtre avant de s'assoir dessus et de sortir de sa poche son portable adoré .Le temps s'écoula doucement ainsi sans que Leah ne se réveille plongeant de plus en plus Andréa dans l'univers de son portable. Soudain une personne entra à son tour dans la pièce , ce n'était autre que Dakota . Vite , elle rangea son téléphone dans sa poche ni vu ni connu puis lui adressa un petit sourire crispé. C'est alors qu'un bruit se fit entendre


« Euh … Bonjour… ? »

La jeune fille se leva de sa chaise d'abord surprise d'entendre une voie puis heureuse de voir à qui elle appartenait .Leah venait juste de se réveiller. Andréa s'avança et se pencha vers elle puis lui demanda très inquiète

-Ca va ? Oh tu m'as vraiment fait peur !- Soudain le sourire sur son visage s'effaça , pouvait on perdre la mémoire en se cassant la cheville ? Préférant vérifier tout ça elle rajouta – C'est moi , Andréa , tu ...te souviens de moi , pas vrai ?


Dernière édition par Andréa J. Miller le Dim 19 Juin - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Break my bones Empty
MessageSujet: Re: 06. Break my bones   06. Break my bones EmptyVen 17 Juin - 12:51

Ça y’est… C’était le jour ou tous devait passer les uns après les autres pour chanter seul une chanson de leur choix. Dakota en avait des vertiges… Elle avait toujours chanté dans la choral en tant que chœurs et celui lui allait très bien. Ils avaient tous des voix extraordinaires elle ne leur arrivait pas à la cheville… Il faut dire que Dakota manquait cruellement de confiance en elle et était très pessimiste quand il s’agissait de sa propre personne. Non jamais elle ne pourrait chanter seul devant tout ses camarades qui aurait les regards braqués sur elle… Elle c’était dit qu’elle aurait pu se faire passer pour malade et louper ainsi le cours d’aujourd’hui… Mais ce qui était sur c’est que Dakota n’est pas du genre à fuir sans tenter… Ce serait une grande catastrophe mais au moins elle l’aurait fait…

Ainsi elle rejoint ces camarades dans la salle de musique. Ils eurent à peine le temps de prendre place que Mr Ryan les convia à commencer. La jeune femme commença à sentir son chœur battre à tout rompre… pourvu qu’elle ne passe pas la première ! Mr Ryan demanda à Leah de commencer… Hum rien de bien étonnant… C’était peut être une impression mais il semblait toujours en avoir après la jeune femme qui faisait toujours de plus en plus d’efforts dans l’espoir de lui rabattre son bec… Pourtant Dakota ne comprenait pas. Leah était une jeune femme tellement talentueuse. Un talent qui n’avait d’égale que ça gentillesse. Dee aimait beaucoup cette demoiselle. Aussi quand elle se leva pour aller rejoindre le milieu de la salle elle l’applaudi pour l’encourager. Zack se leva pour l’accompagner à la guitare. Comme Leah avait de la chance. Peut être qu’un jour c’est lui qui l’accompagnerait aussi, à cette pensée elle rougit… ce n’était pas demain la veille !
La Cheerios commença à chanter. Elle dansait également. Dee était en parfaite admiration. Mon dieu comme elle aimerait ressembler à ce cygne qui évoluait avec tant de grâce alors qu’elle-même n’était rien d’autre que le vilain petit canard !

Lors d’un pas de sa chorégraphie miss Evans remarqua que son ami avait laissé apparaitre sur ses lèvres un rictus de douleur, il disparu presque aussitôt. Elle avait mal mais ne voulait pas le faire voir. Cette jeune femme était un battante et Dee l’admirait encore plus pour ça !

« Allllezzz Leahhhh, tu es la meilleureeeee »

La brunette encourageait intérieurement la jeune femme qui mettait tout son courage et son cœur à l’ouvrage jusqu’à ce qu’elle fut stoppé par les cris de ses camarades qui se précipitèrent tous vers Leah qui était au sol… Dee était restée pétrifié sur sa chaise, une main recouvrant sa bouche béante de stupeur… Ces camarades essayait de la relever…

- Arrêter vous allez lui faire plus de mal qu’autres choses…

Dit elle enfin en se précipitant vers son ami. Elle lui caressa les cheveux.

- Ça va allé Leah monsieur Ryan va s’occuper de toi.

Dit elle alors qu’il la soulevait dans ses bras. Elle supplia le professeur de venir avec lui mais il refusa… Ils avaient encore des cours à suivre et ne pouvait les manquer… C’est ainsi qu’elle les vit tout les deux disparaitre dans l’angle de la porte. Pauvre Leah…
Elle ne vit pas passer le reste de la journée… Elle était tellement soucieuse pour son ami qu’elle n’avait rien été de plus qu’une enveloppe charnel complètement vide… Quand la cloche qui signalait la fin des cours retentit elle se dirigea a son casier, y enfourna ses livres et sortit pour prendre le bus qui la raccompagna devant chez elle.

Le lendemain ce fut une toute autre histoire. Elle se prépara en moins de temps qu’il faut pour le dire… Elle ne voulait surtout pas rater le premier bus qui la déposerait à l’hôpital. Elle ne pouvait rester plus longtemps sans nouvelle de miss Woods. Une fois sur les lieux elle demanda sa chambre. On la lui donna mais on la pria de ne pas trop la déranger car la jeune femme avait subit une intervention chirurgical… QUOI !!! Elle ne prit pas la peine d’écouter le reste du discoure de l’infirmière qu’elle se précipita dans les couloirs pour rejoindre au plus vite la chambre indiquée…

Une fois devant elle posa la main sur la poignée… Elle hésita avant d’entrer. Dakota prit enfin une grande bouffée d’air et fit pivoter la porte. Elle vit alors qu’il y avait déjà une jeune fille présente. Elle du lui faire peur car elle se dépêcha de ranger son portable. C’était Andréa, une membre de Cheerios… Dakota se sentit de suite mal à l’aise il faut dire que la jeune femme n’était pas vraiment populaire… Elle était la risée des sportifs et peut aimée de leur altère égaux féminins…

Dee lui offrit un demi sourire gêné avant que son regard fut captivé par Leah. La jeune femme posait un regard complètement agar sur elles. Les premiers mots qu’elle leurs offrit fit sourire Dee. Décidément, miss Woods toujours égale à elle-même.

- Hey !

Dit elle en semi murmure alors qu’André partit au quart de tour… Dee en leva les yeux aux ciels… Pourquoi autant d’hystérie… Elle se mit à rire discrètement quand Mademoiselle Miller vérifia qu’elle n’avait pas perdu la mémoire…

- Andréa c’est la cheville qu’elle c’est fait opérer… Cette partie du corps à très rarement de lien avec la mémoire…

Dit elle alors qu’elle tapota son épaule d’une manière de dire « c’est rien ça va passer »… Ce n’était absolument pas dit méchamment… Car ce qu’elle avait surtout vu c’est que Andréa était vraiment inquiète pour Leah ce qui la touchait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Break my bones Empty
MessageSujet: Re: 06. Break my bones   06. Break my bones EmptyJeu 30 Juin - 23:41

Leah émergeait avec difficulté mais elle se rendit compte immédiatement qu’elle n’avait pas mal. Elle jeta un coup d’œil autour d’elle et remarqua qu’elle avait une perfusion sur le dos de la main et que le liquide s’égouttait lentement. Elle ne savait pas ce qu’il y avait dedans, peut-être un antidouleur, même de la Morphine peut-être. Est-ce que c’était si grave ce qui lui était arrivé ? Elle n’eut pas le temps de s’en inquiéter plus que cela car ses deux visiteuses se précipitèrent sur elle. Andréa avait l’air très inquiète. Cela arracha un sourire à la blonde qui ne put s’empêcher de pouffer quand celle-ci lui demanda si elle la reconnaissait. Ce n’était pas un rire franc et dynamique mais plutôt étouffé et las, elle était encore dans les vapes. Dakota était aussi là, et elle fit remarquer gentiment à la Cheerios qu’il n’y avait aucune raison que Leah souffre d’amnésie !

La blonde observa ces deux jeunes filles qui n’avaient rien en commun sinon d’être ses amies, de se soucier d’elle. Une choriste et une Cheerios étaient censées ne pas s’adresser la parole, s’éviter du regard ou au contraire s’entretuer à coup de Slushies. Mais avec le nouveau statut de Leah au lycée, ces deux casquettes qu’elle portait - membre des Cheerleader et membre du Glee Club – les interactions étaient de plus en plus fréquentes entre ces deux groupes. Peut-être s’apprécieraient-elles, après tout Andréa était une jeune fille plutôt douce, elle n’avait rien d’une Cheerios brute et cruelle. Leah se redressa lentement contre ses oreillers pour avoir une position plus assise. Elle sentit que son pied était lourd et immobilisé et remarqua l’excroissance visible sous la couverture. Elle avait donc un plâtre ?

Cette histoire d’amnésie n’était donc pas si stupide… Elle tâta avec affolement ses jambes et sa main rencontra la surface dure qui entourait son pied. Oh non ! Non, pas ça… Elle se souvenait maintenant ce qu’ils lui avaient dit hier soir, l’opération, la chute dans la classe. Est-ce qu’elle pourrait remarcher un jour ? Mais plus important, pourrait-elle danser à nouveau ? Combien de temps serait-elle dans l’incertitude avant d’enlever le plâtre ? Elle avait l’air un peu paniquée quand elle regarda ses visiteuses et leur demanda avec empressement :

    « C’est cassé ? Qu’ont dit les médecins ? Oh la la… Et les Nationals qui arrivent pour la chorale et les Cheerios ! Coach Sylvester va me virer, à coup sûr ! Elle n’attend que ça ! Et je ne parle pas de M. Ryan… Il va s’en faire une joie… »


Elle laissa tomber sa tête dans ses mains en soupirant. Elle ne savait pas si c’était ce qui s’écoulait au goutte à goutte dans ses veines mais elle se sentait faible et incontrôlable, comme si son aptitude légendaire à masquer ses émotions et préserver les apparences avait été absorbée par la Morphine. Elle était prise de panique et incapable de le cacher, il fallait qu’elle sache quel était le pronostic pour sa cheville… Mais ses amies n’avaient pas du recevoir les conclusions du médecin, elles ne faisaient pas partie de sa famille. Mais qui d’autre pourrait avoir discuté avec le corps médical ? Sûrement pas ses parents décédés, ni sa grand-mère atteinte d’Alzheimer qui pouvait bien ne pas se rendre compte de son absence pendant des jours avant d’avoir un instant de lucidité. Ou peut-être était-elle déjà morte d’inquiétude ? Il y avait des moments où Leah avait l’impression que la maladie de sa grand-mère était partie, elle paraissait normale pendant une heure ou deux, puis elle replongeait dans ses délires en appelant son défunt mari ou en répétant les mêmes choses en boucle. Leah se redressa, ses yeux étaient humides, elle était inquiète de savoir ce que les médecins diraient mais d’abord elle devait rassurer sa grand-mère. Elle attrapa le téléphone et expliqua à ses amies pendant que la tonalité retentissait dans le combiné :

    « Je dois prévenir ma grand-mère, ils l’ont sûrement déjà fait mais elle aura… Ah, grand-mère, c’est Leah… Ca va ? … Non, je ne suis pas chez Ryder, je suis à l’hôpital. N’aies pas peur, rien de grave, j’aurai juste un plâtre pour un certain temps… Oui… D’accord, je t’appelle quand je rentre. Mais attends, attrape un post-it et un stylo. Ecris ce que je te dicte. « Leah : à l’hôpital. Cheville dans le plâtre. Ne pas s’inquiéter. ». Accroche le sur le frigo maintenant. Ca y est c’est fait ?... Bon je te tiens au courant grand-mère. Bisous, je t’aime. »


Leah raccrocha et leva la tête vers ses amies qui ne devaient pas bien comprendre le sens de ce dialogue. Leah avait pris pour habitude de tout noter pour sa grand-mère afin qu’elle ne s’y perde pas. Toutes les informations importantes étaient sur des post-it qui recouvraient le frigo. Mais les jeunes filles ne savaient pas que la grand-mère de Leah était malade, très peu de personnes le savaient car elle n’aimait pas étaler sa vie privée devant les gens, d’autant si ça les amenait à la plaindre. C’était pour cela aussi que personne ou presque ne savait que Leah était orpheline depuis les attentats du 11 septembre alors qu’elle avait huit ans. Elle lâcha une phrase d’explications à Dakota et Andrea :

    « Ma grand-mère est atteinte d’Alzheimer, si elle ne note pas que je suis à l’hôpital, elle pourrait se demander d’ici une demi heure où j’ai bien pu passer. »


Elle leur adressa un sourire pâle pour leur montrer que ce n'était pas bien grave. Mais le coeur n'y était pas et ses forces étaient trop amoindries pour qu'elle réussisse à afficher ce sourire sans faille qui faisait croire à chaque lycéen de McKinley qu'elle avait une vie radieuse sans aucun malheur.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Break my bones Empty
MessageSujet: Re: 06. Break my bones   06. Break my bones EmptyDim 17 Juil - 14:45

Andréa était dans les cheerios , certes , c'était un fait mais elle n'était pas comme la plupart de ces filles qui ne pensait qu'au maquillage , aux chaussures et aux vêtements de marque ( du moins pas tout le temps) . Elle ne poussait pas des gloussements suraigus dès qu'un footballeur passait à côté d'elle , elle n'avait jamais slushé quelqu'un ni humilié publiquement une personne sans raisons .Elle avait ses limites et tenait à ses amis bien plus qu'ils ne pouvaient le penser ainsi même si ce qu'avait dit Dakota n'était pas méchant , la jeune fille ne pu s'empêcher de mal le prendre.
Bien sur que ce n'était qu'à la cheville qu'elle c'était blessé, Andréa ne l'avait pas oublié le moins du monde mais on lui avait dit qu'il arrivait parfois que certaines opérations tournent mal .Dans ces cas là , il pouvait y avoir pleins de problèmes divers et variés dont la perte de mémoire .Il valait mieux vérifier de toutes façons au cas où . Dakota lui tapota alors l'épaule qui paraissait être un signe de compassion mais la brunette ne répondit rien préférant se concentrer sur la raison de sa présence dans la chambre d'hôpital .Leah commença alors à s'agiter , posant tellement de questions qu'elle n'eut pas le temps de toutes les comprendre .Néanmoins Andréa s'approcha du lit de son amie et lui prit la main en souriant visiblement soulagée qu'elle ait bien

- Personne ne va virer personne .Tu t'es blessée , ça arrive mais tu seras vite guérie j'en suis sûre

Elle avait dit ces quelques mots avec tellement de convictions qu'il était dur pour quelqu'un d'en douter .Ce n'était pas souhaitable que Leah s'inquiète après tout elle venait tout juste de se faire opérer et de se réveiller d'une anesthésie mais Andréa ne put rien faire quand celle ci décida d'appeler sa grand mère . Elle se contenta de regarder la scène avec une certaine appréhension dans le regard . Le dialogue qu'avait Leah avec sa grand mère était peu compréhensible pour la brunette qui penchait sa tête légèrement sur le côté comme si elle espérait que dans cette position elle comprendrait la signification des phrases que son amie prononçait . Celle ci sembla remarquer l'incompréhension d'Andréa puisqu'elle lui expliqua que sa grand mère était atteinte d'Alzheimer .La jeune fille lança un regard à Dakota qui se trouvait un peu plus loin avant de hocher la tête pour montrer qu'elle venait de comprendre beaucoup de choses tout d'un coup .

Andréa eu un petit pincement au cœur pour Leah qui tentait vainement de cacher sa tristesse derrière un sourire forcé .Vivre ainsi , seule , s'inquiéter pour quelqu'un et prendre soin de lui devait être compliqué à gérer pour une adolescente . La brunette se savait pas trop quoi dire , elle n'était pas vraiment à l'aise dans des situations comme celles ci en particulier dans les hôpitaux qu'elle trouvait lugubre . Décidée à redonner le sourire à son amie , elle décida de changer du tout au tout de sujet .Elle se leva du lit et partit en direction de la fenêtre qu'elle ouvra pour faire entrer l'air extérieur ainsi que le soleil

-C'est déprimant cet endroit , je me demande comment les autres font pour rester là .

La chambre était blanche , sans décors , cela rappelait trop de mauvais souvenirs à Andréa indirectement liés à l'hôpital . Sa mère l'avait abandonnait à la naissance mais même si elle ne s'en souvenait pas , ses 4 années passées sans famille , les enfants qui avaient ris car elle n'avait pas de parents .Non , définitivement , la jeune fille n'aimait pas l'hôpital qui avait engendré tant de problèmes et de peines dans son enfance .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Break my bones Empty
MessageSujet: Re: 06. Break my bones   06. Break my bones EmptyLun 25 Juil - 12:10

Mais qu’avait donc pu imaginer Dakota… Qu’elle pourrait plaisanter avec une Cheerios… Elle n’avait pas le même rang sociale… Les deux jeunes était dans la même pièce pour une seule et même raison : Leah ! La jeune femme préféra s’éloigner d’Andréa et se dirigea vers la fenêtre d’où elle regarda un peu le paysage extérieur. Tout à coup elle sursauta fausse à excès de nervosité soudain de la jeune Chearleader. La jeune femme eut une pointe au cœur.

- Leah…

Dit elle tristement. La jeune Woods était quelqu’un qui s’intériorisait beaucoup. Dakota le savait. Elle affichait toujours ce même sourire en disant « tout va très bien »… Pourtant Dakota s’avait qu’elle souffrait intérieurement… Tout simplement parce qu’elle faisait comme la petite blonde. Se taire sur la cause de ses souffrances… Ne pas être regardé avec cet éternel regard de pitez… Mais surtout garder un peu d’amour propre !
Andréa s’empressa de la rassurer… Dakota était quelqu’un de très franc, ce qui la rendait souvent très maladroite… Elle ne pouvait pas lui mentir sur Sue… Elle n’était pas dans cette équipe et ne savait pas ce qui s’y passait… Aussi préféra-t-elle garder le silence… En revanche pour Ryan…

- Tu sais qu’il ne peut pas te virer du Glee club… Pour plusieurs choses… La première étant que sans toi nous ne pouvons pas participer au concours car nous serions en sous effectif… ensuite dans les New Direction n’y a-t-il pas un élève en fauteuil roulant ? Et je sais que tu est une personne déterminé et que s’il le fallait tu emploierais cet solution… Et pour finir tu es une Chearleader, une fille très sportif en conséquent tes os sont plus solide et plus apte à se reconsolider plus rapidement…

Elle marqua un tout petit temps d’arrêt…

- Mais plus encore, tu es l’une des meilleurs du club… Ryan ne prendrait pas le risque de te perdre e qu’importe ce qu’il te dit… Si il est toujours sur ton dos c’est qu’il y a une bonne raison.

Elle lui offrit un nouveau sourire. Elle porta son regard sur Andréa. Non décidemment elle n’était pas très à l’aise… Elle se sentait comme de trop. Elle retourna une fois de plus son regard vers le paysage avant de sauter ne nouvelle fois… Leah venait de bondi sur le téléphone. Elle voulait joindre sa grand-mère. Dakota porta plus d’attention sur le parking extérieur pour laisser la jeune femme parler tranquillement à son ailleule. Pourtant elle ne put s’empêcher de froncer les yeux… Un mot sur le frigo ? Elle ne comprenait pas mais ne se posa pas plus de questions… Elle n’en avait pas le droit après tout cela ne la regardait pas ! Miss Evans se retourna enfin quand elle entendit un silence. Leah venait de raccrocher mais semblait vouloir leur dire quelque chose. Quand elle le fit la jeune femme sentit sa gorge se nouer… Elle comprenait… Sa propre mère était handicapée, moteur par contre… comme Artie. Ce n’était pas la même chose mais elle pouvait comprendre ce qu’elle ressentait en partie.

Dakota s’interrogea tout de même… Si la grand-mère de Leah ne se souvenait plus qu’elle l’ait appelé pour la prévenir… comment pourrait elle se souvenir du mot sur le frigo… Une personne atteint de cette maladie peut même venir à en oublier qu’un frigo existe… C’est pour ça que les scientifique avait sortit cette appareil électronique. On enregistrait dessus les choses à faire par exemple prendre ses médicaments… et il sonnait le moment voulu en disant ce qui devait être fait. Dakota ne savait pas si Leah en connait l’existence… Mais elle préféra ne pas lui demander maintenant. Elle savait l’effort qu’elle venait de fournir pour leur avouer ceci… Elle ne voulait pas l’embêter d’avantage. Dakota ne voyait que trop que la jeune femme était au bout du rouleau…

Andréa devança Dakota en faisant diversion au sujet actuel. Oui elle avait parfaitement raison… l’endroit était atrocement déprimant. Elle ne connaissait que trop bien cet hôpital pour y avoir passé beaucoup de temps en compagnie de sa mère… les opérations pour les greffes, les rééducations… pour au final lui dire que si elle remarcherait un jour se serait vraiment un miracle… Andrea se posa une question dont la réponse sonna comme une évidence dans la tête de Dakota… Il est fou tout ce que un Homme peu faire… quand il n’a pas le choix…

Elle s’approcha enfin du lit avec un sourire triomphant… Elle fouilla dans son grand sac et en sortir tout un tas de magasine qu’elle posa sur la table de chevet .

- Voila déjà quelque tue l’ennuie les filles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Break my bones Empty
MessageSujet: Re: 06. Break my bones   06. Break my bones EmptyVen 29 Juil - 13:56

Nastia apprécia que ses amies tentent de la rassurer sur son avenir dans les Cheerios et le Glee Club. Elle serra la main qu’Andréa lui avait saisie et lui adressa un petit sourire. A son tour, Dakota s’escrima à contredire Leah en lui assurant que Bryan Ryan ne pourrait jamais la virer et qu’elle avait un grand talent. Leah fut touchée par les remarques de Dakota, elle aimait vraiment cette petite, elle l’avait prise sous son aile afin qu’elle puisse goûter un minimum à la popularité et éviter les slushies qui pleuvaient à McKinley. Elle voyait l’admiration dans ses yeux quand elles étaient toutes deux au Glee Club. Souvent ça la gênait plus qu’autre chose mais Leah aimait vraiment beaucoup Dakota. Sans savoir pourquoi elle se sentait proche d’elle, il y avait comme une aura qui se dégageait d’elle, elle avait l’impression de se reconnaître en elle. Ce n’était rien de prétentieux dans le genre « Elle est douée celle-ci, elle me ressemble ». Non ça avait plutôt à voir avec son caractère mais Leah n’était pas capable de mettre le doigt en détail sur ce qu’elle sentait à son égard. Peut-être que sa vie n’était pas aussi facile qu’elle en avait l’air tout comme celle de Leah ? La blonde remercia ses deux amies :

    « C’est gentil d’essayer de me rassurer mais bon… on verra bien. En tous cas, je suis contente que vous soyez là. Se réveiller seule à l’hôpital aurait été assez déprimant… »


C’est alors qu’elle téléphona à sa grand-mère pour la rassurer et qu’elle avoua à ses amies la maladie de celle-ci. Elle n’allait tout de même pas leur cacher cela alors qu’elles avaient été témoins de cette conversation. Elles étaient tout de même venues pour la voir, pour être avec elle, elle n’avait aucune raison de leur faire des cachotteries devant leur nez. Bien entendu, elle n’était pas très à l’aise de leur révéler sa vie privée. D’ailleurs, elle sentit un certain flottement dans la pièce. Voilà pourquoi elle ne disait jamais ces choses là, le regard des gens changeait, il se faisait plus doux, tendre, voir même plein de pitié. Leah ne voulait pas être considérée comme une pauvre fille ni être maternée par les gens de son âge. Elle apprécia d’ailleurs que les deux jeunes femmes ne s’étendent pas sur le sujet. Andréa décréta que l’endroit été sinistre et ouvrit la fenêtre en grand. Leah inspira profondément l’air frais extérieur, elle remonta tout de même sa couverture car elle ne portait qu’une fine chemise de nuit d’hôpital, mais elle se sentit mieux. Elle s’adressa à Andrea :

    « Bonne idée, j’ai besoin d’air ! Et les gens n’ont pas le choix souvent, ils doivent supporter cette ambiance en plus de tout le reste… »


C’était vrai que quand on venait à l’hôpital on avait déjà des problèmes de santé, un moral affaibli mais alors le décor n’était pas là pour égayer un peu votre journée. Murs blancs, sols blancs, odeur de javel et personnel peu avenant, ce n’était pas la fête tous les jours ici. Dakota apporta sa pierre à l’édifice en vidant son sac de magazines sur le lit de Leah. Eh bien, elle avait une librairie sous le coude ou quoi ? Avec un sourire, Leah attrapa quelques magazines. C’était signe d’insouciance de pouvoir feuilleter ces hebdomadaires pour filles. Il y était question de mode, de stars, d’amour, de régime, de bijoux et de tout ce qui peut intéresser une jeune femme dans l’air du temps. Quand elle regarda les différents thèmes proposés, elle tomba sur la tête de Logan Quincy en couverture. Il était dans un salon de thé anglais et riait avec James Sheffield, l’ancien prof de maths de Leah. Elle resta scotchée sur l’image, Leah avait beau savoir qu’ils étaient partis tous deux habiter en Angleterre après leur mariage, elle n’arrivait pas à croire que la rockstar avec qui elle avait eu une aventure était devenu un petit pépère qui buvait du thé à Londres. Elle le lança à Andrea avec un air moqueur :

    « Tiens, t’as vu c’est notre ancien prof de maths ! J’hallucine qu’il ait réussi à se caser avec Logan Quincy, quoi ! Franchement, je ne l’aurai jamais vu avec une rockstar… »


Le sujet était bien plus léger, ça arrangeait Leah mais elle savait aussi que les horaires de visite n’étaient pas éternelles et qu’elle finirait bien par se retrouver seule dans cette chambre avec pour seuls compagnons les chaines du câble.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. Break my bones Empty
MessageSujet: Re: 06. Break my bones   06. Break my bones Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Break my bones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-