Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Storm [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. Storm [TERMINE] Empty
MessageSujet: 06. Storm [TERMINE]   06. Storm [TERMINE] EmptyDim 15 Mai - 21:11

Leah s’était cassé la cheville une semaine auparavant. Elle avait tellement forcé sur son entorse que plus rien ne tenait en place à présent et quand elle avait tenté un pas de danse plutôt simple, elle était tombée de tout son poids sur sa cheville tordue. Bryan Ryan l’avait amenée à l’hôpital et le verdict était tombé après plusieurs heures d’attente et quelques examens : fracture multiple et ligament endommagé. Elle devait être opérée car les fractures à la cheville étaient délicates à soigner, ils avaient du viser des baguettes de métal sur ses os. Ils avaient dit qu’il se pouvait qu’elle n’ait aucune séquelle mais elle avait très peur de ne plus jamais pouvoir danser comme avant. Cependant, elle ne pouvait s’en vouloir qu’à elle-même car elle n’avait pas voulu s’inquiéter de cette entorse pour pouvoir participer aux Sectionnals, elle avait continué à danser en serrant de plus en plus son pied dans des bandages. Et voilà comment elle se retrouvait à présent, elle irait seule au bal, ses béquilles seraient ses seuls cavaliers. C’était son dernier bal de la saint Valentin, le plus important et elle ne serait jamais élue Reine du bal avec ce plâtre ridicule.

Les enchères pour le bal de la St Valentin l’avaient d’abord réjoui, elle avait beau ne pas faire partie des plus belles du lycée, Leah était populaire et plutôt appréciée. Elle s’imaginait avoir quelques garçons se battant pour être son cavalier. Ca l’amusait d’être ainsi le centre d’intérêt. Et puis, elle était célibataire depuis quelques temps alors une petite distraction amoureuse ne serait pas de trop maintenant qu’elle devait se traîner son plâtre tel un boulet. Elle n’arrivait pas à imaginer qu’elle ne pouvait pas danser pendant un mois entier. La coach Sylvester n’était déjà pas sa meilleure amie mais alors là, elle risquait de la mettre dehors. Toutes ces inquiétudes stressaient beaucoup la jeune fille. Aussi n’avait-elle pas évité une seconde pour s’inscrire à cette vente aux enchères, ça lui ferait du bien et peut-être que son cavalier serait vraiment quelqu’un d’intéressant. Aussi monta-t-elle sur l’estrade avec un grand sourire sur les lèvres malgré l’effort qu’elle devait faire pour traîner son plâtre sans se casser la figure. Mais son visage ne serait pas rayonnant très longtemps.

Figgins qui présidait cette vente aux enchères la présenta en deux mots et attendit que quelqu’un fasse une enchère avec le maillet en bois dans la main. Mais non, personne n’enchérit. Pourquoi y avait-il un grand silence humiliant dans la salle qui s’installait ? Pourquoi tous les garçons de la salle regardaient leurs pieds, l’évitaient du regard ou la fixaient carrément avec un certain plaisir de la voir en si mauvaise posture ? Leah avait beau être appuyée sur deux béquilles, elle portait une robe en velours rose pâle qui la mettait en valeur. Elle était loin d’être repoussante, mais elle commença à se sentir mal face à cette foule qui la rejetait en masse. Les autres filles avant avaient eu beaucoup d’enchérisseurs alors que c’était-il passé ? Depuis quand Leah avait-elle perdu toute sa popularité ? Le sourire quitta les lèvres de la blonde, elle resta paralysée face aux lycéens alors qu’aucun d’eux ne bougeait le petit doigt pour la choisir. Elle ressentit une profonde tristesse, une humiliation gigantesque et une colère encore plus forte. Qui étaient-ils pour l’humilier de la sorte ? Elle eut envie de les fusiller tous sur place, elle eut envie de partir en courant mais son plâtre l’en empêchait, elle eut envie de fondre en larmes mais elle se retint. M. Figgins, perplexe, répéta plusieurs fois son nom en rappelant aux gens qu’il fallait enchérir. C’était un supplice pour la Cheerio. Elle essayait de cacher son trouble mais on pouvait voir sur son visage qu’elle pouvait fondre en larme ou laisser éclater sa colère d’une seconde à l’autre. Figgins souleva le maillet pour frapper le pupitre et annoncer la fin de l’enchère, la fin du supplice de Leah. Et c’est alors que Ryder, alors qu’il avait déjà obtenue Célia comme cavalière, s’était empressé d’enchérir. Il avait sans doute cru la sortir d’affaire, l’aider, être un bon ami. Mais toute la salle s’était tournée vers lui, puis vers Leah en riant. Oui ils pensaient tous la même chose, il avait eu pitié de son amie. Ils riaient, la rumeur des conversations gonflait et Figgins quelque peu perdu finit par déclarer la vente aux enchères conclue. En quittant l’estrade Leah s’était ruée en dehors de la salle poursuivie de près par Ryder. Enfin, ruée… Autant qu’elle le pouvait avec ses béquilles. Elle avait envie de s’enfuir au plus vite du lycée, de ne jamais y retourner et de commencer une vie en tant qu’ermite. Mais Ryder la retint, il n’avait pas grand chose à faire, simplement se mettre sur sa route. Elle s’écria sous le coup de l’énervement et les larmes aux yeux :

    « Pousse-toi ! Laisse-moi passer ! Je n’avais pas besoin de ton intervention ! Tu n’as fait que m’humilier encore plus, je suis passée pour ton projet humanitaire ! Jamais je n’irai à un bal avec toi, tu m’entends ? Jamais ! »


Etait-ce vraiment envers lui qu’elle était en colère ? Probablement pas autant, mais c’était lui qui prenait tout. Elle le regretterait certainement plus tard mais pour l’instant, elle se sentait humiliée, nulle, moche, furieuse… Elle avait l’impression que sa vie venait de s’arrêter, oui, cette vente aux enchères c’était son exécution. Elle était morte à McKinley High. Mais si seulement elle comprenait pourquoi…


Dernière édition par Leah Woods le Ven 17 Juin - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. Storm [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 06. Storm [TERMINE]   06. Storm [TERMINE] EmptyLun 16 Mai - 6:56

Avant le début des enchères, Ryder s’était promis que peu importe ce qui se passerait, il ne miserait pas sur sa meilleure amie. Parce que de un, il était certain qu’elle n’aurait aucun mal à trouver preneur vu sa popularité. De deux, parce qu’il avait peur que si les deux amis y allaient ensemble, les choses dérapent de son côté. Envahi par les lieux, la musique, la décoration toute en cœur et en fleur, l’alcool, les petits sandwichs, les couples autour que tout cela lui donne envie d’avouer son amour pour elle. Un amour qui le tenaillait depuis plusieurs années déjà. Il ne voulait pas gâcher la belle relation qu’il entretenait avec Leah. Il préférait l’avoir en amie que pas du tout. Une telle révélation changerait leur relation à jamais et Ryder n’était pas prêt à risquer une telle chose. De trois, tout simplement parce qu’il avait envie de connaître plus une autre Cheerio : Célia Stenford, la tornade française. Lors de la fête improvisée au parc Lincoln, il l’avait trouvé intéressante et peu ordinaire.

Après une chaude lutte, Ryder remporta finalement son prix. Le premier de la soirée. Il était très heureux et certain de passer une belle soirée avec Célia. Le musicien décida de rester un peu parmi la foule rassemblée devant l’estrade afin de regarder les autres enchères. Vint le tour de Leah. Il avait sentit une petite vague de stress monter en lui. Il était curieux de voir avec qui sa (belle) copine irait au bal. Qui serait le (pervers) mec qui miserait sur elle. Pour pouvoir rigoler d’elle si elle tombait sur un minable ou garder un œil sur elle si c’était un de ces types machos qui ne la voulait que dans leur lit. En la voyant tenter de se rendre au bout de l’estrade avec ses béquilles, il ne pu s’empêcher de sourire. Même avec des béquilles et son petit air concentré pour ne pas tomber, elle était belle et cette robe était tout simplement magnifique sur son amie. Il l’applaudit chaleureusement. Le principal Figgins annonça le début des enchères à 5,00$ et le garçon attendit nerveusement les mises. Mises qui se faisaient plutôt silencieuses. Ryder fronça les sourcils. Eh bah! Ils attendaient quoi les mecs pour renchérir sur la plus belle des pompom girls? Il regarda nerveusement autour de lui. Tout le monde regardait son amie sans rien dire. Sur l’estrade, Leah continuait de sourire, même si ce dernier était tremblant. Comme elle pouvait être forte! Mais Ryder la connaissait bien. Il savait qu’à l’intérieur d’elle-même, Leah avait envie de crier, de tout casser et de balancer son plâtre à la figure du principal Figgins qui continuait de nommer son nom pour être certain que la foule avait bien entendu. Ryder serra les lèvres et les poings. Il avait mal pour son amie. Il n’aimait pas l’a voir dans cet état d’humiliation. Il n’avait qu’une seule envie: monter sur la scène, la prendre dans ses bras et faire un gros doigt d’honneur à tous les idiots qui ne savaient pas ce qu’ils manquaient. Alors, il fit la seule chose qu’il pensa bonne et il brisa la promesse qu’il s’était faite. Tant pis, ce n’était pas comme si les deux copains n’avaient jamais été à une soirée ensemble!

"Je mets 20,00$ !"

Le brun avait parlé un peu plus fort qu’à l’habitude mais avec le silence qui régnait, sa voix se porta facilement jusqu’au podium. Il regarda son amie en souriant. Un sourire qui se voulait réconfortant et qui signalait à la jeune fille que jamais il n’allait l’abandonner. Il sentait que tous les regards étaient posés sur lui, qu’on chuchotait et riait, mais il s’en fichait. Le plus important était le bonheur de son amie. Célia comprendrait qu’il ne pouvait finalement pas l’accompagner. Le directeur mis alors fin à l’enchère et c’est ainsi que Ryder remporta son deuxième prix de la soirée.

L’éclopée se dépêcha de descendre de la tribune. Le musicien tenta de la rejoindre aussitôt en se faisant tant bien que mal un chemin à travers la foule. Il la rejoignit finalement tout près de la sortie. Il se posta devant elle et la pris par les épaules tout en se penchant légèrement pour chercher son regard.

"Hééé Princesse! C’est pas grave! Souris!"

Le musicien l’encouragea en lui souriant chaleureusement. Mais la blonde n’avait pas envie de sourire. Ce qu’elle lui répondit, le figea. Il ôta ses mains de ses frêles épaules et la regarda, désemparé.

"Tu…tu crois vraiment que j’ai voulu t’humilier?" Il rejeta la tête vers l’arrière en fermant les yeux avant de la fixer à nouveau. " Bon sang Leah! Tu ne sais pas à quel point ça me rendait malade de te voir là…"Il pointa la scène. "…sourire comme si tout allait bien alors que tous les mecs te fixaient sans qu’aucun de ces crétins ne disent quoi que ce soit... J’avais mal pour toi Leah! Et je ne pouvais rien faire à part faire une mise irréfléchie sur toi." Il marqua une pause et reprit un peu plus calmement. " Crois-moi, j’aurais préféré 10000 fois plus être à ta place sur l’estrade et être la proie des moqueries et des chuchotements. Tu n’avais pas à subir ça. "

Ryder termina sa phrase en regardant son amie dans les yeux. Dans les siens, la déception pouvait s’y lire. Il n’arrivait tout simplement pas à croire qu’elle puisse penser cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. Storm [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 06. Storm [TERMINE]   06. Storm [TERMINE] EmptyLun 16 Mai - 11:44

Leah vit l’étonnement et la déception dans le regard de son ami. Génial, il s’y mettait lui aussi à lui en vouloir ? Il était vrai qu’elle lui parlait très méchamment alors qu’il n’avait cherché qu’à l’aider. Mais voilà, Ryder essayait toujours de l’aider, il était son chevalier servant, toujours prêt à venir secourir sa « princesse ». Mais elle sentait déjà depuis bien longtemps qu’il y avait quelque chose derrière cette amitié idyllique. Ses attitudes de chevalier blanc, son habitude de faire durer une étreinte amicale quelques secondes de trop, cette admiration sans borne qu’il lui vouait… Il était son premier fan, toujours à lui remonter le moral, à la rassurer sur ses capacités, on aurait dit que sa mission sur Terre était de rendre Leah heureuse. Alors pourquoi était-elle en autant en colère ? Parce qu’elle sentait qu’il ressentait plus que de l’amitié pour elle, et elle ne voulait absolument pas sortir avec lui. Pas parce qu’il n’était pas à son goût ou qu’elle ne l’appréciait pas. Bien au contraire, elle l’aimait tellement et elle savait comment elle se comportait avec les garçons. Jamais elle n’avait eu de relation sérieuse, elle choisissait toujours des mecs inintéressants pour ne pas s’attacher à eux car elle savait qu’elle finirait par tout gâcher. Alors, non, elle ne voulait pas que Ryder vienne la sauver encore cette fois, d’autant qu’il avait empiré la situation. Elle entendait déjà les quolibets des Cheerios ou des footballeurs, elle sentait déjà la morsure glaciale du Slushy.

Alors, bien sur elle savait qu’il n’avait pas voulu l’humilier, qu’il était malade de la voir ainsi sourire face à l’humiliation et qu’il aurait voulu prendre sa place. Ses nerfs lâchèrent et des larmes coulèrent sur ses joues alors qu’elle s’écriait avec colère :

    « Bien sur que tu voulais bien faire, bien sur que tu aurais pris ma place sans hésiter, bien sur que tu voulais me sauver encore une fois ! Mais je n’ai pas besoin d’être sauvée, OK ? Et certainement pas de cette façon ! »


Sur ces mots, elle essaya de contourner son ami avec ses béquilles et son lourd plâtre. Dans son empressement, elle glissa légèrement et bien entendu Ryder qui était juste à côté d’elle la retint avant qu’elle ne tombe. Ce geste de pure gentillesse énerva encore plus la cheerleader qui était passée en mode Dark Leah. Elle lui lança un regard noir qui l’aurait tué sur le coup si elle avait eu un quelconque pouvoir magique. Son dos était appuyé sur les casiers qui ornaient le couloir et elle repoussa Ryder des deux mains avec une certaine violence en s’écriant :

    « Ne me touche pas ! Je peux me débrouiller seule, d’accord ?! Arrête de jouer au bon samaritain avec moi, d’accord ? Je sais très bien quelles idées tu as derrière la tête, Ryder ! Mais ça ne se réalisera jamais, tu m’entends ?! JA-MAIS ! »


Leah voulait être seule, c’est tout ce qu’elle voulait. Son ami ne pouvait-il pas comprendre ? Ne la connaissait-il pas assez pour savoir que même devant lui elle détestait craquer ? Que laisser les gens voir ses larmes, sa colère signifiait pour elle étaler sa faiblesse aux yeux de tous ? Elle essuya ses joues humides rageusement, son léger maquillage avait du couler. Il fallait qu’elle se dépêche de partir, de se mettre à l’abri des regards, d’aller se terrer chez elle pour ne plus jamais en sortir. Car elle entendrait parler de cette humiliation publique pendant des mois, elle finirait certainement sur Gossip Glee et cette fois-ci ce ne serait pas aussi gentil que ses derniers qualificatifs de « boucle d’or » et « dinde ».
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. Storm [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 06. Storm [TERMINE]   06. Storm [TERMINE] EmptyDim 22 Mai - 3:35

En venant aux enchères cette journée-là, Ryder s’était attendu à s’amuser et rire des couples mal assortis qui allaient se former. Cette soirée se voulait décontractée où les lycéens non populaires avaient tout le pouvoir sur les footeux et les pompom girls qui eux n’avaient qu’à être beaux, se taire et se laisser acheter. Cela avait été le cas jusqu’à la montée boiteuse de Leah sur la scène. Parce qu’il tenait le bonheur de la blonde à cœur, celle-ci était entrain de jeter toute sa colère sur lui. Bien sûr qu’elle n’avait pas besoin d’être sauvée. Sa Leah était l’une des personnes les plus fortes qu’il connaissait. Avec tout ce qu’elle avait vécu et vivait encore aujourd’hui, la choriste était encore souriante et savourait la vie. N’importe qui aurait déjà craqué depuis longtemps! Une autre preuve de son courage, sa cheville. Leah se trouvait en béquille parce que malgré la douleur, elle avait continué de danser pour les Cheerios et les Sectionnals. Elle ne voulait pas abandonner ses coéquipiers. En voyant les larmes sous les yeux de Leah, Ryd’, ça avait été plus fort que lui, avança sa main vers le visage de la jeune fille mais il se ravisa à la dernière seconde. Ce n’était pas vraiment le bon moment, pensa-t-il. Il continua son geste comme s’il passa une main dans ses cheveux et croisa les bras. Il détestait la voir dans cet état et il ne pouvait rien faire sans la fâcher davantage. Lorsqu’elle tentant de le contourner pour se sauver, la jeune fille glissa et par pur et simple réflexe, Ryder la rattrapa, mais pour une quelconque raison cela attisa encore plus l’irritation de la blessée et le repoussa avec beaucoup de force.

Ryder fixait Leah sans broncher. Même si à l’intérieur, il ressentait un mélange de déception et de colère. Il ne comprenait tout simplement pas pourquoi elle s’acharnait sur lui. Depuis combien de temps gardait-elle en elle tout ce qu’elle lui reprochait? Apparemment depuis un petit bout déjà. Son achat aux enchères n’avait été que la goutte qui avait fait déborder le vase. Le musicien avait bien vu les quelques signes d’agacements et d’impatience de son amie et honnêtement, il s’était attendu à ce qu’elle explose, mais ce soir-là? Pour une telle bêtise? Elle aurait préféré qu’il ne fasse rien et qu’il la regarde se ridiculiser devant tout le lycée, peut-être? C’était bien dommage pour la princesse mais ce n’était pas son genre. De toute façon, elle lui en aurait sûrement voulu pour n’avoir rien fait. À bien y penser, un cas ou l’autre, les deux amis étaient dus pour se disputer. Ryd’ ne pensait pas que son geste était idiot et il croyait que c’était la bonne chose à faire. Peu importe ce que pouvait penser les autres! Ils pouvaient bien raconter ce qu’ils désiraient. Ryder était un ami fidèle. Qui aurait laissé son ou sa meilleur(e) ami(e) se faire humilier ainsi? Leah avait toujours passé avant son propre bonheur et ce n’était pas un secret pour personne que leur amitié était solide, peu importe les sentiments que pouvaient avoir Ryder à l’endroit de la jeune fille. Il la respectait. Le jeune homme avait tant de questions et de répliques et pourtant, il ne réussit qu’à répondre :

" Je suis désolé… "

C’est tout ce qu’il pouvait dire. Désolé pour quoi exactement? Il ne savait pas. Désolé d’être son ami? Désolé d’être trop gentil? Désolé d’être lui? Désolé de l’aimer? Il ne voulait pas confirmer les affirmations de son amie. Par contre, il s’en voulait qu’elle soupçonne les sentiments amoureux qu’il ressentait pour elle mais les confirmer gâcherait tout entre eux. Encore plus.

"De toute façon, tu préfères être sauvée par des idiots de sportifs sans cervelle. "

Ajouta-t-il calmement en regardant le sol. Il faisait allusion aux aventures d’un soir de la jeune fille avec des inconnus, souvent des footballeurs de l’équipe adverse lorsqu’elle encourageait les Titans. Le musicien se rappelait douloureusement la fois où tous les deux s’étaient rendus jusqu’à Boston pour aller voir leur idole, Logan Quincy, en concert. Leah s’était éclipsée avec un mec sans avertir Ryder qui s’était inquiété toute la nuit. C’était connu, les filles préféraient les mauvais garçons plutôt que les bons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. Storm [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 06. Storm [TERMINE]   06. Storm [TERMINE] EmptyLun 23 Mai - 0:07

Leah avait rarement été aussi furieuse et aussi méchante. En règle générale, malgré tout ce qui pouvait lui arriver en bien ou en mal, elle conservait la même attitude. Il fallait vraiment un énorme bouleversement dans sa vie pour provoquer des réactions aussi violentes. La dernière fois où elle se souvient d’avoir eu une telle colère qui avait fait des ravages autour d’elle, c’était dix ans plus tôt. Quand elle avait compris que ses parents se trouvaient dans la tour qui s’effondrait à la télévision, elle avait hurlé et mordu le surveillant de l’école qui essayait de l’éloigner du poste de télé. Après le choc et la colère était venu l’enfermement, la prostration, le refus de nourriture. On ne pouvait pas comparer la perte de ses parents à l’âge de huit ans à la perte de sa popularité à l’âge de 18 ans et pourtant la situation était étrangement similaire. Elle était blessée, elle se déchainait contre la seule personne qui essayait de l’aider et elle savait déjà qu’elle passerait plusieurs jours sans sortir de chez elle et qu’elle aurait beaucoup de mal à se resociabiliser et à affronter le regard des lycéens.

Mais pour le moment rien ne semblait présager de la période de calme plat qui suivrait. Leah était en colère contre la Terre entière, elle s’en voulait d’être ainsi dans ce plâtre, d’être dans cette robe ridicule, d’avoir voulu faire un petit effort vestimentaire pour cette vente aux enchères en laissant son uniforme aux vestiaires. Elle s’en voulait d’avoir espéré quelques prétendants, de s’être crue jolie, appréciée. Elle s’en voulait d’avoir eu confiance et d’avoir chuté donc d’encore plus haut. Elle en voulait aux Cheerios passées avant elle et recevant des dizaines d’enchères, elle en voulait à tous les garçons de ce lycée de l’avoir ignorée totalement et de lui avoir fait subir ce supplice humiliant. Et elle en voulait à Ryder qui lui avait fait la charité. Elle en voulait à tout le monde, alors Ryder n’aurait pas du le prendre personnellement… Seulement, les mots qui sortaient de la bouche de Leah étaient tout sauf impersonnels. Les petites excuses de Ryder ne l’attendrirent même pas, elle lui balança :

    « Mais c’est ça, excuse-toi, petit martyr !! Tu peux pas me répondre ce que tu penses vraiment pour une fois ? Gueule-moi dessus, bordel ! »


Voilà, elle avait envie qu’il s’énerve aussi, qu’il l’incendie. Peut-être parce qu’en son for intérieur elle savait qu’elle regretterait tout ce qu’elle disait en ce moment et que si Ryder l’encourageait, ça lui ferait une sorte d’excuse. Mais il était extatique, blessé, déçu et ça lui donnait un peu un air de chien battu. L’humeur de furie de la blonde n’en était qu’attisée. Elle voulait qu’il lui réponde, que pour une fois ils échangent vraiment sans tabous, sans crainte de ruiner leur amitié. Parce que c’était déjà fait, Leah venait de tout anéantir. Ryder finit par prendre la parole et l’accuser de préférer être sauvée par des footballeurs. Il montrait pour la première fois sa jalousie au grand jour. Cette remarque aurait pu passer pour une attaque sur le style de vie que menait Leah, mais c’était plus que cela. C’était un aveu de jalousie, un aveu d’amour. Comme elle le sentait, la Cheerio n’en fut pas choquée, elle répondit sur le même ton :

    « Non, je ne veux être sauvée par personne, parce que je ne suis pas une princesse en détresse et je ne suis pas ta princesse, Ryder ! Tu sais ce qui m’intéresse chez ces débiles de footeux ? Rien que leur corps et leur capacité à me faire passer une nuit mémorable ! Oui, Ryder parce que MOI je baise ! Et je baise même des célébrités ! Uhm… Merci pour m’avoir fait découvrir Logan, c’était un sacré coup ! »


Elle lâcha un rire jaune, étranglé. Elle n’avait pas du tout le cœur à rire, c’était plutôt un son rauque et déprimant qui avait franchi ses lèvres. Elle l’observait intensément, elle savait que ce qu’elle venait de lui dire allait le faire sortir de ses gonds. S’il n’arrivait pas à s’énerver suite à cette nouvelle, alors rien ne le mettrait jamais en colère venant de Leah. Elle lui lança un regard de défi et s’écria à son encontre :

    « Vas-y, énerve-toi ! Vas-y, frappe-moi ! Tu en meurs d’envie, alors lâche les chiens, Ryder ! »


Cette fois-ci, elle ne put retenir des larmes de couler sur ses joues crispées. Elle ne savait pas vraiment démêler toutes les émotions qu’elle ressentait, tristesse, colère, honte, cruauté, désespoir… On aurait dit qu’elle se trouvait dans une tragédie Grecque et que le destin tragique de cette amitié fusionnelle était inévitable. La mécanique était en route et quoiqu’il se passe, Leah finirait par tout gâcher et se retrouver seule à jamais. Les larmes coulaient sans discontinuer en deux rigoles jusqu’au menton de la jeune fille car elle sentait que sa vie était en train de prendre un tout nouveau tournant et pas un de ceux qu’on fête avec un verre de champagne…
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. Storm [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 06. Storm [TERMINE]   06. Storm [TERMINE] EmptyVen 3 Juin - 20:58

Jamais Ryder n’avait vu Leah aussi furieuse mais surtout, jamais il n’aurait pensé être la cause de cette furie ou du moins, celui qui la déclencherait. Il l’avait souvent vu énervée mais il avait toujours réussi à l’apaiser en lui racontant une blague, en lui souriant ou en lui parlant calmement. C’était son rôle dans leur amitié. Leah était l’émotive et Ryder était celui qui gardait son sang-froid. C’est en partie pour cela qu’ils s’attendaient si bien. Ils se complétaient sur tous les points. Mais comme toute chose, rien n’est jamais parfait.

"Pourquoi je te gueulerais dessus? T’es pas déjà assez humiliée? Tu voudrais en plus que l’un des seules personnes qui te respectent, qui n’a rien à faire des racontars des autres et qui serait prêt à sauter d’un pont pour toi, tu voudrais que je m’y mette aussi? T’es maso ou quoi!? "

Bon. Finalement, il s’était plus énervé que prévu. Il ferma les yeux et serra les poings afin de retrouver son calme. Non. Il n’allait pas s’énerver contre elle. Probablement contre le mur de sa chambre plus tard, mais pas sur Leah. Elle était déjà assez anéantie comme ça. De toute façon, Ryd’ n’avait rien à lui reprocher. C’était sa Leah. Il l’aimait comme elle était. Par contre, le garçon en vint à se demander si Leah était franche dans leur amitié. Depuis qu’il la connaissait qu’il la surnommait Princesse et jusque là, elle n’avait jamais rien dit. Était-elle son amie parce qu’elle le prenait en pitié? Faisait-elle semblant de l’apprécier pour une raison quelconque? La jeune fille semblait en avoir gros sur le cœur. Pensait-elle qu’il était encore puceau et qu’il ne s’envoyait jamais en l’air? Peut-être pas autant qu’elle mais oui, lui aussi il baisait. Il se garda bien de lui dire. Il s’en voulait d’avoir dit sa dernière phrase. Lorsque Leah lui racontait ses aventures, il l’avait toujours écoutée sans rien dire. Il n’avait jamais fait de commentaire qui auraient pu trahir ses sentiments mais avec l’accusation qu’il venait de faire, il venait de se vendre. Puis vint LA révélation. Celle qui allait tout détruire. Ryder mis quelques secondes, voir peut-être quelques minutes, avant de réagir.

"T’as…"Il avala difficilement. " T’as quoi? Quand? "

Où? Comment? Pourquoi? Ryder ne voulait pas réellement tout savoir les détails mais il n’en revenait tout simplement pas. Logan. Le Logan Quincy. Son idole. Leur idole. Celui qu’ils suivaient partout aux États-Unis. Celui qu’il allait voir pratiquement toutes les semaines afin de bénéficier de ses conseils. Celui qui lui avait demandé personnellement de jouer à son mariage. Il avait couché avec sa meilleure amie! Ryder avait les yeux ronds et grands ouverts. Il ne savait pas quoi dire ou faire. Il tenta de garder un visage neutre mais en lui, tout explosait. Bon sang! Il aurait pu être son père! Comment avait-elle réussit le coup? Il l’a savait fan obsessionnelle mais pas autant. Cela expliquait la réaction de la choriste lors de l’annonce du mariage prochain du chanteur. Ryd’ avait d’abord été surpris de la réaction de la jeune fille. Lui avait été très heureux pour le chanteur alors qu’elle avait été très en colère. Mais peu importe, comment Logan avait pu la toucher? Ne savait-il pas qu’elle était mineure? Et Logan qui l’avait toujours regardé dans les yeux et fait comme si de rien était. Quel hypocrite! Tout l’estime que Ryder avait pour la célébrité disparu à cet instant.

Leah avait misé juste. Si elle voulait qu’il se fâche. C’était la chose à dire. Par contre, il ne lui donnerait pas satisfaction. Ce n’était pas la vraie Leah qui se trouvait devant lui. Celle-ci était agressive et cruelle. Son plâtre au pied devait être trop serré et cela lui montait à la tête. Il ne pouvait pas croire qu’elle s’amusait de la situation. Qu’elle prenait plaisir à le torturer. Maintenant qu’elle avait la certitude des sentiments du jeune homme envers elle. Ryder resta de marbre mais on pouvait voir ses lèvres trembler et ses poings étaient si serrés que ses jointures en étaient blanches signes de sa colère intérieure. Ne pas crier. Rester calme.

"Tu sais quoi? T’as raison. T’as pas besoin de moi. Tu fais ce que tu veux. " Son ton était agressif. Il fit une pause. D’un ton plus calme et en la fixant droit dans les yeux, il reprit : "Ton bonheur a toujours passé avant le mien. Si ton bonheur est de ne plus m’avoir dans ta vie, alors…je disparais. "

Il fit un mouvement avec ses mains comme s’il disparaissait dans un nuage de fumée tel un magicien. Leah n’avait pas littéralement affirmé qu’elle ne le voulait plus le voir mais c’était l’impression qu’avait eu le garçon. Avec toutes ces affirmations, ces agacements et ces reproches, il ne voulait plus être dans ses jambes, être son petit chien de poche. Sans attendre une réponse, il tourna les talons et s’éloigna dans la foule en repoussant ceux qui se trouvaient dans son chemin d’une façon plus oui moins gentille. Il n’avait qu’une seule envie : se déchaîner sur sa guitare électrique et tant pis si on père était à la maison et qu’il allait lui crier dessus. Mais avant, il devait retrouver Célia, sa cavalière officielle pour le bal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. Storm [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 06. Storm [TERMINE]   06. Storm [TERMINE] EmptyVen 17 Juin - 0:09

Le visage trempé de larmes, les yeux de Leah lançaient des éclairs. Dans un coin de sa tête, elle savait qu’elle regretterait tout ceci. Et pourtant, elle n’avait qu’une seule chose en tête sur l’instant. Lui hurler dessus, l’énerver, le monter contre elle. Pourquoi ? Pour se punir de lui en vouloir autant ? Pour se couper de lui et arrêter de lui faire du mal en ignorant ses sentiments pour elle ? Le moment n’était pas à l’analyse de ses actes. Elle agissait, un point c’est tout. Elle ne savait pas pourquoi elle lui avait balancé cette informations qu’elle gardait secrète depuis presqu’un an. Elle lui cachait si peu de choses, il savait tout de ses autres conquêtes mais cette fois-ci elle s’était abstenue. Elle l’avait épargné car elle savait qu’il ne le supporterait pas. Et voilà qu’elle lui jetait ça en pleine figure avec la rage de la méchanceté. On aurait dit qu’elle voulait qu’il soit aussi mal qu’elle, elle le dévastait comme les autres venaient de la dévaster. Elle était une bien piètre amie, elle était tout ce qu’il y avait de plus égoïste. Et le fait qu’en gardant son calme et en continuant à rester gentil avec elle il lui renvoyait cet énorme défaut en plein visage l’énervait encore davantage.

Une fois la bombe lâchée, Ryder resta bloqué, incapable de réagir pendant de longues secondes, peut-être même plus d’une minute. Leah l’enjoint à laisser sortir sa colère, à la frapper même. Elle avait envie de ressentir une douleur physique qui ferait disparaître pour quelques instants la douleur morale qui la rongeait. Mais non, il n’en fit rien, bien entendu. Il se contenta de bégayer sous l’effet de la surprise et de la colère. Quoi ? Quand ? Voulait-il vraiment les détails ? Il serrait les poings, ses lèvres tremblaient mais il n’explosa pas. Il semblait sur le point de le faire mais se retenait à merveille. Leah se fit la remarque intérieurement qu’il avait une force de caractère qu’elle ne lui aurait jamais soupçonné à cacher ainsi ses émotions, à préserver les apparences. Leah avait toujours été douée à ce jeu-là, elle mettait un masque chaque jour comme si sa vie en dépendait. Comme si laisser les autres entrevoir ses faiblesses pouvait l’achever. Et maintenant qu’elle se trouvait sous les feus ennemis, elle savait que c’était vrai. Elle ne devait pas montrer qu’elle était faible où elle serait dévorée par la meute que formaient les élèves populaires de McKinley.

A cet instant, une cheerleader tout sourire passa à côté d’eux, elle la regarda avec un air méprisant et reprit sa démarche de la gloire. Elle devait certainement s’être faite achetée par un séduisant footballer très populaire qui lui offrirait le bal de ses rêves. Leah sera les dents et reporta son attention sur son meilleur ami, sur Ryder, celui qui avait toujours été là pour elle et qu’elle était en train de poignarder à chaque mot prononcé. Elle ne répondit pas à ses questions, elle resta plantée devant lui, à ne pas savoir quoi faire ni quoi dire. Il finit par rompre le silence d’une voix agressive qu’on sentait pourtant retenue. Oui, Leah n’avait pas besoin de lui, elle faisait ce qu’elle voulait de sa vie. Si elle voulait coucher avec Logan Quincy, elle pouvait le faire, elle n’avait pas de compte à lui rendre après tout. Yeux dans les yeux, Leah eut l’impression que c’était la dernière fois qu’elle le voyait. Elle sentit son cœur se serrer alors qu’il signifiait encore sa loyauté à son égard envers et contre tout. Il privilégiait son bonheur au sien et si elle désirait alors ne plus l’avoir dans sa vie, qu’il en soit ainsi.

Et ainsi disparut-il de sa vie. Il tourna les talons et ne se jeta aucun regard en arrière. Le cœur de Leah se déchira littéralement en deux. Elle sentit cette dispute comme une rupture dans sa poitrine et elle crut un moment qu’elle allait tomber sur le sol, raide morte. Mais non, elle resta ainsi plantée, manquant d’air. Triste et furieuse. Ses poings se serrèrent, c’était la deuxième pire journée de sa vie. La première étant le 11 septembre funestement connu qui lui avait ôté ses deux parents.

Elle se retourna violemment, manquant de tomber, fit de grandes enjambées avec ses béquilles pour se rendre aux toilettes alors que les larmes coulaient lentement sur ses joues. Elle le détestait, elle détestait Ryder d’être aussi gentil avec elle, de l’aimer autant alors qu’elle ne le méritait pas, de l’avoir ridiculisée en voulant simplement l’aider, de la faire ainsi culpabiliser… Elle le détestait et pourtant elle ne pourrait pas vivre sans lui. Elle allait rentrer chez elle et s’enfermer dans sa chambre pour ne plus jamais en sortir, elle n’avait plus rien d’agréable à vivre à présent, alors elle se laisserait mourir de faim et ce serait mieux pour tout le monde… Elle poussa la porte d’un coup d’épaule et essaya de se calmer face au large miroir face à elle.

FIN DU SUJET
SUITE : Revenge of a Quiche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. Storm [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: 06. Storm [TERMINE]   06. Storm [TERMINE] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Storm [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-