Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyLun 16 Mai - 23:13


I need to talk



Madison était chez les Harper, Saphira avait eu l’idée de faire une soirée chez elle durant l’absence de son père. A l’origine cette petite fête ne devait réunir que les Cheerios, de quoi se retrouver avant la compétition … de quoi faire descendre la pression ! Seulement voilà, certaines d’entre elles avaient eu l’ingénieuse idée d’invité les footballeurs de McKinley ! En même temps c’était à prévoir ! Peut importe, la soirée avait plutôt bien commencé ! La jolie blonde avait mit une jolie robe qui la mettait en valeur, et ce soir elle était venue en célibataire et dans l’idée de s’amuser pour oublier les problèmes qu’elle avait en ce moment ! Après avoir un peu trop abusé du punch, Madison avait lancé un jeu … et quel jeu ? Action/Vérité … le fameux jeu qui peut tourner mal ou alors parfois peut s’avéré révélateur ! Et même si le début du jeu à légèrement ébranler la jeune femme, elle est finalement satisfaite de l’avoir lancé. Le pourquoi ? Elle voyait en ce jeu une occasion de parler à une personne qui lui tenait à cœur … peut être une chance de pouvoir lui dire ce qu’elle ressent.

Le jeu se terminait, la plupart des joueurs étaient déjà debout prête à quitter la pièce. Madison, elle restait en retrait… elle attendait que la pièce se vide afin de voir si Antoine avait comprit son message. Lui, voilà la personne à laquelle elle voulait parler. La pièce était enfin vide, mais pas totalement puisque qu’Antoine était resté. Madison, un peu intimidé se rapprocha de lui… cela faisait que quelques mois qu’ils étaient séparé, et pourtant cela semblait une éternité. Mais elle avait besoin de lui parler, de lui avouer ce qu’elle ressentait vis-à-vis de lui, de leur rupture …

La jolie blonde prit place sur le canapé qui était adossé à un mur du bureau. Elle fit signe à Antoine de s’assoir près d’elle et ajouta :

« J’ai besoin de te parler. Il y a une question que je dois te poser. »

Madison suivit du regard le jeune homme qui vient se poser près d’elle sur le canapé. Ils n’étaient qu’à quelques centimètres l’un de l’autre, et la jolie blonde sentait déjà son cœur s’affoler. Le regard brillant, la jeune femme plongea son regard bleu/gris dans celui du jeune homme. Elle prit une inspiration puis lui posa la fameuse question :

« Antoine… Est-ce que tu as encore des sentiments pour moi ? Ce baiser tout à l’heure … m’a semblé si sincère… »

Madison était gênée, enfin elle était intimidé par ce garçon qui à pourtant fait partit de sa vie, il y a quelques mois de cela. Ce garçon qu’elle à tant aimer… et qu’elle aime toujours. Elle l’avait comprit à ses dépends… parfois il ne faut pas chercher le bonheur ailleurs, il est souvent à coté de vous à vous attendre !

Assise sur le canapé, Madison ne savait pas trop quoi faire de ses mains, elle les tordait dans tous les sens. Ses coudes posés sur ses cuisses, elle essayait de ne pas paraître « stressé » mais c’était raté. La jolie blonde se mordait la lèvre inferieur, impatiente de connaitre la réponse d’Antoine.



Dernière édition par Madison Sullivan le Mar 17 Mai - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyMar 17 Mai - 18:28

Cette soirée était promise à un avenir spectaculaire, Antoine l’avait sentis en passant le pas de la porte. C’était la folie dans cette maison et dans tous les coins. Le jeune homme n’avait pas eu le temps d’aller jeter un coup d’œil dans le jardin mais ça devait donner de ce côté là aussi. Il ne regrettait pas d’être venu, il ne regrettait en général jamais de venir à une soirée surtout quand celle-ci était organisée par Saphira ce qui promettait des rebondissements hauts en couleurs. Ne perdant pas un instant, Antoine s’était donc retrouvé dans le bureau de la maison pris dans le fameux jeu incontournable en soirée, le fameux Action/Vérité. Ce jeu pouvait se montrer très intéressant mais souvent cruel et ke jeune homme avait souvent assisté à de beaux dérapages de la situation. En attendant, dans cette petite pièce plutôt calme, tout semblait bien se passer et pourtant, il y avait de nombreuses personnes qui auraient pu faire déraper la chose. Antoine avait immédiatement commencé le jeu en relevant l’action de Madison. Il ne savait pas du tout ce qu’elle allait en penser et pour l’instant ce n’était pas important, il y avait beaucoup trop d’yeux fixés sur eux pour qu’ils puissent échanger ne serait-ce qu’un petit regard complice. Cependant, la demoiselle avait finis par capter les yeux d’Antoine et plutôt doué à ce jeu, il finit par lire sur ses lèvres qu’elle voulait lui parler. Ce n’était peut-être pas exactement ses mots mais c’était tout proche très certainement. Le jeu commença assez vite à s’essouffler, peut-être qu’ils y jouaient depuis trop longtemps maintenant et tout le monde se leva pour quitter la pièce seul ou en petit groupe. Faisant comme si de rien n’était, Antoine s’approcha de la fenêtre du bureau pour regarder un peu l’ambiance présente dans le jardin. Quand la porte finit par se refermer derrière la dernière personne sortie, il quitta du regard la pelouse pour se concentrer sur Maddy maintenant seule avec lui dans la pièce.

La jeune fille finit par aller s’asseoir sur le canapé au fond de la pièce et fit signe à Antoine pour qu’il vienne s’asseoir à côté d’elle. Commençant à s’approcher lentement, elle lui dit : « J’ai besoin de te parler. Il y a une question que je dois te poser. » Jusque là, il n’y avait rien de surprenant, des questions, elle en avait toujours eu alors elle pouvait la poser cela ne poserait aucun problème. Antoine finit par se poser sur le canapé et il pouvait sentir la présence de Madison à côté de lui tellement ils étaient proches. Cependant, ils ne se touchaient pas, ils se contentaient de se regarder droit dans les yeux et finalement, la fameuse question ne tarda pas à tomber : « Antoine… Est-ce que tu as encore des sentiments pour moi ? Ce baiser tout à l’heure … m’a semblé si sincère… » Ouch … Pour le coup, elle le prenait vraiment au dépourvu. Il s’attendait à tout sauf à cette question qui le prenait de cours. Madison avait toujours eu les bonnes questions, il avait certainement dû l’oublier depuis le temps qu’ils ne se parlaient presque plus. Que devait-il dire ? La vérité ? Ou jouer à celui qui ne ressentait plus rien ? C’était une question à laquelle il ne savait pas vraiment répondre encore. Oui, c’était évident, il l’aimait et tout le monde ne cessait de le charrier sans cesse avec ce petit détail de sa vie. Et maintenant, ils étaient là, rien que tous les deux au milieu de cette fête, dans un endroit calme à parler pour la première fois depuis des mois et à parler de sentiments. S’il y avait une chose qu’Antoine pouvait voir, c’était que Madison était loin d’être décontractée et qu’elle semblait attendre sa réponse avec une certaine anxiété … Pourquoi ? C’était elle qui était partie pour un autre, c’était elle qui l’avait laissé et lui n’avait pas vraiment essayé de la retenir pensant que les choses seraient certainement mieux ainsi. Cela s’était avéré complètement faux mais il avait eu besoin de s’en persuader pour arriver à mieux gérer cette rupture. Il allait devoir répondre de toute manière alors il fallait qu’il réfléchisse vite. Finalement, il ouvrit la bouche et dit : « J’y peux rien Madison, c’est plus fort que moi. J’ai essayé de passer à autre chose comme tu l’as si bien fait mais ça ne marche pas. Tu es unique mais tu es incapable de t’en rendre compte. » Ne jamais avouer tout avec simplement ces quelques petits mots. Pourtant ce serait plus simple de les dire mais Antoine se voyait mal le faire et ne se sentait surtout pas prêt à le faire à cet instant. Ouvrant de nouveau la bouche il dit : « Mais j’ai bien compris le message, tu es passée à autre chose alors je serais une tombe, je te le promets, je ne t’embêterai pas. » Dit-il en souriant. Avait-il vraiment compris ou n’avait-il rien compris du tout ? En tout cas, pour lui c’était ainsi que les choses se présentaient et ce serait à la jeune blonde de lui dire ce qu’elle voyait de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyMer 18 Mai - 13:40

La soirée était sans doute trop agité pour Madison, elle avait envie de se retrancher. Des centaines de questions se bousculaient dans sa tête, et la première était bien sur, si Antoine avait toujours des sentiments pour elle ? Non elle ne voulait pas le torturer, elle ne voulait pas lui faire avouer ses sentiments pour au finale lui dire que leur amour était impossible…ou ce genre de chose. Madison avait fait mal de mauvais choix ces derniers temps, mais ce soir elle était sur d’une chose : qu’Antoine lui manquait, bien plus qu’elle ne pouvait le laisser paraître. La jolie blonde avait décidé qu’il était tant de reprendre sa vie en main, et il fallait commencer par la chose qui lui tenait le plus à cœur. Elle devait parler à Antoine, et l’occasion se présenta à elle !

Il avait accepté son invitation, il était resté dans ce bureau pour une discussion en tête à tête. La jeune femme prit place sur le canapé, et Antoine fit de même. Là cote à cote, ils semblaient nerveux de la suite des événements. Et Madison la première… elle ne savait pas comment le garçon allait réagir à sa demande…après tout c’était de sa faute si leur couple n’existait plus aujourd’hui. La jolie blonde posa alors la question qui la travaillait depuis ce baiser lors du jeu. Antoine semblait hésitant, il cherchait ses mots. Puis la réponse tomba… Madison commençait à avoir les larmes aux yeux… Surement le contre coup de tant d’émotion, de révélation ce soir. Une phrase retint son attention « passer à autre chose comme tu l’as si bien fait mais ça ne marche pas. » Qu’entendait-il par « tu » … N’avait-il pas remarquer que la jeune femme était toujours seule et toujours autant triste ? Elle le laissa parler, après tout il devait en avoir gros sur le cœur que Madison l’est laisser tomber pour un mec soi-disant « meilleur »… Puis il continua, la jolie blonde gardait tout de même espoir de pouvoir être pardonné par le jeune homme…mais les chances semblaient se réduire. Elle ne pouvait pas le laisser dire ça, non. Alors elle détacha ses mains qu’elle torturait depuis un moment puis en posant une sur les mains d’Antoine.

« Antoine, écoute-moi. J’ai fais des erreurs ses derniers mois… j’ai cru que te quitter serait la meilleure chose… Je me voyais comme une petite amie envahissante et surtout pas facile à vivre. J’ai cru que mes problèmes te feraient du tord, et ne te rendrait jamais heureux. Je me suis rapprocher de Taylor parce qu’il était dans le même état que moi…et j’ai finalement compris qu’il me fallait quelqu’un pour me soutenir, pour m’encourager à remonter la pente…et pas quelqu’un avec qui sombrer. »

La jeune femme fit une pause, puis posa son autre main sur celle d’Antoine. Elle plongea son regard humide dans celui du garçon, puis reprit la parole… tout en se retenant de ne pas pleurer :

« Tu me manque Antoine. Mais je sais que tu ne me pardonneras pas pour ce que je t’ai fais… et tu as entièrement raison. Mais je voulais te le dire, je n’arrivais plus a garder cela au fond de moi… et ce baiser ce soir m’a fait réaliser que j’ai été nul…j’ai tout gâché encore une fois… »

Madison ne put retenir ses larmes plus longtemps, elle laissa couler le long de ses joues les perles lacrymales qu’elle avait essayé de contenir. La jeune femme baissa la tête, la pression redescendait lentement … mais elle ne savait pas comment Antoine allait réagir. Madison savait qu’il avait un grand cœur, mais elle l’avait fait souffrir…et n’était pas sur qu’il laisser passer cela…pourtant elle espérait de tout son cœur que le jeune homme lui laisse une seconde chance ! Il était le seul garçon qui la comprenait, qui la soutenait réellement mais elle l’avait sans doute comprit que trop tard.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyMer 18 Mai - 22:36

La discussion était enfin là, celle qu’Antoine avait attendue depuis si longtemps. Allait-il enfin savoir la raison de leur rupture ? Oui, c’était à cause d’un garçon qui valait mieux que lui mais il avait pu constater que si celui-ci avait eu une relation avec Madison, elle était passée plutôt inaperçue à ses yeux. Mais il ne voulait pas presser les choses, tout vient à point à qui sait attendre et Antoine pouvait se montrer patient des fois. En l’occurrence, avec Maddy, il était capable de beaucoup de choses mais c’était elle qui était partie et non lui comme beaucoup de monde l’avait pensé. Recoller les morceaux ? Le jeune homme ne savait pas si c’était le but de cette discussion, il ne voulait même pas imaginer le dénouement de ce tête à tête. Lui était persuadé que les raisons que lui avaient donné Maddy étaient les bonnes ou du moins qu’elle avait trouvé un garçon mieux que lui, quelqu’un qui pouvait prendre soin d’elle. Etait-ce le cas ? Il n’avait aucun moyen de le savoir. Il ne voulait pas la forcer à quoi que ce soit en lui avouant que lui était toujours fou amoureux d’elle et que ses sentiments n’étaient pas prêts à disparaître car cela le regardait et puis les peines d’amour finissent par s’effacer comme on le dit souvent. Mais Antoine voulait-il vraiment perdre Madison ? Non, et il ne comptait pas la laisser filer si facilement mais seulement voilà, il ne savait pas du tout comment s’y prendre maintenant car c’était elle qui l’avait toujours poussé encore plus loin. C’était à elle de parler maintenant, il lui avait dit ce qu’il pensait et avant de répondre, elle prit ses mains dans les siennes. Antoine ne s’y attendait pas et frissonna à son contact alors qu’il devait se concentrer maintenant sur ses paroles : « Antoine, écoute-moi. J’ai fais des erreurs ses derniers mois… j’ai cru que te quitter serait la meilleure chose… Je me voyais comme une petite amie envahissante et surtout pas facile à vivre. J’ai cru que mes problèmes te feraient du tord, et ne te rendrait jamais heureux. Je me suis rapprocher de Taylor parce qu’il était dans le même état que moi…et j’ai finalement compris qu’il me fallait quelqu’un pour me soutenir, pour m’encourager à remonter la pente…et pas quelqu’un avec qui sombrer. » Le jeune homme était un peu perdu dans tout ce que venait de dire la demoiselle. Jamais Madison ne lui avait parlé de ses problèmes, jamais elle n’avait spécifié une situation dans laquelle elle aurait pu sombrer, dans laquelle elle était peut-être tombée pendant un temps. Antoine ne savait rien et ne savait pas comment réagir à ce qu’elle venait de dire. Il ne l’avait jamais trouvée envahissante, cela faisait partis de ce qu’elle était et il l’aimait comme cela. N’avait-elle pas eu confiance en lui pour ne pas lui parler de ses problèmes ? Le jeune homme ne savait le dire mais un million de questions se bousculaient dans sa tête depuis les paroles de la demoiselle et il ne savait pas comment faire pour les trier. Finalement, il ne dit rien et laissa Madison continuer : « Tu me manque Antoine. Mais je sais que tu ne me pardonneras pas pour ce que je t’ai fais… et tu as entièrement raison. Mais je voulais te le dire, je n’arrivais plus a garder cela au fond de moi… et ce baiser ce soir m’a fait réaliser que j’ai été nul…j’ai tout gâché encore une fois… » Jamais il n’aurait pensé qu’elle se mettrait à pleurer sur ses propres paroles. C’était quelque chose qui ne lui était même pas venu à l’esprit à vrai dire. Mais il devait réagir, il ne pouvait pas la laisser pleurer de cette manière sans rien faire, cela ferait incessible. « Viens-là » Lui dit-il en ouvrant grand ses bras pour que la jeune fille vienne s’y engouffrer. Quand elle fut bien installée, il resserra ses bras autour d’elle et profita de son parfum. Il n’avait pas changé, c’était toujours le même. Elle sentait tellement bon et la sentir contre lui, cela rendait Antoine le plus heureux des hommes. Il en avait rêvé pendant un moment avant de laisser tomber.

« A mes yeux tu n’as jamais été trop envahissante ou trop je ne sais pas quoi, je t’aime comme tu es Maddy et tu devrais essayer de faire de même. Mais pourquoi tu ne m’as pas parlé de tes problèmes ? De ce que tu traversais ? Je ne t’aurais pas tourné le dos et tu le savais, je serais resté peu importe le prix à payer parce que ce qui comptait c’était que je t’aimais pas vrai ? » Il préférait poser la question pour être sûr, pour savoir, pour les avoir ces réponses une fois pour toute. S’il se relançait dans quelque chose avec Madison, il voulait être sûr de tout savoir. Pas parce que sa décision dépendrait de ces informations mais pour partir sur de bonnes bases et recommencer une relation saine. Finalement, Antoine dit : « Je t’aime Maddy, tu devrais le savoir maintenant alors ne dit-on pas que l’amour fait faire des choses improbables ? » Allait-elle comprendre ce qu’il voulait dire ? Peut-être ou peut-être pas, il ne savait pas très bien. Il enchaîna : « Arrête de te faire du mal, tu n’es pas nulle, tu es juste complètement perdue, je peux le voir dans tes yeux. Sèche vitre ces petites larmes, je préfère voir ton beau sourire. » Dit-il en déposant un baiser sur son front. Son sourire était tellement plus beau que ses larmes même si son visage qui scintillait à cause de la lumière sur ses joues humide la rendait magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyJeu 19 Mai - 19:49



Madison ne s’était pas retrouver avec Antoine en tête à tête depuis des mois, mais bizarrement elle se sentait bien près de lui. Le garçon avait toujours été protecteur, et rassurant lorsqu’ils sortaient ensemble. Pourquoi avait-elle pensé un instant pensé qu’il n’aurait pas survécu aux menaces de Summer ? Oui, à y penser à présent c’était idiot ! La jeune femme lâcha enfin ce qu’elle avait sur le cœur… les larmes roulèrent sur ses joues, mais cela lui faisait du bien. Antoine lui ouvrit ses bras afin qu’elle se blottisse contre lui, elle s’exécuta sans rien dire. Au creux de ses bras la jeune femme se sentait tellement bien, elle posa sa tête contre le torse musclé du jeune homme. Cela lui avait tellement manqué, il avait toujours ce même parfum qui lui ressemblait tant ! Doux et fort à la fois. Car oui, qui pourrait croire que derrière ce corps musclé et baraqué, ce cache en cœur en or ? Les gens jugent parfois trop à l’apparence ! Ses bras autours d’elle, la jolie blonde se sentait en sécurité. Elle écouta les paroles d’Antoine, des paroles qui l’a touchaient au plus profond. Il l’aimait toujours malgré ce qu’elle lui avait fait ? Il était vraiment le garçon idéal. Il l’a rassura, puis déposa un baiser sur le front de la jeune femme. Maddy leva les yeux, pour entrevoir ceux du jeune homme. Il avait raison, elle devait avoir confiance en lui, et lui dire la vérité sur leur rupture.

« Antoine, je te dois la vérité. Si tu me pardonne, penses-tu que nous pourrions reprendre notre relation ? »

Elle marqua une pose, et prit une inspiration. Pourquoi dire la vérité est-il si difficile ? Madison avait un peu honte de la réelle raison… c’est pour cela qu’elle ne lui avait pas dit le jour où elle l’avait quitté.

« Je sais que c’est idiot … mais je t’ai quitté pour te protéger. A dire comme cela, ça semble improbable …mais il faut que je te dise de qui ! Summer, tu sais celle qui dirige un peu McKinley, qui fait ses lois, tu vois ? Nous étions amies avant, enfin c’est un bien grand mot. J’ai voulu lui avouer mon pire secret, la pensant vraiment proche de moi… »


Madison sentit une nouvelle fois les larmes montés, dès qu’elle parlait de sa mère c’était le désastre… Cette femme horrible qui l’a battue durant des mois, des années sans que Madison ne le dise à personne. En faisant passer ses bleus et hématome pour des chutes en sport…elle avait caché la réalité à tout le monde. Elle s’apprêtait à le révéler à Antoine.

« Ma mère me frappe depuis mes 10 ans… c’est pour cela qu’aujourd’hui je vis chez Gregory. Un soir je me suis enfuit… et il m’a hébergé. Summer c’est moqué de moi parce que je portais les mêmes fringues que la veille… et ce jour là, je l’ai rembarré et dit qu’elle ne m’adresse plus la parole. Et elle m’a menacé… de me détruire, ainsi que tous mes proches dont toi ! Elle voulait te faire virer de l’équipe et de monter tous les joueurs contre toi… si je n’obéissais pas, je sais qu’elle l’aurais fait… »

Madison sanglota à nouveau.

« Pardon Antoine, j’aurais du t’en parler avant de te quitter… Nous aurions dut faire face à cette garce, et surtout rester ensemble… uni. »


Madison se releva légèrement du torse d’Antoine pour le regarder dans les yeux. Elle essuya ses larmes, puis posa sa main sur la joue du jeune homme. Elle avait besoin de lui, elle l’avait comprit. Et elle était prête à tout pour reconquérir la confiance du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyJeu 19 Mai - 21:29

Des fois, on pose des questions sans vraiment savoir le mal qu’elles peuvent provoquer chez la personne en face de vous. C’est ce qu’Antoine avait fait pour essayer d’avoir ces réponses, ces réponses dont il avait besoin pour comprendre, pour savoir ce qu’il avait fait ou pas fait d’ailleurs, pour savoir pourquoi il l’avait perdue. Son petite rayon de soleil comme il aimait l’appeler … Là, dans ses bras, prête à répondre à chacune de ses questions, c’était un rêve, un rêve qui semblait devenir réalité car tout était réel et l’écho de quelques conversations à l’extérieur du bureau permettait encore à Antoine de ne pas croire qu’il était encore dans un de ses rêves. Bien entendu qu’il ne l’avait pas oubliée. Quand on rencontre une jeune fille comme Madison dans sa vie et que l’on partage un peu de son monde, il est impossible de tourner la page aussi facilement qu’elle en avait été capable. Enfin, c’est en tout cas ce qu’il avait cru lui dans sa position d’impuissance totale face à tous les rejets qu’il avait vécu dans la semaine après leur rupture pour essayer de la faire changer d’avis. « Antoine, je te dois la vérité. Si tu me pardonne, penses-tu que nous pourrions reprendre notre relation » Il ne pouvait s’empêcher de sourire à cette question. Bien sûr que ce serait possible mais d’abord, pourquoi ne lui disait-elle pas la vérité ? Cela n’allait rien changer sur sa décision finale mais il voulait se relancer dans une relation où tout serait dis, où les secrets ne seraient plus de la partie et où Madison n’aurait pas peur de lui dire les choses, les problèmes qu’elle traversait parce qu’elle avait peur de sa réaction. Elle aurait dû le faire au début mais elle ne l’avait pas fait … L’explication finit par arriver : « Je sais que c’est idiot … mais je t’ai quitté pour te protéger. A dire comme cela, ça semble improbable …mais il faut que je te dise de qui ! Summer, tu sais celle qui dirige un peu McKinley, qui fait ses lois, tu vois ? Nous étions amies avant, enfin c’est un bien grand mot. J’ai voulu lui avouer mon pire secret, la pensant vraiment proche de moi… » Summer … Oui, Antoine voyait très bien qui s’était. En même temps, au lycée, personne ne pouvait le louper, c’était un peu la reine et rien que pour cela, le jeune homme préférait s’en méfier. Les gens qui sont trop sûrs d’eux ne sont à général pas bons à côtoyer. Seulement, si elle était l’amie de Maddy, pourquoi celle-ci chercherait-elle à la protéger de la jeune fille ? Mais elles ne semblaient plus l’être … Qu’est-ce qui avait pu causer ce désaccord, que s’était-il passé ? La jeune blonde enchaîna : « Ma mère me frappe depuis mes 10 ans… c’est pour cela qu’aujourd’hui je vis chez Gregory. Un soir je me suis enfuit… et il m’a hébergé. Summer c’est moqué de moi parce que je portais les mêmes fringues que la veille… et ce jour là, je l’ai rembarré et dit qu’elle ne m’adresse plus la parole. Et elle m’a menacé… de me détruire, ainsi que tous mes proches dont toi ! Elle voulait te faire virer de l’équipe et de monter tous les joueurs contre toi… si je n’obéissais pas, je sais qu’elle l’aurais fait… » Quand on apprend une nouvelle pareille, on ne peut qu’être sous le choc. Madison avait toujours été une fille qui paraissait heureuse, qui paraissait avoir la vie dont tout le monde rêve. Cependant, Antoine se rendait compte maintenant que c’était loin d’être le cas et qu’elle avait plus souffert que la moitié des personnes du lycée. Il n’en croyait pas ses oreilles ! Heureusement qu’elle avait été vivre chez Gregory, vraiment cela le rassurait énormément maintenant de savoir qu’elle était en sécurité. Les larmes sur les joues de la jeune fille coulaient maintenant plus fort et il ne savait pas vraiment quoi faire. Il se contenta de dire : « Ca va aller Maddy, je suis là … » Il déposa un baiser dans ses cheveux avant de la serrer tout fort contre lui. Puis il repensa à cette histoire de Summer qui voulait le réduire à néant. Alors la jeune fille avait fait tout cela simplement pour qu’il puisse continuer à vivre son rêve ? C’était quelque chose de tellement courageux pour Antoine qu’il n’en croyait pas ses oreilles. Autant dire que Summer finirait par avoir de ses nouvelles un de ces jours mais pour l’instant, il devait prendre soin de sa jolie blonde.

« Pardon Antoine, j’aurais du t’en parler avant de te quitter… Nous aurions dut faire face à cette garce, et surtout rester ensemble… uni. » Quand elle le regarda dans les yeux, il ne put s’empêcher d’essuyer avec sa main les petites larmes qui perlaient sur ses joues. Elle devait arrêter de pleurer, elle n’était plus seule maintenant et Antoine serait toujours à ses côtés. Madison avait cependant raison, ils auraient du faire face ensemble et elle n’aurait pas du faire face toute seule, ce n’était pas juste. Il devait parler maintenant, il devait lui dire ce qu’il pensait de toute cela … « Je suis désolé Maddy, vraiment. Pourquoi tu ne me l’as pas dis ? J’aurais pu t’aider alors que là je me trouve vraiment bête de ne pas avoir vu que tu allais mal avant. Mais je ne t’en veux pas, je comprends que ce ne soit pas facile d’en parler et j’apprécie vraiment que tu me le dises. » Dit-il avec un maigre sourire. Il allait lui falloir certainement du temps pour se rendre compte de la réelle portée des paroles de la jeune fille. Pour l’instant, il était encore sous le choc. « Je ne te laisserai plus partir Madison Sullivan, même pas en rêve. Maintenant que je t’ai dans mes bras, tu n’es pas prête d’en sortir. » Dit-il pour redonner un peu le sourire à la jeune blonde qui depuis une quinzaine de minutes ne faisait que pleurer. « Ce que tu as fait pour moi, tu n’avais pas à le faire. Tu n’avais pas à souffrir toute seule, ce n’est pas juste. Mais je suis là maintenant et je compte bien te protéger cette fois, pas l’inverse. Summer est la pire des perdantes, elle ne s’est même pas rendue compte qu’elle perdait une amie en or. » Antoine savait que Madison était une excellente amie, il pouvait le voir quand elle était avec sa meilleure amie ou d’autres personnes de son entourage et même si elle semblait penser le contraire, elle était aussi une merveilleuse petite amie, enfin aux yeux d’Antoine. Mais n’était-ce pas suffisant ? Le jeune homme fut alors pris d’une soudaine envie qu’il ne se gêna pas pour exécuter. Comment allait-il être reçu ? Plutôt bien normalement mais ne sait-on jamais, des fois les choses imprévues arrivent. Tout doucement, il déposa ses lèvres sur celles de la demoiselle. Deux fois en une soirée, c’était énorme mais bien peu aux yeux d’Antoine. Une fois le baiser terminé, le jeune homme dit : « Désolé, j’ai pas pu m’en empêcher … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyJeu 19 Mai - 23:02

Pourquoi est-ce si compliqué de dire la vérité quand il le faut ? Madison se le demandait, car ce soir il était si simple pour elle de dire à Antoine ce qu’elle avait sur le cœur, ce qu’elle lui avait caché lors de leur rupture. Mais la jolie blonde craignait Summer, elle savait de quoi elle était capable… elle se rappelle encore le jour où elle a vu Zack arrivé le visage amoché à cause de quelques footballeurs engagée par Mlle Davis. La jolie blonde la connaissait que trop bien, elle savait qu’elle n’aurait qu’a claquer des doigts pour faire virer Antoine de l’équipe de football. Et Madison savait à quel point le jeune homme y tenait à son sport favori. Mais à chaque problème, sa solution. Hélas, Madison avait choisit la plus facile … celle de s’éloigner d’Antoine pour qu’il n’est pas de problème. Et pourtant il y avait l’autre solution, celle de rester ensemble et se battre ensemble comme un couple solide l’aurait fait ! Mais on ne peut reculer … alors Madison espérait que le jeune homme lui pardonne son erreur.

Blottit contre celui qu’elle aimait, Madison se sentait apaisé. Elle avait enfin l’esprit libre et surtout l’espoir de retrouver l’amour qu’elle avait elle-même décider de laisser tomber. Pourquoi fallait-il qu’elle ait toujours peut du bonheur ? Surement parce qu’elle n’y avait jamais eu le droit dans le foyer familiale. Madison écouta les paroles d’Antoine, bien sur elle comprenait tout à fait ses interrogations. «Je suis désolé Maddy, vraiment. Pourquoi tu ne me l’as pas dis ? J’aurais pu t’aider alors que là je me trouve vraiment bête de ne pas avoir vu que tu allais mal avant. Mais je ne t’en veux pas, je comprends que ce ne soit pas facile d’en parler et j’apprécie vraiment que tu me le dises. » La jeune femme renifla, ce n’était pas très sensuel, mais les larmes roulaient jusqu’au nez.

« Parce quand j’étais avec toi, j’oubliai ce qu’il se passait chez moi. J’étais heureuse. Le soir quand je rentrais, je pensais à toi, et tout allait mieux pour moi… tant de fois j’ai voulu t’appeler lorsque ma mère levait sa main sur moi ; mais j’avais peur ; alors je ne faisais rien. Aujourd’hui je suis libre … mais il me manque la seule chose qui est vraiment compter dans ma vie… toi ! »

Lorsque le jeune homme ajouta « Je ne te laisserai plus partir Madison Sullivan, même pas en rêve. Maintenant que je t’ai dans mes bras, tu n’es pas prête d’en sortir ». Maddy retrouva le sourire. Si elle pouvait rester ici pendant des heures, elle le ferait volontiers et sans contrainte. Puis Madison resta en suspend sur la dernière phrase d’Antoine « Elle ne s’est même pas rendue compte qu’elle perdait une amie en or » Effectivement, Summer n’avait pas encore fait le bilan dans ses actes, mais elle allait surement le regretter. Seulement la jolie blonde était assez rancunière, et ce que lui avait fait Summer était pratiquement impardonnable…

« Et bien, elle peut toujours ramper à mes pieds ! Elle ne mérite pas mon amitié ! nah ! »


Madison sourit et se mit presqu’a rire. Mais les yeux plongé dans ceux d’Antoine, il se passa quelque chose. Oui, le jeune homme se pencha vers elle, et l’embrassa. Madison ne le repoussa pas, loin de là, elle attendait ce moment autant que lui. Alors elle se laissa faire. Alors que leurs lèvres s’éloignèrent, Antoine s’excusa. Madison sourit et ajouta :

« T’excuser de quoi Mr Lockwood ? De m’avoir embrassé ? Il me semble ne pas t’avoir repoussé… »

La jolie blonde avait enfin retrouvé le sourire, et grâce à lui… et restant sur une touche d'humour mais aussi de confession, Maddy ajouta :

« Je suppose que ça veux dire que tu me reprend à l'essai ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptySam 21 Mai - 9:30

En réalité, les plus belles filles sont souvent celles qui souffrent le plus. Le jeune homme avait toujours vécu dans une famille unie, une famille où tout allait bien et où ses parents ne se disputaient presque jamais. Une situation familiale de rêve surtout par rapport à celle qu’avait vécu Madison. Pourquoi certaines personnes ont plus de chances que d’autre ? Antoine aurait tellement voulu la protéger, lui éviter de souffrir ainsi mais il ne savait pas et l’ignorance ne pouvait pas l’aider à agir. Mais d’après ce que lui disait Maddy, il semblait tout de même avoir contribué à lui changer les idées : « Parce quand j’étais avec toi, j’oubliai ce qu’il se passait chez moi. J’étais heureuse. Le soir quand je rentrais, je pensais à toi, et tout allait mieux pour moi… tant de fois j’ai voulu t’appeler lorsque ma mère levait sa main sur moi ; mais j’avais peur ; alors je ne faisais rien. Aujourd’hui je suis libre … mais il me manque la seule chose qui est vraiment compter dans ma vie… toi ! » C’était en réalité une belle déclaration que la demoiselle était en train de lui faire et Antoine le savait très bien. Il la connaissait par cœur et cela le touchait énormément même s’il ne le laissait pas spécialement voir. Lui dire qu’elle aurait dû l’appeler était injuste car dans sa situation, il ne pouvait pas vraiment savoir comment il aurait réagis et il se doutait bien que cela ne devait pas être facile pour la demoiselle de prendre le téléphone et d’appeler. Cela aurait voulu dire qu’Antoine aurait été au courant mais il aurait rappliqué sans se poser de questions de toute manière. A cet instant, elle était si vulnérable dans ses bras qu’il avait l’impression qu’il pouvait la casser. Il savait très bien que s’il décidait de ne pas revenir avec elle, cela la tuerait sur place et il ne donnait pas cher de son état. Cependant, depuis le temps que les gars de l’équipe le chambraient avec cette histoire, il doutait fort de pouvoir la laisser partir cette fois. Surtout pas maintenant qu’elle lui disait qu’elle voulait de lui et non qu’elle le repousse à l’autre bout du lycée. Ils avaient été très heureux ensemble et maintenant que les barrières étaient tombées, il n’y avait pas de raison pour que les choses ne continuent pas sur cette voie. Maintenant, Madison vivait avec Gregory, un bon ami d’Antoine ce qui rassurait énormément le jeune homme par rapport à la mère de sa jolie blonde. De cette manière, elle ne risquait rien et Antoine allait s’assurer que Summer arrête ses bêtises. Qu’elle aille se trouver un nouveau bouc émissaire, Madison avait le droit d’être heureuse. « Arrête d’avoir peur maintenant ma belle, tu es entourée et il est hors de question que je laisse qui que ce soit te faire du mal, peu importe ce que cela me coûte. Ma place dans l’équipe, c’est mon rêve mais si je dois te perdre, ça ne vaut pas le coup non plus. » Et le jeune homme le pensait réellement. Sa place dans l’équipe, c’était son rêve et surtout une étape important pour la continuité de celui-ci mais Madison était importante aussi et si sortir avec elle voulait dire quitter l’équipe parce que Summer l’avait décidé, il le ferait. A contrecœur mais il le ferait. L’amour fait faire de drôle de choses des fois et jamais Antoine ne s’était imaginé se trouver dans cette situation.

Il était évident que Summer était impardonnable et le jeune homme ne pouvait toujours pas croire au fait qu’elle ait pu faire de pareilles choses. Maintenant elle allait payer cher ses actes et il fallait qu’elle fasse attention maintenant parce qu’une reine peut vite perdre son trône si elle se fait renverser … Antoine rit avec la jeune fille quand elle lui dit : « Et bien, elle peut toujours ramper à mes pieds ! Elle ne mérite pas mon amitié ! nah ! » Oui, elle avait bien raison, c’était l’attitude à adopter en fait. De toute manière, maintenant qu’Antoine était là, il espérait rendre le quotidien de Madison plus tranquille. Ne pouvant pas s’en empêcher, il se pencha pour embrasser la jeune fille puis s’excusa. Il ne savait pas très bien pourquoi il le faisait d’ailleurs mais on ne sait jamais, peut-être que ce n’était pas ce que Madison attendait. Mais elle le rassura très vite là dessus en disant : «T’excuser de quoi Mr Lockwood ? De m’avoir embrassé ? Il me semble ne pas t’avoir repoussé… Je suppose que ça veux dire que tu me reprend à l'essai ? » La regardant dans les yeux, il savait que c’était maintenant à lui de décider de la suite des évènements et il sentait le fardeau peser sur ses épaules. Oui, Antoine avait bien compris que le bonheur de la demoiselle était entre ses mains. Elle avait dit cela sur un ton léger mais il voyait très bien dans ses yeux que ce n’était pas une question sans importance. Pour la rassurer, il se mit à sourire avant de dire : « Tu rigole ou quoi ? Je ne te prends pas à l’essai, je te prends de suite comme petite-ami. Je ne veux plus que tu partes ma belle, ça serait trop bête de casser ce qu’il y avait entre nous. » Dit-il en souriant. Il ajouta ensuite : « Je vais retrouver ma cheerio attitrée maintenant quelle chance j’ai parce que c’est la plus belle ! » Dit-il en souriant avant de déposer ses lèvres sur celles de Madison encore une fois. Oui, ils avaient du temps à rattraper …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyLun 23 Mai - 13:22

Madison avait tellement eu l’habitude de faire « semblant » qu’Antoine avait cru qu’elle était heureuse sans lui. Mais comme hélas, il ne connaissait pas toute l’histoire, il n’avait pas vu qu’elle ne faisait que « paraître » ! Depuis sa tendre enfance Madison se cachait, mentir était devenue pour elle, naturel. Elle savait ce que sa mère lui ferait payer si elle osait parler de ça à qui que se soit ! Pour Maddy avait mainte et mainte fois regardé la porte du bureau de Mlle Pillsbury, et à chaque fois elle avait continué son chemin. Qui y’a-t-il de pire que de se faire battre par sa mère ? Surement de ne pas avoir reçu d’amour maternelle, et encore moins paternel … avoir un père absent, et surtout ignorant. C’était bien pour cela que Madison avait dut mal à faire confiance aux garçons …pourtant elle avait de l’amour à revendre. Elle espérait un jour trouver son prince charmant, car malgré ce qu’elle laissait voir, Maddy était une grande rêveuse ! Au jour d’aujourd’hui, elle espérait vraiment qu’Antoine tienne vraiment à elle pour la protéger, et la rendre heureuse… lui permettre d’oublier ce qu’elle avait vécu durant ces années passées. N’a-t-elle pas le droit à un peu de bonheur ?

A demi-allongé sur le canapé, dans les bras d’Antoine, Maddy se sentait mieux. Elle espérait vraiment que le garçon accepte ses excuses et que finalement, ils redeviennent un couple. La question semblait stupide, car il était prêt à laisser tomber sa place dans l’équipe pour être avec elle… la jolie blonde n’arrivait pas à croire ce qu’elle entendait …

« Antoine, rien de cela n’arrivera. Tu resteras dans l’équipe, et moi dans les Cheerios ! Nous n’allons pas nous laisser faire pas Summer … de tout façon j’ai remarqué que la « reine » ne semblait plus vraiment être à son aise ses derniers temps ! »


Madison avait bien vu le comportement de Summer lorsqu’elle s’était faire prendre par surprise et faite arroser d’œuf et de lait dans les couloirs de McKinley ! La soi-disant « Reine » n’allait pas tarder à redescendre de son piédestal ! La jolie blonde sourit au jeune homme, le réconfort de ses bras lui faisait tellement de bien … et la réponse à sa question encore plus. Il nous voulait plus qu’elle parte ? Elle se ferait un plaisir de rester à ses cotés ! Elle se laissa à nouveau embrasser, un sentiment de légèreté l’envahi. Puis la jeune femme se souvient de quelque chose … une chose dont elle devait parler à Antoine, avant qu’il ne l’apprenne de la bouche de quelqu’un d’autre.

« Dis-moi … pour le bal … Tu as trouvé une cavalière ? Si j’avais su que notre relation aurait repris son cours, je n’aurais pas accepté l’invitation d’Isaac… mais je ne peux pas lui dire « non » à présent. »

Madison se sentait un peu gêné tout à coup … bien sur qu’elle aurait préférer y aller avec Antoine. Mais il y a quelques semaines de cela, elle pensait qu’il la détestait pour ce qu’elle lui avait fait. C’est bien pour cela qu’elle avait accepté sans hésitation l’invitation d’Isaac. De plus, elle savait pertinemment qu’il n’y aurait rien entre eux, Maddy le trouvait mignon mais il n’était pas du tout le genre de garçon qu’elle fréquentait. Ce qui lui a plus, c’était son humour, il a eu le don de la faire rire et lui faire un peu oublié qu’elle était seule pour aller à ce bal.

« Mais nous ne sommes pas ensemble ! Il est juste un bon ami, et surtout le seul qui m’a invité … j’étais déséspéré ! »

Elle se mit à rire, et ajouta sur un ton humoristique :

« Tu aurais pu te bouger les fesses un peu plus rapidement Mr Lockwood ! »

Et elle rigola. Elle savait très bien qu’Antoine arriverait à trouver une cavalière… en espérant qu’elle ne devienne pas sa « girlfriend » pour la soirée ! C’était hors de question !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyMar 24 Mai - 8:09

La vérité finit toujours par sortir et Antoine était énormément touchée que ce soit Madison qui la lui donne. En même temps, qui aurait pu le lui dire ? Les personnes au courant devaient être minimes mais ne sait-on jamais, les secrets sont vites découverts à Lima et ils font très vite le tour du lycée … Il avait préféré l’apprendre de sa bouche, c’était plus sûr et au moins maintenant, ils partaient sur des bases saines sans mensonge. Antoine serait là pour Maddy quoi qu’il arrive et elle se devait de le comprendre. Peut-être que sa mère n’était plus une menace maintenant mais si elle revenait à la charge et qu’elle s’en reprenait à la jeune fille, Antoine risquait de le lui faire payer très cher. Il avait déjà du mal à comprendre comment des parents pouvaient taper leurs enfants surtout quand ils sont aussi beaux que la demoiselle qu’il avait devant lui. Mais elle habitait chez Gregory maintenant et Antoine avait confiance en lui pour la garder en sécurité. S’il y avait une chose que le jeune homme n’aimait pas, c’était de vivre dans la peur. C’était un sentiment horrible qui gâchait tous les autres et Antoine préférait se dire que s’il perdait sa place dans l’équipe, ce serait pour une bonne cause, du moins s’il restait avec Madison. C’était son rêve mais des fois, il fallait prendre du recul et regarder autour de soi. Jamais le jeune homme n’avait oublié ses amis et ne s’était concentré que sur son objectif en essayant de faire tomber tout le monde. Il préférait nettement la solidarité à tout cela et c’était une des valeurs que véhiculait le football. La compétition entre les joueurs, c’est quelque chose d’inévitable dans une équipe et encore plus dans une équipe de lycée mais des fois, il faut arrêter un peu. Madison lui dit : « Antoine, rien de cela n’arrivera. Tu resteras dans l’équipe, et moi dans les Cheerios ! Nous n’allons pas nous laisser faire pas Summer … de tout façon j’ai remarqué que la « reine » ne semblait plus vraiment être à son aise ses derniers temps ! » Il ne put s’empêcher de sourire. Il avait bien l’intention de rester dans l’équipe, il n’y avait aucun doute là dessus et il se battrait pour y rester même si Summer essayait de le faire virer. Antoine n’avait rien à se reprocher côté football, il ne manquait jamais un entraînement et était toujours à l’heure ce qui mettait toujours les chances de son côté. Mais s’il finissait par se faire virer, ce ne serait pas non plus la fin du monde, il trouverait bien un autre moyen de le réaliser son rêve après tout. Ne dit-on pas que tous les chemins mènent à Rome ? « J’espère bien que l’on restera dans nos équipes respectives car je n’ai pas l’intention de partir encore … Je pense que la méchanceté ne peut pas marcher bien longtemps avec les gens. Se faire marcher dessus cela va un moment mais après un certain temps, ça ne peut plus durer car Summer ne vaut pas mieux que les autres. » Dit-il en souriant. Elle finirait à tomber, comme les autres car on ne peut pas rester reine en rabaissant tout le monde. C’est bien connu, le peuple finit par se rebeller …

« Dis-moi … pour le bal … Tu as trouvé une cavalière ? Si j’avais su que notre relation aurait repris son cours, je n’aurais pas accepté l’invitation d’Isaac… mais je ne peux pas lui dire « non » à présent. » Le bal de la Saint Valentin … Antoine l’avait presque oublié pour le coup. Comment avait-il fait alors que tout le monde ne parlait que de cela depuis plus d’un mois ? Il n’avait jamais été fan de ces bals mais il savait que les filles en raffolaient surtout quand elles devaient se faire inviter, elles étaient toutes en émois attendant le prince charmant. Les gars de l’équipe savaient très bien que tout le monde attendait leur invitation mais ils n’étaient pas des milliers et la plupart avaient déjà une copine ou une fille bien en vue. Alors Madison y allait avec Isaac ? Oui, Antoine le connaissait puisqu’ils jouaient ensemble dans l’équipe. Ils s’appréciaient d’ailleurs mais le jeune homme ne put s’empêcher de ressentir un brin de jalousie à l’idée que ce serait lui qui amènerait Madison au bal. Mais bon, comme elle l’avait si bien dis, elle ne pouvait plus reculer maintenant. Antoine put voir que Maddy était un peu gênée pour le coup mais il n’y avait pas mort d’homme. C’était de sa faute, il avait cas l’inviter plus tôt après tout mais bon, ce n’est jamais facile de le faire surtout quand on croit que la fille que l’on aime est bien mieux avec un autre … « Mais nous ne sommes pas ensemble ! Il est juste un bon ami, et surtout le seul qui m’a invité … j’étais déséspéré ! Tu aurais pu te bouger les fesses un peu plus rapidement Mr Lockwood ! » Il ne put s’empêcher de laisser échapper un petit rire lui aussi. Il le savait, il aurait du bouger ses fesses mais il n’avait pas osé de peur de se faire jeter une deuxième fois … La regardant, il ne put s’empêcher d’admirer son visage qui était redevenu souriant maintenant. Il finit par dire : « Je ne t’en veux pas, c’est de ma faute, j’aurais du me bouger plus tôt mais bon, j’avais un peu peur de me faire envoyer sur les roses une deuxième fois alors je n’ai pas osé. Pour l’instant, je n’ai pas de cavalière mais je vais bien trouver une amie que je vais pouvoir sauver tout de même. » Dit-il en riant. Oui, il était certain qu’au moins une de ses amies n’aurait pas de cavalier. Il ajouta : « Tu me réserveras une danse quand même ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyMer 25 Mai - 17:00

Le bal de la St Valentin, un moment unique pour chaque lycéen, mais encore plus quand vous êtes une Cheerio. Prétendre au couronnement de la reine de McKinley était une chose importante dans la tête de ses pom-pom girls. Quinn était la préférée de tous d’après les sondages, mais Madison voulait encore croire à ses chances. Bien évidement si Antoine avait été son cavalier, ils auraient pu tous les deux prétendre au titre de Roi et Reine du lycée… mais les choses ne s’étaient pas dérouler comme prévu. Mais peut importe, la jolie blonde savait que le garçon serait présent à la soirée, et bien sur qu’elle lui accordera une danse, et même plusieurs si il le désirait. Car Maddy savait bien que son cavalier Isaac était un coureur de jupon et qu’il n’hésitera pas à danser avec plusieurs Cheerio célibataire ce soir-là. Et pourquoi ne pas échanger de cavaliers durant une partie de la soirée ? Si Antoine y allait avec une amie, elle était surement célibataire … d’ailleurs qui était-ce ? La jolie blonde chercha un moment… une Cheerio peut être ? Peut importe, Madison avait confiance en Antoine et savait très bien qu’il ne l’a tromperait pas pendant cette soirée. La jolie blonde avait essuyé la totalité de ses larmes, à présent c’était un sourire rayonnant qui s’affichait sur son visage.

« Je te réserve toutes les danses que tu désire Mister Lockwood. Je pense que mon cavalier ne m’en voudra pas… »

Madison repensa à ses dernières minutes, cette soirée qui avait pourtant mal commencé était sur le point de se transformer en conte de fée. Espérons que la demoiselle ne rêve pas éveiller … ou alors était-ce les effets de l’alcool ? Non Maddy était bel et bien dans les bras d’Antoine. La demoiselle appréciait ce moment comme jamais, et ne voulait pas qu’il s’arrête.

« Dis-moi Antoine, … tu pensais vraiment que je te détestais ? Au point de t'envoyer balader pour le bal ?»

La jeune femme voulait vraiment savoir comment Antoine avait vécu leur séparation, elle savait que c’était de sa faute si il avait été triste durant des mois… il avait dut se plonger corps et âme dans le sport comme le fond les garçons d’aujourd’hui. Ou alors avait-il essayé de l’oublier dans les bras d’une autre fille ? Madison ne l’avait pas vu avec quelqu’un d’autre mais elle n’était pas sensé tout voir ! Les rumeurs chez les Cheerios allaient bon train, mais durant cette période Maddy ne passaient pas beaucoup de temps avec elles…

La jolie blonde ne pouvait pas le reprocher à Antoine d’être allé voir ailleurs…c’était elle qui était partie après tout. Mais la jeune femme avait comme un besoin de savoir ; si jamais cette fille faisait partie de son entourage.

« Durant notre séparation … Tu as eu d’autres relations ? Je sais la question est osé de ma part…mais j’aimerais juste …le savoir. »


Oui, Madison ne voulait pas arrivée un jour dans les couloirs de Mckinley et qu’une fille se pointe en lui disant « très bon coup ton boyfriend ! »… sur ce coup là, Madison n’était pas sur de se contrôler. La jolie blonde était connu pour sa « jalousie » qu’il s’agisse d’amour ou d’amitié, Maddy était comment dire … « conservatrice » ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyJeu 26 Mai - 19:17

S’il y avait une chose qu’Antoine avait toujours détesté c’était ces bals tout au long de l’année. S’il s’était écouté, il n’y aurait même pas mis les pieds mais il savait aussi qu’il était footballeur et qu’en tant que tel, il devait s’y rendre et s’il voulait être au top, avec à son bras une cheerio. Franchement, le jeune homme aurait adoré que ce soit Madison et dans ce cas, il aurait certainement oublié qu’il n’était pas un grand danseur et qu’il n’était pas fan de ces soirées. Cependant, ce n’était pas le cas et il finirait de toute manière par y aller avec une amie comme s’était la mode. Autant s’amuser entre potes quand la fille que vous aimez est déjà prise. Mais de savoir qu’il n’y avait rien de spécial entre Isaac et Madison le rassurait énormément ainsi que de savoir que sa copine allait bien vouloir lui accorder quelques danses. Dit de cette manière, cela semblait logique mais après tout, il était possible qu’Isaac comme tant d’autres avant lui ne veuille pas partager sa partenaire. Cependant, cela semblait bien loin d’être la réalité des choses d’après ce que la jeune blonde lui dit : « Je te réserve toutes les danses que tu désire Mister Lockwood. Je pense que mon cavalier ne m’en voudra pas… » Eh bien tant mieux après tout car cela arrangeait bien Antoine que son collègue footballeur ne cherche pas à accaparer sa Madison rien qu’à lui toute la soirée. Cela faisait bizarre de la tenir dans ses bras alors que quelques heures plus tôt, il ne croyait pas une seule seconde que quelque chose de pareil pouvait être possible. Cette soirée était devenue la meilleure de l’année et de bien loin … Madison enchaîna : « Dis-moi Antoine, … tu pensais vraiment que je te détestais ? Au point de t'envoyer balader pour le bal ? » En fait, les paroles d’Antoine avaient peut-être dépassé sa pensée. Ce n’était pas vraiment qu’il pensait qu’elle le détestait parce qu’il ne voyait aucune haine entre eux et il n’y en avait jamais eu. Seulement, il avait quand même eu le sentiment de n’être pas assez bien pour elle, de ne pas la mériter elle si belle et intelligente qui était partie voir ailleurs car elle avait trouvé mieux. Avec une pensée pareille, il était évident que les choses ne semblaient pas sous le bon jour pour une demande au bal … Mais comment pouvait-elle lui en vouloir alors que c’était elle qui lui avait laissé croire la chose ? Maintenant effectivement, la chose semblait surréaliste mais avant, tout semblait à sa place. Antoine finit par dire : « Je ne pensais pas vraiment que tu me détestais. Je pensais qu’à tes yeux je n’étais pas assez bien car tu étais partie chercher quelque chose ailleurs du coup, je me voyais mal te demander d’aller au bal avec moi et faire un retour en arrière que tu ne voudrais pas faire. Je pense que j’avais peur que tu m’envoies bouler pour de bon cette fois alors qu’au moins avant je pouvais garder un peu d’espoir. » Tout le monde prenait Antoine pour quelqu’un de dur qui n’avait pas de sentiments mais c’était bien tout le contraire, il réfléchissait beaucoup à des tas de choses et il en venait à des conclusions plus ou moins bonnes mais à des conclusions qui lui semblaient les meilleures de son point de vue.

« Durant notre séparation … Tu as eu d’autres relations ? Je sais la question est osé de ma part…mais j’aimerais juste …le savoir. » Une question qui tombait comme un cheveux sur la soupe et à laquelle Antoine ne s’était aucunement préparé. D’ailleurs, la surprise devait se lire sur son visage. Leur séparation n’avait durée que quelques mois mais quelques mois c’est long quand on est tout seul et la question de Maddy était totalement justifiée. Mais il avait un peu peur de lui donner la réponse. Bon d’accord, il n’avait pas couché avec la moitié du lycée, ce n’était pas son genre bien loin de là. Cependant, il avait bien couché avec une fille sous l’effet de l’alcool et elle continuait à lui courir après ce qui serait pas mal pour Madison de le savoir. Il l’avait amèrement regretté bien entendu et une fois sobre n’était jamais retombé dans les bras de la jeune fille comme dans les bras d’une autre. Prenant une grande inspiration, il finit par dire : « Je n’ai pas eu de grandes relation car je ne peux pas aimer une fille et sortir avec une autre, j’essaye de garder un minimum de valeurs de ce côté-là. Par contre, j’ai abusé de l’alcool un soir chez un ami et j’ai finis avec une fille. Tara O’Dwyer. Elle revient d’ailleurs à la charge depuis mais elle n’a jamais réussis à m’avoir sobre. » Peu fier, c’était ce qu’Antoine était à cet instant présent. Jamais cet incident n’aurait du arriver mais en même temps, ce n’était pas non plus facile de le cacher sachant que dans un lycée comme le leur, ils finiraient toujours par tomber les uns sur les autres. Maintenant, tout ce que le jeune homme redoutait c’était la réaction de la demoiselle dans ses bras. Même si techniquement elle ne pouvait pas le lui reprocher, lui se le reprochait et voir cette petite lueur de déception dans ses yeux le tuerait pour sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyVen 27 Mai - 22:16

Le bal, un conte de fée pour Madison, en entrant dans les Cheerios, elle espérait aussi avoir une chance de devenir la reine de McKinley. Toutes les petites filles rêvent de pouvoir porter un jour une couronne, et bien sur ne faisant pas partit d’une famille royale, elle ne pouvait que prétendre à celle du lycée. Seulement voilà, la concurrence était rude, Quinn, Summer, … Madison pensait que ses chances étaient faibles ! Oh et puis peut importe, elle pourrait porter tout de même une robe de princesse, et espérer embrasser son prince à la fin de la soirée. Bien sur, elle parlait d’Antoine et non pas d’Isaac, lui c’était plutôt son « sauveur » ! Enlacée dans les bras de son amoureux, Madison se sentait bien … elle écouta sa réponse avec attention. Elle voulait connaitre son point de vue, et ne fut pas déçu. Elle caressa le bras d’Antoine qui la tenait contre lui, et ajouta :

« C’était tout à fait le contraire, je te pense bien trop bien pour moi ! Tu es beau, fort et surtout si affectueux … j’ai juste pensez qu’il valait mieux que je m’éloigne de toi. Mais comme apparemment tu souhaite me garder, je ne vais pas dire non ! »

Elle lui sourit à nouveau, et se leva légèrement pour atteindre les lèvres du jeune homme. Un petit baiser, bref mais remplit d’affection. La jeune femme se redressa un peu, elle se releva et s’assit prêt d’Antoine. Coller à lui, elle plongea son regard dans celui du beau garçon. La blonde avait bien une question qui lui brûlait les lèvres. Elle était d’une naturelle curieuse, mais aussi d’un brin jaloux. Alors sa main posée sur celle d’Antoine, elle posa la fameuse question. Elle vit le visage du garçon changer… l’avait-elle mit mal à l’aise ? Il semblerait que oui. Il avait donc bien trouvé quelqu’un durant leur séparation ? Mais ses paroles fut rassurantes, que Madison en oublia presque le fait qu’il ait eu une relation avec une jeune femme, dont Maddy ne connaissait même pas le visage. Et apparemment le footballeur n’était pas très fier de cette aventure sans lendemain, surtout si il se retrouve avec une groupie collée aux baskets.

« Oh Antoine, tu m’aime à ce point que même notre histoire terminé, tu as continué de croire en notre histoire ? Je vais t’avouer quelque chose… »


Madison s' interrompue un instant. Devait-elle lui raconter tout ? Même mes instants qui pourraient faire mal au jeune homme ? La jeune femme voulait être franche avec Antoine, alors elle reprit son souffle et fini par lui raconter les quelques mois qui les avaient séparés.

« Tu sais, durant notre séparation, il n’y a eu qu’un baiser échanger avec Taylor… je me suis vite rendu compte que je tenais toujours à toi. De plus, il a disparu de la circulation le lendemain de cette fameuse fête où nous nous sommes embrassés. Je crois qu’il a comprit que je t’aimais, et que je n’arrivais pas à t’oublier. Enfin moi je l’ai compris. »


Elle était ému d’avouer tout ceci à Antoine, mais cela était la strict vérité, si elle l’avait quitté, ce n’était pas parce qu’elle ne l’aime plus … non c’était pour le protégé. Elle lui afficha un sourire timide puis finir par dire :

« Je t’aime Antoine, et cette chose là, j’en suis certaine ! »

Glissant ses mains aux creux de celle d’Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptySam 28 Mai - 0:18

La vérité finit toujours par apparaître et c’était le cas pour Antoine et Madison. Elle avait entretenu chez lui pour le protéger des sentiments sur leur relation qui n’étaient pas ce qu’il se passait réellement. Mais bien trop perdu pour chercher plus loin, le jeune homme s’était contenté de ses réponses à elle. Pourquoi aller en chercher ailleurs alors qu’il l’avait aperçue aux bras de Taylor quelques jours après leur rupture ? Mais cela lui semblait maintenant bien loin alors qu’il la tenait dans ses bras. Il ne put s’empêcher de rire quand elle lui dit : « C’était tout à fait le contraire, je te pense bien trop bien pour moi ! Tu es beau, fort et surtout si affectueux … j’ai juste pensez qu’il valait mieux que je m’éloigne de toi. Mais comme apparemment tu souhaite me garder, je ne vais pas dire non ! » Elle n’aurait jamais dû penser à s’éloigner de lui mais la chose était faite et ils ne pouvaient pas revenir en arrière. La seule chose qu’ils pouvaient faire, c’était aller de l’avant maintenant et profiter des instants passés ensemble. Que demander de plus ? Antoine savait que les choses ne seraient pas toujours facile mais tant qu’il avait la belle blonde dans ses bras, il voyait mal comment les choses pouvaient mal tourner. Belle, elle l’était. Intelligente aussi et elle avait désespérément besoin qu’on l’aime et qu’on la protège. Antoine l’avait compris maintenant et il ne risquait pas de l’oublier. Madison était bien plus fragile qu’elle le laissait croire et maintenant qu’elle avait brisé la glace, elle pourrait trouver auprès d’Antoine un réconfort constant. Aimer quelqu’un, c’est aussi lui donner tout ce que l’on a pour qu’il se sente en sécurité. « Oui, je veux te garder alors ne me file plus entre les doigts maintenant. J’ai aussi besoin de toi Maddy, plus que tu ne le penses … » Dit-il en lui dégageant la mèche qui venait de tomber sur ses yeux. Antoine durant leur séparation avait vite compris que le football n’était pas suffisant. C’était sa vie toute entière qui tournait autour du foot mais il avait besoin de plus. Il avait besoin d’amis qui jouaient avec lui et avec qui il pouvait passer des soirées inoubliables et puis il avait besoin de quelqu’un avec qui il pourrait partager des choses uniques, des choses qu’ils garderaient pour eux. Le jeune homme était persuadé que cette demoiselle était Maddy. Ils auraient tous les deux leur petit jardin secret et leurs amis communs ou pas d’ailleurs, cela n’avait pas d’importance. Ils échangèrent encore une fois un baiser et Madison se releva un petit peu prenant une position un peu sérieuse. En effet, la question qu’elle lui posa le surprit énormément. De toute manière, il préférait ne rien lui cacher, la demoiselle en question étant dans le lycée elles finiraient par se croiser et la confrontation pourrait être plus tendue que prévu. Mais Antoine espérait que cela n’aurait pas trop d’impact sur tout ce qui venait de se passer entre eux.

« Oh Antoine, tu m’aime à ce point que même notre histoire terminé, tu as continué de croire en notre histoire ? Je vais t’avouer quelque chose… » Il n’avait ‘abord pas su s’il devait continué à y croire mais il avait bien compris que ses sentiments pour la jeune fille n’étaient pas près à disparaître. Il avait essayé pleins de choses et ses potes lui avaient arrangé pas mal de rancards mais il faisait un blocage, c’était comme ça. Mais il ne s’en était jamais plein, il avait gardé tout cela pour lui et même s’il avait essayé de tout cacher, les gars de l’équipe avaient compris et n’avaient pas hésité à le chambrer à toute occasion. Maintenant, Antoine pourrait leur rabaisser le clapet au moins. Mais il devait avouer qu’il avait perdu confiance en leur couple ces dernières semaines car il n’y croyait plus tout simplement. Seulement le hasard ou le destin semble bien avoir fait les choses. Elle devait lui avouer quelque chose … De bien ou de mal ? Il ne savait pas encore mais il espérait que ce soir quelque chose de positif. « Je t’écoute. » Lui dit-il avec un petit sourire. Il était tout ouï maintenant alors elle pouvait lui dire n’importe quoi. « Tu sais, durant notre séparation, il n’y a eu qu’un baiser échanger avec Taylor… je me suis vite rendu compte que je tenais toujours à toi. De plus, il a disparu de la circulation le lendemain de cette fameuse fête où nous nous sommes embrassés. Je crois qu’il a comprit que je t’aimais, et que je n’arrivais pas à t’oublier. Enfin moi je l’ai compris. » Alors il ne s’était jamais rien passé de super sérieux entre Madison et Taylor ? Rien que pour une nouvelle pareille, ces paroles méritaient d’être dites et la joie qu’éprouva Antoine en les entendant était énorme. Le reste comptait énormément aussi c’était clair. Mais si elle l’avait compris alors pourquoi n’avait-elle pas essayé de revenir vers lui ? Un petit geste, une petite parole, c’était tout ce qu’Antoine demandait pour retenter sa chance. Mais elle aussi avait dû traverser des périodes de doutes ce qui avait dû chambouler un peu tout cela. Finalement, il lui dit : « Nous étions deux amoureux transits complètement perdus il me semble … Pourquoi tu n’as pas essayé de revenir me voir ? Un signe de ta part m’aurait peut-être redonné du courage. » Dit-il en riant. Il ne fallait pas croire, Antoine pouvait être timide à ses heures surtout quand il était avec une personne qu’il connaissait si bien que Madison.

« Je t’aime Antoine, et cette chose là, j’en suis certaine ! » Serrant les mains dans les siennes, Antoine sourit devant de belles paroles. Il les avait tellement rêvées qu’elle paraissait surréaliste maintenant. Mais elles venaient d’être prononcées pour de vrai, il en était certain. Traçant avec ses pouces de petits cercles sur les mains de Maddy, il lui demanda en la regardant dans les yeux : « Dis-moi ma chère, depuis quand la fille dont je suis fou amoureux a une aussi belle voix que celle que j’ai entendu tout à l’heure ? Je ne connaissais pas ce talent chez toi ma chéri. » Dit-il en souriant. Il se souvenait parfaitement de l’instant où il était entré dans la pièce. Sa voix était magnifique, vraiment magnifique … Elle avait du talent et Antoine était certain qu’elle s’entendrait à merveille avec sa mère …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyLun 30 Mai - 23:09

Ensemble dans le bureau du père de Saphira, Maddy et Antoine avaient enfin eu l’occasion de se parler. Si ce jeu n’avait pas eu lieu ? Les deux jeunes gens auraient-ils fini par se parler ? La question était plutôt intéressante, car d’un coté il y avait Antoine qui pensait que Maddy ne l’aimait plus… et de l’autre, il y avait la jolie blonde qui pensait que le garçon ne lui pardonnerait pas ! C’est vrai qu’en y pensant bien, heureusement qu’il y avait eu ce jeu, et cette fameuse action. C’est bien lorsque le jeune homme vint déposer ses lèvres sur celle de la demoiselle, que celle-ci avait comprit qu’il ne lui en voulait pas tant que ça… et surtout qu’il l’aimait toujours ! Ils avaient peut être perdu quelques mois dans leur relation, mais cela avait du bon au final… plus de mensonges, que de la franchise ! La Cheerio était tellement rassuré, et les paroles d’Antoine ne pouvaient que la convaincre qu’elle avait fait le bon choix en lui raconter son secret. « Oui, je veux te garder alors ne me file plus entre les doigts maintenant. J’ai aussi besoin de toi Maddy, plus que tu ne le penses … » Il avait besoin d’elle ? Antoine avait-il besoin lui aussi d’attention ? D’une confidente ? Elle plongea son regard dans celui du jeune homme. Et elle ajouta ;

« Je serais tout ce que tu désire Antoine, ami, amant, confidente… Tu peux tout me dire, je serais à ton écoute. Je sais que tu as une vie de famille épanouie, pas comme la mienne. Des amis footballeurs, mais peut être pas assez proche pour leur parler de tes peurs, tes joies et autres. »

La jeune femme était sincère, elle savait ce que c’était de tout garder pour soi. Longtemps la jeune femme s’était renfermée sur elle, n’écrivant que dans son journal intime. Le jour, elle était une fille rayonnante et le soir, elle pleurait dans sa chambre. Elle a joué ce rôle pendant pratiquement 1 an et demi … mais à force de faire semblant, le moral ne tient plus… et ce fameux jour où Madison a vu son monde s’écrouler à cause Summer … depuis ce jour elle a totalement changé. Elle avait besoin de parler, d’amitié, d’amour et d’aide. Elle savait qu’Antoine pouvait lui donner tout ça. Rien que d’y penser, la jeune femme en avait la boule au ventre. Mais le geste d’Antoine fit sourire la demoiselle, sa main frôla légèrement sa joue lorsqu’il lui enleva une mèche qui tombait devant ses yeux. C’était des gestes comme celui-ci dont Madison manquait. Jamais sa mère n’avait eu une telle geste, elle ne savait que lever la main sur elle.

Elle lui confia alors ce qui s’était passé entre elle et Taylor, rien de sérieux comme pouvait en déduire Antoine. Elle ne savait pas du tout comment se passait les relations au sein de l’équipe de football, mais Antoine comme les autres avaient dut remarquer l’absence de Taylor depuis des mois… Il avait disparu de la circulation, sans donner de nouvelle. Mais Maddy savait qu’un jour ou l’autre il reviendrait… alors comment allait se passer le face a face entre les deux joueurs ?

Puis Antoine, posa une question à la jeune femme. Celle-ci était logique, et dans la continuité de la conversation. « Nous étions deux amoureux transits complètement perdus il me semble … Pourquoi tu n’as pas essayé de revenir me voir ? Un signe de ta part m’aurait peut-être redonné du courage. ». Maddy avait bien sur la réponse… la jeune femme n’avait jamais été très à l’aise avec les sentiments, et elle était surtout en réalité très timide. Elle avait toujours peur de souffrir… et d’être rejeté. Elle avait simplement cru qu’Antoine ne lui pardonnerait pas.

« Ce n’est pas l’envie qui me manquait… mais plutôt le courage. J’avais peur que tu me rejette, que tu penses que je jouais avec toi. Tu sais, je sais même pas comment j’ai fais pour te poser une telle action ce soir ! Surement parce que lorsque je t’ai vu, je me suis lancée ! Sans réfléchir, ce que je fais trop parfois ! »

D’ailleurs en parlant d’action ; le jeune homme l’avait entendu chanter ? Il était entré dans le bureau, Madison s’était arrêté de chanter… alors il l’avait écouté à travers la porte ? Oui c’était surement cela, et peut être même la raison qui l’avait poussé à entrer ! Elle rougit un peu, Maddy savait qu’elle avait une jolie voix, mais elle n’était pas encore habituer au compliment sur ce fait.

« Et bien… j’ai encore du mal avec ce compliment… pourtant je sais que des personnes comme Saphira et Ezrael me l’ont dit aussi… et ils font partie d’une chorale ! Merci Antoine. Il me semble que tu joue d’un instrument ? Nous pourrions former un duo parfait, j’en suis certaine ! »

Madison lui sourit. Elle appréciait cette intimité avec Antoine, elle l’avait enfin retrouvé… tout ce temps perdu.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  EmptyDim 5 Juin - 10:16

Madison était la fille parfaite aux yeux d’Antoine, il n’y avait aucun doute là dessus. Il pouvait voir dans ses yeux cette envie de bien faire, cette envie de ne pas faire tout capoter comme la dernière fois. C’était peut-être un peu exagéré mais Antoine aimait voir ce petit regard chez la jeune blonde car cela lui permettait de se dire qu’il n’était pas le seul à vouloir de cette relation. Combien de mecs comme de filles s’étaient faits prendre dans des paris à l’insu de leurs sentiments ? Beaucoup trop et Antoine ne voulait pas tomber là dedans, cela pourrait rapidement être un désastre. Mais bon, ce n’était pas le sujet du moment. En fait, le jeune homme avait du mal à réaliser ce qui était en train de se passer tellement c’était improbable. Il était venu à cette fête simplement dans l’espoir de voir Maddy et de passer une soirée entre potes vu qu’en général, elle l’évitait. Mais il avait fait bien mieux que tout cela. Il s’était retrouvé mêlé à un jeu d’action/vérité qui venait de tout arranger. Ca, jamais il n’aurait pensé que cela arriverait. Il pensa à sa mère qui avait faillis l’attraper quand il était parti de sa fête entre voisins. Il n’avait jamais compris l’utilité de ces fêtes car il fallait les écouter parler les voisins les uns sur les autres … Un peu comme des lycéens mais dans le monde des adultes comme quoi, le monde est petit. Mais cette soirée allait rester une des meilleures c’était certain. Une soirée magnifique qui allait bien se terminer c’était certain. Antoine savait que son père l’attendrait au rapport en échange de l’avoir couvert pour sa petite escapade et ce serait fier que le jeune homme pourrait lui annoncer la nouvelle de l’année. Madison n’avait jamais rencontré ses parents quand ils étaient ensemble mais ils étaient tous les deux tombés sur des photos de la jeune fille sur l’ordinateur d’Antoine. De toute manière, cela n’avait pas d’importance, ils la rencontreraient bien un jour cette fabuleuse jeune fille. « Je serais tout ce que tu désire Antoine, ami, amant, confidente… Tu peux tout me dire, je serais à ton écoute. Je sais que tu as une vie de famille épanouie, pas comme la mienne. Des amis footballeurs, mais peut être pas assez proche pour leur parler de tes peurs, tes joies et autres. » Ces paroles touchèrent Antoine. Elles faisaient écho à ce qu’il lui avait dis sur le fait d’avoir besoin d’elle. Une motivation, il en avait une avec le football mais cela ne suffit pas dans la vie pour avancer. Quand on aime quelqu’un qui vous pousse loin de lui, c’est quelque chose qui ne vous fait pas avancer alors que quand la personne que vous aimez vous rend votre amour, c’est de suite une motivation supplémentaire, quelque chose qui vous aide à avancer. Bien entendu, tout cela était inconscient chez le jeune homme. « Tu sais, tu peux te contenter d’être ma petite amie et tu rempliras toutes les autres fonctions en même temps ! Et puis je suis sûr que mes parents seraient ravis de t’accueillir dans notre famille épanouie. » Dit-il avec un beau sourire. Il en profita pour lui caresser sa joue si douce. Elle était magnifique et encore plus maintenant qu’Antoine connaissait sa phase cachée, celle qu’elle ne montrait pas à tout le monde. Ce soir, elle était Madison Sullivan, la vraie et l’unique et pas seulement la cheerio de McKinley. Les déguisements permettent souvent de bonnes cachettes dit-on … En tout cas, il était certain que ses parents accueilleraient Maddy avec grand plaisir et qu’il lui montreraient ce que c’était qu’une famille telle que celle des Lockwood. Mais ce serait pour un autre jour …

« Ce n’est pas l’envie qui me manquait… mais plutôt le courage. J’avais peur que tu me rejette, que tu penses que je jouais avec toi. Tu sais, je sais même pas comment j’ai fais pour te poser une telle action ce soir ! Surement parce que lorsque je t’ai vu, je me suis lancée ! Sans réfléchir, ce que je fais trop parfois ! » La peur d’être rejeté était une peur totalement humaine et qui prenait à chaque fois le dessus sur tout le reste. Antoine ne le savait que trop bien, c’était quelque chose qu’il avait vécu ces quelques mois en présence de Maddy. Quand elle était là, il n’osait rien faire de peur de voir un geste de la part de la demoiselle qui lui fasse perdre espoir un fois pour toute. Il ne voulait pas perdre espoir, c’était peut-être là que se trouvait le problème. Oui, il avait fallu du courage à Madison pour poser cette action car elle avait quand même pris le risque de voir Antoine embrasser quelqu’un d’autre. Il y avait pensé un instant mais c’était dit que cela ne ferait que compliquer les choses et que peut-être que ce serait la dernière fois qu’il aurait la chance d’embrasser la blondinette alors il devait la saisir. Il l’avait fait et ne le regrettait aucunement maintenant ! De toute manière, ils avaient tous les deux eu peur du refus de l’autre et ils devaient l’avouer, ils n’étaient pas non plus bien courageux … « Cela n’a plus d’importance de toute manière puisque maintenant je te tiens dans mes bras. » Dit-il en resserrant son étreinte. Oui, ils étaient passés à autre chose maintenant.

« Et bien… j’ai encore du mal avec ce compliment… pourtant je sais que des personnes comme Saphira et Ezrael me l’ont dit aussi… et ils font partie d’une chorale ! Merci Antoine. Il me semble que tu joue d’un instrument ? Nous pourrions former un duo parfait, j’en suis certaine ! » Il fallait qu’elle arrête de douter. D’accord, l’oreille musicale d’Antoine laissait à désirer mais il savait tout de même reconnaître une belle voix de quelqu’un qui chantait très mal. C’était peut-être la seule chose que sa mère avait réussis à lui apprendre d’ailleurs … En effet, il avait joué de la batterie pendant un moment dans son enfance mais il n’y avait plus touché depuis bien longtemps et il n’était pas sûr d’être le meilleur binôme avec lequel Madison puisse s’associer. « Je jouais de la batterie quand j’étais gosse mais l’amour du ballon a été plus fort au grand déplaisir de ma mère. Tu t’entendrais bien avec elle, elle adore la musique et aurait aimé que son garçon aussi mais j’ai préféré prendre la passion de mon père. En attendant, tu as vraiment une belle voix et si tu cherches un public, je me pote garant ! » Dit-il en riant. Tous les deux enlacés dans cette pièce insolite alors que la fête battait son plein, il était peut-être temps de sortir. Se levant, Antoine tendit la main à Madison en lui disant : « Et si on allait un peu profiter de cette fête ? Au pire, si c’est nul je t’emmène à la fête entre voisins de ma mère, tu verras, c’est passionnant ! » Dit-il en riant. La jeune fille attrapa sa main le sourire aux lèvres et ils sortirent enfin du bureau plus amoureux que jamais.

TOPIC TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty
MessageSujet: Re: 06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.    06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. [Harper] Soirée entre cherrios: I need to talk.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-