Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Ça te dit de devenir ma rivale?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: 06. Ça te dit de devenir ma rivale?   Dim 22 Mai - 21:10

Elle regarda attentivement dans le miroir des toilettes sa silhouette vêtue de son uniforme bicolore par dessus un sous-pull blanc en raison du froid hivernal de ce mois de février. Ruby n'était à McKinley que depuis hier, et son premier entraînement en temps que cheerleader devait commencer dans seulement quelques heures. Elle avait pu faire la connaissance de sa coach, Mademoiselle Sylvester, pour valider son inscription dans son équipe juste après son casting. Elle s'était cru dans un examen de santé: contrôle du poids – 55 kilos; mesure de la taille – 1 mètre 62; calcul de l'IMC – 21; longueur d'un cheveu – 60 cm; calcul de la taille de bonnet – 90 C. À cette dernière mesure, la coach plissa les yeux: « C'est du silicone? ». Ruby secoua la tête machinalement. Jamais elle n'aurait recours à la chirurgie, et encore moins dans ce but! Sue avait alors détendu son visage, était allée chercher une boîte de comprimés et les tendit à la jeune fille. Sur l'étiquette étaient écrites les conditions d'utilisation: Pour femmes à fortes poitrines, deux comprimés par jours, jusqu'à la diminution visible de la circonférence. Espacer les prises d'au moins quatre heures. Ah. La nouvelle Cheerios sortit, fière de l'acquisition de son bel uniforme, intriguée par la signature de la personne ayant fabriqué ces médicaments – qu'elle s'était juré de ne jamais prendre - : SS. Le logo représentait un trophée.

C'est avec un sourire angélique qu'elle se dirigea vers le gymnase, attrapant son sac par les deux main, qu'elle prit soin de mettre devant elle pour cacher ses jambes de face, par pudeur. Malgré la classe de son uniforme, elle trouvait la jupe un peu trop courte. Elle voyait pourtant les autres cheerleaders jouer avec, pendant qu'elles traversaient les couloirs, en en faisant virvolter les volants chaque fois qu'elles se retournaient au passage d'un beau footballer. La salle se trouvait au bout du couloir, et chaque pas que Ruby faisait était pour elle une victoire, ayant réussi son intégration sans problème particulier. Et pensant faire de nouvelles connaissances, se faire de nouvelles amies, sa joie en était plus intense.

Elle entra enfin. C'était pour elle comme un rêve, sans compter celui qu'elle avait de rejoindre une chorale. Toutes étaient en train de s'échauffer sur le sol, s'entraînant à l'écart facial, pour d'autres le latéral, faisant leurs pieds dans la main avec tant de facilité que Ruby pensait se trouver à son cours de danse! La réputation des Cheerios était à première vue vérifiée: elles étaient toutes des battantes, et mieux encore, des gagnantes! La jeune fille se voyait déjà sur la pyramide, montrant à tout le monde ses différents talents. Elle alla se trouver une place, et commença ses étirements tranquillement. Elle espérait au fond d'elle que l'une des jeunes filles ici présente vienne lui expliquer le déroulement habituel des entraînements. Bien que douée pour l'apprentissage, elle redoutait que la chorégraphie soit compliquée et de ne pas être à la hauteur. Mais malgré son appréhension, elle attendit impatiemment l'arrivée du coach, ayant hâte de commencer et d'avoir de bonnes raisons de tisser des liens avec ses camarades.

Bonnes raisons... ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. Ça te dit de devenir ma rivale?   Lun 23 Mai - 20:53

L'esprit d'Andréa fulminait , des idées machiavéliques bouillonnaient dans sa tête tandis qu'elle arpentait les couloirs de McKinley en direction du gymnase . Mais pourquoi donc était elle de si mauvaise humeur ? C'était pourtant bien simple à comprendre du moins de son point de vue .Quelques minutes plus tôt alors qu'elle rayonnait de bonheur à l'idée du bal de la saint Valentin qui arrivait à grands pas et de sa récente réconciliation avec Erwan , la jeune fille avait décidé de le voir avant son entrainement . Après avoir déposé ses livres dans son casier elle c'était donc mise à balayer les couloirs du regard afin de le trouver pour lui rappeler de prendre un beau costume. C'est alors que l'impensable se produisit : il parlait à une autre fille , une brune , cheveux longs qui se tenait de dos si bien qu'il était impossible de voir son visage .Andréa se renfrogna , serra les poings et repartie telle une flèche .Cette fille ne perdait rien pour attendre et autant dire que maintenant que celle ci était dans son collimateur elle avait intérêt à se cacher car quand Andréa est en colère ça peut vite devenir effrayant ! Tout en marchant et poussant tout le monde sur son passage , elle réfléchissait à qui pouvait bien être cette immonde chevelure marron qui avait eu l'audace de parler à SON Erwan. Elle se souvint alors qu'on lui avait parlé un peu plus tôt d'une fille qui venait juste d'arriver en ville , une certaine Ruby .Bien qu'il n'y avait aucune preuve pouvant l'inculper Andréa n'en démordait pas , pour elle c'était cette fille . La jalousie l'aveuglait totalement et cette pauvre Ruby allait bientôt connaître le côté obscur de la jeune fille.

Andréa entra dans le gymnase puis après avoir dit bonjour à tout le monde , se décida à aller s'étirer un peu avant que l'entrainement ne commence .Grand écart , échauffements des poignets , chevilles , une petite roue par ci , un sourire par là , elle en avait presque oublié l'horrible moment qu'elle avait vécu un peu plus tôt .La brunette songea alors qu'elle aurait dû envoyer un message à Erwan tout à l'heure afin de lui demander ce qu'il faisait .Elle ne voulait plus qu'il y ai un seul mensonge entre eux et cherchait encore maintenant à tester son honnêteté envers elle .Son portable était dans la poche avant de son sac qui était lui même en bas des gradins près de la porte d'entrée .Il ne fallut pas longtemps à la Miss pour se décider à aller le chercher en espérant que son coach ne la verrait pas envoyer son sms. Faisant volte face elle aperçut avec colère à l'autre bout de la pièce la dîtes Ruby habillée avec SON uniforme de cheerios .S'en était trop non seulement elle parlait à son cavalier du bal mais en plus elle se permettait de rejoindre l'équipe en milieu d'année! Elle lui fonça alors dessus tel un taureau déchainé puis s'arrêta net juste devant elle . Andréa passa une main sur sa jupette afin d'enlever les éventuels faux plis et lui dévoila un sourire plus que mauvais

-Salut Ruby Caldwell qui vient d'arriver hier .- Elle avait dit ça d'un ton tellement monotone qu'on aurait pu croire qu'elle récitait une comptine apprise par cœur .La jeune fille la regarda de haut en bas , croisa ses bras et pencha la tête avant de rajouter d'un ton plus commun – Comme ça tu fais partie des cheerios ,tu arrives tard , c'est étrange que la coach t'aie prise dans l'équipe .- Andréa aurait bien voulu savoir ce qui avait pu pousser Ruby à changer d'établissement à cette époque de l'année .Un divorce ? Une exilée sans amis ? Quoique après réflexion elle le découvrirait bien assez vite : les secrets ne restent jamais bien longtemps cachés n'est ce pas ? - Tu n'as pas dû être dans beaucoup d'équipes avant alors laisse moi t'expliquer comment ça marche : ici c'est les lois des filles qui sont appliquées donc si tu veux éviter tout problèmes je te conseille fortement de te tenir éloignée des copains des autres .Tu sais comment ces histoires se finissent -Elle afficha alors un large sourire avant de terminer sa phrase en disant – Mal .

Alala jalousie quand tu nous tiens …Mais était ce vraiment Ruby qui parlait à Erwan tout à l'heure ? Et si oui essayait elle vraiment de lui courir après ? Rien de tout ça n'était sur et pourtant Andréa en était persuadée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: Re: 06. Ça te dit de devenir ma rivale?   Dim 29 Mai - 15:57

Était-ce que ses années à McKinley devaient se dérouler ainsi, ou était-ce la faute à la malchance? Toujours est-il que sa première rencontre avec l'une de ses camarades n'était pas celle dont elle avait eu idée.
Une Cheerio d'environ son âge s'approcha de Ruby - qui était en train de s'étirer en attrapant ses pieds, tête sur ses genoux - sans expression particulière sur son visage. «Salut...». Ce manque d'expressivité n'était pas pour rassurer la nouvelle cheerleader. Elle ne répondit pas à la remarque faite à propos de son arrivée tardive dans l'équipe, mais prit ça comme un compliment: cela signifiait donc que Sylvester ne faisait pas ça souvent, et que Ruby faisait parti des rares sélectionnées en cour d'année! Puis la réplique qui suivi eut l'effet d'une bombe. C'est vrai, elle n'avait pas été dans beaucoup d'équipes avant celle-ci si l'on ne tient pas compte de son groupe de danse, mais l'accusation qu'on lui portait était infondée. S'approcher des copains des autres? Elle avait déjà du mal à approcher ceux qui n'avaient pas de petites amies! Le fait qu'elle ne soit arrivée qu'hier, en plein mois de février n'avait pas arrangé son cas en matière de rencontres.

Le visage de Ruby devint cramoisi, et elle eut l'impression que l'infime parti d'estime qu'elle se consacrait s'envola définitivement. Tentant de se ressaisir, elle se leva, fronça les sourcils, et répondit la seule chose qui lui passait dans la tête à ce moment là. «Je suis une fille, je peux donc aussi appliquer ma loi. Tu évites les petits amis des cheerleader toi?...». Regret immédiat. Elle n'avait pas réfléchi, elle ne connaissait pas cette fille, même pas son nom, et elle venait de prononcer une phrase qui pouvait parfaitement signifier qu'il était dans ses habitudes de s'immiscer dans un couple. «Ce que je veux dire, c'est que je ne comprends pas ce que tu sous-entends... Je suis nouvelle, je ne connais pas grand monde pour l'instant.». Vaine tentative qui ressemblait à un jeu d'acteur raté.

Elle se souvint soudain: cette fille connaissait son nom! Pourquoi, comment en à peine une journée Ruby avait pu être reconnue? Elle profita de cette réminiscence pour détourner la conversation. «Tu sais qui je suis, mais moi je ne sais pas qui tu es.». Elle espéra que sa diversion fonctionnerait et qu'elle ne prendrait pas ça comme un affront à sa popularité. Il est vrai que les Cheerios paraissaient réellement soucieuse de leur image. Il fallait se faire une raison, elle ne serait sûrement jamais LA cheerleader, le stéréotype de la fille snob et aguicheuse. Ce n'était pas plus mal, ressortir une mauvaise image d'elle la mettrait sans aucun doute mal à l'aise. Ruby est une fille sage, sérieuse et bienveillante qui n'a jamais sali le nom des Caldwell. Un ange en quelque sorte. Elle savait pourtant qu'il lui faudra s'affirmer en temps que porteuse de l'uniforme aux couleurs de son lycée. Sa réputation était en plus de cela déjà fondée de part le choix qu'elle avait fait d'intégrer l'équipe. Restait à montrer à ses [futurs] amis que jamais elle ne deviendrait une slusheuse à plein temps. Et ce n'était pas gagné d'avance. La jeune fille se trouvant en face d'elle semblait l'avoir catégoriquement classée dans le rang des briseuses de couples.


Dernière édition par Ruby Caldwell le Ven 1 Juil - 15:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. Ça te dit de devenir ma rivale?   Jeu 2 Juin - 21:17

S'en prendre à Andréa alors qu'elle était en plein élan de jalousie était définitivement une mauvaise idée mais il était trop tard pour le nouvelle de retirer ses paroles .Ce qu'elle venait de dire avait eu l'effet d'une bombe et quoique dirait ou ferait notre cheerios ce ne serait pas quelque chose de fair play .Comment Ruby pouvait-elle oser proclamer de telles accusations en face de l'équipe entière ? Jamais la jeune fille n'avait volé le petit ami de qui que ce soit et surtout pas celui d'une de ses camarades , c'était une règle d'or qu'elle suivait scrupuleusement .Bien sur elle n'avait pas fouillé dans le passé de ses ex ou présent petits copains mais elle en savait assez pour savoir qu'elle était blanche comme la neige .
Par la suite la nouvelle essaya tant bien que mal de se justifier quant à sa précédente réplique mais cela n'engendra que l'effet inverse : Andréa bouillonnait d'avantage qu'une cocotte minute c'est pourquoi elle ne tarda pas à répliquer .A présent que les attaques avaient été lancées il était hors de question de partir et d'ignorer ces accusations .Elle devait sauver la face ou plutôt rétablir l'ordre des choses.

-Oui je les évite parce que moi j'ai du savoir vivre ce que apparemment tu n'as pas ! - Elle avait crié ces mots tout en articulant chacune de ses syllabes afin que Ruby comprenne tout ce qu'elle disait .En fait à bien y réfléchir , le ton que la jeune fille employait était le même que celui qu'elle aurait employé avec un petit enfant qui venait de faire une bêtise. Elle pencha la tête sur le côté puis lui adressa un sourire narquois .Elle n'avait pas l'attention de s'en arrêter à cette phrase , ce n'était que le début , elle voulait la faire regretter d'être dans les cheerios , d'avoir parlé à son petit ami (officiel ou non officiel) ainsi que d'avoir proféré ces insultes. - Tu comprends parfaitement ce que je sous entends , je t'ai vu , arrête de faire l'hypocrite ça ne te va pas au teint. Et puis de toute façon je me fiche que tu connaisses du monde , tu pourrais connaître la reine d'Angleterre je n'en aurais rien à faire …ou presque – Peut être qu'en vérité ça aurait pu changer beaucoup de choses en partie cette conversation mais les chances qu'elles se connaissent étaient bien trop minces .Enfin bon revenons en à nos moutons - C'est possible que tu n'aies parlé qu'à une personne je n'en sais rien je n'ai pas engagé de détective privé pour te faire suivre , tu as juste parlé à la mauvaise personne – Andréa avait l'art de tourner autour du pot encore et encore d'une manière extrêmement froide .Tout en prononçant cela elle tournait autour de Ruby comme un vautour de telle manière à lui montrer qu'elle ne pouvait pas fuir .De plus Andréa savait parfaitement ce qu'elle avait vu ou croyait avoir vu et ça concernait une brune ce qu'était la nouvelle .Elle repassa machinalement une main sur sa petite jupe avant de continuer son discours , elle voulait voir le visage de son adversaire lorsqu'elle se rendrait compte qu'elle parlait d'Erwan .La jeune fille se demandait quelle serait sa réaction , elle y réfléchit rapidement : Pleurer ? Crier ? S'excuser ? Après réflexion elle pencha pour le crier , pleurer puis s'excuser quand Ruby verrait que sa culpabilité était prouvée. - Au cas où si flirter avec les copains des autres t'arrive souvent laisse moi te rafraichir la mémoire : un grand brun d'à peu près cette taille là -Elle fit alors signe avec sa main de la hauteur dont elle parlait soit un peu plus haut qu'elle – un sourire ravageur et accessoirement footballeur – Elle préféra éviter le fait que c'était son copain car à vrai dire elle ne savait pas la relation exact qu'ils entretenaient mais petit copain ou pas elle était plus qu'énervée et la chercher dans de telles circonstances n'était pas une bonne idée .

C'est alors que la Ruby mit le doigt sur un point important du discours d'Andréa .Celle ci avait en effet mentionné son nom dès le début de la discussion mais la nouvelle , elle , ignorait celui de son interlocutrice .Il était rare qu'on demande quelque chose comme ça à la brunette mais après tout elle se devait de répondre .Elle s'arrêta face à Ruby la regardant droit dans les yeux .Elle positionna ses poings sur ses hanches avant de reprendre à demi souriante

-Un peu de documentation ne te ferait pas de mal mais pour ton information et pour que tu paraisses un peu moins inexpérimentée je suis Andréa – Elle prit un ton des plus joyeux et sarcastique avant de rajouter – Enchantée , je suis la fille qui ne t'aime pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: Re: 06. Ça te dit de devenir ma rivale?   Ven 1 Juil - 14:14

Spoiler:
 

Tout autour, aucune des leurs camarades ne prêtait attention à la querelle, ce qui parut rassurer la nouvelle. Ce n'était pas sérieux; comment cette histoire avait-elle pu se déclencher? Comme Ruby l'avait précisé, ses connaissances dans le lycée se comptaient sur les doigts d'une main, et la gente masculine n'en présentait qu'un faible effectif. Ces accusations lui semblaient donc totalement impromptues et injustifiées. Elle chercha quelque chose à se reprocher en commençant par les 3 dernières années. Ses yeux devinrent brillants, impossible d'oublier l'été de ses quatorze ans. Sans être un blâme, elle s'en était voulu de ne pas avoir réussi à se montrer audacieuse, qui lui aura permit de gaspiller ses chances avec cet arriéré... après réflexion, peut-être que ce n'était pas si gênant. Elle avait exceptionnellement rejeté sur ce qu'elle n'avait pas réussi à obtenir de la haine et du mépris. Dans le cas présent, ce qu'elle aurait voulu obtenir, ce sont des explications.

Ruby se sentit comme harponnée, elle aurait voulu s'enfuir ou enterrer sa tête dans la terre comme l'aurait fait une autruche. « Trouillarde! » lui sifflait une petite voix à l'intérieur de son crâne. C'est vrai, elle avait peur, mais pas de son bourreau; elle craignait les répercussions qui pouvait avoir lieu après cette altercation. Ruby, nouvelle, fille facile n'ayant aucun savoir vivre. Ces accusations étaient pourtant infondée, et la jeune fille continuait son discours d'un air provocateur de plus en plus déroutant. « Attends, tu t'attaques à une nouvelle sur qui tu ne connais rien! ». Elle se sentait mal, mais ne voulais pas se mettre en colère. Elle secouait la tête à chaque propos, ne trouvant pas les mots pour protester. Malgré les bêtises prononcées, l'origine du problème devenait de plus en plus clair. C'était du petit ami de la harpie dont cette dernière parlait. Alors Ruby se sentit bien mieux, car le seul garçon à qui elle avait parlé depuis son arrivée était un nouveau et qui plus est célibataire. L'hypothèse de la nouvelle se confirma lorsque son adversaire fit une description plus que méliorative du personnage, cause de ses soucis. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Elle était maintenant certaine de son innocence et pouvait dorénavant s'exprimer sans problème. « Un footballer? Je suis rassurée, je n'ai parlé à aucun footballer depuis mon arrivée. Je plaide donc non coupable! ». Cette dernière phrase, dite à l'intention d'apaiser les nerfs de la Cheerio, ne changea rien au regard glacial qu'elle lançait depuis le début de la conversation.

La tigresse se détendit faiblement, juste le temps de s'apercevoir que la remarque faite à propos du nom était pertinente. Un moment elle se ressaisit, précisant ainsi qu'elle se nommait Andréa - sans oublier d'ajouter le fait qu'elle était la fille qui me détestait. Il était pourtant presque inimaginable que Ruby se fasse des ennemi(e)s. Son caractère de doux petit chaton pouvait se voir à des kilomètres. Était-ce pour cette raison qu'elle profita de l'occasion pour la descendre? Était-elle trop vulnérable. Comme pour s'ôter cette argument de l'esprit, elle se redressa et pris un air de femme intouchable tellement faux qu'elle se demanda quand Andréa se mettrait à rire. Afin d'éviter se moment ridicule, elle expira et s'empressa de parler. « Qu'est-ce qui te faisait dire que c'était moi, cette Cheerio sans principes? ». À vrai dire, cette question trottait dans sa tête depuis un bon moment, mais les vociférations de sa camarade l'avaient empêché de prendre la parole. Il fallait dire que l'attitude d'Andréa était déstabilisante. Tournant autour de sa proie, elle semblait prête à bondir et à la dévorer, si ce n'était l'enfermer dans les cachots du château de cette fameuse reine d'Angleterre qu'elle avait évoqué tout à l'heure – de manière maladroite, il fallait l'avouer -, afin de se faire grignoter par les rats carnivores qui devaient peupler cet endroit. Impossible de le nier, Ruby avait tout de même été effrayée par cette fille qui l'avait abordée de manière inattendue. Effrayée à cause de l'effet de surprise, rien de plus, n'est-ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. Ça te dit de devenir ma rivale?   Dim 17 Juil - 15:28

Spoiler:
 

Oui et sinon elle croyait aux comtes de fées la nouvelle ? Penser qu'Andréa l'attaquait sans rien savoir à son sujet était presque une insulte .Elle connaissait tout sur tout le monde , sa position de cheerios l'aidait énormément à savoir les petits secrets des membres de l'école mais aussi les détails sur les nouveaux arrivants .De plus elle adorait écouter les rumeurs ! Autant dire donc que Ruby s'avançait sur un terrain miné , celui d'Andréa qui croyait moi était pleins de pièges .Elle ne perdait rien pour attendre , abandonner sans se battre n'était définitivement pas le genre de la brunette .Fixant son regard dans celui de sa rivale elle déclara d'une voix plutôt calme

-Ruby Caldweel , 17 ans , tu viens d'être transférée – Elle s'approcha alors de son oreille et lui murmura à demie voix – Tu étais toute timide , comme c'est choupi . -Puis d'un ton plus fort elle reprit - Ne me sous estime pas , je connais du monde un peu partout .

Mais elle dû bien avouer qu'apparemment il ne fallait pas non plus sous estimer Ruby qui venait de comprendre de qui parlait Andréa .Si un simple regard avait pu tuer Ruby serrait morte et enterrée depuis longtemps tellement Andréa bouillonnait de colère .Comment osait elle parler de ça en riant comme si ce n'était rien de bien grave , c'était grave pour la brunette .Elle n'était peut être pas tout à fait sûre des sentiments qu'elle entretenait pour Erwan mais une chose était sûre , il était dans la case ''chasse gardée'' .Les mots sortirent de la bouche d'Andréa presque malgré elle

-Que tu comprennes bien , nos noms sont gravés dans la pierre , tu n'y changeras rien alors inutile de t'en mêler .Tu peux le cacher autant que tu veux , tu lui as parlé mais ne va pas t'imaginer que ça signifie quelque chose .

Elle s'étonnait presque elle même de ses propres mots , jamais la relation d'Erwan et Andréa n'avait été officialisée depuis leur rupture plusieurs mois auparavant et ce bien qu'ils se soient considérablement rapprochés de nouveau ces derniers temps. La vaine tentative de Ruby pour paraître plus impressionnante n'arracha qu'un sourire à Andréa qui ne semblait nullement impressionnée par l'air qu'elle essayait de se donner. Il fallait avouer que c'était vraiment risible de bomber le torse comme un gorille , ce n'était pas bien épatant surtout lorsqu'on replaçait cette posture dans son contexte . Andréa était en position de force et Ruby ne l'était pas , pour imager , elle était le lion près à dévorer l'antilope . Se rendant compte de la stupidité de sa posture la nouvelle fit machines arrière et se contenta de poser une question un peu bateau , certes , mais importante . La brunette lui lança un regard meurtrier puis haussa son sourcil droit avant de réfléchir rapidement à sa réponse . Elle ne pouvait quand même pas lui dire la vérité vraie à savoir qu'elle l'accusait à cause de sa couleur de cheveux , non il fallait trouver quelque chose de plus pertinent mais quoi ? La pic qu'elle utilisa lui sembla tellement évidente qu'elle arriva à la mentionner avec une facilité déconcertante

- Le fait que tu essayes de ressembler à Tarzan est suffisant non? Ça montre que tu as vraiment peu de savoir vivre .Vouloir lui ressembler montre que tu as vraiment une tête ...hm ? ...comment dire ça sans trop t'vexer ? De la taille d'un pois chiche .

Fière de sa réplique elle afficha sur son visage un sourire machiavélique sans failles pleins de convictions avant de s'éloigner de quelques pas pour attraper son sac dans lequel se trouvait son téléphone portable .Elle appuya successivement sur plusieurs touches puis tourna l'écran vers Ruby afin qu'elle puisse voir ce qu'elle venait de chercher .Andréa était entrée dans la catégorie contacts , dedans elle avait sélectionné le prénom d'une personne nommée Tom . C'était lui qui avait fourni à la brunette les précieux renseignements sur Ruby , lui qui lui avait dit pour sa timidité maladive . Elle tenait le téléphone dans sa main , le pouce près à appuyer sur le bouton appeler .

-Je me demande bien ce qu'il aurait de plus à m'apprendre à ton sujet ce charmant Tom , tu sais , il m'a dit qu'il te connaissait plutôt bien

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: Re: 06. Ça te dit de devenir ma rivale?   Sam 6 Aoû - 13:59

Foudroyée sur place, réduite à l'état le plus bas pouvant exister, l'expression qu'affichait la jeune fille reflétait parfaitement son état d'esprit lorsqu'elle comprit que sa vie privée ne l'était pas particulièrement. Elle serra les dents et ferma les yeux sourcils froncés quand Andréa vint lui murmurer qu'elle était au courant de son plus gros défaut. C'était donc cela sa destinée dans ce lycée? Elle imaginait que son histoire avait déjà fait le tour de McKinley et que lorsqu'elle aurait quitter la salle, toute la volonté qu'elle avait pour ne pas se retrouver avec de la glace pilée colorée sur le visage n'aurait pas suffi. Son nouveau petit monde venait de s'écrouler grâce à UNE phrase. Même si Ruby n'espérait pas devenir une célébrité dans le lycée, elle aurait aimé être appréciée comme elle l'aurait dû si sa timidité n'avait pas aveuglé tous les élèves de son ancien établissement, car lorsque quelqu'un est au courant d'une chose blessante à propos d'une personne, ce quelqu'un ne verra plus rien d'autre. Suite à cela s'offrent deux propositions: 1°) il compatit ; 2°) il répand la rumeur comme une trainée de poudre et gâche par la même occasion la scolarité de l'élève concerné. Malheureusement, la dernière option est souvent la plus choisie si il n'y a pas d'amitié entre les deux lycéens. Dans le cas présent, Andréa n'avait rien d'une amie compatissante. La brunette resta donc silencieuse et recula d'un pas. Un courant d'air lui rappela que ses jambes n'étaient pas couvertes et qu'elle arborait l'uniforme des cheerleaders...

... ce qui lui remémora sa situation. Elle était Cheerio, bon-sang! Elle était entrée à McKinley, réussi avec brio les sélections pour entrer dans l'équipe, elle ne devait pas se laisser abattre! Malgré tout, quelqu'un avait donné des informations compromettantes à son sujet à cette vipère, et même si elle n'avait pas l'intention de se venger de cette personne, Ruby aurait tout donné pour connaître le nom du traître ou de la traîtresse. La jeune fille replaça derrière son oreille l'une de ses mèches qui s'était échappée de sa queue de cheval tout en réfléchissant à qui avait pu lui faire cela. « Elle doit connaître quelqu'un de mon ancien lycée. », songeait-elle. D'après la brunette, c'était l'hypothèse la plus plausible. Avec une colère perceptible, l'autre pom-pom girl se montra claire sur les sentiments qu'elle éprouvait pour son footballer. L'adversaire de la nouvelle lui faisait de plus en plus penser au stéréotype dont on lui avait si souvent parler, et elle tira une certaine satisfaction à ne pas y ressembler. « Je ne connais pas ton petit copain, et aussi officielle que soit votre relation je ne cacherai rien si tu crois que c'est la peur que me pousserait à le faire. ». Ces mots étaient sortis tout seuls, non pas sur un ton irascible mais plutôt posé, comme pour expliquer ses valeurs. Mais rien n'arrêtait la lionne et bien que Ruby ait tout fait pour qu'elle ne s'aperçoive pas du bref air soi-disant invincible qu'elle s'était donné, rien n'échappait à son regard acéré. Aussi, pour toute réponse à ce que voulait savoir la nouvelle, elle n'eut que pour argument qu'elle ressemblait à Tarzan. Ces propos eurent le don de la décontenancer. Avait-elle autant exagéré?

La brunette ne pris même pas la peine de répliquer. Elle venait de se faire humilier et insultée. Qu'elle soit comparée à un homme sauvage était déjà assez catastrophique, mais qu'elle se fasse à nouveau rabaisser à ce point devenait vraiment dégradant, de plus qu'elle ne la connaissait pas. Ruby avait toujours fait preuve d'un naturel remarquable et c'était là l'une de ses plus grandes qualités. Elle était studieuse, se battant souvent pour obtenir la deuxième place dans le classement des moyennes en fin de trimestre et récoltant une fois ou deux la première place. C'était de cette manière qu'elle se sentait plus forte, qu'elle gagnait en confiance et qu'elle en impressionnait certains, dont ses professeurs qui étaient évidemment fiers d'elle. Dire alors qu'elle manquait d'intellect et de jugeote fit perdre ses moyens à la jeune fille. Andréa venait de lui retirer ce qui lui permettait de garder la tête haute dans des conditions comme celles-là. Elle savait pourtant l'erreur que cette cheerleader faisait, elle avait conscience de ses capacités, de ce qu'elle valait. Simplement, le fait qu'elle ne s'en rende pas compte attristait énormément la jeune Caldwell qui se demandait ce qu'elle pouvait alors voir d'imposant en elle. Elle se sentait désormais comme l'insecte gênant dont il fallait se débarrasser au plus vite.

La redoutable Andréa s'en alla jusque son sac et Ruby profita de cet instant pour souffler et reprendre ses esprits. Elle pouvait se montrer très fragile parfois quoiqu'elle ne le montrait que peu, mais jamais elle n'aurait pensé que dès son premier jour de cours dans cet établissement, les relations qu'elle créerait lui seraient nuisibles. Régulant sa respiration, elle étira en même temps ses bras vers le haut pour ne pas éveiller les soupçons parmi ses camarades. Sa tortionnaire revint non pas les mains vides, mais avec un petit téléphone dont elle tapota les touches jusqu'à obtenir une photo et quelques informations qu'elle tendit vers la jeune fille. Les yeux de cette dernière se mirent à briller et à rougir, son cœur s'emballa et son souffle repartit dans un rythme irrégulier. Elle manqua de s'écrouler par terre. Tom. C'était Tom, sur l'écran que brandissait Andréa vers Ruby. C'était lui qui avait fourni lui avait fourni les informations à son sujet. Avant que sa rivale n'ait le temps d'appuyer sur le bouton d'appel, la brunette s'empara du portable et recula d'un pas. Ses yeux étaient rivés sur l'image. Le garçon n'avait plus grand chose à voir avec le jeune de quinze ans qu'elle avait rencontré trois années plus tôt. Ses traits s'étaient affinés mais son visage était tout de même légèrement plus anguleux. Ses yeux et son sourire étaient pourtant les mêmes, aussi charmeur que de coutume, mais quelque chose dans son regard paraissait plus insistant encore que lorsqu'elle l'avait rencontré. « C'est impossible », arriva-t-elle à articuler. Et tout en tendant son bras au bout duquel se trouvait le petit appareil: « Comment tu as eu cette photo? Comment est-ce que tu peux le connaître, c'est impossible, on était en vacances quand on s'est rencontrés! À des kilomètres de chez nous! ». Elle se souvint soudain ce que le jeune homme lui avait répondu lorsque Ruby lui avait demandé où il habitait. La maison de Tom se trouvait à Fort Wayne, dans l'Indiana. Certes, cela faisait une petit bout de chemin, mais la ville était assez assez proche de la frontière pour pouvoir s'y conduire. Mais cette histoire était quand même incohérente, où l'avait-elle rencontré? La brunette commença a se faire une idée de la stratégie qu'employait Andréa, et la rage éclata enfin comme une bombe. « Qu'est-ce que t'essaies de me faire? Pourquoi il t'a donné ces infos?? ». Afin d'éviter de lui lancer son téléphone en pleine face, elle le déposa par terre entre elles deux, se releva, pointa du doigt son interlocutrice, et reprit sur un ton toujours aussi colérique. « Tu sais quoi, tu as peut-être raison, j'ai sûrement parlé à ton cher petit ami. » Puis en posant ses mains sur les hanches. « Je ne dois simplement pas m'en souvenir, comme tu l'as si bien dit, j'ai la tête de la taille d'un pois chiche! ». Elle attendit toujours dans la même position la réaction d'Andréa. La brunette n'était pas mauvaise, mais la Cherrio avait dépassé les bornes. À cause de sa grande sensibilité, la guerre était déclarée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 06. Ça te dit de devenir ma rivale?   

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Ça te dit de devenir ma rivale?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-