Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. you found me lying on the floor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: 06. you found me lying on the floor   Lun 23 Mai - 1:01



La journée de cours venait de se terminer. Alors que tous les élèves se ruaient dehors pour profiter du reste de la journée ou du début du week end -puisqu'on était vendredi - où vaquer à leurs associations et clubs divers, Lynn était en train de vider son casier. Elle n'arrivait pas à mettre la main sur son carnet et elle commençait à paniquer. Son carnet contenait tous ses écrits (du moins les plus récents parce qu'il n'y avait pas la place sur un seul carnet de tout mettre) de scénarios. Elle travaillait en ce moment sur une histoire qui lui tenait particulièrement à coeur en plus. Elle s'était beaucoup servie des derniers évènements de sa vie pour la trame de fond. Un divorce. Une fille. Un déménagement. Des galères. Une histoire d'amour. Bon, ça - l'histoire d'amour - ça n'était pas inspiré de quoi que ce soit qu'elle ait vécu récemment, mais bon, son imagination marchait très bien sur ce genre de sujet. Surtout les impossibles, Lynn trouvait ça beaucoup plus inspirant et magique, allez savoir pourquoi. Dans presque toutes les nouvelles qu'elle avait écrit (et jamais montrées à personne) il y avait une histoire d'amour tragique. C'était curieux de la part d'une jeune américaine. Avec tous les films en ce moment où tout se terminait toujours bien pour le héro et sa belle (ou inversement) pourquoi une jeune fille préfèrerait que tout se termine mal ? Lynn ne savait pas vraiment ce qu'elle allait faire de son écrit après mais pour le moment, le format était celui d'une mini-série. Elle avait déjà pas mal avancé sur les personnages qui seraient dedans, leurs relations entre eux, et l'histoire. Elle savait où elle allait. Elle avait même commencé à écrire les échanges verbaux. Elle en était où la jeune fille - appelée Scarlett, tout comme le deuxième prénom de la miss - quittait sa ville natale et devait dire au revoir à ses amis. Ses parents étaient en plein divorce et elle était au milieu. Ses parents décidèrent alors de l'envoyer vivre chez sa tante à San Francisco (Il fallait bien qu'elle change quelques détails hein). Le passage où elle en était lui posait problème. Elle avait du mal à écrire un discours d'au revoir qui puisse paraitre réaliste entre Scarlett et Silas (le petit copain de Scarlett). Elle se demandait si ça ne faisait pas un peu « trop » ce qu'elle avait écrit. Est-ce que deux personnes se diraient vraiment ça dans la vraie vie ? Mais bon, elle ne pourrait plus travailler dessus si elle ne remettait pas la main sur ce satané carnet. Pour dire vrai, Lynn avait peur de cette disparition pour deux raisons. La première était assez évidente. C'était qu'on lui vole son scénario ou que si on ne lui volait pas, elle ait tout à refaire. Et la deuxième était que son carnet ne se retrouve entre de mauvaises mains. Elle n'avait raconté à personne qu'elle était à Lima parce que ses propres parents avaient divorcés. Elle ne voulait pas qu'on lui colle un label d'entrée comme « fille de parents divorcés » qui pouvait la classer aussi dans une catégorie « fille à problèmes ». Et en lisant ce qu'elle avait écrit, une personne mal intentionnée allait forcément faire l'extrapolation l'utiliser contre elle. Lynn ne demandait qu'à s'intégrer ici, en faisant un peu table rase de ce qu'il s'était passé avant qu'elle n'arrive ici. Elle voulait aller de l'avant comme elle aimait le penser. De plus, la brunette n'était pas du genre à partager ses problèmes avec les autres. Elle avait une fierté un peu trop grande qui voulait qu'elle ne demande jamais d'aide, même quand elle était en besoin. C'était un peu un grand défaut, parce qu'elle pouvait se laisser couler très bas. Comme ce qu'elle avait fait à New York, se retrouvant presque expulsée de son lycée à cause de ses notes.

Lynnette souffla en passant une main dans ses cheveux et refermant son casier. Il n'était pas là visiblement. Mince. C'était trop bête. » Réfléchis Lynn, Ré-flé-chis. Qu'est-ce que tu en as fait ? Où est-ce que tu l'as sorti pour la dernière fois ? « pensa-t-elle. La miss ne se baladait jamais sans, c'était donc dans McKinley la dernière fois qu'elle l'avait vu. » Mmm. Ce matin ! Oui je l'avais ce matin en amphi. «. Il était fort probable qu'elle ait perdu son carnet ici puisqu'elle l'avait sorti le matin même lors d'un amphi de présentation afin d'écrire dedans plutôt que de n'écouter. Raah ça lui apprendrait de ne pas écouter en cours. Rangeant son bonnet dans son sac car elle n'allait pas encore sortir dehors, Lynn prit la direction de l'amphithéâtre. Les couloirs étaient presque vides maintenant, aussi, elle ne fut pas trop embêtée pour aller à contre sens du flux d'élèves normal à cette heure. Lynn entra dans l'amphithéâtre, faisant bien attention qu'il n'y ait personne à l'intérieur. Elle avait entendu dire que les chorales de McKinley répétaient souvent ici. Peut être que c'était l'heure d'une répétition. Néanmoins, il ne semblait pas qu'il y ait quelqu'un maintenant. Tant mieux. Elle avait peut être une petite chance de retrouver son objet si précieux. En entrant dans la pièce, elle se rendit compte qu'elle n'avait plus la moindre idée d'où elle avait pu être assise. Levant les yeux au ciel, elle s'exclama parlant à elle même mais à haute voix : « Pitié, pitié. ». Lynn n'était pas vraiment croyante, mais c'était dans des moments comme ça qu'elle aimerait bien avoir une foi envers et contre tout. Peut être que ça l'aiderait à se souvenir. Lynn commença à chercher dans toutes les rangées une par une. Arrivant en bas des escaliers elle se laissa glisser au sol et s'adossa contre le bas de la scène d'un air abattue. Rien. Elle n'avait rien trouvé. Une demi heure de recherches et rien. « Tu peux pas m'aider un peu toi hein. Non, ça serait trop demander ». Encore une fois elle avait levé les yeux au ciel en parlant. Elle n'attendait pas de réponse bien sur. C'est pourquoi elle se leva en ramassant son sac qu'elle avait posé au sol à ses côtés et qu'elle remonta les marches pour se retrouver à nouveau dans le couloir. La miss marcha lentement afin de réfléchir à d'autres endroits où elle aurait pu le laisser. Lynn s'arrêta à nouveau devant son casier et l'ouvrit à nouveau, regardant son emploi du temps qui était accroché sur la porte intérieure. Mmm la salle de cinéma, la salle de restauration, la bibliothèque, la salle 328, 201 ou encore la 228. Rahh. Elle n'était pas partie, à ce rythme là, le lycée allait fermer avant qu'elle n'ait fait le tour de toutes les salles...


Dernière édition par Lynn S. Sawyer le Sam 13 Aoû - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Jeu 26 Mai - 22:52



Il a des jours comme ça où rien de particulier ne se passe et c'était ce qui s'était passé aujourd'hui. Sam était allé en cours et rien de bien intéressant ne s'était passé et puis il n'y avait pas de répétition au Glee club ni d'entraînement, il n'allait donc pas finir tard et c'était plutôt une bonne chose. Il allait pouvoir aller voir rapidement Quinn comme il le faisait de temps en temps, il allait en bas de la fenêtre de sa chambre comme dans les contes de fées pour discuter un peu et lui dire bonne nuit et puis il rentrait chez lui, tout content. Depuis la soirée qui avait eu lieu chez Saphira c'était bien simple, il avait l'impression d'être sur un nuage mais bon, il ne pouvait pas vraiment en parler autour de lui et puis il préférait garder cela pour lui.

Les cours étaient terminés depuis presque une demi-heure maintenant mais Sam rôdait toujours en direction de son casier et puis en passant dans un couloir peu fréquenté il aperçut un cahier à terre. Curieux, il s'en approcha et regarda autour de lui avant de se baisser pour le ramasser. Personne ne l'avait vu le prendre et c'était tant mieux, il n'avait pas envie de passer pour un voleur tout ce qu'il avait à faire, c'était chercher un nom à l'intérieur et ensuite en chercher sa propriétaire. La deuxième partie était beaucoup moins facile car Sam était loin de connaître l'identité de tous les élèves de Mc Kinley. Il connaissait la chorale évidemment, l'équipe de foot et quelques personnes en dehors mais il pouvait presque les compter sur les doigts d'une main. Bon, de deux mains quand même. Le blond se rendit jusqu'à son casier où il voulait aller initialement et l'ouvrit pour y poser des bouquins et en prendre d'autres et le referma avant de s'appuyer contre et d'ouvrir le cahier, à la recherche d'un prénom.

Beaucoup, beaucoup de mots. C'était ce qu'il voyait. Le cahier était pratiquement rempli de phrases, de paragraphes, des milliers de mots ce qui avait tendance à rebuter le jeune homme puisque c'était loin d'être son point fort. Il prenait sur lui et faisait des efforts pour effacer les lacunes qui lui restaient en matière de lecture mais là, il allait se contenter de retrouver le ou la propriétaire du cahier et puis il s'était dit que s'il ne trouvait pas la personne, il irait le ramener à Mrs Pillsbury qui elle devait sûrement le ou la connaître. Il n'avait pas l'intention de lire ce qu'il y avait dedans, c'était peut-être un cahier de notes mais c'était peut-être quelque chose de personnel alors bon. Il ouvrit le cahier et sur la première page qui habituellement était destinée à mettre son nom, il n'y avait rien, enfin si, le contenu du cahier commençait directement sur cette page. Il le feuilleta rapidement et y vit des ratures, des annotations, des chiffres, mais rien qui indiquait explicitement le nom du propriétaire puis il regarda à tout hasard la dernière page et il y vit un nom. Lynn Sawyer.

Lynn Sawyer. Ce nom ne lui disait rien non, il ne l'avait même jamais entendu à priori alors comment est-ce qu'il allait faire pour la retrouver ? Bonne question. Le champ de recherche s'était réduit aux filles mais Dieu seul savait à quel point elles étaient nombreuses ici, elles devaient même représenter la majorité des élèves du lycée. Il n'y avait plus grand monde de présent puisque c'était la fin des cours, tout le monde était toujours pressé de partir alors que lui en général aimait bien prendre son temps. Ca ne le dérangeait pas du tout d'être seul dans les couloirs au contraire, il aimait bien le calme des couloirs, ça changeait du reste de la journée. Vérifiant une dernière fois que son casier était fermé, il mit le cahier dans son sac et partit à la recherche de filles susceptibles de connaître cette fameuse Lynn. Premier couloir, personne, deuxième, Jacob qui semblait être en jubilation devant des photos qu'il avait prises en vue de sa tête de dingue fixant son appareil photo. Enfin, Sam continua à marcher jusqu'à arriver à l'auditorium. Il en ouvrit la porte et ne vit personne dedans. Il lança un « Y'a quelqu'un ? » avant de repartir bredouille.

Il était prêt d'abandonner sa quête car vu l'heure il ne pensait plus trouver quelqu'un lorsqu'au détour d'un couloir il aperçut une jeune fille près d'un casier, visiblement le sien puisqu'il était ouvert, et décida de tenter une nouvelle fois sa chance et si le résultat s'avérait négatif alors il abandonnerait et rentrerait chez lui. Le jeune homme s'avança assez rapidement vers elle, de peur qu'elle ne parte avant qu'il n'arrive, et se racla la gorge arrivé à sa hauteur. « Excuse-moi de te déranger mais est-ce qu'à tout hasard tu connaîtrais une Lynn Sawyer ? »


Dernière édition par Sam Evans le Lun 25 Juil - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Dim 29 Mai - 17:28

Lynn ferma la porte de son casier. «AHHHH!» Elle sursauta en lâchant tout ce qu'elle avait en mains lorsqu'elle aperçu la tête blonde apparue juste derrière la porte qu'elle venait de fermer -et de qui plus était une tête qui lui parlait. Le coeur battant à 2000 à l'heure, elle posa ses mains dans le bas de son cou (à elle) pour tenter de se calmer un peu. Il ne fallait pas lui faire peur comme ça. Elle était cardiaque ! Enfin cardiaque... Disons que les films d'horreur n'étaient pas dans ses préférés. En général, dès qu'une scène devenait un peu stressante dans un film, elle se planquait dans son pull, sous sa couette, derrière son sac ou encore derrière le paquet de pop corn - qui en général finissait par terre du coup. Quoi, une petite trouillarde Lynn ? Pas du tout ! Mais pas - du - tout. Après coup elle en rigolait, -en fait c'était surtout ses amis qui rigolaient beaucoup-, se disant que c'était qu'un film et que c'était bête d'avoir peur comme ça. La rationalisation était une spécialité de la miss mais sur le moment elle avait toujours peur. C'était plus fort qu'elle. «Oh boy. Je suis désolée tu m'as fait peur. Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait... Quelqu'un derrière». Sans rire ! Si il ne s'était pas rendu compte qu'il venait de lui filer une peur bleue, c'est qu'il était aveugle.

Ne se préoccupant pas de ses affaires au sol, elle regarda Sam qui lui demandait si elle connaissait Lynn Sawyer ? Ahah. Evidamment que oui c'était elle ! Lynn hésita deux secondes en se disant qu'il devait se moquer d'elle mais elle se souvint qu'elle était nouvelle ici et donc les gens ne la connaissaient pas forcément de vue mais plutôt de nom. Enfin elle n'en savait rien. Elle faillit lui répondre directement que c'était elle mais elle devint soudainement suspicieuse. Et si le jeune homme en face d'elle était ce fameux Swarofski -ou elle ne se souvenait plus comment- dont Ecaterina lui avait parlé un peu avant ? Celui qu'il fallait à tout prix qu'elle évite parce que soit disant il était méchant. Sa cousine lui avait raconté deux trois trucs sur McKinley afin qu'elle comprenne mieux comment fonctionnait ce lycée. Et elle lui avait entre autre parlé des populaires qui s'amusaient à pourrir la vie des autres, lui conseillant de les éviter. Parmi les têtes de listes il y avait donc ce David Xski et une autre jeune femme - Summer Davis -. Seulement, Lynn n'était pas tout à fait d'accord avec sa cousine sur ce point là. Lynn avait en effet rencontré Summer et elle l'avait trouvée plutôt gentille. Cette dernière lui avait même fait faire le tour du lycée et lui parlait très amicalement. Alors si ça se trouvait, David était lui aussi très gentil. Lynn répondit d'un ton très méfiant. «Mmm Ca se pourrait... Pourquoi la cherches-tu?».

Lynn observa le jeune homme. Elle se dit qu'il n'avait pas l'air méchant, et surtout, il n'avait pas de gobelet en mains. Plutôt un bon signe. Elle n'allait pas se prendre une douche collante ce soir. Il était très charmant et plutôt mignon. Son visage inspirait la confiance. Elle nota un faux air de ressemblance avec Justin Bieber (Muarf pardon, je ne pouvais pas ne pas le mettre). La coupe de cheveux sans doute. Si on plissait les yeux et penchait la tête et l'imaginait les cheveux courts, il pourrait avoir un air d'Hunter Parrish. Peut importait, Lynn aimait bien les deux. Elle fit un petit sourire controlé parce qu'elle avait essayé de ne pas en faire en croisant ses bras. Elle avait l'air un peu bête à comparer Sam a des chanteurs ou acteurs. Heureusement qu'il ne le savait pas, elle n'était pas sure qu'il aime la comparaison. Il ne fallait pas en vouloir à Lynnette, elle aimait bien se faire des mémos sur les gens qu'elle rencontrait, ça l'aidait à mieux se souvenir après. Peut être qu'elle ne se souviendrait pas de son prénom par contre, à supposer qu'il lui donne son prénom évidemment.

Elle le regarda encore avant de se rappeler qu'elle avait tout fait tomber. Lynn se baissa alors pour commencer à ramasser ses affaires maintenant qu'elle s'était remise de ses émotions et que son rythme cardiaque avait repris une allure normale. Qu'elle cruche vraiment. Elle avait du passer pour une folle a avoir peur comme ça. Super comme premières impressions. Ses feuilles s'étaient répandues partout. C'était impressionnant le nombre de feuilles qu'elle avait pu écrire en à peine deux semaines de cours. Il lui avait fallu rattraper tout son retard sur le début du semestre et elle n'avait pas encore terminé à vrai dire. C'était difficile de se réadapter au programme sachant que dans son état ils n'avaient pas fait exactement pareil qu'ici à Lima. Elle avait du faire la différence entre ce qu'ils avaient commencé et qu'elle avait déjà fait et ce qu'ils avaient fait et qu'elle n'avait pas fait avant. Mais bon, elle s'accrochait comme elle pouvait. Il ne fallait pas qu'elle montre qu'elle coulait sinon elle risquait d'être envoyée en pension dans un internat. Lynn préférait cent fois être avec ses cousins sachant que sa cousine ne l'aimait pas que d'aller dans un internat. Alors maintenant que sa cousine l'avait enfin acceptée et faisait des efforts, pas question que Lynn s'en aille. Il fallait qu'elle profite de la chance qu'elle avait d'être là. Si, bien entendu, on pouvait qualifier un abandon de la part de ses parents de «chance».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Jeu 2 Juin - 22:00



Dans le genre boulet, on ne faisait pas mieux que Sam et pourtant, il avait tenté tant bien que mal d'annoncer sa venue en se raclant la gorge mais cela n'avait apparemment pas vraiment fonctionné puisque la jeune fille avait tout simplement fait un bond en criant et en lâchant ses affaires à terre. Elle avait l'air horrifiée et tout ce dont à quoi le blond pensait c'était ce que sa mère lui disait lorsqu'il était chez lui et qu'il s'effrayait pour un rien « Toi t'as pas la conscience tranquille ! » qu'elle lui disait et il n'avait jamais comprit le sens réel de cette phrase car selon lui, avoir peur n'était pas une question de conscience puisque cela arrivait à tout le monde, non ? Enfin il n'avait jamais cherché à approfondir la discussion qui allait forcément dévier sur un débat et donc, sur une dispute à la fin, due à la divergence d'opinions.

En attendant, toutes les affaires de la brune étaient à terre et il ne savait pas tellement quoi faire sur le coup, un peu choqué de la réaction qu'elle avait eue et mal à l'aise en même temps d'avoir causé un tel remue ménage sans le vouloir. Franchement, il ne comprenait pas pourquoi ses rencontres avec les filles devaient obligatoirement se dérouler de manière idiote, ou alors qui le rendait ridicule, c'était devenu une habitude dont il ne se ferait sûrement jamais.

« Non mais j'aurais du... je sais pas tousser plus fort ou bien m'étouffer peut-être » répondit-il en souriant. Rah mais quel boulet ! Il se frappait intérieurement, elle allait le prendre pour un débile, encore une ! Enfin, il attendait une réponse, il voulait savoir si elle connaissait cette Lynn et puis si ça n'était pas le cas, il repartirait bredouille et rentrerait chez lui en remettant sa recherche au lendemain, le cahier n'allait de toute façon pas s'envoler et puis comme il se l'était dit s'il ne trouvait pas, il le rapporterait à Mrs Pillsbury mais ça, c'était le dernier recours.

« Ben si tu réponds à ma question peut-être que je répondrais à la tienne » répondit-il simplement. Elle avait l'air sympathique et pas hautaine comme la plupart des filles de ce lycée alors il s'était laissé tenté par une "approche" un peu amicale, en espérant qu'elle ne l'envoie pas bouler. Et puis il n'allait pas donner quelque chose de sûrement personnel à quelqu'un dont il n'était pas certain de l'identité quand même. Sam avait beau l'air un peu simplet, il ne l'était pas, du moins pas totalement. « J'ai besoin de la voir, c'est tout » finit-il par ajouter, espérant que ça la fasse répondre. Puis le blond baissa les yeux sur ses affaires qui étaient à terre, il y en avait franchement partout. Des feuilles, des feuilles, et encore des feuilles, pleines de mots. C'était un peu leur utilité première d'ailleurs, se faire écrire dessus, et lorsqu'il la vit se baisser pour ramasser, il fit de même aussitôt. C'était lui qui avait causé ce dégât alors il pouvait bien l'aider, c'était la moindre des choses. Il posa alors son sac à terre et entreprit de ramasser les feuilles qui se trouvaient un peu plus loin pour ne pas la faire courir un peu partout dans le couloir car mine de rien, des feuilles volantes, ça pouvait voler vraiment loin ! En en ramassant quelques unes, Sam laissa traîner ses yeux par ci par là, histoire de voir s'il y avait un nom ou bien simplement un prénom mais rien, cela ressemblait tout bêtement à des feuilles de cours et personne ne mettait son nom sur des notes prises en cours alors...

Une fois le plus gros des feuilles ramassées, il se leva puis s'approcha d'elle en les lui tendant « Tiens, et désolé parce que c'est pas mon genre de faire peur aux filles, enfin si.. enfin.. non ! ». Il faisait peur aux gens en général puisque rares étaient les personnes qui lui parlaient, entendant par là les personnes extérieures à la chorale et à l'équipe bien entendu. « Dis-moi simplement si tu la connais et je te laisserais tranquille après »


Dernière édition par Sam Evans le Lun 25 Juil - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Dim 5 Juin - 20:45

(Excuse moi pour le retard, j'avais écrit ma réponse quand j'ai tout perdu et du tout réécrire !)

Lynn senti que son comportement effrayée avait mis le jeune homme mal à l'aise. C'était compréhensible vu que la réaction de la demoiselle avait été un peu disproportionnée. On aurait cru qu'elle se baladait en pleine nuit dans des rues de New York plutôt mal fréquentées et qu'elle s'attendait à se faire attaquer de tous les côtés. Pourtant on aurait pu se dire qu'étant New Yorkaise depuis seize ans elle ait l'habitude de ce genre de situations où l'on se méfie de tout ce qui est autour de nous et que sa peur se soit apaisée. Mais c'était sans prendre en compte la vie un peu particulière que Lynn avait vécu à New York ces dernières années. Ses parents l'avaient gardée précieusement à l'intérieur de leur maison, étant un peu paranoïaque concernant New York et voulant protéger absolument leur fille. Elle n'avait pas le droit de sortir après les cours, ni même d'inviter des gens à la maison d'ailleurs. Pourtant, rester enfermée était peut être une mauvaise idée car au lieu de la protéger, ils l'avaient détruite. Assister aux disputes et aux cris de ses parents n'avait pas fait de bien à Lynn. Et lorsqu'elle commença à sortir en septembre, c'était déjà trop tard. Toujours était-il que la miss était restée très peureuse.

Lorsque Sam lui dit qu'il aurait du s'étouffer pour qu'elle n'ait pas peur, Lynn ne su pas trop comment prendre la remarque. Il se moquait d'elle méchamment ou bien prenait-il avec ironie la situation ? Après tout Lynn ne connaissait pas le jeune homme et il pouvait très bien se moquer d'elle méchamment. Elle n'espérait vraiment pas parce qu'elle n'avait pas fait exprès d'avoir peur, elle était cruche c'était tout. Avisant le sourire qui s'était dessiné sur les lèvres de Sam, elle se mit à sourire en retour et à rire légèrement. Bon, il ne semblait pas méchant et voulait juste plaisanter. Tant mieux. Lynn n'était pas du genre à être imbue d'elle même et dès que quelqu'un se moquait d'elle elle se braquait. Au contraire, Lynn était la première à se moquer d'elle même. Et elle aimait bien les gens avec humour, c'était très important pour elle car elle tournait généralement toutes les situations à l'humour, ne sachant pas très bien être dramatique et sérieuse. « S'aurait été dommage tout de même ! ». Lynn ne prenait pas du tout Sam pour un boulet. Après tout après ce qu'elle venait de démontrer en ayant peur, elle n'avait pas trop le droit. Disons qu'ils étaient tous les deux dans le même bateau. Elle commençait même à trouver Sam sympathique.

La jeune Sawyer devait s'avouer très intrigué par le jeune homme en face d'elle. Il voulait visiblement la rencontrer, que ce soit pour quelque chose d'important ou non, mais vu son empressement, ce devait être important. Et même s'il ne le savait pas, Lynn savait que la demoiselle qu'il cherchait - donc Lynn - ne le connaissait pas. Alors que lui voulait-il ? Parce que visiblement, il ne la connaissait pas de vue non plus. Mmm toute cette histoire était très bizarre. Mais la situation amusait beaucoup la brunette qui avait un grand avantage sur le blondinet en face d'elle : elle savait qui était la demoiselle qu'il cherchait. Mais apparemment, il n'avait pas l'intention de cracher le morceau sur ce qu'il lui voulait avant qu'il ne sache qui s'était. Peut être que c'était un truc de personnel ? Vous l'aurez deviné, Lynn n'avait pas fait le lien entre son cahier et le jeune homme. Elle était partie dans une paranoïa et dans une curiosité qui lui avait fait oublier que quelques minutes avant elle cherchait son carnet de notes. Lynn haussa un sourcil avant de faire une petite moue avec ses lèvres. « Comment puis-je être certaine que tu ne lui veuilles pas de mal ? ». Elle planta ses deux poings (à elle) sur ses hanches (à elle) en regardant Sam dans les yeux histoire de jauger si il était bien intentionné ou non. Ca faisait un peu grande soeur protectrice qui veillait à la bonne santé de la petite. S'il seulement il savait... !

Elle fut un peu surprise que lorsqu'elle s'accroupie pour ramasser ses feuilles, le jeune homme en face de même pour l'aider. Ca n'était pas de sa faute après tout, c'était elle qui avait eu une réaction un peu bizarre. D'ailleurs elle espérait que Sam ne lui en tiendrait pas rigueur et qu'il ne la cataloguerait pas dans les «folles». Elle avait bien besoin d'amis à Lima. Elle ne connaissait pas grand monde mais elle espérait quand même s'intégrer un peu. Elle lui murmura un « merci » tandis qu'ils se relevaient et qu'il lui donnait ses feuilles. S'il avait tenté de trouver un nom sur les feuilles, c'était loupé. Lynn n'y marquait que la date et encore, quand elle y pensait. Elle devrait les numéroter aussi parce qu'après l'incident de toute suite, elle n'allait plus savoir par quelle feuille le cours commençait, ni l'ordre logique des choses. Elle regroupa les feuilles pour qu'elles soient toutes dans le même sens avant de relever les yeux vers Sam qui s'excusait. Elle passa une main dans ses cheveux courts en rigolant un peu gênée elle aussi. Visiblement il n'avait pas l'habitude de parler avec des filles. Il ne fallait pas qu'il pense qu'elle avait eu peur de lui. Enfin... Ca n'était pas de lui personnellement qu'elle avait eu peur. Si ça avait été sa cousine, ça aurait été pareil. « Si tu te planques derrière leur porte de casier tout le temps... ». Elle lui fit un sourire. Bien entendu elle rigolait, elle ne pensait pas du tout qu'il puisse faire peur aux filles.

Elle baissa alors la tête pour regarder ses chaussures. Elle se sentait un peu coupable pour le coup. Elle le menait en bourrique alors qu'il semblait déjà être très timide avec les filles. C'était un peu méchant de la part de la demoiselle. Elle ne s'en était pas rendue compte avant qu'il ne lui dise qu'il n'avait pas pour habitude de faire peur aux filles. Rah. Elle espérait qu'il ne lui en voudrait pas. Elle releva les yeux vers lui en serrant ses feuilles contre elle d'un air bien embêtée. « Mhmm. Si tu veux la voir tu ne vas pas pouvoir me laisser tranquille... A vrai dire.. Celle que tu cherches est en face de toi ! ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Mar 7 Juin - 15:42

(trois jours j'appelle pas ça du retard, t'en fais pas va, tu réponds quand tu peux ! je risque d'être bien plus lente moi XD)

L'humour était un des points forts du blond même s'il n'était pas forcément comprit par tout le monde, il aimait bien faire rire les autres, parce que quand les gens riaient c'était qu'ils étaient heureux pour quelques secondes et qu'ils oubliaient tout ce qui pouvait se passer autour d'eux alors Sam en bon vieux pacifiste dans l'âme qu'il était, adorait ça et la jeune fille n'avait pas pu y échapper mais elle semblait le prendre plutôt bien puisqu'elle lui disait que cela aurait été plutôt dommage ce qui le fit sourire. Il se doutait que c'était de la politesse parce qu'elle ne le connaissait pas alors qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire qu'il s'étouffe ou non ? Enfin c'était sûr que s'il l'avait fait à côté d'elle, elle aurait du chercher de l'aide enfin.

« J'avoue, que serait McKinley sans Sam Evans hein ? » répondit-il en riant. On aurait pu croire que depuis qu'il était avec Quinn le blond aurait pu prendre confiance en lui mais ça n'était pas tellement le cas. Il se demandait toujours ce qui avait pu plaire à Quinn chez lui mais essayait de ne pas trop y penser, cependant ses relations avec les autres filles étaient toujours les mêmes. Il avait du mal à aborder les gens et une fois qu'une conversation se créait il faisait tous les efforts du monde afin de la continuer et qu'elle ne se termine pas brusquement. Il avait ainsi réussi à parler avec Alexis et avec Anna avec qui il était resté en contact, c'était peu de monde mais c'était toujours ça.

« Tu peux pas l'être, faut juste avoir confiance » lui répondit-il. Comment est-ce qu'elle pouvait en être sûre ? Bah à part lui faire confiance.. Il ne pensait pas avoir la tête de quelqu'un de méchant, mais elle avait l'air de le faire tourner en bourrique alors il avait décidé de partir dans son sens au lieu de la contredire et de partir après tout elle avait l'air gentille alors...

Puis, gentil comme il était (a), il aida la jeune fille à ramasser tout ce qui était à terre enfin, c'était aussi un moyen détourné de voir si les feuilles lui donnaient un indice sur son identité et s'il perdait son temps enfin s'il avait été cette fille elle le lui aurait dit de suite non ? Une fois les feuilles ramassées, il se releva et s'excuse pour les dégâts en bafouillant un peu ce qui la fit sourire. « Méfie-toi la prochaine fois, je serais peut-être derrière le tien sans que tu t'y attendes », elle le faisait rire et il ne savait même pas pourquoi parce qu'elle faisait un peu d'humour elle aussi et ne l'avait pas envoyé bouler alors c'était peut-être ça qui lui inspirait confiance.


Enfin le blond retenta sa chance en s'excusant pour les dégâts occasionnés avant de lui demander une dernière fois si elle la connaissait et en lui disant qu'il la laisserait tranquille si ça n'était pas le cas. La réponse de la jeune fille le laissa bouche bée, celle qu'il cherchait était en face de lui donc elle était Lynn ! Il s'était fait avoir comme un bleu, et elle avait du bien rigoler intérieurement en se moquant de lui, encore une pensa-t-il avant de soupirer.

« Et comment je peux être certain que tu mens pas ? Parce que ce que je veux à cette fille est plutôt personnel alors je voudrais pas m'adresser à la mauvaise personne » répondit-il avant de lui faire un clin d'oeil. Il exagérait un peu car il ne savait pas si ce carnet était personnel à ce point puisqu'il ne l'avait pas lu mais bon, lui aussi pouvait jouer au garçon qui doutait non ? Et puis du coup si c'était vraiment elle, il verrait à l'expression de son visage qu'elle se questionnerait sur le pourquoi du comment il lui voulait quelque chose de personnel puisqu'ils ne se connaissaient ni d'Eve ni d'Adam.




Dernière édition par Sam Evans le Lun 25 Juil - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Mer 8 Juin - 23:09

Sam était bien tombé avec Lynn niveau humour. Elle était plutôt bon public et ne se croyait pas supérieure pour aucune blague. Certes c'était un peu à double tranchant parce que du coup on ne pouvait pas vraiment très bien évaluer son niveau de « marrantitude » à juste titre. Ou alors il fallait très bien connaître la miss et parvenir à distinguer ses différents types de rire, du plus léger aux larmes qui ne s'arrêtent plus de couler. Toujours était-il que cette fois ci, elle trouvait vraiment Sam plutôt amusant. Evidemment qu'elle ne voulait pas qu'il s'étouffe même si techniquement cinq minutes avant elle ne connaissait même pas son existence. Elle était très altruiste la miss et si Sam s'était véritablement étouffé, elle ne saurait pas vraiment comment elle aurait réagit. Elle n'avait jamais pris de cours de secourisme. La seule chose qu'elle en connaissait c'était dans les films et les séries où les gens faisaient approximativement des massages cardiaques. Pour l'étouffement, elle aurait peut être essayé de l'entourer de ses bras pour le faire recracher elle ne savait quoi mais elle craignait de ne pas avoir assez de force pour le jeune homme. Il faisait facilement une tête de plus qu'elle et puis il paraissait bien musclé. Alors elle serait probablement partie en courant trouver l'infirmière, ou Mlle Pillsbury si elle ne trouvait pas l'infirmerie. Elle, elle saurait quoi faire.

La miss prit un air un peu plus sérieuse en faisant une moue. Que serait McKinley sans Sam Evans ? Bon au moins elle connaissait le nom de son interlocuteur. Ca ne lui disait rien mais c'était normal, elle était nouvelle après tout. Elle n'avait aucun a-priori sur le jeune blond, si ce n'était le peu qu'ils avaient eu comme conversation pour le moment. Elle ne savait pas qu'il était très timide, elle ne savait pas non plus qu'il sortait avec Quinn, à vrai dire, elle ne connaissait pas Quinn non plus. Enfin, pas personnellement mais elle la connaissait de nom. Elle avait lu quelque part sur un Twitter du lycée qu'elle était devenue (redevenue?) head cheerleader de McKinley. Mais elle n'avait pas vraiment prêté attention à sa vie sentimentale. Lynn n'utilisait pas vraiment l'Internet ou les ordinateurs. Mais elle devait avouer qu'elle s'était trouvée un faible pour Twitter. Elle y avait accès sur son Blackberry alors elle n'avait pas besoin d'ordinateur, c'était génial. Bon, elle ne suivait pas beaucoup de monde, juste quelques amis de New York et deux trois personnes ici mais ça lui suffisait. Lynn plaisanta encore mais d'un air un peu sérieux parce que bon, elle était sincère quand elle disait que ça serait une perte. Elle ne répondait qu'à l'ironie de Sam, et ce, sans vouloir être méchante. Et puis si ça se trouvait, Sam pouvait très bien être le chef des footballeurs ou basketteurs ou bien quelqu'un de très discret qui avait un profil bas. « Mmm. Laisse moi te répondre quand je connaitrais un peu plus les deux. ». Il y avait des chances pour qu'ils se recroisent dans les couloirs après tout. Et Lynn le trouvait sympathique pour le moment alors bon, ils pouvaient peut être être amis.

Elle prit un air de réflexion intense lorsque Sam lui dit juste qu'il fallait qu'elle ait confiance. Quoi faire ? Il était bien intentionné ou pas ? Punaiseee. Elle venait de se rendre compte que la situation était assez comique pour quelqu'un de l'extérieur. Ils ne se répondaient que par des questions, n'apportant aucune réponse jamais. C'était frustrant finalement. Amusant mais frustrant ! Lynn se décida de lui faire confiance. « Très bien, très bien. T'as gagné. Mais attention si tu ne la vaux pas, tu risque de te mettre ma cousine à dos ! ». Ouais tu parles. Il ne devait pas avoir très peur de CatCat' mais bon, sa cousine lui avait bien dit que si elle avait des ennuis c'était une affaire de famille donc.

Elle ouvrit la bouche d'un air faussement choquée lorsqu'il la mini-menaça de lui refaire peur. « Méfies-toi aussi parce que je pourrais être cardiaque !... ». Il aurait l'air malin s'il lui faisait peur et qu'elle faisait un arrêt cardiaque ! Bon ça n'arriverait pas parce qu'elle était bien en forme et jeune et dynamique mais avoir peur ne l'emballait pas trop ! Elle ajouta alors : « Et alors que serait McKinley sans moi non plus hein ? ». Elle lui fit un clin d'oeil. Certes elle perdait beaucoup en crédibilité sachant qu'elle était nouvelle, mais bon.

Lynn vit que Sam semblait perplexe quand à sa réelle identité. Il avait raison après tout, ils avaient passé dix minutes à ne pas répondre à une seule question. Enfin, elle avait passé dix minutes a ne pas lui dire que c'était elle qu'il cherchait surtout. Lynn se redressa car elle était un peu adossée sur le casier. Elle ne comprenait vraiment pas ce que Sam lui voulait, pourquoi il la cherchait. Ils ne se connaissaient pas, il ne savait même pas à quoi elle ressemblait et pourtant c'était personnel. Mmm trop bizarre. Elle refit une moue. C'était un peu l'arroseur arrosé du coup. Il avait retourné la situation en quelques sortes puisqu'il ne la croyait plus. Rahh c'était bien sa chance. Elle lui demanda très intriguée : « Il y a un truc que je ne comprends pas. ». Elle fit une pause avant de continuer en le regardant. « Tu lui - me - veux quelque chose de personnel c'est bien ça ? Et pourtant tu n'as pas l'air de savoir à quoi elle - je - ressemble. ». Elle inspecta son visage. Elle décida de s'excuser quand même parce qu'elle était très curieuse. « Mmm. Je suis vraiment désolée. J'aime bien... Je... J'aime bien plaisanter et je n'avais pas encore eu l'occasion de le faire ici. » Elle fit encore une pause puis ajouta un dernier : « Tu peux me poser des questions pour vérifier que c'est bien moi si tu veux. ». Elle avait parlé trop vite pour le coup. Comment il pouvait lui poser des questions s'il ne savait pas qui elle était hein ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Sam 11 Juin - 23:04


C'était quand même dingue, Sam qui était parti dans l'intention de chercher une jeune fille pour lui rendre un carnet qu'il pensait être important alors qu'il ne l'était peut-être pas, se retrouvait à discuter avec une fille dans les couloirs du lycée. Il n'y avait personne aux alentours et après lui avoir flanqué la peur de sa vie, il l'avait aidée à réparer les dégâts - c'est-à-dire toutes ses notes tombées à terre - puis en avait profité pour la questionner puisque c'était son but premier en l'abordant et elle ne semblait pas vraiment décidée à lui répondre correctement. En effet, la jeune femme répondait plutôt positivement à l'humour parfois douteux du blond ce qui ne le laissait pas indifférent non. Pas dans le sens où elle lui plaisait non, mais dans le sens ou peut-être il pourrait la compter parmi ses connaissances et pourquoi pas même un peu plus ? peut-être comme une amie un jour enfin il avait toujours tendance à s'emballer trop vite lorsqu'il s'agissait de sa vie sociale alors...

Peut-être qu'il avait un peu exagéré en sous-entendant que McKinley ne serait rien sans lui car il était fort probable que la jeune femme ne le connaisse même pas alors il allait passer pour plus prétentieux qu'il ne l'était. Comme tous les garçons, il avait une once de prétention, qui n'en n'avait pas après tout ? Mais il ne la laissait jamais transparaître il préférait l'oublier, la cacher dans un coin puisqu'il trouvait ce trait de caractère vraiment mauvais chez les autres. Puis la confiance était sortie toute seule, c'était une phrase banale, celle qu'on disait comme ça "fais moi confiance", c'était bien plus facile à dire qu'à faire ! Il fallait souvent du temps pour accorder sa confiance à quelqu'un même si des fois il pouvait y avoir des exceptions qui faisaient qu'on se sentait tout de suite bien avec une personne, par contre on pouvait aussi facilement retomber de son nuage et dans ces cas là en général, ça faisait très très mal. L'allusion que la brune fit le fit sourire car de la manière dont elle l'avait dit, cela laissait supposer qu'ils allaient se parler à nouveau et il ne savait pas vraiment pourquoi mais il en était ravi. « Tu verras tu ne seras pas déçue » lui répondit-il en lui faisant un clin d'oeil avant de reporter son attention sur son casier. Oui tout à coup ce casier était devenu le plus important du monde, ne sachant plus vraiment quoi dire ou quoi faire jusqu'à ce qu'elle ne lui parle de sa cousine. Qu'est-ce qu'elle venait faire là-dedans ? Mais surtout, qui était sa cousine ? Parce qu'il n'en n'avait aucune idée. « Heu étant donné que je sais pas qui c'est j'ai pas vraiment peur » finit-il par répondre avant de lui faire un petit sourire. Même si elle était bien cette Lynn, il ne savait pas qui était sa cousine puisqu'il voulait simplement lui rendre un bien.

Que serait McKinley sans elle ? Et bien il n'en savait rien lui non plus mais appréciait le retour de blague qu'elle lui faisait. D'habitude lorsque ce genre de chose produisait c'était souvent la bande de Karofski qui se servait de ses blagues pour se moquer de lui mais là il sentait que ça n'était pas de la moquerie mais de l'humour aussi. « Rendons à César ce qui est à César, sans nous ce lycée serait médiocre » finit-il par lui dire avant de se mettre à rire un peu. Pas à gorge déployée non il ne fallait pas abuser non plus mais bon.

Est-ce qu'elle était vraiment Lynn ? Il n'en n'avait aucune preuve, peut-être qu'elle le faisait tourner en bourrique, sûrement d'ailleurs mais Sam ne savait pas, il avait l'impression qu'il pouvait la croire alors qu'il ne la connaissait même pas. Tout un suspense juste pour cahier décidement Sam était vraiment buté puisqu'il voulait absolument rendre ce dernier à sa propriétaire. « C'est un peu compliqué en fait », elle avait raison, il s'était un peu emmêlé les pinceaux en disant que c'était quelque chose de personnel parce qu'il aurait du la connaître dans ce cas là. « J'ai trouvé quelque chose qui lui appartient ». Voilà, il avait enfin craché le morceau bon il n'avait pas dit ce que c'était mais c'était un bon début. Est-ce que cela allait la faire réagir et si oui, de quelle manière ?

« Ca tombe plutôt bien parce que j'aime plaisanter moi aussi enfin t'as du le remarquer » répondit-il en souriant avant de froncer les sourcils. Lui poser des questions pour vérifier ? Il ne pouvait pas le faire puisqu'il ne connaissait pas Lynn... « Si tu es bien Lynn alors tu dois être capable de me dire ce qu'il y a écrit sur la première page du cahier que tu as perdu » finit-il par dire. Il n'avait pas lu ce qu'il y avait mais le ferait si elle lui donnait une réponse, pour vérifier qu'elle disait bien la vérité même si elle n'avait pas l'air d'être une menteuse, elle l'avait tout de même mené en bateau quelques minutes plus tôt...




Dernière édition par Sam Evans le Lun 25 Juil - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Jeu 16 Juin - 0:59

(Roh j'ai honte encore de mon retard !! Pardon pardon !!)

Contrairement à beaucoup, Lynn avait tendance a accorder sa confiance assez facilement. C'était une qualité (ou un défaut) qui lui avait joué bien des tours par le passé, les gens en abusant sans aucun scrupules. C'était fou de penser que des amis puissent abuser de votre gentillesse comme par exemple vous demander un coup de main pour un devoir et puis au moment de le rendre vous vous rendez compte que les deux devoirs sont identiques et lorsque le professeur vous colle un zéro pour plagiat, personne ne se dénonce. Ou encore quand on te disait « Je ne pourrais pas finalement ce soir, ma mère m'a punie » alors qu'en fait on ne voulait juste pas vous voir. Et on pouvait continuer longtemps la liste encore. Seulement, une fois qu'on l'avait trahie et qu'on avait perdu sa confiance, c'était terminé. Il était très dur de la regagner car la miss devenait très vite méfiante et malgré certaines apparences où elle pouvait sourire et plaisanter, elle gardait une sorte de rancoeur envers la personne qui l'avait trompée et c'était dur à effacer. Lynn sourit à pleine dent quand il sembla lui répondre d'une façon qui laissait penser qu'il n'était pas contre une possible amitié.

Elle prit un air pensive après lorsqu'il dit qu'il ne savait pas qui était sa cousine et du coup il n'avait pas trop peur de sa menace. D'un côté, il n'avait pas tord dans tous les cas parce que Cattounette ne faisait pas non plus super peur. « Mmm Ouais t'as raison… Elle est pas très grande en plus. ». Muarf, si Ecaterina était passée par là à ce moment précis, Lynn n'était pas sure qu'elle serait restée en vie bien longtemps encore ou qu'elle ait eu le droit de dormir ne serait-ce dans la baignoire encore ce soir là. Parce qu'il fallait le savoir oui, Lynn dormait dans la baignoire aménagée en lit - faute de place. Lynn disait juste ça pour plaisanter parce que bon, elle ne doutait pas que Cat' avait des amis grands et forts pour la protéger. Ne serait-ce que Dorian son cousin et frère de Cat'. Et puis sa cousine faisait bien une tête de plus qu'elle alors elle n'avait rien à dire de ce côté la.

Lynn lui sourit lorsqu'il répondit à sa blague, ou plutôt son renvoi de balle. Il l'avait bien pris tant mieux. Elle ne voulait pas avoir vexer son nouvel ami dès leur rencontre quand même. Lynn n'avait pas pour habitude de se mettre les gens à dos le premier jour mais elle avait toujours cette appréhension qu'on ne l'apprécie pas quand elle même appréciait les gens. « Exactement, on va dire ça ! ». Elle opina du chef rapidement pour appuyer leurs dires. Pourquoi se rabaisser après tout hein ? Il y avait assez de gens qui le faisaient pour eux alors un peu de self estime ne faisait pas de mal parfois. Enfin, il n'en fallait pas trop non plus parce qu'après on devenait trop imbu de soi mais un petit peu était acceptable !

Lorsque Sam lui dit enfin la raison pour laquelle il la cherchait, la miss fit enfin tilt. Il avait trouvé quelque chose qui lui appartenait, elle avait perdu son carnet de notes. Elle était bête ! Pourquoi ne pas y avoir pensé avant ? Lynn se mit à sautiller d'un coup super contente. « AHHH T'as trouvé mon cahier ?? ». Elle ouvrit les bras en voulant lui sauter dans les bras mais elle se retint de justesse, se souvenant que Sam ne semblait pas à l'aise avec les filles alors elle ne voulait pas non plus l'embarrasser. S'il avait vraiment trouvé son cahier, il méritait bien ça ! Elle se contenta alors de se remettre en place et se contrôler pour éviter de sauter partout. « Oui j'ai pu voir que tu aimais bien ça. Ca fait plaisir d'ailleurs. Ca devient rare! ». Elle lui refit un sourire en remettant une mèche en place.

Il la défia alors de lui dire ce qu'elle avait écrit sur la première page. Pff trop facile ! Enfin trop facile. C'était l'une des nombreuses citations préférées de la miss qui était en première page et qui s'y trouvait seule un peu comme abandonnée. Lynn fit un sourire de victoire. « Trop facile ! ». Elle cita en faisant plein de gestes des mains « It takes ten times as long to put yourself back together as it does to fall apart. » (Il faut dix fois plus de temps pour se relever d'une chute qu'il n'en faut pour tomber). Elle sourit avant d'ajouter. « C'est une citation d'un roman que je venais de terminer de lire au moment où j'ai commencé ce carnet. Les Hunger Games, tu connais ? ». Elle était loin de se douter que Sam avait des difficultés dans la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Mer 29 Juin - 10:47

(c'est moi qui ait honte du retard cette fois, qui est immense XD)


La brune avait quand même titillé la curiosité de Sam en parlant de sa cousine. Elle devait être au lycée elle aussi puisqu'elle lui avait parlé d'elle comme s'il la connaissait et vu qu'il n'allait nulle part ailleurs qu'en cours, il n'y avait qu'ici qu'il aurait pu la voir enfin, il n'allait pas chercher midi à quatorze heures de toute manière. Le blond se mit à rire lorsqu'elle lui dit que sa cousine n'était pas très grande, comme si cela justifiait le fait qu'il ne la connaisse pas. Il secoua la tête en riant, ne sachant même pas quoi lui répondre sur le coup. « Je tâcherais de regarder moins haut dans les couloirs, je tomberais peut-être sur elle qui sait ? », finit-il par répondre, toujours son sourire niais sur le visage.

Trouver quelqu'un avec un humour plutôt similaire au sien était quelque chose qui arrivait peu et jour de chance, Sam venait de vivre ça. Elle semblait aussi comique que lui, enfin, dans son genre, comme lui, et c'était assez sympathique comme situation. Bon il ne la connaissait pas, mais il trouvait qu'elle était gentille, même si elle l'avait fait tourner en bourrique, il aurait peut-être fait la même chose après tout et il n'allait pas rester bloqué là-dessus éternellement de toute façon. La petite brune partait dans son sens et ça lui plaisait pas mal.

Puis il avait bien fallu qu'il lui dise pourquoi il cherchait Lynn et à peine avait-il dit qu'il avait quelque chose qui lui appartenait qu'elle avait affirmé que cela devait être son cahier. C'était un bon début, peut-être que finalement, il allait enfin pouvoir rendre ce carnet à sa propriétaire mais pour être totalement sûr, il lui avait demandé de lui dire ce qu'il y avait d'écrit sur la première page. C'était un peu dur puisqu'on ne retenait pas systématiquement par coeur ce qu'on écrivait mais ses doutes s'étaient effacés alors qu'elle lui citait les mots exacts, du moins c'était la déduction qu'il avait faite puisqu'il n'arrivait pas à suivre assez rapidement les mots de la jeune fille. « Bon et bien alors, enchanté Lynn, je n'ai rien lu de ton cahier, je préfère te le dire avant que tu penses que j'ai fais mon curieux » lui dit-il en souriant, avant de le lui tendre. Puis elle lui indiqua la provenance de ces mots, c'était une citation d'un roman qu'elle venait de lire, et elle lui demandait s'il connaissait. Le nom ne lui disait franchement rien alors qu'il était sûr que cela devait être quelque chose de connu ou de réputé avec la chance qu'il avait, et il allait passer pour un âne encore une fois.

« Hum non je.. en fait je.. je lis pratiquement pas.. » finit-il par dire en sentant ses joues commencer à le brûler. Il espérait qu'elle n'allait pas lui faire de remarque ou continuer de parler de la lecture ou des romans qu'elle lisait, ou qu'elle parte sur un sujet bien trop compliqué pour lui d'ailleurs mais il ne savait pas pourquoi, il sentait qu'il n'avait pas à être honteux. « Enfin ça doit pas trop t'étonner venant d'un footballeur je pense » ajouta-t-il rapidement, histoire de faire passer la chose avec humour.


Dernière édition par Sam Evans le Lun 25 Juil - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Mer 29 Juin - 21:44

(Jte pardonne : P )

Oups ! Lynn se cacha la bouche de ses mains d'un air embarrassée lorsqu'elle réalisa ce qu'elle venait de dire. Ohlàlà mais non, elle n'avait jamais dit que sa cousine était petite ! Enfin si en fait... Mais elle n'avait pas dit qu'elle était petite pour qu'il l'entende comme ça. Elle avait dit ça parce que comme elle était petite, elle ne devait pas faire trop peur. Lynn fit un hochement de tête négatif rapide en se rattrapant. « Non non non. ». Lynn s'arrêta de parler, se rendant compte qu'elle n'allait faire que s'enfoncer. « Ohlàlà. Surtout ne lui dit pas que j'ai dit ça. C'est pas vraiment ce que je voulais dire. Elle n'est pas petite !... » Lynn pencha légèrement la tête sur le côté en se reprenant. « Enfin si mais... Toute façon je ne suis pas vraiment plus grande qu'elle alors... ». Lynn se passa les mains dans les cheveux d'un air toujours pas très à l'aise. Elle espérait que ça ne remonterait pas aux oreilles de sa cousine parce que leurs relations commençaient à peine à s'améliorer et se disputer pour un truc qu'elle n'avait même pas voulu dire...

Lorsque Sam lui dit qu'il avait trouvé quelque chose qui lui appartenait, Lynn avait toute suite sauté de joie. Le carnet qu'elle cherchait depuis ce matin avait enfin été retrouvé ! Enfin, fallait-il qu'elle le convainc maintenant de le lui rendre. Crap, elle avait été maligne de vouloir plaisanter. Maintenant il ne la croyait pas du coup ! Zut. Mais bon, Lynnette ne regrettait pas. Elle avait rencontré quelqu'un qui aimait bien son humour et qui visiblement avait le même ! Ca effaçait l'effort qu'elle allait faire pour devoir le convaincre que c'était bien elle. Heureusement, le jeune blond lui demanda ce qu'il y avait d'écrit sur la première page. Trop facile pour elle. Elle avait récité par coeur la citation qu'elle aimait tant. Ca avait du le convaincre parce qu'il lui rendit son bien. A vrai dire elle n'avait même pas eu peur qu'il l'ait lu, enfin, elle n'y avait même pas pensé sur le coup. C'était sur que plus tard dans la nuit elle se serait dit : « Mais mince ! Je ne vais plus oser le croiser dans les couloirs s'il a lu mon scénario. » Mais au moins là elle était fixée. « Ohlàlà » Oui, elle le disait beaucoup. « Merci merci. Tu ne peux pas savoir ce que j'étais inquiète qu'il ne tombe entre de mauvaises mains !... » Elle serra son précieux carnet contre elle avant d'ajouter en regardant Sam. « Je t'en suis très reconnaissante. Je t'en dois une je pense sur ce coup. » Elle lui sourit avant d'ouvrir son casier. Finalement, elle allait laisser tous ses cours la dedans, elle ne garderait que son carnet pour le week end. Tant pis pour ses devoirs. Elle avait la flemme de trier les cours qui étaient partis dans tous les sens quand elle les avait lâché, apeurée par Sam.

Lynn posa le tas en bazar dans le casier tandis que Sam lui avouait ne pas lire beaucoup, même presque pas. Elle lâcha les feuilles d'un geste rapide et claqua la porte du casier afin que tout rentre dedans sans en sortir. Ouf, elle avait réussit. Elle gardait son petit carnet en mains en retournant la tête vers un Sam aux joues rouges. Il ne fallait pas avoir honte de ne pas lire. Même si Lynn ne concevait pas qu'on ne puisse pas aimer lire en fait. Elle ne pourrait pas s'en passer elle. « Ohh.. Tu n'aimes pas ça ? » Elle s'enquit tout de même du pourquoi Sam ne lisait pas. Elle avait posé la question d'un ton très neutre, juste curieuse de savoir. Qui sait, elle pourrait peut être faire un personnage qui n'aimait pas la lecture dans un prochain épisode.

Avant qu'elle n'ait pu commenter plus longtemps, Sam utilisa l'auto-dérision pour expliquer la chose. Lynn esquissa un très mince sourire - parce qu'elle trouvait ça plutôt triste que Sam pense ça de lui même - en haussant les épaule. Elle ne pensait pas que les joueurs de foot étaient plus bête que les autres ni qu'ils ne lisaient pas. Elle regardait One Tree Hill la miss, elle savait que même les stars de basket pouvaient avoir une âme de littéraires. Et puis même si on ne lisait pas, on pouvait avoir d'autres avantages. Il n'y avait vraiment pas à avoir honte de ne pas lire de romans. Elle répondit néanmoins avec un peu d'humour pour que Sam sente qu'elle ne le prenait pas pour un nul, commençant par regarder Sam de haut en bas. « Ohhh pardon. Je ne savais pas que tu étais dans l'équipe. » Elle désigna sa veste qui était celle de McKinley. « Ah oui, je suis bête. J'aurais pu remarquer avant. ». Elle fit une mine faussement impressionnée « Ouah. Je suppose que je te dois respect alors ! ». Dans ses souvenirs, les joueurs de foot étaient très respectés et surtout, ils le faisaient savoir. C'est ce qui poussa Lynn à penser que Sam était différent des autres joueurs. Déjà, il ne semblait pas méchant pour un sou, il ne lui avait pas jeté de glace pilée, il ne l'avait pas approché avec un air supérieur, et puis il avait de l'humour. « C'est vrai qu'on peut penser aux clichés des footballeurs qui sont juste intéressés par le sport et qui suivent tous des cours de tutorat, mais dans ces cas là on peut aussi ajouter que la plus part n'ont pas vraiment d'humour - ou très peu -. Et je ne sais pas pourquoi, mon petit doigt me dit que tu n'es pas exactement comme ça. ». Après elle pouvait se tromper bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Mer 6 Juil - 23:09


Lorsque Sam avait dit qu'il allait faire plus attention pour croiser sa cousine, il avait bien entendu plaisanté mais bon ça coulait de source, elle ne devait pas être la seule petite personne du lycée non, et puis le blond était assez grand du coup il y avait pas mal de monde qu'il considérait comme petit. D'ailleurs la brune faisait partie de ces gens là parce qu'elle était vraiment, vraiment petite à côté de lui. Et comme si elle avait lu dans ses pensées, elle venait de lui dire que sa cousine était plus petite qu'elle. « Elle a sauté combien de classes ? », il n'avait pu s'empêcher de lancer une petite blague, bon elle pouvait être de mauvais goût mais il fallait avouer qu'en étant aussi petite dans un lycée, il y avait de quoi se poser des questions non ?

Il avait fini par lui rendre son carnet et il en était soulagé d'ailleurs. Il n'aimait pas être en possession de quelque chose qui ne lui appartenait pas, ça pouvait paraître bizarre d'ailleurs mais pour lui, chaque chose avait sa place et chaque place avait sa chose alors du coup lorsque c'était "dérangé", ça le gênait un peu. Il n'avait rien lu et espérait que Lynn le croit et qu'elle ne lui fasse pas de scandale car bon, il aurait très bien pu ne pas vouloir le lui rendre et le garder, ne jamais la rencontrer et ne jamais lui dire qu'il l'avait trouvé.

Le sujet de la lecture avait bien évidemment fini par être mit sur le tapis, et un peu par sa faute d'ailleurs, comme s'il voulait attirer l'attention sur lui involontairement, il soupira lorsque la brune lui demanda s'il n'aimait pas ça. Oui, on pouvait dire ça, mais s'il n'aimait pas lire c'était tout simplement parce qu'il n'y arrivait pas parfaitement, il avait une imagination débordante et se régalait en regardant des films, des séries, et il ne doutait pas qu'il aimerait sans doute suivre l'intrigue d'un roman ou apprécier des poèmes. La seule chose pour laquelle il se débrouillait parfaitement c'était lorsqu'il fallait déchiffrer des partitions là, il n'y avait aucun problème. Comme toujours, il avait choisi de faire passer la pilule avec un peu d'humour mais est-ce que cela allait prendre cette fois-ci ?

Sur le coup, il trouva assez étonnant que la jeune fille ne sache pas qu'il était dans l'équipe, jusqu'à ce qu'il voit qu'elle le pointait du doigt et suivant la direction, il vit sa veste rouge. Boulet ! Il fit une petite moue qui traduisait sa gêne soudaine avant de finir par sourire. Est-ce qu'elle lui devait le respect ? Pas plus que ça, il ne servait pas de son statut de footballeur comme d'un avantage de toute manière et puis il n'était pas le plus populaire donc n'avait pas vraiment besoin de reconnaissance extérieure, celles de la coach et de sa petite-amie lui suffisaient amplement

« Non ça ira, tu peux continuer à m'appeler Sam et tu n'es même pas obligée de me laisser passer devant toi à la cafétéria » lui répondit-il en lui faisant un clin d'oeil. Il faisait tout pour ne pas laisser transparaître la gêne soudaine qui s'était emparée de lui mais cela devait être un peu catastrophique. Puis il lui disait qu'elle ne croyait pas aux clichés ou du moins, qu'elle ne pensait pas qu'il était comme les autres footballeurs, qu'il n'avait d'intérêt que pour le sport et les filles. Le sport était une de ses passions, l'autre était la musique, et il aimait bien les filles oui, mais ça n'était pas ça le but de sa vie. Son but était d'arriver à être au même niveau que les autres tout en gardant cette petite différence qui faisait son charme - ou pas -.

« Je suis impressionné par ton petit doigt ». Le blond ne put s'empêcher de sourire c'était dingue comme il avait l'impression de pouvoir être totalement simple en la présence de Lynn, alors qu'il ne la connaissait même pas. « On va dire que je n'ai jamais été un très bon lecteur mais ça n'est pas faute d'avoir tenté d'apprendre... » ajouta-t-il simplement, se demandant s'il allait arriver à prononcer le mot dyslexie devant quelqu'un qu'il ne connaissait pas parce qu'au fond, il avait toujours cette hantise, cette peur de se faire rejeter et encore plus par quelqu'un qu'il commençait à apprécier et qu'il avait envie de mieux connaître.



Dernière édition par Sam Evans le Lun 25 Juil - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Ven 8 Juil - 0:48

Lynn capitula en se mettant à rire légèrement à la question de Samchou. Elle l'aimait bien ce garçon. Oui oui. Il avait plein d'humour. Et ce n'était pas de l'humour méchant en plus. Elle était contente de l'avoir rencontré par hasard. Au moins elle savait qu'il y avait quelqu'un de bien dans ce lycée. La jeune femme passa une main dans ses cheveux avant de répondre en haussant les épaules pour répondre. « Mmm je ne sais pas trop. Je lui demanderais si tu veux ! ». Lynn fit un grand sourire avant de rajouter. « J'espère que tu cours vite par contre ». C'était clair que quand Ecat' le saurait, elle ne serait pas tendre avec les deux. Comment Lynnette pourrait expliquer à Cat' que ce n'était pas pour être méchants qu'ils avaient dit ça hein ? Elle ne la croirait jamais. M'enfin. Vu comment Sam semblait, elle ne pensait pas qu'il lui dirait, et puis Lynn ne dirait rien non plus.

Lynn croisa les bras en attendant de savoir si elle devait où non traiter Sam comme un vrai footballeur. C'est à dire, l'éviter dans les couloirs sous peine de se prendre un truc dans la tête si jamais elle montrait qu'elle le connaissait. Elle savait trop bien que même des gens simples pouvaient attraper la grosse tête en entrant dans le cercle très prisé des joueurs de foot ou de basket. Des meilleurs amis pouvaient devenir ennemis, et des ennemis des amis. Mais Sam n'avait pas l'air comme ça. Il semblait un peu différent. Peut être était-ce parce qu'il lui avait avoué qu'il faisait peur aux filles... Ou bien parce qu'il lui avait rendu son carnet ? Allez savoir. Elle fit un petit sourire en coin en gardant ses bras croisés quand il lui répondit. « Ouah. C'est vraiment gentil de ta part. Je n'en demandais pas tant je t'assure ! ». Elle avait failli rajouter à ses stéréotypes « Et qui sort avec la head cheerleader bien entendu » mais allez savoir pourquoi elle avait tue cette partie. « Par contre si tu peux garder une part de gateau supplémentaire pour le dessert... ». Elle lui rendit un clin d'oeil. Elle imaginait bien qu'il n'allait pas le faire mais bon, on pouvait s'amuser, enfin continuer à s'amuser serait plus juste !

Lynn leva sa main pour qu'elle soit à mi hauteur de son corps de façon à ce qu'elle puisse la regarder. Elle fit une moue en bougeant ses doigts. « T'as vu ça un peu ! » Elle se re mit à rire. Mais pas pour très longtemps. Elle reprit une once de sérieux lorsqu'il lui avoua avoir quelques difficultés à lire. « Oh. » Elle fit une pause en observant Sam. Elle n'aurait jamais parié sur ce qu'il venait de lui dire. Elle fronça légèrement les sourcils d'incompréhension. Elle n'était pas certaine d'avoir tout compris correctement. « Tu veux dire, tu n'arrives pas à déchiffrer ? ». Elle ouvrit alors subitement son carnet et tourna rapidement des pages pour trouver le passage qu'elle cherchait. Elle tendit le livre de façon à ce que Sam l'ait sous les yeux avant de parler. « Là par exemple ? ». Lynn ne faisait pas ça pour se moquer. A vrai dire, elle l'avait fait naturellement et sans arrières pensées. Elle ne se moquait pas de lui et prenait au sérieux ce qu'il venait de lui dire. Elle ne comprenait pas vraiment la mesure de son problème. Est-ce qu'il n'arrivait pas à lire à voix haute ? Ou bien lire tout court ? Lynn se demanda alors comment Samchou pouvait faire pour lire les énoncés des contrôles. Il devait mettre deux fois plus de temps que tout le monde ! C'était injuste ! Ca le pénalisait par rapport aux autres. Ca cogitait dans la tête de la brunette qui n'arrivait pas à mettre le doigt sur le nom de la maladie en lien avec la lecture. Et si Sam l'avait ?

Lynn leva les yeux vers Sam et se senti alors un peu gênée de ce qu'elle venait de faire. Mmm elle n'aurait peur être pas dû et c'était maintenant qu'elle s'en rendait compte ! Boulette celle là oui. Elle retira alors le carnet lentement en remettant une de ses mèches brunes derrière son oreille. « Je suis désolée... Je n'aurais peut être pas dû. ». Elle le regarda d'un air vraiment désolée. Elle ne voulait pas qu'il le prenne mal. Elle avait commencé à se faire un ami, elle n'avait pas envie de le perdre parce qu'il se serait braqué alors qu'elle n'avait rien fait de mal volontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Dim 17 Juil - 23:21


Sam se mit à sourire bêtement. Elle répondait à sa débilité et il aimait ça, il sentait que ça pouvait peut-être donner quelque chose après tout ? Enfin, il ne fallait pas qu'il se monte la tête trop vite non plus, on n'était jamais sûr de rien et encore moins à McKinley... « D'accord, mais fais le anonymement, s'il-te-plaît » lui répondit-il avant de répondre à son sourire. « Ca va je me débrouille pas mal en endurance.. même plutôt bien à vrai dire » ajouta-t-il en prenant un air un peu fier. Franchement, Sam était l'un des meilleurs sportifs de l'équipe alors se faire courser par une fille ne lui faisait pas peur non.

La dyslexie. Sam n'avait jamais vraiment abordé le sujet avec quelqu'un. Certes Quinn était au courant, mais ça n'était pas pour autant qu'il avait voulu lui donner des précisions sur ce handicap au contraire, il essayait de travailler encore plus fort pour pouvoir s'en débarrasser encore plus vite et même s'il semblait sur la bonne voix, son cas était encore loin d'être résolu. Alors avouer à quelqu'un qu'il avait ce trouble en étant devant le fait accompli relevait un peu du miracle pour lui. Depuis qu'il l'avait vue, il sentait que le courant passait entre elle et lui alors pourquoi pas ? Et puis elle semblait inquiète, puisqu'elle lui demandait s'il n'arrivait pas à déchiffrer. Si elle savait... Il allait lui répondre lorsqu'elle ouvrit son carnet en lui montrant une page. Pourquoi est-ce qu'elle faisait ça ? Intrigué, il haussa un sourcil avant de l'entendre lui demander de lire. Quoi ? Lire ?

« Heu... », fut la seule chose qu'il arriva à dire dans la minute qui suivait la requête de la jeune fille. Il la fixa quelques secondes, ne sachant pas quoi faire. S'il commençait à lire devant elle alors il serait vraiment à nu et est-ce qu'il était seulement prêt à ça ? D'accord il lui en avait parlé, il avait "assumé" la chose, mais qu'elle soit mise devant le fait n'allait pas être quelque chose qui allait la révulser ? S'il arrivait à se défiler pour ne pas lire en cours, là ça allait être un peu plus difficile. La jeune femme dut sentir le malaise puisqu'elle s'excusa presque aussitôt en voyant qu'il ne répondait pas. Il était bête aussi, il n'aurait pas du laisser un blanc s'installer de la sorte. Le blond secoua la tête négativement.

« T'excuse pas c'est juste que.. c'est rare qu'on s'intéresse à cette facette de moi.. » finit-il par dire en lui faisant un petit sourire gêné. « Qu'on s'intéresse à moi tout court c'est un peu étonnant d'ailleurs ». Evidemment qu'il y avait des gens qui s'intéressaient à lui, mais pas de la manière dont il l'aurait souhaité. On s'intéressait à lui car il faisait partie de l'équipe et qu'il était un bon joueur, ou parce qu'il était mignon mais encore les filles n'osaient pas tellement l'aborder ce qui était assez paradoxal puisque la plupart le trouvait attirant. Il attrapa le carnet et se mit à observer la page, essayant de former des phrases avec les mots qu'il voyait.

« Le.. jeune homme marchait.. len-te-ment.. vers sa voiture » commença-t-il à lire. Cela avait du suffire à la jeune fille pour qu'elle se rende compte qu'il n'était vraiment pas doué. « En fait j'arrive à lire les mots, mais les syllabes s'inversent la plupart du temps du coup il faut que je réfléchisse au sens de la phrase globalement, et ensuite que je la comprenne, ce qui me fait perdre pas mal de temps ». Sam s'était enfin décidé à lui expliquer un peu son cas. « Du coup chez moi j'arrête pas, parce qu'il faut que je comprenne tout ce que j'ai vu la journée en cours ». Le blond baissa la tête en pensant au retard qu'il avait déjà accumulé. Certes il arrivait à se débrouiller dans certaines matières, et il avait à peu près la moyenne partout, mais est-ce que tout cela allait suffire pour qu'il obtienne son diplôme ? Pas sûr... Et Sam voulait vraiment l'avoir, il ne voulait pas être un loser, il voulait s'en sortir seulement il savait que tout seul, il n'y arriverait pas. Il avait besoin de quelqu'un pour l'épauler, autre qu'un professeur, quelqu'un qu'il pourrait appeler ou interpeller n'importe quand. « J'ai pensé au tutorat mais ils n'ont pas le temps pour ça, trop d'élèves normaux à aider, c'est ce qu'on m'a dit à l'administration »


Dernière édition par Sam Evans le Lun 25 Juil - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Mar 19 Juil - 11:13

Lynn ne put se retenir de rougir de gêne lorsque Sam lui avoua qu'il était rare que l'on s'intéresse à ses difficultés. C'était bien son genre de se mêler de ce qui ne la regardait pas par hasard et du coup de mettre mal à l'aise les autres. Elle aurait vraiment du se taire. Elle repassa une nième fois une main dans ses cheveux en regardant le sol. C'est alors qu'il rajouta une phrase qui la mit un peu hors d'elle. Elle releva les yeux vers lui en troquant son sourire pour une tête un peu plus sérieuse. Lynn ne supportait pas que des gens se sentent inférieur comme ça, surtout quand il n'y avait aucune raison. Certes, ça ne faisait que quelques minutes qu'elle connaissait Sam, mais elle avait le pré sentiment que c'était quelqu'un de bien et d'intègre. Il n'avait vraiment pas confiance en lui apparemment. Entre ce qu'il avait dit sur les filles et lui et maintenant sur le fait que personne ne s'intéressait à lui..

La jeune Sawyer allait lui répondre lorsqu'il prit le carnet pour essayer de lire. Elle ne jugea pas intelligent de l'interrompre maintenant pour lui dire ce qu'elle pensait. Elle le laissa alors s'essayer à la lecture. « Le.. jeune homme marchait.. len-te-ment.. vers sa voiture ». Elle le voyait bien buter sur les syllabes. Lynn se mordit le plus discrètement possible la lèvre inférieure. Elle ne comprenait pas que les gens ne s'intéressent pas à Sam. Elle venait de le rencontrer et le trouvait pourtant très intriguant, encore plus même avec son problème de dyslexie. Lynn n'était pas du genre à laisser tomber les gens parce qu'ils étaient différents, au contraire. Elle, elle ne savait pas nager, et alors ? Pourquoi devrait-on en faire tout un plat ?

Lynn le regarda tandis qu'il lui expliquait exactement son cas. Elle fit une tête consternée quand il ajouta le refus de l'administration de l'aider. C'était quoi cette politique d'éducation à la noix ? Certes il y avait des élèves en difficultés qui savaient lire, - comme elle par exemple mais Lynn ne prenait pas de cours au tutorat, sa fierté en prendrait un coup -, mais ceux qui avaient du mal à lire l'étaient tout autant et avaient tout autant besoin d'aide. Si ce n'était plus car ils avaient deux fois plus de retard et de travail à faire. Lynn ferma sa bouche, son cerveau cherchant à mille à l'heure une solution. Elle voulait l'aider, pas question de le laisser. Après tout elle savait lire, elle pouvait peut être lui donner quelques cours. Certes, elle aussi avait du mal en cours donc niveau rattraper le retard de compréhension... elle ne savait pas vraiment si elle pouvait aider. Mais côté lecture... Elle avait une petite idée.

La brunette se redressa d'un air déterminé en repassant une main dans ses cheveux - à elle, elle n'oserait pas toucher aux cheveux de Sam : P -avant de déclarer : « S'ils n'ont pas de place... peut être que moi je peux t'aider. ». Lynn haussa les épaules timidement avant de compléter. « Je ne suis peut être pas prof mais... » Elle fit une petite pause avant de désigner son carnet de notes que Sam tenait en mains. « J'ai besoin de quelqu'un qui me donne son avis sur ce que j'écris. » Ce n'était pas tout à fait faux. A vrai dire, cela faisait un petit moment que Lynn se demandait ce que les gens penseraient de ses épisodes et de la future série qu'elle voulait écrire. Elle n'osait pas le montrer à personne par pudeur et par crainte, mais si un jour elle comptait faire parti de ce monde particulier, il allait bien falloir commencer quelque part. En plus, elle avait du mal avec la suite de son histoire, elle n'arrivait pas à rendre crédible à ses yeux le discours d'adieu de deux personnages. « Je... En fait... ». Ce fut plus dur d'expliquer ce qu'elle écrivait que ce qu'elle aurait pu penser. Après tout, prétendre écrire un script de série télévisée faisait vraiment prétentieux dit comme ça. Vouloir rivaliser avec des séries telles que les Feux de l'Amour, One Tree Hill, Weeds & les centaines d'autres, était un vrai défi. Lynn ne pu s'empêcher de rougir à nouveau, même si elle savait qu'elle n'avait pas à le faire. Elle n'avait jamais raconté ce qu'elle écrivait à personne. « Ce carnet, que tu as trouvé... Je... J'essaie d'écrire un script... De série télévisée. Ca peut paraître idiot je te l'accorde... ». Elle refit une pause en levant les yeux vers lui. « A vrai dire, je bloque parfois sur des dialogues. Je veux dire, je ne suis pas sure qu'ils soient vraiment crédibles. » Elle refit une pause pour essayer de discerner s'il voyait où elle voulait en venir. « Je pourrais t'aider à apprendre à lire et tu me donnerais ton avis sur les textes ? ».

Lynn sentait son coeur battre plus fort que d'ordinaire. Elle avait peur qu'il refuse en fait. Elle n'avait jamais demandé d'aide pour rien, et à personne, parce qu'elle ne pensait pas qu'on s'intéresserait un jour à ce qu'elle pouvait écrire. Mais même si Sam ne lui avait pas parlé de ce qu'elle écrivait, elle avait pensé que ça pourrait l'aider lui, et indirectement donc elle aussi. La miss reprit une dernière phrase avant d'attendre le verdict de Sam. « Et je pense que les gens ont tord... De ne pas s'intéresser à toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Mar 26 Juil - 10:43


Ce qui venait de se produire était vraiment une première, Sam s'était laissé allé et avait commencé à lire devant quelqu'un, sans avoir peur de se faire juger mais quand même avec une crainte, celle de passer pour plus idiot qu'il ne passait déjà. Heureusement pour lui, ils étaient seuls dans le couloir et la jeune fille ne semblait pas du tout se moquer de lui au contraire, elle s'y intéressait et cela était tout nouveau pour le blond. Et même s'il avait mal lu la première phrase, il avait prit son courage à deux mains et s'était expliqué sur le pourquoi du comment en prenant son temps, il n'allait pas lui expliquer toute la dyslexie parce que c'était ennuyeux et que tous les dyslexiques ne vivaient pas la chose de la même manière ni n'étaient au même stade. Il lui avait tout simplement expliqué ce qui se passait pour lui, et aussi le fait qu'il prenait beaucoup plus de temps que les autres pour s'en sortir dans ses révisions lorsqu'il rentrait chez lui. Il voulait son diplôme et s'acharnait pour s'en donner les moyens, ça n'était pas pour rien qu'il excellait au sport, certes il adorait ça, mais il avait besoin de cette moyenne et de cette bourse pour pouvoir espérer sortir la tête de l'eau... Seulement il n'y avait pas que ça qui comptait et s'il se débrouillait en mathématiques, les langues ça n'était pas son fort et pourtant, il allait en avoir besoin tout au long de sa vie.

Il lui avait aussi raconté sa mésaventure avec l'administration à qui il avait réussi à faire jurer de ne révéler son cas à personne et d'ailleurs ils avaient tenus leur engagement jusque là, seulement il aurait préféré avoir un peu d'aide plutôt...

Les yeux du blond s'ouvrirent en grand alors qu'elle semblait lui proposer son aide pour réviser, en lui disant qu'elle n'était pas prof mais qu'elle pourrait l'aider, et qu'elle avait besoin d'un avis sur ce qu'elle écrivait. « Wow je.. je ne sais pas si je serais le meilleur avis mais ça me ferait vraiment plaisir de t'aider en retour » lui répondit-il, le sourire aux lèvres. Pour une fois, il savait que les intentions de la jeune fille n'étaient pas mauvaises au contraire, et il avait le sentiment qu'elle ne se servirait pas de ça pour se moquer de lui plus tard. Sam avait toujours été quelqu'un de naïf et pas très méfiant et cela lui avait souvent joué des tours mais là, encore une fois, il avait envie de croire à la bonne volonté de Lynn.

Il fut surprit de connaître le sujet de ses écrits, un scénario de série télévisée. Ca n'était pas commun, il aurait plutôt pensé à un roman ou des poèmes mais en y repensant, la phrase qu'il avait lu n'avait rien de poétique.. Un homme qui marchait lentement vers sa voiture, ça aurait été un poème un peu bizarre... « Non non, c'est pas idiot ! » tenta-t-il de la rassurer tout de suite après avoir entendu ce mot, puis il la laissa continuer. Elle lui disait qu'elle bloquait sur les dialogues, pensant qu'ils n'étaient pas crédibles. « Les dialogues c'est pas mon fort, tu as du le remarquer avec notre conversation » lui répondit-il en riant, avant de reprendre son sérieux. Sa proposition lui plaisait énormément. « Je vais pas te mentir, je trouve cette idée géniale, j'aime pas demander de l'aide, mais là, c'est de l'aide mutuelle alors », finit-il par lui répondre, le sourire aux lèvres. C'est vrai, au moins il n'avait pas cette impression de pitié, car elle faisait ça pour elle aussi, et pas juste pour faire une bonne action ou se sentir utile, il allait se sentir utile lui aussi pour une fois, ailleurs qu'à la chorale et que dans l'équipe, et cette perspective lui plaisait.

Ce qu'il n'avait pas prédit, c'était qu'elle lui dise ça. Il ne savait même pas quoi répondre tellement il était surprit, et touché. « Je.. si j'avais su en trouvant ce carnet que je tomberais sur quelqu'un comme toi... » furent les premiers mots de sa réponse. « Bon alors, on commence quand ? » ajouta-t-il en lui donnant un léger coup de coude. « Je suis certain que tes dialogues sont très bons en plus »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Ven 29 Juil - 2:33

Les difficultés en cours ça connaissait bien la jeune New Yorkaise. Depuis quelques années maintenant, son attention à l'école s'était dégradée et sa concentration à la maison pour les devoir avait frôlé la limite du zéro. Si bien, qu'elle, qui était pourtant bonne élève, avait commencé une chute interminable dans ses notes. Elle avait essayé de se maintenir la tête hors de l'eau grâce à certaines matières comme l'anglais littéraire ou l'histoire géographie, mais en maths ou physique, il n'y avait rien à faire. Elle ne comprenait pas. Elle ne devait pas être assez rationnelle pour ça à croire. Tout ce qui était statistiques et probabilités... Lynn ne voyait pas l'intérêt. Etant une fervente du facteur chance, le fait que tout puisse être résumé à des formules ne lui plaisait pas du tout. Comme si il existait une probabilité de deux parmi le nombre d'élèves à McKinley pour que ce soit Sam qui ait récupéré son carnet et non un autre... Ouais non, trop bizarre à concevoir comme principe. C'était entre autre parce qu'elle connaissait aussi des difficultés qu'elle comprit mieux le problème de Sam, même si ce n'était pas du tout similaire. Alors si elle pouvait l'aider, elle ferait son possible.

Elle vit bien qu'il était étonné de sa proposition, et à vrai dire, Lynn s'étonnait aussi d'avoir proposé à presque un inconnu de pouvoir lire ce qu'elle avait écrit. Elle était plutôt du genre méfiante quand il s'agissait de ses écrits. Mais cette fois, elle savait qu'elle pouvait avoir confiance en Sam. Même si ça pouvait sembler stupide parce qu'on ne fait pas confiance comme ça au premier regard, mais Sam avait eu la décence de lui rendre son carnet sans même le lire ou le montrer à quelqu'un d'autre. C'est donc qu'il était digne de confiance. Et puis, lui aussi avait quelque chose en jeu dans cette histoire. Finalement, ce n'était pas si surprenant que ça. Un sourire illumina le visage de la brunette tandis que le jeune homme accepta sa proposition. Son coeur se calmant un peu elle pu articuler d'un air enthousiaste : « Vraiment ? Tu veux bien ? » Elle n'en revenait pas tout à fait mais il fallait bien croire qu'il était sérieux à son expression. « Je suis sure que tu seras très bon critique. » Lynn prit un air de professionnelle pour plaisanter. « La catégorie de personnes que je vise dans mes écrits te correspond parfaitement. ». Elle se mit à rire un peu même si dans le fond c'était vrai. Elle aimerait que des gens comme Sam - avec le même humour, la même maladresse lorsqu'il s'agissait de parler aux filles ou encore qui souffraient d'un handicap quelconque que ce soit dyslexie ou autre - apprécient ce qu'elle écrivait, si ce n'était pas le cas, ça la désolerait un peu.

Elle continua de rire lorsqu'il rajouta qu'en dialogues, ce n'était peut être pas un expert. Elle trouvait qu'il s'était plutôt bien débrouillé au contraire, si on enlevait le facteur crise cardiaque du début de leur rencontre. Il avait répondu à son humour par de l'humour et il ne semblait pas avoir été très déstabilisé. Peut être qu'elle n'était pas assez belle ahah. Dans tous les cas, le prétexte des dialogues bloqués n'était qu'une excuse - réelle car elle était vraiment coincée - mais une excuse tout de même pour l'aider. « Je t'assure que tu t'es plutôt bien débrouillé dans notre conversation ! » Elle rougit un peu quand il ajouta que c'était une idée géniale. Tsss, elle ne savait pas bien réagir aux compliments. « Mmm oui, aide mutuelle. C'est une bonne définition je pense ».

Malgré le fait qu'elle lui ait dit que les gens avaient tord de ne pas s'intéresser à lui, Lynn n'aurait pas pensé qu'il lui aurait en quelques sortes retourné le compliment si on pouvait dire. Et comme dit avant, la miss était très mauvaise dans la réception de ceux ci. Elle rougit encore plus, ne sachant pas quoi lui répondre. Elle fut un peu soulagée lorsque Sam lui donna un coup de coude en demandant quand serait leur première leçon. « Eh bien.. euh. Je ne pense pas que ce soir ce soit possible mais si tu veux, demain matin sept heures on peut commencer ! ». Elle prit un air genre super sérieux même si elle ne l'était pas du tout pour voir si Sam marchait. Elle en doutait néanmoins. Elle ne pu se retenir bien longtemps avant de laisser un grand sourire moqueur sur ses lèvres. « Bon ok pas sept heures. Peut être que tu devrais essayer de lire avant par toi même un petit passage et qu'on commence après ? A moins que tu ne veuilles découvrir le texte directement ? Je ne sais pas ce qui serait le mieux. Peut être que le faire ensemble serait plus logique... T'en pense quoi ? » Lynn était prête à laisser son carnet à Sam pour le week end. « Attends. ». La miss lacha le regard de Sam pour fouiller dans son sac et en sortir un stylo et un morceau de papier arraché à une feuille volante. Ah bah tiens, il y avait une formule de maths. Tant pis. Elle inscrivit son numéro de téléphone et tendis la feuille au jeune blond. « Tiens. Si jamais t'as du temps ce week end, appelle moi, on commencera ! Je n'ai pas d'obligations donc je suis libre un peu n'importe quand. » Elle ne savait pas si Sam avait eu l'intention de commencer si tôt mais Lynn prenait la chose au sérieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Mar 9 Aoû - 13:58


C'était un grand pas en avant que Sam venait de faire. En effet, il venait de mettre sa fierté de côté et d'avouer à quelqu'un son handicap. Certes il l'avait fait avec Quinn quelques semaines auparavant, mais ça n'était pas la même chose. Pour elle, il s'était senti un peu forcé de le faire très vite de peur de la blesser mais au final, c'était lui qui s'était senti blessé. Le fait qu'elle pense qu'il puisse être capable d'inventer une telle excuse pour ne pas lire les livres qu'elle lui avait offert, ou que ses cadeaux ne lui avaient pas fait plaisir, l'avait vraiment touché en plein coeur et ce petit arrièe goût était resté, même si les choses s'étaient arrangées. Le blond n'avait quand même pas annoncé ça à sa petite-amie de la manière dont il l'avait voulu. Là, il l'avait fait de plein gré, sans se sentir dans l'urgence de le faire face à Lynn, et s'il s'était senti un peu mal au début, maintenant ça allait. Et puis la proposition qu'elle lui avait fait lui plaisait vraiment. Il se sentait capable de lire et de donner son avis, cela allait juste prendre un peu de temps mais ne lui serait que bénéfique pour la suite. On lui avait toujours dit qu'en pratiquant, il viendrait à bout de ce handicap et il en était persuadé depuis toujours, il avait juste perdu un peu le goût de la lecture, ennuyé par le fait de ne pas tout comprendre au premier coup.

« Non c'est une blague, en fait, je trouve ton idée vraiment nulle », répondit-il à Lynn alors qu'elle lui demandait s'il voulait bien. « Si je te le dis, bien sûr que je veux bien ! » s'empressa-t-il d'ajouter avant qu'elle ne puisse mal prendre son petit brin d'humour. « Quand tu dis ça, on dirait que tu écris pour moi ». Il se mit à rire lui aussi avant de lui avouer que les dialogues n'étaient pas son point fort. Aide mutuelle, l'expression semblait un peu bizarre, mais ça définissait bien leur relation maintenant. Ils allaient s'aider l'un l'autre, et le blond avait vraiment hâte de commencer. Pour preuve, il lui avait de suite demandé quand est-ce qu'ils commenceraient, et ouvrit de grands yeux en entendant la réponse de la petite brune. « Effectivement ce soir ça ne va plus être possible mais heu.. sept heures.. t'es sérieuse là ? Tu sais si tu veux commencer à sept heures, pas de problèmes, on va dire que je te rejoindrais vers neuf heures d'accord ? », lui répondit-il en souriant avant qu'elle ne reprenne. « C'est la première fois que je vais faire ça donc je sais pas trop ce qui est mieux, mais je préfèrerais savoir un peu de quoi ça parle avant de me retrouver devant toi, lire devant toi ça va.. un peu me bloquer en fait.. » finit-il par dire. S'il n'avait pas peur de parler de ça avec elle, se retrouver en position faible devant elle, ça par contre, ça allait être plus dur.

Sam la regarda fouiller dans son sac et en sortir un papier en fronçant les sourcils. Qu'est-ce qu'elle était en train de fabriquer ? Ah, son numéro, voilà ce qu'elle lui donnait. Il prit le papier en souriant avant de lui répondre. « Merci ! Le dimanche je fais rien généralement donc si tu reçois un appel désespéré, ça sera sûrement le mien.. ». Il entreprit de sortir un papier lui aussi pour y mettre son numéro « Voilà le mien, parce que je suis une tête de linotte et qu'il se peut que je zappe, même si ça m'étonnerait, on sait jamais avec moi, puis même, si tu as un créneau à me consacrer, ou un contretemps, ou juste envie de parler... », le blond lui tendit son numéro avec un sourire un peu gêné, car s'il était content de partager une telle expérience avec Lynn, il espérait aussi pouvoir devenir son ami et la compter dans les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   Sam 13 Aoû - 19:26

Lynn perdit son sourire une fraction de secondes alors qu'elle pensait vraiment que Sam trouvait l'idée nulle. Elle l'avait pourtant senti enthousiaste, elle ne comprenait plus trop bien pour le coup. Son sourire revint lorsqu'elle se rendit compte qu'elle venait de s'être faite avoir. « Ahah ! Tssss. Bon tant mieux alors ! ». Elle se mit à rire avec lui alors qu'ils avaient trouvé un point commun entre ses écrits et Sam. C'était étrange quand même. Lynn n'aurait jamais pensé montrer ce qu'elle avait dans son carnet avant d'en être parfaitement satisfaite. Elle se refusait à demander de l'aide ou des conseils à qui que ce soit depuis bien longtemps. Pourtant, elle aussi avait fait un grand pas en avant aujourd'hui, pour aider une personne qu'elle ne connaissait que depuis quelques minutes.

Elle se mit à rire encore plus lorsqu'elle vit sa tête choquée après son annonce de l'heure de leur premier « entrainement » ou « réunion » ou peut importe ce que c'était. Il l'avait eu mais elle aussi l'avait bien eu ! « Neuf heures ira très bien. » Bon c'était un peu tôt quand même mais ils plaisantaient alors. Lynn hocha lentement la tête lorsqu'il suggéra qu'il prenne connaissance du texte avant qu'ils ne se voient. Oui, elle pensait aussi que c'était une meilleure idée. Et puis de toute façon, elle ne toucherait pas à la fin du texte dans le début du week end, elle avait bien trop à faire avec ses devoirs. Elle récupéra le carnet qu'elle avait glissé dans son sac et lui tendit. « Tu as raison, c'est peut être mieux. Je te le laisse, prends en soin hein ? » Elle ne doutait pas vraiment qu'il allait y faire attention mais c'était juste une façon de parler. « Hésites pas a prendre des notes ou autre pour me dire ce qui n'irait pas pour la prochaine fois ».

La brunette ne donnait pas souvent son numéro de téléphone. A vrai dire, c'était à peine si elle l'utilisait pour téléphoner. En effet le Blackberry de la miss lui servait surtout de Twitter. N'ayant pas d'ordinateur mais étant gravement accro à ce site, elle se devait d'avoir un moyen d'y accéder. Elle lui tendit son numéro et sourit. « Pas de soucis, je l'attendrais alors ! ». Sous entendu, le coup de téléphone. Elle attrapa le numéro de Sam dans un rire. « Merci. Alzheimer atteint les gens de plus en plus jeunes il paraît. » Elle ne voulait pas le vexer, après tout Lynn était la première à dire qu'elle même l'avait alors. « Je n'hésiterais pas, c'est gentil. Pareil de mon côté hein. ». Elle sourit à nouveau en rangeant le morceau de papier précieusement dans une poche intérieure de son sac. Tout comme Sam, elle espérait pouvoir devenir amie avec lui car il semblait vraiment quelqu'un de bien et qui partageait certaines de ses valeurs. Même si Lynn avait rencontré déjà quelques personnes qu'elle « fréquentait » si on pouvait dire ça tous les jours, elle n'était pas certaine que Summer Davis soit vraiment au même état d'esprit qu'elle. La jeune Sawyer aimait bien avoir des amis différents d'elle, certes, mais parfois avoir quelqu'un qui vous comprenait sans vraiment avoir besoin de tout expliquer, c'était pas mal non plus.

Un léger bip se fit entendre et Lynn réalisa qu'il s'agissait de son téléphone. Elle s'excusa au près de Sam le temps de le trouver. Lorsqu'elle le sorti elle lu le message qu'elle venait de recevoir. Il s'agissait de Dorian, le frère d'Ecaterina qui lui demandait si elle rentrait bientôt car il avait oublié ses clés à l'intérieur de l'appartement et Ecaterina était au boulot. Elle répondit rapidement un « j'arrive dans quinze minutes » avant de relever les yeux vers Sam. « Je suis désolée Sam, je dois y aller. Mon cousin se retrouve à la rue sans les clés. » Elle fit une petite moue navrée car elle aurait bien aimé continuer la discussion un peu plus longtemps. Elle remonta son sac sur son épaule avant d'ajouter « J'attends ton appel alors ? ». Elle le prit dans ses bras en guise de hug d'au revoir puis s'écarta avant de dire une dernière phrase. « Je suis contente que ce soit toi qui ai trouvé mon notebook. » Elle lui sourit avant de tourner les talons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 06. you found me lying on the floor   

Revenir en haut Aller en bas
 

06. you found me lying on the floor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-