Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Times goes by so slowly - PV Holly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. Times goes by so slowly - PV Holly Empty
MessageSujet: 06. Times goes by so slowly - PV Holly   06. Times goes by so slowly - PV Holly EmptyJeu 26 Mai - 16:03

06. Times goes by so slowly - PV Holly Books1

Certains cours sont longs, extrêmement longs et n’offrent qu’une seule occupation : suivre du regard le chemin tracé par l’aiguille qui trotte de secondes en secondes. Et puis votre esprit divague tandis que vous vous repassez le clip 'Baby one more time' de Britney Spears. D’autres, au contraire, ne vous laissent pas une minute de répit ; et c’était aujourd’hui le cas en classe d’histoire. Un très vieux professeur, au ton morne, si morne qu’il s’endormait lui-même à chaque fin de ses interminables phrases avait été remplacé par la pétillante Holly Holliday. Et ce changement était un réel électrochoc. Lily suivait sans mal tout le numéro de la jeune femme blonde en train de faire le show ; certes, elle n’était pas toujours bien sûre de suivre où voulait en venir le feu follet qu’elle avait sous les yeux, faut dire qu’elle s’évertuait dans le même temps à prendre des notes. Encore une de ces habitudes de gentille fille sérieuse de laquelle elle ne se détachait pas si facilement.

Mais au final, ceci pouvait se révéler être une bonne chose puisque, sur demande du professeur habituel, une interrogation leur avait été distribuée à la fin du cours. Et certaines infos révélées par Holly sur la vie des grands présidents des USA comme leur polygamie avérée ne figuraient pas parmi les infos du QCM. Pourtant, globalement, Lily devait bien reconnaître que ce test n’était pas d’une bien grande difficulté. Elle avait toujours eu un niveau assez correct en histoire du fait de son entêtement à s’enfoncer des dates et évènements dans le crâne. Elle commença donc à cocher les cases des premières réponses avec une certaine aisance. Et puis, elle avait entendu un élève soupirer de désespoir, ce qui l’avait décidé à lever le nez de sa copie pour jeter un coup d’œil derrière son épaule. D’autres Cheerios regardaient le plafond, semblant attendre une intervention divine. Des footballeurs se faisaient passer les réponses entre eux, un autre avait fait un avion en papier de sa copie. Enfin, tout au fond de la classe, un élève se cognait la tête contre la table. Et Lily fut forcée de constater que, de toute évidence, les seuls étudiants remplissant le QCM avec la même aisance qu’une danseuse de ballet enfilant ses chaussons étaient les intellos, japonais du club de sciences et autres geeks boutonneux. Des personnes que son statut de Cheerios imposait qu’elle doive mépriser. Et pourtant… Pourtant c’était ces reclus et parias auxquels elle avait longtemps appartenu au Canada, ces personnes représentaient ces anciens meilleurs amis.

Alors Lily regarda de nouveau sa copie, la mine de son crayon à papier était fermement enfoncée sur la case qu’elle savait être la bonne réponse ; bon dieu, sa main tremblait de devoir saboter ce test ! Et c’était comme si le crayon à papier s’était mis à lui parler, il la suppliait de venir cocher cette case. Pourtant, elle inspira doucement, décala sa main deux centimètres plus bas et cocha une autre case qui lui paraissait être une absurdité. Et son estomac se resserra. Mais pourtant, elle continua à truffer son interrogation d’absurdités. La seule chose à laquelle elle réfléchissait, c’était au nombre de points qu’elle devrait s’accorder.

Et la voilà en train de faire du calcul mental pour estimer à peu près, au regard des notes des autres Cheerios, à combien devait s’élever la moyenne scolaire. 11 ? Oh non… quelle horreur ! C’était mauvais. 12 ! Soyons fous ! Allez 12 ! Elle gomma une ânerie écrite volontairement et rétablit la vérité en inscrivant la bonne réponse et … « Posez vos stylos ! ». Les jeux étaient faits. Mrs Holliday passa dans les rangées pour ramasser les copies et Lily n’osa même pas croiser son regard en lui rendant l’interrogation. Elle se sentait stupide d’être si honteuse de rendre une copie qui ne valait qu’un douze. Une note moyenne, c’est loin d’être la fin du monde. Quand on a dix-sept ans et qu’on est au lycée, la fin du monde, c’est d’être… un reclus ! Alors tant pis, son choix, elle l’assumait. Moé… tandis qu’elle regardait la remplaçante évoluer entre les rangées, elle ne désirait qu’une chose, se jeter au sol, s’accrocher à sa cheville et se laisser traîner en la suppliant de lui rendre cette maudite interrogation sur laquelle serait bientôt inscrit au feutre rouge : 12 ! 12 ! 12 !

Midi ! La sonnerie retentit et les élèves ne se firent pas prier pour faire la course du premier arrivé à la cafétéria. Pas Lily, aujourd’hui, elle ferait la queue… ou elle ne mangerait tout simplement pas. Sa boisson protéinée spéciale 'régime pour Cheerios' l’attendait dans son casier de toute manière. Voilà ce que c’était la vie d’une fille populaire. Merveilleux… Dans un petit soupir, elle glissa une lanière de son sac sur son épaule et fit ses premiers pas en direction de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Times goes by so slowly - PV Holly Empty
MessageSujet: Re: 06. Times goes by so slowly - PV Holly   06. Times goes by so slowly - PV Holly EmptyJeu 2 Juin - 22:30

    Ce jour-là, j'assurai le cours d'histoire sur les présidents des États-Unis. Faire d'un cours une distraction, n'était pas chose simple, mais j'essayais tant bien que mal d'intéresser chacun des élèves. Je voyais certain me regarder puis détourner le regard vers je ne sais quoi, d'autres essayaient de me suivre et de prendre des notes en même temps, ce qui, vue l'expression sur leur visage, paraissait compliqué. Pour ce cours j'avais encore une fois décidé de me déguisé, mais je devais changer de costume pour chaque président, ce qui amusaient bien les élèves. Parler de détail qui n'avait rien à voir dans l'histoire sur la vie de ces personnages, les faisaient sentir plus proche d'eux, même si cela ne servait strictement à rien. J'aimais faire cours, c'était comme me produire devant une salle, faire mon show pendant une heure, être la stars. Etait-ce pour cela que j'étais devenue professeur ? Peut-être et puis ? Est-ce mal ?

    Je jetai un coup d'oeil sur les notes du professeur que je remplaçais et elles me rappelèrent qu'une interrogation était prévue et prête dans un des tiroir. Je me cognais alors la tête avec ma main voyant cela. Je regardai l'heure vérifiant que j'avais assez de temps et je sortis l'interro' d'un des tiroir qui se trouvait sous le bureau. Je jetai un coup d'oeil sur les feuilles, histoire de voir les questions. Une fois fait, je leur annonçais donc ce qui les attendaient. Une vague de soupirs et de « HEIN ?! » s'en suivirent. Je distribuai ensuite les copies une par une à chacun des élèves qui affichaient tous, ou presque, un regard désespéré. Certains semblaient au contraire presque ravis et se jetaient sur leur copie tel des lions affamés. Je retournai derrière le bureau et je m'assis, mais pas bien longtemps, car je n'aimais pas ça. J'allai donc déambuler entre les rangés de table, jetant des coups d'oeil sur les copies de certains. Je m'appuyai contre le bureau regardant tous les élèves un par un, l'un ce grattait la tête avec son stylo, une cheerleader regardait le plafond d'un air suppliant, un footballeur ce gratter le nez en essayant d'être discret et dégouté je décidai de détourner mon regard. Mon regard ce posa sur une jeune fille au premier rang, je réfléchis une seconde afin de trouver son nom. Il me revînt rapidement, Lily Cartwright, voilà comment elle s'appelait. Je la regardais, elle répondait aux questions sûr d'elle, au moins une. Je détournai mon regard vers la pile de perruque et autres accessoire que j'avais posé parterre. J'hésitai un instant, puis je décidai finalement d'allais ranger le désordre que j'avais mis. Je jetai de temps à autres des coups d'oeil vers les élèves, je les voyais s'échanger les réponses et si j'étais une professeure normale j'aurais dû intervenir, mais ce n'était pas le cas, donc je les laissait faire.

    Je regardai ma montre, il restait à peine deux minutes avant la fin du cour, je enfonçai t'en bien que mal toutes mes affaires dans un sac et me retournai vers les élèves.

    Moi - Posaient vos stylos !

    Je les regardais, certain cochant rapidement quelques cases croyant que je ne les voyais pas. Je ramassai les copies et la dernière fût celle de cette petite Lily. Je regardai la copie de cette dernière et m'aperçus que la plupart des réponses étaient fausses. Ça me parut bizarre, je filai donc regarder le relever de notes que m'avait laissé le professeur. Je regardai les notes de la jeune fille et d'habitude ces notes étaient plutôt bonnes. Je me demandai alors si j'avais mal fait mon cours, chose forte possible. Je me mis alors à douter, qu'est-ce que j'avais pu faire de mal ? Je me repassai le cours en boucle, mais rien ne me semblait réellement mauvais.
    La sonnerie retentit et me fît sortir de mes pensées. Je regardai les élèves s'empresser de sortir pour allaient manger. J'entendis un léger soupir, je relevai la tête pour voir qui était si désespéré et je vis Lily, passer la lanière de son sac et se diriger trainant les pieds vers la porte. Je me décidai à l'interpeller pour lui demander un tel résultat sur cette interrogation.

    Moi - Lily ? Tu as une seconde, s'il te plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Times goes by so slowly - PV Holly Empty
MessageSujet: Re: 06. Times goes by so slowly - PV Holly   06. Times goes by so slowly - PV Holly EmptyMer 8 Juin - 13:05

Lily prenait le chemin de la sortie, assez frustrée par cette interrogation sabotée. Elle se sentait stupide. Non pas d'avoir prochainement un douze. Mais de sacrifier sa scolarité pour mieux s'intégrer. Sérieusement, à cet instant, elle ne s'imaginait pas autrement qu'avec un bonnet d'âne en train de hennir en courant derrière ses camarades. Ce genre d'attitude même dont elle s'était moquée et contre laquelle elle s'était indignée des années durant. A croire que tout est une question de temps avant de rentrer dans le 'moule'.

Mais elle n'avait cesse de se convaincre, se rassurer. Elle ne comptait pas rester Cheerios toute sa vie ! Quelle horreur de devenir l'une de ses grosses mégères qui enfilent leur costume d'un air nostalgique pendant que leur mari ex-footballeur est loin, en train de les tromper dans une chambre d'hôtel miteuse avec une petite jeune. Bon, d'accord, c'était un stéréotype. Mais elle ne voulait pas le vivre pour autant ! Une fois arrivée à l'université, endroit qu'elle percevait comme le haut lieu du savoir où les cerveaux et les engagés politiques reprennent le dessus ; eh bien elle renfilerait ses chemises à carreaux informes et se perdrait de nouveau corps et âme dans les bouquins de la bibliothèque. Tout ceci, les conneries de saboter ses notes, les flirts avec les footballeurs... ce n'était que temporaire. Tel qu'elle le percevait, le lycée était simplement une très dure période pendant laquelle régnait la loi de se faire slusher ou être slushée ; et elle s'adaptait. D'ailleurs, selon les scientifiques, l'intelligence n'est pas une question de QI mais d'adaptation, alors pourquoi pas ?

Certes, si la question qu'on se posait était de savoir si oui ou non Lily était heureuse ; eh bien en la voyant soupirer et traîner des pieds à l'idée d'aller se goinfrer d'une boisson chimique qui n'avait en aucun cas l'effet de vous couper la faim ; la réponse qu'on aurait eu tendance à répondre était un fort et massif NON. Ce fut d'ailleurs ce moment que choisit Miss Holliday pour l'interpeller.

Lily s'interrompit dans l'encadrement de la porte, marquant un temps d'arrêt dû à l'effet de la surprise. Et aussi de la curiosité tandis qu'elle se demandait bien pourquoi un professeur aurait voulu lui parler. Certes, elle faisait tout pour ne pas paraître attentive et n'hésitait pas à répondre à côté de la plaque. Encore que les cours d'Holly étaient un tel spectacle qu'elle se laissait aller à suivre le show avec un sourire qu'elle avait grand mal à dissimuler. Et puis même sans cela, c'était vraiment la dernière prof du bahut du genre à faire des reproches aux élèves en fin de cours. D'où la surprise de Lily quand enfin, elle pivota sur ses talons pour faire face à la remplaçante, un peu perdue : « Hum... bien sûr »

Elle lui adressa un fin sourire avant de s'asseoir sur une table qui faisait face au bureau du professeur. Malgré toute cette curiosité qui la gagnait, elle n'était pas inquiète. Clairement, elle savait qu'elle n'allait pas se faire crier dessus. Le simple ton naturellement doux de Miss Holliday écartait cette éventualité. Quant à l'idée de repousser plus loin le moment où elle ingurgiterait son déjeuner composé de 5% de poudre et de 95% d'eau ; c'était un certain sentiment de soulagement qui la gagnait. Le fait était que, de base, elle restait cette petite intello terrifiée au fond et qu'elle se sentait plus à l'aise et rassurée dans une salle de classe vide en compagnie d'un prof ; que dans une cantine où un brouhaha régnait parmi les élèves.

Son regard se posa naturellement sur le bureau où elle vit les copies de l'interrogation à la tête duquel elle reconnaissait sa copie... peu brillante en comparaison à son niveau tel qu'il avait été au Canada et lors des premiers cours. Et sur la défensive avant même d'être accusée, elle releva ses grands yeux noisettes vers la jeune femme blonde pour s'exprimer : « Si c'est par rapport à mon interrogation : Wahow... le niveau est beaucoup plus dur que dans mon ancien lycée ! Et puis, les entraînements, les fêtes et les potes, ça laisse peu de temps pour réviser » ; elle haussa les épaules l'air cool et détendu, espérant de tout cœur jouer le rôle de la Cheerios comme il le fallait. Mais bizarrement, elle n'avait pas l'impression d'être bien convaincante. Elle ne l'était pas encore, même aux yeux des autres Cheerleaders ; disons que c'était une question d'apprentissage et qu'elle en était encore aux premières leçons prodiguées par Santana. Elle avait déjà appris dans quels endroits traîner et avec qui traîner, la manière de marcher dans les couloirs. Mais elle n'avait pas encore slusher sa première victime ni appris comment se comporter face à un professeur.

Pour se donner plus de crédibilité, elle sortit finalement un chewing-gum de la poche de sa veste et l'enfonça dans sa bouche en regardant ailleurs. Toujours cette voix, cette petite conscience qui lui hurlait : Stupide ! Stupide ! Stupide ! Cette même voix qui lui criait la note très moyenne qui l'attendait...

Pourtant, elle s'amusa à faire une petite bulle avant de, à nouveau, mastiquer joyeusement avec un léger sourire. Était-elle à l'aise ? Absolument pas. « C'était tout ce que vous vouliez savoir, je suppose... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Times goes by so slowly - PV Holly Empty
MessageSujet: Re: 06. Times goes by so slowly - PV Holly   06. Times goes by so slowly - PV Holly EmptyMer 29 Juin - 15:15

    Voyant la jeune fille désespéré je me dis qu'une minute de plus ou de moins dans la salle ne changerai pas grand-chose. Je l'interpellai donc.

    Moi - Lily ? Tu as une seconde, s'il te plaît ?

    Celle-ci s'arrêta brusquement dans l'encadrement de ma porte, avant de se retourner vers moi, un air surpris apparaissait sur son visage. Je me rappelle que moi, quand j'étais lycéenne et qu'un prof m'interpellait de cette façon, j'étais terrifiée, car ce n'était pas toujours très bon signe. Je n'avais pas l'intention de disputer Lily, ce n'était pas mon genre, mais je ne comprenais pas ce qui avait causé une note comme celle-là à une élève qui, d'après ce que j'avais vue, était excellente. Je voulais simplement savoir ce qui n'allait pas. C'est bien vrai qu'elle avait au moins la moyenne, ce n'était pas la pire note qu'un jeune de son âge pouvait avoir, au contraire, mais de ça part cela m'étonnais un peu.

    Lily - Hum... bien sûr.

    Cette dernière revînt dans la salle, m'adressa un petit sourire et s'installa sur une table, en face de mon bureau. Je décidai de me lever, car restai assise derrière ce bureau me paraissait bien trop formel. Je passai donc sur le devant de celui-ci et m'appuyai contre le rebord. La jeune fille ne semblait pas très inquiète, ni très pressé de partir d'ailleurs. Je ne savais pas exactement comment mis prendre. Il était rare que je prennes un élève à la fin du cours de cette façon pour leur parler.
    Je vis son regard se poser sur le bureau, je tournai la tête et regardai sa copie. Je la pris et la regardai un instant pour tenter de donner une note approximative. J'en arrivai au résultat de 12. Oui, après tout ce n'était pas si mauvais que ça, mais de la part d'une si bonne élève, que cherchait-elle à faire ? Je relevai les yeux vers la jeune fille qui me regarda à son tour. Elle se mit sur la défensive et avant même que j'ai pu quoi que ce soit, elle prit la parole.

    Lily - Si c'est par rapport à mon interrogation : Wahow... le niveau est beaucoup plus dur que dans mon ancien lycée ! Et puis, les entraînements, les fêtes et les potes, ça laisse peu de temps pour réviser.

    Je la regardai fixement ne comprenant pas bien cette réaction. Par la suite elle haussa les épaules en essayant de prendre un air désintéressé, chose qui aurait pu passer avec autre professeur, mais je voyais bien qu'au fond elle n'est pas si désintéressée que ça. Je ne dis rien, regardant la jeune fille sortir un chewing-gum de sa poche pour le mettre directement dans sa bouche et mâcha en regardant ailleurs. Pourquoi faisait-elle ça ? Tout me parut clair soudain. La popularité, c'était évident. Je jetai un nouveau coup d'oeil à la copie. Elle voulait juste s'intégrer comme n'importe quel jeune. Je posai la copie et regardai de nouveau Lily, qui cette fois, faisait une bulle et mastiqué en essayant d'avoir l'air joyeuse, mais ça n'était pas très convaincant.

    Lily - C'était tout ce que vous vouliez savoir, je suppose...

    C'était le moment où je devais dire quelque chose. Enfin ce moment-là était passé déjà depuis longtemps, mais vaut mieux tard que jamais !

    Moi - Au départ c'est que je voulais savoir, en effet. Tu as eu 12 à ton interrogation, mais je pense que tu le sais déjà.

    Je la regardai tout en cherchant les mots justes, car je comprenais pourquoi elle avait agi de la sorte, mais était-ce la meilleure solution pour autant ?

    Moi - Je comprends pourquoi tu as fait ça. Faut être très intelligent pour rater son interrogation' volontairement. Mais crois-tu vraiment que ca en vaut la peine ?

    Je continuai de la fixai avec un regard qui se voulait rassurant. J'étais déjà sûr de la réponse qu'elle allait me donner comme tous les ados de son âge, évidemment que cela en valait la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Times goes by so slowly - PV Holly Empty
MessageSujet: Re: 06. Times goes by so slowly - PV Holly   06. Times goes by so slowly - PV Holly EmptyMer 13 Juil - 17:26

Ça y est... la note avait été prononcée, et bientôt elle serait écrite d'une encre rouge indélébile sur sa copie, puis sur son carnet de notes. Douze. Elle le savait. Mais pourtant, elle avait l'impression que Miss Holliday venait d'attraper une lourde poutre en bois où elle aurait gravé la note pour lui donner un énorme coup avec à l'arrière du crâne. Douze. Que sa note craignait, et elle arrêta un court instant de mâcher son chewing-gum pour grimacer doucement. Elle trouvait que c'était... mauvais. Elle releva un regard coupable vers la remplaçante du professeur d'histoire lorsque celle-ci laissa entendre qu'elle voyait clairement dans son jeu. Mais ça la mettait terriblement mal à l'aise et elle préféra tourner de nouveau son regard vers la fenêtre pour observer le ciel bleu, l'air absent.

Et voilà ! Elle s'y était attendue à ce moment. Lily était du genre à beaucoup psychoter et à envisager une multitude de scénarios dès qu'elle commettait une action. Pour le moindre petit détail qu'elle commettait ou s'abstenait de commettre, se tissait dans son esprit un énorme réseau de liens de causalité. Alors autant dire qu'en sabotant sa moyenne, elle avait envisagé qu'un professeur découvre le pot aux roses et, comme aujourd'hui, lui demande de rester un peu plus. Et après quoi ? Elle allait se faire passer un savon par un professeur pour la première fois de sa vie, on l'emmènerait dans le bureau du proviseur, on alerterait sa belle-mère, celle-ci transmettrait l'information à son père et la réaction de cet idiot serait très certainement d'exiger de sa fille qu'elle retourne immédiatement au Canada. Bon... certes, ça allait un peu loin tout ça et clairement, Lily avait un petit côté paranoïaque. N'empêche que, en cet instant, elle n'attendait rien d'autre que le moment où Miss Holliday hausserait la voix pour exiger qu'elle lui rende des comptes. Elle la traiterait de pauvre adolescente stupide et pathétique. Et sûrement que ce serait justifié, elle ne se percevait pas autrement en cet instant. De plus, si Lily supportait très mal l'autorité ; elle l'acceptait de la part de personnes qu'elle respectait. Et elle respectait vraiment ce professeur. Et le moment qu'elle s'apprêtait à vivre serait sûrement atrocement pénible. Elle avait déjà la gorge serrée et elle s'efforçait de respirer doucement en s'adressant mentalement à son corps : pas de voix tremblotante, pas de sanglots. Même à cet instant, sa première réaction était de vouloir conserver son masque bien en place. Elle ne voulait pas s'effondrer comme une petite première de la classe réprimandée pour la première fois de sa vie ! Il fallait qu'elle reste... cool ! Gosh ! Ce qu'elle était mal barrée...

Mais quand Miss Holliday reprit la parole, Lily fut surprise de l'entendre parler de sa voix toujours aussi... eh bien... hum... douce ? C'était dans sa tête ? Elle rêvait ? Ou alors c'était une stratégie de gentille flic avant qu'elle ne déchire ses manches et lui colle la tempe contre la table avec la même force que Colin Fardrell ans Deux Flics à Miami ! Et là, elle éclaterait en sanglots en confessant tout son crime... La respiration momentanément coupée, elle dévisagea la remplaçante... cherchant à déceler où se cacher le vice. Mais la situation semblait... telle qu'elle paraissait être. Soit complétement gérable. Sans doute son esprit psychotique s'était-il encore emporté vers des eaux psychédéliques ! Reprenant une inspiration en ouvrant la bouche, prête à finalement répondre pour exprimer toute sa stupeur, elle en avait complétement oublié sa petite boule de chewing-gum qui s'enfonça au fond de sa gorge. Elle toussota, se frappa doucement au niveau de la gorge et finalement, s'en sortit sans autre dérapage. C'était dire sa surprise !

Elle mâcha de nouveau, plus discrètement, et sans plus vouloir imiter la dernière pouf de teen movies... et l'expression collant le plus exactement au sentiment qui l'animait fut « Wahow... » Stupeur, soulagement, difficulté à réaliser... mais pourquoi pas ? « Vous avez bien dit que c'était 'intelligent' ? C'est juste que je pensais que vous alliez dire que c'est incroyablement stupide... » D'ailleurs, c'était ce que elle, elle ne pouvait s'empêcher de penser. Elle se sentait incroyablement débile à vouloir faire passer une réputation qui ne lui ressemblait pas avant ses études, et ses joues rosirent un peu : « Je sais pas si ça en vaut vraiment la peine, mais j'en ai marre d'être invisible. Et ici, les matheux et autres nerds du club de sciences et d'échecs ne sont même pas invisibles ! Ils se font constamment insulter et slusher ! » Elle n'avait pas pu s'empêcher de retenir un ton révolté, et inspira un bon coup pour parler moins fort en jetant un coup d'œil suspicieux à la porte encore ouverte qui donnait sur le couloir où des élèves passaient. Elle ne voulait pas avoir l'air de prendre leur défense. D'ailleurs, ce n'était pas ce qu'elle faisait. C'était simplement que, dans son ancien lycée, en comparaison à McKinley, les autres élèves étaient des anges avec les parias. Ceux-si se faisaient ignorer et non pas brutaliser. Elle parla finalement avec un peu plus de calme, réajustant la lanière de son sac sur son épaule, pour simplement conclure : « Je vois juste pas quel mal il y a à vouloir... être normale, même si la normalité implique de voir sa moyenne chuter de... » Ça lui tordait le ventre de le dire ! « ...quatre points. » … et ce que ça signifiait concernant les chances d'intégrer une grande université.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Times goes by so slowly - PV Holly Empty
MessageSujet: Re: 06. Times goes by so slowly - PV Holly   06. Times goes by so slowly - PV Holly EmptyJeu 21 Juil - 13:37

    Oui, 12, voilà la note qu'avait eu Lily et je venais de lui dire, bien que je savais pertinemment qu'elle l'avait déjà calculé. Comment je pouvais le savoir ? Pas besoin d'être sorti de l'une de ces série policière qui passe sans arrêt à la télé pour remarqué les traces de crayon effacé dans certaines cases. Il peut arrivé de se tromper mais bizarrement toutes les réponses qui avait été effacées étaient justes. Fallait être vraiment pointilleux pour le remarqué et je n'allais pas me servir de cette argument contre elle, certainement pas. Au contraire c'était la preuve que j'avais bien fait mon cours. La réponse pour savoir comment elle avait pu avoir une telle note n'était pas dans les cours ou la façons dont elle travaillait et j'en était persuadée. Il n'y avait pas trente-six mille solutions qui s'offrait à moi. Après lui avoir annoncé sa note ainsi qu'une phrase pleine de sous-entendus -et j'espérais qu'elle les comprennent- son expression changea et elle arrêta l'espace d'un instant de mâcher son chewing-gum et fît une légère grimace. Ça ne semblait pas lui plaire t'en que ça. Ensuite elle releva son regard qui n'était pas un regard normal pour moi, et le détourna de nouveau vers la fenêtre.

    Je repris à parler pour lui dire que comprenais pourquoi elle avait agit de cette façons et qu'il fallait être particulièrement intelligent pour rater volontairement une interro'. Le regard de la jeune fille revînt vers moi et me dévisagea. Je lui demandai ensuite si tout ça en valait la peine. Je la fixai d'un regard qui se voulait rassurant mais que je m'interrogeais un peu pour savoir pourquoi elle me dévisageait de la sorte. Je n'avais rien dit de choquant ou encore de sous-entendu pervers, enfin il me semblait... Soudain la jeune fille ouvrit finalement la bouche mais s'étouffa, elle toussa un peu, j'eus un mouvement vers elle pour l'aider, mais elle se tapota sur la poitrine se qui fût efficace.

    Lily – Wahow... Vous avez bien dit que c'était 'intelligent' ? C'est juste que je pensais que vous alliez dire que c'est incroyablement stupide...

    Moi – Prévoir le nombre de point que l'on veut avoir, à l'avance c'est tout de même plutôt intelligent.

    Lily - Je sais pas si ça en vaut vraiment la peine, mais j'en ai marre d'être invisible. Et ici, les matheux et autres nerds du club de sciences et d'échecs ne sont même pas invisibles ! Ils se font constamment insulter et slusher !

    Je regardai la jeune fille qui semblait scandalisé par la manière dont se faisait les choses dans ce lycée. Après tout je la comprenais, il m'était arrivée de voir la manière dont étaient traités certains élèves par leurs camarades et ça n'avait rien de sympathique. Tout le monde veut être populaire, être une sorte de VIP. Je la vis jeté un coup d'œil à la porte de la salle qui était encore ouverte et devant laquelle passaient une multitude d'élèves. Je me dirigeai vers celle-ci pour la fermer doucement. Une fois fait je revins devant Lily et lui lança un sourire rassurant.

    Lily - Je vois juste pas quel mal il y a à vouloir... être normale, même si la normalité implique de voir sa moyenne chuter de... quatre points.

    Elle réajusta la lanière de son sac sur son épaule. Je voyais bien qu'elle essayait de ce convaincre elle même qu'il n'y avait aucun mal à ce qu'elle faisait. Effectivement ça ne faisait de mal à personne, du moins pour le moment. Mais quatre points comme elle le disait si bien, ça fait quand même une différence.

    Moi – Je comprend tout à fait ton point de vue. Ce que tu dis est justifié et je sais que la popularité compte énormément pour les jeunes comme toi. Mais ça va durer quoi ? Deux maximum si tout vas bien pour toi. Et après tout les personne pour lesquelles tu as fait le sacrifice de quatre point dans ta moyenne, tu ne les reverras certainement plus. Tu auras gâché tes chances de rentrer dans une bonne université et d'exercer le métier que tu as envie de faire.

    Elle avait troqué sa moyenne contre les pom-poms de Cherrios, enfin plutôt contre la popularité qu'ont les Cherrios. Lui dire que c'était une mauvaise idée n'était pas dans mon intention car n'importe qui pourrait faire de même, malheureusement l'avenir lui rappellerai un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. Times goes by so slowly - PV Holly Empty
MessageSujet: Re: 06. Times goes by so slowly - PV Holly   06. Times goes by so slowly - PV Holly Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Times goes by so slowly - PV Holly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-