Choriste du mois

Partagez | 
 

 06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière Empty
MessageSujet: 06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière   06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière EmptyJeu 2 Juin - 20:19

Glenn McAllistair & Ashley Sainclair



Glenn était dans son atelier, plongé dans son travail. Il apportait les dernières touches à une robe d'été qu'il venait de créer tout en chantonnant doucement pour lui même et en caressant distraitement son tout nouveau chaton, un chat chartreux qui tenait dans le creux de la main et se prénommait Burburry.

Il attendait la venue de sa Princesse Barbie grandeur nature, Ashley Sainclair, afin qu'elle puisse essayer la robe qu'il lui avait faite en catastrophe. En effet, trois jours plus tôt, la jeune fille s'était jeté sur lui dans les couloirs du lycée et l'avait pratiquement supplié à genoux de lui faire une robe pour le bal de la Saint Valentin. Qui avait lieu à la fin de la semaine. Soit cinq jours plus tard.

Glenn aurait pu refuser mais il n'était pas du genre à refuser un challenge, et faire une robe en cinq jours en était un, et il était simplement incapable de dire non à une jeune fille en pleurs, surtout si il s'agissait d'une amie. Il s'était donc attelé à la tâche. Sachant qu'il n'avait pas le temps d'en créer une en entier, il avait choisi une de celle qu'il avait déjà faite et ranger, avant de chercher des chutes de tissus pouvant aider à magnifier la robe.

Il avait complètement recréer le vêtement et était plus que fier du résultat. En trois jours, il avait fait une robe de soie bleue assez courte, décorée de satin, de la même couleur, formant des plis, des fleurs et autres formes. Il lui avait même trouver une paire de chaussures parmi celles qu'il gardait en réserve. Il s'agissait de Lily Marlène noires et transparentes qui iraient à ravir avec le modèle de la robe. Ashley serait à la fois sexy, sans être vulgaire, et classe. A présent, il l'attendait pour apporter les touches finales et ajuster la robe afin qu'elle mette en valeur les courbes de la blonde.

En soupirant, il éteignit sa machine à écrire et commença à préparer les outils dont il aurait bientôt besoin : son bracelet pique-aiguille vert bourgeon, sa mallette de couture, ses ciseaux et son mètre, même s'il connaissait déjà par cœur les mensurations de la jeune fille. Une fois cela fait, il approcha le mannequin du centre de la pièce, près du podium, et enleva le drap blanc qui le recouvrait, dévoilant son œuvre.

L'atelier du jeune homme était organisé de manière particulière. Le grenier était divisé en trois parties. D'un coté, il y avait la salle de couture, où se trouvait la machine coudre, les tissus, et tous les autres outils de Glenn, puis le dressing, où il rangeait toutes ses créations achevées et enfin, au centre de la pièce, la salle d'essayage, où il recevait les gens. Il y avait un podium blanc, entouré de plusieurs miroirs sur pied, un petit salon et un paravent ancien. Le tout était décoré de manière baroque, dans les tons indigo et argent, donnant l'impression de se trouver dans un boudoir de l'époque victorienne.

Glenn finissait de tout installer quand il entendit la sonnette de la porte d'entrée retentir. Il se dépêcha de descendre et arriva dans le hall pour trouver sa mère et Ashley en pleine salutation, alors que les jumeaux s'agitaient autour d'elles, réclamant leur attention. Le blond alla à la rencontre de son amie, et l'entraina rapidement vers le grenier, afin d'éviter que sa famille ne l'embarrasse encore une fois. Arrivés dans l'atelier, Glenn désigna la robe du doigt, attirant l'attention de Ashley dessus.

-Salut ma belle ! Ca va ? J'espère qu'ils ne t'ont pas trop ennuyée ! Tu veux quelque chose à boire avant de commencer ? Ou on passe direct aux essayages ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière Empty
MessageSujet: Re: 06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière   06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière EmptyLun 8 Aoû - 9:28


Didn't know what to do
Then there was you

06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière 110808093421130129

And everything went from wrong to right
And the stars came out and filled up the sky




Quelques pas de coté, un p’tit déhanché, et elle était soudainement de bonne humeur dès les premières notes de musique que son écran plasma laissait échappé de sa chambre. Elle sortit de la salle de bain qui communiquait directement avec, une serviette autour de son corps et une dans ses cheveux, chantonnant de concert avec la célèbre australienne. Cette chanson avait toujours eut le don de la mettre de bonne humeur. Et dieu savait qu’elle en avait bien besoin dernièrement.

-Thought that I was going crazy, Just having one those days yeah, Didn't know what to do, Then there was youuuu

Barbie Sunshine attrapa son portable et vérifia l’heure ainsi que son compte twitter. Elle avait rendez-vous chez Glenn, son couturier personnel. Sa robe pour le bal était fin prête, il fallait qu’elle passe l’essayer et éventuellement la récupérer s’il n’y avait pas de retouches à faire. Glenn lui sauvait littéralement les miches. Tout ça à cause de John ! Et de Kyle !... Et juste un tout petit peu de la sienne. Mais un tout petit peu hein ! Autrement tout le reste c’était à cause des garçons !

Elle qui n’avait pas prévu de se montrer pour le bal, avait du revoir ses plans de soirée…quelques jours à peine avant le grand soir… qui avançait vraiment un peu trop vite à son goût. Dans tout les cas elle s’était retrouvée sans robe à porter, vu qu’elle en avait prévue aucune. Elle aurait bien ressortit celle qu’elle avait acheté l’année dernière pour son bal de fin d’année, où finalement elle ne s’était pas vraiment montré, mais quelques souci de taille se révélèrent au niveau de sa poitrine… trop petit.

C’était donc Glenn qu’elle était allée voir, en le suppliant de lui faire une tenue… 5 jours avant le bal. Une mission difficile. Mais Glenn était sa bonne fée, sa marraine bienveillante qui allait faire en sorte qu’elle aille au bal sans être attifé comme un clown… Elle était déjà accompagnée d’un, pas la peine d’en rajouter en portant elle-même la tenue assortie.

-'cause baby when I heard you,
For the first time I knew,
We were meant to be as one

Was tired of running out of luck
Thinking 'bout giving up yeah
Didn't know what to do
Then there was you

And everything went from wrong to right
And the stars came out and filled up the sky
The music you were playing really blew my mind
It was love at first sight


Duke sautait en tout sens en accompagnant la voix d’Ashley par des aboiements qui se voulaient être en accord avec la musique. Ashley enfila une paire de jeans cigarette, un top blanc élégant signé Marc Jacob, et passa un coup de sèche cheveux dans sa chevelure blonde. Un peu de mascara et le tour était joué. Elle attrapa une paire de Louboutin que son père venait de gracieusement lui offert. L’avantage d’assurer des boutiques de luxes, c’est qu’on obtenait souvent des produits avant même leur sorties officielles et surtout gratuitement. Dernièrement les affaires pleuvaient étrangement sur la blonde. Elle soupçonnait même que certains avaient été réellement achetés par son père. Certainement sa façon de dire qu’il tenait à elle et compenser pour le déménagement dans ce trou perdu, les tromperies envers sa mère, et surtout le déménagement dans ce trou perdu.

Heureusement qu’il y avait encore quelques personnes intéressantes à Lima. Certes elles se comptaient sur les doigts d’une main…

Ash emprunta le 4x4 noir de sa mère et se rendit rapidement chez Glenn. Elle sonna à la porte, pile à l’heure convenu. Ce fut la mère de son ami qui l’accueillit. Un accueil chaleureux qui fut complété par l’arrivé des jumeaux qui vinrent tirer sur son jean pour avoir leur bout d’attention. Mme McAllister se fit un devoir de débarrasser Ashley de son manteau et son écharpe. Elle garda uniquement un grand et simple sac blanc en papier vernis. Aucune enseigne n’était écris dessus. Un cadeau pour sa bonne fée.

Glenn fit alors son apparition, Ash prit tout de même le temps de se baisser pour saluer les jumeaux comme il se devait. Les deux bambins furent déçus de ne pas pouvoir jouer plus longtemps avec sa chevelure dorée. Elle ignorait pourquoi mais les enfants, de façon général, avaient toujours cette fascination étrange avec ses cheveux. Les jeunes Mc Allister ne faisaient pas exception à cette fascination.

Ash rejoignit Glenn dans son atelier. Elle porta sa main libre à sa bouche, ébahit par ce qu’elle voyait. Elle en attendait pas autant du blondinet. Le coup de foudre sur cette magnifique robe bleue. Il n’y avait que Glenn pour rendre une situation désespérée, une bouffée d’air frais et de joie extatique. Elle s’approcha du mannequin et toucha le tissu du bout de ses doigts.

-Oh non t’inquiètes pas, et puis les jumeaux sont juste trop choupi… Oh mon dieu Glenn, c’est magnifique. Je boirais plus tard il faut absolument que j’essaie cette merveille, s’exclama-t-elle en clapant des mains avec excitation.

La blonde fila aussitôt derrière le paravent, résistant à l’envie d’enlever immédiatement ses affaires et essayer de suite la robe sans aucune forme de retenu. Elle retira avec enthousiasme ses affaires gardant uniquement sa lingerie fine de couleur noir, et demanda poliment à Glenn de lui tendre la robe. Elle n’avait osé l’enlever du mannequin, de peur de l’abimer. Et puis c’était plus courtois de laisser Glenn lui apportait son chef d’œuvre. Avec ses talons en moins, le paravent lui arrivait au niveau du cou, presque au menton. Elle pouvait ainsi toujours voir Glenn lorsqu’elle lui parlait. L’avantage d’être grande.

-Encore une fois merci infiniment de ton aide. Tu me sauves vraiment la mise sur ce coup là, à charge de revanche. Ah ! D’ailleurs j’allais presque oublier ! Ce qui y a dans le sac blanc c’est pour toi. Cadeau, déclara-t-elle avec un sourire. J’espère que c’est la bonne taille, enfin normalement c’est la bonne taille si ma mémoire est bonne. J’espère surtout que ça t’iras et que ça te plaira, enchaîna-t-elle nerveusement. Elle souhaitait vraiment lui faire plaisir.

Ash commença à enfiler la robe en guettant la réaction de Glenn. C’était bien la première fois qu’elle faisait un cadeau à un garçon ou un homme qui ne soit pas de sa famille. Elle avait passé énormément de temps à faire les boutiques avant de finalement être en mesure de pouvoir faire un choix pour Glenn. Vu qu’elle n’avait pas à faire les boutiques pour une robe idéal, elle avait tenté de trouver un cadeau pour Glenn qui avait du se tuer à la tâche pour elle. C’était la moindre des choses avait elle pensé.

La blonde avait misé sur un col roulé gris bleu, signé Ralph Lauren, ainsi qu’un manteau en cashmere, bleu marine presque noir, de Marc Jacob. Un contraste idéal censé s’accordé mis ensemble. Merci Mr Sainclair pour ses contacts. Ash avait pu avoir cet ensemble pour presque rien, revenant finalement à ce qui aurait était prévu pour un budget robe raisonnable, si Ash ne s’y était pas prise à la dernière minute…

-Au pire j’ai vu avec le vendeur, tu peux échanger les vêtements contre d’autre, si la taille ou même les couleurs ne te vont pas. Tu m’aides pour fermer la robe s’il te plait, demanda Ashley en sortant du paravent. Elle se rapprocha de Glenn et lui fit dos afin de lui présenter la fermeture de la robe. Elle passa ses long cheveux sur le coté afin de ne pas gêner. Alors, verdict ?

Barbie Sunshine grimpa sur le podium, et tourna lentement sur elle-même, autant pour se voir sous différent angle avec les miroirs l’entourant, mais également afin que Glenn puisse jugeait du résultat sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière Empty
MessageSujet: Re: 06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière   06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière EmptySam 17 Sep - 15:11

En voyant la réaction d'Ashley lorsqu'elle aperçut la robe, Glenn ne put s'empêcher de se sentir fier et heureux. Visiblement, la robe plaisait énormément à la jeune femme si on en croyait l'expression d'adoration sur son visage. Cette impression fut confirmé quand Ashley se mit à taper des mains en lui disant à quel point elle aimait sa nouvelle création. En fait, elle l'adorait tellement qu'elle se précipita derrière le paravent, dans le but évident de l'essayer. La blonde était tellement grande qu'on voyait encore son cou au dessus du paravent, malgré qu'elle ai enlevé ses chaussures. Lorsqu'elle lui fit signe, Glenn enleva délicatement la robe du mannequin où elle se trouvait et l'apporta à sa cliente du jour, tout en écoutant ce qu'elle disait. Il lui passa le vêtement et lui offrit un sourire chaleureux.

-Je suis heureux d'avoir pu t'aider même si c'était un peu juste au niveau du temps. Heureusement que j'aime les challenges ! D'ailleurs tu dois me dire comment tu t'es retrouvé dans cette situation. Je croyais que tu ne voulais pas aller au bal et que t'avais prévu de te faire un marathon de je sais plus quelle série non ?

Une fois qu'elle eu saisit la robe, le garçon se détourna pour aller chercher les chaussures qu'il avait prévu de passer à Ash pour aller avec sa robe. Il était presque arrivé dans le dressing quand il entendit le reste des paroles de son amie. Il se tourna vers elle, le regard pétillant de joie et de curiosité. Il adorait les surprises et c'était assez rare qu'on lui offre des vêtements comme ça, sans que ce soit un jour spécial. Il saisit le sac et sortit ce qu'il contenait. Il s'agissait d'un col roulé gris bleu et d'un manteau en cachemire bleu marine absolument magnifiques ! Il reconnu tout de suite les designers, Ralph Lauren et Marc Jacob, après tout, la blonde était une connaisseuse.

-Oh mon dieu C'est magnifique ! Je vais les essayer à l'instant !

Et ni une ni deux, sans gêne aucune (il était totalement à l'aise avec Ashley), il enleva sa chemise, la plia et se dirigea torse nu vers le dressing. Il en sortit quelques secondes plus tard, ayant enfilé un t shirt blanc moulant à manche courte, la boîte de chaussures dans les bras. Il la déposa près du podium et enfila le pull puis le manteau avant de se planter devant le miroir pour voir le résultat. Son amie avait vraiment bien choisit. La taille était parfaite et épousait son corps à la perfection, soulignant sa silhouette svelte et ses muscles fins. Les couleurs se mariaient magnifiquement avec son teint qui paraissait moins pâle, elles faisaient aussi ressortirent ses yeux gris, y ajoutant une touche de bleu, et ses cheveux platine paraissaient briller de l'intérieur. Il fit un tour sur lui même, un sourire heureux sur les lèvres, avant de se tourner vers Ashley.

-C'est parfait, ils tombent parfaitement ! J'adore !! Merci beaucoup Barbie-chérie !

A sa demande, il passa derrière elle, passa ses longs cheveux blonds par dessus son épaule et referma la robe. Elle grimpa ensuite sur le podium permettant au blond de poser un regard critique sur son travail. Son œil de perfectionniste tenta de traquer le moindre petit défaut mais il n'y en avait aucun visiblement. La robe mettait tous les pleins et les déliés du corps de la jeune femme, mettant sa silhouette en valeur. Elle était sexy sans être vulgaire et Glenn se sentit particulièrement fier de son travail. Il avait accompli un travail de chef en très peu de temps et il s'en était très bien sortit.

-Je pense que c'est parfait, il n'y a aucune retouche à faire. En clair, je suis un génie ! Tout en disant ça, il prit une pause sassy et arrogante au possible, se retenant d'éclater de rire. Il s'éloigna ensuite d'Ashley et alla chercher la boîte de chaussures. Maintenant, il faut que tu l'essai avec ses chaussures, je les ai choisit exprès pour cette robe.

Il ouvrit la boîte et en sortit les chaussures qu'il lui tendit. Il s'agissait d'escarpins Lily Marlène transparents décorés de liserés noirs pailletés. Avec cette paire de chaussures et sa robe bleue, elle aurait l'air d'une véritable Cendrillon des temps modernes, en plus sexy et glamour et sans la vie glauquissime.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière Empty
MessageSujet: Re: 06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière   06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. [McAllistair]C'est pas sorcier d'être couturière, quand on a l'art et la manière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-