Choriste du mois


Partagez | 
 

 06 ~ Une fraîche matinée adossé à un arbre | Fe Glenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06 ~ Une fraîche matinée adossé à un arbre | Fe Glenn Empty
MessageSujet: 06 ~ Une fraîche matinée adossé à un arbre | Fe Glenn   06 ~ Une fraîche matinée adossé à un arbre | Fe Glenn EmptyMer 8 Juin - 20:28

C’était une journée comme une autre au Lycée McKinley. Un matin de Février assez frais comme à l’accoutumer. Les Américains avaient beau dire ce qu’il voulait, la France avait un climat plus appréciable que ce pays. Les élèves se préparaient pour la matinée de cours. Arborant des tenues le plus souvent à la mode, ils arrivèrent chacun tour à tour dans le but de participer aux diverses matières qui allaient leur être enseignées ce matin. Oui, c’était une journée des plus banales. Les deux chorales se disputaient encore, les footballeurs répandaient leur venin pour la plupart, et les professeurs préparaient les cours. En somme, tout allait pour le mieux. Lorsque la cloche sonna, indiquant aux élèves de se rendre dans les salles de classe, le Lycée estompa son activité et le rendit silencieux. Dans les couloirs, on aurait pu entendre une mouche voler.

Pour les Onzièmes années, le programme de la journée était serré. D’abord Mathématiques, puis Sciences, et Sport, les quatre heures qui constituaient une matinée allaient être exploitées à leur maximum pour caser ces trois cours. Bien que la plupart des élèves eurent assuré leurs présences dans l’établissement, il subsistait une exception. Théodore Perret, élève de la même classe, manquait… Encore à l’appel. Considérant avec la plus grande méprise ces trois cours de la matinée, il n’eut que très rarement honoré sa présence, au plus grand agacement de ses professeurs. C’est ainsi qu’encore une fois, le jeune garçon ouvrit les yeux balayant sa chambre, un peu bordélique, alors que tous ses camardes étaient en plein cours de Mathématiques.

L’horloge numérique à côté de laquelle il dormait, indiquait l’heure modeste de dix heures douze. Fatigué, il se leva et entreprit son habillage après une toilette fort rapide. La mode. La mode n’était qu’une perte de temps à ses yeux, idem que les soins que l’on apportait à son être. Pour lui, il valait mieux être naturel que de se trouver dans le paraître. Cela faisait bien meilleur effet. Après un petit déjeuner vite expédié, et l’absence de sa mère dans la maison, il traina un peu en regardant la télévision puis navigua quelque peu sur l’ordinateur avant de prendre enfin la décision de partir en cours pour l’après-midi. Bien plus intéressante, avec la matière littéraire, il ne manquait que très rarement le Français et l’Anglais. Même s’il avait un peu de mal dans cette dernière matière. Malgré cela, il recevait l’aide d’une camarade à lui, ce qui le mettait à peu près au niveau. Après un court voyage en vélo, il arriva avec une demi-heure d’avance au Lycée McKinley.

Présentant son billet d’absence, déjà préparé depuis la veille en imitant l’écriture de sa mère, il regagna l’intérieur de l’établissement et se posa contre un arbre, dans la cour, en attendant d’écouler le dernier quart d’heure avant la fin des cours de la matinée. Pensant être seul, il se posa derrière l’arbre, ouvrant la vue à un somptueux jardin qui se trouvait non loin de sa position. Il se mit soudain à chantonner un air de musique qu’on lui récitait, étant enfant. Le Lycée semblait si paisible à cette heure-ci… Personne pour l’embêter… Il se sentait si bien… Théodore aimait la solitude, pouvoir se retrouver et ces matinées, bien qu’enneigées, étaient sûrement les plus belles de sa vie. Le garçon se moquait des diverses sanctions que l’on pouvait lui donner, car au fond il savait. Oui il savait qu’il réussirait. Sortant un Walkaman de sa poche, il le porta à son oreille, écoutant de la musique. La faible brise de vent qui s’élevait dans l’air donnait une atmosphère fraîche qui n’était pas plus mal même si les températures frôlaient le -1°.

Théodore ♥ « On peut dire que c’est encore une excellente journée » Conclut-il en regardant au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06 ~ Une fraîche matinée adossé à un arbre | Fe Glenn Empty
MessageSujet: Re: 06 ~ Une fraîche matinée adossé à un arbre | Fe Glenn   06 ~ Une fraîche matinée adossé à un arbre | Fe Glenn EmptyLun 20 Juin - 23:14

Celui qui avait inventé les maths devait être un gros sadique psychopathe et schizophrène, c'était pas possible autrement ! Sérieux, ce cours était une véritable torture surtout dès le matin ! Le garçon se demandait même pourquoi il n'en avait pas profité pour sécher le cours et s'occuper de choses plus importante comme dormir ou terminer un des tenues fabuleuses qu'il avait commencer. Après dix minutes pendant lesquelles il avait essayé de comprendre le charabia sur le tableau, il avait laisser tomber et avait passé le reste du cours à échanger des sms avec telle ou telle personne.

Après les mathématiques, il y avait eu la littérature, qu'il avait suivi avec passion, avant que la cloche sonne, annonçant le début de l'Enfer sur Terre, le Sport, qu'il avait en commun avec une autre classe. D'habitude, il aimait le sport mais aujourd'hui, il y avait deux bonnes raisons de ne pas y aller. Un, il y avait le choix entre football américain et athlétisme, ses deux sports honnis entre tous, et deux, ces deux sports se déroulaient en extérieur et il était hors de question qu'il se retrouve en short dans ce froid de canard (et Glenn préférait se tirer une balle dans la tête plutôt que de porter un jogging. C'était juste hors de question ! Ewww !).

Le jeune homme se cacha donc dans les toilettes, le temps que les couloirs se vident, avant d'aller se réfugier dans une des salles de musique où il en profita pour s'entrainer au saxo pendant une demi-heure. Lorsqu'il se lassa, le blond s'en alla errer dans les couloirs, puis se dirigea vers l'extérieur.

Il déambulait dans la cour quand il aperçut quelqu'un assit contre un arbre, des écouteurs dans les oreilles. Surpris de voir un autre élève ''rebelle'' dans les parage, le blond s'approcha de la silhouette jusqu'à ce qu'il puisse la voir parfaitement. Il cligna alors des yeux. Trois fois. Puis, il les recligna. Encore trois fois. Au bout de la sixième fois, il sut qu'il ne rêvait pas.

Devant lui, se trouvait Théodore Perret, son meilleur ami du collège ! Ils s'étaient connu après que la famille de Glenn est décidé de s'installer en France (avant l'Irlande) et malgré leurs caractères opposés, ils s'étaient très bien entendu assez rapidement. La nature calme du châtain avait le pouvoir d'apaiser la personnalité plus survolté du fashionista. Il fut tenter de se jeter sur lui mais quelque chose le stoppa. Quand ils s'étaient connu, Glenn ne s'était pas encore assumer et était d'une nature beaucoup plus timide. Il avait un peu peur que son ami ne le repousse ou ne prenne la fuite. Sa mésaventure avec Joyce lui avait fait beaucoup de peine et il ne voulait pas revivre ça. Il s'approcha donc et demanda doucement, bien que ses vêtements haut en couleur ne fassent pas grand chose pour contribuer à cette attitude.

-Théo ? Théodore Perret ? C'est bien toi ? Mais, qu'est-ce que tu fais ici, à Lima, Ohio, trou perdu des USA ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

06 ~ Une fraîche matinée adossé à un arbre | Fe Glenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-