Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. I wanna be dirty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. I wanna be dirty  Empty
MessageSujet: 06. I wanna be dirty    06. I wanna be dirty  EmptyMer 15 Juin - 22:58

I was feeling done in, couldn’t win
I’d only ever kissed before.
I thought there’s no use getting into heavy petting
It only leads to trouble and seat wetting?



Avec un léger tapotement du doigt sur le volant, Summer se cala un peu plus confortablement dans le siège de sa Mercedes Mac Laren SLR. Devant elle, une famille faisait bouchon dans la rue, le conducteur apparemment plus occupé à disputer sa marmaille braillante qu'à démarrer, alors que le feu venait de passer au vert. L'adolescente pouvait les voir à travers la vitre arrière. Elle pouvait voir ces petites têtes s'agiter, et le visage du père était tourné vers eux, déformé par la fureur. A en juger par le bras qui passait la fenêtre coté passager, avec la cigarette entre les doigts, la mère se fichait éperdument de ses rejetons, et Summer plissa les yeux, considérant froidement le spectacle devant ses yeux. S'ils n'étaient pas capable de s'occuper de leurs enfants, à quoi bon en avoir? Avec un petit claquement de langue impatient, elle se détourna et jeta un vague coup d'oeil par sa propre fenêtre, remontée pour la protéger du froid. La radio continuait à diffuser les paroles d'une vieille chanson tirée du Rocky Horror Show, ou un truc dans le genre, mais c'était si connu qu'elle les fredonnait inconsciemment, perdant peu à peu patience.
Finalement, la voiture devant elle finit par bouger -enfin!- et Summer put avancer à son tour. Après un tournant elle quitta le quartier le plus récent de la ville de Lima, et s’enfonça dans les vieilles ruelles. Elle n'y venait pas souvent, mais là, elle n'avait pas vraiment le choix. Elle cherchait quelque chose de précis, et ayant complètement oublié la vision désolante d'une famille bas de gamme, elle parcourut du regard la ruelle, essayant de trouver une place libre où se garer, là où personne ne risquait d'accrocher sa voiture flambant neuve. Finalement, elle piqua la place à un couple de personnes âgées qui, comme elle, tournaient depuis un moment pour pouvoir se garer. Ses pneus crièrent lorsqu'elle freina, puis la voiture s'immobilisa.


Now all I want to know is how to go
I’ve tasted blood and I want more
I’ll put up no resistance, I want to stay the distance
I’ve got an itch to scratch, I need assistance:



Jetant un coup d’œil dans le miroir, elle vérifia que son maquillage était impeccable, et passa une main dans ses cheveux bouclés, qu'elle portait détachés. Se faisant, son regard fut attiré par un mouvement dans la boutique, juste en face d'elle. Un garçon, à peu près de son age, rangeait quelques disques dans un bac. Se détournant du miroir, elle se pencha un peu plus et un fin sourire naquit sur ses lèvres. Son visage afficha un air prédateur qui ne présageait rien de bon, et elle sut qu'elle allait s'amuser. Car le garçon qu'elle venait d'apercevoir était Ryder Crawford, qui était dans son lycée. Très mignon, même selon les critères assez compliqués de Summer. Jusque là, elle ne s'était jamais vraiment intéressé à lui, mais elle savait qu'il y avait quelque chose entre Leah et lui. Quoi exactement, elle n'aurait pu le dire, mais comme elle avait pris Leah en grippe et s'occupait de lui rendre la vie impossible, tout moyen était bon à prendre. Et si au passage elle pouvait s'éclater un peu..


Toucha toucha toucha touch me, I wanna be dirty



Se glissant hors de la voiture, elle rajusta le col de son manteau et secoua sa lourde chevelure brune. S'attirant quelques sifflements admirateurs, elle coula un regard provocateur du coté des siffleurs, et verouilla son véhicule avant de se diriger d'un pas pressé vers la boutique. La neige ne tombait plus, mais le froid était piquant. Pour s'en protéger, Summer avait revêtu un jean slim, et une paire de bottes montantes à hauts talons, assorties à son blouson en cuir. Tout en elle respirait la richesse, de son sac qu'elle hissa sur son épaule, à ses boucles d'oreilles en diamant qui scintillaient sous ses cheveux. Constatant cela, les garçons qui l'avaient sifflé choisirent une autre cible, sachant instinctivement qu'elle n'était pas de leur monde.

La clochette accrochée à la porte sonna, lorsque Summer pénétra dans la boutique, et elle fit glisser la fermeture de son blouson en sentant la chaleur qui y régnait. Et puis, il fallait bien appâter sa future victime, avec son discret mais fort appétissant décolletée. Le garçon était retourné au comptoir, aussi l'ignora-t-elle et se mit à fureter entre les rayons, sachant pertinemment qu'en tant que vendeur, il viendrait forcément s'occuper d'elle. Elle n'avait plus qu'à attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I wanna be dirty  Empty
MessageSujet: Re: 06. I wanna be dirty    06. I wanna be dirty  EmptyLun 27 Juin - 22:25

Baby, baby, baby oooh
Like baby, baby, baby nooo
Like baby, baby, baby oooh
I thought you'd always be mine


C’est sous les airs de la voix féminine de la coqueluche des pré-pubères, j’ai nommé Justin Bieber, que Ryder exécutait ses tâches au travail. C’était seulement la deuxième chanson de l’album mais déjà, il en avait marre de l’entendre. Ce que ça pouvait être mauvais. On osait appeler cela de la musique. Mais il fallait endurer. Son patron Ethan avait dit qu’il fallait profiter du nouvel album de JB pour vendre un peu et d’avoir plus de clientèle. Depuis quand se souciait-il de vendre un peu, celui-là? L’adolescent avait plutôt l’impression que cette musique allait faire fuir les clients. La boutique était-elle en difficulté financièrement? Ryd’ avait toujours apprécié ce côté de son patron qui avait toujours préconisé un bon service plutôt que la vente de masse. Le jeune homme adorait discuté longuement avec les clients afin de leur faire découvrir de nouveaux groupes ou de nouveaux styles ressemblants à ce qu’ils étaient venus chercher à la base. Cela permettait une approche plus accueillante et intime avec les clients que les magasins à grande surface. Certains clients étaient plus ouverts que d’autres et c’était le défi de convaincre les plus durs d’oreilles qu’il n’y avait pas que le commercial dans la vie. Quoi qu’il en soit, Ryder devait endure les paroles très recherchées de Justin Bieber. Du moins, jusqu’au départ d’Ethan. En regardant sa montre, cela devrait être le cas dans 30 minutes! Pour la peine, le vendeur se fit aller le popotin en mimant le bébé prince de la pop. Ses chansons avaient le don de rentrer dans la tête et d’y rester. Vivement le changement de CD!

See I never thought that I could walk through fire
I never thought that I could take the burn
I never had the strength to take it higher
Until I reached the point of no return


Ryder faisait un peu de ménage dans les différents étalages. C’était quand même fou le nombre d’album que l’on pouvait changer de place. Il était si difficile de remettre une pochette à sa place? Comment un artiste commençant par la lettre B pouvait se retrouver chez les P? Mais bon, c’était son boulot! Il leva les yeux du bac qu’il s’occupait lorsqu’il entendit un crissement de pneu provenir de la rue. Une magnifique voiture dont il ignorait la marque était stationnée tout juste devant le magasin. Il n’eut pas le temps de voir le propriétaire de la voiture puisqu’on vint lui poser une question.

"M’sieur, vous avez le dernier album du groupe McFly? Il est sorti en novembre. " Ryder se retourna vers son interlocuteur, un jeune garçon d’environ 15 ans, les cheveux châtains mi-longs et la frange et un petit style skateur. "Je crois que oui. Lui répondit-il avant de se diriger vers la section pop-rock, le garçon sur ses pas.

Ryder classait les clients dans différentes catégories. Il y avait les paresseux qui se dirigeaient directement vers le vendeur sans se donner la peine d’aller voir dans le bac bien identifié si ce qu’ils recherchaient étaient là. Ensuite, il y avait ceux qui avaient une cataracte aux yeux. Bien qu’ils juraient avoir cherché, ils n’avaient pas trouvé alors que le CD se retrouvait directement devant eux. Il y avait aussi ceux qui savaient exactement ce qu’ils cherchaient et disparaissaient aussi vite qu’ils étaient venus et ceux qui connaissaient seulement un mot ou deux d’une chanson et il fallait trouver le titre et l’artiste, souvent ces derniers se mettaient à chanter. Eux, c’étaient les plus drôles! Ryder passa son doigt sur la rangée M et à Mcfly il retira le deuxième album. Son client devait faire partie de la première ou de la deuxième catégorie. "Tiens, Above the noise. T’as besoin d’autre chose?" Le client lui répondit non de la tête et Ryder l’invita à se render à la caisse pour payer. Le vendeur passa dernière le comptoir, pianota un code sur la caisse et scanna la pochette. "Ça fera dix-huit dollars et trente-cinq s’il te plait. Tu veux un sac? " L’adolescent lui tendit un billet de vingt dollars en lui répondit non pour le sac. "Voilà. merci, bonne journée! " Dit-il au garçon en lui tendant sa monnaie et son achat. Ce dernier sortit de la boutique en faisant sonner la sonnette accrochée en haut de la porte.

Quelques secondes plus tard, la petite clocha tinta à nouveau. Machinalement, Ryder releva la tête pour voir le nouveau client qui venait d’entrer au Gram’s. Ses yeux s’ouvrirent grands. Summer Davis. Elle s’était perdue ou quoi? Que faisait-elle dans un magasin personnalisé situé dans le vieux quartier? Il s’agissait de a Reine du Lycée. Celle qui était sans pitié. Celle qui décidait qui était IN et qui était OUT mais surtout, c’était l’ennemie de Leah. Combien de fois la blonde lui avait-elle parlé de ses confrontations avec Summer? Ryd’ avait bien sur toujours pris le parti de Leah mais la Reine ne lui avait jamais rien fait de particulier. Il se demandait même si elle savait qui il était. Mais, il ne l’aimait pas à cause de sa meilleure (ou non) amie. Ryd’ regarda autour de lui voir si un autre vendeur pouvait s’en occuper. La cheerio ne connaissait peut-être pas son existence mais ce n’était pas une raison pour que cela change. Son statut au lycée était au neutre et il avait bien envie que cela reste ainsi. Une fausse manœuvre en présence de sa Majesté et c’était fini. Malheureusement, Ethan était dans l’arrière-boutique avec un autre employé et les deux autres vendeurs étaient aussi occupés. Il roula des yeux, il n’avait pas le choix. Elle était peut-être une peste mais lui était un bon vendeur avec un bon service à la clientèle. Il quitta donc, un peu à reculons, le comptoir et s’avança doucement vers sa cliente. En chemin, il s’arrêta pour placer une pochette ou une affiche ici et là en souhaitant qu’elle ne trouve pas ce qu’elle cherche et quitte le magasin sans rien demandé. Mais, elle ne bougea pas ou à peine. Finalement, Ryder arriva à ses côtés.

"Je peux t’aider?" Lui demanda-t-il avec un ton le plus neutre possible. Bon sang qu’elle était intimidante. Il comprenait les gars qui disaient que tu te sentais comme un pauvre minus exécrable lorsqu’elle te fixait. Le jeune homme décida donc de porter son attention plus bas. Sur son nez tiens. Ou sa bouche. Sa belle bouche pulpeuse ou sur sa poi…Non. Les yeux. Il fallait regarder les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. I wanna be dirty  Empty
MessageSujet: Re: 06. I wanna be dirty    06. I wanna be dirty  EmptyMar 28 Juin - 21:57

Dans la boutique, Justin Bieber chantait -enfin, si on pouvait appeler ça une chanson, parce que même si des hordes de gamines hystériques hurlaient littéralement en voyant ce sale môme à la mèche dans les yeux, Summer avait envie de se crever les tympans elle-même rien qu'aux premières notes. Mais la chanson allait sur sa fin, aussi Summer n'y prêta pas vraiment attention et se focalisa sur les disques qui s'étalaient sous ses yeux, rangés par ordre alphabétique. Dédaignant les rayons de rap et de rock, elle évita aussi le petit rayon consacré à la musique classique et se posta devant les étagères réservées aux nouveautés.
Elle semblait ne pas avoir du tout remarqué Ryder, qui était à sa caisse, probablement occupé à ranger sa monnaie après sa dernière vente. Elle ne lui avait pas accordé un seul regard, comme s'il faisait parti des meubles, mais en vérité, elle l'avait plus que repéré, puisqu'elle avait déjà prévu d'en faire son petit amusement. Mais pour l'heure, elle faisait en sorte de lui tourner le dos. Peut-être l'avait-il remarqué, quand elle était entrée. A dire vrai, tout le monde à McKinley savait qui elle était, que ce soit en ayant eu à faire avec elle, ou par simples rumeurs. Mais les lycéens connaissaient forcément le nom de Summer Davis. Pourtant, en y réfléchissant, la jeune fille ne se souvenait pas d'avoir déjà ne serait-ce qu'adresser un regard au garçon. Elle lui avait encore moins parlé. En fait, Ryder ne se faisait pas vraiment remarqué, que ce soit en faisant partie d'un club ou en faisant le pitre. Il était de ces adolescents qui font leur chemin tranquillement, dans leur coin, sans rien demander ni rendre de compte à personne. Le type même du lycéen lambda, et pour cela, il n'était jamais entré dans le collimateur de Summer.
Pourtant, il n'était pas moche à regarder. Il était même carrément mignon, comme elle avait pu le constater quand elle était encore dans sa voiture. Leah n'avait pas du tout mauvais goût, ce qui était une bonne chose, parce que non seulement Ryder devenait une nouvelle arme contre la blonde, mais il serait un passe-temps plus qu'agréable.

Occupée à faire courir son doigt sur la tranche des disques, Summer fut finalement rejointe par Ryder, qui lui proposa son aide, en bon vendeur qui se respecte. La brune en profita pour se retourner vers lui, et plongea son regard azur dans celui du garçon, le jaugeant, mettant son âme à nue... enfin, le fixant quoi. Parce que Summer était connue pour son regard déstabilisant, et une fois de plus, ses yeux semblèrent faits de glace. Elle laissa quelques secondes s'écouler sans rien dire, et alors que Ryder baissait légèrement les yeux, elle sourit intérieurement. Décidément, les garçons ne résistaient pas un décolleté, et elle faillit lever les yeux au plafond. Mais elle se contenta d'afficher un large sourire.

" Oui, je veux bien. Merci. " dit-elle avec un petit hochement de tête. " Je cherche une chanson en particulier, pour danser dessus. Coach Sylvester... enfin, je suis cheerleader. Et le coach de notre équipe nous a demandé de travailler sur un morceau de notre choix. " expliqua-t-elle.

Summer avait décidé de jouer les ignorantes et de faire comme si Ryder et elle ne se connaissaient pas, du moins au début, et elle se recula pour lui laisser l'accès au bac devant laquelle elle se trouvait. Elle le dévisagea alors, plissant les yeux comme si elle réfléchissait, mais resta silencieuse et secoua la tête, comme si elle s'était trompée.

" En fait, j'ai choisi S&M de Rihanna. Je me suis dit que ça collerait à la perfection avec notre coach. " plaisanta-t-elle, comme si Ryder était dans la confidence et qu'elle s'adressait à un ami. En fait, Ryder devait forcément savoir quel genre de femme était Sue Sylvester, mais puisqu'elle jouait le rôle de la fille qui ne le reconnaissait pas, c'était comme si elle lui confiait un secret. Elle repoussa une mèche de cheveux derrière son oreille. " C'est la première fois que je viens dans cette boutique, alors je suis un peu perdue. Et... je n'y connais rien en musique. " confia-t-elle, comme si elle avouait un lourd secret. " Mais je vais me débrouiller pour chercher, merci... " Summer baissa les yeux sur le t-shirt du garçon, pour lire le petit badge qui y était accroché afin de lire son prénom. " ...Ryder. Crawford. " Elle se figea, comme si elle réfléchissait, et son visage s'éclaira alors. " Tu vas à McKinley, non? Je suis Summer Davis. " se présenta-t-elle alors. " Enfin, tu dois savoir qui je suis. " admit-elle. " Qu'est ce que tu en dis? Pour la chanson? " demanda-t-elle.

Summer venait de débuter un nouveau jeu. L'entrée était lancée, mais que se passerait-il lors du plat de résistance... et surtout, lors du dessert?
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I wanna be dirty  Empty
MessageSujet: Re: 06. I wanna be dirty    06. I wanna be dirty  EmptyLun 18 Juil - 5:56

Non mais cette fille était une sorcière! Il était très rare que Ryder soit si mal à l’aise en présence d’une personne, peu importe de qui il s’agissait. Un de ses chanteurs préférés, son patron, le père-Noël ou même le président des States, il gardait toujours une expression neutre et calme, loin d’être impressionné. Mais avec Summer Davis, c’était différent et il ne comprenait pas pourquoi. Il s’était toujours fichu de ce que les autres pensaient de lui. Pourquoi devrait-il en être autrement avec elle ? C’était une fille comme les autres, après tout. Même si elle pouvait vous pourrir la vie en un petit claquement de doigt. Il n’avait aucune raison de vouloir l’impressionner. De plus, il était dans son magasin, son monde, sa vie. Il était très cultivé niveau musical. C’était son domaine, son élément. Il n’avait aucune raison de faire un mauvais pas ou d’être nerveux. Après un petit instant de nervosité inhabituel, le jeune homme reprit son attitude désinvolte et détendue et aida Summer comme n’importe quelle autre cliente.

Il lui sourit donc aimablement lorsqu’elle accepta son aide. " Tu es au bon endroit! " Lui répondit-il en englobant le magasin de ses bras. Même si le Gram’s était un magasin de musique particulier et non celui d’une grande chaîne, on y retrouvait de tout. De la musique passant 8 fois par jour à la radio à la musique moins populaire mais travaillée et du groupe rock-alternatif connu dans le milieu au groupe plus explorateur. La Cheerio n’aurait donc aucun mal à trouver ce qu’elle cherchait. De la musique pour danser, il y en avait toute une section. Ryder croisa les bras en écoutant le choix de la jeune fille et acquiesça de la tête. " Je suis sur que cette chanson a été écrite spécialement pour coach Sylvester, en fait. " Dit-il en rigolant à son tour. Même si on ne la côtoyait pas, tout le monde savait qui était Sue Sylvester et il était très difficile de faire autrement. En fait, Sue serait sans doute une autre personne qui pourrait rendre nerveux l’adolescent. Il plaignait les Cheerios!

Le vendeur était surpris de voir l’attitude qu’avait adoptée la brunette. En lui confiant, presqu’en chuchotant, qu’il s’agissait de la première fois qu’elle venait au Gramophone et qu’elle ne connaissait rien en musique, Summer ressemblait à une petite fille perdue et désemparée qui confiait un énorme secret à son psychologue. Comme s’il s’agissait d’un crime inavouable. Instinctivement, Ryder s’était penché vers elle pour mieux entendre ce qu’elle disait. "T’en fais pas. Je suis là pour t’aider, c’est mon travail après tout. " Comme elle, il avait parlé à voix basse et avait même ajouté un petit clin d’oeil. Summer n’avait rien de la fille qu’elle laissait paraître au lycée. Elle était même douce, presque timide. Bien sûr, Ryd’ se doutait bien qu’elle n’était pas réellement comme ça. Il ne la connaissait peut-être pas mais depuis le temps qu’ils allaient à la même école, il l’avait vu plusieurs fois à l’œuvre, en plus des confidences de Leah. Mais, pour le moment, elle lui paraissait agréable et de bonne humeur. Son regard suivit celui de la cheerio lorsqu’elle lu son nom sur son badge et il hocha la tête pour confirmer ses dires. Donc, elle savait qu’il allait à McKinley sans toutefois connaître son nom. C’était au moins ça. Un sourire s’afficha sur son visage en guise de réponse lorsqu’elle se présenta. Elle-même semblait trouver inutile de se présenter. Tout le monde la connaissait mais pas nécessairement pour les bonnes raisons. "Ouais, mais au moins les présentations sont faites officiellement! Pour ta chanson, c’est un excellent choix! Elle est très rythmée, elle bouge et elle est sexy. Parfait pour une chorégraphie de pompom. Sinon, il y a Gaga qui vient tout juste de sortir le premier single de son prochain album à venir, Born this way. Tu l’as sans doute entendue à la radio…et il y a Jennifer Lopez qui fait un retour avec On the Floor. C’est sur la mélodie de la lambada. Les deux sont entrainantes. Elles pourraient être intéressantes aussi! " La pop-dance n’était pas son rayon et il s’en voulait de ne pas pouvoir lui proposer des chansons moins connues mais tout aussi entrainantes et rythmées. Les trois titres étaient sortis à quelques semaines, voir jours d’intervalles et passaient à toutes les chaînes de radio commerciales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. I wanna be dirty  Empty
MessageSujet: Re: 06. I wanna be dirty    06. I wanna be dirty  EmptyJeu 18 Aoû - 13:14

Décidément, ce garçon était vraiment très mignon, et Summer en vint même à se demander comment elle avait pu ne pas le remarquer plus tôt. Enfin, elle savait pourquoi, c’est surtout parce que Ryder était de ceux qui mettaient un point d’honneur à ne pas se faire remarquer, et en vérité, c’est uniquement parce que Summer avait pris Leah en grippe qu’elle connaissait le nom du garçon. Autrement, elle n’aurait jamais fait attention à lui, ce qui aurait été dommage. Ryder était un très beau jeune homme, avec un sourire avenant et de très beaux yeux. Il semblait bien bâti, peut-être un peu moins costaud que les footballeurs, mais il faut dire qu’il ne passait pas son temps à se jeter par terre, un ballon à la main. De fait, il semblait être un peu plus malin que la plupart des adolescents de McKinley, et Summer, fatiguée et lassée par les gamins du lycée, avait bien besoin de nouveauté. Si au départ elle était bien décidée à utiliser tout ce qui était susceptible de blesser Leah, elle se dit alors qu’il y avait surement autre chose à tirer de Ryder. Il lui plaisait bien, à dire vrai, et elle avait bien envie d’en faire son jouet pour quelques temps. Elle ferait ainsi d’une pierre deux coups : elle était certaine d’atteindre Leah, qu’elle s’affiche ou non avec Ryder d’ailleurs : une simple rumeur suffirait ; et elle allait pouvoir s’amuser un peu. Elle s’ennuyait, et avec envie de chair fraiche.
De la simple cliente, de la gamine qui voulait faire souffrir, poussée par la vengeance, elle devint prédatrice. Ses yeux se plissèrent légèrement, alors qu’elle baissait légèrement le regard, pour jauger Ryder du regard, profitant de ce qu’il lui désignait les rayons pour le dévorer d’un regard gourmand. Elle vit du coin de l’œil qu’il se tournait à nouveau vers elle, mais attendit une seconde avant de lever les yeux, jouant celle qui se faisait prendre en flagrant délit. Elle inspira, bloqua sa respiration, faisant ainsi gonfler sa poitrine, et releva brusquement le regard, mimant la surprise et la honte de s’être laissée surprendre. Elle cligna des yeux, déglutit et ouvrit légèrement la bouche, faisant apparaitre ses dents blanches et parfaites. Jouant celle qui ne savait pas trop quoi dire, parce que prise sur le fait, elle passa sa langue sur ses lèvres et baissa à nouveau les yeux sur les disques, sa main remettant une mèche de ses cheveux en place.

« Je n’aime pas trop Jennifer Lopez. Ce n’est pas facile de bouger comme elle, quand on a pas son physique. » confessa-t-elle en faisant glisser sa main le long de ses hanches pour la poser sur ses fesses, avec un air amusé, les yeux toujours baissé. « Et comme Coach Sylvester nous empêche de prendre du poids, je n’aurais jamais le derrière de J-Lo. » Pour illustrer ses paroles, elle se mit de profil, et sa main remonta un peu sur le bas de son dos, soulevant son blouson et son t-shirt. Elle se cambra, pour mettre en valeur à la fois ses fesses et sa chute de rein, qui n’avaient rien à envier à Jennifer Lopez. Deux clients s’immobilisèrent en la regardant, les yeux écarquillés et la bouche entrouverte, alors que tout dans la position de Summer invitait à la débauche la plus totale. « Tu vois ? » demanda-t-elle, cette fois en levant la tête vers Ryder, comme si elle voulait vraiment avoir son avis sur la question. Son regard rencontra celui du jeune homme, et elle sembla se perdre dans les yeux du garçon, comme hypnotisée. Finalement, elle se détourna, un sourire gêné sur les lèvres, rougissante. « Enfin, bref. Pas Jennifer Lopez. » se contenta-t-elle de dire, et elle se tourna vers les disques, cherchant à reprendre contenance.

Intérieurement, elle s’amusait comme une folle. Extérieurement, elle avait tout de l’adolescente normale, un peu troublée par Ryder, mais en vérité, elle maitrisait parfaitement ses émotions, et se demandait si son petit jeu allait marcher.

« J’aime bien Lady Gaga. » ajouta-t-elle. « Mais tout le monde connait. Et je suis sûre de ne pas être la seule à danser dessus. Non, il me faut.. autre chose… » Elle agita sa main en l’air, comme pour imager ses propos qui étaient un peu décousus. « Quelque chose qui bouge. Une musique sur laquelle je pourrais être… » Elle chercha ses mots, son regard glissant sur les disques, et finalement, son visage s’éclaira, et elle se pencha, ses doigts écartant plusieurs boitiers pour en sortir un. « Beware of the dog. Jamélia. Simple, efficace, et j’adore cette chanson. Qu’en dis-tu ? » demanda-t-elle en souriant à Ryder.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
06. I wanna be dirty  Empty
MessageSujet: Re: 06. I wanna be dirty    06. I wanna be dirty  EmptyMar 30 Aoû - 4:41

Ryder avait beau se trouver dans son élément, être confiant et détendu, mais lorsqu’une fille telle que Summer Davis vous faisait les yeux doux, il était difficile de rester de marbre. Il savait bien qu’elle jouait un jeu. Toutes ses victimes étaient sans doute tombées dans ses filets grâce à ce regard bleu perçant et pénétrant. La reine S savait exactement ce qu’elle faisait. On aurait dit une comédienne qui connaissait son rôle par cœur pour l’avoir joué à maintes reprises, soir après soir. Les gestes étaient parfaitement calculés. Son regard qui retrouva le sien lentement et timidement, la remontée de la poitrine voluptueuse, les dents blanches et parfaitement alignées ,la langue passant sensuellement sur celles-ci et la mèche rebelle replacée derrière l’oreille. Ryder n’avait rien manqué. Ses yeux s’étaient d’ailleurs agrandit à la vue de tous ses gestes théâtraux. Il l’observa en souriant. Oui bon, même si Summer jouait, il ressentait tout de même un peu de satisfaction. Ryd’ n’avait pas l’habitude que l’on flirt avec lui, encore moins une fille de cette trempe, même si ce n’était pas sérieux.

En énumérant ses propositions de chansons à la jeune fille, il s’était dirigé vers la section Pop du magasin afin d’avoir plus de choix et peut-être avoir une idée de génie. Il regarda les différents artistes rapidement en les faisant défiler rapidement avec son doigt en écoutant ce que Summer pensait de ses chansons. Cela commençait mal. Elle n’aimait pas Jennifer Lopez. Mal conseiller de la musique pour une chorégraphie, était-ce une raison valable de vous mener la vie dure? Il se retourna vers elle pour mieux entendre ce qu’elle expliqua, en la voyant sa main glissa sur les disques compacts, ce qui en fit chuter quelques-uns sur le sol, il tenta de les récupérer, mais en vain. Il cligna des yeux pour être certain que sa vue ne lui jouait pas des tours et sa bouche s’ouvrit légèrement lorsqu’il aperçût la position dans laquelle était la brunette. Inévitablement, son regard se porta sur le bien rebondit fessier de Summer. Même s’il l’avait voulu, il n’aurait pas pu regarder ailleurs. Ça non, elle n’avait rien à envier à la chanteuse. Encore une fois, il la détaillait du regard, elle le faisait exprès, mais bon sang que c’était beau à regarder! Ce n’est tout de même pas de sa faute s’il était un jeune homme qui n’avait pas eu de contacts féminins depuis un petit moment. Il appréciait donc tout innocemment le spectacle qui s’offrait à lui. Il détourna tout de même légèrement le regard en se passant une main dans les cheveux, mal à l’aise, parce que bon, ils étaient tout de même dans un magasin public et elle n’était pas la seule cliente. D’ailleurs, deux clients s’étaient arrêtés à côté d’eux, l’air béat, l’un d’eux leva le pouce pour féliciter le musicien. Ryder haussa les épaules et hocha la tête pour leur signaler qu’il ne savait pas ce qui était entrain de se passer et reporta son attention sur le corps de la cheerio. [color=#B7CA79"Je…oui. Très bien. Je vois très bien."[/color] Lui répondit-il sans quitter le popotin des yeux et en acquiesçant de la tête, mais se rendant compte qu’il était ridicule, il reprit une contenance normale en se secouant la tête comme pour se réveiller et il la regarda dans les yeux. Ils se fixèrent ainsi pendant quelques secondes avant que la jeune fille rompt le contact visuel pour affirmer qu’elle ne voulait pas J-Lo.

Pendant une fraction de seconde, il avait cru la voir déstabilisée, ce qui était peu probable. Elle refusa aussi le choix de Lady Gaga, mais elle n’avait pas tord. Plusieurs pompom allaient certainement choisir la nouvelle princesse de la pop. Elle cherchait autre chose. Ryder énuméra dans sa tête sa petite liste en essayant de penser à quelque chose, mais sa culture musicale pop étant limitée, il ne trouva rien. De toute façon, Summer semblait avoir trouvé ce qu’elle cherchait. Elle tenait fièrement la pochette d’une chanteuse que le vendeur ne connaissait pas. Il prit le boitier des mains de la jeune fille et le regarda. Il le retourna pour voir les titres, mais aucune ne lui disait quelque chose. "Je connais pas en fait. " Lui dit-il, gêné. Elle allait sans doute le trouver piètre vendeur pour ne pas connaître ce qui se trouvait dans son magasin. "Mais je veux bien l’écouter! Suis-moi" Il l’entraina à la caisse ou se trouvaient deux postes d’écoute. Il mit le disque dans la stéréo et tendit une paire d’écouteur à Summer, tandis qu’il s’en mettait une sur les oreilles. Il regarda le numéro du titre et appuya sur Play. Il sourit à Summer et écouta attentivement la chanson. Il secoua la tête au rythme de la musique. Ce n’était définitivement pas son style de musique, mais c’était entrainant. On y retrouvait l’un des rtyhmes les plus utilisés, soit celui de Personal Jesus du groupe Depeche Mode. Lorsque la chanson se termina, il enleva son casque d’écoute et le laissa à son cou. "C’est pas mal! Très bon même. Ça colle parfaitement à une danse de cheerleaders et …ça te va parfaitement. Alors, on a un gagnant?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. I wanna be dirty  Empty
MessageSujet: Re: 06. I wanna be dirty    06. I wanna be dirty  EmptySam 3 Sep - 14:38

Peut-être que ses tentatives de séduction ne marchaient pas, mais il était certain que le physique affolant de Summer ne laissait pas Ryder indifférent. Il suffisait de voir la façon dont, pendant un instant, il resta complètement bouche bée lorsqu'elle lui présenta son joli derrière pour qu'il le contemple. Avec les garçons, ce n'était pas très difficile. Si le coup du "je suis une jeune fille timide et sans défense, vas y abuse de moi sans vergogne je me laisserais faire" ne marchait pas, il y avait toujours un moyen très sûr d'attirer l'attention, à savoir dandiner des fesses et lui faire voir un aperçu d'une chute de reins pour laquelle on se damnerait bien. Summer avait de multiples techniques de séduction, de la plus innocente à la plus perverse, à la hauteur de sa réputation. Et Ryder, qui semblait être un garçon plus respectueux des filles que la plupart des adolescents de son age, ne pouvait pas résister à l'appel de la chair. Summer s'en rendit vite compte, et sut que c'était dans cette voie qu'elle devait aller. Et puis, quand bien même Ryder ne soit pas du genre à craquer trop facilement, il devait quand même apprécier qu'une jolie fille s’intéresse à lui, et après tout, Summer n'avait pas forcément besoin qu'il cède totalement. Il suffisait juste qu'il se laisse aller, un tout petit peu, et ce serait suffisant. Après, tout s'enchainerait naturellement : Leah saurait que Ryder, son meilleur ami -son petit ami?- avait flirté, même un tout petit peu, avec Summer, celle qui avait juré sa perte, et il y avait fort à parier que la blondinette ne s'en remette pas. Ce serait un nouveau coup porté, une nouvelle attaque dans la vengeance que Summer préparait depuis la rébellion que Leah avait instauré. Leah devait payer. Ryder serait l'instrument de Summer, et la jeune fille comptait faire d'une pierre deux coups : une vengeance qui aurait un délicieux gout.

Alors qu'elle se réjouissait d'avoir sous la main un instrument aussi sexy, Ryder -le fameux instrument si séduisant- lui avoua ne pas du tout connaitre la chanson que Summer avait choisi, et lui proposa de l'écouter.

Do you know how much you want it?
You're trying to be cool about it
You're trying to big about it
You're constantly just denying
You're like a moth to a flame
You hardly wane
But listen 'cos I know what I'm saying

Accoudée au comptoir de la caisse, les mains posés sur les écouteurs et la tête balançant doucement au rythme de la musique, Summer esquissa un léger sourire en direction de Ryder. Oui, elle en était certaine, elle le voulait. Lorsque la musique stoppa, elle ôta son casque.

" C'est gentil. Je crois qu'on a un gagnant en effet. " approuva-t-elle avec satisfaction.

Et alors qu'en bon vendeur, il rangeait soigneusement le CD dans son boitier, avant de le glisser dans un petit sachet plastique avec quelques tickets promotions -il faut bien appâter le client!-, Summer posa son sac à main sur le comptoir. Fouillant à l'intérieur, elle attrapa son porte feuille duquel elle récupéra son American Express. D'un geste expert et rapide Ryder l'encaissa, et c'est en remettant son porte feuille dans son sac, que Summer en sortit son Blackberry qu'elle consulta rapidement, puis un stylo. Se penchant légèrement par dessus la caisse, elle prit d'autorité la main de Ryder, et inscrivit son numéro sur le dos de la main du jeune homme.

" Je te laisse mon numéro. Au cas où tu aurais envie qu'on se revoit. On pourrait, je ne sais pas... aller prendre un verre. Ou bien, je pourrais danser pour toi. " lui glissa-t-elle avec un sourire et un regard qui en disait long. Elle haussa un sourcil suggestif, et lâcha la main du jeune homme. Rejetant ses cheveux en arrière, elle récupéra son sac à main et son achat, puis après un dernier sourire, tourna les talons. Ce n'est qu'arrivée près de la porte qu'elle se retourna pour lancer : " A un de ces jours, Ryder Crawford! "



>> A suivre dans l'amphithéâtre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. I wanna be dirty  Empty
MessageSujet: Re: 06. I wanna be dirty    06. I wanna be dirty  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. I wanna be dirty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-