Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Sexy Hell or Cold Heaven?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
06. Sexy Hell or Cold Heaven? Empty
MessageSujet: 06. Sexy Hell or Cold Heaven?   06. Sexy Hell or Cold Heaven? EmptyVen 17 Juin - 1:56

Leah parcourait la Cour du lycée avec plaisir en cette matinée ensoleillée. Il avait beau faire encore très froid, cette éclaircie était des plus agréables. La blonde levait le visage et fermait les yeux pour profiter de la chaleur des rayons sur sa peau claire. Le lendemain auraient lieu les enchères pour les filles et garçons populaires n’ayant pas encore cavalier. Leah avait hâte de voir avec qui elle passerait son bal de la saint Valentin. Ce nouveau système l’amusait beaucoup, cela donnerait des couples surprenant à coup sûr et ce sera très amusant à n’en pas douter. Et même avec ses béquilles et son plâtre, Leah n’avait pas peur de se trouver sans cavalier.

La jeune fille cessa sa petite bronzette expresse en rebaissant la tête et entreprit de traverser la cour. Elle avait envie de s’asseoir pour pouvoir reposer ses jambes engourdies. Elle claudiqua vers un banc quand elle aperçut non loin Christabelle et Ezraël. Ils se tenaient la main et se dirent timidement au revoir sans que leurs lèvres ne se touchent/ Le garçon s’éloigna et Christabelle resta à le regarder s’éloigner avec un air mélancolique. Qu’est-ce que c’était mignoooon… Un peu trop mignon même, on n’était pas dans une comédie romantique pour une communauté chrétienne bien pensante dans laquelle les jeunes ne faisaient que s’effleurer pendant des années de relation amoureuse pour que les parents ne s’offusquent pas et ne crient au scandale. Parce qu’ils aimaient ça ces cathos coincés hurler à l’infamie dès qu’un jeune était exposé au sexe dans un film ou une série. Elle se laissa tomber sur le banc en s’exclamant à l’attention de Christa avec un sourire moqueur :

    « Alors Cendrillon, tu en es où ? Est-ce que le prince a été jusqu’à te toucher l’épaule ? »


Elle rit de bon cœur, elle était de bonne humeur aujourd’hui et elle avait envie de prodiguer des conseils à son amie un peu trop sage. En effet, elle avait beau respecter les choix idéologiques de son amie, elle ne pouvait rester plus longtemps à la regarder se languir devant Ezraël. Ca se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’elle avait envie de lui sauter dessus et de lui fourrer la langue dans sa bouche ! Bon bien sur, Leah ne l’exposerait pas comme cela à Christa, sinon elle risquait de manquer de s’évanouir ou de l’asperger d’eau bénite pour l’exorciser. Quoique, ça ressemblait plutôt à une réaction de Cassie, la pire de toutes, celle qui avalait une élève dépravée chaque matin au petit déjeuner.

Leah cala ses béquilles à côté d’elle et appuya son dos contre le dossier avec un certain plaisir. Ca lui faisait du bien de se relâcher un petit peu. Marcher avec des béquilles toute la journée était exténuant. Depuis qu’elle avait un plâtre, elle était temporairement exclue des Cheerios. Mais elle portait tout de même l’uniforme, elle l’appréciait ce vêtement rouge qui la signalait en tant que jeune fille populaire du lycée. Elle se sentait en sécurité quand elle l’avait sur le dos. Elle lissa les plis de sa jupe sur ses genoux et fit un signe de tête à Christabelle pour qu’elle s’asseye à ses côtés. Elle lui demanda avec un sourire :

    « Alors comment ça va, ma jolie ? Quoi de neuf dans le monde des Bisounours ? »


Si parfois elle s’émerveillait de la simplicité de la vie de Christabelle, Leah ne l’enviait pas longtemps. Elle aimait trop les plaisirs du contact sensuel de deux corps, elle adorait trop être courtisée, flirter, consumer un homme, l’aimer même pendant quelques instants et puis tourner la page et recommencer. Son mode de vie pouvait paraître frivole, sans substance, mais ça lui suffisait pour l’instant. Un jour peut-être elle rencontrerait le grand amour. Mais elle voulait être prête et formée aux subtilités du sexe, des sentiments, de l’amour et de la haine avant cela. Car quand le bon arriverait, il ne fallait pas qu’elle gâche tout. Et quand elle voyait Christabelle, elle se disait que même le meilleur des Hommes, même son âme sœur pourrait finir par se lasser qu’elle le fasse languir. C’est donc avec cette idée en tête qu’elle avait engagé cette conversation. Elle allait voir ce qui se cachait comme sauvages désirs sous ces airs de catholique bien élevée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Sexy Hell or Cold Heaven? Empty
MessageSujet: Re: 06. Sexy Hell or Cold Heaven?   06. Sexy Hell or Cold Heaven? EmptyDim 19 Juin - 17:02

Avec un soupir de bien être, Christabella venait de faire un pas dans la direction opposée à celle qu'Ezrael avait prise, en songeant qu'elle avait encore 3/4h de libre avant son premier cours de la journée, lorsqu'une voix l'interpella à travers la cour. Se retournant, la jeune fille chercha du regard celle -puisque c'était une voix de fille- qui voulait attirer son attention, et par la même occasion, celle de tout ceux qui se trouvaient dehors. Il faut dire que pour une fois, les nuages chargés de neige semblaient avoir décidés de laisser la place au soleil, et même si le fond de l'air était piquant et froid, un peu de soleil faisait le plus grand bien. Beaucoup de lycéens s'étaient donc regroupés dehors, certains sur les tables, d'autres sur des bancs. Seule la pelouse, boueuse et détrempée, était désertée. Aussi, quelques têtes se tournèrent dans sa direction, et Christabella se sentit rougir. Parce que ce n'était pas Cassandra qui l'avait interpellé -à la réflexion, jamais Cassie n'aurait eu ce genre de discours- mais Leah, l'une des très rares amies que Christabella avait.

Il était curieux d'imaginer que les deux adolescentes puissent être amies, et pourtant c'était le cas. Rien ne semblait pouvoir les rapprocher, cependant, car elles étaient très différentes. Mais Leah faisait parti des gens tolérants, qui acceptent les différences des autres, ainsi que leurs croyances. La blonde avait accepté la présence de la religion dans la vie de Christabella, et même si elle se permettait par moment quelques petites remarques qui faisaient rougir Christa, les deux jeunes filles s'entendaient remarquablement bien. Christabella aimait bien avoir une autre personne à qui parler, car même si Cassandra était sa meilleure amie, il y avait certains sujets qu'elle ne pouvait pas du tout aborder avec celle-ci, et c'était par moment assez pénible. Alors Christa était bien contente de pouvoir compter sur Leah. La seule chose qu'elle pouvait lui reprocher, c'était peut-être de tenter de l'entraîner sur la voie qu'elle avait choisie. Leah assumait pleinement sa sexualité, et n'hésitait jamais à glisser quelques réflexions à ce sujet à une Christabella rougissante. Cela étant, elles étaient amies, aussi Christabella se dirigea vers elle, évitant les flaques de neige fondue et contournant les groupes d'élèves.

" Ne sais-tu pas que la moindre des politesses est de commencer par saluer celui à qui on s'adresse? " fit-elle remarquer, souriant à Leah pour adoucir ses propos et lui faire comprendre qu'elle ne lui en tenait pas rigueur. " Regarde, comme cela : bonjour Leah. " ajouta-t-elle avec un brin de moquerie dans la voix.

S'assurant que le banc sur lequel était assise Leah n'était pas mouillé ni même humide, Christabella prit place à coté d'elle.

" Pourquoi tu m'appelles Cendrillon? " voulut-elle alors savoir. " A ce que je sache, je ne suis pas vêtue de haillons et ma marraine n'est pas une fée. " Bien sûr, elle connaissait le conte de fée, mais elle ne voyait pas bien le rapport entre elle et Cendrillon, aussi eut-elle un regard légèrement perplexe envers Leah. Il arrivait souvent qu'elle ne comprenne pas toujours les allusions qu'on lui faisait, pour la simple et bonne raison qu'elle ne pensait pas exactement de la même manière qu'une adolescente de 18 ans. En même temps, vous en connaissez beaucoup, vous, des filles de 18 ans qui prie trois fois par jour et qui ont promis devant Dieu de ne pas toucher un homme avant le mariage?

" Je vais bien, je te remercie. " répondit-elle ensuite -des bisounours? Leah aurait-elle abusé d'une quelconque substance illicite, pour tenir des propos aussi illogiques et dénués de sens?- et elle désigna du menton la cheville de Leah. " Et toi-même? Tu te remets? J'ai pu constater en passant devant le gymnase que tu n'assistais plus aux entraînements, mais à en juger par ta tenue, miss Sylvester t'a permis de conserver ta place au sein des Cheerios. Tu en as pour combien de temps encore? " voulut-elle savoir, et elle réprima un frisson, non pas de froid, mais à l'idée de se retrouver elle-même dans la situation de Leah, à savoir avec une cheville immobilisée. " Ça doit être dur. " lacha-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Sexy Hell or Cold Heaven? Empty
MessageSujet: Re: 06. Sexy Hell or Cold Heaven?   06. Sexy Hell or Cold Heaven? EmptyLun 25 Juil - 15:22

Leah afficha un sourire moqueur à Christa qui venait de la rejoindre près du banc. Cette jeune fille était tellement innocente que ça en était touchant. Ce n’était pas comme Cassandra Hamilton qui était tout simplement insupportable à citer tous les versets de la Bible pour étayer ses argumentations insensées. Le sourire que lui rendit la jeune femme prouvait qu’elle ne lui en voulait absolument pas de l’avoir interpellée comme ça, elle était juste un peu sarcastique. Un peu, dans la limite de sa profonde gentillesse et de son respect « religieux » des autres. Leah fit mine de se renfrogner comme une ado revêche et marmonna en appuyant bien sur les syllabes et en renversant sa tête de droit à gauche :

    « Oui, oui ! Bon-jour Chri-sta-bel-la ! »


S
on allusion à Cendrillon laissait la brunette perplexe. Son regard interrogateur était comique, elle attendait certainement que Leah lui fasse une dissertation sur la raison pour laquelle elle avait employé ce surnom à son encontre. Mais la blonde n’en avait pas l’intention, à vrai dire elle ne savait même pas vraiment elle-même pourquoi elle avait fait référence à ce conte. Enfin bien sur que si, elle le savait, c’était l’histoire d’une malheureuse fille qui rencontre le prince charmant. En jetant un œil vers Ezrael qui pénétrait le lycée elle se disait que ce garçon apporterait peut-être à Christa ce qu’il lui manquait : de la folie. C’était vrai après tout, on mourrait déjà assez d’ennui quotidiennement pour ne pas en plus se refuser des moments de pur plaisir et d’amusement. Il fallait qu’elle se décoince un peu, qu’elle apprenne à profiter de la vie. Ca ne l’enverrait pas en enfer, ou alors le soi-disant Dieu qu’elle priait était un sacré rabat-joie. Elle se contenta de répondre sur le ton de la plaisanterie :

    « Tu savais pas qu’Ezra était fétichiste des pieds ? Ne t’étonnes pas si il te manque des chaussures, il doit les collectionner ! »


Elle adorait dérouter ainsi son amie qui n’avait pas les mêmes références qu’une jeune fille de son âge. Ca la faisait énormément rire de voir la perplexité s’imprimer sur son visage. Mais bien souvent, Christa riait avec Leah de ses allusions étranges, peut-être sans les avoir vraiment saisies. Mais il était possible qu’elle cache bien son jeu, elle avait beau prier trois fois par jour, elle n’était ni aveugle, ni sourde. Elle devait bien tomber nez à nez avec une télévision de temps en temps et entendre des choses peu chastes pour ses oreilles. Leah haussa les épaules quand elle lui retourna sa question en désignant son plâtre :

    « Bah, on fait aller. Je suis totalement frustrée de ne pas danser et je me sens stupide… J’ai trop forcé et maintenant, il est possible que je ne puisse plus jamais danser. J’en saurai plus prochainement. De toutes façons, si jamais je récupère toutes mes capacités je finirai tout de même certainement en bas de la pyramide, la coach se fera un plaisir de me rétrograder ! »


Leah lissa son uniforme écarlate, elle voulait en profiter tant qu’il était encore temps. Car si sa cheville s’avérait avoir subi des lésions irréversibles, elle pourrait dire adieu aux Cheerios et passer comme choriste de fond chez les AV. Elle soupira longuement et décida de ne plus y penser pour se concentrer sur le début de la discussion que Christa avait éludé élégamment : elle et Ezra. Elle se tourna brusquement vers elle avec un sourire de conspiratrice :

    « Ne crois pas que j’ai oublié de quoi je voulais te parler. Alors vous en êtes où avec Ezra ? Je sais que tu veux rester vierge pour le mariage et tout le bla bla… Mais franchement tu rates quelque chose ! Et puis avant l’acte en lui-même, il y a pleins de petites gourmandises sans conséquence à déguster. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
06. Sexy Hell or Cold Heaven? Empty
MessageSujet: Re: 06. Sexy Hell or Cold Heaven?   06. Sexy Hell or Cold Heaven? EmptyJeu 18 Aoû - 14:07

Assise près de Leah, Christabella regardait la cheville de celle-ci avec une petite moue compatissante. Elle-même ne s’était jamais blessée. Pas de fractures, pas même une simple foulure. Il faut dire que pour commencer, Christabella ne faisait pas de sport, à part celui qu’on leur imposait au lycée. Elle n’était pas, à proprement parler, une sportive, préférant, et de loin, passer du temps à la bibliothèque à travailler ou à lire, plutôt qu’aller courir ou danser. D’ailleurs, elle ne savait pas danser. Sa mère jugeait la danse comme étant un hommage au Diable, et estimait que seules les femmes avides de se plonger dans le péché dansaient. Du coup, Christabella n’aurait jamais pu, même en le voulant, faire de la danse, et encore moins entrer chez les Cheerios, que ses parents désapprouvaient complètement et ne manquaient pas de citer comme exemple à leur fille, en lui enjoignant farouchement de ne pas suivre leur mauvais exemple. Christabella de son coté, avait un avis assez partagé sur les adolescentes en uniforme rouge. Elle était consciente que la plupart d’entre elles étaient des jeunes filles de petite vertu, qui usaient et abusaient de leurs corps parfaits moulés dans les tenues écarlates pour séduire les garçons. D’ailleurs, très peu de Cheerios étaient encore vierges, ce n’était un secret pour personne. Christa n’avait pas une très bonne opinion de ces filles là. Elle ne les aimait pas, mais cela n’allait pas plus loin. La plupart du temps, elle se contentait de les ignorer, se fichant bien de ce qu’elles pouvaient faire de leurs corps, et ne voulant pas trop y penser par ailleurs. Mais elle savait aussi que certaines cheerleaders étaient différentes, et bien qu’assumant une féminité que Christabella peinait à découvrir, ne passaient pas leur temps à draguer tout ce qui bouge. Ces filles là, bien que rares parmi les filles à pompoms, Christa, sans vraiment les apprécier, n’avait rien contre elles non plus. A dire vrai, et même si elle désapprouvait par moment l’attitude des adolescentes, il fallait bien avouer qu’elle aurait bien aimé avoir ne serait-ce qu’une parcelle de leur assurance.
Il lui suffisait de voir Leah pour s’en convaincre. La blonde, très jolie par ailleurs, était, grâce à son uniforme, populaire et aimée de beaucoup. Elle avait un certain succès chez les garçons, et vivait sa vie d’adolescente à fond, sans se prendre la tête. A l’inverse de Christabella, Leah n’avait pas fait vœu de chasteté, et semblait aimer les relations avec le sexe opposé. La brune se surprenait parfois à vouloir être un peu plus comme Leah, qui semblait pleinement heureuse de sa vie, et qui n’était pas du tout du genre à abuser comme ses condisciples Cheerios. Elle semblait avoir trouvé le juste équilibre.

« Fétichiste des pieds ? » murmura-t-elle distraitement en jetant un coup d’œil à ses propres pieds, chaussés de bottes pour les protéger de l’humidité. Une fois encore, elle ne comprenait pas ce que lui disait Leah, mais elle avait appris à ne plus trop s’en formaliser. Les deux adolescentes menant une vie diamétralement opposée, il était normal qu’elles n’aient pas les mêmes références, les mêmes blagues et la même culture. Heureusement qu’elles parlaient encore la même langue ! Mais la brune fut quand même bien contente lorsque Leah revint sur le sujet initial, à savoir : sa cheville. Apparemment, la situation était grave, puisque Leah risquait de ne plus pouvoir danser, et Christabella eut un regard horrifié. « Oh Leah. » lâcha-t-elle dans un souffle, peinée pour son amie qui aimait beaucoup danser. Elle se promit de prier Dieu pour qu’Il accorde à Leah une pleine guérison. Elle le méritait, après tout, c’était une fille adorable, gentille, intelligente et généreuse. Dieu ne la laisserait pas tomber, et cela même si Leah ne semblait plus croire en Lui.

Elle allait proposer à la blonde de venir prier avec elle à la fin des cours, mais Leah avait autre chose en tête, et se pencha vers elle pour revenir à un sujet qui devait être, à son gout, bien plus croustillant, à savoir : sa relation avec Ezrael. A la mention du jeune homme, Christabella leva automatiquement la tête, et aperçut, de loin, la silhouette d’Ezrael, et elle se sentit sourire. Son cœur bondit littéralement dans sa poitrine et ce ne fut que les paroles à double sens de Leah qui la ramenèrent sur terre.

« Arrêteuuuh… » balbutia-t-elle en baissant la tête pour dissimuler ses joues écarlates. Elle ramena ses jambes sous le banc pour croiser ses chevilles, et serra ses deux mains l’une contre l’autre, mal à l’aise, mais curieuse toute de même. « Nous allons au bal ensemble, et c’est tout. » finit-elle par marmonner. « Il n’est pas… enfin… il ne sait pas… et moi je ne sais pas… » Constatant qu’elle s’embrouillait, elle inspira à fond pour se calmer. « Je ne sais pas quoi faire. » lâcha-t-elle misérablement. « J’ai mal au cœur quand je pense à lui. Il m’a dit que c’était de l’amour. Et je le sais, maintenant, grâce à Roméo et Juliette, mais c’est difficile. Il est mon meilleur ami, tu comprends. » Elle soupira, sans se rendre compte que ses paroles décousues rendaient son discours quelque peu incompréhensible. « Je ne sais plus du tout où j’en suis. Il y a lui, et il y a mon serment envers Dieu. Tout est tellement… compliqué. Effrayant. » Sans plus savoir quoi dire, elle se tut, le regard fixé sur le bout de ses bottes, et elle frotta avec son pied une petite plaque de neige gelée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. Sexy Hell or Cold Heaven? Empty
MessageSujet: Re: 06. Sexy Hell or Cold Heaven?   06. Sexy Hell or Cold Heaven? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Sexy Hell or Cold Heaven?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 6
-