Choriste du mois


Partagez | 
 

 07. It's a mad world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 07. It's a mad world.   Lun 27 Juin - 1:52

    IT'S A MAD WORLD !


    Savannah regarda son Smartphone un sourire légèrement dessiné sur ses lèvres. Quand elle reçut l’accusé de réception son sourire s’élargit encore plus. Elle ne savait pas si Hallie allait répondre à son message ou tout simplement l’ignorer mais dans les deux cas elle espérait que cette dernière allait réagir. En effet Savannah Williams venait d’envoyer un sms à Hallie Halloway pour l’inviter à une fête qui avait lieu ce soir même. C’était assez bizarre de se dire qu’elle allait inviter une fille comme elle mais pour la jeune fille c’était tout à fait normal. Cela ne fait guère longtemps qu’elles se parle comme des soi-disant amies, et cela ne fait guère longtemps non plus qu’elle s’est mise en tête de « caser » son amie. Ce qui était tout à fait normal qu’elle l’invite à toutes les fêtes où elle va pour la dévergonder un peu plus chaque soir.

    En ce moment, au lycée Mckinley tous les élèves ainsi que les professeurs étaient remplis d’allégresse suite au championnat de football qui allait bientôt se produire. Tout le monde même Savannah qui pourtant avait été très partagée entre le choix de participer ou non, suite au bal de la Saint-Valentin. Tiens en parlant de bal, Hallie y est –elle allée ? Hum … il faudrait qu’elle lui demande. Après tout si elle vous la caser il fallait bien qu’elle sache son style d’homme non ? Trêve de bavardage. L’excitation mélangée à l’allégresse qui somnolait dans les couloirs du lycée était parfait pour le plan qu’avait soigneusement concocté la jeune fille. Enfin un plan, façon de parler bien entendu. Elle savait juste qu’avait l’évènement les choses qui allaient se passer à la fête allait être nettement plus faciles. Peut-être que la jeune fille appartenant à la chorale allait venir ou peut-être pas. En fait Savannah ne savait jamais ou non si elle faisait un faux pas avec elle. Pourquoi ? Car quand elle l’invitait à des soirées elle ne recevait jamais de réponses. Sauf que ceci ne l’arrêtait pas. Elle recommençait à chaque fois.

    Regardant toujours son téléphone portable soigneusement posé sur son lit, Savannah s’habilla. La simple idée de passer une nouvelle soirée remplis de garçons, de filles, d’amis et de boissons la faisait sourire. Sa bonne humeur n’était pas prête de disparaître de sitôt ! Elle espérait qu’elle n’allait pas regarder les autres s’amuser toute seule, qu’il y aurait au moins une personne présente qui pourra faire de sa soirée, une soirée encore plus inoubliable.
    Sa coiffure enfin parfaitement parfaite pour s’accorder avec sa robe de marque Prada, elle prit son smartaphone pour appeler Hallie. Impatiente d’attendre encore plus son message. A peine la sonnerie s’arrêta quand sa camarade décrocha qu’elle lui dit d’une voix calme et ferme sans lui laisser le temps d’en placer une : « Bon Hallie tu te bouges là ou non ? C’est décidé tu te ramènes à la fête sinon je viens te chercher moi-même okay ? » Puis elle raccrocha sans se préoccuper ou non si elle avait été parfaitement clair, audible ou autre chose. Son ton avait été parfaitement amicale, tous ses amis savaient que quand elle parlait ainsi ce n’était pas agressif non. Juste … amicale et sympathique. Et puis elle était connue pour son franc-parler après tout.

    La lycéenne jeta un dernier coup d’œil dans le reflet du miroir avant de partir prendre les clés de la voiture de son père. Elle s’en moquait complètement qu’il soit d’accord ou non pour la voiture car elle s’en rappelait très bien qu’elle lui avait demandé la permission avant. Après comment elle a marchandé la voiture c’est une tout autre histoire.
    Installée confortablement, Savannah enclencha le moteur et partit directement au lieu où se rendait la soirée. Non ce n’était pas chez un ami qui possédait une piscine, non malheureusement. C’était au bar karaoké dans le centre-ville de Lima. Elle n’en avait aucune idée de qui avait pu avoir une idée pareille pour une fête mais tant pis elle s’en fichait. On l’avait invité et c’est tout ce qui comptait. Tranquillement garé tout au fond du parking elle voulut en premier attendre Hallie histoire que celle-ci ne se perde pas en chemin ou au contraire tombe sur des gens mal famés au début. Puis finalement elle décida de sortir rejoindre les autres à l’intérieur du bar. L’espoir que son amie vienne avait finalement laissé place aux doutes. Ou peut-être qu’elle était déjà là et qu’elle ne la voyait pas, peut-être … En tout cas si elle venait à la fête elle allait bien rentrer voir les autres non ?

    Le doute avait envahi la lycéenne certes mais cela n’allait pas l’empêcher de profiter comme il se doit de la fête. Un verre de vodka à la main elle parlait aux gens en leur parlant d’Hallie, car elle était sûre qu’elle allait venir malgré les doutes minimes qu’elle avait. Plus les minutes passèrent plus son verre se finissait mainte et mainte fois. Savannah tenait plutôt bien l’alcool il était vrai mais parfois lors de quelques soirées il lui arrivait de faire ou dire des choses qu’elle ne ferait et ne dirait pas sobre, et cela faisait beaucoup rire ses amis qui lui faisait une joie de lui rafraîchir la mémoire. Elle ne savait pas si ce soir l’alcool allait ou non lui faire perdre la tête. Mais vu comment les choses avaient commencés, la suite s’annonçait assez festive.
    Plongée dans une discussion avec un de ses amis qui lui avait mis les deux verres loin de la portée de la lycéenne, elle regardait chaque voiture qui passait devant le bar. Et à chaque fois, elle se levait d’un bond et était prête à crier de joie dès qu’elle pensait reconnaître la voiture. Sauf que ce ne fut pas le cas pour les cinq premières ou elle pensa rêver en voyant tout d’abord passer une moto. Et les dix dernières minutes elle resta collée le nez à la vitre pour ne pas se laisser avoir une seconde fois. Soudain elle pensa avoir reconnu la voiture d’Hallie et se mit à parler tout fort sans se douter qu’elle était légèrement un peu soûle :« Hallie vient d’arriver !!! »


Dernière édition par Savannah Williams le Ven 8 Juil - 14:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Mar 28 Juin - 14:29

    Elle y avait pensé toute la journée, comme si c'était la chose la plus attendue de l'année, la plus libératrice. Elle n'avait cessé de se demander quoi porter, pour faire bonne impression, pour rester dans le cadre. Posée sur le lit de sa chambre, assise en tailleur sur ses couvertures, elle avait devant elle trois cintres tenant chacun une robe différente. Et au vu de l'expression de la jeune fille, le choix entre ces trois vêtements était cornélien. Il y avait tout d'abord la jolie petite robe noire, qu'elle se réservait pour les anniversaires et autres évènements familiaux, puis, une autre, une bleue, mais celle-ci fut bien vite mise de côté, se révélant trop petite lorsque Hallie la levait pour mieux l'examiner. Et enfin, la dernière, une robe de soirée, assez courte au niveau des jambes, elle était bien plus noire que la première, le genre de robe que portent ces filles allant en soirées et qui avait l'avantage d'attirer le regard des garçons. Bien, son choix était fait, elle allait prendre la seconde, après tout, ce n'était pas un rendez-vous galant mais bel et bien une soirée avec une masse de garçons. Elle se leva alors, retirant la robe choisie de son lit et commença à se déshabiller pour l'enfiler. Au même moment, son téléphone retentit. Sans même prendre le temps de regarder le numéro entrant, elle appuya sur la petite touche verte et posa le mobile sur son meuble, pendant qu'elle se changeait. Évidemment, c'était Savannah qui pestait pour qu'elle se dépêche. Et évidemment, les paroles étaient ici rapportées de façon à ce que la blonde dévergondée paraissent aussi sage que la brune.

    Au son de la voix de sa nouvelle amie, Hallie ne put s'empêcher de réprimer un sourire. Un sourire qui se dissipa aussitôt lorsqu'elle se mit devant le miroir. Sa robe était bien trop provocatrice à son goût. Elle lui serrait les jambes et n'arrivait qu'à la moitié de ses cuisses. En soit, ce n'était pas non plus aussi court que les autres filles du lycée. C'était décidée, elle prenait réellement celle-ci. C'est pourquoi elle l'enleva, et prit l'autre robe noire toute simple à la place, qu'elle enfila rapidement, rangeant la précédente dans son sac. Au même moment, sa mère entra dans la chambre et annonça à sa fille qu'elle l'emmenait tout de suite. Un nouveau sourire se dessina sur les lèvres d'Hallie: si seulement sa mère savait..

    La brunette s'était en effet bien gardée de lui parler de son amie Savannah, qui était tout ce qu'elle détestait d'ordinaire, la trouvant trop extravertie, trop voyante aux yeux des gens, provocatrice. Un choix d'amie que sa mère désapprouverait sûrement, déjà qu'Hallie devait lui mentir à chaque fois qu'elle allait chez Télémaque, le voisin, qui n'était pas apprécié non plus de Mme Halloway. C'était ainsi désormais. Les nouvelles fréquentations de la choriste l'avait quelque peu libéré, elle avait préféré oublier Keith, et elle était même prête à lui montrer qu'elle aussi elle s'amusait. D'où la fête de ce soir, qui s'annonçait encore plus incroyable que les précédentes auxquelles elle avait assisté, et où elle avait remarqué que ses vêtements normaux la rendaient tâche. Elle prit son sac, vérifia bien son contenu, et lança un sourire hypocrite à sa mère, le genre de sourire que font les petites filles obéissantes. Hallie n'en était plus une.

    Arrivée devant le bar karaoké, un endroit plutôt spécial pour une soirée, Hallie descendit de la voiture, assurant une énième fois à sa mère que des adultes seraient présents. Ce n'était pas vraiment un mensonge, car il y en avait, mais des adultes dans la vingtaine, venus pour profiter de la soirée. Sur le trottoir, Hallie jeta un coup d'oeil en arrière, voir si sa mère était bien partie. Une fois la vérification effectuée, elle lança un « Deux minutes » à Savannah et fila dans une ruelle et changea de robe en deux minutes. Elle sortie également sa trousse à maquillage, entièrement renouvelée, et fit quelques retouches sur son visage. Elle ressortie quelques secondes après, et trottina vers la blonde.

    « Je suis toute à toi ! » lui lança-t-elle, un sourire ravissant à ses lèvres.

    Elle remarqua le garçon qui accompagnait Savannah, mais n'y fit guère attention. Ses yeux s'étaient posés sur les deux verres. Elle en attrapa un et le porta à ses lèvres, faisant légèrement tomber sa nuque en arrière. C'était un cul sec parfaitement exécuté ! Elle le posa et fit un nouveau sourire à sa camarade.

    « Tu sais que je n'ai pas fêté mon anniversaire ?! »

    Cette exclamation sonnait comme une bonne excuse pour faire la fête !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Ven 1 Juil - 15:21

    Savannah regarda Hallie un large sourire dessinée sur ses lèvres. Quand cette dernière prit un des deux verres et qu’elle avala le contenu cul sec, la blondinette ne put s’empêcher de rigoler. Et bien apparemment elle s’était trompée sur sa camarade ! Ou alors c’est qu’elle n’avait jamais vu l’occasion de la voir se lâcher autant, ouais ça devait être ça. Mais cette ignorance n’allait pas rester longtemps. Quand elle lui dit qu’elle n’avait pas fêté son anniversaire, elle ne put s’empêcher de rire une seconde fois. Elle se doutait bien que cette phrase était une excuse pour s’amuser, et elle comptait bien lui faire comprendre qu’elle avait compris « Oh mais c’est quelque chose de vraiment important les anniversaires ! Je n’en crois pas mes oreilles que tu ne l’as pas fêté ! On va arranger ça. »Elle prit Hallie par le bras et la fit asseoir sur un des nombreux tabourets qui longeaient le bar. Même si elle avait bu un petit verre tout-à-l ‘heure et que malgré ça l’alcool commençait à faire son effet, elle n’était pas encore assez soûl pour ne pas avoir toute sa tête. Et par conséquent la robe de sa camarade n’était pas passé inaperçu. A côté son bustier rouge accompagné de sa jupe courte noire ne comptait pas, c’était rien du tout. Si elle ne la considérait pas comme son amie, elle aurait joué sur la jalousie en lui disant qu’elle détestait cette robe. Sauf que ce n’était pas le cas, elle la trouvait très jolie et qui plus qu’elle allait merveilleusement bien sur son amie. Mais elle ne lui dit pas, le sourire qu’elle fit quand elle remarqua la petite robe noire lui faisait très bien comprendre qu’elle aimait comment elle était habillée.
    Après ce bref échange de regard, Savannah s’assit à côté d’elle et demanda deux verres au barman. Quand elle lui dit de leur donner ce qu’il avait de fort, il rigola avant de les servir. Elle connaissait plutôt bien ce jeune homme pour être venue à maintes reprises dans ce bar, et jamais il ne leur demandait si elle avait l’âge. Question de confiance ou non la jeune fille ne pourrait vous le dire, du moment qu’elle passait une bonne soirée elle s’en moquait. Une fois servit, elle but le verre cul sec et tourna la tête sur le côté ayant remarqué que ses amis les regardaient. Elle aurait pu être enchantée mais ce ne fut pas le cas. Pourquoi ? Car c’était ses amis, et elle connaissait bien trop les regards des garçons surtout leurs regards. Elle ne put s’empêcher de froncer les sourcils à quelques un qu’elle connaissait pour être un peu … bizarre lors des soirées. Son regard voulait tout dire : Ne t’approche pas d’elle où tu auras affaire à moi, compris ? Elle, c’était Hallie. Elle avait très bien compris leurs pensées, et elle ne les approuvait pas du tout surtout pas les siennes. « Hallie, tu vois le gars là-bas qui n’arrête pas de nous fixer ou plutôt de te fixer durant dix bonnes minutes ? Je te déconseille d’aller lui parler. Quand il a bu il est assez … infréquentable si tu vois ce que je veux dire. »Ce n’était pas parce que c’était la fête qu’il fallait parler avec n’importe qui. C’était un des amis de Savannah, il est vrai mais elle connaissait trop bien son comportement lorsqu’il avait bu qu’elle évitait de lui parler lors des soirées comme celle-ci. Elle préférait largement discuter avec des personnes « raisonnables » plutôt qu’une personne qui ne tient pas l’alcool.
    Après avoir mis en garde son amie, elle fit signe à celui qui l’accompagnait précédemment. Une chouette type lui, c’était le cas de le dire. Bien que rien à ses clins d’œil répétés vers certaines filles, elle se doutait qu’il avait dû commencer à boire, elle souhaitait quand même à ce qu’il fasse connaissance avec la charmante jeune fille qui l’accompagnait.« Lui tu vois il est fréquentable. Sur ce, je vous laisse faire connaissance. »Non, elle ne la laissait pas tomber. Elle avait juste eu une idée de génie. Etant donné que c’était la soirée de l’année où elle comptait dévergonder la douce, frêle et innocente petite Halloway, la dévergonder un peu plus que les autres soirs, il fallait bien qu’elle lui laisse du répit. Qu’elle lui laisse apprendre elle-même les avantages des soirées tels que la rencontre de très beau jeune homme. Pour ce qui est des inconvénients et bien … il faut espérer qu’elle n’en rencontra pas lors de cette soirée.

    Savannah quitta sa place près du bar pour aller discuter avec quelques un de ses amis. Elle jeta quand même quelques regards curieux derrière elle, le sourire toujours dessiné sur ses lèvres. Avec toute cette sorte de plan mis en action, elle avait complétement oublié de s’occuper d’elle-même. C’est-à-dire de s’amuser au lieu de réduire tout le stock d’alcool du bar karaoké. Heureusement que certaines personnes comprirent tout de suite. En mois d’une minute elle se trouvait pliée en deux prises soudain d’un éclat de rire apparemment contagieux. Non ce n’était pas dû à l’alcool, ni même aux gâteaux présents sur le comptoir c’était tout simplement dû à un de ses idiots de copains. Tiens en parlant de gâteaux, elle n’avait même pas vu ceux que le barman avait récemment mis. Ce n’est que quand elle vit une de ses amies en prendre un qu’elle fit attention. Au début elle crut que ce n’était que ces gâteaux affreusement dégoutant au goût qu’on trouve dans les bars de la ville mais le visage illuminé de son amie la fit changer d’avis. Comme si c’était évident que c’était réellement des gâteaux faits maisons et par là sous-entend des gâteaux assez spécial … Ou alors c’est qu’elle était complètement folle et qu’elle s’imaginait pleins de trucs délirants. Limite préoccupé par ces mystérieuses sucreries, elle aurait même oublié Hallie. Un rapide coup d’œil vers elle suffit pour la rassurer. Cela devait faire pas mal de temps qu’elle les avait laissés tous les deux et à vrai dire elle voulait faire la fête avec sa camarade pas avec des personnes qu’elles côtoyaient tous les soirs. C’est donc à pas de fourmis qu’elle reprit sa place prêt du bar avec l’espoir que sa tactique « Rencontre » a marché. Et si ce n’était pas le cas elle était bien décidée à utiliser ces fameux gâteaux faits-maisons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Jeu 14 Juil - 19:07

    S'il était trop tard pour fêter son seizième anniversaire, il n'était en rien trop tard pour fêter son premier shot de vodka ! La belle n'avait jamais touché à un seul verre d'alcool de sa vie, même pas ne serait-ce qu'une coupe de champagne ou d'un autre vie présent dans telle ou telle cérémonie. Non, c'était vraiment la première fois qu'elle ingérait une substance aussi chaude que de la vodka. La grimace qu'elle avait tenté de cacher lui montrait bien que cet alcool, ce n'était pas pour les mauviettes. Ou plutôt les débutantes. Et ce soir, Hallie avait bien l'intention de se dégager de l'étiquette de fille sage, de fille froide et de fille sans histoire. Que Savannah se prépare, car la choriste avait bien l'intention de se faire remarquer. Et cette intention semblait être partager car inconsciemment, la belle blonde l'emmena près du bar, l'endroit où tout excès était permis. A condition d'avoir 21 ans, et Hallie n'avait rien d'une fille majeure. Et cela ne sembla pas un problème pour la jeune Williams, car elle avait su obtenir deux autres verres de la part du barman. Sa camarade avait déjà bu son verre, et cela incita la lycéenne de seize ans à procéder de la même manière. Elle prit le verre, et le porta de nouveau à ses lèvres, et avala son contenu en un trait. Elle ne put s'empêcher de réprimer une grimace, suivit de quelques tremblement. Non, la vodka n'était pas la boisson la plus délicieuse qui soit.

    La pause vodka était certainement terminée puisque sa camarade commença à faire ses repérages et à jouer son rôle d'amie en conseillant la jeune fille de ne pas approcher ce gars-là, au fond, qui l'observait, ou plutôt, qui l'épiait. Piquée au vif, Hallie lança à sa camarade une phrase qu'elle ne se serait jamais permise auparavant. « Eh bien, montrons-lui ce qu'il n'aura jamais ». Un sourire complice se forma sur son visage lorsqu'elle rencontra les yeux de son amie. Cette parole sonnait déjà dans son esprit comme étant de trop, mais ce qui suivit, explosa littéralement les limites qu'elle s'était fixée. Elle porta sa main à son décolleté et le baissa légèrement, l'agrandissant largement. Elle se retourna vers le garçon, et lui fit un signe de la main, qui se transforma bien vite en un très sympathique fuck. Elle espérait bien que cela allait énervé quelque peu le garçon, mais pas au point de le faire venir jusqu'ici. Son attention se focalisa de nouveau sur Savannah: Quelle était la suite des évènements ? Aussitôt la question posée, aussitôt la réponse suivit: elle allait rencontrer un nouvel ami de la fille. Avant même d'avoir pu dire quoique ce soit, le garçon précédemment rencontré et snobé avait pris le siège de son amie, cette dernière s'éclipsant rapidement.

    Quelque peu gênée, la jeune fille se souvint de la raison qui l'avait poussé à être ici: s'amuser, renaître, ressentir quelque chose de nouveau. Avant même d'entrée plus en conversation avec le jeune homme, sûrement âgé de plus de seize ans, la brune avait déjà commencé à comprendre que Savannah traînait avec des plus vieux, elle passa commande au garçon: « Dis, tu nous commanderais une dizaine de shots ? ». Le véritable objectif de la choriste empiétait alors sur les relations humaines, car dans son subconscient, l'amusement avait pris l'allure d'un verre remplit, et qui, à chaque fois qu'il se retrouvait vide, il fallait le remplir. Le garçon lança un sourire, et commanda volontiers la dizaine de shot. Déposés, Hallie en prit directement un, cul sec, et alors qu'il allait ouvrir la bouche, la jeune fille brune le stoppa d'un geste de la main, pour en saisir un troisième. Un quatrième suivit, et un cinquième, le sixième ne tarda pas à montrer le bout de son nez, elle ne s'arrêta qu'au septième. Déjà, sa vue s'était brouillée, elle n'avait aucune idée de la dose qu'elle avait ingéré mais elle savait qu'elle avait dépassé sa limite. Assise, elle accorda pour une fois une parole à son compagnon de bar. « Tu sais quoi ? Qu'il aille se faire mettre avec l'autre rousse-là, je les vois, je dis rien, mais j'en pense pas moi.. Tu sais, je suis une fille bien hein ! Je pensais qu'il était bien mais nan, un vaurien, un rapace, un salaud oui ! Un Anglais quoi ! ». Elle divaguait depuis quelques minutes, et Dieu devait avoir fait le garçon avait beaucoup de patience, car il n'osait pas bouger. D'un coup, Hallie fondit en larmes, et s'avachit sur le comptoir, la tête tournée vers lui. « Dis-moi ce que j'ai fait pour mériter ça ? Hein ?! Tu vas me le dire ? ».

    L'arrivée de Savannah sonnait comme un sauvetage pour le garçon, dont la jeune Halloway ignorait tout, même du nom. La manifestation de joie qu'Hallie ressentit en voyant son amie aurait pu être perçu par tous tellement elle hurlait le nom de son amie. Saoule, complètement, elle n'avait plus aucune notion de discrétion ni de son. Ses oreilles étaient comme bouchées et elle se sentait obligée de hurler. « Savannah ! T'es là ! Tu sais que c'est un gentil garçon lui ?! », elle désigna le pauvre jeune homme d'une tappe sur la tête. Et dire que la soirée ne faisait que commencer.


Dernière édition par Hallie Halloway le Dim 7 Aoû - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Mer 20 Juil - 18:33

    Hallie était jeune. Plus jeune que Savannah. Et elle le savait très bien mais elle s’en fichait. Et puis seize ans c’etait l’âge de la raison, tout le monde le savait. Elle n’avait même pas fais attention aux certains gestes qui auraient dû lui prouver que l’adolescente avait réellement changé, enfin si elle les avait bien vus mais n’y avait pas vraiment apporté grande importance. C’est vrai quoi une fille de seize ans qui commencait à chercher un garçon âgé de cinq ans de plus qu’elle en le narguant ce n’était pas la première fois qu’elle voyait ça. Surtout dans ce bar karaoké où certaines personnes viennent pour se lâcher et parfois réserver des surprises à ses amis. Justement en parlant de surprise, Savannah esquissa un sourire jusqu’aux lèvres lorsqu’elle entendit Hallie crier son prénom comme une folle avant de se jeter sur elle. Elle se doutait bien qu’elle était folle sauf que là ça dépassait tout ce qu’elle avait bien pu s’imaginer sur son amie. Elle empestait la vodka à plein nez et possédait un comportement qui ne lui ressemblait pas habituellement. Aaaah les effets de l’alcool. Sur beaucoup d’humains ils étaient néfastes, sur d’autres ils étaient …. Jouissifs. Du moins façon de parler bien entendu. Et Blondie faisait partie de cette catégorie-là. Elle-même savait qu’elle était très fréquentable soul, plus fréquentable que quand elle était sobre. Elle rigolait pour un rien, souriait tout le temps, discutait avec tout le monde sans juger côté vestimentaires. Une fois, elle était allée avec des amis dans les rues de Lima et avait fait la discussion avec un SDF en lui offrant une écharpe, chose qu’elle avait vite regretté le lendemain matin. Sobre elle n’aurait jamais fait ça, elle n’aurait pas voulu toucher cette personne vu ses fringues. Il lui arrivait de parler avec n’importe qui certes mais aussi à n’importe quoi quand l’alcool avait fait son effet. Elle se rappelle avec humour une fois où n’arrivant même pas à mettre une jambe devant l’autre pour faire un pas, elle s’était vautrée dans ses escaliers et avait fait la discussion au tapis avant de rigoler toute seule. D’où le fait que certains disaient qu’elle était loufoque … cela devait sûrement y jouer quelque chose.

    Savannah acquiesça d’un signe de tête la question de son amie, elle n’avait rien compris à ce qu’elle venait de dire. Gentil garçon oui, peut-être après tout. Vu comment il regardait les deux blondes d’un air pensif, qui étaient à l’opposé des deux jeunes filles, elle n’en doutait pas une seconde. Ne décrochant pas une parole, Blondie se dirigea vers le bar et commanda en accentuant bien sur le nom « un Los Angeles ». Le fameux cocktail fait avec de la vodka, du jus d’orange, du jus de citrons, du jus d’ananas, du jus de fruits de passions, du jeu de pamplemousse, du sirop de grenadine et enfin du triple sec. C’était tout un art ! C’était son cocktail préféré et après avoir réfléchi elle voulait se faire plaisir au lieu d’imiter les Russes en buvant de la vodka simple. Une fois son verre à la main, elle se tourna vers son amie et ne put s’empêcher de dire avec une pointe d’humour : « Tss je crois que tu as trop bu Halliechou ! » Même si elle n’avait bu que quelques verres sans grande importance, elle commençait quand même à dérailler et c’était plutôt bon signe pour une soirée qui s’annonçait mémorable. Halliechou … nouveau surnom. Il lui arrivait parfois de donner des surnoms sans aucunes raisons particulières, ça variait souvent entre ceux qui se finissent en –chou et ceux qui se réfèrent aux couleurs de cheveux. Trêve de bavardage. La lycéenne lui fit un grand sourire puis bu cul sec son cocktail avant d’en redemander un autre. Finalement elle avait décidé de profiter de la soirée à fond, de se lâcher en compagnie d’Hallie. Histoire que celle-ci se souvienne de la soirée qui l’avait dévergondé. Savannah ne se plaignait jamais sur son sort et n’était jamais de mauvaise humeur lorsqu’elle était soûle, elle avait plutôt tendance à se lancer des fleurs et à être un peu trop joviale. Après quelques minutes à attendre patiemment, elle eut son verre qu’elle vida une nouvelle fois en une minute top chrono. Ses yeux se perdirent dans le reste de liquide qui restait avant de bifurquer vers la droite là où se tenait les fameux gâteaux. Pourquoi elle avait parlé de gâteaux tout-à-l’ heure ? Les gâteaux ça fait grossir elle venait juste de se rappeler. Elle préférait tomber raide dingue par terre complètement bourrée au lieu de s’empiffrer de gâteaux bizarres qui allaient l’empêcher de rentrer dans son nouveau maillot de bain pour l’été. Elle tourna la tête à gauche et à droite, le signe qui voulait dire clairement non en langage de signe puis se retourna dans un mouvement rapide qui fit tournoyer sa chevelure blonde. « Tu sais quoi ? Je sais … non non même que j’en suis carrément sûr ! Les garçons ne servent à rien à part nous pourrir la vie en nous faisant réfléchir ! Si si ! J’ai raison et je le sais ! C’est des démons, des démons de Satan ! » La jeune fille parlait sans vraiment se rendre compte de ce qu’elle était en train de raconter. Le cocktail Los Angeles avait eu raison d’elle et ça l’a faisait bien rire. « Des démons de Satan … » Elle ne put s’empêcher de s’esclaffer de rire en répétant une nouvelle fois sa phrase. C’était partie, la dynamite Savannah Williams venait d’être allumée. Elle prit son amie par le bras et regarda ses yeux. Pendant une seconde elle crut que son amie avait pleuré mais ce ne fut que durant une seconde. « Ils sont beaux tes yeux … De magnifiques yeux marrons. Tu sais à qui tu me fais penser ? A la folle dingue là ! Lady Jaja … Baba … ouais enfin la folle quoi ! » Le pire dans tout ça c’est qu’elle était consciente de son état mais se moquait complètement des conneries qu’elle disait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Ven 5 Aoû - 16:01

    Son amie à ses côtés, Hallie n'en avait plus vraiment grand chose à faire du garçon, dont le nom lui échappait toujours, et cela ne lui posait pas le moindre soucis ! Côte à côte, et Savannah étant une fille, la choriste oublia complètement son léger coup de mou et un sourire radieux vint remplacer la mine affreuse qu'elle arborait précédemment. Voyant son amie commander un alcool portant le nom d'une ville, et pas n'importe laquelle, la jeune Halloway s'était résolue à ne plus boire une goutte, la réflexion que lui avait fait la blonde la remettant sur le droit chemin. Enfin, elle prenait ses paroles avec mesure, sauf peut-être le surnom, ce léger Hallichou lui allait droit au coeur, mais elle préféra ne pas y répondre sans avoir trouvé un surnom adéquate également, vu que sa copine venait tout juste de commander un autre verre. Paradoxe. Paradoxe, paradoxe, « PARADOXE ! » hurla alors la jeune fille en pointant le verre de son amie une fois qu'elle le reçu. Elle fut prise d'un fou rire qui ne pu s'arrêter seulement lorsque Savannah mit le sujet préféré des filles sur le tapis: les garçons, les mecs, les lâches, les cons, les pervers .. En parlant de garçon, celui qui faisait office de plante verte se tenait toujours à son poste, bien que les deux nanas ne cessaient de l'ignorer, il s'accrochait. Hallie se remit à rire suite aux propos de l'autre lycéenne. Des démons de Satan. Elle avait vu juste elle, et Hallie se sentait le besoin de le clamer haut et fort. Si bien qu'elle se tourna vers son brave admirateur et lui lança quelque chose qui sonnait un peu comme « Eh, t'as entendu ! T'es un démon de Satan, alors va voir ailleurs si j'y suis pas ! », elle ponctua son adresse en le poussant légèrement pour bien lui faire comprendre qu'il était de trop. Elle avait presque oublié que c'était un ami de Savannah, et la belle brune s'en voulu légèrement. Mais juste légèrement, car l'alcool qui circulait dans son sang lui dictait non pas de pleurer mais de taper sur tout ce qui bougeait. « Gentil mais inutile ! », voilà ce qu'elle avançait pour se justifier en jetant un coup de tête à son égard.

    Le temps n'avait plus vraiment d'importance en ce soir-là, car la choriste n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être, ou plutôt, de la durée de sa présence au comptoir. Vu de l'extérieur cela pourrait faire très ivrogne, ces genres de filles qui se bourraient dans les bars, les habituées, celles qui se mettaient en l'air tous les soirs, et qui s'endormaient sur le bois lustré du bar. Cette image-là avait le don de la mettre en colère, elle avait envie de taper toutes les filles qui étaient au comptoir, excepté Savannah, et de mettre son poing dans le nez des garçons qui voulaient la draguer, ou la mettre dans leur lit, ou juste frapper les garçons en général. Ces envies de violence s'estompèrent presque subitement lorsque sa copine vint débiter des propos quelque peu incohérents, mais ces mots étaient si beaux qu'Hallie se cru obligée de prendre son amie dans ses bras pour la remercier. Elle lui chuchota dans l'oreille une phrase qui sonnait comme « Je suis pas fan de Lady Caca ». Elle explosa de rire dans les bras de son amie, puis se redressa, un grand sourire toujours présent sur son visage. Elle prit le temps d'examiner plus précisément le physique de sa copine, en voilà une de belle fille, celle qui pouvait avoir qui elle voulait. Qu'est-ce qui les rendaient si attractive ? Les yeux ? Le style ? Ou les cheveux ? Soudainement, une idée éclair traversa l'esprit alcoolisé et brouillé de l'adolescente de seize ans, « Oh ! Lundi, je vais aller au centre commercial et me teindre en blonde cramée ! Et pourquoi ? Car une brune c'est une prune et une blonde une bombe ! », et comme pour accentuer ces derniers propos, qui mêlaient détermination et compliment à son amie, une musique des plus entraînantes vint remplacer le ramdam incessant du groupe précédent. Un nouveau sourire traversa le minois de la lycéenne. Cette dernière attrapa la main de son amie et la conduisit de force au milieu de la piste. Une soirée sans danse, c'était une soirée de ploucs, nan ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Ven 26 Aoû - 16:13

    Bande de folles. Oui voilà parfaitement ! Folle était le mot approprié pour définir Savannah et Hallie. Déjà que la jeune fille passait pour une fille complètement chtarbé aux yeux des autres, ça devait être pire étant bourrée …

    Blondie ne fit pas attention à sa camarade qui venait de pousser son ami. Ce n’était pas bien grave après tout vu que demain il n’allait se souvenir de rien. L’alcool se mélangeait tout doucement (mais sûrement) dans le sang de la jeune fille, qui affichait un sourire immense d’humeur très joviale. Le rire de sa camarade se mélangea au sien avant de s’éteindre pour laisser place à d’autres rires à côté d’eux. Apparemment elle n’était pas les seules à trouver cette soirée plutôt amusante, tant mieux comme ça elles ne passeraient pas pour des folles dingues de services le lendemain matin. D’un air jovial, elle balança sa chevelure blonde de droite à gauche, ses mèches fouettant au passage son visage. Mais elle s’en moquait, elle se moquait de toutes les bêtises qu’elle allait bien pouvoir faire aujourd’hui, de toutes les misères qui allaient bien pouvoir lui tomber sur le coup du nez durant cette soirée juste mémorable. Pourquoi ? Pourquoi elle s’en moquait comme de l’an 40 ? Car c’était la soirée Hallie Halloway. Et non, elle n’avait pas le droit de se prendre la tête avec toutes ces bêtises durant sa soirée ! Elle s’en interdisait formellement ! Tim, son père, sa mère, Mrs. Ainsworth … toutes ces personnes n’existaient plus pour elle juste le temps de quelques heures. Elle pouvait s’évader dans un monde où elle pouvait faire ce qu’elle voulait, rire jusqu’à en avoir mal aux abdos, boire jusqu’à se taper un mal de tête affreux le lendemain matin au réveil, c’était leur moment rien qu’a eu.
    Quand Halliechou la prit dans ses bras, elle fit une moue boudeuse quand elle entendit celle-ci appeler Lady Gaga par un autre nom qui lui semblait très bizarre. Sa moue disparut très vite quand elle vit que sa camarade s’amusait à l’examiner de la tête aux pieds. Elle allait justement commencer à dire quelque chose qui allait sonner comme de la vantardise quand la brunette commença à dire d’une voix euphorique qu’elle allait se teindre en blonde. Quoi ? Hallie en blonde ? Savannah sourit une nouvelle fois, complètement heureuse à l’idée de cette idée. « En blonde ? Blonde comme moi ? Oh mon dieu ! Mais … mais c’est awesome chère amie ! » Elle avait bien dit blonde cramée … et Blondie le savait. Mais pour elle, Blonde rousse, Blonde cramée, Blonde brune c’était exactement la même chose ! Soit on était une blonde bombe soit on n’était une brune prune. D’ailleurs la comparaison « Une blonde est une bombe ! » avait fait très plaisir à la jeune fille. Quand l’alcool s’était emparé d’elle, il lui arrivait d’avoir un égo surdimensionné et immense comparé à la moyenne et d’habitude, et elle ne s’en rendait même pas compte pour l’exaspération des autres humains. Elle qui adorait qu’on parle d’elle, qu’on soit à ses petits soins, qu’on lui fasse des compliments, était aux anges ! « Tu as raison ! Les blondes sont des bombes, des dynamites même ! »Que des bêtises. Tous pleins de bêtises sortaient de la bouche de la lycéenne. Mais bon elle était soule, il faisait nuit, et elle était dans un bar avec une de ses amies, elle avait une excuse acceptable. Bombe, dynamite … ça revenait au même après tout mais dans sa tête cela avait sonné différemment … Trêve de bavardage. Elle se déhanchait toujours avec le doux radam de la musique qui soudain fit place à une musique entraînante, qui donnait envie de danser follement tout en oubliant un instant son petit monde. Comme-ci, elle avait lu dans ses pensées, son amie l’attrapa par la main brusquement et la conduisit sans lui demander son avis au milieu de la piste. Le son de la musique ressemblait plus à du punk/rock qu’a du Britney Spears ou encore Beyoncé … peut-être que le DJ s’était trompé de musique, ou alors il l’avait fait exprès vu l’état second des personnes présentes dans ce bar. Oui ça devait être ça. Ni une ni deux, la jeune fille lâcha la main de son amie et commença à enchaîner les pas de danse. C’était très amusant à voir car elle ne savait mais alors pas du tout danser, mais bon ce n’était pas comme si elle prenait une très grande importance de ce que l’on pensait d’elle. Savannah jeta un coup d’œil à son amie et lui fit un petit signe qui disait très clairement « Tu as intérêt à danser ou alors je t’y forces ! » Puis elle continua sans se préoccuper des autres, à se déhancher une nouvelle fois sur la piste de danse qu’elle venait d’inventer. Elle qui d’habitude n’aimait pas ce genre de musique, écoutait sans se plaindre ce soir-là. Ça devait sûrement être l’effet de l’alcool ça ! Tiens en parlant d’alcool, la jeune fille avait récemment pris le soin de poser son verre sur le comptoir avant de se déhancher à la façon Shakira dans le clip Loca. Mais elle commençait une nouvelle fois à avoir soif … D’un pas rapide, elle prit le bras d’Hallie et l’emmena avec elle au bar pour commander cinq petits verres de Vodka, ou plutôt dix verres de vodka. Ce ne fut qu’une fois les verres devant elle, qu’elle reprit un de ses petits sourires loufoque et dit d’une voix enjouée à son amie « On boit cul sec nouvelle petite blonde? ». Savannah Williams ne se rendait même pas compte qu’elle se lâchait complètement au cours de la soirée. Pour elle c’était une soirée tout ce qu’il y avait de plus normal alors qu’en fait elle passait son temps à s’esclaffer à se courber en deux, à enchaîner les verres et à danser comme si le bar était une boîte de nuit. Il fallait juste espérer qu’en fait elle n’avait pas bu tant que ça et que sa folie n’était pas dû à l’alcool et plutôt dans sa tête comme d’habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Mar 13 Sep - 18:35

    Plus la soirée allait, et plus la perception du temps échappait à Hallie. D'ordinaire, elle était cloîtrée dans sa chambre entrain de réviser pour le prochain devoir surveillé ou alors elle lisait un bon livre de poche, allongée sur son lit. Comparée cette activité littéraire à cette véritable soirée de jeunes, ou autant dire à cette débauche, c'était comme comparer un arbre et une lunette de toilettes ! Il n'y avait aucun point commun, et c'était certainement pour cette raison que la jeune fille avait conscience que ce qu'elle faisait était anormale. Titubant presque en emmenant son amie sur le dance floor, la vue brouillée et le champ de visuel réduit, elle se savait atteinte de l'alcool. Et même en pensant à cela, elle réagit comme le reste de la soirée, en s'esclaffant à gorge déployée et en refusant d'y prêter plus d'attention. La belle blonde qui l'accompagnait réagissait sur les derniers propos de la future ex brune, cette dernière n'exécutant que des hochements de tête pour montrer son approbation aux dires de son amie. Il fallait s'économiser en énergie, donc éviter d'ouvrir la bouche car lorsque l'on était alcoolisé, on avait tendance à hurler, et donc tirer sur ses cordes vocales, et donc se fatiguer et donc fatiguer les autres. Rien que de s'entendre lui devenait insupportable. La seule énergie qu'elle se réservait le droit de dépenser était celle de son déhanché, jusqu'ici inexistant, et qui faisait sensation aux vues des regards plutôt pervers des mecs dernières elle. Elle n'y pouvait cependant rien, la musique et la vodka la transformaient en véritable femme fatale. Ses cheveux fouettant les airs, ses mains qui s'agitaient au dessus de leurs têtes, et le corps suivant le rythme de la musique, Hallie était méconnaissable. Imaginer sa mère débarquée dans ce lieu et voir sa fille dans cet état la faisait atrocement rire. Son regard croisa celui de Savannah, et sans un mot, elles comprirent que l'un et l'autre avaient une folle envie de se dépenser en pas de danse et de s'amuser sans compter. Et c'est ce qui se passa durant les minutes qui suivirent. Tout ce que l'on pouvait remarquer vu de l'extérieur, c'était que ces deux-là avaient le diable dans le corps, mais qu'elles n'apprécieraient guère qu'un garçon vienne entre elles pour les couper. Sage décision en somme, car il était clair qu'Hallie ce serait montrer froide et aurait fait scandale !

    La nuit ne faisait que commencer, et la jeune Halloway, qui d'habitude chauffait les sièges des salles de classe, était sur le point de faire monter la température de la salle. Du moins, c'était jusqu'à ce qu'elle se fasse attraper par le bras puis tirer gentiment jusqu'au bar où elle était auparavant. En effet, Savannah avait grand soif, et elle ne devait pas se sentir assez alcoolisée pour vouloir interrompre leur folle chorégraphie. Au début assez déçue, le visage d'Hallie reprit des couleurs lorsque de nouveaux, des shots de vodka vinrent remplir son coin de comptoir. Ni une ni deux, elle se saisit d'un des petits verres et trinqua avec son amie. « Même du coca cola passerait cul sec ! ». cette exclamation sonna comme un « oui » à l'interrogation de la blonde. Portant le verre à sa bouche, déversant le contenu qui fit son petit bonhomme de chemin dans l'anatomie de la lycéenne. Elle le sentit passer celui-ci ! Une affreuse grimace s'afficha sur le minois d'Hallie, prouvant effectivement que la vodka était trop forte. Prise d'un renvoi, elle porta sa main à la bouche tout en titubant. Rien ne sorti, pour le plus grand bonheur de Savannah car elle aurait été baptisé d'une drôle de façon ! Visiblement mal, le monde extérieur lui semblait trembler, tournoyer et rester stable sur ses deux jambes de gazelles lui paru vraiment difficile. D'où la chute. Perdant l'équilibre, l'étudiante de quinze ans tomba sur le côté, son dos fracassant le tabouret dans son élan, elle se retrouva par la suite sur le sol. « OH PUTAIN ! », était tout ce qu'elle hurla après s'être redressée sur le sol, sur ses genoux. La nuit, la musique et l'alcool pouvaient paraître excitantes ensemble, mais lorsqu'il s'agissait de la première fois et que l'on dépassait ses limites, on se retrouvait la plupart du temps le cul par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Ven 30 Sep - 22:04

    Chaque moment passé avec une personne que l’on aime est un moyen magique. Romain Guilleaumes a dit : Il n'est pas de bien aussi précieux que le sourire de ceux qu'on aime. C’était bizarre d’avoir de ce genre de pensées, dans ce contexte actuel. Savannah Williams se trouvait dans un bar qui augmentait les décibels peu à peu que les paroles de la musique s’enchaînaient tout en sirotant tranquillement son petit verre de vodka. Du moins siroter, était un mot assez minable pour décrire ce qu’elle faisait car le liquide coulait à flot dans son gosier, et rien non rien ne pouvait arrêter ce geste répétitif. Mise à part peut-être Hallie... En effet cette jeune personne qui n’était autre que son amie, qu’elle prenait un malin plaisir à dévergonder depuis quelques jours, faisait une tête bizarre depuis quelques minutes. Cela devait sûrement être la chaleur, ou encore la vodka qui lui montait un peu trop à la tête. Tout se passa assez vite. La jeune demoiselle tira la tête d’une fille qui avait soudainement des nausées, pour ensuite perdre l’équilibre et se retrouver par terre sous les yeux ahuris de son amie. Heureusement pour elle, les autres personnes étaient beaucoup trop concentrées dans leur conversation ou encore pour draguer ou pour boire, sinon cela aurait vraiment été une honte. Tout est bien qui finit bien en fait. Une insulte sortit directement de ses magnifiques lèvres, cassant le mythe de la petite fille bien habillé qui parlait poliment.
    Savannah regardait son amie comme si elle n’en croyait pas ses yeux. C’était la première fois qu’elle voyait une personne de son entourage ne pas tenir l’alcool. La plupart du temps, ils accumulaient les verres sans se rendre compte qu’ils titubaient et ne parlaient même plus correctement, tout en le regrettant le lendemain matin mais là … elle était en train de s’imaginer le drame. La lycéenne s’imaginait ou plutôt rêvait debout que son amie se soit cognée la tête contre le bar puis serait tombée par terre, complètement inconsciente. Brrr, l’image dans la tête, elle frémit rien qu’à l’idée. Dans un élan de bonté, elle s’approcha en se tenant à la chaise vu qu’elle ne tenait plus vraiment en équlibre. « C’est vrai que tu es une jeunette toi … j’avais complètement oublié ! » Une pointe d’humour par-ci par-là, surtout dans des moments comme celui-ci, ne faisait jamais de mal. Mais en fait ce n’était pas vraiment de l’ironie, de l’humour ou quoi que ce soit d’autre. C’était plus la simple et stricte vérité. Hallie n’avait que seize ans alors que Savannah en avait dix-huit ans, et pourtant elle ne le faisait pas du tout, ce qui avait complètement échappé à la blondinette. Effaçant son petit air ahuri de blonde elle reprit un petit sourire joyeux, puis fronça le nez pour se donner un petit style comique. « Bon, de toute façon il n’y a pas morts d’homme … ou de femmes … n’est-ce-pas ? Et puis … au moins comme ça tu pourras te vanter en disant que tu as pris ta toute et première mémorable cuite avec la magnifique sexy Savannah Williams, c’est-à-dire moi ! » Elle leva les bras au-dessus de sa tête pour accompagner d’un geste théâtral ses paroles. Blondie égocentrique ? Juste un petit peu, comme certaines personnes avaient pu le remarquer au cours de la soirée. Enfin c’était elle tout craché quoi, elle n’allait pas se donner une autre image cela n’allait servir à rien du tout.

    Reprenant son calme, du moins essayant de calmer l’euphorie totale qui venait d’apparaitre sur son visage, dans sa voix et dans ses gestes, elle laissa la musique rentrer en elle. Adieu boissons alcoolisé et bonjour ou plutôt bonsoir musique enivrante ! Quand elle parlait, elle hurlait ne s’entendant même pus prononcer le mot « Pff » avec tout ce brouhaha, donc elle avait décidé de fermer sa bouche après s’être magnifiquement bien vantée s’en prendre la grosse tête. Maintenant elle parlait en langage des mimes, oui parfaitement comme quand elle était petite et que pour s’amuser elle jouait aux mimes avec ses amis, c’était simple et sans prise de tête ça au moins. Des pas de danses accompagnèrent ses pensées, la faisant tourner en rond, une fois, deux fois, une troisième fois jusqu’à ne plus vraiment voir le monde nettement. Les couleurs, la netteté de chaques détails devenus flous, la jeune fille s’arrêta et scruta de ses prunelles sa chère amie. Pourquoi elle ne dansait pas ? Pourquoi n’était pas elle aussi en train de se demander en ce moment même « Pourquoi je vois aussi flous et le monde tourne autour de moi ? » ? Des questions vraiment stupides … la faute à l’alcool bien sûr, tout était la faute de l’alcool au cours de cette soirée.
    Ne prenant même pas la peine de dire un mot, préférant agir que parler, elle attrapa par la main Hallie et l’emmena sur la piste de danse en la faisant tournoyer à son tour. On aurait dit un couple de lesbiennes qui se mettait à faire leur petite démo de danse avec un plaisir partagé. Cette idée traversa l’esprit de Ms. Williams et ni une, ni deux, elle lâcha la main de son amie avec brusquement. Elle n’avait aucune envie qu’on la prenne pour une lesbienne. Ce n’est pas qu’elle avait quelque chose contre ces personnes-là mais c’est juste que pour elle se serait un affront, voir même une menace de guerre si on osait penser ça d’elle. Non Blondie, elle adorait les garçons depuis qu’elle était toute petite. Elle ne pouvait s’empêcher de croiser le regard, de fixer le visage d’un homme qu’elle trouvait mignon et de lui sourire timidement. C’était tellement … tellement indescriptible en fait. En effet elle était vraiment indescriptible quand il s’agissait pour ses amis de décrire son comportement avec les garçons. Elle n’était ni trop coincée ni trop facile non plus, un vrai casse-tête ! Sortant une nouvelle fois de ses rêveries passagères, la blondinette tourna la tête vers le barman qui les fixait en fronçant les sourcils. Puis elle lui fit un petit signe de la main en souriant à pleine dents. « Dis Hallie tu es en couple ? » Oui l’alcool lui faisait dire toutes sortes de sujets de conversation qui n’avaient aucun rapport avec le précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   Sam 15 Oct - 14:35

    Telle une mendiante au coin de la rue, Hallie se tenait les côtes, son ventre commençait à faire des siennes, une réaction des plus normales après avoir ingurgité un certain nombre de shots, et tous rempli de vodka pur. Combien en avait-elle gobé déjà ? Une dizaine ? Un peu plus ? Beaucoup plus ? Ne pas se souvenir avait pour effet immédiat la panique. Elle ne gesticulait pas dans tous les sens, bien au contraire, elle était droite comme un piquet sur ses genoux, et elle regardait droit devant elle, comme si elle avait décelé un trou dans son champ de vision. Soudainement, une paire de jambes vint cacher cette étonnante hallucination, et au vu des vêtements qui recouvraient les jambes de la demoiselle, l'adolescente n'eut aucun mal à deviner qu'il s'agissait de son amie Savannah. Cette dernière lui en aurait visiblement fait voir de toutes les couleurs ! Et cela ne serait pas du Savannah tout craché si cette malheureuse cabriole n'était pas suivit d'une parole bien amusante. La vraie blonde s'était souvenue que c'était la première fois pour Hallie, et cela semblait l'amuser beaucoup. En état d'ébriété, la jeune Halloway n'avait vraiment pas envie de rire, les grimaces qui se succédaient sur son visage ne pouvaient que témoigner d'une vraie douleur interne. Retrouvant néanmoins la capacité de commander ses muscles, elle se releva très doucement, prenant soin de ne pas tituber pour ne pas chuter, puisque dans son état, le moindre écart de mouvement serait synonyme d'accident.
    A nouveau sur ses deux jambes, elle prit appuie sur le comptoir, et échangea un regard avec le barman. Ce dernier semblait avoir déjà vu pire, ce qui rassura quelque peu Hallie, qui elle se sentait comme la pire des déchets en ce moment-même. Elle fit un demi-tour très contrôlé pour se retrouver à nouveau en face de sa badass de copine. Celle-ci allait finir par la tuer en l'embarquant dans toutes ses aventures. Un livre en perspective alors ! Les paroles de son amie firent bien le chemin jusqu'aux oreilles de la lycéenne, un hochement de tête et un grognement suffirent à répondre. Big Ben dans la tête, l'Awesome Voice posa une de ses mains sur son front, et trouva enfin la force de commenta ce qu'avait précédemment dit Savannah: « Je pense que je ne vais pas m'en vanter tout de suite, crois-moi ». Un sérieux contraste s'opérait alors dans la salle, il y avait Savannah et les autres qui étaient comme électrisés, qui avait le rythme dans la peau, littéralement, et Hallie, pour qui le monde tournait au ralenti, voir à l'envers. Garder les yeux ouverts et ne pas s'endormir étaient deux choses très compliquées, mais pour garder ne serait-ce qu'un peu de dignité et de faire bonne figure, elle se força à sourire, regardant son amie se déhancher telle une bête sur la piste. Un rire avait même fini par filtrer des lèvres serrées de la brunette.

    Alors qu'elle pensait qu'elle allait pouvoir passer un reste de soirée tranquille, assise sur un tabouret, et observer Savannah et les autres danser, cette amie des plus déjantée vint la rejoindre, et tout de suite, Hallie savait ce qui allait en advenir. Sans même avoir eu le temps de protester, la blonde l'attrapa par le poignet et la traîna au milieu de la foule enragée. Complètement déconnectée, elle se laissa porter par les mouvements de son amie, ne se souciant guère de ce qu'elle faisait, elle n'en avait plus vraiment conscience. Heureusement que Lima n'était que le coin des loosers et non des pervers sexuels car c'était dans cet état qu'Hallie aurait pu se faire violenter sans résister ! Le temps défilait si lentement dans l'esprit d'Hallie qu'elle s'était surprise à se retrouver une fois de plus au bar, en face de ce barman. Si Savannah commandait d'autres boissons, ce serait la fin de soirée pour la brune, déjà qu'elle était en mode loque. Un coude se posa sur le comptoir, la tête vint se placer dans le creux de la main, la position idéale pour se reposer était exécutée. Un peu de repos allait faire du bien à la nouvelle débauchée. Seulement, c'était une fois de plus sans compter Savannah, qui à chaque fois trouvait un nouveau moyen de déranger la brunette dans ses recharges d'énergie.
    « Dis Hallie, tu es en couple ? », cette simple interrogation de fille bourrée venait déjà de faire le tour dans les pensées d'Hallie. Etait-elle avec Keith ? Non, pas vraiment. Y avait-il un autre garçon dans son secteur susceptible de devenir son petit ami ? Non plus, personne ne voulait avoir à faire avec la fille qu'elle était. Réfléchissant à une réponse, un phénomène des plus gênants se produisit à la place: la jeune fille s'était penchée au delà du comptoir et avait vomit dans l'espace de travail du barman. Et le moins que l'on pouvait dire, c'était qu'entre trois ou quatre vomissements, il n'y avait plus rien à sortir. La réaction du garçon ne se fit pas prier, il poussa violemment Hallie en arrière qui perdit l'équilibre sur son tabouret et qui trouva refuge dans les bras de l'inconnu de début de soirée, celui a qui il ne fallait pas parler. Le barman pestiférait, le gars qui tenait Hallie s'esclaffait à gorge déployée, et Hallie, elle, se dégagea de l'emprise du garçon, et sans même le remercier, le poussa en criant « Pervers sexuel ! ». La fin de soirée était pratiquement signée dès lors, car déjà, du remous se faisait sentir au bar.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 07. It's a mad world.   

Revenir en haut Aller en bas
 

07. It's a mad world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 7
-