Choriste du mois


Partagez | 
 

 07. You're the rebound guy. You know it, right ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 07. You're the rebound guy. You know it, right ?   Mar 5 Juil - 14:59

« Puckerman ! Cinq tours de terrains supplémentaires ! Ça va pas ?! T'aurais pu lui casser des côtes, et on a besoin de tous nos joueurs pour avoir une chance de gagner !! »

Le jeune homme jeta un regard dédaigneux à Sam en train de gémir par terre, poussa un soupir résigné et balança son casque au sol, avant de s'élancer dans le banc de touche pour courir. Ce n'était qu'un plaquage, bon sang ! Rien de bien méchant ! C'était encore Faggy Guy qui passait son temps à se plaindre. Bon, d'accord, vu l'angle avec lequel il avait attaqué, ce n'était pas vraiment en règles mais... Enfin bon, on ne discutait pas avec Coach Beiste, de toute façon.
Un tour. Deux tours. Les autres joueurs avaient repris la formation, et s'entraînaient maintenant à de simples lancers de balles. Comme si Beiste avait peur qu'un autre joueur se blesse. Pff ! Ça faisait partie du jeu ! Leur club de foot ne s'appelait pas The Titans pour rien, quoi ! C'était un club de foot, pas de danseuses étoiles, merde !
Les nerfs à fleur de peau, Puck continua ses tours de terrain, la tête pleine d’idées noires. En réalité, ce qui le préoccupait vraiment, c’était d’avoir affaire avec Finn et Sam. Pour être une équipe, il fallait être soudés. Et « soudés » n’était pas un adjectif qui convenait à la relation entre Finn et Puck, et Sam et Puck. Premièrement, Finn refusait de lui parler depuis qu’il avait couché avec sa copine Quinn Fabray. Il avait essayé de se racheter auprès de lui, mais rien à faire. Finn était bien trop obstiné… Quant à Sam, c’était une animosité qui avait débuté dès l’arrivée du blondinet à McKinley. Car tout le monde sait que les filles aiment bien les nouveaux, et Puck n’entendait pas se faire chourer la place de favori des filles par un mec aux allures de gay. Sans compter qu’il semblait être après Quinn au point d’en faire sa nouvelle petite amie ; et c’était sûrement cela qui faisait le plus enrager le footballeur. Car, bien que celui-ci ait offert l’opportunité à Quinn de se délier de lui et vivre une vie meilleure –de la manière la plus classe qui soit, d’ailleurs : en couchant avec une ex…-, il ne parvenait pas à se faire à l’idée qu’elle ait tourné la page si vite. Et avec ce stupide minet qui ne jurait que par le langage Na’vi, qui plus est.
Troisième tour. Désireux d’évacuer son trop-plein de ressentiments, Puck sortit son I-phone et s’enfonça les écouteurs dans les oreilles. S’apaiser. Se couper du monde. And nothing else mattered. Il se mit à fredonner les paroles de Metallica qui résonnaient à ses oreilles :

« So close no matter how far
Couldn’t be much more from the heart
Forever trusting who we are
And nothing else matters

Never opened myself this way
Life is ours, we live it our way
All these words I don’t just say
And nothing else matters »


Cinquième tour. « L’entraînement est terminé. Aux douches, et que ça saute ! Toi, là-bas ! Pas la peine d’utiliser trop de savon, vu comme tu t’es pas bougé pendant cet entraînement ! » Puck ramassa le casque qu’il avait abandonné là dix minutes plus tôt, puis se dirigea sans un mot vers les vestiaires. Il ne se retourna pas, bien qu’il sentît le regard brûlant de Beiste sur sa nuque.
Serviette, gel douche, habits de rechange, Puck avait tout. Il était temps de prendre une bonne douche. Peut-être que sa mauvaise humeur s’en irait elle aussi par la bonde ouverte…

« Never cared for what they do
Never cared for what they know »


Noah, une serviette marron attachée autour de la taille, sortit de la douche en se frottant la crête pour l’apprivoiser. Pas question de ressembler à un canari trempé ! Avec un soupir, il ouvrit son casier qui laissa échapper une bonne effluve de sueur –ça, c’était de l’odeur virile ! Pas comme la lavande qui parfumait les habits de Trouty Mouth !-. Il s’empara d’un débardeur qui laissait saillir ses muscles et l’enfila, avant de voir justement le concerné débarquer, sa coupe à la Biebs rendue toute raplapla par l’eau. Quand on parle du loup… Son petit air d’ange, ses airs de fille, ses manières sages ; mais qu’est-ce que Quinn pouvait lui trouver ? Il était si différent de lui. Aussi blond qu’il était brun, aussi féminin qu’il était viril et finalement aussi moche qu’il était beau. Bon sang, mais où était passé le bon goût de Quinn ? Jaloux comme pas deux bien qu’il ne voulait pas le laisser paraître –jaloux de Biebs ? Jamais !-, il lança, hargneux :

« Au fait, pour ta gouverne, Samantha, les vestiaires des cheerios, c’est dans l’aile droite de McKinley, pas ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. You're the rebound guy. You know it, right ?   Sam 9 Juil - 22:04



Un grand bruit, une douleur, puis le noir. Quelques secondes où Sam eut l'impression de ne plus être sur terre et c'était vraiment une sensation bizarre, jusqu'à ce que la douleur et la voix de Beiste ne le ramènent à la réalité. Il ouvrit les yeux et se mordit la lèvre pour ne pas gémir de douleur, ça n'était pas la première fois qu'il se prenait un sale coup mais là il fallait avouer que Puckerman n'y était pas allé de main morte. La coach l'avait fait payer directement en lui faisant faire des tours de terrain avant de l'aider à se relever et de lui demander si tout allait bien. Le blond répondit positivement et eut l'autorisation de s'asseoir sur le banc de touche, la place qui lui allait si bien depuis un moment.

Il ne se passait pas un match sans qu'il y fasse un tour, soit parce qu'il ne jouait pas ou attendait pour remplacer quelqu'un, soit parce qu'il se faisait blesser mais au dela de ça, c'était un très bon joueur et c'était pour ça que Beiste était sympa avec lui. Depuis qu'il était arrivé dans l'équipe, sa vie n'était franchement pas un long fleuve tranquille loin de là et si il avait trouvé quelqu'un de confiance en la personne de Finn, il avait aussi trouvé un ennemi en la personne de Puck. Ce dernier n'avait pas arrêté une seule seconde depuis son intégration à McKinley et cela était vite devenu fatiguant pour le blond de sans cesse s'attendre à se prendre des remarques ou des blagues vaseuses de la part du gourou et de sa bande de moutons. Sam qui n'avait pas pour habitude de juger les gens sans les connaître s'était retrouvé dans l'obligation de le faire car il lui était tout bonnement impossible d'apprendre à connaître celui qui le pensait gay jusqu'à l'os et même s'il avait réussi à lui rabattre le clapet quelques fois et qu'il avait paru s'être calmé, le fait que Sam se rapproche de Quinn avait fait l'effet d'une bombe et cela avait reprit de plus belle. Le plus ironique dans tout ça, c'était le fait que la première vraie discussion qu'il avait eu avec la blonde avait eu lieu en partie à cause de lui puisqu'elle était venue le voir après qu'il se soit fait poussé à terre après un entraînement. La jeune femme s'était inquiétée pour lui et avait même excusé son ex petit-ami pour son attitude, chose que Sam avait trouvé profondément triste.

Les jours avaient ensuite passés et il avait apprit à mieux la connaître, jusqu'à ce qu'elle lui avoue ce que Puckerman avait fait et là, le sang de Sam n'avait fait qu'un tour. Il ne connaissait pas Puck non, et à vrai dire il n'en n'avait pas du tout l'envie et il n'hésitait pas à le juger maintenant, en n'ayant plus aucun doute sur la connerie de son "équipier".


Se retrouver à terre cette fois-là, il savait que ça n'était pas anodin puisque depuis la Saint-Valentin, Sam et Quinn n'avaient pas manqué de s'afficher comme un couple heureux aux yeux de tous et ce au bal du lycée comme à la fête officieuse qui avait eu lieu au lycée peu de temps auparavant. Pourquoi se cacher après tout ? Il allait juste le payer mais cette fois, il n'avait pas l'intention de se laisser faire ni de fermer sa bouche. Ce Sam là - bien que toujours présent au fond -, allait rester au placard, il attendait juste la bonne occasion.

« L’entraînement est terminé. Aux douches, et que ça saute ! Toi, là-bas ! Pas la peine d’utiliser trop de savon, vu comme tu t’es pas bougé pendant cet entraînement ! ». Ce fut encore une fois la coach Beiste qui le sortit de ses pensées et il laissa les autres se diriger vers les vestiaires avant d'enfin se lever pour les suivre, ne voulant pas risquer de se prendre un autre coup. Une fois dedans, il fila à la douche et en sortit en serviette pour se diriger vers son casier.

« Au fait, pour ta gouverne, Samantha, les vestiaires des cheerios, c’est dans l’aile droite de McKinley, pas ici. ». Le blond ne prit même pas la peine de tourner la tête, il savait qui lui parlait, il se contenta d'ouvrir la porte de son casier et de commencer à s'habiller avant de lâcher tout naturellement « C'est marrant, je ne pensais pas que Quinn était attirée par les filles ». Il enfila son jean puis se sécha grossièrement les cheveux avant d'enfiler son tee-shirt. « Je me demande ce qu'elle t'a trouvé alors » ajouta-t-il avant de commencer à ranger ses affaires dans son casier ainsi que dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. You're the rebound guy. You know it, right ?   Dim 28 Aoû - 18:04

« C'est marrant, je ne pensais pas que Quinn était attirée par les filles. »

Puck, comme la plupart des garçons de son âge, avait des difficultés à démêler ses sentiments. Et encore plus à les exprimer. Ce fut donc une vague de pulsions et un tourbillonnement de tensions qui le submergèrent à l'instant où Sam prononça le nom de Quinn. Ses oreilles bourdonnèrent, son sang se mit à bouillir. Comment osait-il ?
S'il avait pu distinguer chacun des sentiments qu'il éprouvait à l'instant, il aurait ressenti de la colère. Comment Sam pouvait-il s'amuser à le torturer de la sorte ? Il aurait ressenti de la honte, aussi. Une atteinte à son amour-propre. Il avait fait du mal à la seule fille qu'il avait jamais aimée ; il avait fait du mal à la seule personne qui l'acceptait malgré ses -gros- défauts. Il aurait eu des remords, aussi. Des remords terribles quant à l'attitude qu'il avait eue vis-à-vis de Quinn. Des remords qui l'auraient sûrement empêché de dormir la nuit sur ses deux oreilles. S'il avait su démêler ses émotions, il aurait ressenti la brûlure de la jalousie. Car Sam venait de lui « voler » la seule femme qui avait de l'importance pour lui, hormis sa sœur et sa mère. S'il avait pu y voir plus clair dans cet ouragan de pulsions, il aurait compris que le sentiment le plus fort qu'il ressentait, ce n'était pas de la haine ou de la colère, mais c'était de l'amour. De l'amour pour cette fille qui l'avait changé si profondément. Un amour dont il ne s'était rendu compte que bien trop tard...

Mais Puck n'avait jamais su extérioriser ses sentiments, hormis l’agressivité qu'il avait coutume de dispenser à tour de bras. Toutes ces tensions qui le malmenaient et le tiraillaient en tous sens se muèrent en une seule, plus forte que tout. Destructrice. Aveuglé par une rage soudaine, Puck balança son sac au fond de son casier qui résonna et plaqua vigoureusement Sam au mur, contre les casiers des vestiaires. Les yeux dans les yeux, rage contre surprise, le temps suspendit son vol. Puis la portière claqua. Le métal gémit. Et ce fut suffisant pour effacer d'un coup la colère de Noah. Dilapidée, envolée. Sans laisser de trace. La seule chose qui subsistait, et s'amusait maintenant à s'insinuer sous sa chair, c'était la peur. Une peur qui le glaçait. Il n'en était jamais venu aux mains, avec Sam. Ce n'était qu'une animosité verbale, rien de bien sérieux autrement que dans son cœur et ses pensées. Que s'était-il passé ? Pourquoi un voile rouge avait tout à coup passé devant ses yeux ? Il relâcha la prise qu'il exerçait sur Sam, comme s'il s'était brûlé tout à coup. Il recula d'un pas, prit un visage dur comme il savait si bien le faire pour dissimuler ses sentiments, et jeta à la figure de Sam, la voix teintée des miettes de sa colère soudaine et éphémère : « Tu peux t'estimer heureuse, Samantha, que je ne frappe pas les filles... » Mais son assurance s'était fissurée. Dans le regard de Sam, il voyait les yeux limpides et réprobateurs de Quinn. Il voyait le dégoût qu'il lui inspirait, et le mal-être qu'il ressentit sous ces yeux accusateurs vint s'ajouter au monticule de ses émotions contradictoires. Baby, you hurt me so much ; you shower me with looks made of knives. Please tell me how I could make it up to you...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. You're the rebound guy. You know it, right ?   Dim 11 Sep - 17:30



Il y avait des jours comme ça où Sam n'était pas à prendre avec des pincettes et malheureusement pour Puck il venait de s'attaquer à lui dans un jour comme ça alors sa réfléxion avait fusé sans même qu'il ne s'en rende compte. Et même une fois fait, il n'avait pas l'intention de s'excuser pour ce qu'il avait dit, loin de là. Cela faisait des semaines qu'il le persécutait sans qu'il ne réplique vraiment et il en était arrivé au point où il n'avait même plus peur des représailles. Qu'est-ce qu'il allait faire de toute façon, lui en coller une ? Puck n'était pas bête, il n'allait pas lui abîmer l'épaule ou quoique ce soit d'autre dont il avait besoin pour jouer puisque Sam faisait partie des meilleurs éléments de l'équipe et que tout le monde y gagnait s'il restait en bon état. Seulement ce dont il ne s'était pas rendu compte, c'était qu'il semblait avoir touché un point sensible chez son interlocuteur et le résultat ne mit pas longtemps à se faire voir.

Sans l'avoir senti venir, Sam s'était retrouvé projeté contre les casiers, provoquant chez lui un râle de douleur. Il n'était pas douillet en général mais ce choc lui avait quand même fait assez mal au dos, peut-être pas autant qu'à sa fierté qui avait prit elle aussi un coup mais il ne put s'empêcher de fixer Puckerman. Qu'est-ce qui le poussait à agir de la sorte ? Depuis qu'il était arrivé à McKinley, il ne lui avait pas laissé une minute de répis, mis à part lorsqu'il était absent et ce bien avant que Sam ne commence à parler à Quinn. Et puis qu'est-ce qu'il cherchait ? C'était lui qui avait tout fait foiré avec la blonde non ? Qui lui avait brisé le coeur, ce coeur dont il continuait à vouloir recoller les morceaux petit à petit. « Tu peux t'estimer heureuse, Samantha, que je ne frappe pas les filles... ». Sam leva les yeux au ciel, Samantha..., puis il reporta son regard dans celui de Puck qui semblait maintenant perdu, il y avait quelque chose qu'il n'avait jamais vu chez lui et qui l'intriguait. En y repensant, il n'avait jamais cherché à savoir ce qu'il ressentait lui, il n'en n'avait pas vu l'utilité, il n'avait pas non plus imaginé la réaction qu'il aurait pu avoir à sa place non, et peut-être qu'il aurait dû au fond.

« Vas-y, frappe-moi, te gêne pas, t'en crève d'envie, et après, tu te sentiras mieux peut-être ? je ne pense pas » lui lança-t-il en le repoussant. Il ne voulait pas le provoquer mais le calmer, seulement est-ce que c'était le meilleur moyen ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. You're the rebound guy. You know it, right ?   Dim 25 Sep - 23:49


« Vas-y, frappe-moi, te gêne pas, t'en crève d'envie, et après, tu te sentiras mieux peut-être ? je ne pense pas. »

Le choc du dos de Sam contre les casiers résonnait encore à ses oreilles bourdonnantes ; qu'avait-il fait ? Croyait-il vraiment qu'il allait pouvoir résoudre tous ses problèmes en lui envoyant une droite en pleine face ? Comme Sam lui-même, il en doutait sincèrement. D'ailleurs, quels étaient ses problèmes ? Que voulait-il vraiment ? Pourquoi haïssait-il Sam autant ? Parce qu'il lui avait volé Quinn. Ou du moins, il lui avait volé tout espoir de pouvoir la reconquérir. Avec lui dans ses pattes, Quinn ne s'intéresserait pas à lui. Et il lui en voulait pour ça. Mais il savait par ailleurs que s'il amochait son petit copain, il y avait encore moins de chance pour lui qu'elle l'apprécie à nouveau. S'il n'intervenait pas, ces deux-là se rapprocheraient bien plus qu'il ne pouvait le supporter. Et s'il intervenait, eh bien, il y avait de fortes chances pour que Quinn ne lui adresse plus jamais la parole. Dammit ! Ce qu'il détestait que la situation lui échappe ! Furieux envers Sam, furieux envers Quinn et encore plus furieux envers lui-même, Noah balança un grand coup de pied rageur dans la casier du bas.
« Puckerman ! » L'adolescent se retourna, faisant face à une Coach Beiste cramoisie, les mains sur les hanches. « J'aimerais que tu mettes autant d'énergie à shooter dans le ballon que dans ce pauvre casier. Maintenant cesse de faire l'idiot et va t'habiller ! » rugit-elle. Puck ne pensait jamais avoir cette pensée, mais Coach Beiste lui faisait étrangement penser à Lauren Zizes, en ce moment. Peut-être parce qu'elles avaient toutes deux l'habitude de lui crier dessus comme le faisait sa mère...
Accueillant cette diversion avec soulagement, le footballeur s'en servit pour échapper à la compagnie de Sam. Celui-ci avait eu le dernier mot, et Dieu -pardon, Yahvé- seul sait à quel point ne pas avoir le dernier mot exaspérait Puck. Sans un regard en arrière, il s'avachit sur un banc du vestiaire, puis enfila un t-shirt. Comment aller mieux ? En ressortant avec Quinn. Et comment la reconquérir, alors ? Plongeant la tête entre ses mains, il se frotta la crête d'un air pensif. Tout bas, il pesta contre lui-même : « Mais qu'est-ce que j'ai bien pu faire à Quinn pour qu'elle devienne lesbienne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 07. You're the rebound guy. You know it, right ?   Sam 1 Oct - 15:19



La provocation n'était vraiment pas le meilleur moyen pour soutirer quelque chose de quelqu'un et encore moins lorsqu'il s'agissait de Puck seulement Sam ne savait plus comment il devait s'y prendre. Il comprenait que le brun devait le haïr d'être avec Quinn maintenant, mais il devait aussi, selon lui, accepter le fait qu'elle soit passée à autre chose, même s'il y avait une longue histoire entre eux et plein d'éléments qui entraient en compte. Et puis quoi, s'il le frappait il allait être marqué quelques temps et rien ne changerait pour lui qui ne se sentait coupable de rien du tout.

Le blond sursauta en entendant la coach réprimander son co-équipier, il ne pensait pas qu'elle était encore là aussi il s'empressa de continuer à se changer et rangea ses affaires dans son casier, prenant ses bouquins au passage. Puck n'avait pas répondu à sa dernière réplique et il savait que quelque chose clochait car c'était tout bonnement improbable qu'il ne lui réponde pas à lui, par une de ses remarques cinglantes qui lui étaient propres. Il le regarda se mettre sur le banc et s'adossa au casier juste derrière lui.

« Mais qu'est-ce que j'ai bien pu faire à Quinn pour qu'elle devienne lesbienne ? » Sam fronça les sourcils. Il en avait plus qu'assez. « Tu veux pas changer de disque ? Sérieusement ? J'ai l'air d'une fille quand je récupère vos conneries sur le terrain hein ? », il avait haussé le ton sans s'en rendre compte mais c'était bon, il avait eu sa dose. Puck ne pouvait pas dire le contraire, Sam rattrapait vraiment leurs conneries sur le terrain la plupart du temps. « Arrête de te lamenter sur ton sort et essaie de faire de ta rage un truc positif je sais pas moi ! C'est pas en geignant et en cherchant ce que tu as fais de mal parce que ça, on le sait très bien tous les deux, que les choses vont mieux aller pour toi, t'as sans doute le coeur brisé d'accord, ça arrive à tout le monde mais on est au lycée, reprends toi », il soupira et resserra ses bouquins contre lui, regrettant déjà ce qu'il venait de faire. Qui il était pour faire une leçon de morale ? Non ça n'en n'était pas une, c'était plutôt son avis, sa façon de voir les choses, mais est-ce que Puckerman allait l'accepter ? Ca, c'était beaucoup moins évident.

« Ne prends pas mal ce que je te dis, c'est juste que je vois bien que tu ne vas pas bien et que personne ne mérite de se faire du mal et puis, on est dans la même équipe et dans la même chorale alors... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 07. You're the rebound guy. You know it, right ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

07. You're the rebound guy. You know it, right ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 7
-