Choriste du mois

Partagez | 
 

 07. Litterature can be fun ... really !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
07. Litterature can be fun ... really ! Empty
MessageSujet: 07. Litterature can be fun ... really !   07. Litterature can be fun ... really ! EmptyMer 6 Juil - 0:25

Glenn était furieux. Ce n'était pas possible ! Tout simplement impossible ! Pourquoi fallait-il toujours que ce genre de chose tombe sur lui ? Il n'avait rien demander à personne mais c'était à croire qu'il était maudit, à croire que Figgins le prenait pour son larbin ! D'abord, il le prenait pour un guide et maintenant ça !

Alors que le blond était en classe, l'interphone s'était mis en marche et la voix reconnaissable entre milles du proviseur se fit entendre, ordonnant à Glenn de se rendre dans son bureau au plus vite. Bien que surpris, il avait obtempéré, sous le regard curieux de toute sa classe. Pendant le trajet le menant au bureau, il avait réfléchit aux motifs pouvant justifier la demande de l'homme sans en trouver aucune, il était après tout un très bon élève qui ne causait presque pas de problème au sein du lycée. Il s'interrogea donc sur ce que lui voulait l'indou et il eu rapidement la réponse.

Lorsqu'il entra dans le bureau, le proviseur le fit s'assoir avant de se lancer dans un grand discours sur l'entraide, l'importance du football au lycée et sur l'amour de Dieu. Le lycéen ne comprenait absolument rien à ce qu'il racontait mais ne dit rien, attendant qu'il en vienne au fait. Après avoir palabrer pendant de longues minutes, Figgins lui expliqua qu'un élève, un footballeur, avait besoin d'aide dans ses études et que Glenn serait ce soutien. Et l'élève en question se trouvait être Erwan Merry

Immédiatement, le blond tenta de protester. D'abord, il n'avait tout simplement pas le temps de donner des cours à quelqu'un, en plus d'avoir un travail et de s'occuper de son petit frère et sa petite sœur, il avait tout un tas de vêtements à créer afin de pouvoir présenter quelque chose pour décrocher le job qu'il voulait pour cet été, soit assistant dans une maison de créateur (et, pourquoi pas, participer à la fashion week en tant que jeune talent). Ensuite, il connaissait Erwan parce qu'en plus d'être dans son équipe, ils avaient plusieurs classes en commun et le moins que l'on puisse dire c'était que le footballeur était un élève dissipé. En cours, il passait son temps à dormir, faire le clown ou bavarder avec ses amis, et en dehors, il prenait un malin plaisir à slusher les autres. Glenn n'avait tout simplement pas de temps à perdre avec lui.

Évidemment, le proviseur ne le laissa pas argumenter et lui ordonna de faire ce qu'on lui avait dit. Il ne voulait pas perdre un (bon) joueur de foot alors que l'équipe commençait à gagner et le fit comprendre à Glenn en lui disant que si Erwan échouait, le blond en serait tenu pour responsable et que cela s'en ressentirait sur son dossier, jusque là irréprochable. Le lycéen ne put faire autrement qu'acquiescer malgré ses mains tremblantes de rage.

***

A présent, Glenn était à la bibliothèque et attendait la venue de son élève, qui aurait dû être là depuis presqu'un quart d'heure. Le blond avait trouver un endroit assez isolé, qui leur permettraient de parler sans déranger personne et avait déjà sortit les affaires dont ils allaient avoir besoin. Figgins lui avait expliquer qu'il ne devrait se charger que des matières ''littéraires'' comme la littérature, l'histoire et les langues.

Le jeune fashionista avait donc décider de commencer par l'anglais et avait préparé le livre qu'ils étudiaient en ce moment, Le Portrait de Dorian Gray, ainsi que le sujet du commentaire qu'ils devaient rendre dans peu de temps. Glenn avait déjà fait le sien mais il doutait fortement que ce soit le cas pour le footballeur.

Il vérifia encore une fois l'heure sur sa montre à gousset, et soupira une nouvelle fois. Il avait autre chose de prévu ce soir mais ils devaient avoir au moins une heure de cours avant de pouvoir s'en aller et au train où allait les choses, il serait certainement en retard. Afin d'éviter de laisser exploser sa frustration, il sortit son carnet de croquis et commença à dessiner une robe qui lui trottait dans la tête depuis quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07. Litterature can be fun ... really ! Empty
MessageSujet: Re: 07. Litterature can be fun ... really !   07. Litterature can be fun ... really ! EmptyJeu 7 Juil - 9:50

    Erwan détailla la femme de l'accueil, les yeux exorbités. « Non mais vous vous foutez de ma ... » Il s'arrêta là, voyant le regard sévère qu'elle lui lançait. Mieux valait ne pas achever cette phrase qui aurait pu lui coûter cher. Il soupira et se dirigea vers le bureau de Mr Figgins. Il venait d'y être appelé, alors qu'il était en pleine scéance de lançage de slyshys ! Enfin bref, la voix emprisonnée dans le micro avait prononcé son nom alors qu'il était en train de battre tous les records. Un scandale ! Le jeune homme n'était pas vraiment surpris d'avoir été convoqué chez le directeur. Certains à sa place aurait été en train de trembler, et lui marchait de façon très décontracté, les mains dans les poches, dans le couloir.

    Arrivé devant la porte où il était certain de passer un sale quart d'heure rythmée par une pluie de postillons, il toqua à peine et ne salua pas l'homme assis de l'autre côté de la petite table lui servant de bureau. Erwan s'assit à son tour (ou plutôt s'avachit). Monsieur Figgins prit tout de suite la parole, sans donner l'occasion au jeune homme d'en placer une. Il se rembrunit et se tassa sur sa chaise. Le Directeur venait de lui annoncer que ses notes étaient bien trop basses. Il était bien sûr au courant, mais refusait de faire le moindre effort. L'important ; le football et les nanas. Les cours n'étaient qu'une option.

    Il croisa les bras sur sa poitrine, et regarda l'homme assis en face de lui comme si ses paroles entraient par une de ses oreilles et sortaient par l'autre. Il poussa même un soupir, à peine audible, certes, mais un soupir quand même. Il se réveilla enfin et fit un bond sur sa chaise lorsqu'il entendit le Directeur lui annoncer qu'un élève allait l'aider à remonter sa moyenne pendant des cours de soutien. Des cours de soutien ?! Il voulut répliquer, mais le Directeur le coupa et lui intima de sortir de son bureau. Il s'exécuta, sans toutefois comprendre ce qui venait de se passer.


    Alors que les cours étaient maintenant terminés, Erwan et ses amis tombèrent d'accord et décidèrent d'aller faire un match entre eux, sur le Terrain. Ils y allèrent donc, et se déchaînèrent, en se roulant dans le boue, en se plaquant violemment sur le sol ... Mais, alors que le match avait débuté depuis un quart d'heure tout au plus, un pensée traversa l'esprit du jeune homme (oui, il était rare qu'un footballeur pense utilement). Il n'avait pas cours de soutien à cette heure ci ? L'évidence le frappa et il s'éloigna en attrapant son sac au passage. Il courut aux toilettes pour enlever la boue qu'il avait réussi à se mettre sur le visage. Lorsqu'il se trouva à peu près présentable, il inspira un bon coup en entra dans la salle de torture, la Bibliothèque.

    Au fond de la salle, il aperçut l'élève, Glenn McAllistair, qui était chargé de lui faire cours de soutien. Nonchalamment, il se dirigea vers lui. « S'cuse pour le retard. » Il s'assit, et mit son sac sur ses genoux. Il vit un livre posé sur la table et l'attrapa en le contemplant d'un air perplexe. « Oscar Wilde, je le connais celui là ! » Oscar Wilde ... « Attends, ça vient ... Ah ouaais, c'est le mec des Black eyed peas, non ? » Totalement absurde. Pourquoi son nom figurait sur un livre ? Erwan ne se posait même pas la question. Glenn avait beaucoup, beaucoup de boulot ... Le pauvre auteur devait se retourner dans sa tombe.

    Le jeune homme n'attendit même pas que McAllistair réponde avant de s'agiter. Il porta son sac presque vide et le mit sur la table. Presque vide. Il en sortit une canette de Coca Cola « T'en veux ? » Il en sortit une autre et lui tendit. Il mit (lança) son sac sur le sol et ouvrit sa canette. Essaya d'ouvrir sa canette. Alors qu'il s'énervait dessus, elle s'ouvrit enfin, mais, surpris, il la laissa tomber, et le liquide coula sur le carnet que Glenn avait posé devant lui, et où était dessinées des robes plus belles les unes que les autres. Il rattrapa sa canette avant qu'elle ne fasse plus de dégâts. Il jeta un regard à son professeur de soutien. « Ouups ... » Erwan le boulet est de retour ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07. Litterature can be fun ... really ! Empty
MessageSujet: Re: 07. Litterature can be fun ... really !   07. Litterature can be fun ... really ! EmptyDim 17 Juil - 2:38

Glenn attendit encore quelques minutes avant qu'Erwan ne se décide enfin à arriver. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce garçon n'était pas discret, même pour un footballeur. Il débarqua en grande pompe, tira bruyamment la chaise près du jeune fashionista puis se laissa tomber dessus, à grands bruits. Heureusement, le bibliothécaire était occupé autre part et ne prêta pas attention au manège de l'énergumène qui avait envahit cette antre du Savoir. Une fois installé, il ''s'excusa'' de son retard, on pouvait au moins lui accorder ça, et attrapa le livre qu'ils devaient étudier ensemble. Il le regarda d'un air perplexe avant que son expression ne s'éclaire, montrant qu'il l'avait reconnu. Alors que le blond se disait que tout n'était peut-être pas perdu, les paroles d'Erwan écrasèrent ce maigre espoir.

« Oscar Wilde, je le connais celui là ! Attends, ça vient ... Ah ouaais, c'est le mec des Black eyed peas, non ? »

En entendant cette horreur, cette ignominie, Glenn faillit faire une syncope. A la place, il s'étouffa tout seul en pâlissant d'horreur. Comment pouvait-on être aussi ignare ? Le blond se le demandait bien ! A partir de cet instant, il se fit la promesse d'aider ce garçon et de lui inculquer quelques connaissances, même s'il devait littéralement les enfoncer dans son crâne. Avant qu'il ne puisse dire quoique ce soit cependant, Erwan s'agita de nouveau. Il posa son sac sur la table et en sortit deux canettes de Coca, dont une lui était apparemment destiné. Bien qu'agréablement surpris par ce geste, le blond déclina l'offre pour la simple et bonne raison qu'il était interdit de boire et manger dans la bibliothèque et il respectait trop les livres pour désobéir à cette règle.

Le footballeur posa néanmoins la canette près de lui, lança son sac par terre et tenta d'ouvrir la sienne. Il se débattit avec elle, la secouant au passage, faisant craindre le pire au blond qui observait la scène avec appréhension. Alors qu'il se décidait à l'aider avant la catastrophe imminente, il n'en eut pas le temps. Le brun réussi à ouvrir la cannette mais au lieu de la porter à sa bouche, il la lâcha. Pétrifié, Glenn regarda le liquide brun qui se répandit sur son carnet à croquis tâchant irrémédiablement le papier. Erwan ramassa bien vite le récipient mais c'était trop tard. Le mal était fait. En entendant le ''Ouups !'' de son élève, le lycéen faillit se jeter sur lui pour l'étrangler.

-Mais tu ne peux pas faire attention ?! Il y a plusieurs mois de travail acharné dans ce carnet !

Il était presqu'en train de hurler en finissant sa phrase et le ''Chut !'' que lui lancèrent plusieurs personnes le fit se ressaisir. Il prit de profondes inspirations pour se calmer avant de sortir un mouchoir en papier de sa poche et d'éponger délicatement les tâches. Il répara ce qui pouvait l'être, heureusement, rien n'était vraiment détruit mais il ne pourrait jamais montrer certains des croquis dans son portefolio. Il soupira.

-Bon, ce n'est pas si grave, tu ne l'as pas fait exprès après tout. Excuse-moi de m'être énervé et de t'avoir hurler dessus.

S'il voulait que ces sessions se passent bien, ils devaient absolument partir sur de bonnes bases sinon, Erwan refuserait tout bonnement d'apprendre quoique ce soit et cela n'arrangerait personne. Aussi, Glenn décida de mettre l'accident derrière lui et se saisit de son livre, qui avait miraculeusement échappé au désastre, et l'ouvrit à la page demandée pour le commentaire. A présent bien calmé, le blond offrit au footballeur un sourire encourageant.

-Oublions tout ça et tournons nous vers Oscar Wilde qui n'est PAS un membre des Black Eyed Peas ! Un rire lui échappa à cette pensée. je ne sais pas d'où tu sors ça parce que les membres des Black Eyed Peas sont : Will.I.Am, Taboo, Apl.De.Ap et Fergie. Oscar Wilde est un auteur irlandais de fantastique du XIXè siècle qui a révolutionné la littérature. Il est aussi connu pour ses œuvres que pour ses déboires amoureux avec Lord Alfred Douglas, ou ''Bosie''. Tu n'en a jamais entendu parler ? Vraiment ?

Pour Glenn, Oscar Wilde était un véritable génie et le fait de ne pas le connaître lui paraissait difficile à croire. La littérature prenait une grande place dans la vie du garçon, malgré ce que les apparences pouvaient laisser deviner. Il était bien moins superficiel qu'il n'en avait l'air. Après un instant de silence, il revint au livre, ayant sortit des feuilles et plusieurs stylos, puisqu'Erwan ne semblait pas en avoir.

-Enfin, on aura tout le temps de s'intéresser à sa biographie. Sache seulement que Le Portrait de Dorian Gray est son plus grand succès. Bref, voyons le sujet du commentaire : « Commenter la dernière scène en montrant les signes avant-coureurs dans les scènes précédente ». Il connaissait déjà le sujet du commentaire, dans la mesure où il l'avait déjà fait, mais il se disait que le dire tout haut ne ferait pas de mal. Et bien ce n'est pas très compliqué. Il y a un tel symbolisme dans cette scène ! Et il y a tellement de signes qui montre que Dorian est en pleine décadence ! Rien que dans l'épisode avec Basil, on voit bien que ...

Pris d'un doute, Glenn leva la tête pour plonger dans le regard vide, et vaguement perplexe, d'Erwan qui le fixait. Le brun avait l'air d'avoir été heurté par un camion-citerne tellement il était statique. La suspicion gagna le blond qui passa sa main devant le visage du footballeur qui ne réagit pas. Voulant le faire réagir, il lui parla alors doucement, comme on parle à un enfant mignon mais un peu débile.

-Hum … Erwan ?! Erwan ?! Tu l'as lu au moins ? Erwan ? Aucune réaction. Histoire d'avoir plus d'impact, il décida de se mettre à parler comme Yoda. D'une, il connaissait surement Star Wars et de deux, ça le ferait certainement réagir. Si tu n'as pas lu le livre, me le dire tu dois. De faire un commentaire dessus impossible cela est si le lire tu ne l'as pas fait. Alors ? Lire le livre tu as ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07. Litterature can be fun ... really ! Empty
MessageSujet: Re: 07. Litterature can be fun ... really !   07. Litterature can be fun ... really ! EmptyLun 1 Aoû - 13:49

    Erwan vit le visage de Glenn devenir rouge écarlate, et il se mordit la langue pour ne pas lui rire au nez. Non. Le jeune homme - ou plutôt sa mère - s'était fixé quelques règles à ne surtout pas enfreindre. Il était conscient que si il ne faisait aucun effort, autant au niveau du travail qu'au niveau du comportement, il allait prendre la porte. Et en pleine face, car aucun autre lycée ne voudrait de lui. Son dossier était catastrophique et sa tête à claque n'arrangeait rien. D'autant plus que le jeune brun aimait malgré tout ce lycée. Les cours l'ennuyaient, au plus haut point, mais il y avait ses amis, son équipe de Football, sa presquecopineparcequec'étaitquandmêmecompliqué, les Cheerios sexy avec qui il pouvait fricoter sans qu'on vienne l'emmerder, et ses non-amis les loosers qu'il pouvait martyriser tranquillement. Il s'était promis d'être le plus attentif possible. Lui qui était le plus hyperactif des hyperactifs, incapable de rester assis sur une chaise plus de cinq minutes, à part peut-être pour regarder la télévision, cela s'annonçait vraiment compliqué. Il s'était aussi promis de ne pas se moquer de Glenn, et de ne pas devenir méchant avec lui, comme il pourrait l'être avec Rachel Berry, l'horrible transperceuse de tympans. Les insultes qu'ils proféraient sans cesse lui venaient en général sans qu'il réfléchisse. Il n'était donc pas certain de pouvoir se contenir avec Glenn. Surtout qu'avec un mec qui dessinait des robes, il y avait de quoi faire, et Erwan n'aurait eu aucun mal à faire de lui son nouveau joujou.

    Lorsque Glenn s'énerva, il cligna plusieurs fois des yeux, ne s'attendant pas à cette réaction de sa part. Il jeta de nouveau un coup d'oeil vers ce carnet qui mettait le blond dans tout ses états. Des robes. Belles, certes, mais des robes. C'est pour les meufs quoi ! Il arrivait encore à imaginer Kurt Hummel en train de dessiner ce genre de croquis, mais son prof de soutien ... beurk ! En soupirant, il dit comme si c'était une évident ; « Au pire, c'est que des robes. » Bravo, Erwan ! Dans son esprit, seul le Football ou le Basketball pouvait intéresser les mecs. La mode, non, carrément pas. Enfin bref, la tolérance ne faisait pas vraiment parti de son vocabulaire.

    Glenn enchaîna en déclarant que Oscar Wilde ne faisait pas parti des Black Eyed Peas. Le jeune homme écarquilla les yeux, très sérieux. Il était pourtant certain d'avoir juste sur ce coup là. « Non, je ne connais pas. T'sais j'ai encore du mal à comprendre les livres de la collection "j'aime lire", alors du Oscar trucbidule, non merci. » Il n'en rajoutait qu'un tout petit peu. Il était plus du genre à lire une BD, en trois semaines ou un mois, ou alors à ne rien lire du tout. Cela faisait deux ans que Erwan étudiait au lycée McKinley et jamais il n'avait lu un livre donné en cours de littérature. Il se contentait toujours de copier sur le looser intelligent à côté de qui il s'était assis par stratégie.

    Glenn commença alors à lire l'exercice que Erwan aurait normalement dû faire. Mais il n'en avait jamais entendu parler, il dormait surement lorsque le professeur de littérature l'avait donné à faire. Il leva les sourcils, et lentement, très lentement, prit sa canette de Coca, en but une gorgée. Il remua le liquide dans sa bouche, faisant un bruit insupportable. Il avala, tout aussi bruyamment. Le jeune homme reporta son attention sur Glenn qui parlait dans le vide, puisque ses paroles entraient par une des oreilles du Footballeur, mais ressortait par l'autre. Il avait envie de bailler, mais se retint. C'était de l'insolence, et ses règles d'or interdisaient ce genre de choses. Il se frotta alors le yeux, en regardant Glenn et le livre « Le portrait de Dorian Gray », alternativement. Il leva les yeux vers son front, et ses lèvres se mirent à remuer. Allez savoir ce qu'il était en train de faire ...

    Lorsque le blond demanda au brun s'il avait lu le livre, ce dernier se redressa sur sa chaise. Ah parce qu'il fallait le lire ? C'était peut-être pour ça que le jeune homme ne comprenait rien aux dires de Glenn. Quelle conclusion, Erwan ! Le pire était qu'il était fier de lui. « Si tu n'as pas lu le livre, me le dire tu dois. De faire un commentaire dessus impossible cela est si le lire tu ne l'as pas fait. Alors ? Lire le livre tu as ? » Hein ? Erwan le regarda en fronçant les sourcils. Mais, que racontait-il ? Il détacha son regard du front de son professeur de soutien « Désolé, j'étais en train de compter les boutons sur ton front. Dix-sept, t'en as dix-sept.» Il sourit, fier de lui. « Mais dis, ça t'arrive souvent de parler comme ça ? Tu fais limite flipper. Oui, donc. Non, je ne l'ai pas lu ton livre de m*rde. Pourquoi, fallait ? » Il se mit à rire bêtement en pensant que même si sa vie en dépendait, il ne le ferait pas. « Et je t'informe que je n'ai absolument rien pigé à tout ce que tu as dis. Tu sais, si tu commences à parler chinois, ça ne va pas le faire. » Ça, c'est fait. Il esquissa un sourire, afin que Glenn comprenne que ce n'était pas de l'insolence, c'était tout simplement la vérité. Certes, il n'avait pas vraiment cherché à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07. Litterature can be fun ... really ! Empty
MessageSujet: Re: 07. Litterature can be fun ... really !   07. Litterature can be fun ... really ! EmptyLun 12 Sep - 0:37

A la remarque d'Erwan sur ses supposés boutons, Glenn ne put s'empêcher de fermer les yeux en se pinçant l'arête du nez. Il aimait bien aider les autres d'habitude mais ces élèves avaient envie de réussir alors que le footballeur, lui, n'en avait strictement rien à faire et ne prenait même pas la peine de faire semblant de s'intéresser à ce qu'il faisait. Cette attitude tapait sur le système du blond qui avait la sensation de perdre son temps. Ensuite, il lui fit la remarque sur sa phrase passée, okay, le fashionista reconnaissait avoir un peu abuser mais ça avait au moins eu le mérite de le faire réagir non ? Même si ce n'était pas le genre de réaction qu'il attendait.

-Arrête de dire des bêtises, je sais que je n'ai pas de boutons sur le front, et encore moins dix-sept. Je le sais parce que même si j'en aurais eu, tu n'aurais pas été capable de les voir.

Effectivement, si Glenn avait eu une brusque poussée d'acné sur le front (comme il en avait eu jusqu'à ses quinze ans), il aurait fait en sorte qu'ils ne se voient pas en mettant du font de teint et/ou en arrangeant ses cheveux de façon à dissimuler son front. Il n'y avait donc aucun moyen pour qu'Erwan est vu des boutons sur son visage et il devinait que c'était une tentative de plus pour le provoquer. Au lieu de s'indigner, il laissa couler.

-Et non, ça ne me prend pas souvent de parler comme ça mais il fallait bien que je te fasse réagir non ? Et évidemment qu'il fallait lire le livre, comment tu veux faire un commentaire dessus si tu ne sais pas ce que ça veut dire ?

Le rire stupide que le footballeur lâcha donna au blond l'envie soudaine de lui envoyer un seau d'eau glacée dans la figure, ou même un slushie, pour donner un coup de jus à son cerveau. Il était limite inquiet pour le brun. Comment celui-ci avait-il réussi à arriver jusqu'au lycée avec une telle nonchalance, il n'en avait aucune idée, mais une chose était sûre, si ça ne s'arrangeait pas, qui que fut son ange gardien, il n'y aurait personne pour empêcher les conséquences de s'abattre sur le lycéen. Peut-être qu'Erwan n'en avait pas conscience ? Glenn décida donc de prendre le taureau par les cornes et prit la parole d'une voix calme et froide, presque doucereuse.

-Comme tu ne comprends pas chinois, je vais t'expliquer en anglais. Tu sais pourquoi on m'a ''demandé'' de t'aider n'est-ce pas ? Crois-moi, ce n'est pas pour mon bénéfice personnel. Je vais te dire ce qu'il va se passer si tu n'as pas de meilleures notes. Tu vas être viré du football. Mais ce n'est pas la seule chose que tu vas perdre, loin de là. Tu vas aussi perdre ton statut de footballeur et devenir un simple lycéen, soit un invisible soit un loser, je parie pour le deuxième parce qu'un ex footballeur qui redouble ? Je doute que ce soit classe. Bref, tu vas devenir comme tout le monde, ce qui veut dire que personne n'aura peur de te slusher, et je pense que tes victimes se feront une joie de le faire de même que tes coéquipier, histoire de te punir pour les avoir laisser tomber. Parce que tes ''amis'' aussi se détourneront de toi pour leur popularité. Est ce que c'est ça que tu veux ?

Il fit une pause dans sa tirade, cherchant son ordinateur portable, histoire de trouver un résumé du livre qui pourrait aider Erwan, le temps qu'il lise le livre. Il nota ensuite quelques éléments qui lui venaient à l'esprit pour faire le commentaire avant de reprendre la parole, sans regarder le brun.

-Alors, soit on se met réellement au travail, sachant que plus vite on l'aura fait plus vite on pourra retourner à nos occupations habituelles, ou tu peux t'en aller t'amuser et profiter des derniers instants de ta popularité. Je n'ai pas de temps à perdre. C'est ton choix, après tout je n'ai rien à perdre moi. Il leva ensuite ses yeux sur Erwan et lui offrit un petit sourire. Si ça peut t'aider à te décider, sache que Le Portrait de Dorian Gray parle de sexe, de corruption, de chantage, de meurtres, si ça t'intéresse, bien sur.

Ceci dit, il retourna à son travail, décidant d'en profiter pour commencer son devoir à rendre dans deux semaines, ignorant complètement son élève. S'il voulait partir, il pouvait, Glenn ne le retiendrait pas. Il aurait peut-être des problèmes avec Figgins mais il y ferait face. Il n'avait juste pas de temps à perdre avec quelqu'un qui n'avait pas envie de réussir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
07. Litterature can be fun ... really ! Empty
MessageSujet: Re: 07. Litterature can be fun ... really !   07. Litterature can be fun ... really ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

07. Litterature can be fun ... really !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 7
-