Choriste du mois


Partagez | 
 

 07. Keep your hair on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
07. Keep your hair on Empty
MessageSujet: 07. Keep your hair on   07. Keep your hair on EmptyDim 7 Aoû - 21:54

    Des volets fermés qu'à moitié, un lit sans dessus dessous, abritant à la fois des vêtements sales, un sac à main avec son contenu à l'air, une fille allongée, ou plutôt affalée sur le matelas, et un livre d'histoire qui venait redonner un aspect sérieux à la situation. C'est ce que l'on appelait la chambre du dimanche matin, qui était parfaitement rangée la veille mais qui fut mise en bordel par une adolescente alcoolisée, qui n'a pas tenté d'être patiente avant de se mettre au lit. Autant dire que la pièce avait tout de la parfaite scène d'un film de débauche sur la jeunesse des banlieues. En effet, allongée, ou affalée, ce terme convenant mieux dans cette situation, se trouvait une petite brune, au visage paisible mais à la bouche grande ouverte qui cassait l'image de la parfaite sainte. Puisque si l'on reprenait l'histoire dès le début, Hallie avait tout de la parfaite sainte: élève parfaite, ayant sauter une classe, adoratrice de musique classique et fana de piano, remportant les prix d'excellences les uns après les autres. Et pourtant, rien n'aurait laissé présagé que cette fille-là aurait été remplacé par celle se tenant à présent dans son lit, c'est à dire une fille inconsciente, en pleine phase de rébellion, les hormones commençant à se réveiller, et dont les études étaient passées au second plan. Oui, Hallie Halloway, seize ans, choriste et bonne élève avait parfaitement changé. Comment ? Pourquoi ? Additionnons le fait qu'Hallie a perdu son père avec qui elle était proche il y a plus d'un an, que le seul garçon qui l'ait intéressé l'ai pris pour une imbécile, et qui était la fille la plus persécutée au sein de la chorale. Ajoutez donc une rencontre, à savoir Savannah Williams, et vous comprendrez bien comment la transition s'est faite entre Hallie Parfaite Halloway et Hallie Bad Halloway.

    Les hobbies de la jeune fille avaient d'ailleurs changé, habituée à rester chez elle le week-end, voilà qu'elle se mettait à sortir avec sa nouvelle amie et à boire en soirée, avant de rentrer chez elle, titubant sur ses jambes, et désorganisant le seul lieu qui aurait pu témoigner du bon côté d'Hallie. La nuit ayant été agité, la choriste se réveillait avec un fort mal de crâne, résultat de sa consommation illégale de substance illégale et du bip bip énorme du réveil. Marmonnant quelques mots incompréhensibles, elle se releva gentiment avant de déambuler machinalement vers la sale de bain. Arrivée, elle se positionna en face du miroir et pu admirer sa mine affreuse. Une grimace lui échappa et elle ouvrit l'armoire à pharmacie dissimulée derrière la vitre, et y prit quelques dolipranes pour faire passer son mal. Elle fit couler lot, déposa les cachetons sur sa langue et avala en buvant quelques gorgées. A la suite de cela, elle enleva ses sous-vêtements et prit possession de la baignoire. Sa douche terminée, elle se précipita à nouveau dans sa chambre et ouvrit sa garde robe, et attrapa la première robe qu'elle jugeait assez osée pour l'enfiler. Aujourd'hui était un jour assez spécial: l'anniversaire de l'ouverture du centre commercial, qui était donc entièrement ouvert pour cette occasion. Au plus grand plaisir d'Hallie, qui allait pouvoir y faire quelques emplettes et aussi, s'acheter une nouvelle couleur de cheveux, allant avec sa phase du moment. Le blond paillé était beaucoup plus attractif et rebel que son brun maussade. Vu l'heure qu'il était, Hallie ne jugea pas utile de prendre un petit déjeuner, alors elle prit son sac, reffichant ses affaires dedans sans beaucoup d'attention, et fila par la porte d'entrée, ne s'inquiétant nullement de l'absence des autres filles de la maison: sa mère et sa petite soeur.

    Le centre commercial était bondé, il fallait le prévoir, mais fort heureusement la boutique qui abritait le coiffeur du complexe était miraculeusement vide. Elle décida alors de se faire d'abord teindre les cheveux, avec une légère coupe au passage, avant d'entamer ses achats d'adolescente. Pénétrant avec pas mal de détermination dans le magasin, elle afficha un sourire radieux en s'adressant au coiffeur qui allait la prendre en charge. « Alors, pour moi ce sera une couleur et les pointes ! » « Vous avez une idée de la couleur que vous voulez ? » « Faites moi un de ces blonds cramés je vous pris. » Autant dire que jamais Hallie n'avait eu autant d'aisance dans une conversation, et autant de vocabulaire pour qualifier de type de blond qu'elle souhaitait. A savoir que blonde cramée signifiait un blond paille avec quelques mèches plus foncées, d'où le nom. Et elle ne devait pas être la seule à utiliser ce langage puisque le coiffeur avait l'air de savoir exactement de quoi elle parlait. Un bon point alors, pour cette fille qui s'extasiait rien qu'à l'idée de s'afficher fièrement avec une robe courbe accompagnée d'une couleur qui ferait d'elle une fille fêtarde et fatale. Keith allait s'en mordre les doigts, et tous ceux lui ayant causé du tort aussi. C'était donc en réfléchissant à tout ce qu'elle allait pouvoir faire pour montrer sa nouvelle personne au monde qu'elle fut prise en charge, et quelques temps après, on lui informa qu'elle était fin prête, les cheveux ayant assez séchés comme cela. Lorsqu'on lui apporta un miroir, un sourire des plus radieux vint alors mettre un avis sur sa nouvelle coupe: elle était parfaite. Payant et remerciant le coiffeur, elle se prit un malin plaisir à jouer avec ses cheveux sur le banc où elle se trouvait présentement, affichant ainsi une nouvelle attitude et attendant patiemment que la foule se dégage afin de pouvoir faire ses courses sans avoir à gueuler pour que l'on se pousse. Elle n'était pas une diva, juste une fille en pleine crise d'adolescence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07. Keep your hair on Empty
MessageSujet: Re: 07. Keep your hair on   07. Keep your hair on EmptyVen 12 Aoû - 14:00

- Hallie? Hallie, c'est bien toi?! Mais que t'es-il arrivé et... pourquoi tu sens... l'alcool?

Eleanor Brentwood n'en revenait pas. Elle ne voulait pas y croire. Elle ne pouvait pas y croire. Devant elle se tenait une fille qu'elle adorait et qu'elle avait protégé pendant quelque temps il y a plusieurs mois. Elles s'étaient un petit peu perdues de vue depuis, mais elles s'étaient assez perdues de vue afin que Hallie devienne l'opposé exact de celle qu'elle était auparavant. Elle en avait même changé sa couleur de cheveux! Certes, sa nouvelle couleur était bien belle et lui allait presque à merveille mais... Ce n'était pas normal, Hallie ne se serait jamais teint les cheveux en temps normal. Quelque chose s'était produit, et en tant que véritable protectrice, Eleanor allait devoir faire son possible pour aider Hallie.

- Bon dieu, c'est incroyable que tu sois aussi... différente depuis la dernière fois! Allez, viens avec moi, je pense que tu as des choses à me dire... Ou plutôt, à m'expliquer.

Elle était autoritaire et légèrement froide; un peu trop peut être même. Mais elle ne rigolait pas. Elle ne voulait pas rigoler. C'était peut être grave ce qui arrivait à Hallie: peut être venait elle de survivre à un terrible traumatisme. Dieu seul savait ce qu'elle avait vécu dans sa vie! Et Eleanor allait devoir l'aider du mieux qu'elle le pouvait. Empoignant vivement Hallie par le poignet, Eleanor essaya de la tirer vers un Starbucks Coffee dans le centre commercial (sans vraiment savoir si elle allait y parvenir ou si Hallie allait lui faire une scène en plein milieu du centre commercial; au centre de tous les regards).

Si Eleanor s'était trouvée ici seule ce jour là, c'était parce qu'Ally devait à la dernière minute s'occuper d'une urgence et l'avait laissée seule devant la vitrine du H&M du coin. Après s'être baladée tout le long des vitrines et d'avoir acheté des affaires dont elle jugeait utiles, nécessaires ou qui lui irait bien, Eleanor avait décidé qu'il serait bien de faire un tour vers le Starbucks du coin. Sur sa trajectoire s'était trouvé le banc sur lequel était assise Hallie, complètement métamorphosée.

Heureusement qu'elle était passée ce jour là! Pensa Eleanor, triste de voir Hallie dans cet état là. Elle ne reconnaissait pas du tout son amie; elle était triste pour elle. N'ayant jamais eu de petite soeur, Eleanor considérait Hallie un peu comme la sienne et voulait la protéger contre tout. Malheureusement, Eleanor n'avait pas été là pour veiller sur Hallie ces derniers temps. Tous ses problèmes avec David lui avait pris la tête: elle pleurait chaque soir en rentrant chez elle après lui avoir parlé tant il lui manquait. Ce n'était pas une vie! Elle ne souhaitait qu'une chose, c'était de se retrouver à nouveau près de son amoureux; près de l'homme de sa vie.

Des larmes commençaient à emplir ses yeux. Mais elle ne pleurerait pas maintenant. Elle ne pouvait pas pleurer: Hallie avait besoin d'elle (du moins, à ses yeux) et elle voulait au moins comprendre ce qui avait bien pu lui passer par la tête! Et c'est ainsi qu'Eleanor tentait de trainer Hallie de force vers un Starbucks, lieu où l'alcool n'était pas vendue, afin de tenter de la raisonner et de comprendre ce qui lui était arrivé. Mais Hallie se laisserait-elle faire par la blonde altruiste?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07. Keep your hair on Empty
MessageSujet: Re: 07. Keep your hair on   07. Keep your hair on EmptyVen 12 Aoû - 15:05

    Perchée sur son banc, une jambe par dessus l'autre, les mains croisées, elle scrutait. Chaque jour, des centaines de personnes arpentaient les galeries du centre commerciale, et chaque jour voyait son lot de boloss. Et effectivement, quelques personnes plus étranges les unes les autres ne dérogeaient pas à cette règle. Un sourire vint s'afficher sur le visage de la nouvelle blonde lorsqu'elle vit un papi habillé dans un costume d'ancien combattant, et aussi perspicace qu'elle était, Hallie se doutait bien qu'il n'y avait aucune commémoration dans les environs, ce qui rendait ce vieillard bien ridicule. Mais comme pour soulager sa conscience, elle se dit qu'il devait sûrement être atteint d'une maladie qui se déclenchait une fois dépassée les soixante-dix ans: Alzheimer. Elle l'imagina avec une petite mitraillette, prêt à faire feu dans le magasin, pensant voir des membres de la Gestapo. Elle tourna légèrement la tête, et son sourire s'agrandit légèrement lorsqu'elle remarqua que ce dimanche-ci voyait la sortie exclusive des femmes du couvent, et étant assez respectueuse au niveau de la religion et de ces dames qui refusaient de se prêter à un homme, Hallie se confondit dans un drôle de songe: elle-même dans un couvent, s'occupant d'un potager, et entrant dans la chorale gospel d'une nouvelle arrivée répondant au nom de Deloris Van Cartier. La référence à Sister Act était parfaite et totalement improvisée, cela donnait presque envie de demander plus amples informations à celles qui deviendraient ses futures congénères.

    Sa folie religieuse étant passée, Hallie commença à trouver le temps long. Ces clients ne savaient absolument pas quoi prendre, lui semblait-il. Quelle idée folle d'aller dans un magasin bondé un dimanche si on n'avait pas d'idée précise de ce qu'on venait chercher ici ? Rien que d'y penser, cela énervait l'étudiante, qui préféra faire abstraction de la population influente en fermant les yeux, reprenant ainsi quelques minutes de sommeil, volée par ce satané réveil. Mais ce ne fut que de courte durée, puisqu'un nouvel élément perturbateur vint s'ajouter à cette journée. Passablement contrariée, l'ancienne brunette se décida à rester aimable, surtout lorsqu'elle découvrit que c'était Eleanor Brentwood, autre élève du lycée et également amie, la personne qui vint la déranger. Et le moins que l'on puisse dire, c'était que la belle n'y était pas allée de main morte dans son approche. Ce qui eu le don d'exaspérer quelque peu Hallie, qui le lui fit bien ressentir par ces quelques mots: « Toujours un plaisir de voir à quel point t'es directe ! ». Du sarcasme, de l'ironie ? Cette adresse en était remplie, elle en débordait presque ! Et le fait que son amie s'offusquait pour si peu la fit légèrement sourire, elle était presque obligée de répondre. « Quoi, c'est juste une couleur hein, et une odeur aussi, soit dit en passant .. A ton avis, je viens ici pour racheter un bon gel douche .. ». Son ton n'avait pas changé, mais elle fut bien surpris lorsqu'Eleanor vint l'empoigner pour l'obliger à la suivre.

    Gesticulant, braillant qu'elle lui faisait mal, Hallie ne s'était pas résolue à résister néanmoins. Jusqu'à ce qu'elle en ai eu ras le bol et dégagea sa main d'un geste des plus violents. Elle recula de deux pas et examina sa camarade. « Mais c'est quoi ton problème à la fin ?! Le kidnapping n'a jamais rien justifié ». Et c'était sur ses mots qu'Hallie s'arrêta, les sourcils plus que froncés et les bras croisés. Rien de ce qui la concernait ne regardait Eleanor, elle était devenue assez grande pour gérer ses propres problèmes, ce qu'elle avait toujours fait durant sa vie et ce qu'elle fera certainement toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07. Keep your hair on Empty
MessageSujet: Re: 07. Keep your hair on   07. Keep your hair on EmptyMer 31 Aoû - 17:12

Eleanor avait été tellement surprise de voir Halllie dans cet état là qu’elle ne remarqua pas les autres clients autour d’elle: elle ne remarqua pas le vieil homme costumé en soldat de l’armée de 14-18, ni les femmes du couvent qui venaient probablement aider la soute populaire… Ces gentilles, toujours prêtes à rendre service… Malheureusement, elle ne pourrait jamais faire comme elles: elle s’était déjà donnée à David, à présent, et ne voulait pas se refuser ce qu’elle avait senti pendant une nuit uniquement. Néanmoins, lorsqu’Eleanor entendit la réponse de Hallie, elle fut légèrement offensée, et se rendit plus froide et distante, autoritaire presque même.

- Toujours un plaisir de voir à quel point t’es inconsciente! répondit-elle sur un ton on ne peut plus sec. Allez, cesse donc ta comédie. Tu as vu l’état dans lequel tu es? C’est incroyable!

Elle n’en revenait pas: Hallie, autrefois si renfermée, timide presque, semblait à présent plus destructive qu’Eleanor elle-même! Elle rougissait tellement elle était choquée, voire en colère: comment Hallie pouvait-elle se détruire autant? C’était très incense de sa part: tout le monde savait que les gens qui ne faisaient rien de leur vie avaient autrefois sombré dans la drogue et l’alcool! Il fallait faire quelque chose, et vite! Non seulement Hallie n’était plus aussi calme, elle en devenait presque insolente; elle était sarcastique, c’était bien un premier pas!

Qui plus est, lorsqu’Eleanor entendit la deuxième réponse de Hallie, elle fut on ne peut plus déçue par celle-ci: autrefois, elle croyait pouvoir l’aider, et, lorsqu’elle avait commence à s’éloigner de Hallie, celle-ci a rapidement été depravée. C’était probablement dû à cette peste de Savannah, elle aurait dû s’en douter. Elle avait deux mots à lui dire à cette blondinette! Elle les avait vues ensemble une ou deux fois, et elle savait qu’avant, Hallie ne fréquentait pas les gens comme Savannah Williams, ne se teignait pas les cheveux et ne buvait surtout pas de l’alcool! Eleanor lui répondit au final assez dédaigneusement, un peu trop même:


- Ce dont tu aurais besoin, c’est plutôt d’un dentifrice si tu veux mon avis. Et de dignité.

Elle regrettait déjà ce qu’elle venait de dire, mais c’était trop tard, le mal était fait. Elle tirait tant bien que mal son ancienne protégée vers le café: qui aurait sû que celle-ci aurait été si difficile à traîner lorsqu’elle refusait de se faire traîner? Elle se sentait légèrement humiliée par une Hallie enragée qui savait qu’Eleanor cèderait rapidement sous l’humiliation: elle savait qu’Eleanor ne supporterait pas les regard interrogateurs des autres passants qui voyait une fille en train d’en trainer une autre contre son grès et en lui faisant mal. Et si elle le savait, c’était parce qu’Eleanor le lui avait avoué il y a quelques mois, tout simplement. Elle se mordit la langue.

Eleanor sursauta finalement en arrière lorsque Hallie se libéra de son étreinte assez brutalement. Elle la regarda, les yeux grands équarquillés, tandis que celle-ci recula d’un pas ou deux. Elle regarda rapidement autour d’elle, espérant ne pas avoir été trop humiliée… Mais c’était trop tard. Le mal était fait. Elle était en colère, elle était enragée. Depuis ce qui s’était passé avec Porter, personne n’avait le droit de l’humilier, personne. Elle n’était que fureur; à présent, elle s’en fichait des acheteurs qui s’étaient arrêtés pour observer leur “duel”. Eleanor lui répondit en colère, montrant de la main tous les gens autour d’elles:


- MON problème? Mais enfin Hallie, nom de dieu! Regardes-toi dans un miroir! Tu as vu ce que tu es devenue? Tu bois, qui sait si tu ne fumes pas ou ne te drogues pas déjà! Regardes-toi! Tu es même prête à causer un scandale dans un centre commercial!

Elle faiblit un instant, elle semblait prête à craquer. Mais lorsqu’elle vit une Hallie forte, les bras croisés, elle se ressaisit, dégagea une mèche de cheveux de son front et dit:

- Tu sais quoi? J’en ai marre Hallie. Je croyais pouvoir t’aider, mais personne ne peut t’aider à présent. Tu peux me compter parmi les gens qui ne croient plus en toi, et crois-moi lorsque je dis que je suis sincèrement désolée de t’avoir permis de devenir ce que tu es aujourd’hui… Quel que soit ce que tu es devenue.

Et en disant cela, Eleanor tourna lentement les talons et regarda en arrière une dernière fois avant de se diriger vers la sortie. Elle marchait aussi lentement qu’elle le pouvait, espérant qu’Hallie la rattraperait et dirait quelque chose, n’importe quoi même! De leur côté, les autres acheteurs continuèrent silencieusement leur route.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
07. Keep your hair on Empty
MessageSujet: Re: 07. Keep your hair on   07. Keep your hair on EmptyDim 9 Oct - 12:29

    Les deux filles n'avaient pas l'air de réaliser qu'elles se donnaient en spectacle, les yeux s'étaient rivées sur elle dès l'instant où la jeune femme avait empoigné Hallie, et ils s'intensifièrent lorsque cette dernière se mit à hurler. Vu de l'extérieur, cette scène pouvait aussi bien faire rire, par ce comique plutôt bouffon et l'image parent/enfant qu'elle renvoyait, tout comme elle pouvait faire peur, car deux filles qui se disputaient de cette façon dans un centre commercial relevait de la bêtise, et à ce point-là, c'était juste hallucinant. Après qu'Eleanor l'ai lâché, Hallie se rendit enfin compte qu'elles étaient au centre de toutes les attentions, et son amie, ou ancienne amie, elle ne savait plus où elles en étaient toutes les deux, ne se priva pas de lui mettre une belle honte devant tout ce peuple, et elle espérait sincèrement que la file de bonnes soeurs n'avait pas entendu les propos de l'Awesome Voice à l'égard de sa partenaire, des oreilles en seraient tombés. Passablement énervée, encore plus maintenant que l'autre blonde avait étalé sa vie privée au grand jour, elle prit la décision de se défendre en usant de cette façon de dénigrer l'autre, puisqu'elle refusait être la seule à se faire mal voir.

    « Tu me fais rire toi ! », commença-t-elle en la pointant du doigt, « Tu oses me dire que je suis dans un sale état, mais t'es pas mieux ma petite sainte nitouche ! A t'écouter le verbe "s'amuser" est inexistant, je suis désolée si je ne suis plus aussi désespérée que toi ! Va falloir que tu assumes le fait d'être seule dans ta merde. Et ces gens te regardent toi car tu te conduit comme une vieille ! ». Agressive ? La nouvelle blonde l'était, et cela se retranscrivait parfaitement dans ses dires. D'ailleurs, elle se serait normalement offusquée de ses propos mais elle était dans un tel état que cela ne l'importait peu. Si on ne pouvait plus dire librement « merde » de nos jours, c'était triste. Les gens qui les scrutaient devaient certainement être entrain de s'esclaffer car cette dispute ne menait à pas grand chose et démontrait le peu de maturité qu'elles possédaient.

    Alors qu'elle pensait que la fille en face d'elle s'était calmée, cette dernière ne trouva pas d'autre moyen que de monter encore plus haut la barre de pathétique en faisant une sortie des plus mélo-dramatiques. De manière sarcastique, Hallie feint de se sécher les larmes comme si les mots de son amie l'a touchait. Plus rien à sauver ? Elle se trompait, car justement, la jeune Halloway avait été sauvé de sa solitude et de son comportement trop adulte. Elle se sentait plutôt bien dans ses baskets, le montrait, que cela plaise à Eleanor ou pas. Si elle ne la connaissait pas un minimum, elle aurait pu dire qu'elle était jalouse de ses nouvelles fréquentations. Mais vous affirmeriez bien que ce n'est pas ne traînant avec la traître des Awesome Voices, à savoir Allyson Keenan, qu'on allait élargir son cercle d'amis. Hallie aurait pu jouer sur cette carte, mais Eleanor avait déjà détalé, en espérant avoir touchée Hallie ne serait-ce qu'un peu. Il n'y avait néanmoins rien à en redire: Eleanor ferait une parfaite petite maman, et tous, ici présent, pouvait l'attester. Bien qu'Hallie s'était promis de ne pas l'aider dans sa comédie, elle lui emboîta néanmoins le pas, mais pas pour s'excuser ni pour reparler mais simplement pour enfoncer le clou en lui déclarant simplement, sans animosité aucune, dans un même souffle: « Ne me considère plus comme ton amie ».

    Ceci fait, elle la devança et sortit du centre commercial. Le pas énergique, elle ne voulait pas se faire rattraper, elle pensait avoir été suffisament claire. Trop peut-être, car au fond d'elle, c'était une certaine blessure qui venait de s'ouvrir. Mais elle ne pouvait décemment pas s'entourer de personnes qui lui dicteraient quoi faire, qui la jugeraient à chacune de ses décisions. Alors, bon ou mauvais choix ? Seul l'avenir le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
07. Keep your hair on Empty
MessageSujet: Re: 07. Keep your hair on   07. Keep your hair on Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

07. Keep your hair on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 7
-