Choriste du mois


Partagez | 
 

 08. Confessions .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
08. Confessions . Empty
MessageSujet: 08. Confessions .   08. Confessions . EmptyMar 16 Aoû - 21:47

    Je regardais à travers la fenêtre qui se trouvait à côté de moi. Assise sur ma chaise, en plein cours d'Anglais, j'étais un peu perdue et impatiente d'aller au cours suivant. Pourquoi une telle envie ? Simplement parce que le cours de sociologie n'allait pas être donné par Mr Lorentz mais par Holly Holliday, la fameuse remplaçante qui n'était pas juste cela pour moi...

    Enfin le doux bruit de la sonnerie, qui marque la fin d'un cours et le début d'un autre. Sortant de la classe d'Anglais où il faisait une chaleur impossible, je me faufilais à travers l'immense vague d'élèves qui traversaient les couloirs du lycée. Arrivant devant mon casier, je composais mon code pour enfin y déposer quelques affaires et en prendre d'autres. Comme toujours, j'allais surement être la première à me présenter devant la porte de la salle de classe. Si je continuais à être comme ça à tout les cours que donnait Mademoiselle Holliday, j'allais passer pour une élève sérieuse - ce que je n'étais d'ailleurs pas - . Commençant donc à marcher en direction de la classe, je tournais mon regard vers deux personnes. Ils étaient en couple et commençaient à se disputer pour une raison complètement débile : Pourquoi tu veux pas payer au Breadsticks ? Soufflant un bon coup de désespoir, je continuais mon chemin, ne voulant m'attarder sur ces gens qui faisaient des histoires pour un oui ou pour un non. Arrivant enfin au bout de dix minutes - en prenant mon temps - devant la classe de sociologie, je soufflais, voyant que je n'étais pas la première et que donc, on ne me dirait pas que j'étais la lèche-botte des professeurs. Avançant en silence vers ma place respective, j'adressais un regard à Holly, comme pour lui dire bonjour avant de mettre mes affaires sur la table. Mon voisin pointa le bout de son nez pour mon plus grand désespoir. Avez-vous déjà eu un voisin, qui sentait la sueur à vous faire faire un malaise ? Non? Vous avez beaucoup de chance ! Oui ? Paix à vos âmes.

    Mettant la main sur mon front, je fermais les yeux, essayant de me concentrer sur autre chose que son odeur des plus répugnante. Je prenais un crayon en main, jouant avec pour passer le temps. Quand Holly se mit enfin à parler, je relevais mon regard en direction du sien et je tendais mon oreille pour parvenir à entendre ce qu'elle disait malgré les nombreux chuchotements que l'on pouvait entendre. Ses cours étaient plus intéressants que les autres, parce qu'elle animait tout et donc nous n'étions pas obligés de prévoir un oreiller pour dormir sur nos tables pendant que le professeur disait des choses complètement inutiles et barbantes.

    Le cours enfin finit et tout les élèves dehors, ma journée était donc enfin terminée. Je me dirigeais vers le bureau d'Holly, lui adressant un sourire.

    « Tu ne pourrais pas passer du statut de professeur remplaçant à celui de professeur tout court ? J'aurais une motivation en plus pour venir au lycée au moins . »

    [ Je l'avais dit, un rp court et nul (a) ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. Confessions . Empty
MessageSujet: Re: 08. Confessions .   08. Confessions . EmptyJeu 18 Aoû - 11:46

    Ca faisait un peu plus de deux mois que je remplaçais Chris Lorentz en tant que professeure de sociologie à McKinley. J'avais bien pris le rythme, j'avais bien enregistré les termes sociologique – à quelques-uns près – et j'adorais mes élèves – à quelques-uns prés. C'était encore l'une de ces journées assez chargés pour moi. J'assurais chacun de mes cours avec mon sourire habituel, en essayant d'enrôler tout les élèves dans ma bonne humeur. Certains évidemment étaient plus réticent que d'autres, mais la plupart – même si ils ne voulaient pas le montrer – se laissaient aller. La matinée se passait assez rapidement, suivit par le déjeuner où je pu discuter avec plusieurs de mes collègues et prendre un café. Puis comme d'habitude, les cours reprirent de plus bel. Un peu de courage, il ne restait plus beaucoup d'heure avant d'être enfin libre, ou presque vue toutes les copies que j'avais à corriger. En fait pas tant que ça, mais pour moi il y en avait bien trop. Je m'agitais de nouveau d'un bout de la salle à l'autre pour tentais d'enseigner à ces jeunes la sociologie – matière que je trouvais un peu stupide.

    La sonnerie sonnai. Plus qu'une heure de cours. Les élèves se précipitèrent pour sortir de la salle, à croire que je venais de les séquestrer. Une fois la salle vide, je remettais en place quelques chaises déplacés, quelques papiers que j'avais fait tombé. Les élèves pour le cours suivant arrivèrent peu à peu, à leur rythme et surtout sans se presser. Appuyée devant mon bureau, je les regardais arriver. Soudain, je vis un visage familier, que j'étais bien contente de voir par ailleurs : Kahlan. J'aimais beaucoup cette jeune fille, depuis une fois ou j'avais remplacé l'un de ses professeurs et ou nous avions parlé à la fin d'un cour, nous restions en contact. Elle m'adressait un regard et je savais qu'il était synonyme d'un bonjours. Je fis un mouvement de tête, accompagné d'un sourire pour la saluer à mon tour. Une fois que tout les élèves étaient enfin arrivés, je me remis sur mes jambes d'un petit saut qui fit claquer les talons de mes bottes noires sur le carrelage blanc. Je claquai doucement dans mes mains avant de prendre la paroles.

    Moi – Hola classe ! Vous allez bien ?

    J'affichais un grand sourire en entendant pour la plupart des réponses positives – accompagnés de grognements pour d'autre. Je commençai mon cour en essayant de faire au plus simples, mais surtout de façons qu'il soit des plus intéressant.

    La sonnerie retentit une dernière fois pour marquer la fin du cours et de la journée par la même occasion. J'allais m'installer derrière mon bureau, rassemblant quelques copies à mettre dans ma sacoche. La salle se vida assez rapidement. Au bout de quelques secondes, j'entendis des bruits de pas ce diriger vers moi. Je relevai la tête et vis le visage de la jeune Kahlan.

    Kahlan - Tu ne pourrais pas passer du statut de professeur remplaçant à celui de professeur tout court ? J'aurais une motivation en plus pour venir au lycée au moins .

    Elle affichait un jolie sourire laissant entrevoir ses dents blanches. Je souris également, laissant échapper un petit rire. Je savais très bien qu'elle ne rêvait que de ça, du jour où je lui dirais que je resterais toujours à McKinley, que les différents allé-retour entre les lycées c'était fini pour moi. Même si j'y pensais régulièrement, mon poste de remplaçante me plaisais et pour le moment, je ne comptais pas changer mon mode de vie. La jolie Cherrios espérait toujours que je lui réponde que c'était pour bientôt, mais à chaque fois je la décevais en lui répondant négativement.

    Moi – Si j'étais là en permanence, tu n'aurais plus la joie de me voir, je finirais comme tout tes autres prof' Sweetie.

    Je savais bien que ma réponse ne lui convenait pas et ne lui conviendrait jamais, malheureusement pour elle, elle ne changerait pas, enfin pas pour le moment. Je me levais de mon bureau, pris ma sacoche et fourrai les quelques feuilles dans celle-ci. Je la refermai et me dirigeai au devant de la lycéenne. Je pris son menton de ma main droite et la regardai dans les yeux d'un air amusé.

    Moi – Toujours aussi têtue, n'est-ce pas ?

    Je lâchai son menton, mais continuai de la regarder. Elle n'était pas si têtue que ça, mais sur certaines choses, elle pouvait l'être. Je lui souris de nouveau avant de reprendre.

    Moi – Bon sinon, tu va bien ? Qu'est-ce t'as fait de beau dernièrement ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. Confessions . Empty
MessageSujet: Re: 08. Confessions .   08. Confessions . EmptyVen 19 Aoû - 19:47

    « Si j'étais là en permanence, tu n'aurais plus la joie de me voir, je finirais comme tout tes autres prof' Sweetie. »

    Je soufflais, chaque réponse était définitivement négative. Le faisait-elle exprès ? Surement. Mais en tout cas, même si chacune de mes tentatives avaient étaient finalement bloquées par une remarque et une mauvaise réponse, je gardais tout de même en moi une touche d'espoir. Et ce qu'elle ne savait pas, c'est que même si je la voyais tout les jours, ma joie ne se dissiperait jamais, au contraire.

    Commençant à m'asseoir sur le bord d'une table, je levais les yeux vers le plafond, sans rien dire. A vrai dire, même si elle dirait oui un jour, je ne serais pas satisfaite de sa réponse juste parce que j'aurais toujours l'impression qu'elle n'ait pas sincère, qu'elle fait ça certes, mais pas pour elle , pour les autres.

    « Toujours aussi têtue, n'est-ce pas ? »

    « Tu sais.. Je crois bien qu'entre nous deux, la plus têtue c'est vous Mademoiselle. »

    « Bon sinon, tu va bien ? Qu'est-ce t'as fait de beau dernièrement ? »

    « Je vais vraiment très bien surtout depuis Samedi. La meilleure soirée de ma vie ! Et toi ? »

    Il ne fallait pas aller chercher bien loin pour comprendre la raison de ma bonne humeur. J'avais passé une soirée avec Danny et nous nous étions embrassés, avouant l'un à l'autre que nous nous apprécions déjà beaucoup. J'avais besoin d'en parler et la première à qui je voulais le dire c'était bien entendu Holly. Même mon père ou ma sœur n'avait eu l'occasion de le savoir, pour moi, ce serait toujours Holly la première à savoir quelque chose.

    Regardant à présent à travers la fenêtre, je scrutais le ciel d'un bleu pur. Un sourire vint s'ajouter sur mes lèvres... J'avais vu Danny dans les couloirs ce matin et j'avais eu l'occasion de lui parler, c'est ce qui avait ensoleillé ma journée. Bien sûr, ce qui avait rajouté un peu de bonheur dans cette journée, c'était le remplacement de mon professeur de Sociologie par ma très chère Holly Holliday.

    Malgré une belle journée ensoleillée, le vent était assez présent. Les feuilles des quelques arbres présent devant le lycée, volaient, emportées par cette douce création invisible de la nature. Je comptais surement demander à Holly de venir se balader avec moi dehors, pour clore en beauté cette fin de journée, sauf si bien sûr elle avait quelque chose à faire, comme par exemple se détendre tranquillement chez elle après avoir dû supporter une trainée d'élèves pendant une journée entière...

    « Tu fais quelque chose après ? Sinon on pourrait faire quelque chose à deux .. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. Confessions . Empty
MessageSujet: Re: 08. Confessions .   08. Confessions . EmptySam 1 Oct - 13:50

    La jeune Kahlan me posait toujours cette question qui semblait vraiment la tracasser : Si un jour je resterais enfin définitivement à McKinley. Malheureusement ma réponse avait toujours était négative et l'était encore un fois ce jour-là. Elle prit un air légèrement renfrogné car elle ne lui convenait pas, encore une fois. Mon statut de remplaçante me convenait parfaitement pour le moment et je ne comptais pas en changer, pas tout de suite. J'étais devenue célèbre grâce à cette place, les élèves m'aimaient – enfin il me semblait du moins – et dés qu'une leçon ne pouvait être donner, c'était à moi qu'on faisait appelle. Elle ne répondit pas quand je lui dis que j'étais là en permanence elle ne serait plus aussi heureuse de me voir et que je finirais sûrement comme tout ses autres professeurs. Elle alla s'asseoir sur le bord d'une table à la place. Sa réaction me faisait toujours rire, car voir qu'une élève pouvait me porter autant d'intérêt me touchait et m'amusait en même temps. Je l'aimais beaucoup moi aussi, elle était un peu la fille que j'aurais aimer avoir et que je n'aurais certainement jamais, à moins d'une soirée trop arrosé et d'un apollon dont je ne connaitrait jamais le nom, – ou que j'aurais oublié - je pense qu'un enfant ne viendra jamais de mon utérus. Comme à mon habitude les quelques papiers qui trainaient sur mon bureau et que j'avais oublié de ranger furent enfoncé dans mon sac, d'une façon qui me permettait d'affirmer que le lendemain je les retrouverais forcément froissés sous un cahier. Je rejoignais l'adolescente et une fois face à elle, pris son menton entre mes doigts.

    Moi - Toujours aussi têtue, n'est-ce pas ? 

    Je souris, laissant apparaître toutes mes dents blanches, puis je lâchai son menton. Je savais que son air déçus allait bientôt disparaître, car elle n'arrivait jamais à me faire la tête plus de deux minutes.

    Kahlan - Tu sais.. Je crois bien qu'entre nous deux, la plus têtue c'est vous Mademoiselle.

    Je me doutais bien qu'elle me dirait ça, pour elle, le fait que je ne veuille pas être professeur à temps plein à McKinley c'était parce que j'étais têtue, mais ce n'était pas le cas ! Mais je devais avoué que de temps à autres je pouvais me montrer têtue – voir très têtue. Je rapprochai mon index au-dessus de mon pouce en laissant très peu de marge.

    Moi – Un tout petit peu !

    Je laissais échapper un petit rire, tout en remettant la bandoulière de mon sac correctement sur mon épaule. Je lui demandais ensuite si tout allait bien pour elle, ainsi que les dernière news croustillantes qu'elle avait à me donner.

    Kahlan - Je vais vraiment très bien surtout depuis Samedi. La meilleure soirée de ma vie ! Et toi ? 

    Moi - Hein hein ! Je veux tout savoir alors ! Tout va bien pour moi également !

    Un sourire se posai sur mes lèvres, car je me doutais de quelque chose c'était passé dans sa vie, et je voulais absolument savoir ce que ça pouvait être. Son regard se posa sur la fenêtre virevoltant de part et d'autre regardant je ne sais quoi dehors. Un sourire apparut sur son visage, laissant dévoilé toutes ses jolies dent blanches.

    Kahlan - Tu fais quelque chose après ? Sinon on pourrait faire quelque chose à deux .

    Je réfléchissais un bref instant à ce que je devais faire après, une fois rentré chez moi. J'avais juste quelques copies à lire et à corriger, me faire un plateau télé pour manger devant l'une de ces émissions débiles, puis enfin me coucher. Rien de bien passionnant et passer un peu de temps avec ma petite Kahlan me tentait bien. Je ne sais pas ce qu'elle voulait faire, un café, une balade, peu importe du moment qu'on était ensemble, ce qu'on faisait n'était pas du tout important.

    Moi – Et bien, nan ! Tu veux faire quoi ? Une balade ? Un café ? Comme ça tu pourras me raconter qu'est-ce qui c'est passé durant la meilleure soirée de ta vie !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
08. Confessions . Empty
MessageSujet: Re: 08. Confessions .   08. Confessions . Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

08. Confessions .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 8
-