Choriste du mois


Partagez | 
 

 You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PNJ ; Je mords seulement les moches et les boulets :D
Age : twenty eight
Occupation : Lire, écrire, gérer un forum, râler...
Humeur : Bonne
Etoiles : 627

Piece of Me
Chanson préférée du moment : man in the mirror ; MJ
Glee club favori : Je me fiche totalement des chorales
Vos relations:
MessageSujet: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   Dim 1 Aoû - 18:50

Suzanne Marie SYLVESTER

I ♦ IDENTITY CARD



    • DATE & LIEU DE NAISSANCE : Sue est née le 24 Novembre 1964 à Lima
    • AGE : 46 ans, prétend en avoir 29
    • GROUPE : Professeurs & co
    • OCCUPATIONS : Entraîner les Cheerios du lycée McKinley ; Rabaisser les autres, et plus particulièrement Schuester et sa chorale ; Animer une chronique à la télévision locale "That's How Sue sees it".

II ♦ THE STORY OF MY LIFE




» Biographie :
Sue Sylvester a écrit:
Alors déjà, que les choses soient claires ! Ma vie privée ne vous regarde absolument pas ! Si vous voulez connaître les détails de mon existence passionnante, vous attendrez bien sagement que mon autobiographie soit éditée et vous irez courir comme des dératés chez un libraire pour vous l’offrir ! Toute chose à un prix dans ce bas monde ! Et connaître la vie de Sue Sylvester est un privilège qui se monnaye très cher !
Néanmoins, et uniquement parce que c’est mon jour de bonté – mais surtout parce que ce cloporte de Schuester m’attend au tournant, et ne me validera pas sans ça ! - je consens à vous dévoiler quelques petites anecdotes de mon histoire personnelle. Profitez bien de ce privilège et savourez le, vieux boulets pré-pubères et boutonneux que vous êtes !

» I'm a winner and you're fat !
...Extraits...

Sue Sylvester a écrit:
Je suis née en 1964 1980, dans la petite ville de Lima, dans l’Ohio. Je suis la fille cadette de la famille Sylvester, puisque j’ai une sœur prénommée Jean de quatre ans mon aînée. Nos parents n’avaient pas les moyens de vivre dans une maison ou de louer un appartement : j’ai donc passé toute mon enfance à moisir dans une vieille caravane, stationnée sur un terrain vague de la commune. J’ai été élevée à la dure ! Mon cher géniteur – qui, tel le chiotte d’un bar miteux empestait l’urine et le tabac dix kilomètres à la ronde - n’hésitait pas à me corriger avec la boucle de sa ceinture à n'importe quelles occasions. Alcoolique et fainéant, il passait l’essentiel de ses journées avachi comme un vieux légume avarié devant la télévision, à remplir de mégots le cendrier sur la table basse jusqu’à ce qu’il en déborde.
Quant à ma mère, elle était une femme obèse, idiote et soumise, qui se pliait aux quatre volontés de son époux. Il la battait régulièrement à elle aussi, et aussi loin que mes souvenirs peuvent remonter, je ne l’ai jamais vue se rebeller ou prendre la défense de ses filles. C’est peut-être pour cela qu’aujourd’hui je suis devenue une personne qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et qui écrase les autres lorsqu’elle se sent menacée ; plutôt mourir la bouche ouverte que de devenir un clone de ma baleine de mère !

Dans la famille, la seule personne envers laquelle j’avais de la complicité était ma sœur Jean. Mon père l’a toujours dénigrée et humiliée à cause de son handicap, ma mère avait trop honte de se promener avec elle dans les allées du supermarché.
Mais moi, j’ai toujours été là pour elle ! Je me souviens encore de certains soirs, quand le soleil s’était couché et que nous étions toutes les deux dans notre couchette, prêtes à nous endormir. Jean venait se blottir contre moi et me demandait de lui raconter une histoire. Elle finissait par tomber de sommeil dans mes bras, et c’est alors que je remontais le drap sur elle pour qu’elle n’attrape pas froid.
Je me suis fait la promesse de la protéger jusqu’à la fin de mes jours, et de lui apporter tout l’amour maternel dont elle a été privée depuis sa naissance. Jean est la personne la plus importante à mes yeux, et celui qui osera toucher à un seul de ses cheveux a plutôt intérêt à changer de nom et de planète ! Car le jour où je retrouverai sa trace, je lui trancherai la tête et je jouerai avec à la pétanque !

A l’école, je n’ai jamais collectionné les bonnes notes. Il faut dire que le ramassis d’âneries qui sortaient de la bouche de mes professeurs ne m’intéressait pas le moins du monde. Je ne faisais pas non plus partie des élèves populaires, en réalité j’étais transparente. J’essayais de ne pas me faire remarquer dans les couloirs du lycée, de peur de subir des remarques déplaisantes sur l’handicap de ma sœur, la situation financière de mes parents ou sur la mauvaise qualité de mes cheveux.

En revanche, j’ai toujours été la meilleure en sport et de ça, j’en étais fière ! Cela me permettait d’évacuer ma colère et de prendre confiance en moi. J’excellais surtout dans les disciplines athlétiques, demandant un haut niveau d’endurance. Grâce au sport j’ai décroché une bourse d’études, et j’ai pu quitter cette caravane qui me filait la gerbe le temps de deux années universitaires, que j’ai effectuée à l’UCLA.

C’est là-bas que j’ai pu perfectionner mes aptitudes sportives et que j’ai décidé d’en faire mon métier. Mon rêve était de devenir la première américaine à décrocher un titre olympique en athlétisme. J’étais jeune, et je m’étais enfin trouvé un but dans la vie !
Mon gueux de père me rabâchait durant toute mon enfance que je n’étais qu’une bonne à rien et que j’avais plutôt intérêt à me trouver un riche époux qui pourrait m’entretenir… et voilà que j’étais partie pour lui clore définitivement le bec !
De toute manière, il n’eut plus jamais l’occasion de me rabaisser plus bas que terre, car il fut frappé d’un cancer du poumon foudroyant, et décéda dans d’atroces souffrances en l’espace de quelques mois. Ma mère n’était pas très convaincante dans le rôle de la veuve éplorée. Il faut dire qu’elle retrouva rapidement la joie de vivre lorsqu’elle découvrit le jackpot qu’allait lui rapporter l’assurance vie qu’avait contracté ce sac à vin avant que la mort ne lui paye un dernier apéritif. Ni une, ni deux ! Elle s’exila vers d’autres contrées, pour se faire dorer la pilule et pour échouer son corps de buffle immonde sur les plages de sable fin.

Jean était complètement livrée à elle-même. Je n’ai pas eu d’autres choix que de retourner à Lima afin de la prendre en charge. Mes études sportives à l’université n’étaient pas terminées, mais ma sœur passait avant tout. Mais je refuse de dire aujourd’hui que j’ai sacrifié mon avenir professionnel et mes rêves pour Jean. Elle était la seule dans cette famille qui comptait à mes yeux, et elle n’avait que moi. Malheureusement, son handicap devenait de plus en plus incommodant, et incapable de répondre à ses besoins quotidiens, je n’ai pas eu d’autres choix que de la placer dans une institution spécialisée pour sa maladie.

Les temps étaient rudes : je n’avais pas d’argent, ma mère et son paquet de fric avaient disparu de la circulation, et j’étais obligée de travailler. J’ai occupé pendant quelques années un poste de militaire sur le terrain. D’accord, ce n’est pas un emploi habituel pour une femme, mais je n’en suis pas une… ou du moins, je suis bien loin de l’image que les hommes se font du sexe opposé ! Et je peux vous garantir que j’arrivais à me faire respecter par ces gorilles sans cervelle !

Pourquoi être devenue coach de cheerleaders ? En grande partie, pour faire plaisir à ma sœur. Cette dernière adule les pom-pom girls depuis sa plus tendre enfance. Mais aussi parce que ce job me permet de concilier ma passion pour le sport et mon besoin vital de dominer, de commander. Sincèrement, je n’avais pas l’intention de servir dans l'armée jusqu’à la retraite !
Et puis, je me suis rapidement rendue compte que j’étais une excellente enseignante, que j’arrivais à tirer mon équipe vers le haut – avec des méthodes peu académiques, il est vrai – et j’ai vite commencé à collectionner les trophées. Finalement, je vivais mon rêve de jeunesse par procuration ! Certes, ce n’était pas des médailles olympiques que je décrochais, mais de magnifiques coupes et de nombreux titres : d’abord locaux, puis régionaux et enfin nationaux ! Aujourd’hui mes Cheerios sont au top, je suis à la tête de la meilleure équipe de tous les Etats-Unis ! Je suis devenue une star de renommée internationale ! On m’a même engagée sur une chaîne câblée pour animer une chronique, où je peux laisser librement s'exprimer mon cynisme ! Ma vie est parfaite, et ce, malgré le désert de Gobi qu’est ma vie sentimentale ! Mais Sue Sylvester se suffit à elle-même et n’a pas besoin d’une paire de couilles pour être heureuse et épanouie ! Parce qu’elle en est elle-même pourvue d'une, de toute façon !



III ♦ I AM WHAT I AM




» Personnalité :
Sue Sylvester a écrit:
Je suis parfaite, et toi, tu n’es qu’un gros (tas de merde) !

Joseph Cohen, docteur en psychiatrie a écrit:
Sue Sylvester est le cas le plus complexe qu’il m’ait été donné d’étudier en presque trente ans de carrière. Au premier abord, on pourrait la classer volontiers dans la catégorie des mégères mal baisées.
Mais lorsque l’on creuse un peu dans sa personnalité, on s’aperçoit qu’il s’agit d’ une femme qui dissimule sa sensibilité sous un masque de dureté sans bornes. Son passé est houleux et les évènements qui ont ponctué sa vie ont forgé son caractère invivable ; elle reste marquée par les violences conjugales de son père, et l’absence de riposte du côté de sa mère. C’est pourquoi aujourd’hui, elle véhicule l’image d’une femme ayant énormément de répondant, une femme n’hésitant pas à appuyer là où ça fait mal en cas de conflit : ses répliques cinglantes constituent l’essentiel de sa réputation, et mieux vaut ne pas se frotter à elle, au risque de s’y piquer. En réalité, elle adopte ce genre de comportement car elle ne veut pas ressembler à celle qui lui a donné la vie.

Manipulatrice, elle est dépourvue de moralité, et serait prête à tout pour accéder à ce qu’elle désire. Sa soif de compétition est sans limite, et peut facilement se justifier. Sue Sylvester a durant toute son enfance été dénigrée par son père, qui la qualifiait de moins que rien. Mais ses talents de sportive furent reconnus bien assez tôt, et on lui promit dès lors, une grande carrière d’athlète. Il n’est pas exclu que Sue se soit jetée corps et âme dans cette discipline, dans le but de s’affirmer face à un géniteur qui ne remplissait pas son rôle de père. Le besoin de reconnaissance du sujet est si important, qu’elle serait prête à tout pour que son talent et ses performances soient ovationnés. D’ailleurs, elle encaisse assez mal la concurrence, et use de tous les moyens les plus mesquins pour écraser ceux qui osent s’aventurer sur ses plates bandes.

Sue s’épanouit dans le conflit et dans l’adversité. Elle n’a de cesse de les rechercher. Provocante et arrogante à souhaits, elle ne lésine pas sur la cruauté, et peut parfois se montrer très cruelle, dans ses propos ou dans ses actes. Qu’importe, car pour elle la fin justifie les moyens. Ceux qui ont déjà eu à faire à elle la qualifient de folle ou de malade mentale, tout simplement parce qu’ils ne sont pas assez attentifs à ses appels à l’aide. Car quoi qu’elle en dise, cette femme n’est pas heureuse et déteste sa vie.

Elle redoute la vieillesse et de finir seule. C’est en réalité une personne très sensible, qui a souffert du regard des autres dans sa jeunesse. Les brimades dont elle a fait l’objet n’ont fait qu’accroître sa colère, et ont forgé son mauvais caractère. Lorsque le masque tombe – et pour le faire tomber, il faut avoir énormément de courage – on s’aperçoit que Sue Sylvester est une femme qui a énormément de cœur, et que la vie n’a pas épargnée. Pour fuir la réalité, elle s’invente très souvent une vie idéalisée. En plus de mentir sur son âge, elle s’invente des parents bien sous tous rapports, ou encore chasseurs de nazis. Une vie dont elle aurait rêvé, mais à laquelle elle n’a jamais pu accéder.

Sue Sylvester est plus à plaindre qu’à blamer.

» Passions & goûts :
Sue Sylvester a écrit:
Ce que j’aime le plus ? Le sport ! Cette discipline m’a permis d’étancher ma soif de reconnaissance et de victoires. Grâce à ça, je me sens forte et je me sens épanouie ! Les trophées sont pour moi comme les morpions ! On a beau essayer de s’en préserver, ils reviennent toujours au triple galop. Il faut dire que je suis parfaite, et que je suis la meilleure coach des Cheerios que le monde ait connu ! Ce n’est pas de ma faute après tout… et n’en déplaise à Schuester ! J’ai su allier performances et efficacité de la part de mon équipe ! Et même si mes pom-pom girls tremblent face à moi, ce n’est pas grave, seul le résultat compte. William et ses lutins devraient en prendre de la graine ! Ce cafard se laisse mener par le bout du nez par sa chanteuse vedette, Rachel Berry ! Cette dernière a de la chance de ne pas être sous mon commandement, car il y aurait bien longtemps qu’elle serait descendue de son piédestal et aurait appris à m’obéir.

Parce que ce que j’aime aussi, c’est d’être crainte par les personnes de mon entourage. J’ai trop longtemps vécu dans une atmosphère de soumission, et ma mère était l’exemple même de la pauvre femme faible, à la merci de son époux ! J’ai bien vite compris que pour exister dans la vie, il fallait se montrer plus forte que ses adversaires et les écraser sous ses semelles avant qu’ils ne deviennent trop envahissants !

La personne que j’aime le plus au monde est ma sœur Jean. Je serai prête à tous les sacrifices pour la rendre heureuse. Y compris celui de renoncer à ma carrière d’athlète pour pouvoir m’occuper d’elle. Je me suis même tournée vers le métier de coach de Cheerios pour lui faire plaisir ! Vous ne pouvez même pas imaginer la bonheur immense que je ressens quand je la vois sourire, devant la couverture d’un magasine vantant mes mérites d’entraîneur.

J’aime les gamins qui en veulent et qui ne se laissent pas intimider par le regard des autres. Je vais vous faire une confidence : j’admire énormément le travail de William ainsi que celui de ses étudiants. Quand j’étais lycéenne, je n’étais pas bien différente d’eux, en réalité. Humiliée, insultée, la cible privilégiée des railleries en tout genre. Bien sur, tout cela reste entre nous ! Si jamais vous osez en parler, je me ferai une joie de vous couper la langue et de vous la faire bouffer !

» Apparence physique :
Sue Sylvester est une femme qui approche la cinquantaine. Sous les effets de l’âge, son corps svelte de sportive s’est quelque peu arrondi. Qu’à cela ne tienne ! Elle porte la plupart du temps des survêtements amples qui masquent ses rondeurs naissantes.
Sue est dépourvue de toute féminité ; elle ne se maquille pas, et n’accorde aucune importance à son apparence. Avec l’écoulement des années, ses cheveux fins sont devenus encore plus épars. C’est la principale raison pour laquelle elle n’arrête pas de taquiner William Schuester à propos de sa chevelure. En réalité, elle rêverait d’avoir des cheveux aussi soyeux et d’aussi bonne qualité.
Sue Sylvester a un visage assez austère, sur lequel tout sourire est banni. Ses traits se sont forgés dans un rictus assez antipathique. Elle n’inspire pas de la confiance au premier abord, mais plutôt de la peur. Rares sont les personnes a oser lui tenir tête.

» Son timbre de voix :
La voix de Sue Sylvester est le prolongement de sa personnalité : grave et austère. Son autorité naturelle transparait à chaque fois qu'elle ouvre la bouche. Elle aurait largement pu trouver sa place dans un camp de concentration, tant l'intonation de sa voix fait frémir ceux qui ont le malheur d'être ses interlocuteurs. [/size]


IV ♦ More & more



    En quelles circonstances poussez-vous la chansonnette ? Aux enterrements, parce que ça me met en joie.
    De quels instruments avez-vous joué ou jouez-vous encore ? D'instruments de torture. Et vous n'avez pas envie de savoir lesquels ; car si vous le découvrez, je serais dans l'obligation de vous tuer (en les utilisant).
    Avec quelles célébrités pensez-vous avoir le plus de points communs ? La célébrité ici, c'est moi ! Pigé ? Alors j'exige que cette question soit remplacée par celle-ci : " Quels points communs partagez-vous avec Sue Sylvester ?"
    Quel(le)s sont vos chanteurs/chanteuses préférés ? Madonna
    Quel est votre groupe favori ? euh... tu me cherches un peu trop là, avec tes questions pour boutonneux gleekeux !
    Avec qui aimeriez-vous collaborer et pour faire quoi ? J'aimerais collaborer avec William pour voir triompher la chorale "New Directions" au championnat régional de l'an prochain.
    C'était la blagounette du jour !
    Votre type de musique préféré ? La musique de la victoire et celle du gain de trophées !
    Quel est votre rêve le plus cher ? J'hésite entre : raser le crane de Schuester entre les deux fesses bien roses d'un babouin, ou bien obliger Josh Groban a embrasser mon cul en usant de mes instruments de torture si cela devait s'avérer nécessaire.



V ♦ MY RELATIONSHIPS





VI ♦ BEHIND THE SCREEN



    » Personnalité sur l'avatar : Jane Lynch
    » Prénom ou pseudo : Sue Sylvester
    » Age & sexe : Ce ne sont pas des choses qui se demandent.
    » Connaissances sur la série "Glee" : Très bonnes
    » Comment avez-vous connu le forum ? Ce sont les lutins qui vivent dans la chevelure de Schuester qui m'ont filé l'adresse du forum, un soir d'orage

    » Code : Sue Sylvester is the Boss !
    » Taux de présence : Régulière
    » Votre impression sur le forum : Il serait beaucoup mieux sans Schuester, Ryan et leurs bandes d'attardés mentaux...


Dernière édition par Sue Sylvester le Ven 27 Aoû - 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ ; Je mords seulement les moches et les boulets :D
Age : twenty eight
Occupation : Lire, écrire, gérer un forum, râler...
Humeur : Bonne
Etoiles : 627

Piece of Me
Chanson préférée du moment : man in the mirror ; MJ
Glee club favori : Je me fiche totalement des chorales
Vos relations:
MessageSujet: Re: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   Ven 27 Aoû - 21:52

Sue Sylvester est dans la place !
Eleves de McKinley, tous aux abris !!!! Elle va débarquer (si elle se fat valider Tongue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
MessageSujet: Re: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   Ven 27 Aoû - 21:57

Pour l'instant cette chère Sue a un gros souci de code mdr
Mais je lis ta fiche de ce pas, elle va DECHIRER GRAVE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   Ven 27 Aoû - 22:00

Ma-gni-fi-que. Brille La biographie est tout simplement géniale, tu lui as fait une vie digne d'elle ! J'adore, bravo Coach, vous êtes indubitablement la meilleure ! love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
MessageSujet: Re: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   Ven 27 Aoû - 22:16

Sa raaaaaaaaaace. Tu déchires franchement ! C'est TROP GENIAL !
J'ai adoré toute la fiche, je saurais même pas te dire quelle partie j'ai préféré, parce que tout était PARFAIT ! Tu seras la meilleure Sue du monde ! J'overkiffe quoi, BRAVO ma wife ! Brille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   Ven 27 Aoû - 22:39

j'en ai pleuré de rire Ô grande prêtresse Sue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ ; Je mords seulement les moches et les boulets :D
Age : twenty eight
Occupation : Lire, écrire, gérer un forum, râler...
Humeur : Bonne
Etoiles : 627

Piece of Me
Chanson préférée du moment : man in the mirror ; MJ
Glee club favori : Je me fiche totalement des chorales
Vos relations:
MessageSujet: Re: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   Ven 27 Aoû - 22:43

Merci à tous oops
J'étais vachement stressée, parce que Sue c'est LE personnage de Glee, je me suis mis une pression énorme pour écrire cette fiche, et à mes yeux, elle ne vaut pas un clou et n'est pas à la hauteur du perso...

Ca me rassure de voir que vous n'êtes pas du même avis kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   Ven 27 Aoû - 23:10

Cette présentation est superbe du début à la fin. J'ai ADORE véritablement. Félicitations Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full   

Revenir en haut Aller en bas
 

You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Fiches & Wikiglee
-