Choriste du mois


Partagez | 
 

 08. [Lopez's] Let's get physical.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyMer 24 Aoû - 23:07

Lorsqu’elle sortit enfin de son bain, Santana réalisa qu’elle était en retard. Cela faisait maintenant plus d’une heure qu’elle s’était allongée avec délice dans l’eau chaude et parfumée, profitant de cet instant de quiétude pour prendre soin de son corps et de ses cheveux. Il lui restait à présent moins de quarante cinq minutes pour se préparer, et elle n’avait aucune idée de ce qu’elle allait porter, ni même de comment elle allait se maquiller. Certes, elle sentait divinement bon, et ses cheveux n’avaient pas eu cet éclat depuis plusieurs semaines, mais concernant sa tenue, le mystère restait entier.

La jeune fille se dirigea vers son iPhone et sélectionna le dernier album de Lady Gaga. Elle attendit que les premières notes de Edge of Glory résonnent dans la grande maison vide pour se diriger vers son dressing. Elle enfila ses plus beaux sous-vêtements avant d’observer sa silhouette longiligne dans son miroir en pied. Sa peau avait toujours eu ce léger ton hâlé qu’elle aimait tant, et la crème irisée qu’elle venait d’appliquer faisait ressortir la jolie couleur caramel. Elle parcourut du regard son corps, puis se saisit de son sèche-cheveux. Une fois sa longue chevelure parfaitement sèche, Santana attrapa son lisseur et s’appliqua à réaliser les plus jolies boucles possibles, essayant d’obtenir un résultat savamment naturel. Après de longues minutes à effectuer ces gestes parfaitement maîtrisés, Santana fut enfin satisfaite du résultat. Elle se tourna enfin vers ses placards et resta un instant interdite, incapable de faire un choix. Elle envisagea d’enfiler son uniforme de cheerleader, qui mettait parfaitement en valeur ses longues jambes fuselées, mais elle rejeta vite l’idée. Elle portait cette tenue tous les jours, et elle voulait que pour cette fois, pour ce rendez-vous en dehors du lycée, Thomas la voit dans autre chose que cette jupe courte rouge et blanche. Il fallait qu’elle ait l’air de ne pas avoir trop réfléchi : ils allaient s’entraîner pour un enchaînement, donc elle ne pouvait pas être trop apprêtée. De plus, elle se devait de porter une tenue dans laquelle elle se sentait parfaitement à l’aise.

Réfléchissant quelques minutes supplémentaires, la jeune fille opta pour un mini short en soie noir qu’elle assortit d’un léger débardeur échancré de la même couleur. La tenue, pourtant simple, mettait parfaitement en valeur ses formes parfaites, et le petit haut lui faisait un décolleté de rêve. Satisfaite de son apparence, elle se tourna vers sa coiffeuse et se consacra à son maquillage. Elle se contenta de quelque chose de léger, juste une touche de mascara et un peu de blush pour rehausser son teint. Elle n’appliqua aucun gloss ou autre rouge à lèvres. Elle était persuadée que Thomas n’était pas le genre de garçon qui appréciait d’embrasser une bouche collante ou fardée. Santana observa une dernière fois le résultat, tirant légèrement sur son débardeur pour faire ressortir sa poitrine généreuse. Elle sourit à son reflet, avant d’attraper son iPhone et de glisser un élastique dans la minuscule poche de son short, puis elle descendit rapidement au rez-de-chaussé. Elle brancha son téléphone, tapota sur l’écran jusqu’à arriver à la chanson qu’elle voulait. La voix de Freddy Mercury emplit le salon et Santana se rendit dans la cuisine en chantonnant les paroles de Don’t Stop me Now. Elle vérifia que les bières étaient toujours à leur place dans le réfrigérateur, fit quelques pas sur sa terrasse pour s’assurer que le soleil était toujours au rendez-vous, puis retourna au salon.

Elle avait quelques minutes d’avance, à présent, et elle ne savait pas quoi faire. Santana sentait le stress monter, sans pour autant pouvoir expliquer ce sentiment de nervosité qui l’habitait. Après tout, elle ne connaissait pas ce garçon, et ce n’était pas comme si leur rencontre était un rendez-vous amoureux. Thomas avait été très clair sur ses intentions lorsqu’il avait déposé Santana lors de leur première rencontre, repoussant les avances de la jeunes fille avec un calme et un froid qui l’avait surprise, n’étant pas habituée à ce qu’on résiste à ses charmes aussi facilement. Santana ne l’attirait pas, et le rendez-vous d’aujourd’hui n’était que purement “professionnel”. Et pourtant, Santana n’avait pu se résoudre à sauter dans les premiers vêtements qui lui tombaient sous la main, et attacher ses cheveux en une rapide queue de cheval. Non, elle avait pris soin d’elle, avait choisi sa tenue avec minutie, et ne pouvait empêcher cette envie de le séduire. Pour se rassurer, Santana se disait que ce n’était qu’une question d’ego : elle ne supportait pas qu’on la repousse, et elle allait prouver à Thomas qu’aucun garçon ne pouvait lui résister.

Résistant à l’envie de l’appeler et de tout annuler, Santana se dirigea vers le miroir de l’entrée et contempla son reflet pour la énième fois. Elle tenta de redonner du volume à ses cheveux avant de lisser son short du bout des doigts. Queen résonnait toujours depuis le salon, et il lui fallut de longues secondes pour discerner le bruit de la sonnette. Elle bondit jusqu’à son téléphone, coupa la musique d’un geste brusque, et rejoignit la porte d’entrée. Une pure panique lui serrait la gorge à présent, et elle prit une profonde inspiration avant de plaquer un sourire charmeur sur ses lèvres et d’ouvrir la porte d’un geste fluide. Thomas était là, aussi charmant que dans son souvenir, et l’espace d’un instant Santana resta sans voix. Reprenant ses esprits, elle s’approcha de lui et déposa un baiser aérien sur sa joue.

“Salut Thomas.”

Sa voix était chaude et douce, légèrement séductrice mais parfaitement maîtrisée, et Santana se félicita mentalement. Elle posa sa main sur son bras avant de se pencher vers lui et de murmurer :

“Je t’en prie, entre.”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyLun 29 Aoû - 22:56

Il était encore tôt mais Thomas préparait déjà les affaires dont il aurait besoin cette après-midi. Depuis sa première rencontre avec Santana, les deux jeunes gens avaient discutés, loin des yeux indiscrets, du numéro qu'ils préparaient en vue de redonner confiance en la jeune femme qu'était Santana. Quelles figures exécuter, quel genre de rythme utiliser...Au final, ils avaient tous les éléments, sauf la musique. Et ce fut sa radio ce matin qui lui apporta la réponse; The Flood, de Take That. Pas forcément un premier choix, mais la base rythmique correspondait bien à ce qu'ils recherchaient et les paroles...Il fallait qu'il la propose à sa partenaire. Au moins, après si elle était hésitante, Tom pouvait toujours tenter de la convaincre, voir où ça les menait. Il se dirigea directement sur son PC pour la télécharger et la mettre sur un cd.

Le peu de temps qui le séparait de son départ vers la maison de Santana passa sans encombre, sa mère partant pour un rendez-vous galant avec son nouveau petit copain Mike (qu'il devait encore rencontrer soit dit en passant), lui restant pour finir de se préparer. Il n'avait pas choisi de porter n'importe quoi, ils allaient s'entainer, alors il mit un débardeur de sport blanc et son pantalon de sport gris pâle. Simple, tranquille et surtout, confortable. Il aurait bien mis un jean pour aller rencontrer une fille avec une réputation comme Santana, mais leur rendez-vous n'était que purement "professionnel", enfin, si on pouvait appeler ça comme ça. Quand il fut enfin l'heure de partir, Thomas prit le chemin de l'arrêt de bus qui le mènerait jusque chez sa partenaire, son sac de sport avec lui, une veste kaki en plus, juste au cas où.

Il fut bien surprit lorsque la porte s'ouvrit après qu'il eut sonné (deux fois). Il ne s'attendait pas à la voir dans une telle tenue...Enfin...Il aurait dû s'en douter vu les avances qu'elle lui avait faites la première fois, mais bon...I resta quelques secondes silencieux jusqu'à ce qu'elle l'invite à rentrer.

"Salut Santana. J'ai peut-être trouvé la musique pour notre enchainement."

Il entra dans l'immense salon que possédait la famille de la jeune femme, déposant son sac près d'un canapé avant de retirer sa veste et d'attacher ses cheveux pour plus de confort plus tard. Sortant le cd qu'il avait gravé le matin même, le jeune homme s'avança vers la chaine hifi et mis en route le cd. Il se tut, laissant la chanson se jouer tandis que lui comptait les mesures, le rythme sur lequel ils allaient devoir se caler pour leur enchainement. Au cas où cette chanson était bien celle qu'ils allaient utiliser. Une fois la chanson terminée, il redressa la tête, observant Santana.

"Alors, tu en penses quoi ?"

Il lui fallait son avis et surtout, il fallait qu’ils trouvent une chanson rapidement. Parce qu’il pouvait toujours trouver un enchainement à faire, sans aucune musique pour savoir le rythme à avoir ou comment les lier, il ne pouvait rien faire de plus. Chaque numéro nécessitait une partie danse, pour lier le tout…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyMar 30 Aoû - 1:38

Tandis que Thomas entrait chez elle sans jeter un regard à sa tenue ni même lui faire le moindre compliment, un sentiment de déception aussi soudain qu’inattendu serra le cœur de Santana, lui laissant un goût amer, et elle sentit malgré elle son visage se fermer. Après le temps qu’elle avait mis à se préparer, choisissant sa tenue avec soin dans le but de lui plaire, Santana se détestait d’avoir perdu de longues minutes inutilement et n’avait maintenant qu’une envie, celle courir se réfugier à l’étage jusqu’à son dressing et sauter dans son survêtement en éponge élimé dans lequel elle se sentait vraiment confortable. Elle ne put s’empêcher de tirer sur son short dans l’espoir de cacher ses jambes nues, remontant par la même occasion son débardeur au décolleté beaucoup trop plongeant. Pour l’une des premières fois de sa vie elle se sentait mal à l’aise dans une tenue sexy, et elle en voulait à Thomas, ce garçon qu’elle ne connaissait pas vraiment et qu’elle n’attirait visiblement pas le moins du monde, de lui faire ressentir ce sentiment inhabituel. Sans un mot, elle le regarda déposer son sac près du canapé en cuir avant de quitter sa veste et de ramener ses cheveux en une queue de cheval rapide. La jeune fille se contenta de l’observer sans un mot, les bras croisés sur sa poitrine, tentant de repousser tant bien que mal sa contrariété. Elle vit le jeune homme se diriger, un CD à la main, vers la chaîne hi-fi dernier cri qui trônait sur le meuble en merisier, l’un des préféré de sa mère, évoluant naturellement dans cette maison qu’il ne connaissait pas. La déception fit alors place à l’indignation. Pour qui se prenait-il ? Même elle, qui pourtant n’avait aucune honte et faisait ce que bon lui semblait en se moquant des conséquences, ne se permettrait jamais de s’approprier un lieu inconnu de cette façon, et la jeune fille vit dans cet acte pourtant anodin un manque de respect pur et simple. Pourtant, elle ne dit rien, acceptant de mauvaise grâce d’écouter la chanson que lui proposait Thomas.

Bien qu’elle n’en laissa rien paraître, Santana fut surprise par ce choix musical. Elle ne s’attendait pas du tout à ce genre de morceau, mais elle devait avouer qu’elle s’imaginait déjà effectuer quelques pas de danse au rythme de la musique. Son pied se mit à battre la cadence et elle se laissa un instant porter par la mélodie. Malgré elle, la jeune fille tenta de trouver un sens caché aux paroles, une signification qui lui en dirait un peu plus sur les intentions de Thomas, mais si le jeune homme avait essayé de lui dire quelque chose à travers cette chanson, Santana avait échoué à en saisir la portée.

Le morceau prit fin et presque immédiatement Thomas lui demanda son avis. Bien qu’elle eut apprécié son choix de chanson, Santana ne répondit pas tout de suite, toujours sous le coup de la colère. La cheerio s’installa près de lui et étendit ses longues jambes devant elle, réfléchissant à la meilleure façon de lui faire comprendre son mécontentement. Une part d’elle-même lui hurlait de le mettre à la porte et d’oublier jusqu’à son existence, mais son cœur eut cependant le dernier mot. Lorsqu’elle s’exprima enfin, sa voix était froide et son ton sec, et elle garda le regard posé sur le bout de ses Converses.

“Ce que j’en pense ? Je vais te dire ce que je pense. Premièrement, la moindre des choses aurait été de demander si tu pouvais garder tes chaussures à l’intérieur. Ensuite, tu aurais pu me demander l’autorisation pour te servir de la chaîne hi-fi. Je ne sais pas comment tu fais chez toi, mais chez les gens civilisés, c’est ce qui s’appelle du respect et de la courtoisie.”

Plutôt satisfaite de sa réponse, Santana prit une grande inspiration avant de reprendre, sans laisser la chance à Thomas de répliquer.

“Pour ce qui est de la chanson, je dois t’avouer que je suis plutôt agréablement surprise. Le morceau m’inspire, et j’ai déjà quelques idées d’enchaînements.”

Santana se redressa brusquement et se dirigea vers le meuble. Elle sortit le CD de l’appareil et, sans un regard pour Thomas, rejoignit l’embrasure de la porte. Elle avait besoin de prendre l’air, et son jardin serait de toute façon le lieu le plus adéquat pour leur entraînement.

“Je te propose de commencer tout de suite, et d’éviter les ronds de jambes et autres conversations inutiles. Je ne voudrais pas te faire perdre ton temps, et je n’ai moi-même pas toute la journée.”


Malgré son ton glacial, Santana espérait sincèrement que la glace qui venait de se former entre eux finirait par être briser. Mais elle se sentait tellement déçue qu’elle ne serait pas celle qui ferait le premier pas vers une entente plus cordiale. C’était maintenant à lui de montrer qu’il était content d’être en sa compagnie. Sinon... Sinon Santana se contenterait de faire ses enchaînements à la perfection et passerait à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyJeu 1 Sep - 23:01

Sur le moment, Thomas ne comprit pas tout de suite ce qui se passait. Un moment Santana semblait contente de le voir et l’instant d’après elle était presque en train de l’engueuler. Alors oui, il était un peu perdu, comme souvent avec les femmes. Okay, il était dragueur sur les bords et avait une belle gueule (selon les dires de certaines filles), mais il n’était pas un expert de la psychologie féminine. Très peu d’hommes le sont et ce, pour une raison simple : chaque femme est différente et unique.

Gardant le silence pendant qu’elle parlait (d’une part par respect et d’autre part parce qu’il était encore sonné par ce qu’il venait de se prendre dans la tête verbalement parlant), le cerveau de Thomas procédait ce qu’elle venait de dire, tout en retraçant ses dernières actions. Ce que ça lui apprit ? Oh, juste qu’il a balancé en deux secondes top chrono toutes les règles de civisme qu’il avait apprises. Mais quel abruti il pouvait être des fois…Lui qui voulait aider Santana à se sentir mieux avec elle-même, à s’accepter et surtout à reprendre confiance en elle, il négligeait pourtant un aspect important de la jeune femme : son apparence, le fait de plaire. Il le savait pourtant ; il l’avait remarqué il y a un petit moment déjà. Il avait même remarqué sa tenue actuelle. Mais ce qui lui avait traversé l’esprit, c’était qu’il n’était pas là pour la draguer, mais pour l’aider. Alors lui faire remarquer son décolleté ou quoi que ce soit d’autre serait comme la ramener à ce rôle de poupée insolente qui pourtant dit oui. Or il ne voulait pas faire partie de ces types-là. Il ne rigolait pas quand il disait qu’elle l’avait touché. Alors non, il ne la traiterait pas comme un objet, mais si elle avait besoin qu’il la remarque, soit. Ce n’est pas comme si ça lui déplaisait, bien au contraire ; il l’avait déjà remarqué depuis longtemps, le lycée n’est pas bien grand et il l’a déjà croisé, même s’il n’était qu’un visage de plus dans la foule lycéenne pour elle. Il allait devoir rendre des gants s’il ne voulait pas déclencher l’ouragan Santana qui couvait. Il la suivit dans le jardin et posa ses mains sur ses épaules, lui montrant qu’il était là, avec elle.

"J’admet, j’ai été un vrai mufle. Mais je suis un peu…" un petit coup d’œil subtil au décolleté que la jeune femme lui offrait "Distrait disons. Mais je vais me faire pardonner. Un dîner, à la date de ton choix ; ça te dit ? Et puis tu sais, c’est moi qui t’es proposé cet arrangement. Donc je ne perds pas mon temps avec toi." ca déjà, c’est peut-être rattrapé "En attendant, je suis curieux de voir ce que la musique t’as inspiré"

Il voulait la laisser s’exprimer, prendre de l’assurance à petit pas. La représentation n’était pas prévue encore, il voulait surtout lui faire prendre conscience que le regard des autres ne fait pas que juger, il admire aussi…Bien plus qu’elle ne semblait le penser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyMer 7 Sep - 13:01

Lorsque Thomas posa ses mains sur ses épaules, Santana fut partagée entre l'envie de le repousser et celle de se blottir contre lui. Elle garda cependant le contrôle et se contenta de le regarder avec cet air glacial qu'il allait avoir un mal fou à lui faire quitter. Le discret, mais calculé, coup d'oeil à son décolletée reboosta quelque peu son ego, même si elle savait pertinemment que le jeune homme avait fait ça pour lui faire plaisir et non parce qu'il le voulait réellement. Santana avait maintenant compris qu'elle ne lui plaisait pas, et qu'il n'était vraiment pas ici pour passer du temps dans son lit, mais un regard appréciateur posé sur son décolleté ne faisait jamais de mal, bien au contraire. Elle le laissa finir sa tirade, et cacha sa surprise face à l'évocation du dîner. Etait-ce un rendez-vous d'excuse, juste pour se faire pardonner de son comportement inacceptable, ou bien était-ce quelque chose que le garçon voulait vraiment, pour passer plus de temps avec elle ? Le doute s'installa de nouveau en elle, et la jeune fille tenta de déchiffrer le visage de Thomas, sans succès.

Décidant de continuer sur sa lancée, Santana se rapprocha de lui et posa la paume de ses mains sur le torse du jeune homme avant de répondre d'une voix basse et traînante :
« Je n'ai vraiment pas besoin que tu fasses comme si tu t'intéressais à moi, Thomas. J'ai bien compris que tu étais juste là pour la danse et que je ne te plaisais pas. Je m'en remettrais, ne t'inquète pas. Le lycée est rempli de garçons qui feraient tout pour être à ta place. Mais je suis pour le dîner. Même si ça ne mènera à rien, j'ai pour habitude de ne jamais dire non à un repas gratuit dans un restaurant. Donc samedi, viens me chercher à 19h30. Ne sois pas en retard, je déteste attendre. »

La jeune fille se retourna brusquement et quitta la chaleur du corps de Thomas. Même si elle n'en laissait rien paraître, ce garçon la troublait sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi. Peut-être était-ce le fait qu'il la repoussait gentiment, et qu'elle n'avait pas l'habitude qu'on lui résiste. Santana secoua la tête. Elle allait vite passer à autre chose, et s'il changeait d'avis, elle lui dirait qu'il était trop tard maintenant, et qu'il avait manqué sa chance. Tant pis pour lui, après tout. Comme elle venait de le dire, les garçons se bousculaient à son casier pour avoir ne serait-ce qu'un mot de sa part, et elle n'allait pas s'arrêter sur le premier qui semblait insensible à ses charmes et ses avances.

Roulant des hanches par habitude, mais aussi par jeu, Santana se dirigea vers la pelouse parfaitement tondue avant de faire quelques mouvements d'échauffements. Après un dernier étirement, elle se tourna vers Thomas.
« Mets ta chanson, je vais te montrer ce que je sais faire. »

Dès que les premières notes débutèrent, Santana ferma les yeux et se laissa transporter par la musique. Elle commença à se mouvoir en douceur, avant de se laisser complètement aller, accentuant ses mouvements par défi, son regard plongé dans celui du garçon. Même si Thomas ne voulait pas d'elle, Santana allait tout faire pour le tester et réussi le pari qu'elle s'était fait. Si à la fin de cette après-midi, elle ne lui plaisait toujours pas, elle abandonnerait et passerait au prochain garçon sans regret. Mais elle se savait douée, et avait conscience de ce que son corps inspirait à la gente masculine, et elle était prête à relever le défi de la façon la plus subtile qu'il soit : en dansant. A la fin de la chanson, elle arqua son corps une dernière fois, et attendit quelques secondes avant de se détendre.

« Alors, qu'est-ce que tu en penses ? » demanda-t-elle avec une innoncence feinte tout en attachant ses longs cheveux bruns.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyLun 19 Sep - 9:21

Ah, il avait donc officiellement et royalement gaffé. Ce n’est pas comme si c’était la première fois il faut bien l’avouer…Santana prouvait être bien plus intelligente qu’il ne l’aurait cru. Il s’en voulut presque de penser d’une telle façon, mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Comme quoi il était comme tout le monde au final. Ce qu’il regrettait vraiment en revanche fut qu’il ait fini par faire l’effet inverse de ce qu’il comptait faire. Il avait voulu lui montrer que si elle l’intéressait, même si c’était plus ou moins feint (moins que plus d’ailleurs), et il n’avait réussi qu’à passer pour un imbécile. En même temps Thomas avait des valeurs, il y avait des choses qui se faisaient qu’il ne validait pas. Comme les copains/copines mouchoirs ; faire son affaire et puis partir. Non merci, très peu pour lui.

Il ne s’était cependant pas attendu à ce que Santana fasse un rapprochement stratégique juste dans son espace personnel. Il baissa les yeux sur le visage de Santana, l’écoutant tout en rencontrant ses yeux sombres. Autant dire qu’il était figé sur place. Avoir un corps, chaud et du genre vraiment pas repoussant, si près du sien et des mains placée ainsi sur son torse lui tourna presque la tête. Elle osait dire qu’elle ne lui plaisait pas ? Si elle savait…Peut-être qu’il devrait le lui dire, simplement, honnêtement. Ca serait encore le plus simple. Non, pas pour le moment, quand ça serait le bon moment il le lui dirait. Ah, non, en fait c’est le bon moment ; parler d’elle-même comme ça ne lui plaisait définitivement pas. Croire qu’il n’était qu’intéresser par la danse était faux, mais dire qu’elle était si courtisée qu’il lui suffirait de claquer des doigts pour avoir un nouveau mec…Ca réveillait la possessivité qui sommeillait en lui, de même que sa jalousie. Il prit une grande inspiration pour se calmer en son fort intérieur et attendit qu’elle ait terminée.

"Ne pas vouloir te traiter comme une poupée qui dit oui ne veut pas dire que tu ne me plaît pas." Voilà, c’était dit. Elle en ferait les conclusions qu’elle voudrait. "Je note, samedi à 19h30."

Lorsqu’elle s’éloigna, Thomas se secoua un peu pour reprendre ses esprits de ce qu’il venait juste de se passer et croisa les bras sur son torse, comme pour garder un peu plus longtemps cette chaleur qu’avait apporté les mains de Santana. Il ne la quitta pas des yeux durant son échauffement ; il devrait pourtant, mais c’était plus fort que lui. Il avait beau dire, il était comme beaucoup d’autres mecs, et quelque part ça le tuait. Il ne voulait pas être un simple nom de plus sur le tableau de chasse de Santana Lopez. Mais que pouvait-il y faire ? Elle avait clairement déclaré qu’il n’était pas son genre et malgré tout elle semblait vouloir attirer son attention…Cette fille était un vrai mystère. Mais ça lui plaisait bien. Il hocha la tête avec un petit sourire et alla mettre en route la musique.

Ce qu’il vit le laissa pantois. Il la pensait douée, grâce aux Cheerios, mais elle était plus que douée, elle était très douée. Thomas l’observa attentivement (et pas seulement pour la danse), jusqu’à ce qu’elle se stoppe. Il éteignit la musique et applaudit. Ca valait au moins ça. Avec ses mouvements et les figures de Thomas, elle remontera, elle montrera aux yeux de tout le lycée de quoi est capable Santana Lopez.

"Je pense que tu…C’était magnifique." Il se mit une énorme gifle mentale à ce lapsus et alla contre tous ses instincts pour ne pas fermer les yeux et soupirer face à sa propre bêtise. Toussotant, il reprit la parole "A priori on tient notre enchainement. Il faut juste l’adapter pour en faire une danse à deux et intégrer les figures…"

C’est ça mec, rattrapes-toi aux branches comme tu peux, mais ce n’était surement pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Il redoutait déjà les remarques de la belle, mais après tout, il l’avait bien cherché…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyLun 19 Sep - 20:59

Même si elle n'en laissait rien paraître, Santana attendait la réaction de Thomas face à son petit numéro avec impatience. Elle savait qu'elle avait bien dansé, mais elle souhaitait plus que tout que cela plaise au jeune homme. Pourtant, elle n'avait rien à lui prouver ; il n'était qu'un garçon parmi d'autres, quelqu'un qu'elle ne connaissait pas et à qui elle ne devait rien. Mais elle ne pouvait s'empêcher d'appréhender son avis, anxieuse. Son corps se détendit sous les applaudissements du garçon, et un sourire ravi étendit ses lèvres à ses mots. Elle pouvait maintenant lire sur son visage qu'elle lui plaisait, et qu'il n'avait pas été insensible à sa petite chorégraphie. Elle avait donc eu raison : personne ne pouvait résister à ses charmes. Maintenant qu'elle savait qu'elle plaisait à Thomas, elle allait tout faire pour qu'il finisse dans son lit, ainsi aurait-elle l'entière satisfaction d'avoir pleinement réussi le défi qu'elle s'était fixée.

Son sourire ne quittant plus son visage, Santana se rapprocha de Thomas de sa démarche la plus féline. Si elle devait jouer la carte de la séduction, elle n'allait pas le faire à moitié. Bientôt, le jeune homme ne serait plus où donner de la tête, et n'aurait plus d'autre choix que de se laisser porter par ses pulsions, comme tous les autres garçons qui avaient croisé la route de Santana Lopez avant lui. Discrètement, elle tira sur son débardeur, laissant apparaître encore davantage sa poitrine généreuse. Roulant des hanches, elle le rejoignit sur la terrasse et posa sa main sur le bras de Thomas. Santana s'étonna une nouvelle fois de la musculature qu'elle pouvait discerner sous la manche du jeune homme. Et cela lui donnait juste envie de le voir torse nu. Peut-être que s'ils s'entraînaient assez, il se laisserait suffisamment aller et quitterait son tee-shirt, et Santana avait vraiment hâte d'en arriver à ce stade de confiance. Elle sera un peu plus son emprise sur son bras et se pencha vers lui, avec l'air le plus innocent possible.

« Tu as vraiment aimé ? » ronronna-t-elle. « J'avais peur que tu trouves que je manquais de souplesse. »
Elle laissa échapper un petit rire ingénu parfaitement maîtrisé. Si elle faisait les choses bien, elle pouvait obtenir ce qu'elle voulait avant la fin de la journée. Il suffisait qu'elle flirte sans en donner véritablement l'impression, et le tour serait joué.

« Tu as raison, maintenant il faut que nous trouvions des pas communs, mais il va falloir que tu me guides par contre, je n'ai jamais fait ça avant. »
C'était faux, bien évidemment, mais il fallait que Thomas se sente unique pour que son plan fonctionne. De ce qu'elle avait déjà appris, ou plutôt compris, de lui, il n'aimait pas l'idée de passer après d'autres personnes. Il détestait la réputation de Santana et tous ces garçons avec qui elle n'avait passé qu'une nuit ou deux. Alors si, pour atteindre son objectif, elle devait donner l'impression à Thomas qu'il était le premier, et le seul, à lui faire ressentir tout un tas de sentiments bien entendu inexistants, elle le ferait.
Santana attrapa le poignet du jeune homme et glissa sa main dans la sienne. Malgré elle, la chaleur de sa peau nue contre la sienne lui gonfla légèrement le cœur, mais elle repoussa du mieux qu'elle put ce sentiment. Elle le tira doucement vers l'endroit où elle se tenait quelques minutes auparavant.

« Dis-moi comment tu vois ça. Est-ce que tu envisages quelques portés ? J'espère que je ne vais pas être trop lourde pour toi. »
Santana réajusta ses vêtements puis tourna le dos au jeune homme tout en se collant à lui. Elle plaça ensuite les deux mains de Thomas sur ses hanches, refrénant de nouveau les sentiments qui l'envahirent à ce contact. « Montre moi, Thomas. »

Il ne l'intéressait pas. Pas le moins du monde, et ce même si ses paumes devenaient moites et que son cœur battait un peu plus fort. Tout ça n'était qu'un jeu, une conquête de plus.



Dernière édition par Santana A. Lopez le Ven 14 Oct - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyDim 25 Sep - 0:22

Ah ça…Elle avait repris confiance en elle ! Tellement qu’elle en revenait à vouloir le séduire à tout prix, comme s’il était un trophée qu’il lui manquait dans son armoire. Ca lui rappelait les histoires sur Silvester et ses trophées. Effrayant…Les histoires hein, pas la tentative de séduction de Santana. Non ça, ça serait plutôt du genre…Attirant, aguichant, hypnotisant…Déroutant. Même si il était arrivé à Thomas d’avoir des aventures sans lendemain, il était plutôt du genre à aller vers les filles plutôt que les filles allant vers lui et bien souvent ce n’était que du flirt facile, juste un petit jeu de séduction sans aucune récompense au bout. Ce n’était que pour jouer. Là, il sentait la détermination de la jeune femme à user de ses charmes pour partager ses draps. Même s’il sentait plus que tout l’air de défi qui envahissait la pièce. Comme il s’en doutait, il n’était qu’un trophée de plus dans un tableau de chasse. Soit, il ne chercherait pas à être plus. Il n’avait aucun droit de demander à être plus pour elle. Il n’était là que pour l’aider à se sentir mieux, alors s’il devait ravaler sa fierté et certaines de ses valeurs pour lui prouver qu’elle était encore capable d’attirer n’importe quel mec dans son lit…Soit.

Alors il la laissa glisser sa main dans la sienne et en profita pour entrelacer leurs doigts. Réfuter certaines valeurs ne voulait pas dire devenir ce qu’il refusait qu’elle-même soit : une poupée qui dit oui. Il la laissa parler, un sourire neutre aux lèvres en attendant de savoir quelle stratégie adopter dans cette situation. Plus le temps passait, plus Thomas avait l’impression de jouer à un jeu d’échecs où chaque joueur devait lire au moins deux coups d’avance de son adversaire s’il comptait gagner…Ca allait devenir usant à force. Tout serait si simple si seulement il était un peu plus comme tous ces garçons que Santana avait déjà fréquenté…Soudain un éclair de lucidité lui traversa l’esprit. Il pouvait être comme tous ses mecs ; même si ça ne serait qu’une apparence, mais il pouvait. Ils pouvaient être deux à jouer ce petit jeu de séduction. Si elle pensait qu’elle était la Reine et que lui n’était qu’un pion, elle allait découvrir qu’il était en réalité le Cavalier. Franc et précis dans ses mouvements, sûr de ses directives, pas timide comme le Roi ou fourbe comme le Fou ou encore borné comme la Tour, mais bel et bien le Cavalier.

"Bien sûr que je vais te guider, je ne vais pas te laisser seule dans une telle jungle de mouvement."

Il retira son haut à manche longue sur le chemin vers la pelouse et le déposa sur une chaise de jardin passant par là, laissant apparaître un débardeur blanc. Si il devait entrer dans le jeu il devait user des même armes ; si elle utilisait son corps et ses formes, il utiliserait son corps et sa force. Aussi simple que cela. Il laissa échapper un petit rire aux paroles de Santana. Elle, lourde ? Non pas vraiment.

"Ne t’en fais pas pour moi, j’ai déjà porté de solides gaillards plus grands et forts que moi. Alors ce n’est pas toi qui va être un défi pour les portés." Il la laissa se placer comme elle le souhaitait contre lui, puis, resserrant à peine sa prise sur ses hanches, lui dit au creux de l’oreille "Très bien, je vais te montrer, mais est-ce que tu me fais confiance Santana ?"

C’était une question aussi bien pour cet enchainement que pour tout ce qu’il passait en sous-entendu dans cet échange. Lui faisait-elle suffisamment confiance pour la remettre sur pieds, pour l’aider à gravir des échelons que les autres ne pouvaient pas voir ? Si oui, alors elle irait au sommet, si non elle remontrait quelques marches avant de se retrouver coincée à nouveau. C’était à elle de faire ce choix, il ne pouvait décider de rien pour elle, il n’en n’avait pas le droit. Toujours collé à elle, il attendit sa réponse avant de commencer à bouger, suivant les pas de danse qu’elle avait trouvé, tentant de trouver des pas concordant avec les siens, réfléchissant déjà à quelle figure il pourrait placer à quel moment…Et à quel regard il aurait droit la prochaine fois qu’il croiserait le regard de Santana.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. EmptyMar 4 Oct - 21:54

Santana ne chercha pas à réprimer le frisson qui la parcourut lorsque le souffle de Thomas effleura son cou tandis qu'il lui murmurait quelque chose à l'oreille. Elle ferma un instant les yeux avant de se rapprocher instinctivement du corps chaud derrière elle, savourant la sensation des mains du jeune homme sur ses hanches, la maintenant fermement contre lui. Elle réalisait qu'elle était prise à son propre piège : en voulant à tout prix séduire Thomas, elle sentait ses hormones se réveiller comme jamais, et l'envie de tirer le garçon par la main jusqu'à sa chambre se fit davantage ressentir. Elle prit sur elle pour calmer les battements effrénés de son cœur et repousser l'envie de sauter sur ce garçon qui commençait bien malgré elle à la rendre folle. Reprenant ses esprits, elle commença à se mouvoir doucement contre lui, reproduisant les mouvements qu'elle avait effectué quelques minutes auparavant. La question que Thomas venait de lui poser restait comme figée dans l'air électrique qui les entourait. Santana savait qu'elle devait lui répondre, mais elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait dire. Lui faisait-elle confiance ? Après tout, elle ne le connaissait que depuis peu, et ils n'avaient pas encore eu le temps de discuter réellement. Elle ne connaissait pratiquement rien de lui, tout comme lui ne savait rien de sa vie à elle. Entre eux, tout n'était que séduction et et rapprochement physique pour le moment, et Santana ne savait que penser. Elle n'était pas du genre à donner sa confiance aussi facilement, et peu étaient ceux qui pouvaient se targuer de faire partie de cette courte liste. Donc non, en toute honnêteté, elle ne lui faisait pas confiance. Pourtant, elle avait envie que ce soit le cas, et plus elle passait de temps en sa compagnie, plus elle avait envie de le connaître, et ce bien plus que physiquement. C'était un sentiment nouveau pour elle, et bien que tout cela lui fasse peur, elle se sentait prête à essayer.
Se calant un peu plus confortablement, si cela était encore possible, contre Thomas, elle ondula du bassin avant de lui répondre de sa voix la plus aguicheuse.

« Pas encore, mais je suis sûre que tu peux me convaincre. »

Elle se retourna brusquement et plongea son regard dans celui du jeune homme, tentant de lui faire comprendre ses véritables intentions : son envie de partager un bon moment au lit avec lui, mais également celle d'apprendre à le connaître. Son désir de pouvoir lui faire réellement confiance sans qu'elle ne doive mentir à ce sujet pour lui faire plaisir. Elle posa ses mains sur les bras nus de Thomas et se mordit la lèvre. Il était bien mieux sans ces couches de vêtements qui cachaient son corps musclé, un corps cependant bien loin de celui de Puck mais qui pourtant l'attirait irrémédiablement. Elle observa le visage de Thomas avec attention, prenant soin de noter chaque petit détail, admirant la perfection de ses traits avec étonnement, tout en continuant à danser, adoptant un rythme cependant plus lent. Son regard se perdit un instant sur les lèvres du garçon, et avant qu'elle ne puisse réaliser ce qu'elle faisait, elle se hissa sur la pointe des pieds et posa sa bouche sur la sienne. Ses bras virent se croiser autour du cou de Thomas tandis qu'elle fermait les yeux et accentuait le baiser. Un nouveau frisson la parcourut, mais cette fois si tout était différent. Ce n'était pas le désir qui faisait vibrer son corps, mais la peur que Thomas la repousse. Le jeune homme n'avait pour l'instant aucune réaction, si bien qu'elle se détacha de lui rapidement, comme brûlée par le contact qu'elle venait de créer.

Sans le regarder, elle balbutia un « Je suis désolée. » avant de se diriger d'un pas rapide vers la baie vitrée, dans l'espoir de fuir et de se cacher à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
08. [Lopez's] Let's get physical. Empty
MessageSujet: Re: 08. [Lopez's] Let's get physical.   08. [Lopez's] Let's get physical. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

08. [Lopez's] Let's get physical.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 8
-