Choriste du mois


Partagez | 
 

 08. Shopping or fighting, that is the question...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
08. Shopping or fighting, that is the question... Empty
MessageSujet: 08. Shopping or fighting, that is the question...   08. Shopping or fighting, that is the question... EmptySam 27 Aoû - 2:17

Si certaines filles aimaient faire la chasse aux hommes, Claire Wells préférait faire la chasse aux soldes. C'est d'ailleurs ce qu'elle avait prévu faire en ce beau samedi après-midi du mois de mars, où tout le monde se ruait à la place Bellefontaine pour profiter des rabais sur les vêtements d'hiver et admirer la collection printemps-été qui venait de sortir. Ayant une mère à l'affut des dernières tendances et dont le salaire d'artiste permettait parfois quelques folies, elle était d'ailleurs vêtue d'une robe fleurie que sa mère avait dénichée en avance dans une boutique de Paris, lors d'un de ses voyages de promotion.

En sortant d'une des boutiques les plus en vogue du centre commercial, qui était d'ailleurs un peu trop bondées à son goût, Claire décida de prendre une pause et de s'asseoir sur un banc. Elle en profita pour admirer les passants, en majorité des adolescents comme elle, tous plus ou moins pressés. L'intercom du centre commercial entonait Don't stop the music de Rihanna, une des chanteuses préférées de la jeune fille. Elle fut tellement absorbée à fredonner qu'elle ne remarqua même pas qu'elle avait pris par mégarde, en se relevant, un sac supplémentaire, qui trainait sur le banc où elle était assise auparavant. Si elle l'avait remarqué, elle aurait sans doute trouvé curieux qu'il s'agissait d'un sac portant l'emblême de H&M, la même boutique d'où provenait sa nouvelle robe.

Elle prenait place dans une des files interminables menant à la caisse d'une autre boutique de vêtements et d'accessoires mode lorsqu'elle fut abordée par une jeune femme d'environ son âge. La jeune femme la regardait bizarrement, comme si elle avait tuer un chat et s'en était fait un sac à mains. La blondinette avait la vague impression de l'avoir déjà vue à quelque part. Sûrement une lycéenne de MacKinley, comme c'était le cas de plusieurs habitants de Lima, car qui voudrait habiter Lima, communément appelée Loserland, sans en être obligé? Claire se retourna, ne voulant pas perdre sa place, puis la regarda, lui adressant un sourire poli.



- Je peux t'aider, lui demanda-t-elle?


Dernière édition par Claire Wells le Ven 2 Sep - 2:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. Shopping or fighting, that is the question... Empty
MessageSujet: Re: 08. Shopping or fighting, that is the question...   08. Shopping or fighting, that is the question... EmptyJeu 1 Sep - 13:48

08. Shopping or fighting, that is the question... Tumblr_lcj1bnHIwp1qe9v3ho1_500

    « Je vais en ville ! Ne m’attends pas pour diner ! » hurla Ellen en claquant la porte de sa maison. Elle n’attendit aucune réponse de la part de sa mère, le samedi elle restait enfermée dans sa chambre à roupillé toute la journée. Ses grands-parents quant à eux étaient partis en week-end à New-York, peu soucieux de la santé de leur fille unique. Ellen s’inquiétait de plus en plus pour sa génitrice. Elle qui était d’ordinaire si rayonnante de vie ne semblait plus que l’ombre d’elle-même, elle subissait le contrecoup d’un divorce très douloureux. El ne savait pas très bien comment réagir face à la situation si bien qu’elle préférait prendre le plus de distances par rapport à sa famille.
    Avant de se mettre au volant de sa voiture, la jeune fille se permit de jeter un coup d’œil dans la boîte aux lettres pour vérifier si son exemplaire de Be était enfin arrivé. Le magazine n’était pas là mais il y avait une enveloppe à son nom. Elle contenait un adorable petit carton d’invitation Lila où était écrit en lettres argentés :
    «Mr Brook et sa fiancée Mrs Blackfield sont honorés de vous convier à leur mariage. La cérémonie aura lieu le …»
    Ellen n’en lut pas plus, elle sorti son briquet doré de sa poche et mit brula l’invitation sans aucune hésitation.
    Son père la dégoutait, non seulement il se permettait de détruire sa famille mais en plus il la conviait à son mariage ? Elle en était écœurée. Pour se calmer elle s’alluma une cigarette et décida de pratiquer une activité qui arrivait toujours à la détendre : le shopping.
    Lima avait beau être une petite ville au fin fond de l’Ohio, elle avait au moins le mérite d’abrité en son centre commercial quelques boutiques d’assez bonne réputation. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Ellen Brook et ses escarpins vernis foulaient le sol de H&M, étrangement calme pour un samedi en période de soldes. H&M était vraiment un magasin à la limite de l’acceptable pour El, mais elle dégota quand même une jolie robe et un top. Elle paya, sorti et fila chez naf-naf, où elle s’acheta une seconde robe et quelques gilets. N’ayant pas envie de s’encombrer de cinquante sacs, elle transposa tous ses achats dans le plus grand, celui frappé du logo d’H&M. Ses maigres trouvailles ne l’ayant pas entièrement calmée, elle posa ses affaires sur un banc avant de se rendre à la pâtisserie s’acheter un muffin à quelques pas de là. Surveillant le banc avec vigilance, elle fut pourtant obligée de détourner le regard pour chercher quelques pièces dans son porte-monnaie. Cela dura à peine plus de cinq secondes. Grossière erreur. Car une fois le délicieux muffin pomme-cannelle en main, son sac de course avait disparu.
    La belle brune se mordit la lèvre tellement fort qu’elle en eu mal. Il ne manquait plus que ça ! Cette journée était décidément pourrie. De son regard bleu elle balaya le hall, des heureusement des sacs H&M il y en avait peu. Trop petit, trop grand … elle finit par localiser le sien qui entrait dans une boutique d’accessoires en toc, pour ceux qui n’avait pas assez d’argent pour s’offrir des VRAIS bijoux (les 95% de la population de Lima étaient concernés).
    D’un pas vif elle se lança à la suite de la voleuse. Cette dernière passait à la caisse quand Ellen la coinça. La jolie brune la toisa des pieds à la tête : plutôt mignonne, un visage encadré par des épaisses boucles blond-châtains, elle était vêtue d’une robe aux motifs floraux. Bref, une fille assez banale, même si El était presque sûre de l’avoir déjà croisé dans les couloirs de McKinley.

    « Je peux t’aider ? » demanda la fille avec un petit sourire gêné.

    Ellen croisa les bras sur sa poitrine et dit d’une voix plus rauque qu’à l’habitude :

    « Tu ne manques d’audace. Effectivement, tu peux m’aider. Expliques moi pourquoi tu m’as volé mon sac ? » elle désigna d’un petit geste de tête les nombreux cabas que la blonde portait.


Note : N'oublies pas de rajouter 08 dans le titre Wink


Dernière édition par Ellen L. Brook le Dim 18 Sep - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. Shopping or fighting, that is the question... Empty
MessageSujet: Re: 08. Shopping or fighting, that is the question...   08. Shopping or fighting, that is the question... EmptyVen 2 Sep - 3:22

Claire était surprise par la réaction de la jeune brunette. Elle, une voleuse? Elle avait beau essayer de se l’imaginer, c’était au-dessus de ses forces. La Miss Wells avait beau être une accro du shopping, elle ne se serait jamais abaisser à voler. Tout d’abord, elle se faisait assez d’argent de poche en travaillant les samedis soirs et dimanches après-midis au bowling pour se payer quelques gâteries, et sa mère s’occupait souvent de payer la balance. Deuxièmement, elle était beaucoup trop sage pour commettre un acte criminel, quel qu’il soit. La blondinette essaya de retenir l’éclat de rire qui lui venait spontanément à l’idée lorsqu’elle pensait à cette éventualité. Puis, elle soutint le regard de son interlocutrice en disant, d’un air détaché :

-C’est toi qui ne manque pas d’air de venir m’accuser de vol! Franchement! Tu crois être la seule qui achète tes fringues chez H&M? Relaxe, ma belle, et regarde un peu autour de toi… Les boutiques sont remplies de filles qui achètent toujours les mêmes fringues. On est à Lima, pas à New York!

La jeune femme hésitait entre l’amusement et le mécontentement. La jeune femme l’avait blessée en la traitant de voleuse, surtout qu’elle ne la connaissait même pas. Par contre, elle avait un caractère fort, ce qui amusait bien Claire. Celle-ci avait toujours été d’un naturel gentil, et d’une certaine façon, elle admirait les gens qui étaient capables de dire ce qu’ils pensaient vraiment, même si c’était négatif. De plus, même si c’était agaçant de voir qu’elle avait les mêmes goûts que cette fille, elle devait admettre qu’elle avait du style. Un style plus trash qu’elle, certes, mais un style propre à elle, qui lui faisait bien.

Claire lui tendit alors le sac qu’elle lorgnait comme une bête affamée en souriant sarcastiquement.



-Mais bon, si ça te fait plaisir, je te redonne ce merveilleux sac. Et pas la peine de me remercier, ni de me demander comment je m’appelle, déclara-t-elle. De toute façon, c’est bientôt à mon tour de payer.


Elle se retourna un moment vers la caissière qui semblait un peu mal à l’aise devant la petite engueulade des deux adolescentes. Claire lui adressa un sourire désolé, sincère, cette fois, puis, après avoir payé, remarqua que la brunette la suivait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. Shopping or fighting, that is the question... Empty
MessageSujet: Re: 08. Shopping or fighting, that is the question...   08. Shopping or fighting, that is the question... EmptyDim 18 Sep - 20:56

    La fille sourit et lui répondit avec impertinence quelque chose qu’Ellen n’entendit qu’à moitié. Qu’elle était horripilante cette blondinette ! El réussi à contenir sa colère en serrant les poings, il aurait été assez grossier de frapper dans quelque chose… ou sur quelqu’un. La jeune fille grimaça quand ses ongles manucurés s’enfoncèrent dans sa paume.

    « Mais bon, si ça te fait plaisir, je te redonne ce merveilleux sac. Et pas la peine de me remercier, ni de me demander comment je m’appelle. De toute façon, c’est bientôt à mon tour de payer. »
    déclara la voleuse avec un petit sourire insolent.

    Si ça te fait plaisir. Si ça te fait plaisir ? Ellen était sûre que si c’était son sac, qui disparaissait, la fille chuinerait pendant une semaine entière, tant d’argent et de temps envolé ! Ce n’était pas tellement l’argent, ou même le temps qui importait El. Non, ça elle en avait, des tonnes et des tonnes. C’était plutôt le principe. Quand un bien appartenait à quelqu’un, il fallait respecter la propriété. A Los Angeles au moins, les gens avaient plutôt bien assimilé le principe. Comme ce jour où elle avait ravi sous le nez de cette bêcheuse de Rosa Green, une magnifique paire d’escarpins Louboutin. Pendant une seconde elle avait cru que sa rivale allait l’étriper, mais finalement, elle avait tourné les talons, furieuse. D’ailleurs c’était ces mêmes escarpins que la jolie brune portait aux pieds en ce moment.
    Une fois que la fille eu payé ses bracelets en ferraille, elle la suivit hors du magasin, faire une scène sous le nez d’une vendeuse qui n’avait rien demandé était très impoli. La blondasse (qui était plutôt châtain que blonde) se retourna avec étonnement.

    « Vu comme tu t’accroches à ce sac, j’ai l’impression que tu veux le garder. Je te le donne si tu veux, les œuvres de charités ça améliorera un peu mon karma. » asséna El, en toute mauvaise foi. Elle tourna sa gourmette en argent quelques fois autour de son poignet, geste qu’elle faisait quand elle était profondément agacée. Elle s’apprêtait à tirer une cigarette de son sac, quand elle se souvint soudain qu’il était interdit de fumer dans les lieux publics. Quelle loi stupide ! Même les non-fumeurs pouvaient mourir d’un cancer du poumon, qu’est-ce que ça changeait …

    « Et je crois déjà savoir qui tu es. Tu es une pom-pom girl à McKinley, je t’ai vu un jour, à l’entrainement quand ta coach t’engueulait pour avoir pris trois kilos. »
    Ah oui, les souvenirs étaient revenus d’un coup, alors qu’elle escortait une de ses amies Cherios au gymnase elle l’avait aperçu. Par contre, pas moyen de se souvenir de son nom. Ellen savait que ce genre de remarque était assez mal perçue par les cheerleaders. C’était bas et mesquin, mais El n’avait pas de limites quand il s’agissait de coups bas. D’autant plus que le régime des Cherios du lycée était draconien, un mélange de sable et d’aspartam… certaines n’osaient même pas regarder un aliment solide, de peur que grossir psychologiquement. C’était ridicule. De ce côté, Ellen était gâtée, elle pouvait manger tout ce qu’elle voulait sans prendre un kilo. La pom-pom girl devant elle était loin d’être grosse, mais Ella savait que sa remarque la toucherait d’une façon ou d’un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. Shopping or fighting, that is the question... Empty
MessageSujet: Re: 08. Shopping or fighting, that is the question...   08. Shopping or fighting, that is the question... EmptyMer 21 Sep - 1:47

Claire n'en revenait pas. La brunette ne lâcherait pas le morceau! Eh bien qu'à cela ne tienne, elle pouvait la suivre jusqu'à son appartement s'il le fallait, la jeune cheerleader savait qu'elle n'avait rien fait de mal. Claire s'amusait de voir l'air outré de sa poursuiveuse. Tout ça pour un petit sac de rien du tout!

D'ailleurs, lorsque la brunette abdiqua et lui dit qu'elle lui laisserait le sac, elle ne put retenir un soupir d'exaspération.



- C'est trop gentil de ta part, merci, s'exclama-t-elle, sarcastique. Et pour ton information, mes finances sont assez confortables, je n'ai pas besoin de faire le plein de vêtements dans les friperies ou de mendier pour avoir ce que je veux.


Puis, elle la regarda sortir une cigarette de son sac à main. Elle grimaça. Elle ne comprendrait jamais les gens qui s'acharnaient à nuire à leur santé à coups de cigarettes, alcool ou autres drogues, qu'elles soient douces ou dures. Comme tous les adolescents, Claire consommait de l'alcool lors des fêtes, mais jamais assez pour perdre la carte, et elle s'était jurée qu'elle ne toucherait jamais au tabac ni à la drogue.

Puis, la brunette lui dit qu'elle savait qui elle était. Et c'est à ce moment qu'elle entendit la pire des horreurs sortir de sa bouche. Elle osait sortir l'argument du poids! Quelle garce! Claire respira un bon coup avant de répliquer :


- Oui, je mange, et puis!? Ce n'est pas moi qui va mourir dans quelques années, les poumons encrassés de fumée noire! Et qui es-tu, toi, pour parler de mon poids? Une ancienne anorexique, peut-être?

En effet, la jeune femme devant elle avait un corps svelte. Parfait. Le genre de corps que n'importe quelle adolescente aurait voulu. Claire était certaine qu'elle pouvait bouffer ce qu'elle voulait, elle resterait toujours mince comme un cure-dent. Et ça l'énervait, elle qui s'entraînait comme une folle en plus de bûcher pour ses cours.

- Tu sais quoi?! Je ne sais pas pourquoi je reste ici à te parler. Tu n'en vaux pas la peine!

Et Claire ne dirigea vers la sortie, d'un pas énergique. Le sac tant convoité tomba, ce qui provoqua une vive réaction chez la cheerleader, qui poussa un juron. Puis, elle se rendit compte que sa "rivale" avait raison : le sac ne lui appartenait pas.

- Oh mince...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
08. Shopping or fighting, that is the question... Empty
MessageSujet: Re: 08. Shopping or fighting, that is the question...   08. Shopping or fighting, that is the question... EmptySam 15 Oct - 13:23

    Ellen sourit. C’était un record ! Jamais elle n’avait poussé quelqu’un dans ses retranchements aussi facilement. La blondinette était passée sur le registre du « Moi je mange, toi tu fumes, c’est toi qui crèvera la première », elle était même jusqu’à sous-entendre qu’El avait été anorexique ! Elle était ridicule. Ellen était d’ailleurs une des seules filles de son ancien lycée à n’avoir jamais, ne serait-ce qu’effleurer cette maladie. Elle avait toujours eu de la chance, la gymnastique l’avait beaucoup aidée à maintenir une alimentation saine. Avec un air moqueur, elle tira une malboro light du paquet et la mit entre son majeur et son index.

    « Tu en veux peut-être ? »

    La pom-pom girl scandalisée tourna les talons et s’en alla à grand pas. Malheureusement pour elle, au bout du quatrième, elle laissa tomber un sac. Et pas n’importe lequel, c’était LE sac. Décrédibilisée à vie. Surtout quand la cheerio compris enfin, que ce sac n’était pas le sien ! La tête qu’elle tirait ! Décidément cette fille était longue à la détente ! Ellen savoura ce moment, elle n’aimait pas tellement que ça ridiculiser les gens, mais quand cela arrivait, c’était vraiment distrayant.

    « Oh ! Un sac ! Mais d’où sort-il ? On se le demande … » dit El avec un ton le plus sarcastique de possible.

    Le sarcasme et l’ironie étaient les premières armes et atouts d’Ellen, et de chaque membre du clan des garces. El le savait, elle faisait partie de ce cercle très fermé. Peu de conditions pour l’intégrer : garder la tête haute quoi qu’il arrive, être tenace, riche, belle, et surtout, entendre les gens parler de vous dans votre dos en utilisant un sobriquet peu flatteur. Ce dernier point surtout, amusait la jeune fille. Elle n’était arrivée qu’il y a quelques mois à McKinley High, et déjà les « surnoms » se multipliaient. Bien que, heureusement pour elle, elle était assez appréciée, et que contrairement à son statut sur la côte Ouest, elle avait plus d’amis que d’ennemis.
    En même temps, Ella ne comptait pas vraiment s’éterniser à Lima, ni même au lycée. Elle préparait ses examens non pas de Sophomore, mais de Junior. L’année prochaine, elle sauterait une classe et dans à peine un an le lycée sera loin derrière elle. Cette perspective de quitter le trou paumé de l’Ohio l’enchantait. Elle utiliserait l’année qu’elle aurait en avance pour voyager, peut-être aller en Europe ? Paris et les Champs Elysée, le rêve pour tous les jeunes riches !
    Ellen quitta difficilement ses rêves et ses projets d’avenir pour se reconcentrer sur sa proie du moment. Elle n’avait toujours pas bronché, comme si ses deux petits neurones avaient engagés une bataille sans merci dans son cerveau. El s’approcha de la petite voleuse. Elle lui claqua trois fois des doigts devant les yeux.

    « Aller ! Réaction ! Tu me dis quand l’information sera monté jusqu’à ton cerveau, ou si la graisse l’en a empêché … J’ai pas que ça à faire tu vois … »

    Oh, c’était vraiment trop tentant. C’était tellement bête et méchant qu’Ellen eu presque honte de tomber si bas. La jeune fille regarda sa montre en or avec un air agacé histoire d’en rajouter un peu. Bien sûr, elle avait menti sur toute la ligne, elle n’avait absolument rien à faire aujourd’hui à part rager sur son père. En fait la petite Cherrio était peut être tombé sur elle le mauvais jour …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
08. Shopping or fighting, that is the question... Empty
MessageSujet: Re: 08. Shopping or fighting, that is the question...   08. Shopping or fighting, that is the question... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

08. Shopping or fighting, that is the question...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-