Choriste du mois


Partagez | 
 

 08. Beware of the Queen (suite de I Wanna be Dirty)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 08. Beware of the Queen (suite de I Wanna be Dirty)   Lun 12 Sep - 23:03

Quand on est face à une Cheerios, il y a plusieurs choses qu'on s'attend forcément à voir. Tout dabord, une jeune fille fraiche et au physique parfait -Sue Sylvester n'acceptant pas les lycéennes trop rondes, trop maigres, trop grandes, trop petites, aux cheveux crépus, avec de l'acné... bref, les Cheerios étaient toutes belles. Ensuite, elles portaient toutes, et ce en n'importe quelle circonstance, l'uniforme rouge vif des cheerleaders de McKinley, ainsi que la queue de cheval obligatoire. Presque toutes avaient les cheveux longs, par ailleurs, et concernant l'uniforme, la seule chose qui changeait était les manches longues ou courtes selon la saison, et le blouson de l'équipe pour les jours de grand froid. Enfin, on s'attendait surtout à les voir au gymnase, s'entrainant encore et encore, visant une perfection qu'elles n'atteindraient sûrement jamais du point de vue de leur coach. Mais c'était là qu'elles étaient le plus souvent. Avec les Nationales qui approchaient, elles y étaient même très souvent -tous les jours en fait. Le problème, c'est qu'elles n'étaient pas forcément les seules à s'y trouver, et lorsqu'elles ne s'entrainaient pas, il y avait toujours quelques sportifs, voir même quelques lycéens lambdas qui faisaient leurs devoirs en bande. De fait, lorsqu'on voulait s'y rendre uniquement pour s'entrainer, en solo, ce n'était pas toujours facile. Oh bien sûr, il aurait suffit d'aller voir Sue pour lui demander de virer les importuns, et de lui fournir une autorisation spéciale pour réquisitionner le gymnase de façon exclusive, mais certaines filles n'aimaient pas forcément avoir recours à de telle méthode. Summer Davis faisait partie de ces filles. Aujourd'hui, elle avait eu entrainement, avec les autres filles, dans la matinée, et elle était donc libre après les cours si elle souhaitait travailler ses enchainements. Malheureusement, le gymnase se trouvait envahie par des footballeurs sales et puants qui, à défaut de pouvoir jouer sur le terrain à cause de la pluie, s'étaient réfugiés à l'intérieur. Pour faire quoi, mystère, vu qu'ils n'avaient pas la place de courir. Mais en les voyant, Summer avait aussitôt rebroussé chemin. Certes, ils lui auraient fait une place dans un coin du gymnase, mais elle n'avait pas envie de passer son temps à se faire mater par une bande de gamins aux hormones en bataille -quand bien même la plupart d'entre eux soient des ex. Surtout si c'était des ex. Elle devait travailler sa chorégraphie libre, celle que Sue Sylvester avait exigé de chacune de ses filles pour juger de leur talent et ainsi, savoir où les placer pour les Nationales. Et Summer ne voulait pas se retrouver en arrière, ou pire, en bas de la pyramide. Bon, elle savait qu'il y avait peu de chance que cela arrive, faisant partie des favorites -si on pouvait utiliser ce terme- de la coach, puisqu'elle était belle, portait bien l'uniforme et avait le sens du rythme. Mais ce n'était pas une raison! Summer voulait être devant, avec les filles comme Brittany, qui était une excellente danseuse, ou Quinn, qui en tant que capitaine serait automatiquement au premier rang. Du coup, elle devait travailler dur, et elle voulait être certaine que la chorégraphie qu'elle avait mise au point tenait la route. Résignée, elle s'était donc dirigée vers l'amphithéâtre, après s'être assurée que personne ne la dérangerait, ceci en verrouillant les portes d'accès. Extrême? Mais enfin, il s'agissait de Summer Davis! Elle savait qu'elle ne risquait rien, de toutes façons, alors pourquoi se gêner? Du coup, elle avait la scène pour elle toute seule, et aucun public pour la déranger.

En déposant son sac de sport dans un coin, avec une bouteille d'eau et une serviette éponge à l'intérieur, un parapluie et son lecteur cd à coté, la jeune fille s'assura qu'il n'y avait personne de planqué dans les coulisses -genre un membre du club théâtre en train de peindre un décor- puis, satisfaite, elle ôta son blouson de Cheerios. Lorsqu'elle ne répétait pas sous la houlette de Sue, elle préférait ne pas porter son uniforme de cheerleader, sachant ce qu'elle risquait si elle l'abîmait. Pour l'heure, il n'était pas possible de voir ce qu'elle portait, car elle enfila prestement un imperméable gris brillant, mais très court, qui laissait deviner qu'elle ne portait pas grand chose en dessous. Ses longs cheveux étaient tirés en arrière, ce qu'elle n'aimait pas tellement mais elle savait que de toutes façons, elle ne pourrait les avoir lâchés quand elle présenterait sa chorégraphie à la coach, alors autant faire avec. Après s'être assurée que les lacets de ses baskets étaient bien noués, elle fit quelques étirements, s'échauffa pendant de longues minutes, tirant sur ses muscles déjà bien endoloris à cause des nombreux entraînements, mais elle se fichait de la douleur. Comme beaucoup de choses, cela la laissait de marbre. Tout en s'échauffant, elle laissa son esprit divaguer, et sans savoir comment, elle se mit à penser à Ryder Crawford, le beau -très beau- garçon qu'elle avait choisie de séduire afin de blesser encore davantage cette pauvre idiote de Leah. Sachant pertinemment que quelque chose se passait entre les deux adolescents, et désireuse de faire souffrir au maximum Leah, Summer était ravie d'avoir une occasion aussi agréable de se venger de la blonde. Ryder était très mignon, il avait l'air sympathique, et surtout, peu farouche, ou tout du moins, il n'avait pas l'air de trop vouloir se prendre la tête. Et surtout, il semblait ne pas être totalement insensible au charme de Summer. Celle-ci lui avait laissé son numéro, et n'hésitait pas à lui adresser un sourire lorsqu'elle le croisait dans les couloirs, mais pour l'heure, rien d'autre ne s'était produit. Elle se contentait de faire passer un message clair au jeune homme, à savoir : tu me plais. Et elle attendait l'occasion pour lui tomber dessus. Il faudrait d'ailleurs qu'elle songe à lui tomber véritablement dessus, afin d'engager à nouveau la conversation. Et si Leah pouvait passer dans le couloir à ce moment là, ce n'en serait que plus jouissif.

Désormais suffisamment échauffée, Summer inséra le CD dans le lecteur, s'empara de la télécommande et après avoir posé le parapluie sur le devant de la scène, se plaça au fond. Son doigt appuya sur le bouton Play, et elle se débarrassa prestement de la télécommande. Les premières notes de Beware of the Dog, de Jamélia, se firent entendre, et Summer rejeta la tête en arrière. Le rythme étant rapide, et entraînant, elle se laissa rapidement porter par la musique. Le menton levé et les épaules en arrière, elle traversa la scène, ondulant des hanches, afin de se placer sur le devant, et son pied appuya légèrement sur le bout du parapluie qui se redressa. Le manche atterrit dans sa main, et en un geste parfaitement calculé et fluide, elle l'ouvrit, et fit mine de s'abriter dessous. Puis elle le referma, et le glissant dans son dos, se cambra, offrant à ceux qui auraient pu se trouver derrière elle une vue très appréciable. Puis elle reprit sa position initiale, et jongla un moment avec le parapluie, le posant par terre et s'appuyant dessus comme s'il s'agissait d'une canne, faisant glisser ses jambes d'un coté, puis de l'autre, avant de se pencher en avant, à nouveau dans une position tout sauf correcte. Faisant rouler son bassin pendant quelques secondes, elle se redressa souplement et fit un tour sur elle-même, ouvrant à nouveau son parapluie, qu'elle posa par terre. Alors elle regarda fixement les rangées de siège, et s'aperçut soudain qu'elle n'était plus seule : quelqu'un avait réussi à entrer! Pourtant, elle ne se déconcentra pas, et ne fit même pas mine d'avoir aperçu cette silhouette dissimulée dans l'ombre. Elle ne savait pas de qui il pouvait bien s'agir, juste qu'à la forme de cette silhouette, il ne pouvait s'agir que d'un garçon. Très bien, s'il voulait avoir du spectacle, cet inconnu allait être servi. Son visage sérieux laissa place à une expression sensuelle, et ses mains se posèrent vers les boutons à pression de son imperméable, qu'elle ouvrit en grand. Dessous, elle ne portait qu'une brassière de sport rouge, et un mini-short en toile noire. Le tout la mettait terriblement en valeur, mais ne dissimulait que le minimum! Du Summer Davis tout craché. Elle se savait belle et bien faite, alors pourquoi tenter de le cacher?
Reprenant son parapluie, elle joua à nouveau avec, le faisant tournoyer devant elle, puis dans son dos, et en se détournant des sièges, elle songea qu'elle allait légèrement modifier sa chorégraphie, afin d'offrir quelque chose de bien particulier à ce voyeur. Attrapant son parapluie par le bout opposé au manche, elle le fit voler au dessus de sa tête, jouant de ses jambes longues et fuselées, avant de finalement s'en débarrasser, et d'enchaîner en levant haut la jambe. Ses fesses bougèrent vers la droite, vers la gauche, ses mains montèrent vers ses cheveux avant de glisser le long de sa poitrine. Quelques pas en avant, et elle se laissa tomber accroupie, une main savamment glissée entre les cuisses de façon à suggérer une position explicitement sexuelle, et lorsqu'elle se redressa pour faire quelques pas rapides vers le fond de la scène, ce fut pour en rajouter une couche. La musique se fit plus lente, et elle en profita pour onduler un peu plus des hanches, se laissant glisser à terre, relevant la jambe, et finalement, elle tournoya sur elle-même.

*Et maintenant, le final.* songea-t-elle.

Se lachant complètement, elle revint sur le devant de la scène, et se laissa doucement glisser au sol, pour finir sur le dos, cambrée, tournant la tête vers les sièges, et lorsque la musique stoppa enfin, Summer attendit quelques minutes, assise sur la scène, haletante. Puis elle émit un petit rire à la fois amusé et désabusé.

" Mouais, ce n'est pas ça qui plaira à Sue Sylvester." lança-t-elle, comme si elle se parlait à elle-même, et en effet, elle jouait à celle qui n'avait pas vu qu'elle n'était plus seule. Elle se redressa et se dirigea vers sa bouteille d'eau et sa serviette, qu'elle enroula autour de son cou. Mimant Sue Sylvester, elle fit soudain volte-face, le doigt pointé dans le vide : "Davis! Tu t'es cru dans un bordel ou quoi? Va remuer ton gros derrière ailleurs que sur mon terrain, et arrête d'agiter tes seins en direction du public, tu vas finir par provoquer une émeute avec ces deux gros ballons de foot! Hors de ma vue, petite trainée!" Éclatant de rire, elle but une longue gorgée d'eau, et son regard parcourut les rangés de siège, se posant subitement sur la silhouette qui se tenait toujours là, et elle sursauta, manquant de s'étouffer. S'essuyant les lèvres avec sa serviette, elle plissa les yeux : " Qui est le sale petit voyeur qui s'amuse à me mater pendant que je danse? Tu veux un show privé peut-être? Dégage de là avant que je vienne te botter les fesses! " intima-t-elle d'une voix forte.
Revenir en haut Aller en bas
 

08. Beware of the Queen (suite de I Wanna be Dirty)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 1 :: Episode 8
-